Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Insomnies de l adulte. Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06"

Transcription

1 Les Insomnies de l adulte Dr MF Mateo Champion CHITS Toulon 12/12/06

2 Epidémiologie 20 à 40 % de la population adulte souffre d insomnie au moins une fois dans sa vie 10 à 15% souffrent d insomnie chronique l insomnie touche plus la femme que l homme

3 Définition de l insomnie -plainte d un mauvais sommeil associé à -un retentissement sur le fonctionnement diurne : fatigue sévère, irritabilité ou désadaptation dans le fonctionnement diurne (DSM IV)

4 3 questions -s agit- il d une insomnie? -quel en est le type? -quels en sont les facteurs étiologiques? - le diagnostic est clinique, aidé par un agenda de sommeil, voire une actigraphie - la polysomnographie est: -d intérêt limité pour le diagnostic -indispensable pour la détermination de certains facteurs étiologiques

5 Interrogatoire de l insomniaque - quelle est la plainte? -difficultés d endormissement -réveils fréquents -réveil précoce -association de 2 plaintes - depuis quand? -insomnie occasionnelle ( quelques nuits) -insomnie transitoire (1 à 4 semaines) -insomnie chronique (plusieurs mois)

6 Interrogatoire Comment se déroule le sommeil au quotidien? -heure habituelle du coucher -latence d endormissement -dysurie responsable d éveils -facilité de ré endormissement si réveils fréquents -ronflement -mouvements pendant le sommeil -heure du réveil, heure du lever -état au réveil: fatigue, bouche sèche, céphalées, impression de sommeil réparateur

7 Interrogatoire Comment se déroulent les activités diurnes? -retentissement sur l activité socio professionnelle : troubles de la vigilance, de l attention, chute des performances cognitives -troubles psychologiques : irritabilité, intolérance au stress, sensation de malaise interne -nécessité d une sieste -coups de pompe : horaires

8 Interrogatoire quelle est la typologie de l insomniaque? -nombre d heures de sommeil nécessaires -du soir ou du matin dans quel contexte survient l insomnie? - personnalité anxieuse - stress excessif -difficultés affectives ou familiales -travail posté -tabac, alcool, excitants

9 Facteurs étiologiques -Insomnie primaire ou psychophysiologique -facteurs psychologiques et psychiatriques -facteurs organiques -facteurs chrono biologiques -facteurs toxiques

10 Facteurs étiologiques 1- insomnie primaire ou psychophysiologique: -début insidieux au décours d un événement chargé émotionnellement -l insomnie d abord irrégulière devient systématique, alors que l événement déclenchant n est plus -absence d envie de dormir malgré la fatigue -absence de détente physique, disparition des signes avant coureurs de sommeil -angoisse des conséquences pour le lendemain

11 Facteurs étiologiques 2- facteurs psychologiques et psychiatriques a- troubles de l humeur - il existe une dépression dans 25% des cas d insomnie chronique -il existe une insomnie dans 80% des dépressions -l endormissement n est pas retardé -éveils fréquents et réveil précoce

12 Facteurs étiologiques b- anxiété : cause majeure des insomnies -que ce soit: anxiété généralisée phobies simples et sociales tocs état de stress post traumatique endormissement difficile, retardé, sommeil instable, fragmenté, écourté

13 Facteurs étiologiques 3- facteurs organiques 1- le syndrome d impatiences des MI 2- le syndrome de mouvements périodiques des jambes pendant le sommeil 3- le syndrome d apnées du sommeil et syndrome de résistance des voies aériennes supérieures (SRVAS) 4- le RGO

14 Facteurs étiologiques 4- facteurs chrono biologiques: -travail posté -retard de phase -avance de phase -cycle de veille sommeil supérieur à 24 h -irrégularité du cycle veille sommeil

15 Facteurs étiologiques 5- facteurs toxiques: -médicaments: amphétamines certains antidépresseurs -café, thé, coca cola -alcool: effet somnifère s épuise très vite, sommeil instable, fragmenté, écourté par un réveil précoce

16 Principes du traitement mesures d hygiène du sommeil hypnotiques antidépresseurs sédatifs thérapies comportementales psychothérapies

17 les mesures d hygiène de sommeil -environnement (lumière, température ambiante, bruit, literie..) -régularité des heures de sommeil -activité physique après midi -activité intellectuelle modérée avant le coucher -tenir compte de la typologie -accentuer opposition veille sommeil (activités stimulantes le jour, relaxation le soir)

18 les hypnotiques - benzodiazépines nouveaux hypnotiques quand les prescrire? -insomnie transitoire -insomnie «intermittente» combien de temps? -2 à 3 semaines -autres (neuroleptiques, antihistamine )

19 Les antidépresseurs sédatifs: indications: -insomnie chronique non traitée -insomnie chronique traitée avec sevrage progressif des hypnotiques -insomnie du déprimé (hypnotique inutile) molécules: -miansérine (athymil) -mirtazapine ( norset) -chlomipramine (surmontil)

20 Les thérapies non médicamenteuses -techniques de relaxation -thérapies comportementales -psychothérapies

21 Conclusion insomnies certes, mais surtout insomniaques: rôle du médecin généraliste +++ le traitement de la cause est plus opérant à long terme que l effacement pharmacologique du symptôme l hypnotique n est pas le seul traitement de l insomnie prescrire un hypnotique = penser à la difficulté du sevrage prochain

Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement

Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement Insomnie ou Insomnies? Eléments pour le diagnostic et le traitement Définition (s) de l insomnie Objective (SRP) : diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou atteinte de la qualité de celui-ci

Plus en détail

Insomnie la clinique

Insomnie la clinique Insomnie la clinique FMC de Châteauroux Par le Dr Maryse TUILLAS (CHRU de Limoges) La Gourmandine Villedieu-sur-Indre 13 octobre 2011 DEFINITION Avant tout subjective Sommeil perçu comme: Difficile à obtenir

Plus en détail

Troubles du sommeil de l adulte Q43. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire

Troubles du sommeil de l adulte Q43. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire Troubles du sommeil de l adulte Q43 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Sommeil normal, stades du sommeil Examen d un trouble du sommeil Dyssomnies

Plus en détail

Le sommeil. des seniors

Le sommeil. des seniors Le sommeil des seniors 1 Le sommeil évolue avec l âge... Outre son vieillissement naturel, il est susceptible d être modifié par de multiples facteurs : maladies, médicaments, modifications du rythme de

Plus en détail

INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE. Béatrix Bonnamour

INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE. Béatrix Bonnamour INSOMNIES: PRISE EN CHARGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE Béatrix Bonnamour PLAN I. Préambule II. Définir et caractériser l'insomnie III. Approche diagnostic pas le médecin généraliste IV. Recours au spécialiste

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU SOMMEIL ET USAGE

PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU SOMMEIL ET USAGE PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU SOMMEIL ET USAGE DES HYPNOTIQUES 1. Préambule Les troubles du sommeil sont fréquents. Ils touchent 19% de la population de façon occasionnelle. Un tiers des patients consultants

Plus en détail

Proposition d arbres décisionnels

Proposition d arbres décisionnels Comment mieux prescrire les psychotropes chez le sujet âgé de plus de 80 ans? Proposition d arbres décisionnels troubles du sommeil dépression - anxiété Sylvie LEGRAIN Unité Programmes Pilotes - 29 juillet

Plus en détail

Troubles du sommeil et insomnie : comment optimiser la prise en charge en médecine générale

Troubles du sommeil et insomnie : comment optimiser la prise en charge en médecine générale Troubles du sommeil et insomnie : comment optimiser la prise en charge en médecine générale duction 2015 Les Entretien Tous ite. Sylvie Royant-Parola Déclaration d intérêt : L auteur déclare n avoir aucun

Plus en détail

Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie

Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie Sommeil et l'âge : physiologie et pathologie Dr Katerina Espa Cervena Laboratoire du sommeil Contenu Aperçue général: structure et régulation du sommeil Sommeil et l âge : physiologie (structure et régulation

Plus en détail

Connaître son sommeil

Connaître son sommeil Connaître son sommeil Le sommeil occupe le tiers de notre vie à 60 ans, on a dormi 20 ans, dont 5 ans de rêves! Dormir n est pas une perte de temps Le sommeil est un état physiologique périodique de l

Plus en détail

PSYCHOTROPES, SOMMEIL ET APNEE

PSYCHOTROPES, SOMMEIL ET APNEE Docteur DIDI Roy, Docteur MALTAVERNE, Docteur EYNAUD, C. CHALAZON (Interne) 15 ème Journée Nationale du Sommeil Vendredi 27 Mars 2015 PSYCHOTROPES, SOMMEIL ET APNEE Pr. B.BONIN (Président d honneur) LESUEUR

Plus en détail

Sommeil-Insomnie: Guide

Sommeil-Insomnie: Guide Sommeil-Insomnie: Guide Docteur Isabelle CIBOIS-HONNORAT Adresse du site : www.docvadis.fr/dr.ciboishonnorat Ne pas dormir, c'est épuisant. les médicaments ne sont la plupart du temps pas une bonne solution;

Plus en détail

Quel est votre besoin de sommeil?

Quel est votre besoin de sommeil? Quel est votre besoin de sommeil? Dormez-vous assez? l Selon vous, quel est votre temps de sommeil vous permettant d être reposé? l Au quotidien, combien de temps dormez vous les nuits de semaine? l Les

Plus en détail

Le sommeil du sujet vieillissant

Le sommeil du sujet vieillissant Le sommeil du sujet vieillissant Dr Voisin Thierry Neuro-Gériatre Unité Cognitivo-comportementale SSR Neuro-Locomoteur Equipe mobile de Gériatrie CHU Toulouse Pourquoi une telle question? Environ 40% des

Plus en détail

Le sommeil des. Seniors. Brochure éditée par le Réseau Morphée

Le sommeil des. Seniors. Brochure éditée par le Réseau Morphée Le sommeil des Seniors Brochure éditée par le Réseau Morphée Après 50 ans, le sommeil prend des rides au fil des années. Outre le vieillissement normal, le sommeil est susceptible d être modifié par de

Plus en détail

Sommeil du sujet âgé : Des hypnotiques dans la tisane. Dr Jérôme BOHATIER Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand

Sommeil du sujet âgé : Des hypnotiques dans la tisane. Dr Jérôme BOHATIER Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand 2 ème Journée Universitaire de Médecine Générale d Auvergne Sommeil du sujet âgé : Des hypnotiques dans la tisane. Dr Jérôme BOHATIER Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand Physiologie du sommeil

Plus en détail

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie...

LE SOMMEIL. 1/3 de notre vie... LE SOMMEIL 1/3 de notre vie... Siège Social et Administratif : ANNECY SANTE AU TRAVAIL 12 quai de la Tournette 74000 ANNECY - Tél : 04 50 45 13 56 - Fax : 04 50 45 91 09 Site web : www.ast74.fr e-mail

Plus en détail

Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches?

Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches? Troubles du sommeil En avez-vous assez des nuits blanches? Charles M. Morin, Ph.D. Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil Professeur et Directeur, Centre d étude des troubles du sommeil

Plus en détail

Le Médecin généraliste et la prescription d hypnotiques chez la personne âgée de plus de 65 ans

Le Médecin généraliste et la prescription d hypnotiques chez la personne âgée de plus de 65 ans Le Médecin généraliste et la prescription d hypnotiques chez la personne âgée de plus de 65 ans Comment prescrire ou ne pas prescrire ET.. Apprendre à déprescrire Docteur JL OSTOR (Nimes) ostorjean_luc@hotmail.fr

Plus en détail

Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE

Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE Programme PRISE EN CHARGE DE L INSOMNIE EN PRATIQUE PLACE ET ENJEUX DE LA PROBLEMATIQUE TRAITEE 1 Contexte L insomnie, source de souffrance pour les patients, est un motif régulier de consultations. Les

Plus en détail

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DES INSOMNIES

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DES INSOMNIES TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DES INSOMNIES DIAGNOSTIC COMME POUR TOUTE AFFECTION UN DIAGNOSTIC EST NECESSAIRE LE TRAITEMENT DOIT ETRE ADAPTE AU DIAGNOSTIC SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS PRINCIPALE CAUSE

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA REUNION du 10/01/2014

SYNTHÈSE DE LA REUNION du 10/01/2014 SYNTHÈSE DE LA REUNION du 10/01/2014 Thème du jour : «Sophrologie et sommeil chez les personnes âgées» Présenté par Mireille BARREAU et Clémence PEIX LAVALLEE. Sophrologues formées à l Académie de Sophrologie

Plus en détail

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris Fatigue & Somnolence Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris 8 èmes Ateliers de la Narcolepsie et de l Hypersomnie - Samedi janvier

Plus en détail

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA Les facteurs de risque des céphalées A. Belaid EHS CHERAGA Introduction Les céphalées font partie des dix causes les plus fréquentes de consultation dans une pratique de médecine générale. Les céphalées

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Un bon sommeil est essentiel pour mener une vie saine et équilibrée. Un trouble dans le cycle du sommeil peut perturber le rythme d une vie et devenir rapidement ingérable,

Plus en détail

Conduite diagnostique devant une insomnie: de la théorie à la pratique Docteur Sylvie ROYANT-PAROLA

Conduite diagnostique devant une insomnie: de la théorie à la pratique Docteur Sylvie ROYANT-PAROLA Conduite diagnostique devant une insomnie: de la théorie à la pratique Docteur Sylvie ROYANT-PAROLA Réseau Morphée (réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil) L insomnie:

Plus en détail

Prise en charge multidisciplinaire des troubles du sommeil à la Maison d Arrêt de Nantes

Prise en charge multidisciplinaire des troubles du sommeil à la Maison d Arrêt de Nantes Prise en charge multidisciplinaire des troubles du sommeil à la Maison d Arrêt de Nantes L.Leroy IDE UCSA D.Marquet MG UCSA S.Causse - Pharmacien Présentation de l Unité Sanitaire * Unité Sanitaire du

Plus en détail

Ai-je un problème de sommeil? Bien dormi? Vous avez un vrai problème de sommeil si, au moins trois fois par semaine, vous :

Ai-je un problème de sommeil? Bien dormi? Vous avez un vrai problème de sommeil si, au moins trois fois par semaine, vous : Bien dormi? Ai-je un problème de sommeil? Pour une partie non négligeable de la population, bien dormir et se réveiller parfaitement reposé est un rêve inaccessible. Selon les estimations, un Belge sur

Plus en détail

Programme du soir. 150 Yacht Club de Genève mardi 8 février Sommeil et course au large. Processus S et C 11/01/11.

Programme du soir. 150 Yacht Club de Genève mardi 8 février Sommeil et course au large. Processus S et C 11/01/11. 150 Yacht Club de Genève mardi 8 février 2011 Sommeil et course au large Dr. Philippe Kehrer Médecin directeur Centre de médecine du sommeil et de l éveil Genève Le sommeil sa structure Programme du soir

Plus en détail

Troubles du sommeil de la PA

Troubles du sommeil de la PA Troubles du sommeil de la PA Dr Jean Roche Hôpital Gériatrique CHRU de Lille DEFINITION L insomnie se définit comme le ressenti: d une insuffisance de l installation (insomnie d endormissement) ou d un

Plus en détail

La prescription de benzodiazépines chez le sujet âgé : comment améliorer nos pratiques de soins?

La prescription de benzodiazépines chez le sujet âgé : comment améliorer nos pratiques de soins? La prescription de benzodiazépines chez le sujet âgé : comment améliorer nos pratiques de soins? PRESCRIPTION de BZD chez le SUJET AGE : COMMENT AMELIORER NOS PRATIQUES DE SOINS? Prototypes EPP et DPC

Plus en détail

Les traitements médicamenteux. Le suivi de l insomnie. Traitement des insomnies. Réseau Morphée

Les traitements médicamenteux. Le suivi de l insomnie. Traitement des insomnies. Réseau Morphée Les traitements médicamenteux Réseau Morphée Le suivi de l insomnie Repérage Evaluation Mesure des effets -sur le patient -sur l entourage Recherche causes Traitement Traitement des insomnies Insomnies

Plus en détail

Recommandations nationales sur le travail posté

Recommandations nationales sur le travail posté CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Recommandations nationales sur le travail posté Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire

Plus en détail

Le sommeil, un art de vivre

Le sommeil, un art de vivre Le sommeil, un art de vivre Qu est ce qu un bon sommeil? Un bon sommeil doit être réparateur et préparer à une bonne journée, en pleine forme et détendu. Un endormissement naturel 30 minutes après le coucher,

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE SUBSTANCE

QU EST-CE QU UNE SUBSTANCE QU EST-CE QU UNE SUBSTANCE 10 Toutes ces substances ont un usage réglementé ou interdit Alcool, tabac, cannabis, héroïne, cocaïne, etc. sont des substances psychoactives qui agissent sur le cerveau : >>

Plus en détail

Régulations circadienne et homéostasique du sommeil

Régulations circadienne et homéostasique du sommeil Régulations circadienne et homéostasique du sommeil DIU Veille-Sommeil Novembre 2005 Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus C) - homéostasie (accumulation d une dette de sommeil)

Plus en détail

Item n 41 : Troubles anxieux et troubles de lʼadaptation. Généralité

Item n 41 : Troubles anxieux et troubles de lʼadaptation. Généralité Bilan initial Item n 41 : Troubles anxieux et troubles de lʼadaptation Généralité Éliminer une pathologie organique : hyperthyroïdie, troubles cardiaque, troubles neurologiques,... Diagnostiquer le trouble

Plus en détail

LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS

LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS FATIGUE AU REVEIL MIGRAINE MATINALE SOMMEIL NON REPARATEUR LE SOMMEIL SES PERTURBATIONS SOMNOLENCE DIURNE DERESSION TROUBLE DE L HUMEUR TROUBLE DE LA CONCENTRATION TROUBLE DE LA MEMOIRE CENTRE DU SOMMEIL

Plus en détail

LES ADOLESCENTS ET LE SOMMEIL

LES ADOLESCENTS ET LE SOMMEIL Tu en as assez d être toujours fatigué(e)? Tu as de la difficulté à rester éveillé(e) en classe? Tu trouves difficile de sortir du lit pour te rendre à l école le matin? Tu as absolument besoin d une sieste

Plus en détail

Bon usage des psychotropes chez le sujet âgé CERM 2008

Bon usage des psychotropes chez le sujet âgé CERM 2008 Bon usage des psychotropes chez le sujet âgé R Bordet JP Lamonier R. Bordet, JP. Lamonier CERM 2008 Les plaintes du sujet âgé troubles de l humeur/trouble bipolaire troubles du sommeil anxiété troubles

Plus en détail

Traitement comportemental et cognitif de l insomnie chronique

Traitement comportemental et cognitif de l insomnie chronique Traitement comportemental et cognitif de l insomnie chronique Yaël Storch - Psychologue Consultation Sommeil Hopitâl Antoine Béclère Clamart (92) Éléments abordés La physiologie du sommeil Pathologies

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée...17 Rappel sémiologique...18 Les troubles mentaux...20 La gravité

Plus en détail

Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE. Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé

Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE. Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé 4 DIMENSIONS DE LA DOULEUR SENSORIELLE : décodage du message sensitif EMOTIONNELLE : angoisse et

Plus en détail

23/04/2014. Conséquences du syndrome démentiel. Circonstances de découverte. Sylvie PARIEL Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix

23/04/2014. Conséquences du syndrome démentiel. Circonstances de découverte. Sylvie PARIEL Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Sylvie PARIEL Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Conséquences du syndrome démentiel Problème de mémoire Sf. Cognitifs autres que la mémoire Sf. Non cognitifs Sf. Pychiatriques Circonstances

Plus en détail

Le sommeil, j en rêve!

Le sommeil, j en rêve! Le sommeil, j en rêve! Cette brochure vise à vous informer sur les troubles du sommeil en contexte de cancer. Elle vous donne certains conseils afin d améliorer la qualité du sommeil. Cette dernière est

Plus en détail

Le Travail de nuit. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE

Le Travail de nuit. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE CONSEILS D HYGIÈNE DE VIE Organiser sa vie familiale et sociale sans écourter son. La double journée est dangereuse TRAVAIL DE NUIT, EFFETS SUR LA SANTE Manger équilibré aux heures traditionnelles. Éviter

Plus en détail

Qu est-ce que le Syndrome de l Apnée du Sommeil?

Qu est-ce que le Syndrome de l Apnée du Sommeil? Qu est-ce que le Syndrome de l Apnée du Sommeil? Un trouble respiratoire qui affecte de 5 à 15% de la population adulte. On estime cependant que près de 80% des personnes atteintes l ignorent. Une origine

Plus en détail

Trois idées 1 Indication des thérapies comportementales et cognitives selon la pathologie. 2 Place des thérapies comportementales et cognitives par ra

Trois idées 1 Indication des thérapies comportementales et cognitives selon la pathologie. 2 Place des thérapies comportementales et cognitives par ra INDICATIONS DES THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES 37EME FORUM MEDICAL LYONNAIS 25 SEPTEMBRE 2010 DR FREDERIC FANGET - LYON Trois idées 1 Indication des thérapies comportementales et cognitives selon

Plus en détail

Le STRESS au travail Approche Clinique

Le STRESS au travail Approche Clinique Le STRESS au travail Approche Clinique Présenté par Pauline Hanique, psychologue clinicienne, EPSM Lille Metropole, doctorante en psychopathologie clinique et santé. Membre de l association PROMOCOM. phanique@epsm-lille-metropole.fr

Plus en détail

Fiche Mémo Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés : démarche du médecin traitant en ambulatoire

Fiche Mémo Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés : démarche du médecin traitant en ambulatoire Fiche Mémo Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés : démarche du médecin traitant en ambulatoire Juin 2015 Préambule L objectif est de réduire les prescriptions au long cours de benzodiazépines

Plus en détail

Troubles anxieux chez l enfant. Novembre 2016 Morgane EVEN

Troubles anxieux chez l enfant. Novembre 2016 Morgane EVEN Troubles anxieux chez l enfant Novembre 2016 Morgane EVEN Plan Introduction Anxiété de séparation Anxiété généralisée Trouble panique Phobies Trouble obsessionnel compulsif Spécificités chez le bébé Prises

Plus en détail

Les rythmes de vie, les écrans et la qualité du sommeil à l'adolescence

Les rythmes de vie, les écrans et la qualité du sommeil à l'adolescence Les rythmes de vie, les écrans et la qualité du sommeil à l'adolescence Christine Cannard Dr en Psychologie, Ingénieur de recherche INSERM Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition (CNRS UMR 5105) Structure

Plus en détail

Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques

Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques Philippe Azouvi Service de MPR Hôpital Raymond Poincaré (AP-HP), Garches EA 4047, Université de Versailles-Saint-Quentin Distinguer Le traumatisme

Plus en détail

Croyances en lien avec le sommeil

Croyances en lien avec le sommeil Croyances en lien avec le sommeil 1. La privation de sommeil est mortelle chez l homme : VRAI ou FAUX? 2. Un insomniaque est quelqu un qui ne dort pas assez : VRAI ou FAUX? 3. Les heures avant minuit comptent

Plus en détail

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute Un stress post traumatique Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute après une chute où station au sol prolongé accumulation de plusieurs

Plus en détail

SOMMEIL GUIDE DU RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ

SOMMEIL GUIDE DU RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ GUIDE DU SOMMEIL RÔLE, CONSEILS & SOLUTIONS SIÈGE SOCIAL ET ADMINISTRATIF : 12, quai de la Tournette CS 90417-74013 ANNECY CEDEX Tél: 04 50 45 13 56 - Fax: 04 50 45 74 40 LE SOMMEIL occupe près d un tiers

Plus en détail

Faculté de Médecine Poitiers. Le malade anxieux. Sémiologie 2

Faculté de Médecine Poitiers. Le malade anxieux. Sémiologie 2 Faculté de Médecine Poitiers Le malade anxieux Sémiologie 2 Définition Pierre Janet : peur sans objet Sentiment d attente, crainte d un danger mal défini Anxiété comme vécu psychologique et angoisse marquée

Plus en détail

Les pathologies réactionnelles: troubles de l adaptation états de stress post-traumatiques STÉPHANIE VESPERINI SERVICE DE PSYCHIATRIE HÔPITAL PASTEUR

Les pathologies réactionnelles: troubles de l adaptation états de stress post-traumatiques STÉPHANIE VESPERINI SERVICE DE PSYCHIATRIE HÔPITAL PASTEUR Les pathologies réactionnelles: troubles de l adaptation états de stress post-traumatiques STÉPHANIE VESPERINI SERVICE DE PSYCHIATRIE HÔPITAL PASTEUR Généralités L'évolution de la plupart des troubles

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Attaque de panique. TRIADE symptômes. Durée. Etiologies. Éliminer patho organique PEC. Début BRUTAL, rapidement maximale Durée < 1h

TROUBLES ANXIEUX. Attaque de panique. TRIADE symptômes. Durée. Etiologies. Éliminer patho organique PEC. Début BRUTAL, rapidement maximale Durée < 1h TROUBLES ANXIEUX Attaque de panique TRIADE symptômes Physiques : 1er plan +++ : Sueurs, tremblements CV : palpitations, tachycardie, lipothymie, angor Respi : dyspnée, polypnée Dig : trouble déglutition,

Plus en détail

. La douleur peut être une cause d insomnie mais souvent bien identifiée comme telle mais souvent : «le patient ne sait pas comment. il dort!!!!

. La douleur peut être une cause d insomnie mais souvent bien identifiée comme telle mais souvent : «le patient ne sait pas comment. il dort!!!! . La douleur peut être une cause d insomnie mais souvent bien identifiée comme telle mais souvent : «le patient ne sait pas comment il dort!!!!» Généralités sur le sommeil Le sommeil normal chez le sujet

Plus en détail

L Alcool. Docteur Vincent MEILLE Service de Psychiatrie et d Addictologie du CHU de Dijon. 4ème position des pathologies invalidantes en europe

L Alcool. Docteur Vincent MEILLE Service de Psychiatrie et d Addictologie du CHU de Dijon. 4ème position des pathologies invalidantes en europe L Alcool Docteur Vincent MEILLE Service de Psychiatrie et d Addictologie du CHU de Dijon 4ème position des pathologies invalidantes en europe 4ème position des pathologies invalidantes en europe Evaluer

Plus en détail

Définition et symptômes de la dépression post-natale

Définition et symptômes de la dépression post-natale Définition et symptômes de la dépression post-natale Dr Michel Maron, Service de Psychiatrie Périnatale, CHRU, Lille Journée Annuelle du Conseil Lillois de Santé Mentale, 9 Décembre 2014 Une vieille idée......

Plus en détail

Pour en finir avec l insomnie

Pour en finir avec l insomnie 1 Pour en finir avec l insomnie Méthodes et hygiène de vie pour retrouver un sommeil de qualité Aurélie Meyer-Mazel I. LE SOMMEIL : LE COMPRENDRE POUR LE RETROUVER I.1. Notre besoin de sommeil Nous passons

Plus en détail

Le traitement des troubles bipolaires

Le traitement des troubles bipolaires Le traitement des troubles bipolaires Annecy, le 7 avril 2012 Dr Niculescu Dan dr.niculescudan@gmail.com Objectifs de la présentation connaître les différentes types d interventions thérapeutiques dans

Plus en détail

lyondellbasell.com Dormez-Vous Assez?

lyondellbasell.com Dormez-Vous Assez? Dormez-Vous Assez? Nous connaissons tous les bienfaits d une bonne nuit de sommeil Le sommeil est l'une des activités les plus importantes à respecter pour prendre soin de notre corps. Il permet à notre

Plus en détail

SOMMEIL ET MÉDECINE GÉNÉRALE

SOMMEIL ET MÉDECINE GÉNÉRALE SOMMEIL ET MÉDECINE GÉNÉRALE «Malgré les immenses progrès réalisés dans la compréhension des mécanismes du sommeil, il reste, aujourd hui encore, à s interroger sur le véritable daltonisme des sensations

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

10 ème JOURNEE DU SOMMEIL. Quand le sommeil prend de l âge Résultats de l enquête INSV / BVA / MGEN 2010

10 ème JOURNEE DU SOMMEIL. Quand le sommeil prend de l âge Résultats de l enquête INSV / BVA / MGEN 2010 10 ème JOURNEE DU SOMMEIL Quand le sommeil prend de l âge Résultats de l enquête INSV / BVA / MGEN 2010 JOURNEE DU SOMMEIL 2010 Vendredi 19 mars Pr Damien LEGER Président du Conseil scientifique de l INSV

Plus en détail

Sommeil et tabac DIU Tabacologie 17 mars 2016 Docteur G Berthon, Pôle de Psychiatrie, CH Vichy Consultation de sommeil, Pr PM Llorca, CHU Clermont-Fd

Sommeil et tabac DIU Tabacologie 17 mars 2016 Docteur G Berthon, Pôle de Psychiatrie, CH Vichy Consultation de sommeil, Pr PM Llorca, CHU Clermont-Fd Sommeil et tabac DIU Tabacologie 17 mars 2016 Docteur G Berthon, Pôle de Psychiatrie, CH Vichy Consultation de sommeil, Pr PM Llorca, CHU Clermont-Fd PLAN I Introduction-Rappels sur le sommeil Méthodes

Plus en détail

Trucs et astuces pour prendre en charge les troubles du sommeil

Trucs et astuces pour prendre en charge les troubles du sommeil R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Trucs et astuces pour prendre en charge les troubles du sommeil Dr Marie-Josèphe Challamel - Pédiatre spécialiste du sommeil

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient. Expériences en Psychiatrie

Education Thérapeutique du Patient. Expériences en Psychiatrie Education Thérapeutique du Patient Expériences en Psychiatrie Edgar TISSOT EPSM Novillars - Besançon Introduction Tour de table Présentation expérience des participants en ETP PHOTOLANGAGE : Groupes de

Plus en détail

Marquez des points, dormez bien! Découvrez toutes les solutions pour retrouver un bon sommeil. score + 7 800 pts. reunica-interim.

Marquez des points, dormez bien! Découvrez toutes les solutions pour retrouver un bon sommeil. score + 7 800 pts. reunica-interim. Marquez des points, dormez bien! Découvrez toutes les solutions pour retrouver un bon sommeil. score + 7 800 pts reunica-interim.com Regles du jeu Vous avez traversé toutes les épreuves de la journée avec

Plus en détail

Bien dormir pour réussir

Bien dormir pour réussir Bien dormir pour réussir Prépa St Louis 1er février 2012 Dr Olympe VERON Centre du Sommeil et de La Vigilance Hôtel-Dieu Faculté Paris Descartes www.je-dors-trop.fr 1 Plan I- Le Sommeil II- Horloge Biologique

Plus en détail

Troubles cognitifs post-avc. Dr Bennani Omar

Troubles cognitifs post-avc. Dr Bennani Omar Troubles cognitifs post-avc Dr Bennani Omar Quoi de neuf en neurologie 22/9/2016 Introduction AVC: 130 000 cas par an en France : 1ere cause de handicap acquis de l adulte Age moyen 66 ans N est pas exceptionnel

Plus en détail

personne sur trois se plaint de troubles du sommeil.

personne sur trois se plaint de troubles du sommeil. CHAPITRE 1 TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 43 1. Objectifs généraux L étudiant doit connaître les aspects normaux et pathologiques de la

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil

Syndrome d Apnée du Sommeil Syndrome d Apnée du Sommeil Un facteur de risque cardio vasculaire Florence L HOSTIS Infirmière CH Douai SAS Le Syndrome d Apnées du Sommeil (SAS) touche entre 2 et 5% de la population soit 1 à 3 millions

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER LA DEPRESSION DU SUJET AGE DR S.COREAU-GUILLIER généralités Elle est fréquente et sous-estimée dans ¾ des cas. Prévalence de 10 à 15%, mais bcp plus impte en hospitalisation (40%) Souvent non diagnostiquée

Plus en détail

>PREVENTION DE LA PENIBILITE

>PREVENTION DE LA PENIBILITE >PREVENTION DE LA PENIBILITE DIAGNOSTIC ET PRÉVENTION DES FACTEURS LIES AUX HORAIRES ATYPIQUES Diapositives issues des présentations des Pr SIX, professeur émérite d ergonomie de l université de Lille

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Questionnaire des troubles du sommeil

Questionnaire des troubles du sommeil Questionnaire des troubles du sommeil Consultez un proche si nécessaire, pour répondre attentivement aux questions suivantes : 1/ Avez-vous des problèmes de sommeil? Parmi les propositions suivantes, avez-vous?

Plus en détail

Dépendance aux analgésiques opioïdes

Dépendance aux analgésiques opioïdes 6 ème journée du CLUD des hôpitaux de Toulouse Dépendance aux analgésiques opioïdes Anne Roussin Centre d Evaluation et d Information sur la Pharmacodépendance (CEIP)- Centre d Addictovigilance, CHU de

Plus en détail

LE SOMMEIL : UN ALLIÉ POUR VOTRE SANTÉ

LE SOMMEIL : UN ALLIÉ POUR VOTRE SANTÉ CAMPAGNE DE PRÉVENTION DES TROUBLES DU SOMMEIL 2016 LE SOMMEIL : UN ALLIÉ POUR VOTRE SANTÉ Retrouvez ici des résultats de l enquête ainsi que des informations sur les principaux troubles du sommeil : La

Plus en détail

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni Plan Douleur et Cognition Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Douleur : expérience émotionnelle et sensorielle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène 20.01.09 Dr Dahoudi Psychiatrie L EPISODE DEPRESSIF I)Généralités A)Dépression endogène/dépression psychogène 1)Dépression endogène 2)Dépression «psychogène, réactionnelle, névrotique, exogène» B)Dépression

Plus en détail

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats SECONDE VICTIME L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats Ossetroff Lucie Infirmière Anesthésiste CHP Saint Martin PLAN Introduction Répercussions - Etat de stress

Plus en détail

Information et recommandations. Guide à l intention des personnes ayant subi un traumatisme crânien léger TCCL

Information et recommandations. Guide à l intention des personnes ayant subi un traumatisme crânien léger TCCL Information et recommandations Guide à l intention des personnes ayant subi un traumatisme crânien léger TCCL Vous, ou votre enfant, venez de subir un traumatisme crânien léger. En suivant ce guide, vous

Plus en détail

ADDICTOLOGIE : DEFINITIONS SUBSTANCE PSYCHOACTIVE ABUS, DEPENDANCE

ADDICTOLOGIE : DEFINITIONS SUBSTANCE PSYCHOACTIVE ABUS, DEPENDANCE Dr. avier LAQUEILLE Chef du Service Addictologie, Centre Hospitalier Sainte-Anne 1 rue Cabanis 75014 PARIS - Université Paris V ADDICTOLOGIE : DEFINITIONS SUBSTANCE PSYCHOACTIVE ABUS, DEPENDANCE Alcool,

Plus en détail

Cahier d évaluation de l employé : Questions sur les notions fondamentales

Cahier d évaluation de l employé : Questions sur les notions fondamentales Cahier d évaluation de l employé : Questions sur les notions fondamentales Répondez à toutes les questions. Pour un résultat satisfaisant, vous devez répondre correctement à toutes les questions numérotées

Plus en détail

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support 4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support L. KALUZINSKI 19/06/2015 ASTHENIE DEFINITION DIAGNOSTIC ETIOLOGIES PRISE EN CHARGE Sensation subjective en dehors d un effort récent, et cliniquement

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

Le sommeil et la sclérose en plaques. Produit par Les Éditions Lind inc. Traitements contre la SP

Le sommeil et la sclérose en plaques. Produit par Les Éditions Lind inc. Traitements contre la SP Le sommeil et la sclérose en plaques Produit par Les Éditions Lind inc. Traitements contre la SP Série Les essentiels de MSology Le sommeil et la sclérose en plaques Document élaboré par MSology avec la

Plus en détail

LE SOMMEIL. un guide pratique et informatif. c est toujours par le sommeil que les grandes choses commencent. que savez-vous sur?

LE SOMMEIL. un guide pratique et informatif. c est toujours par le sommeil que les grandes choses commencent. que savez-vous sur? vous propose un guide pratique et informatif que savez-vous sur? LE SOMMEIL c est toujours par le sommeil que les grandes choses commencent Christian BOBIN en partenariat avec LE SOMMEIL Tout au long

Plus en détail

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Un problème de santé publique méconnu Dr. Christian Lucas Dr Francine Hirszowski Framig III. - 2010/2015 Lanteri-Minet Valade Géraud Chauttard Radat

Plus en détail

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 PATHOLOGIES DU SOMMEIL Les insomnies Les troubles respiratoires au cours du sommeil : Syndrome d Apnées

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe CRITERES DE CHOIX D UN ANTIDEPRESSEUR DANS LA DEPRESSION Dr Eric Tran CH Le Vinatier- Bron Episode dépressif majeur Epidémiologie Prévalence vie entière : Entre 20 et 26 % chez les femmes; Entre 8 et 12

Plus en détail

Arrêt du tabac en pratique. Hôpital de la Croix-Rousse 7 novembre 2016 Dr Dominique TRIVIAUX

Arrêt du tabac en pratique. Hôpital de la Croix-Rousse 7 novembre 2016 Dr Dominique TRIVIAUX Arrêt du tabac en pratique Hôpital de la Croix-Rousse 7 novembre 2016 Dr Dominique TRIVIAUX La loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé autorise, en sus des médecins et des sages-femmes,

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET AGE

LA DEPRESSION DU SUJET AGE LA DEPRESSION DU SUJET AGE Professeur Anne-Sophie Rigaud CHU Cochin Port-Royal Groupe hospitalier Broca-La Rochefoucauld Epidémiologie Prévalence de la dépression En population générale PAQUID : 13% CREDES

Plus en détail

Hypnotiques. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire Caractéristiques d un hypnotique idéal

Hypnotiques. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire Caractéristiques d un hypnotique idéal Hypnotiques Magalie BAUDRANT-BOGA Pharmacien Hospitalier Contractuel Pôles Digidune et Pharmacie, CHU Grenoble Equipe ThEMAS, TIMC/IMAG, UMR CNRS 5525 Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année

Plus en détail

Recommandations. Respecter la régularité du rythme veille/sommeil

Recommandations. Respecter la régularité du rythme veille/sommeil Recommandations La plupart des grandes fonctions physiologiques de l organisme varient de façon rythmique. Les rythmes circadiens ont pour origine une horloge interne, qui doit s ajuster quotidiennement

Plus en détail

Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN)

Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN) Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN) Séminaire voyage au pays du sommeil - 16-17 juin 06 E.steyer 2006 1 La prévalence Très

Plus en détail