UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2"

Transcription

1 1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérque Elémentare FchedeTDno2 1 Que peut-on dre d une méthode tératve dont la matrce a un rayon spectral nul? 2 Etuder les méthodes de Jacob et Gauss-Sedel pour les systèmes Ax b dans le cas des matrces A suvantes A , A et A 3 1 a a a 1 a où a R a a 1 3 Montrer que la méthode de Gauss-Sedel est convergente dans le cas d un système lnéare Ax b avec A une matrce à dagonale strctement domnante 4 Sot x et y dans R n et A, B dans M n (R), onpose: sx (x 1,,x n ) T, y (y 1,,y n ) T, x y s et seulement s x y pour tout 1,,n,et,sA (a,j ), B (b,j ), A B s et seulement s a,j b,j pour tout tout j On pose auss x ( x 1,, x n ) T, A ( a,j ) On dra que A est postve s 0 A (e a,j 0 pour tout, toutj) (a) Montrer que s x y et A 0, alorsax Ay (b) Sot B 0 Montrer que s ρ(b) < 1, (I B) 1 exste et est postve Récproquement, en consdérant une valeur propre λ quelconque de B, prouverques(i B) 1 0 alors ρ(b) < 1 Soent A, B, C dans M n (R) On dt que A B C est un éclatement réguler de A s C 0 et s B est nversble avec B 1 0 (c) On suppose A nversble, A 1 0 et A B C un éclatement réguler On pose H B 1 C En utlsant les relatons (I + H + + H m )(I H) I H m+1 et B 1 (I H)A 1,prouverque O (I + H + + H m )B 1 (I H m+1 )A 1 A 1 pour tout enter m 0 En dédure que ρ(b 1 C) < 1, pus que les tératons x k+1 B 1 Cx k + B 1 b convergent vers A 1 b pour tout chox de x 0 (d) Sot A nversble telle que A 1 0 et a,j 0 dès que 6 j Montrer que la méthode de Gauss- Sedel pour résoudre le système Ax b converge (on vérfera tout d abord que a, > 0 pour tout 1,n) 5 (a) Soent α et β deux réels, on consdère la matrce n n (pour n 2) A(α, β) (a j ) défne par {1, 2,,n} j {1, 2,,n} ½ aj α a β s 6 j snon On note I la matrce dentté d ordre n Montrer que le détermnant de A(α, β) est égal à (α, β) (β +(n 1)α)(β α) n 1 Donner l expresson du polynôme caractérstque de A(α, β) que l on notera P (α,β) (λ) (b) On suppose dans tout le reste de l exercce que A(α, β) est nversble Résoudre le système A(α, β)x b dans les deux cas suvants: toutes les composantes de b valent 1 b est un vecteur quelconque (c) On suppose que β 6 0et on applque la méthode de Jacob au système A(α, β)x b

2 2 Calculer la matrce d tératon B J ntervenant dans la méthode de Jacob Quel est le rayon spectral de B J? Donner une condton nécessare et suffsante sur la matrce A(α, β) pour que la méthode de Jacob converge v Montrer que s la méthode de Jacob converge, alors celle de Gauss-Sedel converge auss 6 Sot A M n (R) unematrcesymétrquedéfne postve dont les valeurs propres sont notées 0 < λ 1 λ 2 λ n On consdère l applcaton J de R n dans R défne par J (v) 1 2 vt Av b T v où b est un vecteur fxé On note x l unque soluton du système lnéare Ax b (a) Montrer que nf J (v) J (x) v Rn Quelles condtons dovent satsfare M et sa transposée pour que ce résultat reste valable lorqu on ne suppose plus la matrce symétrque défne postve (b) On consdère la méthode tératve suvante pour la résoluton du système lnéare Ax b: x k+1 x k ω (Ax k b) x 0 η R où ω est un paramètre strctement postf Cette méthode est-elle adaptée au problème? Donner une condton nécessare et suffsante pour que la méthode sot convergente Montrer que l on peut chosr un ω optmal, pour lequel on donnera une majoraton de l erreur kx x k k 2 7 Sot A M n (R) une matrce symétrque défne postve de la forme A I L U où L est une matrce trangulare nféreure à dagonale nulle (et U T L) Pour b donné dans R n, on cherche à résoudre Ax b à l ade de la méthode tératve suvante, x (0) étant donné dans R n, (a) Mettre la méthode précédente sous la forme (I L) x (k+ 1 2) Ux (k) + b (I U) x (k+1) Lx (k+ 1 2) + b x (k+1) B d x (k) + c et explcter B d et c (b) On pose B (I L)(I U) et C LU Démontrer que A B C est un éclatement P-réguler de A (c) En dédure que la méthode présentée est convergente 8 Soent A 1 et A 2 deux matrces défnes postves de M n (R) e Pour b donné, on veut résoudre le système (a) Montrer que (1) admet une soluton unque x T A 1 x>0 et x T A 2 x>0 pour tout x 6 0 R n (A 1 + A 2 ) x b (1)

3 3 (b) Sot (r k ) k N une sute de nombres rééls postfs On consdère la méthode tératve suvante, x (0) étant donné dans R n (A 1 + r k I) x (k+ 1 2) (rk I A 2 ) x (k) + b (2) (A 2 + r k I) x (k+1) (r k I A 1 ) x (k+ 1 2) + b (3) On pose ε k x (k) x Montrer que l on a k 1 Y ε k T (r j ) ε 0 (4) où T (r j ) est une matrce à détermner (c) On suppose mantenant que k, r k r On pose Trouver une relaton entre (T (r)) k et Montrer que j0 et (r) (A 2 + ri) T (r)(a 2 + ri) 1 ³ k T e (r) et (r) (ri A 1 )(ri + A 1 ) 1 (ri A 2 )(ri + A 2 ) 1 (5) Montrer que ³ ρ T e (r) ρ (T (r)) (6) (d) On suppose que les matrces A 1 et A 2 sont symétrques et on note λ (1) et λ (2) leurs valeurs propres respectves Détermner les valeurs propres de (ri A 1 )(ri + A 1 ) 1 Montrer que l on a r λ (1) ρ (T (r)) max 1,,n r + λ (1) max r λ (2) 1,,n r + λ (2) < 1 (7) En dédure un chox optmum du paramètre r 9 Exercce corrgé Sot A une matrce symétrque défne postve de dmenson n Nous allons nous ntéresser à la dagonalsaton de A par la méthode de Gauss (a) Montrer que le pvot maxmal β def max 1,j n A j est nécessarement sur la dagonale et qu l correspond à une composante postve, e β max 1 n (A ) (b) Sot P la matrce de permutaton qu amène le pvot maxmal en 1ère lgne et 1ère colonne, e µ β b PAP T T b B où b R n 1 et B M n 1 (R) Montrer qu une tératon de Gauss revent à fare le calcul suvant µ µ µ µ β β b T 1 l T 0 M l I b B 0 I où l est un vecteur de dmenson n 1 que l on determnera Exprmer M en foncton de B et de β (c) Montrer que M est symétrque défne postve

4 4 (d) En dédure que max M j β 1,j n (e) En conclure que dans la méthode de Gauss de dagonalsaton d une matrce symétrque défne postve, la sute des pvots est décrossante mnorée par 0 (f) Quel est l ntérêt de permutter lgnes et colonnes et quel type de décomposton de A obtent-on s on s nterdt toute permutaton Correcton (a) Supposons qu l sot en dehors de la dagonale, par exemple égal à A j A j εa j, (e εe j ) T A (e εe j ) A εa j εa j + A jj (A A j )+(A jj A j ) < 0 ce qu est une contradcton avec A symétrque défne postve Le pvot est sur la dagonale et correspond évdemment avec un coeffcent postf pusque A e T Ae > 0 Une tératon de Gauss consste à fare apparatre des 0 sur la 1ère lgne et la 1ère colonne en dehors de la dagonale Fare apparatre des 0 sur la premère lgne revent à retrancher à chacune des colonnes 2 à n la premère colonne multplée par un facteur adéquat, ce qu se tradut matrcellement par une multplcaton à drote, e c 11 c 12 c 1n 1 c 12 /c 11 c 1n /c 11 c c 21 c 22 c 2n c 21 ec 22 ec 2n c n1 c n2 c nn c n1 ec n2 ec nn et on fat apparatre de même des 0 sur la premère colonne en multplant à gauche S on effectuelecalculblocparbloc: µ µ µ µ µ 1 0 β b T 1 l T 1 0 β βl T + b T l I b B 0 I l I b bl T + B µ β βl T + b T βl + b βll T + lb T + bl T + B et donc βl + b 0donne l 1 β b Il vent du calcul précédent, en remplaçant l par son expresson en foncton de β et de b M B + β µ 1β µ b 1β bt 1 β bbt + b µ 1β bt sot M B 1 β bbt µ 0 (b) Sot ξ R n 1 non nul et vérfons que ξ T Mξ > 0 Onformex ξ et: µ β 0 ξ T Mξ x T x x 0 M LPAP T L T x P T L T x T A P T L T x > 0 µ 1 0 en notant L, et cec car A est symétrque défne postve et P l I L T x 6 0pusque P et L sont nversbles et x 6 0 (c) D après la premère queston, M étant symétrque défne postve, max j M kk 1,j n pour un certan k entre 1 et n 1 Mas 0 <M kk e T k Me k e T k Be k 1 e T β k b b T e k Bkk 1 β b2 k B kk β pusque β est le pvot maxmal de PAP T

5 5 (d) Ce que l on vent de fare est la premère étape d une récurrence, fasant ntervenr des matrces symétrques défnes postves de dmensons n, n 1, ; 1 et on a vu que le pvot de la matrce de dmenson n k est plus pett ou égal à celu de la matrce de dmenson n k +1,ettoujours postf pusque les matrces sont symétrques défnes postves, d où la concluson (e) L ntérêt de permutter lgnes et colonnes est evdemment numérque car cela permet de chosr a tout momentlepvotleplusgrandetdoncdemnmserl effet des erreurs de calcul S on s nterdt ce type de permutaton, on vot qu à chaque étape, on multple A à gauche par une matrce trangulare nféreure et à drote par sa transposée donc on aura à la fn delarécurrence D LAL T où L est trangulare nféreure et D dagonnale, sot encore, en posant L L 1 A LDL T et donc L et DL T est la décomposton LU de A et L D et DL T est sa décomposton de Cholesky 10 Thème d étude L ensemble des résultats suvants consttue le théorème de Perron-Frobénus Une matrce A est dte décomposable s par défnton l exste une matrce de permutaton P telle que µ B C PAP 1 0 D où B et D sont des matrces carrées de dmenson non nulle Dans le cas contrare, A est dte ndécomposable Pour toute matrces ou vecteurs A et B, on notera A B (resp >, <, ) s tous les coeffcents de la matrce ou du vecteur A sont (resp >, <, ) à ceux de B (a) Sot A 0 une matrce de dmenson n On note G le graphe de sommets {1, 2,,n} et dont les arcs orentés sont les couples (, j) tels que a j > 0 Montrer qu l exste un chemn de longueur l relant 0 à j 0 s et seulement s le coeffcent a (l) j de Al est > 0 (b) Sot A 0 une matrce ndécomposable de dmenson n Dédure de (a) que (I + A) n 1 > 0 (c) Posons r x mn 1,,n (P n j1 a ) jx j x et r sup{r x ; x 0,x6 0} Montrer que r est valeur propre de A Montrer qu l lu correspond un vecteur propre u>0 (d) Montrer que le rayon spectral de A est r (e) Montrer que s A B et A 6 B alors ρ (A) < ρ (B) (f) Montrer que ρ (A) est la seule valeur propre ayant un vecteur propre 0 (g) Montrer que ρ (A) est une valeur propre smple de A (h) Sot A une matrce postve Montrer que ρ (A) est valeur propre de A et qu l lu corespond un vecteur propre u 0

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire UE MAT234 Notes de cours sur l algèbre lnéare Matrces - Systèmes lnéares - Détermnants - Dagonalsaton Dans tout ce document, K désgne ndfféremment le corps des nombres réels IR, ou celu des nombres complexes

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS 1. Introducton La factorsaton est l un des ponts où l analoge entre nombres enters et polynômes se rompt. Par exemple, en caractérstque nulle, on peut trouver

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

arxiv:math/ v1 [math.ra] 9 Aug 2002

arxiv:math/ v1 [math.ra] 9 Aug 2002 arxv:math/874v [mathra] 9 Aug Matrces autosmlares Roland Bacher November 8, 3 Résumé: Cette note ntrodut une classe de matrces dont les détermnants sont facles à calculer L exemple le plus frappant est

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

Clôture transitive (accessibilité) Clôture transitive des graphes. Clôture par produits. Représentations matricielles

Clôture transitive (accessibilité) Clôture transitive des graphes. Clôture par produits. Représentations matricielles Clôture transtve (accessblté) Problème G = (S, A) graphe (orenté) Calculer H = (S, B) où B est la clôture réflexve et transtve de A. Clôture transtve des graphes et tous les plus courts chemns Note : (s,t)

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent CHAPITRE V Formes dfférentelles sur les varétés I. Espace tangent Sot M une varété dfférentable de dmenson n et U = (U, ϕ ) I un atlas de M. On note par ϕ j := ϕ ϕ 1 j le dfféomorphsme entre les ouverts

Plus en détail

-1-1. Consigne de tension A = 1 A = A = 0,476. Puis, on effectue la somme des tracés des gains en db et la somme des phases.

-1-1. Consigne de tension A = 1 A = A = 0,476. Puis, on effectue la somme des tracés des gains en db et la somme des phases. Exercce 5 ASSERVISSEMENT DE VITESSE CORRECTION AVEC UN P.I.D. -Détermner K 3 K = 3 t mn K = 5 t mn V 6 V - Détermner les transmttances G, T,et A, avec C(p) =, sachant que le gan en boucle ouverte est égal

Plus en détail

Sujet de révision n 1

Sujet de révision n 1 4 ème année Secton : Scences Sujet de révson n 1 Ma 010 A. LAATAOUI Thèmes abordés : Complexes ; Probabltés ; Géométre dans l espace ; oncton exponentelle et lecture graphque. Exercce n 1 Sot θ un réel

Plus en détail

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité École Normale Supéreure 1ère année Année 2015-2016 Algèbre 1 TD6 : groupe lnéare, homographes, smplcté Exercces : à préparer à la mason avant le TD, seront corrgés en début de TD. Exercces : seront tratés

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1 1 ère S1 Contrôle du lund 19 novembre 01 (45 mnutes) Compléter le tableau c-dessous donnant la dstrbuton de fréquences pour cet échantllon (calculs au broullon, fréquences sous forme décmale) : Prénom

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

Polynômes bis. Marc SAGE. 18 décembre Continuité des racines 3. 4 Une fonction polynomiale en ses variables est polynomiale 4

Polynômes bis. Marc SAGE. 18 décembre Continuité des racines 3. 4 Une fonction polynomiale en ses variables est polynomiale 4 Polynômes bs Marc SAGE 8 décembre 25 Table des matères Sur la nullté des polynômes à n ndétermnées 2 2 Une foncton localement polynomale est un polynôme 2 3 Contnuté des racnes 3 4 Une foncton polynomale

Plus en détail

II MOMENTS - TORSEURS

II MOMENTS - TORSEURS II OENTS - TORSEURS Le torseur est l'outl prvlégé de la mécanque. Il sert à représenter le mouvement d'un solde, à caractérser une acton mécanque et à formuler le PFD (prncpe fondamental de la dynamque),

Plus en détail

Détermination de la viscosité d une huile moteur

Détermination de la viscosité d une huile moteur P a g e 1 TS Chme Détermnaton de la vscosté d une hule moteur Exercce résolu Enoncé Dans les moteurs à combuston, on mnmse les frottements entre les pèces mécanques en utlsant des hules afn d'obtenr un

Plus en détail

Propriétés d une matrice stochastique précisées par son algèbre

Propriétés d une matrice stochastique précisées par son algèbre Proprétés d une matrce stochastque précsées par son algèbre J. Parzet 15 anver 2013 Une matrce stochastque est une matrce carrée réelle, à coeffcents postfs dont la somme des termes de toute lgne vaut

Plus en détail

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu Méthodes d étude des crcuts lnéares en régme contnu Cadre d étude : n réseau électrque (ensemble de dpôles électrocnétques relés par des conducteurs flformes de résstance néglgeable) consttue un crcut

Plus en détail

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d etour au menu éseaux lnéares Défntons Un réseau électrque lnéare est un ensemble de dpôles lnéares, relés par des conducteurs de résstance néglgeable. On suppose que le réseau content au mons un générateur.

Plus en détail

. On considère les points A, B, C et D, d affixes respectives a, b, c et d :

. On considère les points A, B, C et D, d affixes respectives a, b, c et d : Nombres complexes Exercces corrgés s vous ave des remarques contacte mo EXERCICE Cet exercce comporte quatre affrmatons repérées par les lettres a, b, c et d Vous deve ndquer pour chacune de ces affrmatons,

Plus en détail

Équations et racines

Équations et racines CHAPITRE III Équatons et racnes III.1. Quadratques et cubques Équatons quadratques. On dspose de formules pour la résoluton des équatons quadratques (c est à dre du second degré). En fat, la résoluton

Plus en détail

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes IUT ORSAY Mesures Physques Intégrales trples Calcul de volumes et d hyper-volumes Cours du ème semestre A. omane «cubable» On dt qu un domane est cubable quand son volume peut être approché par une subdvson

Plus en détail

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin)

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin) Chap. C1 : structure et arthmétque dans Z (fn) The aftermath of Gauss... or the math after Gauss (P. Rbenbom, My Number My frends). V Nombres premers 1) Proprétés élémentares a) Défnton : () Termnologe

Plus en détail

Utilisation du solveur d Excel

Utilisation du solveur d Excel Cycle ICM : 1A Pôle nformatque Cours applcatons nformatques Auteur : Bertrand Jullen 22/12/04 Utlsaton du solveur d Excel Le but de ce TP est de famlarser les élèves avec la foncton Solveur d Excel, dans

Plus en détail

Les transformations élémentaires

Les transformations élémentaires Les transformatons élémentares ransformatons Utlsatons : Déplacement d'un objet dans une scène Déplacement d'un observateur par rapport a une scène éplcaton d'un motf ou d'un objet Déformaton d'un objet

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

Circuits en courant continu

Circuits en courant continu Crcuts en courant contnu xercce On consdère les tros montages suvants : montage montage montage ) Montrer que le premer montage équvaut à une résstance unque eq telle que : + eq ) Montrer que le deuxème

Plus en détail

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu Étude des crcuts lnéares en régme contnu PS 2016 2017 Objet du chaptre : donner des outls pour détermner l état électrque d un crcut : potentels des dfférents nœuds par rapport à un nœud chos comme référence

Plus en détail

REPERAGE DANS LE PLAN

REPERAGE DANS LE PLAN REPERGE DNS LE PLN I. Repère du plan 1. Repère et coordonnées Tros ponts dstncts deux à deux, I et J du plan forment un repère, que l on peut noter (, I, J). L orgne et les untés I et J permettent de graduer

Plus en détail

Texte Urnes et particules

Texte Urnes et particules Unverstés Rennes I Épreuve de modélsaton - Agrégaton Externe de Mathématques 2009. Page n 1. Texte Urnes et partcules À la fn du 19 ème sècle et au début du suvant, la tempête fat rage autour de la théore

Plus en détail

et h l homothétie de centre Ω et de rapport.

et h l homothétie de centre Ω et de rapport. Termnale S Nombres Exercces Dvers,QCM, France 00 Qcm, Polynése rempl 005 QCM, N Calédone nov 007 4 QCM d après des sujets de concours GEIPI 5 Basque, ntlles 007 4 6 Basque, ntlles 006 5 7 nd degré et barycentre,

Plus en détail

Matrices. 3 Matrice d une application linéaire. On fixe pour tout le chapitre un corps K.

Matrices. 3 Matrice d une application linéaire. On fixe pour tout le chapitre un corps K. Unversté Claude Bernard Lyon 1 L1 de Mathématques : Math. II Algèbre (cursus PMI Année 2014 2015 Matrces I On fxe pour tout le chaptre un corps K. Matrce d une applcaton lnéare 1 L espace des matrces [...]

Plus en détail

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal».

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal». «Toute théore n est bonne qu à condton de s en servr pour passer outre». ndré Gde n «Journal». Résumé L usage des los de Krchhoff permet de toujours trouver les tensons et courants dans un réseau électrque

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève Mathématques B30 Les nombres complexes Module de l élève 00 Mathématques B30 Les nombres complexes 10 y axe magnare Module de l élève 4+6 x -10 10 axe réel --4 Bureau de la mnorté de langue offcelle 00-10

Plus en détail

Dipôle RC : Exercices

Dipôle RC : Exercices Dpôle : xercces xercces 1 : QM Un condensateur est placé dans un crcut. Le schéma ndque les conventons adoptées. hosr dans chacune des phrases suvantes, la proposton exacte. On donne q A = q 1. la tenson

Plus en détail

b) Homothéties Définition : Soir u P On appelle translation de vecteur u l'application : t u P P telle que MM '= u. M M '

b) Homothéties Définition : Soir u P On appelle translation de vecteur u l'application : t u P P telle que MM '= u. M M ' Exposé 27 : homothétes et translatons ; transformaton vectorelle assocée. Invarants élémentares : effets sur les dstances, les drectons, l'algnement... Applcatons à l'acton sur les confguratons usuelles

Plus en détail

Chapitre 1: Les choix du consommateur Chapitre 4 du livre de Perloff

Chapitre 1: Les choix du consommateur Chapitre 4 du livre de Perloff Chaptre : Les chox du consommateur Chaptre 4 du lvre de Perloff. La contrante budgétare (CB. Introducton. L ensemble budgétare.3 Le taux margnal de transformaton (TMT du consommateur.4 Effets de changements

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008 Corrgé de l épreuve d Optque / BTSOL 2008 J.Hormère (4 ma 2008) Important Ce corrgé n a pas de valeur offcelle et n est donné qu à ttre nformatf par Acuté, sous la responsablté de son auteur. Optque géométrque

Plus en détail

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B 1 ère S1 ontrôle du mard 1 janver 01 ( heures 0) Le barème est donné sur 0. Parte B Pour la fabrcaton d un lvre, un mprmeur dot respecter sur chaque page des marges de cm à drote et à gauche, cm en haut

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Bblothèque d exercces Énoncés L Feulle n 8 Fractons ratonnelles Exercce Décomposer + 4 Décomposer + + + Décomposer + + + 4 Décomposer 4 + + 5 Décomposer 4 6 Décomposer 5 + 4 + 7 Décomposer 5 + 4 + ( )

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

L ANOVA (complements)

L ANOVA (complements) L ANOVA (complements) On utlse le t de Student pour comparer deux moyennes. Cependant s on veut comparer tros moyennes ou plus l devent nécessare d utlser l Analyse de Varance smple ou l ANOVA 1. L applcaton

Plus en détail

Université Paris-Nord Année Corrigé de l examen partiel d Analyse Numérique du mardi 10 novembre 2009

Université Paris-Nord Année Corrigé de l examen partiel d Analyse Numérique du mardi 10 novembre 2009 Université Paris-Nord nnée 29-2 Institut Galilée Licence de Mathématiques - L3 Département de Mathématiques C. Basdevant - F. Cuvelier Corrigé de l examen partiel d nalyse Numérique du mardi novembre 29

Plus en détail

Un condensateur est un dipôle, constitué de deux armatures conductrices en regard séparées par une mince couche isolante appelée diélectrique.

Un condensateur est un dipôle, constitué de deux armatures conductrices en regard séparées par une mince couche isolante appelée diélectrique. Fche élève 4 èmes Math -Sc.exp- sc.tech- sc.inf I / Descrpton: Le condensateur Lycée Soukrne Teboulba Prof : EN HL JWHE ) Schéma de prncpe d un condensateur : Délectrque ( mca, paper hulé...) ) Défnton

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 1 er centre de formaton comptable va Internet. Les corrgés des examens DPECF - DECF 2004 48h après l examen sur www.comptala.com L école en lgne qu en fat + pour votre réusste Préparaton aux DPECF et DECF

Plus en détail

LES AMPLIFICATEURS LINÉAIRES INTÉGRÉS : a.l.i

LES AMPLIFICATEURS LINÉAIRES INTÉGRÉS : a.l.i LE AMPLIFICATEU LINÉAIE INTÉGÉ : a.l. A Mse en stuaton : Présentaton du système : ystème de tr ac almentaton et déchargement automatque des postes de destnaton ( vor lvre de cours page ) B appels : éalser

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

TD ARQS. Modèle de pile. Capteur de déformation R R R R R R R R R R 1 J J 2 R R R R

TD ARQS. Modèle de pile. Capteur de déformation R R R R R R R R R R 1 J J 2 R R R R TD RQS Modèle de ple n générateur présente une dfférence de potentel de 22V quand l est traversé par une ntensté du courant de 2. La dfférence de potentel monte à 30V lorsque l ntensté du courant descend

Plus en détail

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force e B et C 6 Traval et pussance d une orce 56 Mécanque : dynamque Les eets des orces et les modcatons mécanques des systèmes sont souvent décrts à l ade du concept de l énerge mécanque. Or, les transmssons

Plus en détail

Enseignant : Félix MORA-CAMINO Rédacteur : Cédric LE GALLO

Enseignant : Félix MORA-CAMINO Rédacteur : Cédric LE GALLO CNAM COURS 86 B Modélsaton Optmsaton Complexté Algorthmes A.D. - Ensegnant : Félx MORA-CAMINO Rédacteur : Cédrc LE GALLO 9 SOMMAIRE. RAPPELS SUR LA THEORIE DES GRAPHES... 6.. Défntons d un graphe...6 Graphe

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les limites (3)

1 ère S Exercices sur les limites (3) ère S Exercces sur les lmtes () n donne c-dessous la courbe représentatve d une oncton déne sur l ntervalle ]0 ; + [ Dre s : - l axe des ordonnées semble asymptote à la courbe ; - la drote semble asymptote

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

ASI 3. Méthodes numériques pour l ingénieur. Interpolation f(x)

ASI 3. Méthodes numériques pour l ingénieur. Interpolation f(x) ASI 3 Métodes nuérques pour l ngéneur Interpolaton f Approaton de fonctons Sot une foncton f nconnue eplcteent connue seuleent en certans ponts, n ou évaluable par un calcul coûteu. rncpe : représenter

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

Matrices symétriques réelles. Exercice 2 Le produit de deux matrices symétriques réelles est-il symétrique? R n = ker (u) Im (u)

Matrices symétriques réelles. Exercice 2 Le produit de deux matrices symétriques réelles est-il symétrique? R n = ker (u) Im (u) Matrices symétriques réelles 1 Préliminaires On se place dans (R n, ) euclidien, le produit scalaire canonique étant défini par : (x, y) R n R n, x y = t x y = x k y k On note : M n (R) l algèbres des

Plus en détail

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus :

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus : 1. Une dode est utlsée dans le montage c-dessous : 3,3 générateur + 2,5 =4,5 V V Fgure 43 Des relevés effectués sur cette dode branchée en drect sont donnés dans le tableau c-dessus : v (V) 0 0,6 0,7 0,8

Plus en détail

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire Cours Méthode des dfférences fnes Approche statonnare Technque de dscrétsaton en D Constructon du système Prse en compte des condtons aux lmtes Noton de convergence Extenson au D Verson 09/006 (E.L.) NF04

Plus en détail

DM3 Prisme [Banque PT 2010 (A) http ://www.banquept.fr ]

DM3 Prisme [Banque PT 2010 (A) http ://www.banquept.fr ] DM3 Prsme [Banque PT 010 () http ://www.banquept.fr ] On consdère un prsme d angle = 60 consttué d un verre d ndce n. On appelle dévaton (notée D) l angle entre le rayon transms par le prsme et le rayon

Plus en détail

Editions ENI. Access Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Access Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Access 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Relatons entres les tables Tables Établr une relaton entre deux tables Les dfférents types de relaton entre les tables Établr une relaton entre

Plus en détail

Feuille d'exercices : Puissance, transformateur & actionneur

Feuille d'exercices : Puissance, transformateur & actionneur Feulle d'exercces : Pussance, transformateur & actonneur P Coln 12 janver 2017 1 Pussance moyenne consommée par un dpôle On consdère le montage suvant fonctonnant en régme snusoïdal de pulsaton ω. La pussance

Plus en détail

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1 CH1-EC1 : Crcut Electrque en Régme Statonnare (Part1 Part1) 1/ 1/3 ) Défntons Générales :.1) Défntons : Crcut électrque (ou réseau électrque) : Ensemble de composants relés entre eux par des fls de joncton

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Interpolation. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6

Interpolation. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6 Interpolation Exercice 1 1. Soient les points d'interpolation suivants : ( 1, 1), (0, 1), (1, 0) et (2, 0). Trouvez le polynôme d'interpolation de degré 3 passant par ces points : 2. par une méthode d'identication,

Plus en détail

Établir une relation entre deux tables

Établir une relation entre deux tables Access 2013 Tables Relatons entre les tables Access 2013 Établr une relaton entre deux tables Les dfférents types de relaton entre les tables Établr une relaton entre les tables de la base de données va

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

Partie I (sur copies vertes)

Partie I (sur copies vertes) ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promoton 2004 CONTRÔLE DE MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES Recherche opératonnelle : aspects mathématques et applcatons Vendred 08 Décembre 2006 Durée : 3 heures Sujet proposé par F. Bonnans

Plus en détail

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe Algorthme approché d optmsaton d un modèle de Processus Décsonnel de Markov sur Graphe Nathale Peyrard Régs Sabbadn INRA-MIA Avgnon et Toulouse E-Mal: {peyrard,sabbadn}@toulouse.nra.fr Réseau MSTGA, Avgnon,

Plus en détail

Chapitre I Les pourcentages. Exemples : Il y a 20 arbres dans le verger, donc 30% de poiriers. Combien y a-t-il de poiriers? =6 Il y a 6 poiriers.

Chapitre I Les pourcentages. Exemples : Il y a 20 arbres dans le verger, donc 30% de poiriers. Combien y a-t-il de poiriers? =6 Il y a 6 poiriers. Chaptre I Les pourcentages Extrat du programme : - Expresson en pourcentage d une augmentaton ou d une basse. / coeff multplcateur - Augmentatons et basses successves - aratons d un pourcentage. - Pourcentages

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

est minimale pour 1 a = et b = 0.

est minimale pour 1 a = et b = 0. EXERCICE. On consdère la sére chronologque suvante : x 3 4 5 0 5 33 4 5 0 Pour chacune des deux affrmatons suvantes, dre s elle est vrae ou s elle est fausse en justfant la réponse fourne. a. Le pont moen

Plus en détail

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction TP 6: Crcut C, charge et décharge d'un condensateur - Correcton Objectfs: Savor utlser un multmètre. Savor réalser un crcut électrque à partr d'un schéma. Connaître l'nfluence d'un condensateur dans un

Plus en détail

Ministère de la Jeunesse et des Sports Institut Royal de Formation des Cadres Département des Sciences de la Vie. A. Arfaoui

Ministère de la Jeunesse et des Sports Institut Royal de Formation des Cadres Département des Sciences de la Vie. A. Arfaoui Mnstère de la Jeunesse et des Sports Insttut Royal de Formaton des Cadres Département des Scences de la Ve A. Arfaou Défntons La statstque est l ensemble des méthodes et technques permettant de trater

Plus en détail

Les fractions rationnelles

Les fractions rationnelles [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 206 Enoncés Les fractions rationnelles Généralités Exercice [ 02007 ] [Correction] Soit F K(X) de représentant irréductible P/Q. Montrer que F est paire

Plus en détail

ANNEXE : Rappels sur les notions de dérivée et différentielle

ANNEXE : Rappels sur les notions de dérivée et différentielle NNEXE : Rappels sur les notons de dérvée et dfférentelle Pente d une drote Eamnons géométrquement les drotes dans le plan cartésen La prncpale caractérstque qu dstngue une drote d une autre est son nclnason,

Plus en détail

Le fabuleux destin des équations différentielles linéaires :

Le fabuleux destin des équations différentielles linéaires : Le fabuleux destn des équatons dfférentelles lnéares : au-delà du premer ordre - Page 1 sur 14 A propos de ce qu sut Une équaton dfférentelle est une égalté lant une foncton et une, vore pluseurs de ses

Plus en détail

Chapitre 4 : Méthode des moindres carrés

Chapitre 4 : Méthode des moindres carrés Chapitre 4 : Méthode des moindres carrés Table des matières 1 Introduction 2 11 Généralités 2 12 Notion de modèle et de regression linéaire multiple 2 2 Critère des moindres carrés - formulation 2 21 Critère

Plus en détail

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S.

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S. Méthodes en Scences-Physques. Programme de Premère S. Comment réalser et utlser les tableaux d avancement en Premère S Équaton de la réacton 3Ag + aq + AsO 3 4 aq Ag 3 AsO 4 s quanttés de matère en mol

Plus en détail

Méthodes directes de résolution du système linéaire Ax = b

Méthodes directes de résolution du système linéaire Ax = b Chapitre 3 Méthodes directes de résolution du système linéaire Ax = b 3.1 Introduction Dans ce chapitre, on étudie quelques méthodes directes permettant de résoudre le système Ax = b (3.1) où A M n (R),

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

Méthodes polyédriques et algorithmes

Méthodes polyédriques et algorithmes Méthodes polyédrques et algorthmes ENSIIE Optmsaton Recherche opératonnelle Alan FAYE Espaces affnes de R d... Ensembles convees de R d... 7 Intéreur relatf des convees de R d... 9 Faces d un convee de

Plus en détail

CCP 2002 PC Maths 1 page 1. CONCOURS COMMUNS POLYTECHNlQUES EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures

CCP 2002 PC Maths 1 page 1. CONCOURS COMMUNS POLYTECHNlQUES EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures CCP 2002 PC Maths 1 page 1 SESSION 2002 CONCOURS COMMUNS POLYTECHNlQUES EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 1 Durée : 4 heures Les calculatrices sont interdites **** N.B. : Le candidat attachera

Plus en détail

AGRAFEUSE ELECTRIQUE

AGRAFEUSE ELECTRIQUE Nom de l élève :... Classe :... Date :... Matérel ressource : La platne agrafeuse Un ordnateur équpé d un modeleur volumque 3D Documents ressources : Documentaton technque de l agrafeuse Le dosser ressource

Plus en détail

Statique et Cinématique Chapitre 2

Statique et Cinématique Chapitre 2 Chap.2: STATIQUE Après un rappel sur les expressons des torseurs assocés aux dfférents types d'actons mécanques, nous ntrodurons le prncpe de la statque pus les méthodes de résoluton d'un problème de statque.

Plus en détail

SYSTEMES ASSERVIS LINEAIRES

SYSTEMES ASSERVIS LINEAIRES I. Systèmes lnéares, contnus et nvarants. Défnton d un système lnéare Un système dynamque est Lnéare s la relaton entre les grandeurs hysques d entrée et de sorte est un système d équatons dfférentelles

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Chaptre 9 Corrélaton et régresson lnéare 1. La corrélaton lnéare Chap 9. 1. La corrélaton lnéare. La régresson lnéare 1.1) Défntons L étude statstque d'une populaton peut porter smultanément sur pluseurs

Plus en détail

Géométrie des masses

Géométrie des masses Cours - éométre des masses CE M éométre des masses ommare éométre des masses... Masse et nerte d un sstème... 3. Notons d nert... 3. Masse... 3.3 Centre d'nerte centre de gravté... 4.4 Algorthme de calcul

Plus en détail

Notations et préliminaires

Notations et préliminaires Notations et préliminaires Tous les corps figurant dans le problème sont supposés commutatifs. N désigne l ensemble des nombres entiers naturels N désigne l ensemble des nombres entiers naturels non nuls

Plus en détail

Polynômes et fractions rationnelles

Polynômes et fractions rationnelles Prépa CAPES UPMC 2010-2011 Mattheu Romagny Polynômes et fractons ratonnelles Table des matères 1 Constructon de l'anneau des polynômes 1 2 Dvson eucldenne et conséquences 4 3 Fonctons polynomales et dérvaton

Plus en détail

Licence 3 Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2011/2012. Analyse Numérique. Fiche 7 - Calculs matriciels.

Licence 3 Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2011/2012. Analyse Numérique. Fiche 7 - Calculs matriciels. Licence 3 Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2/22 Analyse Numérique Fiche 7 - Calculs matriciels. Exercice Matrices triangulaires élémentaires Soit n N et on définit les matrices suivantes dans R n n :

Plus en détail

Opérations élémentaires et déterminants

Opérations élémentaires et déterminants 10 Opérations élémentaires et déterminants On note toujours K le corps de réels ou des complexes On se donne un entier n 1 et M n (K désigne l espace vectoriel des matrices carrées d ordre n à coefficients

Plus en détail

arxiv:math/ v1 [math.gr] 28 Oct 2005

arxiv:math/ v1 [math.gr] 28 Oct 2005 CENTRE, COMMUTATIVITÉ ET CONJUGAISON DANS UN GRAPHE DE GROUPE Jean-Phlppe PRÉAUX 2 arxv:math/05063v [math.gr] 28 Oct 2005 Abstract. We gve characterzatons of the center, of conjugated and of commutng elements

Plus en détail

Une introduction à la théorie de la NP-Complétude

Une introduction à la théorie de la NP-Complétude Chaptre 8 Une ntroducton à la théore de la P-Complétude. Introducton: u chaptre, nous avons dscuté l mportance d avor des solutons de complexté polynomale. Dans l étude de la complexté des problèmes, le

Plus en détail