L image satellite : simple effet de mode ou. apport réel?

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L image satellite : simple effet de mode ou. apport réel?"

Transcription

1 Comment suivre les évolutions urbaines? L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? Pierre ALBERT Scot Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 1

2 Plan Un contexte favorable Le satellite : outil adapté pour l observation urbaine? Conclusions Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 2

3 Un contexte favorable Le milieu urbain est au centre des préoccupations des législateurs Au niveau européen : 6ème programme d action communautaire environnemental (stratégie thématique concernant l'environnement urbain) Au niveau national : les dernières lois d aménagement du territoire cherchent à mieux connaître le milieu urbain Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 3

4 Les capteurs avant 1999 Des nouveaux capteurs de plus en plus précis Avant 1999 : des satellites peu précis, difficilement utilisables pour observer le milieu urbain LANDSAT 5 Année de lancement : 1985 Résolution : 30 m Surface couverte par une image : Km² Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 4

5 Les capteurs avant 1999 SPOT 1, 2, 3 et 4 Année de lancement : 1986 (SPOT 1) Résolution : 10 m en panchromatique et 20 m en multispectral Surface couverte par une image : Km² Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 5

6 Les capteurs avant 1999 LANDSAT 7 Année de lancement : 1999 Résolution : 15 m en panchromatique et 30 m en multispectral Surface couverte par une image : Km² Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 6

7 Les capteurs avant 1999 IRS 1C et 1D Année de lancement : 1997 Résolution : 5 m en panchromatique et 25 m en multispectral Surface couverte par une image : Km² pour le panchromatique et Km² pour le multispectral Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 7

8 Les nouveaux capteurs ( ) Après 1999 : des satellites plus précis (THR) IKONOS Année de lancement : 1999 Résolution : 1 m en panchromatique et 4 m en multispectral Surface couverte par une image : 121 Km² Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 8

9 Les nouveaux capteurs ( ) QUICKBIRD Année de lancement : 2001 Résolution : 0,7 m en panchromatique et 2,8 m en multispectral Surface couverte par une image : 256 Km² Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 9

10 Les nouveaux capteurs ( ) SPOT 5 Année de lancement : 2002 Résolution : 2,5 m en panchromatique et 10 m en multispectral Surface couverte par une image : Km² Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 10

11 Que pouvait-on observer avec une image satellite avant 1999? Avant l apparition des satellites à très haute résolution (THR), les produits élaborés restaient relativement simples Délimitation de la tâche urbaine Tache urbaine de l agglomération toulousaine issue d images Spot P+XS de 1999 Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 11

12 Observer un territoire à une plus grande échelle pour mieux le comprendre Les nouveaux satellites permettent de répondre à des problématiques plus complexes L image satellite peut intervenir à différentes échelles de l observation urbaine pour répondre : à des problèmes techniques : réseaux, cadastre Échelle : 1:2 000 au 1:5 000 à des problèmes stratégiques : planification urbaine Échelle : 1: au 1: Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 12

13 Que peut-on observer avec la très haute résolution (THR)? Exemples de produits élaborés par traitement quasiautomatique Carte d occupation des sols Extrait de la carte d occupation du sol de l agglomération de Montpellier réalisée pour le CIEU dans le cadre du projet EURMET Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 13

14 Croissement avec les zonages PLU Produits permettant une analyse prospective de l urbanisation : L indicateur d artificialisation des zones réservées à l urbanisation Produit réalisé pour la DDE 31 dans le cadre du projet GMES Urban Services (GUS) Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 14

15 Le quartier de la Cepière (Toulouse) en 1999 (Spot 4) et en 2002 (Spot 5) Comparaison images Spot 4 et Spot 5 sur la ville de Toulouse Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 15

16 Le suivi des évolutions urbaines Produits permettant une évaluation des espaces consommés : L évolution de l urbanisation dans les agglomérations Extrait de la carte d évolution de l occupation des sols de l agglomération toulousaine entre 1999 et 2002 Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 16

17 Le suivi des évolutions urbaines Blagnac 17 Juin 2002 Blagnac 11 Juin 2004 Extrait de la carte d évolution de l occupation des sols de l agglomération toulousaine entre 2002 et 2004 Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 17

18 Conclusions Les images satellites ont un réel potentiel dans l observation urbaine précision suffisante pour suivre l évolution des occupations urbaines, y compris l habitat isolé possibilité de couvrir le territoire d une agglomération avec une seule image possibilité de traitement quasi-automatique Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 18

19 Conclusions Les limites actuelles des cartes d évolution réalisés avec des images satellites : obligation d utiliser des images d archive de satellites moins précis (Spot 2 ou 4, ou IRS) des changements surévalués (du fait de la différence de résolution) Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 19

20 Conclusions Les évolutions par images satellites : une information qui devrait se développer l ancienneté de SPOT 5 (2 ans) va permettre de supprimer certaines contraintes sur les agglomérations les plus dynamiques, en 2 ans, les évolutions sont assez importantes Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 20

21 Contact Pierre ALBERT SCOT Parc de la Grande Plaine 5, rue Brindejonc des Moulinais BP Toulouse Cedex 05 - France Mail : Web : Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 21

Lois Grenelle Consommation d'espace

Lois Grenelle Consommation d'espace CRAIG Atelier observatoire du foncier Lois Grenelle Consommation d'espace DDT du Puy-de-Dôme Service Aménagement Prospective Risques Mireille FAUCON 16 octobre 2012 Le droit de l'urbanisme intègre de nouveaux

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Le Schéma de COhérence Territoriale

Le Schéma de COhérence Territoriale Le Schéma de COhérence Territoriale Définition et contexte Définition SCOT = Schéma de COhérence Territoriale document d urbanisme = outil de planification intercommunale : Qui remplace depuis la Loi SRU

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/04/AV.1185. Liège, le 13 septembre 2004

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/04/AV.1185. Liège, le 13 septembre 2004 AVIS Réf. : CWEDD/04/AV.1185 Liège, le 13 septembre 2004 Objet : Etude d'incidences sur l'environnement relative à la demande de permis d environnement pour l exploitation du hall multifonctionnel «Mons

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

B/ Pièces administratives. Projet de 3 ème Modification du PLU. - Pièces complémentaires

B/ Pièces administratives. Projet de 3 ème Modification du PLU. - Pièces complémentaires Approuvé par DCC le 1 er mars 2006 2 ème modification simplifiée approuvée par DCC le 19 décembre 2013 Projet de 3 ème Modification du PLU B/ Pièces administratives - Pièces complémentaires NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------ SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DE L AGGLOMERATION

Plus en détail

L enquête ménages déplacements standard Certu

L enquête ménages déplacements standard Certu www.certu.fr L enquête ménages déplacements standard Certu Une norme qui évolue Régis de SOLERE Séminaire de l observation urbaine 3 novembre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION,

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, DE LA SANTE ET DU DEVELOPPEMENT. Les indicateurs ci-dessous sont donnés à titre

Plus en détail

Le Stylisme assisté par ordinateur

Le Stylisme assisté par ordinateur Le Stylisme assisté par ordinateur _ Les formations pour les P.M.E. _ conception : Thierry Dambermont / 1999 Infographie Thierry Dambermont Des formations pour les entreprises sont développées à la Haute

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois PRÉSENTATION DU SESDRA http://www.scot-region-arras.org Le SESDRA c est où? Le SESDRA dans la Région R Nord Pas de Calais SESDRA Nord Limites du Pays d Artois Limites du Pays du Ternois Pays du Ternois

Plus en détail

Département de la Charente. Commune de CLAIX PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT

Département de la Charente. Commune de CLAIX PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT Département de la Charente Commune de CLAIX PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PIECE 3 POS approuvé le 12 avril 1988 le 13 avril 2000 le 07 août 1996 POS mis à jour le 27 nov. 2000 le 30

Plus en détail

Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection

Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection Présentation // Généralités Objectifs>> Etudier les apports possibles des techniques de télédétection dans la cartographie

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales : Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire SCoT de la CUA 53 Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales: Quelles difficultés surmonter?

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Le développement urbain

Le développement urbain Le développement urbain CARACTÉRISER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Les multiples approches convergent pour montrer sous divers angles (l interprétation orthophotographique, satellitaire, données cadastrales,

Plus en détail

COMMUNE DE AILLY-SUR-NOYE - ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

COMMUNE DE AILLY-SUR-NOYE - ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE AILLY-SUR-NOYE - ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation Avril 2012 - Diagnostic territorial et projet communal Cabinet URBA-SERVICES 83 rue du Tilloy BP 401 60004

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE LA DECLARATION DE PROJET

NOTICE DESCRIPTIVE DE LA DECLARATION DE PROJET DECLARATION DE PROJET PORTANT SUR L INTERET GENERAL DU PÔLE FIDUCIAIRE FRANCILIEN DE LA BANQUE DE FRANCE ET EMPORTANT LA MISE EN COMPATIBILITE DU SCOT DE PLAINE COMMUNE NOTICE DESCRIPTIVE DE LA DECLARATION

Plus en détail

Tous les salariés de toutes les entreprises ayant au moins 2 ans d ancienneté dans la même entreprise

Tous les salariés de toutes les entreprises ayant au moins 2 ans d ancienneté dans la même entreprise Finalité Bénéficiaire Tous les salariés de toutes les entreprises ayant au moins 2 ans d ancienneté dans la même entreprise De quoi s agitil? L entretien est un échange entre le salarié et la hiérarchie.

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises

La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises La géomatique au service des archives 10 ans d expérience dans les collectivités Havraises Nicolas de Soyres Ville du Havre Communauté de l agglomération havraise 2 Un SIG mutualisé Créé en 1991 Une équipe

Plus en détail

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT Appel à Projet AACT AIR 2013 Toulouse Métropole Projet : PUMIQAT Madame Elisabeth Toutut-Picard, Adjointe au Maire de Toulouse, Présidente de la Commission Environnement Développement Durable et Energies

Plus en détail

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2 Aménagement et gestion des espaces verts pour produire, sous contraintes réglementaires, des bouquets de services écosystémiques : Témoignage de la ville de Rennes MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE JURIDIQUE POUR L ÉLABORATION DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE (SCOT) DE LILLE MÉTROPOLE CAHIER DES CHARGES

MISSION D ASSISTANCE JURIDIQUE POUR L ÉLABORATION DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE (SCOT) DE LILLE MÉTROPOLE CAHIER DES CHARGES MISSION D ASSISTANCE JURIDIQUE POUR L ÉLABORATION DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE (SCOT) DE LILLE MÉTROPOLE CAHIER DES CHARGES Juillet 2014 Sommaire 1. Avant-propos 3 2. Objet de la mission 4 3. Déroulement

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Exemple de titre Sur deux lignes

Exemple de titre Sur deux lignes Quel avenir pour le parc tertiaire de seconde main? Méthode et enjeux L expérience toulousaine l33 ème rencontre de la FNAU mardi 20 novembre Exemple de titre Sur deux lignes Définition, méthodologie De

Plus en détail

L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants

L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants L implantation d ITIL, des impacts positifs réels et importants Pierre Morin, directeur TI CS de la Beauce-Etchemin Pauline Martin, vice-présidente Services Société GRICS Christian Buteau, coordonnateur

Plus en détail

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace Licence professionnelle Assistant à chef de projet en aménagement de l espace ATELIER DE SYNTHÈSE 2014-2015 La formation La licence professionnelle «assistant à chef de projet en aménagement de l espace»

Plus en détail

Lille Métropole : Gestion du trafic et des infrastructures au sein des agglomérations

Lille Métropole : Gestion du trafic et des infrastructures au sein des agglomérations Gestion du trafic et des infrastructures au sein des agglomérations Lille Métropole : vers un aménagement plus durable de la ville et des réseaux de transport AIPCR Auditorium Ascom, Belpstrasse 37, BERN

Plus en détail

des aides de l habitat pour la rénovation de votre logement www.amvs.fr

des aides de l habitat pour la rénovation de votre logement www.amvs.fr Guide pratique des aides de l habitat pour la rénovation de votre logement www.amvs.fr Sommaire Page 3 Vous êtes propriétaire occupant Page 5 Vous êtes propriétaire bailleur Page 7 Vous êtes locataire

Plus en détail

Atlas des oiseaux nicheurs en Midi-Pyrénées (2007 2010)

Atlas des oiseaux nicheurs en Midi-Pyrénées (2007 2010) Atlas des oiseaux nicheurs en Midi-Pyrénées (2007 2010) Protocole atlas (niveau présence/absence, qualitatif) Cartographie L'enquête se réalisera sur un découpage des départements par maille de 10 km sur

Plus en détail

Villes et énergie : quels enjeux communs?

Villes et énergie : quels enjeux communs? Conférence publique du Club Ville Villes et énergie : quels enjeux communs? Construire et organiser la ville pour la transition énergétique Mardi 24 juin 2014 de 9h00 à 16h45 À Sciences Po Amphithéâtre

Plus en détail

3 ème Fête de l environnement de Baillargues

3 ème Fête de l environnement de Baillargues 3 ème Fête de l environnement de Baillargues Du 11 au 22 mai 2012 >>> Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Montpellier à 30 km/h

Montpellier à 30 km/h Montpellier à 30 km/h Un rêve passéiste ou une voie d avenir pour une ville à taille humaine? Marc le Tourneur Expert mobilité - Collectif Montpellier Ville 30 16 janvier 2014 Sommaire 1 2 3 4 5 Réflexions

Plus en détail

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 SCOT du bassin de vie d Avignon - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 Déroulé de la présentation Elément déclencheur de la démarche Objectifs et limites du volet «énergies» du SCOT du bassin de vie d Avignon

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes Table ronde : «Comment rendre effective la considération des espaces naturels dans les documents

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Inventaire et étude du patrimoine bâti

Inventaire et étude du patrimoine bâti Inventaire et étude du patrimoine bâti Votre maison : pourquoi est-elle incluse dans l inventaire? Votre maison a été incluse dans l inventaire parce qu elle a été identifiée «d intérêt patrimonial» et

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

Mon travail au sein du bureau d étude EVEN Conseil

Mon travail au sein du bureau d étude EVEN Conseil 2015 Mon travail au sein du bureau d étude EVEN Conseil Anya Aït Messaoud Maître de stage : Delphine GEMON responsable chargée d études EVEN Conseil Paris Du 23 février au 21 août 1 L entreprise EVEN Conseil

Plus en détail

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet 1 La TVB de l agglomération de la Rochelle : Une première étape, le schéma prospectif des liaisons

Plus en détail

Présentation de la FNAU et de son club géomatique

Présentation de la FNAU et de son club géomatique Présentation de la FNAU et de son club géomatique Pierre LAVERGNE (ADEUS-Strasbourg) Groupe de Travail géomatique et connaissance des territoires, le Plan de l intervention Portrait de la FNAU et du «réseau

Plus en détail

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E»

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» Synthèse et analyse sur la gestion patrimoniale des services d eau des grandes agglomérations Intervenants : Guillem Canneva (AgroParisTech), Guillaume

Plus en détail

>> LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Sophie Carolus, Agence d urbanisme de l agglomération orléanaise)

>> LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Sophie Carolus, Agence d urbanisme de l agglomération orléanaise) 1 >> LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Sophie Carolus, Agence d urbanisme de l agglomération orléanaise) Fiche 2 bis EXEMPLES Exemple n 1 : Extrait d un projet de PADD d une commune

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement I- OBJET DE L APPEL A PROJETS Dans le cadre de son partenariat avec les communes, le Département a décidé de lancer un appel à projets

Plus en détail

Diane KOUADIO-N ZI, Architecte Organique ( CNTIG) 19 novembre 2014

Diane KOUADIO-N ZI, Architecte Organique ( CNTIG) 19 novembre 2014 Diane KOUADIO-N ZI, Architecte Organique ( CNTIG) 19 novembre 2014 CNTIG Rue des Jasmins. lot N 10 bis, Cocody Danga BP V 324 Abidjan - COTE D'IVOIRE Tél.: (225) 22 48 30 30 Fax: (225) 22 44 20 84 www.cntig.net

Plus en détail

Maîtrise de l Énergie Solaire Thermique

Maîtrise de l Énergie Solaire Thermique Maîtrise de l Énergie Bois Énergie Solaire Thermique Collectivités locales Établissements de santé Bailleurs sociaux Copropriétaires Hébergeurs touristiques Associations Entreprises Des outils d aide à

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Les images satellitaires

Les images satellitaires Partie II. Les images satellitaires Depuis l'espace, on peut observer la Terre et utiliser ces observations pour prévoir le temps, étudier l évolution des climats, mesurer si le trou dans la couche d'ozone

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

VILLES FUTURES ET CLIMAT URBAIN. Quels leviers pour l adaptation?

VILLES FUTURES ET CLIMAT URBAIN. Quels leviers pour l adaptation? VILLES FUTURES ET CLIMAT URBAIN Quels leviers pour l adaptation? Synthèse du projet ACCLIMAT Thomas HOUET Chercheur CNRS thomas.houet@univ-tlse2.fr Laboratoire GEODE 5602 CNRS UT2J Le projet ACCLIMAT Etudier

Plus en détail

DOCUMENT C CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE

DOCUMENT C CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DEPARTEMENTS DE PARIS ET DU VAL-DE-MARNE VILLES DE PARIS (13 ème ), IVRY-SUR-SEINE, VITRY-SUR-SEINE, THIAIS, CHOISY-LE-ROI ET ORLY DOCUMENT C CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DE L'ENQUETE PREALABLE A LA DECLARATION

Plus en détail

SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat».

SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat». Direction de l Administration Générale Service Juridique BULLETIN D INFORMATIONS JURIDIQUES SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat». Brèves d actualité : - La loi

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE

PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION GENERALE TTI Production est un bureau d experts en Télédétection, SIG et Cartographie crée en 1994. Nous sommes aussi revendeur d images satellites (optiques et

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Pays du Grand Clermont : Habiter demain un territoire prisé par les retraités Etude de positionnement

Pays du Grand Clermont : Habiter demain un territoire prisé par les retraités Etude de positionnement Pays du Grand Clermont : Habiter demain un territoire prisé par les retraités Etude de positionnement 1 / Contexte et objectifs II / Méthodologie d intervention III / Présentation de la société Proposition

Plus en détail

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

Bâtir un environnement alimentaire sain et durable dans nos collectivités - 24 novembre 2014

Bâtir un environnement alimentaire sain et durable dans nos collectivités - 24 novembre 2014 Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «Bâtir un environnement alimentaire sain et durable dans nos collectivités» dans le cadre des 18 es Journées annuelles de santé

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

L ENTRETIEN INDIVIDUEL

L ENTRETIEN INDIVIDUEL L ENTRETIEN INDIVIDUEL 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L entretien individuel est une technique de recueil de l information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l évaluateur

Plus en détail

Les atouts d un document d urbanisme numérisé et intégré au système d information géographique

Les atouts d un document d urbanisme numérisé et intégré au système d information géographique Les atouts d un document d urbanisme numérisé et intégré au système d information géographique Pourquoi numériser un document d urbanisme? Aider l usager à mieux concevoir son projet d implantation Pour

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

RÉSULTATS DU RETOUR DES QUESTIONNAIRES

RÉSULTATS DU RETOUR DES QUESTIONNAIRES RÉSULTATS DU RETOUR DES QUESTIONNAIRES Pour préparer la refondation des clubs, un questionnaire a été adressé aux conseils généraux, services de l'état (DRE, DIR, DDE) et à certains " clubs routiers "

Plus en détail

Pr jet. urbain. téléphérique. Informezvous

Pr jet. urbain. téléphérique. Informezvous Pr jet urbain Informezvous! Pr jet urbain Réunion publique de concertation Mardi 25 septembre 20h Hôtel de ville Salon Richelieu Donnez votre avis! Informezvous! Conception : hippocampe.com - 031064-08/2012

Plus en détail

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation 1 PREAMBULE La commune de Ville La Grand a approuvé le 13 novembre 2006 le Plan Local d Urbanisme. La présente

Plus en détail

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique 10ème journée des pratiques du développement durable Vendredi 7 novembre 2014 Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique J. SAINT-CAST C. LE NEVEU SRE DREAL HAUTE NORMANDIE Sommaire 1) Pourquoi un SRCE?

Plus en détail

Des scénarios futurs pour des politiques de transport

Des scénarios futurs pour des politiques de transport Des scénarios futurs pour des politiques de transport Mardi 27 janvier 2015 Virginie LASSERRE - CEREMA Congrès ATEC ITS France Pourquoi la prospective territoriale? Interroger le territoire : - ses évolutions

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

PLAN DIRECTEUR DE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE SEPT-ILES PLAN DIRECTEUR DE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LE POINT SUR L ÉCONOMIE DE SEPT-ÎLES 5 février 2015 1 CONTEXTE Structurer l accueil de grandes entreprises au regard de la

Plus en détail

Un parc naturel périurbain: aux limites de la ville? Blaise Mulhauser Muséum d histoire naturelle

Un parc naturel périurbain: aux limites de la ville? Blaise Mulhauser Muséum d histoire naturelle Un parc naturel périurbain: aux limites de la ville? Blaise Mulhauser Muséum d histoire naturelle Qu est-ce qu un parc naturel périurbain? Les Il s agit trois de catégories l une des sont trois régies

Plus en détail

Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain

Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain Le géomarketing : un outil de connaissance terrain d'une très grande richesse Où sont précisément implantés mes distributeurs, quel marché

Plus en détail

PREMIER PROJET. il y a lieu d apporter certaines modifications au Règlement de zonage numéro 800;

PREMIER PROJET. il y a lieu d apporter certaines modifications au Règlement de zonage numéro 800; PREMIER PROJET MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 800-14 AMENDANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 800 CONCERNANT LES PROJETS D ENSEMBLE

Plus en détail

Les besoins en imagerie hyperspectrale dans l exploration pétrolière

Les besoins en imagerie hyperspectrale dans l exploration pétrolière Les besoins en imagerie hyperspectrale dans l exploration pétrolière Malcolm Massuyeau, Jean-Paul Xavier TOTAL S.A., Avenue Larribau, 64000 PAU Cedex 18 Colloque d inauguration de la Société Française

Plus en détail

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013

CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 CONFÉRENCE «Ménagez votre territoire : de l observation à l action foncière» 20 novembre 2013 Sommaire - Introduction - Témoignages : - Conseil général de Lozère - La Roche-sur-Yon Agglomération -Sicoval

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Rôle d une association de commerçants

Rôle d une association de commerçants Rôle d une association de commerçants Dynamiser le commerce L association de commerçants, relais naturel et partenaire privilégié - Le commerce est un acteur naturel du développement des villes. - Le commerce

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Villes et Biodiversités Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Définitions Un urbanisme écologique c est un aménagement du territoire qui se fait

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE PERIODE 2013-2018 UN PLAN POUR QUE CHACUN AIT DROIT AU CALME 1 REIMS METROPOLE : après l élaboration des cartes

Plus en détail

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Le projet POLIS (identification et mobilisation du potentiel solaire

Plus en détail

L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON

L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON Conception-réalisation : DDT 71 unité communication - octobre 2012 Le 19 octobre 2012 à 12h00 sur le salon de l'habitat au parc des expositions de Mâcon

Plus en détail

NOTICE DE PRÉSENTATION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (C.T.M) DE LA VILLE DE FRANQUEVILLE SAINT-PIERRE

NOTICE DE PRÉSENTATION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (C.T.M) DE LA VILLE DE FRANQUEVILLE SAINT-PIERRE NOTICE DE PRÉSENTATION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (C.T.M) DE LA VILLE DE FRANQUEVILLE SAINT-PIERRE PREAMBULE La Commune de Franqueville Saint Pierre est une ville qui tient à conserver une qualité

Plus en détail