Projet de Fin d Etudes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de Fin d Etudes"

Transcription

1 Juin 2014 Projet de Fin d Etudes Résumé Déménagement industriel de la production dans ses nouveaux locaux ALSACE TOLERIE 13 Rue du MITTLERWEG COLMAR CEDOLIN Jeremy GM5 ISP

2 Ce Projet de Fin d Etudes, réalisé par M.CEDOLIN, était axé sur la gestion et le management d un projet important pour l évolution de l entreprise : Son déménagement industriel. En effet, ce PFE s inscrit dans un programme de longue date de la société ALSACE TOLERIE. Tout a commencé au début de l année 2013 lorsque l entreprise saisit l opportunité de devenir propriétaire de son propre local et de le faire construire par une entreprise générale. Suite à la négociation et à la signature du contrat du bâtiment clé en main, les travaux de construction débutent en Octobre C est également à ce moment-là qu un Projet de Recherche Technologique est lancé, basé sur l étude et le fonctionnement de la production de l entreprise. Le principal objectif de ce PRT était de réaliser la réimplantation de l atelier dans les nouveaux locaux, avec un souci d optimisation des flux et de la productivité. Cette tâche s est réalisée en binôme et s est terminée au courant du mois de Janvier 2014 avec une implantation validée par la société. La suite du projet, continué pendant le PFE, était de le finaliser en concrétisant ce déménagement et en transférant toute la production dans la nouvelle usine d ALSACE TOLERIE. La principale contrainte de ce programme était le temps. En effet, le bâtiment était livré clé en main pour le 31 Mars 2014 et la date de reprise de la production était fixée pour le 05 Mai 2014, fin du contrat de location de l ancien local oblige. Ainsi, cela n a laissé qu un mois pour faire intervenir un certain nombre de prestataires et réaliser divers travaux pour rendre l atelier et les bureaux conformes à la volonté de la direction. Dans le contrat de construction du site, plusieurs points importants n étaient pas compris, tel que le système d air comprimé, le système d aspiration des fumée, des racks de stockage supplémentaires, etc. Il fallait donc organiser et planifier des interventions pour réaliser ces tâches et permettre à la production de pouvoir reprendre correctement dans le nouveau site. Et tout cela devait être fait durant seulement un mois. Pour pouvoir respecter ce délai, il fallait préparer correctement le planning et l ordre d intervention des prestataires pour que tout se passe bien et que personne ne se gêne durant le travail. Ensuite, après ces travaux, il fallait réaliser le transfert de tout l atelier. Avant enfin de remettre en route les machines et reprendre l activité de l usine. Pour commencer, la phase préparatoire du déménagement était une étape importante pour un bon déroulement des opérations. La première phase du projet était la demande de devis et le choix des intervenants pour réaliser les travaux souhaités. Ainsi, pour chaque prestation demandée, plusieurs devis (En moyenne 2 par pôle de dépense) ont été effectués afin de trouver le prestataire ayant le meilleur rapport qualité/prix. Chaque devis commençait par une rencontre entre l entreprise prestataire et ALSACE TOLERIE. Cela permettait de présenter les attentes, entrer dans le détail de la prestation voulue et pouvoir effectuer le devis le plus juste et le plus précis possible. De plus, effectuer plusieurs demandes de devis a permis de faire jouer la concurrence 1 P a g e

3 et d obtenir les prix les plus avantageux du marché. Ensuite, après avoir reçu toutes les offres, il fallait choisir l entreprise qui allait intervenir sur le chantier de l usine. Le choix se basait sur différents critères tel que le prix, le sérieux de l entreprise, le délai nécessaire, la disponibilité, etc. Avec tous ces points, on a pu choisir la société qui correspondait le mieux aux attentes du projet. Une autre étape importante de la phase d avant-projet était le suivi du chantier du bâtiment clé en main. En effet, les termes du contrat stipulaient l ensemble des prestations convenues et désirées par ALSACE TOLERIE. Il fallait donc vérifier que tout était correctement installé et que le chantier respectait son délai. Chaque retard devait être pris en compte pour pouvoir être compensé et qu il ne se répercute pas sur le délai global du déménagement. La dernière étape importante d avant-projet était la gestion des coûts et des délais du projet. Il fallait réaliser un planning des interventions afin que tous les travaux puissent se coordonner et que l on puisse respecter la date butoir. Il était important que l on organise les différentes prestations pour que chaque société ne se gêne pas et puisse travailler dans de bonnes conditions. Ensuite une gestion du budget devait se faire pour minimiser les dépenses et réaliser un budget prévisionnel. Il a permis de donner l ordre de grandeur nécessaire pour le déménagement et pouvoir négocier le montant du prêt à faire auprès des banques et des financeurs. Suite à la phase de préparation du projet, la partie concrète du déménagement a suivi. Pour ALSACE TOLERIE, le transfert de l atelier et des bureaux s est déroulé en deux parties. Une première partie a consisté à déménager la machine de découpe laser et la deuxième de déménager le reste du parc machine et du matériel de l entreprise. Le transfert anticipé de la machine laser se justifie par le temps nécessaire à son démontage puis son remontage. En effet, selon le constructeur qui a réalisé l opération, il fallait démonter la machine en plusieurs parties avant de pouvoir la transporter. Cette opération délicate devait durer quatre semaines, à partir du 31 Mars jusqu au 25 Avril Au final, les monteurs ont été plus rapides que prévus et ont réussis leur travail en trois semaines. Ce délai écourté de une semaine a permis de reprendre la production de découpe laser une semaine en avance par rapport à la date prévue. Cependant, cela a impliqué de gérer une partie de la fabrication sur un site et le reste sur un autre site. Cette coordination multi-site, inhabituelle pour l entreprise, a nécessité une organisation temporaire. Au final, cette gestion s est déroulée correctement et les pièces ont pu continuer à être fabriquées pendant cette période. Ensuite, avant de réaliser la deuxième partie du transfert et en parallèle du remontage de la machine laser, l ensemble des prestations demandées ont été réalisées. Durant cette période, il fallait faire le suivi de chantier et des travaux pour que le planning puisse être respecté. Ainsi, il fallait accueillir les nouvelles entreprises pour 2 P a g e

4 faire une dernière mise au point sur les attentes avant de démarrer les travaux. Il fallait surveiller que chaque société respecte ses délais pour éviter d accumuler du retard sur l ensemble du planning. Et finalement, en cas de problème ou d imprévu, il fallait être réactif pour résoudre les conflits et tenir la date butoir du projet. Au final, ce projet s est accompli par la réalisation du transfert de l atelier entre l ancien et le nouveau site durant la semaine de quatre jours du 28 Avril au 02 Mai Une entreprise spécialisée en convoi exceptionnel s est chargée de déménager l ensemble des machines fragiles et lourdes (plieuses de plus de 10 tonnes, une presse de 8 tonnes, etc.) et le petit matériel a été manutentionné par les employés de l atelier. Ainsi, il fallait correctement préparer cette opération pour qu elle se déroule dans de bonnes conditions et qu on ne prenne pas de retard dans les délais. Pour préparer ce déménagement, le marquage au sol de l implantation a été réalisé afin que chaque personne puisse s orienter et se repérer dans le bâtiment vide. De plus, ce marquage a permis à l entreprise de déménagement de pouvoir placer les machines même si une personne compétente ne se trouvait pas sur le nouveau site sur le moment. Avec la gestion multi-site, il pouvait arriver que les responsables soient tous à l ancien local. Ensuite, pour préparer le transport du petit matériel, l ensemble des équipements ont été emballés et mis sur palette. Cette méthode a permis au transporteur d aller beaucoup plus vite et d avoir des convois plus sûrs sur la route. De plus, cela a permis de manutentionner l ensemble du matériel à l aide d un chariot élévateur et donc d être plus productif dans le travail. Finalement, l évolution en parallèle entre l entreprise spécialisée et les ouvriers s est bien déroulée. Chaque personne avait reçu un planning très détaillé des tâches à réaliser chaque jour de la semaine et dès qu une personne se retrouvait sans activité, elle était affectée à aider quelqu un d autre. Le plus simple dans cette circonstance est que chaque employé s occupe à emballer son matériel personnel et son poste de travail. Ensuite il le déballe lui-même dans l autre atelier pour qu il puisse le ranger tout de suite de la manière qui lui convient. Le résultat final du projet est globalement positif. Malgré que plusieurs jours aient été nécessaires pour ranger correctement le matériel, la production pu reprendre pour la date du 05 Mai et les premières pièces sont sorties de la nouvelle usine dans la foulée. Par la suite, la tâche primordiale pour reprendre la production était la remise en route des machines. Cette étape, réalisée avec l aide d un électricien pour les branchements électriques, avait pour but de reconnecter les engins à chaque énergie dont il avait besoin (Electricité, Air comprimé, Aspiration d air, Remplissage d huile, etc.). Certaines machines ont été plus réticentes à reprendre le travail mais globalement, la production a repris sans problème et tout le parc machine a repris son fonctionnement. 3 P a g e

5 Ensuite, après la réalisation du déménagement et le changement de site, l entreprise a continué à se développer et à s organiser. La PFE a continué par divers tâches de conception et fabrication de module, support dans le but d améliorer le travail et l ergonomie des travailleurs. Etant donné qu ALSACE TOLERIE est une tôlerie, il aurait été peu rentable d acheter des modules que l on peut fabriquer dans l usine. Ainsi, après une conception et une mise en plan des produits, les employés de l usine se sont chargés de les réaliser afin de les installer dans le nouvel atelier. Finalement, concernant l amélioration de l organisation de l usine, l entreprise a décidé de réaliser différents chantier 5S sur ses postes de travail. Cette méthode japonaise de management de production permet de mettre de l ordre dans le travail des opérateurs. Ainsi, avec des principes simples tel que : mettre à portée de main les outils utilisés tous les jours, mettre des rangements pour chaque outil, indiquer la place de chaque équipement à l aide d une étiquette, établir les règles à suivre pour nettoyer le poste, etc. ont apporté de l ordre et du propre dans l atelier. De plus, cela induit généralement une meilleure productivité (Moins de perte de temps en cherchant les outils), une meilleure qualité de travail et une meilleure ergonomie. Ces différents points d amélioration de l atelier ont été lancés suite au déménagement sur certains postes et continueront après la période de PFE. 4 P a g e

6 Pour conclure, l ensemble du projet s est bien déroulé et les objectifs fixés au départ ont été remplis. Au niveau des délais, la production a repris pour le 05 Mai 2014 et les premiers produits issus de la nouvelle usine sont sortis. De plus, l implantation optimisant les flux à montrer ses premiers bons résultats avec l amélioration de la circulation des produits et de l organisation de la fabrication. Ensuite, fort de ce succès, l entreprise a souhaité continuer à évoluer en améliorant les conditions de travail. Désormais, ALSACE TOLERIE peut poursuivre son activité dans sa nouvelle usine et améliorer son image de marque avec des locaux neufs et une production plus performante. 5 P a g e

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes Juin 2014 Projet de Fin d Etudes Déménagement industriel de la production dans ses nouveaux locaux ALSACE TOLERIE 13 Rue du MITTLERWEG 68000 COLMAR CEDOLIN Jeremy GM5 ISP Condensé Ce projet de fin d études

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Version 1 «Chargé de postproduction» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Assistant de postproduction Responsable de postproduction DEFINITION DU METIER Le chargé

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Gestion de Planning Présentation

Gestion de Planning Présentation Gestion de Planning Présentation et tous droits réservés à 2C-FAO sarl Reproduction interdite Page 1/15 Sommaire 1. Présentation générale, objectifs... 3 2. La méthode utilisée... 4 3. La planification

Plus en détail

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Protections collectives contre les chutes de hauteur Fiche 2 Protections collectives contre les chutes de hauteur A qui servent-elles? Comment les dimensionner? promouvoir cette disposition? Quels en est le coût, quels en sont les gains? Sur la majorité

Plus en détail

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route Conditions d accès Plan du site Par les transports en communs Métro : Ligne 12, station Porte de Versailles Ligne 8, station Balard Bus : Ligne 39, Porte de la Plaine Ligne 42, Balard Ligne 80, Porte de

Plus en détail

Bruxelles, 09/07/2010 NOTE A L ATTENTION DE L AUTORITE BUDGETAIRE

Bruxelles, 09/07/2010 NOTE A L ATTENTION DE L AUTORITE BUDGETAIRE NOTE A L ATTENTION DE L AUTORITE BUDGETAIRE Ref. Ares(2010)420777-13/07/2010 Bruxelles, 09/07/2010 OBJET: Communication de la Commission à l'autorité budgétaire, conformément à l'article 179 (3) du règlement

Plus en détail

Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur.

Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur. Déménager. Comment faire? Auto-rent vous accompagne. Guide du Parfait Déménageur. La première phase de votre déménagement, si vous êtes locataire, consiste à prendre vos dispositions pour quitter votre

Plus en détail

VIALAR Yoann. Année scolaire 2012-2013. Rapport d activités

VIALAR Yoann. Année scolaire 2012-2013. Rapport d activités VIALAR Yoann Année scolaire 2012-2013 Rapport d activités 1 Sommaire 1. Présentation de l entreprise a. Description b. Les activités 2. Les activités dans l entreprise a. Présentation de l activité c.

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC DU MUSÉE NATIONAL DE LA MARINE 17 PLACE DU TROCADERO 75 116 PARIS - FRANCE TEL : 01 53 65 69 69 FAX : 01 53 65 69 60

ÉTABLISSEMENT PUBLIC DU MUSÉE NATIONAL DE LA MARINE 17 PLACE DU TROCADERO 75 116 PARIS - FRANCE TEL : 01 53 65 69 69 FAX : 01 53 65 69 60 C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES «Conditionnement, déménagement et/ou stockage des œuvres actuellement conservées à Dugny-Le Bourget» MUSEE NATIONAL DE LA MARINE AVRIL 2014 DOSSIER

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/63/57 13 mars 2011 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Rappel du contexte et du contenu de l accord

Rappel du contexte et du contenu de l accord BILAN DE L EXPERIMENTATION FAVORISANT L ACCES DES JEUNES A L EMPLOI Rappel du contexte et du contenu de l accord La collaboration entre le CNML et le groupe CRIT s est formalisée à travers un accord de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Utilisation de l application. Introduction à asa-control. Connexion à l application. Plus facile que tu ne le penses.

Utilisation de l application. Introduction à asa-control. Connexion à l application. Plus facile que tu ne le penses. asa-control Introduction à asa-control Utilisation de l application Plus facile que tu ne le penses. Tu travailles avec la souris et effectues toujours les mêmes étapes. Connexion à l application Choisis

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

Gestion de projet- Indicateurs de performance

Gestion de projet- Indicateurs de performance GESTION DE PROJET Pour réaliser ce Tp, vous devez disposer du contexte Itaste et d'un accès à la base de données Itaste, hébergée sur notre serveur de bases de données de production. Vous utiliserez Microsoft

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Novembre 2009 1. CONTEXTE LIE A L EXERCICE DU METIER DE REGISSEUR SCENE / PLATEAU

Novembre 2009 1. CONTEXTE LIE A L EXERCICE DU METIER DE REGISSEUR SCENE / PLATEAU R E F E R E N T I E L M E T I E R R E G I S S E U R S C E N E / P L A T E A U Novembre 2009 SOMMAIRE 1. CONTEXTE LIE A L EXERCICE DU METIER DE REGISSEUR SCENE / PLATEAU 2. LES ACTIVITES DU REGISSEUR SCENE

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une entreprise

Plus en détail

professionnel et convivial

professionnel et convivial professionnel et convivial ARCO ADRESSES ARCO Adresses est une gestion de contacts performante particulièrement adaptée à des activités de marketing. Il est facile de reprendre automatiquement des adresses

Plus en détail

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO La connaissance n est pas un objet comme les autres La connaissance est une information à laquelle vous donnez du sens. Ce processus de construction des connaissances est de ce fait très personnel, lié

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2 sur la région Bourgogne Etude initiale 06.06.2013 V1.2 Contenu 1. Contexte...3 1.1. Objectifs...3 1.2. Descriptif de l existant...3 2. Etude des solutions...3 2.1. Solution n 1 : uniformisation du système

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Objet Déménagement du centre de recherches archéologiques de Soissons Titulaire Désignation et adresse de la personne habilitée à donner les renseignements prévus

Plus en détail

1- Enregistrer le nouveau planning

1- Enregistrer le nouveau planning La planification est un outil indispensable de management de projet, un moyen essentiel de prise de décisions pour le chef de projet : pour définir les travaux à réaliser, fixer des objectifs, coordonner

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT. SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION : le référentiel d activités et de compétences

Plus en détail

Étude préliminaire. Préparation. Transfert. Transfert. Bilan post-transfert. Inventaire Analyse des linéaires Reprise/destruction des obsolètes

Étude préliminaire. Préparation. Transfert. Transfert. Bilan post-transfert. Inventaire Analyse des linéaires Reprise/destruction des obsolètes Étude préliminaire Définition du besoin Inventaire Analyse des linéaires Reprise/destruction des obsolètes Cahier des charges Audit informatique Appel d offres Préparation Autorisations administratives

Plus en détail

Point 1 : Conditions de déplacement :

Point 1 : Conditions de déplacement : Réunion Délégués du Personnel du 3 octobre 2013 Remarque : Un cahier de réclamations a été déposé : points 1 à 10. Les points 11 à 14 ont été posés en séance. La séance est ouverte à 10h05 sous la Présidence

Plus en détail

Exploiter le clip métier : responsable méthodes en logistique

Exploiter le clip métier : responsable méthodes en logistique Exploiter le clip métier : responsable méthodes en logistique FICHE D ANIMATION Principaux thèmes abordés - L'activité d'un responsable méthodes en logistique - La place des femmes dans ce métier - Les

Plus en détail

Contrat type Prestations Modèle 1

Contrat type Prestations Modèle 1 Contrat type Prestations Modèle 1 concernant un appartement de 3 pièces dans la maison x, 3925 Grächen La FEWO Agentur Grächen (agence d appartements de vacances de Grächen) de la Touristische Unternehmung

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

Annexe 3. Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire

Annexe 3. Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire Annexe 3 Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire Phase I : Juillet 999 Décembre 2000 a Proposition de recherche sur l alimentation au niveau des écoles Evaluation de

Plus en détail

Atelier du vélo pour tous 1 rue des Fauvettes 32000 AUCH atelier.velo.auch@gmail.com. L Atelier du vélo pour tous :

Atelier du vélo pour tous 1 rue des Fauvettes 32000 AUCH atelier.velo.auch@gmail.com. L Atelier du vélo pour tous : Atelier du vélo pour tous 1 rue des Fauvettes 32000 AUCH atelier.velo.auch@gmail.com L Atelier du vélo pour tous : Bilan 2014 2 Introduction On peut dès maintenant affirmer que l'atelier du vélo pour tous

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3 ACTIVITES

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

Parfait. Super- Héros!

Parfait. Super- Héros! Le Guide Ultime du Parfait Super- Héros! Sommaire Introduction :... 3 Comment devenir un Super- Héros?... 3 5 Clefs pour réussir... 3 Les 3 piliers du succès... 4 La réactivité... 4 Le professionnalisme...

Plus en détail

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES Finance Comptabilité Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES LE MOT DU CENTRE PATRONAL Donnez un coup d accélérateur à votre carrière! A u service des entreprises

Plus en détail

Protocole d installation SOLON SOLraise

Protocole d installation SOLON SOLraise Page 1/5 Protocole d installation SOLON SOLraise Demande d assurance solaire Indications relatives à la surveillance, la maintenance à distance, au logiciel, au micrologiciel Merci de remplir complètement

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique PRELEVEMENT SUR LES CREDITS DES LABORATOIRES

Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique PRELEVEMENT SUR LES CREDITS DES LABORATOIRES Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique Prélèvements sur les contrats de recherche Adopté au Conseil scientifique du 27 novembre 2009 Approuvé au Conseil d administration

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

FOIRE D AUTOMNE Du 23 octobre au 1er novembre 2015 Paris Porte de Versailles

FOIRE D AUTOMNE Du 23 octobre au 1er novembre 2015 Paris Porte de Versailles 7 8 Condition d accès Montage Ouverture - Démontage Planning Horaires exposants En dehors des horaires indiqués, le travail dans le pavillon est interdit pour des raisons de sécurité. Dates de MONTAGE

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

DIFFERENTES ETAPES POUR ACQUERIR UN TERRAIN

DIFFERENTES ETAPES POUR ACQUERIR UN TERRAIN DIFFERENTES ETAPES POUR ACQUERIR UN TERRAIN Vous souhaitez acquérir un terrain pour y construire votre villa, voici comment cela se déroule. I. CHOISIR VOTRE PARCELLE : Tout d abord, il s agit de faire

Plus en détail

LeadBTP Logiciel de pilotage destiné aux entreprises du BTP

LeadBTP Logiciel de pilotage destiné aux entreprises du BTP LeadBTP Logiciel de pilotage destiné aux entreprises du BTP Module : Planning LeadBTP Planning Gestion des Ressources Humaines www.leadbtp.com À propos LeadBTP est le premier véritable outil de pilotage

Plus en détail

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges Classe de situation (3) Clas.1.1. Conduite d'un projet de F1 Mise en œuvre et suivi de projets de (3 classes de situations / 10 situations / 12 compétences) Situations (4+2+4) Compétences (6+2+4) Compétences

Plus en détail

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19 1.Introduction 5 1.1 A qui s adresse ce petit cahier? 6 1.2 Comment utiliser ce petit cahier? 7 1.3 Dans quel contexte utiliser ce petit cahier? 8 1.4 Les Processus, c est quoi? 9 2.Maîtriser les Processus

Plus en détail

UNIVERSITE BORDEAUX - MONTAIGNE. Projet HK_Lime

UNIVERSITE BORDEAUX - MONTAIGNE. Projet HK_Lime UNIVERSITE BORDEAUX - MONTAIGNE INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE Département MMI (Métier du Multimédia et de l Internet) Projet Tuteuré Deuxième Année Projet HK_Lime Etudiants: Alexandre Lacombe Jimmy

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET. La description du projet

CONDUITE DE PROJET. La description du projet CONDUITE DE PROJET Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Conseils méthodologiques pour la présentation power point du CPPC», sous partie 3.4, la conduite de projet met en avant les écarts entre

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

CODEP-OLS-2010-059203 Orléans, le 29 octobre 2010

CODEP-OLS-2010-059203 Orléans, le 29 octobre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2010-059203 Orléans, le 29 octobre 2010 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de BELLEVILLE SUR LOIRE BP 11 18240 LERE

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Brochures de recommandations et de conseil 2 Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les Provinces

Plus en détail

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE FORMATIONS ÉTUDES ICPE ET RENOUVELLEMENT ÉTUDES SITE COMPLET CENTRE VHU ET/OU PROCESS VHU EXEMPLES D ÉTUDES AIDE INFORMATIQUE Formations Re-source Engineering Solutions est le premier et unique centre

Plus en détail

CONTRAT DE SPONSORING 1 SPORTIF ET ÉVÉNEMENTIEL

CONTRAT DE SPONSORING 1 SPORTIF ET ÉVÉNEMENTIEL 1 GENERALI OPEN DE FRANCE ENTRE LES SOUSSIGNÉES : Nom du Sponsorisé : Société Hippique de Colmar Adresse du Sponsorisé : 205 route de Rouffach 68000 COLMAR Représenté par : Emeline NAPOLI (représenant

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Synthèse Montage - démontage

Synthèse Montage - démontage Page /6 L activité de maintenance oblige souvent le technicien à démonter un ensemble de pièces mécaniques. Cette activé doit être utilisée dans le respect des règles de l art, d hygiène et de sécurité

Plus en détail

Les 5 temps forts d une conduite de projet réussie

Les 5 temps forts d une conduite de projet réussie Les 5 temps forts d une conduite de projet réussie V1.5 01/09 LES 5 TEMPS FORTS D UNE CONDUITE DE PROJET REUSSIE UTILISER LES METHODES ET OUTILS A BON ESCIENT Il serait bigrement confortable de se contenter

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

Structure organisationnelle de la maintenance

Structure organisationnelle de la maintenance Structure organisationnelle de la maintenance La mission et les objectifs d un département de maintenance Contexte: Peu d attention au département de maintenance par la direction Visibilité accrue lors

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

Mode opératoire lubrification 060 911

Mode opératoire lubrification 060 911 Indice 1 du 22/06/2012 REDUCTEURS, BOITES DE VITESSES et MOTOREDUCTEURS 11 pages Préambule : contraintes liées au site et a la prestation. Lors des interventions les opérateurs devront : Signaler leur

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE

ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE Conseils et liste de contrôle Conseils et liste de contrôle 1. Pour commencer: Avez-vous réfléchi à un budget précis pour votre mariage? Avez-vous

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance

Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance PROJET IMMOBILIER ET RECHERCHE DE LOCAUX DEMENAGEMENT ET INSTALLATION TRAVAUX D AMENAGEMENT ET DE RENOVATION

Plus en détail

Talents Office Top Namur

Talents Office Top Namur Talents Office Top Namur Ne cherchez plus, nous avons trouvé LE talent! N hésitez pas à nous contacter afin de pouvoir fixer un rendez-vous avec ces candidats! Vous pouvez nous joindre par téléphone au

Plus en détail

Nous allons vous expliquer, dans cette fiche, comment utiliser la fonction de gestion des Projets d Affaires.

Nous allons vous expliquer, dans cette fiche, comment utiliser la fonction de gestion des Projets d Affaires. Produit concerné : Sage 100 Gestion Commerciale i7 Sujet mis en avant : Comment gérer des Projets d'affaires en Gestion Commerciale? Vous travaillez dans le secteur des services, et vous souhaitez analyser

Plus en détail

Estimation d un projet Les travaux en sous œuvre. Quels sont les coûts à considérer pour convertir un vide sanitaire en sous sol?

Estimation d un projet Les travaux en sous œuvre. Quels sont les coûts à considérer pour convertir un vide sanitaire en sous sol? Estimation d un projet Les travaux en sous œuvre Quels sont les coûts à considérer pour convertir un vide sanitaire en sous sol? Exercice Soumission d un projet en temps réel (à l aide de croquis et photos)

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail