TERME FRANÇAIS (1) DOMAINE/SOUS-DOMAINE ÉQUIVALENT ÉTRANGER (2) Mécanique spatiale. Véhicules spatiaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TERME FRANÇAIS (1) DOMAINE/SOUS-DOMAINE ÉQUIVALENT ÉTRANGER (2) Mécanique spatiale. Véhicules spatiaux"

Transcription

1 487 B - Termes français abaissement d orbite appendice, n.m. architecte industriel bâti de poussée bus, n.m., plateforme bus capacité au retour capteur de mission capteur de servitude centrale solaire orbitale centrifugeuse, n.f. circularisation d orbite clinostat, n.m. compartiment de propulsion constellation de satellites contrôle thermique débattement de tuyère déclin d orbite dérive d orbite désalignement de poussée désamarrage, n.m. désamorçage de tuyère diaphragme, n.m. divergent, n.m. orbit lowering appendage Sciences et techniques s industrial architect thrust frame, thrust structure Construction mécanique bus maximum download mission sensor Mesures engineering sensor, Mesures housekeeping sensor solar space power plant Infrastructure orbitale (SSPP) centrifuge Essais orbit circularization clinostat Essais engine bay, motor bay, propulsion bay satellite constellation thermal control nozzle-steering capability orbital decay, orbit decay orbit drift thrust misalignment - undocking unpriming diaphragm divergent, divergent exit cone, divergent nozzle section, divergent section, nozzle extent

2 488 ORGANISATION écart orbital effet pogo éjecteur, n.m. engin spatial enveloppe, n.f. ergol cryotechnique ergol en bouillie ergol stockable espace extra-atmosphérique, espace, n.m. espace lointain étage, n.m. étage d appoint, étage auxiliaire expanseur, n.m. extinction de moteur, extinction, n.f. extinction de signal, extinction, n.f. fond intermédiaire fusée, n.f. gravisphère, n.f. guidage par itération halètement, n.m. hypergol, n.m. impulseur, n.m. impuscule, n.m. inclinaison d orbite orbital spacing pogo effect Mécanique des structures ejector spacecraft case, casing cryogenic rocket propellant -Moyens de lancement slush propellant -Moyens de lancement storable propellant -Moyens de lancement Sciences et techniques s outer space deep space Radiocommunications stage auxiliary propulsion stage expander burn-out, cut-off black-out, signal black-out Radiocommunications common bulkhead Structures rocket gravisphere, gravitational sphere iterative guidance chuffing hypergol, hypergolic propellant thruster impulse bit orbital inclination, -Mécanique orbit inclination

3 489 indice de construction indice de structure inhibiteur, n.m. injecteur, n.m. instabilité de combustion lanceur, n.m. liaison de culot liaison ombilicale lieur, n.m. ligne des nœuds localisation par satellite maintien à poste, maintien en position manifeste de lancement masse sèche mât ombilical météorologie construction ratio structural ratio -Véhicules aérospatiaux flame inhibitor, inhibitor injector combustion instability launcher, launching vehicle, launch vehicle launching table umbilical umbilical cable, umbilical cord liner line of nodes satellite position finding, Radiocommunications satellite positioning station keeping launch manifest Opérations dry mass umbilical mast Sciences et techniques s space meteorology micropropulseur, n.m. monoergol, n.m. monoétage, adj. montée en accélération moteur-fusée, n.m. moteur vernier microthruster, thruster -Pilotage monopropellant single stage acceleration build-up rocket engine, rocket motor vernier engine, vernier motor -Pilotage

4 490 ORGANISATION multiétage, adj. navigation par satellite navigation navigation stellaire nœud, n.m. objet spatial opérateur de lancement orbite basse orbite crépusculaire orbite de dérive orbite directe orbite en halo orbite équatoriale orbite géostationnaire orbite héliosynchrone orbite képlérienne, orbite non perturbée orbite midi-minuit orbite moyenne orbite perturbée orbite polaire orbite rétrograde orbite très excentrique multistage satellite navigation space navigation astronavigation, celestial navigation node space object launch operator Opérations low Earth orbit (LEO), low orbit dawn orbit, dusk orbit drift orbit direct orbit -Mécanique halo orbit -Mécanique equatorial orbit geostationary Earth orbit (GEO), geostationary satellite orbit (GSO) heliosynchronous orbit, sun-synchronous orbit keplerian orbit, undisturbed orbit, unperturbed orbit noon/midnight orbit medium Earth orbit (MEO) disturbed orbit, perturbed orbit polar orbit -Mécanique retrograde orbit highly eccentric orbit (HEO)

5 491 phase ascendante propulsée plateforme, n.f. plateforme bus, bus, n.m. plateforme de lancement pointe de fusée-sonde porte-équipement, n.m. position orbitale poste (à), loc. poudre propulsive, propergol solide poursuite, n.f. prise ombilicale propergol solide, poudre propulsive propulseur à liquide propulseur d appoint, propulseur auxiliaire propulseur hybride propulsion à plasma, propulsion plasmique propulsion électrothermique propulsion héliochimique propulsion héliothermique propulsion plasmique, propulsion à plasma radionavigation par satellite rampe de lancement régime réduit powered ascent phase platform bus launching platform, launch platform nose cone Équipements- deck Équipements orbital position, orbital slot station solid propellant tracking Opérations umbilical connector solid propellant liquid propellant engine auxiliary booster, booster, strap-on booster hybrid propellant motor, hybrid propellant rocket engine plasma propulsion electrothermal propulsion solar chemical propulsion solar thermal propulsion plasma propulsion satellite radionavigation launching ramp, launch ramp Moyens de lancement derated-load mode, Fiabilité derated-load operation

6 492 ORGANISATION régulation d orientation, stabilisation d orientation attitude control, stabilization Pilotage relèvement d orbite orbit raising rencontre, n.f. encounter réorbitation, n.f. re-orbiting réorbiter, v.tr. re-orbit (to) rétrécissement d orbite orbital step-down rétrofusée, n.f. retrorocket - ronflement, n.m. chugging roue cinétique, volant d inertie momentum wheel Stabilisation roue de réaction reaction wheel Pilotage satellite, n.m. Sciences et techniques s satellite satellite géostationnaire geostationary satellite satellite géosynchrone geosynchronous satellite satellite héliosynchrone heliosynchronous satellite, -Véhicules sun-synchronous satellite spatiaux satellite polaire polar satellite satellites copositionnés (langage professionnel) co-located satellites satellites déphasés phased satellites satellite sous-synchrone subsynchronous satellite -Véhicules spatiaux satellite synchronisé synchronized satellite -Véhicules spatiaux service mobile par satellite mobile-satellite service Radiocommunications (MSS) sonde space probe spécialiste de charge utile payload specialist spécialiste de mission mission specialist

7 493 stabilisation d orientation, régulation d orientation attitude control, stabilization Pilotage station aval down-range station suiveur de satellite satellite tracker Équipements suiveur stellaire star tracker -Guidage surbaissement d orbite sub-orbiting surbaisser une orbite sub-orbit (to) surélévation d orbite, surorbitation, n.f. orbit raising surélever une orbite, surorbiter, raise an orbit (to) v.tr. survol, n.m. flyby table de lancement launching table, launch table tour de montage gantry, service structure, service tower trajectographie, n.f. Infrastructure-Mesures trajectography, trajectory determination transfert de Hohmann triergol, n.m. Hohmann transfer tripropellant tuyère intégrée integrated nozzle vaisseau spatial space ship, spaceship véhicule spatial space vehicle voile (n.f.) solaire solar sail -Pilotage volant d inertie, roue cinétique momentum wheel Stabilisation vol parabolique parabolic flight (1) Les termes en caractères rouges se trouvent dans la partie I (Termes et définitions). (2) Il s agit d équivalents anglais, sauf mention contraire.

Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance

Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance Cours jour 2 Economie du satellite: Conception de Satellite, Fabrication de Satellite, Lancement, Assurance, Performance en orbite, Stations de surveillance Acquisition de satellite, Bail, Joint-Ventures,

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

CENTRE SPATIAL DE GUYANE «Le Port spatial de l Europe» Missions et opérations par Philippe Noël, ISSAT

CENTRE SPATIAL DE GUYANE «Le Port spatial de l Europe» Missions et opérations par Philippe Noël, ISSAT CENTRE SPATIAL DE GUYANE «Le Port spatial de l Europe» Missions et opérations par Philippe Noël, ISSAT 1 Sommaire La Base de lancement - définition - caractéristiques - les principales bases Les phases

Plus en détail

LE MARCHE DE L ESPACE AUJOURD HUI...

LE MARCHE DE L ESPACE AUJOURD HUI... Sommaire CHAPITRE 1 LE MARCHE DE L ESPACE AUJOURD HUI... 5 1.1 QUELQUES CHIFFRES... 5 1.2 LA CONQUETE N EST PLUS LE SEUL MOTEUR DE L ACCES A L ESPACE... 5 1.3 QUI SE PARTAGE LE MARCHE DU SPATIAL?... 7

Plus en détail

Maquette papier à monter éch. 1/100 e

Maquette papier à monter éch. 1/100 e Maquette papier à monter éch. 1/100 e ESA/CNES/Arianespace/CSG Service Optique, 2005 liste prestigieuse : EADS Space Transportation, la Snecma, Alcatel, Air Liquide, Volvo, Sabca, Contraves, Man, Avio,

Plus en détail

From Smart-1 to Galileo G2, Snecma is designing, developing and operating optimized HET propulsion architectures

From Smart-1 to Galileo G2, Snecma is designing, developing and operating optimized HET propulsion architectures From Smart-1 to Galileo G2, Snecma is designing, developing and operating optimized HET propulsion architectures G.TURIN gilles.turin@sncema.fr A.LORAND anthony.lorand@snecma.fr INTRODUCTION For more than

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la réduction des débris spatiaux du Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique

Lignes directrices relatives à la réduction des débris spatiaux du Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Lignes directrices relatives à la réduction des débris spatiaux du Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique A. Historique 1. Depuis que le Comité des utilisations pacifiques de

Plus en détail

Un lancement pour Intelsat et pour Optus

Un lancement pour Intelsat et pour Optus Un lancement pour Intelsat et pour Optus Pour son 4ème lancement de l année, Arianespace mettra en orbite deux satellites de télécommunications : INTELSAT 11 pour l opérateur international Intelsat et

Plus en détail

UN LANCEMENT POUR L INTERNET ET POUR LA METEOROLOGIE

UN LANCEMENT POUR L INTERNET ET POUR LA METEOROLOGIE UN LANCEMENT POUR L INTERNET ET POUR LA METEOROLOGIE Pour son troisième lancement Ariane 5 de l année, Arianespace mettra en orbite deux satellites : le satellite dédié à l Internet EchoStar XVII pour

Plus en détail

Question 1- Quelle doit être à ton avis la force avec laquelle il faudrait jeter une pierre pour qu'elle tourne autour de la Terre?

Question 1- Quelle doit être à ton avis la force avec laquelle il faudrait jeter une pierre pour qu'elle tourne autour de la Terre? Les Satellites Introduction En astronomie, un satellite est décrit comme un corps céleste qui gravite autour d'une planète; ainsi la Lune est le satellite naturel de la Terre. En astronautique, il s'agit

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

Cours IV Mise en orbite

Cours IV Mise en orbite Introduction au vol spatial Cours IV Mise en orbite If you don t know where you re going, you ll probably end up somewhere else. Yogi Berra, NY Yankees catcher v1.2.8 by-sa Olivier Cleynen Introduction

Plus en détail

ARIANESPACE VOL 126. PREMIER LANCEMENT DE L ANNEE 15 ème lancement pour PanAmSat

ARIANESPACE VOL 126. PREMIER LANCEMENT DE L ANNEE 15 ème lancement pour PanAmSat ARIANESPACE VOL 126 PREMIER LANCEMENT DE L ANNEE 15 ème lancement pour PanAmSat ARIANESPACE Vol 126 mettra en orbite de transfert géostationnaire le satellite de communications GALAXY XR, pour le premier

Plus en détail

LES LANCEURS SPATIAUX

LES LANCEURS SPATIAUX Texte de la 266 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 22 septembre 2000. LES LANCEURS SPATIAUX par Hubert CURIEN La conquête de l Espace par l Homme est, sans conteste, l un des plus

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

KOUROU. Mars 2014 ARIANE 5. Données relatives au Vol VA216 ASTRA 5B AMAZONAS 4A

KOUROU. Mars 2014 ARIANE 5. Données relatives au Vol VA216 ASTRA 5B AMAZONAS 4A KOUROU Mars 2014 ARIANE 5 Données relatives au Vol VA216 ASTRA 5B AMAZONAS 4A Vol VA216 Ariane 5 Satellites : ASTRA 5B AMAZONAS 4A Sommaire 1. Introduction... 3 2. Le Lanceur L571... 4 3. La mission VA216...

Plus en détail

Un accueil de qualité :

Un accueil de qualité : Un accueil de qualité : Mercredi 08 Juin 2011, dans l après-midi, notre classe de 3 ème de Découverte Professionnelle s est rendue sur le site de THALES ALENIA SPACE à CANNES LA BOCCA. Nous étions accompagnés

Plus en détail

KOUROU. Juillet 2013 ARIANE 5. Données relatives au Vol VA214 ALPHASAT INSAT-3D

KOUROU. Juillet 2013 ARIANE 5. Données relatives au Vol VA214 ALPHASAT INSAT-3D KOUROU Juillet 2013 ARIANE 5 Données relatives au Vol VA214 ALPHASAT INSAT-3D Vol 214 Ariane 5 Satellites : ALPHASAT INSAT 3D Sommaire 1. Introduction... 3 2. Le Lanceur L569... 4 3. La mission VA214...

Plus en détail

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie

Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie FEDERATION INTERNATIONALE DE PHILATELIE SECTION FOR ASTROPHILATELY Directives pour l évaluation des participations d astrophilatélie Article 1 : Exposition en compétition Principe fondamental (réf. GREV

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS Thierry.Chapuis@cnes.fr 08/04/2014 1 EVOLUTION DU SYSTÈME GNSS 1995-2005 2005-2014 2014 GPS GNSS-1 GNSS-2 GLONASS Pas de garantie de service Dégradation

Plus en détail

Small-Satellite Engineering and Applications

Small-Satellite Engineering and Applications Amandine DENIS Satellite Engineering Mai 2008 Aperçu de la présentation 1. De Spoutnik aux CubeSats 2. Caractéristiques-clés des petits satellites 3. Plateformes développées par le SSTL 4. Opportunités

Plus en détail

La stratégie de poussée continue en propulsion spatiale offre des

La stratégie de poussée continue en propulsion spatiale offre des Sous-systèmes de propulsion électrique pour satellites et sondes spatiales Mots-clés Propulsion Electrique, Transferts d'orbite à poussée continue. Comparaisons de sous-systèmes propulsifs. par Christophe

Plus en détail

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP

RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP FÉDÉRATION FRANÇAISE DES ASSOCIATIONS PHILATÉLIQUES RÈGLEMENT SPÉCIFIQUE ET DIRECTIVES POUR L ÉVALUATION EN ASTROPHILATÉLIE AUX EXPOSITIONS PATRONNÉES PAR LA FFAP Préambule Le présent texte est issu de

Plus en détail

Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3

Les fusées Ariane. Par Jennifer MOULLET, 3 3 Les fusées Ariane Par Jennifer MOULLET, 3 3 Sommaire: I) le contexte A: recommencer après un échec B: de nombreux enjeux internationaux et un grand succès II) présentation des fusées A: Généralités B:

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/C.1/L.320

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/C.1/L.320 Nations Unies A/AC.105/C.1/L.320 Assemblée générale Distr. limitée 30 octobre 2012 Français Original: anglais et russe Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Sous-Comité scientifique

Plus en détail

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

SPACE CONNECTION #37. DOSSIER La propulsion exotique. Décembre 2001

SPACE CONNECTION #37. DOSSIER La propulsion exotique. Décembre 2001 #37 Décembre 2001 SPACE CONNECTION DOSSIER La propulsion exotique 0 2 Space Connection # 37 Décembre 2001 Sommaire 03 06 08 10 12 15 16 20 22 24 Dossier : La propulsion exotique Poussée et impulsion spécifique

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées 28 octobre 2014 Catalin Harnagea, Riad Nechache, Jennifer Macleod, and Federico Rosei Institut National

Plus en détail

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse.

À TOI DE JOUER! VIVRE EN FRANCE L EXPLORATION DE L ESPACE. 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. A B C 1. Observez ces documents et cochez la bonne réponse. 1. Quel est l argument de tous ces documents? 4. Helios est un film L espace traditionnel La Terre en relief Les avions en noir et blanc 2. Dans

Plus en détail

!! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»!

!! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»! !! Compte(rendu!de!l atelier! «!Quels!débouchés!scientifiques!pour!les!nanosatellites!?!»! Meudon25*26novembre2013 http://nanosats.sciencesconf.org L atelier«"quels"débouchés"scientifiques"pour"les"nanosatellites"?"»aréunipendant2jours

Plus en détail

LES DÉBRIS SPATIAUX. Fleurance, le 6 août 2014. Présenté par Sylvain MICHEL (Centre National d'etudes Spatiales, Toulouse)

LES DÉBRIS SPATIAUX. Fleurance, le 6 août 2014. Présenté par Sylvain MICHEL (Centre National d'etudes Spatiales, Toulouse) LES DÉBRIS SPATIAUX Fleurance, le 6 août 2014 Présenté par Sylvain MICHEL (Centre National d'etudes Spatiales, Toulouse) Merci à Fernand ALBY (CNES, Toulouse) et Christophe BONNAL (CNES, Paris) pour leurs

Plus en détail

Moyens d'observations en astérosismologie : Etat des lieux et perspectives

Moyens d'observations en astérosismologie : Etat des lieux et perspectives Moyens d'observations en astérosismologie : Etat des lieux et perspectives Réza Samadi & Eric Michel LESIA Observatoire de Paris François Bouchy LAM / Observatoire de Genève Colloque de prospectives PNPS

Plus en détail

Les différentes technologies

Les différentes technologies Les différentes technologies 1 2 Différentes architectures pour la traction Le véhicule tout électrique Mono moteur Bi moteur Le véhicule électrique (mono moteur) Architecture avec moteur à courant continu

Plus en détail

HEALTH MONITORING SUR LES SATELLITES SPATIAUX PROGNOSIS AND HEALTH MONITORING IN SATELLITE SYSTEMS

HEALTH MONITORING SUR LES SATELLITES SPATIAUX PROGNOSIS AND HEALTH MONITORING IN SATELLITE SYSTEMS HEALTH MONITORING SUR LES SATELLITES SPATIAUX PROGNOSIS AND HEALTH MONITORING IN SATELLITE SYSTEMS Marion Soussens, Sébastien Bosse et André Cabarbaye André Cabarbaye Centre National d Etudes Spatiales

Plus en détail

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Introduction ; contexte historique 1 - Présentation générale

Plus en détail

Activité 34 Du bateau à la fusée

Activité 34 Du bateau à la fusée Activité 34 Du bateau à la fusée Chronologie de la conquête spatiale 1957 4 octobre : premier satellite artificiel Spoutnik lancé par l'union Soviétique. 3 novembre : Spoutnik 2 (URSS) emporte dans l'espace

Plus en détail

Un lancement pour des clients prestigieux

Un lancement pour des clients prestigieux Un lancement pour des clients prestigieux Pour son premier lancement de l année, Arianespace mettra en orbite deux satellites de t é l é c o m m u n i c a t i o n s : HOT BIRD T M 10 pour l opérateur européen

Plus en détail

Le satellite Gaia en mission d exploration

Le satellite Gaia en mission d exploration Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Division Affaires spatiales Fiche thématique (16.12.2013)

Plus en détail

UNE VISION DE QUALITE CAMERA R

UNE VISION DE QUALITE CAMERA R UNE VISION DE QUALITE CAMERA R Système d inspection vidéo et de curage modulaire SYSTEME DE CURAGE SERIE M Le système satellite de la série M permet, avec peu de manipulation, une extension vers un système

Plus en détail

COMMENT RÉUSSIR SON RENDEZ VOUS ORBITAL ET SE DOCKER?

COMMENT RÉUSSIR SON RENDEZ VOUS ORBITAL ET SE DOCKER? COMMENT RÉUSSIR SON RENDEZ VOUS ORBITAL ET SE DOCKER? Mini-tuto pour Kerbal SP Par Saganami Corrections par Bill Silverlight 0. Introduction 0.a Un peu de vocabulaire Un vaisseau spatial est complexe à

Plus en détail

Opérations et infrastructures

Opérations et infrastructures Opérations et infrastructures La Direction Opérations et infrastructure, mise en place le 1er avril, regroupe les départements Conduite des missions et Ingénierie des systèmes sol de l ancienne Direction

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

Composants commerciaux organisation, exigences, expérience

Composants commerciaux organisation, exigences, expérience 1 CCT 5; 15; 18 Atelier Composants commerciaux pour l'informatique embarquée Composants commerciaux organisation, exigences, expérience Philippe LAY CNES DTS/AQ/QCP/PR Direction des Techniques Spatiales

Plus en détail

pour applications spatiales

pour applications spatiales Systèmes d imagerie 3D flash LiDAR pour applications spatiales Alexandre Pollini, Centre Suisse d Electronique et de Microtechnique Toulouse, 07.04.2013 atelier "Systèmes embarqués d'imagerie 3D par laser"

Plus en détail

Table des matières. PARTIE 1 Contexte des activités spatiales

Table des matières. PARTIE 1 Contexte des activités spatiales Table des matières Biographie des auteurs... 5 PARTIE 1 Contexte des activités spatiales Le droit international de l espace... 13 SECTION 1 Règles relatives au statut de l espace extra-atmosphérique...

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 SYSTÈMES SOLAIRES COMBINÉS (SSC) I/ PRINCIPE GENERAL Cette fiche d intégration décrit les données d entrées, les paramètres

Plus en détail

Qu est-ce que c est? La notion de localisation

Qu est-ce que c est? La notion de localisation Qu est-ce que c est? La notion de localisation est floue Adaptation à la langue locale (peut se révéler non triviale!) Internet est indépendant (potentiellement) de la localisation Le réseau téléphonique

Plus en détail

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites

TP N 57. Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites TP N 57 Déploiement et renouvellement d une constellation de satellites L objet de ce TP est d optimiser la stratégie de déploiement et de renouvellement d une constellation de satellites ainsi que les

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772 Nations Unies A/AC.105/772 Assemblée générale Distr.: Générale 7 décembre 2001 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport du deuxième Atelier

Plus en détail

Sur les vols en formation.

Sur les vols en formation. Sur les vols en formation. Grasse, 8 Février 2006 Plan de l exposé 1. Missions en cours et prévues 2. Le problème du mouvement relatif 2.1 Positionnement du problème 2.2 Les équations de Hill 2.2 Les changements

Plus en détail

Introduction le système de télécommunication par satellites.

Introduction le système de télécommunication par satellites. Introduction Les réseaux de télécommunications terrestres ont trouvé un grand succès dans les dernières années. On peut dans un endroit donné un immeuble ou une société par exemple - faire relier plusieurs

Plus en détail

Le moteur roue électrique dans les transports terrestres

Le moteur roue électrique dans les transports terrestres Le moteur roue électrique dans les transports terrestres Robert BERNARD Directeur, NOVELTÉ Système, 6 avenue des usines 90000 BELFORT robert.bernard@novelte-systeme.fr En collaboration avec : Christophe

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

+ Engineering Equation Solver

+ Engineering Equation Solver + Engineering Equation Solver EES V. 15/10/12 Partie 2 Master 2 GSI Maitrise de l Energie Julien Réveillon, Prof. Université de Rouen Julien.Reveillon@coria.fr http://www.cfdandco.com + 2/ Exercice Cycle

Plus en détail

Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne

Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne Les nanosatellites : pourquoi, quand, quoi, qui et où? Alfred Ng Agence spatiale canadienne Aperçu Qu est est-ce qu un un nanosatellite? Pourquoi utiliser des nanosatellites? Quand cela a-t-il a commencé?

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail

La Localisation Mobile et ses Applications

La Localisation Mobile et ses Applications Université de Fribourg - Suisse Département d'informatique Bachelor en Informatique de Gestion Travail de Bachelor La Localisation Mobile et ses Applications Auteur : Hamed Sekandary Chemin Bel-Air 6 1752

Plus en détail

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement

Plus en détail

SERVATHIN : Des solutions personnalisées. Caractéristiques techniques. Technical Data VEINE D'AIR AIRFLOW CIRCUIT

SERVATHIN : Des solutions personnalisées. Caractéristiques techniques. Technical Data VEINE D'AIR AIRFLOW CIRCUIT Application Moyens d essais climatiques Banc de caractérisation de face avant véhicule Branche Industrie automobile Industrie de sous-traitance automobile Application L installation est composée d une

Plus en détail

- Le LPC2E et les Bases de Données Spatiales - Valorisation des bases de données ondes

- Le LPC2E et les Bases de Données Spatiales - Valorisation des bases de données ondes - Le LPC2E et les Bases de Données Spatiales - Valorisation des bases de données ondes Equipe Plasmas Spatiaux du LPC2E Plan de la présentation Le LPC2E et les BdD spatiales Les projets spatiaux auxquels

Plus en détail

PROBA-V, l'instrument Vegetation & le demonstrateur EPT

PROBA-V, l'instrument Vegetation & le demonstrateur EPT PROBA-V, l'instrument Vegetation & le demonstrateur EPT En Belgique, au sein des activités spatiales, une place très importante est accordée à la plateforme de satellite «PROBA». C est grâce notamment,

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX 02-09 T500 DUAlTACH JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence JAQUET T500 DualTach Instrument multi canal de mesure et de surveillance pour applications

Plus en détail

Martin Pohl. CAP Space Projects. Martin Pohl Journée de réflexion du DPNC 18 juin 2012 DEPARTEMENT DE PHYSIQUE NUCLEAIRE ET CORPUSCULAIRE.

Martin Pohl. CAP Space Projects. Martin Pohl Journée de réflexion du DPNC 18 juin 2012 DEPARTEMENT DE PHYSIQUE NUCLEAIRE ET CORPUSCULAIRE. CAP Space Projects Martin Pohl Journée de réflexion du DPNC 18 juin 2012 Page 1 CAP Genève Science Astrophysique de haute énergie Cosmologie Physique des particules Physique des astro-particules: Rayons

Plus en détail

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement

Plus en détail

Vérification de l intégrité structurale des panneaux solaires du satellite ESEO lors du lancement

Vérification de l intégrité structurale des panneaux solaires du satellite ESEO lors du lancement Travail de fin d études Vérification de l intégrité structurale des panneaux solaires du satellite ESEO lors du lancement Xavier Vandenplas UNIVERSITÉ DE LIÈGE FACULTÉ DES SCIENCES APPLIQUÉES Promoteur

Plus en détail

CERTIFICAT CHAUFFE-EAU SOLAIRES INDIVIDUELS DOMESTIC SOLAR WATER HEATERS. Délivré à / Granted to

CERTIFICAT CHAUFFE-EAU SOLAIRES INDIVIDUELS DOMESTIC SOLAR WATER HEATERS. Délivré à / Granted to CERTIFICAT Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification CHAUFFE-EAU SOLAIRES INDIVIDUELS DOMESTIC SOLAR WATER HEATERS Délivré à / Granted to ATLANTIC SFDT 44 BOULEVARD DES ÉTATS-UNIS 85000 LA

Plus en détail

Les moyens de calcul scientifique du CNES architecture et outils

Les moyens de calcul scientifique du CNES architecture et outils Les moyens de calcul scientifique du CNES architecture et outils JOSY, 13 septembre 2007 Le CNES en bref... Le CNES est un EPIC. Il propose et met en oeuvre la politique spatiale de la France, au service

Plus en détail

Parcours Astronomie. Cher Terrien, bienvenue à la Cité des sciences et de l industrie! Voici tes missions :

Parcours Astronomie. Cher Terrien, bienvenue à la Cité des sciences et de l industrie! Voici tes missions : Parcours Astronomie Dossier pédagogique pour les enseignants Cher Terrien, bienvenue à la Cité des sciences et de l industrie! Voici tes missions : Explore les expositions «Objectifs Terre» et «le Grand

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

European Space Laboratory

European Space Laboratory European Space Laboratory LA MISSION DE COLUMBUS Columbus est la principale contribution de l'agence Spatiale Européenne au projet de l'international Space Station conçu conjointement entre la NASA (USA),

Plus en détail

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation.

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil, une formidable centrale à Fusion Nucléaire Le Soleil a pris naissance au sein d un nuage d hydrogène de composition relative en moles

Plus en détail

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR s o l u t i o n s p o u r é le c t r i f i ca t i o n r u r a le swiss made power FR Système solaire autonome Efficace et simple Un système solaire autonome est une solution d électrification indépendante

Plus en détail

INJECTION DIESEL. Page : Savoir S 3.3 1 DATE : CLASSE : Electronique. L injection à rampe commune :

INJECTION DIESEL. Page : Savoir S 3.3 1 DATE : CLASSE : Electronique. L injection à rampe commune : 1 L injection à rampe commune : 1.Mise en situation : 2. Définition : - On entend par système «common rail», un système d injection Diesel dont les injecteurs sont alimentés par une rampe commune et pilotés

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

La détermination de l accélération d une sphère métallique à l aide de 21 mesures pendant un parcours dans le plan incliné enregistré par le MOTU 828

La détermination de l accélération d une sphère métallique à l aide de 21 mesures pendant un parcours dans le plan incliné enregistré par le MOTU 828 La détermination de l accélération d une sphère métallique à l aide de 21 mesures pendant un parcours dans le plan incliné enregistré par le MOTU 828 de Dr Franz Raemy septembre 2010 Introduction de l

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

COMMENT ALLER D'UNE PLANETE A, A UNE PLANETE B DANS UN SYSTEME SOLAIRE?

COMMENT ALLER D'UNE PLANETE A, A UNE PLANETE B DANS UN SYSTEME SOLAIRE? COMMENT ALLER D'UNE PLANETE A, A UNE PLANETE B DANS UN SYSTEME SOLAIRE? Mini-tuto pour Kerbal SP Par Saganami Corrections par Bill Silverlight 0. Un peu de vocabulaire 0.a S'orienter dans l'espace Un vaisseau

Plus en détail

Panneaux solaires. cette page ne traite pas la partie mécanique (portique, orientation,...) mais uniquement la partie électrique

Panneaux solaires. cette page ne traite pas la partie mécanique (portique, orientation,...) mais uniquement la partie électrique Panneaux solaires cette page ne traite pas la partie mécanique (portique, orientation,...) mais uniquement la partie électrique Les panneaux solaires n ont pas de pièces mobiles, sont durables, et à bien

Plus en détail

1. Au commencement est l appareil photo... 1. 2. Notions de photographie 15. 3. Le matériel... 21. Temps de pose... 16

1. Au commencement est l appareil photo... 1. 2. Notions de photographie 15. 3. Le matériel... 21. Temps de pose... 16 1. Au commencement est l appareil photo.... 1 Les différents types de capteurs.. 2 Les capteurs CCD........... 3 Les capteurs CMOS.......... 3 Taille des capteurs.......... 4 Format et qualité des images....

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Architecture et Matériel Industriel

Architecture et Matériel Industriel Architecture et Matériel Industriel -Découpage marché Photovoltaique -Architecture en grand champ solaire Energie -Architecture en grand champ solaire Courant faible Segmentation du marché Photovoltaïque

Plus en détail

EXPERT EN CÂBLES ET SOLUTIONS D'INTERCONNECTIQUE

EXPERT EN CÂBLES ET SOLUTIONS D'INTERCONNECTIQUE EXPERT EN CÂBLES ET SOLUTIONS D'INTERCONNECTIQUE Axon Cable est un leader mondial des systèmes d interconnectique. Le groupe est spécialisé dans la conception et la fabrication de fils, câbles, harnais

Plus en détail

2 Le transport spatial : une ambition stratégique, une priorité à la baisse des coûts

2 Le transport spatial : une ambition stratégique, une priorité à la baisse des coûts 2 Le transport spatial : une ambition stratégique, une priorité à la baisse des coûts PRÉSENTATION L accès de l Europe à l espace, pour l essentiel organisé dans le cadre de l Agence spatiale européenne

Plus en détail

Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014

Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014 Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014 Notre mission Permettre au plus grand nombre de rester en contact dans les circonstances et les environnements les plus extrêmes et sauver des vies par des technologies

Plus en détail

Chaudière à condensation + CESC

Chaudière à condensation + CESC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version du 01/07/2015 Chaudière à condensation + CESC Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

Test des composants de protection: matériels auxiliaires

Test des composants de protection: matériels auxiliaires Note technique - TN32 Test des composants de protection: matériels auxiliaires Werner Hirschi, montena technology, Rossens, Suisse 1. Introduction Ce document présente un résumé des matériels auxiliaires

Plus en détail

Présentation du projet SMOS et du CATDS

Présentation du projet SMOS et du CATDS Présentation du projet SMOS et du CATDS François Bermudo Chef de projet SMOS CNES pied de page 1/ 1 LE PROGRAMME SMOS La mission SMOS a été sélectionnée comme «Mission d Opportunité» du programme Earth

Plus en détail

Module et capteur ET pour programmateurs Hunter compatibles. Manuel de l utilisateur et instructions de programmation

Module et capteur ET pour programmateurs Hunter compatibles. Manuel de l utilisateur et instructions de programmation Module et capteur ET pour programmateurs Hunter compatibles Manuel de l utilisateur et instructions de programmation TABLE DES MATIERES Introduction...1 Presentation et fonctionnement du systeme...2 Installation

Plus en détail

Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION -

Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION - Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION - Notre objectif Améliorer en permanence notre ingénierie électronique au service de Aéronautique, EnRs, Ferroviaire

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

Centre National d Etudes Spatiales - Summary of Activities - Mario Hucteau. Cnes Paris - Affaires Internationales. UN-COPUOS - Vienne, 10 février 2010

Centre National d Etudes Spatiales - Summary of Activities - Mario Hucteau. Cnes Paris - Affaires Internationales. UN-COPUOS - Vienne, 10 février 2010 Centre National d Etudes Spatiales - Summary of Activities - Mario Hucteau Cnes Paris - Affaires Internationales UN-COPUOS - Vienne, 10 février 2010 Le Centre National d Etudes Spatiales, pour une politique

Plus en détail

Géographie des lancements de satellites

Géographie des lancements de satellites Géographie des lancements de satellites Raymond GHIRARDI Fernand VERGER Les sites des bases RESUME de lancement sont assez banals, mais leurs situations sont originales et dépendent de conditions planétaires,

Plus en détail

AnHydre. Sarl au capital de 9000

AnHydre. Sarl au capital de 9000 L est une centrale d acquisition & transmission, puissante et compacte, caractérisée par une faible consommation d énergie. Très complète, elle est équipée d un modem GPRS et d un récepteur GPS, d une

Plus en détail