Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005"

Transcription

1 Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005 Gérard Gilbert agr. phytopathologiste Laboratoire de diagnostic en phytoprotection MAPAQ -Direction de l Innovation scientifique et technologique, Ministère de l agriculture, des pêcheries et de l alimentation du Québec, Complexe scientifique, 2700 rue Einstein, Sainte-Foy, Qc. G1P 3W8

2 Brièvement, le Laboratoire de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ c est: Un service spécialisé d identification des ennemis des cultures en appui aux conseillers agricoles partout au Québec, pour le bénéfice des producteurs. Trois phytopathologistes, une entomologiste et une malherbologiste. Cinq techniciens; des stagiaires, des étudiants. Plus de 55,000 échantillons traités depuis Des tests diagnostiques éprouvés, sensibles et rapides. Des laboratoires et personnes-ressources associés. Des banques de références, d images et de données statistiques, des collections de références à notre service (Collection entomologique du Québec; Herbier du Québec) De la formation et de l information dispensées à notre clientèle; des publications.

3 VISITEZ NOTRE SITE WEB:

4 Proportion relative des échantillons de plantes traités en post récolte parmi tous les autres types d échantillons reçus depuis avril 2000 Post récolte (kiosque, entrepôt) 437 Échantillons totaux (kiosque, entrepôt, serre, champ) 14540

5 Échantillons de plantes traités en post récolte et attribués à chaque grand groupe de culture Maraîcher 392 Fruitier 35 Soya 10 Ornemental 3 Herbes 7 TOTAL 447

6 Cultures traités au laboratoire pour divers problèmes post-récolte Pomme de terre 204 Carotte 49 Chou/ch.-fleur/rutabaga 49 Ail/oignon/poireau 34 Pomme 31 Courge/citr./melon/conc. 16 soya 10 Céleri/cél.-rave 9 Endive 7 Herbes 7 Pois/ haricot 5 Topinambour 4

7 Problèmes diagnostiqués chez les carottes entreposées Moisissure grise Cavité pythienne Rhizoctone Pourriture sclérotique Pourriture molle bactérienne Champignons opportunistes (Fusarium, Gliomastix, Cylindrocarpon, levures Penicillium, Rhizopus) Blessures (lavage, frottement pression) Pourriture noire alternarienne Pourriture brune caoutchouc Trop faible humidité ambiante

8 Moisissure grise sur des carottes en entrepôt

9 Rhizoctone sur carottes

10 Lutte préventive au rhizoctone de la carotte Bon espacement entre les carottes au champ Éviter de retarder la récolte Désinfection des caisses Refroidir rapidement après la récolte Température près de 0ºC Condensation sur les carottes àéviter

11 Pourriture molle bactérienne causée par Pseudomonas marginalis

12 Éraflures vs faible humidité en entrepôt

13 Carotte Maladies Pré-récolte Récolte Postrécolte Moisissure grise In. In. Év. Cavité pythienne In. Rhizoctone In. Év. Pourriture sclérotique Pourriture molle bactérienne In. In. In. Év. In. In. In. Év.

14 Carotte (suite) Maladies Pré-récolte Récolte Champignons opportunistes Blessures mécaniques Pourriture noire alternarienne Pourriture brune caoutchouc Faible humidité In. In. In. In. Postrécolte In. Év. Év. Év. In.

15 Problèmes diagnostiqués chez les crucifères entreposés (chou, chou-fleur, rutabaga) Tache noire alternarienne Désordres physiologiques Gel (moucheture noire, médiane noire, tache nécrotique, etc.) Nervation noire Carence de calcium

16 Tache noire alternarienne sur les feuilles enveloppantes de la pomme de chou parfois favorisée par des stress (insolation, eau persistante)

17 Lutte préventive à la tache noire des crucifères Longues rotations de cultures non hôtes Enfouir des rejets Traitement de semences Espacer les champs de crucifères Éradiquer les mauvaises herbes crucifères Pas d aspersion du feuillage

18 Moucheture noire et médiane noire sur chou entreposé, deux désordres physiologiques

19 Black speck sur les nervures des feuilles basales et médianes de chou chinois; excès d azote?

20 Crucifères Maladies Pré-récolte Récolte Postrécolte Tache noire In. Év. Désordres physiologiques In. Év. gel In. Év.? Nervation noire In. Év. Carence de calcium In.

21 Problèmes diagnostiqués chez les cucurbitacées entreposés (concombre, courge, citrouille, melon) Pourriture noire (chancre gommeux) Pourriture molle bactérienne Pourriture fusarienne

22 Pourriture noire causée par Phoma sur citrouille

23 Pourriture noire causée par Phoma sur courges

24 Lutte préventive à la pourriture noire des cucurbitacées Blessures à éviter 1-2 semaines de cicatrisation à 20-25ºC (Butternut, Délicieuse, Hubbard) Conservation à 11-16ºC Moins de 10ºC pour les fruits non cicatrisés

25 Pourriture molle bactérienne associée de «pourriture sûre» (sour rot)

26 Pourriture fusarienne sur courges causée par diverses espèces de Fusarium

27 Cucurbitacées Maladies Pré-récolte Récolte Postrécolte Pourriture noire In. In. Év. Pourriture molle bactérienne Pourriture fusarienne In. In. Év. In. In. Év.

28 Problèmes diagnostiqués chez les allium entreposés (ail, oignon, poireau) Pourriture du col Gel Blessures et champignons opportunistes

29 Pourriture du col (Botrytis) sur oignon de conservation

30 Botrytis produisant ses sclérotes sur les plus vieilles parties infectées du bulbe

31 Lutte préventive à la pourriture du col de l oignon causée par Botrytis Triage des bulbes et cicatrisation (60% d h.r. durant 2 semaines) Meutrissures à éviter durant la récolte Semences traitées Déchets à éliminer Rotations de cultures non hôtes Espacement entre les champs Entreposage près de 0ºC et 70% d h.r.

32 Penicillium, champignon opportuniste croissant sur une gousse d ail

33 Ail, oignon, poireau Maladies Pré-récolte Récolte Pourriture du col Postrécolte In. In. Év. Gel In In. Év.? Blessures et champignons opportunistes In. Év.

34 Voilà un très bref bilan merci de votre attention! Des questions?

Bilan 2014. Services offerts par le Laboratoire. Bilan 2014 du Laboratoire de diagnostic en phytoprotection pour la culture d ail

Bilan 2014. Services offerts par le Laboratoire. Bilan 2014 du Laboratoire de diagnostic en phytoprotection pour la culture d ail Bilan 2014 du Laboratoire de diagnostic en phytoprotection pour la culture d ail Journée provinciale sur l ail 20 janvier 2015 Nancy Shallow, agr., M. Sc. Laboratoire de diagnostic en phytoprotection Secrétariat

Plus en détail

La conservation des légumes d hiver

La conservation des légumes d hiver La conservation des légumes d hiver L optimisation de la conservation des légumes d hiver est importante afin de limiter les pertes, étaler la commercialisation et proposer une diversité de légumes jusqu

Plus en détail

Légumes de consommation immédiate Normes de classement pour les pertes de superficie

Légumes de consommation immédiate Normes de classement pour les pertes de superficie Page 1 de 5 Document d Assurance-production Ce document d Assurance-production s applique à la campagne agricole 2014 et doit demeurer en vigueur jusqu à ce qu il soit annulé, modifié ou remplacé par Agricorp.

Plus en détail

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS!

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! JACQUES THÉRIAULT AGR. M. SC. CLIMAX CONSEILS Principales carences en légumes

Plus en détail

Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression. par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine

Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression. par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine Nématode des tiges et des bulbes Petit ver de taille microscopique Ennemi

Plus en détail

Cette entreprise se mérite le droit d utiliser la mention : «Certifié par Québec Vrai»

Cette entreprise se mérite le droit d utiliser la mention : «Certifié par Québec Vrai» OCQV est accrédité par le CARTV : AC-07-03 et l ACIA : COR00906028 selon la norme internationale du Guide ISO/CEI 17065:2012 et du document IROCB LES JARDINS DE MARIE Dossier : PV 13 009 49, RUE PRINCIPALE

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CAROTTE, CÉLERI, LAITUE, OIGNON, POIREAU, RADIS No 1 19 avril 2002 LES MÉTHODES DE LUTTE ALTERNATIVES CONTRE LES MALADIES FONGIQUES ET BACTÉRIENNES DANS LA CAROTTE, LE CÉLERI, LA

Plus en détail

Comment stocker correctement les fruits et les légumes

Comment stocker correctement les fruits et les légumes Comment stocker correctement les fruits et les légumes Fruits Abricots: température idéale de stockage: 2-4 degrés. Vous pouvez alors les conserver environ 3-4 jours. Sortir les fruits du réfrigérateur

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

ASSURANCE RÉCOLTE - CULTURES MARAÎCHÈRES PRIX UNITAIRES ET SEUILS D'ABANDON

ASSURANCE RÉCOLTE - CULTURES MARAÎCHÈRES PRIX UNITAIRES ET SEUILS D'ABANDON Applicable à partir de l année d assurance 2015 Annexe IX page 1 ASSURANCE RÉCOLTE - MARAÎCHÈRES PRIX UNITAIRES ET SEUILS D'ABANDON CATÉGORIE : LÉGUMES RACINES Betterave 3 900 3 120 2 340 5 400 kg Carotte

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES MALADIES FONGIQUES DANS LA CULTURE DE L AIL EN RÉGIE BIOLOGIQUE

LE CONTRÔLE DES MALADIES FONGIQUES DANS LA CULTURE DE L AIL EN RÉGIE BIOLOGIQUE LE CONTRÔLE DES MALADIES FONGIQUES DANS LA CULTURE DE L AIL EN RÉGIE BIOLOGIQUE Présenté par: Audrey Bouchard, agronome Françoise Rodrigue, agronome Pour la Coop Nord-BIo PLAN DE LA PRÉSENTATION Les maladies

Plus en détail

PRINCIPALES MALADIES FONGIQUES RESPONSABLES DE CHANCRES SUR LA TIGE ET AU COLLET DU CONCOMBRE DE SERRE

PRINCIPALES MALADIES FONGIQUES RESPONSABLES DE CHANCRES SUR LA TIGE ET AU COLLET DU CONCOMBRE DE SERRE PRINCIPALES MALADIES FONGIQUES RESPONSABLES DE CHANCRES SUR LA TIGE ET AU COLLET DU CONCOMBRE DE SERRE Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Laboratoire de diagnostic en phytoprotection Direction

Plus en détail

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Amira Mougou Hamdane M ed BéchirAllagui Journée de formation AVFA- 07 Avril 2015 Champignons foliaires -Oïdium -Mildiou - Alternariose - Pourriture

Plus en détail

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Botrytis cinerea Saprophyte (vit sur des tissus vivants, sénescents ou morts). Moisissure grise Portes d entrées du champignon Polyphage(i.emange de tout!) S attaque

Plus en détail

Rapport final. Essais de différentes techniques pour le contrôle des maladies fongiques dans la culture de l'ail sous régie biologique (année 2)

Rapport final. Essais de différentes techniques pour le contrôle des maladies fongiques dans la culture de l'ail sous régie biologique (année 2) Rapport final 12-INNO3-05 Demandeur : Coopérative de solidarité Nord-Bio Agronomes responsables du projet : Audrey Bouchard et Françoise Rodrigue Répondante régionale au MAPAQ : Sara Villeneuve, agronome.

Plus en détail

Récolte et post-récolte

Récolte et post-récolte MODULE 11 CHAPITRE 21 Récolte et post-récolte SOMMAIRE 1. Récolte et post-récolte 1 1.1 Récolte 1 1.1.1 Conseils généraux 1 1.1.2 Équipement 4 1.1.3 Fournisseurs d équipement de récolte 7 1.2 Gestion post-récolte

Plus en détail

LES FRUITS ET LÉGUMES AU QUÉBEC. À volonté!

LES FRUITS ET LÉGUMES AU QUÉBEC. À volonté! LES FRUITS ET LÉGUMES AU QUÉBEC À volonté! AU QUÉBEC, LA PRODUCTION DE FRUITS ET DE LÉGUMES EST ÉTENDUE ET DIVERSIFIÉE. QUOI DE PLUS AGRÉABLE QUE DE CIRCULER PARMI LES ÉTALAGES DE FRUITS ET LÉGUMES AUX

Plus en détail

Plan de la présentation : Maladies présentées. Identification

Plan de la présentation : Maladies présentées. Identification Melodie Putnam, OSU Bruce Watt, University of Maine Maladies présentées Plan de la présentation : Les principales maladies s attaquant aux bulbes d ail : identification, prévention et répression par Mario

Plus en détail

Blanchiment et congélation

Blanchiment et congélation Blanchiment et congélation Pour Blanchir Utilisez une grande marmite munie d un couvercle Utilisez 4 L d eau pour environ 500g de légumes, 8 L pour les légumes plus feuillus Placez les légumes dans un

Plus en détail

ROTATION DES CULTURES & ASSOCIATIONS DES PLANTES

ROTATION DES CULTURES & ASSOCIATIONS DES PLANTES JARDINONS NATURE FICHE N 12 ROTATION DES CULTURES & ASSOCIATIONS DES PLANTES .01 La rotation des cultures et l utilisation de la complémentarité des plantes sont des moyens naturels qui permettent de réduire

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Guide de conservation des fruits et légumes. «Les fruits et légumes sont vivants et continuent à évoluer, il faut donc en prendre soin!

Guide de conservation des fruits et légumes. «Les fruits et légumes sont vivants et continuent à évoluer, il faut donc en prendre soin! Guide de conservation des fruits et légumes «Les fruits et légumes sont vivants et continuent à évoluer, il faut donc en prendre soin!» Lieux de conservation FRAGILES, ils nécessitent d'être manipulés

Plus en détail

C EST QUOI? LE VRAI NOM. Un regroupement de partenaires (34) qui appuie la mission de la Plateforme d innovation en agriculture biologique

C EST QUOI? LE VRAI NOM. Un regroupement de partenaires (34) qui appuie la mission de la Plateforme d innovation en agriculture biologique C EST QUOI? Plateforme BIO à St-Bruno Bruno-de-Montarville nos essais et potentiel Maryse Leblanc Josée Boisclair Un regroupement de partenaires (34) qui appuie la mission de la Plateforme d innovation

Plus en détail

DÉSHERBAGE GÉNÉRALITÉS

DÉSHERBAGE GÉNÉRALITÉS LÉGENDE ITINÉRAIRE OIGNON VERT ph idéal : 5,3-5,8 acides Cultivar résistant : - pour récolte en saison : variété au feuillage court - pour récolte à l automne : variété au feuillage long - maladies Prioriser

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

Bilan de la Saison 2012: Faits Saillants et Stratégies. pour 2013

Bilan de la Saison 2012: Faits Saillants et Stratégies. pour 2013 Bilan de la Saison 2012: Faits Saillants et Stratégies pour 2013 Par Marie-Eve Dion agr., Jacinthe Drouin agr. et Colombe Cliche-Ricard agr. Général: Temps sec: Du 1 er juin à 31 juillet: 192 mm de pluie

Plus en détail

ROVRAL AQUA FLO. Ecully, le 15 Avril 2013 1/10

ROVRAL AQUA FLO. Ecully, le 15 Avril 2013 1/10 Ecully, le 15 Avril 01 ROVRAL AQUA FLO Nous vous informons d une décision d homologation pour ROVRAL AQUA FLO avec : - une modification des conditions d emploi, - de nouveaux libellés pour certains usages

Plus en détail

Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager

Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager Avant de passer au plan de jardin, voici quelques éléments importants à prendre en compte Le choix du sol Le sol a un rôle important pour les plantes.

Plus en détail

Légumes Biologiques Sous Abris

Légumes Biologiques Sous Abris Journée Filières et Techniques Légumes Biologiques Sous Abris Mercredi 10 septembre 2014 Organisée par Initiative Bio Bretagne (IBB) en partenariat avec les Chambres d Agriculture de Bretagne IBB organisait

Plus en détail

Cultures légumières : maladies transmissibles par les semences et thermothérapie

Cultures légumières : maladies transmissibles par les semences et thermothérapie Cultures légumières : maladies transmissibles par les semences et thermothérapie Culture Agent pathogène Maladie Localisat Observations Thermothérapie Aubergine Phomposis vexans Maladie signalée en Italie;

Plus en détail

Températures et compatibilité des fruits et légumes

Températures et compatibilité des fruits et légumes ANNEXE III : Températures et compatibilité des fruits et légumes 1. Températures auxquelles gèlent les fruits et les légumes et conditions d entreposage des produits La température moyenne indiquée n est

Plus en détail

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES Carotte, céleri, laitue, oignon, poireau, ail Avertissement No 03 23 mai 2014 Situation générale : vents forts causant quelques dommages dans les laitues. Stades phénologiques et état des cultures. Carotte

Plus en détail

DARTROSE ET TACHE ARGENTÉE, DEUX MALADIES IMPORTANTES CHEZ LA POMME DE TERRE

DARTROSE ET TACHE ARGENTÉE, DEUX MALADIES IMPORTANTES CHEZ LA POMME DE TERRE DARTROSE ET TACHE ARGENTÉE, DEUX MALADIES IMPORTANTES CHEZ LA POMME DE TERRE Gérard Gilbert et Nancy shallow agr.phytopathologistes Laboratoire de diagnostic en phytoprotection MAPAQ, Direction de la phytoprotection

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Désormais, il est aussi possible de consulter sur fytoweb les limites maximales de résidus (LMRs) par culture.

Désormais, il est aussi possible de consulter sur fytoweb les limites maximales de résidus (LMRs) par culture. Désormais, il est aussi possible de consulter sur fytoweb les limites maximales de résidus (LMRs) par culture. Les cultures sur lesquelles les LMRs sont d application, ont été classées en différents groupes.

Plus en détail

Tableau de compagnonnage

Tableau de compagnonnage Tableau de compagnonnage Plantes Familles Compagnons Mauvais compagnons ail, betterave, brocoli, carotte, Achillée Astéracées chou, concombre, épinard, fève, laitue, oignon, pomme de terre, poivron, pois,

Plus en détail

PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT)

PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT) PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT) 1. QU EST-CE QUE LE RÉSEAU DES FERMIERS DE FAMILLE D ÉQUITERRE? Le réseau des Fermiers de famille, coordonné par Équiterre depuis 1995, permet aux citoyens de s abonner à une

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant le MAPAQ, l ISQ ainsi que les données statistiques dont ils disposent, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant le MAPAQ, l ISQ ainsi que les données statistiques dont ils disposent, s adresser à : Pour tout renseignement concernant le MAPAQ, l ISQ ainsi que les données statistiques dont ils disposent, s adresser à : Ministère de l Agriculture, des Pêcheries Institut de la statistique du Québec et

Plus en détail

Liste des défauts habituels pouvant toucher les fruits et légumes frais. Meurtrissures Ratatinement Dommages d entreposage Moisissure

Liste des défauts habituels pouvant toucher les fruits et légumes frais. Meurtrissures Ratatinement Dommages d entreposage Moisissure ANNEXE II : Liste des défauts habituels pouvant toucher les fruits et légumes frais Abricots Asperges Produits Baies (bleuets, canneberges, fraises, etc.) Défauts d état Dommages d entreposage Pointes

Plus en détail

Annexe I: Tableau des poids nets et des tailles d échantillons pour les contenants américains et canadiens

Annexe I: Tableau des poids nets et des tailles d échantillons pour les contenants américains et canadiens Annexe I: Tableau des poids nets et des tailles d échantillons pour les contenants américains et canadiens Produit Unité de poids Nombre d échantillons par contenant Abricots 36 lb, caisse en carton, plateau

Plus en détail

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata Avertissement CUCURBITACÉES-SOLANACÉES No 15 10 août 2006 EN BREF : Poivron : la pyrale du maïs est toujours active. Consultez le calendrier de traitements pour votre région. Tomate et poivron : les traitements

Plus en détail

Les ravageurs et maladies du sol dans le potager

Les ravageurs et maladies du sol dans le potager Les ravageurs et maladies du sol dans le potager 13 Juillet 2006 De nombreux ravageurs et maladies agissent, dans nos potagers, à l abri de nos regards. Ils se développent dans le sol et pénètrent les

Plus en détail

Les Produits du Potager. Horaire de la journée. 23 septembre 2012

Les Produits du Potager. Horaire de la journée. 23 septembre 2012 1 ière EUROMAYENNE EXPOSITION Les Produits du Potager Horaire de la journée 23 septembre 2012 10.00 12.00 Les participants sont accueillis, reçoivent leur numéro d exposant et disposent leur produits.

Plus en détail

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI!

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! Cultures en serres Bulletin d information No 12 25 juillet 2013 MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! La tomate demeure un fruit fragile qui peut être affecté par toutes sortes de maladies,

Plus en détail

Le jardinage. biologiques.

Le jardinage. biologiques. P Le jardinage biologique lus de 13 millions de personnes pratiquent le jardinage amateur sur près de 2 % du territoire français. Cette pratique a une influence non négligeable sur la nature puisque les

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 11 27 juin 2012 BEAUCOUP DE PROBLÈMES DANS LES CONCOMBRES! Manifestement, les concombres ont de nombreux ennemis qui décident d attaquer simultanément! Insectes,

Plus en détail

Décision de portée générale concernant l admission d un produit phytosanitaire dans la liste des produits phytosanitaires non soumis à autorisation

Décision de portée générale concernant l admission d un produit phytosanitaire dans la liste des produits phytosanitaires non soumis à autorisation Décision de portée générale concernant l admission d un produit phytosanitaire dans la liste des produits phytosanitaires non soumis à autorisation du 9 novembre 2010 L Office fédéral de l agriculture,

Plus en détail

CÉCIDOMYIE DU CHOU-FLEUR

CÉCIDOMYIE DU CHOU-FLEUR Avertissement CRUCIFÈRES No 11 10 juillet 2009 Version modifiée le 13 août 2009 EN BREF : Cécidomyie du chou-fleur : des dommages sont apparents. Punaise terne : elle est retrouvée dans la culture du chou

Plus en détail

THIRAM 75 WP Fongicide en poudre mouillable

THIRAM 75 WP Fongicide en poudre mouillable 29-SEP-2008 2008-3245 Resistance Management symbols and signal words (Fongicide Groupe M) THIRAM 75 WP Fongicide en poudre mouillable Contient du thirame pour supprimer les maladies fongiques sur les cultures

Plus en détail

Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire. Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008

Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire. Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008 Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008 Mauvaises herbes Introduction gramoxone entre les rangs sarclages manuels : 500$ à 1,000$ par

Plus en détail

LE SECTEUR HORTICOLE AU BAS-ST-LAURENT

LE SECTEUR HORTICOLE AU BAS-ST-LAURENT LE SECTEUR HORTICOLE AU BAS-ST-LAURENT L'horticulture est un secteur économique d'importance pour le Bas-Saint-Laurent, puisque selon les fiches d'enregistrement du MAPAQ en 2004, il a généré plus de 15

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 11 20 juillet 2010 IL FAIT CHAUD, TRÈS CHAUD! PRISE 3 PROBLÈMES ASSOCIÉS AUX EXCÈS DE CHALEUR DANS LES SERRES État de la situation Les températures très chaudes

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

Andrew Frève, M.Sc., agr.

Andrew Frève, M.Sc., agr. Mot de bienvenue et statistiques bio Par Andrew Frève, M.Sc., agr. MAPAQ, St-Jean-sur-Richelieu Conseiller régional en agriculture biologique Bienvenue à tous Les Journées horticoles 19 ième édition en

Plus en détail

Journée «Serres modiques et tunnels»

Journée «Serres modiques et tunnels» Journée «Serres modiques et tunnels» Autres problèmes rencontrés dans les serres de tomates Par : ANDRÉ CARRIER, agr., M. Sc. Direction régionale r de la Chaudière re- Appalaches Novembre 2010 Pourriture

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

ÉDITO. La lettre Infos ÉVÉNEMENT. PRODUiTS ACTUS DÉCOUVERTE. Stand 22-E-03. Janvier 2011. Retrouvez Prince de Bretagne à la Fruit Logistica (Berlin)

ÉDITO. La lettre Infos ÉVÉNEMENT. PRODUiTS ACTUS DÉCOUVERTE. Stand 22-E-03. Janvier 2011. Retrouvez Prince de Bretagne à la Fruit Logistica (Berlin) ÉDITO La lettre Infos Janvier 2011 Prince de Bretagne n en finit pas de vous proposer une gamme d hiver riche en légumes variés qui satisferont vos clients en quête de vitalité. Nous vous donnons rendez-vous

Plus en détail

Liste des rapports et des publications

Liste des rapports et des publications Liste des rapports et des publications La liste ci-dessous présente les différents rapports et publications dont le consortium PRISME et son personnel ont contribué. Plusieurs de ces rapports sont disponibles

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

Entreposage de pommes de terre longues selon les marchés visés

Entreposage de pommes de terre longues selon les marchés visés Les variétés LONGUES : prendre une longueur d avance Le vendredi 27 octobre 2000, Université Laval Entreposage de pommes de terre longues selon les marchés visés André LACHANCE, agronome Maxi-Plant inc.

Plus en détail

La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien. Une initiative du CREDETAO

La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien. Une initiative du CREDETAO La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien Une initiative du CREDETAO Table des matières 1. Mise en contexte et solutions apportées 2. Fonctionnement de la Plate-forme agricole de L Ange-Gardien 3. Historique

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Geoffroy Ménard, agr.

Geoffroy Ménard, agr. Geoffroy Ménard, agr. Photo: IGA Projet réalisé dans le cadre du Programme d appui à la mise en marché des produits biologiques (volet 1) du Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

La pourriture noire des Cucurbitacées et autres maladies importantes de la courge observées au Québec

La pourriture noire des Cucurbitacées et autres maladies importantes de la courge observées au Québec La pourriture noire des Cucurbitacées et autres maladies importantes de la courge observées au Québec Vicky Toussaint, Ph.D. et Marie Ciotola, M.Sc. Agriculture et Agroalimentaire Canada, 430 Boul. Gouin,

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 9-3 juin 1999 SACHEZ LIRE VOS PLANTS DE TOMATE Vous aimeriez savoir POURQUOI? et QUE FAIRE? quand la tête des plants pâlit, se tord, s amincit ou encore que

Plus en détail

PROJET D AGRICULTURE URBAINE. ERDF à PARIS 6 rue d Aboukir 75002 PARIS. En partenariat avec VENI VERDI et la Ville de PARIS

PROJET D AGRICULTURE URBAINE. ERDF à PARIS 6 rue d Aboukir 75002 PARIS. En partenariat avec VENI VERDI et la Ville de PARIS PROJET D AGRICULTURE URBAINE Aménagement d une toiture jardin ERDF à PARIS 6 rue d Aboukir 75002 PARIS En partenariat avec VENI VERDI et la Ville de PARIS I - CONTEXTE La végétalisation est un enjeu majeur

Plus en détail

DAAF La Réunion. La production maraîchère à La Réunion. Hectare. dont : 1989. Source : DAAF La Réunion - Agreste - Recensement Agricole

DAAF La Réunion. La production maraîchère à La Réunion. Hectare. dont : 1989. Source : DAAF La Réunion - Agreste - Recensement Agricole Agreste La Réunion - n 81 - Janvier 2013 Numéro 81 - Janvier 2013 DAAF La Réunion La production maraîchère à La Réunion Des exploitations maraîchères dynamiques et diversifiées qui produisent tout l éventail

Plus en détail

Cindy Dallaire, agronome-phytopathologiste Direction de la phytoprotection

Cindy Dallaire, agronome-phytopathologiste Direction de la phytoprotection L UTILISATION DE LA PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION), UN TEST DE LABORATOIRE PLUS RAPIDE POUR DÉTECTER ERWINIA TRACHEIPHILA, BACTÉRIE RESPONSABLE DU FLÉTRISSEMENT BACTÉRIEN CHEZ LES CUCURBITACÉES Cindy

Plus en détail

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES Les surfaces Le nombre d exploitations légumières, 3 86 en 1, est en diminution comme l ensemble des exploitations agricoles. Cette baisse a davantage concerné les plus petites

Plus en détail

l aménagement paysager

l aménagement paysager Guide d entretien de l aménagement paysager SERRE PÉPINIÈRE TURVIL INC. 699 DEQUEN DOLBEAU-MISTASSINI G8L 5M6 Les outils Se servir d un outil aiguisé et bien adapté à l ouvrage que l on fait. Des cisailles

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Si tu veux quelque chose que tu n as pas, Fais quelque chose que tu ne fais pas

Si tu veux quelque chose que tu n as pas, Fais quelque chose que tu ne fais pas Si tu veux quelque chose que tu n as pas, Fais quelque chose que tu ne fais pas Sources d information Hui, K.P.C., C.F. Forney, J.R. DeEll, N.R. Markarian, C. Vigneault. 2002. Manutention et conditionnement

Plus en détail

Nématodes et maladies

Nématodes et maladies Plan de la présentation Nématodes et maladies de l ail l : bilan québécois Bilan du laboratoire de diagnostic pour la culture d ail Résultats de l enquête Ditylenchus sp. dans l ail Nancy Shallow, agr.,

Plus en détail

Avant de se quitter, le Service des sports, des loisirs et du développement social de la Ville. Août septembre 1999

Avant de se quitter, le Service des sports, des loisirs et du développement social de la Ville. Août septembre 1999 Août septembre 1999 près des semaines de soins et de patience, nous voici enfin arrivés au moment excitant de la récolte, où l'on cueille à pleines mains les fruits de nos efforts. Pour ce dernier numéro

Plus en détail

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Activité de maillage et de réflexion 3 avril 2008 Yves Dubois, consultant Ce projet a été réalisé grâce à un appui financier du Ministère de l'agriculture,

Plus en détail

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015 La rotation et la planification des cultures au jardin La rotation et la planification des cultures au jardin Succession secondaire (reprise de

Plus en détail

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES D OIGNON AU SÉNÉGAL

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES D OIGNON AU SÉNÉGAL RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL INSTITUT SÉNÉGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES CENTRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'HORTICULTURE CAMBÉRÈNE DAKAR TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES D OIGNON AU SÉNÉGAL Coopération Régionale

Plus en détail

Lutte contre les maladies

Lutte contre les maladies Chapitre 28 Lutte contre les maladies Dans ce chapitre Mots-clés Maladies Contraintes de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Nommer les causes des

Plus en détail

Sommaire. Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire

Sommaire. Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Circulaire relative aux mesures de lutte contre les nématodes à galles Meloidogyne chitwoodi et M. fallax en productionpour la protection des cultures

Plus en détail

Planification des superficies de légumes nécessaires

Planification des superficies de légumes nécessaires MODULE 3 CHAPITRE 3 Planification des superficies de légumes nécessaires SOMMAIRE 1. Rendements 1 1.1 Rendements moyens des légumes 2 1.2 Évaluation des rendements 4 2. Choix de l espacement entre les

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA AGENDA AGRICOLE / MINAGRI

SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA AGENDA AGRICOLE / MINAGRI SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA Code doc : Date Maj : Août 2009 Version intégrale Origine du document AGENDA AGRICOLE / MINAGRI Date du document 2008-2009 Nombre

Plus en détail

Règles du jeu. Nombre de joueurs : Entre 2 et 4 joueurs, ou bien plus nombreux mais cette fois en équipe.

Règles du jeu. Nombre de joueurs : Entre 2 et 4 joueurs, ou bien plus nombreux mais cette fois en équipe. Règles du jeu Nombre de joueurs : Entre 2 et 4 joueurs, ou bien plus nombreux mais cette fois en équipe. Déroulement de la partie Chaque joueur positionne son pion sur la case «départ» puis lance le dé.

Plus en détail

La vitamine C. Offert par. En bonus ; une semaine de menus équilibrés ainsi que la liste des fruits et légumes d Automne. Cet automne, focus sur :

La vitamine C. Offert par. En bonus ; une semaine de menus équilibrés ainsi que la liste des fruits et légumes d Automne. Cet automne, focus sur : Cet automne, focus sur : La vitamine C Aussi appelée Acide Ascorbique, elle ne peut être synthétisée par notre organisme et doit donc être apportée par l alimentation. Où peut-on la trouver? Quels sont

Plus en détail

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger»

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» Conférence sur le jardin naturel «Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» AMIS DU COMPOST ET DU JARDIN DE CENTRE ALSACE Ces plantes qui nous veulent du bien Elles peuvent être : Stimulantes

Plus en détail

Le séchage des aliments, un procédé de santé

Le séchage des aliments, un procédé de santé Le séchage des aliments, un procédé de santé Yolande Buyse, N.D. Le séchage est l'une des plus anciennes méthodes de conservation des aliments. Ils permet de conserver de bons aliments naturels, d'avoir

Plus en détail

Gammes de produits www.bonduelle.ca

Gammes de produits www.bonduelle.ca légumes en Conserves & Surgelés Gammes de produits www.bonduelle.ca La Mission de Bonduelle Service Alimentaire Bonduelle Service Alimentaire a la volonté d apporter à ses clients et consommateurs le meilleur

Plus en détail

Belzile François Université Laval Département de phytologie Pavillon Paul-Comtois. Liste des chercheurs réseau Innovagrains (liste imprimable)

Belzile François Université Laval Département de phytologie Pavillon Paul-Comtois. Liste des chercheurs réseau Innovagrains (liste imprimable) Affiliation Angers Paul Département des sciences des aliments et de la nutrition Pavillon Paul-Comtois 2425 rue de l Agriculture Québec, Québec G1V 0A6 Tel : 418-656-2131 poste 2843 courriel : paul.angers@fsaa.ulaval.ca

Plus en détail

Front MALATHION 25W POUDRE MOUILLABLE INSECTICIDE COMMERCIAL LIRE L ÉTIQUETTE ET LE FEUILLET AVANT L EMPLOI N D HOMOLOGATION 14656

Front MALATHION 25W POUDRE MOUILLABLE INSECTICIDE COMMERCIAL LIRE L ÉTIQUETTE ET LE FEUILLET AVANT L EMPLOI N D HOMOLOGATION 14656 27-NOV-2009 2009-3376 Front MALATHION 25W POUDRE MOUILLABLE INSECTICIDE COMMERCIAL GROUPE 1B INSECTICIDE ATTENTION POISON LIRE L ÉTIQUETTE ET LE FEUILLET AVANT L EMPLOI N D HOMOLOGATION 14656 LOI SUR LES

Plus en détail

Tableau des associations de plantes potagères

Tableau des associations de plantes potagères Tableau des associations de plantes potagères (Source : Formation Nature et Progrès) DENOMINATIONS R C FAVORABLE DÉFAVORABLE Ail 1 0 pissenlit pomme de terre Aneth Cc Légumes Herbes Fleurs Artichaut Cc

Plus en détail

POTAGERS POUR ESPACES RESTREINTS

POTAGERS POUR ESPACES RESTREINTS POTAGERS POUR ESPACES RESTREINTS POTAGER EN CARRÉS POTAGER EN CARRÉS VS POTAGER TRADITIONNEL. AVANTAGES D UN POTAGER EN CARRÉS Demande peu d espace; Sol existant n est pas important; Utilise jusqu à 80%

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

ÉMOICQ. Semaine 1 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi

ÉMOICQ. Semaine 1 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Semaine Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Crème de champignons Sandwich chaud à la dinde sur pain de blé entier Minestrone Filet de poisson en croûte de lin, sauce tomate à la lime Crème de tomate et

Plus en détail

Réseau des Fermiers de famille. Formulaire d inscription pour la saison 2016. Fermes maraîchères

Réseau des Fermiers de famille. Formulaire d inscription pour la saison 2016. Fermes maraîchères Réseau des Fermiers de famille Formulaire d inscription pour la saison 2016 Fermes maraîchères Processus de sélection et du dépôt des candidatures Toute candidature devra être soumise avant le 5 août 2016

Plus en détail

Bulletin n 62 10 janvier 2014

Bulletin n 62 10 janvier 2014 4 Bulletin n 62 10 janvier 2014 Avertissement général sur l évaluation des risques Les informations sur les bio-agresseurs qui sont données dans ce bulletin correspondent à des observations réalisées dans

Plus en détail

INFLUENCE WP COMMERCIAL NUMÉRO D HOMOLOGATION 29667 LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES LIRE L ÉTIQUETTE AVANT L EMPLOI

INFLUENCE WP COMMERCIAL NUMÉRO D HOMOLOGATION 29667 LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES LIRE L ÉTIQUETTE AVANT L EMPLOI PMRA approved 2013-07-17 Biofongicide sous forme de poudre mouillable Pour usage sur les tomates, concombres, poivrons et ornementales de serre; courges et concombres (sous-groupe 9B) INFLUENCE WP COMMERCIAL

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

Maladies foliaires du bleuet sauvage

Maladies foliaires du bleuet sauvage Maladies foliaires du bleuet sauvage Feuillet de renseignements sur le bleuet sauvage C.3.3.0 Les bleuets sauvages peuvent être infectés par cinq maladies foliaires d importance causant la décoloration

Plus en détail