Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien."

Transcription

1 Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

2 * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus France s engage à mettre à la disposition des patients et des pharmaciens des médicaments qui répondent à leurs attentes (couvrant les principaux domaines thérapeutiques de la santé). Soumis aux mêmes exigences de fabrication que les médicaments de référence, les médicaments génériques contribuent à la maîtrise des dépenses de santé publique. A travers cette brochure, Zydus vous invite à découvrir et à tout savoir sur les médicaments génériques. Pour toute information complémentaire sur le laboratoire Zydus France, rendez-vous sur

3 Définition du médicament générique Le médicament est caractérisé par un cycle de vie débutant par une période de recherche et développement, plusieurs années en amont de sa commercialisation. Au début de ce cycle de vie, le médicament est protégé par un brevet et les données acquises en vue de l Autorisation de mise sur le marché (AMM) sont également protégées pour une durée limitée. A l issue de cette période d exclusivité, c est-à-dire quand le médicament tombe dans le domaine public, tout autre laboratoire pharmaceutique peut à son tour produire le médicament sous une forme qui va copier le médicament original (ou médicament princeps). C est cette copie de l original que l on désigne par le terme de médicament générique! * Principe actif : molécule dans le médicament qui possède l effet thérapeutique. La spécialité générique d une spécialité de référence est définie comme celle qui a : la même composition qualitative et quantitative en principe actif*, la même forme pharmaceutique et dont la bioéquivalence avec la spécialité de référence est démontrée par des études de biodisponibilité appropriées.

4 Les étapes de développement et de commercialisation d un médicament générique Développement pharmaceutique Consiste, à partir d une molécule généricable sélectionnée, à mettre au point une forme galénique stable (comprimés, gélules, sirops, ) et bioéquivalente au médicament princeps. Qu est-ce la bioéquivalence? Elle démontre par des études comparatives dites de biodisponibilité* que le passage du principe actif dans l organisme se fait de la même façon pour le référent et son générique. La démonstration de la bioéquivalence est obligatoire avant toute mise sur le marché d un médicament générique. * Biodisponibilité : quantité de produit actif qui va effectivement agir dans l organisme et la durée de cette activité. Contrôle Qualité Action de vérifier que les caractéristiques d un produit sont conformes aux spécifications définies dans le dossier d enregistrement du médicament.

5 Important : la libération des médicaments Zydus se fait en France avec des contrôles qualité effectués en France. Il existe même un double contrôle : l un à la sortie de nos usines de fabrication (certifiées ISO 9002) et l autre avant la commercialisation de chaque lot du produit. autorisation de Mise sur le Marché (amm) Enregistrement d un dossier contenant des informations sur la Qualité, la Sécurité et l Efficacité du produit après évaluation par les autorités de santé. obtention du prix Le prix du médicament générique répond depuis 2012 au critère suivant : Prix d un générique = Prix du référent 60 % Aperçu des étapes de développement d un médicament générique Développement = 18 à 24 mois Développement pharmaceutique Vérification de la qualité du principe actif Développement galénique et Analytique Etude de bioéquivalence Enregistrement Dépôt dossier d AMM Evaluation par l ANSM Autorisation de mise sur le marché A M M Mise sur le marché

6 Les médicaments génériques sont moins chers, pourquoi? Cette différence de prix s explique par les coûts très élevés de la recherche et du développement qui précèdent la commercialisation d un nouveau médicament, et que les laboratoires répercutent sur les prix de vente des médicaments originaux. C est la raison pour laquelle ils ont une exclusivité sur le produit pendant 20 ans. Après l expiration du brevet, les fabricants de génériques peuvent produire les mêmes principes actifs à un prix réduit (seule la fabrication d un médicament générique est prise en compte dans son prix) pour une qualité et une efficacité équivalentes. Les médicaments génériques, source d économies Les médicaments originaux et les médicaments génériques sont remboursés de la même façon par les caisses d assurance maladie et les mutuelles. En effet, avec un prix plus économique, leur remboursement coûte moins cher à la collectivité et cela permet de réaliser des économies considérables. Les médicaments génériques participent ainsi à la maîtrise et soulagent les dépenses de santé. En 2010, en France, les médicaments génériques ont généré 1,8 milliards d économies*. * Source GEMME :

7 Droit de substitution En plus du médecin traitant, le pharmacien est habilité à substituer un médicament prescrit par un médicament générique équivalent. Accordé aux pharmaciens en 1999 par la loi de financement de la Sécurité Sociale, le droit de substitution permet aux pharmaciens de délivrer un autre médicament que celui qui a été prescrit par le médecin, dans le cadre exclusif du groupe générique mentionné dans le Répertoire de l ANSM (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé). Qu est-ce le tiers-payant? Mécanisme grâce auquel vous êtes dispensés de l avance des frais pris en charge par les régimes obligatoires et complémentaires chez les professionnels de santé. Concrètement cela signifie que si vous êtes pris en charge à 100% vous n aurez rien à régler chez les praticiens acceptant ce mode de fonctionnement (ce qui est le cas de la majorité des pharmaciens). Attention : un pharmacien ne pratiquera pas le tiers payant si vous refusez de prendre le médicament générique.

8 conclusion Les médicaments génériques sont des médicaments qui répondent aux besoins de soins primaires dans de nombreuses pathologies. Ils ont un rôle majeur dans la prise en charge d affections importantes en terme de santé publique pour notre pays. De même que pour les médicaments originaux, les médicaments génériques peuvent être utilisés par tous, du nourrisson à la personne âgée. Les médicaments génériques sont donc de vrais médicaments et sont : aussi efficaces de même qualité (aussi sûrs) plus économiques (à moindre prix) que les médicaments d origine (de référence). N hésitez plus à accepter ou à demander la prescription de médicaments génériques par votre médecin et leur délivrance par votre pharmacien. Accepter le médicament générique est un engagement citoyen qui assure l avenir d un système de santé solidaire CAR-GEN-01-02/2012 Création : Samoa.fr

Les médecins généralistes : Quel positionnement par rapport aux médicaments génériques?

Les médecins généralistes : Quel positionnement par rapport aux médicaments génériques? Les médecins généralistes : Quel positionnement par rapport aux médicaments génériques? Etude de Conférence de Presse 17 mars 2010 Paris, hôtel de Crillon GEMME = «Générique Même Médicament» L association

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

«Pourquoi choisir les médicaments génériques?»

«Pourquoi choisir les médicaments génériques?» Luxembourg, le 05.09.2014 Communiqué: Les ministres Lydia Mutsch et Romain Schneider présentent le prochain lancement de la politique de substitution des médicaments «Pourquoi choisir les médicaments génériques?»

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire?

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Pourquoi payer plus que nécessaire pour vos médicaments sur ordonnance? pavot cornu, employé dans la fabrication de la glaucine comme antitussif

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE المملكة المغربية وزارة الصحة Pr A. AGOUMI avril 2009 1 Définition du générique C est une spécialité qui a la même composition

Plus en détail

Le rôle du pharmacien dans l insuffisance cardiaque. Claire FILLOUX, pharmacien ICARLIM

Le rôle du pharmacien dans l insuffisance cardiaque. Claire FILLOUX, pharmacien ICARLIM Le rôle du pharmacien dans l insuffisance cardiaque 1 Sommaire 1. Eléments de législation 2. Génériques 3. Surveillance de l observance 4. Modes d emploi 5. Précautions en cas d automédication 6. Problème

Plus en détail

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque.

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque. glossaire Accessibilité financière Le coût d un traitement par rapport au revenu de la population. dans cette enquête, le salaire journalier minimum d un employé non-qualifié du secteur public est comparé

Plus en détail

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Un choix avantageux Les médicaments ont certaines choses en commun : ils visent à nous guérir ou à nous soulager

Plus en détail

Le médicament générique, un médicament comme un autre

Le médicament générique, un médicament comme un autre Le médicament générique, un médicament comme un autre DOSSIER DE PRESSE - MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES : DISTINGUER LE VRAI DU FAUX - AVRIL 2012 10 idées reçues à propos des médicaments génériques Les génériques

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions

Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions Un médicament SOIGNE s il est pris correctement MAIS il peut être un POISON s il n est pas pris avec quelques précautions CLCV Impasse Jonquet rue du Refuge 34000 Montpellier Tél. : 04 67 60 31 10 fax

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care)

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Conseil national Session d'hiver 007 0.06 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Extrait du projet du (voir aussi le message du du 5 septembre 00 pour information) Décision du

Plus en détail

Questions/Réponses. Médicaments génériques : lever l opacité

Questions/Réponses. Médicaments génériques : lever l opacité Questions/Réponses Médicaments génériques : lever l opacité 1. Pourquoi prescrire des médicaments génériques? 2. Pourquoi les médicaments génériques sont-ils décriés? 3. Alors qu est-ce qu un médicament

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill

Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill Décembre 2015 Destinataire : Sujet : Les employés de l Université McGill Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill La mise à jour des avantages sociaux de cette année contient des informations

Plus en détail

Vers une nouvelle génération de programmes d assurance médicaments. Présenté par Pierre Marion

Vers une nouvelle génération de programmes d assurance médicaments. Présenté par Pierre Marion Vers une nouvelle génération de programmes d assurance médicaments Présenté par Pierre Marion AGENDA Évolution des régimes d assurance médicaments La tendance actuelle Statistiques sur l utilisation des

Plus en détail

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06 O2 DISTRIBUTION DE L OXYGENE A USAGE MEDICAL FORMATION Marina GERVAIS Pharmacien Responsable ALAIR & AVD Version PS-01 01/02/06 Oxygène: médicament L Oxygène est un médicament : - il appartient donc AU

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens Règles de prescription Informations médicales concernant le patient (ATCD, âge, ) / situation socio-économique / situation

Plus en détail

M. Souleau Février 2011

M. Souleau Février 2011 M. Souleau Février 2011 1 DÉFINITION La «Protection des Données» est une période durant laquelle les autorités réglementaires ne peuvent ni divulguer ni s'appuyer sur les résultats d essais cliniques ou

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Pharmaciens d officine

Pharmaciens d officine Pharmaciens d officine 6 juillet 2012 Médicaments génériques Renforcement du dispositif «Tiers payant contre génériques» à compter du 9 juillet 2012 Références : Convention nationale pharmaceutique publiée

Plus en détail

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Introduction Pour soigner la fièvre et les douleurs, de nombreux médicaments sont vendus en pharmacie. Comment choisir un médicament à l aide de

Plus en détail

Indicateur n 4-2 : Indicateur de suivi de la consommation de médicaments

Indicateur n 4-2 : Indicateur de suivi de la consommation de médicaments 144 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 4 : Renforcer l efficience du système de soins et développer la maîtrise médicalisée des dépenses Indicateur n 4-2 : Indicateur de suivi de la consommation

Plus en détail

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Exigences internationales harmonisées pour la certification d un

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC MODALITES D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC Séminaire sur la biodisponibilité et la bioéquivalence Direction du Médicament et de la Pharmacie INAS Rabat 9 et 10 décembre 2009 Dr. Abdelhakim Zalim

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

Les médicaments génériques : des médicaments à part entière

Les médicaments génériques : des médicaments à part entière Rapport Les médicaments génériques : des médicaments à part entière Décembre 2012 ansm.sante.fr Ce rapport a été piloté par Antoine Sawaya, chef du pôle qualité pharmaceutique au sein de la direction de

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

Publicité comparative et médicaments : une réglementation à clarifier?

Publicité comparative et médicaments : une réglementation à clarifier? DIVERS Publicité comparative et médicaments : une réglementation à clarifier? Alors que l industrie pharmaceutique connaît un mouvement important de concentration et une évolution sensible marquée par

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

Titre de la Table citoyenne

Titre de la Table citoyenne Titre de la Table citoyenne La politique du médicament Organisée par : Mutualité Française Provence-Alpes-Côte d Azur, délégation départementale du Vaucluse CRESS PACA Date & Lieu : Avignon, lundi 11 avril

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006)

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006) «L AVENEMENT DU MEDICAMENT GENERIQUE ET LES EVENTUELLES MESURES D ACCOMPAGNEMENT. QUELLES INCIDENCES POSSIBLES SUR LA VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DE LA PHARMACIE D OFFICINE? Abderrahim Derraji Rédacteur

Plus en détail

Princeps, copies, génériques : quelles différences?

Princeps, copies, génériques : quelles différences? Princeps, copies, génériques : quelles différences? Pr Odile CHAMBIN UFR Pharmacie Dijon 1 Introduction 1 ère définition des génériques en 1996. Développement des génériques depuis 1998 avec le droit de

Plus en détail

LES GENERIQUES. «Les génériques sont moins efficaces..» «Les génériques sont moins sûrs»

LES GENERIQUES. «Les génériques sont moins efficaces..» «Les génériques sont moins sûrs» LES GENERIQUES Agnès CERTAIN Emmanuelle ORRU BRAVO Pharmaciens Hôpital Bichat-Claude Bernard DCI + Nom de laboratoire Nom de fantaisie + Gé Mythes «Les génériques sont moins efficaces..» «Les génériques

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011

N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011 Établissement d'enseignement Spécialisé et de Rééducation pour Handicapés Moteurs Maurice COUTROT 15/17 Avenue de Verdun - 93140 Bondy N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011 Rédigé par Noman Sarfraz

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament CORRECTION Séance n 3 Semaine du 23/02/2015

TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament CORRECTION Séance n 3 Semaine du 23/02/2015 TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament CORRECTION Séance n 3 Semaine du 23/02/2015 Droit Le Gal-Fontès QCM n 1 : A B. Faux. Elles regardent toutes les étapes du processus : de

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Les Assises du Médicament MAI 2011

Les Assises du Médicament MAI 2011 Propositions Pour Les Assises du Médicament MAI 2011 1 OBJECTIFS Être force de proposition pour la consolidation du statut de Visiteur Médical (VM) Informer le grand public des missions du VM. 2 Visite

Plus en détail

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance Questions/Réponses Questions faisant suite à la publication du décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis

Plus en détail

La réforme du permis de construire

La réforme du permis de construire La réforme du permis de construire Les textes de la réforme Les textes de la réforme L ordonnance du 8 décembre 2005 relative aux permis de construire et aux autorisations d urbanisme Le décret du 5 janvier

Plus en détail

Contenu et format des fichiers téléchargeables de la base de données publique des médicaments. Base de données publique des médicaments

Contenu et format des fichiers téléchargeables de la base de données publique des médicaments. Base de données publique des médicaments Contenu et format des fichiers téléchargeables de la base de données publique des médicaments Base de données publique des médicaments Date de mise à jour : 15/12/2014 Table des matières : 1. Présentation

Plus en détail

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale Prescription, Dispensation et indications hors AMM François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale AMM Autorisation, nationale ou communautaire par laquelle l autoritécompétente donne son aval pour l

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Académie nationale de Pharmacie

Académie nationale de Pharmacie Académie nationale de Pharmacie RAPPORT de l Académie nationale de Pharmacie «Médicaments génériques» Rapport adopté par le Conseil de l Académie nationale de Pharmacie (24 octobre 2012) Présentation en

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe

La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la  QP Discretion  en Europe La Personne Qualifiée Européenne (EU QP), variabilité de ses responsabilités et de l application de la " QP Discretion " en Europe Celine Massotte PharmD, MSc. Senior Quality Director, Global Quality Assurance

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

5. Prescription sous DCI et substitution

5. Prescription sous DCI et substitution 5. Prescription sous DCI et substitution INTRODUCTIon La prescription sous dénomination commune internationale (DCI) et la substitution font depuis de nombreuses années l objet de divergences entre médecins

Plus en détail

Ministère de la Santé de la Population et de la Reforme Hospitalière Fixation des prix des médicaments en Algérie Dr HAFED H. DPH Objectifs de la politique pharmaceutique Objectifs de santé : accès au

Plus en détail

GENERIQUES EN TUNISIE

GENERIQUES EN TUNISIE GENERIQUES EN TUNISIE Situation comparaison avec biosimilaires et problèmes de substitution Pr A.TOUMI 04 novembre 2011 Loi n 2008-32 du 13 mai 2008, modifiant et complétant la loi n 73-55 du 3 Août 1973

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC L ACS Ce que l Assurance Maladie fait pour moi L Assurance Maladie me permet de bénéficier de l Aide pour une complémentaire santé : l ACS. Des offres et des services pour m accompagner

Plus en détail

FAQ pour les employés

FAQ pour les employés FAQ pour les employés Votre régime d assurance médicaments est un nouveau régime factuel qui est propulsé par Reformulary MC. Les changements qu il comporte sont innovateurs et différents des changements

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE Matinée thématique du CES 21 mars 2013 Philippe ULMANN Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PLAN 1. Les principales mesures de la nouvelle convention

Plus en détail

Le congé de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux

Le congé de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM PROCEDURE D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM CENTRE D'INFORMATION PHARMACOTHERAPEUTIQUE NOUAKCHOTT SEPTEMBRE 2014 DR. BRAHIM ABAD DPL PLAN INTRODUCTION LES NOUVELLES DISPOSITIONS DE LA LOI 2210/2010

Plus en détail

LES ÉTUDES de LA MUTUALITé FRANçAISE. Bilan de 25 ans de politique du médicament générique. Propositions pour une politique plus ambitieuse.

LES ÉTUDES de LA MUTUALITé FRANçAISE. Bilan de 25 ans de politique du médicament générique. Propositions pour une politique plus ambitieuse. LES ÉTUDES de LA MUTUALITé FRANçAISE Bilan de 25 ans de politique du médicament générique. Propositions pour une politique plus ambitieuse. octobre 2008 Plan de l étude Résumé... 4 Note de problématique...

Plus en détail

PRESCRIPTION DE MEDICAMENTS

PRESCRIPTION DE MEDICAMENTS PRESCRIPTION DE MEDICAMENTS FORMATION D INTERNES EN MEDECINE GENERALE FACULTE DE MEDECINE I INTRODUCTION L'acte médical se termine habituellement, mais pas obligatoirement, par la rédaction et la remise

Plus en détail

Les prérogatives du mineur sur sa santé

Les prérogatives du mineur sur sa santé 5e Rencontres médico-juridico-sociales autour de l enfant Protection de l enfance et santé Les prérogatives du mineur sur sa santé Claire Quennesson - Doctorante CERFAP Introduction Mineur Personne âgée

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Vu l article 22bis du Code de la sécurité sociale ; Vu les avis de la Chambre

Plus en détail

CPAM de l Oise 2014 -

CPAM de l Oise 2014 - CPAM de l Oise 2014 - Au programme Histoire de l Assurance Maladie La maîtrise médicalisée La règlementation La convention départementale La facturation 2 Histoire de l Assurance Maladie 1945 Création

Plus en détail

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD La communication médecins/ pharmaciens/patients Enquête sur les attentes des différents acteurs. Quelles solutions pour améliorer la concertation médecin/pharmacien pour le bénéfice du patient? Pascal

Plus en détail

Relançons la mobilisation au Pays Basque!

Relançons la mobilisation au Pays Basque! Médicaments génériques : Relançons la mobilisation au Pays Basque! Conférence de presse à la Cpam de Bayonne, le 11 mai 2010 à 11h Salle du Conseil 68-72 allées Marines à Bayonne - DOSSIER DE PRESSE EMBARGO,

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux Optimisation de la prise en charge des sinistres Yves Seydoux Sommaire Introduction générale frais généraux vs prestations Remboursement des prestations et contrôle des factures Suivi des réclamations

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme.

L accès aux soins dans l Union européenne. Information sur les droits des patients en Europe. Finances. Achats. e-commerce. Santé. Tourisme. Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Immobilier énergie Justice L accès aux soins dans l Union européenne Information sur les droits des patients en Europe Sommaire L accès aux soins La

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

Algeria. Halim RECHAM Président GS1 Algeria

Algeria. Halim RECHAM Président GS1 Algeria TRAÇABILITE Halim RECHAM Président GS1 Le GS1 DataMatrix t au service du Médicament Sommaire Définition du Médicament Le marché Algérien du médicament. La contrefaçon des médicaments et son impact sur

Plus en détail

28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL

28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL MPP 2015 35 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VIH 28.6 millions devraient bénéficier d un traitement* Pourtant seuls 12.9 millions y ont aujourd hui accès * conformément aux directives

Plus en détail

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures

Rapport de stage en pharmacie. Après-midi : de 15 heures à 17 heures Rapport de stage en pharmacie Horaires donnés lors du stage : Matin : de 10 heures à 12 heures Après-midi : de 15 heures à 17 heures 1. Motivation : J ai choisit de faire un stage dans une pharmacie car

Plus en détail

10 réponses à propos des génériques

10 réponses à propos des génériques 10 réponses à propos des génériques Les médicaments à l arc-en-ciel Chère lectrice, cher lecteur, Les Suisses sont de plus en plus nombreux à souffrir de coûts de santé et de primes d assurance-maladie

Plus en détail

Session 7 : Activités d assurance qualité. L Organisation Mondiale de la Santé ou l Acheteur?

Session 7 : Activités d assurance qualité. L Organisation Mondiale de la Santé ou l Acheteur? Session 7 : Activités d assurance qualité L Organisation Mondiale de la Santé ou l Acheteur? L Organisation Mondiale de la Santé Le Programme de Préqualification créé par l OMS prend en charge l évaluation

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de la santé Sous-direction politique des produits de santé et de la qualité des pratiques

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 11 28 janvier 2005. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 11 28 janvier 2005. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 123 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 11 28 janvier 2005 S o m m a i r e Loi du 21 décembre 2004 modifiant

Plus en détail

vous accueille et vous informe Direction Pôle Pharmacie du CHU de Toulouse M me Brigitte Bellon, Pharmacien responsable du Pôle

vous accueille et vous informe Direction Pôle Pharmacie du CHU de Toulouse M me Brigitte Bellon, Pharmacien responsable du Pôle L équipe de la Pharmacie hospitalière vous accueille et vous informe Direction Pôle Pharmacie du CHU de Toulouse M me Brigitte Bellon, Pharmacien responsable du Pôle Délivrance médicaments M me Sylvie

Plus en détail

Vous optez pour la convention? N oubliez pas de joindre un RIB (Paiement par virement uniquement)

Vous optez pour la convention? N oubliez pas de joindre un RIB (Paiement par virement uniquement) Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé Prise de position sur les biosimilaires Résumé Les médicaments biotechnologiques, appelés également biomédicaments, occupent une place importante dans le traitement de maladies comme le cancer, la polyarthrite

Plus en détail

Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale

Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale 1-2 novembre 2005 Financement solidaire et équitable des soins de santé en Belgique : entre Bismarck et Beveridge Prof. Marc VANMEERBEEK

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES Préambule APRIL Santé Prévoyance et APRIL Prévoyance Entreprises sont des sociétés de courtage en assurance de type «grossiste», spécialisées

Plus en détail

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : Quelle mise en œuvre pour les pharmaciens? 2 Sylvère QUILLEROU Membre du

Plus en détail

Dépenses garanties en Assurance prospection

Dépenses garanties en Assurance prospection NOTICE EXPLICATIVE Dépenses garanties en Assurance prospection Les dépenses garanties en Assurance prospection sont des frais spécifiques et doivent correspondre à des dépenses nouvelles (par opposition

Plus en détail

LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L ASSURANCE

LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L ASSURANCE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L ASSURANCE MALADIE Professeur Jean-Jacques Zambrowski Politiques et Economie de la Santé Centre Hospitalier Universitaire Bichat Le Professeur Jean-Jacques Zambrowski

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

Décision n 13-D-11 du 14 mai 2013 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur pharmaceutique

Décision n 13-D-11 du 14 mai 2013 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur pharmaceutique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-D-11 du 14 mai 2013 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur pharmaceutique L Autorité de la concurrence (section IB), Vu la lettre, enregistrée le 2 novembre

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? ( $,5 e0(17 &203/ $17e 6 BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC LA CMUC Je me connecte sur J appelle un conseiller de ma caisse d assurance maladie pour être accompagné(e) dans mes démarches

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail