Congrès CGE - Paris et 8 Octobre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Congrès CGE - Paris 2010 7 et 8 Octobre 2010"

Transcription

1 Congrès CGE - Paris et 8 Octobre 2010 Atelier 6 : Alain STORCK, Directeur de l INSA de Lyon Quels étudiants étrangers dans nos programmes de doctorat et quelle attractivité pour les chercheurs étrangers? Les enjeux stratégiques liés à l accueil des doctorants et chercheurs étrangers en France. Des propositions au service d une attractivité renforcée de la recherche française.

2 LES INTERVENANTS Modérateur : Alain STORCK, Directeur de l INSA de Lyon, Président de la commission«recherche et Transferts» de la CGE Secrétaire de séance : James BROWN, ECP Marie-Claude BABY, Conseillère - Campus France, Pierre GOLDBERG, Directeur adjoint de l Association Bernard Gregory, Mohamed HAMDAOUI, Chercheur au laboratoire de Mathématiques Appliquées aux Systèmes (MAS) - Ecole Centrale Paris, Ali MAKKE, Doctorant - laboratoire MATEIS, INSA de Lyon.

3 QUELQUES DONNEES CHIFFREES (France) 295 Ecoles doctorales étudiants inscrits en cursus doctoral dont de nationalité étrangère (40%), inscrits dans les écoles de la CGE doctorats délivrés annuellement, CGE allocations de recherche accordées en 2008 et conventions CIFRE.

4 PROPORTION D ETUDIANTS ETRANGERS SELON LE NIVEAU D ETUDES EN FRANCE (Source: OVE 2008) LICENCE : 10,8% MASTER : 20,4% DOCTORAT : 40%

5 FLUX ANNUEL DE DOCTEURS - Etats-Unis Europe dont Allemagne Royaume-Uni France Japon

6 ORIGINE GEOGRAPHIQUE DES DOCTORANTS CGE Union Européenne : 17,5% Europe hors UE : 4 % Afrique : 40,2 % Amérique : 9,5 % Asie : 28,6% Océanie : 0,1% Europe : 9,4% (Ouest : 5,7%) Afrique : 35,6% (Maghreb: 26%) Amérique : 19,1% (Nord: 2,5%) Asie-Pacifique : 21,6% (Chine-Inde: 8,2%) Moyen-Orient : 14,3%

7

8 LE POIDS DES ETUDIANTS GRADUATE DANS LES UNIVERSITES D EXCELLENCE Shanghai Top 20.xls

9 Accueil de doctorants étrangers: intérêt pour les pays d accueil (I) Pour la recherche et l enseignement supérieur : Renforcer les capacités de recherche des pays d accueil qui rencontrent souvent des difficultés de recrutement dans certaines spécialités et ce, en raison notamment d un déficit démographique et d une désaffection principalement pour les sciences. Promotion de la diversité, de l interculturalité et de l innovation par la diversité des approches culturelles et des schémas de pensée, par des effets de seuil. Pour les entreprises: la mondialisation suscite un réel besoin de relais dans un nombre croissant de pays. La formation d étudiants étrangers peut constituer à ce titre une réponse à ce besoin.

10 Accueil d étudiants étrangers: intérêt pour les pays d accueil (II) Les pays d accueil trouvent un intérêt à former des étudiants qui acquièrent durant leur formation une bonne connaissance de la langue et de la culture, mais aussi des normes et des méthodes appliquées. Les étudiants accueillis sont ainsi perçus par le pays d accueil comme des relais culturels et économiques, dès le retour dans leur pays d origine, ou s ils restent, le cas échéant, dans le pays d accueil, comme des vecteurs d ouverture internationale et de médiation avec leur pays d origine. L accueil des étudiants étrangers est un facteur d influence économique et géopolitique : entreprises et pouvoirs publics cherchent à diffuser le plus largement possible leur modèle national pour accroître leur influence, développer leur implantation et leurs échanges de par le monde.

11 DES ENJEUX POUR LES GRANDES ECOLES Exister sur la scène internationale par la voie (voix) doctorale (+100 millions d étudiants en 15 ans, proposition de la CGE : ) : définir des objectifs quantitatifs et géopolitiques Se rapprocher des standards internationaux en matière de graduate (visibilité, attractivité ). Sans aller jusqu à dire : La thèse, diplôme universel! Etre un acteur majeur de l économie de la connaissance (tryptique formation/recherche/entreprises) et renforcer les démarches partenariales (entreprises, collectivités, universités étrangères ). Meilleure intégration formation/recherche (qualitativement et quantitativement).

12 DES PROPOSITIONS (I) Pour la CGE, définir des objectifs quantitatifs et géopolitiques. Améliorer la qualité, la fluidité et la souplesse des circuits administratifs d accueil des doctorants Poursuivre l internationalisation des établissements et (surtout?) des Ecoles doctorales (comité de thèses, jurys, langue anglaise, enseignements transversaux professionnalisants, mobilité des doctorants dans le cadre de programmes conjoints à l international avec réciprocité ).

13 DES PROPOSITIONS (I) Contribuer à renforcer la professionnalisation de nos formations doctorales et ED (parcours doctoral, compétences élargies, employabilité, partenariats avec les milieux économiques) par une offre différenciée, attractive et visible à l international. Investir le chantier du postdoctorat (absence de données, de politique, méconnaissance des dispositifs ).

14 DES CIRCUITS ADMINISTRATIFS A FLUIDIFIER et PROFESSIONNALISER: vers le Guichet unique? «Pour ouvrir un compte bancaire, il faut un titre de séjour. Pour le titre de séjour, il faut une preuve d'inscription à l'université et une adresse. Or pour louer un logement, il faut un RIB bancaire. Et pour payer l'inscription à l université, il faut une carte bancaire ou un chèque ainsi qu une adresse personnelle fixe et la photocopie du titre de séjour. C'est donc un cercle vicieux qu'il est difficile de briser.» Lenteur des procédures administratives (titres de séjour, renouvellement ) Qualité de l accueil administratif Accès au logement Accès au système bancaire Accès aux systèmes sociaux Mais...L accueil des étudiants et des chercheurs se professionnalise et s améliore (procédures d inscription et informations en ligne, structures dédiées ). La réglementation sur l entrée et le séjour s adapte progressivement aux nouveaux objectifs d attractivité

15 DES PROPOSITIONS (II) Recruter davantage de chercheurs et enseignants-chercheurs étrangers par une politique salariale attractive et un cadre de recrutement plus souple. Partenariat avec les collectivités S appuyer sur les réseaux d alumni à l étranger, relais d information dans les sphères administratives, gouvernementales, et des entreprises. Renforcer les interactions avec les entreprises françaises implantées à l étranger et les missions économiques. Etre un partenaire du développement d outils d information à l étranger (offre de thèses, laboratoires ). Exemple de l ABG.

16 LES FACTEURS D ATTRACTIVITE OU DE REPULSION D UN PAYS La question de la langue et de la domination de l anglais: la France consacre moins de moyens que ses voisins à la promotion de l apprentissage de sa langue à l étranger Les agences nationales de promotion de l enseignement supérieur (British Council, DAAD, Campus France) La qualité de l accueil La question du cout des études Les dimensions culturelles

17 ECOLE DOCTORANTS (%) ETRANGERS INP TOUL ECP ENSAM INPL ENPC GRENOBLE INP UTT INSA LYON PRES UDL PRES PARIS ENSCP 79 33

18 LE TOP 5 DE L UNIVERSITE DE LYON PAYS NOMBRE DE DOCTORANTS 1. TUNISIE CHINE LIBAN ALGERIE ITALIE 90 FRANCE 3081 NOMBRE TOTAL 5354

19 LE CAS DE L UNIVERSITE DE LYON DoctorantsNationalites_Etb sept.xls PAYS NOMBRE DE DOCTORANTS GRANDE-BRETAGNE 8 CANADA 14 USA 11 FRANCE 3081 TOTAL 5354

20 ORGANISATION DE L ATELIER (I) 1) Présentation des enjeux de l atelier, par Alain STORCK : (10 ) 2) Les doctorants et post-doctorants étrangers dans les grandes écoles, par Alain STORCK : (10 ) - Restitution d une enquête menée au sein des grandes écoles. 3) Les doctorants et post-doctorants en France, par Marie-Claude BABY : (15 ) - Les données statistiques globales sur les doctorants et les postdoctorants étrangers en France. Une présentation des grandes lignes de l étude «Internationalisation de la formation doctorale». 4) Témoignage d Ali MAKKE : (15 ) 5) La vision de l Association Bernard Gregory, par Martine PRETCEILLE : (15 ) 6) Témoignage de Mohamed HAMDAOUI : (15 ).

21 ORGANISATION DE L ATELIER (II) 1) Réponses de la table ronde aux questions de la salle, retour sur les témoignages. 2) Conclusions sur l attractivité de nos écoles : - les forces et les faiblesses de l enseignement supérieur et de la recherche en France. - l identification des différents freins (la faiblesse du nombre de post-doctorants ;les freins administratifs, ) 3) Des propositions au service d une attractivité renforcée de la recherche en France : - Quelles réformes et mesures proposer, notamment pour les grandes écoles?

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne

À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne 1 À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne Un prieuré installé en 1060 par Henri I er de France. En 1794, l abbé Henri Grégoire fonde le Conservatoire national des arts et métiers. «Il

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Esprit scientifique, Esprit d entreprise. Présentation des dispositifs Cifre

Esprit scientifique, Esprit d entreprise. Présentation des dispositifs Cifre Esprit scientifique, Esprit d entreprise Présentation des dispositifs Cifre Principe des dispositifs CIFREE Expertise les conditions de formation doctorale ANRT Expertise l engagement de l entreprise Travaillent

Plus en détail

EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 50 30 2 0 1 2 20 40 10 30 0 20 10

EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 50 30 2 0 1 2 20 40 10 30 0 20 10 EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 30 50 20 40 10 30 0 20 10 2012 LES INSCRITS À UT1 CAPITOLE Masters 34% Droit 20% Economie 2% Gestion 8% Adm Et Com* 2% Informatique 2% Répartition des inscrits par niveau

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Ecole Doctorale Erasme ED 493. Présentation au comité de visite de l AERES Le 28 mai 2008

Ecole Doctorale Erasme ED 493. Présentation au comité de visite de l AERES Le 28 mai 2008 Ecole Doctorale Erasme ED 493 Présentation au comité de visite de l AERES Le 28 mai 2008 Sommaire de la présentation I/ Spécificités de l Ecole Doctorale Erasme II/ Bilan III/ Projet I/ Spécificités de

Plus en détail

Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES

Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES Entre les signataires : - Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), représenté par son administrateur général, M.

Plus en détail

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1 Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche Thème n 1 La réussite de tous les étudiants La réussite de tous les étudiants sera la première priorité, avec une attention spécifique portée au premier

Plus en détail

Les Écoles Doctorales en France

Les Écoles Doctorales en France Du dispositif national à sa mise en oeuvre L École Doctorale en Sciences de la Vie et de la Santé des Universités d Aix-Marseille (EDSVS) et Le Collège Doctoral Aix-Marseille Université André Nieoullon

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

altereurope.universite-lyon.fr Master Pro et Recherche

altereurope.universite-lyon.fr Master Pro et Recherche altereurope.universite-lyon.fr Master Pro et Recherche Développer la coopération entre l Union européenne et les pays aux voisinages Le Master AlterEurope forme des experts de l Union européenne et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU FORMER DE HAUTS RESPONSABLES L ÉCOLE POLYTECHNIQUE FORME DES FEMMES ET DES HOMMES RESPONSABLES, CAPABLES DE MENER DES ACTIVITÉS

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

L enseignement supérieur français

L enseignement supérieur français «Destination France» L enseignement supérieur français Université Catholique de Louvain, le 01 mars 2012 1 Le système français, quelques chiffres Quelques chiffres: La France compte 2,3 millions d étudiants

Plus en détail

d excellence Eiffel Le programme Recruter et former l élite mondiale de demain Campus France Campus France votre interlocuteur unique vous accompagne

d excellence Eiffel Le programme Recruter et former l élite mondiale de demain Campus France Campus France votre interlocuteur unique vous accompagne CAMPUS FANCE h votre interlocuteur unique Le programme d excellence Eiffel http://www.campusfrance.org/fr/formulaire/listes-de-diffusion Une inscription à la liste de diffusion est proposée sur le site

Plus en détail

L école doctorale Sciences, Ingénierie et Environnement

L école doctorale Sciences, Ingénierie et Environnement ACCUEIL DES DOCTORANTS D. Duhamel (Directeur ED) M.C. Gazeau (Directrice adjointe) C. Blanchemanche (responsable administrative Descartes) B. David (responsable administrative Créteil) http://www.univ-paris-est.fr/fr/-ecole-doctorale-sciencesingenierie-et-environnement-sie-ed-531-/

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion des bâtis de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Sorbonne Universités. Vision et projets

Sorbonne Universités. Vision et projets Sorbonne Universités Vision et projets Qu est-ce que Sorbonne Universités? Sorbonne Universités est un PRES (pôle de recherche et d enseignement supérieur) créé en 2010. Six partenaires sont au cœur du

Plus en détail

La thèse de doctorat

La thèse de doctorat Turbulence and Aeroacoustics Research team of the Centre Acoustique École Centrale de Lyon & LMFA UMR CNRS 5509 ECL, 14 janvier 2014 La thèse de doctorat Christophe Bailly Université de Lyon Ecole Centrale

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Les DEFIS de L INTERNATIONAL POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANCAIS

Les DEFIS de L INTERNATIONAL POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANCAIS Les DEFIS de L INTERNATIONAL POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANCAIS - Quelques défis chiffrés - Une France pauvre ou confortable? - La France attire-t-elle? - Les défis sociaux sont-ils nationaux? - Quelle

Plus en détail

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF Atelier «accueil des étudiants étrangers» 8 décembre d 2007-1 Accompagner l inscription Aider les établissements dans leur sélection Un guichet unique en ligne

Plus en détail

LICENCE PRO Management des projets commerciaux à l international

LICENCE PRO Management des projets commerciaux à l international LICENCE PRO Management des projets commerciaux En alternance Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Management des organisations Spécialité Management des projets commerciaux

Plus en détail

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 Parcours Coopération Internationale Partenariats Brésil-France BRAFITEC Coopération Internationale

Plus en détail

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13 Sommaire Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5 De la mobilité internationale Réseau et partenaires 6-7 Espaces et établissements d enseignement supérieur Promouvoir 8-9 Mettre en valeur l enseignement supérieur

Plus en détail

SEMINAIRE «UNIVERSITES ET TERRITOIRES»

SEMINAIRE «UNIVERSITES ET TERRITOIRES» SEMINAIRE «UNIVERSITES ET TERRITOIRES» Jérôme Aust Centre de Sociologie des Organisations Sciences Po / CNRS Elisabeth Campagnac Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés Ecole des Ponts ParisTech

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Santé, populations, et politiques sociales (SPPS) de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits MAQUETTE DE LA FORMATION DOCTORALE DE L ED SHS N 473 (Offre pour 2014-2015) Le doctorat équivaut à 180 crédits dont 60 crédits pour la formation doctorale et 120 crédits pour la thèse La maquette ci-dessous

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

Le premier. emploi. des. Enquête sur les diplômés 2011

Le premier. emploi. des. Enquête sur les diplômés 2011 Le premier emploi des Supélec Enquête sur les diplômés 2011 La recherche joue un rôle de plus en plus important dans la formation des ingénieurs. Dans les hautes technologies, les délais entre innovation

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM)

PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM) PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM) Appel à propositions 2011 Date de clôture : 4 novembre 2011 Adresse de publication de l appel à propositions : www.ird.fr/paceim

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr Doctorat Allier science et entreprise www.mines-paristech.fr MINES ParisTech en bref Des formations d excellence 150 ingénieurs civils diplômés par an 280 diplômés des 19 Mastères Spécialisés 20 ingénieurs

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

À L ISIT DEVENEZ ACTEUR INTERNATIONAL!

À L ISIT DEVENEZ ACTEUR INTERNATIONAL! L ISIT, institut de management et de commu nication interculturels, créé l année de la signature du traité de Rome en 1957, forme et prépare les étudiants aux exigences imposées par les enjeux d un marché

Plus en détail

STATUTS DE L ECOLE DOCTORALE ECONOMIE PANTHEON SORBONNE

STATUTS DE L ECOLE DOCTORALE ECONOMIE PANTHEON SORBONNE STATUTS DE L ECOLE DOCTORALE ECONOMIE PANTHEON SORBONNE Article 1 : Composition de l Ecole doctorale L Ecole doctorale Economie Panthéon Sorbonne (EPS) regroupe les unités et équipes de recherche qui concourent

Plus en détail

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO I APPROCHE A - Contexte B - État des lieux de la recherche dans les pays de la zone II OBJECTIFS A Objectif général B Objectifs spécifiques

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du management de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

Rapport d'évaluation. Master Management. Campagne d évaluation 2014-2015 (vague A) Formations et diplômes

Rapport d'évaluation. Master Management. Campagne d évaluation 2014-2015 (vague A) Formations et diplômes Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Partiren Allemagneouen Autriche

Partiren Allemagneouen Autriche Partiren Allemagneouen Autriche Ufa Université franco-allemande Langues étrangères appliquées Nice-Kassel (allemand-anglais) Erasmus Programme d assistants de langue DAAD Office Allemand d Echanges Universitaires

Plus en détail

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012 Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI Version du 4 Mai 2012 Objectifs Identification des étudiants, doctorants, stagiaires, chercheurs étrangers accueillis à l INSA Vérification de la conformité par

Plus en détail

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention.

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention. Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 1 - Claude Bernard Demande n S3110048058 Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Mathématiques et applications,

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie quantitative de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut des sciences et techniques de l ingénieur

Plus en détail

Congrès AGRH 2013. Conférences sur le thème de la connaissance praticable. Nature du document

Congrès AGRH 2013. Conférences sur le thème de la connaissance praticable. Nature du document Congrès AGRH 2013 Conférences sur le thème de la connaissance praticable Nature du document Paris, le 28 novembre 2013 Document3/fmr Congrès AGRH 2013 Catherine VOYNNET FOURBOUL Directrice Master Executive

Plus en détail

Conseil 03 12-2014. Site web de l ecole : http://edsf.univ-bpclermont.fr/

Conseil 03 12-2014. Site web de l ecole : http://edsf.univ-bpclermont.fr/ Conseil 03 12-2014 Site web de l ecole : http://edsf.univ-bpclermont.fr/ Ordre du jour 1) Bilan du recrutement au sein de l Ecole 2) Budget 2014 3) Formation 2014-2015 4) Evaluation AERES-HCERES (planning)

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE. Ecole Nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville PARIS-BELLEVILLE

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE. Ecole Nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville PARIS-BELLEVILLE ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE Ecole Nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville PARIS-BELLEVILLE L école en quelques chiffres 1100 étudiants 156 étudiants en 1 ère année 75 étudiants

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit social de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et

Plus en détail

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Migrations et métropoles : Quelles évolutions pour les migrations internationales en Île-de- France? Atelier de l Institut d aménagement et d urbanisme

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 146

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 146 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 146 Galilée PRES Sorbonne Paris Cité Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Ecole des hautes études en santé publique de Rennes (EHESP)

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Ecole des hautes études en santé publique de Rennes (EHESP) Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Ecole des hautes études en santé publique de Rennes (EHESP) 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'ecole

Plus en détail

Règlement intérieur de l ED Régionale SPI 72

Règlement intérieur de l ED Régionale SPI 72 Règlement intérieur de l ED Régionale SPI 72 (adopté en Conseil de l ED le 6 mai 2008, modifié en conseil le 30 janvier 2009, le 2 juillet 2010 et le 6 juin 2011) Vu l arrêté du 7 août 2006 relatif à la

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l

Plus en détail

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Haïti: des Initiatives Haïti/USA/France/Canada le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Evens EMMANUEL Université Quisqueya BP 796, Port-au-Prince, HAITI

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Management des systèmes d information Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 286

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 286 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 286 Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D - 2014-2018

Plus en détail

10 BONNES RAISONS D ÉTUDIER EN FRANCE

10 BONNES RAISONS D ÉTUDIER EN FRANCE 10 BONNES RAISONS D ÉTUDIER EN FRANCE LA FRANCE, PAYS D ACCUEIL DES ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 DES FORMATIONS FINANCÉES ET GARANTIES PAR L ÉTAT La France finance une part très

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR

LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR UN PÔLE EXCEPTIONNEL DE RECHERCHE ET DE FORMATION AU CŒUR DE L EUROPE 1 2009 LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

EDITE École doctorale (ED130) informatique, télécommunications, électronique

EDITE École doctorale (ED130) informatique, télécommunications, électronique EDITE École doctorale (ED130) informatique, télécommunications, électronique http://edite-de-paris.fr/ C. Queinnec UPMC, TELECOM ParisTech, CNAM, INRIA, TELECOM SudParis, IRCAM, Paris Descartes Buts Présentation

Plus en détail

Rapport de mission Vietnam 31 décembre 2007 au 6 janvier 2008 Michel Jambu

Rapport de mission Vietnam 31 décembre 2007 au 6 janvier 2008 Michel Jambu Rapport de mission Vietnam 31 décembre 2007 au 6 janvier 2008 Michel Jambu L objectif de cette mission a été de préciser les modalités d une participation vietnamienne dans le master régional de mathématiques

Plus en détail

Ambassade de France au Canada

Ambassade de France au Canada SERVICE POUR LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE COMPOSITION DU RESEAU CANADA «HORS QUÉBEC» Conseiller pour la Science et la Technologie Philippe Carlevan philippe.carlevan@diplomatie.gouv.fr Assistante du Conseiller

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/07-04 relatif à l accréditation de Télécom ParisTech de l Institut Mines Télécom à délivrer un titre d ingénieur diplômé Objet Dossier B : renouvellement, à compter du 1er septembre 2015, de

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l enseignement supérieur

Plus en détail

Réunion d'information procédure soutenance. Nantes, 9 février 2015

Réunion d'information procédure soutenance. Nantes, 9 février 2015 Réunion d'information procédure soutenance Nantes, 9 février 2015 Contacts ED (site nantais) Secrétariat ED pour l Université de Nantes Élodie MAILLARD, actuellement en congé -> Daphné Rousseau bureau

Plus en détail

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus Séminaire inaugural AUF Bureau Maghreb, Rabat, 25 26 juin 2012 Philippe Ruffio, Agence

Plus en détail

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT Ce texte spécifie des dispositions propres à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education (FPSE). Ces dispositions ne dérogent en aucune

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et finance de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Association AQAFI (Aquitaine Afrique Initiatives) 134, rue mondenard 33000 Bordeaux 05 56 44 87 99 / 06 62 83 83 55 aqafi@neuf.fr http://aqafi.

Association AQAFI (Aquitaine Afrique Initiatives) 134, rue mondenard 33000 Bordeaux 05 56 44 87 99 / 06 62 83 83 55 aqafi@neuf.fr http://aqafi. Association AQAFI (Aquitaine Afrique Initiatives) 134, rue mondenard 33000 Bordeaux 05 56 44 87 99 / 06 62 83 83 55 aqafi@neuf.fr http://aqafi.org Déclarée à la Préfecture de la Gironde sous le n W332005627

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maitrise de l énergie et énergies renouvelables de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail