Évaluation du projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation du projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis"

Transcription

1 Évaluation du projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis

2 Présentation Les étudiants du premier cycle au baccalauréat en travail social de l Université du Québec à Rimouski, campus Lévis ont effectués au cours de l automne 2015 et l hiver 2016 une recherche sociale. Cette recherche fut en lien avec le projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis. Les futurs travailleurs sociaux et travailleuses sociales ont exécuté tout le processus nécessaire. - l élaboration de la question de recherche - la recension des écrits - l échantillonnage - la collecte de données - l analyse collective des données recueillies

3 Question de recherche La question de recherche, celle qui a su nous guider tout au long de nos démarches était : Quel est l apport du projet EVEIL à la lutte à l intimidation et à la violence dans la communauté?

4 Échantillon et recensions des écrits 21 entrevues semi-dirigées ; une activité de validation ; 11 thèmes abordés Critères d homogénéités : - Être signataire de la déclaration commune d engagement - Travailler auprès d une clientèle âgée entre 0 à 17 ans et leur famille Critères d hétérogénéités : - Le territoire desservit - L implication - Groupe d âge - Milieu d intervention - Acteurs - Mission des organisations

5 Avant EVEIL Des repères disparates - Usage majoritaire de stratégies qui sont propres aux organismes pour intervenir en contexte d intimidation - Difficulté à intervenir en contexte d intervention - Repères communs, les politiques et cadres d action provinciaux Peu d approches concertés - Peu d arrimage entre le milieu communautaire et le milieu scolaire - Interventions indépendantes les unes des autres - Fréquence des contacts entre les organismes était moins élevée - Carence pour l accompagnement dans l intervention

6 Après EVEIL LES APPORTS

7 Apports en terme de concertation, collaboration et partenariat Diversité d acteurs qui se concerte ; différentes expertises Mobilisation autour d un même but Faciliter les discussions et les échanges ; espace de concertation Soutien mutuel et allier les forces; à travers les comités Collaboration riche et motivante ; création d outils et projets

8 Recommandation pour aller plus loin Inclure un plus grand nombre de partenaires du réseau de la santé et des services sociaux.

9 Apports en termes de Connaissances, de sensibilisation et de langage commun La formation sur l outil Trajectoire une opportunité d enrichir leurs connaissances et leurs méthodes d intervention en matière d intimidation et de violence Sensibilisation développée davantage. Prises de conscience et intérêt plus prononcé. Vision commune de la problématique et langage commun.

10 Apports pour l intervention et la pratique (intervention, prévention ou accompagnement) Développement d une philosophie d intervention commune entre les divers organismes. Aller plus loin dans les interventions. Un ajout important dans leur «coffre à outils». Confirmer l approche utilisée et les outils. Développement de l aisance et de la confiance en intervention. Outils par précaution

11 Plus grande attention portée à la prévention. Projets de prévention... Résultats à long terme Meilleure connaissance des ressources Pour certains, peu de changements ont été constatés : - Manque de temps, manque d investissement et d engagement - Donc, plus de difficulté à se mobiliser dans l action

12 Recommandations en lien avec l intervention et la pratique Maintien de la liste des partenaires ainsi que le bottin de ressources. Soutenir des projets de prévention, afin de poursuivre la sensibilisation auprès des jeunes et de la communauté. Poursuivre la formation sur l outil Trajectoire. Consulter les organismes impliqués afin de faire le choix de la date de formation.

13 Un défi: Assurer les conditions à la participation Intimement liée à la mobilisation Les réalités du milieu de travail Contexte de bénévolat Mission de l organisme et/ou la clientèle Outils déjà présents

14 Conditions favorisant la participation Présence d un soutien financier Présence de la charge de projet Intérêt prononcé Se sentir invité Le plaisir Une intensité de participation allégée Recommandation Offrir aux organismes participants et impliqués un suivi et garder un lien avec eux pour voir comment se portent-ils et s ils ont des questionnements.

15 Pour aller plus loin: Miser sur l adaptation et la cohérence Empowerment ressenti Liberté de prendre le leadership et se mobiliser Modeler le projet et la mission à leurs réalités Élaboration de projets jeunesse Création d outils

16 Recommandations Apporter des changements à l outil Trajectoire afin de tenir compte de la diversité des milieux et des clientèles Créer des outils à l intention des partenaires pour qui la trajectoire n est pas applicable Accompagnement pour l appropriation créative des outils Partage des outils créer en parallèle par les divers organismes

17 Recommandations Développer un partenariat avec les établissements scolaires Élargissement du territoire Déployer le projet à d autres groupes d âge et clientèles Favoriser l implication des parents Accès à la liste de références pour les parents.

18 Visibilité, rayonnement et communication Acquisition d une visibilité permettant de rayonner dans la communauté. Les projets ont laissé des preuves tangibles et visible de l action et du projet L obtention du prix d excellence Faire attendre et rayonner leurs actions, vision et outils internes Encore beaucoup de place pour donner de la visibilité au projet Transmission d informations et disponibilité de la chargée de projet Certains ont trouvés plus difficile l accès à l information

19 Recommandations Plates-formes internet, forum Présence sur les réseaux sociaux Sessions d informations sur le projet EVEIL Accès à la formation Diversifier les moyens de communication

20 Pérennité et continuité Le projet se doit d être poursuivit Accroître les apports significatifs et retombées de la prévention Responsabilité des organismes de garder les outils et les projets vivants Implication des partenaires Rôle de la chargée de projet

21 Recommandations Partenariat ou arrimage avec le réseau de la santé et des services sociaux Recrutement Offrir une seconde formation sur l outil Trajectoire Ouvrir sur d autres régions Rencontres annuelles Penser à la continuité du travail assumé présentement dans le cadre de la fonction de chargé de projet Accroître le leadership à l intérieur même des organismes Sources de financement

22 Défis: Conclusion Adaptation des outils, réalités des milieux, user des médias sociaux, appropriation des outils Sert de repère collectif, tangible et significatif Rejoint les partenaires pour la lutte contre l intimidation Concertation, collaboration et partenariat (Apport significatif) Partage de connaissances et acquisition d un langage commun

23 Suite Mise en commun et en œuvre de méthodes et d approches d intervention Travail collectif Inspirant Satisfaction de la mobilisation générée

24 MERCI!

Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire

Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire Le programme de formation et d accompagnement du SEIIM: Adapter les pratiques aux réalités des jeunes nouveaux arrivants et leurs familles

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE Université du Québec à Chicoutimi. Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013

PLAN STRATÉGIQUE Université du Québec à Chicoutimi. Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 Université du Québec à Chicoutimi Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013 Principales dates du processus d élaboration 19 septembre : Régie du recteur : session

Plus en détail

Monique Carrière Ph.D. Université Laval, GRIOSE-SM Chercheuse accompagnatrice du projet

Monique Carrière Ph.D. Université Laval, GRIOSE-SM Chercheuse accompagnatrice du projet Monique Carrière Ph.D. Université Laval, GRIOSE-SM Chercheuse accompagnatrice du projet Avec la collaboration de. Marie-France Lafond, agente de liaison au CSSS de la Vieille-Capitale Geneviève Landry,

Plus en détail

Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile. Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1

Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile. Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1 Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1 Présentateurs Sylvie Girard Spécialiste en activités cliniques,

Plus en détail

Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire. Yvon Boucher David Robitaille

Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire. Yvon Boucher David Robitaille Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire Yvon Boucher David Robitaille Plan Qu est-ce qu un psychiatre répondant? Quels besoins

Plus en détail

Art-Quartier-Communauté

Art-Quartier-Communauté Art-Quartier-Communauté La peinture comme levier de rétablissement Jérôme Chailler, intervenant de quartier CSSS-IUGS Huguette Robidas, animatrice bénévole Objectifs de la présentation Découvrir une approche

Plus en détail

Le Fonds de recherche du Québec Société et culture et l Université Concordia

Le Fonds de recherche du Québec Société et culture et l Université Concordia Le Fonds de recherche du Québec Société et culture et l Université Concordia Partenaires pour la recherche et la formation en sciences sociales et humaines, en arts et en lettres Louise Poissant Directrice

Plus en détail

Une démarche de partenariat pour une réponse collective au phénomène de la prostitution juvénile à Québec

Une démarche de partenariat pour une réponse collective au phénomène de la prostitution juvénile à Québec Une démarche de partenariat pour une réponse collective au phénomène de la prostitution juvénile à Québec Diane Genest, agente de planification, de programmation et de recherche Centre Jeunesse de Québec

Plus en détail

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague printemps 2010 Projets de la deuxième vague printemps 2010 P r o j e t 1 S t a

Plus en détail

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Version modifiée adoptée par le conseil d administration le 13 juin 2012 1. PRÉAMBULE La politique de coopération et de développement international

Plus en détail

Plan d action de la Table jeunes et démocratie municipale Propositions d actions

Plan d action de la Table jeunes et démocratie municipale Propositions d actions Plan d action de la Table jeunes et démocratie municipale 2012 2015 Propositions d actions Mise en contexte : La Table jeunes et démocratie municipale a pour objectif de favoriser la cohésion et la mise

Plus en détail

Évaluation de la mise en œuvre de la Politique de la santé et du bien-être

Évaluation de la mise en œuvre de la Politique de la santé et du bien-être Évaluation de la mise en œuvre de la Politique de la santé et du bien-être 11e colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme Lise Dunnigan (collaboration de Pauline Bégin) Ministère

Plus en détail

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2011-2016 Université du Québec à Rimouski Contexte Le Centre d études universitaires de Rimouski, inauguré en septembre 1969, disposait en 1971 d un personnel de 164 personnes

Plus en détail

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire Présentation au Symposium «Contextes et violences à l él école: quand la recherche côtoie l intervention»

Plus en détail

Objectifs du programme. Sommaire de la présentation. Généraux :

Objectifs du programme. Sommaire de la présentation. Généraux : 201-11-21 Action-Santé : Centre de gestion des maladies chroniques Présentation du programme pour la clientèle diabétique et hypertendue au CSSS Sud-Ouest-Verdun Présenté par : Valérie Sicard, Infirmière

Plus en détail

Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Reconnaissance OPQ : # RA00612-13 SOFÉDUC : 2 unités d éducation continue Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail

L UQO Campus de Saint-Jérôme

L UQO Campus de Saint-Jérôme L UQO Campus de Saint-Jérôme Une réponse aux besoins et aux priorités des Laurentides Notes d une présentation par le recteur Jean Vaillancourt à l occasion du dîner conférence de la Chambre de commerce

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Mettre en relation les demandeurs d emploi suivis par le Plie avec le potentiel d offres des entreprises

FICHE DE POSTE. Mettre en relation les demandeurs d emploi suivis par le Plie avec le potentiel d offres des entreprises Bordeaux, le 29 juin 2015 FICHE DE POSTE Intitulé de poste : Chargé de Relations Entreprises Plie FONCTION Assurer un soutien à la recherche d emploi, repérer les besoins du public et les traduire pour

Plus en détail

FONDS RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITION D UN PROJET RÉGIONAL

FONDS RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITION D UN PROJET RÉGIONAL FONDS RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITION D UN PROJET RÉGIONAL 1 o Un projet doit être déposé par un organisme reconnu régionalement. Exemple : Frigos Pleins, Ressourcerie Bellechasse, APHB, Maison de

Plus en détail

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Présentée et adoptée par les membres du conseil d administration, le 4 juin 2007 Mise à jour adoptée le 27 janvier 2014 Page 2 de 10 TABLE

Plus en détail

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité SYMPOSIUM NATIONAL Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité Montréal Le 24 octobre 2007 Rappel historique Soucieuse de mieux desservir les citoyens et de favoriser

Plus en détail

Offre de services sociaux généraux

Offre de services sociaux généraux Ministère de la Santé et des Services sociaux Offre de services sociaux généraux Orientations relatives aux standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Webinaire - MEESR

Plus en détail

d intensité variable : modèle lavallois Implantation d un d Le 17 mai 2007

d intensité variable : modèle lavallois Implantation d un d Le 17 mai 2007 Services régionaux r de soutien d intensité variable : Implantation d un d modèle lavallois Le 17 mai 2007 Plan de présentation du soutien d intensitd intensité variable à Laval Historique du suivi dans

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes communautaires, culturels et de loisirs et de sports Politique adoptée par la résolution

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes communautaires, culturels et de loisirs et de sports Politique adoptée par la résolution Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes communautaires, culturels et de loisirs et de sports Politique adoptée par la résolution 2015-03- 118 du conseil municipal en date du 2 mars 2015

Plus en détail

Mise en œuvre du Plan stratégique : Résultats pour l année

Mise en œuvre du Plan stratégique : Résultats pour l année 8e Congrès de l ACFAS, Université Concordia Mise en œuvre du Plan stratégique 014-: Résultats pour l année 014-015 Louise Poissant Directrice scientifique Fonds de recherche du Québec Société et culture

Plus en détail

MÉMOIRE SUR L INTIMIDATION RECOMMANDATIONS DU RCJEQ

MÉMOIRE SUR L INTIMIDATION RECOMMANDATIONS DU RCJEQ MÉMOIRE SUR L INTIMIDATION RECOMMANDATIONS DU RCJEQ NOVEMBRE 2014 Table des matières Forum sur l intimidation 2 octobre 2014... 3 Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ)... 3 Les carrefours

Plus en détail

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation Domaine de Formation DF1 : 400 h ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE 1- CONNAISSANCE DU JEUNE ENFANT ET DE SON ENVIRONNEMENT - Développement de la personne tout au long de la vie

Plus en détail

ISACA, 9 février 2016

ISACA, 9 février 2016 ISACA, 9 février 2016 La Stratégie gouvernementale en TI UNE NOUVELLE VISION QUI PERMET : DE REVOIR ET DE RENFORCER LA GOUVERNANCE, DE GÉRER PLUS EFFICACEMENT LES TALENTS, D'ADOPTER DE MEILLEURES PRATIQUES

Plus en détail

VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF)

VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF) VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF) Présentée à la direction générale de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) Octobre 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Énoncé de vision...4

Plus en détail

Des naissances en croissance

Des naissances en croissance Un bébé dans ma vie, un CRP aussi! Des naissances en croissance Présenté par Louise Boucher, Directrice i du Réseau Suzanne Verreault, Directrice d Entre Deux Vagues Centre périnatal 1 Un bébé dans ma

Plus en détail

OFFICE DE L IMMIGRATION DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE Plan de services en français pour l année

OFFICE DE L IMMIGRATION DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE Plan de services en français pour l année OFFICE DE L IMMIGRATION DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE Plan de services en français pour l année 2007-2008 Table des matières Message de la sous-ministre, Rosalind Penfound 3 Services en français actuellement offerts

Plus en détail

Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc.

Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc. Notre mission J me fais une place en garderie a pour mission de soutenir les familles montréalaises vivant avec un enfant âgé de 0-5 ans ayant une déficience motrice, associée ou non à une autre déficience,

Plus en détail

Stratégie de développement des compétences Microprogramme et Compétences en action

Stratégie de développement des compétences Microprogramme et Compétences en action INITIATIVE SUR LE PARTAGE DES CONNAISSANCES ET LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES (IPCDC) Stratégie de développement des compétences Microprogramme et Compétences en action Jean Rochon Mary McCowan Diane

Plus en détail

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE À L'UNITÉ DE SOINS PSYCHIATRIQUES DU CENTRE HOSPITALIER (CH) PIERRE-BOUCHER CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX

Plus en détail

LE PÔLE RÉGIONAL DE FORMATION INTERORDRES EN TOURISME D AVENTURE ET ÉCOTOURISME DU SAGUENAY LAC SAINT JEAN

LE PÔLE RÉGIONAL DE FORMATION INTERORDRES EN TOURISME D AVENTURE ET ÉCOTOURISME DU SAGUENAY LAC SAINT JEAN LE PÔLE RÉGIONAL DE FORMATION INTERORDRES EN TOURISME D AVENTURE ET ÉCOTOURISME DU SAGUENAY LAC SAINT JEAN Une promesse d expériences éducatives interdisciplinaires de haut niveau au service du milieu.

Plus en détail

CLUB DE GOLF ROUGE ET OR OFFRE D EMPLOI

CLUB DE GOLF ROUGE ET OR OFFRE D EMPLOI CLUB DE GOLF ROUGE ET OR OFFRE D EMPLOI 1. IDENTIFICATION Poste Entraîneur-chef. Supérieur immédiat Directeur activités d excellence Collaborateur Représentant désigné du S.A.S. Statut du poste Temps plein

Plus en détail

Les FJR et la lutte contre l intimidation. État des préoccupations régionales concernant la lutte contre l intimidation chez les jeunes

Les FJR et la lutte contre l intimidation. État des préoccupations régionales concernant la lutte contre l intimidation chez les jeunes Les FJR et la lutte contre l intimidation État des préoccupations régionales concernant la lutte contre l intimidation chez les jeunes 1 Table des matières Introduction... 3 Les forums jeunesse régionaux

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

L Appui Côte-Nord Page 1

L Appui Côte-Nord Page 1 Orientations stratégiques Axes de développement Développer des services aux proches aidants d aînés selon les deux niveaux de services 1 er niveau : Service-conseil régional aux proches aidants (ligne

Plus en détail

3. l Humain. 3.2 La relation d aide. 3.1 La société humaine. 3.4 La loi. 3.3 L éducation et les loisirs. Secondaire Collégial Universitaire

3. l Humain. 3.2 La relation d aide. 3.1 La société humaine. 3.4 La loi. 3.3 L éducation et les loisirs. Secondaire Collégial Universitaire 3. l Humain Secondaire Collégial Universitaire 3.2 La relation d aide Technicienne en documentation Anthropologue Photo : Marc Archambault Photo : Services Barbara-Rourke/Adaptation-Réadaptation Photo

Plus en détail

Association des infirmières et infirmiers en périnatalité et en santé des femmes PLAN STRATÉGIQUE DÉFIS, OCCASIONS ET ORIENTATION

Association des infirmières et infirmiers en périnatalité et en santé des femmes PLAN STRATÉGIQUE DÉFIS, OCCASIONS ET ORIENTATION Association des infirmières et infirmiers en périnatalité et en santé des femmes PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018 DÉFIS, OCCASIONS ET ORIENTATION 12 AOÛT 2014 A. INTRODUCTION Établie le 1 er janvier 2011, l

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le conseil d administration le 28 mars 2007 et modifiée le 25 novembre 2015 PRÉAMBULE

Plus en détail

Les CIAS, des appuis majeurs dans des territoires en pleine recomposition

Les CIAS, des appuis majeurs dans des territoires en pleine recomposition Quelques chiffres : CIAS estimés en 2014 Les CIAS, des appuis majeurs dans des territoires en pleine recomposition 18 octobre 2016 Les enjeux de l enquête Un contexte marqué par les incertitudes pour les

Plus en détail

Comment développer des projets de recherche en collaboration avec le Ministère

Comment développer des projets de recherche en collaboration avec le Ministère Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale de la planification, de la performance et de la qualité Comment développer des projets de recherche en collaboration avec le Ministère Manon

Plus en détail

Représentation des parties prenantes au sein des organes de l Instance Centrale de Prévention de la Corruption au Maroc - ICPC

Représentation des parties prenantes au sein des organes de l Instance Centrale de Prévention de la Corruption au Maroc - ICPC Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Conférence internationale sur : «Mettre en place un cadre national d intégrité et de prévention de la corruption : Bonnes pratiques et leçons tirées» Tunis, 13-14

Plus en détail

Danielle Boucher, inf. Ph.D. Yves Gingras, inf. M.Sc. 8/21/2015 1

Danielle Boucher, inf. Ph.D. Yves Gingras, inf. M.Sc. 8/21/2015 1 Les enjeux de la formation pratique en santé communautaire au baccalauréat en sciences infirmières Congrès du SIDIIEF, 4 juin 2015 Danielle Boucher, inf. Ph.D. Yves Gingras, inf. M.Sc. 8/21/2015 1 PLAN

Plus en détail

Conseil fédéral FNEEQ-CSN Printemps 2013

Conseil fédéral FNEEQ-CSN Printemps 2013 Conseil fédéral FNEEQ-CSN Printemps 2013 1 QUELQUES MANCHETTES Malawi Saint-Pétersbourg Hongrie France Canada Québec 2 Un long cheminement En 2005, l égalité juridique des personnes homosexuelles est atteinte

Plus en détail

«Mission Prévention de la délinquance» Bilan Novembre Novembre 2012

«Mission Prévention de la délinquance» Bilan Novembre Novembre 2012 «Mission Prévention de la délinquance» Bilan Novembre 2011 - Novembre 2012 Samir Abdelli Novembre 2012 1. Missions de l Educateur de Prévention de la Délinquance : présence sur le terrain/ accompagnements

Plus en détail

Un nouvel élan pour l emploi!

Un nouvel élan pour l emploi! planification stratégique 2013-2016 Un nouvel élan pour l emploi! Emploi Tourisme Diversification économique Entrepreneuriat VISION Le RDÉE TNL est reconnu par son leadership comme un organisme catalyseur

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté à la Commission permanente. sur le développement économique et urbain et l habitation

MÉMOIRE. présenté à la Commission permanente. sur le développement économique et urbain et l habitation MÉMOIRE présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation dans le cadre de l examen public sur la valorisation du développement économique local à Montréal 24

Plus en détail

POLITIQUE PEDAGOGIQUE

POLITIQUE PEDAGOGIQUE POLITIQUE PEDAGOGIQUE Axe 1 Actions envisagées Définition des Lutte contre l échec scolaire Aide aux devoirs (1/2 par jour, 12h30 à 13h) Pallier l inexistence de travail personnel. Elèves repérés au 3

Plus en détail

Plan d action triennal 2015 à Politique en faveur des aînés de Blainville

Plan d action triennal 2015 à Politique en faveur des aînés de Blainville Plan d action triennal 2015 à 2017 Politique en faveur des aînés de Blainville Vivre dans un chez-soi correspondant à ses besoins en matière d aménagement, de localisation et de sécurité et respectant

Plus en détail

Plan d action axes de travail pour l année

Plan d action axes de travail pour l année Plan d action 2015-2016 6 axes de travail pour l année 1. Entreprendre un processus de reconstruction du système de soutien et d accompagnement à l économie sociale 2. Accroître l accès à une capitalisation

Plus en détail

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBSTACLES ET DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBJECTIF Cette brochure a été conçue pour vous présenter les résultats de notre évaluation des besoins réalisée auprès de jeunes femmes d origine

Plus en détail

Déclic participatif pour spectacles vibrants

Déclic participatif pour spectacles vibrants Déclic participatif pour spectacles vibrants Les spectateurs sont invités à réaliser leur programmation de spectacles sur l outil digital a2pasdelascene.fr En choisissant dans le répertoire d artistes

Plus en détail

FORMATION, ÉDUCATION POPULAIRE

FORMATION, ÉDUCATION POPULAIRE PLAN D ACTIONS 2016-2017 S unir pour agir 1 2 LE GAPHRSM AGIT DANS LES AXES SUIVANTS : VIE ASSOCIATIVE ; DÉFENSE ET PROMOTION DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES ET LEURS FAMILLES ; REPRÉSENTATION; CONCERTATION;

Plus en détail

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE Véronique Wilson, ergothérapeute-hôpital Maisonneuve- Rosemont, candidate

Plus en détail

BILAN DE LA POSTVENTION EN HAUTE-GASPÉSIE

BILAN DE LA POSTVENTION EN HAUTE-GASPÉSIE BILAN DE LA POSTVENTION EN HAUTE-GASPÉSIE Suzanne Gérin-Lajoie Direction de santé publique Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Octobre 2014 PLAN DE LA PRÉSENTATION Les objectifs du bilan La méthodologie L équipe

Plus en détail

MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance

MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance ORGANISATION PHILANTHROPIQUE EN ENTREPRISE Historique du Club dans la communauté L engagement philanthropique

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Municipalité de Deschambault-Grondines Mars 2014 Municipalité de Deschambault-Grondines 120, rue Saint-Joseph Deschambault-Grondines (Québec) G0A 1S0 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Projet de Politique de prévention mémoire présenté dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec

Projet de Politique de prévention mémoire présenté dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec Projet de Politique de prévention mémoire présenté dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec Produit par Québec en Forme Novembre 2015 À PROPOS DE QUÉBEC EN FORME Fondé en 2002, Québec

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2011-2013 Le plan d action à l égard des personnes handicapées est disponible sur le site Internet de l Office

Plus en détail

Politique ministérielle de sécurité civile Santé et Services sociaux. Annick Leblanc et Josianne Cantin Ministère de la Santé et des Services sociaux

Politique ministérielle de sécurité civile Santé et Services sociaux. Annick Leblanc et Josianne Cantin Ministère de la Santé et des Services sociaux Politique ministérielle de sécurité civile Santé et Services sociaux Annick Leblanc et Josianne Cantin Ministère de la Santé et des Services sociaux Organisation du réseau de la santé et des services sociaux

Plus en détail

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Colloque «Un hôpital accueillant pour les personnes âgées» 1er et 2 mai 2008 Par Dr Odette Roy, Ph.D. Michel Bourbeau, M.D. Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

Convergence entre approche participative et gestion par résultats :

Convergence entre approche participative et gestion par résultats : Convergence entre approche participative et gestion par résultats : Expériences vécues en santé, services sociaux et en développement économique Atelier présenté au Colloque SQÉP 2001 par Andrée Fafard

Plus en détail

Programme d apprentissage expérientiel par l intervention communautaire (PAEIC) Soutenir les communautés rurales

Programme d apprentissage expérientiel par l intervention communautaire (PAEIC)  Soutenir les communautés rurales Programme d apprentissage expérientiel par l intervention communautaire (PAEIC) www.usherbrooke.ca/paeic Soutenir les communautés rurales Objectifs de la présentation Plan de la présentation Introduire

Plus en détail

Plan stratégique Conseil du statut de la femme

Plan stratégique Conseil du statut de la femme Plan stratégique 2007-2012 Conseil du statut de la femme Plan stratégique 2007-2012 Conseil du statut de la femme Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007 ISBN : 978-2-550-51600-2

Plus en détail

Vers une administration publique du savoir en santé et services sociaux

Vers une administration publique du savoir en santé et services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale de la planification, de la performance et de la qualité Vers une administration publique du savoir en santé et services sociaux Luc Castonguay

Plus en détail

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE SOMMAIRE POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE RAPPORT À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

Plus en détail

Une approche concertée de l encadrement des étudiants en difficulté ou potentiellement en difficulté

Une approche concertée de l encadrement des étudiants en difficulté ou potentiellement en difficulté Une approche concertée de l encadrement des étudiants en difficulté ou potentiellement en difficulté Pour une vision programme de l encadrement des étudiants Richard Moisan Conseiller pédagogique Cégep

Plus en détail

Bibliothèque & illettrisme en Auvergne. recueil de bonnes pratiques # boîte à outils coréalisée par :

Bibliothèque & illettrisme en Auvergne. recueil de bonnes pratiques # boîte à outils coréalisée par : Bibliothèque & illettrisme en Auvergne recueil de bonnes pratiques # 2012 boîte à outils coréalisée par : Point de départ Volonté partagée par le Centre ressources illettrisme Auvergne et LE TRANSFO d

Plus en détail

La création de conditions favorables à la responsabilisation du personnel en regard de leur santé L acquisition de saines habitudes de vie

La création de conditions favorables à la responsabilisation du personnel en regard de leur santé L acquisition de saines habitudes de vie Entreprise en santé: L expérience du Centre jeunesse Chaudière-Appalaches Présenté aux journées annuelles de santé publique Par Patrick Simard Directeur des services professionnels et ressources humaines

Plus en détail

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Rédaction

Plus en détail

Ministère du Tourisme

Ministère du Tourisme Ministère du Tourisme Symposium international sur le développement nordique Stratégie touristique québécoise au nord du 49 e parallèle - cultures et espaces à découvrir 25 février 2015 Éléments de la présentation

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Concilier santé sexuelle et réussite éducative: l ultime défi de l éducation à la sexualité à l école Joanne Otis, chercheure principale Louise Gaudreau, co-chercheure principale Francine Duquet, co-chercheure

Plus en détail

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire Chantal Vandoorne APES-ULg Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Plan L APES-Ulg, entre promotion de

Plus en détail

Gangs, violence, jeunesse et controverse

Gangs, violence, jeunesse et controverse Gangs, violence, jeunesse et controverse 11 es journées annuelles de santé publique Agir ensemble, une condition d insertion des jeunes en difficulté Sylvie Hamel, Ph.D. Professeure, département de psychoéducation

Plus en détail

Projet d Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) Séminaire sur les audits de Sécurité Bruxelles, Mars 2008

Projet d Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) Séminaire sur les audits de Sécurité Bruxelles, Mars 2008 Projet d Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) Séminaire sur les audits de Sécurité Bruxelles, 27-28 Mars 2008 Agnès Gnammon-Adiko Coordonnatrice Nationale PLAN DE L EXPOSE I. Le cadre d exécution du PASU

Plus en détail

LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011

LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011 Fiche technique LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011 TRAVAILLEURS SOCIAUX 1. ELEMENTS DE DEFINITION A. L individu est acteur dans la communauté : ACTEUR : L habitant

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Statut : Titre du supérieur immédiat : de programmation et de recherche - DSC Temps complet Directrice ou directeur des services à la clientèle Direction

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBJECTIFS AXE : ÉVALUTION ET

RÉSUMÉ DES OBJECTIFS AXE : ÉVALUTION ET RÉSUMÉ DES OBJECTIFS ORIENTATION Une communauté énergique par l emploi et l économie, résolue à favoriser l équité et l accessibilité au marché du travail, à l éducation et à la formation continue afin

Plus en détail

Mélanie Lafrance Conseillère en ressources humaines Tél. : Courriel :

Mélanie Lafrance Conseillère en ressources humaines Tél. : Courriel : OFFRE D EMPLOI POSTE STATUT DURÉE ORTHOPHONISTE Temps complet 3 mois LIEU DE TRAVAIL PERSONNE RESSOURCE Gatineau, Qc (Région de l Outaouais) Mélanie Lafrance Conseillère en ressources humaines Tél. : 819-771-0830

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES 2016-2017 LES RENCONTRES Quelques statistiques Le nombre de rencontres tenues Participation moyenne

Plus en détail

L École d hiver de l Institut du Nouveau Monde Une école d éducation à la citoyenneté pour les jeunes!

L École d hiver de l Institut du Nouveau Monde Une école d éducation à la citoyenneté pour les jeunes! L École d hiver de l Institut du Nouveau Monde Une école d éducation à la citoyenneté pour les jeunes! L École d hiver de l INM : un univers citoyen, participatif où s entremêlent discussions passionnées,

Plus en détail

Territorialisation des systèmes alimentaires: Nourrir les politiques autrement

Territorialisation des systèmes alimentaires: Nourrir les politiques autrement Cette présentation a été effectuée le 21 novembre 2016, au cours de la journée «La santé dans toutes les politiques au Québec : vers la mise en œuvre de la Politique gouvernementale de prévention en santé»

Plus en détail

DES PERSONNES IMMIGRANTES ET POUR APPUYER LES ENTREPRISES QUI LES EMBAUCHENT

DES PERSONNES IMMIGRANTES ET POUR APPUYER LES ENTREPRISES QUI LES EMBAUCHENT ACTIONS PARTICULIÈRES D EMPLOI-QUÉBEC ET DE SES PARTENAIRES POUR MIEUX SOUTENIR L INTÉGRATION À L EMPLOI DES PERSONNES IMMIGRANTES ET POUR APPUYER LES ENTREPRISES QUI LES EMBAUCHENT Cette partie décrit

Plus en détail

Ministère du Conseil exécutif

Ministère du Conseil exécutif Plan stratégique 2015 2017 Ministère du Conseil exécutif Une équipe forte de son savoirfaire et engagée dans l efficacité et la cohérence de l action gouvernementale, pour une société prospère et équitable

Plus en détail

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N Soins infirmiers en santé mentale jeunesse Présentation du guichet d accès SMJ Elvira Gallant inf.b.sc. 8 Mai 2008 1 Plan de la présentation 1. Plan d action

Plus en détail

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2016 2017 Ce plan d action permet d officialiser l engagement de l Office des professions du Québec à l égard des personnes handicapées en ce qui

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire 2015-2016 Rappel des défis et des objectifs priorisés pour l année scolaire

Plus en détail

Dialogue social national tripartite

Dialogue social national tripartite Dialogue social national tripartite Qu est-ce que le TRIPARTISME ET LE DIALOGUE SOCIAL? À quoi cela SERT-IL? Comment l AMÉLIORER? DEFINITION Selon la définition opérationnelle assez large employée par

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

Équipe locale : Personnel de l école Saint-Louis-de-Gonzague

Équipe locale : Personnel de l école Saint-Louis-de-Gonzague ÉCOLE SAINT-LOUIS-DE-GONZAGUE ÉCOLE SAINT-LOUIS-DE-GONZAGUE ANNÉE SCOLAIRE 2007-2012 PLAN DE RÉUSSITE EN LIEN AVEC LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 mai 2008 ÉQUIPE DE RÉALISATION Équipe locale : France Côté

Plus en détail

Mesure Connaître pour accompagner (CPA +) Dépistage et ajustement rapides relié à la pédagogie de 1 re session

Mesure Connaître pour accompagner (CPA +) Dépistage et ajustement rapides relié à la pédagogie de 1 re session Mesure Connaître pour accompagner (CPA +) Dépistage et ajustement rapides relié à la pédagogie de 1 re session Plan de la présentation 1. Origine, objectifs de la mesure et actualisation vers CPA+ 2. Précision

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION STRATÉGIQUE FORMATION COMPÉTENCE GRH EMPLOI MISSION Le Comité sectoriel agit sur le développement de la main-d œuvre et de l emploi dans les secteurs des portes et fenêtres, du meuble et

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF

PROJET ÉDUCATIF 2120, rue Curé-Lacroix Québec (Québec) G2B 1S1 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 TABLE DES MATIÈRES Message de la direction 3 Présentation de l organisation: Vision, Mission, Valeurs. 4 Portrait de l organisation...

Plus en détail

ANNEXE 2011-CA R5848 A

ANNEXE 2011-CA R5848 A ANNEXE 2011-CA551-18-R5848 A UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Politique de développement durable Politique adoptée par le conseil d administration à sa réunion du 7 février 2011 Table des matières

Plus en détail