Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015"

Transcription

1 1 Modèle économique de TIGNES

2 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés étrangers 5. Les performances commerciales des hébergements 6. Les lits diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers 7. Eléments de positionnement tarifaire & Tendances de réservations 8. Forces, Faiblesses et enjeux

3 3 1. Les spécificités de la capacité d accueil

4 4 1. Les spécificités de la capacité d accueil touristique Les spécificités de la capacité d accueil Une station de grande taille un volume de lits touristiques proche des Ménuires ou des 2 Alpes Une force de la part des lits professionnels, supérieur aux réseaux Altitude comparable en volume à Val Thorens ou l Alpe d Huez TIGNES VILLAGE ALTITUDE DIFFUS 47% PRO 53% DIFFUS 71% PRO 29% DIFFUS 58% PRO 42% PROFESSIONNELS lits DIFFUS* lits TOTAL STATION* lits Une station de grande taille, avec plus de la moitié de lits professionnels, soit une vraie force commerciale Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

5 1. Les spécificités de la capacité d accueil touristique L évolution de la capacité d accueil station Le volume des lits professionnels progresse et est passé de 51% à 53% de la capacité d accueil En 2012 Fermeture du Centre de Vacances le Rocher et Création de la Résidence de Tourisme le JHANA En 2014 Les agences immobilières gagnent des lots / Création des résidences CGH Kalinda Village et de Santa Terra Evolution de la structure des lits touristiques de Tignes (Hiver 2004/ Hiver 2013/2014) % 48% 47% 48% 47% 48% 47% 49% 49% 47% % 52% 53% 52% 53% 52% 53% 51% 51% 53% Lits Professionnels Lits Diffus Entre 2005 et 2014, hausse de +4,1% de la capacité d accueil station ( lits), stabilité des lits diffus (-0,2%) et hausse des lits professionnels +8,2%, soit lits 5

6 6 1. Le modèle économique et les enjeux Les spécificités de la structure des lits professionnels Le secteur des villages clubs centres de vacances Tour opérateurs représente le 1er secteur d hébergement : impact Club Med & TO Un secteur agences immobilières dans la tendance des stations d altitude (intégrant la centrale de réservation) Un poids des résidences de Tourisme équivalent au réseau des stations villages TIGNES ALTITUDE 11% 21% 33% 13% 21% 33% PROFESSIONNELS DIFFUS* TOTAL STATION* lits lits lits 35% 33% AGENCES IMMOBILIÈRES RESIDENCES DE TOURISME HÔTELS VILLAGES-CLUBS, CENTRES DE VACS., GITES, TO Une structure des lits professionnels qui correspond à la moyenne des stations d altitude Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

7 7 1. Les spécificités de la capacité d accueil touristique L évolution des lits professionnels Une tendance à la hausse de +1,5% de la capacité d accueil professionnelle en 6 saisons, avec des variations importantes selon les saisons Une hausse de lits professionnels cette saison :4,8% TIGNES - LITS PROFESSIONNELS +239 lits professionnels (+1,5%) entre 2009 et lits professionnels (4,8%) entre 2013 et Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 Hiver 2014 Un gain de lits professionnels à moyen terme, à contre tendance des tendances dans les stations Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

8 8 1. Les spécificités de la capacité d accueil touristique L évolution des lits professionnels Une perte aussi importante en volume entre les stations d altitude et les stations villages STATIONS D ALTITUDE lits professionnels (-1,7%) entre 2009 et 2013 Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 STATIONS VILLAGES lits professionnels (-4,4%) entre 2009 et 2013 Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 Une perte de lits professionnels en stations d altitude comme en Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales stations village, et plus importante en poids dans le réseau village

9 9 1. Les spécificités de la capacité d accueil touristique L évolution des lits professionnels Une perte de lits dans le secteur des Agences Immobilières et en centres de Vacances 2011 Création Agence Tignes Altitude 2012 Fermeture du Rocher Blanc 2014 Intégration de l agence SOGECLUB ImmoTignes racheté par Gestignes Un gain de lits en résidences de tourisme 2010 Odalys reprend les lots de ENDEAVOUR + Belvedere / création CGH Télémark / Création Résidence les Almes Création des résidences CGH Kalinda Village et de Santa Terra lits depuis lits depuis lits depuis lits depuis AGENCES IMMOBILIÈRES RESIDENCES DE TOURISME HÔTELS VILLAGES-CLUBS, CENTRES DE VACS., GITES, TO Une perte de lits en agences et hôtels compensée par le gain dans le Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales secteur Centres de Vacances, Gîtes et To et des résidences de tourisme

10 10 2. Le modèle économique selon les saisons

11 11 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons La fréquentation en fonction des saisons 15% de la fréquentation touristique réalisée l été Poids de la saison d'été été hiver 64% 76% 85% 36% VILLAGE JUILLET - AOÛT 24% ALTITUDE JUILLET - AOÛT 15% TIGNES JUILLET - AOÛT Une activité prédominante sur la saison d hiver, tirée par l attractivité du domaine skiable, dans une plus forte proportion que le réseau Altitude Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

12 12 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons La fréquentation en fonction des saisons Une fréquentation annuelle en augmentation depuis 2009 (+3,4%), accentuée par la hausse de la saison estivale (+3,4%) alors que les nuitées en hiver restent quasi-stables à -0,2% Le poids de la saison d été augmente sensiblement par rapport à celui de l hiver TIGNES - Poids des saisons depuis 2009 été hiver évolution de la fréquentation annuelle Nombre de nuitées % 86% 86% 86% 85% 12% 14% 14% 14% 15% Une fréquentation annuelle de plus de nuitées Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

13 13 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons La fréquentation sur la saison d été 15% de la fréquentation touristique réalisée l été 120 EVOLUTION DE LA FREQUENTATION ESTIVALE EN INDICE Base 100 en ALPES VILLAGE ALTITUDE TIGNES Depuis 2009, la fréquentation estivale a fortement augmenté de +32,4%, à contre tendance des stations village (-9,1%) Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales Et des stations d altitude (-5,6%)

14 14 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons Les lits professionnels ouverts sur la saison d été 15% de la fréquentation touristique réalisée l été STRUCTURE DES LITS PROFESSIONNELS OUVERTS - HIVER 2014 / ÉTÉ 2014 HIVER ÉTÉ Variations des lits entre l'hiver 2014 et l'été VILLAGES-CLUBS, CENTRES DE VACS., TO, CAMPINGS : lits (-55%) % HÔTELS : -595 lits (-33%) RESIDENCES DE TOURISME : -458 lits (-8%) AGENCES IMMOBILIÈRES : lits (-19%) Hiver Eté La capacité d accueil professionnelle en été est de près de lits, soit un quart de lits fermés par rapport à l hiver (impact TO et agences Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales immobilières)

15 15 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons L évolution de la fréquentation par période - ETE TIGNES - NUITEES ,3% -5,1% Juillet Août Une fréquentation concentrée sur 2 mois, avec une forte progression de la fréquentation sur Juillet Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

16 4. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Les rendements Eté Les résidences de tourisme ont un meilleur rendement que le réseau Altitude, et est proche du réseau Village Les agences immobilière et l hôtellerie sont en légèrement en deçà du niveau des réseaux. Les Villages Club et Centres de vacances ont 1,2 semaine de moins que le réseau Altitude Nombre moyen de semaines d'occupation (semaines 28-34) Détail par secteurs d'hébergement professionnel 2,5 ALTITUDE VILLAGE TIGNES TIGNES ,3 4,2 4,1 3,5 3,7 3,4 3,4 3,4 3,0 3,0 2,8 2,6 2,2 2,3 2,5 AGENCES IMMOBILIÈRES RESIDENCES DE TOURISME HÔTELS VILLAGES-CLUBS, CENTRES DE VACS., TO, CAMPINGS Un secteur des résidences de tourisme qui score bien sur l été, alors que les autres secteurs ont des rendements inférieurs aux stations d altitude 16

17 4. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Les rendements Eté Un rendement des lits professionnel proche du réseau Altitude, tiré par les résidences Un rendement des lits diffus inférieur de 0,6 semaine au réseau des stations d altitude Nombre moyen de semaines d'occupation (semaines 28-34) ALTITUDE VILLAGE TIGNES TIGNES ,2 3,5 3,1 3,1 1,3 1,2 0,8 0,7 2,1 2,1 1,8 1,8 PROFESSIONNELS DIFFUS STATION Moins de 2 semaines d occupation des lits sur l été, avec un rendement des lits station en deçà du niveaux des réseaux sur l été, impacté par le volume et les résultats des lits diffus 17

18 18 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons La fréquentation sur la saison d hiver A moyen terme: - 0,2% de fréquentation de 2009 à 2014 contre -3,8% dans les stations village et -2,9% dans les stations d altitude : une meilleure résistance de Tignes avec création de lits Hiver 2013/2014 : + 0,3% de nuitées, avec une stabilisation des lits professionnels 160 EVOLUTION DE LA FREQUENTATION HIVERNALE EN INDICE Base 100 en VILLAGE ALTITUDE TIGNES Sur la saison d hiver, une progression significative de la fréquentation jusqu en 2008, puis une tendance à la stabilisation de la fréquentation Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

19 19 2. L évolution de la fréquentation touristique selon les saisons L évolution de la fréquentation par période - HIVER NUITEES TOURISTIQUES Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 Hiver ,9% -4,7% -10,0% -31,8% ,2% +0,7% 0 Décembre Noël/N An Intervac. janv/fév Vacances d'hiver Intervac. mars/avril Vacances de printemps Une tendance à la perte de fréquentation dès les vacances d hiver alors que la période d avant les vacances d hiver progresse Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

20 20 3. L activité du domaine skiable

21 21 3. L activité du domaine skiable Le poids des forfaits saison ALTITUDE 2013 TIGNES 2014 journée 17% saison 11% saison 9% journée 8% séjour 72% séjour 83% Un modèle économique spécifique reposant sur le ski de séjour, qui représente 83% des journées skieurs. Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

22 22 3. L activité du domaine skiable Ski journée et ski de séjour ALTITUDE 2013 journée 17% saison 11% TIGNES 2014 saison 9% journée 8% séjour 72% séjour 83% Evolution des nuitées et des journées skieurs (hors f. saison) en volume JOURNEES SKIEURS NUITEES La fréquentation du domaine skiable suit la fréquentation de l hébergement. Depuis 2009, l évolution des journées skieurs est moins favorable (-1%) que l évolution des nuitées (-0,2%)

23 23 3. L activité du domaine skiable Ski journée et ski de séjour Evolution des journées skieurs (en indice) - base 100 en SKI DE JOURNEE SKI DE SEJOUR Le ski de séjour se maintient mieux que le ski à la journée à moyen Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales terme

24 24 3. L activité du domaine skiable Fréquentation des hébergements versus fréquentation du domaine skiable Les différences de fréquentation sur les vacances d hiver Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 Hiver ,2% +0,7% NUITEES TOURISTIQUES +18,9% -4,7% -10,0% Décembre Noël/N An Intervac. janv/fév Vacances d'hiver Intervac. JOURNEES SKIEURS mars/avril -31,8% Vacances de printemps ,0% +1,2% +14,6% Un repli de la fréquentation sur la deuxième moitié de saison, à partir des vacances d hiver pour l héberement Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales +7,4% -14,8% Décembre Noël/N An Intervac. janv/fév Vacances d'hiver Intervac. mars/avril -39,1% Vacances de printemps

25 25 3. L activité du domaine skiable Le rendement du ski de séjour Un lit touristique génère 40 journées skieurs en séjour, soit un niveau supérieur à celui des stations d altitude RATIO SKI DE SEJOUR / LIT TOURISTIQUE (sur l'ensemble de la saison) TIGNES 25 VILLAGE ALTITUDE 5 0 Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 Hiver 2014 Un lit touristique à Tignes génère une activité supérieure pour le Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales domaine skiable que la moyenne des stations altitudes

26 26 4. La commercialisation sur les marchés étrangers

27 27 4. La commercialisation sur les marchés étrangers Part de la clientèle étrangère % % % % % % % % % % % % % % % % VILLAGE ALTITUDE TIGNES Plus d un client sur deux est un client étranger. Un Diagnostic poids et préconisations de l export d orientations supérieur marketing et à commerciales la moyenne des stations d altitude

28 28 4. La commercialisation sur les marchés étrangers % Evolution des séjours des 6 principaux marchés étrangers - TIGNES Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver 2013 Hiver % -13% +19% +1% +50% 0 Royaume Uni Pays Bas Belgique Espagne Allemagne Russie Evolution des séjours des 6 principaux marchés étrangers - ALPES Hiver 2009 Hiver 2010 Hiver 2011 Hiver 2012 Hiver % -3% +1% +53% +12% +59% Royaume Uni Pays Bas Belgique Russie Allemagne Suisse Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

29 29 4. La commercialisation sur les marchés étrangers Séjours FRANCE Séjours EXPORT Poids de la clientèle étrangère par semaine - hiver 2014 Poids de la clientèle étrangère par période : Avant saison 63% Noël/Nouvel An 50% Intervacances janvier/ février 60% Vacances d'hiver 39% Intervacances mars / avril 58% Vacances de printemps 42% 52,4% Une clientèle étrangère présente sur toute la saison, mais moins importante sur les vacances Diagnostic et préconisations d hiver, d orientations période marketing plus et fragile commerciales en fréquentation pour Tignes

30 30 5. Les performances commerciales des hébergements sur la saison d hiver

31 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Les rendements HIVER Chaque secteur d hébergement a un rendement supérieur au réseau des stations d altitude Les résidences de tourisme et centres de vacances maintiennent leur rendement, alors que les Agences Immobilières et hôtels perdent une semaine entre 2013 et 2014 Nombre moyen de semaines d'occupation (semaine 51-16) Détail par secteurs d'hébergement professionnel ALTITUDE VILLAGE TIGNES TIGNES ,3 8,4 12,2 11,0 12,8 11,2 13,7 13,4 9,5 11,4 12,0 10,4 8,6 8,8 13,8 13,7 AGENCES IMMOBILIÈRES RESIDENCES DE TOURISME HÔTELS VILLAGES-CLUBS, CENTRES DE VACS., GITES, TO De très bons rendements pour chaque secteur d hébergement professionnel, supérieur entre 1 à 2 semaines d occupation sur l hiver 31

32 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Les rendements HIVER Un très bon rendement des lits diffus, supérieur de 2,3 semaines aux stations d altitude, tiré par la politique station vis-à-vis des propriétaires Nombre moyen de semaines d'occupation (semaine 51-16) ALTITUDE VILLAGE TIGNES TIGNES ,3 12,9 12,3 9,1 9,6 9,3 3,5 2,4 6,1 5,8 6,8 4,5 PROFESSIONNELS DIFFUS STATION Un très bon rendement des lits station tirés par la bonne performances des lits professionnels et des lits diffus 32

33 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels AGENCES IMMOBILIERES Evolution de la capacité en lits -245 lit(s) entre 2009 et 2014 Evolution du rendement des lits en nombre de séjours/semaine sur toute la saison +132 depuis 2013 ALTITUDE TIGNES ,9 13,0 12,3 12,1 12,3 10,5 10,9 10,8 11,0 11,0 12, Les agences immobilières ont perdu de la capacité d accueil sur le moyen terme, mais celle-ci progresse de nouveau depuis Le rendement des agences progresse depuis 2010, et est supérieur au réseau des stations d Altitude, qui reste lui stable 33

34 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels AGENCES IMMOBILIERES Tignes : 61,1% TAUX DE REMPLISSAGE DES LITS EN AGENCES IMMOBILÈRES 100% Réseau Altitude : 55,3% TIGNES RESEAU ALTITUDE 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Des potentiels d amélioration de la fréquentation, particulièrement sur les vacances scolaires françaises 34

35 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels RESIDENCES DE TOURISME Evolution de la capacité en lits lit(s) entre 2009 et depuis Evolution du rendement des lits en nombre de séjours/semaine sur toute la saison ALTITUDE TIGNES 16,4 16,0 16,3 16,4 15,7 15,8 14,7 14,5 14,2 14,3 13, La capacité d accueil en résidence a fortement progressé : +700 lits depuis Le rendement des lits à diminué de 0,6 semaine depuis 2012, tout comme la tendance dans les stations d Altitude 35

36 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels RESIDENCES DE TOURISME Tignes : 74,6% TAUX DE REMPLISSAGE DES LITS EN RESIDENCES DE TOURISME 100% Réseau Altitude : 71,6% TIGNES RESEAU ALTITUDE 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Des potentiels d amélioration de la fréquentation des professionnels 36

37 5. Les performances commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels HOTELS Evolution de la capacité en chambres +12 chambre(s) entre 2009 et depuis Evolution du rendement des lits en nombre de séjours/semaine sur toute la saison 12,5 12,8 13,2 13,2 13,3 9,8 9,7 10,1 10,1 10,1 12, Le rendement d un lit hôtelier à Tignes est supérieur de 2 semaines à la moyenne des stations d altitude. 37

38 5.Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Les axes d amélioration du remplissage des hébergeurs professionnels Taux d'occupation des chambres - Hôtels 100% 2013 : 80,6% 2014 : 76,6% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% DEC JANV FEV MARS AVRIL MAI 19 Capacité d'accueil en chambres 659 Taux d'occupation des chambres 76,6% Chambres occupées Volume hiver 2014 Evolution ,4% -5,0% -1,4% Des potentiels d amélioration de la fréquentation des professionnels 38

39 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Taux d'occupation des chambres - HÔTELS 3* 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 2013 : 83,2% 2014 : 83,4% 0% DEC JANV FEV MARS AVRIL MAI 19 Volume hiver 2014 Evolution Capacité d'accueil en lits 800 Taux de remplissage des lits 71,8% -13,1% +2,0% -15,0% Nuitées personnes Des potentiels d amélioration de la fréquentation des professionnels, pour atteindre le réseau 39

40 5. Les performance commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Les axes d amélioration du remplissage des hébergeurs professionnels Taux d'occupation des chambres - HÔTELS 4* 100% 2013 : 76,6% 2014 : 69,1% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% DEC JANV FEV MARS AVRIL MAI 19 Volume hiver 2014 Evolution Capacité d'accueil en chambres ,9% Taux d'occupation des chambres 69,1% -9,9% Chambres occupées ,3% Des potentiels d amélioration de la fréquentation des professionnels, pour atteindre le réseau 40

41 5. Les performances commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels Villages Clubs & TO Evolution de la capacité en lits lit(s) entre 2009 et depuis 2013 Evolution du rendement des lits en nombre de séjours/semaine sur toute la saison 16,6 15,9 13,9 13,5 14,5 15,4 14,7 14,9 12,8 12,5 12, Le rendement d un lit en village club & TO est supérieur de 2 semaines au réseau des stations d altitude. Le rendement a toutefois perdu 1,7 semaines à moyen terme. 41

42 5. Les performances commerciales des hébergements Les performances de remplissage des professionnels TAUX DE REMPLISSAGE DES LITS EN VILLAGES-CLUBS, CENTRES DE VACS., TO 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Tignes : 75,9% Réseau Altitude : 66,4% TIGNES RESEAU ALTITUDE Des potentiels d amélioration de la fréquentation des professionnels 42

43 43 6. Focus sur les lits diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers

44 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers Structure des lits station hiver 2014 Structure des séjours station hiver 2014 DIFFUS PRO DIFFUS PRO 53% 47% 68% 32% 47% des lits sont des lits diffus et génèrent 32% des séjours en hiver 44

45 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers Evolution du rendement des lits diffus en nombre de séjours/semaine sur toute la saison ALTITUDE TIGNES 7,3 7,5 7,6 7,3 7,6 7,5 3,8 3,8 3,8 3,8 3, Un lit diffus génère 7,5 semaines d activité, contre 3,9 semaines pour le réseau Altitude. Ce rendement est assez stable. 45

46 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers TIGNES - Taux de remplissage hiver 2013/ % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% DIFFUS : 32,1% AGENCES IMMOBILÈRES : 61,1% RESIDENCES DE TOURISME : 74,6% Le taux de remplissage des lits diffus est de 32%, avec une activité sur les vacances scolaires françaises mais également sur les inter-vacances 46

47 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers Le poids des occupations propriétaires par semaine - Hiver SECTEUR PROFESSIONNEL HORS PROPRIETAIRES OCCUPATION DU SECTEUR DIFFUS PROPRIETAIRES EN AGENCES ET RESIDENCES % 29% 35% 8% 26% 7% 64% 27% 23% 19%19% 29% 27% 36% 28% 26% 6% 9% 7% 10% 8% 8% 30% 7% 8% 68% 70% 74% 7% 63% 63%58%64%66% 64% 7% 9% 38% 46% 35% 33%31% 55% 66%67% 63% 8% 6% 9% 41% 38% 46% 6% 5% 58% 60%60% 11% 9% 56%49% 48% 61% 10% 52% 70%73% 45% 8% 11%12% 20%15% 31% Les occupations propriétaires varient selon les semaines de la saison, avec des pointes sur les vacances françaises 47

48 48 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers Le recensement de l offre d hébergement de P à P Le nombre d appartements recensés de locations de particuliers à particuliers est de 483 appartements en décembre 2014 soit un volume estimé de lits. 483 appartements recensés en offre P à P, qui représentent : * 17,5% des lits diffus, * Un potentiel de 18% de l offre d appartements supplémentaires ouverts à la commercialisation * L équivalent de 47% des appartements commercialisés en agences 18% 45% 37% Appartements en Agences Immobilières Appartements en Résidences de Tourisme Appartements de Particuliers à Particuliers Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

49 49 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers L offre d hébergement de P à P Structure des logements par capacité 5/6 lits; 38% 7/8 lits; 17% 4 lits; 25% 9/10 lits; 7% 11/12 lits; 3% 13 à 20 lits; 2% Moins de 4 lits; 10% 2 PIECES 6 PERS 8% STUDIO 5/6 PERS 1% >7 PERS 2% 3 PIECES 6 PERS 7% 2 PIECES 5 PERS 7% TYPOLOGIE DES APPARTEMENTS EN AGENCES AUTRES 5% 2 PIECES 4 PERS 26% STUDIO 2/3 PERS 21% STUDIO 4 PERS 23% L offre de produits de P à P est différente de celle en agences immobilières, avec une offre de plus grands appartements Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

50 50 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers L occupation de l hébergement de P à P réalisé de l hiver 2013/2014 Taux d'occupation des hébergements en P à P TIGNES / P à P : Taux moyen Hiver 2014 : 53% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% L occupation des appartements du P à P de Tignes est de 53%, avec un bon score sur les vacances scolaires françaises, et sur les inter-vacances. Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

51 51 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers L occupation de l hébergement de P à P réalisé de l hiver 2013/2014 Taux d'occupation des hébergements en P à P TIGNES / P à P : Taux moyen Hiver 2014 : 53% RESEAU ALPES ALTITUDE / P à P : Taux moyen Hiver 2014 : 46% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% L occupation des appartements du P à P de Tignes est supérieure à l occupation P à P des stations du réseau altitude, Diagnostic et préconisations mais d orientations moins marketing performante et commerciales sur les vacances françaises

52 52 6. Le secteur diffus et l activité de la location de particuliers à particuliers L occupation de l hébergement de P à P réalisé de l hiver 2013/2014 P à P vs Agences Immobilières Taux d'occupation réalisé P à P : 53% AGENCES IMMOBILIERES : 61% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Le niveau d occupation du P à P sur la saison est inférieur à celui des agences, mais est plus performant principalement sur les vacances scolaires. Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

53 53 7. Forces, Faiblesses & Enjeux

54 54 LE MODELE ECONOMIQUE DE TIGNES L activité générée par secteur d hébergement hiver 2013/2014 TIGNES LITS TOURISTIQUES TIGNES SEJOURS TOURISTIQUES FROIDS 38% HO 6% AI 17% HO 6% AI 21% RT 27% P à P 10% CV_CP 11% RT 18% FROIDS 20% P à P 9% CV_CP 17% L essentiel des séjours est généré par le secteur locatif. Le poids des résidences de tourisme est important en lits, et encore plus en Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales séjours.

55 55 LE MODELE ECONOMIQUE DE TIGNES L activité générée par secteur d hébergement hiver 2013/ Estimation des séjours réalisés par secteur d hébergement LITS FROIDS : 20% P à P : 9% CLUBS ET VILLAGES VACANCES : 17% RESIDENCES DE TOURISME : 27% AGENCES IMMOBILIERES : 21% HOTELS : 6% L essentiel des séjours est généré par le secteur locatif. L activité du P à P conforte les pointes de la saison principalement pendant les vacances Diagnostic et préconisations d orientations marketing scolaires. et commercialesde même pour les lits froids.

56 56 7. Enjeux et Préconisations pour améliorer la fréquentation Les Forces et les Faiblesses du Modèle Economique LES FORCES Une station d altitude, avec une grande capacité d accueil, en progression La part des lits professionnels : 53% (contre 42% stations Altitude) L attractivité et la performance du domaine skiable les rendements sur l hiver, supérieurs à la tendance des stations d altitude, pour les professionnels, le P à P comme le diffus La progression des rendements à moyen terme des agences immobilières et des hôtels LES FAIBLESSES Vigilance sur la perte de lits professionnels, masquée par les créations en RT La quasi stabilité de la fréquentation sur l hiver, avec la création de lits La perte de fréquentation sur la 2ème partie de saison, et la difficulté sur les vacances d hiver (clientèle française & familles) La baisse des performances commerciales des résidences de tourisme et des villages clubs & TO Le positionnement tarifaire des RT, et un remplissage plus tardif La progression de la fréquentation sur l été Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales Le poids de la saison d été, et le volume de lits fermé sur l été, et les faibles rendements, hormis en résidences de tourisme

57 57 6. Enjeux et Préconisations pour améliorer la fréquentation Les enjeux pour la station Conforter le volume de lits professionnels de la station Anticiper les risques de perte de lits dans le secteur locatif sortie de baux en résidences de tourisme perte de lits en agences immobilières Projet de créations de lits nouveaux Enjeux de mobiliser les meublés pour la location : via agences immobilières, les outils de mise en marché Maintenir voire développer la capacité d accueil touristique Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

58 58 6. Enjeux et Préconisations pour améliorer la fréquentation Les enjeux pour la station Renforcer la stratégie de développement commercial - Renforcer le remplissage des lits professionnels pour conforter leur activité, celle du domaine skiable et des commerces & activités - Continuer à travailler les périodes plus creuses d inter-vacances avec la commercialisation sur les marchés étrangers - Travailler la commercialisation sur les vacances d hiver Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales Un travail collectif pour une stratégie commerciale ambitieuse

59 59 6. Enjeux et Préconisations pour améliorer la fréquentation Les potentiels d amélioration de la fréquentation de la station Les axes d amélioration du remplissage des hébergeurs professionnels TIGNES - Taux de remplissage hiver 2013/ % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% DIFFUS : 32,1% AGENCES IMMOBILÈRES : 61,1% RESIDENCES DE TOURISME : 74,6% Des potentiels d amélioration de la fréquentation, pour lisser la fréquentation sur la saison Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

60 60 6. Enjeux et Préconisations pour améliorer la fréquentation Les enjeux pour la station Renforcer la stratégie de développement commercial - - Travailler l offre et le positionnement tarifaire Le bon produit au bon prix au bon moment! dès le début de commercialisation et le début de saison Ce qui est perdu en début de saison se rattrape difficilement : exemple des états de réservations au 1er décembre du positionnement tarifaire de Tignes Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales Un travail collectif pour une stratégie commerciale ambitieuse

61 61 7. Les tendances de réservations sur la saison d hiver 2014/2015 Le niveau de remplissage comparé au réseau COMETE 100% 90% zones de vacances françaises COMPARATIF ETAT DES RESERVATIONS - TAUX DE REMPLISSAGE DES ETABLISSEMENTS PROFESSIONNELS ENQUETE DU 1ER DÉCEMBRE 2014 TIGNES : 50,4% Evolution des séjours réservés par périodes 1 dec 13-1 dec 14 TIGNES Avant saison ALTITUDE ,2% +5,9% 80% 70% 60% 50% vacances étrangères GB = Grande Bretagne NL = Pays-Bas B = Belgique ALTITUDE : 50,2% ,1% -1,9% 6 semaines en 2014 / 5 semaines en 2015 Intervacances Janvier - Début février 40% 30% 20% ,6% -11,7% Vacances d'hiver 10% 0% Tignes : +69 lits, -1,5% de remplissage, -2,3% de séjours ( séjours) avec une tendance du réseau Altitude à +0,6% Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales ,4% +2,7% 4 semaines en 2014 / 5 semaines en 2015 Intervacances Fin mars - Début avril ,1% +33,3% Vacances de printemps ,0% -16,4%

62 62 8. Eléments de positionnement tarifaire Les hébergements 6 personnes en résidences 36% de l offre d hébergement est en résidences de tourisme Les 6 Personnes représentent 47% de l offre des résidences 1 er rang tarifaire en moyenne sur la saison en résidences de tourisme sur le réseau des stations d altitude TIGNES - Hiver Résidences de tourisme - appartements 6 personnes Positionnement des prix par semaine parmi 17 stations 'altitude' S51 S52 S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 S10 S11 S12 S13 S14 S15 S16 Moy La spécificité de prix plutôt élevé, par rapport au parc immobilier Des prix moyens fort sur les inter vacances. Et un bon positionnement sur Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales certaines semaine des vacances.

63 63 8. Eléments de positionnement tarifaire Positionnement tarifaire résidences - Focus hébergeurs nationaux Hiver PIECES 6 personnes - TIGNES- Positionnement des prix par semaine parmi l'ensemble des résidences CGH Un positionnement tarifaire des agences immobilières en deçà du niveau de celui des résidences, avec toutefois des écarts sur les Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales vacances scolaires françaises

64 64 8. Eléments de positionnement tarifaire Les hébergements 4 personnes en résidences 36% de l offre d hébergement est en résidences de tourisme Les 4 personnes représentent 23% de l offre des résidences de tourisme 12ème rang tarifaire en moyenne sur la saison en résidences de tourisme sur le réseau des stations d altitude TIGNES - Hiver Résidences de tourisme - appartements 4 personnes Positionnement des prix par semaine parmi 17 stations 'altitude' S51 S52 S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 S10 S11 S12 S13 S14 S15 S16 MOY La spécificité de prix plutôt faible, par rapport au parc immobilier Des prix moyens sur les inter vacances. Et un bon positionnement sur les Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales semaines des vacances scolaires.

65 65 8. Eléments de positionnement tarifaire Positionnement tarifaire résidences - Focus hébergeurs nationaux Hiver TIGNES - 2 Pièces 4 personnes - Positionnement des prix par semaine parmi l'ensemble des résidences ODALYS Un positionnement tarifaire des agences immobilières en deçà du niveau de celui des résidences, avec toutefois des écarts sur les Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales vacances scolaires françaises

66 66 7. Les tendances de réservations sur la saison d hiver 2014/2015 Le remplissage comparé au réseau COMETE : les résidences Evolution des séjours réservés par périodes 1 dec 13-1 dec 14 TIGNES ALTITUDE 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% COMPARATIF DES ETATS DES RESERVATIONS - TAUX DE REMPLISSAGE - RESIDENCES DE TOURISME TIGNES : 54,6% ALTITUDE : 57,6% Avant saison ,6% +0,1% ,5% -4,1% 6 semaines en 2014 / 5 semaines en 2015 Intervacances Janvier - Début février ,5% -15,9% Vacances d'hiver ,6% +2,1% 4 semaines en 2014 / 5 semaines en % lits (+119), -3,5% de taux de remplissage -3% de séjours ( séjours) Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales Fin mars - Début avril ,9% +33,1% Vacances de printemps ,8% -23,1%

67 67 8. Eléments de positionnement tarifaire Les hébergements 4 personnes en agences immobilières Les Agences immobilières représente 31% des lits de la station Près de la moitié des lits en agence immobilières sont des appartements 4 personnes (49%) 6ème rang tarifaire en moyenne sur la saison en agences immobilières sur le réseau des stations d altitude TIGNES - Hiver Agences immobilières - appartements 4 personnes Positionnement des prix par semaine parmi 17 stations 'altitude' S51 S52 S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 S10 S11 S12 S13 S14 S15 S16 Moy Un positionnement tarifaire au 6ème rang. Avec des semaines bien placées sur certaines semaines, au 7ème et 8ème rang Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

68 68 7. Les tendances de réservations sur la saison d hiver 2014/2015 Le remplissage comparé au réseau COMETE : les agences immobilières Evolution des séjours réservés par périodes 1 dec 13-1 dec 14 TIGNES ALTITUDE 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% COMPARATIF DES ETATS DES RESERVATIONS - TAUX DE REMPLISSAGE - AGENCES IMMOBILIERES TIGNES : 47,6% ALTITUDE : 42,0% Avant saison ,4% +4,9% ,9% -1,6% 6 semaines en 2014 / 5 semaines en 2015 Intervacances Janvier - Début février ,5% -7,3% Vacances d'hiver 10% 0% -126lits (-2%), +0,9% de taux de remplissage -1% de séjours (-651 séjours) Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales ,6% +6,6% 4 semaines en 2014 / 5 semaines en 2015 Intervacances Fin mars - Début avril ,3% +30,0% Vacances de printemps ,0% -14,0%

69 69 6. Enjeux et Préconisations pour améliorer la fréquentation Les enjeux pour la station Elaborer une stratégie de mobilisation des résidences secondaires > Soutenir les professionnels agences immobilières > Accompagner les meublés sur la promotion et la commercialisation de leurs hébergements avec les outils actuels ,4 +2,4 semaines 11,0 +5,2 semaines Rendement selon secteur (coeur de saison S51-> S16) 5,8 9,2 +4,3 semaines RT AI DIFFUS P à P FROIDS 4,9 L enjeu est de travailler la mobilisation des lits en résidences secondaires Diagnostic et préconisations d orientations marketing et commerciales

70 70 Merci! COMETE Conseils 274 rue Jean Perrier Gustin Bassens Tel : Contacts : Carole GENEVRAY Denis CHAPPELLAZ

Organisation commerciale de la station. Valloire Organistation touristique Février 2015

Organisation commerciale de la station. Valloire Organistation touristique Février 2015 1 Organisation commerciale de la station 2 SOMMAIRE LE MODELE ECONOMIQUE ET LES ENJEUX DE VALLOIRE L IMAGE DU PRODUIT A COMMERCIALISER LE FONCTIONNEMENT ACTUEL DE LA PROMOTION & LA COMMERCIALISATION LES

Plus en détail

ALPE D'HUEZ TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2014 JUILLET - AOÛT LES CHIFFRES CLÉS DE VOTRE SAISON. Evolution 2011-2013

ALPE D'HUEZ TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2014 JUILLET - AOÛT LES CHIFFRES CLÉS DE VOTRE SAISON. Evolution 2011-2013 TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 214 JUILLET AOÛT LES CHIFFRES CLÉS DE VOTRE SAISON Evolution 211213 Eté 214 station +1,% +,1% station +1,% +1,1% station professionnels +,5% 2,5% professionnels 3,6%

Plus en détail

GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012

GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 COMETE - 14/12/2012 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email : infos@comete-conseils.fr Bilan

Plus en détail

MORILLON TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012

MORILLON TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 MORILLON TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 COMETE - 05/10/2012 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email : infos@comete-conseils.fr Bilan 1/22

Plus en détail

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 10 avril 2014 Méthodologie Cette enquête repose sur l interrogation de l ensemble des stations membres du réseau ANMSM. Sa dimension

Plus en détail

TIGNES TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012

TIGNES TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 TIGNES TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 COMETE - 05/10/2012 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email : infos@comete-conseils.fr Bilan 1/24 TIGNES

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L'ACTIVITE TOURISTIQUE RAPPORT FINAL ÉTÉ 2014

OBSERVATOIRE DE L'ACTIVITE TOURISTIQUE RAPPORT FINAL ÉTÉ 2014 HAUTE MAURIENNE VANOISE OBSERVATOIRE DE L'ACTIVITE TOURISTIQUE RAPPORT FINAL ÉTÉ 2014 SOMMAIRE ANALYSE SYNTHETIQUE Pages 1 CHIFFRES CLES LES CHIFFRES CLES 2 LES CHIFFRES CLES - PERFORMANCES 3 FREQUENTATION

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

OBSERVATOIRE ACTIVITE TOURISTIQUE HAUTE MAURIENNE VANOISE. Observatoire de l activité touristique Haute Maurienne Vanoise.

OBSERVATOIRE ACTIVITE TOURISTIQUE HAUTE MAURIENNE VANOISE. Observatoire de l activité touristique Haute Maurienne Vanoise. Observatoire de l activité touristique Haute Maurienne Vanoise 09 décembre 2014 ANIMATION 09 DECEMBRE 2014 1 Sommaire 1. Méthodologie les questions que vous vous posez 2. Les données clés de la destination

Plus en détail

PYRENEES MT LES EAUX BONNES - GOURETTE, LUCHON SUPERBAGNERES, SAINT LARY - SOULAN, LES VALLEES D'AX. TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN HIVER 2013/2014

PYRENEES MT LES EAUX BONNES - GOURETTE, LUCHON SUPERBAGNERES, SAINT LARY - SOULAN, LES VALLEES D'AX. TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN HIVER 2013/2014 LES EUX ONNES - GOURETTE, LUHON SUPERGNERES, SINT LRY - SOULN, LES VLLEES D'X. TLEU DE ORD EONOMIQUE ILN HIVER 2013/2014 LES HIFFRES LÉS DE VOTRE SISON Evolution 2009-2013 Hiver 2013/2014 LPES LPES LPES

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

REUNION PROPRIETAIRES 30 décembre 2014

REUNION PROPRIETAIRES 30 décembre 2014 REUNION PROPRIETAIRES 30 décembre 2014 HIVER 2014 : FREQUENTATION STATION Fréquentation HIVER 2014 : + 0,2% vs 2013 séjours : 342 500 nuitées : 2 055 000 En volume de personnes accueillies, l hiver 2014

Plus en détail

FENETRE SUR L INTERNATIONAL

FENETRE SUR L INTERNATIONAL FENETRE SUR L INTERNATIONAL Introduction & Stratégie d Isère Tourisme 27 mars 2014 FENETRE SUR L INTERNATIONAL 1 Introduction Points de repère 27 mars 2014 LA CLIENTÈLE ÉTRANGÈRE EN ISÈRE 2013 1,8 MILLION

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES

REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES HIVER 2012 : FREQUENTATION STATION Fréquentation 2012 : - 0,7% vs 2011 séjours : 340 800 nuitées : 2 044 800 En volume de personnes accueillies,

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

Observatoire Économique du Tourisme du Pays de Saint-Omer 2008. 22 Avril 2010

Observatoire Économique du Tourisme du Pays de Saint-Omer 2008. 22 Avril 2010 Observatoire Économique du Tourisme du Pays de Saint-Omer 2008 22 Avril 2010 En 2008, le Pays de Saint-Omer a accueilli 534 646 visiteurs + 7,7 % + 7,7 % 23 équipements touristiques répondants Soit une

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes

Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes AGONES ASSAS BRISSAC BUZIGNARGUES CAMPAGNE CAUSSE DE LA SELLE CAZEVIELLE CAZILHAC CLARET COMBAILLAUX

Plus en détail

Les séjours touristiques dans les villes wallonnes Liège, Namur, Mons, Tournai, Charleroi 2004-2012

Les séjours touristiques dans les villes wallonnes Liège, Namur, Mons, Tournai, Charleroi 2004-2012 Les séjours touristiques dans les villes wallonnes,,,, 24-212 Marchés : Belgique, Pays-Bas, France, Royaume-Uni, Allemagne Italie, Espagne OPT - Pascale Beroujon OPT - J.Jeanmart Direction Marchés, Perspectives

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Picardie

Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Picardie Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Suivi de la Demande Touristique 2007 Novembre 2008 Contact TNS Sofres Département Sésame, pôle Tourisme Béatrice Guilbert 01 40 92 44 00 beatrice.guilbert@tns-sofres.com

Plus en détail

CONTEXTE UN HIVER DIFFICILE

CONTEXTE UN HIVER DIFFICILE CONTEXTE UN HIVER DIFFICILE Sur le domaine Tignes-Val d Isère : Déficit de neige en début de saison mais qui s est éternisé jusqu en janvier. 13/12/14 : ouverture liaison Tignes/Val d Isère partielle.

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Le tourisme en Région wallonne

Le tourisme en Région wallonne DIRECTION DE LA STRATEGIE TOURISTIQUE Le tourisme en Région wallonne Synthèse statistique CGT 28/1/29 Le présent document reprend les grandes tendances 28 et les évolutions des divers secteurs du tourisme

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon Lyon 25 novembre Real Estate & Hotels Tourisme - Hôtellerie - Loisirs Présentation de la 38 ème édition

Plus en détail

2013 Enquête Hébergements Collectifs

2013 Enquête Hébergements Collectifs 2013 Enquête Hébergements Collectifs www.calvados-tourisme.com Crédit photo : JM Gatey, Calvados Tourisme, X Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs

Plus en détail

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX Observatoire de suivi de l économie touristique Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX SOMMAIRE Le tourisme en Dordogne, parc et évolution Le tourisme en Dordogne, les principaux

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

PYRENEES TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN HIVER 2011/2012

PYRENEES TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN HIVER 2011/2012 PYRENEES TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN HIVER 2011/2012 COMETE - 14/06/2012 NOUVELLE ADRESSE AU 1er JUIN 2012 : 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email

Plus en détail

Marchés flamand et wallon Comportements touristiques des Belges Synthèse de l étude WES, avril 2010 mars 2011

Marchés flamand et wallon Comportements touristiques des Belges Synthèse de l étude WES, avril 2010 mars 2011 Marchés flamand et wallon Comportements touristiques des Belges Synthèse de l étude WES, avril 2010 mars 2011 Stavelot WBT Joseph Jeanmart Campagne WBT J L Flémal Département Perspectives & Stratégie de

Plus en détail

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 L activité touristique du Pays Dolois, quel constat? Quel cap pour le tourisme dolois? Les champs de progrès pour le tourisme dolois 26 mai

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON Saison estivale 2015 en Vaucluse FREQUENTATION EN REPLI ANNUEL, EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON SAISON ESTIVALE 2015 EN VAUCLUSE La saison touristique 2015 touche à sa fin et les observations convergent

Plus en détail

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Modane, 15 décembre 2006 François VICTOR 1 Les points à traiter Quel bilan pour l activité touristique en Maurienne pour l hiver 2005/2006?

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Présentation de la station DSP centre aquatique des Grandes Combes. Courchevel Ski Resort - www.courchevel.com

Présentation de la station DSP centre aquatique des Grandes Combes. Courchevel Ski Resort - www.courchevel.com Présentation de la station DSP centre aquatique des Grandes Combes Courchevel Ski Resort - www.courchevel.com Courchevel Courchevel : 4 villages De1300 to 1850 metres, 4 villages reliés par des navettes

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

1) INTRODUCTION 2.2 LES TRANSPORTS TOURISTIQUES 3) L OFFRE DE PRODUITS TOURISTIQUES 3.1 LE VOYAGE A FORFAIT

1) INTRODUCTION 2.2 LES TRANSPORTS TOURISTIQUES 3) L OFFRE DE PRODUITS TOURISTIQUES 3.1 LE VOYAGE A FORFAIT L OFFRE TOURISTIQUE 1) INTRODUCTION 2) L OFFRE RELEVANT DE SECTEURS SPÉCIFIQUES 2.1 LES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES 2.1.1 LES HEBERGEMENTS COMMERCIAUX 2.1.2 LES HEBERGEMENTS NON-COMMERCIAUX 2.1.3 LES PARTS

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Crédit photo : J. Basile D, Chateau de Belle Fontaine, Normandie Challenge, C. Bielsa, Hotel du Golf de Carbourg Calvados Tourisme, X

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale

Synthèse fréquentation nationale Synthèse fréquentation nationale Bilan septembre et été 2014 (avril à septembre) 13 octobre 2014 Principaux enseignements Bilan du mois de septembre Les conditions météorologiques très clémentes sur une

Plus en détail

UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Guide de la Taxe de séjour UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Question tourisme? C est la Com Com! www.cc-ribeauville.fr PRÉCURSEUR, POUR VOUS SERVIR La taxe de séjour,

Plus en détail

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION)

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION) BILAN DE LA SAISON MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DE FRANCE HORS CENTRALES DE RESER RVATION) Le bilan de la fréquentation touristique de la saison en Aquitaine est le fruit d un dispositif d

Plus en détail

LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 2014 ENQUÊTE COMMANDÉE PAR LE CRT PACA À PROTOURISME PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS SOMMAIRE Méthodologie de l étude 3 Focus : Les

Plus en détail

Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur. CCI commission Tourisme le 4 février 2016

Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur. CCI commission Tourisme le 4 février 2016 Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur CCI commission Tourisme le 4 février 2016 Une destination de proximité de plus en plus accessible! La Méditerranée, 1 ière destination touristique au Monde Réseau

Plus en détail

Evaluation des retombées des itinéraires

Evaluation des retombées des itinéraires Evaluation des retombées des itinéraires Route des Grandes Alpes Saison 2012 Chemins du Soleil Les enjeux de l évaluation Veiller à la qualité de l offre GTA et à son adéquation avec la demande Apporter

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

CE Association - Amicale Club Amis

CE Association - Amicale Club Amis CE Association - Amicale Club Amis Vous souhaitez organiser une sortie ski? SERVICE «CAR EXCLUSIF» - Un car rien que pour votre groupe DEMANDEZ VOTRE DEVIS, Contactez Virginie de notre service groupes

Plus en détail

Document non-contractuel. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle est interdite.

Document non-contractuel. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle est interdite. Document non-contractuel. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle est interdite. L Alpe d Huez : Un domaine d exception Document non-contractuel. Toute représentation ou reproduction

Plus en détail

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Jean-François Martins Adjoint à la Maire de Paris en charge du Sport et du Tourisme Thierry Le Roy Président de l Office du Tourisme et des Congrès

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Comme anticipé, les travaux de rénovation des chambres de l aile Palace impactent les résultats du premier semestre 2013. Toutefois, la saison estivale s avère excellente! Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Toutes les agences immobilières Hiver 2013-2014

Toutes les agences immobilières Hiver 2013-2014 Toutes les agences immobilières 2013-2014 MARIE DENTES IMMOBILIER http://www.mariedentes-immobilier.com - VENTE EXCLUSIVEMENT Agence immobilière : vente de biens (exclusivement) Tél. : +33 4 79 06 92

Plus en détail

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état Dossier de presse Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état le mercredi 11 janvier 2015 à la Clusaz Contact : Service

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

COMMISSION CONSULTATIVE TOURISTIQUE Réunion du 14/11/2014

COMMISSION CONSULTATIVE TOURISTIQUE Réunion du 14/11/2014 COMMISSION CONSULTATIVE TOURISTIQUE Réunion du 14/11/2014 Une démarche commune La commission consultative touristique a souhaité que les techniciens en charge de la stratégie marketing et communication

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011 www.oisetourisme-pro.com SOMMAIRE Photographie de l économie touristique isarienne Les hébergements : offre et

Plus en détail

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 25/26 Syndicat du Pays de Maurienne François VICTOR Détente Consultants Décembre 26 1 Sommaire Objectifs du tableau de bord Les flux et les recettes

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

Le tourisme en 2013 Bilan provisoire du 1 er semestre et perspectives estivales

Le tourisme en 2013 Bilan provisoire du 1 er semestre et perspectives estivales o c t o u r i s m e Le tourisme en 2013 Bilan provisoire du 1 er semestre et perspectives estivales juillet 2013 Daniel Rulfi Sylvie Scherrer Ce dossier a été réalisé par la mission statistiques et études

Plus en détail

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Observatoire Régional du Tourisme de Picardie Analyse réalisée sur la base des données des services de réservation des ADRT Aisne-Oise-Somme

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

de France Société Le transport par câble s installe en ville Dossier Immobilier en station : quels enjeux pour la fréquentation?

de France Société Le transport par câble s installe en ville Dossier Immobilier en station : quels enjeux pour la fréquentation? Domaines skiables de France Magazine d information du Syndicat National des Téléphériques de France N 24 juin 2010 Alpes Jura Massif Central Pyrénées Vosges Société Le transport par câble s installe en

Plus en détail

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1 BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008 Page 1 I/ PRESENTATION DE L ENQUETE Rappel : En 2006, la CCI de Narbonne, Lézignan-Corbières et Port-la-Nouvelle a mis en place un observatoire

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE Sommaire L ESSENTIEL CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES VOYAGES COMPORTEMENT DE LA CLIENTÈLE CHINOISE EN BOURGOGNE STYLE

Plus en détail

Résultats de l enquête client 2010-2011. Golfe de Saint-Tropez

Résultats de l enquête client 2010-2011. Golfe de Saint-Tropez Résultats de l enquête client 2010-2011 Golfe de Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction Les réponses

Plus en détail

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique :

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique : NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR Note réalisée par l observatoire économique du Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs du Gers, par l'envoi d'un courriel avec questionnaire

Plus en détail

EVALUATION DE L'IMPACT ECONOMIQUE DU TOURISME DANS LE PAYS HORLOGER

EVALUATION DE L'IMPACT ECONOMIQUE DU TOURISME DANS LE PAYS HORLOGER EVALUATION DE L'IMPACT ECONOMIQUE DU TOURISME DANS LE PAYS HORLOGER Syndicat mixte du Pays Horloger Comité Régional du Tourisme - Observatoire Régional du Tourisme CARTE DES COMMUNES DU PAYS HORLOGER Laval-le-

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS Le contexte : La commune de Sazos située dans le canton de Luz Saint Sauveur sur la route

Plus en détail

Communiqué de presse 18 Décembre 2012

Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Tendances touristiques : 1 ère vague de l Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM Atout France Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Le début de saison est perçu comme meilleur que l an passé

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 09 Janvier 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En janvier 2014, le nombre de touristes visitant la Polynésie française connaît une forte hausse (+ 11,2 %) par rapport à janvier 2013. Cette hausse s explique

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Recueil. d indicateurs 100 % et analyses 2011 SEPTEMBRE 2011

L OBSERVATOIRE. Recueil. d indicateurs 100 % et analyses 2011 SEPTEMBRE 2011 L OBSERVATOIRE e % Recueil * d indicateurs 100 % et analyses 2011 SEPTEMBRE 2011 Le ski, moteur de l économie touristique de la montagne française Domaines Skiables de France fédère les 236 opérateurs

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Tourisme Pyrénéen Bilan de saison

Tourisme Pyrénéen Bilan de saison Observatoire du tourisme pyrénéen Confédération Pyrénéenne du Tourisme Août 2012 Tourisme Pyrénéen Bilan de saison Hiver 2011-2012 ZONE D OBSERVATION, SOURCES ET MÉTHODES Zone de montagne touristique pyrénéenne

Plus en détail

6A7 DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 VISION ALPES VAUDOISES 2020 : ZOOM SUR LE PAYS-D ENHAUT

6A7 DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 VISION ALPES VAUDOISES 2020 : ZOOM SUR LE PAYS-D ENHAUT 6A7 DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 VISION ALPES VAUDOISES 2020 : ZOOM SUR LE PAYS-D ENHAUT GRANDS PROJETS» Renforcer la capacité d hébergement» Développer la mobilité» Renforcer l offre d excursion & de découverte»

Plus en détail

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique tourisme tourisme L emploi lié au en Poitou-Charentes 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique En Poitou-Charentes, le tourisme génère un peu plus de 29 000 emplois salariés au plus

Plus en détail

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 Dans une région où la clientèle potentielle est conséquente Une position stratégique au cœur de l Europe du Nord-Ouest et du triangle

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

La fréquentation des hébergements. Document de synthèse

La fréquentation des hébergements. Document de synthèse La fréquentation des hébergements Document de synthèse I. La fréquentation La fréquentation en 2006 La durée de séjour en 2006 La fréquentation en 2005 et 2006. La fréquentation de 1995 à 2006.. P1 P4

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 n 40 mars 2014 Enquête de fréquentation hôtelière Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 Golf Hôtel de Digne-les-Bains www.alpes-haute-provence.com ENQUÊTE DE t FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Evolution du taux d occupation

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

Assemblée Générale Office de Tourisme LACANAU - 11 Avril 2009

Assemblée Générale Office de Tourisme LACANAU - 11 Avril 2009 BIENVENUE La création au 1 er janvier 2010 de l Office de Tourisme Intercommunal (OTI), confère un caractère particulier à cette réunion qui devrait être notre dernière Assemblée Générale Ordinaire avant

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

Les principales spécificités des «résidences de tourisme»

Les principales spécificités des «résidences de tourisme» Les principales spécificités des «résidences de tourisme» «La résidence de tourisme est un établissement commercial d hébergement classé, faisant l objet d une exploitation permanente ou saisonnière. Elle

Plus en détail

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES ET DES ACHATS 2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 Mesdames, Messieurs, PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail