QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUESTIONS SOCIALES DIVERSES"

Transcription

1 SOCIAL N 10 SOCIAL N 5 En ligne sur le site / extranet le 27 janvier 2004 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES I ORDONNANCE DE SIMPLIFICATION DES FORMALITES A LA CHARGE DES TRES PETITES ENTREPRISES La loi n du 2 juillet 2003 habilitait le gouvernement à simplifier le droit. L ordonnance du 18 décembre 2003, prise en application de cette loi, est relative aux mesures de simplification des formalités concernant les entreprises, les travailleurs indépendants, les associations et les particuliers employeur. Plusieurs mesures visent à alléger sensiblement les formalités administratives et à faciliter les créations d emplois. Cette ordonnance est publiée au Journal Officiel du 20 décembre ) Création d un service emploi entreprise L article 5 de l ordonnance prévoit la création d un service emploi entreprise qui permet à certaines catégories d entreprises d adhérer à ce service d aide à l accomplissement des obligations déclaratives en matière sociale. A) PRESENTATION DU SERVICE EMPLOI ENTREPRISE Ce service comprend deux volets : - ou bien l accès à une procédure informatisée de déclaration, dénommée "déclaration unifiée de cotisations sociales individualisée" (DUCSI) qui leur est proposé via le recours à un site Internet ( L organisme gérant le service emploi entreprise renverra ensuite à l employeur l ensemble des documents nécessaires à l accomplissement de ses obligations en la matière,

2 - ou bien la fourniture d un titre emploi entreprise. B) CHAMP D APPLICATION DU SERVICE EMPLOI ENTREPRISE Ce nouveau dispositif s adresse aux entreprises métropolitaines de moins de 10 salariés, ou employant des salariés dont l activité en son sein n excède pas 100 jours (consécutifs ou non) par année civile. Avec ce nouvel outil, les entreprises concernées auront ainsi l opportunité d accomplir en une seule fois l ensemble des formalités administratives liées à l emploi auxquelles elles sont soumises (déclarations à l Urssaf, à l Assedic, aux caisses de retraite complémentaire et de prévoyance). C) MODALITES D APPLICATION DU TITRE EMPLOI ENTREPRISE (TEE) Le TEE comprend deux volets dont l un est remis au salarié, l autre étant à adresser à l organisme proposant le service emploi entreprise. L application du TEE sera progressive. Il est applicable depuis le 1 er janvier 2004 aux emplois occasionnels dans certains secteurs professionnels et à certaines régions. La généralisation interviendra progressivement au cours de l année Pour les emplois permanents, le TEE devrait pouvoir être utilisé à partir du 1 er juillet 2004 par les entreprises dont l effectif n excède pas un seuil qui sera fixé par décret, dans la limite de 10 salariés. A priori, le dispositif devrait être d abord réservé aux entreprises de 3 salariés au plus. Les premiers secteurs concernés par ce dispositif seront sans doute l hôtellerie, la restauration, le commerce de détail et le bâtiment. Les régions concernées seront dans un premier temps les Régions Aquitaine et Rhône-Alpes. D) GESTION DU TEE La gestion du TEE sera confiée à un organisme qui gère un régime de protection sociale. L organisme habilité devra délivrer au salarié concerné une attestation mensuelle d emploi qui vaudra bulletin de paie et qui s y substituera. L employeur qui utilise le TEE est réputé respecter les obligations relatives au contrat de travail, au certificat de travail, au bulletin de paie, au modification d horaire à temps partiel et à la déclaration unique d embauche. Concernant les emplois de moins de 100 jours, il est prévu par le texte que la rémunération versée au salarié inclut une indemnité compensatrice de congés payés correspondant au dixième de sa rémunération, ainsi qu une indemnité de fin de contrat le cas échéant. Si le salarié est affilié à une caisse de congés payés, l indemnité 2

3 compensatrice sus-mentionnée n est pas incluse dans la rémunération. 2) Autres dispositions de simplification administrative A) DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ASSOCIATIONS De la même manière que le service emploi entreprise, un service emploi association est mis en place au profit des associations de moins de 10 salariés. Ce service est notamment organisé par les Urssaf, les caisses générales de sécurité sociale et les caisses de mutualité sociale agricole. Il permettra aux associations de bénéficier d une aide à l accomplissement des obligations déclaratives en matière sociale auxquelles elles sont soumises. Par ailleurs, le chèque emploi associatif crée par la loi du 19 mai 2003 voit son champ d application élargi, puisque dorénavant les associations de moins de 3 salariés peuvent l utiliser. B) AMENAGEMENT DU CHEQUE EMPLOI SERVICE Le chèque emploi service est un titre qui peut être utilisé par les particuliers employeurs afin de rémunérer des emplois de services aux particuliers. Il se substitue à de nombreuses obligations sociales et l employeur rémunère au moyen de ce chèque le salarié en question. L ordonnance de simplification permet désormais d effectuer les déclarations sociales par internet. Auparavant, il fallait que l employeur adresse par courrier le volet social du chèque emploi service au Centre national de traitement du chèque emploi service dans un délai imparti. C) MESURES DIVERSES - La déclaration fiscale liée à la contribution sociale généralisée (CSG) sera supprimée au plus tard le 1 er janvier 2005, pour les entreprises ayant un chiffre d affaires inférieur au seuil de euros. Il convient de souligner que cette déclaration génère pour les petites entreprises plus de mises en demeure annuelles. - Le calcul des cotisations et des contributions sociales des travailleurs indépendants est simplifié, et un droit à la modulation du montant des acomptes en fonction de la réalité des revenus est crée. - Quatre dispositifs d allègements de cotisations patronales de sécurité sociale sont supprimés, car ils sont devenus obsolètes du fait de la mise en place progressive depuis le 1 er juillet 2003 du dispositif général d allègement des cotisations. Sont concernés le dispositif d allègement relatif au temps partiel, celui concernant l insertion par l activité économique, celui relatif aux zones de revitalisation rurale (ZRR) et celui concernant les zones de redynamisation urbaine (ZRU). - Enfin, une nouvelle organisation du fonds d assurance formation de l artisanat est mise en œuvre. Ce fonds est constitué d un fonds 3

4 d assurance formation national unique, de 21 fonds régionaux et de points d accueil de proximité (au lieu des 22 fonds régionaux et des 3 fonds nationaux en vigueur jusqu à présent). II TAUX DE COMPETENCE PRUD HOMALE Le code du travail dans l article R , prévoit que le conseil de prud hommes statue en dernier ressort lorsque le chiffre de la demande n excède pas un taux fixé par décret. Le décret n du 26 décembre 2003 (publié au Journal Officiel du 30 décembre 2003) fixe le taux de compétence en dernier ressort des conseils de prud hommes pour les instances introduites à compter du 1 er janvier Ce taux est de euros. Il était auparavant fixé à euros depuis un décret du 24 décembre 2002, qui avait modifié en conséquence l article D du code du travail. Il convient de rappeler que l article R du code du travail précise qu un jugement prud homal ou une ordonnance de référé prud homale est sans appel, lorsqu aucun des chefs de demandes initiales ou incidentes ne dépasse, à lui seul, le taux de compétence en dernier ressort du conseil de prud hommes. La Cour de cassation a eu l occasion de préciser la terminologie employée dans cet article : - elle considère que présentent un caractère salarial et constituent un seul chef de demande "les prétentions d un salarié tendant au paiement de salaires, primes, heures supplémentaires et indemnités de congés payés, à l exception des indemnités compensatrices de congés payés et de préavis", - elle considère que présentent un caractère indemnitaire et constituent un seul chef de demande "les prétentions d un salarié tendant au paiement de l indemnité légale ou conventionnelle de licenciement, de l indemnité compensatrice de congés payés et de l indemnité compensatrice de préavis". Il faut se référer aux dernières conclusions prises par les parties, et non aux montants initiaux tels qu exprimés dans les demandes, pour déterminer si le taux en dernier ressort est ou non dépassé. Les instances déjà en cours au 1 er janvier 2004 devant les conseils de prud hommes demeureront régies par le taux antérieurement applicable. III TAUX DE REMBOURSEMENT DU CHOMAGE PARTIEL Apres avoir fixé par plusieurs arrêtés du 16 avril 2003 le taux maximum de prise en charge par l Etat des indemnités de chômage partiel pour les conventions signées entre le 1 er janvier et le 30 juin 2003, le gouvernement fixe le nouveau taux applicable pour les conventions signées postérieurement à cette période. Un arrêté du 2 décembre 2003 prévoit que le taux maximum de prise en 4

5 charge par l Etat des indemnités de chômage partiel est fixé à 80% pour les conventions signées entre le 1 er juillet et le 31 décembre Ce taux peut être porté à 100% sur décision conjointe du ministre chargé de l emploi et du ministre du budget. 5

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIA & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 07/04/10 N Affaires sociales : 14.10 Le titre emploi-service entreprise (TESE) Par circulaire Affaires

Plus en détail

Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions

Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions 18 janvier 2012 Au moment du versement de son salaire, un bulletin de paie doit être remis à chaque salarié. Certaines mentions figurent obligatoirement

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel.

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel. N 37 - SOCIAL n 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 février 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHOMAGE PARTIEL : REVALORISATION DE L INDEMNISATION Comme annoncé par les pouvoirs publics,

Plus en détail

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES 1. Employeurs visés Peuvent bénéficier de l allègement de charges sociales, dite «réduction Fillon», tous les employeurs à l exception des

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

- la déclaration nominative préalable à l'embauche, - l'établissement du contrat de travail, - la remise du certificat de travail.

- la déclaration nominative préalable à l'embauche, - l'établissement du contrat de travail, - la remise du certificat de travail. Titre CIRCULAIRE N 04-01 DU 15 JANVIER 2004 Objet Origine Guichet unique des organisateurs occasionnels de spectacle vivant Direction des Affaires Juridiques INSL0121 RESUME : A partir du 1er janvier 2004

Plus en détail

MISE A JOUR DES GUIDES du 26 janvier Il s agit d une nouvelle version du 26/01/16 qui remplace l ancienne version du 25/09/14.

MISE A JOUR DES GUIDES du 26 janvier Il s agit d une nouvelle version du 26/01/16 qui remplace l ancienne version du 25/09/14. Il s agit d une nouvelle version du 26/01/16 qui remplace l ancienne version du 25/09/14. Des informations ont été rajoutées, à savoir : - Des précisions ont été rajoutées sur l accueil occasionnel - S

Plus en détail

Pegase3 Le contrat initiative emploi rénové. Dernière révision le

Pegase3 Le contrat initiative emploi rénové. Dernière révision le Pegase3 Le contrat initiative emploi rénové Dernière révision le 15.06.2005 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr La loi de programmation pour la cohésion sociale No 2005-32 du 18 janvier 2005

Plus en détail

Fiche 32 : Le salaire 7 en questions

Fiche 32 : Le salaire 7 en questions Fiche 32 : Le salaire 7 en questions 22 décembre 2012 Le salaire est la contrepartie du travail fourni. Le salaire brut comprend l ensemble des sommes convenues et des avantages accordés par l employeur

Plus en détail

1. Les modalités de fixation du contingent annuel

1. Les modalités de fixation du contingent annuel LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL (20 AOUT 2008) La loi 2008-789 du 20 août 2008 assouplit le régime des heures supplémentaires ou le mécanisme d aménagement du temps de travail mais deux constantes

Plus en détail

Contact : Karine DUFOUR - Mail : - Tél. :

Contact : Karine DUFOUR - Mail : - Tél. : N 131 - SOCIAL n 65 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 09 septembre 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : MODIFICATIONS APPORTEES PAR LA LOI SUR LE TOURISME La loi sur le tourisme

Plus en détail

SIMPLIFICATION DE LA REGLEMENTATION DES INDEMNITES JOURNALIERES DUES AU TITRE DE LA MALADIE, DE LA MATERNITE ET DES AT/MP

SIMPLIFICATION DE LA REGLEMENTATION DES INDEMNITES JOURNALIERES DUES AU TITRE DE LA MALADIE, DE LA MATERNITE ET DES AT/MP N 120 - SOCIAL n 45 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 4 novembre 2014 ISSN 1769-4000 SIMPLIFICATION DE LA REGLEMENTATION DES INDEMNITES JOURNALIERES DUES AU TITRE DE LA MALADIE, DE LA MATERNITE

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE CAISSES D ALLOCATIONS FAMILIALES RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INFORMATIONS PRATIQUES

CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE CAISSES D ALLOCATIONS FAMILIALES RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INFORMATIONS PRATIQUES INFORMATIONS PRATIQUES L employeur doit INFORMATIONS PRATIQUES 1 LES OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES (Cf Article 2 de la C.C.N) S assurer que le salarié est titulaire de l agrément délivré par le conseil général

Plus en détail

ABATTEMENT DE LA CSG ET DE LA CRDS AU TITRE DES FRAIS PROFESSIONNELS

ABATTEMENT DE LA CSG ET DE LA CRDS AU TITRE DES FRAIS PROFESSIONNELS DSI CENTRALE CENTRE DE SOLUTIONS RH PPR - AJR Destinataires Tous services Contact NGUYEN CELINE Tél : 01 58 35 37 18 Fax : E-mail : Date de validité Du 01/01/2012 ABATTEMENT DE LA CSG ET DE LA CRDS AU

Plus en détail

CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE. L essentiel

CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE. L essentiel L essentiel N 82 - SOCIAL n 40 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 20 mai 2009 ISSN 1769-4000 CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE Comme le gouvernement

Plus en détail

CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU VERSEMENT TRANSPORT

CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU VERSEMENT TRANSPORT N 55 - SOCIAL n 26 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 avril 2013. ISSN 1769-4000 CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU

Plus en détail

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES SOCIAL N 38 SOCIAL N 16 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 09 mars 2004 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES : CHÔMAGE PARTIEL - RECOUVREMENT DES COTISATIONS - LICENCIEMENT ECONOMIQUE I TAUX DE REMBOURSEMENT

Plus en détail

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER légal PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER Contribution patronale destinée au financement des organisations syndicales Assujettis : employeurs de droit privé

Plus en détail

TESA Notice additive Travailleurs occasionnels sous contrat vendanges 1

TESA Notice additive Travailleurs occasionnels sous contrat vendanges 1 TESA Notice additive Travailleurs occasionnels sous contrat vendanges 1 EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS

Plus en détail

L emploi des seniors et leur maintien dans l activité

L emploi des seniors et leur maintien dans l activité L emploi des seniors et leur maintien dans l activité 1. LES NEGOCIATIONS SUR L EMPLOI DES SENIORS... 2 1.1. NEGOCIATION AU NIVEAU DE LA BRANCHE... 2 1.2. NEGOCIATION AU NIVEAU DE L ENTREPRISE... 2 2.

Plus en détail

Le décret modifie le décret du 28 mars 2013 relatif aux finalités de la DSN et aux données qu elle inclut.

Le décret modifie le décret du 28 mars 2013 relatif aux finalités de la DSN et aux données qu elle inclut. Déclaration et paiement des cotisations sociales : mise en œuvre de la généralisation de la DSN Le décret n 2016-1567 du 21 novembre 2016 relatif à la généralisation de la DSN est publié au Journal officiel

Plus en détail

SECURISATION DE L EMPLOI : MESURES EN MATIERE DE CONTENTIEUX

SECURISATION DE L EMPLOI : MESURES EN MATIERE DE CONTENTIEUX N 107 - SOCIAL n 53 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 25 octobre 2013 ISSN 1769-4000 SECURISATION DE L EMPLOI : MESURES EN MATIERE DE CONTENTIEUX L essentiel La loi n 2013-504 du 14 juin 2013

Plus en détail

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Date : 22/01/07 N : 04.07 LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS AU 1 ER JANVIER 2007 1) Plafond annuel de sécurité sociale Rappel : le

Plus en détail

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011 LE PARTENAIRE INFORMATIQUE DU MAINTIEN A DOMICILE INFOLOGIS 10 rue Just Veillat 36000 Châteauroux tél. 02.54.08.70.80 fax 02.54.08.70.89 Email : infologis@orange.fr Date : 14 décembre 2010 EVOLUTIONS SOCIALES

Plus en détail

LE CONJOINT COLLABORATEUR

LE CONJOINT COLLABORATEUR LE CONJOINT COLLABORATEUR FICHE SYNTHETIQUE Vous retrouverez au sein de cette fiche synthétique les dispositions régissant le statut de conjoint collaborateur depuis la loi n 2005-882 du 2 août 2005, ses

Plus en détail

DÉPART VOLONTAIRE DANS LE CADRE D UN ACCORD GPEC : SUPPRESSION DES EXONÉRATIONS SOCIALES ET FISCALES

DÉPART VOLONTAIRE DANS LE CADRE D UN ACCORD GPEC : SUPPRESSION DES EXONÉRATIONS SOCIALES ET FISCALES N-Nour OCTOBRE 2010 DÉPART VOLONTAIRE DANS LE CADRE D UN ACCORD GPEC : SUPPRESSION DES EXONÉRATIONS SOCIALES ET FISCALES Les indemnités versées à l occasion d une rupture du contrat de travail peuvent

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Circulaire DRT 2004-2 du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Références : Articles D 141-7 et D 141-8 du code du travail ; Circulaire DRT-DSS n 15/90 du 9 mars

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES COMPTE PERSONNEL DE FORMATION NOUVEAU MODE DE CALCUL DE LA REDUCTION FILLON NOUVELLES MODALITES DE CALCUL DES IJSS

INFORMATIONS SOCIALES COMPTE PERSONNEL DE FORMATION NOUVEAU MODE DE CALCUL DE LA REDUCTION FILLON NOUVELLES MODALITES DE CALCUL DES IJSS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 15 Janvier 2015 INFORMATIONS SOCIALES CE QUI CHANGE AU 1 ER JANVIER 2015 NOTE D INFORMATION I II III IV V VI VII COMPTE PERSONNEL DE FORMATION COMPTE PENIBILITE

Plus en détail

CRÉATION D UNE NOUVELLE AIDE A L EMBAUCHE POUR LES PME

CRÉATION D UNE NOUVELLE AIDE A L EMBAUCHE POUR LES PME N 40 - SOCIAL n 20 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 mars 2016 ISSN 1769-4000 CRÉATION D UNE NOUVELLE AIDE A L EMBAUCHE POUR LES PME L essentiel Le 18 janvier 2016, lors de ses vœux aux

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP N 110 - SOCIAL n 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP L essentiel L accord

Plus en détail

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel N 128 SOCIAL n 49 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 04 décembre 2008 ISSN 1769-4000 REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT 2008 L essentiel Suite à la parution

Plus en détail

Plan pour l Emploi des jeunes :

Plan pour l Emploi des jeunes : Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 25 juin 2009 N Formation Professionnelle : 04-09 Plan pour l Emploi des jeunes : Les différentes

Plus en détail

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES SOCIAL N 74 SOCIAL N 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 juillet 2003 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES 3, rue de Berri 75008 PARIS Téléphone : 01 44 13 31 44 Télécopieur : 01 45 61 04 47 Web

Plus en détail

ABATTEMENT REPRESENTATIF DE FRAIS PROFESSIONNELS POUR LE CALCUL DE LA CSG ET DE LA CRDS ARTICLE L Le plafond à retenir :

ABATTEMENT REPRESENTATIF DE FRAIS PROFESSIONNELS POUR LE CALCUL DE LA CSG ET DE LA CRDS ARTICLE L Le plafond à retenir : ABATTEMENT REPRESENTATIF DE FRAIS PROFESSIONNELS POUR LE CALCUL DE LA CSG ET DE LA CRDS ARTICLE L.136-2 QR 1 : Quelle est la valeur du plafond à prendre en compte pour le calcul de l abattement de 1,75%?

Plus en détail

GUIDE ENTREPRISE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE (DSN)

GUIDE ENTREPRISE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE (DSN) GUIDE ENTREPRISE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE (DSN) 2 NOTICE D INFORMATION / LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE SOMMAIRE La Déclaration Sociale Nominative 4 Calendrier de la DSN 4 L obligation de passer

Plus en détail

le calcul des indemnites de licenciement

le calcul des indemnites de licenciement le calcul des indemnites de licenciement Article juridique publié le 11/07/2010, vu 58135 fois, Auteur : Maître Joan DRAY Conditions du bénéfice de l indemnité minimale légale de licenciement. L indemnité

Plus en détail

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016 les infos DAS n 015 19 janvier 2016 Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2016 Il convient de rappeler qu un arrêté du 3 août 2011 (JO du 6 septembre 2011) a modifié l

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le statut de votre conjoint Édition 2011 3 Sommaire Un statut obligatoire Si votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale. 03 Un statut obligatoire 04

Plus en détail

Votre équipe pour gagner!

Votre équipe pour gagner! SPORT Votre équipe pour gagner! SOMMAIRE Le salaire P.3 La fiche de paie P.6 Le temps de travail P.8 Les congés P.10 Que faire en cas de maladie, d accident? P.11 2 Le salaire La CFDT défend l unicité

Plus en détail

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie Fidulane Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE Droit du travail et paie LES CONDITIONS GENERALES DE LA PAIE TRAVAILLEURS SALARIES ET TRAVAILLEURS NON SALARIES SOURCES JURIDIQUES DE LA PAIE

Plus en détail

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations

Plus en détail

EXONÉRATIONS DE COTISATIONS LIMITÉES À UNE ZONE GÉOGRAPHIQUE

EXONÉRATIONS DE COTISATIONS LIMITÉES À UNE ZONE GÉOGRAPHIQUE Annexe : éléments à joindre à une demande de rescrit social en fonction du domaine concerné. EXONÉRATIONS DE COTISATIONS LIMITÉES À UNE ZONE GÉOGRAPHIQUE Informations nécessaires pour appliquer l exonération

Plus en détail

SPORT Votre équipe pour gagner!

SPORT Votre équipe pour gagner! SPORT Votre équipe pour gagner! Le salaire SOMMAIRE : Le salaire P.3 La fiche de paie P.6 La CFDT défend l unicité du sport et considère que tous les salariés de la branche doivent être regardés dans leur

Plus en détail

Pégase 3 Les mentions du bulletin de paie. Dernière révision le 16/11/

Pégase 3 Les mentions du bulletin de paie. Dernière révision le 16/11/ Pégase 3 Les mentions du bulletin de paie Dernière révision le 16/11/2005 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Obligations de l employeur...3 Mentions légales...3 La forme du bulletin...3

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (4 mois ou 610

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 Réf : CDG INFOS 2012-1/ ME Date : le 12 Janvier 2012 LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 REFERENCES JURIDIQUES Arrêté du 30 décembre 2011 fixant le plafond de la Sécurité sociale Décret n 2011-1926

Plus en détail

PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2013 ET CHARGES SOCIALES 2013 L essentiel

PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2013 ET CHARGES SOCIALES 2013 L essentiel N 6 SOCIAL n 1 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 janvier 2013 ISSN 1769-4000 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2013 ET CHARGES SOCIALES 2013 L essentiel Un arrêté du 12 décembre 2012,

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 11 28 juin 2016 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Impôts Rupture et fin du contrat de travail. licenciement. départ en retraite ou en préretraite. chômage

Impôts Rupture et fin du contrat de travail. licenciement. départ en retraite ou en préretraite. chômage Impôts 2016 Rupture et fin du contrat de travail licenciement départ en retraite ou en préretraite chômage Si votre revenu fiscal de référence de 2014 est supérieur à 40 000 euros et que votre résidence

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2009 : DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRAT DE TRANSITION PROFESSIONNELLE, L IMMIGRATION ET LE TRAVAIL ILLEGAL L essentiel

LOI DE FINANCES POUR 2009 : DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRAT DE TRANSITION PROFESSIONNELLE, L IMMIGRATION ET LE TRAVAIL ILLEGAL L essentiel N 14 - SOCIAL n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 janvier 2009 ISSN 1769-4000 LOI DE FINANCES POUR 2009 : DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRAT DE TRANSITION PROFESSIONNELLE, L IMMIGRATION

Plus en détail

(Proposition de) CONTRAT DE TRAVAIL. A établir en deux exemplaires originaux : 1 exemplaire pour l employeur 1 exemplaire pour l employé(e)

(Proposition de) CONTRAT DE TRAVAIL. A établir en deux exemplaires originaux : 1 exemplaire pour l employeur 1 exemplaire pour l employé(e) (Proposition de) CONTRAT DE TRAVAIL A établir en deux exemplaires originaux : 1 exemplaire pour l employeur 1 exemplaire pour l employé(e) A durée indéterminée Accueil occasionnel A durée déterminée du....au.

Plus en détail

REDUCTION FILLON Réduction des cotisations patronales sur les bas salaires

REDUCTION FILLON Réduction des cotisations patronales sur les bas salaires Titre Classement Rédacteur Allégement Fillon Boîte à outils Valérie PAU Date de rédaction 05/02/2015 Dernière mise à jour 05/02/2015 Document en accès libre Document en accès réservé REDUCTION FILLON Réduction

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 22/07/2010 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2010-080 OBJET : Loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité

Plus en détail

Les documents de fin de contrat

Les documents de fin de contrat Les documents de fin de contrat A la rupture ou à l expiration du contrat de travail, l employeur doit mettre à la disposition du salarié : le reçu pour solde de tout compte le certificat de travail l

Plus en détail

ENCADREMENT DE L ACTIVITE DE PORTAGE SALARIAL

ENCADREMENT DE L ACTIVITE DE PORTAGE SALARIAL N 112 - SOCIAL n 43 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 10 septembre 2010 ISSN 1769-4000 ENCADREMENT DE L ACTIVITE DE PORTAGE SALARIAL L essentiel L article L1251-64 du code du travail définit

Plus en détail

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS» PAIES INFORMATISEES JUIN 2016 Notice PPCR_Transfert RI Notice explicative P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN

Plus en détail

Dispositif Micro-entrepreneur :

Dispositif Micro-entrepreneur : Dispositif Micro-entrepreneur : Comment ça marche? Salon solutions pour mon entreprise 4 au 6 octobre 2016 Le régime Micro-entrepreneur Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations,

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 4 Janvier 2016 INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES NOTE D INFORMATION I II III IV V VI PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AUGMENTATION DU SMIC COTISATIONS

Plus en détail

Parent employeur Assistante maternelle

Parent employeur Assistante maternelle Parent employeur Assistante maternelle Se rencontrer et travailler ensemble Les premiers rendez-vous Le cadre de l accueil La disponibilité Le salaire Le contrat de travail Les indemnités Les congés Les

Plus en détail

Cette circulaire est disponible sur le site htpp://www.securite-sociale.fr/

Cette circulaire est disponible sur le site htpp://www.securite-sociale.fr/ Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Direction de la

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 COMPRENDRE CE QUI EST ÉCRIT SUR SON BULLETIN DE PAIE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 COMPRENDRE CE QUI EST ÉCRIT SUR SON BULLETIN DE PAIE COMPRENDRE CE QUI EST ÉCRIT SUR SON BULLETIN DE PAIE Comment lire son bulletin de salaire? Introduction Au moment du versement du salaire, un bulletin de paie doit impérativement être remis à chaque salarié.

Plus en détail

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise Recours à une activité partielle en raison de Baisse d Activité (retard de chantier, baisse du carnet de commandes) (Loi 2013-504 du 14 Juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi) Depuis le 1 er

Plus en détail

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon Réduction Fillon : les nouveautés 2011 27/01/2011 Réduction Fillon : les nouveautés 2011 A compter du 1er janvier 2011, en application de la loi de Financement de la sécurité sociale pour 2011 (article

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES DEDUCTIONS : REGULATION DES COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE

HEURES SUPPLEMENTAIRES DEDUCTIONS : REGULATION DES COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE N 17 - SOCIAL n 9 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2008 ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES DEDUCTIONS : REGULATION DES COTISATIONS DE SECURITE SOCIALE L essentiel La loi du

Plus en détail

I-Premiers entretiens

I-Premiers entretiens I-Premiers entretiens Adresse postale : 1avenue de la Gare B.P.29 44 130 Blain Tél 02.40.79.09.92 Tél du R.A.M. 02.40.79.02.81 laure.herbreteau@cc-regionblain.fr Le dossier qui facilite les premières rencontres

Plus en détail

exonération Franche Urbaine ZFU créée en 2004 Vous créez ou transférez votre entreprise .ZFU... À JOUR AU

exonération Franche Urbaine ZFU créée en 2004 Vous créez ou transférez votre entreprise .ZFU... À JOUR AU Z o n e Franche Urbaine ZFU créée en 2004.ZFU... exonération Vous créez ou transférez votre entreprise dans l une des nouvelles Zones franches urbaines (ZFU) créées au 1 er janvier 2004? Votre entreprise

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 24/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE Référence de classement : 1.010.221 SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE POLE ENTREPRISES

Plus en détail

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Les exemples ci-dessous illustrent les modalités de calcul de la réduction générale dégressive sur les bas et moyens salaires (art. L. 241-13 du code de la sécurité

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Au sommaire

L auto-entrepreneur. Au sommaire L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE JUIN 2012

ACTUALITES DE LA PAYE JUIN 2012 ACTUALITES DE LA PAYE JUIN 2012 HAUSSE DU SMIC... 2 BTP : HAUSSE DE LA COTISATION DE CHOMAGE INTEMPERIES (DU 01/04/12 au 31/03/13)2 BORDEREAU URSSAF : NOUVEAUX CODES TYPE... 3 CHOMAGE PARTIEL : APLD...

Plus en détail

Engager un salarié en CDD

Engager un salarié en CDD Engager un salarié en CDD A jour de juin 2016. Il peut parfois être tentant pour les entreprises d engager un salarié en contrat à durée déterminée (CDD) plutôt qu en contrat à durée indéterminée (CDI)

Plus en détail

PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2011 ET CHARGES SOCIALES 2011 L essentiel

PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2011 ET CHARGES SOCIALES 2011 L essentiel N 01 SOCIAL n 01 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 7 janvier 2011 ISSN 1769-4000 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2011 ET CHARGES SOCIALES 2011 L essentiel Un arrêté du 26 novembre 2010,

Plus en détail

RECOUVREMENT DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES : CIRCULAIRE ACOSS DU 9 MAI 2014

RECOUVREMENT DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES : CIRCULAIRE ACOSS DU 9 MAI 2014 N 62 - SOCIAL n 22 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 juin 2014 ISSN 1769-4000 RECOUVREMENT DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES : CIRCULAIRE ACOSS DU 9 MAI 2014 L essentiel Une lettre-circulaire

Plus en détail

Circulaire salaires 2016

Circulaire salaires 2016 Circulaire salaires 2016 Les chiffres clés de l employeur du bâtiment Les nouvelles grilles de salaires bâtiment Edition à jour du Grille de salaires des ouvriers du bâtiment Le taux horaire du SMIC est

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DU TRAVAIL. n du 25 juin 2008 publiée au Journal Officiel du 26/06/2008 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE

LOI DE MODERNISATION DU TRAVAIL. n du 25 juin 2008 publiée au Journal Officiel du 26/06/2008 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE LOI DE MODERNISATION DU TRAVAIL n 2008-596 du 25 juin 2008 publiée au Journal Officiel du 26/06/2008 POINT D INFORMATION N 2 du 23/07/2008 Mis à jour le 31 mars 2009 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE D UN CONTRAT

Plus en détail

L assurance chômage et l AGS

L assurance chômage et l AGS Accueil> Employeur> Calculer les cotisat...> de cotisati...> L assurance chômage...> 01/01/2016 Les cotisations sont calculées en appliquant des taux selon les tranches de rémunération et répartis entre

Plus en détail

Vu le Code du travail (notamment les articles L , L et R ),

Vu le Code du travail (notamment les articles L , L et R ), Contrat unique d insertion Emploi d avenir (Droit privé) ENTRE,... (dénomination exacte de la collectivité ou de l établissement concerné) représenté(e) par son maire (ou président) ; et dûment habilité(e)

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8733. ENTREPRISES DE TRAVAUX AGRICOLES ET RURAUX ET CUMA (Tarn et Haute-Garonne) (11

Plus en détail

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net.

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net. Référence SMIC au 1 er janvier 2013: 9,43 /heure (7.14 net) Le salaire de base est librement déterminé entre l employeur et le salarié, mais il ne peut être inférieur à 0,281 fois le montant du salaire

Plus en détail

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP:

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: SOCIAL 29 j anvier2013 FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: AVENANTS DU 11 DECEMBRE 2012 DATE ENTREE EN VIGUEUR : LE 1 ER FEVRIER 2013 Une réunion paritaire s est tenue le 11 décembre 2012 pour sécuriser

Plus en détail

Contact : Nathalie COUDERETTE - Mail : - Tél. :

Contact : Nathalie COUDERETTE - Mail : - Tél. : N 128 - SOCIAL n 43 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 06 septembre 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel NOUVELLE LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE L ALTERNANCE ET LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

Plus en détail

- 1 - ACTIVITE PARTIELLE MISE EN ŒUVRE DE L ACTIVITE PARTIELLE FEDERATION DU BATIMENT ET DU TRAVAUX PUBLICS DU CALVADOS

- 1 - ACTIVITE PARTIELLE MISE EN ŒUVRE DE L ACTIVITE PARTIELLE FEDERATION DU BATIMENT ET DU TRAVAUX PUBLICS DU CALVADOS - 1 - Social N 2014/10/73 17 octobre 2014 ACTIVITE PARTIELLE En application de la loi de sécurisation de l emploi, les dispositifs de chômage partiel ont été unifiés en un régime d activité partielle et

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1869 du 30 décembre 2015 relatif à l affiliation au régime général de

Plus en détail

JOURS FERIES Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés sont modifiées

JOURS FERIES Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés sont modifiées SOCIAL Jours fériés FEDERATION REUNIONNAISE DU BTP DATE : 11 mai 2012 N : S/2012/15 Source : FFB Infos 2011-009 JOURS FERIES 2012 Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés

Plus en détail

Eng ager des artistes et techniciens

Eng ager des artistes et techniciens Eng ager des artistes et techniciens Tous les artistes et techniciens professionnels intervenant dans le cadre d un concert, d un spectacle théâtral, chorégraphique ou lyrique doivent être rémunérés. Tout

Plus en détail

Contrat de travail. Les paroles s en vont ; les écrits restent. Quand on aime...

Contrat de travail. Les paroles s en vont ; les écrits restent. Quand on aime... Contrat de travail Les paroles s en vont ; les écrits restent. Le contrat saisonnier est un CDD. Il doit t être remis dans les 48 heures suivant ton embauche et doit comporter des mentions obligatoires

Plus en détail

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL Infos flash LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL La loi travail comprend un certain nombre de dispositions relatives à la durée du travail, à l aménagement du temps de travail et au temps de repos et instaure

Plus en détail

Le régime de TVA des expertises médicales (décembre 2013)

Le régime de TVA des expertises médicales (décembre 2013) Le régime de TVA des expertises médicales (décembre 2013) Bruno DUPONCHELLE, expert près la cour d appel de Douai agréé par la Cour de cassation près la cour administrative d appel de Douai 1 Plan de l

Plus en détail

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle?

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? ACTIVITE PARTIELLE 2016_DJEF_05 Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? L entreprise doit être contrainte de suspendre temporairement son activité ou de réduire les heures de travail

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

Modalités d application de :

Modalités d application de : Modalités d application de : L avenant n 6 à l accord sur les dispositions sociales applicables aux salariés des sociétés du groupe THALES Avenant n 1 à l accord sur le Perco Afin de faciliter la mise

Plus en détail

Flash Information Protection Sociale

Flash Information Protection Sociale Flash Information Protection Sociale 10 décembre 2009 Les modalités de la mise à la retraite et du départ volontaire à la retraite Au regard de la législation actuelle applicable, à partir du 1 er janvier

Plus en détail

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports D.S.N. Complémentaire santé obligatoire THEMES Vélos : réduction fiscale Augmentation SMIC Augmentation PMSS D.A.D.S. : pénibilité Bulletin de salaire

Plus en détail

Les vendeurs à domicile

Les vendeurs à domicile Les vendeurs à domicile Textes de référence : Articles L135-1 à L135-3 du code de commerce Arrêté du 31 mai 2001 Lettre circulaire N 2001-093 du 13 août 2001 Lettre circulaire N DSS/FSS/5B / 2001/286 du

Plus en détail