MEMOIRE ET ATTENTION Julie CARRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEMOIRE ET ATTENTION Julie CARRE"

Transcription

1 MEMOIRE ET ATTENTION Julie CARRE MCF ESPE de Brest Psychologue psychothérapeute du développement de l enfant et de l adolescent

2 Représentation schématique des principales formes d apprentissage (Lieury, 2000, la psychologie cognitive) Mémoire (cerveau humain) Apprentissages symboliques (Anthropoïdes, mammifères supérieurs) Conditionnement opérant Apprentissage sensori moteur (cerveau mammifères, mollusques supérieurs) Conditionnement classique (SN vertébrés, mollusques) Habituation (cellules unicellulaires et mollusques)

3 INTRODUCTION Mémoire: fonction psychologique suscitant intérêt depuis l antiquité Nombreuses terminologies Présentation de différents modèles théoriques Mémoire Déclarative Mémoire auditive Mémoire épisodique Mémoire sémantique Mémoire procédurale Mémoire visuelle Mémoire humaine Mémoire explicite Mémoire à Long terme Mémoire De travail Mémoire implicite Mémoire À court Terme

4 Courant béhaviouriste Notion centrale: apprentissage SR Mémoire: Unique réseau associatif Apprentissage progressif sur la base de nombreux essais Oubli lent Capacité de mémoire immense Limite: le temps d apprentissage

5 Mémoire primaire versus secondaire: W. James (1890) Notion de temps: Le présent: décomposé en «segments» ~ 1 min Avant= passé et après= futur Mémoire primaire: porte sur des contenus qui n ont jamais disparu du présent mental d un sujet. Mémoire secondaire: gère des contenus qui ont appartenu au présent mental, qui ont été oubliés, et qui nécessitent une récupération.

6 Traitement de l information Années 50: Fonctionnement du cerveau = celui de l ordinateur Deux systèmes distincts: La Mémoire à Court Terme (MCT): RAM Capacité limité de stockage Oubli rapide La Mémoire à Long Terme (MLT): disque dur Capacité immense Oubli progressif

7 Atkinson et Shiffrin (1968): modèle modale de la mémoire

8 Mémoires Sensorielles (MS) Mémoire immédiate Absentes du modèle de 1968 puis intégrées plus tard Impliquées dans le traitement des informations perceptives reçues à travers nos sens Intègrent et stockent beaucoup d informations pendant un temps extrêmement court (quelques ms). Différentes natures: Vue: mémoire visuelle, ou inconique Ouïe: mémoire auditive ou échogène Gout: mémoire gustative Odorat: mémoire olfactive Toucher: mémoire tactile

9 Mémoire à Court Terme (MCT) Information conservée en MS utilisée en MCT Ex: un numéro de téléphone Peterson et Peterson (59): délai de maintien de l information en MCT < 30 s. Capacité limitée Combien? Empan mnésique (memory span) Nombre d items contenus dans une série que l on peut réciter correctement. Demander au sujet de restituer des informations qui lui a été précédemment présenté, dans l ordre de leur présentation.

10 Tâche de rappel Mesure directe de la mémoire Le sujet est informé dès le début de ce qu on attend de lui Mémoire explicite se souvenir de façon consciente d un épisode antérieur qu il a vécu. Deux phases : Acquisition: présentation d une liste d éléments (chiffres, lettres, mots, dessins ) à mémoriser Récupération: après un délai +/- long, on demande au sujet de restituer le plus grand nombre possible d éléments retenus

11 3 tâches de rappel Le rappel libre: restitution des éléments appris sans contrainte d ordre 2 phénomènes: Regroupements spécifiques: appartenance à la même catégorie, leur similitude phonologique, ou propriété fonctionnelle Rappel immédiat versus rappel différé. Le rappel sériel: restitution dans l ordre de présentation (empan) Le rappel indicé: restitution des informations au moyen d indice Apprentissage de couple de mots Phase d acquisition: château - fusil Phase de récupération: château -??? La complétion de mot Phase d acquisition: table, fourgon, crayon, Phase de récupération: tab, fou, cra

12 Quelle est votre capacité de MCT? (modalité auditive)

13 Liste de chiffre à retenir

14 Quelle est votre capacité de MCT? (modalité visuelle)

15 Liste de mot à retenir Nombre Phase Humain Liste Position Réponse Episode Langage Traitement Différence

16 Miller (1956) Objectif: transmission des information chez l homme Nombre magique de 7 + ou - 2 items 95% des gens rappelle entre 5 et 9 items Unité de mesure: fonction d unités élémentaires (lettres ou chiffres), = Chunck: toute unité de stimuli ayant une signification familière. Ex: G P D W M B versus P D G B M W. 6 chuncks (les lettres) versus 2 chuncks (mot)

17 MCT Mémoire de travail (MDT) A. Baddeley & S. Hitch (74): Hypothèse de mémoire multiple MDT «Mémoire de Travail»: rétention temporaire et la manipulation de l info lors de différentes activités cognitives Fonctionnement coordonné d un ensemble de souscomposantes: Processeur central: Administrateur Central 2 systèmes esclaves La Boucle Phonologique (BP) ou articulatoire Le Calepin Visuo Spatial (CVS)

18 Modèle de MDT (Baddeley & Hitch,1974) Calepin Visuo Spatial Stimulus Mémoires Sensorielles Administrateur Central Mémoire à Long Terme Oubli Oubli Boucle Phonologique Contrôle articulatoire Stock phonologique

19 Bases neurologique de la MDT

20 La Boucle Phonologique Stockage temporaire de l information verbale Composée: un stock phonologique info verbale présentée auditivement codes phonologiques maintenue pendant une durée très brève (1,5 à 2 s) un processus de répétition articulatoire (langage subvocal) rafraîchir l information en la réintroduisant dans le stock transfert de l info verbale présentée visuellement vers le système de stockage phonologique

21 Calepin Visuo-Spatial Stockage à court terme de l information visuo-spatiale génération et la manipulation des images mentales Comprend deux composantes: Visuelle: Système de stockage visuel passif Spatio-motrice: Procédure de répétition codant des séquences de mouvement dans l espace

22

23 Administrateur Central Système attentionnel (SAS) qui permet de: Coordonner les opération des sous-systèmes spécialisés De gérer le passage des infos entre ces soussystèmes et la MLT De procéder à la sélection stratégique des actions les plus efficaces Capacité limitée qu il doit gérer

24

25 Buffer Episodique Mémoire-tampon: système de capacité limitée stockage temporaire d informations multimodales accessible à la conscience L AC influence le contenu de ce magasin Gestion des sources d information qu elles soient perceptives ou qu elles viennent de la MLT. Il permet de: modeler l environnement psychique créer des nouvelles représentations cognitives qui, en retour, permettent faciliter la résolution de problèmes.

26 Lien MDT - MLT

27 Mémoire à Long Terme Mémoire au sens courant: traces mnésiques stockées par encodage et qui permet de les restituer. Pas de limite: ni quantité ni dans le temps 3 types de MLT qui se différencient par leur contenu: La Mémoire Episodique: «souvenir de nos expériences passées» La Mémoire Sémantique: «connaissances encyclopédiques» + solide que la ME car elle repose sur des faits objectifs et logiques. La Mémoire Procédurale: «compétences motrices» comment exécuter une séquence de gestes capable de conserver des informations (même inutilisées) pendant des années.

28

29 Attention «Lʼattention permet à lʼindividu de diriger ses actions sur des objets spécifiques en des endroits sélectionnés, et de maintenir certaines informations ou certains objets à un haut niveau de traitement, dans la mémoire de travail, ou encore dans la conscience» (E. Siéroff, 2002) Au cœur du fonctionnement cognitif de l homme base de toute activité Fonction cérébrale qui permet de traiter, d organiser et d acquérir des informations qui influencent nos comportements. Fonction complexe Pré-requis à toute autre fonction cognitive

30 Broadbent (1958) Filtre attentionnel: on ne peut traiter qu'un input à la fois Filtrage des stimuli par le système perceptif grâce à l'attention Filtre fonctionnel préalable à la phase de perception Modèle structural de l'attention pas de mécanisme pour diviser l'attention Canal à capacité limitée qui détermine le processus sériel du système perceptif. 1970: Attention sélective = un processus de filtrage permettant d'éviter que le système global ne soit surchargé. Encodage en parallèle des stimuli au niveau de leurs caractéristiques physiques Filtre permettant la sélection des informations pertinentes et l'élimination, ou le blocage des informations non pertinentes.

31 Modèle du filtre attentionnel

32 Kahneman (1973) Modèle des ressources attentionnelles Ressources limitées et partagées entre les diverses activités mentales Affectation délibérée. Focalisation de l'attention sur les informations pertinentes pour effectuer une tâche donnée, Concentration des ressources sur un seul traitement Amélioration de la qualité de la performance mnésique et perceptive. Le traitement cognitif des autres informations (distracteurs) serait effectué dans la limite de la quantité de ressources résiduelles. Situation d'attention partagée: distribution simultanée des ressources entre plusieurs sources d'informations moins grande efficacité et/ou une moins grande profondeur de traitement, Diminution des performances par rapport aux situations d'attention focalisée.

33 Modèle de distribution des ressources attentionnelles Règle de distribution («allocation policy») en fonction: Niveau d activation. Intentions du sujet Quantité prévisible de ressources nécessaire Quantité de ressources disponibles Niveaux de priorité aux différents processus.

34 Norman et Shallice (1986) Système Attentionnel Superviseur (S.A.S.) = programmation, de régulation et de contrôle de l'activité différentes étapes de gestion de l'information (AC) Ce système attentionnel de contrôle se compose: «gestionnaire des priorités de déroulement» (G.P.D.) qui contrôle les séquences d'actions activées pour une situation donnée. Résolution de conflits en choisissant les schèmes d'action les plus pertinents. comportements automatiques, ne nécessitant pas de contrôle volontaire. Situation de prise de décision: «système superviseur attentionnel» (S.A.S.). Processus de contrôle volontaire, nécessaires à la planification de situations complexes, moins routinières Une prise de risque jugée trop importante, comportements nouveaux, nécessitant un contrôle implication du cortex frontal

35 Modèle SAS

36 Un modèle opérationnel en clinique: Van Zomeren & Brouwer, 1994 Deux grands domaines (dimensions) : Intensité: Modulation de la quantité de ressources attentionnelles dévolues à une tâche Sélectivité: Sélection des informations pertinentes Système de supervision attentionnelle Contrôle exécutif, coordination Frontière entre attention, fonctions exécutives (Norman & Shallice,1980) et MDT (Baddeley, 1986)

37 Différentes formes d attention Intensité Alerte: capacité à mobiliser rapidement les ressources attentionnelles en réponse à un signal dʼalerte Phasique si stimulus: temps de réaction simple Tonique sans stimulus Attention soutenue : capacité à maintenir de façon stable lʼattention sur une tâche de longue durée l'occurrence de stimuli cibles est élevée détection de petites modifications dans l'information présentée Sélectivité Attention sélective (ou focalisée) : focalisation des ressources attentionnelles sur un stimulus pertinent, en inhibant les stimuli non pertinents Tâches de temps de réaction de choix et plus généralement des tâches où apparaissent des distracteurs (entrées sensorielles parasites) concentration Tâches demandant des déplacements de l'orientation attentionnelle d'une coordonnée spatiale à une autre Attention partagée (ou divisée) : partage des ressources entre plusieurs tâches simultanées capacité de traiter simultanément plusieurs sources de stimuli pertinents. habiletés cognitives de raisonnement et les processus de résolution de problèmes. Flexibilité mentale.

38 Merci de votre attention!

Module webdesigner. Introduction à la psychologie cognitive. La mémoire

Module webdesigner. Introduction à la psychologie cognitive. La mémoire Module webdesigner Introduction à la psychologie cognitive La mémoire On distingue : la mémoire à court terme, caractérisée par une capacité limitée de stockage et un oubli rapide. la mémoire à long terme,

Plus en détail

MULLER : empan 7 plus ou moins 2 quelque soit l information on peut mettre en mémoire 7 couleurs, 7 mots, 7 fleurs... ex : énoncer au sujet une série

MULLER : empan 7 plus ou moins 2 quelque soit l information on peut mettre en mémoire 7 couleurs, 7 mots, 7 fleurs... ex : énoncer au sujet une série LA MEMOIRE A COURT TERME (MCT) I) MCT MLT (distinction parfois contestée) MCT : mémoire de courte durée, donc les informations ne sont pas conservées longtemps. MLT : informations conservées très longtemps,

Plus en détail

Maladie de Huntington et troubles cognitifs. S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007

Maladie de Huntington et troubles cognitifs. S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007 Maladie de Huntington et troubles cognitifs S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007 Troubles cognitifs Légers ou inexistants au début Peuvent précéder troubles moteurs Progressent jusqu à démence Perturbations

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Olivier d Arripe neuropsychologue

Olivier d Arripe neuropsychologue Les séquelles cognitives consécutives aux atteintes cérébrales chez les patients alcoolo dépendants Qu est qu une fonction cognitive? Quel vécu au quotidien? Olivier d Arripe neuropsychologue Différents

Plus en détail

2- MCT et MdT. c- épreuve de double tâche (Baddeley, 1997) MdT, fonctions exécutives

2- MCT et MdT. c- épreuve de double tâche (Baddeley, 1997) MdT, fonctions exécutives 2- MCT et MdT c- épreuve de double tâche (Baddeley, 1997) MdT, fonctions exécutives épreuve nécessitant d effectuer 2 tâches différentes A et B d abord isolément puis simultanément administrateur central

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PSYCHOLOGIE

INTRODUCTION A LA PSYCHOLOGIE INTRODUCTION A LA PSYCHOLOGIE PSYCHOLOGIE COGNITIVE NEUROPSYCHOLOGIE Emilie GILSON Psychologue CAMSP de Chartres PLAN Introduction La psychologie cognitive La neuropsychologie Conclusion INTRODUCTION La

Plus en détail

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

PSYCHOLOGIE COGNITIVE Département Universitaire des Soins Infirmiers Enseignement 1.1. Psychologie Cours n 2 S102PSYCHO02CA PSYCHOLOGIE COGNITIVE Catherine AGBOKOU Psychiatre Plan 1. Généralités 2. Processus attentionnels 2.1

Plus en détail

Cours 3: Vieillissement et ressources de traitement. Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année

Cours 3: Vieillissement et ressources de traitement. Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année Cours 3: Vieillissement et ressources de traitement Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année 2015-2016 Deux ressources Mémoire de Travail Vitesse de traitement La MDT Questions Qu est-ce que

Plus en détail

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

PSYCHOLOGIE COGNITIVE Département Universitaire des Soins Infirmiers Enseignement 1.1. Psychologie Cours n 2 S102PSYCHO02CA PSYCHOLOGIE COGNITIVE Catherine AGBOKOU Psychiatre Plan 1. Généralités 2. Processus attentionnels 2.1

Plus en détail

II - Les concepts de base en psychologie cognitive

II - Les concepts de base en psychologie cognitive II - Les concepts de base en psychologie cognitive Hélène Romano 14 septembre 2010/S1 Définition La PC concerne les processus d élaboration er d utilisation des connaissances chez l être humain : perception,

Plus en détail

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales 4 indices plus spécifiques La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale «L examen de débrouillage» dans le repérage des troubles d apprentissage Indice de raisonnement verbal Similitudes

Plus en détail

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION _ Place importante de l enseignement des méthodes dans la formation de la psychologie _ En tant que pratique professionnelle,

Plus en détail

6. La mémoire Mémoire à court terme et mémoire à long terme

6. La mémoire Mémoire à court terme et mémoire à long terme 6. La mémoire 6. La mémoire 6.1. Mémoire à court terme et mémoire à long terme La mémoire On distingue deux principaux types de mémoire : la mémoire à court terme (MCT), caractérisée par une capacité limitée

Plus en détail

THEORIES DE L APPRENTISSAGE

THEORIES DE L APPRENTISSAGE THEORIES DE L APPRENTISSAGE Julie CARRE MCF ESPE de Brest Psychologue psychothérapeute du développement de l enfant et de l adolescent CALENDRIER 7 Septembre 15h45-17h45 CM 2 : Théories de l apprentissage

Plus en détail

NEUROPSYCHOLOGIE DE LA MÉMOIRE

NEUROPSYCHOLOGIE DE LA MÉMOIRE NURPYCHLG D LA MÉMR L CRCUT D PAPZ ANATM DU LB TMPRAL MÉDAN Ventricule latéral Thalamus Hippocampe Hippocamp e Hippocampe Cortex entorhinal cissure rhinale Cortex périrhinal Cortex parahippocampique Le

Plus en détail

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC L aide au travail personnel Animation pédagogique mars 2015 www.ac-dijon.fr Introduction Sondage effectué au Creusot: seulement 5 % des écoles mettent en

Plus en détail

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine La mémoire et l apprentissage Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience Catégories qualitatives de la mémoire humaine explicite procédurale Exprimable par

Plus en détail

La Mémoire à l heure de la retraite

La Mémoire à l heure de la retraite La Mémoire à l heure de la retraite Joëlle Emmenegger, Neuropsychologue Consultation Mémoire, HUG Centre d information et de préparation à la retraite, Fondation Force Nouvelle 17.03.2016 Mémoire et vieillissement

Plus en détail

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1 Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1 Xavier Delbeuck Service Neurologie C CHRU Lille Psychologie cognitive et Psychologie cognitive = étude des structures et des processus de traitement

Plus en détail

Apprentissage moteur 1

Apprentissage moteur 1 Apprentissage moteur 1 Plan du cours 1. Définitions de l apprentissage moteur 2. Caractéristiques de l apprentissage moteur 3. Les phénomènes nerveux responsables de l acte moteur 3.1.Les différents types

Plus en détail

Introduction à la psychologie cognitive de la mémoire humaine

Introduction à la psychologie cognitive de la mémoire humaine Chapitres 3-4-5 Introduction à la psychologie cognitive de la mémoire humaine Virginie Postal- Le Dorse Chapitre 3 Le modèle d'atkinson et Shiffrin (1968) Chapitre 4 La mémoire de travail Chapitre 5 Les

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION. Quelles modifications de la cognition avec l âge?

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION. Quelles modifications de la cognition avec l âge? 1 LE VIEILLISSEMENT COGNITIF 2 Quelles modifications de la cognition avec l âge? Dr Caroline Roussel-Baclet Hôpital Sainte Périne, Paris 3 Vieillissement cognitif = «déclin de la performance à diverses

Plus en détail

Les troubles cognitifs, comportementaux et psycho-affectifs après un AVC

Les troubles cognitifs, comportementaux et psycho-affectifs après un AVC Les troubles cognitifs, comportementaux et psycho-affectifs après un AVC Journée mondiale de l AVC 29 octobre 2015 LOISEL Nadège, psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de neurologie, CMRR

Plus en détail

UE 7 : Santé, Société, Humanité

UE 7 : Santé, Société, Humanité Sujet bonus de Psychologie n 1 UE 7 : Santé, Société, Humanité Documents et calculatrices interdits RECOMMANDATIONS IMPORTANTES AVANT DE COMMENCER L EPREUVE Vous avez à votre disposition un fascicule de

Plus en détail

Une question de traitement de l information

Une question de traitement de l information La communication en situation de soins Une question de traitement de l information IFSI CHGR 2014 Gérard GUINGOUAIN 1 Percevoir 2 La percep9on 5 sens: Vision Audition Olfaction Gustation Toucher - Limités

Plus en détail

VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL BIOLOGIE. Dr Claudine Nédélec neurologue CH La Rochelle CMRR CHU Poitiers

VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL BIOLOGIE. Dr Claudine Nédélec neurologue CH La Rochelle CMRR CHU Poitiers VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL BIOLOGIE Dr Claudine Nédélec neurologue CH La Rochelle CMRR CHU Poitiers Biologie duvieillissement cérébral normal :sources biblio Neurodégénérescence et vieillissement cérébral.monographies

Plus en détail

SYSTÈME MNÉSIQUE MÉMOIRES

SYSTÈME MNÉSIQUE MÉMOIRES SYSTÈME MNÉSIQUE MÉMOIRES Sommaire : MEMOIRE VISUO-SPATIALE MEMOIRE DE TRAVAIL MEMOIRE ÉPISODIQUE MEMOIRE SÉMANTIQUE MEMOIRE PROCÉDURALE Fonctionnement de la mémoire à court terme : - boucle phonologique

Plus en détail

3 L apprentissage 3.1-Conditionement classique 3.2-conditionement opérant 3.3-Influences cognitives sur l apprentissage

3 L apprentissage 3.1-Conditionement classique 3.2-conditionement opérant 3.3-Influences cognitives sur l apprentissage 3 L apprentissage 3.1-Conditionement classique 3.2-conditionement opérant 3.3-Influences cognitives sur l apprentissage A la différence du conditionnement classique, dans le conditionnement opérant, il

Plus en détail

LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE

LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE N E U R O P S Y C H O L O G U E 1 SOMMAIRE 1) Introduction à la cognition et au fonctionnement cérébral 2) Un exemple du quotidien

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF 1 LE VIEILLISSEMENT COGNITIF Dr Caroline Roussel-Baclet Hôpital Sainte Périne, Paris INTRODUCTION 2 Quelles modifications de la cognition avec l âge? INTRODUCTION 3 Vieillissement cognitif = «déclin de

Plus en détail

Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain

Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain Etienne Koechlin Inserm U742, Université Pierre et Marie Curie, Ecole Normale Supérieure, Paris. Principes anatomo-fonctionnels

Plus en détail

Cognition et vieillissement

Cognition et vieillissement La mémoire : qui est-elle, quand doit-elle m inquiéter et comment l aider? Lise Gagnon Ph.D. (neuropsychologue) Professeure agrégée Département de psychologie, Univ. Sherbrooke Chercheure au CdRV 1 Cognition

Plus en détail

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Le consommateur affine sa connaissance du monde au fur et à mesure des stimuli reçus : c est un processus continu Les théories behavioristes Elles s appuient

Plus en détail

Compte rendu d une expérience L'interférence proactive en mémoire à court terme et son relâchement

Compte rendu d une expérience L'interférence proactive en mémoire à court terme et son relâchement Compte rendu d une expérience L'interférence proactive en mémoire à court terme et son relâchement 1. Introduction (présentation du cadre théorique) La mémoire à court terme (MCT) est considérée comme

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Vous avez dit «mémoire de travail»? Corentin Gonthier Maître de conférences en psychologie différentielle

Vous avez dit «mémoire de travail»? Corentin Gonthier Maître de conférences en psychologie différentielle Vous avez dit «mémoire de travail»? Corentin Gonthier Maître de conférences en psychologie différentielle corentin.gonthier@univ-rennes2.fr 2 3 4 5 Vous avez dit «mémoire de travail»? Question 1 : Mais

Plus en détail

La mémoire (en bref)

La mémoire (en bref) Lamémoire(enbref) Les modèles développés en psychologie cognitive conçoivent l individu comme une «entité»quitraitedel information.danscestraitements,lamémorisationtientuneplace particulièrement importante

Plus en détail

I. Processus cognitifs et traitement de l information

I. Processus cognitifs et traitement de l information I. Processus cognitifs et traitement de l information Processus cognitifs et traitement de l information Psychologie cognitive : s'intéresse principalement aux mécanismes d'acquisition, de traitement,

Plus en détail

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT Sommaire Introduction 1. Le langage 2. La mémorisation 3. La poésie et le développement cognitif Introduction La première mission de l école maternelle

Plus en détail

de la mémoire. De Boeck

de la mémoire. De Boeck CM de Psychologie Cognitive Master 1 Aurelia.bugaiska@gmail.com Quelques ouvrages - Cordier, F. & Gaonac h, D. (2010). Apprentissage et mémoire. Nathan Université - Nicolas, S. (2003). Mémoire et conscience.

Plus en détail

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES 02/10/2013 Sommaire LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES... 2 1. Le cerveau humain... 2 1.1. Structure du cerveau... 2 1.2. Cortex cérébral... 2 2. Développement

Plus en détail

et les mesures d accommodement

et les mesures d accommodement Services adaptés 2410, chemin Sainte-Foy, Québec (Québec) G1V 1T3 Association entre les difficultés rencontrées et les Ce document se veut un guide utilisant les éléments ciblés par l attestation diagnostic

Plus en détail

Mémoire et apprentissage

Mémoire et apprentissage Mémoire et apprentissage Catégories de la mémoire Mémoire à court terme (mémoire de travail) : - Capacité à garder des informations disponibles pendant des périodes de quelques secondes. - Possède une

Plus en détail

Mireille Denaveaut Service de pédiatrie CHU de Caen

Mireille Denaveaut Service de pédiatrie CHU de Caen Mireille Denaveaut Service de pédiatrie CHU de Caen 2003: Réflexion sur la mise en place d un protocole national d évaluation neuropsychologique des enfants traités pour une tumeur de la fosse postérieure

Plus en détail

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme MAKATON Association Avenir Dysphasie UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme Makaton- AAD Les systèmes de communication Il existe différents systèmes de communication:

Plus en détail

Psychologie Cognitive. Thomas GALLOIS IDE -1ère année IFSI - Roubaix

Psychologie Cognitive. Thomas GALLOIS IDE -1ère année IFSI - Roubaix Psychologie Cognitive Thomas GALLOIS IDE -1ère année IFSI - Roubaix La boîte noire Stimulus Psychologie cognitive Réponse 1. La perception Définition Acquisition et le traitement de l information sensorielle

Plus en détail

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1 Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 1 Xavier Delbeuck Service Neurologie C CHRU Lille Psychologie cognitive et Psychologie cognitive = étude des structures et des processus de traitement

Plus en détail

Evaluation neuropsychologique dans la Sclérose en plaques

Evaluation neuropsychologique dans la Sclérose en plaques Evaluation neuropsychologique dans la Sclérose en plaques Céline CHANIAL Neuropsychologue Service de Neurologie CHU Saint Etienne chanial.celine@gmail.com BCcogSEP Batterie Courte d évaluation des fonctions

Plus en détail

Dijon 1-2 et 3 avril 2015

Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Aurélie BRONNEC- PELTIER Orthophoniste 1) Trame générale du bilan orthophonique 2) Évaluation spécifique de la communication Les aspects sensoriels : auditif : Bilans déjà réalisés

Plus en détail

Introduction à la psychologie cognitive de la mémoire humaine

Introduction à la psychologie cognitive de la mémoire humaine Chapitre 6 Introduction à la psychologie cognitive de la mémoire humaine Virginie Postal- Le Dorse Chapitre 6 Mécanismes de la mémoire 6.Mécanismes de la mémoire 6.1.Organisation et encodage de l'information

Plus en détail

LES INTERFACES HOMME-MACHINE

LES INTERFACES HOMME-MACHINE LES INTERFACES HOMME-MACHINE 1 ère Partie : aux Interfaces Homme-Machine 2 ème Partie : Notions de base sur les Sciences Cognitives 3 ème Partie : Recommandations ergonomiques 4 ème Partie : Guides de

Plus en détail

Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives. Pr D. Hannequin 11/03/2016

Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives. Pr D. Hannequin 11/03/2016 Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives Pr D. Hannequin 11/03/2016 Cerveau : modules et des réseaux Fonctions exécutives Langage, calcul, praxies Orientation spatiale, dessin, habillage Fonctions exécutives

Plus en détail

Bases neurophysiologiques de la mémoire

Bases neurophysiologiques de la mémoire Bases neurophysiologiques de la mémoire Aspects temporels de la mémoire Mémoire immédiate (à court terme) sensorielle : quelques millisecondes à secondes immédiate et travail : quelques minutes Mémoire

Plus en détail

Actions de motivation sur la mémoire

Actions de motivation sur la mémoire Fabien Fenouillet Laboratoire Théodile EA 1764 Université Lille 3 Actions de motivation sur la mémoire Se poser l impact de la motivation sur la mémoire dans le cadre actuel de la psychologie passe nécessairement

Plus en détail

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet I. la permanence de l objet Quand un objet a disparu du champ de vision d un bébé, continu-t-il à exister? Théoricien de l intelligence du bébé par PIAGET. Définition : capacité de conférer aux choses

Plus en détail

Introduction à la psychologie - L approche cognitive et la perception

Introduction à la psychologie - L approche cognitive et la perception Introduction à la psychologie - L approche cognitive et la perception Cours de L1 (20 CM) Marseille Les mardi 25 janvier, 01/ 22 février, 01/ 8/15,/22, 29 mars et 05/28 avril de 14h à 16 h(c1) ou 16h à

Plus en détail

6. La mémoire Mémoire à court terme et mémoire à long terme

6. La mémoire Mémoire à court terme et mémoire à long terme 6. La mémoire 6. La mémoire 6.1. Mémoire à court terme et mémoire à long terme La mémoire On distingue deux principaux types de mémoire : la mémoire à court terme (MCT), caractérisée par une capacité limitée

Plus en détail

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES I. Introduction 1. Définir la psychologie 2. Une quête qui transcende les civilisations 3. L ombre

Plus en détail

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES STAGE DU 4 ET 5 AVRIL 2016 ANIMÉ PAR CHRISTIAN BORÉ ET ÉVELYNE SÉJOUR ISFEC NANTES

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES STAGE DU 4 ET 5 AVRIL 2016 ANIMÉ PAR CHRISTIAN BORÉ ET ÉVELYNE SÉJOUR ISFEC NANTES LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES STAGE DU 4 ET 5 AVRIL 2016 ANIMÉ PAR CHRISTIAN BORÉ ET ÉVELYNE SÉJOUR ISFEC NANTES LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES On entend par trouble spécifique

Plus en détail

Exploration de l Agnosie Visuelle. Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne

Exploration de l Agnosie Visuelle. Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne Exploration de l Agnosie Visuelle Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux 2D1/2 Description objet dépendante

Plus en détail

Le fonctionnement de la MLT et les connaissances lexicales

Le fonctionnement de la MLT et les connaissances lexicales Formation continue CO Genève 13.11.13 Le fonctionnement de la MLT et les connaissances lexicales 1. La mémoire à long terme 2. Les connaissances lexicales Version 09.02.11 Le fonctionnement de la MLT La

Plus en détail

Évaluation de la mémoire de travail

Évaluation de la mémoire de travail Évaluation de la mémoire de travail Mémoire La boucle phonologique Son déficit est mis en évidence par des scores chutés dans des tâches classiques Empan de chiffres ou de mots Mais on ne saura pas en

Plus en détail

La mémoire à long terme

La mémoire à long terme La mémoire à long terme 1 Différence entre mémoire sémantique et mémoire épisodique. La mémoire à long terme est composée de deux sous systèmes : Mémoire sémantique Mémoire épisodique La mémoire sémantique

Plus en détail

Sophie SALTARELLI. Orthophoniste Présidente du Réseau de Santé Régional PLURADYS

Sophie SALTARELLI. Orthophoniste Présidente du Réseau de Santé Régional PLURADYS Sophie SALTARELLI Orthophoniste Présidente du Réseau de Santé Régional PLURADYS Au menu : DEFINITION Qu est ce que la numération? SEMIOLOGIE des troubles du calcul / Dyscalculie EVALUATION ADAPTATIONS

Plus en détail

Élaboration d un programme sportif de base

Élaboration d un programme sportif de base Élaboration d un programme sportif de base Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Établir

Plus en détail

Adaptation des pinsons à leur environnement

Adaptation des pinsons à leur environnement Darwin : 1859. «L Origine des espèces». http://darwin-online.org.uk/ Adaptation des pinsons à leur environnement feuilles fruits insectes larves Utilisation d outils L homme est un animal comme les autres,

Plus en détail

Échelle d'intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents 5 ème édition - Adaptation française ECPA

Échelle d'intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents 5 ème édition - Adaptation française ECPA *Valable jusqu au 31 octobre 2016 NOUVEAUTÉ Échelle d'intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents 5 ème édition - Adaptation française ECPA MATÉRIEL COMPLET (PAPIER) + CORRECTIONS SUR Q-GLOBAL

Plus en détail

Rencontre avec les équipes écoles œuvrant auprès d élèves ayant un TSA 24 avril 2015 CSMB. Nathalie Plante

Rencontre avec les équipes écoles œuvrant auprès d élèves ayant un TSA 24 avril 2015 CSMB. Nathalie Plante Rencontre avec les équipes écoles œuvrant auprès d élèves ayant un TSA 24 avril 2015 CSMB Nathalie Plante 2014-2015 Ordre du jour Présentation sur les fonctions cognitives Fonctions exécutives Cécité contextuelle

Plus en détail

Souvenirs, souvenirs... Comment optimiser sa mémoire?

Souvenirs, souvenirs... Comment optimiser sa mémoire? 30 avril 2013 Souvenirs, souvenirs... Comment optimiser sa mémoire? A.-C. Juillerat Van der Linden Association VIVA, Lancy Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education, UniGe Consultation Mémoire,

Plus en détail

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins UE3.5 Encadrement des professionnels de soins Promotion 2012-2015 Février 2014 Si vous deviez représenter par une image ce que signifie pour vous enseigner, quelle serait-elle? Si vous deviez représenter

Plus en détail

DU VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL A LA DEMENCE. Docteur F.BOUTTIER 21/09/2009 Centre Hospitalier Bagnols sur Cèze

DU VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL A LA DEMENCE. Docteur F.BOUTTIER 21/09/2009 Centre Hospitalier Bagnols sur Cèze DU VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL A LA DEMENCE Docteur F.BOUTTIER 21/09/2009 Centre Hospitalier Uzès Bagnols sur Cèze Naître en 2006 c'est espérer vivre au moins 77ans pour les hommes et 84 ans pour les

Plus en détail

REMEDIATION COGNITIVE et SEP. Quels outils et quelles pratiques?

REMEDIATION COGNITIVE et SEP. Quels outils et quelles pratiques? REMEDIATION COGNITIVE et SEP Quels outils et quelles pratiques? Logiciel PRESCO Programme de RééR ééducation et de Stimulation Cognitives Dr Bernard CROISILE Scientific Brain Training PRO Editions Créasoft

Plus en détail

La prise en charge orthophonique de l attention et des fonctions exécutives chez l enfant porteur de TDAH.

La prise en charge orthophonique de l attention et des fonctions exécutives chez l enfant porteur de TDAH. SRON-Form SAS N RCS 795 066 836 N SIRET 79506683600011 Code APE 8559A 7, rue Ourasi, 14430 Dozulé 07.71.08.18.42 contact.sron.form@gmail.com Journées de formation animées par : Karine TRICAUD, orthophoniste

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Cadrage général 1. Langue et langage à l école maternelle La langue La langue de l école / La ou les langues de la maison Le langage Le langage de la maison

Plus en détail

L handicap invisible. Nicolas LEROY, Psychologue spécialisé en neuropsychologie

L handicap invisible. Nicolas LEROY, Psychologue spécialisé en neuropsychologie L Accident vasculaire cérébrale: L handicap invisible Nicolas LEROY, Psychologue spécialisé en neuropsychologie Les fonctions cognitives: la mémoire, l'attention, le langage, le raisonnement, l'apprentissage,

Plus en détail

L ÉVALUATION COGNITIVE : LES FONCTIONS COGNITIVES & L AUTONOMIE FONCTIONNELLE

L ÉVALUATION COGNITIVE : LES FONCTIONS COGNITIVES & L AUTONOMIE FONCTIONNELLE FICHE DE COMMENTAIRES COMPLÉMENTAIRES À LA PRÉSENTATION L ÉVALUATION COGNITIVE : LES FONCTIONS COGNITIVES & L AUTONOMIE FONCTIONNELLE Rédigé par Mme Karine Thorn, inf. M. Sc. Professionnelle de recherche,

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

Constats. La leçon difficile AQETA 2010

Constats. La leçon difficile AQETA 2010 AQETA 2010 Comprendre les fonctions exécutives cutives Une avenue pour le transfert des apprentissages La leçon difficile Peinture néoclassique De William Bourguereau XIX e siècle Constats Certains élèves

Plus en détail

Accueil personnes en difficulté

Accueil personnes en difficulté Gestion du stress Accueil personnes en difficulté EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE >> Gestion du stress Comprendre les mécanismes du stress et ses déclencheurs. Apprendre à le reconnaitre et à le transformer

Plus en détail

Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte

Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte Mouvement volontaire? Acte moteur conscient + ou dirigé vers un but. Ne nécessite pas obligatoirement un stimulus externe

Plus en détail

Approches cognitives de l attention. Psychologie cognitive. Tome 1. Collection Lexifac. Premier Cyle Ed. Bréal.

Approches cognitives de l attention. Psychologie cognitive. Tome 1. Collection Lexifac. Premier Cyle Ed. Bréal. Approches cognitives de l attention Renaud Brochard, Pôle AAFE (bureau 257b) Tel 03 80 39 55 18. renaud.brochard@u-bourgogne.fr Bibliographie Psychologie cognitive. Tome 1. Collection Lexifac. Premier

Plus en détail

Addiction et mémoire autobiographique. Pr Raymund Schwan Nancy

Addiction et mémoire autobiographique. Pr Raymund Schwan Nancy Addiction et mémoire autobiographique Pr Raymund Schwan Nancy MÉMOIRE ET ALCOOL Conséquences usage chronique : fonctions exécutives (inhibition, flexibilité mentale, la planification, la capacité d abstraction

Plus en détail

Parcours: Psychologie Expérimentale et Cognitive

Parcours: Psychologie Expérimentale et Cognitive Parcours: Psychologie Expérimentale et Cognitive Responsables: Pr C. Lorenzi (tuteur; informations) M1+M2 Pr P. Cavanagh Adjoint pédagogique (TER M1): P. Mamassian (UE TER, soutenances) Parcours: Psychologie

Plus en détail

Maïlys Anfray. To cite this version: HAL Id: dumas https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas

Maïlys Anfray. To cite this version: HAL Id: dumas https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas Les stratégies et supports pédagogiques utilisés par les enseignants pour favoriser la mémorisation des élèves au cycle 1 et au cycle 2 lors des apprentissages Maïlys Anfray To cite this version: Maïlys

Plus en détail

PERCEPTION/ATTENTION. Sophie Donnadieu

PERCEPTION/ATTENTION. Sophie Donnadieu PERCEPTION/ATTENTION Sophie Donnadieu INTRODUCTION GENERALE La psychologie cognitive étudie les grandes fonctions psychologiques de l être humain que sont la mémoire, le langage, l intelligence ou encore

Plus en détail

LES PLUS DE LA FORMATION OBJECTIFS

LES PLUS DE LA FORMATION OBJECTIFS Formation Développer sa mémoire et sa concentration (Ref : 3449) Accroître sa performance professionnelle par l'optimisation des mécanismes de mémorisation et de concentration OBJECTIFS LES PLUS DE LA

Plus en détail

EVALUATION DES BESOINS DES

EVALUATION DES BESOINS DES EVALUATION DES BESOINS DES PERSONNES AUTISTES «5 ÈME JOURNÉE RÉGIONALE SUR L AUTISME» Jeudi 16 octobre 2014 - Boulazac L ÉVALUATION PSYCHO-DÉVELOPPEMENTALE de la personne avec autisme Céline ROSOLIN Psychologue

Plus en détail

FONCTIONS COGNITIVES ET PSYCHOLOGIE COGNITIVES

FONCTIONS COGNITIVES ET PSYCHOLOGIE COGNITIVES FONCTIONS COGNITIVES ET PSYCHOLOGIE COGNITIVES 21/04/10 Mme Calvel Psy 4 I. Psychologie cognitive A. Définition B. Les principales fonctions cognitives 1. Mémoire à Court Terme (MCT) a. La mémoire sensorielle

Plus en détail

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique I/ Introduction II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard III/ Le système limbique IV/ La peur A/ Les différents types de peur B/ Mise en évidence : le conditionnement de

Plus en détail

Mémoire de travail Aspects théoriques. Élodie Guichart-Gomez psychologue neuropsychologue Fédération de Neurologie, Pitiè-Salpêtrière

Mémoire de travail Aspects théoriques. Élodie Guichart-Gomez psychologue neuropsychologue Fédération de Neurologie, Pitiè-Salpêtrière Mémoire de travail Aspects théoriques Élodie Guichart-Gomez psychologue neuropsychologue Fédération de Neurologie, Pitiè-Salpêtrière Notion de modèle heuristique «Qui aide à la recherche, à la compréhension

Plus en détail

GRILLE D INFORMATION ET D OBSERVATION

GRILLE D INFORMATION ET D OBSERVATION GRILLE D INFORMATION ET D OBSERVATION Nom :... Prénom :..Date de naissance : / /.. LA SCOLARITE Année(s) Scolarité dans un établissement scolaire ou supérieur Quotité* Niveau suivi Scolarité dans un établissement

Plus en détail

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE 20 avril 2015- Claudine Comte, Patrice Rousseau Le domaine «Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions» réaffirme la place primordiale du langage à l école

Plus en détail

Le WISC IV: théorie et études de cas

Le WISC IV: théorie et études de cas Le WISC IV: théorie et études de cas Réseau TAP- le 25 septembre 2012 Stéphanie IANNUZZI Psychologue - Neuropsychologue Centre de Référence des Troubles des Apprentissages CHU Bicêtre Lucie HANNEQUIN Psychologue-

Plus en détail

La pertinence des Pré-tests publicitaires quantitatifs face aux apports des sciences cognitives

La pertinence des Pré-tests publicitaires quantitatifs face aux apports des sciences cognitives 1 La pertinence des Pré-tests publicitaires quantitatifs face aux apports des sciences cognitives 2 De nouvelles connaissances sur le fonctionnement du cerveau... 3 La très grande majorité de l activité

Plus en détail

MIEUX ÉVALUER POUR MIEUX AMÉNAGER LE QUOTIDIEN

MIEUX ÉVALUER POUR MIEUX AMÉNAGER LE QUOTIDIEN Journée Le Goéland, 21 mai 2011 MIEUX ÉVALUER POUR MIEUX AMÉNAGER LE QUOTIDIEN BUSSY Gérald Neuropsychologue, Dr en Neuropsychologie Centre de Référence Retard Mental lié à l X IME J.J. Rousseau-OVE L

Plus en détail

La mémoire. La métaphore spatiale et la notion de stock mnésique : un choix théorique

La mémoire. La métaphore spatiale et la notion de stock mnésique : un choix théorique Psychologie Cognitive 1 : La mémoire 1 Introduction : Nous allons essayer de comprendre comment fonctionne l être humain, mais d une manière générale (approche globale des individus et non une approche

Plus en détail

Licence 3 UE 36. L apprentissage des habiletés motrices. Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse. Partie 1

Licence 3 UE 36. L apprentissage des habiletés motrices. Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse. Partie 1 Licence 3 UE 36 L apprentissage des habiletés motrices Bernard Thon UFR.STAPS Université Paul Sabatier Toulouse Partie 1 Définition L apprentissage est une modification adaptative du comportement résultant

Plus en détail