L'escroquerie par faux ordre de virement international.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'escroquerie par faux ordre de virement international."

Transcription

1 L'escroquerie par faux ordre de virement international. Depuis sa montée en puissance en 2011, ce type d'escroquerie a causé aux entreprises françaises, un préjudice global supérieur à 200 millions d'euros, étant précisé qu'il existe un «chiffre noir» puisque les plaintes sont parfois déposées à l'étranger et ne sont pas systématiques. En janvier 2013, le comptable d'une entreprise du Finistère a notamment viré 14 millions d'euros à l'étranger, sur instructions téléphoniques d'un individu se faisant passer pour le dirigeant. Des géants du CAC 40 aux petites et moyennes entreprises locales, aucune secteur d'activité n'est épargné. Les techniques utilisées par les escrocs ne cessent d'évoluer mais quatre principaux modes opératoires peuvent être distingués en matière de faux ordre de virement international (F.O.V.I.) visant les entreprises. Les particuliers affaiblis par le décès d'un membre de leur famille, sont quant à eux visés par une variante, l' escroquerie «à l'assurance vie», incluant également des ordres de virements à l'étranger sur instructions d'un faux avocat. 1 : Le F.O.V.I. «classique». Supplanté depuis 2011 par les autres modes de F.O.VI., il reste toutefois d'actualité en Ces faux ordres de virement, supportant la signature usurpée du dirigeant d'une entreprise, sont adressés par courrier ou par fax, à la banque de l'entreprise visée. Pour ne pas trop attirer l'attention des banquiers qui les reçoivent, ils portent généralement sur des montants inférieurs à Dans un premier temps, un individu se disant dirigeant de l'entreprise téléphone à la banque pour faire état du changement du numéro de téléphone de sa société. Puis, quelques jours plus tard, il transmet à la banque, un (faux) ordre de virement traditionnel. Le banquier fait généralement un contre appel, afin de vérifier la réalité de la demande de transfert de fonds. Son interlocuteur, qui en fait est l'escroc lui-même ou un complice, lui confirme alors l'ordre de virement... Le taux de réussite de ce type de FOVI est devenu faible. En effet, les banquiers connaissent généralement bien leurs clients et sont sensibilisés régulièrement sur les différents modes opératoires utilisés par les escrocs, lors des Comités Opérationnels de Liaison sur la Délinquance Financière, qui réunissent autour du procureur de la République et du préfet de région, les différentes banques, la banque de France, et les services de police et de gendarmerie.

2 2 : Le F.O.V.I. par «mail-phishing», à la nigériane. Dans ce type d'escroquerie, les auteurs, agissant à partir de la côte Ouest de l'afrique, interfèrent exclusivement par un courrier électronique (jamais par téléphone), dans une transaction en cours entre une entreprise française et son fournisseur asiatique. Toutes les entreprises ayant des relations commerciales avec des sociétés asiatiques peuvent être visées, quelle que soit leur taille et leur secteur d'activité. Cas d une entreprise locale, spécialisée dans le domaine de la puériculture. Le 6 août 2013, une S.A.S. clermontoise recevait un mail à entête de l un de ses sous traitants à Taiwan, l'informant que, suite à des dysfonctionnements bancaires, le paiement de la prochaine facture, qui en l'occurrence portait sur $, devrait s'effectuer au bénéfice d'un nouveau compte bancaire «plus sécurisé», ouvert au nom d une société britannique, à la Barclay s Bank en Grande- Bretagne. Dès le lendemain, le facture était réglée, par virement vers ce nouveau compte. Douze jours plus tard, le dirigeant de la S.A.S. clermontoise apprenait que son vrai partenaire asiatique n'avait nullement changé de compte bancaire et qu'il attendait toujours les $ qui lui étaient dus. L'auteur de cette escroquerie, qui avaient connaissance des rapports commerciaux habituels entre la société clermontoise et son sous traitant à Taïwan, avait utilisé une adresse mail proche à une lettre près, de la véritable adresse de la société asiatique. Par ailleurs, si l'entête et la signature électronique du mail frauduleux étaient conformes, la police d'écriture utilisée pour le corps du message était différente de celle utilisée habituellement par le fournisseur. Cas d une entreprise locale spécialisée dans les semences. Le 1 er octobre 2013, la comptable de la société anonyme auvergnate recevait sur sa messagerie professionnelle, un courrier électronique dont le texte était le suivant : «Bonjour. Merci d'établir le règlement de la facture ci-jointe immédiatement. Veuillez vous mettre en contact avec Mr Olivier Lefébure, de l'autorité des Marchés Financiers, pour la remise des coordonnées bancaires. Merci pour votre rapidité, transaction financière en cours. Coordonnées : Afin de conserver toute discrétion (AMF), merci de ne pas répondre a ce mail. Le Président Directeur Général. Les trois «ingrédients» des F.O.V.I. se retrouvent dans ce mail: L'AUTORITE (en l'occurrence des Marchés Financiers, mais aussi celle du PDG.), L'URGENCE, LA CONFIDENTIALITE.

3 S'agissant d une société régulièrement visée par ce genre d'attaque, la comptable avait été sensibilisée sur le problème. Elle n'a donc pas donné suite au mail frauduleux et a immédiatement avisé son service juridique. Le vrai PDG a déposé plainte pour cette tentative d'escroquerie et pour l'usurpation de son identité. 3 : L escroquerie «au président». Cette technique est la plus redoutable. Elle est à l'origine de tous les virements frauduleux supérieurs au million d'euros mais n'est pas accessible à tous les escrocs. Elle demande en effet une autorité naturelle, un certain aplomb et, il faut bien le reconnaître, un don pour la comédie. Apparue en 2011, elle a permis à des escrocs d'origine franco-israélienne de faire partir effectivement vers différents pays et principalement la Chine, des sommes comprises entre et , en fonction de la taille de l'entreprise visée. Très rapidement, ces sommes sont rapatriées en Israël. Dans ce type d'escroquerie, l'auteur s'adresse par téléphone, à un employé du service comptabilité ou trésorerie d'une entreprise, généralement en se faisant passer pour le Président Directeur Général (d'où l'appellation «escroquerie au président»), mais cela peut être également un directeur marketing ou n'importe quel cadre supérieur. Il précise à son interlocuteur qu'il se trouve en déplacement, qu'il l'a choisi pour sa fiabilité, sa discrétion, et qu'il a besoin de lui pour une «opération exceptionnelle, confidentielle et extrêmement urgente». Cette opération peut avoir pour but d'acquérir des parts de marché, de réaliser une OPA, ou de faire face à un contrôle fiscal imminent, en envoyant des fonds à l'étranger, juste le temps du contrôle, pour éviter un redressement mais, dans tous les cas de figure, elle impose de faire un virement dans l'urgence (de préférence juste avant midi ou le vendredi en fin d après-midi, avant un week-end prolongé ), vers un compte bancaire en Chine (province du Wenzhou ou Hong-Kong), en Grande- Bretagne ou à Chypre (liste non limitative). Il arrive que le comptable, flatté d'être dans la confidence du grand patron, accepte de donner son numéro de téléphone portable personnel, pour de recevoir les instructions relatives aux modalités du virement international. Dans un 2 ème temps, il recevra par mail, le relevé d identité bancaire du compte destinataire et les justificatifs de l'opération (fausse facture supportant un «copier-coller» de la vraie signature du donneur d'ordre). Pour le comptable, tout cela paraît crédible, d'autant que l'escroc est très sûr de lui, il s'exprime comme le dirigeant, avec les petits mots et les intonations qui le caractérisent, et surtout, il connaît bien l'entreprise grâce aux renseignements collectés en amont, sur internet. Cette phase d'ingénierie sociale est très poussée dans ce type d escroquerie. Enfin, il utilise des numéros de téléphone ayant l'apparence de numéros locaux ( pour Clermont-Ferrand) mais en réalité, il téléphone depuis Israël, via des plates-formes de dématérialisation des numéros de téléphone.

4 Depuis septembre 2012, les grandes entreprises auvergnates ont été particulièrement visées par ce type d'escroquerie. La manufacture française des pneumatiques MICHELIN a été attaquée plus de 20 fois, tant à Clermont-Ferrand qu'à l'étranger, mais elle n'a pas été dupée une seule fois! Ainsi, le 19 septembre 2012, un individu se disant chef de la ligne «produits et spécialités», avisait par téléphone, le service comptabilité de cette manufacture, en Arabie Saoudite, qu'un contrôle fiscal était imminent et qu'il fallait virer des fonds en Chine, de toute urgence, pour éviter un redressement. Le lendemain, un individu se disant Jean-Dominique SENARD, demandait par téléphone au service comptabilité de MICHELIN, place des Carmes à Clermont-Ferrrand, un virement de euros vers la BARCLAYS BANK de Londres, pour une «opération exceptionnelle et confidentielle». En juin 2013, le faux Jean-Dominique SENARD appelait cette fois le responsable de MICHELIN en Afrique du sud, mais il était rapidement démasqué... Le 5 novembre 2012, un homme se disant PDG du géant des semences, demandait au service comptabilité de cette société, un virement de euros vers la BANK OF CHINA, «pour acquérir des parts de marché». Le 28 novembre 2012, un individu disant agir pour le compte de la dirigeante d une société locale spécialisée dans le conditionnement des médicaments, demandait au service comptabilité de cette entreprise, un virement de euros vers un compte ouvert au nom d une société britannique, à la Barclay s Bank de Londres. Dans tous ces cas locaux, les personnes contactées ont cru pendant un certain temps que leur interlocuteur était réellement le dirigeant de l'entreprise. Fort heureusement, ils avaient été préalablement sensibilisés par les services de l'etat (Direction Régionale du Renseignement Intérieur, DIRECCTE Auvergne...), sur ce mode opératoire particulier. C'est donc pour tentative d'escroquerie que ces entreprises ont déposé plainte, auprès du SRPJ de Clermont-Ferrand. Tel n'a pas été le cas pour une entreprise étrangère implantée en Auvergne, qui a effectivement envoyé vers plusieurs banques chinoises, une somme globale de 12,5 millions d'euros, en 11 virements étalés sur le mois d'avril 2013, sur les instructions téléphoniques d'un escroc se disant directeur général de la société en question. L'envoi de 5 millions supplémentaires a été évité de justesse Une phase préalable d'ingénierie sociale : Les particularités de l escroquerie «au président» Les escrocs qui se livrent à de telles escroqueries effectuent au préalable un environnement très précis de l'entreprise ciblée. Internet facilite considérablement cette phase de recueil de renseignements en sources ouvertes (presse économique, mais aussi Facebook et Tweeter qui permettent à l'escroc d'avoir accès à des informations sur la vie privée et l'agenda du dirigeant d'une entreprise ou de la secrétaire comptable). Des sites comme ceux d'infogreffe ou de ses équivalents permettent d'avoir accès au dossier complet d'une entreprise et notamment aux noms, fonctions, numéros de téléphone, signature des dirigeants, à partir de la consultation de documents tels que l'extrait K-bis, l'état d'endettement, les statuts à jour, les procès-verbaux d'assemblée générale, les comptes annuels,...etc.

5 D'autres recherches sur le web permettront aux auteurs de recueillir des informations complémentaires, comme le logo de l'entreprise, son organisation, ses effectifs ou «le mot du directeur», informations qui viendront parfaire la connaissance de son langage et des petits mots qui le caractérisent. L'utilisation de cartes de paiement prépayées : Ces cartes de paiement prépayées, rechargeables en espèces sans être associées à un compte bancaire, sont utilisées pour les achats d'informations auprès d'infogreffe. Elles présentent l avantage d être anonymes et intraçables. L'utilisation de plateformes de dématérialisation des numéros de téléphone : Ces prestations sont fournies par des sociétés israéliennes pour environ 15 par mois et sont réglées à l'aide de cartes de paiement prépayées (en espèces). L'utilisation de telles plateformes permet à l'escroc de mettre en confiance son interlocuteur en lui faisant croire qu'il reçoit un appel local. L'utilisation du «Mail to fax», permettant d'envoyer des fax à partir d'une boîte mail pour environ 30 les 100 fax. -o-o- Depuis l'été 2013, des PME auvergnates et des établissements publics locaux ont également été visés. Les escrocs ont pour habitude de choisir un secteur d'activité déterminé et d'attaquer les entreprises de ce secteur jusqu'à parvenir à leur fin. Les abattoirs de viande bovine. Deux abattoirs auvergnats ont été attaqués à plusieurs reprises depuis l'été L'un a envoyé à Chypre et l'autre au Liechtenstein, sur instructions d'un individu très persuasif ayant usurpé l'identité du dirigeant. Dans ces deux cas, la réactivité de l'entreprise, des banques concernées, du SRPJ et des magistrats en charge de ces dossiers, a permis de geler les fonds, puis de les rapatrier en France. Les bailleurs sociaux. A trois reprises, en octobre 2013, un individu se disant selon les cas maire d une commune d Auvergne ou directeur d un OPHLM local, a appelé le service comptabilité de ces offices pour demander de suivre les instructions par mail d'un (faux) avocat parisien, pour l'achat d'un terrain appartenant à un fond d'investissement étranger. Il s agissait de virer vers une société (fictive) en Slovaquie, une somme comprise entre et Heureusement, dans le premier cas, la comptable n'a pas reconnu la voix du maire, dans le

6 deuxième, elle a fait un contre appel sur le téléphone portable habituel du directeur de l office, et dans le troisième cas, elle a vérifié auprès de sa supérieure hiérarchique, la réalité de l'opération immobilière. Pas un centime n'a donc été viré par les bailleurs sociaux auvergnats. Mais la persévérance des escrocs a failli payer puisque dans deux cas, sur le territoire national, les fonds ont effectivement été virés à l étranger avant d être bloqués dans la banque destinataire. 4 : Le changement de protocole pour les virements SEPA. Le «Single Euro Payments Area» (SEPA) est un système mis en place en 2008 par la commission européenne pour harmoniser les paiements en euros dans tous les pays membres de l'union Européenne, même ceux n'ayant pas l' euro comme monnaie, plus Monaco, la Norvège, l'islande et le Liechtenstein. Deux laboratoires attaqués en juillet 2013 A un jour d'intervalle, en juillet 2013, les services comptabilité d'un laboratoire auvergnat et d'un autre implanté à Montpellier, ont été contactés par téléphone, par un individu se disant responsable de la plate-forme informatique de la banque de ces laboratoires. Sous le prétexte d une mise à jour du paramétrage des nouveaux protocoles européens de virement SEPA, le faux informaticien (mais vrai professionnel de l'escroquerie et de l'internet), est parvenu à convaincre son interlocutrice de se connecter sur un site dédié (du type fastsupport.com/ ), dont la page d accueil affichait le logo de la banque du laboratoire, et d effectuer une série de tests. Cette connexion lui a permis de prendre le contrôle de l'ordinateur de l'entreprise et de demander un virement de dans le premier cas et de , dans le deuxième, au profit d'un compte ouvert en Espagne, au nom d une «coquille vide». Dans les deux cas, l escroc avait recommandé à son interlocuteur d'éviter toute connexion au site de la banque pendant 48 heures, suite à ces opérations. C'est justement ce qui a mis la puce à l'oreille des comptables, qui ont rapidement avisé leur hiérarchie. Les demandes de virements ont ainsi été annulés à temps.

7 LA PREVENTION DES ESCROQUERIES PAR «FOVI» Sensibiliser non seulement les dirigeants des entreprises, mais aussi les employés des services comptables et trésorerie, y compris les secrétaires, les standardistes et l'ensemble du personnel susceptible d'être contacté pour exécuter un virement. Instaurer des procédures de vérification et un système de signatures multiples, pour les paiements internationaux. Renforcer les contrôles sur les paiements à destination de la région chinoise du Wenzhou (principale destination des fonds provenant des escroqueries), de Hong Kong, de la Grande- Bretagne, des pays de l'est, des états baltes, de Chypre, de la Suisse et du Liechtenstein. Vérifier attentivement (à la lettre prés) l'adresse mail du donneur d'ordre. Rompre la chaîne des mails: Pour les courriers électroniques se rapportant à des virements internationaux, plutôt que d'utiliser le bouton «répondre», saisir soi-même l'adresse mail habituelle du partenaire asiatique ou d'une manière générale, du donneur d'ordre. Les fautes d'orthographe dans les mails et les erreurs dans les noms et les fonctions des dirigeants doivent éveiller l'attention. ( Ex : Le faux Jean-Dominique SENART se disant, PDG de Michelin alors qu'il en est le gérant, vu la forme juridique de cette manufacture...) En cas de doute, regarder, le cas échéant avec l'informaticien de la société, la source (entête) des mails douteux. Si le message provient d'israël ou du Nigéria, la méfiance s'impose... Se méfier des mails provenant des webmails mail.com ou gmx (Global Message exchange, anciennement Caramail), souvent utilisés par les auteurs d'escroquerie par «FOVI» Ne pas attendre d'être victime d'une escroquerie par FOVI, pour informer les cabinets d'avocats qui représentent l'entreprise à l'étranger, sur ce type d'escroquerie bien particulier. Cela permettra de gagner un temps précieux en cas de transfert frauduleux.

8 COMMENT-REAGIR LORSQUE LE FAUX ORDRE DE VIREMENT A ETE EXECUTE? La réactivité est déterminante! 1 : Téléphoner immédiatement à la banque de l'entreprise et à la banque destinataire pour les aviser que le virement est frauduleux et pour demander le blocage des fonds. 2 : Demander à l'avocat de l'entreprise dans le pays où les fonds ont été envoyés : de se rendre sans délais à la banque destinataire pour confirmer la demande de blocage des fonds; de déposer plainte auprès de la police locale, ce qui sera nécessaire, notamment en Chine, pour obtenir ce blocage. 3 : Aviser immédiatement par téléphone la division économique et financière du Service Régional de Police Judiciaire au ou puis, dans un deuxième temps, déposer plainte auprès de ce même service. Le SRPJ informera sans délai l'office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (OCRGDF) ainsi que la Direction des Relations Internationales (DRI) de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), qui activera l'attaché de Sécurité Intérieure (ASI) en poste en Chine ou dans le pays destinataire des fonds. Cet attaché contactera la police locale et facilitera le gel des fonds, l'identification du titulaire du compte destinataire puis la traduction de la demande d'entraide pénale internationale qui officialisera cette demande de gel. Même en cas de tentative non suivie d'effets : relever les n d'appel et les heures d'appel de l'escroc; garder les mails frauduleux; demander à l'informaticien de l'entreprise d'extraire la source (entête) de ces mails; Si possible, enregistrer l'appel (la voix de l'escroc permet de faire des rapprochements avec des affaires similaires). Déposer plainte directement au SRPJ et non par courrier adressé au Parquet : Le temps qui passe joue pour les escrocs...

Les escroqueries aux faux ordres de virement international (F.O.V.I)

Les escroqueries aux faux ordres de virement international (F.O.V.I) Les escroqueries aux faux ordres de virement international (F.O.V.I) Définition L escroquerie aux faux ordres de virement consiste à tromper intentionnellement une personne, physique ou morale, en recourant

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail

«CYBER CRIMINALITÉ» DANS LES TRANSACTIONS BANCAIRES

«CYBER CRIMINALITÉ» DANS LES TRANSACTIONS BANCAIRES CLUB FINANCES D HABITAT EN RÉGION 04 JUIN 2015 «CYBER CRIMINALITÉ» DANS LES TRANSACTIONS BANCAIRES Clément Lainé, Responsable Ingénierie Flux, Pôle Entreprises, Institutionnels et grands comptes SOMMAIRE

Plus en détail

L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux

L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux Un phénomène de grande ampleur C est un phénomène qui touche essentiellement les sociétés françaises Les sociétés de toutes

Plus en détail

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES JANVIER 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ www.aveclespme.fr

Plus en détail

Intervention du 4 mars 2014 POUR LA PROTECTION CONTRE LA. Colloque AIG / Boken La fraude aux faux ordres de virement

Intervention du 4 mars 2014 POUR LA PROTECTION CONTRE LA. Colloque AIG / Boken La fraude aux faux ordres de virement Intervention du 4 mars 2014 GUIDE À L USAGE DES ENTREPRISES POUR LA PROTECTION CONTRE LA «FRAUDE AU PRÉSIDENT» Colloque AIG / Boken La fraude aux faux ordres de virement M. Raphaël Gauvain, avocat associé

Plus en détail

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES JANVIER 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 1 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Pour toute information

Plus en détail

La fraude en entreprise

La fraude en entreprise La fraude en entreprise @ 2015 Prévention de la Fraude Un contexte favorable à la délinquance financière internationale La délinquance financière évolue au rythme où le monde se transforme La mondialisation

Plus en détail

Tendances en matière de fraude

Tendances en matière de fraude Tendances en matière de fraude Contrôles de sécurité en ligne HSBCnet Table des matières Types de fraudes Attaques de logiciels malveillants Piratage de messageries professionnelles Phishing vocal («vishing»)

Plus en détail

Prévention des fraudes aux virements bancaires

Prévention des fraudes aux virements bancaires Prévention des fraudes aux virements bancaires Prévention des fraudes aux virements bancaires 1. Usurpation de l identité des dirigeants Depuis 2012, de nombreux groupes ont été attaqués par des spécialistes

Plus en détail

Déjouer la fraude aux «faux» virements. MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015

Déjouer la fraude aux «faux» virements. MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015 Déjouer la fraude aux «faux» virements MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015 Typologie de la fraude sur les moyens de paiements Source BDF Données fraude sur les moyens de paiements en France Source BDF

Plus en détail

Le virement SEPA, c est maintenant

Le virement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 EnTrEPrEnEurS n 6 PAiEmEnT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le virement SEPA, c est maintenant 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Le virement SEPA, c est maintenant

Le virement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 ENTREPRENEURS N 6 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le passage à SEPA PAIEMENT LES MINI-GUIDES

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Protégez votre entreprise contre la fraude.

Protégez votre entreprise contre la fraude. Protégez votre entreprise contre la fraude. 1 La fraude aux entreprises Qu est-ce qu il y a dans ce document? 1 La fraude aux entreprises 3 Qu est-ce qu il y a dans ce document? Comment utiliser ce document?

Plus en détail

DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL

DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL 2006, PORTANT DIRECTIVES GENERALES AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT, AUX BANQUES NON RESIDENTES ET A L OFFICE NATIONAL DES

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Comment bien réussir votre migration SEPA? (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso Opérationnel) Au 1 er février 2014, tous les virements et prélèvements seront

Plus en détail

MEMENTO DE NAVIGATION DIRECT COMPTES. www.fongepar.fr

MEMENTO DE NAVIGATION DIRECT COMPTES. www.fongepar.fr MEMENTO DIRECT COMPTES DE NAVIGATION www.fongepar.fr Avril 04 Me connecter à mon compte A partir du site www.fongepar.fr, cliquez sur «Accédez à votre compte» Vous accédez à la page d authentification

Plus en détail

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 1 SEPA pour les consommateurs - en bref Qu'est-ce que SEPA? SEPA = Single Euro Payments Area Le Single Euro Payments Area (SEPA) ou espace

Plus en détail

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS TRANSCRIPTION DE LA VIDÉO POUR L ATELIER 2 Bonjour Cette année, la campagne de sensibilisation permet d approfondir notre connaissance sur le thème de la protection des informations confidentielles. DEUXIÈME

Plus en détail

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET 1. Les arnaques les plus fréquentes 2. Les arnaques les plus courantes dans l hôtellerie 3. Comment déceler une arnaque? 4. Comment se protéger? 5. Comment réagir si

Plus en détail

C.O.D.A.F. Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude. 2 décembre 2014 Dossier de presse

C.O.D.A.F. Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude. 2 décembre 2014 Dossier de presse C.O.D.A.F. Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude 2 décembre 2014 Dossier de presse SOMMAIRE Le CODAF : présentation de l'organisation institutionnelle Les administrations membres du CODAF Bilan

Plus en détail

«ESCROQUERIE PAR FAUX ORDRE DE VIREMENT INTERNATIONAL (F.O.V.I.)» La fraude «au président»

«ESCROQUERIE PAR FAUX ORDRE DE VIREMENT INTERNATIONAL (F.O.V.I.)» La fraude «au président» «ESCROQUERIE PAR FAUX ORDRE DE VIREMENT INTERNATIONAL (F.O.V.I.)» La fraude «au président» PLAN 1) CÉOS et l'intelligence économique en trois mots 2) L'escroquerie par faux ordre de virement 3) Principe

Plus en détail

Le chèque : Informations et Recommandations

Le chèque : Informations et Recommandations Le chèque : Informations et Recommandations Protégez vous contre les risques de fraude sur les chèques que vous détenez et émettez. Vous utilisez des chèques bancaires, les recommandations qui suivent

Plus en détail

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs clientèle ENTREPRISES Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs Valables dès le 1 er janvier 2014 Proche de vous Des solutions à vos besoins En tant que partenaire financier de référence des entreprises

Plus en détail

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE En tant qu'utilisateur de www.candycrushperfumes.com, veuillez lire attentivement cette politique de respect de la vie privée. Vous pourrez accéder ici à toutes les

Plus en détail

L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA»

L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» dès le 1 er février 2014 SEPA 2014 L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» dès le 1 er février 2014 Après le passage à

Plus en détail

Pratiquer. Information. l intelligence économique. Sensibilisation

Pratiquer. Information. l intelligence économique. Sensibilisation Pratiquer l intelligence économique Information Sensibilisation CCI Reims Epernay 27 novembre 2013 Vous permettre de connaître les acteurs de l Intelligence Economique dans la région, leur rôle et leurs

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

_ Importantes Mises en Garde des Internautes par VeriMore _

_ Importantes Mises en Garde des Internautes par VeriMore _ _ Importantes Mises en Garde des Internautes par VeriMore _ Appel à votre sens des responsabilités Rappel des Quatre Niveaux de Vérifications Lois Contre l'usurpation et la Falsification d'identité Prévention

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS

Plus en détail

Groupement de Gendarmerie Départementale des Côtes d'armor

Groupement de Gendarmerie Départementale des Côtes d'armor Gendarmerie Nationale Groupement de Gendarmerie Départementale des Côtes d'armor rgbret+intel-eco@gendarmerie.interieur.gouv.fr Face aux nouveaux défis d une économie mondialisée, les entreprises, notamment

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES»

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» MARDI 15 DÉCEMBRE 2015 --- Evénement présidé par Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Michel SAPIN,

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures

Fiche FOCUS. Les téléprocédures Fiche FOCUS Les téléprocédures Créer un espace et adhérer aux service (Mode de création simplifié) (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Dernière mise à jour : avril 2014 Sommaire

Plus en détail

Mon-Expert-en-Gestion est un portail collaboratif 100% Web, constitué de plusieurs modules utiles pour la gestion en ligne de votre entreprise.

Mon-Expert-en-Gestion est un portail collaboratif 100% Web, constitué de plusieurs modules utiles pour la gestion en ligne de votre entreprise. PERT N ION RTGESTION N M E M M E E LA GESTION EN LIGNE DE VOTRE ENTREPRISE MODULE FICHE PRATIQUE hats est un module de Mon-Expert-en-Gestion Mon-Expert-en-Gestion est un portail collaboratif 00% Web, constitué

Plus en détail

Sûr, tout simplement

Sûr, tout simplement Sûr, tout simplement IncaMail Mode d emploi du service IncaMail avec Outlook Version: V.0102 Date: 02.11.2011 Auteur: Roger Sutter, Product Manager IncaMail Table des matières 1 Introduction... 3 1.1 Autres

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

LES PLAQUETTES ET LES SITES INTERNET

LES PLAQUETTES ET LES SITES INTERNET LES PLAQUETTES ET LES SITES INTERNET sont considérés comme un type de publicité. En conséquence, toutes mentions laudatives ou comparatives, toutes interdictions relatives à l'identité des clients et toutes

Plus en détail

Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles?

Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles? Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles? Quels sont les organismes qui doivent déposer? Les organisations syndicales et professionnelles de salariés ou d employeurs

Plus en détail

Chèque-Formation et Chèque-Formation Langues virtuels : Guide d Utilisation à l usage des PME et des Indépendants

Chèque-Formation et Chèque-Formation Langues virtuels : Guide d Utilisation à l usage des PME et des Indépendants Chèque-Formation et Chèque-Formation Langues virtuels : Guide d Utilisation à l usage des PME et des Indépendants 05/2006 Processus Introduction Chapitre 1 : Inscription annuelle Chapitre 2 : Commande

Plus en détail

AVIS. COMMUNE DE SAUMUR (Maine-et-Loire) Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales. Détermination d une dépense obligatoire

AVIS. COMMUNE DE SAUMUR (Maine-et-Loire) Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales. Détermination d une dépense obligatoire COMMUNE DE SAUMUR (Maine-et-Loire) Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales Détermination d une dépense obligatoire Rapport n : 2012-0127 Séance du : 13 septembre 2012 Avis n

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures

Fiche FOCUS. Les téléprocédures Fiche FOCUS Les téléprocédures Créer un espace professionnel simplifié et adhérer aux services (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Dernière mise à jour : avril 2015 Sommaire 1.

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

Description des services KBC-Touch

Description des services KBC-Touch Description des services KBC-Touch KBC-Touch est divisé en 5 grands domaines : Paiements, Épargne et Placements, Logement, Famille, Mobilité. Vous lirez ci-après une description des services par domaine.

Plus en détail

FOCUS EN POINTS SUR LA PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE LA TVA ÉTRANGÈRE

FOCUS EN POINTS SUR LA PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE LA TVA ÉTRANGÈRE EN 1 POINTS SUR LA PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE LA TVA ÉTRANGÈRE 1/ LA SOUMISSION DES DEMANDES DE REMBOURSEMENT DE LA TVA ETRANGERE Depuis le 1er janvier 2010, la demande de récupération de la TVA payée

Plus en détail

L affacturage : trois services

L affacturage : trois services L affacturage : trois services Toute entreprise cherche à optimiser ses résultats. Il est clair que l affacturage y contribue efficacement en proposant des réponses aux 3 principaux besoins générés par

Plus en détail

Ginet Courtage d'assurances vous invite et vous informe Intervention de Patrice BOUVET Expert auprès des assurances Cabinet BOUVET

Ginet Courtage d'assurances vous invite et vous informe Intervention de Patrice BOUVET Expert auprès des assurances Cabinet BOUVET Ginet Courtage d'assurances vous invite et vous informe Intervention de Expert auprès des assurances Cabinet BOUVET Apprenez à reconnaître les escroqueries au transport routier et à les éviter Historique

Plus en détail

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise http://www.droit-technologie.org Présente : Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise Olivier Rijckaert Avocat au barreau de Bruxelles,

Plus en détail

Table des matières. Le chèque

Table des matières. Le chèque Le chèque Table des matières L utilisation...2 Le délai de validité...2 Les mentions obligatoires...2 Le montant :...2 La signature :...2 L'opposition...3 Les cas d'opposition :...3 La procédure :...3

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Effectuez vos paiements et vos opérations de bourse par internet www.bcge.ch Gérer

je connais mon banquier je connais mon banquier Effectuez vos paiements et vos opérations de bourse par internet www.bcge.ch Gérer Effectuez vos paiements et vos opérations de bourse par internet www.bcge.ch Gérer 2 Index 1. Comment devenir utilisateur BCGE Netbanking? 3 2. Les avantages de BCGE Netbanking 4 3. Fonctionnalités BCGE

Plus en détail

Mandatée par Monsieur Jeton Alitjaha, domicilié en Suisse, procuration annexée, je vous prie d'enregistrer une plainte pour :

Mandatée par Monsieur Jeton Alitjaha, domicilié en Suisse, procuration annexée, je vous prie d'enregistrer une plainte pour : Erables 31 CH 1950 SION Tél. 0273226821 Fax 0273226822 CCP 19-32.848-4 isabelle@demisa.ch Parquet de Paris 14, quai des Orfèvres F-75059 PARIS LOUVRE RP-SP... Sion, mercredi 20 août 2014. Madame, Monsieur,

Plus en détail

CARTE BANCAIRE RECHARGEABLE

CARTE BANCAIRE RECHARGEABLE Guide pratique CARTE BANCAIRE RECHARGEABLE La Carte Bancaire Rechargeable permet d apprendre à devenir progressivement autonome dans la gestion de l argent en toute sécurité. Dans ce guide, découvrez les

Plus en détail

Comparaison des différentes versions de FINANCIER

Comparaison des différentes versions de FINANCIER Comparaison des différentes versions de FINANCIER 8 juillet 2011 1/11 Comparaison des différentes versions de Financier... 1 3.00... 4 Editions dynamiques (écran)... 4 Envoi de documents par mail... 4

Plus en détail

Dimanche 02 septembre 2012 de 09h à 18h00*

Dimanche 02 septembre 2012 de 09h à 18h00* Châtenay-Malabry, le 6 juillet 2012 Mademoiselle, Monsieur, Vous figurez sur la liste des candidats admis à l Ecole Centrale des Arts et Manufactures à la rentrée prochaine. L accueil à la Résidence des

Plus en détail

Les entreprises doivent passer aux moyens de paiement SEPA

Les entreprises doivent passer aux moyens de paiement SEPA Les entreprises doivent passer aux moyens de paiement SEPA www.banques-sepa.fr 1. Contexte 16/04/2013 1 SEPA: Single Euro Payments Area SEPA (Espace unique de paiements en euro) permet de réaliser, exactement

Plus en détail

FRAUDE BANCAIRE COMMENT LA DETECTER ET S'EN PROTEGER

FRAUDE BANCAIRE COMMENT LA DETECTER ET S'EN PROTEGER FRAUDE BANCAIRE COMMENT LA DETECTER ET S'EN PROTEGER Chaque année, de nombreuses entreprises sont victimes de fraudes. Vous trouverez ci-dessous les techniques de fraude les plus répandues ainsi que nos

Plus en détail

Mesures de contrôle interne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Mesures de contrôle interne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Mesures de contrôle interne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme 1. Organisation interne de l opérateur. L opérateur de ventes volontaires doit mettre en

Plus en détail

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle Questions & réponses fréquentes Questions générales La Cumulus-MasterCard est gratuite: Qu est-ce que cela signifie exactement? Où puis-je collecter des points Cumulus dans le monde avec ma Cumulus-MasterCard?

Plus en détail

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Préfecture du Tarn LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Mise en place à l initiative du président de la République, le 27 octobre 2008, la médiation du crédit aux entreprises

Plus en détail

Description des services de KBC-Mobile Banking

Description des services de KBC-Mobile Banking Description des services de KBC-Mobile Banking Vous trouverez ci-dessous un aperçu des services. Le contractant qui utilise KBC-Mobile Banking à des fins non seulement privées mais aussi professionnelles

Plus en détail

Sommaire. Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif

Sommaire. Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif Sommaire Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif Prendre en charge les consommateurs en cas de changements de ligne non sollicités : - les

Plus en détail

FOCUS FOCUS. La récupération de la TVA étrangère en 10 points

FOCUS FOCUS. La récupération de la TVA étrangère en 10 points FOCUS La récupération de la TVA étrangère en 10 points 3 La récupération de la TVA étrangère en 10 points INTRODUCTION Depuis le 1er janvier 2010, la demande de récupération de la TVA facturée dans les

Plus en détail

1. Le service, en bref 3. 2. Avantages 3. 3. Contexte 3. 4. Clients actuels et cibles 3. 5. Description du service 4 5.1.

1. Le service, en bref 3. 2. Avantages 3. 3. Contexte 3. 4. Clients actuels et cibles 3. 5. Description du service 4 5.1. SERVICE : E-PAYMENT Code Service : e-payment Groupe de services : Web Solutions Publics cibles : Services publics Version du document : V 3.3 Table des matières 1. Le service, en bref 3 2. Avantages 3

Plus en détail

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D'ADRESSAGE FOURNIS PAR L'OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l'op3ft, l'organisation à but non lucratif dont l'objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 13/05/2015

GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 13/05/2015 E-TRANSACTIONS GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 13/05/2015 Crédit Agricole S.A, société anonyme au capital de 7 729 097 322. Siège social

Plus en détail

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat Projet Sécurité Date : 09/02/09 Version : V 1.0 Etat : travail / vérifié / validé Rédacteur : JBO Réf. : CNRS/DSI/Expertise/ sécuriser la carte achat-v1.doc Annexes : Sécuriser les achats en ligne par

Plus en détail

Guide d'utilisation du portail d'authentification Cerbère à usage des professionnels et des particuliers

Guide d'utilisation du portail d'authentification Cerbère à usage des professionnels et des particuliers RAPPORTS Secrétariat Général Service des Politiques Supports et des Systèmes d'information Centre de prestations et d'ingénierie Informatiques Département Opérationnel Sud-Ouest PNE Sécurité 10/11/2011

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR ESPACE CLIENT

GUIDE UTILISATEUR ESPACE CLIENT GUIDE UTILISATEUR ESPACE CLIENT Un espace collaboratif 24h/24 7J/7 accessible partout. Des fonctions avec droits d accès administrables pour vos collaborateurs : Coffre fort électronique Vos factures en

Plus en détail

Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation.

Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation. Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation. Quels sont les organismes qui doivent déposer? Les associations et les fondations lorsque le montant des dons et/ou

Plus en détail

Ingénierie sociale : aspects juridiques et pratiques

Ingénierie sociale : aspects juridiques et pratiques HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI 2013 Ingénierie sociale : aspects juridiques et pratiques Quentin

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE BRUYERES-LE-CHATEL - Services des Marchés Publics 2 rue des Vignes 91680 BRUYERES-LE-CHATEL ASSURANCE «DOMMAGE OUVRAGE» ET GARANTIE DECENNALE

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES UTILISATION. Art. 1 Obligation d'utilisation. Art. 2 Objet. Art. 3 Autorisation d'accès. Du Fondement juridique

I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES UTILISATION. Art. 1 Obligation d'utilisation. Art. 2 Objet. Art. 3 Autorisation d'accès. Du Fondement juridique Directive Plateforme d'annonce DDAR Directive concernant l'utilisation de la plateforme d'annonce électronique pour les devoirs d'annonce tels que spécifiés à l'art. 9 de la Directive concernant les devoirs

Plus en détail

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange)

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange) e (Single Euro Payments Area) qui suit la mise en place de l euro en 2002, concerne tous les acteurs économiques en Europe : grandes entreprises, PME-PMI, associations, collectivités publiques, particuliers.

Plus en détail

Instructions de configuration des fournisseurs HP

Instructions de configuration des fournisseurs HP Outil d'administration sécurisée des fournisseurs Instructions de configuration des fournisseurs HP Comment inscrire votre entreprise dans la base de données des fournisseurs HP Approvisionnement mondial

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7 Préambule La messagerie électronique est aujourd'hui un moyen de communication fréquemment utilisé par les entreprises pour échanger des informations. Le groupe ALDI NORD demeure, lui aussi, en contact

Plus en détail

Chapitre 1 : Accès à Pay@Finpost : abonnements et digipass

Chapitre 1 : Accès à Pay@Finpost : abonnements et digipass Nous avons rassemblé dans cette rubrique les questions les plus fréquentes sur Pay@Finpost ainsi que nos réponses à celles-ci. Si malgré tout, vous ne retrouvez pas les réponses à vos questions dans cette

Plus en détail

Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct. Conditions générales. Banque des Mascareignes

Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct. Conditions générales. Banque des Mascareignes Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct Conditions générales Banque des Mascareignes 1.1 Objet Les dispositions suivantes ont pour objet de définir les Conditions Générales d accès et d utilisation

Plus en détail

Guide de référence rapide sur la messagerie vocale d'avaya Distributed Office

Guide de référence rapide sur la messagerie vocale d'avaya Distributed Office Téléphonie Centres d'appels Mobilité Services Guide de référence rapide sur la messagerie vocale d'avaya Distributed Office 03-602108-FR Édition 1 Mai 2007 Ce guide explique comment utiliser la messagerie

Plus en détail

De plus, aux fins de ces services, les termes définis suivants seront utilisés :

De plus, aux fins de ces services, les termes définis suivants seront utilisés : Liste de sujets Conditions de la convention 1. Définitions et interprétation 2. Conformité 3. Déclarations et garanties 4. Noms figurant sur les ordres d'opération 5. Destinataires 6. Formatage 7. Plafonds

Plus en détail

suivre et gérer par Internet votre Ligne de Trésorerie Interactive Guide d utilisation LTI

suivre et gérer par Internet votre Ligne de Trésorerie Interactive Guide d utilisation LTI suivre et gérer par Internet votre Ligne de Trésorerie Interactive Guide d utilisation LTI Votre trésorerie est aussi notre quotidien La Ligne de Trésorerie Interactive (LTI ) de la Caisse d Epargne est

Plus en détail

LES 2 TYPES LES PLUS COURANTS DE MESSAGERIE SONT

LES 2 TYPES LES PLUS COURANTS DE MESSAGERIE SONT III LA MESSAGERIE 19 III. LA MESSAGERIE Elle va permettre d'échanger des messages et éventuellement des fichiers avec d'autres utilisateurs. LES 2 TYPES LES PLUS COURANTS DE MESSAGERIE SONT : POP3 : les

Plus en détail

Edition 2013 QUE SIGNIFIE SEPA DIRECT DEBIT (SDD) POUR LES CONSOMMATEURS?

Edition 2013 QUE SIGNIFIE SEPA DIRECT DEBIT (SDD) POUR LES CONSOMMATEURS? Edition 2013 QUE SIGNIFIE SEPA DIRECT DEBIT (SDD) POUR LES CONSOMMATEURS? 1. SEPA pour les consommateurs - en bref Qu est-ce que SEPA? SEPA = Single Euro Payments Area Le Single Euro Payments Area (SEPA)

Plus en détail

PRESTATIONS DE RESERVATION HOTELIERE DES

PRESTATIONS DE RESERVATION HOTELIERE DES PRESTATIONS DE RESERVATION HOTELIERE DES PERSONNELS INRIA (MARCHE N 2007-00418) Informations générales sur le marché Vous n avez pas reçu vos identifiants Consulter les modalités de mise en œuvre Connaître

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 9 bis du 25 novembre 2008 C2008-61 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 31 juillet

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TTC APPLICABLES AUX CLIENTS FEDERAL FINANCE

CONDITIONS TARIFAIRES TTC APPLICABLES AUX CLIENTS FEDERAL FINANCE CONDITIONS TARIFAIRES TTC APPLICABLES AUX CLIENTS FEDERAL FINANCE 1 ER AOÛT 2014 1 ER AOÛT 2014 EXTRAIT STANDARD DES TARIFS Les tarifs ci-dessous sont hors offre groupée de services (package) et hors promotion

Plus en détail

Définition du compte courant

Définition du compte courant Définition du compte courant Un compte courant n est pas un compte bancaire, mais un simple compte dans le système comptable de l Office (SAP/R3), qui est inclus dans le grand livre des comptes clients.

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation Service gestion 12 avenue Janvier 35000 RENNES Tél. : 02.23.44.84.57 Fax : 02.23.44.84.55 MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Mission d assistance à la Direction du projet UEB C@mpus Date et

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

Accéder au carnet de contacts

Accéder au carnet de contacts Pour vous faciliter le travail et ne pas avoir, chaque fois, à rechercher l'adresse d'un correspondant habituel, enregistrez vos destinataires courants dans un carnet de contacts. Lorsque vous enverrez

Plus en détail

ESCALE MANUEL UTILISATEUR SIMPLIFIÉ ÉTAT : VERSION VALIDÉE DGFIP - BUREAU SI-2B - DEPS - ÉCHANGE DE DONNÉES. Version 1.

ESCALE MANUEL UTILISATEUR SIMPLIFIÉ ÉTAT : VERSION VALIDÉE DGFIP - BUREAU SI-2B - DEPS - ÉCHANGE DE DONNÉES. Version 1. ESCALE MANUEL UTILISATEUR SIMPLIFIÉ ÉTAT : VERSION VALIDÉE DGFIP - BUREAU SI-2B - DEPS - ÉCHANGE DE DONNÉES Version 1.3 du 8/11/12 Page 1/11 Objet et domaine d application Ce document constitue le manuel

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Opter pour l'accès sans certificat hors espace professionnel

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Opter pour l'accès sans certificat hors espace professionnel Fiche FOCUS Les téléprocédures Opter pour l'accès sans certificat hors espace professionnel Dernière mise à jour : avril 2015 Table des matières 1. Présentation...3 1.1 Objet de la fiche...3 1.2 A qui

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

SOLUTION D ENVOI DE SMS POUR PROFESSIONNELS

SOLUTION D ENVOI DE SMS POUR PROFESSIONNELS 1 Création et gestion de compte 2 Envoi par e-mail 3 Envoi par commande http 4 Publipostage SMS personnalisés 5 Autres fonctionnalités et options SMSvialeweb.com est une solution complète d envoi de SMS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 23 mai 2013 N de pourvoi: 12-83677 ECLI:FR:CCASS:2013:CR02760 Publié au bulletin Rejet M. Louvel (président), président SCP Waquet, Farge et Hazan,

Plus en détail

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010 Dominique DAMO, Avocat Qui sommes-nous? 2 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT STRUCTURE DE LA SOCIETE JurisDemat Avocat est une Selarl en activité

Plus en détail