TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés"

Transcription

1 TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME Fibrome utérin Épidémio Fréquent Rarement unique Asymptomatique (50%) Types Interstitiel Sous-muqueux Intra-cavitaire Sous-séreux => PAS de ménorragie Circonstances de découverte Méno-métrorragies +++ Pesanteur pelvienne Dysménorrhée Anémie FDR Oestrogènes ++ Noire ATCD fam Complications Hémorragiques : Sous-muqueux +++ ou intra-cavitaire Nécrobiose aseptique +++ : DL +++ Fièvre, métrorragies noirâtres TV : fibrome augmenté de volume, DL à la palpation Écho : COCARDE PEC : Repos au lit + vessie de glace AINS + antalgiques ATB à discuter Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés Transformation maligne OBSTÉTRICALES ++++ : Stérilité / FCS (sous-muqueux ++) Nécrobiose aseptique ++ Hémorragie Accouchement dystocique ++ MAP, RCIU Hémorragie de la délivrance par mauvaise rétraction utérine ++ Clinique TV : masse, volumineuse, lisse, contours réguliers ou bosselés, indolore TR Spéculum : Origine du saignement Col N +/- fibrome accouché par le col FCV systématique +++ Paraclinique ÉCHO pelvienne : Confirmation : Utérus volumineux, déformé Masses bien limitées, arrondies Hétérogènes ou cocardes Nombre, siège, type, taille DOPPLER des fibromes Hypertrophie endométriale Annexes Bio : NFS : anémie +++

2 Paraclinique (2) Hystéroscopie diagnostique Endo-utérine Endomètre + curetage biopsique Possibilités de résection IRM pelvienne si doute à l écho : Diagnostic et localisation Abstention Asymptomatique < 10 cm Surveillance écho : > 10 cm Ménorragies = correction hyper-oestrogénie Progestatifs : J15 à J25 J5 à J25 : contraception souhaitée Agonistes LH-RH : Pré-op seulement mois max ++ Décapeptyl 1 inj /mois Chir ++ Indications : Résistance au ttt médical CONSERVATEUR : Myomectomie sous coelio / laparo : Fertilité préservée Fibrome intra-cavitaire seulement HYSTÉRECTOMIE RADICALE sous coelio / laparo : +/- APRÈS embolisation + Annexectomie si ménopausée + ANAPATH ++ Embolisation Artères utérines Indications : Thérapeutique Pré-op = diminution saignement per-op Mesures associées SUPP MARTIALE ++++ CI DIU si fibrome SM Autres étiologies utérines Autres Grossesse Adénomyose / endométriose K endomètre

3 Kyste ovarien / complications Généralités Fonctionnels : régression spontanée Organiques : 80% bénins Signes d appel : DL, pesanteur Métrorragies PKU ou TDT par compression Torsion d annexe Kyste lourd + pédicule fin Qque soit sa nature +++ «Coup de tonnerre dans un ciel serein» : DL brutales : Intenses Localisées Résistantes aux antalgiques N/V Défense CDS vaginal très DL PAS DE FIEVRE ni d occlusion bhcg ++ ÉCHO DOPPLER : MLU = KYSTE ovarien Arrêt vascularisation des pédicules URGENCE CHIR ++++ : SANS ATTENDRE F jeune : Détorsion ++++ CONSERVATEUR +++ PAS annexectomie systématique même si ovaire d aspect nécrosé Ménopausée : Annexectomie Hémorragie intra-kystique Kystes fonctionnels +++ Clinique : DL pelviennes Défense localisée en FI TR : épanchement Douglas + DL Écho : Kyste très finement échogène Épanchement péritonéal Chir Autres complications kyste Rupture kyste ovarien : Épanchement péritonéal abondant Chir : Diagnostique Thérapeutique = exérèse Abcès ovarien : Jamais primaire : Salpingite Ponction ovarienne Clinique : Fièvre, contracture Hyperleucocytose ATB + chir : Drainage C3G + flagyl + doxy IV Obstétricales Autres Ovariennes K ovarien Tumeur solide bénigne Endométriose Non ovariennes Tubaires ou sous-tubaires : Hydrosalpinx Adhérences post-igh Péritonéales : Endométriose du Douglas Digestives : CCR, sigmoïdite

4 Orientation diagnostique Clinique Echographie pelvienne ==> solides TV Utérus augmenté de volume MLU dépendante ou non de l utérus Masse Douglas : Fixée mal limitée = K, endométriose Abdo Régularité Ascite, HMG TR Homogènes : Fibromes ++ Hétérogènes : K ovaire ++ KYSTE DERMOÏDE : Hyperéchogène, arrondi Calcifications +++ Adhérences : ATCD IGH Coelio exploratrice si doute

5

6

Dr Vandenbossche François. Polyclinique Bordeaux Rive Droite

Dr Vandenbossche François. Polyclinique Bordeaux Rive Droite Dr Vandenbossche François Polyclinique Bordeaux Rive Droite 1 Les signes fonctionnels Anamnèse: âge, race noire ++, obésité, nulliparité Les méno métrorragies : signes d anémie? Les troubles du cycle :

Plus en détail

Faq 1 - Quelles sont les circonstances dans lesquelles le diagnostic de fibrome est évoqué?

Faq 1 - Quelles sont les circonstances dans lesquelles le diagnostic de fibrome est évoqué? Fibrome Objectifs : Devant une tuméfaction pelvienne chez une femme, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents. Argumenter l'attitude thérapeutique.

Plus en détail

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : L examen clinique gynécologique L imagerie pelvienne Les marqueurs tumoraux L endoscopie

Plus en détail

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est du à la fréquence de la pathologie annexielle, c est

Plus en détail

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Introduction Ce poster illustre les principales étiologies des

Plus en détail

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN Dr Roussel Dr Moreau CONTEXTE CLINIQUE Aigu douloureux +/- fébrile Peu symptomatique : douleurs mal systématisées Découverte fortuite ECHOGRAPHIE PELVIENNE

Plus en détail

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Initiation à l échographie pelvienne Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Rappels anatomiques L excavation pelvienne est à l état normal située en dessous d un plan passant par le promontoire

Plus en détail

Mme M Meno métrorragies depuis 3 mois. 2 accht normaux Pas de cs depuis 3 ans. 7èmes Journées Médico - Chirurgicale du Pôle Santé de Carpentras

Mme M Meno métrorragies depuis 3 mois. 2 accht normaux Pas de cs depuis 3 ans. 7èmes Journées Médico - Chirurgicale du Pôle Santé de Carpentras FIBROME UTERIN Dr COLLETTE.E Dr GANDOLFI. C Dr CASTA. M CAS CLINIQUE Mme M Meno métrorragies depuis 3 mois 44 ans 2 accht normaux Pas de cs depuis 3 ans CAS CLINIQUE CO par oestroprogestatifs Tabac 20

Plus en détail

Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire

Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire Professeur Henri Jean Philippe CHRU de Nantes 1. LES FIBROMES : La pathologie utérine fibroléiomyomateuse est fréquente puisque 25 % des femmes

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Gynécologie - Obstétrique CANCER DU SEIN M.A

Gynécologie - Obstétrique CANCER DU SEIN M.A M.A CANCER DU SEIN 1. INTRODUCTION Pathologie fréquente qui concerne 20% des femmes de plus de 35ans. Termes synonymes : fibromyomes utérins, myomes utérins. Tumeurs bénignes bien limitées, encapsulées,

Plus en détail

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques Dr Benjamin JULLIAC Urgences gynéco - obstétriques Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement

Plus en détail

CANCER DE L OVAIRE. Constance PENEAU Interne en Gynécologie- Obstétrique Octobre 2014

CANCER DE L OVAIRE. Constance PENEAU Interne en Gynécologie- Obstétrique Octobre 2014 CANCER DE L OVAIRE Constance PENEAU Interne en Gynécologie- Obstétrique Octobre 2014 CANCER DE L OVAIRE EPIDEMIOLOGIE 12 à 14 / 100 000 aug à 50 / 100 000 55 et 65 ans 3000 nx cas par an Mauvais pronostic

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE

CANCER DE L ENDOMETRE CANCER DE L ENDOMETRE Circonstances diagnostic MÉTRORRAGIES POST-MÉNOPAUSIQUES : Spontanées Indolores Peu abondantes Autres : Leucorrhées purulentes = pyométrie DL pelviennes SFU ou rectaux FCV révélateur

Plus en détail

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX DES MENOMETRORRAGIES ORGANIQUES. Dr M Carbonnel Hôpital Foch, Suresnes Service de Gynécologie Obstétrique du Pr Ayoubi

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX DES MENOMETRORRAGIES ORGANIQUES. Dr M Carbonnel Hôpital Foch, Suresnes Service de Gynécologie Obstétrique du Pr Ayoubi TRAITEMENTS CHIRURGICAUX DES MENOMETRORRAGIES ORGANIQUES Dr M Carbonnel Hôpital Foch, Suresnes Service de Gynécologie Obstétrique du Pr Ayoubi Hyperplasie atypique Traitement de référence : hystérectomie

Plus en détail

Actualités sur le traitement chirurgical des fibromyomes utérins. Dr M M NIANG Pr C T CISSE

Actualités sur le traitement chirurgical des fibromyomes utérins. Dr M M NIANG Pr C T CISSE Actualités sur le traitement chirurgical des fibromyomes utérins Dr M M NIANG Pr C T CISSE Enseignement Post-Universitaire ASGO - Salle Paul Corréa (EPS1 IHS) - Mercredi 23 Mars 2016 Introduction Définition

Plus en détail

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME «DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME Pr M. BIBI Introduction : Les syndromes douloureux pelviens constituent un motif de consultation fréquent aux services d urgence. Leur prise en charge

Plus en détail

IRM des lésions kystiques du pelvis féminin. LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija

IRM des lésions kystiques du pelvis féminin. LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija IRM des lésions kystiques du pelvis féminin LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija Définitions Kyste: Collection liquidienne avec une paroi A l IRM, ce sont des lésions en hypersignal T2 En fonction de

Plus en détail

Echographie et infertilité. G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France

Echographie et infertilité. G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France Echographie et infertilité G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France Modalités et aspects techniques Sonde endovaginale à haute fréquence (7-10 MHz) nécessité d une sonde abdominale (3.5-6

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge Référentiel -version mars 2014 Page 1 sur 6 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie pelvienne

Plus en détail

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES TUMEURS DE DIAGNOSTIC PRENATAL CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE P. VERGNES Service de Chirurgie Pédiatrique Hôpital des Enfants Bordeaux AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre CIRCONSTANCES DE

Plus en détail

Pathologie ovarienne et annexielle. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand

Pathologie ovarienne et annexielle. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand Pathologie ovarienne et annexielle Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Lésions bénignes ovariennes plus fréquentes ++++ (75%) Cancer

Plus en détail

L ENDOMÉTRIOSE DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE

L ENDOMÉTRIOSE DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE L ENDOMÉTRIOSE DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE DU de Gynécologie 11 Juin 2013 Thomas Hebert Centre Olympe de Gouges CHRU Tours PLAN L Endométriose: Qu est ce que c est? Quand la suspecter? Comment la trouver?

Plus en détail

Ces kystes régressent spontanément dans 90% des cas, en quelques semaines.

Ces kystes régressent spontanément dans 90% des cas, en quelques semaines. Kyste Ovarien Objectifs : Devant une tuméfaction pelvienne chez une femme, argumenter les principales hypothèses. Diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents. Diagnostiquer une tumeur

Plus en détail

Échographie & Ménométrorragies de cause non cervicale ou vaginale (grossesse exclue)

Échographie & Ménométrorragies de cause non cervicale ou vaginale (grossesse exclue) Échographie & Ménométrorragies de cause non cervicale ou vaginale (grossesse exclue) J. Créquat Centre Péreire Paris 23 mai 2014 Échographie : techniques associées Échographie 3D :! Réalise une vue coronale

Plus en détail

Myomes Adénomyose Malformations utérines

Myomes Adénomyose Malformations utérines PATHOLOGIE DU MYOMETRE DIU d échographie gynécologique et obstétricale Janvier 2011 Myomes Adénomyose Malformations utérines MYOMES Myomes Tumeur bénigne du myomètre la plus fréquente chez la femme en

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L ENDOMETRE

PATHOLOGIE DE L ENDOMETRE PATHOLOGIE DE L ENDOMETRE M-C L Hortolary-Labrousse DIU d échographie gynécologique et obstétricale de l inter-région Sud-Ouest 2011-2012 Pathologie de l endomètre Pathologie fonctionnelle Pathologie organique

Plus en détail

"Suivi en IRM des embolisations de fibromes utérins" F Soares, M Brisa, LS Fournier, M Sapoval, F Larousserie, O Clément, G Frija

Suivi en IRM des embolisations de fibromes utérins F Soares, M Brisa, LS Fournier, M Sapoval, F Larousserie, O Clément, G Frija "Suivi en IRM des embolisations de fibromes utérins" F Soares, M Brisa, LS Fournier, M Sapoval, F Larousserie, O Clément, G Frija INTRODUCTION Étude retrospective de 30 patientes suivies pour embolisation

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

Imagerie et grossesse Critères ECN

Imagerie et grossesse Critères ECN Imagerie et grossesse Critères ECN Maladie chromosomique : déterminer un groupe à risque au T1 par la mesure de la clarté nucale Anomalie de croissance : datation, biométrie, Doppler et RCIU Algies pelviennes

Plus en détail

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE IMAGERIE GYNECOLOGIQUE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) Corinne Balleyguier, Marc Bazot, Isabelle Thomassin-Naggara Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie

Plus en détail

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s accompagnant de nausées. Elle a des cycles menstruels réguliers de

Plus en détail

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Douleurs pelviennes Séminaire ECAU 2016 Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Objectifs et plan Dans le contexte, sérier ce qui doit aller au bloc opératoire, en consultation gynéco

Plus en détail

Fibrome et stérilité. Atelier de Stérilité Collège de Gynécologie Médicale 10 mars 2011

Fibrome et stérilité. Atelier de Stérilité Collège de Gynécologie Médicale 10 mars 2011 Fibrome et stérilité Atelier de Stérilité Collège de Gynécologie Médicale 10 mars 2011 Fibrome et stérilité CERTITUDE!: Tumeur de la femme la + N en age de procréer Augmentation des fibromes avec l age!

Plus en détail

serving women since 1901

serving women since 1901 serving women since 1901 2 Que sont les fibromes? Les fibromes sont des tumeurs bénignes qui se développent dans la couche musculaire de l utérus aussi appelée myomètre. Le terme tumeur est souvent utilisé,

Plus en détail

INTERET ECHOGRAPHIE 3D EN GYNECOLOGIE. AHFMC: «Qoui de Neuf Gyneco» Le 01/ DR TRIMECH ADNENE

INTERET ECHOGRAPHIE 3D EN GYNECOLOGIE. AHFMC: «Qoui de Neuf Gyneco» Le 01/ DR TRIMECH ADNENE INTERET ECHOGRAPHIE 3D EN GYNECOLOGIE AHFMC: «Qoui de Neuf Gyneco» Le 01/1202016 DR TRIMECH ADNENE Pourquoi 3D L'échographie 3D est complémentaire mode 2D rapide et performant, Examen classique ou hystérosonographique

Plus en détail

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE 1. BILAN INITIAL... 2 2. METHODES THERAPEUTIQUES... 2 2.1. CHIRURGIE...2 2.2. HISTOLOGIE...3 2.3. CHIMIOTHERAPIE...3 2.3. RADIOTHERAPIE...3 2.4. HORMONOTHERAPIE...3 3.

Plus en détail

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Pr A. KOUBAA C est un motif de consultation assez fréquent. 20 % des grossesses environ sont concernées par cet incident. Leur survenue témoigne d

Plus en détail

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque METRORRAGIES DU 1 TRIMESTRE/ FAUSSE COUCHE SPONTANEE/ GROSSESSE EXTRA- UTERINE DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque Hémorragie d origine gravidique Association retard

Plus en détail

DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire. La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler. U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay

DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire. La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler. U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay PLAN u 1 - Equipement et Désinfection u 2 - Repérage de l ovaire,

Plus en détail

Prise en charge des tumeurs frontières de l ovaire. Bilan

Prise en charge des tumeurs frontières de l ovaire. Bilan Suspicion tumeur maligne de l ovaire dite rare Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : AFP, HCG, LDH, CA 19.9, CA 125, Oestradiol, Inhibine B, NSE, AMH Scanner TAP +/- cérébral (si maladie

Plus en détail

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre :

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Grossesses arrêtées Grossesses menacées Grossesses extra-utérines DIU d échographie Marina Merveille Pathologie 1 er trimestre de la Généralités grossesse

Plus en détail

Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm.

Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm. 22 ans. Nullipare Ballonnements abdominaux & douleurs. Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm. Laparotomie : Aspiration du kyste puis annexectomie. Pas d extension macroscopique hors de l ovaire.

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques. Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline. Bilan

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques. Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline. Bilan Référentiel -version mars 2016 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Page 1 sur 6 Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie

Plus en détail

KC DE L ENDOMETRE - 1 -

KC DE L ENDOMETRE - 1 - O.Y KC DE L ENDOMETRE I/ INTRODUCTION : - 4 ème Kc en gynécologie - Hormono-dépedant : hyperoestrogénie - Signe d appel : metrorragies post-ménauposiques - Dc au stade précoce : Bon Pc - Pas de test de

Plus en détail

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse Vassilis Tsatsaris Maternité Port-Royal Hôpital Cochin Paris Descartes Premup CAS CLINIQUE Vous

Plus en détail

URGENCES ABDOMINALES ET GROSSESSE. Capucine Coulon Maternité Jeanne de Flandre CHRU de Lille

URGENCES ABDOMINALES ET GROSSESSE. Capucine Coulon Maternité Jeanne de Flandre CHRU de Lille URGENCES ABDOMINALES ET GROSSESSE Capucine Coulon Maternité Jeanne de Flandre CHRU de Lille Généralités Intervention pendant la grossesse: 0.5% Particularités anatomiques Modifications physiologiques (gêne

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

GEU. I/ INTRODUCTION : Définition : implantation ectopique de l œuf, hors de la cavité utérine

GEU. I/ INTRODUCTION : Définition : implantation ectopique de l œuf, hors de la cavité utérine O.Y N.I GEU I/ INTRODUCTION : Définition : implantation ectopique de l œuf, hors de la cavité utérine II/ EPIDEMIOLOGIE: A/ Fréquence : - Fréquence = 1 3% des grossesses - Taux de récidive après 1 GEU

Plus en détail

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES Dr Perrine CAPMAS! Hôpital Bicêtre - HEGP! CEGORIF 30 Janvier 2015! 1 EPIDÉMIOLOGIE Grossesse ectopique: 1,5% des naissances! Grossesse tubaire: 90%! Grossesse interstitielle:

Plus en détail

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques 1 Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques Dr. JOURNET Dorothée (Lyon) L embolisation utérine a été utilisée pour la première fois, à

Plus en détail

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles Déterminer la nature des lésions => Prise en charge optimale

Plus en détail

Echographie gynécologique

Echographie gynécologique DIU de techniques de monitorage et d ultrasonographie en médecine pré-hospitalière et salle d accueil des urgences vitales Session janvier 2016 Echographie gynécologique Objectifs Comprendre la problématique

Plus en détail

HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1

HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1 HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1 T1 = GEU +++ Retentissement ++ Écho (GIU visible dès 7 SA) Gamma-globulines Signes cliniques À l'écho GEU Cf. Cf. Avortement spontané Disparition signes sympathiques Rouge,

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations)

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS

Plus en détail

Recommandations françaises pour la prise en charge d un. PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG

Recommandations françaises pour la prise en charge d un. PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG Recommandations françaises pour la prise en charge d un CANCER DE L OVAIRE PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG Méthodologie I Différente de la méthodologie des autres recommandations

Plus en détail

LES PATHOLOGIES UTERINES BENIGNES : Quel rôle dans l infertilité? Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

LES PATHOLOGIES UTERINES BENIGNES : Quel rôle dans l infertilité? Pr Claude Hocké CHU Bordeaux LES PATHOLOGIES UTERINES BENIGNES : Quel rôle dans l infertilité? Pr Claude Hocké CHU Bordeaux INTRODUCTION «THE WOMB IS THE FIELD OF GENERATION; AND IF THIS FIELD BE CORRUPTED IT IS VAIN TO EXPECT ANY

Plus en détail

Infections utéro-annexielles

Infections utéro-annexielles Cours de DES 18/05/2007 Epidémiologie : En augmentation depuis 20 ans car augmentation de IST 100 000 cas par an en France Incidence : 10 à 13/1000 femmes de 15 à 39 ans Facteurs de risques Notions générales

Plus en détail

Imagerie de l ovaire normal

Imagerie de l ovaire normal Imagerie de l ovaire normal Quelles modalités Dr Céline ROZEL Dr Lisa MAZZOLINI L ovaire normal Organe pair Situation intrapéritonéale Dans la fossette ovarienne: En avant des Vx iliaques internes et de

Plus en détail

DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée

DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Introduction Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée Douleurs pelviennes Aiguës DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME

Plus en détail

Passe L aspironéo. Sémio chirurgicale (09/05/08) Cancérologie Gynécologie. Pr. J.Horovitz. THIMON Thierry ( )

Passe L aspironéo. Sémio chirurgicale (09/05/08) Cancérologie Gynécologie. Pr. J.Horovitz. THIMON Thierry ( ) Passe L aspironéo. Sémio chirurgicale (09/05/08) Cancérologie Gynécologie Pr. J.Horovitz. THIMON Thierry (0670434257) 1. Sémio générale des cancers. Altération de l état générale : Amaigrissement, anorexie,

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE A. Aschero, G. Gorincour, B. Bourlière-Najean, P. Devred, P. Petit Hôpital Timone-Enfants, Marseille Les objectifs Place des différents examens

Plus en détail

LES TUMEURS MESENCHYMATEUSES DE L UTERUS

LES TUMEURS MESENCHYMATEUSES DE L UTERUS MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE LABORATOIRE D ANATOMIE ET DE CYTOLOGIE PATHOLOGIQUE CHU Dr BENBADIS

Plus en détail

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie Suivi d une grossesse normale Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie 1 Objectifs: S assurer que la grossesse évolue normalement. Rechercher la survenue d elements

Plus en détail

Métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse

Métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse ETIOLOGIES Métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse Céline Brochot-Delhaye + collaboration Eléonore Delarue HRP Placenta praevia RPM (sur placenta praevia) Hémorragie de Benkiser Rupture utérine

Plus en détail

Tumeurs ovariennes présumées bénignes lors de la grossesse

Tumeurs ovariennes présumées bénignes lors de la grossesse Tumeurs ovariennes présumées bénignes lors de la grossesse G. Dubernard, O. Tariel Service de gynécolgie- obstétrique, Hôpital de la Croix- Rousse Hospices civils de Lyon Introduc6on Prévalence: 1,1 et

Plus en détail

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine La grossesse extra-utérine Professeur Gilles Body Centre Olympe de Gouges Service de gynécologie obstétrique A Groupement de Gynécologie Obstétrique, Médecine fœtale et Reproduction humaine. Hôpital Bretonneau

Plus en détail

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique :

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik 07500 GUILHERAND-GRANGES Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : La révolution de la gynécologie médicale des trente dernières

Plus en détail

Hépatomégalie et masse abdominale

Hépatomégalie et masse abdominale Hépatomégalie et masse abdominale Item 318 Devant une hépatomégalie, une masse abdominale, ou la découverte de nodule hépatique, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique PRISE EN CHARGE DES FIBROMES (1999)

Recommandations pour la pratique clinique PRISE EN CHARGE DES FIBROMES (1999) Recommandations pour la pratique clinique PRISE EN CHARGE DES FIBROMES (1999) Élaborées par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français Promoteur : CNGOF (Collège national des gynécologues

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

Tumeur Ovarienne. Service d anatomie et cytologie pathologique. Janvier 2007 Evelyne Helou

Tumeur Ovarienne. Service d anatomie et cytologie pathologique. Janvier 2007 Evelyne Helou Tumeur Ovarienne Service d anatomie et cytologie pathologique Janvier 2007 Evelyne Helou Présentation de cas Histoire Femme de 49 ans G2P2A2 Menopausee depuis 7 ans, sous Cycloprogynova arrete il y a 2

Plus en détail

L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat

L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat Endométriose - Implantation du tissu de l endomètre ( glandes et stroma)

Plus en détail

Dossier 1. Énoncé. Énoncé

Dossier 1. Énoncé. Énoncé Dossier 1 ITEMS : 41, 120, 287, 297, 309 Mme M., 51 ans, sans antécédents, vient en consultation de gynécologie pour son suivi gynécologique. Elle n'a pas consulté de médecin depuis 4 ans et elle n'a pas

Plus en détail

Dr. Farida El Alami. Séminaire:

Dr. Farida El Alami. Séminaire: Dr. Farida El Alami Séminaire: 17-01-2015 Introduction (1) Définition: = saignement provenant de la cavité utérine de la 4è 12è SA 25% des Grossesse saignent au cours du 1 er trimestre Parmi elles, la

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

TROUBLES DU CYCLE MENSTRUEL

TROUBLES DU CYCLE MENSTRUEL TROUBLES DU CYCLE MENSTRUEL 10/02/10 Dr Cazenav Mater-Gynéco I. Les fibromes utérins A. Définition et types de fibromes : l'anatomie B. La biologie C. Clinique D. Thérapeutique II. L'endométriose A. Le

Plus en détail

A.Bleuzen PH Groupement d Imagerie Médicale Tours 21/06/2012

A.Bleuzen PH Groupement d Imagerie Médicale Tours 21/06/2012 A.Bleuzen PH Groupement d Imagerie Médicale Tours 21/06/2012 Introduction : ECHOGRAPHIE = examen de première intention dans la grande majorité des pathologies pelviennes utérines et/ou annexielles : «PIVOT»

Plus en détail

Cours n 3 Sémiologie radiologique du pelvis

Cours n 3 Sémiologie radiologique du pelvis UE7 : Gynécologie-endocrinologie Pr Halewa Lundi 10/10/2016 de 15h30 à 17h30 Ronéotypeur : Clara POON Ronéoficheur : Pauline BROCARD Cours n 3 Sémiologie radiologique du pelvis Le professeur a précisé

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

Pr Jean-Marie ANTOINE

Pr Jean-Marie ANTOINE QUEL CHOIX DE STIMULATION DANS L ENDOMETRIOSE? Pr Jean-Marie ANTOINE Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction Hôpital TENON 4 rue de la Chine - 75020 PARIS jemantoine@aol.com ENDOMETRIOSE

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

I. Definition: Anatomie pathologique. Dr Mekhnache EHS SMK

I. Definition: Anatomie pathologique. Dr Mekhnache EHS SMK I. Definition: La rupture utérine est définie comme une solution de continuité non chirurgicale de l utérus. Dr Mekhnache EHS SMK Elle peut être: spontanée c'est-à-dire survenir en dehors de toute intervention

Plus en détail

9/ Tumeurs gynécologiques

9/ Tumeurs gynécologiques SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux I. Cancer de l'endomètre 9/ Tumeurs gynécologiques Endomètre: muqueuse qui tapisse la cavité utérine Epidémiologie Femmes ménopausées dans 80% des cas Pic de prévalence

Plus en détail

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre + L imagerie en questions : Cancer de l endomètre Corinne Balleyguier, Elise Zareski Sébastien Gouy, Philippe Morice, Catherine Genestie, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Alexandra Leary, Catherine

Plus en détail

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Une grossesse au large... 05 Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Cas de Me X. Patiente de 31 ans, G1P0 Grossesse spontanée suivie au CHBM

Plus en détail

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC Patiente de 54 ans Tumeur ovarienne droite de découverte récente Hospitalisation en USIC pour thrombus intra-cardiaque découvert fortuitement à l ETT préchimiothérapie. Quels sont les principaux items

Plus en détail

ENDOMETRIOSE: Diagnostic et staging

ENDOMETRIOSE: Diagnostic et staging IRM de l ENDOMETRIOSE ENDOMETRIOSE: Diagnostic et staging LS FOURNIER, M BRISA, P BERNIER, G FRIJA Journées Françaises de Radiologie 2004 Service de Radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris,

Plus en détail

ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE

ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE SEIN Terrain : pas de spécificité Installation : perfusion du côté opposé brassard sur le bras opposé ou sur la jambe. Anesthésie générale avec IOT ou ML car peu d

Plus en détail

49 e CONGRES DE L A.M.U.B.

49 e CONGRES DE L A.M.U.B. 49 e CONGRES DE L A.M.U.B. Dr. J-F NYST Gastro-entérologue Clinique E. Cavell C.H.I.R.E.C. Digestive Disease Center Session GESTES TECHNIQUES Modérateurs : Drs A. FIRKET, J-M THOMAS. Vendredi 11 septembre

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du col utérin

Thésaurus du Cancer du col utérin Thésaurus du Cancer du col utérin - 1 - Bilan pré thérapeutique Diagnostic d un micro infiltrant sur pièce de conisation - Ia1, limites saines : pas d autre investigation - Ia1, limites non saines ou emboles

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique 13 ème congrès national de la SAERM Alger le 23 Mai 2015 PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique KHODJA.R DAMENE DEBBIH FARAH LAKHDARA HADJAR 2015 CANCER DE L

Plus en détail

ADENOMYOSE ET ENDOMETRIOSE FELLAH LATIFA CLINIQUES UNIVERSITAIRES ST-LUC (UCL)

ADENOMYOSE ET ENDOMETRIOSE FELLAH LATIFA CLINIQUES UNIVERSITAIRES ST-LUC (UCL) ADENOMYOSE ET ENDOMETRIOSE FELLAH LATIFA CLINIQUES UNIVERSITAIRES ST-LUC (UCL) DEFINITION Tissu endométrial ectopique (muqueuse et stroma) en dehors de la cavité utérine Mêmes variations cycliques que

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYDROSALPINX

PRISE EN CHARGE DE L HYDROSALPINX PRISE EN CHARGE DE F.ARBOUZ Clinque Ahlem F.DJENDER Ain-Taya INTRODUCTION Obstruction complète du pavillons avec disparition des franges et distension liquidienne distale Pathologie fréquente 30 à 40 %

Plus en détail