Chapitre 1. Qu est-ce-que l économie? Plan du chapitre 1. I. Qu est-ce que l analyse économique?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1. Qu est-ce-que l économie? Plan du chapitre 1. I. Qu est-ce que l analyse économique?"

Transcription

1 1 Chapitre 1 Qu est-ce-que l économie? Plan du chapitre 1 2 I. Qu est-ce que l analyse économique? II. Arbitrage, incitation, échange, information, distribution III. Microéconomie et macroéconomie IV. L économie comme science 1

2 Définition analyse économique? 3 Analyse économique=économie politique=«economics» L analyse économique étudie comment des individus, des entreprises, l Etat et d autres organisations effectuent des choix et comment les interactions entre ces choix déterminent l utilisation des ressources par la société. Allocation des ressources à des besoins dans un univers de rareté. Economie positive : comment ce choix «social» est-il effectué? Economie normative : est-il «efficace»? Plan du chapitre 1 4 I. Qu est-ce que l analyse économique? II. Arbitrage, incitation, échange, information, distribution III. Microéconomie et macroéconomie IV. L économie comme science 2

3 Arbitrage et rareté 5 Choisir = acte économique individuel. Choisir une alternative (option), c est renoncer à d autres. Notion d arbitrage avoir plus d un bien, c est avoir moins d un autre. Rareté des ressources, tension entre des : des ressources (dotations) individuelles ou de la société limitées. des besoins illimités. Ressources, biens, besoins. Incitations 6 L arbitrage implique d examiner le pour et le contre de chaque option. Analyse coût-avantage. Les incitations sont les gains (nets des coûts) qui motivent le choix d une option particulière. Salaire, fiscalité, prix d un bien, profit réalisé, Les prix affectent les incitations: agissent sur les coûts et les gains, et donc sur les choix des individus. Comprendre les choix individuels = identifier les incitations. 3

4 L échange (a) 7 échange = inverse de l autarcie ; l allocation des ressources ne s effectue pas seulement «de la main à la bouche». Base de la coopération économique. Economie de marché = vaste réseau d échanges. Suppose de définir la propriété. L échange est source d efficacité car il étend le domaine des choix des individus. L échange permet la «spécialisation productive» : ce que l on consomme n est pas ce que l on produit. L échange (b) 8 Principe de l échange volontaire : l échange n est pas forcé, base de la «liberté économique». Echange volontaire = existence d un gain mutuel. Dans une économie de marché, le principe de l échange volontaire «résout» le problème de l allocation des ressources aux besoins. Les marchés «décident» ce qui est produit et consommé, par qui et comment. 4

5 L échange (c) 9 Le marché est le mode principal d allocation des ressources, mais l Etat est également présent : économie mixte. L Etat définit «l environnement juridique» de l échange : respect de la propriété, définition de normes, absence de discrimination, protection du consommateur Autres interventions de l Etat : Fourniture et production de biens publics. Fourniture d assurance sociale et d assistance. Système décentralisé d allocation des ressources. Diffère d une planification centralisée. L information 10 Faire des choix requiert de l information sur les coûts/bénéfices des alternatives (qualité du bien, prix des autres biens, ). Prix = convoyeur d information : signale la «rareté». Sur certains marchés, l information est si cruciale qu elle conditionne complètement le fonctionnement du marché: Marché des actifs financiers : exemple du cours d une action qui «signale» la valeur d une entreprise. Assurance, crédit bancaire : information sur l assuré ou l emprunteur Présence d asymétrie d information entre les participants à l échange : voitures d occasion, crise financière des subprimes. 5

6 Distribution des revenus et des richesses 11 Le marché détermine la manière dont les ressources sont affectées aux besoins = distribution des biens parmi les individus. Cette distribution «du marché» est-elle juste? Politiques de redistribution, visant à réduire la dispersion des revenus et des richesses jugée trop inégalitaire. Les efforts effectués par l Etat pour «adoucir» l impact distributionnel du marché a pour effet de modifier les incitations fournis aux individus. arbitrage «douloureux» entre équité (justice) et efficacité (maintenir les bonnes incitations) : exemple du RSA, de la fiscalité «bouclier fiscal». Plan du chapitre 1 12 I. Qu est-ce que l analyse économique? II. Arbitrage, incitation, échange, information, distribution III. Microéconomie et macroéconomie IV. L économie comme science 6

7 Deux branches de l analyse économique 13 Microéconomie : part de l unité de base. Quelles sont les incitations pesant sur le choix de l agent? Comment rendre ces choix compatibles? Quelles sont les conséquences de ces choix sur l économie toute entière? Analyse des marchés et des incitations. Macroéconomie, étude du «grand» : comment l économie dans son ensemble se comporte-t-elle? Agrégats macroéconomiques (consommation, investissement, PIB, chômage, inflation, taux d intérêt ). Micro et macro : deux manières complémentaires de regarder l économie. Plan du chapitre 1 14 I. Qu est-ce que l analyse économique? II. Arbitrage, incitation, échange, information, distribution III. Microéconomie et macroéconomie IV. L économie comme science 7

8 La science économique 15 Science sociale. La théorie économique : Partir de postulats et d hypothèses pour en déduire des conclusions logiques = modèle. Si, alors.. Postulats, ne se discutent pas (ou peu) : rationalité des individus, réalisation de l équilibre économique. Hypothèses se discutent et éventuellement se testent La modélisation économique 16 Construction de modèle. Difficulté à expérimenter. Les modèles sont des abstractions, permettant d effectuer des expérimentations. Un modèle répond à une question. Un modèle est très simplifié pour mettre en avant l essentiel d une réalité complexe. Différent d une «carte à l échelle 1». Validation des modèles. Des hypothèses peu réalistes peuvent être fécondes dans leurs implications. 8

9 Causalité et corrélation 17 Repérer et comprendre les relations entre des variables économiques, qui sont mesurées et peuvent évoluer. Si le gouvernement baisse les impôts, cela va-t-il augmenter le revenu? Corrélation n est pas causalité. Exemple : lien productivité-salaire-qualification (niveau d éducation): Corrélation positive : sens de la causalité? Lien salaire productivité. Lien productivité-qualification. Tester une causalité n est jamais évident : utilisation d évènements historiques, d expériences naturelles (voir le manuel d E. Wasmer). Pourquoi les économistes sont-ils en désaccord? 18 Opposition de base : place du marché et de l Etat dans le fonctionnement de l économie Deux origines de divergence. Différences d opinion sur la manière dont les économies fonctionnent. Economie positive : comment l économie fonctionne-t-elle? Différences dans la manière d évaluer les conséquences des politiques menées. Economie normative. Suppose un jugement et l identification d objectif. Quelle est la meilleure politique? Existence de quelques consensus sur les mécanismes. 9

PLAN DU COURS D INTRODUCTION A L ANALYSE ECONOMIQUE

PLAN DU COURS D INTRODUCTION A L ANALYSE ECONOMIQUE PLAN DU COURS D INTRODUCTION A L ANALYSE ECONOMIQUE J.-D. Boyer Première Année de Licence de Sociologie. Semestre 2. UFR des Sciences Sociales Pratiques Sociales et Développement Université Marc Bloch

Plus en détail

Programme d'économie approfondie CPGE Économique et commerciale, voie économique (ECE)

Programme d'économie approfondie CPGE Économique et commerciale, voie économique (ECE) Programme d'économie approfondie CPGE Économique et commerciale, voie économique (ECE) généraux Le cours d économie approfondie a pour objet de présenter les fondements de l analyse microéconomique et

Plus en détail

Travail, valeur et revenu. Jean-Marie Harribey

Travail, valeur et revenu. Jean-Marie Harribey Travail, valeur et revenu Jean-Marie Harribey 2016 http://harribey.u-bordeaux4.fr http://alternatives-economiques.fr/blogs/harribey La mesure de la production monétaire La place du travail La discussion

Plus en détail

M411 Systèmes et structures économiques

M411 Systèmes et structures économiques M411 Systèmes et structures économiques G.GIRMENS g.girmens@iut.univ-evry.fr 1 Programme pédagogique national GEA Economie M411 Systèmes et structures économiques M421 Monnaie et financement M422 Marchés,

Plus en détail

Fiscalité carbone et enjeux d équité. Emmanuel COMBET - CIRED Centre international de recherche sur l environnement et le développement

Fiscalité carbone et enjeux d équité. Emmanuel COMBET - CIRED Centre international de recherche sur l environnement et le développement Fiscalité carbone et enjeux d équité Emmanuel COMBET - CIRED Centre international de recherche sur l environnement et le développement Crainte des conséquences sociales du prix du carbone Désaccords sur

Plus en détail

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Eric DARMON eric.darmon@univ-rennes1.fr Séance n 5 Introduction du Chapitre & Sections 11-12-13 ménages Introduction: la notion

Plus en détail

6. Redistribution et bien-être social

6. Redistribution et bien-être social et bien-être social Efficacité vs équité Efficacité: Quel type de bien produire / en quelle quantité / comment sont-ils produits Efficacité de l allocation (optimum de Pareto) n implique pas équité de

Plus en détail

Introduction. Cadre conceptuel de la Théorie Microéconomique

Introduction. Cadre conceptuel de la Théorie Microéconomique Introduction Cadre conceptuel de la Théorie Microéconomique INTRODUCTION : CADRE CONCEPTUEL DE LA THÉORIE MICROÉCONOMIQUE 1 1. OBJET DE LA THÉORIE 1.1 Définition de l économie Définition de L. Robbins

Plus en détail

SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES

SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES PLAN DETAILLE I DANS UN MONDE AUX RESSOURCES LIMITEES, COMMENT FAIRE DES CHOIX? (question microéconomique) Objectifs du

Plus en détail

Microéconomie et macroéconomie (1)

Microéconomie et macroéconomie (1) 1. Définitions 7524AJ Séminaire de recherche Méthodes d analyse Microéconomie et macroéconomie (1) La macroéconomie étudie l'économie à l échelle d un pays à travers les relations entre les grands agrégats

Plus en détail

Les enjeux économiques du financement des retraites

Les enjeux économiques du financement des retraites Les enjeux économiques du financement des retraites 14 e colloque du COR Le financement du système de retraite français Gérard Cornilleau Les colloques du COR Maison de la Chimie - 12 décembre 2016 Plan

Plus en détail

«Participation, intéressement, épargne salariale, prime de partage des profits Beaucoup d instruments, quels objectifs?

«Participation, intéressement, épargne salariale, prime de partage des profits Beaucoup d instruments, quels objectifs? Séminaire «Politiques de l emploi Interactions de l économique et du juridique» «Participation, intéressement, épargne salariale, prime de partage des profits Beaucoup d instruments, quels objectifs?»

Plus en détail

Midwest 66% Allemagne 39% Sud 25% France 35% Ouest 5% Italie 10% Nord-Est 3% GB 13%

Midwest 66% Allemagne 39% Sud 25% France 35% Ouest 5% Italie 10% Nord-Est 3% GB 13% Géographie, localisation des activités économiques, convergence/divergence: le cas de l Europe Quel effet de l intégration commerciale sur la localisation des activités dans l espace? - agglomération des

Plus en détail

A. La représentation agrégée du système économique 3 B. Les agents 4 C. Les marchés 5 D. Le temps dans l analyse macroéconomique 6

A. La représentation agrégée du système économique 3 B. Les agents 4 C. Les marchés 5 D. Le temps dans l analyse macroéconomique 6 Les méthodes de la macroéconomie Opérations, agents et marchés A. La représentation agrégée du système économique B. Les agents C. Les marchés 5 D. Le temps dans l analyse macroéconomique 6 Quels rapports

Plus en détail

Il permet aux étudiants de comprendre et d appréhender les fondements de l économie et, particulièrement, la macroéconomie et ses composantes.

Il permet aux étudiants de comprendre et d appréhender les fondements de l économie et, particulièrement, la macroéconomie et ses composantes. FI0055-16 MACROECONOMIE 2008-2009 Durée : 36 heures Intervenant : Dr Martin Bruno MPOUO Consultant au CREFIMA Objectifs du cours Cet enseignement présente les différents aspects de l analyse macroéconomique

Plus en détail

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer?

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Problématiques L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Quels sont les conséquences de l instabilité de l activité économique: inflation, déflation,

Plus en détail

Efficacité de l économie de marché

Efficacité de l économie de marché Efficacité de l économie de marché Chapitre 4 1 Le problème posé par le chapitre 1 L Economie du Bien-Etre L Economie du Bien-Etre fait le lien entre l allocation des ressources et le degré de satisfaction

Plus en détail

PREAMBULE A LA MICROECONOMIE

PREAMBULE A LA MICROECONOMIE PARTIE I 1 PREAMBULE A LA MICROECONOMIE I.1 Economie, Macroéconomie et Microéconomie 2 Economie : Oïkos(maison) et Nomos(gérer) Microéconomie = agent individuel, un marché spécifique Macroéconomie = agrégation

Plus en détail

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits ATTAC 19-20 Introduction à l économie 2. Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits 1 Rappel : Les trois approches du PIB Approche production: Le PIB est égal à la valeur ajoutée brute créée

Plus en détail

Introduction Un exemple de marché. David Bounie

Introduction Un exemple de marché. David Bounie Introduction Un exemple de marché David Bounie 1 Introduction générale Tolbiac. Studio : entrée, petite cuisine équipée, salle de bains, séjour, 25 m². 2 Le marché des appartements Comment les loyers des

Plus en détail

Université Montesquieu Bordeaux IV Année universitaire 2016/ ère année de Licence AES. Introduction à la Macroéconomie.

Université Montesquieu Bordeaux IV Année universitaire 2016/ ère année de Licence AES. Introduction à la Macroéconomie. Université Montesquieu Bordeaux IV Année universitaire 206/207 ère année de Licence AES Introduction à la Macroéconomie Le Multiplicateur Documents joints Document : The Economist, le 7/08/206, Le monde

Plus en détail

3.2 Comment expliquer la croissance des «30 Glorieuses»?

3.2 Comment expliquer la croissance des «30 Glorieuses»? 3.2 Comment expliquer la croissance des «30 Glorieuses»? 3.2.1 Les traits de la croissance des 30 Glorieuses Croissance forte et régulière avec une atténuation significative des cycles Croissance de plein

Plus en détail

«Structural Reforms & Income Distribution» (O. Causa, A de Serres, N. Ruiz)

«Structural Reforms & Income Distribution» (O. Causa, A de Serres, N. Ruiz) «Structural Reforms & Income Distribution» (O. Causa, A de Serres, N. Ruiz) Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Commentaires pour le séminaire Fourgeaud William Roos

Plus en détail

DEFINITION DU VOCABULAIRE ET REALISATION D UNE FICHE CONCEPT

DEFINITION DU VOCABULAIRE ET REALISATION D UNE FICHE CONCEPT DEFINITION DU VOCABULAIRE ET REALISATION D UNE FICHE CONCEPT EXEMPLE : Notion : La croissance 1 Définition = Augmentation à long terme du volume de la production 2 Sous notions : Croissance intensive (repose

Plus en détail

Macroéconomie. L équilibre macroéconomique

Macroéconomie. L équilibre macroéconomique Macroéconomie équilibre macroéconomique équilibre macroéconomique équilibre macroéconomique représente l équilibre sur le marché des biens le marché des capitaux demande agrégée le marché monétaire le

Plus en détail

UNIVERSITE POPULAIRE COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE

UNIVERSITE POPULAIRE COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE UNIVERSITE POPULAIRE 78 2012-2013 COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE «Mais au fait, c est quoi la croissance?» Cherchez la croissance dans notre histoire? PARTIE 1 Comment créer plus de richesses? PARTIE 1

Plus en détail

Politiques fiscales et politiques sociales: des instruments de lutte à la pauvreté

Politiques fiscales et politiques sociales: des instruments de lutte à la pauvreté Politiques fiscales et politiques sociales: des instruments de lutte à la pauvreté Présentation par Ruth Rose Département de sciences économiques Université du Québec à Montréal Journée nationale de réflexion,

Plus en détail

Chapitre 7: Comprendre les inégalités

Chapitre 7: Comprendre les inégalités «Comprendre l Economie» #ComprendreEco Chapitre 7: Comprendre les inégalités Rémi Bazillier Remi.bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Maitre de Conférences à l Université d Orléans Comprendre

Plus en détail

2. Mesurer la production nationale à l aide des deux approches; 3. Établir les relations entre les divers agrégats des comptes nationaux;

2. Mesurer la production nationale à l aide des deux approches; 3. Établir les relations entre les divers agrégats des comptes nationaux; Les objectifs 1. Définir le produit intérieur brut; 2. Mesurer la production nationale à l aide des deux approches; 3. Établir les relations entre les divers agrégats des comptes nationaux; 4. Saisir les

Plus en détail

Evaluation économique du risque nucléaire

Evaluation économique du risque nucléaire Evaluation économique du risque nucléaire Pierre Picard Ecole Polytechnique Les Risques Majeurs et l Action Publique HEC 25 octobre 2013 Trois ensembles de questions Prévention des risques et responsabilité

Plus en détail

Exemples de sujets possibles. Thème : 1.2 Comment les pouvoirs publics peuvent ils contribuer à la justice sociale?

Exemples de sujets possibles. Thème : 1.2 Comment les pouvoirs publics peuvent ils contribuer à la justice sociale? Regards croisés : Justice sociale et inégalités. Exemples de sujets possibles. Thème : 1.2 Comment les pouvoirs publics peuvent ils contribuer à la justice sociale? I) Schémas de synthèse. Schéma n 1.

Plus en détail

L2 Introduction à la politique macroéconomique. Travaux Dirigés Document No 2 :

L2 Introduction à la politique macroéconomique. Travaux Dirigés Document No 2 : UFR SEGMI Département d Économie Année 2016-2017 L2 Introduction à la politique macroéconomique Travaux Dirigés Document No 2 : Analyse empirique des politiques macroéconomiques dans une économie de long

Plus en détail

Economie Internationale

Economie Internationale Economie Internationale Le Modèle Ricardien Chahir Zaki FESP Second Semestre, 2014 Plan 1. De l avantage absolu à l avantage comparatif 2. Equilibre en autarcie a) Hypothèses et frontière des possibilités

Plus en détail

Questions relatives aux perspectives économiques à long terme du Canada

Questions relatives aux perspectives économiques à long terme du Canada Programme d analyse stratégique et économique Rotman School of Management, Université de Toronto Questions relatives aux perspectives économiques à long terme du Canada Colloque du Bureau de l actuaire

Plus en détail

10) Les inégalités et la redistribution. A) Les instruments de mesure

10) Les inégalités et la redistribution. A) Les instruments de mesure 1 FIPECO le 09.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 10) Les inégalités et la redistribution Selon la typologie proposée par R. Musgrave, la redistribution (ou

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

La prime au travail du Québec : Un véritable outil d incitation au travail ou une simple façon de baisser l impôt? Résumé exécutif

La prime au travail du Québec : Un véritable outil d incitation au travail ou une simple façon de baisser l impôt? Résumé exécutif La prime au travail du Québec : Un véritable outil d incitation au travail ou une simple façon de baisser l impôt? Résumé exécutif Luc GODBOUT Matthieu ARSENEAU Février 2005 Résumé exécutif Dans le cadre

Plus en détail

Chapitre 3. L inflation

Chapitre 3. L inflation Chapitre 3 L inflation 1 Table des matières 3 L inflation 1 3.1 Définitions, mesure et évolutions de l inflation...................... 2 3.1.1 La notion d inflation................................ 2 3.1.2

Plus en détail

Politiques macroéconomiques et régimes de change

Politiques macroéconomiques et régimes de change Moulay El Mehdi Falloul et Abdelali Saadallah olitiques macroéconomiques et régimes de change Analyse théorique et empirique Introduction A l heure actuelle, l ouverture et la libéralisation commerciales

Plus en détail

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2015-2016 LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine I. INTRODUCTION Afin

Plus en détail

croissance et phénomène d inflation

croissance et phénomène d inflation Chapitre 14. Analyse macroéconomique : Théorie de la croissance et phénomène d inflation Concepts clés Quelles sont les méthodes de calcul du PIB? Qu est-ce-que le PIB nominal, le PIB réel et le déflateur

Plus en détail

III -1- Programme détaillé par matière des semestres S1 et S2 Socle commun du domaine S.E.G.C

III -1- Programme détaillé par matière des semestres S1 et S2 Socle commun du domaine S.E.G.C III -1- Programme détaillé par matière des semestres S1 et S2 Socle commun du domaine S.E.G.C Semestre 1 : Unité d enseignement : Fondamentale Matière : Introduction à l économie Crédits : 5 Coefficient

Plus en détail

La correction qui suit ne doit être prise ni pour argent comptant ni comme modèle de rédaction. Elle est donnée à titre purement indicatif.

La correction qui suit ne doit être prise ni pour argent comptant ni comme modèle de rédaction. Elle est donnée à titre purement indicatif. La correction qui suit ne doit être prise ni pour argent comptant ni comme modèle de rédaction. Elle est donnée à titre purement indicatif. UFR SEGMI - Année universitaire 2015-2016 Licence 1 Economie

Plus en détail

Partie II: les fondements de l économie : sources et obstacles de la coopération

Partie II: les fondements de l économie : sources et obstacles de la coopération Partie II: les fondements de l économie : sources et obstacles de la coopération Chapitre II.1 : les sources de la coopération II.1.A Les caractéristiques techniques de la production II.1.B La division

Plus en détail

TD n 3 - Le marche de la monnaie

TD n 3 - Le marche de la monnaie UNIVERSITÉ PARIS-SUD 11 FACULTÉ JEAN MONNET Licence d Économie Gestion 1 ère année Cours de Macroéconomie Enseignants responsables : Nicolas SOULIÉ (chargé du Cours) Mounir DAHMANI (chargé des Travaux

Plus en détail

Table des matières Demand- Aggregate supply)... 88

Table des matières Demand- Aggregate supply)... 88 Table des matières Introduction... 3 Chapitre 1 - DÉFINITIONS ET ORGANISATION DE L ÉTAT... 5 1. Définitions :... 5 1.1. Quelques apports fondamentaux :... 5 1.2. L État et la Nation :... 10 a) Définition

Plus en détail

THÈME 5 : économie RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES

THÈME 5 : économie RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES THÈME 5 : économie RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES Être capable de définir Notions à acquérir en première fonctions économiques de l'état prélèvements obligatoires fiscalité dépenses publiques

Plus en détail

I. Les agents économiques et leurs opérations

I. Les agents économiques et leurs opérations LES OUTILS D ANALYSE DE L ECONOMIE (3) 1 I. Les agents économiques et leurs opérations L approche macro-économique exige le regroupement en quelques catégories pertinentes des millions de participants

Plus en détail

Thème 1 (E) : Les grandes questions que se posent les économistes

Thème 1 (E) : Les grandes questions que se posent les économistes Thème 1 (E) : Les grandes questions que se posent les économistes 1 Dans un monde aux ressources rares, comment faire des choix? Le but de ce point est de s intéresser au comportement rationnel des agents

Plus en détail

2VFMMF FTU MB E±NBSDIF

2VFMMF FTU MB E±NBSDIF 1 L économie est une discipline qui étudie la consommation, la production et la répartition des richesses. Au niveau épistémologique, on peut considérer que les économistes adoptent une démarche scientifique

Plus en détail

Etablir des cibles/buts chiffrés.! Définition! Types de cibles! Utilité des cibles! Qualités des cibles

Etablir des cibles/buts chiffrés.! Définition! Types de cibles! Utilité des cibles! Qualités des cibles Etablir des cibles/buts chiffrés! Définition! Types de cibles! Utilité des cibles! Qualités des cibles Qu est est-ce qu une une cible? " Les objectifs sont ceux qu un pays ou qu une société cherche à atteindre,

Plus en détail

P.C.8 CROISSANCE ET PRODUCTIVITE

P.C.8 CROISSANCE ET PRODUCTIVITE P.C.8 CROISSANCE ET PRODUCTIVITE LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE Définitions de la croissance La capacité d un pays de produire de plus en plus de biens et services "L augmentation soutenue pendant une période

Plus en détail

Corrigé TD 2. De la crise des subprimes à la crise de la zone euro

Corrigé TD 2. De la crise des subprimes à la crise de la zone euro Corrigé TD 2 De la crise des subprimes à la crise de la zone euro Document 1 : Une crise économique sévère 1. Analyser - Par quelques chiffres significatifs, montrez l'ampleur de la crise sur la croissance

Plus en détail

Les retraites : une question de répartition de la valeur ajoutée (VA)

Les retraites : une question de répartition de la valeur ajoutée (VA) Les retraites : une question de répartition de la valeur ajoutée (VA) *Valeur ajoutée = richesse nouvelle créée par le travail (et le capital?) à l occasion de toute production de bien ou de service, dans

Plus en détail

Retraites. 12 mai 2010

Retraites. 12 mai 2010 Retraites Le rendez vous de 2010 12 mai 2010 Le rendez vous de 2010 La loi Fillon 2003 prévoit des rendez vous en 2008, 2012. 2010 Ils veulent nous faire payer leur crise! 2 Un pouvoir affaibli Dans chacun

Plus en détail

Démographie et pauvreté. Afristat

Démographie et pauvreté. Afristat Démographie et pauvreté Afristat Introduction Pauvreté et richesse sont corrélées aux indicateurs démographiques: Indicateurs de croissance totale de la population : IDH, indice de progrès humain, indice

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

Chapitre 12. Les interactions de la politique budgétaire et de la politique monétaire. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 12. Les interactions de la politique budgétaire et de la politique monétaire. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 12 Les interactions de la politique budgétaire et de la politique monétaire 1 Objectifs d apprentissage Expliquer comment la politique budgétaire et celle monétaire interagissent pour influencer

Plus en détail

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004 Concurrence et marchés Cours SEGF - ENPC 2004 Responsable du module: B.Caillaud (CERAS-ENPC): caillaud@enpc.fr Equipe enseignante: M.L.Allain (Ecole Polytechnique): allain@polytechnique.fr; J.Pouyet (CREST-LEI):

Plus en détail

Les transports et l activité économique

Les transports et l activité économique Les transports et l activité économique Vue quantitative : Place dans la comptabilité nationale Vue qualitative et historique Vue économétrique : Relation : activité économique Transports Relation : Transports

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2016-2017 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs

Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs La macroéconomie étudie l'économie à l échelle d un pays à travers les relations entre les grands agrégats économiques, tels que par exemple le revenu, l investissement, la consommation, le taux de chômage,

Plus en détail

Travaux Dirigés n 3: La politique conjoncturelle - Révisions de 1 ère

Travaux Dirigés n 3: La politique conjoncturelle - Révisions de 1 ère Travaux Dirigés n 3: La politique conjoncturelle - Révisions de 1 ère Objectifs : A la fin du td, je dois être capable : ** de définir une politique conjoncturelle et d en énumérer les objectifs ; ** d

Plus en détail

INTRODUCTION A L ECONOMIE Plan du cours

INTRODUCTION A L ECONOMIE Plan du cours INTRODUCTION A L ECONOMIE Plan du cours PARTIE 1: Problématiques Economiques PARTIE 2: L intervention de l Etat I De l activité à la science économique II - Une représentation macroéconomique: le circuit

Plus en détail

Evaluation d impact: enjeux et méthodes

Evaluation d impact: enjeux et méthodes INSEE- DMS CAE - 26 avril 2013 De quoi parle-t-on ici? Évaluation de politiques publiques : souvent abordée dans le débat public sous l angle budgétaire Nombres de bénéficiaires, coût, mise en œuvre...

Plus en détail

Le cadre de l analyse macroéconomique

Le cadre de l analyse macroéconomique Le cadre de l analyse macroéconomique Université de Rennes Faculté de Droit et de Science Politique Antenne de Saint-Brieuc Licence Droit 007-008. Une économie de production -. Le Produit Intérieur Brut

Plus en détail

Vidéo 1 : Alléger le coût du travail pour lutter contre le chômage classique

Vidéo 1 : Alléger le coût du travail pour lutter contre le chômage classique Vidéo 1 : Alléger le coût du travail pour lutter contre le chômage classique Activité 1 : Maîtrisez-vous les connaissances? Exercice 1 : Mots croisés Exercice 2 : QCM 1. Le coût du travail : a. Se compose

Plus en détail

Comment construire le budget de son ASBL? De la planification stratégique aux budgets opérationnels, de frais fixes et d investissements

Comment construire le budget de son ASBL? De la planification stratégique aux budgets opérationnels, de frais fixes et d investissements FISC/COMP Comment construire le budget de son ASBL? De la planification stratégique aux budgets opérationnels, de frais fixes et d investissements I. Introduction Votre budget représente une série de paris

Plus en détail

Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des soins

Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des soins Secrétariat général du Haut conseil pour l avenir de l assurance maladie Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des

Plus en détail

Démarche d élaboration d une charte financière et fiscale avec les Communes

Démarche d élaboration d une charte financière et fiscale avec les Communes Démarche d élaboration d une charte financière et fiscale avec les Communes Présentation des Vallons de la Tour Communauté de communes dans le Nord-Isère 10 Communes 25 000 habitants Origine de la réflexion

Plus en détail

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 Rencontre avec Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie du Québec, 24 janvier 2014 Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 REPRÉSENTATION POLITIQUE / INFORMATION STRATÉGIQUE

Plus en détail

Prévisions de collecte d épargne en 2009

Prévisions de collecte d épargne en 2009 Prévisions de collecte d épargne en 2009 Décembre 2008 Etude disponible le 1 er février 2009 Les objectifs Etablir une prévision de collecte d épargne pour le marché en 2009 : Evaluer la réorientation

Plus en détail

Travaux dirigés n 3. 2. L évolution de la demande observée est donnée dans le tableau suivant :

Travaux dirigés n 3. 2. L évolution de la demande observée est donnée dans le tableau suivant : Travaux dirigés n 3 Sur$l investissement$$ Exercice'1' ' 1.Rappelerleprincipedel accélérateur.surquelleshypothèsesrepose9t9il? ' Document'en'annexe' 2.Quelssontlesdeuxfluxquiinfluencentlevolumeducapital?

Plus en détail

MACROECONOMIE LICENCE 1 ère année

MACROECONOMIE LICENCE 1 ère année M5 Macroéco L exercices corrigés MACROECONOMIE LICENCE ère année Exercice : QCM - Vrai ou faux. Justifier. ) La loi des rendements décroissants explique qu une entreprise fait des économies d échelle :

Plus en détail

Analyse financière Compte 2010.

Analyse financière Compte 2010. Analyse financière Compte 2010. Le compte budgétaire 2010, malgré la crise financière et la crise économique de 2009, se caractérise par un boni de 42.161,74 à l exercice propre. Tout exercice confondu,

Plus en détail

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles Plan CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE BUDGETAIRE Introduction : L intérêt des politiques conjoncturelles

Plus en détail

5) Les prélèvements sur le travail

5) Les prélèvements sur le travail 1 FIPECO, le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 5) Les prélèvements sur le travail Les économistes distinguent souvent les prélèvements obligatoires sur la consommation

Plus en détail

SCIENCE ÉCONOMIQUE PARTIE 1 : CROISSANCE, FLUCTUATIONS ET CRISES

SCIENCE ÉCONOMIQUE PARTIE 1 : CROISSANCE, FLUCTUATIONS ET CRISES Récapitulatif des questions d enseignement obligatoire posées dans les sujets d oraux des recueils interacadémiques utilisés notamment à Aix-Marseille lors des sessions 2014 et 2015 du baccalauréat Référence

Plus en détail

UCP - LEA: Parcours Commerce International

UCP - LEA: Parcours Commerce International UCP - LEA: Parcours Commerce International M Ropert - UCP LEA PARTIE 1: L2/S3 - MACROECONOMIE 1: "Eléments fondamentaux d'analyse économique" Plan du cours I Définitions et méthodes de l économie Problématiques

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2010 SUJET 1 A quoi sert la comptabilité nationale? SUJET 2 Femmes

Plus en détail

CHAPITRE INTRODUCTIF CROISSANCE DEVELOPPEMENT CHANGEMENT SOCIAL I) DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE AU DEVELOPPEMENT

CHAPITRE INTRODUCTIF CROISSANCE DEVELOPPEMENT CHANGEMENT SOCIAL I) DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE AU DEVELOPPEMENT CHAPITRE INTRODUCTIF CROISSANCE DEVELOPPEMENT CHANGEMENT SOCIAL Introduction : Vivre aujourd hui en 2009, est-ce préférable à vivre il y a 100 ans, 200 ans? Sous bien des aspects, on répondrait spontanément

Plus en détail

MACROECONOMIE. Sciences Po 1 ère année. Cours de Yann ALGAN

MACROECONOMIE. Sciences Po 1 ère année. Cours de Yann ALGAN MACROECONOMIE Sciences Po 1 ère année 2012 Cours de Yann ALGAN Chapitre 7 Equilibre Macroéconomique à Moyen Terme Le Modèle Offre Globale Demande Globale 2 1. INTRODUCTION Questions Quelle est l effet

Plus en détail

Chapitre 2. Le chômage et l emploi

Chapitre 2. Le chômage et l emploi Chapitre 2 Le chômage et l emploi 1 Table des matières 2 Le chômage et l emploi 1 2.1 Les définitions du chômage................................. 2 2.1.1 La société du salariat................................

Plus en détail

Indicateurs et mesures de pauvreté. Présentation de Lise Saint-Germain, CRSA-UQO

Indicateurs et mesures de pauvreté. Présentation de Lise Saint-Germain, CRSA-UQO Indicateurs et mesures de pauvreté octobre 2011 Présentation de Lise Saint-Germain, CRSA-UQO De quoi s agit-il? Pauvreté (privation) Inégalités (écart entre les groupes) Exclusion sociale (non participation,

Plus en détail

2.2 Quelles politiques pour l emploi?

2.2 Quelles politiques pour l emploi? Partie 2 Travail, emploi, chômage 2.2 Quelles politiques pour l emploi? Notions Flexibilité du marché du travail, taux de chômage, taux d'emploi, qualification, demande anticipée, salariat, précarité,

Plus en détail

Suite de prise de note du cours des finances internationales BY : AYOUZMED

Suite de prise de note du cours des finances internationales BY : AYOUZMED Suite de prise de note du cours des finances internationales BY : AYOUZMED IV- sources de financement d un déficit : 1)-les investissements directs : il se traduit par la création d une filiale.il est

Plus en détail

Les défis de l emploi au Québec : éléments de prospective

Les défis de l emploi au Québec : éléments de prospective Les défis de l emploi au Québec : éléments de prospective Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale 18 août 2008 Notes de présentation de Bernard Matte devant l Institut d administration publique

Plus en détail

La politique économique

La politique économique La politique économique La place de l intervention publique en économie de marché Politiques conjoncturelles et structurelles Les politiques de l emploi 1 La politique économique un ensemble de décisions

Plus en détail

Chapitre I Présentation, typologie et forme du chômage

Chapitre I Présentation, typologie et forme du chômage Le plan : Chapitre I : présentation, typologie et forme du chômage Chapitre II : causes et conséquences du chômage Chapitre III : l emploi ou politique de lutte contre le chômage Chapitre I Présentation,

Plus en détail

CHAPITRE 5 : EQUILIBRE DE SOUS EMPLOI ET MULTIPLICATEUR

CHAPITRE 5 : EQUILIBRE DE SOUS EMPLOI ET MULTIPLICATEUR CHAPITRE 5 : EQUILIBRE DE SOUS EMPLOI ET MULTIPLICATEUR Macroéconomie I David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2015-2016 Université Paris 8 Table des matières 1 L équilibre de sous-emploi

Plus en détail

Les effets d une crise économique sur les systèmes de retraite : éléments de cadrage

Les effets d une crise économique sur les systèmes de retraite : éléments de cadrage Les systèmes de retraite face à la crise en France et à l étranger Maison de la Chimie, 3 décembre 2009 Les effets d une crise économique sur les systèmes de retraite : éléments de cadrage Didier Blanchet

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

«Les profits d aujourd hui, font les investissements de demain et les emplois d après demain.

«Les profits d aujourd hui, font les investissements de demain et les emplois d après demain. «Les profits d aujourd hui, font les investissements de demain et les emplois d après demain.» Commentez cette phrase prononcée en 1976 par le chancelier Allemand Helmut Schmidt. Les profits Les investissements

Plus en détail

Maquette «allégements» Évaluation des effets de variations du coût du travail sur l emploi

Maquette «allégements» Évaluation des effets de variations du coût du travail sur l emploi Maquette «allégements» Évaluation des effets de variations du coût du travail sur l emploi La DG Trésor dispose d une maquette de simulation des effets de long terme sur l emploi et la productivité d une

Plus en détail

Fiche enseignant. Productions écrites Restitution de cours Économie

Fiche enseignant. Productions écrites Restitution de cours Économie Fiche pédagogique 29 (B2) / Texte 1 Productions écrites Restitution de cours Économie Fiche enseignant L introduction rappelle aux étudiants l importance de la compréhension de l énoncé pour la rédaction

Plus en détail

Contenu. Chapitre 3. A l intersection de l offre et de la demande de travail. 1. Equilibre du marché du travail. L équilibre du marché du travail

Contenu. Chapitre 3. A l intersection de l offre et de la demande de travail. 1. Equilibre du marché du travail. L équilibre du marché du travail Contenu Chapitre 3 L équilibre du marché du travail 1. Equilibre du marché du travail 2. Impacts de l immigration 3. Effets du progrès technique 4. Réduire les charges sociales 5. Offre et demande relative

Plus en détail

Sortir de l entreprise capitaliste. Daniel BACHET Maître de Conférences, Université d Evry

Sortir de l entreprise capitaliste. Daniel BACHET Maître de Conférences, Université d Evry Sortir de l entreprise capitaliste Daniel BACHET Maître de Conférences, Université d Evry Deux questions fondamentales La question de l efficacité économique et sociale ou de la performance La question

Plus en détail

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE THÈME : RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE Sujet Ce sujet comporte trois documents. En quoi les politiques

Plus en détail

CONGRES FEDERAL. Du 1 er au 5 février 2010

CONGRES FEDERAL. Du 1 er au 5 février 2010 CONGRES FEDERAL LILLE Du 1 er au 5 février 2010 Thème 3 Pour des alternatives économiques, sociales et environnementales Pour des alternatives économiques, sociales et environnementales Partie introductive

Plus en détail

Les programmes sociaux de lutte contre la pauvreté et d amélioration des conditions de vie

Les programmes sociaux de lutte contre la pauvreté et d amélioration des conditions de vie République Tunisienne Ministère des Affaires Sociales Bureau des Etudes, de la Planification et de la Programmation Les programmes sociaux de lutte contre la pauvreté et d amélioration des conditions de

Plus en détail