LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ"

Transcription

1 Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson COLMAR LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Réfces : - Loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale (J.O. du 27/01/1984) ; - Loi n du 27 janvier 1993 portant diverses mesures d ordre social (J.O. du 30/01/1993) ; - Loi n du 25 juillet 1994 relative à l organisation du temps de travail, aux recrutements et aux mutations dans la fonction publique territoriale (J.O. des 25 et 26/07/1994) ; - Loi n du 21 août 2003 portant réforme des retraites (J.O. du 22/08/2003) ; - Ordonnance n du 31 mars 1982 modifiée relative à l exercice des fonctions à temps partiel (J.O. du 02/04/1982) ; - Ordonnance n du 31 mars 1982 modifiée relative à la Cessation Progressive d Activité des agents titulaires des collectivités locales et de leurs établissements publics à caractère administratif (J.O. du 02/04/1982) ; - Décret n du 21 novembre 1984 portant application de l article 6 de la loi n 84-7 du 03 janvier 1984 créant un fonds de compensation des Cessations Progressives d Activité (J.O. du 22/11/1984) ; - Décret n du 15 février 1988 modifié pris pour l application de l article 136 de la loi du 26 janvier 1984 modifiée, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale et relatif aux agents non titulaires de la fonction publique (J.O. du 16/02/1988) ; - Décret n du 24 avril 1995 modifié relatif à la Cessation Progressive d Activité des agents titulaires des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif et pris pour l application de l article 1 er de l ordonnance n du 31 mars 1982 (J.O. du 29/04/1995) ; - Décret n du 26 décembre 2003 relatif au régime de retraite des fonctionnaires affiliés à la Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (J.O. du 30/12/2003) ; - Guide officiel de la Cessation Progressive d Activité du 3 juin 2004 édité par la direction générale de l Administration et de la fonction publique en remplacement des circulaires FP7 n 1861 et 1862 du 21 juillet 1995 relatives à la C.P.A. des agents non titulaires et des fonctionnaires de l État qui sont abrogées. - Instruction Générale CNRACL La présente circulaire résume les dispositions applicables aux agents sollicitant leur admission au bénéfice de la Cessation Progressive d Activité à compter du 1 er janvier Elle traite également des nouvelles possibilités de maintien en activité ouvertes aux agents bénéficiant d une C.P.A accordée avant le 1 er janvier La dernière mise à jour corrige et actualise les modalités de versement de cotisations aux différentes caisses. La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

2 A - CONDITIONS D ATTRIBUTION A compter du 1 er janvier 2004, peuvent bénéficier de la Cessation Progressive d Activité les fonctionnaires titulaires en position d activité ou de détachement et les agents non titulaires recrutés sur la base de l article 3 de la loi n du 26 janvier 1984 qui remplissent les conditions suivantes : Occuper un emploi permanent à temps complet Les agents travaillant déjà à temps partiel peuvent demander le bénéfice de cette mesure. Être âgé de 57 ans au moins Effet au 1 er janvier 2008 jusqu à la date à laquelle ils justifient d une durée d assurance leur ouvrant droit à une retraite au taux plein et au plus tard jusqu à 65 ans. Cette condition d âge est d application progressive, ainsi l âge requis sous réserve de remplir les autres conditions est de : 55 ans et 6 mois en ans en ans et 3 mois en ans et 6 mois en 2007 Être affecté sur un emploi dont la limite d âge est fixée à 65 ans Totaliser 33 années de cotisations ou de retenues au titre du régime de la CNRACL ou d un ou plusieurs autres régimes de base obligatoires d assurance vieillesse (publics et privés) Totaliser 25 années de services civils et militaires effectifs a) Pour les fonctionnaires titulaires Il s agit des services accomplis en qualité de fonctionnaire ou d agent public. Dans ce dernier cas, il n est pas nécessaire que la validation des services ait été effectuée auprès de la C.N.R.A.C.L. La durée de 25 ans de services requise est réduite : pour raisons familiales dans la limite totale de 6 ans au titre : d une disponibilité : pour élever un enfant de moins de 8 ans, pour donner des soins à un enfant à charge, au conjoint ou à un ascendant atteint d un handicap nécessitant la présence d une tierce personne, ou victime d un accident ou d une maladie grave, d un congé parental, des congés pour raisons familiales effectués avant titularisation, en tant qu agent non titulaire : congé parental, congé sans rémunération pour élever un enfant de moins de 8 ans ou atteint d une infirmité exigeant des soins continus, congés pour donner des soins à un enfant à charge, au conjoint ou à un ascendant atteint d un handicap nécessitant la présence d une tierce personne ou victime d un accident ou d une maladie grave. pour raisons de santé de 6 ans maximum accordée au titre d un seuil d incapacité permanente : lié au classement en catégorie C, correspondant à un handicap grave et permanent, pour les fonctionnaires reconnus travailleurs handicapés par la commission technique d orientation et de reclassement professionnel (COTOREP), lié à la reconnaissance d un taux d incapacité permanent de 60 % au moins, apprécié par la commission de réforme pour : les fonctionnaires, anciens militaires et assimilés titulaires d une pension d invalidité, les fonctionnaires bénéficiant d une allocation temporaire d invalidité, La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

3 les fonctionnaires accidentés du travail ou victimes de maladies professionnelles reconnues par le code du travail. La totalité des réductions accordées au titre de l une ou l autre, ou des deux raisons (raisons de santé ou raisons familiales), est au plus égale à 6 ans. b) Pour les agents non titulaires Les services pris en considération pour l ouverture du droit sont ceux accomplis en qualité d agent public. La durée de 25 ans de services requise est réduite pour raisons familiales et de santé. Réduction pour raisons familiales Cette réduction est accordée au titre : d'un congé parental, d'un congé sans rémunération pour élever un enfant de moins de 8 ans ou atteint d une infirmité exigeant des soins continus, d'un congé pour donner des soins à un enfant à charge, au conjoint ou à un ascendant atteint d un handicap nécessitant la présence d une tierce personne ou victime d un accident ou d une maladie grave. Elle est égale à la totalité de la durée des périodes y ouvrant droit, dans la limite de 6 ans. Réduction pour raisons de santé Cette réduction est accordée au titre d un seuil d incapacité permanente : lié au classement en catégorie C, correspondant à un handicap grave et permanent, pour les agents reconnus travailleurs handicapés par la commission technique d orientation et de reclassement professionnel (COTOREP), lié à la reconnaissance d un taux d incapacité permanente de 60 % au moins, apprécié par la commission de réforme pour : les agents accidentés du travail ou victimes de maladies professionnelles mentionnées au 2 de l article L du code du travail, les anciens militaires et assimilés titulaires d une pension militaire d invalidité mentionnée au 4 de l article L du code du travail. Elle est égale à 6 ans au maximum. La totalité des réductions accordées au titre de l une ou l autre, ou des deux raisons, est au plus égale à 6 ans. Être compatible avec l intérêt du service La Cessation Progressive d Activité est accordée en fonction des nécessités du service, en tenant compte notamment de la situation des effectifs susceptibles de bénéficier du régime de C.P.A. B - PROCÉDURE L autorisation est accordée au fonctionnaire, sur sa demande, par l autorité territoriale investie du pouvoir de nomination (maire ou président), sous réserve de l intérêt du service, selon la procédure suivante. 1 - DÉPÔT D UNE DEMANDE DE L AGENT La demande de C.P.A doit préciser : le type de C.P.A : l agent demande à bénéficier, soit d une C.P.A "dégressive", soit d une C.P.A "fixe" (voir annexes), les modalités d exercice (horaires, obligations hebdomadaires ) conformément aux dispositions relatives au travail à temps partiel à la délibération de la collectivité instituant le travail à temps partiel, elle doit s accompagner, le cas échéant, de 2 options possibles, qui sont irrévocables : une demande de cessation totale de l activité avant la date de mise à la retraite et/ou La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

4 une demande de cotisation pour la retraite sur la base du traitement soumis à retenue pour pension, servi à temps plein. 2 - ACCORD DE L AUTORITÉ TERRITORIALE Pour les fonctionnaires IMPORTANT : La C.N.R.A.C.L établit un relevé de carrière de l agent mais ne donne plus d avis préalable. Le modèle d imprimé (F4) de la C.N.R.A.C.L est désormais publié et disponible sur le site de la C.N.R.A.C.L (espace employeurs, imprimés en ligne) ou auprès du Centre de gestion. Il appartient en conséquence à l employeur de vérifier les conditions, tous régimes confondus ; l autorité qui aura accordé une C.P.A à un agent qui ne remplit pas les conditions, n obtiendra pas de remboursement du fonds de C.P.A. Le refus de l autorité territoriale ne peut être fondé que sur l intérêt du service ou sur le fait que le fonctionnaire ne remplit pas l une des conditions prévues pour bénéficier de la cessation progressive d activité. En cas d acceptation de la C.P.A, l autorité territoriale doit prendre une décision expresse sous forme d arrêté. Le fonctionnaire, à qui l autorité territoriale a opposé un refus, peut saisir la Commission Administrative Paritaire dont il dépend. Pour les agents non titulaires L acceptation de l autorité territoriale fait l objet d une décision expresse (décision ou arrêté). Le refus doit être motivé et précédé d un entretien. NB : L octroi à un agent de la Cessation Progressive d Activité ne nécessite pas la transformation du poste budgétaire, ce poste restant créé à temps complet. 3 - DATE D EFFET Comme pour tous les actes individuels, la date d effet de la Cessation Progressive d Activité ne peut être antérieure à la date de notification de la décision ou de l arrêté de l autorité territoriale à l agent. La Cessation Progressive d Activité prend effet au plus tôt le premier jour du mois suivant celui du 57 ème anniversaire de l agent bénéficiaire, agent justifiant des conditions de cotisations ou de retenues et des services effectifs, et sous réserve d être notifiée à l agent. 4 - IRRÉVOCABILITÉ L admission au bénéfice de la cessation progressive d activité, son mode d exercice (C.P.A dégressive, C.P.A fixe) et les éventuelles options prises lors de sa demande sont irrévocables, à savoir : - la demande de cessation totale d activité avant la date de mise à la retraite, - la demande de cotisation pour la retraite sur la base du traitement à temps plein. C - OPTIONS POSSIBLES POUR LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ L agent en C.P.A exerce ses fonctions dans le cadre des dispositions applicables au temps partiel. Depuis le 1 er janvier 2004, la C.P.A peut s exercer au choix de l agent selon 2 modalités : - de façon dégressive : "C.P.A dégressive", - de façon fixe : "C.P.A fixe". S ajoute à cela la possibilité de travailler au-delà de la quotité normale de travail afin de pouvoir cesser totalement l activité avant la date de mise à la retraite appelée plus communément "surcotisation". 1) La C.P.A "dégressive" Dans le cadre d une C.P.A "dégressive", l agent travaille pendant 2 ans à 80 %, puis à 60 % à partir de la 3 ème année. La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

5 Les deux premières années, l agent perçoit 6/7 ème de la rémunération afférente, soit au grade de l agent et à l échelon auquel il est parvenu, soit à l emploi dans lequel il a été nommé. A compter de la troisième année, jusqu à la sortie du dispositif, il perçoit 70 % de cette rémunération. 2) La C.P.A "fixe" Dans le cadre d une C.P.A "fixe", l agent travaille dès la 1 ère année à 50 %, et ce pendant toute la durée de la C.P.A. L agent admis au bénéfice d une C.P.A "fixe" perçoit une rémunération égale à 60 % du traitement (incluant éventuellement une bonification indiciaire), de l indemnité de résidence, des primes et indemnités. Enfin, en cas d option pour une cessation totale d activité avant la mise à la retraite, des aménagements sont également précisés (voir annexes). 3) L option relative à la cessation totale d activité avant la mise à la retraite Une distinction est à opérer entre le personnel en C.P.A "fixe" ou en C.P.A "dégressive". Cette option irrévocable permet aux agents de travailler au-delà de leur quotité normale de travail afin de cesser totalement leur activité 6 mois avant la date de leur mise à la retraite. a) Conditions générales avoir demandé cette option lors de la demande d admission en C.P.A, effectuer une quotité de travail supérieure à la quotité de rémunération les premières années, être en C.P.A pour une durée minimum. b) La cessation totale d activité avant la mise à la retraite en cas de C.P.A "fixe" L agent doit demeurer au moins 4 trimestres en C.P.A (1 an). Des modalités spécifiques de quotité de travail correspondent à des quotités spécifiques de rémunération. Ainsi, durant la cessation totale d activité, l agent continue de bénéficier de l intégralité de sa rémunération au titre de la C.P.A (y compris le régime indemnitaire). QUOTITÉ DE TRAVAIL RÉMUNÉRATION Année 1 6 mois obligatoires à 100 % 60 % + 6 mois : 50 % ou cessation anticipée d activité : 0 % Année 2 si poursuite de l activité 50 % ou cessation anticipée d activité : 0 % Année 3 si poursuite de l activité 50 % ou cessation anticipée d activité : 0 % 60 % 60 % 60 % La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

6 c) Option en cas de C.P.A "dégressive" L agent doit demeurer au moins 10 trimestres en C.P.A (2 ans et 6 mois). Des modalités spécifiques de quotité de travail correspondent à des quotités spécifiques de rémunération. Les conditions de versement de la rémunération (traitement, indemnité de résidente, supplément familial de traitement, régime indemnitaire) ne sont pas affectées par cette option. Ainsi, durant la cessation totale d activité, l agent continue de bénéficier de sa rémunération au titre de la C.P.A (y compris le régime indemnitaire). QUOTITÉ DE TRAVAIL RÉMUNÉRATION Année 1 obligatoire 6/7 100 % Année 2 obligatoire 6/7 6 mois : 100 % 6 mois : 80 % 6/7 Année 3 1 er semestre obligatoire si poursuite de l activité : 60 % 70% ou cessation anticipée d activité : 0 % 2 ème semestre si poursuite de l activité : 60 % ou 70 % cessation anticipée d activité : 0 % (Idem pour les années suivantes) 4) L option relative à la sur-cotisation sur la base d un temps plein Pour améliorer sa durée de période prise en compte de la liquidation de sa pension, il est possible au fonctionnaire titulaire de demander à cotiser pour la retraite sur la base du traitement soumis à retenue pour pension d un fonctionnaire de même grade, échelon et indice travaillant à temps plein dans les conditions suivantes : - La demande doit être présentée en même temps que celle de l admission au bénéfice de la C.P.A. - Le taux de la cotisation et son assiette sont ceux du droit commun. NB : Le nombre de trimestres qui peuvent être ainsi acquis n est pas plafonné, au contraire de la disposition qui permet de sur-cotiser pour la retraite en cas de temps partiel sur autorisation dont le nombre maximum de trimestres est fixé à 4 trimestres. D - COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS Cotisations régime de retraites obligatoire Pour le fonctionnaire placé en CPA à compter du 2 janvier 2004 : l assiette des cotisations est déterminée en fonction de la quotité de traitement effectivement servie même si elle est supérieure à la quotité de temps de travail effectué ; Exemple : CPA à 50 %, rémunéré à 60 %, l'assiette de cotisation est 60 % du traitement à temps plein. Cotisation salariale de l assurance maladie La cotisation salariale de l'assurance maladie ne porte que sur la différence entre le traitement qui serait alloué si l'agent réalisait la même durée de travail à temps partiel et la rémunération effectivement servie au taux de : 0,95 % pour les fonctionnaires, 1,70 % pour les agents non titulaires. Code de la sécurité sociale art D711-2 La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

7 Le prélèvement de la cotisation ne peut avoir pour effet de réduire l'ensemble de la rémunération nette à un niveau inférieur au SMIC brut. Il convient, si c'est le cas, de réduire la cotisation en conséquence. Code de la sécurité sociale art L Cotisation au régime de retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) L'assiette de cotisation RAFP " est constituée par les éléments de rémunération de toute nature perçus de leurs employeurs par les fonctionnaires au cours de l'année civile mentionnés à l'article L du Code de la sécurité sociale, à l'exception de ceux qui entrent dans l'assiette de calcul des pensions dans le régime des pensions civiles et militaires de retraite ou dans le régime de la CNRACL ".Décret du Par " éléments de rémunération de toute nature ", il convient d'entendre, non seulement l'indemnité de résidence, le SFT, les primes et indemnités, les heures supplémentaires, les avantages en nature, mais également l'ensemble de la rémunération versée au titre de la CPA, ainsi que l'indemnité exceptionnelle perçue par les fonctionnaires en CPA avant le 1er janvier CSG et CRDS La différence, entre le traitement indiciaire qui serait servi en fonction de la quotité de travail effectivement réalisée et la rémunération effectivement servie au titre de la CPA, est considérée comme un revenu de remplacement. Ainsi, cette part correspondant au revenu de remplacement supporte : la CSG au taux de 6,6 % (à compter du 1er janvier 2005), soit 4,2 % déductible et 2,4 % non déductible, la CRDS au taux de 0,50 %, sur 100 % de son montant : ces contributions seront calculées pour cette partrevenu de remplacement sur l'assiette du seul traitement indiciaire (y compris NBI). La part correspondant au revenu d'activité supporte : la CSG au taux de 7,5 %, soit 5,10 % déductible et 2,4 % non déductible, la CRDS au taux de 0,50 %, sur 97 % de son montant : ces contributions seront calculées pour cette partrevenu d'activité sur l'ensemble de la rémunération (régime indemnitaire inclus). Toutefois, le revenu de remplacement peut bénéficier d'une exonération totale ou partielle de ces contributions, en fonction de la situation fiscale du bénéficiaire et(ou) du montant de la rémunération globale par rapport au montant du SMIC. Pour déterminer si le seuil d'exonération lié au SMIC est atteint, il doit être tenu compte du total constitué par la part correspondant au revenu de remplacement et la part correspondant au revenu d'activité. Prise en compte de la situation fiscale Est pris en compte le montant net des revenus déclaré de l'avant dernière année (n-2) : sont exonérés totalement de la CSG et de la CRDS, les revenus de remplacement des personnes non imposables à l'irpp (Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques), et dont le revenu fiscal est inférieur aux limites de revenus définis au barème fixé par arrêté ministériel du 25 février 1998, sont soumises à la seule fraction déductible de la CSG (soit 4,2 %) et de la CRDS (soit 0,50 %), les personnes non redevables de l'irpp, mais dont le revenu fiscal excède les limites de revenus définies au barème fixé par arrêté ministériel du 25 février La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

8 Code de la sécurité sociale art L III 1 et L III Prise en considération du montant des revenus par rapport au montant du SMIC Code de la sécurité sociale art L III 1, 2 alinéa Pour le précompte de la CSG et de la CRDS, les contributions ne doivent pas avoir pour effet de porter l'ensemble de la rémunération nette en-deçà du SMIC. Cette disposition pourra conduire à un précompte partiel de ces contributions, étant précisé que les cotisations et contributions doivent désormais être prélevées dans l'ordre suivant : 1 Cotisation d assurance maladie, 2 CSG non déductible, 3 CSG déductible, 4 CRDS. E - FONDS DE COMPENSATION - CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ IMPORTANT Bien que le texte vise "les agents relevant de la loi du 26 janvier 1984", ce fonds continuerait de concerner uniquement les fonctionnaires. Prise en charge La charge résultant de la différence entre le traitement correspondant à la quotité de travail et le traitement effectivement servi en C.P.A est supportée à raison de 2/3 par le FCCPA, et 1/3 par les collectivités elles-mêmes. NB : en cas de quotité de travail à 80 % et rémunérée à 6/7 ème, le FCCPA n intervient pas puisqu il s agit de l application de règles de rémunération des agents à temps partiel. F - LE CUMUL D EMPLOIS Soumis aux mêmes conditions que les agents à temps partiel, les agents en Cessation Progressive d Activité obéissent aux mêmes règles d interdiction de cumul d emplois. Ainsi, les agents sont exclus des dérogations exceptionnelles qui peuvent être apportées au principe de l interdiction du cumul d emplois publics. En conséquence, seule la production d œuvres scientifiques, artistiques ou littéraires leur est permise, ainsi que l exercice d activités accessoires, lorsqu elles ne constituent pas des emplois de nature à occuper normalement un agent. La disposition antérieure interdisant aux agents non titulaires de reprendre une activité rémunérée auprès de l État ou d une autre personne morale de droit public est abrogée. Exception : en cas de "sur-cotisation" sur la base d un traitement à temps plein, ces services sont décomptés, à compter du 1er janvier 2004 comme des services à temps plein. G - FIN DE LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ L agent en C.P.A à compter du 1er janvier 2004, s engage à y demeurer jusqu à la date où il atteint l âge d ouverture des droits à pension : cet âge ne met plus fin automatiquement à la C.P.A. A cette date d ouverture des droits à pension, l agent peut soit : demander à être admis à la retraite, demeurer en C.P.A et demander à être admis à la retraite à la date à laquelle il justifie d une durée d assurance, tous régimes confondus, lui permettant d obtenir une pension au taux plein, demeurer en C.P.A au plus tard, jusqu à la limite d âge. Cas particulier des agents non titulaires La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

9 L agent non titulaire devra solliciter sa mise à la retraite auprès du régime général de sécurité sociale. H - DISPOSITIONS TRANSITOIRES - LES AGENTS EN C.P.A. à la DATE du 1 er JANVIER 2004 Les agents déjà en C.P.A au 1 er janvier 2004 conservent le bénéfice des dispositions antérieures relatives à la C.P.A. Toutefois, à compter du 1 er janvier 2004, ces agents peuvent demander à bénéficier d un maintien en activité au-delà de leur 60 ème anniversaire : pour les agents nés entre 1944 et 1945, jusqu à 61 ans, pour les agents nés entre 1946 et 1947, jusqu à 62 ans, pour les agents nés en 1948, jusqu à 63 ans. Ces derniers verront leurs droits à pension déterminés selon les nouvelles dispositions. Ainsi, tous les agents soumis aux dispositions antérieures ou postérieures au 1 er janvier 2004, sont soumis en matière de retraite aux dispositions de la loi du 21 août 2003 dès lors qu ils sont radiés des cadres à compter du 1 er janvier Les services du Centre de gestion se tiennent à votre disposition pour tous renseignements complémentaires. La présente circulaire annule et remplace la circulaire n 05/2005 du 26 janvier /9

10 Annexe 1 à la circulaire n 24/2006 DEMANDE D ADMISSION AU BÉNÉFICE DE LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ PRÉVUE PAR L ORDONNANCE n du 31 mars 1982 Je soussigné(e) (nom, prénom, grade, service d'affectation) demande à bénéficier d'une Cessation Progressive d'activité. Choix des quotités de travail et de rémunération (cocher la case correspondante à votre choix) Je demande à exercer mes fonctions selon une quotité de temps de travail dégressive : 80 % (rémunération : 6/7 ème ) pendant les deux premières années puis 60 % (rémunération : 70 %). Je demande à exercer mes fonctions selon une quotité de temps de travail fixe : 50 % (rémunération : 60 %). Choix du mode de cotisation pour la retraite pour les fonctionnaires titulaires (cocher la case correspondante à votre choix) Je demande à cotiser pour la retraite sur la base du traitement soumis à retenue pour pension correspondant à un agent de même grade, échelon et indice travaillant à temps plein. J'ai pris connaissance que cette option est irrévocable. Je ne demande pas à cotiser pour la retraite suivant les modalités présentées ci-dessus. Cette option est également irrévocable. Choix du moment du départ à la retraite (cocher la case correspondante à votre choix) A titre indicatif, je prévois de partir à la retraite (cette information est utile au service gestionnaire, elle lui permet notamment, en fonction de votre âge, de déterminer si vous pouvez bénéficier de l'option de cessation totale d'activité) : à mon soixantième anniversaire ; lorsque ma durée d'assurance sera égale à celle qui permet de bénéficier du taux maximum de la retraite des fonctionnaires, sauf si mon soixante-cinquième anniversaire survient avant cette date ; à ma limite d'âge (65 ans) ; à une autre date comprise entre les deux choix précédents et qui sera le : Choix d'une cessation totale d'activité (cocher la case correspondante à votre choix) Enseignants Je demande à bénéficier de la cessation totale d'activité une année scolaire avant la date de ma mise à la retraite. J'ai pris connaissance que cette option est irrévocable. Si ma quotité de temps de travail est dégressive, elle sera de 100 % pour les deux premières années (rémunération : 6/7), de 80 % pour la 3 ème année (rémunération : 70 %) et, le cas échéant, de 60 % au-delà (rémunération : 70 %). Si ma quotité de temps de travail est fixe, elle sera de 100 % pour la première année (rémunération : 60 %) et, le cas échéant, de 50 % au-delà (rémunération : 60 %). Je ne demande pas à bénéficier de la cessation totale d'activité présentée ci-dessus. Non-enseignants Je demande à bénéficier de la cessation totale d'activité six mois avant la date de ma mise à la retraite. J'ai pris connaissance que cette option est irrévocable. Si ma quotité de temps de travail est dégressive, elle sera de 100 % pour les six premiers trimestres (rémunération : 6/7), de 80 % pour les deux trimestres suivants (rémunération : 6/7) et, le cas échéant, de 60 % au-delà (rémunération : 70 %). Si la quotité est fixe, elle sera de 100 % pour les deux premiers trimestres (rémunération : 60 %) et, le cas échéant, de 50 % au-delà (rémunération : 60 %). Je ne demande pas à bénéficier de la cessation totale d'activité présentée ci-dessus. (date et signature) 1/1

11 Annexe 1 à la circulaire n 24/2006 DEMANDE D ADMISSION AU BÉNÉFICE DE LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ PRÉVUE PAR L ORDONNANCE n du 31 mars 1982 Je soussigné(e) (nom, prénom, grade, service d'affectation) demande à bénéficier d'une Cessation Progressive d'activité. Choix des quotités de travail et de rémunération (cocher la case correspondante à votre choix) Je demande à exercer mes fonctions selon une quotité de temps de travail dégressive : 80 % (rémunération : 6/7 ème ) pendant les deux premières années puis 60 % (rémunération : 70 %). Je demande à exercer mes fonctions selon une quotité de temps de travail fixe : 50 % (rémunération : 60 %). Choix du mode de cotisation pour la retraite pour les fonctionnaires titulaires (cocher la case correspondante à votre choix) Je demande à cotiser pour la retraite sur la base du traitement soumis à retenue pour pension correspondant à un agent de même grade, échelon et indice travaillant à temps plein. J'ai pris connaissance que cette option est irrévocable. Je ne demande pas à cotiser pour la retraite suivant les modalités présentées ci-dessus. Cette option est également irrévocable. Choix du moment du départ à la retraite (cocher la case correspondante à votre choix) A titre indicatif, je prévois de partir à la retraite (cette information est utile au service gestionnaire, elle lui permet notamment, en fonction de votre âge, de déterminer si vous pouvez bénéficier de l'option de cessation totale d'activité) : à mon soixantième anniversaire ; lorsque ma durée d'assurance sera égale à celle qui permet de bénéficier du taux maximum de la retraite des fonctionnaires, sauf si mon soixante-cinquième anniversaire survient avant cette date ; à ma limite d'âge (65 ans) ; à une autre date comprise entre les deux choix précédents et qui sera le : Choix d'une cessation totale d'activité (cocher la case correspondante à votre choix) Enseignants Je demande à bénéficier de la cessation totale d'activité une année scolaire avant la date de ma mise à la retraite. J'ai pris connaissance que cette option est irrévocable. Si ma quotité de temps de travail est dégressive, elle sera de 100 % pour les deux premières années (rémunération : 6/7), de 80 % pour la 3 ème année (rémunération : 70 %) et, le cas échéant, de 60 % au-delà (rémunération : 70 %). Si ma quotité de temps de travail est fixe, elle sera de 100 % pour la première année (rémunération : 60 %) et, le cas échéant, de 50 % au-delà (rémunération : 60 %). Je ne demande pas à bénéficier de la cessation totale d'activité présentée ci-dessus. Non-enseignants Je demande à bénéficier de la cessation totale d'activité six mois avant la date de ma mise à la retraite. J'ai pris connaissance que cette option est irrévocable. Si ma quotité de temps de travail est dégressive, elle sera de 100 % pour les six premiers trimestres (rémunération : 6/7), de 80 % pour les deux trimestres suivants (rémunération : 6/7) et, le cas échéant, de 60 % au-delà (rémunération : 70 %). Si la quotité est fixe, elle sera de 100 % pour les deux premiers trimestres (rémunération : 60 %) et, le cas échéant, de 50 % au-delà (rémunération : 60 %). (date et signature) Je ne demande pas à bénéficier de la cessation totale d'activité présentée ci-dessus. 1/1

Le recteur. Mesdames les Directrices Messieurs les Directeurs d établissements d enseignement privés du second degré sous contrat d association

Le recteur. Mesdames les Directrices Messieurs les Directeurs d établissements d enseignement privés du second degré sous contrat d association Le recteur à Rectorat Service Division De l Enseignement Privé Mesdames les Directrices Messieurs les Directeurs d établissements d enseignement privés du second degré sous contrat d association Rennes,

Plus en détail

I CONDITIONS D ACCÈS À LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ

I CONDITIONS D ACCÈS À LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ NOTE TECHNIQUE RELATIVE À LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ ordonnance n 82-297 du 31 mars 1982 (modifiée notamment par la loi n 2003-775 du 21 Août 2003 portant réforme des retraites article 73 et le

Plus en détail

La contribution employeur n est pas modifiée. Elle est assise sur la rémunération versée à temps partiel ou à temps non complet au taux normal.

La contribution employeur n est pas modifiée. Elle est assise sur la rémunération versée à temps partiel ou à temps non complet au taux normal. DIFFUSION OCTOBRE 2004 SURCOTISATION AGENTS A TEMPS PARTIEL ET AGENTS A TEMPS NON COMPLET REFERENCES : Loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites, article 47 Décret n 2004-678 du 8 juillet

Plus en détail

c) Irréversibilité de la demande La durée de service est réduite au maximum de 6 ans pour : les agents titulaires ayant bénéficié :

c) Irréversibilité de la demande La durée de service est réduite au maximum de 6 ans pour : les agents titulaires ayant bénéficié : Grenoble, le 16 novembre 2006 Rectorat Division des personnels enseignants DIPER E DIR Réf N 06-152 Affaire suivie par : DIPER E Téléphone : Cf.organigramme Télécopie : 04-76-74-75-82 Mél : Ce.dipere @ac-grenoble.fr

Plus en détail

LES NOUVELLES DISPOSITIONS INTRODUITES PAR LA LOI SUR LA REFORME DES

LES NOUVELLES DISPOSITIONS INTRODUITES PAR LA LOI SUR LA REFORME DES Réf. : CDG-INFO2004-6/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Martine DELECOURT PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-10 / 1-50-15 / 1-50-20 : 03.20.15.80.50 ou 03.20.15.80.64 Date : le 5 février 2004 LES NOUVELLES

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Circulaire n 25/2010 Cl. C 4212 Colmar, le 03 août 2010 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

S U R C O T I S A T I O N R E T R A I T E CNRACL Temps partiel / Temps non complet

S U R C O T I S A T I O N R E T R A I T E CNRACL Temps partiel / Temps non complet QUESTIONS SOCIALES Service "Documentation - Paies" Note d information 14-17 du 26 septembre 2014 S U R C O T I S A T I O N R E T R A I T E CNRACL Temps partiel / Temps non complet Date d effet : 1 er octobre

Plus en détail

Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.)

Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.) REMUNERATION Note d information n 10-09 du 29 juin 2010 Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.) 2010 Références - Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 modifié relatif à l'instauration

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. Base juridique

NOTE JURIDIQUE. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : Retraite anticipée des fonctionnaires handicapés Base juridique Article L.24

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1213 Date: 12 juillet 2004

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1213 Date: 12 juillet 2004 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction générale de l administration Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Compte épargne temps 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 9 mars 2010 Mise à jour du 1 er juin 2010 Références

Plus en détail

les dossiers La circulaire RETRAITES www.sup-recherche.org

les dossiers La circulaire RETRAITES www.sup-recherche.org les dossiers RETRAITES 1 La circulaire 25.08.2003 www.sup-recherche.org 21, rue Jules Ferry 93170 BAGNOLET Tel. 01 48 18 88 31/Fax 01 48 18 88 95 Bernadette MARCHENOIR Secrétaire Nationale Paris, le 25

Plus en détail

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Comité Technique Paritaire Réunion du 28 septembre 2010 Annexe 1 REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Règles d ouverture, de fonctionnement, de gestion et de fermeture du Compte Epargne-Temps (art 10 du décret

Plus en détail

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, parue au JO du 10 novembre 2010 introduit de nouvelles dispositions. Le décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Congrès des maires. 12 juin 2014. Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59

Congrès des maires. 12 juin 2014. Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59 Congrès des maires 12 juin 2014 Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59 1 1. Les textes de base Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

Retraite additionnelle

Retraite additionnelle Direction Logistique et Prospective Unité Conseil Juridique Référence :. Loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites (article 76).. Décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS VILLE DE ROYAN RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Article 1 er : Présentation Il est institué à la Ville de ROYAN (Ville, Centre Communal d Action Sociale) un Compte Epargne-Temps conformément aux décrets

Plus en détail

Heures supplémentaires - Réduction des cotisations salariales et Exonération de l impôt sur le revenu

Heures supplémentaires - Réduction des cotisations salariales et Exonération de l impôt sur le revenu Note d'informations du 22 novembre 2007 Mise à jour le 15 janvier 2008 Heures supplémentaires - Réduction des cotisations salariales et Exonération de l impôt sur le revenu Références : - Loi n 2007-1223

Plus en détail

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010 Réf. : CDG-INFO2010-6/MDE/CVD Personnes à contacter : Christine DELEBARRE Thérèse SMOLAREK Valérie TANSSORIER Date : le 25 février 2010 : 03.59.56.88.28/29 CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE

LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE FICHE 1 LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60 ans pour les

Plus en détail

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010)

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Le 16 octobre 2013 Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Référence :. Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale modifié par le décret

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

LE SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT

LE SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT FF II CC HH EE PP RR AA TT I QQ UU EE CC DD GG 55 00 LE SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT L E S S E N T I E L Le supplément familial de traitement est un élément obligatoire du traitement accordé à un

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION A LA RETRAITE

DEMANDE D ADMISSION A LA RETRAITE Académie De Lille Service des Pensions Bureau des pensions et de conseil juridique - Audrey COLOMB-LEMAY DEMANDE D ADMISSION A LA RETRAITE FORMULAIRE COMMUN AUX PERSONNELS DE L AENES (sauf CASU), AUX PRCE

Plus en détail

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Décembre 00 Ce document est proposé à titre d information. En effet, certaines dispositions de la loi portant réforme des retraites,

Plus en détail

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti...

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... FONCTIONNAIRES : FICHE 44 44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... Le principe de calcul de la pension de retraite repose sur trois éléments principaux : le nombre

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

STATUT LE TEMPS PARTIEL

STATUT LE TEMPS PARTIEL STATUT LE TEMPS PARTIEL Fiche statut 24 août 2012 Références: - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale - Ordonnance n 82-296 du 31

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 35

NOTE D INFORMATION N 35 Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Service Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 NOTE D INFORMATION N 35 LE TEMPS PARTIEL REFERENCES : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant

Plus en détail

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS C.C.A.S PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS Vu : - le décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au c ompte-épargne temps dans la Fonction Publique Territoriale, modifié par le décret n 2010-531 du 20

Plus en détail

Les évolutions du simulateur de calcul de pension

Les évolutions du simulateur de calcul de pension Les évolutions du simulateur de calcul de pension Mise à jour : 18/02/2014 1. OBJET DU DOCUMENT Ce document présente les évolutions du simulateur de pensions CNRACL depuis la réforme des retraites 2010.

Plus en détail

Âge d'ouverture de droit. Vous ne justifi ez pas d au moins 25 ans d assurance à la CRPCEN

Âge d'ouverture de droit. Vous ne justifi ez pas d au moins 25 ans d assurance à la CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. 01 44 90 13 25 Fax 01 44 90 21 81 contact@crpcen.fr PENSION PERSONNELLE CETTE NOTICE N'INTÈGRE PAS LES MODIFICATIONS ISSUES DE LA RÉFORME

Plus en détail

Le calcul de la retraite

Le calcul de la retraite Le calcul de la retraite Loi 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites. L légal de départ en retraite Pour prétendre à une retraite CNRACL, il faut avoir accompli 2 ans de services effectifs

Plus en détail

Créteil, le 6 décembre 2007. Le recteur de l académie de Créteil

Créteil, le 6 décembre 2007. Le recteur de l académie de Créteil Créteil, le 6 décembre 2007 Le recteur de l académie de Créteil à Rectorat Division des Personnels Enseignants DPE3 : I. Tanguy 01 57 02 60 67 DPE4 : E. Lacheny 01 57 02 60 76 DPE5 : D. Althaparro 01 57

Plus en détail

INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE

INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE Extrait du guide prime 2008 de la gazette des Communes Décret n 2001-654 du 19 juillet 2001 (JO du 21 juillet 2001) ; décret n 90-437 du 28 mai 1990,

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65, Rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX - : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 : www.cdg85.fr : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

Objet : Demande d admission à la retraite 2016

Objet : Demande d admission à la retraite 2016 Bourg-en-Bresse, le 31 août 2015 L inspecteur d académie-directeur académique des services de l éducation nationale de l Ain à Mesdames et messieurs les inspecteurs de l éducation nationale Mesdames et

Plus en détail

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX PRINCIPES GENERAUX La rémunération des fonctionnaires est définie par l article 20 de la loi du 13 juillet 1983 auquel se réfère l article 87 de la loi du

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

Retraites CNRACL : ce qu il faut savoir

Retraites CNRACL : ce qu il faut savoir Retraites CNRACL : ce qu il faut savoir Unité Retraites CDG76 Janvier 2012 La CNRACL Les principaux textes 1 1945 : ordonnance 45-993 du 17 mai 1947 : décret 47-1846 du 19 septembre 1949 : décret 49-1416

Plus en détail

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale.

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale. COMPTE EPARGNE TEMPS Note d'information N 2010-15 du 6 septembre 2010 COMPTE EPARGNE TEMPS REFERENCE : Décret n 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps

Plus en détail

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2008/06 du 20 février 2008 LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

REGLEMENT INTERIEUR CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE-TEMPS REGLEMENT INTERIEUR CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Après avis du Comité Technique Paritaire le 11 décembre 2009 (adopté par délibération du Conseil Municipal le 23 décembre 2009) Article 1 er : Présentation

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

DEMANDE D'ADMISSION À LA RETRAITE

DEMANDE D'ADMISSION À LA RETRAITE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE RECTORAT 20, boulevard d'alsace-lorraine 80063 AMIENS CEDEX 9 DIVISION DES PERSONNELS D ADMINISTRATION ET D ENCADREMENT Bureaux DPAE2 DPAE3 DPAE4 - DPAID5 DIVISION DE

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Fiche info Service juridique

Fiche info Service juridique Fiche info n 2/octobre 2012 Indemnités de maladie du régime spécial de sécurité sociale Références : Décret n 60-58 du 11 janvier 1960 relatif au régime de sécurité sociale des agents permanents des départements,

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS

COMPTE EPARGNE-TEMPS COMPTE EPARGNE-TEMPS n 2010-531 du 20 mai 2010, qui a modifié le décret n 2004-878 du 26 août 2004 ; on pourra également se référer à la circulaire du 31 mai 2010 présentant la réforme Par rapport à l

Plus en détail

PRIME DE SERVICE ET DE RENDEMENT

PRIME DE SERVICE ET DE RENDEMENT Circulaire n 23/2011 Cl C 4321 Màj JUIN 2011 Colmar, le 30 juin 2011 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixonet

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S)

RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S) Circulaire du 26 août 2004 Mise à jour juillet 2014 RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S) Réf : - Arrêté du 25 août 2003 fixant les modalités d application du décret 2003.799 - Décret

Plus en détail

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Invalidité

Plus en détail

1. Principe et portée

1. Principe et portée Circulaire n 2014/04 du 06/11/2014 La surcote 1. Principe et portée 2. Conditions d ouverture du droit à surcote 3. Détermination du nombre de trimestres de surcote 4. Calcul du coefficient de surcote

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-1366 du 6 décembre 2012 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne-temps et

Plus en détail

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF I - RETRAITE ET REPRISE D ACTIVITE La loi subordonne le versement d une pension de retraite par le régime général à la cessation

Plus en détail

I - Les dispositions réglementaires

I - Les dispositions réglementaires Le recteur à Rectorat DPE Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement, les Directrices et Directeurs de CIO - Pour information - Mesdames les Directrices et Messieurs les Directeurs Académiques des

Plus en détail

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Différentes mentions. Simplification du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie.

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Différentes mentions. Simplification du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie. I MAJ.06-2015 SOMMAIRE A - PRINCIPES DE RÉMUNÉRATION BULLETIN DE PAIE Généralités Différentes mentions Simplification du bulletin de paie Exemples de bulletin de paie Cas particuliers A10 A10 A11 A12 A13

Plus en détail

I L économie générale du décret n 2006-1596 du 13 décembre 2006

I L économie générale du décret n 2006-1596 du 13 décembre 2006 La Rochelle, le 27 février 2007 SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DU CONTROLE DE LA LEGALITE ET DE L'INTERCOMMUNALITE Affaire suivie par Mme BOUSSAT Tél.

Plus en détail

POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Seynod, le 27 juin 2011 Références juridiques : NOTE d INFO n 2011-05 POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux

Plus en détail

MODE OPERATOIRE. Modifié le24/01/2007-1 -

MODE OPERATOIRE. Modifié le24/01/2007-1 - MODE OPERATOIRE Remplissage du formulaire de liaison 30894 spécifique aux échanges de carrière entre les régimes de la Fonction publique et le Régime général Modifié le24/01/2007-1 - SOMMAIRE Sommaire

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

guide le petit retraite DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL des militants des sections syndicales

guide le petit retraite DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL des militants des sections syndicales DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL le petit guide à destination des militants des sections syndicales retraite cfdt.fr PUBLICATION CFDT I NOVEMBRE 2014 I En complément du «Dossier spécial

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

La retraite, comment en bénéficier?

La retraite, comment en bénéficier? Salariés agricoles La retraite, comment en bénéficier? Je prépare ma retraite RETRAITE Je suis, salarié agricole cadre ou non cadre Sommaire De quoi est composée ma retraite? p.3 Ma retraite à taux plein,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES DES AGENTS DE LA VILLE DE «LE BOULOU» (Agents affiliés CNRACL)

MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES DES AGENTS DE LA VILLE DE «LE BOULOU» (Agents affiliés CNRACL) MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE D'ASSURANCES MARCHE ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES DES AGENTS DE LA VILLE DE «LE BOULOU» (Agents affiliés CNRACL) Procédure "adaptée" selon les articles 26 II

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

CCTP ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES POUR LES AGENTS DE LA COMMUNE DE ROMAGNAT ELEMENTS D APPRECIATION DES RISQUES

CCTP ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES POUR LES AGENTS DE LA COMMUNE DE ROMAGNAT ELEMENTS D APPRECIATION DES RISQUES CCTP ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES POUR LES AGENTS DE LA COMMUNE DE ROMAGNAT Le présent marché est constitué des conditions particulières qui vont suivre ainsi que par les Conditions Générales de

Plus en détail

Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065

Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065 Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065 Décret n 2002-634 du 29 avril 2002, modifié, version du 6 novembre 2008 Art. 1 Il est institué dans la fonction

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58 Circulaire FP n 2164 du 13 juin 2008 relative à la mise en œuvre du décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat MINISTERE

Plus en détail

Cessation Progressive d Activité.

Cessation Progressive d Activité. L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Éducation Nationale Inspection Académique des Bouches-du-Rhône Division des Personnels Bureau de Gestion des Instituteurs et des Professeurs

Plus en détail

Attribution d'une bonification indemnitaire à certains fonctionnaires de catégorie A et B

Attribution d'une bonification indemnitaire à certains fonctionnaires de catégorie A et B CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

1 - CONDITIONS GENERALES

1 - CONDITIONS GENERALES Annexe 1 NOTE D INFORMATION SUR LES MODALITES D ADMISSION A LA RETRAITE ET DE LIQUIDATION DU DROIT A PENSION Les dispositions ci-dessous sont celles qui s appliquent en l état actuel de la réglementation.

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

La retraite du régime spécial CNRACL

La retraite du régime spécial CNRACL La retraite du régime spécial CNRACL Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraites. Loi n 2011-1906 du 21 décembre 2011, de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

LA RETRAITE POUR INVALIDITÉ CNRACL

LA RETRAITE POUR INVALIDITÉ CNRACL indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 22 CNRACL : Stagiaires et titulaires à TNC > ou = 28h et à TC LA RETRAITE POUR INVALIDITÉ CNRACL 1. Références, définition et conditions d octroi La retraite

Plus en détail

LA DISPONIBILITE. Disponibilités accordées de droit. 1 CDG 64 Janvier 2011

LA DISPONIBILITE. Disponibilités accordées de droit. 1 CDG 64 Janvier 2011 Fiches statut LA DISPONIBILITE 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr La disponibilité est l une des 6 positions statutaires énumérées par l article

Plus en détail

Date d'effet : 1 er janvier 2011

Date d'effet : 1 er janvier 2011 Circulaire n 09/2011 Cl.B1 Colmar, le 21 janvier 2011 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Fonction Publique Territoriale 22, rue Wilson - 68027 COLMAR-CEDEX Tél. 03.89.20.36.00 / Fax. 03.89.20.36.29 / E Mail.

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général La Loi Fillon

Plus en détail

WinPaie 3-5-8 Version moteur 1-4-22 Page : 1 / 7

WinPaie 3-5-8 Version moteur 1-4-22 Page : 1 / 7 Page : 1 / 7 QUESTION : Détachement I Depuis le 1 Janvier 2005 A-Agents éligibles à la Voir extraits de l'instruction n 05-021-M0 du 18 mars 2005 et les annexes jointes Les règles de cotisation et de contribution

Plus en détail

MODIFICATIONS DU COMPTE EPARGNE TEMPS

MODIFICATIONS DU COMPTE EPARGNE TEMPS CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 5 ème RÉUNION DE 2010 Séance du 18 novembre 2010 CG 10/5 è me /I-11 PERSONNEL DEPARTEMENTAL MODIFICATIONS DU COMPTE

Plus en détail

Guide du futur retraité

Guide du futur retraité Guide du futur retraité 2012 Sommaire L âge de la retraite page 04 Le droit à pension page 09 Les avantages liés aux enfants et les bonifications page 10 Le calcul de la pension page 12 Les prélèvements

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

Retraite et invalidité. Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011

Retraite et invalidité. Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011 Retraite et invalidité Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011 Plan de l intervention Le début de la carrière : stage et affiliation CNRACL A l issue du stage : pension d invalidité du stagiaire

Plus en détail