CONCOURS EXTERNES IT 2014 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION. Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 89. Corps : Technicien

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCOURS EXTERNES IT 2014 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION. Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 89. Corps : Technicien"

Transcription

1 CONCOURS EXTERNES IT 2014 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 89 Corps : Technicien BAP : A : Science du vivant Production et expérimentation végétales Emploi-type : Technicien en production et expérimentation végétales Délégation organisatrice : Ile de France Ouest et Nord, Meudon REMARQUES IMPORTANTES Aucun document et matériel ne sont autorisés Veuillez éteindre et ranger vos téléphones portables durant l épreuve Attention : vous pouvez reporter vos réponses et annoter les schémas directement sur le sujet Vous pouvez répondre aux questions dans l ordre de votre choix Il sera tenu compte de l orthographe Composition de l épreuve : L ensemble de l épreuve sera noté sur 80. Cette épreuve est composée de 4 parties : Présentation et orthographe (4 points) QCM (19 points) Annotaions des schémas et questions à réponses courtes (27 points) Exercices (30 points) Page introductive à lire attentivement par le candidat

2 Notation sur 19 points 1point/réponse A) QCM (une seule réponse possible par question) 1) La pourriture grise ou pourriture noble sur la vigne est une maladie cryptogamique nommée couramment : o Botrytis o Cryptoide o Mildiou o Oïdium o Phomopsis 2) Vous cultivez des légumineuses formant des nodules symbiotiques, vous arrosez les plantes avec : o une solution nutritive NPK o une solution nutritive sans oligo-éléments o une solution nutritive sans N o une solution nutritive sans P o une solution nutritive sans K 3) Pour diluer une solution au 1/10 ème, vous ajoutez : o 10 ml de solution à 1 ml de diluant o 9 ml de solution à 1 ml de diluant o 1 ml de solution à 9 ml de diluant o 1 ml de solution à 10 ml de diluant 4) Quel végétal ne fait pas partie de la famille des légumineuses? o Arabidopsis thaliana o Medicago truncatula o Phaseolus vulgaris o Pisum sativum o Vicia faba 5) Vous avez une attaque de Tétranyque tisserand (Tetranychus urticae) sur des plants de haricots. Quel produit utilisez-vous? o Un aphicide o Un acaricide o Un bactéricide o Un fongicide o Un rodenticide 6) Indiquez le produit le moins toxique : o Klartan Jardin (Dl 50 = 282 mg/kg) o Decis Pro (Dl 50 = 87 mg/kg) o Pirimor G (Dl 50 = 142 mg/kg) o Plenum 50WP (Dl 50 = 5000 mg/kg) o Captane (Dl 50 = 2000 mg/kg) 2

3 7) Parmi les 5 mots techniques ci-dessous, lequel ne désigne pas une tige? o Hampe florale o Rhizome o Stipe o Stolon o Tubercule 8) Le terme technique acaule désigne une plante sans : o Collet o Fleur o Hampe florale o Organe de réserve o Tige 9) Pour réussir le greffage d un végétal, il faut mettre en contact les : o Calices o Cambiums o Epidermes o Parenchymes o Phloèmes 10) Que signifie l acronyme EPI? o Etablissement Public d Intérêt o Equipement de Protection Individuel o Evapotranspiration Potentielle Instantanée o Elimination des Plantes Indésirables o Elément Polluant Instable 11) Le miellat est sécrété par : o Les fourmis o Les abeilles o Les papillons o Les mouches o Les pucerons 12) Le xylème : o Conduit la sève élaborée o Conduit la sève des feuilles vers les racines o Peut transporter des phytohormones o Est une partie du fruit o Est l aliment de base des insectes 13) Les angiospermes : o Regroupent les algues o Sont des plantes à fleurs à ovules cachés o Représentent un groupe très peu diversifié o Sont un type de gamète male o Sont des spermatozoïdes en forme de vase 3

4 14) Le génie génétique : o Est synonyme de transgénèse o Est l ensemble des fonctions d un gène o Est propre aux espèces végétales o Induit nécessairement la création d OGM o Est un ensemble de techniques basé sur l utilisation des gènes 15) Que signifie l acronyme CNRS? o Comité national de la recherche scientifique o Centre national de la recherche et des sciences o Centre national de la recherche scientifique o Communauté nationale de la recherche et des sciences 16) Donner l ordre d identification systématique d une plante : o Famille- Genre -Variété - Espèce o Variété - Genre - Espèce - Famille o Famille - Espèce - Genre -Variété o Espèce - Variété Famille - Genre o Famille - Genre - Espèce - Variété 17) Quelle est la température optimale pour désinfecter un substrat de culture? o 43 C o 63 C o 83 C o 103 C o 123 C 18) Lequel de ces matériaux n est pas adapté à la culture de végétaux? o Chaux éteinte o Fibre de coco o Laine de roche o Pouzzolane o Sable 19) Une pluie de 20 mm représente : o 0,02 litre d'eau par mètre carré o 0.2 litre d'eau par mètre carré o 2 litres d'eau par mètre carré o 20 litres d'eau par mètre carré o 200 litres d'eau par mètre carré 4

5 B) Questions à réponses courtes (5 lignes maximum) Notation sur 27 points 3points/question 20) Annoter le schéma ci-dessous : 21) Citez 2 espèces de plante (nom latin ou vernaculaire) pour chacune des familles suivantes : Astéracée : Brassicacée : Graminée : Solanacée : 5

6 22) Que signifie le terme OGM? Donnez une courte définition. 23) Définissez le terme photopériodisme et donnez 2 exemples de son influence sur les végétaux. 24) Pour une culture d Arabidopsis, vous devez préparer une solution contenant 0,005M de KNO3 ; 0,0025M de KH2PO4 ; 0,004M de MgSO4 ; 0,002M de Ca(NO3)2. Donner le nom de chaque constituant. KNO 3 : KH 2 PO 4 : MgSO 4 : Ca(NO 3 ) 2 : A quoi servira cette solution? 25) Quels sont les principaux risques liés à la manipulation et à l étude d organismes transgéniques? 6

7 26) Donnez une définition des pictogrammes suivants : 27) Que signifie PBI? Définissez cette abréviation. 28) Citez 3 avantages et 3 limites de la PBI. Avantages Limites 7

8 C) Etude de cas (motivez vos réponses) Notation sur 30-3points/question Exercice : Conduite de cultures expérimentales en serre Vous avez la responsabilité d une serre expérimentale dont la surface de culture de l ensemble des tablettes représente 150m 2. Vous devez mettre en place trois expérimentations simultanées. a. La première consiste à reproduire 5 lignées mutantes de Medicago truncatula pour renouveler le stock de graines. Vous disposez de 10 graines pour chaque mutant. Le taux de germination est de 100%. b. La deuxième est un repiquage de 160 plantes de Medicago truncatula dans un mélange perlite-sable pour ensuite les inoculer avec 4 inoculums différents une semaine après le repiquage. c. La troisième consiste, à partir d un semis, à installer 400 plantes de tournesol (Helianthus annuus) dont la totalité de la culture nécessitera 3,5 mois pour la production de nouvelles graines. Les graines de tournesol à semer ont un taux de germination de 75% et sont la descendance d un croisement entre une lignée avec un grand capitule à forte production de graines et une lignée avec un port bien trapu mais produisant de petites fleurs. Ce dernier essai aura pour but de sélectionner des plantes ayant un phénotype trapu avec des grands capitules. Protocole de cultures : Medicago : Pour la production de semences, semis en pot de 20x20cm, une graine par pot Pour les inoculations, repiquage en pot de 10x10cm, quatre plantes par pot Tournesol : Semis en Jiffypot de 4cm Empotage au bout de 15 jours en pot de diamètre 13cm (volume 1 litre) Rempotage 30 jours après le semis en pot de diamètre 40cm (volume 25litres) Culture adulte 5 plantes par m² Tuteurage 40 jours après le semis Fertirrigation par goutte à goutte à mettre en place : - 2 goutteurs/pot lors du rempotage en pot de 40cm - L arrosage automatique par goutte à goutte est programmé 3 fois par jour - Chaque arrosage fonctionne pendant 6 minutes - Le goutteur a un débit de 6 litres/heure - Engrais en poudre soluble : Planprod à raison de 0,5g/litre et par arrosage Question 29 : Donnez les grandes lignes de l installation de ces trois expériences. 8

9 Question 30 : De quelle surface avez-vous besoin pour mettre en place ces trois expériences? Justifier brièvement. Question 31 : Combien de graines devez-vous semer en jiffypot pour obtenir 400 tournesols? Question 32 : Quel est le volume journalier d eau apporté à chaque pot de tournesol? Question 33 : Quel est la quantité journalière d engrais apportée à chaque pot de tournesol? Question 34 : Sur quoi nous renseigne la formule de l engrais? Précisez. Comment appelle-ton ces éléments? 9

10 Question 35 : Au bout de huit semaines de culture vous observez des taches poudrées blanches sur les feuilles. Après observation, vous constatez que c est une maladie cryptogamique, l oïdium. Comment réagissez-vous? Quels moyens de lutte mettez-vous en place? Question 36: Les trois produits avec leurs étiquettes en annexes sont à votre disposition. Que signifient les pictogrammes que vous observez sur celles-ci? Lequel de ces produits utilisez-vous et pourquoi? 10

11 Question 37: Vous devez partir deux semaines en formation au cours de ces expériences. Comment vous organisez-vous? Question 38 : Vous devez mettre en place la PBI sur ces cultures en serre. Citez les 3 principaux ravageurs rencontrés en serre et un auxiliaire que vous mettriez en place pour lutter contre les ravageurs que vous avez cités? 11

12 Annexes 12

13 13

14 14

Annexe à la directive relative à la procédure de qualification Horticulteur/trice CFC Floriculture (Valide dès PQ 2016)

Annexe à la directive relative à la procédure de qualification Horticulteur/trice CFC Floriculture (Valide dès PQ 2016) Annexe à la directive relative à la procédure de qualification Horticulteur/trice (Valide dès PQ 2016) Travaux pratiques prescrits (TPP) TP 1 Multiplication générative Tâche Durée 1.1 Travaux de semis

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 REMARQUES IMPORTANTES

Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 REMARQUES IMPORTANTES CONCOURS EXTERNES IT 2013 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 130 Corps : Techniciens de la recherche BAP : J Gestion et pilotage Emploi-type : Gestionnaire financier

Plus en détail

LES PURINS, INFUSIONS ET DECOCTION DE PLANTES

LES PURINS, INFUSIONS ET DECOCTION DE PLANTES LES PURINS, INFUSIONS ET DECOCTION DE PLANTES Recettes indispensables pour le jardinage biologique Le purin s'obtient par macération plus ou moins prolongée de plantes dans un récipient (éviter le métal),

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

BIOLOGIE Durée : 4 heures

BIOLOGIE Durée : 4 heures Concours B ENSA B - 17B BIOLOGIE Durée : 4 heures L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE Fabriqué entièrement à partir de matériaux réutilisés, ce bac permet de faire pousser facilement des légumes et des fines herbes en ville!

Plus en détail

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement.

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement. L AGRICULTURE HORS SOL L AGRICULTURE HORS SOL QUI SOMMES-NOUS? COCOSOL est une entreprise privée basée en Côte D ivoire qui développe et fait la promotion de l agriculture hors sol (hydroponie) des cultures

Plus en détail

COMPOSANTE MAJEURE : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE

COMPOSANTE MAJEURE : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE ATTENTION Ce sujet est destiné aux candidats ayant choisi lors de leur inscription de composer pour cette troisième épreuve sur la composante majeure : SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIE. Vous devrez

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière.

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière. Fiche technique: Culture de la tomate La tomate (Lycopersicon esculentum Mill.) de la famille des Solanacées, est l une des plus importantes cultures maraîchères produites au Bénin tant sur le plan des

Plus en détail

Formation Jardinage. 3-Les Ravageurs

Formation Jardinage. 3-Les Ravageurs Formation Jardinage 3-Les Ravageurs Sujets abordés Formation Jardinage 3 Les insectes bénéfiques Les insectes ravageurs Les maladies des plantes Recettes d insecticides, de fongicides et de stimulants

Plus en détail

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets L approvisionnement en rejets d ananas n est pas toujours facile pour ceux qui veulent pratiquer la culture de l ananas dans de grandes

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2008 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR B CANDIDATS DES SECTEURS A ET C

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Les conditions de développement des végétaux. Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées

Les conditions de développement des végétaux. Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées MODULE Cycle : 3 Classe:CM2 (16 élèves) Programme LA GERMINATION Unité et diversité du monde vivant Les conditions de développement des végétaux Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence

Plus en détail

Les végétaux ont des besoins

Les végétaux ont des besoins 7 Les végétaux Les végétaux ont des besoins LES DIFFÉRENTES PARTIES D UNE PLANTE À FLEURS. la fleur le fruit la feuille la tige Voici un exemple de plante à fleurs avec le nom des différentes parties.

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Botrytis cinerea Saprophyte (vit sur des tissus vivants, sénescents ou morts). Moisissure grise Portes d entrées du champignon Polyphage(i.emange de tout!) S attaque

Plus en détail

Organisation florale et déterminisme génétique illustrés au cours d une dissection florale minutieuse Ref : ARAVIV

Organisation florale et déterminisme génétique illustrés au cours d une dissection florale minutieuse Ref : ARAVIV Organisation florale et déterminisme génétique illustrés au cours d une dissection florale minutieuse Ref : ARAVIV A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous Stocker vos

Plus en détail

LES AUTRES FERTILISANTS

LES AUTRES FERTILISANTS FICHE PEDAGOGIQUE N 4 LES AUTRES FERTILISANTS L'utilisation de fertilisants complémentaires est souvent recommandée pour répondre aux besoins ponctuels de la plante. Ils complètent l'effet fertilisant

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

Guide contre les rumex la mauvaise herbe no 1 dans les prairies et pâturages RUMEX TOP. www.staehler.ch

Guide contre les rumex la mauvaise herbe no 1 dans les prairies et pâturages RUMEX TOP. www.staehler.ch Guide contre les rumex la mauvaise herbe no 1 dans les prairies et pâturages RUMEX TOP www.staehler.ch Pourquoi est-ce que les rumex sont des plantes à problèmes? Les rumex forment jusqu à 80'000 graines

Plus en détail

MISE AU POINT DE PORTOIRS POUR LA CROISSANCE DE PLANTULES

MISE AU POINT DE PORTOIRS POUR LA CROISSANCE DE PLANTULES Cah.Techn. I.N.R.A., 2004 53, 15-20 MISE AU POINT DE PORTOIRS POUR LA CROISSANCE DE PLANTULES EN SYSTEME DE CULTURE HYDROPONIQUE Jean-Pierre Desbien 1, Michel Mensch 2 et Renaud Brouquisse 1 RESUME Cet

Plus en détail

Livret. Connaissances techniques sur les intrants. des apprenants. Connaissances techniques sur les Intrants agricoles.

Livret. Connaissances techniques sur les intrants. des apprenants. Connaissances techniques sur les Intrants agricoles. Connaissances techniques sur les intrants 1 Livret des apprenants Ce module a été conçu avec l appui financier de la Commission de l Union Européenne Livret des apprenants Connaissances techniques sur

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

FRANCE CATALOGUE 2013 WWW.FRANCEORGANIQUE.COM

FRANCE CATALOGUE 2013 WWW.FRANCEORGANIQUE.COM FRANCE CATALOGUE 2013 WWW.FRANCEORGANIQUE.COM FRANCE SOMMAIRE L Agriculture Biologique 4 O Roots 6 O Grow 7 O Bloom 8 O Boost 9 Terra Master 3 10 Schedules 12 Calendrier 13 3 L AGRICULTURE BIOLOGIQUE Les

Plus en détail

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE La Protection Biologique Intégrée Un savoir-faire... alliant Nature......et cultures. SOMMAIRE 1) Présentation de la Protection Biologique Intégrée à la Réunion 1.1) Définition de la PBI 1.2) Historique

Plus en détail

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES Carotte, céleri, laitue, oignon, poireau, ail Avertissement No 03 23 mai 2014 Situation générale : vents forts causant quelques dommages dans les laitues. Stades phénologiques et état des cultures. Carotte

Plus en détail

Les Engrais. Chimiques ou organiques

Les Engrais. Chimiques ou organiques Les Engrais Chimiques ou organiques Les principaux fertilisants Les fertilisants sont des substances destinées à assurer la nutrition des végétaux. Le terme fertilisant est généralement synonyme d engrais.

Plus en détail

Composter, c est naturel!

Composter, c est naturel! Composter, c est naturel! Le compostage consiste à décomposer la matière organique par l action de l air, des bactéries et organismes vivants du sol pour la transformer en humus. Réduire la quantité de

Plus en détail

Jardins naturels : Purins, extraits de plantes et conseils pratiques

Jardins naturels : Purins, extraits de plantes et conseils pratiques Jardins naturels : Purins, extraits de plantes et conseils pratiques Contacts Asbl Gal Culturalité en Hesbaye brabançonne Jean-Baptiste Moussalli Grand Place, 1 1370 Jodoigne 010/24.17.19 jbm@culturalite.be

Plus en détail

-------------------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------------------- CONCOURS EXTERNES IT 2013 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 1 heure 30 Coefficient : 1 CONCOURS N 126 Corps : Technicien de la recherche BAP : J : Gestion et Pilotage Emploi-type : Gestionnaire financier

Plus en détail

LA CONSERVATION EX SITU D ESPECES VEGETALES AU CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL MEDITERRANEEN DE PORQUEROLLES

LA CONSERVATION EX SITU D ESPECES VEGETALES AU CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL MEDITERRANEEN DE PORQUEROLLES LA CONSERVATION EX SITU D ESPECES VEGETALES AU CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL MEDITERRANEEN DE PORQUEROLLES Le conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles a pour mission (entres autre)

Plus en détail

Le jardinage. biologiques.

Le jardinage. biologiques. P Le jardinage biologique lus de 13 millions de personnes pratiquent le jardinage amateur sur près de 2 % du territoire français. Cette pratique a une influence non négligeable sur la nature puisque les

Plus en détail

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES

Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Chap9 TS LES RELATIONS ENTRE ORGANISATION ET MODE DE VIE RESULTAT DE L EVOLUTION : EXEMPLE DE LA VIE FIXEE CHEZ LES PLANTES Restitution des acquis L organisation des plantes est liée aux exigences de leur

Plus en détail

1 sur 7 3-modules.doc

1 sur 7 3-modules.doc Tableau des compétences. Ce tableau récence un certain nombre de questionnements possibles autour du jardin à l école élémentaire. Les compétences travaillées sont celles choisies par le concepteur des

Plus en détail

UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT LES DIVERS MODES DE REPRODUCTION VEGETALE

UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT LES DIVERS MODES DE REPRODUCTION VEGETALE DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Plan de Rénovation de l Enseignement des Sciences et de la Technologie à L Ecole au cycle 3 UNITE DIVERSITE DU MONDE VIVANT LES DIVERS MODES DE REPRODUCTION

Plus en détail

Lionel Quillet Président de la Communauté de Communes de l Ile de Ré. Patrick Rayton Vice-président en charge des Déchets Ménagers

Lionel Quillet Président de la Communauté de Communes de l Ile de Ré. Patrick Rayton Vice-président en charge des Déchets Ménagers Afin d offrir aux Rétais un service de qualité à moindre coût, une véritable politique publique de gestion des déchets a été mise en place par la Communauté de Communes, laquelle s articule autour de quatre

Plus en détail

Cultiver les plantes hors-sol

Cultiver les plantes hors-sol Cultiver les plantes hors-sol Pour appréhender la culture des plantes horssol, il faut avoir à l esprit que l on a affaire à un milieu qui n a pas la capacité de se régénérer spontanément. Il est cependant

Plus en détail

MISE EN HYDROCULTURE

MISE EN HYDROCULTURE MISE EN HYDROCULTURE Qu'est ce que l'hydroculture Dans nos habitations, nos plantes vivent normalement dans des pots en matière plastique, en terre, ou avec réserve d'eau...mais toujours ou presque plantées

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT D ENREGISTREMENT ANNUEL DE L ENTREPRENEUR

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT D ENREGISTREMENT ANNUEL DE L ENTREPRENEUR Ville de Sainte-Adèle Service d urbanisme et d environnement 1381, boulevard de Sainte-Adèle, Sainte-Adèle, Québec, J8B 1A3 Tél : (450) 229-2921, poste 114 Télécopieur : (450) 229-6842 Courriel : urbanisme@ville.sainte-adele.qc.ca

Plus en détail

REMARQUES IMPORTANTES. - L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

REMARQUES IMPORTANTES. - L usage d une calculatrice non programmable est autorisé. CONCOURS EXTERNES IT 2013 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 1 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 125 Corps : Techniciens BAP : J - Gestion et pilotage Emploi type : Gestionnaire financier et comptable

Plus en détail

IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées

IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées A.L organisation florale TP3: Organisation florale d un angiosperme. Savoir faire : Réaliser la dissection

Plus en détail

CONCOURS N ATJ02 ADJOINT TECHNIQUE DE LA RECHERCHE

CONCOURS N ATJ02 ADJOINT TECHNIQUE DE LA RECHERCHE Centre Organisateur : Antilles-Guyane C O N C O U R S E X T E R N E S I T S E S S I O N 2 0 1 1 CONCOURS N ATJ02 ADJOINT TECHNIQUE DE LA RECHERCHE Adjoint en gestion administrative EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

Plus en détail

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. QUAND PLANTER? Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. La plantation des Pivoines en racines

Plus en détail

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES D OIGNON AU SÉNÉGAL

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES D OIGNON AU SÉNÉGAL RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL INSTITUT SÉNÉGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES CENTRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'HORTICULTURE CAMBÉRÈNE DAKAR TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES D OIGNON AU SÉNÉGAL Coopération Régionale

Plus en détail

Activité 14 : Réaliser un bouturage

Activité 14 : Réaliser un bouturage Activité 14 : Réaliser un bouturage 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Le peuplement d un milieu durée conseillée 14 heures Notions. contenus Compétences Exemples d activités Repérer les éléments

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

Pilotage de l'irrigation en culture hors sol du fraisier 2007/2008. J. Longuesserre HORTIS Aquitaine

Pilotage de l'irrigation en culture hors sol du fraisier 2007/2008. J. Longuesserre HORTIS Aquitaine Pilotage de l'irrigation en culture hors sol du fraisier 2007/2008 J. Longuesserre HORTIS Aquitaine Objectifs Acquérir des références plus précises sur la consommation hydrique des fraisiers en conduite

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

Les pattes de kangourou (Anigozanthos)

Les pattes de kangourou (Anigozanthos) Date : 14 mars 2016 Infolettre : 20160314 Les pattes de kangourou (Anigozanthos) L anigozanthe ou pattes de kangourou appartient à la famille des Haemodoracées. C est l emblème de l Australie-Occidentale.

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

Je jardine au naturel

Je jardine au naturel Je jardine au naturel Je prends soin de mon jardin Je broie, je paille Que faire de ses déchets verts? Vous disposez d un jardin, que vous entretenez vousmême. Un petit coin de paradis, qui génère en moyenne

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

Devoir à la maison. Bon travail et bonnes vacances! Mme FORCONI.

Devoir à la maison. Bon travail et bonnes vacances! Mme FORCONI. Lycée International Victor Hugo. Classe : 3 ème Enseignante : Marie-Tatiana FORCONI. marie-tatiana.forconi@vhugo.eu Devoir à la maison. A faire comme un DM, pendant les vacances de la Toussaint, pour le

Plus en détail

Jardiner dans le. respect de l environnement. Fiche-conseil I Ateliers pratiques

Jardiner dans le. respect de l environnement. Fiche-conseil I Ateliers pratiques Domaine du Gasseau jardin potager (Saint-Léonard-des-Bois, Sarthe) Fiche-conseil I Ateliers pratiques Jardiner dans le respect de l environnement Aujourd hui le plus grand nombre d entre nous aspire à

Plus en détail

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger»

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» Conférence sur le jardin naturel «Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» AMIS DU COMPOST ET DU JARDIN DE CENTRE ALSACE Ces plantes qui nous veulent du bien Elles peuvent être : Stimulantes

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTIN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production Sucrerie du Gol, TEREOS OCEAN INDIEN jygonthier@tereos.com Gonthier Jean-Yves Résumé La multiplication de la canne se fait traditionnellement à

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts 8401 Winterthour Bernhard Schenk 01.09.2014 Thèmes Facteurs d influence sur des gazons naturels sains Espèces de graminées et progrès

Plus en détail

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Des jardins sur les toits de nouveaux espaces pour la communauté www.lesjardins.ca «Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Jardinière écologique

Plus en détail

Clinique Le bouturage en pépinière

Clinique Le bouturage en pépinière Clinique Le bouturage en pépinière 2 e édition 3230, rue Sicotte, E-307, Saint-Hyacinthe (Québec) CANADA J2S 2M2 Téléphone : (450) 778-6514 Télécopieur : (450) 778-6537 Courriel : info@iqdho.com Toute

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES REMPLACEMENT 2012 Polynésie BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES Option : Agriculture des régions chaudes ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE CONNAISSANCE DU VIVANT Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s)

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Centre Organisateur : ARTS & METIERS PARISTECH. Concours Externe BAP C

Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Centre Organisateur : ARTS & METIERS PARISTECH. Concours Externe BAP C N D ANONYMAT : Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Centre Organisateur : ARTS & METIERS PARISTECH Concours Externe BAP C Technicien en instrumentation scientifique, expérimentation

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ESPACES NATURELS, ESPACES VERTS»

EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ESPACES NATURELS, ESPACES VERTS» CDG de Seine-et-Marne, CIG Grande Couronne, CIG Petite Couronne EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ESPACES NATURELS, ESPACES VERTS» Une épreuve

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

CONCOURS EXTERNES IT 2014

CONCOURS EXTERNES IT 2014 CONCOURS EXTERNES IT 2014 ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION 2H CONCOURS AI N 71 Corps : AI BAP : C Emploi type : Assistant en fabrication mécanique Délégation organisatrice : Meudon Aucun document n est autorisé.

Plus en détail

MERCREDI 18 JANVIER 2012. Le sujet qui vous a été distribué comporte 10 pages numérotées de 1 à 10

MERCREDI 18 JANVIER 2012. Le sujet qui vous a été distribué comporte 10 pages numérotées de 1 à 10 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Sarthe EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE - Session 2012 - MERCREDI 18 JANVIER 2012 Épreuve écrite d admissibilité

Plus en détail

Les fiches conseils SEMER ET PLANTER LES FLEURS ANNUELLES

Les fiches conseils SEMER ET PLANTER LES FLEURS ANNUELLES Les fiches conseils Réussissez chaque étape SEMER ET PLANTER LES FLEURS ANNUELLES Difficulté : Le cycle végétatif complet des fleurs annuelles se déroule sur une seule saison (au maximum un an). Semées

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles.

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Défi EDD 2014/15 Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Pour vous aider à relever ce défi Après avoir lu et expliqué

Plus en détail

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES?

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? ACTIVITÉ 1 QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves de réaliser que certains produits ont un effet sur la

Plus en détail

Fiches techniques valorisées des cultures maraîchères et Industrielles

Fiches techniques valorisées des cultures maraîchères et Industrielles République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Agriculture et du Développement Rural Institut Technique des Cultures Maraîchères et Industrielles Fiches techniques valorisées des cultures

Plus en détail

Mon potager en ville 30 min/semaine de bons légumes à la portée de tous

Mon potager en ville 30 min/semaine de bons légumes à la portée de tous Mon potager en ville 30 min/semaine de bons légumes à la portée de tous 1 Getty images à vos potagers! 2 Cultiver des fruits et légumes chez soi, les voir pousser au rythme des saisons, récolter ce qu

Plus en détail

Chapitre 5 La vie de la plante

Chapitre 5 La vie de la plante Chapitre 5 La vie de la plante Les plantes sont fixées au sol par leur appareil racinaire. Elles ne peuvent donc se soustraire aux variations des contraintes du milieu (température, humidité, prédateurs,

Plus en détail

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 2 015 / 0 5 / FR TOITS VERTS 101 A. CRITÈRES DE RÉUSSITE D UN TOIT VERT B. SOLUTIONS TECHNIQUES C. AVANTAGES DES TOITS VERTS D. CRÉDITS LEED

Plus en détail

MIRCRO FERME HYDROPONIQUE

MIRCRO FERME HYDROPONIQUE MIRCRO FERME HYDROPONIQUE Durabilité, qualité, simplicité, et innovation NOTRE SPECIALITE : 30 ANS D EXPERIENCE EN NUTRITION DES PLANTES Une gamme d engrais complète et concentrée Cher client, Merci d

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

Vente de fleurs 2016. Liste des plantes en vente

Vente de fleurs 2016. Liste des plantes en vente Vente de fleurs 2016 Plantes à réserver uniquement sur commande dans les limites du stock disponible. Enlèvement des plantes aux serres du Tremplin, avenue de Rheinfelden: -le mardi 26 avril de 9h à 12h

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2011 MATHÉMATIQUES SÉRIE COLLÈGE DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h 00 Le candidat répondra sur une copie modèle Éducation Nationale. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7

Plus en détail

Lutte contre les maladies

Lutte contre les maladies Chapitre 28 Lutte contre les maladies Dans ce chapitre Mots-clés Maladies Contraintes de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Nommer les causes des

Plus en détail

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique LE COMPOSTAGE Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique POURQUOI COMPOSTER? Je réduis ma poubelle 40 à 70 kg de déchets en moins par habitant chaque année. Ma poubelle est 30% plus petite.

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES Ministère de l éducation nationale Session 2013 PE2-13-PG2 Repère à reporter sur la copie CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES Vendredi 28 septembre 2012 - de 9h 00 à 13h 00 Deuxième épreuve

Plus en détail

Toutes les réponses doivent être portées directement sur le sujet.

Toutes les réponses doivent être portées directement sur le sujet. CONCOURS EXTERNES IT 2010 ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION CONCOURS N 353 Durée : 1 heure 30 Coefficient : 2 Corps : Technicien BAP : A Emploi type : Technicien des milieux naturels et ruraux Délégation organisatrice

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET CDG de Seine et Marne / CIG Petite couronne / CIG Grande couronne AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL CONCOURS INTERNE ET DE 3 e VOIE SESSION 2013 VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES au moyen de questionnaires

Plus en détail

Partie 2. Les Changements de forme des végétaux. III) Les changements de forme des végétaux au cours des saisons :

Partie 2. Les Changements de forme des végétaux. III) Les changements de forme des végétaux au cours des saisons : Partie 2 Les Changements de forme des végétaux On peut penser qu'il reste des racines dans la terre qui permettent l'apparition de nouvelles plantes au printemps. D'autre part, on peut penser que les plantes

Plus en détail

Mois J F M A M J J A S O N D Masse (en kg) 40 25 20 15 24 30 32 28 36 24 35 51

Mois J F M A M J J A S O N D Masse (en kg) 40 25 20 15 24 30 32 28 36 24 35 51 Statistiques e Exercice n : Lors d un stage de basket, on a mesuré les adolescents. Les tailles sont données en cm. On obtient la série suivante : 65 ; 75 ; 87 ; 65 ; 70 ; 8 ; 74 ; 84 ; 7 ; 66 ; 78 ; 77

Plus en détail

Livret d animations Sarthe Nature Environnement

Livret d animations Sarthe Nature Environnement Livret d animations Sarthe Nature Environnement La fédération d associations Sarthe Nature Environnement vous présente les animations pouvant être proposées par l animatrice et les bénévoles. Activités

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Durée : 2 heures Coefficient : 2

Durée : 2 heures Coefficient : 2 CONCOURS EXTERNES IT 2013 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 2 heures Coefficient : 2 CONCOURS N 104 Corps : Assistant ingénieur BAP : J : Gestion et pilotage Emploi-type : Assistant en gestion financière

Plus en détail

GAMME PROFESSIONNELLE Les engrais qui font pousser vos ventes

GAMME PROFESSIONNELLE Les engrais qui font pousser vos ventes EXPERTS FOR GROWTH* GAMME PROFESSIONNELLE Les engrais qui font pousser vos ventes * Experts pour la croissance Qu est-ce que la gamme Pro? Ce sont les engrais professionnels COMPO conditionnés dans de

Plus en détail

Utilisation des pesticides en milieu agricole. Notion de concentration et Exercices 6.5, 6.7, 6.12, 6.13 et 6.19

Utilisation des pesticides en milieu agricole. Notion de concentration et Exercices 6.5, 6.7, 6.12, 6.13 et 6.19 Utilisation des pesticides en milieu agricole Notion de concentration et Exercices 6.5, 6.7, 6.12, 6.13 et 6.19 pour les éditions parues avant décembre 2008 3.3 Notion de concentration Pour décrire une

Plus en détail

Nom de jeune fille :... Nom marital :... Prénom :...

Nom de jeune fille :... Nom marital :... Prénom :... UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 RESERVE A L ANONYMAT Concours externe d adjoint technique principal recherche et formation Adjoint Technique en instrumentation scientifique, expérimentation et mesure BAP C SESSION

Plus en détail