AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport mensuel sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO : septembre 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport mensuel sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO : septembre 2009"

Transcription

1 AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport mensuel sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO : septembre 2009 Freetown, octobre 2009

2 Introduction La stabilisation des taux de change des monnaies de la CEDEAO figure en bonne place dans la feuille de route définie pour la création de la monnaie unique sous-régionale. Celle-ci est considérée comme un processus contenu à finaliser deux ans avant le lancement de la monnaie unique. D où la nécessité d un suivi rapproché de l évolution des cours de change des monnaies de la CEDEAO. Le présent rapport mensuel qui porte sur les évolutions à fin septembre 2009 s inscrit dans cette logique. Il passe en revue les principales tendances sur le marché international de change, examine en détail le comportement des monnaies de la région par rapport à l UCAO (Unité de Compte de l Afrique de l Ouest qui équivaut à 1 DTS) et analyse l évolution des taux de change bilatéraux. I. Evolution hebdomadaire du taux de change des principales devises par rapport à l UCAO à fin juin 2009 Au cours du mois de septembre 2009, les principales devises internationales ont connu des évolutions contrastées par rapport à l UCAO. Toutefois, les fluctuations hebdomadaires sont généralement comprises dans un intervalle de +/-1% comme le montre le graphique ci-après : Graphique1.1 : Evolution du cours de l UCAO par rapport aux principales devises en sept 09 (variations hebdomadaires en %) 1,2% 1,0% 0,8% 0,6% 0,4% 0,2% -0,2% -0,4% -0,6% -0,8% -1,0% Semaine1 Semaine 2 Semaine3 Semaine4 Euro Japanese Yen U.K. Pound Sterling U.S. Dollar Source : FMI, AMAO 1

3 Dans l ensemble, l euro et le yen japonais se sont renforcés alors que le dollar US et la livre sterling se sont affaiblis à l égard de l UCAO. Tableau 1.1 : Evolution hebdomadaire du cours de l UCAO par rapport aux principales devises en sept 09 Euro Variation en % U,S, dollar Variation en % Pound sterling Variation en % Japanese yen Variation en % COURS COURS COURS COURS Semaine 0 1,0937 1,5600 0, ,96 Semaine I 1,0940 1,5625 0,2% 0,9588 1,6% 144,86-2,1% Semaine II 1,0869-0,6% 1,5752 0,8% 0,9521-0,7% 145,55 0,5% Semaine III 1,0812-0,5% 1,5841 0,6% 0,9608 0,9% 144,08-1,0% Semaine IV 1,0757-0,5% 1,5847 0,9761 1,6% 144,21 0,1% Semaine V 1,0818 0,6% 1,5809-0,2% 0,9897 1,4% 141,63-1,8% 1,0855-0,2% 1,5746 0,3% 0,9635 1,0% 144,71-0,9% Source : FMI, AMAO Par rapport au mois précédent, l UCAO s est nettement renforcé face à la livre sterling et au dollar US mais a faibli par rapport au yen japonais et à l euro en terme de glissement des cours mensuels moyens. Les mêmes tendances sont observées par rapport à l évolution des taux de change à fin de période comme le montre le tableau ciaprès. Tableau 1.2 : Evolution mensuelle du cours de l UCAO par rapport aux principales devises août-09 sept-09 variation Fin de pde Fin de pde Fin de pde Euro 1,0973 1,0937 1,0820 1,0836-1,4% -0,9% Japanese Yen 145, , , ,2585-2,0% -2,5% U.K. Pound Sterling 0,9580 0,9433 0,9833 0,9659 2,6% 2,4% U.S. Dollar 1,5661 1,5600 1,5844 1,5779 1,2% 1,1% Source : FMI, AMAO Les évolutions trimestrielles indiquent une importante appréciation du yen japonais et une baisse considérable de la livre sterling (cf tableau 1.3). 2

4 Tableau 1.3 : Evolution trimestrielle du cours de l UCAO par rapport aux principales devises juin-09 sept-09 variation Fin de pde Fin pde Fin de pde Euro 1,1023 1,1023 1,0820 1,0836-1,8% -1,7% Japanese Yen 148, , , ,2585-4,5% -3,3% U.K. Pound Sterling 0,9445 0,9445 0,9833 0,9659 4,1% 2,3% U.S. Dollar 1,5522 1,5449 1,5844 1,5779 2,1% 2,1% Source : FMI, AMAO Le tableau 1.4 donne les évolutions du cours de l UCAO par rapport aux principales devises internationales depuis le début de l année Il ressort que l UCAO a reculé face à la livre sterling et dans une moindre mesure à l égard de l euro mais s est quelque peu renforcé par rapport aux autres principales devises. Tableau 1.4 : Evolution du cours de l UCAO par rapport aux principales devises (fin 2008-sept 2009) déc-08 sept-09 variation Fin de pde Fin de pde Fin de pde Euro 1,1068 1,1317 1,0820 1,0836-2,2% -4,2% Japanese Yen 140, , , ,2585 1,3% 4,0% U.K. Pound Sterling 1,0566 1,0221 0,9833 0,9659-6,9% -5,5% U.S. Dollar 1,5403 1,5212 1,5844 1,5779 2,9% 3,7% Source : FMI, AMAO Par rapport à la même période de l année précédente (septembre 2008), les évolutions les plus importantes concernent le yen japonais qui s est fortement apprécié et la livre sterling qui enregistre une importante dépréciation comme le montre le tableau ci-après. 3

5 Tableau 1.5.: Evolution annuelle du cours de l UCAO par rapport aux principales devises sept-08 sept-09 variation Fin de pde Fin de pde Fin de pde Euro 1, ,0833 1,0820 1,0836-0,6% Japanese Yen 162, , , , ,4% -13,0% U.K. Pound Sterling 0, ,8658 0,9833 0, ,6% 11,6% U.S. Dollar 1, ,5552 1,5844 1,5779 1,7% 1,5% Source : FMI, AMAO II. Evolution des taux de change nominaux des monnaies de la CEDEAO par rapport à l UCAO L évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO sera essentiellement appréciée à travers la tendance des cours hebdomadaires, mensuels, trimestrielles et annuelles par rapport à l UCAO. II.1 Evolutions hebdomadaires par devise de référence Pour mieux apprécier l impact des mouvements des taux de change des principales devises internationales sur les monnaies de la région, les évolutions hebdomadaires seront analysées en fonction des zones de référence. a ) Monnaies cotées par rapport à l EURO (F CFA et ESCUDO) Le Franc CFA et l ESCUDO, liés à l euro par des parités fixes 1, varient dans les mêmes proportions par rapport à l UCAO. Comme le montre le graphique 2.1, l UCAO a reculé face à ces deux monnaies notamment entre la 2 ème et la 4 ème semaines avant de se reprendre légèrement vers la fin du mois. 1 1 Euro = 655,9070 F CFA ou 110,27 Escudos 4

6 Graphique 2.1 : Evolution du cours de l UCAO par rapport au Franc CFA en sept 09 (CFA et variations hebdomadaires en %) 800 0,6% ,4% 0,2% -0,2% -0,4% -0,6% 0 Semaine1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Semaine5 Escudo CFA Variation -0,8% Les cours les plus élevés de l UCAO par rapport au CFA et à l Escudo ont été observées au début du mois (1UCAO = 719,7816 CFA ou 120,9993 Escudos) alors que les taux les plus faibles ont été enregistrés le 24 septembre (1 UCAO = 704,4322 CFA ou 118,4190 Escudos). b ) Monnaie cotée par rapport à la Livre Sterling (DALASI) Comparé au franc CFA, les amplitudes de fluctuation hebdomadaires du dalasi sont plus importantes. Durant le mois de septembre 2009, le cours maximum de l UCAO par rapport au dalasi est celui du 29 (1UCAO = 43,5655 dalasi) alors que le minimum correspond à celui du 14 (1 UCAO = 40,8713 dalasi). 5

7 Graphique 2.2 : Evolution du cours de l UCAO par rapport au Dalasi en sept 09 (Dalasi et variations hebdomadaires en %) 43,50 3,0% 43,00 2,5% 42,50 2,0% 42,00 41,50 41,00 1,5% 1,0% 0,5% 40,50-0,5% 40,00-1,0% 39,50 Semaine1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Semaine5-1,5% Dalasi Variation En septembre 2009, le dalasi a évolué dans le sillage de la livre britannique ; ce qui traduit une relative stabilité de la monnaie gambienne par rapport à la devise britannique. c ) Monnaies cotées par rapport au Dollar US Cinq (5) monnaies des pays membres de la CEDEAO sont liées au dollar des Etats-Unis suivant une parité flexible : le cedi, le Franc guinéen, le dollar libérien, le Naira et le Leone. A part une forte dépréciation du Léone au cours de la première semaine et un renforcement significatif du cedi vers la fin du mois, l ensemble de ces monnaies ont enregistré des fluctuations hebdomadaires modérées comme le montre le tableau 2.1 6

8 Tableau 2.1 : Evolution hebdomadaire des taux de change de l UCAO par rapport au CEDI, au GNF, au au NAIRA et au Leone en septembre 2009 DOLLARS LIB Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Semaine 5 CEDI COURS 2,29 2,30 2,31 2,31 2,21 Variation en % -0,17% 0,39% 0,76% -0,01% -4,57% GNF COURS 7 448, , , , ,49 Variation en % 0,57% -0,01% 0,79% 0,09% -0,32% COURS 113,34 113,90 114,84 114,95 114,59 Variation en % 0,74% 0,49% 0,83% 0,09% -0,32% NAÎRA COURS 235,67 237,77 239,59 239,85 236,83 Variation en % 0,65% 0,89% 0,76% 0,11% -1,26% LEONE COURS 5 567, , , , ,71 Variation en % 5,90% 1,18% 1,46% 0,05% -0,24% Sources : AMAO, Banques centrales et FMI II.2 Evolutions mensuelles, semestrielles et annuelles a) Evolution par rapport à août 2009 Par rapport au mois précédent, l UCAO s est renforcé face à toutes les monnaies de la CEDEAO à l exception du franc CFA qui a connu une remontée modeste à l égard de l unité de compte de la CEDEAO. Les dépréciations les plus importantes concernent le leone, le cedi et le dalasi comme le montre le graphique ci-après. 7

9 Graphique 2.5: Evolution mensuelle du cours de l UCAO par rapport aux monnaies de la CEDEAO (variations sept 09/août 2009 en %) 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% 2,00% 0,00% -2,00% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone Fin P de b) Evolution par rapport à juin 2009 A part un affaiblissement modeste à l égard du franc CFA, l UCAO s est renforcé par rapport à toutes les autres monnaies de la région. Ce sont le leone, le cedi et le dalasi qui ont connu les dépréciations les plus importantes. 8

10 Graphique 2.5: Evolution trimestrielle du cours de l UCAO par rapport aux monnaies de la CEDEAO ( variations sept 09/juin 2009 en %) 14,0% 12,0% 1 8,0% 6,0% 4,0% 2,0% -2,0% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone -4,0% Fin c/ Evolution par rapport à décembre 2008 Par rapport à la fin de l année 2008, l UCAO s est nettement renforcé face au cedi ghanéen, au dollar libérien, au naira nigérian et à la monnaie léonaise. Sur la période, ces monnaies ont connu une importante dépréciation à l égard du dollar américain qui luimême s est quelque peu affaibli par rapport à l UCAO. 9

11 Graphique 2.6: Evolution du cours de l UCAO par rapport aux monnaies de la CEDEAO ( variations sept 09/déc-08 en %) 35,0% 3 25,0% 2 15,0% 1 5,0% -5,0% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone Fin pde d/ Evolution par rapport à septembre 2008 Par rapport à la même période de l année 2008, l UCAO s est apprécié face au dalasi, au cedi, au dollar libérien, au naira et au léone. Le franc CFA et le franc guinéen sont restés quasiment stables. Graphique 2.6: Evolution annuelle du cours de l UCAO par rapport aux monnaies de la CEDEAO ( variations sept 09/sept-08 en %) 45,0% 4 35,0% 3 25,0% 2 15,0% 1 5,0% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone Fin pde 10

12 Graphiques 2.7 : Evolutions mensuelles des monnaies de la CEDEAO par rapport à l UCAO en 2009 (fluctuation des moyennes mensuels en %) C FA. Fr a n c 2,0% 2,5% 1,0% 2,0% ja nv. Fé v. ma r s a pr il ma i jun juil a oût se pt 1,5% - 1,0% 1,0% -2,0% 0,5% -3,0% -0,5% janv. Fév. mar s apr il mai jun juil août s ept -4,0% -5,0% -1,0% -1,5% -6,0% -2,0% -7,0% Ce di Libe r ia n Dolla r -2,5% Naira D a la s i 2,0% 7,0 % 6,0 % 5,0 % 4,0 % -2,0% janv. Fév. mars april mai jun juil août sept 3,0 % 2,0 % 1,0 % -4,0% -6,0% 0,0 % -1,0 % janv. Fév. mars ap ril mai jun juil ao ût s ep t -8,0% -2,0 % -3,0 % -1 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0% -1,0% -2,0% -3,0% -4,0% F r a n c Gu i n ja nv. Fé v. ma rs a pr il m a i jun ju il a o ût se p t 2,0% 1,0% -1,0% -2,0% -3,0% -4,0% -5,0% -6,0% -7,0% -8,0% Le on e janv. Fév. mars april mai jun juil août sept 11

13 III. Evolution des taux de change bilatéraux des monnaies de la CEDEAO L évolution des taux de change bilatéraux est appréciée en fonction du comportement des moyennes mensuelles et des taux à fin de période entre décembre 2008 et septembre Franc CFA et Escudo Comparativement aux cours en vigueur à la fin de l année 2008, le franc CFA et l escudo ont, en moyenne, connu une appréciation face à l ensemble des monnaies de la CEDEAO. Les appréciations les plus significatives ont été enregistrées face au cedi ; au leone, au naira et au dollar libérien. Graphique 3.1: Evolution du cours du CFA par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO( variations sept 09/déc 08 en %) F CFA 4 35,0% 3 25,0% 2 15,0% 1 5,0% Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone Fin P de

14 3.2 Dalasi Le dalasi gambien s est légèrement effrité face au franc CFA tout en demeurant quasiment stable par rapport au franc guinéen mais s est nettement renforcé à l égard des autres monnaies de la sous-région. Graphique 3.2: Evolution du cours du dalasi par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO( variations sept 09/déc 08 en %) Dalasi 35,0% 3 25,0% 2 15,0% 1 5,0% -5,0% CFA.Franc Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone -1 Fin Pde 3.3 Cedi La monnaie ghanéenne a reculé face à toutes les monnaies de la CEDEAO durant les neuf premiers mois de l année Les dépréciations les plus significatives sont observées à l égard du franc CFA, du dalasi et du franc guinéen. 13

15 Graphique 3.3 Evolution du cours du cedi par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO( variations sept 09/déc 08 en %) C e di Fin Pde -5,0% CFA.Franc Dalasi GNF Liberian Dollar Naira Leone -1-15,0% -2-25,0% Franc guinéen En dehors d une modeste dépréciation du taux de change moyen par rapport au franc CFA et d une relative stabilité vis-à-vis du dalasi, le franc guinéen a connu une importante remontée face aux autres monnaies de la CEDEAO. 14

16 Graphique 3.4: Evolution du cours du franc guinéen par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO (variations sept 09/déc 08 en %) Franc Gui 35,0% 3 25,0% 2 15,0% 1 5,0% -5,0% CFA.Franc Dalasi Cedi Liberian Dollar Naira Leone -1 Fin Pde 3.5 Dollar libérien Le dollar libérien a connu une évolution mitigée face aux autres monnaies de la sousrégion. La monnaie libérienne s est quelque peu renforcée par rapport au cedi, au naira et au leone mais a nettement reculé face aux autres monnaies de la sous-région comme le montre le graphique ci-après. 15

17 Graphique 3.5: Evolution du cours du dollar libérien par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO ( variations sept 09/déc 08 en %) Dol liberien 15,0% 1 5,0% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Naira Leone -5,0% -1-15,0% -2 Fin Pde 3.6 Naira A part une remontée par rapport au cedi et dans une moindre mesure le leone, le naira s est déprécié par rapport à l ensemble des autres monnaies de la CEDEAO. Graphique 3.6: Evolution du cours du naira par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO( variations sept 09/déc 08 en %) Naira 1 5,0% -5,0% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Leone -1-15,0% -2-25,0% Fin Pde 16

18 3.7 Leone En dehors d une remontée à l égard du cedi, la monnaie leonaise est en repli par rapport à toutes les autres monnaies de la CEDEAO. Graphique 3.7: Evolution du cours du leone par rapport aux autres monnaies de la CEDEAO ( variations sept 09/déc 08 en %) Lé on e 10,00% 5,00% 0,00% -5,00% CFA.Franc Dalasi Cedi GNF Liberian Dollar Naira Leone -10,00% -15,00% -20,00% -25,00% Fin Pde 17

19 Conclusion et recommandations Au cours du mois de septembre 2009, les monnaies de la région ont globalement évolué dans le sillage des principales devises de référence. Le Franc CFA et l escudo qui ont une parité fixe avec l euro ont enregistré des fluctuations hebdomadaires très faibles. Les amplitudes des variations hebdomadaires du franc guinéen, du Naira et du dollar libérien sont de même ordre. Par contre, le dalasi, le cedi et le leone ont enregistré des fluctuations hebdomadaires plus prononcées. Par rapport à août 2009, toutes les monnaies de la CEDEAO se sont dépréciées face à l UCAO à l exception notable du franc CFA et de l Escudo Capverdien. Les dépréciations les plus importantes concernent le leone, le cedi et le dalasi. Dans l ensemble, les mêmes tendances sont observées par rapport au trimestre précédent et à la fin de l année Quant aux évolutions par rapport à la même période de l année précédente, ils indiquent que le franc CFA et le franc guinéen sont restés quasiment stables par rapport à l UCAO qui a connu une importante appréciation vis-à-vis des autres monnaies de la CEDEAO. S agissant des évolutions des taux de change bilatéraux, le franc CFA et l escudo ont profité de la bonne tenue de l Euro pour se renforcer face à l ensemble des monnaies de la CEDEAO notamment en terme de variation des moyennes mensuelles. A l inverse, le cedi est en repli par rapport à l ensemble des autres monnaies de la sous-région. Les autres monnaies qui se sont le plus renforcées sont le franc guinéen et la dalasi gambien. Au total, les variations hebdomadaires et mensuelles enregistrées par les monnaies de la CEDEAO à l égard de l UCAO sont dans l ensemble modestes. Par contre, les variations trimestrielles et annuelles ont été importantes notamment pour le Leone, le Dalasi, le Cedi et dans une moindre mesure le Naira. Quant aux fluctuations des taux de change bilatéraux, elles ont souvent dépassé 30% pour les neuf premiers mois de l année Ce qui traduit des évolutions contrastées des monnaies de la sous-région au cours de la période sous-revue. 18

20 Au regard des tendances enregistrées, les mesures suivantes paraissent indispensables pour garantir la stabilité des taux de change des monnaies de la région : 1. A court terme i. prendre les dispositions utiles pour faire appliquer la législation en matière de rapatriement des recettes d exportations à travers la domiciliation des opérations dans le système bancaire ; ii. renforcer la libération du compte courant à travers notamment l interdiction des transactions en monnaie étrangère notamment pour les opérations sur biens et services ; iii. réduire l absorption grâce notamment au contrôle de l évolution des dépenses courantes de l Etat ; iv. conduire des politiques monétaires efficaces en matière de lutte contre l inflation v. mettre en place des dispositions pour favoriser le rapatriement d argent par les immigrés ; vi. prendre des dispositions utiles pour encourager l usage des facilités offertes par le système bancaire pour les opérations d importation et d exportation de façon notamment à réduire l usage des paiements en espèce. vii. - renforcer la transparence des marchés de change dans le but d unifier les taux de change officiel et parallèle 2. A moyen et long terme i. favoriser la diversification des exportations par le développement de nouvelles filières agricoles ; ii. moderniser les systèmes de paiement et développer des produits bancaires de façon à répondre aux besoins des opérateurs du commerce extérieur ; iii. promouvoir les investissements directs étrangers notamment dans les secteurs générateurs de devises; iv. identifier et mettre en œuvre des politiques ciblées visant le renforcement de la compétitivité du secteur extérieur v. garantir la sécurité alimentaire de façon à réduire la dépense aux importations ; vi. mettre en place des dispositifs pour permettre aux nationaux résidents à l étranger d acquérir des propriétés immobilières. 19

21 ANNEXES 20

22 21

23 Tableau1 : Evolution du taux de change de l UCAO par rapport aux monnaies de la CEDEAO Currency sept Dec janv 09-. févr 09-mars 09-. avr 09-mai 09-juin 09-. juil 09-août 09-. sept -Janv september 2009 CFA.Franc 706,78 741,30 706,31 745,90 762,42 746,35 742,53 732,45 723,04 722,85 716,84 709,65 733,56 Dalasi 35,01 41,30 35,39 41,80 39,27 38,75 39,02 38,91 39,52 40,61 40,93 42,00 40,09 Cedi 1,74 1,81 1,66 1,87 1,94 2,01 2,06 2,14 2,23 2,27 2,30 2,45 2,14 GNF 7408, , , , , , , , , , , , ,54 Liberian Dollar 98,87 96,28 99,97 97,51 95,93 96,41 98,09 102,53 107,89 110,15 112,44 114,56 103,95 Naira 181,52 193,06 185,50 213,11 216,12 216,04 216,60 221,47 225,89 227,93 233,92 238,50 223,29 Leone 4644, , , , , , , , , , , , ,06 Source : FMI, Banques centrales, AMAO Tableau2 : Evolution du taux de change journalier de l UCAO par rapport aux monnaies de la CEDEAO sept Semaine Semaine2 CFA 719, , , , , , , , , , ,3385 Escudo 120, , , , , , , , , , ,0843 Dalasi 41, , , , , , , , , , ,0679 Cedi 2,2935 2,2851 2,2829 2,2906 2,2880 2,2850 2,2902 2,3021 2,3015 2,3058 2,2969 GNF 7 577, , , , , , , , , , ,5335 Lib 113, , , , , , , , , , ,8963 Naira 235, , , , , , , , , , ,7686 Leone 5 564, , , , , , , , , , ,2706

24 Semaine Semaine 4 CFA 711, , , , , , , , , , , , ,0408 Escudo 119, , , , , , , , , , , , ,5472 Dalasi 40, , , , , , , , , , , , ,5207 sept-09 Cedi 2,3146 2,3094 2,3112 2,3183 2,3187 2,3144 2,3187 2,3051 2,3177 2,3156 2,3137 2,3142 2,2257 GNF 7 507, , , , , , , , , , , , ,5755 Lib 114, , , , , , , , , , , , ,8897 Naira 239, , , , , , , , , , , , ,8857 Leone 5 717, , , , , , , , , , , , ,2692 Source : FMI, Banques centrales, AMAO Fin juin 2009 Fin août 2009 Fin sept 2009 Fin sept 2008 Fin décembre 08 Currency CFA.Franc 725,09 723,99 711,26 706,78 720,17 Dalasi 39,88 40,78 43,15 35,01 43,38 Cedi 2,24 2,28 2,30 1,74 1,87 GNF 7240, , , , ,59 Liberian Dollar 108,64 110,90 114,37 98,87 98,29 Naira 225,38 231,50 235,07 181,52 203,15 Leone 5066, , , , ,15 Source : FMI, Banques centrales, AMAO 23

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2012

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2012 AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2012 Freetown, décembre 2012 Sommaire I. Introduction... 2 II. Evolution

Plus en détail

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2011

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2011 AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2011 Freetown, décembre 2011 Introduction La stabilisation des taux de

Plus en détail

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin 2007

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin 2007 AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin 2007 Freetown, juin 2008 2 Sigles et Abréviations AFD AMAO BAD BCE BCEAO CEDEAO

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

I. ACTIVITES. 1. Administration

I. ACTIVITES. 1. Administration I. ACTIVITES 1. Administration Au cours de l année 2010, les organes de la Banque ont continué d exercer leurs missions conformément à la Loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant Statuts de la Banque de la

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 02 08 juin 2016 Encours* Variations depuis 03/06/16 03/06/15 31/12/15 27/05/16 Reserves Internationales Nettes (RIN) 243,6 25,4% 8,5% 0,1% * En milliards de dirhams

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 1 Particularités s de la politique monétaire 2 Les particularités s du ciblage de l inflation l en Roumanie! Cible d inflation fondée sur l indice des prix à la consommation! Cible établie comme valeur

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique Novembre 2013 Janvier 2014 1 Sommaire 1. Secteur réel... 3

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

UNESCO BFM/TRS 31/8/2015 QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO

UNESCO BFM/TRS 31/8/2015 QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO 1 Table des matières QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES... 1 LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO... 1 1. Qu est-ce que le risque de

Plus en détail

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France L enquête internationale sur les transactions de change et de produits dérivés de gré à gré est effectuée tous

Plus en détail

Au 31 décembre 2010, le total du bilan de la Banque s est accru de 30.093,6 MBIF, soit 3,7 p.c., passant de 805.508,9 à 835.602,5 MBIF.

Au 31 décembre 2010, le total du bilan de la Banque s est accru de 30.093,6 MBIF, soit 3,7 p.c., passant de 805.508,9 à 835.602,5 MBIF. II. COMPTES La Banque présente, ses états financiers selon les Normes Internationales d Information Financière (IFRS) conformément aux exigences de la loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant statuts de la

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Septembre 2014 Sommaire I. ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix de l immobilier n augmenteront pas au second trimestre 2014 Notre indice SeLoger des prix affichés de mise en vente est stable depuis le mois

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

Impact du choix de l unitl dans les échanges internationaux

Impact du choix de l unitl dans les échanges internationaux Impact du choix de l unitl unité monétaire Introduction AGENDA Réglementation Impact du choix de la monnaie Solutions pour diminuer l impact l négatif Introduction L ensemble des activités s internationales

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés 1 Le cadre de l analyse L analyse présente se base sur des données réunies dans le cadre du recensement triennal de la Banque

Plus en détail

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3 Bulle nmensuel n 91 Août 1 Directeur de publica on : Ambroise Fayolle Rédac on : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais http://www.aft.gouv.fr Bloomberg TREX Reuters Actualité

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015 L Tableau de bord mensuel Mai 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Le 29 mai 1997 Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 En bref 1 Nombre de demandes de brevets désignant la France toutes voies confondues

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique

Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport sur le portefeuille de placements du FIDA pour les deux premiers

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA)

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INTRODUCTION Lors de sa 23 ème réunion ordinaire tenue à Abuja le 18 janvier 2000, le Conseil des

Plus en détail

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI 13 juillet 215 Résultats de l enquête - Juillet 215 Graphique du mois... Les recherches de financement restent aisées selon les trésoriers

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

[Bénin - Burkina Faso - Côte d Ivoire Guinée-Bissau Mali Niger Sénégal Togo] Date de parution : Février 2013

[Bénin - Burkina Faso - Côte d Ivoire Guinée-Bissau Mali Niger Sénégal Togo] Date de parution : Février 2013 UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ [Bénin - Burkina Faso - Côte d Ivoire Guinée-Bissau Mali Niger Sénégal Togo] Date de parution : Février 2013 INDICE

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Le coût du crédit aux entreprises

Le coût du crédit aux entreprises Frédérique EDMOND Direction des Études et Statistiques monétaires Service des Analyses et Statistiques monétaires L enquête trimestrielle sur le coût du crédit aux entreprises est réalisée auprès d un

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI 12 juin 215 Résultats de l enquête - Juin 215 Graphique du mois... Les délais de paiement des clients tendent à remonter Soldes : 18 4

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 mars 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE BALANCE DES PAIEMENTS DE LA ZONE EURO (Janvier 2014) En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré,

Plus en détail

SITUATION DU SYSTEME BANCAIRE ET EVOLUTION DU DISPOSITIF DE SUPERVISION DANS LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE

SITUATION DU SYSTEME BANCAIRE ET EVOLUTION DU DISPOSITIF DE SUPERVISION DANS LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE Secrétariat Général Boîte Postale 1917 - Yaoundé République du Cameroun TELEX BANETAC 8343 KN Tél. (237) 223.40.30 (237) 223.40.60 Fax. (237) 223.82.16 12ème ASSEMBLEE

Plus en détail

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI B.- Le marché des changes Remy K. Katshingu 1 Plan de cette section 1. Définitions Taux de change Le marché des changes (définition + caractéristiques) 2. Détermination

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE

3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE 3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE 3-1. SYSTEMES ET MOYENS DE PAIEMENT 1/6/213 Les systèmes de paiement en Tunisie s articulent autour de 2 types : - systèmes de paiement net ou de compensation

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS La balance des paiements est un document comptable retraçant, pour une période donnée, l'ensemble des opérations entre les agents «résidents» (tous ceux qui résident pendant

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE DES ETUDES INDICATEURS DE CONJONCTURE Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change OCTOBRE 2013 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

mis à jour le 2 juin 2014

mis à jour le 2 juin 2014 mis à jour le 2 juin 2014 Réponses aux questions fréquemment posées sur le passage au 6 ème Manuel de balance des paiements et de la position extérieure globale (BPM6) et sur la disponibilité des données

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail