Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3"

Transcription

1 Les fusées Ariane Par Jennifer MOULLET, 3 3

2 Sommaire: I) le contexte A: recommencer après un échec B: de nombreux enjeux internationaux et un grand succès II) présentation des fusées A: Généralités B: caractéristiques techniques, élaboration, résultats III) définitions, liens Les mots en orange sont définis à la fin du diaporama

3 I) le contexte

4 A: recommencer après un échec La Communauté Scientifique Européenne demande, en 1960, la création d'un programme spatial semblable au CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire). À ce moment là, de nouveaux horizons dans le cadre de la physique et de l'astronomie sont envisagés grâce aux États-Unis et à la Russie, qui progressent vite dans ces domaines. S'inspirant des ces derniers, les Britanniques proposent l'élaboration d'un lanceur à partir de leur missile, le Blue Streak, dont le projet venait d'être arrêté. En janvier 1961, le Général De Gaulle accepte la proposition. Cette fusée européenne, baptisée Europa, sera composée de trois étages: le premier contenant le Blue Streak, le second construit par les français et le troisième par les allemands. Pourtant prometteuse, cette entreprise sera vouée à l'échec à cause d'une insuffisance au niveau de la puissance. Problème dû au manque d'organisation des différents concepteurs. Une seconde et même une troisième édition seront étudiées mais termineront de la même manière que la première. Malgré tout, cette mauvaise expérience aura permis au programme spatial européen de réfléchir à deux fois dans la conception des autres lanceurs.

5 B: de nombreux enjeux internationaux et un grand succès Pour l'europe, la construction de fusées est une opportunité de se décoller des deux blocs, les États-Unis et la Russie, qui sont à ce moment là en guerre froide. Cela lui offre la chance de pouvoir devenir autonome et de concurrencer les deux plus grandes puissances mondiales. Elle pourrait ainsi dominer ces dernières et leur montrer qu'elles ne sont pas les seules à pouvoir aller dans l'espace. Il y a eu à peu près 300 satellites de plus de 100 kg lancés par des fusée Ariane entre 1979 et satellites de télécommunication (envoyés en orbite géostationnaire) ont été lancés par des fusées européenne, contre 81 pour l'amérique et 49 pour l'asie. Ariane a aussi lancé des satellites scientifiques (13) des sondes spatiales (3), des satellites d'observation (5), des satellites pour la météo (8) et des satellites militaires (18). Ces satellites ont été lancés pour l'europe elle même ou bien pour l'agence Spatiale Européenne. On peut donc dire que le projet Ariane a été une grande réussite pour l'europe et pour la France, qui a su faire face aux autres pays plutôt réticents à s'engager dans une telle expérience

6 II) Présentation des fusées Ariane 5

7 A: Généralités, lancement du projet Ariane est une famille de lanceurs spatiaux de satellites européens. Elle tient son nom de la déesse Ariane de la mythologie grecque qui lui fut donné par le ministre Jean Charbonnel. C'est un programme lancé en 1973 par l'esa (Agence Spatiale Européenne) pour permettre à l'europe de mettre en orbite ses propres satellites, sans l'aide des États-Unis ou de la Russie. Ce projet était une seconde chance pour l'esa après la saga Europa. La première versions, Ariane 1, vole pour la première fois le 24 décembre 1979 à partir de la base de Kourou en Guyane française. Elle est vite remplacée par de nouvelles versions plus puissantes capables de transporter des satellites plus importants: il y a Ariane 2 en 1984, Ariane 3 en 1987 et Ariane 4 en Ariane 5, quant à elle, est capable d'envoyer 9,5 tonnes en orbite grâce à son nouveau lanceur révolutionnaire. Son premier vol aura lieu en Aujourd'hui, le lanceur Ariane possède à lui seul à peu près 50% du marché de lancement de satellites en orbite géostationnaire en étant envoyé 5 à 7 fois par an dans l'espace. Il est notamment avantagé par l'emplacement de sa base de lancement, située près de l'équateur. Après Europa, la France propose la création d'un lanceur inspiré par sa fusée Diamant. Il n'est lancé qu'en 1973 après de longues négociations entre la France, le Royaume-Uni et l'allemagne. Cette dernière préférant financer un module nommé Spacelab tandis que les britanniques débutent leur satellite maritime MAROTS. Les États-Unis s'y opposèrent aussi mais la raison fut finalement donnée à la France au prix de nombreuses conditions. Une entente définitive se fera à Bruxelles le 31 Juillet 1973 et permettra l'aboutissement des autres projets parallèlement à Ariane. Cependant, l'accord est strict: la France doit prendre en charge 60% du budget et doit s'engager à payer tout dépassement de plus de 120% du coût total du programme. En contrepartie, ils sont chargés du développement du projet pour éviter le même scénario que celui vu avec Europa.

8 B: Caractéristiques techniques, élaboration, résultats 1: Ariane 1 Elle pèse 210 tonnes pour 47 mètres de haut. Elle peut placer des satellites pesant jusque kilos en orbite géostationnaire grâce à sa poussée de 240 tonnes. Pour respecter un budget minime, se sont des ergols qui remplacent la cryogénie, seulement envisagée, dans le deuxième étage. Il y a quatre moteurs vikings au premier étage pour propulser la fusée. Le troisième étage, lui, possède un moteur HM-7, brûlant un mélange d'oxygène et d'hydrogène. La base de lancement, située à Kourou, sera la même que celle utilisée pour Europa. Les délais sont respectés et aucun problème n'a été décelé. Ainsi, le lanceur vole pour la première fois le 24 Décembre 1979 sous le regard des participants inquiets. Ce fut, si l'on peut dire, un cadeau de noël réussi. Malgré cela, le deuxième vol échouera à cause de la destruction du lanceur 104 secondes après l'envol due à un problème dans l'un des moteurs. Des modifications sont faites, les vols reprennent mais, lors du cinquième, la turbopompe du troisième étage tombe en panne et c'est de nouveau un échec. Quelques mois après, les vols recommencent mais cette fois, aucune anomalie ne sera rencontrée, permettant à la fusée d'effectuer 6 autres vol. 2: Ariane 2 De nombreuses modifications sont faites, principalement au niveau de la puissance afin de rester dans la course aux étoiles. En effet, les américains possèdent des fusées très performantes et capables de transporter de grosses charges. Deux tonnes d'ergols ajoutés ainsi que l'augmentation de la pression dans la chambre de combustion permettent une grosse augmentation de la poussée. Ainsi, le lanceur Ariane 2 peut envoyer 2,2 tonnes en orbite. Malgré ses avantages, il ne sera pas beaucoup utilisé, et n'effectuera que cinq vols, le premier n'aboutissant à rien le 31 mai : Ariane 3 Ce lanceur ne possède que très peu de différences avec son prédécesseur. Des propulseurs à poudre ont été ajoutés, permettant une poussée de 66 tonnes pour une durée de 29 secondes. Elle a la capacité d'envoyer deux satellites en même temps. Elle décollera pour la première fois le 4 août 1984 et volera au total 10 fois en échouant en 1985.

9 4: Ariane 4 4,17 tonnes, c'est ce que l'esa décide d'envoyer en orbite. Pour cela, le premier étage est allongé afin de transporter 226 tonnes d'ergols. Les moteurs Vikings sont eux aussi améliorés pour augmenter légèrement leur puissance. Un nouveau type de propulseur, contenant du liquide et non de la poudre peut remplacer les propulseurs d'appoint à poudre. Ainsi, le lanceur existe en 6 versions variant selon le nombre de propulseurs d'appoints et leur type. Elles peuvent, selon leur types, transporter entre 2 et 4,3 tonnes. Ariane 4 effectue son premier lancement le 15 juin 1988 et totalisera 116 vols entre 1988 et 2003, en ne connaissant que trois échecs. Pour permettre le lancement des propulseurs liquides et un plus grand nombre de vol, la base de Kourou est agrandie. 5: Ariane 5 Ariane 5 fut conçue pour permettre le transport de satellites de télécommunication et pour remplacer Ariane 4, pas assez puissantes pour transporter deux charges de plus de deux tonnes. Sont coût, initialement calculé à 4,1 milliards d'euros, sera en réalité de 8 milliards d'euros. La France sera le pays ayant le plus participé au projet, suivie par l'allemagne, de l'italie et de la Belgique. Par rapport aux autres, la fusée Ariane 5 est beaucoup plus puissante, que se soit vis-à-vis de sa poussée au décollage, de son contenu (les moteurs Vikings ont été remplacés par des moteurs Vulcains) et de sa capacité de transport (en 2005, elle peut envoyer en orbite 10 tonnes). Elle sera déclinée en de nombreuses versions telles que la ES ATV, la plus récente (lancement en 2008). la première fusée de cette série décolle le 30 octobre 1997 après avoir échoué le 4 juin Une troisième base de lancement est aussi crée spécialement pour Ariane 5. 6: le projet Ariane 6 Afin de remplacer Ariane 5, les chercheurs sont en train de réfléchir sur une éventuelle sixième version. Elle serait plus puissante, plus ergonomique mais aussi plus coûteuse si elle est construite pour être réutilisable (cette proposition est pour le moment oubliée car l'europe ne peut pas payer autant d'argent). De plus, cette version, si elle est créée, est prévue pour 2025.

10 III) définitions, liens

11 Les définitions: orbite géostationnaire: c'est une orbite circulaire au niveau de l'équateur située à une altitude d'environ km. Ergol: c'est une substance homogène qui permet de fournir de l'énergie. Elle peut être mélangée pour plus de performances. Les liens: explosion Ariane 5 en 1996 décollage Ariane 5 avec commentaires

12 Vitesse limite ^_^

B = A = B = A = B = A = B = A = Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution

B = A = B = A = B = A = B = A = Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution Q.C.M. Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution Exercice 1 On considère les trois nombres A, B et C : 2 x (60 5 x 4 ²) (8 15) Calculer

Plus en détail

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Ludovic Goudenège (sur la base d un projet de Pierre Martinon) ENSTA - Module IN103 Septembre 2012 Plan 1 Quelques données et chiffres 2 Dynamique

Plus en détail

Ce dossier retrace l'aventure de la fusée européenne Ariane, des premières fusées françaises envoyer dans l espace depuis le Sahara jusqu'aux Ariane

Ce dossier retrace l'aventure de la fusée européenne Ariane, des premières fusées françaises envoyer dans l espace depuis le Sahara jusqu'aux Ariane Ce dossier retrace l'aventure de la fusée européenne Ariane, des premières fusées françaises envoyer dans l espace depuis le Sahara jusqu'aux Ariane V actuelles. L aventure des fusées Ariane débute en

Plus en détail

«La fusée, un rêve devenu réalité après des siècles d'attentes.» DEPLACE Grégoire HELIES Geoffrey COSQUER Julien GUELARD Evan

«La fusée, un rêve devenu réalité après des siècles d'attentes.» DEPLACE Grégoire HELIES Geoffrey COSQUER Julien GUELARD Evan «La fusée, un rêve devenu réalité après des siècles d'attentes.» DEPLACE Grégoire HELIES Geoffrey COSQUER Julien GUELARD Evan SOMMAIRE: I-Histoire II- Mise en relation d'une fusée à eau avec une fusée

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse.

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. A B C 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. 1. Quel est l argument de tous ces documents? 4. Helios est un film L espace traditionnel La Terre en relief Les avions en noir et blanc 2. Dans

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes Juin 2014 Projet de Fin d Etudes Résumé Déménagement industriel de la production dans ses nouveaux locaux ALSACE TOLERIE 13 Rue du MITTLERWEG 68000 COLMAR CEDOLIN Jeremy GM5 ISP Ce Projet de Fin d Etudes,

Plus en détail

Maquette papier à monter éch. 1/100 e

Maquette papier à monter éch. 1/100 e Maquette papier à monter éch. 1/100 e ESA/CNES/Arianespace/CSG Service Optique, 2005 liste prestigieuse : EADS Space Transportation, la Snecma, Alcatel, Air Liquide, Volvo, Sabca, Contraves, Man, Avio,

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE PLAN DE COURS ASTRONAUTIQUE 203-HKA-03

CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE PLAN DE COURS ASTRONAUTIQUE 203-HKA-03 CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE PLAN DE COURS ASTRONAUTIQUE 203-HKA-03 (3-0-3) - 1 - INTRODUCTION Ce cours de base en astronautique a été conçu pour des étudiants(es) provenant de n'importe

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie FEDERATION INTERNATIONALE DE PHILATELIE SECTION FOR ASTROPHILATELY Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie Article 1 : Exposition en compétition Principe fondamental (réf. GREV

Plus en détail

Les Télécommunications

Les Télécommunications Les Télécommunications HISTORIQUE DES TELECOMMUNICATIONS Depuis la nuit des temps, l'homme cherche à transmettre ses connaissances, son vécu à travers différentes méthodes. Dans les premiers millénaires,

Plus en détail

1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS

1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS 1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS Il est sans doute opportun d'apporter quelques clarifications supplémentaires à propos des différents rôles qui composent une équipe de Baskin. Cette différenciation

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS)

LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS) LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS) FONDÉ SUR LE VOLUME : ANALYSE DES CONDITIONS PRÉVUES AU TEXTE RÉVISÉ EN DÉCEMBRE 2008 DU PROJET DE MODALITÉS CONCERNANT L AGRICULTURE À L OMC RÉSUMÉ Genève, Suisse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ DOSSIER DE PRESSE SOAZIG GUILLOUX contact@ouhabiter.com soazig.ouhabiter www.facebook.com/ouhabiter twitter.com/ouhabiter 02 31 06 24 76 www.ouhabiter.com

Plus en détail

Ariane 6 Une nouvelle dynamique. Alain Charmeau PDG d Airbus Safran Launchers 23 novembre 2015

Ariane 6 Une nouvelle dynamique. Alain Charmeau PDG d Airbus Safran Launchers 23 novembre 2015 Ariane 6 Une nouvelle dynamique Alain Charmeau PDG d Airbus Safran Launchers 23 novembre 2015 1 Ariane Un peu d histoire 2 Ariane 5 commence dans les années 80, enfant de la guerre froide 1980 3 1985 Ariane

Plus en détail

ALBUM Y REALISE PAR DAGHOUI AZZEDDINE NAJMI HAFIDA ABDALLAH MAISSA

ALBUM Y REALISE PAR DAGHOUI AZZEDDINE NAJMI HAFIDA ABDALLAH MAISSA ALBUM Y REALISE PAR DAGHOUI AZZEDDINE NAJMI HAFIDA ABDALLAH MAISSA Sommaire INTRODUCTION... 3 SYNOPSIS... 4 TITRE DU PROJET... 4 CONCEPT DU PROJET... 4 PUBLIC VISE... 4 OBJECTIFS... 4 CAHIER DES CHARGES...

Plus en détail

Les vrais leviers d une activité qui traque les gains

Les vrais leviers d une activité qui traque les gains Les vrais leviers d une activité qui traque les gains S il est un sujet d actualité qui demeure brûlant depuis le début, en 2008, de la crise financière que nous vivons actuellement, c est bien celui du

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

LES LANCEURS SPATIAUX

LES LANCEURS SPATIAUX Texte de la 266 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 22 septembre 2000. LES LANCEURS SPATIAUX par Hubert CURIEN La conquête de l Espace par l Homme est, sans conteste, l un des plus

Plus en détail

Les fusées Chapitres concernés : devoir préparatoire histoire des arts Durée du devoir : 45 minutes

Les fusées Chapitres concernés : devoir préparatoire histoire des arts Durée du devoir : 45 minutes Nom :. Prénom : Date :. Classe : 3 ième.. Chapitres concernés : devoir préparatoire histoire des arts Durée du devoir : 45 minutes Note : Commentaires : /20 Barème : Question Compétence évaluée Nombre

Plus en détail

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection PROCEDURE NEGOCIEE AVEC PUBLICITE PREALABLE POUR UNE MISSION DE CONSEIL ET D APPUI EN MATIÈRE DE L'ÉLABORATION D'UN CADRE GÉNÉRAL CONCERNANT

Plus en détail

FOAD PostgreSQL/Post GIS : comment s'organiser?

FOAD PostgreSQL/Post GIS : comment s'organiser? FOAD PostgreSQL/Post GIS : comment s'organiser? PostgreSQL/PostGIS Version 0.9.1 4 novembre 2015 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie Licence ETALAB Table des matières Introduction

Plus en détail

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Dr Reddy s Laboratories Dr. Reddy s Laboratories est un groupe pharmaceutique mondial indien qui produit des médicaments génériques

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

> Les engagements. des entreprises

> Les engagements. des entreprises Charte du Syndicat professionnel des entreprises de services d eau et d assainissement pour la gestion du patrimoine Les engagements des entreprises Sommaire 1 Les signataires de la Charte 2 Les enjeux

Plus en détail

UN LANCEMENT POUR L OBSERVATION DE LA TERRE

UN LANCEMENT POUR L OBSERVATION DE LA TERRE UN LANCEMENT POUR L OBSERVATION DE LA TERRE Pour son quatrième lancement Soyuz depuis le Centre Spatial Guyanais, Arianespace mettra en orbite le satellite Pléiades 1B du CNES. Le satellite Pléiades 1B

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs,

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Je suis ravi d' être ici ce soir pour le lancement officiel du programme Horizon 2020 en France. Avec près de 80 milliards d'euros

Plus en détail

Thales Alenia Space ETCA

Thales Alenia Space ETCA Thales Alenia Space ETCA UNE NOUVELLE VISION DE L ESPACE Thales Alenia Space, leader européen des systèmes satellitaires et acteur majeur des infrastructures orbitales, est une co-entreprise entre Thales

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites TP N 57 Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites L objet de ce TP est d optimiser la stratégie de déploiement et de renouvellement d une constellation de satellites ainsi que les

Plus en détail

Chapitre III : Moteurs à Réaction ( Propulseurs)

Chapitre III : Moteurs à Réaction ( Propulseurs) Chapitre III : Moteurs à Réaction ( Propulseurs) III.1 : Définition. Un moteur à réaction est un moteur destiné à la propulsion d'un véhicule et reposant sur la projection d'un gaz à grande vitesse vers

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 190, Janvier 2003

Les Cahiers de l'observatoire n 190, Janvier 2003 Les Cahiers de l'observatoire n 190, Janvier 2003 La compétitivité française hypothéquée par la fiscalité Dans le transport, on a coutume de dire que la fiscalité spécifique se situe dans la moyenne européenne

Plus en détail

LE permis moto Et CYCLomotEUr (permis A)

LE permis moto Et CYCLomotEUr (permis A) LE permis moto et CYCLOMOTEUR * (PERMIS A) * à partir du 1 mai 2013 EXPERIENCE ET CONFIANCE Balade du dimanche, week-end d évasion, traversée des embouteillages sans perte de temps, les raisons d adopter

Plus en détail

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010)

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) On a tous commandé au moins une fois sur un site marchand et on a tous été au moins une fois en relation avec un service clients 1 SOMMAIRE 1. Les médias utilisés

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

SEMINAIRE DE FLOREFFE. Le troisième degré

SEMINAIRE DE FLOREFFE. Le troisième degré SEMINAIRE DE FLOREFFE rue du Séminaire 7, 5150 FLOREFFE Tél : 081/447140 Fax : 081/445759 www.semflo.be Le troisième degré Année scolaire 2012 2013 COMMENT CHOISIR? 1. Tu choisis pour deux ans. Les heures

Plus en détail

Un accueil de qualité :

Un accueil de qualité : Un accueil de qualité : Mercredi 08 Juin 2011, dans l après-midi, notre classe de 3 ème de Découverte Professionnelle s est rendue sur le site de THALES ALENIA SPACE à CANNES LA BOCCA. Nous étions accompagnés

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2013 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTROLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATIONS LE MARCHE MONDIAL DU POIVRON I- LE PRODUIT Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de forme carrée

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Procédure et dates officielles du Concours Passerelle

Procédure et dates officielles du Concours Passerelle www.-esc.com concours 2015 CONCOURS Procédure et dates officielles du Concours Passerelle Le Concours Passerelle est commun aux 12 Grandes Écoles membres. Les candidats ne peuvent pas s'inscrire directement

Plus en détail

Personnes publiques : Monsieur YANN DYEVRE directeur de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative.

Personnes publiques : Monsieur YANN DYEVRE directeur de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative. Note de consultation pour la réalisation d une vidéo valorisant l image des jeunes et d un mini site internet événementiel dans le cadre d une campagne de communication ayant pour objectif de faire changer

Plus en détail

CONDITIONS GENERALE A REMPLIR

CONDITIONS GENERALE A REMPLIR CONDITIONS GENERALE A REMPLIR Pour étudier dans tout pays étranger, vous devez avoir au minimum le bac ou son équivalent. Si vous avez échoué au bac ou vous n avez pas le niveau Bac, vous ne pourrez pas

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

Cession de fonds de commerce et notification fiscale source : UCM et Guichet

Cession de fonds de commerce et notification fiscale source : UCM et Guichet Cession de fonds de commerce et notification fiscale source : UCM et Guichet Guichet d Economie Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne Noël, Échevin de l Economie et de l Emploi et avec le soutien du

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard Point de la situation des travaux engagés pour la construction d un robot sous-marin pour le concours SAUC E (fourniture 3 associée au contrat MRIS 2006-2009) Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association?

Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association? Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association? La création d une Agence de la biodiversité, annoncée dans son principe en septembre 2012 est à l étude depuis

Plus en détail

Devenir un chef de projet efficace

Devenir un chef de projet efficace Formation Nodesway Devenir un chef de projet efficace 12 bonnes pratiques pour un management humain Vidéo disponible sur http://youtu.be/bd70a8a4ti4 Nodesway Alain Fernandez Pour toi, c est quoi un chef

Plus en détail

Activité sur le Web : Recherche sur le Web La thermochimie des carburants pour fusées, page 513

Activité sur le Web : Recherche sur le Web La thermochimie des carburants pour fusées, page 513 Activité sur le Web : Recherche sur le Web La thermochimie des carburants pour fusées, page 513 Les fusées existent depuis plus longtemps qu on ne pourrait le croire. Au cours de l histoire, diverses formules

Plus en détail

Etats-Unis : vigilance oblige

Etats-Unis : vigilance oblige GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 16 septembre 2013 IN CHARTS Etats-Unis : vigilance oblige Si la tendance à l optimisme quant à la situation américaine est coutumière, rares sont toutefois

Plus en détail

Fiche Info. les credits anticipes. les credits anticipes. dossier. dossier. les credits anticipes

Fiche Info. les credits anticipes. les credits anticipes. dossier. dossier. les credits anticipes Fiche Info dossier les credits anticipes les credits anticipes les credits anticipes dossier Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél : 02/223 0154 fax

Plus en détail

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale 2012 Ce problème aborde quelques aspects du Programme Apollo, qui permit à l Homme de

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Les règles spéciales décrites dans les articles qui suivent s appliquent en particulier au pari Sporttip One.

Les règles spéciales décrites dans les articles qui suivent s appliquent en particulier au pari Sporttip One. x Annexe 2 au règlement Sporttip 2e édition - novembre 2012 Sporttip One est l un des types de participation proposés par la Loterie Romande. Il s agit pour le participant de pronostiquer l issue, respectivement

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO La connaissance n est pas un objet comme les autres La connaissance est une information à laquelle vous donnez du sens. Ce processus de construction des connaissances est de ce fait très personnel, lié

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE NON EUROPEEN

AVIS DE PUBLICITE NON EUROPEEN AVIS DE PUBLICITE NON EUROPEEN Prestations d assistance à la supervision des projets de la Direction du Déploiement du Schéma Directeur Informatique Date limite de déclaration d intérêt sur l espace fournisseur

Plus en détail

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP FÉDÉRATION FRANÇAISE DES ASSOCIATIONS PHILATÉLIQUES RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP Préambule Le présent texte est issu de

Plus en détail

PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien. La garde de l enfant

PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien. La garde de l enfant PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien La garde de l enfant La garde est le droit et la responsabilité de prendre soin d un

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Compte- rendu de la table ronde 2 «L autonomie des universités au Vietnam» 1. Introduction

Compte- rendu de la table ronde 2 «L autonomie des universités au Vietnam» 1. Introduction ASSOCIATION OF VIETNAMESE SCIENTISTS AND EXPERTS Hội Khoa học và Chuyên gia Việt Nam 60 rue Saint-André des Arts, 75006 Paris, France Email : contact@a-vse.org Web : www.a-vse.org Compte- rendu de la table

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

OREKIT : exemple de diffusion d'un logiciel libre par une société commerciale dans un marché de niche

OREKIT : exemple de diffusion d'un logiciel libre par une société commerciale dans un marché de niche OREKIT : exemple de diffusion d'un logiciel libre par une société commerciale dans un marché de niche Division Espace et Renseignement Luc Maisonobe T H E P O W E R O F I N N O V A T I O N Historique T

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE Chapitre 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Intro : Photo de l environnement du lycée : De quoi

Plus en détail

Poker. A rendre pour le 25 avril

Poker. A rendre pour le 25 avril Poker A rendre pour le 25 avril 0 Avant propos 0.1 Notation Les parties sans * sont obligatoires (ne rendez pas un projet qui ne contient pas toutes les fonctions sans *). Celles avec (*) sont moins faciles

Plus en détail

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction MultiploDingo Manuel pédagogique Introduction Merci d avoir acheté le jeu MultiploDingo. Le but de ce jeu est de faciliter l apprentissage à l école primaire (CE1 au CM2) des notions suivantes: - Multiplications

Plus en détail

PROGRAMME SUCCÈS-RELÈVE Qu il est SAJE d acheter une entreprise sans s inquiéter. - Syllabus de la formation -

PROGRAMME SUCCÈS-RELÈVE Qu il est SAJE d acheter une entreprise sans s inquiéter. - Syllabus de la formation - PROGRAMME SUCCÈS-RELÈVE Qu il est SAJE d acheter une entreprise sans s inquiéter - Syllabus de la formation - Module 1 : Introduction et validation du projet d acquisition Après un tour de table pour que

Plus en détail

La science des fusées 1

La science des fusées 1 Mth1101 - TD - Application 9 : optimisation avec contraintes, multiplicateurs de Lagrange La science des fusées 1 Introduction Une fusée comporte plusieurs étages composés d un moteur et de son carburant.

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

MANUEL FORMATION. MANUEL FORMATION Page 1 PROGRAMME FORMATION CPL (A) FTO n F-CE 043 PROGRAMME FORMATION CPL(A) Pratique

MANUEL FORMATION. MANUEL FORMATION Page 1 PROGRAMME FORMATION CPL (A) FTO n F-CE 043 PROGRAMME FORMATION CPL(A) Pratique MANUEL FORMATION Page 1 MANUEL FORMATION PROGRAMME FORMATION CPL (A) Pratique MANUEL FORMATION Page 2 I L OBJET DE LA FORMATION : La formation s adresse aux personnes possédant une Licence de Pilote Privé

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

NOTIONS DE PROBABILITÉS

NOTIONS DE PROBABILITÉS NOTIONS DE PROBABILITÉS Sommaire 1. Expérience aléatoire... 1 2. Espace échantillonnal... 2 3. Événement... 2 4. Calcul des probabilités... 3 4.1. Ensemble fondamental... 3 4.2. Calcul de la probabilité...

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe

Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe Programme d initiation à la méthode d analyse en groupe PAGE 1 Responsables et contact : Raphaël Darquenne (Réseau MAG) Tel : 0479 76 17 82 e-mail

Plus en détail

Chapitre 2 : La structure en escalier ARISE

Chapitre 2 : La structure en escalier ARISE Chapitre 2 : La structure en escalier ARISE La structure ARISE fut à l origine mise en place dans un but pédagogique de manière à enseigner l art de la Séduction avec un outil pédagogique simple et efficace.

Plus en détail

Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7

Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7 Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7 Auteur : Olivier Borgeaud / Informaticien Diplômé Version : 1.0 Date : 3 mai 2009 Sommaire Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7... 3 Configurer et créer une sauvegarde...

Plus en détail

Le satellite Gaia en mission d exploration

Le satellite Gaia en mission d exploration Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Division Affaires spatiales Fiche thématique (16.12.2013)

Plus en détail

OPEN STREET MAP Devenir contributeur

OPEN STREET MAP Devenir contributeur OPEN STREET MAP Devenir contributeur 1 / 14 SOMMAIRE 1 OPEN STREET MAP? 3 LES PROJETS AUTOUR D OSM 3 OSM ET L ASSISTANCE HUMANITAIRE 3 2 COMMENT PARTICIPER? 4 INSCRIPTION A OSM 4 MODIFIER LA CARTE DANS

Plus en détail

Formation : «Mettre en place sa plateforme de communication et de collaboration en ligne».

Formation : «Mettre en place sa plateforme de communication et de collaboration en ligne». Formation : «Mettre en place sa plateforme de communication et de collaboration en». 1 Contexte Dans tous les secteurs professionnels, la quantité d informations à traiter et la complexité des travaux

Plus en détail

La gestion d une flotte : un défi au Quotidien chez Gaz Métro

La gestion d une flotte : un défi au Quotidien chez Gaz Métro La gestion d une flotte : un défi au Quotidien chez Gaz Métro Atelier du Parc fédéral 2007 30 octobre 2007 Roger Constantin Chef de service gestion de la flotte Gaz Métro Plan de la présentation Objectifs

Plus en détail

Démographie. Part du PIB mondial, 2012

Démographie. Part du PIB mondial, 2012 142/2014-19 septembre 2014 L'UE dans le monde L'UE dans le monde en treize thèmes statistiques Le G20 rassemble les principales économies développées et émergentes dans le monde. Il comprend l'ue, quatre

Plus en détail

Géométrie dans l espace

Géométrie dans l espace Géométrie dans l espace A l école primaire Cycle 2 (programme du 19/06/2008) CP CE1 Reconnaître et nommer le cube et le pavé droit. Reconnaître, décrire, nommer quelques solides droits : cube, pavé Manuel

Plus en détail

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie Description et modalités 2015 FICHE SYNTHETIQUE Actions éligibles - Etude de faisabilité géothermique - Assistance à

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 LES TACHES SOLAIRES En 1611, GALILEE et trois autres observateurs redécouvrent les taches solaires grâce à la lunette (elles

Plus en détail

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN 2012 ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN ACHAT PUBLIC MODULE A RENFORCER LA STRATÉGIE ACHAT DE SON ÉTABLISSEMENT : ATOUTS ET CLÉS DE SUCCÈS MODULE A RENFORCER

Plus en détail

DU TO7 AU SITE WEB http://ac-versailles.fr/etabliss/matisse_soa École H. Matisse - 95310 St Ouen l'aumône

DU TO7 AU SITE WEB http://ac-versailles.fr/etabliss/matisse_soa École H. Matisse - 95310 St Ouen l'aumône 165 http://ac-versailles.fr/etabliss/matisse_soa École H. Matisse - 95310 St Ouen l'aumône Lors de la mise en place du plan Informatique Pour Tous, la commune de St. Ouen l'aumône a choisi de compléter

Plus en détail