Guia David. BTS Management des Unités Commerciales. Projet de Développement des Unités Commerciales. Affichette connectée via flashcode.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guia David. BTS Management des Unités Commerciales. Projet de Développement des Unités Commerciales. Affichette connectée via flashcode."

Transcription

1 Session 2013 Guia David BTS Management des Unités Commerciales Projet de Développement des Unités Commerciales Affichette connectée via flashcode

2 TABLE DES MATIERES 1. Analyse de l unité commerciale dans le contexte locale Le Groupe Casino Géant Casino Fontaine L Espace Fruits et Légumes Diagnostic Préconisations, justifiées et argumentées Rappel de la problématique et des objectifs du projet Justification du choix et moyens à mettre en oeuvre Analyse des répercussions Premières réflexions pour la mise en oeuvre de la préconisation Contrôle de l avancement du projet Nouvelles actions envisageables suite au premier essai Perspective du projet... 10!

3 LE GROUPE CASINO! les origines de l Enseigne remontent à 1898, date à laquelle Geoffroy Guichard crée la Société des Magasins du Casino et ouvre la première succursale à Veauche, dans la Loire. Seulement trois ans après la création du Groupe, en 1901, les premiers produits à marque Casino sont lancés, inventant ainsi le concept de marque de distributeur. La prise de contrôle, en 1997, des enseignes Franprix et Leader Price fait de Casino le 1er distributeur parisien. À partir de 2000, le Groupe renforce sa présence en France sur des formats porteurs et mise à l international, en particulier vers les pays immergeant du sud de l Amérique (comme le Brésil). Le groupe Casino bénéfice d un profil de croissance renforcé sur les pays et formats porteurs. Grace a une forte présence dans ces pays clés, le groupe s'assure un leadership sur les pays émergent. La part des pays à forte croissance dans le CA du Groupe atteint 45% sur l année En France, Le Groupe Casino propose un mix d activités particulièrement adapté à l'évolution des modes de consommation. Près de deux tiers du chiffre d affaires est généré par les segments de proximité et le discount. Les marques propres alimentaires créées par le Groupe bénéficient d un taux de pénétration élevé allant de 30% à plus de 90%. Précurseur du e-commerce, Casino dispose de la position de leader dans le e-commerce non-alimentaire au travers de Cdiscount, site d achat en ligne. 2

4 Implantation: GEANT CASINO FONTAINE Géant Casino Fontaine est situé rue «Les Prés Potets» à Fontaine les Dijon, commune située au nord-ouest de Dijon. La zone commerciale des Prés Potets, en entrée nord de Dijon, constitue un pôle d attraction intercommunal, avec l hypermarché Géant Casino accompagné d une dizaine de boutiques ainsi qu'un supermarché discount Leader Price (Groupe Casino). Il est prévu l'installation d'un magasin de bricolage et de cinq moyennes surfaces d'équipement de la maison. Offre de produits:! Casino propose plusieurs marques allant du discount avec les marques pour les produits de tous les jours, les «premier prix», en passant par ses marques propres et d enseigne (MDD) tel que «Bien pour Vous» et enfin l enseigne propose aussi des marques nationales. La clientèle:! Notre clientèle se compose essentiellement des ménages de Fontaine les Dijon. Principalement composée de catégories socio-professionnelles supérieures, mon point de vente se doit d'être exigeant avec la qualité des produits et services proposés afin de fidéliser cette clientèle. Le magasin attire aussi des consommateurs du quartier de la Toison d Or et des zones rurales en passant par le grand Dijon. Cette zone étant une zone commerciale active, certains cadres des entreprises proches de l UC font majoritairement leurs courses à la sorti du travail. La grande majorité de la clientèle du Casino Fontaine sont des personnes âgées (16% de 60-74ans) ayant leurs habitudes de consommation dans ce commerce. Le Géant Casino Fontaine a une fréquentation moyenne de 2200 clients par jours avec une augmentation de 1,8% par rapport a l année Le panier moyen des clients de Fontaine est de 45 par ménage. L ESPACE FRUITS ET LEGUMES Avec un espace dédié aux Fruits et Légumes de plus de 75m2, l unité commerciale «fruits et légumes» est l une des plus petites pour des Géant Casino de la région Bourgogne. Mais son rendement est le meilleur de la région avec un chiffre d affaires en augmentation constante chaque année. L unité «FLEG» représente en moyenne 10,2 % du chiffre d affaires du magasin. Composée de cinq étalages ainsi que d un maximum de huit tables pour les actions promotionnelles, l unité commerciale est désormais classée «référent» pour les Géants Casino de la région Bourgogne. L unité Fruits et Légumes se compose d un responsable et de trois collaborateurs en CDI et d une employée à temps partiel. 2

5 2ème PARTIE : DIAGNOSTIC PARTIEL DE L UNITE COMMERCIALE Une meilleure compréhension des domaines d activités stratégiques permet de réaliser un diagnostic partiel de l activité permettant de voir émerger une problématique nécessaire à son développement. Dans ce contexte et en utilisant des documents «sources», il sera possible d utiliser la méthode SWOT : Strenghts, Weaknesses, Opportunities, Threats. Mon plan principal s articule autour des «5P» et du macro environnement. Diagnostic interne Critères Forces Faiblesses Produit Les produits de la zone fruits et légumes disposent d une qualité et d une fraicheur optimales. Cette exigence que nous nous sommes fixée fait de notre UC une référence pour les Geants Casino de la partie Est. Cette éxigence de la clientèle nous pousse à proposer des produits à la limite de la perfection ce qui entraine un taux de casse parfois excessif (source: Document interne) Prix Publicité Notre société pratique une politique d écrémage c est à dire qu elle applique des marges importantes sur des produits au coût de revient peu important. La politique tarifaire du Groupe Casino est de ne pas baisser les prix. Nous pratiquons une communication dite de «masse» c est à dire que que le groupe Casino est présent sur tous les supports médias. Nous sommes également très présents en magasin avec des P.L.V Cette politique de prix élevés a des conséquences sur la commercialisation de nos produits. Ces produits s avèrent relativement plus cher que la moyenne des hypermarchés de la région. Certains produits hors saison ne se vendent pas correctement du fait de leur prix élevé. La communication peut être trop présente pour les consommateurs. Mais aussi d un point de vu financier pour le point de vente, les supports de communication traditionnels ont tendance à disparaitre. Place L entreprise est idéalement située, dans une zone commerciale dynamique et qui continue de prospérer. (source: observation et plan d urbanisme) De nombreux amenagements récents ont empéché les clients de venir sur le point de vente, notamment des deviations de la circulation routière. Propreté Le Géant Fontaine et plus particulièrement mon rayon tient à ce que la propreté soit une priorité. De nombreux moyens sont mis à disposition afin de présenter des rayons propres et conformes. Cette propreté n est due qu à l effort des employés du rayon. Le nettoyage est effectué chaque matin ce qui peut ralentir la bonne marche de la mise en place des produits. 3

6 Commerce externe Critères OPPORTUNITES MENACES MACRO ENVRIONNEMENT : Socioculturel Les ménages sont très sensibles aux fruits et légumes depuis la campagne lancée par le gouvernement et les nombreux problèmes liés a l alimentation. Desormais le marché du bio est au coeur des intentions d achat chez les consommateurs. Développement des coopératives d agriculteurs ainsi que des enseignes bio. A terme, cette nouvelle façon de consommer va déboucher sur une nouvelle forme de concurrence pour le point de vente. Politico légal Démographique La grande distribution se prépare à une importante mutation. Face à la baisse du pouvoir d'achat, le gouvernement a voulu dynamiser la concurrence dans le secteur. Objectif : permettre l'ouverture de plus de grandes surfaces et provoquer une baisse des prix des produits grâce à cette nouvelle concurrence (source loi) Démographie croissante dans la zone de chalandise de mon point de vente. (source: Insee) Les députés légiférent et règlementent le milieu de l Agro-Alimentaire. Essentiellement contre les marges parfois exessives de la grande distribution. Obligation de mentionner des informations sur les etiquettes produits. Le non respect de la réglementation peut entraîner de forte amende voir l incarcération du responsable du point de vente. Population vieillissante ce qui pose la question de la fidélisation sur le long terme. (source: Insee) Technologique Economique Apparition de nouveaux modes de consommation tels que le e- commerce, le drive. Mais aussi à l intérieur des points de ventes avec les scannettes et les caisses automatiques. L a p a r t q u e r e p r é s e n t e l e s dépenses des ménages dans l alimentation reste une priorité. (source: Insee) Menace liée au commerce électronique. De nouveaux concurrents dit «pureplayer» écrasent les prix. La baisse du pouvoir d achat peut entraîner une restructuration des achats alimentaires et non alimentaires. Notamment, les clients ne réalisent plus d achats d impulsion. 4

7 Analyse de Porter Nouveaux entrants De nouveaux types de concurents proposent les mêmes produits à moindre coût, comme les drives des enseignes concurentes ou des groupements d agriculteurs appelés cooperatives Fournisseurs Centrale d achat de Besançon nous propose qu une gamme réduite de produits, ce qui ne favorise pas l innovation au niveau de la gamme proposée. Concurrents La concurence est rude, pratique des prix souvent similaires mais innove dans le marketing ou les services, là où mon point de vente se révéle faible. Substituts Magasin traditionnel et spécialisé (Bio, primeur) Clients Les clients peuvent etre fidèles mais demandent des prix raisonnables (prix client) et des services innovants Les points forts : Enseigne à forte notoriété, avis positif de la part des consommateurs. L UC est située dans un quartier commerçant proche du centre ville donc clientèle potentielle à la fois de proximité et à la fois urbaine. Offre qualitative plus visible que celle de la concurrence. Magasin agréable, accueillant, personnel compétent. Panier dans la moyenne des Hypermarché Casino. La base de clientèle fidèle apprécie le magasin et le personnel. Analyse des points faibles : Le principal problème que rencontre ce magasin se situe au niveau de la relation clientèle. L analyse interne montre que le magasin a du mal à contrer la concurrence. L autonomie étant restreinte dans mon unité (toutes les décisions stratégiques sont prisent au siège du groupe), les décisions opérationnelles ont du mal à atteindre leurs buts. Ces mauvaises performances s expliquent aussi par une fréquentation insuffisante et une fidélisation qui n atteint pas le taux espéré. Problématique : Face à une concurrence toujours plus agressive et une clientèle toujours plus volatile, il en va du chiffre d affaires de mon unité commerciale d améliorer sa compétitivité au niveau des services associés aux produits afin de rendre plus attractif le parcours client au sein du magasin. 5

8 3ème PARTIE : PRECONISATIONS 1/ Rappel de la problématique et des objectifs du projet Face à une concurrence toujours plus agressive, et une clientèle toujours plus volatile, il en va de la survie du chiffre d affaires de mon unité commerciale d améliorer sa compétitivité au niveau des services à la clientèle. 2/ Description des projets possibles et justification du choix de l un d eux ANALYSE DES PRECONISATIONS Titre Affiche connectée «Cas Info» Rayon spécialisé allergène Contexte Objectifs Délais Coût ou budget Avantages Dans un contexte de fuite de la clientèle vers la concurrence alors que les avantages concurrentiels sont les mêmes, il est important d attirer et de conserver une nouvelle clientèle et de la fidéliser. Objectifs, Délais et Coût des projets Avec l arrivée des nouvelles technologies dans les foyers ainsi que les nouvelles technologies de l information, il est désormais possible de mieux renseigner et d apporter des services supplémentaires aux clients. Grâce à l affiche connectée, nous allons pouvoir apporter une valeur ajoutée aux produits et transformer les intentions d achats en achats réalisés. La mise en place de l affiche connectée peut être immédiate. Pour une mise en place dans mon point de vente, et au national le délai serait de 4 mois. Un devis a été établi grâce à un prestataire professionnel, le budget atteint les Décisions Avec une affiche connectée, il est possible de répondre aux besoins des clients, besoins qui correspondent à une demande d information sur les produits, leurs compositions et leurs consommations. Afin de diversifier la clientèle, un rayon spécial pour les personnes intolérantes au niveau alimentaire. Avec un rayon bien achalandé et attractif, il sera possible de fidéliser ses consommateurs. La mise en place d un tel rayon nécessite de faire une étude segmentée. Il faut ensuite commander les produits spécifiques aux besoins et achalander le rayon. Les délais peuvent être de 4 à 5 mois. Le budget doit être établi par rapport aux commandes des produits et aux frais de personnels qui vont mettre en place ce rayon. Ce rayon va attirer une clientèle qui a l habitude de séparer leurs achats en deux: Les courses générales dans le point de vente et les courses spécialisées dans les magasins dédiés Inconvénient s Choix du projet Des moyens techniques au niveau du SIC doivent être mises en place et ceux ci peuvent être défaillants. De plus, le suivi des résultats de l'opération (rentabilité, taux d adoption) peuvent être assez long à mesurer Retenu Mise en place du rayon assez longue et coûteuse, une rentabilité pas assurée et des frais de communication pour informer les clients de cette nouveauté Non retenu Coût du projet trop important compte tenu de la rentabilité espérée. De plus, il existe une concurrence assez forte dans le zone de chalandise sur ce segment. 6

9 PRECONISATIONS /Justification du choix J ai décidé de mettre en place ce projet car il permet de dynamiser l unité commerciale dans plusieurs domaines: Relation clientèle : Il permet de rendre attractif le point de vente avec un avantage concurrentiel supérieur et de poids face à la concurrence. Cela permettra une fonction d appel vers mon unité. L image auprès du client sera meilleure et permettra de le fidéliser. Gestion : L affiche connectée va permettre de limiter la démarque connue, car cette innovation va répondre au besoin d informations du client. Les produits les plus exotiques et dont les consommateurs locaux connaissent que peu de chose pourront se renseigner par eux-mêmes. Innovation concurrentielle : Cette préconisation permet d'être en accord avec la conviction et l'état d esprit du Groupe Casino qui est de favoriser l'innovation. En adoptant la préconisation, mon point de vente sera en mesure de suivre et d'être dans la mouvance technologique que les consommateurs Français ont adoptées. /Moyens à mettre en oeuvre Première étape : Cahier des charges : Définition des besoins, des obligations organisationnelles telles que les informations produits, leurs provonances et les recettes. Rédaction du cahier des charges. Listes des produits : Selection et référencement des produits Fruits et Légumes pour mettre les informations sur les serveurs. Seconde étape : Prise de contact avec des prestataires : Prise de contact avec une entreprise externe spécialisé dans la création, le stockage et la maintenance des données informatiques. Presentation du cahier des charges. Retours des prestataires : Mise en place du devis et des détails afin de proposer un coût. Création des informations : Création des pages internet sur les produits selectionnés. Mise en place d un serveur informatique pour distribuer l information aux clients et création des affiches papiers. Mise en place d un suivi informatique afin de voir le nombres de pages vues. Troisieme étape : Mise en place commerciale : Avec l autorisation de la direction, la préconisation a été exploitée sur deux produits séléctionnés pour leurs bonnes ventes dans la periode festive de Nöel. Mise en place des affiches connectées dans le rayon Fruits et Légumes. Dynamisation et mise en place d une dégustation. 7

10 Balisage : Pour le rayon, des feuilles A5 plastifiées disposées d un QRcode pour connecter l affiche au smartphone. PLV : Description aux clients curieux, mise en place de petites affiches à l entrée du magasin afin de prévenir les clients de l innovation mise en place. Quatrieme étape : Bilan Analyse des évolutions des visites sur les pages des produits et mise en place d un questionnaire satisfaction sur la page internet et via les reseaux sociaux. Analyse des coûts et des répercussions pour les clients et l entreprise. 4eme PARTIE : ANALYSE DES REPERCUSSIONS REPERCUSSIONS DANS LA PHASE DE MISE EN OEUVRE DU PROJET CONSEQUENCES ORGANISATIONNELLES : Pour l équipe commerciale : Très peu de changements, la mise en place des affiches faite dès le matin, est restée de manière permanente dans le rayon. La cellule décoration du point de vente se chargera d imprimer et de plastifier les affiches que le siège leurs aura transmis. Les affiches misent en place le resteront jusqu à decision du siege. La procedure de mise à jour des informations se fera par la cellule informatique. Le département informatique du siège : Dans le cas où la prise en charge du seveur informatique revient au département informatique du siege, ils seront chargés de mettre à jour les pages internet de maniére à ce que les informations soient toujours justes. CONSEQUENCES FINANCIERES : Il est necessaire de dissocier les coûts imputés au magasin et les frais que vont engendrer la maintenance informatique des informations que vont transmettre les affiches aux clients. Pour le point de vente : Les affiches connectées ont un coût pour le magasin qui sera inséré au budget annuel de la cellule décoration. Le coût doit prendre en compte les feuilles papier, l encre et les feuilles plastique. La main d oeuvre utilisée pour imprimer les affiches sera incluse dans le temps de travail des employés responsable. Le calcul sera donc «(feuille papier * Plastique * Encre) * nombre d affiches». Le coût sera donc au plus bas car il suffit de créer une seule affiche pour la durée de vie du produit dans le rayon, elles peuvent etre réutilisées autant de fois qu il le faut jusqu à détérioration de l affiche elle même. Pour le Groupe Casino : C est la partie la plus coûteuse de la préconisation. La location du serveur et la création des pages internet sur les informations produits doivent etre faites de A à Z. C est donc couteux pour l unité commerciale. Le devis par une entreprise externe spécialisée dans l informatique le devis à 4000 (source: devis). Dans un contexte local, le cout est trés élevé mais, mise en place, cette préconisation peut etre utilisée par n importe quels points de vente du Groupe Casino en France et éventuellement à l internationnal. Dans ce contexte l investissement du Groupe sera extrêmement rentable. 8

11 Publicité et promotion : Afin de limiter les coûts en communication, il sera souhaitable de communiquer sur des canaux correspondant à la préconisation. Le mailling, un site internet dédié, une communication ciblée sur les réseaux sociaux est la solution la moins coûteuse et la plus adaptée à la cible. Un dépliant à l entrée de chaque magasin concerné par cette innovation sera installé afin de renseigner le client de la mise en place des affiches. CONSEQUENCES HUMAINES ET MANAGERIALES : Briefing, sur le projet auprès des employés, concernant les différentes étapes et surtout sur la manière de presenter les affiches dans le rayon et de renseigner le client sur cette innovation. De plus, mise en place d informations sur le lieu de vente dans les locaux dédiés aux Fruits et Légumes afin de développer la propagation de l information par bouche à oreille. Formation aux détails techniques des employés de la décoration et aux vendeurs du rayon. CONSEQUENCES MERCATIQUES : Mise en place des affiches et d une animation pour les débuts (vendeurs à l ecoute, dégustation des produits concernés) Mise en place des PLV, communication dans les prospectus édités par le siège. 5éme Partie : Premières reflexions pour la mise en oeuvre de la préconisation CONTROLE DE L AVANCEMENT DU PROJET : CONTROLE DES RESULTATS Afin d analyser les résultats, il va falloir relever chaque mois dans un tableau de bord différents points: Les ventes des produits concernés par la préconisation. Le taux de casse des produits concernés. Le nombre de clients fidélisés via les cartes fidélités. Le nombre de visites internet sur les informations produits. La satisfaction clientèle via l application. Apres le relevé de toutes ces données, il faut les comparer dans un rapport à N-1 afin de voir si l effet de fidélisation espéré est atteint. NOUVELLES ACTIONS ENVISAGEABLES SUITE AU PREMIER ESSAI Les premiers essais efféctués au sein de mon point de vente durant la periode de Noel 2012 ont demontré plusieurs points positifs et des actions correctives à mettre en place après analyse des causes : Les résultats positifs : Accueil enthousiaste aussi bien de la part des clients que des employés. L implication du personnel interne Un nombre de visites conséquent aux vues des moyens déployés (30 visites pour une affiche) Une bonne animation qui a accompagné la mise en place des affiches a permis d animer le rayon Une hierarchie consciente du potentiel de ce projet (source: echange de mails) 9

12 Les correctifs : Mise en place d une enquête de satisfaction sur les réseaux sociaux. Mise en place d un sondage dans les points de ventes concernés. Mise en place d une PLV plus présente à l entrée mais aussi dans le rayon. Création d affiches plus spécifiques pour les produits exotiques, qui demande plus de renseignements que les produits classiques. PERSPECTIVES DU PROJET Le projet a été réalisé dans une phase test durant le mois de decembre dans mon point de vente. Les resultats sont prometteurs. Une adoption nationale n a pas été envisagée sur la durée de création du projet du fait de la complexité organisationnelle de ma préconisation. Cependant, s intéressant tout de même au projet, la branche informatique du Groupe Casino aura une copie du dossier afin d apprécier ses qualités et d envisager sa mise en place. La possibilité pour le magasin de Fontaine Les Dijon d être magasin test à grande échelle pour l année prochaine a été évoqué. CONCLUSION PERSONELLE Ce que je peux dire de ce projet c est qu il m a vraiment passionné. La perspective qu un jour ma préconisation se retrouve dans l unité commerciale où je travaille me rejoui au plus au point. Ce travail est le fruit d une recherche et d une mure reflexion mais il est aussi le resultat d une collaboration entre plusieurs partenaires internes et externes au point de vente. Les contacts établient lors du montage de ce dossier vont me permettre de continuer le travail etabli et de rendre cette préconisation réalisable. Des mises aux points ont déja été éfféctuées avec le responsable de l application iphone afin d intergrer mon innovation. 10

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2 Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard 1 L'ELABORATION DE LA STRATEGIE MARKETING 2 QU'EST-CE QUE LA STRATEGIE MARKETING? Une combinaison cohérente des différents

Plus en détail

Bien comprendre la démarche du PDUC : exercices.

Bien comprendre la démarche du PDUC : exercices. Bien comprendre la démarche du PDUC : exercices. Exercice 1 : la différence entre missions et projet. 1. A partir des extraits du référentiel (doc 1) et des exemples de projet (doc 2), compléter le tableau

Plus en détail

Développer le marketing des PME

Développer le marketing des PME 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteur N attendez pas d être grand pour croître! Développer le marketing des PME Groupe Bijouterie Joaillerie 28/07/2010 Confidentiel

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

Réseau des Boutiques Paysannes Languedoc-Roussillon Mai 2008

Réseau des Boutiques Paysannes Languedoc-Roussillon Mai 2008 LA CHARTE DES BOUTIQUES PAYSANNES Ce document est un condensé de l expérience des producteurs et artisans des Boutiques Paysannes en Languedoc-Roussillon. Il est également inspiré de celle du Réseau AVEC-Rhône

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Couet Coralie Haudrechy Virginie Dieng Aminata. Licence 3 LEA. Mme Stanislawiak

Couet Coralie Haudrechy Virginie Dieng Aminata. Licence 3 LEA. Mme Stanislawiak Couet Coralie Haudrechy Virginie Dieng Aminata Licence 3 LEA Mme Stanislawiak Historique David H.MCConnell 1886 1939 1960 1990 2005 1937 1950 1970 2000 Europe de l Est Présentation Données chiffrées

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN GD 01 BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN Durée : 7 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les techniques d accueil Etre capable de mettre en place de nouveaux comportements visant à

Plus en détail

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4 BAC PRO Rôle, objectifs et moyens d action d un point de vente 1 FICHE Être capable de Définir et comprendre le rôle et les objectifs d un point de vente. Identifier comment le magasin peut atteindre ses

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale

PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale PLAN TYPE DU PDUC v2 Miniintroduction : nom de l UC, lieu, rayon (GMS/GSS) ou service (banque/assurance), tuteur et sa fonction. PARTIE 1 : Diagnostic partiel de l unité commerciale A. Présentation de

Plus en détail

MAR A KE K TI T N I G

MAR A KE K TI T N I G MARKETING 4 éléments du marketing I. LE PRODUIT II. LA DISTRIBUTION III. LE PRIX IV. LA COMMUNICATION Fournir un produit / service de façon efficiente au consommateur et communiquer leurs caractéristiques

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

Le prix et les conditions commerciales

Le prix et les conditions commerciales CHAPITRE 5 Le prix et les conditions commerciales CONTEXTE p. 41 Mission 1 Comprendre les conditions commerciales (annexe 1) 1. Calculez les taux de réduction accordés grâce aux cartes pour chaque durée

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route»

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» La démarche mercatique - «une feuille de route» Modifier, ajuster mes axes

Plus en détail

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie :

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie : FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Quelques repères sur la réforme Comment améliorer l attractivité de la visite guidée Qualifier l offre des visites guidées pour réfléchir

Plus en détail

Petitélectroménager. Table Déco. Art de la cuisine. Le plus grand réseau français de magasins. dédiés aux ustensiles de cuisine. www.cuisineplaisir.

Petitélectroménager. Table Déco. Art de la cuisine. Le plus grand réseau français de magasins. dédiés aux ustensiles de cuisine. www.cuisineplaisir. Le plus grand réseau français de magasins dédiés aux ustensiles de. www.plaisir.fr Tout savoir sur Cuisine Plaisir L enseigne leader Adhérer à l enseigne Cuisine Plaisir, c est rejoindre le réseau leader

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

ÉPREUVE E1 SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE. SOUS ÉPREUVE E 11 Préparation et suivi de l activité de l unité commerciale CORRIGÉ

ÉPREUVE E1 SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE. SOUS ÉPREUVE E 11 Préparation et suivi de l activité de l unité commerciale CORRIGÉ BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE ÉPREUVE E1 SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE SOUS ÉPREUVE E 11 CORRIGÉ Galeries Lafayette LE CORRIGÉ COMPORTE : 9 pages -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- Page 1 sur 12 PREMIÈRE

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Directeur de magasin (h / f )

Directeur de magasin (h / f ) Les métiers du Groupe Carrefour Directeur de magasin (h / f ) 2 e enseigne de supermarchés en France 900 magasins en France prêts à vous accueillir (dont 45 % de franchisés) 34 % des femmes dans l encadrement

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4 LE PROJET D ANIMATION UC1 UC2 UC3 UC4 Ceci est un document de travail, un outil qui doit vous aider dans la construction de votre réflexion et de votre analyse de l environnement professionnel, en vue

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Le parcours d achat instore connecté

Le parcours d achat instore connecté DIGITAL MEDIA Dossier de presse Le parcours d achat instore connecté En partenariat avec les sociétés BudgetBox et Store Electronic Systems, Intermarché digitalise les courses en magasin Paris, janvier

Plus en détail

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011)

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011) Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE (CCE du 1 er Septembre 2011) Sommaire Motivation du projet Circuit client d une commande drive Organisation du Drive Super Calendrier prévisionnel P.2-25/08/2011 2 Motivation

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA DIVERSITÉ ET L ORGANISATION DES RÉSEAUX D UNITÉS COMMERCIALES.

CHAPITRE 14 LA DIVERSITÉ ET L ORGANISATION DES RÉSEAUX D UNITÉS COMMERCIALES. CHAPITRE 14 LA DIVERSITÉ ET L ORGANISATION DES RÉSEAUX D UNITÉS COMMERCIALES. I. L organisation en réseau. A. Définition. Un réseau est un ensemble organisé d unités commerciales (UC) liées par des intérêts

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur Situation : Sit 2.1.1 Réalisation d'outils commerciaux Compétence : C21.1 - Préparer les outils de vente Description : J'ai appris à identifier les besoins de la prospection en matière d'outils de vente

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012]

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012] [JANVIER 2012] 2011, le décollage du drive (Sources : lesitemarketing, Kantar WorldPanel) Le parc Déjà plus de 850 drives (incluant points retrait) à fin décembre 2011 1 400 drives prévus en novembre 2012

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

BASES CARTOGRAPHIQUES

BASES CARTOGRAPHIQUES Zones de marché Communes & iris Pôles & hotspots commerciaux Données Internationales Codes postaux Ilots Nos bases de données cartographiques sont adaptées à toutes vos échelles d'analyses. Toutes nos

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Manuel qualité Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Création : Oct. 2012 Atelier Mécanique de l Ouest GOURDEL Z.A La verdure 85170 Belleville sur Vie Tél : 02 51 41 08

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE

COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BRICOLAGE ET QUINCAILLERIE... 5 L'ACTIVITÉ

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger 1 Michel Amossé 20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger Directeur Commercial & Marketing, de sociétés implantées

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce,

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Analyse et Conduite de la Relation Commerciale

Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Présentation de l Unité Commerciale «L histoire commence en 1968» (1968) Naissance (1990 s) Segmentation E-Réservation (2009) Internationalisation (1970 s)

Plus en détail

Chapitre 3 : Les options stratégiques Exercices

Chapitre 3 : Les options stratégiques Exercices Chapitre 3 : Les options stratégiques Exercices Exercice 1 : Les stratégies de spécialisation Questions : Complétez le tableau suivant : Entreprise Stratégie adoptée Justification SEB Stratégie de différenciation

Plus en détail

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ENTREPRISE fotokasten SITE WEB www.fotokasten.de DOMAINE Commerce de détail / Édition de photos CAMPAGNE Jeu concours de l Avent Client Fotokasten

Plus en détail

Ozélya Retail One Ozélya Ozélya Retail One

Ozélya Retail One Ozélya Ozélya Retail One Ozélya Retail One Pour vous aider à faire face à un monde devenu complexe, individuel, incertain, et interdépendant, Ozélya capitalise depuis plus de 20 ans sur les meilleures pratiques rencontrées dans

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

L Architecture des Marques

L Architecture des Marques L Architecture des Marques Gérer profitablement les portfolios complexes des marques Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39, rue Vautier CH 1227 Genève-Carouge

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

Employé d'atelier pâtisserie Niveau 2

Employé d'atelier pâtisserie Niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé d'atelier pâtisserie Niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé d'atelier pâtisserie NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien :

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Porter à "10 x sans frais" les paiements avec la carte pour les salariés

Porter à 10 x sans frais les paiements avec la carte pour les salariés Carte salariés Remise sur achats portée à 10 % 10 % supplémentaires sur les MDD Porter à "10 x sans frais" les paiements avec la carte pour les salariés Reconduction des avantages offerts depuis 1986 sur

Plus en détail

F O R M A C O P h i l i p p e R O B E R T

F O R M A C O P h i l i p p e R O B E R T CONSEIL & FORMATION D é v e l o p p e m e n t C o m m e r c i a l d u C o m m e r c e M a n a g e m e n t - C o n f é r e n c e s Formation & Conseil en Développement Commercial philppe.robert@sfr.fr S

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION»

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» Comment faire venir des enseignes nationales en préservant la diversité commerciale et artisanale? Participent

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

LE 27 novembre 2009, la création d une direction commune aux branches hyper et super avait été présentée au CCE.

LE 27 novembre 2009, la création d une direction commune aux branches hyper et super avait été présentée au CCE. REUNION CCE DU 17 NOVEMBRE 2011 Information et consultation du CCE sur le projet de changement d enseigne des hyper Géant Casino de STE ANNE, ST VICTORET, et les CAILLOTS en enseigne HYPER CASINO. Présentation

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail