PROJET ASSOCIATIF ENSEMBLE, AGIR, INTERPELLER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET ASSOCIATIF ENSEMBLE, AGIR, INTERPELLER"

Transcription

1 PROJET ASSOCIATIF ENSEMBLE, AGIR, INTERPELLER

2 «ENSEMBLE» : La fidélité au manifeste universel du mouvement EMMAUS est fondatrice et respectueuse justement du ENSEMBLE. Nous prônons le FAIRE ENSEMBLE comme un des objectifs premiers de l association EMMAÜS ACTION OUEST. Celui qui permettra de dépasser toutes nos différences : EMMAÜS ACTION OUEST est une création des communautés EM- MAUS de Cherbourg, Caen, Fougères, Alençon, Le Mans, Laval, Rennes, Quimperlé, Vannes, Saint-Brieuc, Brest, au delà de toute considération de famille d appartenance, membres de la branche 1, et du Relais Bretagne, membre de la branche 3. EMMAÜS ACTION OUEST, est membre de la branche 3. Il va de soi que toute création de EMMAÜS ACTION OUEST devra servir les intérêts communs de chacun des groupes membres et que tout développement devra se faire dans le souci mutuel de chacun. EMMAÜS ACTION OUEST est né des communautés, il devra donc être pris un soin particulier de ne pas nuire à l activité de récupération des communautés membres. EMMAÜS ACTION OUEST doit entretenir la relation avec Le Relais en tant que partenaire à part entière et avec tous ses représentants localement ou nationalement. EMMAÜS ACTION OUEST s inscrit dans un esprit militant à la vie du mouvement Emmaüs. Le maintien d un lien collectif sera primordial sur toute autre considération. En tant que création collective, un soin particulier sera donc donné à faire que EMMAÜS ACTION OUEST soit un lieu de rencontre, un moyen de permettre la mise en relation des personnes quelle que 2 EMMAÜS ACTION OUEST

3 soit le statut de la personne : compagnon, compagne, usager, salarié, bénévole, responsable, directeur. Plus spécifiquement, EMMAÜS ACTION OUEST dispose d une légitimité née du dépassement des clivages qui a permis de réussir à faire ensemble. A l heure des nouvelles régions constituées au sein d Emmaüs France, alors qu il va falloir continuer à oser ensemble, nous ferons en sorte que cet outil se mette au service des projets communs, au moins pour les groupes membres d EMMAÜS ACTION OUEST, pour favoriser l émergence de solidarités nouvelles. «Ensemble» sur les territoires : Le fondement de EMMAÜS ACTION OUEST s est inscrit dans une logique de réseau local et de partenariat avec tous les acteurs du Pays de Pontivy. Nous marquons donc cette volonté de poursuivre notre ancrage territorial où le «faire ensemble» se manifestera par l implication dans le maillage associatif, institutionnel, public, entrepreneurial. «AGIR» : L objectif principal est le service de l Autre et notamment du plus souffrant en mettant l économique au service de l humain. LE SOCIAL : EMMAÜS ACTION OUEST doit servir un projet social qui est un lieu de complémentarité avec les différents groupes Emmaüs et non un lieu de rivalité. Accueillir le plus souffrant n est l apanage d aucun et les réponses peuvent être multiples car les plus souffrants sont multiples. EMMAÜS ACTION OUEST 3

4 A cette fin, EMMAÜS ACTION OUEST est un moyen complémentaire de ce que les communautés peuvent effectuer comme accueil. En tant qu initiatrice d entreprise d insertion, c est donc l accueil dans des postes de travail et la création d emplois qui sera la spécificité et le moyen d agir de EMMAÜS ACTION OUEST. Dans la méthode, il est posé comme principe que EMMAÜS AC- TION OUEST aura la volonté d innover et de mettre l accent sur l accompagnement des personnes, et les modalités d expression et de participation des salariés : - en inventant des outils qui permettent d allier l humain et l économique, où la personne reste centrale - en favorisant, à tous ses échelons, les espaces d expression, de formation, ainsi que les outils pédagogiques permettant de développer la capacité à être acteur de sa vie personnelle et professionnelle de chacun des salariés L ECONOMIQUE : Le moyen technique d action de EMMAÜS ACTION OUEST passe par la création d entreprises d insertion qui se basent sur le métier d Emmaüs des communautés : la récupération. Afin d atteindre son objectif d accueil, il conviendra donc de se doter d outils économiques viables et de les développer selon les besoins et les opportunités identifiés et choisis collectivement. EM- MAÜS ACTION OUEST interviendra en appui ou en complément de l action de ses membres et éventuellement en substitution à la demande des groupes concernés. L environnement des métiers de la récupération (D3E, textile, bois, ) est actuellement en très grande mutation, notamment pour Emmaüs. Lorsque, localement, les communautés ne peuvent s emparer et investir toutes les opportunités, seul ou avec d autres, EMMAÜS AC- 4 EMMAÜS ACTION OUEST

5 TION OUEST est ce moyen, cet atout, que les communautés se sont mis à disposition afin de pouvoir investir des champs d activité qui créeront de la solidarité par l emploi et leur permettront peut-être de ne pas être exclu de leur champ propre de la récupération. A partir de son savoir-faire et de ses propres besoins, EMMAÜS AC- TION OUEST peut être aussi cet outil qui rendrait plus efficace une mutualisation de nos moyens. Cette mutualisation peut prendre différentes formes à réfléchir : achats, solidarités, commerce équitable, EMMAÜS ACTION OUEST est une innovation du mouvement. A ce titre, il convient de continuer à en faire un creuset de réflexion, un lieu d innovation à partir du métier de base d Emmaüs afin de l inscrire dans l esprit de contribution au développement durable et de consommation responsable ainsi que de réponses concrètes face à la situation des plus démunis. LE CHAMP D ACTION GENERAL EMMAUSSIEN EMMAUS permet d agir selon une multitude de modes qui veut, avant tout, s adapter au plus souffrant. Selon les opportunités ou les sollicitations, il conviendra de déterminer si c est le rôle de EM- MAÜS ACTION OUEST de s investir en direct sur des actions qui touchent à d autres formes que l insertion par l emploi ou de le renvoyer vers une communauté ou tout autre structure d Emmaüs. EMMAÜS ACTION OUEST 5

6 «INTERPELLER» : EMMAÜS ACTION OUEST doit être aussi un lieu de dénonciation ou plus généralement d interpellation: Par son objet : en proposant au plus souffrant un emploi afin de lui redonner sa dignité d homme. Par son activité : en inventant des outils qui permettent d allier l humain et l économique, où la personne reste centrale Par son fonctionnement : en favorisant, à tous ses échelons, les espaces d expression, de formation, ainsi que les outils pédagogiques permettant de développer la capacité à être acteur de sa vie personnelle et professionnelle de chacun des salariés Par sa parole : en dénonçant des inégalités frappantes de notre société les institutions, administrations, médias qui constituent le réseau de EM- MAÜS ACTION OUEST mais aussi au quotidien en partageant avec le public les enjeux, les combats, et les modalités pratiques de l action Par son investissement dans le mouvement : en participant activement aux actions impulsées en collectif, localement, au national, en Europe ou à l international par Emmaüs 6 EMMAÜS ACTION OUEST

7 Le Projet Associatif de l Association EMMAÜS ACTION OUEST a été adopté au cours de l Assemblée Générale du 24 Avril 2007 Modifié pour l adapté à la nouvelle structuration et à la nouvelle appellation au cours de l Assemblée Générale du 1 er Avril EMMAÜS ACTION OUEST 15 rue Hélène et Victor Basch BP30188 EMMAÜS ACTION OUEST 7

8

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4 Projet associatif 2012-2017 1 Préambule 3 Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3 Nos valeurs comme principes d action 3 Les PEP 71 aujourd hui 4 Des orientations prioritaires de développement 7 2 Préambule

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre La Caisse Interfédérale de Crédit Mutuel Et L Académie de Rennes EXPOSÉ DES MOTIFS Considérant, d une part que le Crédit Mutuel de Bretagne : Représente 4 établissements

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE ET LOGEMENT PUBLIC 8 points de repère pour l action communautaire* Concerner un réseau Habitants, professionnels, élus, institutions. Se définit autour d un espace géographique,

Plus en détail

ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP

ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP Session 3 (14h30-15h15) - Parcours COOPERER MUTUALISER Découvrir Alain VILLEZ, directeur adjoint et responsable du secteur «Personnes âgées» de l Uriopss NPDC

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique Partenariat Scouts et Guides de France Enseignement Catholique «L Enseignement Catholique et les Scouts et Guides de France sont deux acteurs majeurs de l Eglise qui éduque.[ ] L éducation est exercée

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Assemblée Générale de l AUDIAR 17 mars 2015 De quoi parle t on? Les dynamiques territoriales doivent se concevoir dans une approche relationnelle où les territoires

Plus en détail

FORMATIONS DES BENEVOLES

FORMATIONS DES BENEVOLES 2015 Agir pour la Solidarité FORMATIONS DES BENEVOLES Administrateurs et bénévoles des associations du secteur de l insertion sociale et professionnelle 2015 Sommaire Le paysage institutionnel du secteur

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

Forums et ateliers Éléments saillants

Forums et ateliers Éléments saillants Forums et ateliers Éléments saillants Atelier n 9 : Faire réseau : pourquoi? Comment? Animateur : Johan CHANAL, Carrefour des Pays Lorrains Intervenante : Sarah BOYRIE, présidente de l'association des

Plus en détail

COMMENT ORGANISER UN

COMMENT ORGANISER UN Sensibiliser, fédérer, agir pour un tourisme responsable. COMMENT ORGANISER UN CHANTIER PARTICIPATIF POUR LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE DES PREITS? Elisabeth et Frédéric Millet souhaitent restaurer la bergerie

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Une nouvelle CCI en marche pour le bassin métropolitain lyonnais

Une nouvelle CCI en marche pour le bassin métropolitain lyonnais Une nouvelle CCI en marche pour le bassin métropolitain lyonnais DOSSIER DE PRESSE Lundi 11 janvier 2016 CONTACT PRESSE Thibaud Etienne Place de la Bourse 69289 Lyon cedex 02 T. 04 72 40 58 39 etienne@lyon.cci.fr

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

Restitution de la Journée concertation citoyenne

Restitution de la Journée concertation citoyenne Restitution de la Journée concertation citoyenne 2 juillet 2013, Pont du Gard Journée de concertation citoyenne Depuis 3 ans et l adoption par le Département du Gard de la charte de la concertation citoyenne,

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Atelier n 2 Comment passer de l idée à des réalisations pérennes : méthodes et outils pour une mise en œuvre? > Intervenant : Christophe CAMILLA, consultant ADONIS ECO CONSEIL DEMARCHE D ECOLOGIE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins Le Projet de soins c a l m e Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. L article L.6143-2 du CSP prévoit que le Projet d établissement «comporte un projet de prise en charge des patients

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire 1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire Pour vivre et consommer autrement 28 & 29 novembre 2014 Espace Racine Rue de la République Châteauroux (36) L Economie Sociale et Solidaire, kézako? L ESS

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES 1 AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES L intégration d un nouveau salarié fait référence à deux étapes : Dans les premiers jours : l accueil du salarié dans la structure Accueil physique,

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse «L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse Ce titre, «l économie sociale et solidaire, une réponse à la crise?» aurait pu être trompeur.

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL POSITIONNEMENT DE L URIOPSS BRETAGNE Juin 2013 LES POSITIONNEMENTS DE L URIOPSS BRETAGNE Le Projet Régional de Santé de

Plus en détail

La cartographie, d accompagnement des démarches de circuits courts

La cartographie, d accompagnement des démarches de circuits courts La cartographie, outil essentiel d observation, de pilotage voire d accompagnement des démarches de circuits courts Forum citoyens Circuits courts Montpellier, 8 décembre 200 Marie POISSON - LUNAM Univ.

Plus en détail

RESSORT. pour prendre de l élan ou pour rebondir. «La politique ce n est pas l art du possible, mais l art de rendre possible ce qui est nécessaire»

RESSORT. pour prendre de l élan ou pour rebondir. «La politique ce n est pas l art du possible, mais l art de rendre possible ce qui est nécessaire» Regroupement de l Enseignement Supérieur en Soutien Opérationnel à la Revitalisation du Territoire Un RESSORT pour prendre de l élan ou pour rebondir «La politique ce n est pas l art du possible, mais

Plus en détail

Diriger une école maternelle

Diriger une école maternelle Diriger une école maternelle E.HAYOT IEN Toul Mai 2012 D après les travaux de l IEN maternelle 83 DIRIGER? Etre le chef? Prendre des décisions? Avoir du pouvoir? Juger? Contrôler? Commander? Animer? Coordonner?

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

INTRODUCTION programme régional d accès à la prévention et aux soins publics démunis ou en situation de vulnérabilité sociale

INTRODUCTION programme régional d accès à la prévention et aux soins publics démunis ou en situation de vulnérabilité sociale SYNTHÈSE 2/12 INTRODUCTION Le programme régional d accès à la prévention et aux soins (PRAPS) est un programme destiné à tous les professionnels concernés par l accès à la prévention et aux soins ainsi

Plus en détail

Négocier la classification des emplois, pourquoi faire?

Négocier la classification des emplois, pourquoi faire? Négocier la classification des emplois, pourquoi faire? Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport

Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport Parcours de Remobilisation Educatif Personnalisé Autour du Sport PRÉSENTATION UCPA Depuis sa création en 1965, l UCPA porte un projet humaniste et social ouvert à tous. Son engagement dans le champ de

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Conférence des partenaires Comité régional de coordination de l Observation Sociale du NPDC

Conférence des partenaires Comité régional de coordination de l Observation Sociale du NPDC Conférence des partenaires Comité régional de coordination de l Observation Sociale du NPDC Les enjeux de l Observation Sociale pour l Assurance Maladie L Assurance Maladie, un acteur des politiques sociales

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail