MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2015"

Transcription

1 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM Avril 2015

2 Éditeur BAKBASEL Rédaction Dr. Florian Zainhofer Traduction Virginie Jaquet, Employés Suisse Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T F Le texte allemand fait foi by BAK Basel Economics AG Droits d auteur détenus par BAK Basel Economics AG. L utilisation et la reproduction des informations fournies dans ce produit sont autorisées avec la mention suivante: «source: BAKBASEL».

3 Sommaire 1 Production et situation actuelle Prévisions... 4 Liste des illustrations Ill. 1-1 Prix à la production...2 Ill. 1-2 Production industrielle...2 Ill. 1-3 Exportations des sous-branches I...2 Ill. 1-4 Exportations des sous-branches II...2 Ill. 1-5 Évolution du nombre d'actifs dans les sous-branches I en équivalent plein temps...3 Ill. 1-6 Évolution du nombre d'actifs dans les sous-branches II en équivalent plein temps...3 Ill. 2-1 Évolution de la création de valeur brute réelle, Ill.2-2 Nombre d'actifs,

4 1 Production et situation actuelle Au début de l année 2014, on a produit plus dans presque toutes les sous-branches de l industrie MEM qu au trimestre de l année précédente (ill. 1-2). Cependant, le cours de l année a montré que la reprise conjoncturelle a été clairement plus lente et moins marquée en raison de nombreuses insécurités inattendues. Ainsi, la croissance de la production industrielle a clairement ralenti durant le deuxième trimestre 2014 dans toutes les sous-branches à l exception de celle des appareils de traitements des données et montres. Alors que ce ralentissement a continué au troisième trimestre dans la construction des machines et les équipements électriques, on a à nouveau pu produire plus dans la métallurgie. Après un véritable sprint final durant le quatrième trimestre, toutes les sous-branches ont atteint sur l ensemble de l année une croissance de la production dans la métallurgie, les appareils de traitements de données et montres, cette croissance a été plus forte, dans la construction des machines et les équipements électriques, elle a été plus faible. L année passée, les prix à la production ont été sous pression dans toutes les branches MEM (cf. ill. 1-1) : sur l année, la sous-branche des appareils de traitement des données et montres a dû subir la plus forte baisse des prix, suivie de la métallurgie et des équipements électriques. Ces baisses de prix pourraient en partie être attribuées à la longue baisse des prix du pétrole qui réduit de façon importante les coûts de production. Dans la construction des machines uniquement, les prix se sont maintenus à un niveau relativement constant. Ill. 1-1 Prix à la production Ill. 1-2 Production industrielle En ce qui concerne les exportations (ill. 1-3 et 1-4), la métallurgie a connu un succès relatif avec une croissance honorable de 3,8 %. Le faible deuxième trimestre (-0,1 % par rapport au trimestre de l année précédente) n a en l occurrence que peu de poids. La construction de machines, qui exporte plus de la moitié de ses produits, n a pu exporter, après un premier trimestre très fort, durant le cours de l année restant qu approximativement au même niveau que les trimestres de l année précédente. Sur l ensemble de l année, il a toutefois résulté une croissance nette d environ 3 %. La sous-branche des appareils de traitement des données et montres a aussi atteint une forte croissance des exportations en Le fait qu elle ne soit pas encore plus importante est dû en première ligne à la technique médicale électrique et au domaine de l électronique et de l optique. Les exportations de l horlogerie ont à nouveau agi comme une locomotive des sous-branches durant l année Dans le domaine des équipements électriques, la dynamique d exportation négative s est accentuée l année passée : durant tous les trimestres de 2014, les exportations ont clairement été inférieures aux valeurs correspondantes des trimestres de l année précédente. Dans l ensemble, l évolution de la production, les prix et les exportations confirment l image d une reprise conjoncturelle timide. Ill. 1-3 Exportations des sous-branches I Ill. 1-4 Exportations des sous-branches II Les illustrations 1-5 et 1-6 montrent l évolution des équivalents plein temps dans les sous-branches MEM. En raison de l évolution ralentie de l emploi, la production qui a été freinée en 2012 a conduit dans toutes les sous- 2

5 branches à une forte baisse de l emploi en Dans la sous-branche des appareils de traitement des données et montres, les baisses d emploi n ont été cependant que d une courte durée (cf. ill. 1-6). Les équivalents plein temps ont à nouveau augmenté de manière importante dans ce domaine déjà dès le troisième trimestre La branche a enregistré durant chaque trimestre 2014 plus de 2% d équivalent plein temps en plus qu au même trimestre de l année précédente. Cette croissance pourrait être due en première ligne à l industrie horlogère en expansion. Dans la construction des machines, la suppression d emploi de 2013 a continué en 2014, toutefois avec une dynamique qui s est clairement ralentie. Durant le quatrième trimestre, le nombre d équivalents plein temps a seulement stagné. Dans la métallurgie, l emploi s est développé de manière erratique en 2014 : après que le nombre d équivalents plein temps a augmenté durant les trois premiers trimestres, une forte baisse soudaine a eu lieu durant le quatrième trimestre. En moyenne, l emploi a par conséquent stagné là aussi. Comme dans la construction des machines, l emploi dans le domaine des équipements électriques a continué à diminuer. A la différence de la construction des machines, la baisse s accélère ici cependant encore au cours de l année. Ill. 1-5 Évolution des actifs dans les sous-branches I en équivalent plein temps Ill. 1-6 Évolution des actifs dans les sous-branches II en équivalent plein temps 3

6 2 Prévisions Les indicateurs actuels du climat sur une perspective à court terme pour la branche MEM livrent une image plutôt pessimiste : ainsi, l indice des directeurs d achats a clos en février encore plus bas qu en janvier et s est donc trouvé sous le seuil de croissance au deuxième mois de l année. L année passée, il s est trouvé en moyenne encore clairement dans la zone d expansion. Dans l enquête périodique de Swissmem de janvier, trois fois plus d entreprises interrogées prévoyaient une diminution des commandes durant les douze mois à venir que lors de l enquête faite à l automne Ce climat de base pessimiste est cependant à notre avis fortement marqué par le choc de la surévaluation du franc au début de l année. En l occurrence, il est trop peu pris en considération que l environnement conjoncturel global se présente de manière intacte : plus particulièrement aux Etats-Unis, il semble qu une tendance positive visible déjà depuis quelques temps se confirme. Ainsi, nous attendons une demande en produits de l industrie exportatrice suisse qui s accélère et qui s accompagne d investissements importants des entreprises. Parmi les facteurs de risque qui pourraient annuler ce scénario de prévision, il faut compter par exemple la sortie de la Grèce de la zone euro («Grexit») ou un renforcement des tensions en Ukraine ou dans le monde arabe. Le scénario le plus probable est toutefois pour nous la poursuite d une dynamique globale qui s accélère. Concernant le franc suisse, nous partons du principe que le choc de la surévaluation pourrait tomber moins fortement qu il n était à craindre au début de l année encore, immédiatement après l abolition du taux plancher. BAKBASEL part du principe d une relation moyenne entre l euro et le franc suisse à 1,09 CHF/EUR pour Pour 2016, nous attendons 1,13 CHF/EUR. Nous partons aussi du principe d un dollar américain fort (2015 : 1,02 CHF/USD, ,12 CHF/USD). Sur l ensemble, la valeur extérieure du franc pondérée par le commerce extérieur pourrait augmenter encore de 6,3 % en 2015 par rapport à 2014 selon nos estimations. Les grandes entreprises suisses de l industrie MEM peuvent en plus, en raison de la chaîne de création de valeurs globalisée, profiter jusqu à un certain degré des couvertures des monnaies naturelles, ce qui pourrait amortir l effet de la surévaluation. BAKBASEL attend à nouveau pour l année en cours une croissance de la création de valeur réelle de l industrie MEM de 1,3%, ce qui est légèrement supérieur la croissance de 1 % attendue pour l ensemble de l économie. Pour l année 2016, une croissance légèrement inférieure à la moyenne de 1,6 % (ensemble de l économie : +1,8%) est pronostiquée (cf. ill. 2-1), En ce qui concerne le nombre d actifs, BAKBASEL compte en 2015 avec une croissance légèrement inférieure dans la branche MEM de 0,3 % (ensemble de l économie +0,4%). Durant l année à venir, les actifs dans la branche MEM pourrait augmenter à la même cadence que l ensemble de l économie de 0,5 % (cf. ill. 2-2). Des facteurs de détermination fondamentaux importants pour la progression de l industrie MEM nationale sont l évolution du commerce global et la compétitivité internationale, qui sont étroitement liées entre elles. L accord commercial signé l été dernier avec la Chine pourrait avoir des conséquences positives, car il renforce la compétitivité des entreprises nationales sur le marché chinois en réduisant les barrières tarifaires. On peut attendre la même chose de l accord avec l Inde qui est encore en négociation, car l Inde est pour la branche MEM un marché en développement important. L établissement de nouvelles barrières commerciales aurait par contre des conséquences négatives. Si, par exemple, les accords bilatéraux devaient être résiliés suite à l initiative sur l immigration, les barrières techniques commerciales (évaluations de conformité) avec les pays de l UE pourraient à nouveau renaître. Cela affaiblirait la compétitivité des branches MEM dans un commerce important avec les pays de l UE. Les conséquences négatives de l initiative sur l immigration pourraient aussi émaner sous la forme d un renforcement de la pénurie de main-d œuvre qualifiée. Des accords de recherche pourraient notamment aussi être concernés par la mise en œuvre de l initiative. Pour la branche MEM justement, de la main-d œuvre qualifiée bien formée et des coopérations avec des institutions de recherche sont essentielles pour assurer l avancée de la technologie et de l innovation par rapport aux concurrents en pleine expansion des pays à bas salaires. 4

7 Ill. 2-1 Création de valeur brute réelle, Ill. 2-2 Actifs, Variation en % par rapport à l année précédente, aux prix de 2000 Variation en % par rapport à l année précédente 5

Moniteur de la branche Industrie MEM. Avril 2016

Moniteur de la branche Industrie MEM. Avril 2016 Moniteur de la branche Industrie MEM Avril 2016 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Mark Emmenegger Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse

Plus en détail

Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des équipements électriques et des métaux: 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016

Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des équipements électriques et des métaux: 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016 Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des : 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016 L industrie MEM : Creux de la vague passé - Suite au net recul des entrées de commandes en 2015,

Plus en détail

Moniteur de la branche Chimie/Pharmacie. Avril 2016

Moniteur de la branche Chimie/Pharmacie. Avril 2016 Moniteur de la branche Chimie/Pharmacie Avril 2016 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Simon Fry Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse

Plus en détail

Conséquences de la force actuelle du franc pour l industrie MEM. suisse. Enquête Swissmem (avec le soutien de BAK Basel) de février/mars

Conséquences de la force actuelle du franc pour l industrie MEM. suisse. Enquête Swissmem (avec le soutien de BAK Basel) de février/mars Conséquences de la force actuelle du franc pour l industrie MEM suisse Enquête Swissmem (avec le soutien de BAK Basel) de février/mars 2015 1 Quel fut la part de votre chiffre d affaires dans l UE? ¼ des

Plus en détail

SITUATION ET PRÉVISIONS DANS LA CHIMIE- PHARMACIE. Juillet 2014

SITUATION ET PRÉVISIONS DANS LA CHIMIE- PHARMACIE. Juillet 2014 SITUATION ET PRÉVISIONS DANS LA CHIMIE- PHARMACIE Juillet 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Larissa Müller Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH. Traduction réalisée à la demande d Employés Suisse. Adresse

Plus en détail

PIB vaudois: ralentissement après l abandon du plancher. Lausanne, le 8 avril 2015

PIB vaudois: ralentissement après l abandon du plancher. Lausanne, le 8 avril 2015 PIB vaudois: ralentissement après l abandon du plancher Lausanne, le 8 avril 2015 PIB vaudois Mise en perspective Marc Martin, Statistique Vaud (StatVD) Principaux chiffres Jean-Pascal Baechler, Observatoire

Plus en détail

Perspectives conjoncturelles pour la branche automobile suisse

Perspectives conjoncturelles pour la branche automobile suisse Perspectives conjoncturelles pour la branche automobile suisse Analyses et prévisions mandatées par l Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA) Perspectives sectorielles BAKBASEL Octobre 2016

Plus en détail

I. Évolution du commerce mondial

I. Évolution du commerce mondial I. Évolution du commerce mondial En 2012, les exportations mondiales de marchandises ont stagné en valeur, alors que les exportations de services commerciaux ont augmenté de 2 pour cent. Faits saillants

Plus en détail

Observatoire Des Entreprises de la Moselle

Observatoire Des Entreprises de la Moselle Observatoire Des Entreprises de la Moselle Baromètre semestriel de conjoncture 2 ème semestre 212 Synthèse conjoncturelle Janvier 213 Chambre de et d Territoriale de la Moselle 1-12 Avenue Foch - BP 733-5716

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Nette hausse des offres d'emploi des très grands groupes depuis la... cours plancher

Nette hausse des offres d'emploi des très grands groupes depuis la... cours plancher Nette hausse des offres d'emploi des très grands groupes depuis la... Les offres d'emplois en ligne sont en hausse dans une branche clé de l'industrie d'exportation, la pharma et la chimie. Reuters / ARND

Plus en détail

30/01/2017 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE

30/01/2017 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 30/01/ CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 898 entreprises ont répondu à cette enquête réalisée par courriel entre le 16 et le 27 janvier. Cette enquête porte sur les tendances ressenties par

Plus en détail

Zone euro Conjoncture avril 2015

Zone euro Conjoncture avril 2015 Prévisions Mensuel n 1/122 1 avril 21 Zone euro Conjoncture avril 21 Le redressement de l activité industrielle se poursuit dans le monde et dans la zone euro en particulier. Le fort rebond de la production

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2016

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2016 Conjoncture économique - 4 e trimestre 216 PIB EUR PIB et Baromètre Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage PIB Baromètre conjoncturel Évolution

Plus en détail

Le commerce mondial en

Le commerce mondial en Chapitre III Le commerce mondial en 21 216 La croissance du commerce mondial en volume est restée lente en 21, à 2,7%, chiffre revu à la baisse par rapport à l estimation préliminaire de 2,8% d avril 216.

Plus en détail

La part de la Russie dans le commerce mondial était, en 2012, de 2,35 % 1, soit de 0,75 %

La part de la Russie dans le commerce mondial était, en 2012, de 2,35 % 1, soit de 0,75 % Le commerce extérieur de la russie en 213 La part de la Russie dans le commerce mondial était, en 212, de 2,35 % 1, soit de,75 % supérieure seulement aux indices de l an 2 2. Néanmoins, 212 et 213 ont

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 12 au 16 mars 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises en mars 212 : normalisation des trésoreries, moindre hausse des marges sur les crédits bancaires 2. Production

Plus en détail

immigration croissance grâce à la libre circulation des personnes

immigration croissance grâce à la libre circulation des personnes immigration croissance grâce à la libre circulation des personnes Fiche d information 3 : Importance pour la croissance et le marché du travail L essentiel en bref : L immigration est fonction des besoins

Plus en détail

Les cycles économiques

Les cycles économiques Les cycles économiques La croissance économique se définit comme une augmentation soutenue du produit intérieur brut réel par habitant, au cours d une période donnée. Au cours des années, la production

Plus en détail

Le commerce extérieur de Taïwan en 2015

Le commerce extérieur de Taïwan en 2015 Le commerce extérieur de Taïwan en 2015 Résumé En 2015, le commerce extérieur de Taiwan a plongé de 13,4%, à 509 Md USD. Cette chute, lourde de conséquences pour l économie taïwanaise, est liée en premier

Plus en détail

ANALYSE FEB. Focus Conjoncture. Trop d incertitudes cachent un futur plus prometteur. Novembre 2014 Morgane Haid

ANALYSE FEB. Focus Conjoncture. Trop d incertitudes cachent un futur plus prometteur. Novembre 2014 Morgane Haid ANALYSE FEB Focus Conjoncture Trop d incertitudes cachent un futur plus prometteur Novembre 2014 Morgane Haid 18,5% Proportion de secteurs qui tablent sur une augmentation des investissements lors des

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 211, le commerce des marchandises a augmenté de 5 pour cent en volume. C est le commerce des produits manufacturés qui a le plus augmenté, avec une progression de,5 pour

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

23/09/2016 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE

23/09/2016 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 23/09/ CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 1012 entreprises ont répondu à cette enquête réalisée par courriel entre le 12 et le 22 septembre. Cette enquête porte sur les tendances ressenties

Plus en détail

Pourquoi la productivité est-elle à la traîne en Suisse?

Pourquoi la productivité est-elle à la traîne en Suisse? Pourquoi la productivité est-elle à la traîne en Suisse? La productivité macroéconomique contribue largement à la prospérité d un pays. Sa croissance est faible ces dernières années en Suisse. La question

Plus en détail

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Nos 10 premiers partenaires, qui concentrent les deux-tiers de nos échanges, restent majoritairement

Plus en détail

Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011

Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011 Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011 n 64 Septembre 2011 Bouleversements et croissance Après un courte stabilisation du baromètre au dernier bulletin, l'indice conjoncturel

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée)

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée) Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 23 septembre 2015 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

Internationalisation de la R&D : tendances récentes

Internationalisation de la R&D : tendances récentes 1 Réseaux mondiaux d innovation ANRT/IFRI 30 novembre 2005, IFRI, Paris Internationalisation de la R&D : tendances récentes Kalman Kalotay Service de l analyse des questions d investissement CNUCED Les

Plus en détail

19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs

19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs 1 FIPECO le 09.03.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 19) Les relations entre finances publiques et échanges extérieurs Cette fiche présente d abord les

Plus en détail

Le BTP toujours en marge de la reprise économique

Le BTP toujours en marge de la reprise économique Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Distribution et Location de matériel de BTP et de Manutention Le BTP toujours en marge de la reprise économique En dépit des turbulences

Plus en détail

ENQUÊTE CONJONCTURELLE

ENQUÊTE CONJONCTURELLE ENQUÊTE CONJONCTURELLE 2015-2016 1 ENQUÊTE CONJONCTURELLE D AUTOMNE 2015 17 août au 2 octobre 2015 Echantillon stable 871 réponses 56 % des emplois CVCI représentés Marché intérieur (2/3) / Export (1/3)

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 172 Semaine du 1 er au 5 septembre 2014

MEDEF Actu-Eco - n 172 Semaine du 1 er au 5 septembre 2014 MEDEF Actu-Eco - n 172 Semaine du 1 er au 5 septembre 2014 SOMMAIRE FRANCE 1. Croissance au 2 ème trimestre 2014 : stagnation du PIB, comme au 1 er trimestre 2. Emploi salarié au 2 ème trimestre 2014 :

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE Berlin, le 30 mars 2015 Objet

Plus en détail

D. Une baisse de la demande pour les biens domestiques, une hausse des exportations. E. Aucune de ces réponses n'est vraie.

D. Une baisse de la demande pour les biens domestiques, une hausse des exportations. E. Aucune de ces réponses n'est vraie. Q1. La balance des paiements est... A. Composée uniquement des réserves officielles de changes et du compte des transactions financières. B. Composée uniquement des réserves officielles de changes et de

Plus en détail

Atelier régional Brazzaville, République du Congo 28 au 30 septembre Evolution générale du prix des matières premières. par

Atelier régional Brazzaville, République du Congo 28 au 30 septembre Evolution générale du prix des matières premières. par CONFERENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DEVELOPPEMENT Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale Atelier

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l hiver 14-15 Vol. 11.4 12 janvier 15 L enquête menée cet hiver continue de faire ressortir des signes d un renforcement de la demande,

Plus en détail

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité République du Sénégal Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Document de travail Demande mondiale adressée au Sénégal : un

Plus en détail

PIB vaudois: L accélération se confirme. Lausanne, le 8 avril 2014

PIB vaudois: L accélération se confirme. Lausanne, le 8 avril 2014 PIB vaudois: L accélération se confirme Lausanne, le 8 avril 2014 PIB vaudois Introduction Guy-Philippe Bolay, Chambre Vaudoise du Commerce et de l Industrie (CVCI) Mise en perspective Marc Martin, Statistique

Plus en détail

Les échanges commerciaux entre la France et les Etats-Unis en 2015

Les échanges commerciaux entre la France et les Etats-Unis en 2015 Les échanges commerciaux entre la France et les Etats-Unis en 2015 En 2015, les échanges commerciaux franco-américains atteignent 67,5 Mds EUR, soit une croissance de 14,7 % par rapport à 2014. Le déficit

Plus en détail

Moniteur de la croissance mondiale : net ralentissement de l activité d ici la fin de l année

Moniteur de la croissance mondiale : net ralentissement de l activité d ici la fin de l année GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 28 septembre 2012 IN CHARTS Moniteur de la croissance mondiale : net ralentissement de l activité d ici la fin de l année Les indicateurs d activité internationaux

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février N France : faut-il devenir plus optimiste? Jusqu à la fin de, il était difficile d être optimiste sur les perspectives économiques pour la France : enquêtes mal orientées,

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières forte au T1 à +7,8% avec un CA de 6Mds proche de la stabilité hors Buildings & Partner en croissance, Industry quasi-stable hors Infrastructure se stabilise, l activité IT est

Plus en détail

Communiqué aux médias

Communiqué aux médias Communiqué aux médias BASF : augmentation du résultat et des volumes dans les activités chimiques Chiffre d affaires de 14,0 milliards d euros (- 20 %) 27 octobre 2016 P335/16 Jennifer Moore-Braun Téléphone

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, le er octobre, h Prévisions conjoncturelles

Plus en détail

Perspectives économiques 2015 :

Perspectives économiques 2015 : Cercle finance du Québec 22 janvier 2015 Perspectives économiques 2015 : Outre-mer et États-Unis François Dupuis Vice-président et économiste en chef du Mouvement Desjardins Économie internationale Principaux

Plus en détail

La conjoncture en Normandie

La conjoncture en Normandie Tendances régionales La conjoncture en Normandie Février 2017 Après un mois de janvier en retrait, l activité des entreprises normandes progresse en février. La production industrielle se redresse globalement

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 4 e trimestre 214 Léger ralentissement de la croissance, la marche des affaires reste bonne PIB PIB et Baromètre Baromètre conjoncturel PIB USA JPN EUR Marche des affaires Perspectives

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Turquie en 2013

Le commerce extérieur de la Turquie en 2013 Le commerce extérieur de la Turquie en 2013 Résumé Le déficit du commerce extérieur est le gros point noir de l économie turque (en 2013, il approche les 100 Mrd USD et au 1 er trimestre 2014, il est en

Plus en détail

Emploi & Compétitivité Maroc. Mercredi 23 Mars 2016

Emploi & Compétitivité Maroc. Mercredi 23 Mars 2016 Emploi & Compétitivité Maroc Mercredi 23 Mars 2016 1 HCP: Chômage en Chiffres au Maroc Introduction: Synthèse des Points saillants de la note HCP sur la situation du marché du travail en 2015 : Population

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 24 mars 2017 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mai 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En avril, le climat des affaires se dégrade : l indicateur correspondant perd 3 points et s établit à un niveau inférieur de 5 points à sa moyenne

Plus en détail

Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012

Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012 Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012 INTRODUCTION La Direction de la Gestion d Actifs de l Autorité des Marchés Financiers a mené une étude sur les OPCI à partir de statistiques annuelles recueillies

Plus en détail

Les entreprises en Auvergne

Les entreprises en Auvergne Tendances régionales Les entreprises en Auvergne Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation conjoncturelle.

Plus en détail

CFO Signals MC. Le point de vue canadien. Premier trimestre de 2015

CFO Signals MC. Le point de vue canadien. Premier trimestre de 2015 CFO Signals MC Le point de vue canadien Premier trimestre de 2015 Qu est-ce que l enquête CFO Signals? Qui a participé au cours du trimestre? 96 chefs des finances ont répondu à l enquête durant la période

Plus en détail

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 16,6 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs Industrie La production industrielle a légèrement fléchi en avril. Les commandes ont été nourries par le secteur des matériels

Plus en détail

La conjoncture en Auvergne

La conjoncture en Auvergne Tendances régionales La conjoncture en Auvergne Enquêtes mensuelles avril 14 Différents indicateurs marquent un redressement de la conjoncture régionale en avril. En particulier, l activité et la demande

Plus en détail

L industrie des machines et le commerce de détail en Suisse: une analyse d ordre macroéconomique

L industrie des machines et le commerce de détail en Suisse: une analyse d ordre macroéconomique Journée d étude de la Haute école de travail social et de la santé, EESP, Lausanne, 27 novembre 2014 L industrie des machines et le commerce de détail en Suisse: une analyse d ordre macroéconomique Prof.

Plus en détail

(p)

(p) II.3. SECTEUR MONETAIRE ET FINANCIER II.3.1. RESSOURCES ET EMPLOIS DU SYSTEME BANCAIRE Les ressources du système bancaire (950.480,4 contre 840.466,9 MBIF) se sont accrues presque au même rythme que celui

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 mars 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble

Plus en détail

43,1 41,2 39,6 35,6 35,0 32,6. Sources : Destatis, Eurostat

43,1 41,2 39,6 35,6 35,0 32,6. Sources : Destatis, Eurostat ECONEWS NEWSLETTER N 3/214 2 mai 214 DES COÛTS DU TRAVAIL TROP ÉLEVÉS AU LUXEMBOURG? La productivité par tête la plus élevée de l UE-15 2 Selon un communiqué de l Office statistique allemand (Destatis),

Plus en détail

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 %

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 % Institut des comptes nationaux COMMUNIQUÉ DE PRESSE 28-4-2017 Liens: Publication NBB.Stat Information générale La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de 2017 Sur l ensemble de

Plus en détail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail FRANCE La croissance économique devrait atteindre 1.4 % cette année et 1.5 % en 2017 grâce à la baisse des prix de l énergie, aux allègements des cotisations sociales et des impôts sur les entreprises

Plus en détail

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015 SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL DES ETATS-UNIS POLE POLITIQUE COMMERCIALE ET AFFAIRES JURIDIQUES AFFAIRE SUIVIE PAR : FANNIE DELAVELLE Washington, le 2 mai 2016 NOTE OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis

Plus en détail

Analyse des échanges commerciaux de la Tunisie Année Tunis, le 15 février 2017.

Analyse des échanges commerciaux de la Tunisie Année Tunis, le 15 février 2017. Analyse des échanges commerciaux de la Tunisie Année 216 Tunis, le 15 février 217. PLAN Introduction (Principaux faits saillants ayant marqué l évolution des échanges commerciaux au cours de l année 216)

Plus en détail

La situation se normalise peu à peu I nternational

La situation se normalise peu à peu I nternational Conjoncture économique - 1 er trimestre 217 PIB EUR PIB et Baromètre Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage PIB Baromètre conjoncturel La situation

Plus en détail

LES ECHANGES COMMERCIAUX DE L ILE-DE-FRANCE EN 2016

LES ECHANGES COMMERCIAUX DE L ILE-DE-FRANCE EN 2016 LES ECHANGES COMMERCIAUX DE L ILE-DE-FRANCE EN 2016 LA DIRECCTE D ILE-DE-FRANCE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Forte tendance à la hausse du trafic passagers

Forte tendance à la hausse du trafic passagers COMMUNIQUÉ N o : 42 Forte tendance à la hausse du trafic passagers 3 juillet 2013 (Sydney) L Association du transport aérien international (IATA) a dévoilé ses statistiques sur le transport aérien mondial

Plus en détail

COUNTRY PAYMENT REPORT. Suisse

COUNTRY PAYMENT REPORT. Suisse COUNTRY PAYMENT REPORT 16 Suisse Country Payment Report 16: Suisse Le Country Payment Report est réalisé par Intrum Justitia. Suisse Intrum Justitia a recueilli des données auprès de plusieurs millers

Plus en détail

Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1

Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1 L OBSERVATEUR SECTORIEL Secteur de la construction Décembre 2004 Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1 1 Résumé des conférences annuelles de la S.C.H.L. et de la Commission de la construction

Plus en détail

Une amélioration du solde commercial vis-à-vis de la plupart des régions du monde mais qui repose largement sur la baisse des importations

Une amélioration du solde commercial vis-à-vis de la plupart des régions du monde mais qui repose largement sur la baisse des importations Une amélioration du solde commercial vis-à-vis de la plupart des régions du monde mais qui repose largement sur la baisse des importations Les échanges de marchandises de la France restent déficitaires

Plus en détail

au troisième trimestre de 2000

au troisième trimestre de 2000 Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au troisième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques: En l an 2000, la croissance devrait dépasser 4 % Page

Plus en détail

Baromètre des entreprises

Baromètre des entreprises Baromètre des entreprises Suisse - Mai 2015 Page 1 Structure de l étude Consultation représentative de 250 entreprises en Suisse Sondage téléphonique réalisé auprès de directeurs ou propriétaires d entreprises

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 2/ Mondialisation, de nouveaux défis

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 2/ Mondialisation, de nouveaux défis ENTRAINEMENT A L EXAMEN 2/ Mondialisation, de nouveaux défis I. Questions à traiter 1. Quelle a été la réaction de la plupart des pays face à la crise économique et quelles ont été leurs conséquences

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Février 13 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88

Plus en détail

Points de presse pour le Chapitre 3 : Dynamiques du chômage pendant les récessions et les reprises : au delà de la loi d Okun

Points de presse pour le Chapitre 3 : Dynamiques du chômage pendant les récessions et les reprises : au delà de la loi d Okun Points de presse pour le Chapitre 3 : Dynamiques du chômage pendant les récessions et les reprises : au delà de la loi d Okun Perspectives de l économie mondiale avril 2010 Rédigé par Ravi Balakrishnan,

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Décembre 216 Bonne orientation de l industrie régionale et du BTP en fin d année. Services stables. Indicateurs du

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières Chiffre d affaires de 5,4 Mds au T1 2012, en hausse de 9,4% organique de +0,4% Trimestre solide pour l Amérique du Nord et le Reste du Monde Tendances contrastées en Asie-Pacifique

Plus en détail

Le commerce bilatéral entre la France et la Roumanie au 1 er semestre 2016

Le commerce bilatéral entre la France et la Roumanie au 1 er semestre 2016 Le commerce bilatéral entre la France et la Roumanie au 1 er semestre 2016 Les échanges bilatéraux sont en progression au premier semestre 2016 (+7% par rapport au S1 2015 à 3,7 Mrds EUR). Les exportations

Plus en détail

Bienvenue. ASAA, section Fribourg. Mardi 24 mai Haute école de gestion Fribourg Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. ASAA, section Fribourg. Mardi 24 mai Haute école de gestion Fribourg  Haute école de gestion Fribourg Bienvenue ASAA, section Fribourg Mardi 24 mai 2011 Haute école de gestion Fribourg Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) Taux de change: un bref tour d horizon En préambule..

Plus en détail

Parité du Dirham Evolution et impact sur la compétitivité de l économie Marocaine

Parité du Dirham Evolution et impact sur la compétitivité de l économie Marocaine Conseil National du Commerce Extérieur Parité du Dirham Evolution et impact sur la compétitivité de l économie Marocaine Anticiper Partager Agir 2001 www.cnce.org.ma Sommaire AVANT-PROPOS S Y N T H E S

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l hiver Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016

Conjoncture de l industrie française à l hiver Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016 Conjoncture de l industrie française à l hiver 2016 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016 Agenda 1 Les faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

MESSAGE DU CONSEIL MUNICIPAL Budget 2015

MESSAGE DU CONSEIL MUNICIPAL Budget 2015 MESSAGE DU CONSEIL MUNICIPAL Budget 2015 1. INTRODUCTION CONJONCTURE INTERNATIONALE La relance de l économie mondiale est encore fragile et menacée par de nombreux risques. Aucune amélioration solide et

Plus en détail

LES HAUTS ET LES BAS DE LA BALANCE COMMERCIALE CHINOISE

LES HAUTS ET LES BAS DE LA BALANCE COMMERCIALE CHINOISE LES HAUTS ET LES BAS DE LA BALANCE COMMERCIALE CHINOISE Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Séminaire Fourgeaud, 10 octobre 2012. 1 1. Depuis 2007 la Chine a réduit son excédent commercial global 2. Mais

Plus en détail

Turquie : Situation économique et relations économiques avec la France

Turquie : Situation économique et relations économiques avec la France Turquie : Situation économique et relations économiques avec la France Stephan Dubost Istanbul, le 21 octobre 2015 Ambassade de France en Turquie Service Economique Régional 1. Situation économique de

Plus en détail

Fiche d information sur la sécurité alimentaire

Fiche d information sur la sécurité alimentaire Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l'agriculture OFAG Février 2016 Fiche d information sur la sécurité alimentaire N o 8 : Liquidités, investissements

Plus en détail

Chapitre 4. Libre-échange & Intégration économique régionale

Chapitre 4. Libre-échange & Intégration économique régionale Chapitre 4 Libre-échange & Intégration économique régionale Exemple de l Accord de libre-échange: Canada-UE (CETA ou AECG) Signature du CETA 30 octobre 2016 R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage À la

Plus en détail

Le commerce extérieur du Venezuela en 2014 et 2015

Le commerce extérieur du Venezuela en 2014 et 2015 Le commerce extérieur du Venezuela en 2014 et 2015 Avril 2016 DG Trésor Quasiment mono exportateur de pétrole, le Venezuela a vu ses échanges extérieurs se contracter depuis 2013, l effondrement des cours

Plus en détail

Communiqué 5 juillet 2007

Communiqué 5 juillet 2007 Communiqué 5 juillet 2007 Les taux de change actuels des monnaies pénalisent l industrie et la croissance européennes La Commission Européenne a publié le 4 juillet son rapport trimestriel sur la zone

Plus en détail

Le Manitoba. en bref

Le Manitoba. en bref Le Manitoba en bref COUP D ŒIL SUR L ÉCONOMIE DU MANITOBA 2011 2012 2013 2014 2015 PIB en dollars constants (aux prix du marché) (% de croissance) 2,8 2,7 2,7 2,1 2,0 PIB en dollars constants par habitant

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

Nouveau creusement du déficit commercial français vis-à-vis de l Italie en 2013 dû principalement à la récession dans la péninsule

Nouveau creusement du déficit commercial français vis-à-vis de l Italie en 2013 dû principalement à la récession dans la péninsule Nouveau creusement du déficit commercial français vis-à-vis de l Italie en 2013 dû principalement à la récession dans la péninsule Résumé Le solde commercial de la France vis-à-vis de l Italie, structurellement

Plus en détail

Rapport sur la politique monétaire

Rapport sur la politique monétaire Rapport sur la politique monétaire Octobre 2015 Timothy Lane Sous-gouverneur Banque du Canada Faits saillants L inflation mesurée par l IPC global demeure près de la limite inférieure de la fourchette

Plus en détail

L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national

L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national N 6 juillet 2015 L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national Les indicateurs conjoncturels du 1er trimestre 2015 en Corse ne montrent toujours pas de signes convaincants

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 30 octobre 2015 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015 La Banque

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Année 215) Banque Centrale de Tunisie Janvier 216 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé, le mois courant, à la baisse

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail