Définition et classification des maladies rénales chroniques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition et classification des maladies rénales chroniques"

Transcription

1 Définition et classification des maladies rénales chroniques Christian Combe Centre Hospitalier Universitaire & Université Victor Segalen Bordeaux, France

2 Définitions «L insuffisance rénale chronique est définie par une diminution permanente du débit de filtration glomérulaire» ANAES 2002 «L insuffisance rénale est dite chronique lorsqu elle est présente depuis au moins 3 mois et est irréversible» ANAES 2002 «L IRC est définie par une diminution permanente du DFG, secondaire à une maladie rénale» ANAES 2004

3 Néphron

4 Le «prix à payer» de Bricker A Urée, créatinine B Hb, PhCa PTH, HCO 3 C Eau, Na Normale Concentration plasma DFG ml/mn

5 Stades de l IRC ANAES Stades Définitions DFG (ml/min/1,73 m 2 ) Maladie rénale chronique avec DFG 60 Insuffisance rénale modérée Insuffisance rénale sévère Insuffisance rénale terminale < 15

6 Maladie rénale chronique: évaluation, classification, stratification Stade Description DFG ml/mn/1,73m 2 1 Atteinte rénale avec DFG normal 90 2 Atteinte rénale avec DFG faible DFG modérée DFG sévère IRC ultime < 15 NKF.K/DOQI Clinical Practice Guidelines for Chronic Kidney Disease/

7 VALIANT : distribution DFG Valsartan in Acute Myocardial Infarction Trial n = Exclusion si créat>221µm USA n = Anavekar et coll. N Engl J Med 2004;351:

8 DFG et décès post-idm Anavekar et coll. N Engl J Med 2004;351:

9 Le «prix à payer» de Bricker A B C Normale Concentration plasma DFG ml/mn

10 A chaque stade son programme Stades 1 et 2 DOQI Diagnostic étiologique et traitement Ralentir la progression Prise en charge des facteurs de risque cardio-vasculaire et des comorbidités Éviction des produits néphrotoxiques Stade 3 DOQI Diagnostic, prévention et traitement des complications, des comorbidités, des pathologies associées physiques ou cognitives Préserver le capital veineux pour les futurs abords vasculaires Vaccination contre le virus de l hépatite B

11 A chaque stade son programme Stade 4 DOQI Information et préparation au traitement de suppléance Stade 5 DOQI Traitement de suppléance (dialyse et /ou transplantation) Prise en charge palliative

12 A chaque stade son programme 1,2 1 Mesure/mois 0,8 0,6 0,4 Stade 3 Stade 4 Stade 5 0,2 0

13 Les classes de MRC : commentaires Un langage commun accessible Un instrument de lisibilité Une sensibilisation aux MRC Un cadre pour les recommandations

14 «Lisibilité» de la MRC Traitement médicamenteux des complications du diabète de type 2 La prise en charge du diabète «multi-compliqué» nécessite une approche multidisciplinaire impliquant l' ensemble des spécialistes concernés. a) La néphropathie diabétique La surveillance rénale du diabète de type 2 repose sur la recherche d une microalbuminurie et le dosage de la créatinine. La fonction rénale sera appréciée par la formule de Cockcroft et Gault en tenant compte de ses limitations (âge > 80 ans, obésité, masse musculaire réduite ou excessive). Une coordination de la prise en charge entre médecin généraliste, diabétologue et néphrologue est recommandée chez les patients atteints de néphropathie sévère ou évolutive. La prévention et le traitement de la microangiopathie rénale reposent sur : Un équilibre glycémique strict Un contrôle tensionnel strict L abaissement de l albuminurie, quelle que soit son abondance, est un objectif thérapeutique. TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2, novembre 2006

15 «Lisibilité» de la MRC VIII.5. HTA et atteinte rénale En cas de maladie rénale ou d insuffisance rénale, définie par une estimation du débit de filtration glomérulaire (DFG) 7 < 60 ml/min, un contrôle tensionnel strict est recommandé afin de prévenir ou de ralentir l évolution vers une insuffisance rénale terminale et d assurer la prévention des complications cardio-vasculaires (grade B). Chez le sujet de plus de 75 ans, la performance de la formule de Cockcroft et Gault pour l estimation du DFG est à pondérer pour l évaluation du retentissement rénal, en particulier lorsque le poids est faible. PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ESSENTIELLE, 2005

16 Les classes de MRC : commentaires Un langage commun accessible Un instrument de lisibilité Une sensibilisation aux MRC Un cadre pour les recommandations

17 IRC : événements et mortalité CV adultes Kaiser Permanente of Northern California Go et coll. N Engl J Med 2004;351:

18 IEC et progression de l'irc Maschio et coll, N Engl J Med 1996;334:

19 IEC et progression de l'irc Réduction du risque par le bénazépril % (IC 95%) Risque global ClCr > 45 ml/mn ClCr 45 ml/mn Protéinurie (24 h) 1 g 1 à 3 g 3 g Maschio et coll, N Engl J Med 1996;334:

20 Prevention of Events with ACE Inhibition (PEACE) trial 8290 pts randomisés trandolapril (4 mg/j) ou placebo Solomon et coll. Circulation. 2006;114:26-31

21 Les classes de MRC : commentaires Un langage commun accessible Un instrument de lisibilité Une sensibilisation aux MRC Un cadre pour les recommandations

22 Début HD et recommandations Korevaar et coll. Lancet 2001;358:

23 La progression de l'irc Mitch et coll. Lancet 1976;308:

Traitement de l insuffisance rénale terminale en France en Marie-S Gavard Groupe Hospitalier du Havre

Traitement de l insuffisance rénale terminale en France en Marie-S Gavard Groupe Hospitalier du Havre Traitement de l insuffisance rénale terminale en France en 2016 Marie-S Gavard Groupe Hospitalier du Havre La maladie rénale chronique En 2015, plus de 1 adulte sur 10 souffre d une affection rénale, soit

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE Repérage et prise en charge du patient adulte atteint de maladie rénale chronique Novembre 2005 I. PROMOTEURS Société de Néphrologie ; Haute Autorité

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE Rôle des médecins généralistes dans la prévention Insuffisance Rénale Chronique le risque de mourir d'un accident cardiovasculaire est nettement

Plus en détail

MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE

MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE DIU Hypertension artérielle, risque cardiovasculaire et rénal 24/01/2014 Alexandra Fouconnier

Plus en détail

Parcours de soins dans la MRC

Parcours de soins dans la MRC Dr FINIELZ Paul 06/2013 Parcours de soins dans la MRC Février 2012 qu est ce que la maladie rénale? destruction progressive des reins sans aucun signe ressenti par le patient quel est le rôle du rein?

Plus en détail

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux La place de la nutrition dans la prise en charge de la néphropathie diabétique Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux Les objectifs d'une "bonne" nutrition

Plus en détail

La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg

La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg JM Krzesinski, M Moonen et L Weekers Néphrologie Dialyse - Transplantation ULg-CHU Liège et CHR Citadelle Liège 17 octobre 2014 Programme de la soirée

Plus en détail

Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux

Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux Du Lundi au Jeudi de 9h à 18h00 Le Vendredi, merci de nous contacter avant 16h00 Quand adresser le patient pour prise

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE INSUFFISANCE RENALE. Docteur Diamondra AH RAMANAMIDORA Médecin assistant Service hémodialyse

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE INSUFFISANCE RENALE. Docteur Diamondra AH RAMANAMIDORA Médecin assistant Service hémodialyse CONDUITE A TENIR DEVANT UNE INSUFFISANCE RENALE Docteur Diamondra AH RAMANAMIDORA Médecin assistant Service hémodialyse PLAN DÉFINITIONS INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE INSUFFISANCE RÉNALE AIGUË PRISE EN

Plus en détail

Epidémiologie de la néphropathie diabétique

Epidémiologie de la néphropathie diabétique Epidémiologie de la néphropathie diabétique Dr. Cécile Couchoud, Registre REIN (Réseau Epidémiologie et Information en Néphrologie) Agence de la Biomédecine Estimation pour 2007: 4% de la population était

Plus en détail

Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE

Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE Fonctions et Aperçu épidémiologique Le dépistage et défaillance rénale La prise en charge : les marqueurs

Plus en détail

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge.

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge. INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge. DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme à la méthode de la HAS de production des

Plus en détail

07/07/2011. Christian Combe Université & Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France

07/07/2011. Christian Combe Université & Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France Quand débuter l épuration extrarénale? Christian Combe Université & Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France Débuter la dialyse, pourquoi? Augmenter la survie Améliorer la qualité de vie Permettre

Plus en détail

Prise en charge d une insuffisance rénale

Prise en charge d une insuffisance rénale Prise en charge d une insuffisance rénale Définition et diagnostic différentiel IRC = évoluant depuis au moins 3 mois Diagnostic différentiel avec IRA: les arguments Cliniques: catégorie à risque, antécédents

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE Thèse de Médecine Générale Soutenue le 27 septembre 2012 Par Raphaël BARTIER Introduction

Plus en détail

Néphropathie diabétique. Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux

Néphropathie diabétique. Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux Néphropathie diabétique Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux plan Epidémiologie Histoire naturelle Diagnostic Histologie Complications Traitement Epidémiologie La néphropathie

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège Exposé fait dans le cadre de la «12 ème Journée Scientifique de la Société de Médecine de Waremme et

Plus en détail

Séniors : tous insuffisants rénaux??

Séniors : tous insuffisants rénaux?? Séniors : tous insuffisants rénaux?? La fonction rénale au sens «insuffisant rénal» : c est le débit de filtration glomérulaire Valeur normale physiologique : 120 ml/min/1,73m² Comment mesurer la fonction

Plus en détail

Un réseau de prise en charge globale de la maladie rénale chronique

Un réseau de prise en charge globale de la maladie rénale chronique Un réseau de prise en charge globale de la maladie rénale chronique Maurice Laville Sophie Favé Patrick Deléaval Laurent Juillard Département de Néphrologie, Hôpital Edouard Herriot, Université Claude

Plus en détail

Innovation dans le parcours patient d'insuffisant rénal chronique

Innovation dans le parcours patient d'insuffisant rénal chronique Innovation dans le parcours patient d'insuffisant rénal chronique Ludivine Videloup Infirmière Coordinatrice Insuffisance Rénale Chronique Service Néphrologie-Dialyse-Transplantation CHU de Caen Préambule

Plus en détail

Maladie Rénale. Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau

Maladie Rénale. Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau Maladie Rénale Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau FMC Haguenau 09 avril 2015 LA NEPHROLOGIE, VUE DE L EXTERIEUR ON N Y COMPREND RIEN ON NE REVOIT JAMAIS LE PATIENT ON N A JAMAIS DE RENSEIGNEMENTS QUE

Plus en détail

Estimation du DFG en pratique quotidienne

Estimation du DFG en pratique quotidienne Estimation du DFG en pratique quotidienne Créatinine : traceur pas idéal, filtrée par le glomérule, partiellement sécrétée par le tubule proximal Concentration plasmatique dépend élimination rénale débit

Plus en détail

Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine. Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice

Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine. Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice Est-ce grave d avoir une microalbuminurie / protéinurie? Pour le rein Pour le coeur Population

Plus en détail

Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale

Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale PREVENTION DE LA MALADIE RENALE LE CONSTAT RAPPEL DE QUELQUES CHIFFRES 42 500 patients dialysés 33 500 patients greffés

Plus en détail

DIABÈTE DE TYPE 2 : Dr Y.HADJALI (Mougins) Y.HADJALI

DIABÈTE DE TYPE 2 : Dr Y.HADJALI (Mougins) Y.HADJALI DIABÈTE DE TYPE 2 : ETUDES D INTENSIFICATION conséquences pratiques Dr (Mougins) J ai entendu dire que trop baisser la glycémie était dangereux chez le diabétique de type 2!!!!???? Contrôle g glycémique:

Plus en détail

Comment estimer la fonction rénale du sujet âgé? Jacques Pourrat. C.H.U Toulouse-Rangueil

Comment estimer la fonction rénale du sujet âgé? Jacques Pourrat. C.H.U Toulouse-Rangueil Comment estimer la fonction rénale du sujet âgé? Jacques Pourrat C.H.U Toulouse-Rangueil L insuffisance rénale chronique méconnue est probablement la première cause d accident iatrogène évitable chez le

Plus en détail

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation*

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* Dr Maryse Pholséna, pour Réucare le 30/04/16 *Diabetes and Metabolism 37 (2011) S1-S25 Paulette

Plus en détail

La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC

La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC Professeur Georges Mourad Président, Société Francophone de Transplantation Service de Néphrologie,Transplantation et Dialyse. Université

Plus en détail

Le diabète de type % des diabétiques sont atteints de néphropathie diabétique principale cause de recours à la hémodialyse au Canada

Le diabète de type % des diabétiques sont atteints de néphropathie diabétique principale cause de recours à la hémodialyse au Canada Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Le diabète de type 2 6) Hypoglycémie 7) Réflectomètre et la quinquillerie

Plus en détail

L accompagnement néphrologique dans le parcours de santé. Réseau MADO 16/06/2015 Sophie FAVE

L accompagnement néphrologique dans le parcours de santé. Réseau MADO 16/06/2015 Sophie FAVE L accompagnement néphrologique dans le parcours de santé Réseau MADO 16/06/2015 Sophie FAVE Du réseau de soins au réseau de santé «Les réseauxde santé ontpour objet de favoriserl accèsaux soins, la coordination,

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire La surveillance du fonctionnement de vos reins permet à l équipe néphrologique de suivre votre maladie

Plus en détail

Révisions de sémiologie néphrologique

Révisions de sémiologie néphrologique Révisions de sémiologie néphrologique Les 4 points d appel de la maladie rénale Altération de la fonction rénale: insuffisance rénale Présence d une protéinurie Présence d une hématurie Anomalies des reins

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique

Insuffisance rénale chronique Insuffisance rénale chronique Pr Marie ESSIG, Néphrologue CHU Limoges Président réseau NEPHROLIM Réseau LINUT 31.03.2011 L unité fonctionnelle du rein: le néphron Néphron glomérule Vaisseaux tubule Principes

Plus en détail

Groupe d Epistémologie appliquée et de Clinique Rationnelle des Hôpitaux Publics du Pays de Charleroi

Groupe d Epistémologie appliquée et de Clinique Rationnelle des Hôpitaux Publics du Pays de Charleroi Prévention et traitement de la néphropathie chez le sujet diabétique de type 2 T. RICHARD Groupe d Epistémologie appliquée et de Clinique Rationnelle des Hôpitaux Publics du Pays de Charleroi GERHPAC CHU

Plus en détail

Maladies rénales : les nouveaux enjeux

Maladies rénales : les nouveaux enjeux Maladies rénales : les nouveaux enjeux Pierre Ronco Unité INSERM UMR_S 702 Service de Néphrologie et Dialyses, Hôpital Tenon, Paris, France Société Médicale des Hôpitaux 16 mars 2012 Epidémiologie Entre

Plus en détail

Les maladies rénales -- une épidémie silencieuse. Pr L Frimat-Service de Néphrologie

Les maladies rénales -- une épidémie silencieuse. Pr L Frimat-Service de Néphrologie Les maladies rénales -- une épidémie silencieuse Pr L Frimat-Service de Néphrologie (l.frimat@chu-nancy.fr) 1. Le concept de maladie rénale chronique et d insuffisance rénale chronique Facteurs d initiation

Plus en détail

Diététique et traitement conservateur de l insuffisance rénale chronique de l enfant

Diététique et traitement conservateur de l insuffisance rénale chronique de l enfant Diététique et traitement conservateur de l insuffisance rénale chronique de l enfant DIU de néphrologie pédiatrique 2011 Dr SOMRANI Rsomrani@chu-grenoble.fr Calcul du DFG En routine Estimation: nouvelle

Plus en détail

Traitement de l Insuffisance Cardiaque chez le patient Insuffisant Rénal Chronique

Traitement de l Insuffisance Cardiaque chez le patient Insuffisant Rénal Chronique Traitement de l Insuffisance Cardiaque chez le patient Insuffisant Rénal Chronique N. Lamblin Hopital Cardiologique - CHRU Lille, INSERM U508 - Lille, France INTRODUCTION Vaste sujet, et pourtant : ne

Plus en détail

Découverte d une insuffisance rénale chronique par le médecin généraliste : quelle conduite à tenir?

Découverte d une insuffisance rénale chronique par le médecin généraliste : quelle conduite à tenir? Résoval Macon Découverte d une insuffisance rénale chronique par le médecin généraliste : quelle conduite à tenir? Quelques clés pour une prise en charge multidisciplinaire efficiente 1 1) Coopération

Plus en détail

Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM

Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM Stades de l insuffisance rénale DFG 120 90 MRC stades 1 2 Débutante Confirmée 60 30 15 3 4 5 Modérée Sévère Ultime

Plus en détail

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Dr F. Debelle Service de Néphrologie - Dialyse Clinique Louis Caty Baudour Baudour 15 mars 2012 HTA et maladie rénale chronique Présent dans 80 à 85% des

Plus en détail

Stratégies de néphroprotection. Martine Raymond Interniste et néphrologue Hôpital Cité de la Santé de Laval 30 septembre 2016

Stratégies de néphroprotection. Martine Raymond Interniste et néphrologue Hôpital Cité de la Santé de Laval 30 septembre 2016 Stratégies de néphroprotection Martine Raymond Interniste et néphrologue Hôpital Cité de la Santé de Laval 30 septembre 2016 OBJECTIFS Cibler la clientèle à risque de détérioration rénale Revoir les mesures

Plus en détail

ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn

ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn Mme Pascale JEGO, diététicienne au sein du service de néphrologie du CHU a aimablement répondu

Plus en détail

Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie

Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie Dr Marc Bauwens Service de néphrologiehémodialysetransplantation rénale CHU Poitiers Janvier

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Obésité et risque rénal. Christian Combe

Obésité et risque rénal. Christian Combe Obésité et risque rénal Christian Combe DT2 HTA Obésité Maladie CV MRC Obésité et risque rénal : données épidémiologiques Obésité et MRC DFG

Plus en détail

Observation de Mr B. Homme de 55 ans. Bilan lipidique: Prise en charge en hémodialyse en Décembre 2012

Observation de Mr B. Homme de 55 ans. Bilan lipidique: Prise en charge en hémodialyse en Décembre 2012 Faut-il traiter les dyslipidémies des dialysés? Bruno MOULIN Service de Néphrologie - Transplantation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg CUEN DIALYSE GRESSY 7-9 Juin 2015 Observation de Mr B Homme de

Plus en détail

Maladie rénale chronique

Maladie rénale chronique Maladie rénale chronique Une complication négligée du diabète Bénédicte Stengel Inserm U1018, Equipe 5 Epidémiologie rénale et cardiovasculaire Définition et stades de la MRC MRC définie indépendamment

Plus en détail

Différents stades de l insuffisance rénale chronique chez l adulte

Différents stades de l insuffisance rénale chronique chez l adulte Différents stades de l insuffisance rénale chronique chez l adulte Recommandations de l ANAES de 2002 17/09/10 1 Objectifs Aider le praticien à reconnaître -l insuffisance rénale -les marqueurs d atteinte

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les reins sont formés de milliers d unités fonctionnelles élémentaires, appelées néphrons. Ils filtrent

Plus en détail

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire 11 mars 2010 Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire Pourquoi une Journée du Rein? Les maladies rénales touchent 500 millions

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Urologie Néphrologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Urologie Néphrologie - Public cible : Cinquième année médecine

Plus en détail

Maladie Rénale Chronique S2 UE 2.3. Dr Geoffroy Desbuissons Pr Corinne Isnard Bagnis Service de Néphrologie Hôpital Pitié Salpetrière

Maladie Rénale Chronique S2 UE 2.3. Dr Geoffroy Desbuissons Pr Corinne Isnard Bagnis Service de Néphrologie Hôpital Pitié Salpetrière Maladie Rénale Chronique S2 UE 2.3 Dr Geoffroy Desbuissons Pr Corinne Isnard Bagnis Service de Néphrologie Hôpital Pitié Salpetrière Définition de l insuffisance rénale selon le débit de filtration glomérulaire

Plus en détail

Profil diététique chez les diabétiques au stade de néphropathie diabétique

Profil diététique chez les diabétiques au stade de néphropathie diabétique Profil diététique chez les diabétiques au stade de néphropathie diabétique Bouznad N, El Mghari G, El Ansari N Service d Endocrinologie Diabétologie, Maladies Métaboliques et Nutrition. Laboratoire PCIM,

Plus en détail

Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation. Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007

Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation. Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007 Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007 Buts de la prise en charge après transplantation Prévention

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS 2005 La prise en charge du patient hypertendu repose à la fois sur les valeurs de la pression artérielle et sur le niveau de risque cardiovasculaire

Plus en détail

EMC Cardiologie. HTA en Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015

EMC Cardiologie. HTA en Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015 EMC Cardiologie HTA en 2015 Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015 HTA - 2015 Epidémiologie Définitions Diagnostic Etiologies Retentissement Traitement Modalités Bénéfices HTA - EPIDEMIOLOGIE HTA

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Arles 20-22 mai 2005 Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Antoine Faure, Strasbourg Réunion des jeunes néphrologues Réunion des jeunes cardiologies

Plus en détail

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Indications et contre-indications de la transplantation rénale 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Transplantation rénale Traitement de choix de l insuffisance rénale chronique terminale (IRCT)

Plus en détail

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil GLYCÉMIE / HBA1C - Défini chez 507 patients DT1, DT2

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE. Mai Service évaluation des actes professionnels

NOTE DE CADRAGE. Mai Service évaluation des actes professionnels NOTE DE CADRAGE Dosage de la créatininémie, évaluation du débit de filtration glomérulaire et rapport albuminurie/créatininurie dans le diagnostic de l insuffisance rénale chronique Mai 2011 Service évaluation

Plus en détail

AAV ET MRC LE BON «TIMMING» LES RECOMMANDATIONS

AAV ET MRC LE BON «TIMMING» LES RECOMMANDATIONS SFAV LYON 2017 LES RECOMMANDATIONS PROBLEMES POSÉS MALADIE RENALE CHRONIQUE Cathéter et ses complications DÉCLIN DU DFG Trop tard CRÉATION DE L ABORD VASCULAIRE? Tolérance Trop tôt? Survie de l AAV DÉBUT

Plus en détail

Les complications rénales et leur prévention à la lumière de la recommandation OMS de l utilisation du TDF en 1 ère ligne

Les complications rénales et leur prévention à la lumière de la recommandation OMS de l utilisation du TDF en 1 ère ligne Les complications rénales et leur prévention à la lumière de la recommandation OMS de l utilisation du TDF en 1 ère ligne Olivier Bouchaud Hôpital Avicenne AP-HP et Université Paris 13 Bobigny Insuffisance

Plus en détail

Néphroprotection. Quoi de neuf depuis l HAS 2004? Vincent Esnault CHU de Nice

Néphroprotection. Quoi de neuf depuis l HAS 2004? Vincent Esnault CHU de Nice Néphroprotection Quoi de neuf depuis l HAS 2004? Vincent Esnault CHU de Nice M. Côme d HAB, âgé de 58 ans, Poids 95 kg, taille 1m70, tour de taille 109 cm Diabète type 2 : Insuline depuis 2 ans HTA 145/92

Plus en détail

non dialysés Général Identification Cohorte de patients présentant une maladie Nom détaillé

non dialysés Général Identification Cohorte de patients présentant une maladie Nom détaillé ND-CRIS : Non dialysis- Chronic renal insufficiency study - Cohorte de patients présentant une maladie rénale chronique, non dialysés Responsable(s) : Massol Jacques, Institut PHISQUARE Date de modification

Plus en détail

PLAN DE LA FORMATION. La néphrologie : au-delà de la créatinine! Préparé par :

PLAN DE LA FORMATION. La néphrologie : au-delà de la créatinine! Préparé par : PLAN DE LA FORMATION La néphrologie : au-delà de la créatinine! Préparé par : Liane Dumais, IPS néphrologie ET Julie Dupont, IPS néphrologie Tél : 418-525-4444 poste 16590 Tél : 418-525-4444 poste 16751

Plus en détail

Effet de la prise en charge de la maladie rénale chronique sur l espérance de vie en dialyse

Effet de la prise en charge de la maladie rénale chronique sur l espérance de vie en dialyse Effet de la prise en charge de la maladie rénale chronique sur l espérance de vie en dialyse Christian Combe Université de Bordeaux Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France Conflits d intérêt

Plus en détail

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle Dr. Ioana ZGAIA 22 Mars 2012 Définition de l HTA Objectif TA: inferieure à 140/90mmhg au cabinet ou 130/80 pour les diabétiques et les insuffisants

Plus en détail

Profil étiologique et pronostique de l insuffisance rénale aigue en cardiologie

Profil étiologique et pronostique de l insuffisance rénale aigue en cardiologie Profil étiologique et pronostique de l insuffisance rénale aigue en cardiologie M.Bourial 1, A.Laaraje 2, N.Mtioui 1, SS El Khayat 1, M.Zamd 1, G.Medkouri 1, M Benghanem Gharbi 1, K.Khay 2, M.Allouch 2,

Plus en détail

Quoi de neuf dans l HTA pour la. néphroprotection. Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice

Quoi de neuf dans l HTA pour la. néphroprotection. Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Quoi de neuf dans l HTA pour la néphroprotection Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Blocage du SRAA Qui peut le plus, peut le moins! Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Diabète de type 2 normoalbuminurie

Plus en détail

Épisode 2. Prescription et conseils d une activité physique adaptée

Épisode 2. Prescription et conseils d une activité physique adaptée DIABÈTE DE TYPE 2 DE L ADULTE Épisodes et points clés Épisode 1. Du repérage au diagnostic et à la prise en charge initiale Repérer les personnes à risque, faire réaliser les tests de dépistage et de diagnostic,

Plus en détail

Traitement médicamenteux du diabète de type 2 (actualisation) Recommandations de bonne pratique (synthèse)

Traitement médicamenteux du diabète de type 2 (actualisation) Recommandations de bonne pratique (synthèse) Recommandations Sang Thrombose Vaisseaux 2007 ; 19, n 3 : 152-9 Traitement médicamenteux du diabète de type 2 (actualisation) Recommandations de bonne pratique (synthèse) Définition Comment traiter Le

Plus en détail

Paul René de Cotret, Néphrologue CHU de Québec-UL. Professeur titulaire, Chef de la Division néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval.

Paul René de Cotret, Néphrologue CHU de Québec-UL. Professeur titulaire, Chef de la Division néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval. Suivi de l insuffisance modérée à sévère en première ligne Paul René de Cotret, Néphrologue CHU de Québec-UL. Professeur titulaire, Chef de la Division néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval.

Plus en détail

Réunion de l APHBFC Le 20 mars 2014 CAS CLINIQUE N 1 CORRECTION

Réunion de l APHBFC Le 20 mars 2014 CAS CLINIQUE N 1 CORRECTION Réunion de l APHBFC Le 20 mars 2014 CAS CLINIQUE N 1 CORRECTION Dr SERONDE MF CHU Besançon Mme M âgée de 72 ans, est hospitalisée aux soins intensifs de cardiologie le 28 octobre 2011 pour insuffisance

Plus en détail

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves?

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Rémy Boussageon Département de Médecine Générale de Poitiers Conseil scientifique du CNGE Un Exemple Un homme de 50

Plus en détail

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO: où en êtes-vous? l Définition? l Epidemio? l Diagnostic? l Traitement? Définition* Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Maladie

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie rénale chronique R.E.I.N. Réseau Epidémiologique et Informatique en Néphrologie N W E S Insuffisance rénale chronique terminale : Prévalence Martinique 2010 500 HD (1000 pmh) 50 DP (100 pmh)

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

Maladie Rénale Chronique (MRC) PLAN 31/03/2015. Les maladies non transmissibles constituent une cause majeure de mortalité

Maladie Rénale Chronique (MRC) PLAN 31/03/2015. Les maladies non transmissibles constituent une cause majeure de mortalité Maladie Rénale Chronique (MRC) PLAN I- Les MALADIES CHRONIQUES: probléme de santé publique et économique Les maladies non transmissibles constituent une cause majeure de mortalité Statistiques sanitaires

Plus en détail

L organisation de la médecine générale en Belgique. Luc Maroy 3 juillet 2012

L organisation de la médecine générale en Belgique. Luc Maroy 3 juillet 2012 L organisation de la médecine générale en Belgique Luc Maroy 3 juillet 2012 L organisation de la médecine générale en Belgique L organisation? De la médecine générale? En Belgique? 2 Plan 1. Les cercles

Plus en détail

L insuffisance rénale

L insuffisance rénale Dr MABROUK, Dr MERAD, Pr ATIK aigue Définition Physiopathologie Diagnostic positif Complications Traitement chronique Définition Démarche diagnostique devant une IRC: 1. Affirmer le caractère chronique

Plus en détail

Les Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et Sécurité des Soins en Hémodialyse

Les Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et Sécurité des Soins en Hémodialyse Les Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et Sécurité des Soins en Hémodialyse Marie ERBAULT Chef de projet Service IPAQSS Direction de l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins

Plus en détail

INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 19/05/08 1 Note d introduction Cet exposé n a pas pour but d être exhaustif But: dégager quelques notions qui paraissent importantes pour notre pratique en médecine

Plus en détail

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A.

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Boudiba; Service de Diabétologie, CHU Mustapha - Alger Centre. Introduction:

Plus en détail

L estimation de la fonction rénale par la formule de Cockcroft et Gault est-elle fiable?

L estimation de la fonction rénale par la formule de Cockcroft et Gault est-elle fiable? L estimation de la fonction rénale par la formule de Cockcroft et Gault est-elle fiable? Aoumeur Hadj-Aïssa, Hamid Assaqua, Jean-Pierre Fauvel Copyright 217 John Libbey Eurotext. Téléchargé par un robot

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Forum DIABETE juin 2013, CHUV

Forum DIABETE juin 2013, CHUV Forum DIABETE 2013 27 juin 2013, CHUV La prise en charge de l insuffisance rénale liée au diabète Dr Anne Cherpillod Spécialiste FMH en Néphrologie et Médecine interne Forum DIABETE 2013 Clinique de la

Plus en détail

LES STADES DE L IRC. DFG ml/min/1,73m 2 INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE STADE 3. 3 BILANS INCONTOURNABLES pour établir un diagnostic

LES STADES DE L IRC. DFG ml/min/1,73m 2 INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE STADE 3. 3 BILANS INCONTOURNABLES pour établir un diagnostic Journal du réseau Néphrolim NUMERO 2 / SEPTEMBRE 2010 SOMMAIRE PAGE 1 : INFORMATIONS NEPHROLOGIQUES Les stades de l IRC Le diagnostic de l IRC PAGE 2 : LES ACTIONS DU RESEAU Les formations Les dépistages

Plus en détail

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Dr Eric Marsaudon Causes de mortalité des diabétiques 50 % Décès 40 65% à 75% de causes cardiovasculaires 30 20 10 0 Cardiopathie Ischémique Autre Cardiopathie Diabète

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU

QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU Service de Néphrologie et Immunologie Clinique CHU Rangueil 1 Qu est-ce que la néphroprotection? La néphroprotection

Plus en détail

Anti-angiogéniques et personne âgée: point de vue croisé de l oncologue et du gériatre. Catherine Terret - Gilles Albrand UCOG Rhodanienne

Anti-angiogéniques et personne âgée: point de vue croisé de l oncologue et du gériatre. Catherine Terret - Gilles Albrand UCOG Rhodanienne Anti-angiogéniques et personne âgée: point de vue croisé de l oncologue et du gériatre Catherine Terret - Gilles Albrand UCOG Rhodanienne 1 Contexte oncologique Monsieur G, né en 1932 HTA : Amlodipine

Plus en détail

11 h h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière. «Dialyse et maladies cardio-vasculaires»

11 h h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière. «Dialyse et maladies cardio-vasculaires» 11 h 00 12 h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière «Dialyse et maladies cardio-vasculaires» 11h36 - Dépistage des complications athéromateuses Cardio-vasculaires du dialysé ou de l insuffisant rénal

Plus en détail

Comment la détérioration précoce de la fonction rénale compromet le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2 asymptomatiques?

Comment la détérioration précoce de la fonction rénale compromet le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2 asymptomatiques? Comment la détérioration précoce de la fonction rénale compromet le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2 asymptomatiques? A. Belhadj-Mostefa 1,2, A. Bouguerba 1,2, K. Hannache 1,2, D. Roula

Plus en détail

Evaluation de la fonction rénale: estimateurs, pièges et limites

Evaluation de la fonction rénale: estimateurs, pièges et limites Evaluation de la fonction rénale: estimateurs, pièges et limites Nicolas PALLET Service de Biochimie, Hôpital Européen Georges Pompidou INSERM U1147, UFR Biomédicale des Saints Pères Faculté de médecine

Plus en détail

EVALUATION DE LA FONCTION RENALE

EVALUATION DE LA FONCTION RENALE 1 EVALUATION DE LA FONCTION RENALE Propositions pour une pratique gériatrique quotidienne Partie 2 2 Objectifs pédagogiques - 2 Aborder les méthodes d estimation et de suivi de la fonction rénale Détailler

Plus en détail

Thionville, le 29 avril 2008

Thionville, le 29 avril 2008 HTA Thionville, le 29 avril 2008 L HTA, c est : La première cause d activité médicale 36 000 000 de C en médecine générale 2 000 000 de Cs en cardiologie la pathologie la plus fréquemment prise en charge

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique. Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours

Insuffisance rénale chronique. Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours Insuffisance rénale chronique Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours 1 Atelier insuffisance rénale Chronique JP Fauvel, Néphrologue, Lyon Premières journées communes de la Société

Plus en détail