Document ressource TECHNOLOGIE ALU-VERRE-PVC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document ressource TECHNOLOGIE ALU-VERRE-PVC"

Transcription

1 E P A I S S E U R V I T R A G E V E R I F I C A T I O N Extrait d NF DTU 39 P4 d juillt 2012 Pour détrminr l épaissur mini d un vitrag (simpl, doubl ou tripl) il faut rspctr la méthod ci-dssous : PRINCIPE : La prssion P st utilisé dans ls formuls ci-après pour détrminr un épaissur 1 Un factur d réduction «c» lié à la situation du châssis st appliqué; L épaissur R intègr ls facturs d équivalnc du vitrag. Ell doit êtr au moins égal au produit ( 1 x c). R 1 x c Dans tous ls cas, on calcul nsuit un épaissur F pour vérifir qu la flèch rspct ls critèrs fixés. Si la flèch dépass la valur admissibl, l épaissur ds composants doit êtr augmnté jusqu au rspct d l nsmbl ds xigncs. M E T H O D E A) LA PRESSION P Localisr la vill sur la cart t n déduir un zon 1, 2, 3 ou 4. B) LA SITUATION : a) IV - Zons urbains dont au moins 15 % d la surfac st rcouvrt d bâtimnts dont la hautur moynn st supériur a 15 m ; forts. b) IIIb - Zons urbanisés ou industrills ; bocag dns ; vrgrs. c) IIIa - Campagn avc ds hais ; vignobls ; bocags ; habitat disprs. d) II - Ras campagn, avc ou non qulqus obstacls isols (arbrs, bâtimnts, tc.) séparés ls uns ds autrs d plus d 40 fois lur hautur. ) 0 - Mr ou zon côtièr xposé aux vnts d mr ; lacs t plans d'au parcourus par l vnt sur un distanc d'au moins 5 km B) C) HAUTEUR (H) C'st la hautur H du bâtimnt au-dssus du sol qui détrmin la prssion du vnt pour tous ls vitrags xtériurs d c bâtimnt. On distingu cinq classs d hautur d bâtimnt : Livrt tchniqu Pag 1

2 1 Pa = 1 N/m 2 = N/cm 2 D) PRESSION d VENT Nous lirons, dans l tablau ci-dssous, la prssion d vnt à prndr n compt : E) LES FORMULES a) Vitrag pris n fuillur sur 4 côtés L = Longuur du vitrag l = largur du vitrag Livrt tchniqu Pag 2

3 b) Vitrag pris n fuillur sur 3 côtés c) Vitrag pris n fuillur sur 2 côtés 1 dépnd du bord libr L ou l : F) FACTEUR d REDUCTION (C) Un factur d réduction C = 0,9 st à appliqur pour tous ls vitrags xtériurs n rz d chaussé, t dont la parti supériur st à moins d 6 m du sol xtériur. Dans tous ls autrs cas, C = 1 G) FACTEUR D EQUIVALENCE (ε) Livrt tchniqu Pag 3

4 H) Vérification d la résistanc. Calcul d R : R st l épaissur équivalnt pour l calcul d résistanc. La résistanc d un vitrag dépnd d son épaissur t d sa natur (rcuit, trmpé, imprimé, tc ). Dans l cas d un assmblag associant ds composants d natur différnt, sul la valur maximal ds cofficints ε 3, MAX (ε 3 ) st à prndr n compt. Lorsqu l épaissur R st infériur à l épaissur nominal du composant l plus épais, R st pris égal à l épaissur d c sul composant. Il faut vérifir qu : R 1 x c Livrt tchniqu Pag 4

5 Pour un vitrag isolant : L épaissur R st égal à la somm ds épaissurs nominals ds composants, soit monolithiqus, soit fuilltés divisés par ε 2, l tout divisé par l produit du cofficint ε 1 t d MAX(ε 3 ). -Calcul d R pour un vitrag isolant doubl avc dux composants monolithiqus : R = 0,9 x ε i + j 1x MAX ( ε 3) -Calcul d R pour un vitrag isolant doubl avc un composant fuillté : R = j + i + k 0,9 x ε 2 0,9 x 1 x MAX( ε ε 3 ) i : épaissur n mm du vitrag simpl monolithiqus j t k : épaissur n mm d chaqu composant du fuillté -Calcul d R pour un vitrag isolant doubl avc 2 composants fuilltés : I) LA FLECHE Critèrs d admissibilité : Dans l cas ds vitrags xtériurs n appuis sur lur périphéri, vrticaux ou inclinés, la flèch maximal au cntr doit êtr infériur au 1/60 du ptit côté, t limité à 30mm. Ls vitrags présntant un bord libr doivnt avoir un flèch maximal infériur aux valurs suivants : Livrt tchniqu Pag 5

6 1, R, F = épaissur du vitrag n mm L = plus grand côté n m l ou b= plus ptit côté du vitrag n m S = surfac du vitrag n m² P = prssion d vnt n Pa Calcul d F F st l épaissur équivalnt corrspondant à la somm ds épaissurs ds vitrags monolithiqus ou fuilltés, pondérés ds cofficints ε 1 t ε 2. Lorsqu l épaissur F st infériur à l épaissur du composant l plus épais, l épaissur F put êtr pris égal à c sul composant. Pour un vitrag isolant Cofficint α : L cofficint a prnd n compt l modul d élasticité du vrr E = 70 GPa Livrt tchniqu Pag 6

CONCEPTION ET CALCUL DES COUVRES- JOINTS DE CONTINUITE Continuité : cette solution rationalise souvent les sections.

CONCEPTION ET CALCUL DES COUVRES- JOINTS DE CONTINUITE Continuité : cette solution rationalise souvent les sections. CONCEPION E CALCUL DES COUVRES- JOINS DE CONINUIE Continuité : ctt solution rationalis souvnt ls sctions. Pour ls panns on put avoir dux solutions : Continuité réalisé par la pann ll mêm. Par xmpl pann

Plus en détail

II - 13 Flexion plastique

II - 13 Flexion plastique II - 13 Flxion astiqu Philipp.Bouillard@ulb.ac.b vrsion 18 juillt 011 Flxion astiqu an matériau élastiqu parfaitmnt astiqu critèrs d dimnsionnmnt momnt astiqu rotul astiqu hpothèss pas influnc d N t T,

Plus en détail

Boubacar MANÉ. Série d exercices de Mathématiques : L Oasis Des Mathématiques. Étude de fonctions à variable réelle dansr : Énoncé des exercices

Boubacar MANÉ. Série d exercices de Mathématiques : L Oasis Des Mathématiques. Étude de fonctions à variable réelle dansr : Énoncé des exercices Séri d rcics d Mathématiqus : Étud d fonctions à variabl réll dansr : Énoncé ds rcics Ercic Soit la fonction numériqu f défini par : f )= 3+ 5 +. a) Détrminr l nsmbl d définition D f t ls its au borns.

Plus en détail

TD d électrocinétique n o 4 Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé

TD d électrocinétique n o 4 Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé ycé François Arago Prpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD d élctrocinétiqu n o 4 ircuits linéairs n régim sinusoïdal forcé Exrcic 1 - Détrmination ds modèls d Thévnin t d Norton. A Détrminr l modèl d Thévnin t

Plus en détail

EXPONENTIELLE : ETUDES DE FONCTIONS. e 1

EXPONENTIELLE : ETUDES DE FONCTIONS. e 1 EXPONENTIELLE : ETUDES DE FONTIONS Pour chacun ds fonctions ci-dssous, détrminr : - l nsmbl d définition I d la fonction ; - ls limits d la fonction au borns d I ; - la dérivé t l sign d la dérivé ; -

Plus en détail

Transferts thermiques

Transferts thermiques IUT d St Dnis Départmnt Géni Industril t Maintnanc Modul THERMb (S2) Transfrts thrmiqus corrction ds xrcics Exrcic 1 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 isolant Flux thrmiqu00 11 Flux thrmiqu Rsistanc lctriqu

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

MQ22 TP n 4 : Flexion : coefficient de Poisson, module de Young

MQ22 TP n 4 : Flexion : coefficient de Poisson, module de Young MQ TP n 4: Flion : coicint d Poisson, modul d Young MQ TP n 4 : Flion : coicint d Poisson, modul d Young But : but d c TP st d détrminr l coicint d Poisson ( t l modul d élasticité (d Young ( Pré-rquis

Plus en détail

aluminium LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE Notre indépendance fait la différence

aluminium LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE Notre indépendance fait la différence Gamm aluum LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE LES CARACTÉRISTIQUES DES PRINCIPAUX ALLIAGES DE L ALUMINIUM Caractéristiqus mécaniqus Produits plats Appllation Français slon NF A20-04 Composants

Plus en détail

EXERCICES SUR LES LOGARITHMES ET LES EXPONENTIELLES. 1 ln 1+ = 1. x x. x x. et sh x = e

EXERCICES SUR LES LOGARITHMES ET LES EXPONENTIELLES. 1 ln 1+ = 1. x x. x x. et sh x = e Ercic EXERCICES SUR LES LOGARITHMES ET LES EXPONENTIELLES. Démontrr qu : lim + ln + =. En déduir la limit suivant : lim + + [On pourra, par mpl, posr X = ] Ercic On considèr du fonctions, notés ch t sh,

Plus en détail

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m Problèm : Stockag intr saisonnir d chalur. (Thèm : équation différntill du 1 r ordr, résolution xact t avc GoGbra) L résau d chalur d la vill d Marstal au Danmark utilis 33 000 m² d capturs solairs thrmiqus

Plus en détail

LES ERREURS DE MESURE

LES ERREURS DE MESURE Chapitr 2 LES ERREURS DE MESURE OBJECTIFS Général Fair acquérir à l apprnant ls notions d rrur t d incrtitud. Spécifiqus Connaîtr ls différnts typs d rrurs t d incrtituds, ainsi qu lurs méthods d calcul.

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé Baccalauréat S Antills-Guyan juin 05 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous ls candidats 6 POINTS. On put calculr par xmpl ls ordonnés ds points d absciss d cs différnts courbs : f ()=ln =0< g 0,05

Plus en détail

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE MPÉDNCE D ENTÉE ET DE OTE. DÉFNTON On s plac n régim sinusoïdal forcé. oit Q un quadripôl. Nous allons modélisr c quadripôl n utilisant ls impédancs d ntré t d sorti. quadripôl Q V V. Point d vu du génératur

Plus en détail

Proposition 1. La probabilité de A est égale à 3 7. Proposition 3 P(B) = 7. Proposition 5. Si P(X = 1) = 8 P(X = 0) alors p = 2 3.

Proposition 1. La probabilité de A est égale à 3 7. Proposition 3 P(B) = 7. Proposition 5. Si P(X = 1) = 8 P(X = 0) alors p = 2 3. Polynési sptmbr 009 EXERCICE points Commun à tous ls candidats On considèr l cub OABCDEFG d'arêt d longuur rprésnté ci-dssous. Il n'st pas dmandé d rndr l graphiqu complété avc la copi. Soint ls points

Plus en détail

Date : Communication technique. L isolement

Date : Communication technique. L isolement Kz5/z& Dat : Communication tchniqu Pag 2 L isolmnt. Problématiqu La prmièr msur d sécurité adopté pour la protction ds utilisaturs contr ls partis sous tnsion st l isolation ds partis activs. Toutfois,

Plus en détail

Physique Générale IV, solution série 3

Physique Générale IV, solution série 3 Phsiqu Général IV, solution séri 3 Ercic Du virations d mêm fréqunc, slon du as t prpndiculairs, avc un différnc d phas / : (t) = a sin (ωt) M(t) (t) = sin (ωt + /) = cos (ωt) où a t sont ls amplituds

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. DEKRA SOCOTEC SNFA du COPREC N 45 - Indice : B Date : Octobre 2010 Nombre de pages : 8 Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades

Plus en détail

L INDICE DE RÉFRACTION PAR ÉLEVATION APPARENTE; LA MÉTHODE DE CHAULNES

L INDICE DE RÉFRACTION PAR ÉLEVATION APPARENTE; LA MÉTHODE DE CHAULNES L INDICE DE RÉFRACTION PAR ÉLEVATION APPARENTE; LA MÉTHODE DE CHAULNES ) L but du travail Détrminr l indic d réfraction du vrr, du plastiqu t ds différnts liquids par élévation ) Rappls théoriqus : L indic

Plus en détail

DOCUMENTS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES

DOCUMENTS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES DOCUMENTS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES 1106-OBA ST 11 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL OUVRAGES DU BATIMENT Session 2011 Durée : 3 heures Coefficient : 2 EPREUVE Ce dossier comporte 12 pages, numérotées de DTC

Plus en détail

Baccalauréat S Polynésie juin 2012

Baccalauréat S Polynésie juin 2012 Baccalauréat S Polynési juin 1 EXERCICE 1 L plan st rapporté à un rpèr orthonormal On considèr ls points B 1 ; 1 t C 5 ; O ; i ; j. 5 t la droit D d équation y = x. On not f la fonction défini sur R dont

Plus en détail

Polynésie 2012 BAC S Correction

Polynésie 2012 BAC S Correction Polynési 1 BAC S Corrction 1 / 6 Exrcic 1 1. a. L point B appartint à la courb Γ donc f() c'st-à-dir a + b Par conséqunt a + b 1 t donc a + b L point C appartint à la courb Γ donc f(5) 5 c st-à-dir 5 +

Plus en détail

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013 Mathématiqus Bac Blanc TES du judi 8 mars 03 (3 hurs) Ls calculatrics sont autorisés (mais aucun formulair prsonnl). La qualité d la rédaction, la clarté d la copi t la précision ds raisonnmnts ntrront

Plus en détail

DOSSIER LA SOUDURE ACIER «AUTOGENE»

DOSSIER LA SOUDURE ACIER «AUTOGENE» DOSSIER LA SOUDURE ACIER «AUTOGENE» SOUDURE OXY-ACETYLENIQUE (S.O.A) DEFINITION DESIGNATIONS DES TUBES ACIER DIMENSIONNER UNE BUSE CARACTERISTIQUES D UNE SOUDURE LIGNES DE FUSION COMPOSITION ET REGLAGE

Plus en détail

SPA A200 2 PLACES, 2 POSITIONS. Combinez de 1 à 4 packs selon vos envies et vos besoins mm mm

SPA A200 2 PLACES, 2 POSITIONS. Combinez de 1 à 4 packs selon vos envies et vos besoins mm mm SPA A00 PLACES, POSITIONS Pour tous cux qui rêvnt d profitr d un spa n tout intimité, l spa A 00 st la répons idéal. Compact, il intégrra parfaitmnt votr sall d bain. Doté d dux positions d massag, vous

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

LES SOLUTIONS ÉLECTROLYTIQUES

LES SOLUTIONS ÉLECTROLYTIQUES L au a la particularité d pouvoir dissoudr ds composés ioniqus. n obtint ds solutions applés solutions ioniqus ou solutions élctrolytiqus. LES SLUTINS ÉLECTRLYTIQUES Voyons commnt st constitué un solid

Plus en détail

LENTILLES EPAISSES LENTILLES MINCES

LENTILLES EPAISSES LENTILLES MINCES AEP / ptiqu géométriqu / Lntills / Pag sur 0 LETILLES EPAISSES LETILLES MICES. Lntill épaiss. Vocabulair Lntill biconvx Lntill équiconvx Lntill biconcav Lntill équiconcav Lntill plan convx Lntill plan

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

Fonctions Numériques, fonctions usuelles.

Fonctions Numériques, fonctions usuelles. Fonctions Numériqus, fonctions usulls.. Fonction constant : Soit b un rél fié. Définition : La fonction constant st la fonction qui à tout rél associ l rél b. la fonction constant st donc la fonction f

Plus en détail

Atomic Absorption. Spectroscopy

Atomic Absorption. Spectroscopy Chimi Analytiqu Atomic Absorption Spctroscopy Crost Elliott - Frnandz Samul - Tissot Guillaum (Group 2) Univrsité d Gnèv, Scincs II 17 Janvir 29 Résumé L but du laboratoir consist dans un prmir tmps à

Plus en détail

Jeux de barres à basse tension

Jeux de barres à basse tension Jux d barrs à bass tnsion par Roland AUBER Scrétair général honorair d l Association intrnational ds ntrpriss d équipmnt élctriqu (AIE) 1. Dimnsionnmnt ds jux d barrs... D 5 165-4 1.1 Norms dimnsionnlls...

Plus en détail

Cadres CADRES S1 - S4 - H Cadre de porte de 92mm. - Préhension à à gauche. - Cadre de porte de 92 mm

Cadres CADRES S1 - S4 - H Cadre de porte de 92mm. - Préhension à à gauche. - Cadre de porte de 92 mm Stûv 22 Les différentes intégrations du Stûv 22 Le Stûv 22 permet plusieurs possibilités d'installation : : Cadres CADRS S1 - S4 - H Cadre de porte de 92mm - Cadre de porte de 92 mm - Préhension à à gauche

Plus en détail

Premier problème : Oscillations mécaniques

Premier problème : Oscillations mécaniques usag ds calculatrics st intrdit NB : Si un candidat st amné à rpérr c qui put lui smblr êtr un rrur d énoncé, il l signalra sur sa copi t dvra poursuivr sa composition n xpliquant ls raisons ds initiativs

Plus en détail

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE EPREUVE SPECIFIQUE-FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1. n N, α n N.

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE EPREUVE SPECIFIQUE-FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1. n N, α n N. SESSION 7 CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE EPREUVE SPECIFIQUE-FILIERE PSI MATHEMATIQUES I Ls suits α t β I. Etud d la suit α I.. α =, α = α =, α = α + =, α 3 = 3α = t α 4 = 4α 3 + = 9. α =, α =, α = α 3 =

Plus en détail

Théorie des machines thermiques

Théorie des machines thermiques héori ds machins thrmiqus I 7 éfrigératur trithrm, d'après concours Icar 997 ) Définir la notion d machin thrmiqu dans l langag d la thrmodynamiqu ) applr sans démonstration l théorèm d arnot régissant

Plus en détail

Quelques rappels concernant. LA PROPAGATION DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES (par Jacques Verdier, dept GE, INSA Lyon)

Quelques rappels concernant. LA PROPAGATION DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES (par Jacques Verdier, dept GE, INSA Lyon) Qulqus rappls onrnant LA PROPAGATION DE ONDE ELECTROMAGNETIQUE (par Jaqus Vrdir, dpt GE, INA Lyon) I- Equations d Maxwll Ells régissnt ls variations ds vturs (, h, d, b ) dans l tmps t dans l spa, ompt

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT Société : COCHEBAT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Srvic CLT Division HTO -FL/CR Dat 2006 N affair : Clint sul Vrsion 1

Plus en détail

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations L.E.G.T.A. L Chsnoy TB2 21-211 D. Blottièr Mathématiqus Corrction du dvoir d vacancs Ls suits dans plusiurs situations Exrcic 1 : Un pas vrs ls fractals On considèr un carré F 1 d côté d longuur 1. Au

Plus en détail

TP 5 Adressage et calcul VLSM

TP 5 Adressage et calcul VLSM TP 5 Adrssag t calcul VLSM Elaboré par : Encadré par : Ould Moustafa Izidbih Kamal AZGUIOU Anné univrsitair 2010/2011 Atlir x TP5 Résumé C TP a pour but fair la concption ou la mis n plac d un x subdivisé

Plus en détail

KIRSTEN BIEDERMANN ANDERS FLORÉN PHILIPPE JEANJACQUOT DIONYSIS KONSTANTINOU CORINA TOMA SOUS PRESSION

KIRSTEN BIEDERMANN ANDERS FLORÉN PHILIPPE JEANJACQUOT DIONYSIS KONSTANTINOU CORINA TOMA SOUS PRESSION 40 KIRSTEN BIEDERMANN ANDERS FLORÉN PHILIPPE JEANJACQUOT DIONYSIS KONSTANTINOU CORINA TOMA SOUS PRESSION SOUS PRESSION Ballon, mass, équilibra, pomp, prssion, az parfait, collision élastiqu, cofficint

Plus en détail

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile Information, Calcul t Communication Lçon 2.2: Echantillonnag d signaux (2èm parti) Information, Calcul t Communication O. Lévêqu Faculté Informatiqu t Communications Modul 2 : Information t Communication

Plus en détail

Type 245. Toupies à arbre inclinable

Type 245. Toupies à arbre inclinable Typ 245 Toupis à arbr inclinabl Toupis à arbr inclinabl Fiabilité garanti Dpuis plus d 50 ans, la marqu allmand Panhans garantit la grand solidité d ss machins-outils. Son succès st fondé sur ls collaboraturs

Plus en détail

Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE I

Le sujet comporte 8 pages numérotées de 2 à 9 Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE I L sujt comport 8 pags numérotés d 2 à 9 Il faut choisir t réalisr sulmnt trois ds quatr xrcics proposés Parti A EXERCICE I Donnr ls réponss à ct xrcic dans l cadr prévu à la pag 3 On considèr la fonction

Plus en détail

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire»

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire» Univrsité Paris orbonn (Paris IV) Mastr Histoir, cours «Rchrch t Agrégation d Histoir» 1 Intitulé d l UE Hurs Cof / Cof / 2 Intitulé d l UE Hurs UE1 Fondamntaux variabl 2/10 UE1 Fondamntaux variabl 1/5

Plus en détail

Correction du bac blanc de mathématiques

Correction du bac blanc de mathématiques Corrction du bac blanc d mathématiqus Exrcic (commun à tous ls candidats, point) Rstitution organisé d connaissancs :. Démontrr par récurrnc l inégalité d Brnoulli : pour tout x >, pour n N, (+x) n +nx.

Plus en détail

Saison Saison

Saison Saison Challng Michl L Vnt (20/11/2015) Saison 2015-2016 Amis d la carambol, l tournoi intrn 2015-2016 st OUVERT! L rcord d match d la saison 2012-2013 st à battr : 344 matchs y ont été réalisés! L tablau complt

Plus en détail

Électronique Numérique. Licence Physique et Applications. Applications de l électronique. combinatoire

Électronique Numérique. Licence Physique et Applications. Applications de l électronique. combinatoire Élctroniqu Numériqu Licnc Physiqu t Application Élctroniqu Numériqu Licnc Physiqu t Applications Applications d l élctroniqu combinatoir Fabric AIGNET LAAS - NRS fcaignt@laas.fr http://www.laas.fr/~fcaignt

Plus en détail

Robinet à papillon centré à étanchéité élastomère AMRING!

Robinet à papillon centré à étanchéité élastomère AMRING! Livrt tchniqu 8446.1/5-20 ISORIA 20 Robint à papillon cntré à étanchéité élastomèr AMRING! DN 32 à 600 Prssion maximal admissibl PS 20 bar Concption slon norms EN 593 t ISO 10631 Applications Sctionnmnt

Plus en détail

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes.

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes. EXERIES 3 La duré T, n minuts, d un convrsation téléphoniqu suit un loi xponntill d moynn 4 minuts. ) alculr P(T>5) ) alculr P( < T < 8). Pour un variabl T, xprimé n minuts, qui rprésnt un duré d vi t

Plus en détail

TES- Correction BAC Blanc Février Mathématiques

TES- Correction BAC Blanc Février Mathématiques TES- Corrction BAC Blanc Févrir 0 - Mathématiqus EXERCICE 5 points Commun à tous ls candidats Un ntrpris pint ds jouts. Pour cla, ll utilis dux machins M t M. La machin M pint un quart d la production.

Plus en détail

Correction du baccalauréat S (obligatoire) Polynésie 10 juin 2011

Correction du baccalauréat S (obligatoire) Polynésie 10 juin 2011 Corrction du baccalauréat S (obligatoir Polynési 0 juin 0 Exrcic Commun à tous ls candidats points Méthod : L dssin suggèr d considérr la rotation d cntr A t d angl π Son écritur complx st : z z A = i

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

CH I) Les nombres : Partie entière Partie décimale Virgule. Attention : Tous les nombres entiers peuvent sécrire sous forme décimale.

CH I) Les nombres : Partie entière Partie décimale Virgule. Attention : Tous les nombres entiers peuvent sécrire sous forme décimale. CH I) Ls nombrs : I) Dénombrmnt - Écrtur ds nombrs : 1) Ls nombrs ntrs (nombrs naturls) : Combn y a-t-l d prsonns autour d vous? Combn avons-nous d dogts? Ls nombrs qu nous vnons décrr sont ds nombrs naturls,

Plus en détail

Remplissage de garde-corps Panneaux de séparation. extérieur METEON. Le meilleur de la technologie

Remplissage de garde-corps Panneaux de séparation. extérieur METEON. Le meilleur de la technologie Rmplissag d gard-corps Pannaux d séparation. Concvoir. xtériur METEON L millur d la tchnologi Tabl ds matièrs Généralités 3 Trspa Mton Caractéristiqus 4 Gamm d produits t applications 5 Srvics t garanti

Plus en détail

REDRESSEMENT COMMANDE

REDRESSEMENT COMMANDE EDEEMENT COMMANDE I. INTODUCTION..Définition. i Un montag rdrssur commandé prmt d obtnir un tnsion continu réglabl (d valur moynn non null) à partir d un tnsion altrnativ sinusoïdal (d valur moynn null).

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Cha h p a i p tr t e r e 2 Rep e r p é r s é en e t n a t t a i t on o n d e d s e f o f n o c n ti t on o s n log o i g qu q e u s e

Cha h p a i p tr t e r e 2 Rep e r p é r s é en e t n a t t a i t on o n d e d s e f o f n o c n ti t on o s n log o i g qu q e u s e Chapitr 2 Rprésntation ds fonctions logiqus 26..9 Ch 2 : Rprésntation ds fonctions logiqus Réalisation avc ds intrrupturs : a b +5 V Intrruptur a ouvrt (inactif) : a Intrruptur b frmé (actif) : b a Intrruptur

Plus en détail

s Je S P OI S PARCOURS JEU FRANCAIS = lettres oranges c o eu r e ' q n n o e s it io n! re d e e my s t è Z él i e et S DE CES V U ERE A SE À PO

s Je S P OI S PARCOURS JEU FRANCAIS = lettres oranges c o eu r e ' q n n o e s it io n! re d e e my s t è Z él i e et S DE CES V U ERE A SE À PO P M ar r è t ys r u co s J la à u s s pa À N O S P OI S CES V X ESPA U ERE A MYST ISSONS SE À PO LA PAS S ISITEUR uêt au q n ' l Mèn s it io n! o p x ' l d c o u r r d my s t è l Z él i t nt ffraya S DE

Plus en détail

Chapitre II : Théorie des machines synchrones -Alternateur-

Chapitre II : Théorie des machines synchrones -Alternateur- Chapitr Chapitr II : Théori ds machins synchrons -Altrnatur- II-1. Classification ds machins synchrons On put classr ls machins synchrons d après l mod d construction utilisé pour la fabrication ds rotors

Plus en détail

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES SYSTÈMES CHAPITRE 4 ÉTUDE DES CHAÎNES FERMÉES : DÉTERMINATION DES LOIS ENTRÉE SORTIE Trainr Solo Sport [1] Modèl CAO d un motur d modélism [2] Modélisation

Plus en détail

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

Accessoires de coffrages Tubes espaceurs de coffrages

Accessoires de coffrages Tubes espaceurs de coffrages Accssoirs d coffrags Tubs spacurs d coffrags Tubs, mbouts coniqus t bouchons n PVC Construction avant l bétonnag Tubs rond PVC Finition Finition brut RS6602 14 19 iss RS6406 20 24 Brut RS6400 22 26 Brut

Plus en détail

DTU 39 Mémento Calculs Mémento Sécurité. Les nouveautés de 2012

DTU 39 Mémento Calculs Mémento Sécurité. Les nouveautés de 2012 DTU 39 Mémento Sécurité Les nouveautés de 2012 Applicable quand? Les règles sont variables suivant le type de marché. Prise d effet DTU 39:2012 au 20/07/2012. Marché Application du DTU 39:2012 Marché privé

Plus en détail

Commission chargée de formuler des Avis Techniques. et cloisons légères. Ce document a été entériné par le Groupe Spécialisé n 2 le 11 décembre 2012.

Commission chargée de formuler des Avis Techniques. et cloisons légères. Ce document a été entériné par le Groupe Spécialisé n 2 le 11 décembre 2012. Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 2 Constructions, façades et cloisons légères Note d information n 14 Actions climatiques à prendre en compte pour le dimensionnement

Plus en détail

Expérimentation de lutte contre la rouille de l ail

Expérimentation de lutte contre la rouille de l ail FEDERATION REGIONALE DE DEFENSE CONTRE LES ORGANISMES NUISIBLES DES CULTURES MIDI PYRENEES 2, rout d Narbonn Complx agricol d Auzvill Bât 43 - BP 12267 31322 Castant-Tolosan cdx Téléphon : 05.62.19.22.30

Plus en détail

Cours transmission de puissance par engrenages

Cours transmission de puissance par engrenages Cour tranmiion d puianc par ngrnag CI : La tranformation mécaniqu du mouvmnt 1. PRESENTATION (Powrpoint hitoriqu) 1.1 But : Tranmttr un puianc ntr 2 arbr avc poibilité d modifir pluiur caractéritiqu du

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

Sensibilité spectrale et formats couleur

Sensibilité spectrale et formats couleur Caméras FirWir Snsibilité spctral t formats coulur A l'ntré d'un caméra s trouv un puc CCD. Ell transform ls photons n élctrons. La snsibilité spctral d ctt transformation st un caractéristiqu important

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Tableaux. Tableaux. Questions techniques. 454 Tableaux. Tableaux 455

Tableaux. Tableaux. Questions techniques. 454 Tableaux. Tableaux 455 Unités de longueur 1 in (inch) = 25,4 mm 1 ft (foot) = 12 in = 304,8 mm 1 yd (yard) = 914,4 mm Unités de force et de pression 10 N (Newton) = 1 kgf * 1 Pa (Pascal) = 1 N/m 2 1 dan/m 2 (déca Pascal) = 10

Plus en détail

Chapitre 7. Poutres continues

Chapitre 7. Poutres continues Poutrs contnus Chaptr7 Chaptr 7 Poutrs contnus 1- Rappls d RDM 2- Inadaptaton d la méthod ds tros momnts aux matéraux partculrs ( béton armé) 3- Méthods d calcul 3-1. Méthod forfatar 3-1.1. Doman d valdté

Plus en détail

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF Participation ds mployurs au dévloppmnt d la FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2016 TAXE D APPRENTISSAGE 2016 Départmnts 57, 67 t 68 Mass salarial 2015 VERSEMENT AU PLUS TARD LE 29 FÉVRIER 2016 BORDEREAU

Plus en détail

Daniel Abécassis. Année universitaire 2010/2011

Daniel Abécassis. Année universitaire 2010/2011 Danil bécassis. nné univrsitair 00/0 COURS L UE Chimi Physiqu. Chapitr VII : Chimi analytiqu. Calcul du ph VII.. Transormations associés à ds réactions acido-basiqus. Dans c paragraph, nous allons étudir

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE?

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE? Ls NEET Où la Franc s situ-t-ll par rapport aux autrs pays d l Union uropénn t d l OCDE? En 2013, la Franc métropolitain compt 13,8 % d NEET parmi ls juns âgés d 15 à 29 ans, alors qu la part d NEET d

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Micromoturs élctrostatiqus Princip Ls systèms élctrostatiqus crént ds forcs par intraction d dux sourcs d champ élctriqu. Cs sourcs puvnt êtr ds conducturs chargés, portés à ds potntils élctriqus, ds matériaux

Plus en détail

Baccalauréat S (obligatoire) Antilles-Guyane septembre 2010

Baccalauréat S (obligatoire) Antilles-Guyane septembre 2010 Baccalauréat S obligatoir) Antills-Guyan sptmbr 00 EXERCICE Commun à tous ls candidats 7 points PARIE A - Rstitution organisé ds connaissancs Soit > 0. Considérons la fonction [ p) ] =. En dérivant cs

Plus en détail

Concours d entrée Chimie Durée : 1 heure. Premier Exercice (6 points) Coefficient d ionisation; influence de la dilution

Concours d entrée Chimie Durée : 1 heure. Premier Exercice (6 points) Coefficient d ionisation; influence de la dilution oncours d ntré 004-005 himi Duré : hur Prmir Exrcic (6 points) officint d ionisation; influnc d la dilution I- oncntration d un solution d acid éthanoïqu )-Un litr d un solution d acid éthanoïqu, H H,

Plus en détail

Modélisation du refroidissement de tôles épaisses par pulvérisations d eau

Modélisation du refroidissement de tôles épaisses par pulvérisations d eau Modélisation du rfroidissmnt d tôls épaisss par pulvérisations d au Jan-Mari BUCHLIN *, Javir SANZ, Ann GOSSET t Michl RENARD Institut von Karman d Dynamiqu ds Fluids Chaussé d Watrloo 7, B-64 Rhod-Saint-Gnès,

Plus en détail

Étude des performances thermiques d un réfrigérateur local basé sur l évaporation de l eau à travers une paroi poreuse en argile cuite

Étude des performances thermiques d un réfrigérateur local basé sur l évaporation de l eau à travers une paroi poreuse en argile cuite Afriqu SCIENCE 06() (200) - 2 ISSN 83-548X Étud ds prformancs thrmiqus d un réfrigératur local basé sur l évaporation d l au à travrs un paroi porus n argil cuit Alfa Oumar DISSA *, Diudonné Josph BATHIEBO,

Plus en détail

guide d utilisation des planchers RS Sous-sols - vide sanitaire Niveau intermédiaire Terrasse Sous-toiture - combles

guide d utilisation des planchers RS Sous-sols - vide sanitaire Niveau intermédiaire Terrasse Sous-toiture - combles guid d utilisation ds plancrs RS Sous-sols - vid sanitair Nivau intrmédiair Trrass Sous-toitur - combls UNE GARANTIE APPUYÉE PAR UN AVIS TECHNIQUE AT n 3/97-305 du 19/12/97 Un gamm d poutrlls précontraints

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7 L É N I G M A T I Q U E Esprit Saint L Esprit Saint nous fait vivr 2 m FASCICULE Ens ign EDR-084-S5BR ISBN 978-2-89581-833-5 r t n i lig ux 5 anné Tabl ds matièrs L Club d touts ls coulurs... 5 En march!...

Plus en détail

Plan d études: Mathématiques 2e année

Plan d études: Mathématiques 2e année Modul 1 : J class t j fais ds suits Plan d étuds: Mathématiqus 2 anné E3 classr ds figurs à dux t à trois dimnsions, t érigr ds constructions t construir ds suits avc clls-ci C2 montrr qu il comprnd qu

Plus en détail

J. Mater. Environ. Sci. 4 (6) (2013) Lemanle et al. ISSN: CODEN: JMESCN. Rabat, Morocco

J. Mater. Environ. Sci. 4 (6) (2013) Lemanle et al. ISSN: CODEN: JMESCN. Rabat, Morocco J. atr. nviron. Sci. 4 (6) (213) 134-141 Lmanl t al. SSN: 228-258 CODN: JSCN valuation ds Caractéristiqus écaniqus ds atériaux Composits n Fonction d la Tmpératur. Application au Composit poxyd+rr (valuation

Plus en détail

Je cède des DPB Quelles clauses choisir?

Je cède des DPB Quelles clauses choisir? Dirction Départmntal ds Trritoirs t d la Mr Finistèr J cèd Qulls clauss choisir? Mis à jour : Av r i l 0 à r s o ép t l d t à van n o a s s 9 0 us TM ai a l s c la DD m L Dirction Départmntal ds Trritoirs

Plus en détail

Troisième partie : La monnaie. Chapitre XIII. L uro. L Union européenne et l uro

Troisième partie : La monnaie. Chapitre XIII. L uro. L Union européenne et l uro Troisièm parti : La monnai Chapitr XIII L uro 1 L Union uropénn t l uro UE : 27 pays py Long parcours dpuis l Traité d Rom (1956) t la CECA ( Communauté uropénn du charbon t d l acir), Paris 1951: 6 pays

Plus en détail

Accueil. Accueil. Accueil. Soirée d ouverture de l été. Accueil. Fermeture. Lundi 29 Juin. Mardi 30 Juin. Mercredi 1er Juillet.

Accueil. Accueil. Accueil. Soirée d ouverture de l été. Accueil. Fermeture. Lundi 29 Juin. Mardi 30 Juin. Mercredi 1er Juillet. Dat Activité Horair Prix Lundi 29 Juin Accuil Mardi 30 Juin Accuil Mrcrdi 1r Juillt Accuil Judi 02 Juillt Soiré d ouvrtur d l été 19h00-23h00 Vndrdi 03 Juillt Accuil Lundi 06 Juillt Coutur créativ Lundi

Plus en détail

Le petit-déjeuner sur mesure

Le petit-déjeuner sur mesure Encor plus d Plaisir & d Équilibr sur NUTRITION SQUARE http://nutrition-squar.foodinaction.com L ptit-déjunr sur msur Prmir rpas d la journé, l ptit-déjunr s construit avc du pain ou ds céréals, un produit

Plus en détail

PCB 60 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662

PCB 60 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662 Plancher collaborant 60 Néo PCB Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662 V3/2011 caractéristiques du profil 60 61 107 207 828 Détail géométrique de la tôle Détail géométrique de l embossage épaisseur

Plus en détail

REDRESSEMENT NON COMMANDE

REDRESSEMENT NON COMMANDE EDEEMEN NON COMMANDE I. INODUCION. i i 1. Définition. Un montag rdrssur prmt d obtnir un tnsion continu (d valur moynn non null) à partir d un tnsion altrnativ sinusoïdal (d valur moynn null). On distingu

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL

L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL L PLIFICTEU OPÉTIONNEL I. L PLIFICTEU OPÉTIONNEL IDÉL I. Circuit intégré rpèr Un mplificatur Opérationnl (.O.) st un circuit intégré accssibl par V t V 3 + t un born d 8 borns. Il y a dux borns d ntré

Plus en détail

Pilkington Pyrostop Pilkington Pyrodur. Informations techniques sur les verres de protection contre l incendie

Pilkington Pyrostop Pilkington Pyrodur. Informations techniques sur les verres de protection contre l incendie Pilkington Pyrostop Pilkington Pyrodur Informations techniques sur les verres de protection contre l incendie Informations techniques sur les verres de protection contre l incendie Sommaire 1.0 Caractéristiques

Plus en détail

14 MAISONS INDIVIDUELLES EN LOCATION ACCESSION

14 MAISONS INDIVIDUELLES EN LOCATION ACCESSION Résidnc Côté Jardin 28 ru Frnand Durbc, Bzons (95) L opportunité d dvnir propriétair d votr maison! TVA 5,5% 14 MAISONS INDIVIDUELLES EN LOCATION ACCESSION BEZONS, UNE VILLE DYNAMIQUE À sulmnt 10 kilomètrs

Plus en détail

Conception et validation d un capteur de mesurage de la température extérieure équivalente d une paroi opaque d un bâtiment

Conception et validation d un capteur de mesurage de la température extérieure équivalente d une paroi opaque d un bâtiment Conférnc IBPSA Franc-Arras-2014 Concption t validation d un captur d msurag d la tmpératur xtériur équivalnt d un paroi opaqu d un bâtimnt Rémi Bouchié* 1, Stéphani Drouinau 1, Charlott Abl 1, Jan-Robrt

Plus en détail

CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèle. schéma de contre réaction

CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèle. schéma de contre réaction CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèl schéma d contr réaction Ig Is grandur d sorti :courant Ig A 0 nœud d courant : Entré // Is CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèl ouvrtur

Plus en détail

Debruitage par seuillage des coefficients d'ondelettes

Debruitage par seuillage des coefficients d'ondelettes Dbruitag par suillag ds cofficints d'ondltts Rakotomalala M. A., Rakotomiraho S., Randriamitantsoa A. A. 3 Laboratoir d élécommunication, d Automatiqu, d Signal t d Imags (ASI) Départmnt élécommunication

Plus en détail

ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY

ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY Rodica Vilcu *, A. Dobrscu abstract: Ctt publication st consacré à l établissmnt d un modèl adéquat du domain oscillant d la réaction

Plus en détail

Vitrages extérieurs collés

Vitrages extérieurs collés Commission chargé d formulr ds Avis Tchniqus Group spécialisé n Constructions, façads t cloisons légèrs Vitrags xtériurs collés Cahir ds prscriptions tchniqus C documnt annul t rmplac l Cahir du CSTB 330,

Plus en détail