Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)"

Transcription

1 Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

2 Plan du cours Espérance de rentabilité d un portefeuille Volatilité d un portefeuille Choix du portefeuille efficient Prise en compte de l actif sans risque Rentabilité espérée et beta d un titre Le portefeuille de marché Bibliographie: Berk, DeMarzo: ch. 11 2

3 Introduction Parmi tous les portefeuilles possibles, lesquels sont efficients? Modèle d évaluation des actifs financiers (MEDAF) - Capital Asset Pricing Model (CAPM) Tobin (1958), Jack Treynor (1962), William Sharpe (1964), John Lintner (1965), Jan Mossin (1966) 3

4 L espérance de rentabilité d un portefeuille La rentabilité d un portefeuille est égale à la moyenne pondérée des titres qui le composent 4

5 Exemple: la rentabilité d un portefeuille 100 actions Michelin au prix unitaire de actions Carrefour au prix unitaire de 45. Portefeuille d une valeur totale de : Un mois plus tard, le prix de l action Michelin est de 66 et celui de Carrefour de 42,75. Quelle est la valeur finale du portefeuille? Quelle est sa rentabilité? Quelles sont les nouvelles pondérations? 5

6 Exemple: la rentabilité espérée d un portefeuille d actions EADS d actions Total Les rentabilités annuelles espérées d EADS et de Total sont respectivement de 10 % et 16 %. Quelle est l espérance de rentabilité du portefeuille? 6

7 La volatilité d un portefeuille composé de deux actions 7

8 Calcul de la covariance et de la corrélation Trouver une mesure du risque commun entre deux titres 8

9 Calcul de la covariance et de la corrélation 9

10 Exemple: covariance et corrélation À partir du tableau 11.1, calculez la covariance et la corrélation des actions : Air Med et Europe Air Europe Air et Pétrole Plus 10

11 Exemple: covariance et corrélation 11

12 Calcul de la covariance et de la corrélation 12

13 Exemple: calcul de la covariance à partir de la corrélation À partir du tableau 11.3, quelle est la covariance entre STMicroelectronics et Alcatel-Lucent? 13

14 Calcul de la variance et de l écart type d un portefeuille 14

15 Exemple: volatilité d un portefeuille composé de deux actions Quelle est la volatilité d un portefeuille équipondéré composé d actions? Total et Technip? Technip et Danone? 15

16 La volatilité d un portefeuille composé de N actions 16

17 Diversification d un portefeuille équipondéré composé de N actions La volatilité historique des rentabilités d une action d une entreprise de grande capitalisation est d environ 40 % et la corrélation moyenne entre les rentabilités de ces actions est de l ordre de 30 %. 17

18 Diversification d un portefeuille équipondéré composé de N actions 18

19 Exemple: diversification à l aide de types différents d actions Quelle est la volatilité d un portefeuille composé d un très grand nombre d actions d un même secteur d activité, si ces dernières ont une volatilité de 40 % et une corrélation de 60 %? Quelle est la volatilité d un portefeuille composé d un très grand nombre d actions de pays différents si ces dernières ont une volatilité de 40 % et une corrélation de 10 %? 19

20 Exemple: volatilité d un portefeuille composé de titres de risques indépendants Quelle est la volatilité d un portefeuille équipondéré de N titres dont les risques sont identiques et indépendants? 20

21 Diversification d un portefeuille quelconque 21

22 Diversification d un portefeuille quelconque La rentabilité espérée d un portefeuille est égale à la moyenne pondérée des rentabilités des titres La volatilité d un portefeuille est inférieure à la moyenne pondérée des volatilités des titres 22

23 Les portefeuilles efficients composés de deux actions On suppose que la corrélation est nulle Quel portefeuille détenir? 23

24 Les portefeuilles efficients composés de deux actions Quel portefeuille détenir? Portefeuille composé à 40 % d Alcatel-Lucent et à 60 % de Danone : 24

25 Les portefeuilles efficients composés de deux actions 25

26 Les portefeuilles efficients composés de deux actions 26

27 Les portefeuilles efficients composés de deux actions Un portefeuille est inefficient lorsqu il est possible de trouver un autre portefeuille dont la rentabilité espérée est plus élevée et la volatilité est inférieure ou égale. Un investisseur cherchant à maximiser la rentabilité espérée de son portefeuille tout en minimisant son risque doit détenir un portefeuille efficient. 27

28 Exemple: améliorer la rentabilité espérée d un portefeuille Portefeuille investi à 100 % en actions Danone. Comment maximiser la rentabilité espérée de ce portefeuille sans pour autant augmenter sa volatilité? 28

29 Les portefeuilles efficients composés de deux actions 29

30 Les portefeuilles efficients composés de N actions Quel est l effet de l ajout d une troisième action au portefeuille composé d actions Alcatel-Lucent et Danone? On suppose que l action Accor n est corrélée avec aucune des deux autres actions et que sa rentabilité espérée n est que de 2 % avec une volatilité identique à celle de Danone (25 %). 30

31 Les portefeuilles efficients composés de N actions 31

32 Les portefeuilles efficients composés de N actions 32

33 Les portefeuilles efficients composés de N actions 33

34 L actif sans risque 34

35 L actif sans risque 35

36 Identification du portefeuille tangent (ou superefficient) 36

37 Identification du portefeuille tangent (ou superefficient) Ratio de Sharpe = Le portefeuille super-efficient que doit choisir un investisseur parmi tous les portefeuilles risqués, par conséquent, ne dépend pas de son aversion pour le risque : indépendamment de celle-ci, tout investisseur devrait détenir le portefeuille super-efficient. 37

38 Exemple: choix de portefeuille super-efficient investis dans le portefeuille P. Ce portefeuille a une rentabilité espérée de 10,5 % et une volatilité de 8 %. Le taux sans risque est de 5 %, le portefeuille super-efficient a une espérance de rentabilité de 18,5 % et une volatilité de 13 %. Quel portefeuille détenir pour maximiser la rentabilité espérée du portefeuille sans augmenter sa volatilité? 38

39 Bêta et la rentabilité exigée σ R E [ R ] i Corr R ( R, R ) i f [ R ] i R P P > E P σ R f 39

40 Bêta et la rentabilité exigée 40

41 Exemple: rentabilité exigée d un nouveau projet d investissement Oméga : rentabilité espérée de 15 % et volatilité de 20 % Bons du Trésor (sans risque) rémunérés à 3 % SCPI (société civile de placement immobilier) : rentabilité espérée de 9 % et volatilité de 35 %. Corrélation avec Oméga de 10 % Doit-on ajouter les parts de SCPI au fonds Oméga? 41

42 Rentabilités espérées et portefeuille super-efficient Un portefeuille est optimal (ou efficient) si et seulement si la rentabilité espérée de tout titre qui entre dans sa composition est égale à sa rentabilité exigée. 42

43 Le modèle d évaluation des actifs financiers Pour calculer la VAN d un projet, il est nécessaire de connaître le taux d actualisation, c est-à-dire le coût du capital. La rentabilité espérée d un actif négociable découle de son bêta relativement au portefeuille super-efficient. Le MEDAF permet de déterminer le portefeuille super-efficient très simplement. Compte tenu de l équilibre de la demande et de l offre de titres, le portefeuille de marché est le portefeuille super-efficient. 43

44 Hypothèses Les investisseurs peuvent acheter ou vendre n importe quel actif financier à son prix de marché (sans supporter ni coûts de transaction ni impôts) et prêter ou emprunter au taux d intérêt sans risque. Tous les investisseurs détiennent un portefeuille efficient, c est-à-dire un portefeuille offrant la rentabilité espérée la plus élevée pour une volatilité donnée. Le portefeuille super-efficient est unique Les investisseurs forment des anticipations homogènes sur les rentabilités espérées, les volatilités et les corrélations de tous les actifs financiers. 44

45 Offre, demande et efficience du portefeuille de marché Si les investisseurs forment des anticipations homogènes, les investisseurs identifient tous le même portefeuille super-efficient. Tous les titres risqués sont détenus par tous les investisseurs dans les mêmes proportions (au sein de leur portefeuille risqué). En revanche, ils pondèrent différemment le portefeuille super-efficient et l actif sans risque en fonction de leur aversion au risque. Ceci permet-il de déterminer la composition du portefeuille superefficient? 45

46 Exemple: poids de portefeuille et portefeuille de marché Camille a identifié le portefeuille efficient et décide d investir dans celui-ci. Elle détient en titres Cap Gemini et en titres Sanofi- Aventis. Paul, plus prudent, ne détient que pour d actions Sanofi- Aventis. 1. En supposant que son portefeuille est aussi efficient, combien a-t-il investi dans Cap Gemini? 2. Si tous les investisseurs détiennent le portefeuille efficient, que peuton dire de la capitalisation boursière de Cap Gemini comparée à celle de Sanofi-Aventis? 46

47 Composition d un portefeuille optimal : la droite de marché Les portefeuilles détenus par les investisseurs se situent sur la droite de marché ou CML (Capital Market Line). Un portefeuille appartenant à la CML est par définition composé d une fraction du portefeuille de marché et d actif sans risque. 47

48 Composition d un portefeuille optimal : la droite de marché 48

49 Risque de marché et bêta Portefeuille de marché et portefeuille super-efficient étant confondus, l équation (11.21) peut se réécrire de la manière suivante : 49

50 Exemple: calcul de la rentabilité espérée d une action Le taux sans risque est de 4 %. Le portefeuille de marché a une rentabilité espérée de 10 % et une volatilité de 16 %. MDL a une volatilité de 26 % et une corrélation avec le portefeuille de marché de 33 %. 1. Quel est le bêta de MDL? 2. Quel est le portefeuille sur la CML qui comprend un risque de marché identique et quelle est sa rentabilité espérée? 50

51 Exemple: rentabilité espérée d un titre à bêta négatif Le bêta de l action ALR est de 0,3. Le taux d intérêt sans risque est de 4 % et l espérance de rentabilité du portefeuille de marché est de 10 %. Quelle est la rentabilité espérée d après le MEDAF? 51

52 La droite du MEDAF (SML) Il existe une relation linéaire entre le bêta d un titre et l espérance de rentabilité. Cette droite du MEDAF (Security Market Line) passe par l actif sans risque et le portefeuille de marché. Tous les titres sont situés sur la SML, alors qu aucune des actions n est située sur la CML 52

53 La droite de marché (CML) et droite du MEDAF (SML) 53

54 Le bêta d un portefeuille Le bêta d un portefeuille, dont les rentabilités sont, est donné par : Le bêta d un portefeuille est égal à la moyenne pondérée des bêtas des actifs qui le composent. 54

55 Exemple: rentabilité espérée d un portefeuille Les bêtas de Danone (BN.PA) et d Ubisoft (UBI.PA) sont respectivement de 0,5 et 1,8. Le taux sans risque est de 4 %. La rentabilité espérée du portefeuille de marché est de 10 %. Selon le MEDAF, quelle est l espérance de rentabilité d un portefeuille équipondéré de ces deux titres? 55

56 Que retenir du MEDAF? Le portefeuille de marché est le seul portefeuille risqué efficient. Par conséquent, la rentabilité espérée la plus élevée pour un niveau de volatilité donné est obtenue en combinant le portefeuille de marché et l actif sans risque (emprunt ou prêt). La prime de risque de tout actif est proportionnelle à son bêta relativement au marché. Il existe donc une relation linéaire entre la rentabilité exigée sur un actif et son risque (systématique) appelée SML (équations et 11.23). 56

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille I. Notions de rentabilité et de risque II. Diversification de portefeuille III. Optimisation de Markowitz III.1. Portefeuilles composés d actifs risqués

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1)

Cours de gestion financière (M1) Cours de gestion financière (M1) Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF S&P500 vs high beta stocks 1 Séance du 2 octobre 2015 Beta et risque de marché, MEDAF 2 Partie 2 : Médaf, relation

Plus en détail

Le modèle de marché de Sharpe

Le modèle de marché de Sharpe Le modèle de marché de Sharpe Modèle statistique sans fondement théorique, supposant que les rendements sont normalement distribuées et que la Régression linéaire de Ri sur RM, donne la relation : αi et

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Chapitre 13 - Le MEDAF

Chapitre 13 - Le MEDAF Chapitre 13 - Le MEDAF Plan Présentation et utilité du Medaf Deux propositions Tous les individus investissent dans le portefeuille de marché Les individus n'investissent pas dans les mêmes proportions

Plus en détail

Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers

Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers Le MEDAF Modèle d'évaluation des actifs financiers Comment le risque affecte-t-il la rentabilité espérée d'un investissement? Le MEDAF (CAPM = Capital Asset Pricing Model) donne une réponse cohérente.

Plus en détail

THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen

THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen THEORIE FINANCIERE Préparation à l'examen N.B. : Il faut toujours justifier sa réponse. 1. Qu'est-ce que l'axiomatique de Von Neumann et Morgenstern? La représentation des préférences des investisseurs

Plus en détail

2- La relation risque rentabilité attendue

2- La relation risque rentabilité attendue 2- La relation risque rentabilité attendue L'incertitude est au cœur de la logique financière. Par la composition de leur portefeuille, les investisseurs choisissent un profil de risque. Si on suppose

Plus en détail

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille

Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille Chapitre 5 : Théorie et Gestion de Portefeuille I. otions de rentabilité et de risque II. Diversification de portefeuille III. Optimisation de Markowitz III.. Portefeuilles composés d actifs risqués III..

Plus en détail

CHAPITRE 2 APPLICATION AU CHOIX DE PORTEFEUILLE FINANCIER

CHAPITRE 2 APPLICATION AU CHOIX DE PORTEFEUILLE FINANCIER CHAPITRE 2 APPLICATION AU CHOIX DE PORTEFEUILLE FINANCIER OBJECTIF Décision d'investissement? Comment un individu décide-t-il d'allouer sa richesse entre différents actifs (maison, actions, obligations,

Plus en détail

Examen Gestion de portefeuille

Examen Gestion de portefeuille ESC Toulouse 2005 D. Herlemont Mastère BIF Examen Gestion de portefeuille Durée : 2 heures Les documents ne sont pas autorisés. Pour les questions à choix multiples, une ou plusieurs réponses peuvent être

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2015-2016

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2015-2016 1 Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2015-2016 Organisation pratique L enseignant et l équipe pédagogique Prérequis utiles pour le cours Supports pédagogiques

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

Allocation de Portefeuille Stratégies Quantitatives

Allocation de Portefeuille Stratégies Quantitatives Allocation de Portefeuille Stratégies Quantitatives DIALLO Mamadou Bhoye, MOUAFO FOKOU Collince 12 Mars 2014 DIALLO Mamadou Bhoye, MOUAFO FOKOU Collince 1 / 25 Sommaire Introduction 1 Introduction 2 3

Plus en détail

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : Automne 2012 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman

The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman The capital asset pricing model and the liquidity effect: A theoretical approach G. Jacoby, D.J. Fowler, A.A. Gottesman Présenté par : Laurette IVAIN Ouafae BACHIRI Simon PAYAN Médéric de VINCELLES Groupe

Plus en détail

Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples

Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples Les intérêts simples et les intérêts composés THÈME 1 Exercice 1 Valeur acquise, taux d intérêt et capital placé à intérêts simples 1. Un capital (C) de 10 000 est placé du 13/03/N au 15/05/N au taux d

Plus en détail

SAI FM03 Programme Grande Ecole

SAI FM03 Programme Grande Ecole Fondements de Finance SAI FM03 Programme Grande Ecole Chapitre 8. : Choix optimal de portefeuille et Modèle d Evaluation Des Actifs Financiers (Introduction à la théorie du choix de portefeuille et au

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance ESSEC Cours FIN 260 Gestion de portefeuille Séance 8 Mesures de performance François Longin Plan Introduction Mesures de performance des fonds: développements académiques Premier niveau: la rentabilité

Plus en détail

La distribution normale a une variabilité plus faible que l exponentielle.

La distribution normale a une variabilité plus faible que l exponentielle. La distribution normale a une variabilité plus faible que l exponentielle. Tx d intérêt : Intérêt composé : cet intérêt est réinvesti à la période suivante afin de rapporter davantage d intérêt Tx nominal

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS Ce chapitre est consacré à la valorisation par les cash flows actualisés ou DCF. Cette méthode est basée sur la capacité d une entreprise à générer des flux

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015 1 Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015 Organisation pratique L enseignant et l équipe pédagogique Prérequis utiles pour le cours Supports pédagogiques

Plus en détail

La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM

La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM Le CAPM (Capital Asset Pricing Model) établit la relation clef qui doit unir sur un marché efficient la prime de risque des différents

Plus en détail

Table des matières. l a r c i e r

Table des matières. l a r c i e r Chapitre 1 Introduction... 1 1.1. Objectifs et structure du livre.... 1 1.2. Qu est-ce que la gestion de portefeuille?.... 2 1.3. Qu est-ce que «investir»?.... 3 1.4. Canalisation des flux d épargne et

Plus en détail

Mesures de performance

Mesures de performance Mesures de performance Présenter les mesures de performance d'un portefeuille. Analyser la performance implique de : indiquer la rentabilité réalisée (performance «absolue») tenir compte des objectifs

Plus en détail

Le coût des fonds propres. Michel Albouy Professeur de finance

Le coût des fonds propres. Michel Albouy Professeur de finance Le coût des fonds propres Professeur de finance Introduction Les fonds propres ne sont pas une source de fonds gratuite Le coût des fonds propres n est pas observable directement Deux approches fondamentales

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain

Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain Exercice : la frontière des portefeuilles optimaux sans actif certain Philippe Bernard Ingénierie Economique & Financière Université Paris-Dauphine Février 0 On considère un univers de titres constitué

Plus en détail

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15 Notations courantes............................................................. Préface à l édition française.................................................... Les auteurs.........................................................................

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

PLAN. 1-Les portefeuilles efficients : rentabilité et risque. II- Critiques du MEDAF et l'apt (Arbitrage Pricing Theory) :

PLAN. 1-Les portefeuilles efficients : rentabilité et risque. II- Critiques du MEDAF et l'apt (Arbitrage Pricing Theory) : Introduction PLAN I- La présentation du MEDAF : 1-Les portefeuilles efficients : rentabilité et risque 1. La rentabilité 2-Le risque d une action 2-Le modèle MEDAF 1-Le principe 2-Le prix du risque II-

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1)

Cours de gestion financière (M1) Cours de gestion financière (M1) Séance du 3 octobre 2014 Beta, SML, droite caractéristique S&P500 vs high beta stocks 1 Plan de la séance du 3 octobre 2014 (3) Beta, Security Market Line (SML), droite

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 1. Gestion optimale de portefeuille, l approche de Markowitz

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 1. Gestion optimale de portefeuille, l approche de Markowitz Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 1 Gestion optimale de portefeuille, l approche de Markowitz Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté.

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 7. : Risque, rentabilité et diversification Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version Etudiants Mars 2012 Préambule Fig. 10.1 (p.294) : Evolution

Plus en détail

Le Medaf ; Application à la gestion de patrimoine. Benjamin Pitoun, Yann Ribière, Chloé Descombes

Le Medaf ; Application à la gestion de patrimoine. Benjamin Pitoun, Yann Ribière, Chloé Descombes Le Medaf ; Application à la gestion de patrimoine Benjamin Pitoun, Yann Ribière, Chloé Descombes 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 LE CAPM OU MEDAF... 3 Risque, diversification et frontière efficiente... 3

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7

Table des matières. Introduction 7 Table des matières Introduction 7 Chapitre 1 Survol des marchés de valeurs de placement 11 Les valeurs permettant l atteinte de l objectif de la sécurité financière 13 Les assurances sur la personne 13

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Choix de Portefeuille et Mesures de Performance

Choix de Portefeuille et Mesures de Performance Choix de Portefeuille et Mesures de Performance par Patrice Poncet 1. Introduction Le dilemme fondamental de la finance est celui du choix entre obtenir une rentabilité certaine mais faible, ou prendre

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

Choix de Portefeuille

Choix de Portefeuille Année 2007-2008 Choix de orteeuille Christophe Boucher Chapitre. héorie de la décision en avenir incertain Critère d espérance d utilité L attitude vis-à-vis du risque Chapitre 2. Rendements et critères

Plus en détail

La Finance responsable : du souhaitable au possible

La Finance responsable : du souhaitable au possible La Finance responsable : du souhaitable au possible Résultats des recherches IAE-CERAG en finance socialement responsable Isabelle Girerd-Potin Professeur, Responsable du Master Finance Objectif : répondre

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements...

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements... table des matières Notations courantes............................................................... XXIII Les auteurs......................................................................... XXV Avant-propos.......................................................................

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE LES ACTIONS... 13. CHAPITRE 1 Logique d investissement et mesure de la rentabilité... 15

PREMIÈRE PARTIE LES ACTIONS... 13. CHAPITRE 1 Logique d investissement et mesure de la rentabilité... 15 DBU11075.book Page 543 Mercredi, 8. avril 2015 4:44 16 TABLE DES MATIÈRES Présentation des auteurs... 5 Préface par Éric CHARPENTIER... 7 Préface par Vincent VAN DESSEL... 9 Introduction... 11 PREMIÈRE

Plus en détail

Exercice : covariance et gestion du risque. Philippe Bernard Ingénierie Economique & Financière Université Paris-Dauphine

Exercice : covariance et gestion du risque. Philippe Bernard Ingénierie Economique & Financière Université Paris-Dauphine Exercice : covariance et gestion du risque Philippe Bernard Ingénierie Economique & Financière Université Paris-Dauphine Mars 2006 On considère deux actifs dont les rendements et les volatilités sont :

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

DCG 6. Finance d entreprise. L essentiel en fiches

DCG 6. Finance d entreprise. L essentiel en fiches DCG 6 Finance d entreprise L essentiel en fiches DCG DSCG Collection «Express Expertise comptable» J.-F. Bocquillon, M. Mariage, Introduction au droit DCG 1 L. Siné, Droit des sociétés DCG 2 V. Roy, Droit

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

Chapitre 4 : Décisions de financement

Chapitre 4 : Décisions de financement Chapitre 4 : Décisions de financement I. Financement par fonds propres II. Financement par endettement III. Coût du capital III. Coût du capital Le coût du capital Actif Economique Capitaux Propres Actionnaires

Plus en détail

Voyage au pays des actions

Voyage au pays des actions Voyage au pays des actions SOMMAIRE INTRODUCTION À L 0RIGINE DE L ACTION : LA SOCIÉTÉ ANONYME ACTION AU PORTEUR ET ACTION NOMINATIVE LA TRANSMIBILITÉ DES ACTIONS NOMINATIVES LA VALEUR NOMINALE DE L ACTION

Plus en détail

Le risque Idiosyncrasique

Le risque Idiosyncrasique Le risque Idiosyncrasique -Pierre CADESTIN -Magali DRIGHES -Raphael MINATO -Mathieu SELLES 1 Introduction Risque idiosyncrasique : risque non pris en compte dans le risque de marché (indépendant des phénomènes

Plus en détail

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds 1 2 Nom du fonds Gestionnaire du fonds Certains fonds offrent plusieurs séries et catégories de titres. Ce type d information est indiqué avec le nom du fonds. Les différentes caractéristiques des séries

Plus en détail

L avantage des portefeuilles d actions à faible volatilité TD

L avantage des portefeuilles d actions à faible volatilité TD L avantage des portefeuilles d actions à faible volatilité TD Par : Jean Masson, Ph. D., Directeur général Avril 05 La plupart des investisseurs préfèrent les rendements élevés, mais n aiment pas prendre

Plus en détail

Note:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE rofesseurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : rincipes généraux de finance Session : Automne 00 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

Examen Gestion d Actifs

Examen Gestion d Actifs ESILV 2012 D. Herlemont Gestion d actifs Examen Gestion d Actifs 2 pt 1. On considère un portefeuille investi dans n actifs risqués, normalement distribués d espérance en excès du taux sans risque µ =

Plus en détail

Chapitre 3 : l évaluation des actions

Chapitre 3 : l évaluation des actions Chapitre 3 : l évaluation des actions 11.10.2013 Plan du cours Modèle d actualisation des dividendes rendement, gain en capital et rentabilité modèle d actualisation des dividendes Application du modèle

Plus en détail

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 6 L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Avertissement

Plus en détail

THÉORIES MODERNES DE PORTEFEUILLE Exercices d'application (Série 1)

THÉORIES MODERNES DE PORTEFEUILLE Exercices d'application (Série 1) 3-203-99 Gestion de portefeuille THÉORIES MODERNES DE PORTEFEUILLE Exercices d'application (Série 1) Note: Cette série d'exercices constitue un supplément aux exercices du manuel de cours. Les réponses

Plus en détail

TD : Microéconomie de l incertain. Emmanuel Duguet

TD : Microéconomie de l incertain. Emmanuel Duguet TD : Microéconomie de l incertain Emmanuel Duguet 2013-2014 Sommaire 1 Les loteries 2 2 Production en univers incertain 4 3 Prime de risque 6 3.1 Prime de risque et utilité CRRA.................. 6 3.2

Plus en détail

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan Chapitre 15 Options et actifs conditionnels Plan Fonctionnement des options Utilisation des options La parité put-call Volatilité et valeur des options Les modèles de détermination de prix d option Modèle

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

PROJET DE GESTION PORTEFEUILLE. Evaluation d une Stratégie de Trading

PROJET DE GESTION PORTEFEUILLE. Evaluation d une Stratégie de Trading PROJET DE GESTION PORTEFEUILLE Evaluation d une Stratégie de Trading Encadré par M. Philippe Bernard Master 1 Economie Appliquée-Ingénierie Economique et Financière Taylan Kunal 2011-2012 Sommaire 1) Introduction

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Combiner anticipations et optimisation : le modèle Black-Litterman

Combiner anticipations et optimisation : le modèle Black-Litterman Combiner anticipations et optimisation : le modèle Black-Litterman Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, IAE (Sorbonne Graduate Business School) PLAN Les raisons du modèle 1 Les raisons du modèle 2 1.

Plus en détail

Le marché boursier. Tour d horizon sur les thèmes théoriques.

Le marché boursier. Tour d horizon sur les thèmes théoriques. Le marché boursier Tour d horizon sur les thèmes théoriques. 1 Introduction : objectifs Têtes de chapitres : A - Coordination inter-temporelle et valorisation des actions: Aa - Valeur fondamentale : Fluctuations

Plus en détail

un environnement économique et politique

un environnement économique et politique Vision d un économiste sur le risque agricole et sa gestion un sol un climat un environnement économique et politique Jean Cordier Professeur Agrocampus Ouest Séminaire GIS GC HP2E Prise en compte du risque

Plus en détail

Risque et gain en Bourse

Risque et gain en Bourse - 1 - Risque et gain en Bourse Résumé : Une décision d'investissement est un arbitrage entre risque et rendement attendu. Vous apprendrez à formaliser cette démarche, et découvrirez les interactions entre

Plus en détail

Gestion de portefeu ille

Gestion de portefeu ille CYCLE SUPERIEUR AUDIT ET CONTRÔLE DE GESTIO Semestre : 8 Module : Gestion de portefeu ille Évaluation des actifs à revenu fixe I- Mesure du rendement des obligations II- Les risques de placement des titres

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

ECGE1314 - Finance d entrepise Scéance 2 : évaluation d actifs Professor : Philippe Grégoire Assistant : J.Clarinval

ECGE1314 - Finance d entrepise Scéance 2 : évaluation d actifs Professor : Philippe Grégoire Assistant : J.Clarinval ECGE1314 - Finance d entrepise Scéance 2 : évaluation d actifs Professor : Philippe Grégoire Assistant : J.Clarinval Exercice 1 : Vous achetez une voiture 30.000 euros et vous empruntez ce montant sur

Plus en détail

Note:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACUL S HAUS US COMMRCIALS L'UNIVRSI LAUSANN Professeurs :. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : té Informations générales: o ocumentation autorisée. o Calculatrices autorisées

Plus en détail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Introduction La location d actifs par une entreprise s appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d un bien par un particulier

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1)

Cours de gestion financière (M1) Cours de gestion financière (M1) Séance (5) du 17 octobre 2014 Efficience de marché, ventes à découvert, exercices, compléments de cours (modèle zéro-beta de Black, Médaf sans ventes à découvert) Are Markets

Plus en détail

Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique.

Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique. Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique. Votre fondation de placement suisse. 1/6 Helvetia Fondation de placement

Plus en détail

2. Risques et performances de portefeuille

2. Risques et performances de portefeuille 2. Risques et performances de portefeuille Objectifs du chapitre : à la fin de ce chapitre, vous devrez savoir... Calculer la rentabilité d un portefeuille Présenter et calculer des mesures de performance

Plus en détail

Carte d identité du fonds Albatros

Carte d identité du fonds Albatros Carte d intité du fonds Albatros Forme juridique FCP capitalisation Catégorie valeurs européennes à dominante française Éligible au PEA oui Objectif performance réaliser à moyen terme une appréciation

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

NaviPlan. DOCUMENT FONCTIONNEL Aperçu de la répartition de l'actif dans NaviPlan. Logiciel de planification financière

NaviPlan. DOCUMENT FONCTIONNEL Aperçu de la répartition de l'actif dans NaviPlan. Logiciel de planification financière DANS CE DOCUMENT, IL S'AGIT DE : Quels profils de placement sont disponibles? Quelles catégories d actif sont disponibles? Quel est l effet de l'horizon temporel sur le portefeuille de mes clients? Quelles

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

Choix en situations de risque et d incertitude. Choix inter-temporels de consommation

Choix en situations de risque et d incertitude. Choix inter-temporels de consommation THEME 7 Choix en situations de risque et d incertitude. Choix inter-temporels de consommation Concepts et définitions essentiels Risque et incertitude Théorie de l utilité espérée Aversion au risque Loterie

Plus en détail

TD : Microéconomie de l incertain. Emmanuel Duguet

TD : Microéconomie de l incertain. Emmanuel Duguet TD : Microéconomie de l incertain Emmanuel Duguet 2011-2012 Sommaire 1 Les loteries 2 2 Production en univers incertain 4 3 Prime de risque 6 3.1 Prime de risque et utilité CRRA.................. 6 3.2

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Examen Gestion de portefeuille

Examen Gestion de portefeuille ESC Toulouse 2011 D. Herlemont Mastère BIF+IMF Examen Gestion de portefeuille ˆ Durée: 2 heures ˆ Les calculatrices (simples) sont autorisés. ˆ Les documents ne sont pas autorisés. ˆ Sujet commun pour

Plus en détail

Thème: Le modèle de Markowitz et détermination d'un portefeuille optimal.

Thème: Le modèle de Markowitz et détermination d'un portefeuille optimal. Unité de Formation et de Recherche Sciences Appliquées et Technologie Mémoire de Maitrise Mathématiques Appliquées Informatique et Finance Thème: Le modèle de Markowitz et détermination d'un portefeuille

Plus en détail

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008 Décembre 2008 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Théorie Financière 7. Relation risque rentabilité attendue (2/2)

Théorie Financière 7. Relation risque rentabilité attendue (2/2) Théorie Financière 7. Relation risque rentabilité attendue (/) Objectifs pour cette session. Revoir l effet de la combinaison de deux actifs risqués. Etendre à la combinaison de plusieurs actifs risqués

Plus en détail