Luxembourg. Le travail au service du développement humain. Rapport sur le développement humain 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Luxembourg. Le travail au service du développement humain. Rapport sur le développement humain 2015"

Transcription

1 Rapport sur le développement humain 2015 Le travail au service du développement humain Note d information pour les pays concernant le Rapport sur le développement humain 2015 Luxembourg Introduction Le Rapport sur le développement humain (RDH) 2015 examine le lien intime entre le travail et le développement humain. Le travail, concept plus global que celui d emploi, peut être un moyen de contribuer au bien public, de réduire les inégalités, de garantir les moyens d existence et d autonomiser les individus. Il ouvre la porte à la participation à la société tout en contribuant à la dignité et à la valorisation de la personne. Qui plus est, lorsqu il consiste à s occuper des autres, le travail, ou le bénévolat, développe la cohésion sociale et renforce les liens familiaux et communautaires. Tous ces aspects sont essentiels au développement humain. Le lien entre travail et développement humain n est cependant pas automatiquement bénéfique. Il peut être rompu lorsque le travail se fait dans des conditions d exploitation, dans des conditions dangereuses, lorsque les droits du travail ne sont pas garantis ou protégés, en l absence de mesures de protection sociale, et lorsque les inégalités de chances et la discrimination liée au travail creusent et perpétuent les inégalités socio-économiques. Le travail peut renforcer le développement humain lorsque les politiques ouvrent des chances de travail productif, rémunérateur et satisfaisant ; développent les compétences et le potentiel des travailleurs ; garantissent leurs droits, leur sécurité et leur bien-être. La mesure des différents aspects du travail, tant positifs que négatifs, peut faciliter l élaboration de programmes stratégiques et le suivi de l évolution vers un travail favorable au développement humain. De nombreux pays manquent toutefois de données internationales au niveau local, sur les principaux indicateurs que sont, notamment, le travail des enfants, le travail forcé, les soins non rémunérés, l emploi du temps, la réglementation du travail et la protection sociale. Leur capacité à suivre les progrès dans ces domaines est ainsi limitée. Cette note d information est organisée en sept sections. La première section présente des informations sur les pays couverts et la méthodologie de l annexe statistique du RDH Les cinq sections suivantes concernent les principaux indicateurs du développement humain : l Indice de développement humain (IDH), l Indice de développement humain ajusté aux inégalités (IDHI), l Indice de développement de genre (IDG), l Indice d inégalité de genre (IIG) et l indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM). La dernière section présente plusieurs autres indicateurs liés au thème du travail. Il importe de noter que des divergences sont possibles entre les données nationales et internationales, car les organismes internationaux harmonisent les données nationales afin de permettre les comparaisons sur plusieurs pays. Dans certains cas, qui plus est, ces organismes ne disposent pas des données nationales les plus récentes. Les données locales fournissent un degré supérieur de détail sur des questions nationales ou infranationales précises. Nous encourageons les partenaires nationaux à étudier les sujets abordés dans le RDH munis des données les plus pertinentes et les plus récentes en provenance de sources nationales et internationales. 1

2 Couverture géographique et méthodologie de l annexe statistique du RDH 2015 L Annexe statistique du RDH 2015 présente l IDH 2014 (valeurs et classements) de 188 pays et territoires reconnus par l ONU, ainsi que l IDHI de 151 pays, l IDG de 161 pays, l IIG de 155 pays, et l IPM de 101 pays. Les classements et valeurs des pays à l Indice de développement humain (IDH) sont gardés secrets jusqu à la date de diffusion mondiale et la publication du RDH au format électronique. La comparaison des valeurs et des classements avec ceux de rapports antérieurs peut être trompeuse en raison des révisions et des mises à jour des données de base, ainsi que des corrections apportées aux valeurs théoriques. Il est conseillé aux lecteurs d évaluer la progression de l IDH en se reportant au tableau 2 («Tendances de l Indice de développement humain») dans l Annexe statistique au Rapport. Le Tableau 2 repose sur des indicateurs, une méthodologie et des données en série chronologique cohérents. Il indique les changements réels de valeurs et de classements dans le temps, illustrant ainsi les progrès réels réalisés par les pays. Les petites variations de valeurs devraient être interprétées avec prudence, car elles pourraient s expliquer par de simples variations d échantillonnage et ne pas être statistiquement significatives. En règle générale, les variations au niveau de la troisième décimale des indices composites ne sont pas considérées comme significatives. Sauf indication contraire dans la source, les tableaux utilisent les données dont disposait le Bureau du Rapport sur le développement humain (BRDH) au 15 avril Tous les indices et indicateurs, ainsi que les fiches techniques sur le calcul des indices composites et autres sources d information, sont accessibles en ligne sur Pour en savoir plus sur la méthode de calcul de chaque indice, se reporter aux fiches techniques 1 à 5 ainsi qu aux notes d information disponibles sur le site internet du Rapport sur le développement humain : Indice de développement humain (IDH) L IDH est une mesure sommaire des progrès réalisés sur le long terme, dans trois dimensions essentielles du développement humain : vie longue et en bonne santé, accès à la connaissance et niveau de vie décent. L espérance de vie est utilisée pour mesurer la première (vie longue et en bonne santé). Le niveau de connaissance est mesuré par le nombre moyen d années d éducation de la population adulte, c est-à-dire le nombre moyen d années d enseignement reçues pendant toute une vie par les personnes de 25 ans et plus ; l accès à l enseignement et à la connaissance est mesuré par la durée attendue de scolarisation des enfants en âge scolaire, c est-à-dire le nombre total d années de scolarisation qu un enfant en âge scolaire peut attendre si les tendances dominantes des taux de scolarisation par tranche d âge restent les mêmes pendant toute sa vie. Le niveau de vie est mesuré par le revenu national brut (RNB) par habitant, exprimé en dollars internationaux constants de 2011 convertis au taux de parité du pouvoir d achat (PPA). De manière à garantir un maximum de comparabilité entre les pays, l IDH est principalement fondé sur des données internationales de la Division de la population des Nations Unies (taux d espérance de vie), de l Organisation des Nations unies pour l éducation, la science et la culture (données sur la durée moyenne de scolarisation et sur la durée attendue de scolarisation) et de la Banque mondiale (données sur le RNB par habitant). Comme indiqué en introduction, les valeurs et classements à l IDH dans le rapport de cette année ne sont pas comparables avec celles des rapports précédents (y compris le RDH 2014) en raison du nombre de révisions apportées aux indicateurs. Afin de permettre l analyse de l évolution de l IDH, le rapport 2015 comprend les IDH recalculés de 1990 à 2014 à partir de données comparables. 2

3 Valeur et classement à l IDH du Luxembourg L IDH du Luxembourg pour 2014 est de 0,892, ce qui situe le pays dans la catégorie «développement humain très élevé» et le place en 19 ème position parmi 188 pays et territoires. Entre 1980 et 2014, l IDH du Luxembourg a progressé de 0,719 à 0,892, soit une hausse de 24,0 % ou une hausse moyenne annuelle d environ 0,6 %. Le Tableau A illustre la progression du Luxembourg dans chacun des indicateurs de l IDH. Entre 1980 et 2014, l espérance de vie à la naissance au Luxembourg a augmenté de 9,6 années, la durée moyenne de scolarisation a augmenté de 3,4 années, et la durée attendue de scolarisation a augmenté de 4,0 années. Le RNB par habitant du Luxembourg a augmenté d environ 123,9 % entre 1980 et Tableau A : Tendances de l IDH du Luxembourg d après des données en séries chronologiques cohérentes et de nouvelles données théoriques Espérance de vie à la Durée attendue de Durée moyenne de RNB par habitant Valeur à l IDH naissance scolarisation scolarisation ($ PPA 2011) ,1 9,9 8, , ,7 10,7 8, , ,2 11,1 8, , ,4 11,8 9, , ,7 13,4 10, , ,9 13,5 11, , ,4 13,9 11, , ,8 13,9 11, , ,1 13,8 11, , ,4 13,9 11, , ,7 13,9 11, ,892 La Figure 1 ci-dessous indique la contribution de chaque indice constitutif à l IDH du Luxembourg depuis Figure 1 : Tendances des indices constitutifs de l IDH du Luxembourg entre 1980 et

4 Évaluation des progrès par rapport aux autres pays Une comparaison utile des progrès sur le long terme avec ceux d autres pays est possible. Par exemple, pendant la période de 1980 à 2014, le Luxembourg, la France et l Italie enregistrent des degrés d augmentation différents de leurs IDH respectifs (voir la Figure 2). Figure 2 : Tendances de l IDH du Luxembourg, de la France et de l Italie entre 1980 et 2014 L IDH 2014 du Luxembourg, à savoir 0,892, est inférieur à la moyenne de 0,896 des pays du groupe à développement humain très élevé et supérieur à la moyenne de 0,880 des pays de l OCDE. Dans l OCDE, les pays qui sont proches du Luxembourg en 2014 en termes d IDH et, dans une certaine mesure, de taille de la population sont l Islande et l Autriche, dont les classements à l IDH sont 16 ème et 23 ème respectivement (voir le Tableau B). Tableau B : Indicateurs de l IDH du Luxembourg pour 2014 par rapport à certains pays et groupes Espérance Durée Durée RNB par Valeur à Classement de vie à la attendue de moyenne de habitant l IDH à l IDH naissance scolarisation scolarisation ($ PPA) Luxembourg 0, ,7 13,9 11, Islande 0, ,6 19,0 10, Autriche 0, ,4 15,7 10, OCDE 0,880 80,2 15,8 11, IDH élevé 0,896 80,5 16,4 11, IDH ajusté aux inégalités (IDHI) L IDH est une mesure moyenne des progrès fondamentaux d un pays en matière de développement humain. Comme toutes les moyennes, l IDH masque des inégalités dans la distribution du développement humain sur l ensemble de la population au niveau national. Le RDH 2010 a introduit l IDHI, qui tient compte des inégalités dans les trois dimensions de l IDH, en réduisant la valeur moyenne pour chaque dimension en fonction du niveau d inégalités. L IDHI est essentiellement l IDH diminué en fonction des inégalités. La «perte» de développement humain due aux inégalités correspond à la différence entre l IDH et l IDHI. Elle 4

5 peut être exprimée sous forme de pourcentage. Plus les inégalités se creusent dans un pays, plus la perte de développement humain augmente. Nous présentons également le coefficient d inégalité humaine comme mesure directe des inégalités, sous forme de moyenne non pondérée des inégalités dans trois dimensions. Voir la Fiche technique n 2. L IDH du Luxembourg pour 2014 est de 0,892. Cependant, lorsque la valeur est diminuée des inégalités, l IDH baisse à 0,822, soit une perte de 7,9 % due aux inégalités dans la distribution des indices des dimensions de l IDH. L Islande et l Autriche enregistrent des pertes dues aux inégalités de 5,9 % et 7,8 % respectivement. La perte moyenne due aux inégalités pour les pays à IDH très élevé est de 12,1 %. Elle est de 13,3 % pour l OCDE. Le coefficient d inégalité humaine pour le Luxembourg est égal à 7,7 %. Tableau C : IDHI du Luxembourg pour 2014 par rapport à certains pays et groupes Inégalité en Coefficient matière Valeur Perte d inégalité d espérance de de l IDHI total (%) humaine (%) vie à la naissance (%) Inégalité en matière d éducation (%) Inégalité des revenus (%) Luxembourg 0,822 7,9 7,7 3,3 6,0 13,9 Islande 0,846 5,9 5,8 2,8 2,4 12,2 Autriche 0,816 7,8 7,6 3,7 3,5 15,5 OCDE 0,763 13,3 12,9 5,6 9,5 23,6 IDH très élevé 0,788 12,1 11,8 4,9 8,0 22,5 Indice de développement de genre (IDG) En 2014, le BRDH a introduit une nouvelle mesure fondée sur l Indice de développement humain ventilé par sexe, qui mesure l écart entre les hommes et les femmes en termes de développement humain : l IDG. L IDG mesure les inégalités entre les sexes dans trois dimensions fondamentales du développement humain: la santé (d après l espérance de vie des hommes et des femmes à la naissance), l éducation (d après la durée attendue de scolarisation des garçons et des filles et le nombre moyen d années pour les adultes de 25 ans et plus); et le contrôle des ressources économiques (d après le RNB estimé des hommes et des femmes, par habitant). Pour en savoir plus sur la composition de l indice, voir la Fiche technique n 3. Les groupes de pays sont basés sur l écart absolu par rapport à la parité des sexes dans l IDH. Cela signifie que le groupement tient compte des inégalités en faveur des hommes ou des femmes de manière égale. L IDG est calculé pour 161 pays. L IDH 2014 des femmes pour le Luxembourg est 0,877 contre 0,903 pour celui des hommes, ce qui donne un IDG de 0,971. En comparaison, les IDG de l Islande et de l Autriche sont respectivement de 0,975 et de 0,943 (voir Tableau D). Tableau D : IDG du Luxembourg et ses composantes comparés à une sélection de pays et de groupes Espérance de RNB par habitant vie à la Durée attendue Durée moyenne Valeurs de l IDH ($ PPA) naissance de scolarisation de scolarisation Valeur Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes de l IDG Luxembourg 83,9 79,3 14,0 13,7 11,3 12, ,877 0,903 0,971 Islande 84,0 81,0 20,1 17,9 10,8 10, ,886 0,909 0,975 Autriche 83,8 78,8 16,1 15,4 9,9 11, ,856 0,909 0,943 OCDE 82,7 77,5 16,0 15,5 11,0 11, ,862 0,887 0,973 IDH très élevé 83,1 77,8 16,8 16,0 11,7 12, ,884 0,903 0,978 Indice d inégalités de genre (IIG) Le RDH 2010 a introduit l IIG, qui traduit les inégalités fondées sur le sexe dans trois dimensions : la santé procréative, l autonomisation et l activité économique. La santé procréative est mesurée par la mortalité maternelle et les taux de fécondité chez les adolescentes ; l autonomisation est mesurée par la part de Ratio F-H 5

6 sièges parlementaires détenus par des femmes et le niveau d éducation secondaire et supérieure pour chaque sexe ; l activité économique est mesurée par le taux de participation au marché du travail des hommes et des femmes. L IIG peut être interprété comme la perte de développement humain due aux inégalités entre les accomplissements des hommes et des femmes dans ses trois dimensions. Consulter la Fiche technique n 4 pour en savoir plus sur l IIG. Le Luxembourg enregistre une valeur à l IIG de 0,100, qui le place au 17 ème rang parmi 155 pays à l indice Au Luxembourg, 28,3 % des sièges parlementaires sont occupés par des femmes et 100,0 % de femmes adultes ont atteint un niveau d éducation secondaire ou supérieure par rapport à 100,0 % d hommes. Sur naissances vivantes, 11 femmes meurent de causes liées à la grossesse. Le taux de fécondité chez les adolescentes est de 8,3 naissances pour femmes de 15 à 19 ans. La participation des femmes au marché du travail est de 50,7 % par rapport à 64,6 % pour les hommes. À titre de comparaison, l Islande et l Autriche sont classées 12 ème et 5 ème respectivement sur cet indice. Tableau E : IIG du Luxembourg pour 2014 par rapport à certains pays et groupes IIG Sièges Taux de parlementaires moins commencé Population ayant au Taux de fécondité Classement mortalité chez les à l IIG occupés par l enseignement maternelle adolescentes des femmes secondaire (%) (%) Taux d activité (%) Femmes Hommes Femmes Hommes Luxembourg 0, ,3 28,3 100,0 100,0 50,7 64,6 Islande 0, ,5 41,3 91,0 91,6 70,5 77,4 Autriche 0, ,1 30,3 100,0 100,0 54,6 67,7 OCDE 0, ,4 26,9 82,9 86,3 50,9 68,9 IDH très élevé 0, ,0 26,5 86,2 87,9 52,1 68,7 Taux de mortalité maternelle exprimé en nombre de décès pour naissances vivantes et taux de fécondité chez les adolescentes exprimé en nombre de naissances pour femmes de 15 à 19 ans. Indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) Le RDH 2010 a introduit l IPM, qui identifie plusieurs privations dans les mêmes ménages en matière d éducation, de santé et de niveau de vie. Les dimensions «santé» et «éducation» sont chacune basées sur deux indicateurs, tandis que six indicateurs sont appliqués à la dimension «niveau de vie». Tous les indicateurs nécessaires pour calculer l IPM d un ménage sont extraits de la même enquête auprès des ménages. Ils sont pondérés de manière à obtenir un score de privation, puis les scores sont calculés pour chaque ménage de l enquête. Un score de privation de 33,3 % (un tiers des indicateurs pondérés) est utilisé pour opérer la distinction entre pauvres et non pauvres. Si le score de privation du ménage est de 33,3 % ou plus, le ménage (et chaque membre du ménage) est classé comme vivant dans une pauvreté multidimensionnelle. Les ménages dont le score de privation est de 20 % ou plus mais moins de 33,3 % sont proches de la pauvreté multidimensionnelle. Enfin, les ménages dont le score de privation est de 50 % ou plus vivent dans une pauvreté multidimensionnelle extrême. Pour les définitions des privations dans chaque dimension ainsi que la méthodologie de l IPM, voir la Fiche technique n 5. Par manque de données pertinentes, l IPM n a pas été calculé pour ce pays. Indicateurs de travail Le Tableau G regroupe les indicateurs liés au travail disponibles pour le Luxembourg dans l Annexe statistique du RDH Les données brossent un tableau partiel des conditions de travail dans le pays et des domaines qui pourraient bénéficier d une attention politique. Il est à noter que tous les indicateurs ne couvrent pas suffisamment le pays pour permettre une estimation agrégée. 6

7 Tableau G : Indicateurs supplémentaires liés au travail pour le Luxembourg Luxembourg IDH très élevé OCDE Rapport emploi/population (% 15 ans et plus) 54,2 55,4 54,9 Taux d activité (% 15 ans et plus) 57,6 60,3 59,7 Femmes 50,7 52,1 50,9 Hommes 64,6 68,7 68,9 Part de l emploi dans l agriculture (% de l emploi total) 1,3 3,3 5,1 Part de l emploi dans les services (% de l emploi total) 84,1 74,3 72,3 Population active ayant atteint un niveau d enseignement supérieur (%) 43,3 32,5 31,1 Emploi vulnérable (% de l emploi total) 6,2 12,4 15,7 Chômage total (% de la population active) 5,8 8,3 8,2 Chômage de longue durée (% de la population active) 1,8 3 2,8 Chômage des jeunes (% de la population active jeune) 15, ,5 Jeunes ni scolarisés ni employés (% 15 à 24 ans) 5,0 13,4 14,7 Productivité de la main-d œuvre : rendement par travailleur (2011 PPA$) Travail des enfants (% 5-14 ans) Travailleurs domestiques (% de l emploi total) Femmes -- 4,3 3 Hommes -- 0,4 0,3 Travailleurs pauvres, 2 PPA$/jour (% de l emploi total) Bénéficiaires d allocations chômage (% chômeurs ans) 43,8 43,4 38,7 Congé de maternité payé obligatoire (jours) Bénéficiaires de la pension de vieillesse (% population en âge légal de départ à la retraite) 90,0 89,4 87,1 Internautes (% de la population) 94,7 82,5 78,1 Abonnés à un service de téléphonie mobile (pour 100 personnes) 148,4 119,8 110,4 7

Tunisie. Le travail au service du développement humain. Rapport sur le développement humain 2015

Tunisie. Le travail au service du développement humain. Rapport sur le développement humain 2015 Rapport sur le développement humain 2015 Le travail au service du développement humain Note d information pour les pays concernant le Rapport sur le développement humain 2015 Tunisie Introduction Le Rapport

Plus en détail

Niger. Le travail au service du développement humain. Rapport sur le développement humain 2015

Niger. Le travail au service du développement humain. Rapport sur le développement humain 2015 Rapport sur le développement humain 2015 Le travail au service du développement humain Note d information pour les pays concernant le Rapport sur le développement humain 2015 Niger Introduction Le Rapport

Plus en détail

Développement Humain et Indicateurs de mesure : L expérience Algérienne

Développement Humain et Indicateurs de mesure : L expérience Algérienne RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Conseil National Economique et Social Développement Humain et Indicateurs de mesure : L expérience Algérienne Mme Edjekouane Aicha, Chef de la Division des

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL N 3-2013 juin 2013 L actualité socio-économique au Luxembourg Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés

Plus en détail

TITRE INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN

TITRE INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN TITRE INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN UNE APPROCHE SYNTHÉTIQUE 7 L indice de développement humain Contexte L Indice de Développement Humain (IDH) est né au cours des années 1980 dans un contexte de remise

Plus en détail

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U CROISSANCE INCLUSIVE L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U COPE Éléments clés Centre pour les Opportunités et l Égalité Novembre 2016 http://oe.cd/idd-fr Les fruits de la reprise

Plus en détail

PROFIL PAYS: CAMEROUN Préparé pour la Réunion de haut niveau 2012 d Assainissement et eau pour tous*

PROFIL PAYS: CAMEROUN Préparé pour la Réunion de haut niveau 2012 d Assainissement et eau pour tous* * Facteur déterminant Assainissement Eau Réglementation 5 4 Infrastructure ancienne 5 5 Capacités en ressources humaines 4 5 Politiques et Institutions 3 4 Financement suffisant 3 4 Resssources en eau

Plus en détail

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick Éducation postsecondaire, Formation et Travail Septembre 2016 Table des matières INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 TAUX DE SALAIRE MINIMUM AU NOUVEAU-BRUNSWICK...

Plus en détail

Togo Profil pays EPT Contexte général. Principaux indicateurs de l EPT 2012 ou année la plus récente.

Togo Profil pays EPT Contexte général. Principaux indicateurs de l EPT 2012 ou année la plus récente. Togo Profil pays EPT 4 Contexte général Petit état d Afrique de l Ouest d environ 6 5 habitants, le Togo est un pays à revenu faible, avec un PIB par habitant de 564 $US en. Après une longue période de

Plus en détail

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Carl Duisberg Gesellschaft e.v. - Munich La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Séminaire sur les statistiques sociales Cotonou (5-16 décembre 1994) Jean-Pierre Lachaud Institut international d'etudes

Plus en détail

Fédération de Russie

Fédération de Russie 11. PANORAMA DES PENSIONS 215 : DESCRIPTIFS PAYS FÉDÉRATION DE RUSSIE Fédération de Russie Fédération de Russie : le système de retraite en 214 Indicateurs essentiels : Fédération de Russie Fédération

Plus en détail

Côte d Ivoire Profil pays EPT Contexte général. Principaux indicateurs de l EPT 2012 ou année la plus récente.

Côte d Ivoire Profil pays EPT Contexte général. Principaux indicateurs de l EPT 2012 ou année la plus récente. Côte d Ivoire Profil pays EPT 4 Contexte général Située en Afrique de l Ouest, la Côte d Ivoire est un pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure avec un PIB par habitant de 6 $US en. Avec un

Plus en détail

10) Les inégalités et la redistribution. A) Les instruments de mesure

10) Les inégalités et la redistribution. A) Les instruments de mesure 1 FIPECO le 09.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 10) Les inégalités et la redistribution Selon la typologie proposée par R. Musgrave, la redistribution (ou

Plus en détail

EMPLoi-QUéBEC LEs ChiffrEs CLés de L'EMPLoi au QUéBEC édition 2014

EMPLoi-QUéBEC LEs ChiffrEs CLés de L'EMPLoi au QUéBEC édition 2014 EMPLOI-QUÉBEC Les chiffres clés de l'emploi au québec édition 2014 Rédaction André Levert Élaboration des tableaux Carole Gravel Bryan Speight Direction de l analyse et de l information sur le marché du

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs des conditions et de la dynamique du travail Volume 6, numéro

Plus en détail

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Danemark Danemark : le système de retraite en 212 Il existe un régime public de base. Une prestation de retraite complémentaire sous conditions de ressources est versée aux retraités les plus défavorisés.

Plus en détail

CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE

CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE CHAPITRE 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE 1.Présentation... 1 2.Méthodologie... 2 3.Sources de documentation... 2 4.Definition des concepts... 3 5.Graphiques... 4 6.Tableaux... 5 Liste des graphiques Graphique

Plus en détail

Indicateurs et mesures de pauvreté. Présentation de Lise Saint-Germain, CRSA-UQO

Indicateurs et mesures de pauvreté. Présentation de Lise Saint-Germain, CRSA-UQO Indicateurs et mesures de pauvreté octobre 2011 Présentation de Lise Saint-Germain, CRSA-UQO De quoi s agit-il? Pauvreté (privation) Inégalités (écart entre les groupes) Exclusion sociale (non participation,

Plus en détail

Analyse des chiffres-clés 2006 de Caen la mer issus du nouveau recensement de l INSEE

Analyse des chiffres-clés 2006 de Caen la mer issus du nouveau recensement de l INSEE Analyse des chiffres-clés 2006 de Caen la mer issus du nouveau recensement de l INSEE Sources : INSEE - recensements de la population 1999 et 2006 Avertissement de lecture : Ce document est un premier

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

CHAPITRE III : NIVEAU, STRUCTURE ET EVOLUTION DE LA FECONDITE

CHAPITRE III : NIVEAU, STRUCTURE ET EVOLUTION DE LA FECONDITE CHAPITRE III : NIVEAU, STRUCTURE ET EVOLUTION DE LA FECONDITE L étude du niveau et de la structure de la fécondité est basée sur le calcul de l intensité et du calendrier de la fécondité. Les indicateurs

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

Rappel des indicateurs du COR sur l emploi et l activité des seniors. Extrait du rapport annuel du COR de juin 2015

Rappel des indicateurs du COR sur l emploi et l activité des seniors. Extrait du rapport annuel du COR de juin 2015 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 30 mars 2016 à 9 h 30 «Transitions emploi-retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Rappel des indicateurs du COR sur l

Plus en détail

Définition et mesure de la pauvreté

Définition et mesure de la pauvreté Définition et mesure de la pauvreté Taux de pauvreté et seuil de pauvreté Selon l Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre

Plus en détail

Introduction. 5. Revenu des familles et des ménages. Caractéristiques des ménages et des logements.

Introduction. 5. Revenu des familles et des ménages. Caractéristiques des ménages et des logements. Introduction Au cours des années, le Québec a structuré son territoire en trois paliers pour faciliter la gestion de son aménagement et de son développement. Le niveau de base regroupe près de 1 600 entités

Plus en détail

Les revenus et la pauvreté des personnes âgées. OCDE, «Panorama des pensions 2013», chapitre 5

Les revenus et la pauvreté des personnes âgées. OCDE, «Panorama des pensions 2013», chapitre 5 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 janvier 2014 à 14h30 «Niveau des pensions et niveau de vie des retraités» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Les revenus

Plus en détail

Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec

Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec Colloque CIQSS-ISQ Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer Guy Fréchet, Ph. D. Centre d étude sur la pauvreté

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 Chômage des jeunes en recul au premier trimestre de 2015 Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2015 Au premier trimestre de 2015, 67,4 % des

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC FAITS SAILLANTS Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014

Plus en détail

LES INEGALITES HOMMES-FEMMES COMPAREES DANS LES ECONOMIES ULTRA-MARINES FRANCAISES

LES INEGALITES HOMMES-FEMMES COMPAREES DANS LES ECONOMIES ULTRA-MARINES FRANCAISES LES INEGALITES HOMMES-FEMMES COMPAREES DANS LES ECONOMIES ULTRA-MARINES FRANCAISES MICHAËL GOUJON FRANCOISE RIVIERE N 5 OCTOBRE 2016 1/6 N 5 OCTOBRE 2016 LES INEGALITES HOMMES-FEMMES COMPAREES DANS LES

Plus en détail

«BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS

«BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS «BAROMÈTRE SOCIAL 2010» RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS Bruxelles est caractérisée par une importante concentration de la pauvreté dans les quartiers fortement peuplés du croissant pauvre au centre de la ville,

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

Aperçu du revenu en 2002

Aperçu du revenu en 2002 perçu du revenu en 2 Ginette Gervais et Renée éland près cinq ans de hausses consécutives, le revenu après impôt a connu une pause en 2 près cinq ans de hausses consécutives, le revenu familial après impôt

Plus en détail

Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail

Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail 54 Partie I Données de cadrage Indicateur n 9 : Niveau et évolution du coût du travail 1er sous-indicateur: Comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays européens Coût annuel du

Plus en détail

Au-delà du PIB : le Revenu Equivalent Un nouvel indicateur pour les comparaisons internationales de niveaux de vie

Au-delà du PIB : le Revenu Equivalent Un nouvel indicateur pour les comparaisons internationales de niveaux de vie Au-delà du PIB : le Revenu Equivalent Un nouvel indicateur pour les comparaisons internationales de niveaux de vie Marc Fleurbaey et Guillaume Gaulier CNRS, Paris et CEPII, Paris Colloque «Vers de nouveaux

Plus en détail

Séminaire sur les inégalités et les perspectives de mobilité sociale. «Croissance inclusive : Clé de promotion de l emploi des jeunes.

Séminaire sur les inégalités et les perspectives de mobilité sociale. «Croissance inclusive : Clé de promotion de l emploi des jeunes. Séminaire sur les inégalités et les perspectives de mobilité sociale. «Croissance inclusive : Clé de promotion de l emploi des jeunes.» Plan Définitions des concepts Approches et dimensions de la croissance

Plus en détail

Portraits statistiques régionaux Les jeunes de la région de Laval

Portraits statistiques régionaux Les jeunes de la région de Laval Portraits statistiques régionaux Les jeunes de la région de Laval en chiffres La démographie Structure et évolution de la population du Québec En 2001, on estime la population du Québec à 7 410 504 habitants,

Plus en détail

Chap 2 : Richesse et pauvreté dans le monde

Chap 2 : Richesse et pauvreté dans le monde Chap 2 : Richesse et pauvreté dans le monde Problématique : Comment se caractérisent les inégalités de richesses dans le monde à différentes échelles? 1 I. Problématique : Compétence : Analyser des cartes

Plus en détail

Indicateurs de développement, de pauvreté et de genre Kora Andrieu

Indicateurs de développement, de pauvreté et de genre Kora Andrieu Indicateurs de développement, de pauvreté et de genre Kora Andrieu Pour citer cet article : Andrieu, Kora, «Indicateurs de développement, de pauvreté et de genre», CIPPA Développement et indicateurs, vol.

Plus en détail

Taux de chômage au sens du BIT et revenu une année après l obtention du diplôme

Taux de chômage au sens du BIT et revenu une année après l obtention du diplôme Actualités OFS 15 Education et science Neuchâtel, septembre 2016 Enquête auprès des personnes nouvellement diplômées des hautes écoles en 2014 Taux de chômage au sens du BIT et revenu une année après l

Plus en détail

Bien-être des personnes âgées : comparaison internationale

Bien-être des personnes âgées : comparaison internationale Direction de l évaluation, de la statistique et de la révision, volume 9, n 1, décembre 2011 Bien-être des personnes âgées : comparaison internationale Le bien-être des personnes âgées est un des aspects

Plus en détail

Le report de la retraite au Canada et au Québec: une autre perspective

Le report de la retraite au Canada et au Québec: une autre perspective Le report de la retraite au Canada et au Québec: une autre perspective Yves Carrière* et Diane Galarneau** Colloque Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer ACFAS 7-8 mai 2012,

Plus en détail

Tableau de bord de la situation socio-économique des femmes de l Estrie. Produit par

Tableau de bord de la situation socio-économique des femmes de l Estrie. Produit par Tableau de bord de la situation socio-économique des femmes de l Estrie Produit par Juin 2010 INDICATEURS A. Caractéristiques sociodémographiques A.1 Population totale selon le sexe, Estrie Définition

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 8 : Niveau et évolution du coût du travail 1 er sous-indicateur : comparaison du coût du travail au niveau du salaire moyen entre pays

Plus en détail

Gabon Profil pays EPT 2014

Gabon Profil pays EPT 2014 Profil pays EPT 4 Contexte général Pays d Afrique Centrale à revenu intermédiaire tranche supérieure (PIB/habitant de 56 $US en ), le a une population totale d un peu plus,6 millions d habitants en. Sur

Plus en détail

Enquête suisse sur la population active et statistiques dérivées: heures de travail. Les heures travaillées ont augmenté en 2015

Enquête suisse sur la population active et statistiques dérivées: heures de travail. Les heures travaillées ont augmenté en 2015 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 23.05.2016, 9:15 3 Travail et rémunération N 0351-1605-40 Enquête suisse sur la population active

Plus en détail

Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE

Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE Chapitre 5 : HABITAT ET CONDITIONS DE VIE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 65 II. LISTE DES TABLEAUX... 65 III. PRESENTATION... 66 IV. METHODOLOGIE... 66 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 66 Chapitre 5:

Plus en détail

Deauville. Sélectionner un thème :

Deauville. Sélectionner un thème : Commune Sélectionner un thème : 01 Démographie Un taux d évolution annuel supérieur à 1% correspond à un rythme de croissance très soutenu, entre 0,7% et 1% à une croissance soutenue, entre 0,4% et 0,7%

Plus en détail

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007 L EMPLOI ET LE REVENU EN Août 2007 La syndicalisation Les taux de syndicalisation durant les premières moitiés de 2006 et 2007 Le nombre moyen d employés rémunérés au cours du premier semestre de 2007

Plus en détail

KILM 16. La productivité du travail

KILM 16. La productivité du travail KILM 16. La productivité du travail Introduction Ce chapitre présente les informations sur la productivité du travail pour l ensemble de l économie, la productivité du travail étant définie comme la production

Plus en détail

Enquête nationale sur le Handicap 2014

Enquête nationale sur le Handicap 2014 Enquête nationale sur le Handicap 2014 Fiche technique www.social.gov.ma INTRODUCTION Dix ans après la réalisation de la première enquête nationale sur le handicap, le Ministère de la Solidarité, de la

Plus en détail

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès T H I REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

MODULE 3: Mesurer les conditions du marché du travail et les indicateurs retenus du travail décent

MODULE 3: Mesurer les conditions du marché du travail et les indicateurs retenus du travail décent IMT 3 Analyser des données d enquêtes pour évaluer les conditions du marché du travail et les progrès en matière de travail décent ************* MODULE 3: Mesurer les conditions du marché du travail et

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PORTRAIT

RAPPORT SUR LE PORTRAIT RAPPORT SUR LE PORTRAIT DES PRESTATAIRES DU RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE 2013 OCTOBRE 2015 Ce document a été produit par le Bureau de l actuaire en chef du Conseil de gestion de l assurance parentale.

Plus en détail

Tchad Profil pays EPT Contexte général. Principaux indicateurs de l EPT 2012 ou année la plus récente.

Tchad Profil pays EPT Contexte général. Principaux indicateurs de l EPT 2012 ou année la plus récente. Profil pays EPT 4 Contexte général Le est un vaste territoire enclavé et à majorité désertique de,3 millions de km² situé au cœur de l Afrique, Avec environ,5 millions d habitants en, la population tchadienne

Plus en détail

Objectifs du Millénaire pour le développement. asdf. Égalité des sexes. Tableau des progrès, 2012 NATIONS UNIES. Quoc Nguyen/PNUD Picture This

Objectifs du Millénaire pour le développement. asdf. Égalité des sexes. Tableau des progrès, 2012 NATIONS UNIES. Quoc Nguyen/PNUD Picture This Objectifs Millénaire pour le développement Égalité des sexes Tableau des progrès, asdf NATIONS UNIES Quoc Nguyen/PNUD Picture This OBJECTIF Éliminer l extrême pauvreté et la faim Les femmes en subsaharienne

Plus en détail

LES STATISTIQUES DU GENRE : UN OUTIL POUR LE DEVELOPPEMENT

LES STATISTIQUES DU GENRE : UN OUTIL POUR LE DEVELOPPEMENT LES STATISTIQUES DU GENRE : UN OUTIL POUR LE DEVELOPPEMENT «S assurer que chaque femme et chaque homme soit pris en compte : produire des statistiques sensibles au genre pour l atteinte des objectifs de

Plus en détail

Les revalorisations des pensions individuelles et l évolution des retraites. DREES, Les retraités et le retraites édition 2014, fiche n 6.

Les revalorisations des pensions individuelles et l évolution des retraites. DREES, Les retraités et le retraites édition 2014, fiche n 6. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 3 Document

Plus en détail

Fiche Portrait de Territoire - DEMOGRAPHIE

Fiche Portrait de Territoire - DEMOGRAPHIE SCOT Montagne Vignoble et Ried Fiche Portrait de Territoire - DEMOGRAPHIE Riquewihr Février 2013 SCOT MVR - Fiche démographie, Riquewihr 2 AVANT-PROPOS... 3 1. EVOLUTION GLOBALE DE LA POPULATION 4 > Evolution

Plus en détail

Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes

Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Nations Unies CEDAW/C/LUX/Q/5 Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Distr. générale 4 septembre 2007 Français Original : anglais Comité pour l élimination

Plus en détail

NOTE METHODOLOGIQUE. L indice de confiance des consommateurs. Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB :

NOTE METHODOLOGIQUE. L indice de confiance des consommateurs. Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB : NOTE METHODOLOGIQUE L indice de confiance des consommateurs Cette note méthodologique est tirée du site internet de la BNB : www.nbb.be 1. Contexte La méthodologie et le questionnaire utilisés pour établir

Plus en détail

Annexe 3. Les analyses en composantes principales (ACP)

Annexe 3. Les analyses en composantes principales (ACP) Annexe 3. Les analyses en composantes principales (ACP) 3. 1. Les variables utilisées Les sources principales des séries statistiques sont les bases de données OCDE, de l'oms et d'eurostat pour diverses

Plus en détail

Indicateurs pour l Évaluation des politiques municipales visant à contrer le racisme et ladiscrimination

Indicateurs pour l Évaluation des politiques municipales visant à contrer le racisme et ladiscrimination Indicateurs pour l Évaluation des politiques municipales visant à contrer le racisme et ladiscrimination Rapport présenté à l UNESCO Jean-Claude Icart Micheline Labelle Rachad Antonius Plan 1. Le contexte

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait historique des conditions et de la dynamique du travail Volume 1, numéro 2 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les

Plus en détail

La croissance est-elle pro-pauvres au Maroc?

La croissance est-elle pro-pauvres au Maroc? Royaume du Maroc le 14 décembre 2009 Haut-Commissariat au Plan La est-elle pro-pauvres au Maroc? Par : Douidich M. Haut-Commissariat au Plan Résumé L évaluation de la configuration pro-pauvres du processus

Plus en détail

Présentation des tableaux d indicateurs et de chiffres-clés

Présentation des tableaux d indicateurs et de chiffres-clés Chiffres-clés et indicateurs de tendances de l emploi généré par les établissements du secteur cinéma & audiovisuel implantés en Limousin (hors secteur public) (d après les données NAF 2008 1, disponibles

Plus en détail

Qualité d emploi et santé mentale au Québec : une comparaison entre les immigrants et les natifs

Qualité d emploi et santé mentale au Québec : une comparaison entre les immigrants et les natifs 7 mai 2014 Qualité d emploi et santé mentale au Québec : une comparaison entre les immigrants et les natifs Dans le cadre de la Conférence internationale du CIQSS Politiques sociales et inégalités de santé:

Plus en détail

Déterminants sociaux et environnementaux de la santé et inégalités en matière de santé en Europe : aide-mémoire

Déterminants sociaux et environnementaux de la santé et inégalités en matière de santé en Europe : aide-mémoire Déterminants sociaux et environnementaux de la santé et inégalités en matière de santé en Europe : aide-mémoire Les déterminants sociaux et environnementaux de la santé désignent tout l'éventail des circonstances

Plus en détail

StatHebdo Résultats détaillés de l enquête sur le lectorat. Marché Abitibi-Témiscamingue Population

StatHebdo Résultats détaillés de l enquête sur le lectorat. Marché Abitibi-Témiscamingue Population StatHebdo 2007 Résultats détaillés de l enquête sur le lectorat Marché Abitibi-Témiscamingue Population 18+ 108 686 Taux de lecture et fidélité du lectorat Adultes 18 ans + Consultation de l'hebdomadaire

Plus en détail

Les recettes fiscales totales au Canada ont atteint

Les recettes fiscales totales au Canada ont atteint Fiscalité internationale Zhengxi Lin Les recettes fiscales totales au ont atteint 324,6 milliards de dollars en 1997. Ce chiffre représentait 36,8 % du produit intérieur brut (PIB) 1, ce qui était nettement

Plus en détail

Patricia Vendramin, FTU. CSC NAMUR-DINANT Houffalize, le 9 juin 2011 QUALITE DE L EMPLOI

Patricia Vendramin, FTU. CSC NAMUR-DINANT Houffalize, le 9 juin 2011 QUALITE DE L EMPLOI Patricia Vendramin, FTU CSC NAMUR-DINANT Houffalize, le 9 juin 2011 QUALITE DE L EMPLOI Sommaire Des concepts Comment opérationnaliser? Des indicateurs La qualité de l emploi QUALITE DE L EMPLOI = QUALITE

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014 n 27 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 SOMMAIRE 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE ET DES PERP 6 2.1.Prépondérance

Plus en détail

Résultats de l enquête «Ménages logements 2002» Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa

Résultats de l enquête «Ménages logements 2002» Syndicat Intercommunal du Grand Nouméa Résultats de l enquête «Ménages logements» Observatoire Urbain du Grand Syndicat Intercommunal du Le revenu des ménages du Le revenu moyen des ménages du est élevé car il atteint près de 375. F par mois.

Plus en détail

Les femmes des quartiers prioritaires

Les femmes des quartiers prioritaires 67 Les femmes des quartiers prioritaires Eléments démographiques et situation sur le marché du travail Les femmes sont légèrement plus nombreuses que les hommes dans les quartiers prioritaires. La monoparentalité

Plus en détail

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane Pauvreté monétaire relative et minima sociaux: une analyse à partir de l enquête Revenus fiscaux 2005 Henri Ruiz (Insee) LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane s établit

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 La pauvreté et le manque de confort du logement vont de pair Les chômeurs et les parents de familles monoparentales

Plus en détail

Le taux d emploi par zone d'emploi

Le taux d emploi par zone d'emploi Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Favoriser le développement du capital humain et valoriser le potentiel d emploi Le taux d emploi par zone d'emploi

Plus en détail

Les demandeurs de logement social

Les demandeurs de logement social septembre 2016 Les demandeurs de logement social par Emmanuelle Pagès et Mathieu Anglard (DRIHL Toute personne peut déposer une demande de logement social auprès d un guichet enregistreur (mairie, bailleur

Plus en détail

Exemples de sujets possibles. Thème : 1.2 Comment les pouvoirs publics peuvent ils contribuer à la justice sociale?

Exemples de sujets possibles. Thème : 1.2 Comment les pouvoirs publics peuvent ils contribuer à la justice sociale? Regards croisés : Justice sociale et inégalités. Exemples de sujets possibles. Thème : 1.2 Comment les pouvoirs publics peuvent ils contribuer à la justice sociale? I) Schémas de synthèse. Schéma n 1.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 1 avril 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 1 avril 2016 1/6 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 1 avril 2016 Le marché du travail en Belgique en 2015 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail En 2015, 67,2 % des 20 à 64 ans exerçaient un emploi.

Plus en détail

Les actions de l Unicef pour l eau

Les actions de l Unicef pour l eau Qu est-ce que l Unicef? L Unicef et l eau L Unicef dans le monde L Unicef est le fonds des Nations unies pour l enfance. C est une organisation qui vient en aide aux enfants les plus défavorisés partout

Plus en détail

Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique?

Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique? Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique? Le progrès technique est l accroissement des connaissances humaines, des techniques des savoirs faire

Plus en détail

La pauvreté : concepts et mesures

La pauvreté : concepts et mesures La pauvreté : concepts et mesures Pas de définition unique et consensuelle consensuelle de la pauvreté et de l exclusion sociale Pauvreté Les concepts de pauvreté et d exclusion sociale Une définition

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 11 juin 2013 38% des adultes en formation en 2011 Les premiers résultats de l enquête sur l éducation des adultes L'enseignement et la formation occupent à nouveau une

Plus en détail

BORDEAUX CHARTRONS- GRAND PARC-JARDIN PUBLIC

BORDEAUX CHARTRONS- GRAND PARC-JARDIN PUBLIC BORDEAUX CHARTRONS- GRAND PARC-JARDIN PUBLIC Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population

Plus en détail

Canada Afrique : Une étude en contrastes

Canada Afrique : Une étude en contrastes Canada Afrique : Une étude en contrastes Les élèves étudient certaines statistiques sur des nations de l Afrique subsaharienne auxquelles le Canada apporte son aide. Ils résument les conditions de vie

Plus en détail

Communauté d agglomération du Grand Angoulême

Communauté d agglomération du Grand Angoulême VUE D ENSEMBLE POITOU-CHARENTES TABLEAU DE BORD NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE I- Socio-démographie Tableau de bord santé-social des Pays et Communautés d'agglomération de Poitou-Charentes II- Mortalité III- Morbidité

Plus en détail

Indicateur n 8 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» et «handicap»

Indicateur n 8 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» et «handicap» Programme «Retraites» 33 Indicateur n 8 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» et «handicap» Sous-indicateur n 8-1 : Nombre de retraites anticipées «longues carrières» L article 23 de la

Plus en détail

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997 7.7.1. Introduction Les principes de base du système de santé actuel en Belgique sont les suivants: libre choix du médecin liberté thérapeutique pour le praticien accès aux soins de santé pour tous. Le

Plus en détail

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé.

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé. N 643 Résultats de l enquête annuelle sur les s auprès des entreprises - Mai 2012 - L enquête annuelle sur les s auprès des entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés

Plus en détail

Projections des dépenses de soins de ville à l horizon 2030 en France, une micro-simulation dynamique

Projections des dépenses de soins de ville à l horizon 2030 en France, une micro-simulation dynamique Projections des dépenses de soins de ville à l horizon 2030 en France, une micro-simulation dynamique C. Geay, G. de Lagasnerie, M. Larguem 23 mai 2013 Plan Faits stylisés Présentation générale du modèle

Plus en détail

Etat de santé. Enquête de santé par interview, Belgique 2008

Etat de santé. Enquête de santé par interview, Belgique 2008 Etat de santé La Science au service de la Santé Publique, de la Sécurité de la chaîne alimentaire et de l'environnement. . Table des matières Table des matières... 13 Indicateurs de santé... 15 1. Santé

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP n o 7 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale.3 2. Typologie des contrats et des organismes...5

Plus en détail

FICHE PORTRAIT DE TERRITOIRE - OBSERVATOIRE DE LA PETITE ENFANCE, ENFANCE-JEUNESSE, PARENTALITE

FICHE PORTRAIT DE TERRITOIRE - OBSERVATOIRE DE LA PETITE ENFANCE, ENFANCE-JEUNESSE, PARENTALITE FICHE PORTRAIT DE TERRITOIRE - OBSERVATOIRE DE LA PETITE ENFANCE, ENFANCE-JEUNESSE, PARENTALITE CC du Canton de Saint Malo de la Lande Etat des lieux au Cette fiche portrait réunit et affine certaines

Plus en détail

Utilisation des taux de croissance. (Fiche méthode 7) La lecture d'un taux de croissance ne doit pas utiliser l'expression "Taux de croissance"

Utilisation des taux de croissance. (Fiche méthode 7) La lecture d'un taux de croissance ne doit pas utiliser l'expression Taux de croissance 1.2.4. Utilisation des taux de croissance. (Fiche méthode 7) Rappels : La lecture d'un taux de croissance ne doit pas utiliser l'expression "Taux de croissance" Ne pas confondre une diminution et un ralentissement.

Plus en détail

Processus de Planification basée sur les OMD:

Processus de Planification basée sur les OMD: Processus de Planification basée sur les OMD: Expériences du Niger Lusaka, octobre novembre 2007 Plan de l exposé Contexte Stratégie de Développement Accéléré et de Réduction de la Pauvreté: SDRP (2008-2012)

Plus en détail

Commentaire des statistiques de l OFS sur les décès en 2013

Commentaire des statistiques de l OFS sur les décès en 2013 1 Commentaire des statistiques de l OFS sur les décès en 2013 STOP SUICIDE souhaite relever certains points intéressants des données pour les décès en 2013. Une baisse globale du taux de suicide depuis

Plus en détail

Indicateur Indicateur Sources

Indicateur Indicateur Sources Liste des indicateurs du décent et de leurs sources au Niger sélectionnées par l atelier - Niamey, 11 août 2011, en vue de la préparation du Profil Pays du Travail Décent du Niger. Eléments Possibilités

Plus en détail