CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE. (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG. 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE. (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG. 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014"

Transcription

1 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44 2 de la Convention. Il peut subir des retouches de forme.

2

3 ARRÊT MATHURIN c. FRANCE 1 En l affaire Mathurin c. France, La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant en une chambre composée de : Mark Villiger, président, Angelika Nußberger, Boštjan M. Zupančič, Ann Power-Forde, Vincent A. De Gaetano, André Potocki, Helena Jäderblom, juges, et de Claudia Westerdiek, greffière de section, Après en avoir délibéré en chambre du conseil le 15 avril 2014, Rend l arrêt que voici, adopté à cette date : PROCÉDURE 1. À l origine de l affaire se trouve une requête (n o 63648/12) dirigée contre la République française et dont un ressortissant de cet État, M. Jacques Mathurin («le requérant»), a saisi la Cour le 28 septembre 2012 en vertu de l article 34 de la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales («la Convention»). 2. Le gouvernement français («le Gouvernement») a été représenté par son agent, M me E. Belliard, directrice des affaires juridiques au ministère des Affaires étrangères. 3. Invoquant l article 6 1 de la Convention, le requérant dénonce la durée excessive de la procédure. Sous l angle des articles 6 et 13 de la Convention, il se plaint en tant que débiteur en liquidation judiciaire de l interdiction qui lui est faite d agir en justice pour engager la responsabilité de l État en raison de la durée excessive de la procédure. 4. Le 3 juillet 2013, la requête a été communiquée au Gouvernement. EN FAIT 5. Le requérant est né en 1951 et réside à Bayeux. 6. La SARL Normande en Bâtiment Général, dont le requérant était co-gérant, fut mise en redressement judiciaire le 3 février 1988, converti en liquidation judiciaire le 16 mars Sur le fondement de la loi du 25 janvier 1985, le requérant fit l objet d une procédure de redressement judiciaire le 7 septembre 1988, convertie en liquidation judiciaire le 9 novembre 1988.

4 2 ARRÊT MATHURIN c. FRANCE 7. Par une ordonnance en date du 9 juin 1993, le juge-commissaire de sa liquidation judiciaire autorisa la cession de l immeuble correspondant à l adresse personnelle du requérant. Neuf ans après, le 30 septembre 2002, le requérant contesta cette autorisation mais fut débouté de son opposition le 21 octobre Selon les informations à la disposition de la Cour, l instance d appel concernant cette procédure serait toujours pendante. 8. En parallèle, le requérant, le 30 mars 2009, demanda au tribunal de commerce de Caen de prononcer la clôture de la procédure pour extinction de passif. Par un jugement en date du 24 mars 2010, le tribunal de commerce déclara la requête irrecevable aux motifs que celle-ci était fondée sur l article L du code de commerce alors que la liquidation judiciaire avait été ouverte antérieurement à la loi du 26 juillet Le 9 juin 2011, la cour d appel de Caen, infirmant le jugement et statuant de nouveau, déclara la requête du requérant recevable mais débouta ce dernier de sa demande de clôture de liquidation judiciaire. Elle releva, en effet, que le requérant avait initié, très tardivement, une procédure ayant eu pour conséquence d empêcher la clôture de sa liquidation judiciaire dans un délai raisonnable et qu une instance était toujours en cours concernant la réalisation de l actif du requérant. La demande d aide juridictionnelle du requérant pour former un pourvoi contre cette décision fut rejetée en mai 2012 pour absence de moyen sérieux de cassation. A ce jour, la procédure est toujours pendante. EN DROIT 9. Invoquant l article 6 de la Convention, le requérant dénonce la durée excessive de la procédure de liquidation judiciaire à son encontre. Sous l angle des articles 6 et 13 de la Convention, il se plaint en tant que débiteur en liquidation judiciaire de l interdiction qui lui est faite d agir en justice pour engager la responsabilité de l État en raison de la durée excessive de la procédure. 10. La Cour constate d emblée que la requête n est pas manifestement mal fondée au sens de l article 35 3 a) de la Convention. La Cour relève par ailleurs qu elle ne se heurte à aucun autre motif d irrecevabilité. Il convient donc de la déclarer recevable. 11. La Cour relève qu après l échec des tentatives de règlement amiable, le Gouvernement a, par une lettre du 15 novembre 2013, informé la Cour qu il envisageait de formuler une déclaration unilatérale afin de résoudre la question soulevée par la requête. Il a, en outre, invité la Cour à rayer celle-ci du rôle en application de l article 37 de la Convention.

5 ARRÊT MATHURIN c. FRANCE La déclaration était ainsi libellée : «Je soussignée, Nathalie Ancel, agent du gouvernement français, déclare que le gouvernement français offre de verser à M. Jacques Mathurin la somme globale de euros (quinze mille trois cents euros), au titre de la requête enregistrée sous le n o 63648/12. Cette somme ne sera soumise à aucun impôt et sera versée sur le compte bancaire indiqué par le requérant dans les trois mois à compter de la date de l arrêt de radiation rendu par la Cour sur le fondement de l article 37 1 c) de la Convention. Le paiement vaudra règlement définitif de la cause. Le Gouvernement reconnaît, qu en l espèce, d une part, la durée de la procédure de liquidation judiciaire dont le requérant, débiteur, a été l objet a été excessive au regard des exigences du délai raisonnable posées par l article 6 1 de la Convention et, d autre part, que l impossibilité pour le requérant d exercer une action en réparation du dommage causé par la durée de la procédure de liquidation a porté atteinte à ses droits garantis par les articles 6 1 et 13 de la Convention.» 13. Par une lettre du 2 décembre 2013, la partie requérante a indiqué qu elle n était pas satisfaite des termes de la déclaration unilatérale. Elle a rappelé que, malgré la reconnaissance du Gouvernement de la violation des articles 6 1 et 13 de la Convention, la procédure de liquidation judiciaire litigieuse n était toujours pas clôturée. En outre, le requérant considère que la somme de euros (EUR) proposée par le Gouvernement ne couvre ni son préjudice moral, ni son préjudice matériel. 14. La Cour rappelle qu en vertu de l article 37 de la Convention, à tout moment de la procédure, elle peut décider de rayer une requête du rôle lorsque les circonstances l amènent à l une des conclusions énoncées aux alinéas a), b) ou c) du paragraphe 1 de cet article. L article 37 1 c) lui permet en particulier de rayer une affaire du rôle si : «pour tout autre motif dont la Cour constate l existence, il ne se justifie plus de poursuivre l examen de la requête». 15. La Cour rappelle aussi que, dans certaines circonstances, il peut être indiqué de rayer une requête du rôle en vertu de l article 37 1 c) sur la base d une déclaration unilatérale du gouvernement défendeur même si le requérant souhaite que l examen de l affaire se poursuive. 16. A cette fin, la Cour doit examiner de près la déclaration à la lumière des principes que consacre sa jurisprudence, en particulier l arrêt Tahsin Acar (Tahsin Acar c. Turquie (question préliminaire) [GC], n o 26307/95, 75-77, CEDH 2003-VI, WAZA Spółka z o.o. c. Pologne (déc.) n o 11602/02, 26 juin 2007, et Sulwińska c. Pologne (déc.) n o 28953/03, 18 septembre 2007). Parmi les facteurs à prendre en considération à cet égard figurent notamment «la nature des griefs formulés, le point de savoir si les questions soulevées sont analogues à celles déjà tranchées par la Cour dans des affaires précédentes» ainsi que le point de savoir si le Gouvernement a, dans sa déclaration, reconnu l existence des violations

6 4 ARRÊT MATHURIN c. FRANCE alléguées et proposé des modalités de redressement appropriées (Tahsin Acar, précité, 76). 17. En l espèce, la Cour prend acte de la déclaration formelle du Gouvernement. Elle note qu elle s est déjà prononcée sur la question de la durée raisonnable dans une affaire de liquidation judiciaire ainsi que sur celle de l existence d un recours effectif pour un requérant en état de liquidation judiciaire pour faire redresser le grief tiré de l article 6 1 de la Convention (Tetu c. France, n o 60983/09, et 62-71, 22 septembre 2011). 18. La Cour relève que le Gouvernement français a, dans sa déclaration, reconnu sans équivoque qu en l espèce, la durée de la procédure de liquidation judiciaire était excessive au regard des exigences de délai raisonnable au sens de l article 6 1 de la Convention et que l impossibilité pour le requérant d exercer une action en réparation du dommage causé par la durée de la procédure de liquidation judiciaire avait porté atteinte à ses droits garantis par les articles 6 1 et 13. Pour y remédier, le Gouvernement a proposé de verser la somme de EUR au requérant. La Cour considère, au regard des circonstances de l espèce et de la jurisprudence en la matière, qu il s agit d une somme d un montant approprié. 19. Compte tenu de ce qui précède, la Cour conclut qu il ne se justifie plus de poursuivre l examen de la requête. Il y a lieu dès lors de rayer la requête du rôle. La somme de EUR devra être versée dans les trois mois à compter du jour où l arrêt sera devenu définitif conformément à l article 44 2 de la Convention européenne des droits de l homme. A défaut de règlement dans ledit délai, le Gouvernement devra verser, à compter de l expiration de celui-ci et jusqu au règlement effectif de la somme en question, un intérêt simple à un taux égal à celui de la facilité de prêt marginal de la Banque centrale européenne, augmenté de trois points de pourcentage. 20. Enfin, la Cour souligne que, dans le cas où le Gouvernement ne respecterait pas les termes de sa déclaration unilatérale, la requête pourrait être réinscrite au rôle en vertu de l article 37 2 de la Convention (Josipović c. Serbie (déc.), nº 18369/07, 4 mars 2008). PAR CES MOTIFS, LA COUR, 1. Déclare, à la majorité, la requête recevable ; 2. Prend acte, à l unanimité, des termes de la déclaration du gouvernement défendeur et des modalités permettant d assurer le respect des engagements qui y sont tenus ;

7 ARRÊT MATHURIN c. FRANCE 5 3. Décide, à l unanimité, de rayer la requête de son rôle. Fait en français, puis communiqué par écrit le 5 juin 2014, en application de l article 77 2 et 3 du règlement. Claudia Westerdiek Greffière Mark Villiger Président Au présent arrêt se trouve joint, conformément aux articles 45 2 de la Convention et 74 2 du règlement, l exposé de l opinion séparée de la Juge Power-Forde. M.V. C.W.

8 6 ARRÊT MATHURIN c. FRANCE OPINION CONCORDANTE DE LA JUGE POWER-FORDE (Traduction) J ai voté avec la majorité pour la radiation du rôle de cette affaire, compte tenu de la déclaration unilatérale communiquée par l État défendeur. L offre de versement de EUR à titre de satisfaction équitable reflète largement les montants octroyés par la Cour dans les affaires françaises similaires, notamment dans l affaire Têtu c. France (n o 60983/09, 22 septembre 2011). Même si j ai suivi le précédent cité dans l arrêt, je n ignore pas qu il y a aussi une jurisprudence dans laquelle est adoptée une approche différente. Il me faut donc dire un mot, de manière plus générale, sur la question plus large de la cohérence des sommes octroyées dans des affaires semblables. En ce qui concerne la durée de la procédure et les degrés de juridiction, le grief formulé dans l affaire Rooney c. Irlande (n o 32614/10, 31 octobre 2013) était pratiquement identique à ceux soulevés tant dans la présente affaire que dans l affaire Têtu. Ces affaires concernent toutes les trois des procédures internes qui ont duré plus de vingt ans pour deux degrés de juridiction. Cependant, à la différence des requérants français, le requérant de l affaire Rooney était un plaideur abusif reconnu comme tel par la Cour suprême irlandaise. Or, dans cette affaire, même si elle a pris acte de ce constat de la Cour suprême irlandaise, la Cour a néanmoins octroyé au requérant des dommages et intérêts extrêmement élevés, d un montant de EUR. L équité procédurale commande fondamentalement de traiter les mêmes griefs de la même manière. Lorsque, dans des affaires globalement semblables, les sommes octroyées (ou acceptées) sont différentes, cela pose un problème qu il faut résoudre. À défaut, la Cour risquerait de se voir accusée de rendre des décisions arbitraires et de pratiquer une justice à deux vitesses. Lorsqu elle adopte une approche différente en matière de satisfaction équitable dans des affaires largement identiques, elle doit donc préciser dans ses arrêts pourquoi elle applique différents principes et comment, le cas échéant, ces affaires se distinguent les unes des autres.

PREMIÈRE SECTION DÉCISION

PREMIÈRE SECTION DÉCISION PREMIÈRE SECTION DÉCISION Requête n o 40427/06 Aleksey Gennadyevich TALALAYEV contre la Russie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) La Cour européenne des droits de l homme (première section), siégeant

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 36325/09 BİFA YEM SAN. VE TİC. A.Ş. contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 13 novembre 2012 en un comité composé

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE MAILLARD BOUS c. PORTUGAL (Requête n 41288/98) ARRÊT STRASBOURG 28 juin

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE. (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE. (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014 TROISIÈME SECTION AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE ARRÊT STRASBOURG. 22 juillet 2014

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE ARRÊT STRASBOURG. 22 juillet 2014 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE (Requêtes n os 14625/03, 14628/03 et 15007/03) ARRÊT STRASBOURG 22 juillet 2014 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. 1 ARRÊT

Plus en détail

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-164204 ARTICLE 6 1 Droit à un procès

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE MOREA c. ITALIE (Requête n o 69269/01) ARRÊT (Satisfaction équitable et

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE M.D. c. BELGIQUE. (Requête n o 56028/10) ARRÊT STRASBOURG. 14 novembre 2013

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE M.D. c. BELGIQUE. (Requête n o 56028/10) ARRÊT STRASBOURG. 14 novembre 2013 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE M.D. c. BELGIQUE (Requête n o 56028/10) ARRÊT STRASBOURG 14 novembre 2013 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la onvention. Il peut

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE TETU c. FRANCE. (Requête n o 60983/09) ARRÊT STRASBOURG. 22 septembre 2011 DÉFINITIF 22/09/2011

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE TETU c. FRANCE. (Requête n o 60983/09) ARRÊT STRASBOURG. 22 septembre 2011 DÉFINITIF 22/09/2011 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE TETU c. FRANCE (Requête n o 60983/09) ARRÊT STRASBOURG 22 septembre 2011 DÉFINITIF 22/09/2011 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44 2 de la Convention. Il peut

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98)

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98) CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL (Requête n 39297/98) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

DÉFINITIF 09/07/2007

DÉFINITIF 09/07/2007 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE OYMAN c. TURQUIE (Requête n o 39856/02) ARRÊT STRASBOURG 20 février 2007

Plus en détail

République Française, Au nom du peuple français, La Cour,

République Française, Au nom du peuple français, La Cour, PREMIERE CHAMBRE ------- Première section ------- Arrêt n 72606 Audience publique du 7 juillet 2015 Prononcé du 8 septembre 2015 DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DU LANGUEDOC- ROUSSILLON ET DU

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28556/11 présentée par Habibe KUM et Mustafa Yasir KUM contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant

Plus en détail

17 décembre AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HENRI RIVIÈRE ET AUTRES c. FRANCE. (Requête n o 46460/10) ARRÊT STRASBOURG. 25 juillet 2013 DÉFINITIF 25/10/2013

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HENRI RIVIÈRE ET AUTRES c. FRANCE. (Requête n o 46460/10) ARRÊT STRASBOURG. 25 juillet 2013 DÉFINITIF 25/10/2013 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE HENRI RIVIÈRE ET AUTRES c. FRANCE (Requête n o 46460/10) ARRÊT STRASBOURG 25 juillet 2013 DÉFINITIF 25/10/2013 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44 2 de la

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE MEDICI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 70508/01) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG.

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE MEDICI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 70508/01) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. DEUXIÈME SECTION AFFAIRE MEDICI ET AUTRES c. ITALIE (Requête n o 70508/01) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG 4 décembre 2012 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 39630/10 Rui Pedro FLORES FERNANDO contre le Portugal La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 9 avril 2013 en une chambre composée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 25 novembre 2015 N de pourvoi: 14-16067 ECLI:FR:CCASS:2015:SO02044 Publié au bulletin Cassation partielle M. Frouin (président), président SCP Didier

Plus en détail

RẺPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La Chambre Régionale des Comptes de Provence-Alpes-Côte d Azur,

RẺPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La Chambre Régionale des Comptes de Provence-Alpes-Côte d Azur, CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR 3 e section Jugement n 2014-0019 Commune de Brignoles (Var) 083 003 023 Trésorerie de Brignoles Exercices 2009 à 2011, au 11 septembre Rapport

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 29 mars 2012 N de pourvoi: 11-10235 Publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président Me Balat, Me Le Prado, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE NASCIMENTO c. PORTUGAL (Requête n 42918/98) ARRÊT STRASBOURG 27 septembre

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE HADDAD c. FRANCE (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG 21 mai 2015 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT HADDAD c. FRANCE 1 En l affaire Haddad

Plus en détail

comparant par son gérant en exercice, en redressement judiciaire suivant jugement du Tribunal Mixte de Commerce de Nouméa en date du 7 juin 2010,

comparant par son gérant en exercice, en redressement judiciaire suivant jugement du Tribunal Mixte de Commerce de Nouméa en date du 7 juin 2010, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 09/00190 Présidente : Mme ANDRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 1 er Octobre 2010 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : - M.

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 27 NOVEMBRE 2014 C.14.0050.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.14.0050.F C. L., demandeur en cassation, représenté par Maître François T Kint, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

Résolution CM/ResDH(2012)10 1

Résolution CM/ResDH(2012)10 1 Résolution CM/ResDH(2012)10 1 Exécution des arrêts de la Cour européenne des droits de l homme Jeličić et trois autres affaires contre Bosnie-Hérzégovine Le Comité des Ministres, en vertu de l article

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 29/01/2014 Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 11 juillet 2013 N de pourvoi: 12-15994 ECLI:FR:CCASS:2013:C201239 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Flise, président M.

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 51431/99 présentée

Plus en détail

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR RELATIF À L APPLICATION PROVISOIRE DE CERTAINES DISPOSITIONS DU PROTOCOLE N o 14 À LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES (1 Juillet

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 37626/02 présentée

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE GE.PA.F. S.R.L. ET AUTRES c. ITALIE

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE GE.PA.F. S.R.L. ET AUTRES c. ITALIE DEUXIÈME SECTION AFFAIRE GE.PA.F. S.R.L. ET AUTRES c. ITALIE (Requêtes n os 30403/03, 32231/03, 32232/03 et 32259/03) ARRÊT STRASBOURG 7 décembre 2010 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 23/12/2011 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 7 décembre 2011 N de pourvoi: 10-16857 Non publié au bulletin Cassation partielle sans renvoi M. Charruault (président), président

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 22718/08 présentée par ASSOCIATION NATIONALE DES PUPILLES DE LA NATION contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/01/2017 CAA de BORDEAUX N 14BX01718 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre - formation à 3 M. POUZOULET, président Mme Marianne POUGET, rapporteur Mme MUNOZ-PAUZIES, rapporteur public CABINET PALMIER

Plus en détail

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT La requérante, M me Georgeta Crăiţă, est une ressortissante roumaine,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 2 novembre 2011 N de pourvoi: 10-21341 Publié au bulletin Cassation Mme Favre (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Waquet, Farge

Plus en détail

fondements jurisprudentiels ont été posés il y a plus que quarante ans 2, est réaffirmée et renforcée.

fondements jurisprudentiels ont été posés il y a plus que quarante ans 2, est réaffirmée et renforcée. Document de réflexion de la Cour de justice de l Union européenne sur certains aspects de l adhésion de l Union européenne à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l homme et des libertés

Plus en détail

L an deux mil treize Et le vingt-huit mai

L an deux mil treize Et le vingt-huit mai KF/AN REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 572/2013 -------------------- ORDONNANCE DE

Plus en détail

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue le 24 avril 2015, à Zurich, Suisse, par M. Philippe Diallo (France), juge de la CRL, au sujet d une plainte soumise par le joueur,

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. N 43 / 10. du 10.6.2010. Numéro 2761 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente de

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quinze décembre deux mille seize.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quinze décembre deux mille seize. N 98 / 16. du 15.12.2016. Numéro 3732 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quinze décembre deux mille seize. Composition: Romain LUDOVICY, conseiller

Plus en détail

Préparé par : Mr hamama Younes Encadré par : Mr LARHZAL

Préparé par : Mr hamama Younes Encadré par : Mr LARHZAL Préparé par : Mr hamama Younes Encadré par : Mr LARHZAL I-INTRODUCTION -Définition: Cour suprême Droit du travail II-Arrêts de la cour suprême concernant les litiges du travail CONCLUSION Le principe

Plus en détail

Les critères de recevabilité 1

Les critères de recevabilité 1 Les critères de recevabilité 1 1. Formulaire de requête et article 47 du règlement de la Cour...1 2. Épuisement des voies de recours internes et délai de six mois (Article 35 1 de la Convention)...2 3.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 26/09/2008 Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 10 mai 2000 N de pourvoi: 99-80784 Publié au bulletin Rejet Président : M. Gomez, président Rapporteur : Mme Mazars., conseiller

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 2 février 2017 N de pourvoi: 16-13505 ECLI:FR:CCASS:2017:C200147 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Boullez, SCP Fabiani,

Plus en détail

Section : PERSONNES HANDICAPÉES

Section : PERSONNES HANDICAPÉES COUR NATIONALE DE L INCAPACITE ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL REPUBLIQUE FRANCAISE N de répertoire : Section : PERSONNES HANDICAPÉES N d enregistrement au TCI : Mots clés

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 7856/02 présentée par Sergio Gaspare

Plus en détail

Exercice 2005 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

Exercice 2005 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES PREMIERE CHAMBRE PREMIERE SECTION Arrêt n 68848 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES DES BOUCHES-DU-RHÔNE (ex DSF Bouches-du-Rhône - Marseille) SERVICE DES IMPOTS DES ENTREPRISES

Plus en détail

L an deux mil treize Et le vingt-huit mai

L an deux mil treize Et le vingt-huit mai KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- ORDONNANCE DU JUGE DE L URGENCE --------------------

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD

Décision du Défenseur des droits MLD Paris, le 4 janvier 2016 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-319 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT Commune du Grand Pressigny 037 014 113 Exercice 2009 Audience publique du 05 mars 2013 Jugement n 2013-0003 Lecture publique en date du 19 mars 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT LA CHAMBRE RÉGIONALE

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 25 JANVIER 2007 C.05.0522.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.05.0522.F d. L. V., demandeur en cassation, représenté par Maître Michel Mahieu, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 6 JANVIER 2010 P.09.1152.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.09.1152.F FONDS COMMUN DE GARANTIE AUTOMOBILE, association d assurance mutuelle, partie intervenue volontairement, demandeur en cassation,

Plus en détail

SCP Baraduc, Duhamel et Rameix, SCP Delaporte et Briard, SCP Yves et Blaise Capron, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Baraduc, Duhamel et Rameix, SCP Delaporte et Briard, SCP Yves et Blaise Capron, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 12 janvier 2017 N de pourvoi: 15-26325 ECLI:FR:CCASS:2017:C200065 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Flise (président), président SCP Baraduc,

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 15 janvier 2014 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS QUATRIÈME SECTION Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 Communiquée le 8 février 2016 EXPOSÉ DES FAITS La requérante, M me Gabriela Cegolea, est une ressortissante

Plus en détail

VOUS SOUHAITEZ INVESTIR DANS L IMMOBILIER? DANS UNE COMMUNE OU LES BIPS DE PARKING COÛTENT EUROS? N HESITEZ PLUS! ACHETEZ A MAISONS ALFORT

VOUS SOUHAITEZ INVESTIR DANS L IMMOBILIER? DANS UNE COMMUNE OU LES BIPS DE PARKING COÛTENT EUROS? N HESITEZ PLUS! ACHETEZ A MAISONS ALFORT VOUS SOUHAITEZ INVESTIR DANS L IMMOBILIER? DANS UNE COMMUNE OU LES BIPS DE PARKING COÛTENT 9000. EUROS? N HESITEZ PLUS! ACHETEZ A MAISONS ALFORT 5) Ordonnance n 11/03864 rendue le 21 juin 2011 par le juge

Plus en détail

Strasbourg, le 17 janvier 2011 CDDH-UE(2011)02

Strasbourg, le 17 janvier 2011 CDDH-UE(2011)02 Strasbourg, le 17 janvier 2011 CDDH-UE(2011)02 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL INFORMEL DU CDDH SUR L ADHÉSION DE L UNION EUROPÉENNE À LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME (CDDH-UE) AVEC LA

Plus en détail

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Objet LES INTERETS LEGAUX. Direction des Affaires Juridiques INSJ0070.

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Objet LES INTERETS LEGAUX. Direction des Affaires Juridiques INSJ0070. Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Objet LES INTERETS LEGAUX Origine Direction des Affaires Juridiques INSJ0070 RESUME : - L inexécution d une obligation de somme d argent est réparée

Plus en détail

Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique

Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique Emmanuel JOS, professeur émérite de droit public. Question : Le Président de la République peut-il saisir le

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 331950 Publié au recueil Lebon Juge des référés M. Daël, président M. Serge Daël, rapporteur BALAT, avocat(s) lecture du jeudi 17 septembre 2009 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 19863/08 présentée par SARL COMPTOIR AIXOIS DES VIANDES contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 19 mars 2013 N de pourvoi: 12-81676 ECLI:FR:CCASS:2013:CR01086 Publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Louvel (président), président SCP Piwnica

Plus en détail

République Française Au nom du peuple français. La Chambre,

République Française Au nom du peuple français. La Chambre, Sections réunies Jugement n 2016-0026 Audience publique du 16 juin 2016 Prononcé du 30 juin 2016 CENTRE HOSPITALIER DE GUISE (Aisne) Poste comptable : CENTRE DES FINANCES PUBLIQUES DE GUISE Exercices 2008

Plus en détail

Commentaire Décision n QPC du 15 novembre 2013 I. Les dispositions contestées A. Historique et contexte des dispositions contestées

Commentaire Décision n QPC du 15 novembre 2013 I. Les dispositions contestées A. Historique et contexte des dispositions contestées Commentaire Décision n 2013-352 QPC du 15 novembre 2013 Société Mara Télécom et autre (Saisine d office du tribunal pour l ouverture de la procédure de redressement ou de liquidation judiciaire en Polynésie

Plus en détail

LA CONCILIATION 1.5 CONDITIONS D OUVERTURE JURIDICTION COMPÉTENTE SAISINE / DEMANDEUR

LA CONCILIATION 1.5 CONDITIONS D OUVERTURE JURIDICTION COMPÉTENTE SAISINE / DEMANDEUR 1.5 CONDITIONS D OUVERTURE Entreprises qui ne sont pas en état de cessation des paiements ou entreprises qui sont en état de cessation des paiements depuis moins de 45 jours. JURIDICTION COMPÉTENTE Président

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 43811/02 présentée par Hüseyin AYHANCI contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 12 janvier

Plus en détail

M. Mallard (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

M. Mallard (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 7 juillet 2016 N de pourvoi: 15-21004 ECLI:FR:CCASS:2016:SO01337 Non publié au bulletin Rejet M. Mallard (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE

MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE CONSEIL D ETAT Recours 352-667 MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur la psychiatrie, (CRPA) Association régie

Plus en détail

Avocats : la SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, la SCP Célice, Blancpain et Soltner., avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Avocats : la SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, la SCP Célice, Blancpain et Soltner., avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 09/06/2016 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 27 septembre 2005 N de pourvoi: 02-13935 Publié au bulletin Rejet. Président : M. Ancel., président Rapporteur : M. Bouscharain.,

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 18160/91 présentée par Marcel DIENNET contre la France

SUR LA RECEVABILITE. de la requête No 18160/91 présentée par Marcel DIENNET contre la France SUR LA RECEVABILITE de la requête No 18160/91 présentée par Marcel DIENNET contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Première Chambre), siégeant en chambre du conseil le 2 décembre

Plus en détail

, représentés par Me Gauché, demandent au Tribunal :

, représentés par Me Gauché, demandent au Tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N 1306832 Syndicat Sud Santé Sociaux de l Isère, Mme XXXXX et autres Mme Letellier Rapporteur Mme Triolet Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 1814/02 présentée par

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 12 SEPTEMBRE 2014 C.13.0232.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.13.0232.N SYRAL BELGIUM, s.a., Me Caroline De Baets, avocat à la Cour de cassation, contre ROQUETTE FRERES, société de droit français,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 55504/00 présentée par Eva Birgitta

Plus en détail

Année TRAVAUX DIRIGES. Procédure civile. MATY DIAKHATE MCF-HDR droit privé

Année TRAVAUX DIRIGES. Procédure civile. MATY DIAKHATE MCF-HDR droit privé Année 2016-2017 TRAVAUX DIRIGES Procédure civile MATY DIAKHATE MCF-HDR droit privé 1 LUNDI 10/10 MARDI 11 /10 SEANCE 3 ----------------- La compétence juridictionnelle 1 Compétence territoriale I / DOCUMENTS

Plus en détail

Vu la requête enregistrée le 9 novembre 2011, présentée par M. X, demeurant... ; M. X demande au tribunal :

Vu la requête enregistrée le 9 novembre 2011, présentée par M. X, demeurant... ; M. X demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES dp N 1106421 M. X Mme Hamdi Rapporteur M. Lombard Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Versailles (1 ère chambre)

Plus en détail

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE Le Décret n 2014-1081 du 24 septembre 2014, pris en application des articles L423-1 et suivants du code de la

Plus en détail

B. c. OEB. 120 e session Jugement n o 3516 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF,

B. c. OEB. 120 e session Jugement n o 3516 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF, Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal Traduction du Greffe, seul le texte anglais fait foi. B. c. OEB 120 e session Jugement

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 6 juillet re chambre Audience publique du 22 juin 2011

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 6 juillet re chambre Audience publique du 22 juin 2011 Tribunal administratif N 27072 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 6 juillet 2010 1 re chambre Audience publique du 22 juin 2011 Recours formé par la société à responsabilité limitée... s.à

Plus en détail

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ;

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux rt Nos 302040,302137 UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS ADMINISTRATIFS (USMA) LIGUE DES DROITS DE L HOMME et autres Mme Béatrice Bourgeois-Machureau Rapporteur REPUBLIQUE

Plus en détail

Chapitre VII : Discipline

Chapitre VII : Discipline Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 portant loi organique relative au statut de la magistrature. Chapitre VII : Discipline Section I : Dispositions générales. Article 43 Modifié par LOI organique

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille statuant au contentieux N 98MA00095 Inédit au Recueil Lebon M. Jean-Louis BEDIER, Rapporteur M. FIRMIN, Commissaire du gouvernement M. GANDREAU, Président PELLEGRI

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N /5-2 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Pottier Magistrat désigné

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N /5-2 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Pottier Magistrat désigné TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1507065/5-2 M. J A Mme Pottier Magistrat désigné M. Lebdiri Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris (5ème Section

Plus en détail

Section : PERSONNES HANDICAPÉES. N d enregistrement au TCI : HA09 ARRÊT DU 31 AOÛT 2011 PARTIES EN CAUSE DEVANT LA COUR

Section : PERSONNES HANDICAPÉES. N d enregistrement au TCI : HA09 ARRÊT DU 31 AOÛT 2011 PARTIES EN CAUSE DEVANT LA COUR COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N de répertoire : 0904231 Section : PERSONNES HANDICAPÉES N d enregistrement au TCI : 001399HA09

Plus en détail

N 20 / 08. du Numéro 2540 du registre.

N 20 / 08. du Numéro 2540 du registre. N 20 / 08. du 8.5.2008. Numéro 2540 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, huit mai deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

No 9 /06 du 9 février Numéro 2251 du registre.

No 9 /06 du 9 février Numéro 2251 du registre. No 9 /06 du 9 février 2006 Numéro 2251 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, neuf février deux mille six. Composition : Marc THILL,

Plus en détail

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DU CENTRE, LIMOUSIN

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DU CENTRE, LIMOUSIN Avis du 5 août 2014 N 23 Chambre Syndicat mixte du Parc des Grivelles (Cher) SAISINE DE LA PREFETE DU CHER Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS. N , et RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SARL LOUBIANA AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme de Phily Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS. N , et RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SARL LOUBIANA AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme de Phily Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1409462, 1503186 et 1503188 SARL LOUBIANA Mme de Phily Rapporteur M. Sibilli Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

N 07/00031 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00031 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00031 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme FONTAINE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats: Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 7 Mai 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

CALENDRIER DES PROCEDURES CONCERNANT RECYLEX SA ET METALEUROP NORD

CALENDRIER DES PROCEDURES CONCERNANT RECYLEX SA ET METALEUROP NORD CALENDRIER DES PROCEDURES CONCERNANT RECYLEX SA ET METALEUROP NORD 20 02 Récapitulatif des procédures concernant Metaleurop Nord Initiées en 2005 (toutes terminées): 16,3 M d indemnités à 554 anciens salariés

Plus en détail

114 e session Jugement n o 3154

114 e session Jugement n o 3154 Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal Traduction du Greffe, seul le texte anglais fait foi. 114 e session Jugement n o

Plus en détail

Cour de cassation. chambre criminelle. Audience publique du 27 octobre 2009 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Cour de cassation. chambre criminelle. Audience publique du 27 octobre 2009 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 27 octobre 2009 N de pourvoi: 09 82346 Publié au bulletin REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE,

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 55432/10 J.P.D. contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 16 septembre 2014 en une chambre composée de : Mark Villiger,

Plus en détail

Par un jugement n du 28 janvier 2014, le tribunal administratif de Besançon a rejeté la demande de l ASPAS.

Par un jugement n du 28 janvier 2014, le tribunal administratif de Besançon a rejeté la demande de l ASPAS. COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE NANCY al N 14NC00545 Association pour la Protection des Animaux Sauvages Mme Pellissier Présidente M. Richard Rapporteur M. Favret Rapporteur public REPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES REPUBLIQUE FRANCAISE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES REPUBLIQUE FRANCAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES REPUBLIQUE FRANCAISE N 1405921 Mme Sophie P M. Christien Juge des référés AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le Tribunal administratif de Nantes Le juge des référés Ordonnance du

Plus en détail

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ;

Monsieur TRAORE BAKARY, Président ; REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 4724/2015 ------------- JUGEMENT DE DEFAUT DU 29/02/2016 Affaire

Plus en détail

ARRET N 055/2005 du 15 décembre 2005

ARRET N 055/2005 du 15 décembre 2005 EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DE LA COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D ARBITRAGE DE L OHADA -------------------------------- --------- ORGANISATION POUR L HARMONISATION EN AFRIQUE DU DROIT DES AFFAIRES (OHADA)

Plus en détail

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle Attributions de la cour constitutionnelle Loi organique du 3 octobre 2005 [NB - Loi organique du 3 octobre 2005 relative aux autres attributions de la cour constitutionnelle] Conformément aux articles

Plus en détail

TRIBUNAL DES CONFLITS N 3793 REPUBLIQUE FRANÇAISE

TRIBUNAL DES CONFLITS N 3793 REPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DES CONFLITS N 3793 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de Paris Sociétés civiles immobilières «Malesherbes Opéra» et «La Villa Blanche» c/ Société nationale de chemins français (SNCF),

Plus en détail

comparant par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA,

comparant par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 06/00378 Présidente : Mme LE TAILLANTER RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 07 Septembre 2007 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE

Plus en détail