Figure 1. Structure répartie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Figure 1. Structure répartie"

Transcription

1 Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant sur plusieurs sites et reliés par un réseau de communication. Ces processus : Communiquent entre eux via un réseau de communication Evoluent de manière cohérente Remplissent une fonction identifiable Ne sont pas forcément interdépendants Différent types de distribution existent : Distribution des données : données distribuées, traitement centralisé. Distribution du contrôle : données centralisées, contrôle distribué. Distribution des utilisateurs : données et contrôle centralisé, utilisateurs distribués. Une application distribuée est une combinaison de tout ces types de distribution. Figure 1. Structure répartie 2. Exemples d applications réparties Coordination d activités : Systèmes à flots de données («workflow»). Systèmes à agents. Communication et partage d informations : Bibliothèques virtuelles. Collecticiels : pour le travail coopératif, les bibliothèques, musées et magasins virtuels sur Internet, la presse et le commerce électronique, etc. Quelques exemples de collecticiels : o Édition coopérative. o Téléconférence. o Ingénierie concourante. Applications temps réel : Contrôle de procédés industriels. Avionique, etc. Localisation de mobiles. Toutes les applications qui nécessitent des utilisateurs ou des données réparties. III. Qualités requises dans les applications réparties 1. Qualité de service : Recouvre plusieurs notions, qui doivent être précisées au cas par cas. 1

2 Performance : Cette qualité couvre plusieurs aspects, qui sont essentiels pour les applications en temps réel (applications dont la validité ou l'utilité repose sur des contraintes temporelles). Certains de ces aspects sont liés a la communication (bornes sur la latence, la gigue, la bande passante) ; d'autres s'appliquent a la vitesse de traitement ou a la latence (temps de réponse) d'accès aux données. Tolérance aux pannes et aux fautes : Nécessité d identifier les scénarios de fautes possibles, qu elles soient : Matériel Logiciel Système de communication Sécurité : La sécurité couvre des propriétés liées à l'usage correct d'un service par ses utilisateurs selon des règles d'usage spécifiées. Elle comprend : la confidentialité, l'intégrité, l'authentification, et le contrôle des droits d'accès. 2. Capacité de croissance, ou passage a grande échelle : A mesure que les applications deviennent de plus en plus étroitement interconnectées et interdépendantes, le nombre d'objets, d'usagers et d'appareils divers composant ces applications tend a augmenter. Cela pose le problème de la capacité de croissance (scalability) pour la communication et pour les algorithmes de gestion d'objets, et accroît la complexité de l'administration. Ainsi, les qualités d un système ne doivent pas se dégrader en cas de croissance : Du nombre d éléments du système (machines, réseaux, etc.) Du nombre d utilisateurs De l étendue géographique 3. Capacité d évolution : Les systèmes logiciels doivent s'accommoder au changement. En effet, les spécifications évoluent a mesure de la prise en compte des nouveaux besoins des utilisateurs, et la diversité des systèmes et organes de communication entraîne des conditions variables d'exécution. Afin de permettre cette possibilité d évolution, les applications réparties doivent avoir Une architecture modulaire (composants) Qualité de la décomposition : identifier les fonctions Qualité de la conception des interfaces : identifier ce qui est montré et ce qui est caché Un découplage fort: l impact des modifications locales doit si possible rester locale Une qualité de la documentation Documentation de la conception Documentation de la realization N.B. La transparence est une propriété fondamentale ; elle permet de masquer la distribution aux utilisateurs et aux programmes d application IV. Phases de Construction d applications réparties 1. Conception de l architecture de l application. 2. Programmation des entités logicielles : Utilisation d un mécanisme de communication avec un modèle d exécution (Socket, RMI, RPC, CORBA, etc.). Programmation en fonction du modèle d exécution. 3. Configuration des entités de diverses provenances : leur permettre de communiquer, d échanger des données. leur permettre d échanger des informations de contrôle. leur permettre de se comprendre. 4. Prendre en considération l installation et le déploiement. 2

3 5. Administration : Surveillance, maintenance et évolution des applications. V. Mécanismes d'interaction de base Les composants d une application répartie interagissent via un système de communication sous-jacent. Il existe différents mécanismes d interaction : 1. Modèle de communication par évènement : La forme la plus simple de communication est un événement transitoire asynchrone (Figure a.). Un composant A (plus précisément, un thread s'exécutant dans le composant A) produit un événement (c'est-à-dire envoie un message élémentaire a un ensemble spécifique de destinataires), et poursuit son exécution. Le message peut être un simple signal, ou peut porter une valeur. La réception de l'évènement par le composant B déclenche une réaction, c'est-à-dire lance l'exécution d'un programme (le traitant) associé à cet évènement (association dynamique entre un type d évènement et une réaction). Ce mécanisme peut être utilisé par A pour demander un service a B, lorsque aucun résultat n'est attendu en retour ; ou il peut être utilisé par B pour observer ou surveiller l'activité de A. Figure 2. Quelques mécanismes de base pour l'interaction 2. Modèle de communication par message a. Message asynchrone Une forme de communication plus élaborée est le passage asynchrone de messages persistants (b). Un message est un bloc d'information qui est transmis d'un émetteur à un récepteur. Cette émission est non bloquante (l émetteur continu son travail). L'attribut < persistant > signifie que le système de communication assure un rôle de tampon : si le récepteur attend le message, le système de communication le lui délivre ; sinon, le message reste disponible pour une lecture ultérieure. Deux modes de communication par message asynchrone existent : Communication directe entre processus (agents). Communication indirecte (boîtes aux lettres). b. Message synchrone Un autre mécanisme courant est l'appel synchrone (c), dans lequel A (le client d'un service fourni par B) envoie un message de requête a B et attend une réponse (cette émission est bloquante). Ce patron est utilisé dans le RPC. Les interactions synchrone et asynchrone peuvent être combinées, par exemple dans diverses formes de < RPC asynchrone >. Le but est de permettre au demandeur d'un service de continuer son exécution après l'envoi de sa requête. Le problème est alors pour le demandeur 3

4 de récupérer les résultats, ce qui peut être fait de plusieurs manières. Par exemple, le fournisseur peut informer le demandeur, par un évènement asynchrone, que les résultats sont disponibles ; ou le demandeur peut appeler le fournisseur a un moment ultérieur pour voir l'état de l'exécution. c. Appel avec Callback Il peut arriver que la fourniture d'un service par B à A repose sur l'utilisation par B d'un service fourni par A (le contrat entre fournisseur et client du service engage les deux parties). Par exemple, dans la figure suivante, l'exécution de l'appel depuis A vers B repose sur un rappel (en anglais callback) depuis B à une fonction fournie par A. Sur cet exemple, le rappel est exécuté par un nouveau thread, tandis que le thread initial continue d'attendre la terminaison de son appel. Figure 3. Synchronous Call with Callback d. Appel de procédure à distance : L'abstraction procédurale est un concept fondamental de la programmation. Une procédure, dans un langage impératif, peut être vue comme une < boite noire > qui remplit une tache spécifiée en exécutant une séquence de code encapsulée, le corps de la procédure. L'encapsulation traduit le fait que la procédure ne peut être appelée qu à travers une interface qui spécifie ses paramètres et ses résultats sous la forme d'un ensemble de paramètres formels. Un processus qui appelle une procédure fournit les paramètres effectifs, exécute l'appel, et reçoit les résultats lors du retour, c'est-à-dire à la fin de l'exécution du corps de la procédure. L'appel de procédure à distance peut être spécifié comme suit. Soit sur un site A un processus p qui appelle une procédure locale P (voir figure 4.a). Il s'agit de concevoir un mécanisme permettant à p de faire exécuter P sur un site distant B (voir Figure 4.b), en préservant la forme et la sémantique de l'appel (c'est-à-dire son effet global dans l'environnement de p). A et B sont respectivement appelés site client et site serveur, car l'appel de procédure à distance suit le schéma client-serveur de communication synchrone par requête et réponse. Fifure 4. Schéma de l'appel de procédure à distance Le problème du passage des paramètres est généralement résolu en utilisant le passage par valeur pour les types simples. Cette solution s'étend aux paramètres composés de taille fixe 4

5 (tableaux ou structures). Dans le cas général, l'appel par référence n'est pas possible ; on peut néanmoins construire des routines spécifiques d'emballage et de déballage des paramètres pour des structures à base de pointeurs, graphes ou listes. Principe de réalisation du RPC La réalisation standard du RPC repose sur deux modules logiciels (Figure 5), la souche, ou talon client (client stub) et la souche serveur (server stub). La souche client agit comme un représentant local du serveur sur le site client ; la souche serveur joue un rôle symétrique. Ainsi, aussi bien le processus appelant, coté client, que la procédure appelée, coté serveur, conservent la même interface que dans le cas centralisé. Les souches client et serveur échangent des messages via le système de communication. En outre, ils utilisent un service de désignation pour aider le client à localiser le serveur. La communication coté client est basée sur un envoi de message synchrone, i.e., le client doit être bloqué en attendant le retour de la procédure. Figure 5. Composants principaux de l appel de procédure à distance Emballage et déballage des paramètres. Les paramètres et les résultats doivent être transmis sur le réseau. Ils doivent donc être mis sous une forme sérialisée permettant cette transmission. Pour assurer la portabilité, cette forme doit être conforme a un standard connu, et indépendante des protocoles de communication utilises et des conventions locales de représentation des données sur les sites client et serveur, comme l'ordre des octets. La conversion des données depuis leur représentation locale vers une forme standard transmissible est appelée emballage (en anglais marshalling) ; la conversion en sens inverse est appelée déballage (en anglais unmarshalling). Un emballeur (marshaller) est un jeu de routines, une par type de données (par exemple writeint, writestring, etc.), qui écrivent des données du type spécifié dans un flot de données séquentiel. Un deballeur (unmarshaller) remplit la fonction inverse et fournit des routines (par exemple readint, readstring, etc.) qui extraient des données d'un type spécifié a partir d'un flot séquentiel. Ces routines sont appelées par les souches quand une conversion est nécessaire. L'interface et l'organisation des emballeurs et déballeurs dépendent du langage utilisé, qui spécifie les types de données, et du format choisi pour la représentation standard. Le middleware Est un complément de services du réseau permettant la réalisation du dialogue client-serveur : Prend en compte les requêtes de l application cliente Les transmet de manière transparente a travers le réseau jusqu au serveur Prend en comptes les données résultants du serveur vers l application cliente L objectif essentiel d un middleware (intergiciel) est d offrir une interface unifiée permettant l accès à l ensemble des services disponibles sur le réseau. Il réalise les taches suivantes : 5

6 1. cacher la répartition, c est-à-dire, le fait qu'une application est constituée de parties interconnectées s'exécutant a des emplacements géographiquement repartis ; 2. cacher l'heterogeneite des composants matériels, des systèmes d'exploitation et des protocoles de communication utilises par les différentes parties d'une application ; 3. fournir des interfaces uniformes, normalisées, et de haut niveau aux équipes de développement et d'intégration, pour faciliter la construction, la réutilisation, le portage et l'interopérabilité des applications ; 4. fournir un ensemble de services communs réalisant des fonctions d'intérêt général, pour éviter la duplication des efforts et faciliter la coopération entre applications. Organisation d un intergiciel 6

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Modèle client-serveur

Modèle client-serveur Modèle client-serveur Daniel Hagimont IRIT/ENSEEIHT 2 rue Charles Camichel - BP 7122 31071 TOULOUSE CEDEX 7 Daniel.Hagimont@enseeiht.fr http://hagimont.perso.enseeiht.fr 1 Plan Principes généraux Modèle

Plus en détail

Construction d Applications Réparties

Construction d Applications Réparties Construction d Applications Réparties Jean-Francois Roos LIFL - équipe GOAL USTL - bâtiment M3 Extension - bureau 204 Jean-Francois.Roos@lifl.fr Avril 1 Objectifs du cours Appréhender la conception d applications

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Eric Leclercq Département IEM / UB 10/2005 email : Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Introduction aux systèmes répartis

Introduction aux systèmes répartis Introduction aux systèmes répartis Grappes de stations Applications réparties à grande échelle Systèmes multicalculateurs (1) Recherche de puissance par assemblage de calculateurs standard Liaison par

Plus en détail

Modèle client-serveur

Modèle client-serveur Modèle client-serveur Daniel Hagimont IRIT/ENSEEIHT 2 rue Charles Camichel - BP 7122 31071 TOULOUSE CEDEX 7 Daniel.Hagimont@enseeiht.fr http://hagimont.perso.enseeiht.fr Remerciements Michel Riveill 1

Plus en détail

Objectifs du cours. Master mention Informatique M1. Construction d Applications Réparties. Sommaire. Organisation.

Objectifs du cours. Master mention Informatique M1. Construction d Applications Réparties. Sommaire. Organisation. Master mention Informatique M1 Construction d s Réparties Lionel Seinturier USTL-LIFL Équipe GOAL/Projet INRIA Jacquard Lionel.Seinturier@lifl.fr 2006/2007 1 Objectifs du cours Appréhender la conception

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Un serveur peut servir plusieurs clients Vu d un client particulier client requête réponse serveur Vu du serveur Gestion des requêtes (priorité) Exécution

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués

Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués Modélisation conceptuelle des Systèmes Distribués Eric Cariou Master Technologies de l'internet 1 ère année Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Systèmes

Plus en détail

DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications

DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications réparties Applications réparties (distributed systems) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon Diagrammes UML (2) http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Avril 2005 Sommaire Les Diagrammes UML Diagrammes de Collaboration Diagrammes d'etats-transitions Diagrammes

Plus en détail

Architectures à composants

Architectures à composants Interaction requête/réponse Architectures à composants!communication par requête/réponse client requête réponse serveur Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Université Pierre et Marie Curie Master Informatique

Plus en détail

1.1 Remote Procedure Call (RPC)

1.1 Remote Procedure Call (RPC) 1.1 Remote Procedure Call (RPC) Le modèle Client-Serveur est un modèle simple à utiliser pour la structuration des systèmes répartis. Mais ce modèle s appuie sur des communications de type entrée/sortie

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 Evolution des Systèmes d Information 2 Qu est ce qu une application répartie? Il s agit d une application découpée en plusieurs unités Chaque unité peut être placée

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

NOTIONS SUR WINDOWS NT

NOTIONS SUR WINDOWS NT Chapitre 10 NOTIONS SUR WINDOWS NT Le système d'exploitation WINDOWS NT (New Technology) a été conçu par Microsoft entre 1988 et 1993. Cinq objectifs étaient poursuivis en créant ce nouveau SE : - offrir

Plus en détail

CORBA haute performance

CORBA haute performance CORBA haute performance «CORBA à 730Mb/s!» Alexandre DENIS PARIS/IRISA, Rennes Alexandre.Denis@irisa.fr Plan Motivations : concept de grille de calcul CORBA : concepts fondamentaux Vers un ORB haute performance

Plus en détail

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction Plan du cours Autres modèles pour les applications réparties Introduction Riveill@unice.fr http://rangiroa.polytech.unice.fr Notre terrain de jeu : les systèmes répartis Un rappel : le modèle dominant

Plus en détail

UML : Les diagrammes de séquence

UML : Les diagrammes de séquence UML : Les diagrammes de séquence 2014 tv - v.1.0 Diagrammes d interactions Les diagrammes d interactions englobent deux types de diagrammes UML : les diagrammes de séquence, les diagrammes

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Le langage UML : Les diagrammes de séquence. Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr

Le langage UML : Les diagrammes de séquence. Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr Le langage UML : Les diagrammes de séquence Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr 1 Modélisation des interactions Les objets d un système ont un comportement Ils interagissent entre eux Dynamique

Plus en détail

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année Java RMI Programmation des applications réparties Olivier Flauzac URCA Master EEAMI-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Java RMI MSTIC-INFO 1 1 / 30 1 RMI 2 Architecture 3 Développement

Plus en détail

BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM)

BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM) BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM) 1 TRONC COMMUN SOLUTIONS INFORMATIQUES - Support système des accès utilisateurs Solutions techniques d accès et systèmes d'exploitation associés

Plus en détail

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Thèse de Doctorat de l'université P & M Curie WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Didier Donsez Université Pierre et Marie Curie Paris VI Laboratoire de Méthodologie et

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Programmation d applications pour le Web

Programmation d applications pour le Web Programmation d applications pour le Web Cours 2 ème année ING ISI-Tunis Elaboré par: Hela LIMAM Chapitre 1 Architectures et applications du Web Année universitaire 2011/2012 Semestre 2 1 Plan Internet,

Plus en détail

Virtualiser un serveur de fax

Virtualiser un serveur de fax Virtualiser un serveur de fax Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89

Plus en détail

Architecture Client/Serveur. andreu@lirmm.fr 1

Architecture Client/Serveur. andreu@lirmm.fr 1 Architecture Client/Serveur andreu@lirmm.fr 1 Qu'est-ce qu'un serveur? un «logiciel serveur» offre un service sur le réseau, le «serveur» est la machine sur laquelle s'exécute le logiciel serveur, le serveur

Plus en détail

Le Distributed Computing Environment de OSF

Le Distributed Computing Environment de OSF 1 sur 6 Le Distributed Computing Environment de OSF Définition L'architecture de DCE L'organisation en cellules Comment former une cellule Les RPC sous DCE Le "stub" client Le RPCRuntime Le "stub" serveur

Plus en détail

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation)

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) 1 Java: Rappel sur les threads Cycle de vie d un thread (1) Né -> prêt appel de la méthode start du thread Prêt Exécution Distribution

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Principe de la messagerie électronique

Principe de la messagerie électronique Principe de la messagerie électronique Plan Des notions de base Principe de la messagerie électronique Une boîte aux lettres (compte) électronique? Une adresse électronique? Un courrier électronique? Un

Plus en détail

Programmation par RPC et Java-RMI :

Programmation par RPC et Java-RMI : 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3.2 et JavaRMI Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique du

Plus en détail

Plan. Environnement Client/Serveur. Cours 6 Rappels Java (suite) Appel de méthode à distance. Utilité. static

Plan. Environnement Client/Serveur. Cours 6 Rappels Java (suite) Appel de méthode à distance. Utilité. static Plan Environnement Client/Serveur Cours 6 Rappels Java (suite) Appel de méthode à distance kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 1 Rappels sur les systèmes d'exploitations / Communication par mémoire partagée

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Les Systèmes et Applications Réparties et leur Programmation

Les Systèmes et Applications Réparties et leur Programmation Les Systèmes et Applications Réparties et leur Programmation Samia Bouzefrane Maître de Conférences Laboratoire CEDRIC Conservatoire National des Arts et Métiers 292 rue Saint Martin 75141 Paris Cédex

Plus en détail

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3 Le modèle client serveur Introduction Licence MASS L3 Inf f3 Encapsulation : rappel Données Données Application En-tête En-tête Transport UDP Données TCP Données Paquet UDP Segment TCP En-tête IP Données

Plus en détail

Architectures en couches pour applications web Rappel : Architecture en couches

Architectures en couches pour applications web Rappel : Architecture en couches Rappel : Architecture en couches Une architecture en couches aide à gérer la complexité : 7 Application 6 Presentation 5 Session Application Les couches hautes dépendent des couches basses 4 Transport

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Technologies du Multimédia et du Web

Technologies du Multimédia et du Web 3 ème Année Licence appliquée Technologies du Multimédia et du Web MoezBEN HAJ HMIDA ISSAT Sousse 2009/2010 Plan Les systèmes e-services Évolution des architectures d applications Les architectures client/serveur

Plus en détail

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Eric Leclercq & Marinette Savonnet Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau G212 Aile des Sciences de l Ingénieur Mise-à-jour

Plus en détail

ADA 95 et la répartition

ADA 95 et la répartition CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS PARIS (Année 2003 / 2004) MÉMOIRE D EXAMEN PROBATOIRE Spécialité : INFORMATIQUE, RÉSEAUX, SYSTEMES, MULTIMEDIA SUJET N 24 : ADA 95 et la répartition Recommandation

Plus en détail

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Mohamed Mosbah LaBRI ENSEIRB - Université Bordeaux 1 mosbah@labri.fr dept-info.labri.fr/~mosbah/mafsd.html Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Client /serveur. Client/serveur. C/S : bibliographie. C/S : introduction. C/S : modèle général. C/S : les architectures

Client /serveur. Client/serveur. C/S : bibliographie. C/S : introduction. C/S : modèle général. C/S : les architectures C/S : bibliographie Client /serveur «Jeux 3D multi-joueurs sur PC» V. Gal/A. Topol Technologies et architectures internet P.Y. Cloux, D. Doussot, A. Géron Editions Dunod 2ème édition 2002 Cours d'introduction

Plus en détail

ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS. Prof. A. Aqqal

ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS. Prof. A. Aqqal ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: Réseaux 1 Introduction générale aux réseaux : Client -Serveur Prof. A. Aqqal Cycle Ingénieur 2010 Prof.

Plus en détail

Leçon 0 : Introduction au développement web

Leçon 0 : Introduction au développement web Module : Atelier programmation n- tiers Atelier de TP : N 0 Durée : 6h Groupes : M31- M32 Leçon 0 : Introduction au développement web NB : Ce document est un support de cours (notes de cours) : ce n'est

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS

MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ TAXONOMIE 1 2 3 4 Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels ON DEMANDE CRITERE

Plus en détail

Analyse et conception des Systèmes d Information. La démarche Merise : La Production Logicielle

Analyse et conception des Systèmes d Information. La démarche Merise : La Production Logicielle Analyse et conception des Systèmes d Information La démarche Merise : La Production Logicielle La production du logiciel Place, objectifs et principes directeurs Christophe.Nicolle@u-bourgogne.fr Introduction

Plus en détail

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Sergey Legtchenko Motivation : LIP6-INRIA Tolérance aux pannes Stockage de données critiques Coût

Plus en détail

Compte-rendu d activité n 4

Compte-rendu d activité n 4 Compte-rendu d activité n 4 Administration d un serveur de messagerie sous Exchange Serveur 2000. Déscription de l'activité: Mise en œuvre du serveur de messagerie Exchange, création et configuration des

Plus en détail

2. Structure d un système d exploitation

2. Structure d un système d exploitation Systèmes d exploitation : 2. Structure d un système d exploitation 0 Structure d un système d exploitation () Structure () APPLICATIONS SYSTEME D EXPLOITATION MATERIEL applications (jeux, outils bureautiques,

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc.

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc. Licences : présentation de l architecture Par le service des publications Citrix Citrix Systems, Inc. Avis Les informations contenues dans cette publication peuvent faire l'objet de modifications sans

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Systèmes d exploitation II Chapitre 2 : Gestion des processus. www.achrafothman.net

Systèmes d exploitation II Chapitre 2 : Gestion des processus. www.achrafothman.net Systèmes d exploitation II Chapitre 2 : Gestion des processus www.achrafothman.net 1 Processus Concept de Processus Ordonnancement de Processus Opérations sur les Processus Processus Coopératifs Communication

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Licence Pro Réseaux Télécom Systèmes Internet et Intranet pour l entreprise Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Communiquer à distance

Communiquer à distance Communiquer à distance www.fac-ainsebaa.com Logiciel de messagerie ou webmail Un courrier électronique (courriel, E-mail) est un petit paquet de données qui circule sur Internet, d'un ordinateur à un autre.

Plus en détail

Le système eregistrations

Le système eregistrations NATIONS UNIES CNUCED Le système eregistrations Guichets uniques en ligne pour des administrations efficaces eregistrations est un système de gouvernement électronique configurable, conçu pour automatiser

Plus en détail

Répétitions du Cours d Introduction aux Réseaux Informatiques Contrôles d erreur et de flux François Cantin Département Montefiore Research Unit in Networking Université de Liège Année académique 2008

Plus en détail

Intergiciel. et Construction d Applications Réparties

Intergiciel. et Construction d Applications Réparties Intergiciel et Construction d Applications Réparties 19 janvier 2007 Distribué sous licence Creative Commons : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/deed.fr 1. Introduction à l intergiciel

Plus en détail

Plan de secours. Marie-pascale Delamare d'après "Plan de continuité d'activité publié par le CLUSIF" LE PLAN DE CONTINUITÉ DE SERVICE (PCS)

Plan de secours. Marie-pascale Delamare d'après Plan de continuité d'activité publié par le CLUSIF LE PLAN DE CONTINUITÉ DE SERVICE (PCS) Plan de secours Un plan de continuité de service (PCS) contient à la fois un plan de secours informatique (PSI) et un plan de reprise d'activité (PRA). Avant de commencer une étude de Plan de Secours Informatique,

Plus en détail

Exchange Server 2013 Configuration et gestion de votre environnement de messagerie

Exchange Server 2013 Configuration et gestion de votre environnement de messagerie Introduction à Exchange 1. Présentation d'exchange 17 1.1 La messagerie au sein de l entreprise 17 1.2 L évolution des plateformes Exchange 18 2. Introduction à Exchange 2O13 23 2.1 Contribution aux métiers

Plus en détail

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr SCHEMA DE CONNEXION Les schémas ci-dessous montrent l intégralité des installations possibles entre des instruments et un ordinateur où le Multiplexeur NMEA joue un rôle prépondérant. Dans chaque cas l

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

Le Client / Serveur. la brique de base. Stéphane Frénot -MID - V.0.2.0 I - C/S 2. Caractéristiques de la communication InterProcessus

Le Client / Serveur. la brique de base. Stéphane Frénot -MID - V.0.2.0 I - C/S 2. Caractéristiques de la communication InterProcessus Le Client / Serveur la brique de base Stéphane Frénot -MID - V.0.2.0 I - C/S 1 Caractéristiques de la communication InterProcessus Primitives : send/receive Synchrone / Asynchrone Destinataire des messages

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com INTRODUCTION Les entreprises cherchent de plus en plus des mécanismes aidant à l organisation, l exécution et l optimisation du

Plus en détail

Programmation de services sensibles au contexte en téléphonie sur IP

Programmation de services sensibles au contexte en téléphonie sur IP Programmation de services sensibles au contexte en téléphonie sur IP Présentation de mémoire Grégory Estienne Sous la supervision du Dr. Luigi Logrippo Introduction La téléphonie sur IP comme support à

Plus en détail

Architecture client/serveur

Architecture client/serveur Architecture client/serveur Table des matières 1. Principe du client/serveur...2 2. Communication client/serveur...3 2.1. Avantages...3 2.2. Inconvénients...3 3. HTTP (HyperText Transfer Protocol)...3

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

Exchange Server 2013 Préparation à la certification MCSE Messaging - Examen 70-341

Exchange Server 2013 Préparation à la certification MCSE Messaging - Examen 70-341 Chapitre 1 Introduction à Exchange A. Présentation d'exchange 16 1. Public visé 16 2. La messagerie au sein de l entreprise 16 3. L évolution des plateformes Exchange 17 B. Introduction à Exchange 2O13

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Extrait 54 Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET Projet OpNet Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET 1Présentation...3 1.1Le besoin de mobilité...3 1.2Le protocole IP Mobile...4 1.3Opnet...5 1.4Le projet...6 2La réalisation du

Plus en détail

18 TCP Les protocoles de domaines d applications

18 TCP Les protocoles de domaines d applications 18 TCP Les protocoles de domaines d applications Objectifs 18.1 Introduction Connaître les différentes catégories d applications et de protocoles de domaines d applications. Connaître les principaux protocoles

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail