Couts relatifs à la qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Couts relatifs à la qualité"

Transcription

1 Couts relatifs à la qualité 1 FRAIS DE PRÉVENTION Coûts associés aux activités conçues pour prévenir les défauts par l'identification et l'élimination des causes de pannes Planification / administration qualité Évaluation du personnel à l embauche Revue de personnel Description de tâches Étude de temps et mouvements Études de marché Études de prévision Écriture de procédures Études de capacité processus Conception d appareils de fabrication Revues de conception Évaluation de fournisseurs Tests de prototypes Tests sur le terrain Formation à la qualité Rangement Maintenance / réparation des équipements FRAIS D ÉVALUATION Coûts associés aux activités de mesure, audit de produits, audit de procédés, audit de services pour satisfaire les exigences des clients internes ou des clients externes. Audits qualité Vérification documents Vérification dessins Vérification procédures Calibration équipements Rapports d inspection et tests Tests de laboratoire Test d équipement Inspection en réception Inspection en cours production Inspection finale Inspection avant livraison COÛTS PANNES INTERNES Coûts de pannes de produit ou service qui ne satisfait pas les exigences des clients; les coûts doivent être encourus avant livraison au client. Cela inclut toutes les activités en vue d'évaluer, et de disposer de produits défectueux ou déficients avant livraison. Accidents Corrections erreurs comptables Changements design Re design majeur Roulements employés Changements ingénierie Équipement en panne Inventaire excessif Manipulation excessive matériaux Dépenses excessive déplacements Sur paiements Réinspection produits retouchés Coûts réparation Retouches Rebuts Classement COÛTS PANNES EXTERNES Coûts encourus après que le produit Ou le service a été livré au client. Mauvaises créances Visites clients après plaintes Poursuites légales Perte de marché Pénalités Erreurs prix Concessions prix Rappels Produite refusé et retourné Réparation sous garantie Réclamations

2 2 COÛTS CACHÉS de la NON QUALITÉ r e b u t s r e t o u c h e s g a r a n t i e c o û t s m e s u r é s T O I n v e n t a i r e a u g m e n t é c a p a c i t é d i m i n u é e p r o b l è m e s l i v r a i s o n é q u i p e m e n t s i m m o b i l i s é s p e r t e s de t e m p s r e c o n c e p t i o n p r o d u i t s p e r t e de r é p u t a t i o n v e n t e s p e r d u e s c o û t s c a c h é s T A L

3 3 Le COÛT de la Non QUALITÉ : L'USINE FANTÔME DÉTECTION PRÉVENTION PRODUCTION PRODUCTION ré inspection inspection retouche tri rebut expédition En trop équipement personnel surface stock délais coûts expédition

4 4 Effet réduction des coûts non qualité an _ Avant REVENU PROFIT NET ($ / % ) hypothèse : coûts non qualité = 20 % chifre d afaires Implantation d un programme de réductiondes coûts de non qualité : objectif 10% / an an _ NON QUALITÉ ( $ / % ) Après PROFIT NET ÉCART - 50% ÉCART + 100% CONCLUSION Une réduction de 50% des coûts de non qualité résulte en une augmentation de 100% du profit net. Pour réaliser le même résultat (+ 100% profit net) sans changer la proportion ( = 20%) des coûts de non qualité il faut doubler le chifre d afaires!

5 5 ÉVALUATION DES COÛTS NON QUALITÉ Chifre d afaires: ($) Bénéfices bruts : ($) Matières Main premières d œuvre TOTAL COÛTS INTERNES Rebuts, rejets Retouches Réparations Remise en état COÛTS EXTERNES total internes Remplacement produits refusés Pénalités Travaux non facturés Coûts de garantie Frais de dédommagements Manque à gagner COÛTS INDIRECTS total externes Assurances Litiges Frais bancaires pour retard (litiges) Gestion produits défectueux Autres total indirects TOTAL % bénéfice brut % chifre d afaires

AMELIORATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT QUALITE PAR LA GESTION DES COÛTS DE LA NON-QUALITE

AMELIORATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT QUALITE PAR LA GESTION DES COÛTS DE LA NON-QUALITE AMELIORATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT QUALITE PAR LA GESTION DES COÛTS DE LA NON-QUALITE Abdelmalek ZIADI Responsable Management Qualité Transgénèse et Archivage d Animaux Modèles UPS44 Orléans-Villejuif

Plus en détail

Contenu Module 21 Système comptable Comptabilité, programme d études 5231 Acomba 9.74

Contenu Module 21 Système comptable Comptabilité, programme d études 5231 Acomba 9.74 Contenu Module 21 Système comptable Comptabilité, programme d études 5231 Acomba 9.74 CHAPITRE INTRODUCTION SYSTÈME COMPTABLE DÉFINITION D UN SYSTÈME COMPTABLE MODULES DU LOGICIEL ACOMBA ÉLÉMENTS À DÉFINIR

Plus en détail

Plan de classification de Télé-Québec

Plan de classification de Télé-Québec Plan de classification de Télé-Québec Séries de gestion 01-000 : Administration et direction 02-000 : Législation et affaires juridiques 03-000 : Ressources humaines 04-000 : Ressources financières 05-000

Plus en détail

Lire le compte de résultat. Introduction

Lire le compte de résultat. Introduction Lire le compte de résultat Introduction Le Bilan permet au pharmacien et au tiers d avoir une vision photographique de l entreprise, de l officine Le Compte de résultat représente le film de l activité

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION

PLAN DE CLASSIFICATION PLAN DE CLASSIFICATION 1000 COORDINATION ET GESTION DE L'ORGANISATION 1100 ORGANISATION ET GESTION ADMINISTRATIVE Cette série comprend les documents relatifs à la constitution et à l'histoire, à la planification,

Plus en détail

TECHNOLOGIE COURS N 1 La qualité dans l entreprise. Propositions B. Propositions C

TECHNOLOGIE COURS N 1 La qualité dans l entreprise. Propositions B. Propositions C Compétence : TECHNOLOGIE COURS N 1 La qualité dans l entreprise Term STI GM 1 Définition de la qualité : 1.1 La qualité d un produit vue par un utilisateur : Résumons le marché actuel par le schéma suivant

Plus en détail

CLAUSES CONTRACTUELLES BON DE COMMANDE - CONTRAT DE FOURNITURE DE BIENS ET SERVICES

CLAUSES CONTRACTUELLES BON DE COMMANDE - CONTRAT DE FOURNITURE DE BIENS ET SERVICES 1. RÈGLES D INTERPRÉTATION (1) En cas d'ambiguïté ou de contradiction entre les divers documents constituant le contrat, ils prévalent l'un sur l'autre dans l'ordre de priorité suivant : a) Le bon de commande

Plus en détail

Liste 4 ensemble des comptes vus jusqu au chapitre sur les salaires (inclus) No. Nom Description Nature Signes Contenu débit Contenu crédit Solde

Liste 4 ensemble des comptes vus jusqu au chapitre sur les salaires (inclus) No. Nom Description Nature Signes Contenu débit Contenu crédit Solde 1000 Caisse Argent liquide, monnaie étrangère en liquide s circulants Liquidités Solde initial : montant en caisse en début Entrées d argent dans la caisse Sorties d argent de caisse Solde final : montant

Plus en détail

CLAUSES CONTRACTUELLES BON DE COMMANDE - CONTRAT DE CONSTRUCTION

CLAUSES CONTRACTUELLES BON DE COMMANDE - CONTRAT DE CONSTRUCTION 1. RÈGLES D INTERPRÉTATION (1) En cas d'ambiguïté ou de contradiction entre les divers documents constituant le contrat, ils prévalent l'un sur l'autre dans l'ordre de priorité suivant : a) Le bon de commande

Plus en détail

BPF : Les Bonnes Pratiques de Fabrication Cosmétiques (NF en ISO 22716)

BPF : Les Bonnes Pratiques de Fabrication Cosmétiques (NF en ISO 22716) BPF : Les Bonnes Pratiques de Fabrication Cosmétiques (NF en ISO 22716) Durée conseillée : 2 jours Tarif en inter-entreprise : 1310 HT / personne Tarif en intra-entreprise : à partir de 1345 HT/ jour /

Plus en détail

QUELS ÉLÉMENTS, QUELS OUTILS POUR CALCULER LE COÛT D UNE COMMANDE ET L OPTIMISER Présentation SRAL Le 24 mai 2013

QUELS ÉLÉMENTS, QUELS OUTILS POUR CALCULER LE COÛT D UNE COMMANDE ET L OPTIMISER Présentation SRAL Le 24 mai 2013 QUELS ÉLÉMENTS, QUELS OUTILS POUR CALCULER LE COÛT D UNE COMMANDE ET L OPTIMISER Présentation SRAL Le 24 mai 2013 Introduction Les organisations visent aujourd hui à améliorer les opérations internes,

Plus en détail

Sommaire. Processus Mathématiques Économie-Droit Culture générale et expression Management Anglais...

Sommaire. Processus Mathématiques Économie-Droit Culture générale et expression Management Anglais... Sommaire Processus... 5 Descriptif de l épreuve... 6 Cours et exercices... 7 Corrigés des exercices... 121 Économie-Droit... 179 Descriptif de l épreuve... 180 Cours et exercices... 181 Corrigés des exercices...

Plus en détail

DU GUIDE D ACCOMPAGNEMENT. Grille pour la consignation des données lors de l entrevue de validation. Comptabilité 5231

DU GUIDE D ACCOMPAGNEMENT. Grille pour la consignation des données lors de l entrevue de validation. Comptabilité 5231 DU GUIDE D ACCOMPAGNEMENT Grille pour la consignation des données lors de l entrevue de validation Comptabilité 5231 FP2007-05 GRILLE POUR LA CONSIGNATION DES DONNÉES LORS DE L ENTREVUE DE VALIDATION Nom

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE CORPORATIVE SUR LES RETOURS DE MARCHANDISE RMA Approuvée et mise en vigueur initialement le

POLITIQUE ET PROCÉDURE CORPORATIVE SUR LES RETOURS DE MARCHANDISE RMA Approuvée et mise en vigueur initialement le POLITIQUE ET PROCÉDURE CORPORATIVE SUR LES RETOURS DE MARCHANDISE RMA Approuvée et mise en vigueur initialement le 2015-07-01 Quels sont les produits couverts par cette politique? Tous les produits vendus

Plus en détail

Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + -

Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + - 1000 Caisse Argent liquide, monnaie étrangère en liquide s circulants Liquidités Solde initial : montant en caisse en début Entrées d argent dans la caisse Sorties d argent de caisse Solde final : montant

Plus en détail

UN OUTIL POUR LES GESTIONNAIRES LE BUDGET PREVISIONNEL

UN OUTIL POUR LES GESTIONNAIRES LE BUDGET PREVISIONNEL UN OUTIL POUR LES GESTIONNAIRES LE BUDGET PREVISIONNEL POURQUOI UN BUDGET PREVISIONNEL? Augmentation des dépenses de fonctionnement Salaires (embauches, prix du point, promotions..) Coût de l énergie Besoins

Plus en détail

Partie I : L organisation de l approvisionnement

Partie I : L organisation de l approvisionnement Partie I : L organisation de l approvisionnement I-Introduction Au sens large, l opération d approvisionnement englobe les actes d achat et de stockage. L approvisionnement se fait selon le mode de production

Plus en détail

Les Écritures comptables

Les Écritures comptables Les Écritures comptables Ouverture des comptes au début de l exercice comptable : Ouverture des comptes d actifs Comptes actifs Bilan d ouverture Ouverture des comptes de passifs Bilan d ouverture Comptes

Plus en détail

Comptabilité et fiscalité pour travailleurs autonomes et petites entreprises

Comptabilité et fiscalité pour travailleurs autonomes et petites entreprises Comptabilité et fiscalité pour travailleurs autonomes et petites entreprises Présentation par : Marie-Claude Nadeau Technicienne, services comptables aux entreprises François Duchesne, CPA, CA Directeur

Plus en détail

Détection des fraudes : quels indices pour le réviseur?

Détection des fraudes : quels indices pour le réviseur? Détection des fraudes : quels indices pour le réviseur? Intervenants Olivier Gallet Expert-comptable Jean-Claude Callede Chef de Mission (TRACFIN) Jean-Louis Jaffé Commissaires aux comptes, représentant

Plus en détail

Contenu Sage 50, Comptabilité 2016 pour le Québec

Contenu Sage 50, Comptabilité 2016 pour le Québec Contenu Sage 50, Comptabilité 2016 pour le Québec MODULE 1 ACCÈS AU PROGRAMME LOGICIEL DE COMPTABILITÉ ÉDITIONS DE SAGE 50 COMPTABILITÉ 2016 NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 2016 SAGE 50 COMPTABILITÉ 2016 ÉTUDIANT

Plus en détail

FASCICULE Comprendre et gérer l achat de biens ou de services... 2

FASCICULE Comprendre et gérer l achat de biens ou de services... 2 Unité 1 Thème 5 FASCICULE 5... 2 Comprendre et gérer l achat de biens ou de services... 2 SÉQUENCE 1... 3 Réaliser des opérations de facturation et les comptabiliser... 3 Thème 5 > Séquence 1 > Étape 1...

Plus en détail

REALISATION SUR PROJET

REALISATION SUR PROJET La démarche de projet Elimination : Après usage, le produit et son emballage finissent leur cycle en étant détruits. Cette dernière étape permet de récupérer les matériaux qui constituent l objet pour

Plus en détail

Résumé. Étude de marché page 1

Résumé. Étude de marché page 1 Étude de marché Résumé Étude de marché page 1 Présentation des acteurs du projet : PORTEUR Moi : (Mon expérience, mon patrimoine, historique bancaire ) ASSOCIÉ(S) Associé 1 : (Mon expérience, mon patrimoine,

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION

PLAN DE CLASSIFICATION PLAN DE CLASSIFICATION 1000 COORDINATION ET GESTION ADMINISTRATIVE 1100 ORGANISATION ET GESTION 1110 Constitution 1111 Historique 1112 Documents constitutifs 1120 Planification administrative 1121 Orientations

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE 1. PRIX : Les prix des produits Hancor, Inc. (Vendeur) tels qu'établis par le Vendeur seront soumis à l'approbation de l'acheteur pendant 30 jours à compter de la date du

Plus en détail

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13 Analyse de la structure financière de l entreprise. 1 Plan du chapitre I) Le bilan II) Le Bilan fonctionnel III) Les ratios 2 I) Le bilan 3 Le bilan Logique de l actif : ensemble des emplois; classement

Plus en détail

TRAITEMENT COMPTABLE DES OPERATIONS D ACHAT. d'analyser les factures de DOIT relatives aux opérations d'achat, d'enregistrer les opérations.

TRAITEMENT COMPTABLE DES OPERATIONS D ACHAT. d'analyser les factures de DOIT relatives aux opérations d'achat, d'enregistrer les opérations. TRAITEMENT COMPTABLE DES OPERATIONS D ACHAT Objectif(s) : être capable : o o d'analyser les factures de DOIT relatives aux opérations d'achat, d'enregistrer les opérations. Pré-requis : o o connaissance

Plus en détail

Questionnaire d auto-diagnostic Suivi en entreprise des promoteurs de la mesure STA

Questionnaire d auto-diagnostic Suivi en entreprise des promoteurs de la mesure STA Questionnaire d auto-diagnostic Suivi en entreprise des promoteurs de la mesure STA Ce questionnaire d auto-diagnostic a été conçu dans le but de vous aider à atteindre vos objectifs. Il favorise un moment

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'ACHAT KONE ("CGA") 1 Définitions

CONDITIONS GENERALES D'ACHAT KONE (CGA) 1 Définitions CONDITIONS GENERALES D'ACHAT KONE ("CGA") 1 Définitions Sauf indication contraire dans le Contrat, les termes ci-dessous en lettres capitales auront les significations suivantes : «CONTRAT» désigne le

Plus en détail

Les 7 Gaspillages Taïchi Ohno, père fondateur du Système de Production Toyota, a défini 3 familles de gaspillages : Muda (tâche sans valeur ajoutée, mais acceptée) Muri (tâche excessive, trop difficile,

Plus en détail

A F N I C. Domaine de Voluceau Rocquencourt LE CHESNAY CEDEX COMPTES ANNUELS AU 31/12/1999. Cabinet Alain CORNUOT

A F N I C. Domaine de Voluceau Rocquencourt LE CHESNAY CEDEX COMPTES ANNUELS AU 31/12/1999. Cabinet Alain CORNUOT A F N I C Domaine de Voluceau Rocquencourt 78153 LE CHESNAY CEDEX COMPTES ANNUELS AU 31/12/1999 Cabinet Alain CORNUOT SOMMAIRE Pages BILAN COMPTE DE RESULTAT 2 3 ANNEXE * Règles et méthodes comptables

Plus en détail

Correction: demande d ouverture. demande. demande instruite. demande. avis BdA. rejetée. b a et b. Avis de la BdA. compte ouvert.

Correction: demande d ouverture. demande. demande instruite. demande. avis BdA. rejetée. b a et b. Avis de la BdA. compte ouvert. Récapitulatifs 42 Exemple: Les demandes d ouverture de compte bancaire doivent suivre les règles de gestion suivantes: 1. Toute demande doit faire l objet d un examen préalable 2. L accord définitif d

Plus en détail

Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise

Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise Consultation pour l hébergement de la messagerie, de l Extranet et du Site Internet de la CCLG et gestion des noms de domaine SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE

Plus en détail

7. ECONOMIE 7.3. COMMERCE GESTIONNAIRE DE TRES PETITES ENTREPRISES

7. ECONOMIE 7.3. COMMERCE GESTIONNAIRE DE TRES PETITES ENTREPRISES CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02/690 85 28 Fax : 02/690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 7. ECONOMIE 7.3. COMMERCE 7.3.10. GESTIONNAIRE DE TRES PETITES ENTREPRISES PROFIL

Plus en détail

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT EN BIOPHARMACEUTIQUE. Rendu possible grâce à la contribution financière de

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT EN BIOPHARMACEUTIQUE. Rendu possible grâce à la contribution financière de PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT EN BIOPHARMACEUTIQUE Rendu possible grâce à la contribution financière de Objectifs de la formation Actualiser et augmenter, les compétences et les connaissances de vos employés

Plus en détail

L enseignement professionnel se fait en termes de processus :

L enseignement professionnel se fait en termes de processus : L enseignement professionnel se fait en termes de processus : A) Les processus métier P1 - Contrôle et traitement comptable des opérations commerciales 1.1. Analyse du système d information comptable (SIC)

Plus en détail

Guide d Installation et d Opération pour Commutateur de Transfert Automatique PD5200 et PD5300

Guide d Installation et d Opération pour Commutateur de Transfert Automatique PD5200 et PD5300 Guide d Installation et d Opération pour Commutateur de Transfert Automatique PD5200 et PD5300 SÉRIES PD5200 SÉRIES PD5300 Membre Progressive Dynamics, Inc. 507 Industrial Rd. Marshall, MI 49068 www.progressivedyn.com

Plus en détail

Exercice et solution 4B.10 État du coût de fabrication

Exercice et solution 4B.10 État du coût de fabrication Exercice et solution 4B.10 État du coût de fabrication La Compagnie Besson inc. a été formée il y a une dizaine d années en vue de fabriquer un produit utilisé dans l exploitation forestière. Au moment

Plus en détail

Contenu Sage 50 Comptabilité 2014 pour le Québec

Contenu Sage 50 Comptabilité 2014 pour le Québec Contenu Sage 50 Comptabilité 2014 pour le Québec MODULE 1 ACCÈS AU PROGRAMME MODULE 2 MODULE GÉNÉRAL LOGICIEL DE COMPTABILITÉ ÉDITIONS DE SAGE 50 COMPTABILITÉ 2014 AMÉLIORATIONS DE LA VERSION 2014 SAGE

Plus en détail

PRESENTATION DU BTS TRAVAUX PUBLICS

PRESENTATION DU BTS TRAVAUX PUBLICS PRESENTATION DU BTS TRAVAUX PUBLICS LE METIER 1. DEFINITION DE L EMPLOI (par la Fédération des Travaux Publics) Le titulaire du BTS Travaux publics est amené à exercer son métier à la production, ou en

Plus en détail

1. Présenter les trois types de réductions commerciales en indiquant leur modalité d enregistrement respective.

1. Présenter les trois types de réductions commerciales en indiquant leur modalité d enregistrement respective. DCG session 2012 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES A- Opérations liées aux achats et ventes 1. Présenter les trois types de réductions commerciales en

Plus en détail

COUNTRY PAYMENT REPORT. Suisse

COUNTRY PAYMENT REPORT. Suisse COUNTRY PAYMENT REPORT 16 Suisse Country Payment Report 16: Suisse Le Country Payment Report est réalisé par Intrum Justitia. Suisse Intrum Justitia a recueilli des données auprès de plusieurs millers

Plus en détail

STAREMBERGER Amélie STEINMETZ Thomas 3A2B4

STAREMBERGER Amélie STEINMETZ Thomas 3A2B4 STAREMBERGER Amélie STEINMETZ Thomas 3A2B4 1 Sens Grande gamme de couleurs Impression de qualité Service après vente Envie Vêtements de qualité Textile écologique Personnaliser des vêtements pour des entreprises

Plus en détail

Comment l activité influence le Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Comment l activité influence le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) Comment l activité influence le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) Des documents complémentaires sont disponibles sur /wiki/tresorerie BFR3 page 1 Calcul du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) Besoin en

Plus en détail

Lycée Professionnel Armand Malaise 84, rue du Bois Fortant BP CHARLEVILLE - MEZIERES. portant sur l achat de : COLLE ET SILICONE

Lycée Professionnel Armand Malaise 84, rue du Bois Fortant BP CHARLEVILLE - MEZIERES. portant sur l achat de : COLLE ET SILICONE ACADEMIE DE REIMS DEPARTEMENT DES ARDENNES Lycée Professionnel Armand Malaise 84, rue du Bois Fortant BP 512 08003 CHARLEVILLE - MEZIERES portant sur l achat de : COLLE ET SILICONE CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

Plus en détail

Création d un garage associatif. Staub Mathieu Martinez Benoit 3A3C

Création d un garage associatif. Staub Mathieu Martinez Benoit 3A3C Création d un garage associatif Staub Mathieu Martinez Benoit 3A3C 1 Sens Facilité de réparation sans formation Entretien de véhicules Réparation à moindre coût Envie Réalisation de formation Permettre

Plus en détail

FONDS DE ROULEMENT RÉGLEMENTAIRE

FONDS DE ROULEMENT RÉGLEMENTAIRE FONDS DE ROULEMENT RÉGLEMENTAIRE DIRECTION PRINCIPALE CONTRÔLE ET COMPTABILITÉ Page de 8 4 5 6 7 8 9 0 4 5 6 7 8 9 0 Matériaux, combustible et fournitures identifie pour chaque unité d affaires les matériaux

Plus en détail

Politiques et conditions de ventes, d échanges et de retours

Politiques et conditions de ventes, d échanges et de retours Politiques et conditions de ventes, d échanges et de retours Entrée en vigueur du document : 21 janvier 2017 Conditions de ventes Le document remis au client à la suite de son achat est un bon de commande.

Plus en détail

Progression pédagogique prévisionnelle 1 COM Année scolaire

Progression pédagogique prévisionnelle 1 COM Année scolaire Progression pédagogique prévisionnelle 1 COM Année scolaire 2008-2009 Sem. Dates Compétences Savoirs / Evaluations Objectifs, l élève doit être capable de 36 01/09 07/09 Prise de contact, présentation

Plus en détail

Lycée Professionnel Armand Malaise 84, rue du Bois Fortant BP CHARLEVILLE - MEZIERES. portant sur des : PRESTATIONS D ANALYSES VETERINAIRES

Lycée Professionnel Armand Malaise 84, rue du Bois Fortant BP CHARLEVILLE - MEZIERES. portant sur des : PRESTATIONS D ANALYSES VETERINAIRES ACADEMIE DE REIMS DEPARTEMENT DES ARDENNES Lycée Professionnel Armand Malaise 84, rue du Bois Fortant BP 512 08003 CHARLEVILLE - MEZIERES portant sur des : PRESTATIONS D ANALYSES VETERINAIRES CAHIER DES

Plus en détail

DOSSIER DE CRÉATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CRÉATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CRÉATION D'ENTREPRISE SOCIETE :. Centre de remise en forme Business plan présenté par : SOMMAIRE 1. Vous... XX 2. Votre projet...xx 3. Votre produit et son marché... XX 4. Votre chiffre d'affaires...

Plus en détail

Marché Public de Fournitures N 11/IFMA/2013 INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE

Marché Public de Fournitures N 11/IFMA/2013 INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE 1 Marché Public de Fournitures N 11/IFMA/2013 INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Achat de fourniture : CENTRE DE TOURNAGE A COMMANDE NUMERIQUE 3 AXES AVEC REPRISE DE L ANCIEN Cahier des Clauses Administratives

Plus en détail

Programme d accréditation des établissements d analyse des émissions de véhicules lourds

Programme d accréditation des établissements d analyse des émissions de véhicules lourds Programme d accréditation des établissements d analyse des émissions de véhicules lourds Mireille Blouin Printemps 2006 Présentation Centre d expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ) Agence

Plus en détail

DICTIONNAIRE DES ACTIVITES

DICTIONNAIRE DES ACTIVITES Fonctions support DICTIONNAIRE DES ACTIVITES Dans ce dictionnaire, vous disposez de l'ensemble des activités identifiées dans ce domaine d'activités. Les activités sont rangées par mission. Avec ce dictionnaire,

Plus en détail

Fiche de poste. Chef de Division des Ressources Humaines Secrétariat Général. Structure de rattachement

Fiche de poste. Chef de Division des Ressources Humaines Secrétariat Général. Structure de rattachement Fiche de poste Intitulé du poste Structure de rattachement Missions principales Activités principales Chef de Division des Ressources Humaines Secrétariat Général Assurer la gestion des ressources humaines

Plus en détail

- 1 - Données techniques. Prévisions à LT Canaux de vente. Prévisions à MT par famille. Prévisions à CT Cdes clients - ATP. Facturation Services

- 1 - Données techniques. Prévisions à LT Canaux de vente. Prévisions à MT par famille. Prévisions à CT Cdes clients - ATP. Facturation Services Contenu Le calcul des besoins nets La méthode MRP Principes du MRP Demande dépendante et indépendante Calcul des besoins nets Règles de groupage Lissage de charge Calcul de charges et lissage Gestion de

Plus en détail

Technicien Logistique CQPI

Technicien Logistique CQPI Technicien Logistique CQPI 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Durée : jusqu à 48 jours de formation + d évaluation préformative Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé,

Plus en détail

ANNEXE 1 Profil de projet d'investissement (Résumé)

ANNEXE 1 Profil de projet d'investissement (Résumé) Titre du projet: ANNEXE 1 Profil de projet d'investissement (Résumé) Implantation d une unité d impression de pagnes événementiels et de tenues scolaires de la Société «AMI GUINDO TEXTILE» SARL 1. Résumé

Plus en détail

SOMMAIRE 1- PRESENTATION DU PROJET 2- ETUDE DE MARCHE 3- ETUDE TECHNIQUE 4- ETUDE FINANCIERE 5- ANALYSE ECONOMIQUE

SOMMAIRE 1- PRESENTATION DU PROJET 2- ETUDE DE MARCHE 3- ETUDE TECHNIQUE 4- ETUDE FINANCIERE 5- ANALYSE ECONOMIQUE SCHEMA D ETUDE DE PROJET SOMMAIRE 1- PRESENTATION DU PROJET 2- ETUDE DE MARCHE 3- ETUDE TECHNIQUE 4- ETUDE FINANCIERE 5- ANALYSE ECONOMIQUE 1-PRESENTATION DU PROJET 1-1- PRESENTATION DU PROMOTEUR 1-2-

Plus en détail

Partie 3 Analyses du financement et de la trésorerie

Partie 3 Analyses du financement et de la trésorerie Partie 3 Analyses du financement et de la trésorerie C9 Le Tableau de Financement (TF) du PCG ( NON TRAITE ) S1 1ière partie du TF : objectifs et principes d élaboration S2 2ième partie du TF : objectifs

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-SHOP

CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-SHOP CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-SHOP PREAMBULE Les conditions générales de vente sont conclues entre la personne effectuant un achat sur le site de vente en ligne www.silasport.com et la Société SILA Sport

Plus en détail

Cours de la gestion de production

Cours de la gestion de production Cours de la gestion de production Avant de fabriquer un produit, l entreprise doit s ouvrir sur ses marchés situés en amont, les fournisseurs, pour pouvoir s approvisionner. L approvisionnement permet

Plus en détail

FICHES PRATIQUES Règles Pratiques

FICHES PRATIQUES Règles Pratiques FICHES PRATIQUES Règles Pratiques Version 2015 QE 0126/1 ISO 9001 ISO 14001 Référentiel v 2015 V 2015 Tous Tous Problème posé Les exigences documentaires sont-elles allégées dans les versions 2015 d ISO

Plus en détail

Mieux gérer l énergie et les déchets pour réduire leur coût. Présentation 22/05/2014 : Les coûts cachés des déchets Samuel Musnier, co-gérant OID

Mieux gérer l énergie et les déchets pour réduire leur coût. Présentation 22/05/2014 : Les coûts cachés des déchets Samuel Musnier, co-gérant OID Mieux gérer l énergie et les déchets pour réduire leur coût Présentation 22/05/2014 : Les coûts cachés des déchets Samuel Musnier, co-gérant OID Présentation OID Consultants Experts processus, énergie

Plus en détail

FORMATION COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD. Plan qualité Document complémentaire

FORMATION COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD. Plan qualité Document complémentaire FORMATION COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD Document complémentaire 1 : Définition de l ISO 9000:2005 Document spécifiant quelles procédures et ressources associées doivent être appliquées par qui

Plus en détail

NOTE DE SERVICE

NOTE DE SERVICE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Le Directeur général REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail -- Abidjan, le 09 juin 2011 N 0156/MEF/DGI/DLCD NOTE DE SERVICE

Plus en détail

Compte rendu d'entretien de bilan Exercice 2012

Compte rendu d'entretien de bilan Exercice 2012 Compte rendu d'entretien de bilan Exercice 2012 Entreprise CABINET PESCE-LEBOUCHER 21 Bis, Rue M al de Lattre-de-Tassigny 9, Rue des champs de l'abbaye B.P. 333-50003 SAINT-LO cedex 50160 TORIGNI S/ VIRE

Plus en détail

3 Les résultats et les capitaux propres

3 Les résultats et les capitaux propres 3 Les résultats et les capitaux propres Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments des résultats 1 et des capitaux propres La comptabilisation

Plus en détail

La Fraude en agences. ACTA: 26 mai Thierry Pejot-Charrost, CPA CA, CIRM Directeur principal, Audit interne et gestion des risques

La Fraude en agences. ACTA: 26 mai Thierry Pejot-Charrost, CPA CA, CIRM Directeur principal, Audit interne et gestion des risques La Fraude en agences ACTA: 26 mai 2014 Thierry Pejot-Charrost, CPA CA, CIRM Directeur principal, Audit interne et gestion des risques Agenda 2 Pourquoi la fraude? Indices de la fraude L impact de la fraude

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHATS

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHATS CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHATS 1. APPLICATIONS DES CONDITIONS GENERALES 1.1 1.2 Tous achats de Marchandises effectués par l Acheteur sont régis par les présentes conditions générales et par les conditions

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières (C.C.P.)

Cahier des Clauses Particulières (C.C.P.) MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté de communes du Volvestre 34, avenue de Toulouse BP 9 31390 Carbonne Tél : 05 61 90 80 70 Fax : 05 61 87 96 82 Marché passé en application

Plus en détail

FOURNITURE DE CARBURANTS POUR LA STATION SERVICE INTERCOMMUNALE

FOURNITURE DE CARBURANTS POUR LA STATION SERVICE INTERCOMMUNALE CCTP Maître d ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE L ANCE LE BOURG 63 840 SAILLANT Objet de la consultation FOURNITURE DE CARBURANTS POUR LA STATION SERVICE INTERCOMMUNALE 24/24h Date limite

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES COMPTABILITÉ - CAS ANTOMALE EXERCICE DE SYNTHÈSE SUR LES ACHATS/VENTES, ACQUISITIONS D IMMOBILISATIONS, TVA, CHARGES DE PERSONNEL Adapté d un sujet de DCG 9 : Introduction à la comptabilité Vous effectuez

Plus en détail

DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE

DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE 1 1 4 NOTE : o Seule l utilisation de la calculatrice non programmable est autorisée. o L écriture comptable doit comporter les numéros des comptes, les intitulés, les montants et un libellé. Ces éléments

Plus en détail

FOURNITURE DE PRODUITS ET DE PETITS MATERIELS D ENTRETIEN CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES COMMUN AUX 5 LOTS

FOURNITURE DE PRODUITS ET DE PETITS MATERIELS D ENTRETIEN CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES COMMUN AUX 5 LOTS Lycée Marie de Champagne Service intendance 13, rue de la Reine Blanche B.P. 393 10026 Troyes cedex Tél : 03.25.71.78.00 Fax : 03.25.71.78.16 Marché selon une Procédure adaptée organisée en application

Plus en détail

CMTC CODE : TAG 0721

CMTC CODE : TAG 0721 R é p u b l i q u e Al g é r i e n n e D é m o c r a t i q u e e t P o p u l a i r e Ministère de la Formation et de l enseignement Professionnels Institut National de la Formation المعھد الوطني للتكوين

Plus en détail

Cahier des Charges Valant C.C.T.P. et C.C.A.P.

Cahier des Charges Valant C.C.T.P. et C.C.A.P. MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Procédure adaptée Fourniture et livraison de véhicules neufs Cahier des Charges Valant C.C.T.P. et C.C.A.P. Date et heure limite de réception des offres : Mardi 8 décembre

Plus en détail

Guide d utilisation du CCDC 14 et du CCDC 15

Guide d utilisation du CCDC 14 et du CCDC 15 44 44 Guide d utilisation du CCDC 14 et du CCDC 15 2 0 1 6 14 14 Contrat de design-construction à forfait 2 0 1 3 Nom de l ouvrage Appliquer le sceau de protection par le droit d auteur CCDC 14 ici. L

Plus en détail

MARCHES PUBLICS. Marché de maintenance de l éclairage public. Cahier des clauses administratives particulières

MARCHES PUBLICS. Marché de maintenance de l éclairage public. Cahier des clauses administratives particulières MARCHES PUBLICS Marché de maintenance de l éclairage public Cahier des clauses administratives particulières POUVOIR ADJUDICATEUR : COMMUNE DE SAINT LAURENT NOUAN, COORDONNATEUR DE GROUPEMENT Comptable

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. ACCEPTATION DE NOS CONDITIONS GENERALES DE VENTE Le fait de nous passer commande implique ipso facto l acceptation de nos conditions générales de vente. Toutes clauses

Plus en détail

Concours de recrutement pour la fonction de professeur d enseignement technique, spécialité «gestion hôtelière»

Concours de recrutement pour la fonction de professeur d enseignement technique, spécialité «gestion hôtelière» Concours de recrutement pour la fonction de professeur d enseignement technique, spécialité «gestion hôtelière» Branches d examen : 1. Housekeeping écrit ; 1h, coefficient : 2 2. Administration du personnel

Plus en détail

Auto-évaluation. Objectif Gérer le matériel / les marchandises et les prestations de services. Page 1

Auto-évaluation. Objectif Gérer le matériel / les marchandises et les prestations de services. Page 1 1.1.1 Gérer le matériel / les marchandises et les prestations de services 1.1.1.1 Gestion du matériel / de la marchandise Demander des offres et les comparer Clarifier les conditions et les délais de livraison

Plus en détail

PROGRAMME DE GARANTIE

PROGRAMME DE GARANTIE PROGRAMME DE GARANTIE PROGRAMME DE GARANTIE BIOTECH DENTAL Biotech Dental est un acteur majeur de l implantologie dentaire avec plus d un million d implants vendus dans le monde. Nous nous engageons à

Plus en détail

Atelier financier : engagement, respect et suivi de l emploi des fonds. Anne Ramonda (EY) Jérôme Mourroux (EY)

Atelier financier : engagement, respect et suivi de l emploi des fonds. Anne Ramonda (EY) Jérôme Mourroux (EY) Atelier financier : engagement, respect et suivi de l emploi des fonds Anne Ramonda (EY) Jérôme Mourroux (EY) Objectif de l atelier Vos partenaires financiers, privés ou institutionnels, soutiennent des

Plus en détail

Marché à procédure adaptée Fourniture d azote liquide pour les unités de recherche Inserm U563 CPTP et 858 I2MR à Toulouse.

Marché à procédure adaptée Fourniture d azote liquide pour les unités de recherche Inserm U563 CPTP et 858 I2MR à Toulouse. Administration déléguée régionale Midi-Pyrénées, Limousin BP 3048 CHU Purpan 31024 Toulouse cedex 3 Marché à procédure adaptée Fourniture d azote liquide pour les unités de recherche Inserm U563 CPTP et

Plus en détail

SERVICE D ENCADREMENT «BUDGET ET CONTRÔLE DE GESTION» (S2) PLAN DE GESTION DES ARCHIVES

SERVICE D ENCADREMENT «BUDGET ET CONTRÔLE DE GESTION» (S2) PLAN DE GESTION DES ARCHIVES SERVICE D ENCADREMENT «BUDGET ET CONTRÔLE DE GESTION» (S2) PLAN DE GESTION DES ARCHIVES Version : 1.20 Statut : PROJET NOMBRE DE SÉRIES : 94 1 Tableau de gestion des archives du service d encadrement «Budget

Plus en détail

Conférence Annuelle APECA Présentation de l enquête 2007 : Rôle de la carte d achat dans le processus de la «commande au règlement»

Conférence Annuelle APECA Présentation de l enquête 2007 : Rôle de la carte d achat dans le processus de la «commande au règlement» Conférence Annuelle APECA Présentation de l enquête 2007 : Rôle de la carte d achat dans le processus de la «commande au règlement» Cyrille Witjas 6 décembre 2007 Copyright 2007 Accenture All Rights Reserved.

Plus en détail

CHAPITRE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances (CARRA)

CHAPITRE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances (CARRA) CHAPITRE Commission administrative des régimes de retraite et d assurances (CARRA) 3 Mise en contexte La CARRA a pour principal rôle d administrer 22 régimes de retraite qui lui sont confiés par le gouvernement

Plus en détail

Exemple d index d un dossier de mission d audit 001 Page 1 de 5

Exemple d index d un dossier de mission d audit 001 Page 1 de 5 Page 1 de 5 Le présent index de dossier d audit et les formulaires standards auxquels il renvoie peuvent être utilisés par les entités de toute taille. Les formulaires condensés peuvent être utilisés par

Plus en détail

Comptabilité. La comptabilité et l entreprise. Types d entreprises. Dr. Fiala Sarah May 2014

Comptabilité. La comptabilité et l entreprise. Types d entreprises. Dr. Fiala Sarah May 2014 Comptabilité La comptabilité et l entreprise Une entreprise est un agent économique qui acquiert et combine des facteurs de production (capital, travail etc.) pour mettre des biens ou des services sur

Plus en détail

9. Le contrôle interne

9. Le contrôle interne 9. Le contrôle interne 9.1 Contexte, contenu et limites 9.2 Objectifs et contrôles types 9.3 La séparation des tâches 9.1 Contexte, contenu et limites 9.1.1 Contexte Les systèmes de contrôle interne mis

Plus en détail

- 1 - Le présent cahier de charges prime sur toute convention éventuelle ultérieure.

- 1 - Le présent cahier de charges prime sur toute convention éventuelle ultérieure. TITRE 1ER : - 1 - CLAUSES CONTRACTUELLES ADMINISTRATIVES GENERALES. Article 1: Le marché est soumis aux clauses et conditions de la loi du 24 décembre 1993 relative aux marchés publics et à certains marches

Plus en détail

I. Documents juridiques II. Autres documents

I. Documents juridiques II. Autres documents Liste des pièces et des renseignements à fournir Pour constituer un dossier de crédit entreprises I. Documents juridiques Copie des Statuts certifiés Registre de commerce modèle J PV de l'assemblée constitutive

Plus en détail

Commentaires au système de contrôle interne (SCI)

Commentaires au système de contrôle interne (SCI) Commentaires au système de contrôle interne (SCI) responsable Domaine spécialisé personnes âgées Date: Avril 2008 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne 14 Téléfon +41 (0) 31 385 33 33 info@curaviva.ch

Plus en détail

6761 Validation de la conformité. Vérification et cycle de vie du logiciel. 6.4 Processus de vérification (1)

6761 Validation de la conformité. Vérification et cycle de vie du logiciel. 6.4 Processus de vérification (1) 6761 Validation de la conformité 11.03.2009 Peter DAEHNE Vérification et cycle de vie du logiciel Norme ISO 12207 Novembre 1995 6.4 Processus de vérification 6.4.2.5 Vérification du code 6.4.2.6 Vérification

Plus en détail

RENCONTRE DES PRESTATAIRES DE SERVICES. Avril 2016

RENCONTRE DES PRESTATAIRES DE SERVICES. Avril 2016 RENCONTRE DES PRESTATAIRES DE SERVICES Avril 2016 1 PLAN DE LA RENCONTRE > État d avancement de la rénovation cadastrale Bilan du SAR Bilan du SGMR > Processus d attribution des contrats > Signature numérique

Plus en détail

La Trésorerie : POINTS CLES

La Trésorerie : POINTS CLES TFS : DT01-261504.01 Page 1 sur 5 La Trésorerie : POINTS CLES Trésorerie définition Une définition simple de la trésorerie, d après un mode usuel, pourrait être : Trésorerie = solde des encaissements -

Plus en détail

Définition des besoins

Définition des besoins Cahier des Charges de la société REFONTE SYSTEME D INFORMATION DE LA SOCIÉTÉ Auteur Qualification Date de Création Date de mise à jour Référence Statut Version Cahier des charges 1A Page 1 / 30 Table des

Plus en détail