DREIF Pôle RST. Laboratoire Régional de l Est Parisien LREP. Is Europe in Harmony. The French National Approach Jean-Luc Delorme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DREIF Pôle RST. Laboratoire Régional de l Est Parisien LREP. Is Europe in Harmony. The French National Approach Jean-Luc Delorme"

Transcription

1 Is Europe in Harmony The French National Approach Jean-Luc Delorme

2 The French National Approach Tests Main products NFP NF EN Guidance documents Contracts Conclusion

3 Tests used in France: Principle Type testing :Laboratory validation Conformity of the composition of finished product Bitumen content Grading curve Measurements in place Density thickness Macrotexture Permeability Eveness..

4 Tests for type testing Type testing Gyratory compaction Water sensitivity Rutting resistance Stiffness Fatigue resistance

5 Tests for type testing Type testing Gyratory compaction 0,82 Void content at a given number of gyration Water sensitivity Method B in compression Rutting resistance Large Device 60 C or cycles 10%; 7,5%; 5,0% Stiffness 15 C 10 Hz or 0,02s Complex modulus (2points) Direct Tensile Fatigue resistance Trapezoïdal-2points-10 C-25Hz ε6 Maximum density: method A in water

6 Type testing Gyratory compactor test serves as focal point of the method Void content by gyratory compaction Appropriate level of specification depending on Type and use of mixture Loading range Level 4 Niveau 4 Niveau 3 Level 3 Niveau 2 Level 2 Level 1 Niveau 1 Level 0 Fatigue Stiffness s Rutting resistance PCG, Gyratory Tenue à l eau Water sensitivity Empirical Fundamental Binder content, grading, additives

7 Main products UPPER BASE LOWER BASE

8 Asphalt Concrete- GRAVE BITUME EN Upper sieve size Thickness: 80 mm to 160 mm Aggregate : LA 25, MDE 25, high angularity Paving grade bitumen 35/50 or (50/70) Void content 100 or 120 Gyrations: < 11% Moisture sensitivity: ITSR70 Permanent deformation : 60 C cycles P10

9 AC-GB1 AC-GB2 Asphalt Concrete- GRAVE BITUME Classification AC-GB3 AC-GB4 3,5% 3,8% 4,2% or > 3% >3% (4,6%) Empirical Empirical Empirical Fundamental Fundamental Stiffness 15 C 10 Hz or 0,02s: 9000MPa or 11000MPa1000MPa Fatigue 10 C, 25 Hz : ε6: 90µdef, 100 µdef

10 Asphalt concrete Enrobés à module élevé AC-EME High Modulus Same grading curve as AC-GB Hard grade bitumen Binder content

11 AC-EME according EN AC20 AC14 AC10 Thickness: 70 mm to 140 mm ε6 :130 µdef Stiffness :>14000MPa ε6 :100 µdef Tab Struc 5,5 % 4,5 %

12 Performances AC- GB3 AC- GB2 AC-GB4 AC-EME 1 AC-EME 2 Stiffness MPa > Fatigueε 6 x10 6 Wheel Tracking test 60 C 80 10% at cycles % ,5% Cycles

13 Example of structural design PF3 (> 120MPa) TC8 (94 M PL) mm 260 mm Basement PF3

14 Main products Surface course Binder course Upper BASE Lower Base

15 DREIF Pôle RST L REP Surface and binder courses Thickness 70 mm 40 mm 25 mm

16 DREIF Pôle RST L REP Surface and binder courses Thickness 70 mm 40 mm 25 mm

17 Béton Bitumineux Semi-Grenu AC10-BBSG AC14-BBSG Thickness : 50 to 90 mm Continuous grading Paving grade bitumen 35/50 50/70 Binder content: 5,0% à 5,7% Aggregate : LA 15 (20)MDE 15 (20)PSV 50 Filler content (0,063 mm): about 6,5%

18 Béton Bitumineux Semi-Grenu AC10-BBSG AC14 BBSG AC14-BBSG Thickness : 50 to 90 mm Structure improvement COMPROMISE Surface characteristics

19 Béton Bitumineux Semi-Grenu AC10-BBSG AC14-BBSG Thickness : 50 to 90 mm Gyratory: 5% to 10% (60 or 80 gyrations) Water-sensitivity: ITSR 70 Class 0 :No requirement Wheel tracking test large device 60 C Cycles Class 1 : < 10% Class 2 : < 7,5% Class 3 : < 5,0%

20 Thickness : 50 to 90 mm Continuous grading Binder content: 5,0% à 5,7% Aggregate : LA 15 (20)MDE 15 (20)PSV 50 Filler content (0,063 mm): about 6,5% Rutting resistance: P10, P7,5, P5 60 C cycles Stiffness: : 9000MPa or 11000MPa Fatigue: ε6 >100 µdef Béton bitumineux à Module Elevé AC10-BBME AC14-BBME

21 DREIF Pôle RST L REP Surface and binder courses Thickness 70 mm 40 mm 25 mm

22 Bétons Bitumineux Minces : Gyratory compaction : 40 gyrations 6% to 11% EN Thickness : 40 mm AC10-BBM AC14-BBM Classification by the rutting resistance Gap-graded

23 PA6 PA10 Binder : Porous Asphalt : EN Thickness : 40 mm Paving grade or Polymer Modified Binder 13 % of fine aggregate Void content : 20 to25% Gyratory : 40 Gyrations Water sensitivity : ITSR80

24 DREIF Pôle RST L REP Surface and binder courses Thickness 70 mm 40 mm 25 mm

25 Bétons bitumineux très minces BBTM in English BBTM Thickness: : 25 mm BBTM6 or BBTM10 : EN Paving grade bitumen or Polymer modified Bitumen Gyratory compaction : 25 gyrations Water sensitivity ITSR80 BBTM type A 10 to 17 % Voids Fine aggregate 30 to 35 % BBTM type B 18 to 25 % Voids Fine aggregate 20 to 25 %

26 UTLAC

27 Typical grading curve Thickness 70 mm 40 mm 25 mm AC-BBSG AC-BBME Passing % BBTM UTLAC 30 Porous Sieve size in mm ,

28 Transition: NFP NF EN AC-BBSG AC-GB NF EN AC-EME AC-BBME AC-BBM NF EN BBTM NF EN BBDr NF EN RA BBSG 0/10 class2 AC10-BBSG class2 NF P BBSG NF P GB NF P EME NF P BBME NF P BBM NF P BBTM NF P BBDr XP P Rec.Asph.

29 NFP NF EN Foreword of NF EN Guidance for the use of standards (01/08) Training and presentations (10/07 12/08) Revision of the General standard about «Constituents, type testing, mixing, laying» published 01/08 == NF P

30 Foreword

31 Contracts Models for current jobsites distributed Change the references Need a description of the characteristics of the product instead of a reference to a standard It takes a long time to reach each local organization

32 Changes? Binder content out in Maximum density (method A in water) Reference of tests methods Reference of products Prefix for designation of previous products Clear distinction Empirical / Fundamental More detailed description of the products in the contract

33 Conclusion Implementation without major difficulty Tests and approach similar Editorial adaptation

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud S.Ollier/C.Mauduit Cotita Centre Est 3 juin 2010 Rappel normatif Les normes Depuis 1990, 53 normes européennes Toutes publiées en tant que normes françaises

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

Enrobés à performances élevés (HPAC) pour régions froides: GB5

Enrobés à performances élevés (HPAC) pour régions froides: GB5 Enrobés à performances élevés (HPAC) pour régions froides: GB5 François Olard EIFFAGE Infrastructures, Directeur recherche et innovation Montreal, 30 septembre, 2016 Plan Généralités sur les EME2 Principe

Plus en détail

Enrobés à performances élevés (HPAC) pour régions froides: GB5

Enrobés à performances élevés (HPAC) pour régions froides: GB5 Enrobés à performances élevés (HPAC) pour régions froides: GB5 François Olard EIFFAGE Infrastructures, Directeur recherche et innovation Montreal, 30 septembre, 2016 Plan Généralités sur les EME2 Principe

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME 1 ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME L EXPÉRIENCE FRANÇAIS / FRENCH EXPERIENCES 01 Plan de la Présentation 2. Historique des EME en France;. Terminologie;. Caractéristiques Techniques;. Études de Formulations;.

Plus en détail

Dr. Francois OLARD, Directeur R&I EIFFAGE Infrastructures

Dr. Francois OLARD, Directeur R&I EIFFAGE Infrastructures Dr. Francois OLARD, Directeur R&I EIFFAGE Infrastructures REVÊTEMENT BITUMINEUX HORS-NORME POUR LE VIADUC DE MILLAU 26/11/2015 Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) 1 DESCRIPTION DU VIADUC DE

Plus en détail

Évolution normative des Mélanges Bitumineux

Évolution normative des Mélanges Bitumineux Évolution normative des Mélanges Bitumineux Présentation des normes Journée technique enrobés bitumineux : évolution normative et contractuelle 17/06/08 Vincent Coin LRPC Strasbourg Thomas Caillot - SETRA

Plus en détail

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré Pierre Hornych Emmanuel Chailleux IFSTTAR Pierre Hornych Use of APT for design method evaluation and calibration

Plus en détail

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Yves Brosseaud - LCPC Nantes Stage PFE : module 1 - les 12 et 13 mars 2003 Fonction des couches de roulement

Plus en détail

Les couches de roulement

Les couches de roulement Le retraitement à froid des chaussées souples Les couches de roulement Cette présentation ne peut être utilisée, modifiée ou copiée sans l accord de son auteur. Yves BROSSEAUD - LCPC Nantes Retraitement

Plus en détail

EN : Enrobés bitumineux. EN : Epreuve de formulation. EN : Maîtrise de la production. EN : Appareillage commun

EN : Enrobés bitumineux. EN : Epreuve de formulation. EN : Maîtrise de la production. EN : Appareillage commun Marquage CE EN 13108-1: Enrobés bitumineux EN 13108-20: Epreuve de formulation EN 13108-21 : Maîtrise de la production EN 12697-38 : Appareillage commun Patrick GENTILINI LRPC Aix-en-Provence Partie 4

Plus en détail

ENROBES BITUMINEUX A CHAUD MISE EN APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN

ENROBES BITUMINEUX A CHAUD MISE EN APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN N 17 Décembre 2008 Cftr - info ENROBES BITUMINEUX A CHAUD MISE EN APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN La présente note d'information a pour objet de rappeler le contenu des normes "NF EN" relatives

Plus en détail

Utilisation et impact des géogrilles dans le renforcement des chaussées

Utilisation et impact des géogrilles dans le renforcement des chaussées Utilisation et impact des géogrilles dans le renforcement des chaussées Pierre Hornych Mai Lan Nguyen Maissa Gharbi IFSTTAR - LAMES 1/xx UTILISATION ET IMPACT DES GÉOGRILLES DANS LE RENFORCEMENT DES CHAUSSÉES

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE Intérêts des variantes Maître d ouvrage : offre plus intéressante Coût Matériaux économiques

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Recueil sur CD-ROM Référence : 3139833CD ISBN : 2-12-139833-3 Année d édition : 2006 Analyse : Une révision importante des normes «Enrobés» en 2000 a permis d actualiser des références,

Plus en détail

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place Montréal 2006 1 EME Dimensionnement - Protéger

Plus en détail

Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud. F.VERHEE Eurovia Management - France

Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud. F.VERHEE Eurovia Management - France Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars 2005 Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud F.VERHEE Eurovia Management - France Normalisation Européenne - Mélanges bitumineux à chaud

Plus en détail

La solution pour vos enrobés haut module (EME, BBME, BBSG Anti-orniérants) M. Sc. Eng Edith Tartari Selenice Bitumi

La solution pour vos enrobés haut module (EME, BBME, BBSG Anti-orniérants) M. Sc. Eng Edith Tartari Selenice Bitumi La solution pour vos enrobés haut module (EME, BBME, BBSG Anti-orniérants) M. Sc. Eng Edith Tartari Selenice Bitumi Sommaire 1. Spécifications techniques de Selenizza SLN 2. Caractérisation des différents

Plus en détail

CHAUSSEES -GENERALITES. COTITA Club des labos départementaux RA Jeudi 4 octobre 2012

CHAUSSEES -GENERALITES. COTITA Club des labos départementaux RA Jeudi 4 octobre 2012 CHAUSSEES -GENERALITES STRUCTURES DE CHAUSSEES Terminologie et Définition.:Norme NFP 98-080-1 CHAUSSEE Couche de Roulement Couche de Liaison Couche de Base Couche de Fondation Couche de Forme Partie Supérieure

Plus en détail

Structures des chaussées souples

Structures des chaussées souples Structures des chaussées souples Cas types de dimensionnement méthode française Laurent Porot Bitume Québec Formation technique 23, 24 et 25 novembre 2010 Hypothèses Structure conventionnelle Structure

Plus en détail

Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux

Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux Adhérence des revêtements en service Adhérence et matériaux Exposé préparé par : Yves Brosseaud (Ingénieur ENSAIS D.R.) Section Auscultation et Gestion des Routes Division Entretien Sécurité Acoustique

Plus en détail

Haïti - Examen de Neuvième Année Fondamentale

Haïti - Examen de Neuvième Année Fondamentale Haïti - Examen de Neuvième Année Fondamentale Ministère de l'education Nationale et de la Formation Professionnelle - Government Rapport généré le: 27 mars 2015 Vous pouvez consulter notre catalogue de

Plus en détail

LES ENROBES D ASSISESD

LES ENROBES D ASSISESD LES ENROBES D ASSISESD Graves Bitumes (GB) Enrobés à Module Élevé (EME) Les Enrobés Bitumineux : Formulation, Fabrication, Mise en Place - Montréal 2006 1 TERMINOLOGIE Bétons bitumineux Couche Base Base

Plus en détail

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Laurent De Marco CETE IF Clôture de l opération AGREGA Ifsttar (centre de Nantes) - Mardi 10 décembre 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Entretien des chaussées

Entretien des chaussées 2000 2 S O M M A I R E I. courant................................... 5 Pages I.1. Objectifs visés par l'entretien courant.................. 6 I.2. Diagnostic des défauts de la couche de roulement......

Plus en détail

CARACTÉRISATION DES PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES, HYGROTHERMIQUES ET ACOUSTIQUES DE MATÉRIAUX À BASE DE TYPHA AUSTRALIS ET D ARGILE

CARACTÉRISATION DES PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES, HYGROTHERMIQUES ET ACOUSTIQUES DE MATÉRIAUX À BASE DE TYPHA AUSTRALIS ET D ARGILE Atelier de concertation TyCCAO 23 Juin 2017 Clermont-Ferrand, France CARACTÉRISATION DES PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES, HYGROTHERMIQUES ET ACOUSTIQUES DE MATÉRIAUX À BASE DE TYPHA AUSTRALIS ET D ARGILE e-mail:

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Revision index Date of implementation C 15/03/2017 Technical Specification B ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincaré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

Historique et mise à jour de la méthode LC

Historique et mise à jour de la méthode LC Direction du Laboratoire des chaussées Historique et mise à jour sur les enrobés du MTQ Louise Boutin, ing. Laboratoire des chaussée Service des matériaux d infrastructure Survol de la présentation Historique

Plus en détail

Activity limitation: definition

Activity limitation: definition 05/02/2015 1 Activity limitation: definition Difficulty or inability to perform activities people usually do Correlation with functional limitations Disease or risk factors Functional limitations Activity

Plus en détail

Issu du projet SUDOE soutenu par INTEREG III

Issu du projet SUDOE soutenu par INTEREG III Connaître Comparer Développer Promouvoir les Techniques Routières Adaptées au Changement Climatique en Espagne Portugal - France Issu du projet SUDOE soutenu par INTEREG III Les partenaires français A

Plus en détail

Entretien des chaussées

Entretien des chaussées 2000 S O M M A I R E I. courant................................... 5 Pages I.1. Objectifs visés par l'entretien courant.................. 6 I.2. Diagnostic des défauts de la couche de roulement...... 6-7

Plus en détail

BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES

BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES Les liants STYRELF sont des bitumes modifiés par des polymères élastomériques selon un procédé de réticulation qui leur confère des propriétés

Plus en détail

Analyse des performances mesurées sur enrobés à module élevé (EME) et graves-bitumes (GB). Proposition d un principe de compensation DIMENSIONNEMENT

Analyse des performances mesurées sur enrobés à module élevé (EME) et graves-bitumes (GB). Proposition d un principe de compensation DIMENSIONNEMENT RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT DIMENSIONNEMENT Analyse des performances mesurées sur enrobés à module élevé (EME) et graves-bitumes (GB). Proposition d un principe de compensation Dimensionnement Caractéristiques

Plus en détail

Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l Ouest Algérien

Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l Ouest Algérien Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l Ouest Algérien Karam Feth Allah Bendimerad, Abdeldjalil Zadjaoui To cite this version: Karam Feth Allah Bendimerad, Abdeldjalil

Plus en détail

Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l Ouest Algérien

Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l Ouest Algérien Contrôle des travaux de revêtement en béton bitumineux à module élevé : cas de l Ouest Algérien Karam Feth Allah Bendimerad, Abdeldjalil Zadjaoui To cite this version: Karam Feth Allah Bendimerad, Abdeldjalil

Plus en détail

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing.

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS 2005 Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les

Plus en détail

PERFORMANCES MECANIQUES ET DIMENSIONNEMENT. Bernard ECKMANN

PERFORMANCES MECANIQUES ET DIMENSIONNEMENT. Bernard ECKMANN Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement PERFORMANCES MECANIQUES ET Bernard ECKMANN Colloque de formation DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 MATERIAU & SOMMAIRE Performances

Plus en détail

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBÉ ANTI-KÉROSÈNE COLNAK Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures Nouvelle génération d enrobés bitumeux de couche de roulement anti-kérosène, COLNAK

Plus en détail

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement RETRAITEMENT EN CENTRALE Bernard ECKMANN Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 RETRAITEMENT

Plus en détail

Conception des giratoires

Conception des giratoires Club Entretien du 11/10/14 Auteur : Nicolas Grignard Sommaire Contexte Dimensionnement Mise en œuvre 2 Contexte Références : Guide Technique du CERTU : «Conception structurelle d un giratoire en milieu

Plus en détail

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Melbouci B.* Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou,Labo. Géomatériaux Environnement et Aménagement, Algérie. Sadoun S. Université

Plus en détail

Amplificateur de distribution numérique Digital splitter amplifier

Amplificateur de distribution numérique Digital splitter amplifier AUDIO VIDEO PROFESSIONNEL WWW.RAMIAUDIO.COM Amplificateur de distribution numérique Digital splitter amplifier Manuel Utilisateur User s Manual SOMMAIRE Description... Utilisation... Synoptique... Face

Plus en détail

PROCEDURE D3.3 : CERTIFICATION NF ACIERS POUR BETON ARME : CRITERES D ACCEPTATION CERTIFICATION NF ACIERS POUR BETON ARME : ACCEPTANCE CRITERIA

PROCEDURE D3.3 : CERTIFICATION NF ACIERS POUR BETON ARME : CRITERES D ACCEPTATION CERTIFICATION NF ACIERS POUR BETON ARME : ACCEPTANCE CRITERIA PROCEDURE D3.3 Rév. 7 Mars 2013 Page 1/14 ASSOCIATION 28, rue de Liège - 75008 PARIS Tél. : 01 44 90 88 80 E-mail : info@afcab.org Web : www.afcab.org PROCEDURE D3.3 : CERTIFICATION NF ACIERS POUR BETON

Plus en détail

LES ENROBÉS BITUMINEUX MODIFIÉS AU SOUFRE

LES ENROBÉS BITUMINEUX MODIFIÉS AU SOUFRE LES ENROBÉS BITUMINEUX MODIFIÉS AU SOUFRE Convention Annuelle de Bitume Québec 2012 Par Tjah Sutandar & Gaétan Poirier 23 mars 2012 Tous droits réservés - Shell Oil Sulphur Company Solutions Avertissement

Plus en détail

Biometrics of Juveniles

Biometrics of Juveniles Biometrics of Juveniles Sagem Sécurité 28.02.08 0 Juvenile Fingerprint Processing Juvenile fingerprints raise 2 main problems: size of the finger Juveniles 1 Juvenile Fingerprint Processing Juvenile fingerprints

Plus en détail

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Bitume Québec Formation technique 2014 Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Mathieu Meunier, ing. Ph.D. Directeur Adjoint aux Travaux Publics Municipalité de Saint-Hippolyte Plan de la présentation

Plus en détail

CETE. Méditerranée. Formation des Laboratoires départementaux Matériaux de chaussées. Essais de laboratoire Contrôles de chantier

CETE. Méditerranée. Formation des Laboratoires départementaux Matériaux de chaussées. Essais de laboratoire Contrôles de chantier Formation des Laboratoires départementaux Matériaux de chaussées Essais de laboratoire Contrôles de chantier 0 Rappels normatifs et réglementaires Les textes techniques réglementaires Les fascicules du

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE n-luc FORT sponsable du Service Entretien et Exploitation la Routes 27 novembre 2014 Remerciements à Sylvain

Plus en détail

Daniel Perraton & Hassan Baaj. Perraton, Baaj

Daniel Perraton & Hassan Baaj. Perraton, Baaj Comment se répercutent les résultats des essais de laboratoire liés à la performance en fatigue de l enrobé et à son module complexe au terme de la structure de la chaussée souple Daniel Perraton & Hassan

Plus en détail

Analyse d une structure de chaussée autoroutière par auscultation in situ et essais en laboratoire

Analyse d une structure de chaussée autoroutière par auscultation in situ et essais en laboratoire Analyse d une structure de chaussée autoroutière par auscultation in situ et essais en laboratoire Gaborit Philippe 1, 2, Di Benedetto Hervé 2, Sauzéat Cédric 2, Pouget Simon 3, Olard François 3, Quivet

Plus en détail

DASSAULT : Manufacturer s experience on LPV- 200

DASSAULT : Manufacturer s experience on LPV- 200 Ce document est la propriété intellectuelle de Dassault Aviation. Il ne peut être utilisé, reproduit, modifié ou communiqué sans son autorisation. Dassault Aviation Proprietary Data. DASSAULT : Manufacturer

Plus en détail

L utilisation des enrobés tièdes par le Conseil Général du Var

L utilisation des enrobés tièdes par le Conseil Général du Var L utilisation des enrobés tièdes par le Conseil Général du Var Gérald LACROIX Direction des Routes CG83 Service Entretien Exploitation Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

ROLLING STOCK CABLES

ROLLING STOCK CABLES CARACTERISTIQUES DU CABLE CABLE CHARACTERISTICS -40 C Bon Résistant à Bon / Good Tenue au feu Zero halogène Sans plomb Good huile EN 61034 Fire behaviour Zero halogen Without lead Oil EN 60332-1 EN 50267-2

Plus en détail

Dossier P Document DE/5 - Page 1/7 File P Document DE/5 - Page 1/7

Dossier P Document DE/5 - Page 1/7 File P Document DE/5 - Page 1/7 Dossier P126033 - Document DE/5 - Page 1/7 File P126033 - Document DE/5 - Page 1/7 CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A LA NF EN 13501-1+A1 : 2013 Et l arrêté du 21 novembre 2002 modifié relatif

Plus en détail

Bitume-Quebec novembre Evotherm DAT

Bitume-Quebec novembre Evotherm DAT Bitume-Quebec 24-26 novembre 2009 Evotherm DAT Gamme des produits Température de es enrobés ( C) 250 Asphaltes.. 160 Asphalte à basses températures 140 Enrobés chaud 120 Enrobés tièdes 100 80 Enrobés semi-tièdes

Plus en détail

Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP

Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP Etat de la situation actuelle Mise en application des normes d'essai européennes sur les enrobés dans le Réseau des Laboratoires des Ponts et Chaussées Les normes européennes

Plus en détail

Level 1 French, 2015

Level 1 French, 2015 90881 908810 1SUPERVISOR S Level 1 French, 2015 90881 Demonstrate understanding of a variety of French texts on areas of most immediate relevance 9.30 a.m. Wednesday 18 November 2015 Credits: Five Achievement

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN A1 : 2013 Dossier / File P119802 - Document DE/1 - Page 1/6 Ce document constitue une extension du rapport de classement L100066 DE/6 This document is an extension of the classification report L100066 DE/6 CLASSEMENT

Plus en détail

Précisions sur la mise en oeuvre du protocole Haze

Précisions sur la mise en oeuvre du protocole Haze Précisions sur la mise en oeuvre du protocole Haze Version du 29 Septembre 2015 1) Tableau récapitulatif des décisions par écoles en fonction du taux PSI Taux du PSI* 0 99 100 149 150 199 200 299 300 et

Plus en détail

Comportement mécanique à la fatigue d enrobés bitumineux renforcés de fibres végétales

Comportement mécanique à la fatigue d enrobés bitumineux renforcés de fibres végétales Comportement mécanique à la fatigue d enrobés bitumineux renforcés de fibres végétales Horacio DELGADO Université de Lyon, F-693, Ecole Nationale des Travaux Publics de l Etat, CNRS, URA 1652, Département

Plus en détail

LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt

LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt Contexte - L étude des matériaux de chaussées au LCMB de l ÉTS Structure de chaussée La structure de chaussée est constituée

Plus en détail

ROLLING STOCK CABLES

ROLLING STOCK CABLES CARACTERISTIQUES DU CABLE CABLE CHARACTERISTICS - 40 C Bon Résistant à Bon / Good Tenue au feu Zero halogène Sans plomb Good huile et fuel EN 61034 Fire behaviour Zero halogen Without lead Oil and fuel

Plus en détail

Dossier P Document DE/4 - Page 1/8 File P Document DE/4 - Page 1/8

Dossier P Document DE/4 - Page 1/8 File P Document DE/4 - Page 1/8 Dossier P120213 - Document DE/4 - Page 1/8 File P120213 - Document DE/4 - Page 1/8 CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A LA NF EN 13501-1+A1 : 2013 Et l arrêté du 21 novembre 2002 modifié relatif

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances Qu est-ce que le bruit? Un son inopportun 28 avril 2016 Frédéric GILENI 2 Première

Plus en détail

Fluage des bétons bitumineux : Influence de la classe du bitume et des polymères

Fluage des bétons bitumineux : Influence de la classe du bitume et des polymères Fluage des bétons bitumineux : Influence de la classe du bitume et des polymères Smail Haddadi*,** Nadir Laradi* E. Ghorbel** *FGC/USTHB. BP 32 El Alia 16111, Bab Ezzouar. Algérie. smail_haddadi@yahoo.fr

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Référence : 3139843CD ISBN : 978-2-12-139843-3 Année d édition : 2013 Analyse La nouvelle édition du recueil Enrobés hydrocarbonés actualise de nombreuses références, notamment celles

Plus en détail

Joëlle PETIT FEDIEX Section chaux

Joëlle PETIT FEDIEX Section chaux 1 La chaux hydratée, Un additif pour des revêtements bitumineux durables Joëlle PETIT FEDIEX Section chaux RESUME L ajout de chaux hydratée permet de diminuer les dégâts provoqués par l humidité la chaux

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE NOTE D INFORMATION CHAUSSEES DEPENDANCES 96 Auteur : Observatoire des Techniques de Chaussées Editeur : LES ENROBES A MODULE ELEVE Avril 1997 La présente note, écrite dans le cadre de l'observatoire des

Plus en détail

Les enrobés tièdes Jacky CAHOUR Luc MOUSSU SPRIR

Les enrobés tièdes Jacky CAHOUR Luc MOUSSU SPRIR Les enrobés tièdes Jacky CAHOUR Luc MOUSSU SPRIR 07/12/12 à Orléans La route durable Pourquoi abaisser la température des enrobés? Réduire l énergie nécessaire à leur fabrication Diminuer les émissions

Plus en détail

DÉCLARATION DES PERFORMANCES. No 0005 FR

DÉCLARATION DES PERFORMANCES. No 0005 FR DÉCLARATION DES PERFORMANCES No 0005 FR 1. Code d ide tificatio u i ue du p oduit t pe: Cheville à frapper fischer EA II 2. Usage(s) prévu(s): Produit Cheville métallique pour utilisation dans le béton

Plus en détail

INTERNATIONAL ELECTROTECHNICAL COMMISSION COMMISSION ÉLECTROTECHNIQUE INTERNATIONALE

INTERNATIONAL ELECTROTECHNICAL COMMISSION COMMISSION ÉLECTROTECHNIQUE INTERNATIONALE 61557-9:2014/COR2:2017 1 2017 INTERNATIONAL ELECTROTECHNICAL COMMISSION COMMISSION ÉLECTROTECHNIQUE INTERNATIONALE 61557-9 Edition 3.0 2014-12 61557-9 Édition 3.0 2014-12 ELECTRICAL SAFETY IN LOW VOLTAGE

Plus en détail

Official Gazette of the Republic of France of 15 December JORF n 0291 du 15 décembre Text no. 27. texte n 27

Official Gazette of the Republic of France of 15 December JORF n 0291 du 15 décembre Text no. 27. texte n 27 Original text in French JORF n 0291 du 15 décembre 2016 texte n 27 Décret n 2016-1716 du 13 décembre 2016 relatif au résumé des caractéristiques du dispositif médical Publics concernés : fabricants de

Plus en détail

Level 2 French, 2015

Level 2 French, 2015 91121 911210 2SUPERVISOR S Level 2 French, 2015 91121 Demonstrate understanding of a variety of written and / or visual French text(s) on familiar matters 2.00 p.m. Thursday 19 November 2015 Credits: Five

Plus en détail

Dépasser les «effets de stimuli» dans les tâches de pensée divergente: indicateurs intra-individuels du «flux divergent» Baptiste Barbot

Dépasser les «effets de stimuli» dans les tâches de pensée divergente: indicateurs intra-individuels du «flux divergent» Baptiste Barbot Dépasser les «effets de stimuli» dans les tâches de pensée divergente: indicateurs intra-individuels du «flux divergent» Baptiste Barbot Plan Créativié : approche multivariée Mesures classiques de la pensée

Plus en détail

ESSAI DE RESISTANCE STATIQUE DE GARDE-CORPS SELON LA NORME NF EN ISO décembre 2007

ESSAI DE RESISTANCE STATIQUE DE GARDE-CORPS SELON LA NORME NF EN ISO décembre 2007 Contact : Gilles LAJEUNESSE Téléphone : 01.49.21.66.42 Fax : 01.49.21.66.66 Mail : gilles.lajeunesse@apave.com ESSAI DE RESISTANCE STATIQUE DE GARDE-CORPS SELON LA NORME NF EN ISO 14122-3 décembre 2007

Plus en détail

La structure d une chaussée

La structure d une chaussée La structure d une chaussée Définitions et objectifs Mathieu Meunier Solmatech Inc. Présentation technique 2013 École de technologie supérieur Novembre 2013 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité

Plus en détail

Les enrobés tièdes et semi-tièdes

Les enrobés tièdes et semi-tièdes Les enrobés tièdes et semi-tièdes Y. BROSSEAUD & V. GAUDEFROY Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Page 1 Attentes sur les enrobés Performances mécaniques élevées juste après la mise en œuvre En

Plus en détail

ANNEXE 4 : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES. 0,10 m 0,10 m

ANNEXE 4 : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES. 0,10 m 0,10 m : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES 0,10 m 0,10 m Couche de roulement Béton bitumineux semi grenu entre 4 et 8 % de vide Couche de chaussée Base et fondation Grave bitume < 9 ou 11 % de vide ou matériaux granulaires

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN : 2007

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN : 2007 Dossier / File M091439 - Document DE/8 - Page 1/7 Ce document constitue une extension du rapport de classement L040566 DE/5 This document is an extension of the classification report L040566 DE/5 CLASSEMENT

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A LA NF EN A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A LA NF EN A1 : 2013 Dossier P143330 - Document DE/5 - Page 1/7 File P143330 - Document DE/5 - Page 1/7 CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A LA NF EN 13501-1+A1 : 2013 CLASSIFICATION OF REACTION TO FIRE IN ACCORDANCE

Plus en détail

French tenses Happy Families Teaching notes

French tenses Happy Families Teaching notes Teaching notes This is a revision card game based on Happy Families. You will need to copy and cut up one set of playing cards for each group of four to six students. The aim of the game is for students

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN A1 : 2013 Dossier / File P135926 - Document DE/7 - Page 1/7 CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013 CLASSIFICATION OF REACTION TO FIRE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1 + A1 : 2013 Commanditaire

Plus en détail

SHELL CARIPHALTE BOOK CHAQUE ROUTE A UNE HISTOIRE

SHELL CARIPHALTE BOOK CHAQUE ROUTE A UNE HISTOIRE Shell Bitumes SHELL CARIPHALTE BOOK LA GAMME DE BITUMES HAUTES PERFORMANCES, NOUVELLE GÉNÉRATION «Shell Bitumes, un leader depuis plus de 85 ans Expert des bitumes depuis 1920, Shell Bitumes est la plus

Plus en détail

Améliorer l empreinte environnementale et la durabilité d une chaussée grâce à l utilisation de chaux hydratée dans les enrobés bitumineux à chaud

Améliorer l empreinte environnementale et la durabilité d une chaussée grâce à l utilisation de chaux hydratée dans les enrobés bitumineux à chaud Améliorer l empreinte environnementale et la durabilité d une chaussée grâce à l utilisation de chaux hydratée dans les enrobés bitumineux à chaud A. SHTIZA*; C. Denayer; D. Lesueur, H-J Ritter, T. Schlegel

Plus en détail

CONTROL OF THE WORKING TIME OF A LASER IGNITED DETONATOR. H.Moulard, A.Ritter, J.Mory (ISL) Work done under DGA contract

CONTROL OF THE WORKING TIME OF A LASER IGNITED DETONATOR. H.Moulard, A.Ritter, J.Mory (ISL) Work done under DGA contract CONTROL OF THE WORKING TIME OF A LASER IGNITED DETONATOR. H.Moulard, A.Ritter, J.Mory (ISL) Work done under DGA contract Opto-pyrotechnics Workshop IAS - TOULOUSE 17 November 2008 1 Optopyro Initiation

Plus en détail

Testeur de capacité de batteries

Testeur de capacité de batteries MANUEL BK PRECISION D UTILISATION MODELES 601 & 602 Testeur de capacité de batteries MBK60*1F/00 2 Manuel d utilisation BK 601 & 602 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE 4 1) INTRODUCTION 4 2) APPLICATIONS

Plus en détail

CEI:2001+A1:2004 SOMMAIRE AVANT-PROPOS...8 INTRODUCTION...16

CEI:2001+A1:2004 SOMMAIRE AVANT-PROPOS...8 INTRODUCTION...16 2 60335-1 CEI:2001+A1:2004 SOMMAIRE AVANT-PROPOS...8 INTRODUCTION...16 1 Domaine d'application...18 2 Références normatives...18 3 Définitions...26 4 Prescriptions générales...42 5 Conditions générales

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 2 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

LES PLÉNIÈRES 2009 DU LCPC Sciences et techniques du Génie Civil JOURNÉES ACOUSTIQUE. BATZ-SUR-MER 10 et 11 JUIN 2009

LES PLÉNIÈRES 2009 DU LCPC Sciences et techniques du Génie Civil JOURNÉES ACOUSTIQUE. BATZ-SUR-MER 10 et 11 JUIN 2009 BATZ-SUR-MER 10 et 11 JUIN 2009 Bruit de roulement. Modélisation du contact pneumatique-chaussée Julien CESBRON, LCPC Nantes Julien CESBRON Page 2/18 Sommaire 1. Contexte de la recherche 2. Modélisation

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. SEC(2013) 425 /2 Bruxelles, le 22 juillet 2013

COMMISSION EUROPÉENNE. SEC(2013) 425 /2 Bruxelles, le 22 juillet 2013 COMMISSION EUROPÉENNE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL SEC(2013) 425 /2 Bruxelles, le 22 juillet 2013 OJ 2056 - point 1 LISTE DES POINTS PRÉVUS POUR FIGURER A L'ORDRE DU JOUR DES PROCHAINES RÉUNIONS DE LA COMMISSION

Plus en détail

Pierre Langlois, ing. M. Ing.

Pierre Langlois, ing. M. Ing. Les enrobés pour chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies écourtées malgré une mise en œuvre impeccable: Dégradations

Plus en détail

Happy Families: cultural game Teaching notes

Happy Families: cultural game Teaching notes Teaching notes This is a revision card game based on Happy Families. You will need to copy and cut up one set of the playing cards for each group of three to four students. The aim of the game is for students

Plus en détail

Double convertiseur de fréquence Double frequency converter

Double convertiseur de fréquence Double frequency converter AUDIO VIDEO PROFESSIONNEL WWW.RAMIAUDIO.COM Double convertiseur de fréquence Double frequency converter Manuel Utilisateur User s Manual 2 SOMMAIRE Description... Utilisation... Synoptique... Face avant...

Plus en détail

Applications des modules à effet Peltier. d électricité. Pr. Lingai LUO LOCIE - Polytech Savoie

Applications des modules à effet Peltier. d électricité. Pr. Lingai LUO LOCIE - Polytech Savoie Applications des modules à effet Peltier en réfrigr frigération ration et en génération g d électricité Pr. Lingai LUO LOCIE - Polytech Savoie 1 p n p n jonctions p-n jonctions n-p e - + - Pompe à chaleur

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES DE CHAUSSEES Selon méthode rationnelle Lcpc-Sétra

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES DE CHAUSSEES Selon méthode rationnelle Lcpc-Sétra DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES DE CHAUSSEES Selon méthode rationnelle Lcpc-Sétra Validé par : KOPP L Date de réalisation : 13/06/16 Date de validation : 13/06/16 Visa : Visa : Introduction : Le dimensionnement

Plus en détail

Les solutions automatiques de protection. Radio France by Pierre Breillout and Luciano Nigro

Les solutions automatiques de protection. Radio France by Pierre Breillout and Luciano Nigro Les solutions automatiques de protection incendie par brouillard d eau Radio France by Pierre Breillout and Luciano Nigro Les choix de Maison de Radio France Ce document et ceux qui s y rattachent sont

Plus en détail

[Supplementary online-only material for Kuspinar A, Bouchard V, Moriello C, Mayo NE: Development of a bilingual MS-specific

[Supplementary online-only material for Kuspinar A, Bouchard V, Moriello C, Mayo NE: Development of a bilingual MS-specific [Supplementary online-only material for Kuspinar A, Bouchard V, Moriello C, Mayo NE: Development of a bilingual MS-specific health classification system: the Preference-Based Multiple Sclerosis Index.

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN A1 : 2013 CLASSIFICATION OF REACTION TO FIRE IN ACCORDANCE WITH EN A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN A1 : 2013 CLASSIFICATION OF REACTION TO FIRE IN ACCORDANCE WITH EN A1 : 2013 Dossier / File P160065 Document DE/3 Page 1/7 CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 135011 + A1 : 2013 CLASSIFICATION OF REACTION TO FIRE IN ACCORDANCE WITH EN 135011+ A1 : 2013 Commanditaire

Plus en détail

Comportement en cisaillement des couches d accrochage : comparaison entre essais monotones de cisaillement et de torsion

Comportement en cisaillement des couches d accrochage : comparaison entre essais monotones de cisaillement et de torsion Comportement en cisaillement des couches d accrochage : comparaison entre essais monotones de cisaillement et de torsion Malick Diakhaté *,** Annabelle Phelipot-Mardelé * Anne Millien * Christophe Petit

Plus en détail