AIH - Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne. Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AIH - Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne. Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne"

Transcription

1 24/02/16 (10-11h) ROUX Alexandra L2 CR : BOUÉ Kévin AIH Pr. Vicky MERHEJ 10 pages Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne Plan : A. Introduction : bactérie B. Anatomie : structure cellulaire I. La membrane cytoplasmique II. La paroi bactérienne III. La capsule bactérienne IV. Les endospores V. Les appendices bactériens externes VI. Le génome bactérien C. Physiologie : division cellulaire I. Les nutriments II. Les conditions environnementales III. Les milieux de culture D. Taxonomie bactérienne : délimitation et groupes de microorganismes E. Génétique bactérienne I. Les mutations II. Les transferts latéraux de matériel génétique A. Introduction : bactérie Les bactéries sont des êtres unicellulaires (procaryotes) dont le noyau est mal limité, inexistant, contrairement aux cellules eucaryotes. Ce sont des organismes de petite taille allant de 0,1μm à 10μm en moyenne, invisibles à l œil nu. C'est pour cette raison qu'on a commencé à définir les bactéries et à comprendre leur biologie quand on a découvert le microscope optique. Mais aujourd'hui on découvre que cette notion de petite taille n'est pas toujours valable parce qu'il existe des bactéries géantes de l'ordre de 750μm (Thiomargarita namibiensis), mais aussi des nanobactéries de l'ordre de 25 à 200 nm (Epilopiscium fishelsoni). Il existe deux formes principales de bactéries : coccis (forme ronde) et bacille (forme allongée). Les bactéries sont de morphologie très variable : vibrions, spirales, mycélium Elles peuvent se retrouver en MO soit isolées, soit regroupées selon un arrangement caractéristique en : paire (deux bactéries) tétrade (quatre bactéries) chaînette (caractéristique des Steptocoques) grappe (caractéristique des Staphylocoques) Ces éléments permettent de définir en partie la bactérie. 1/10

2 B. Anatomie : structure cellulaire AIH - Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne Les bactéries sont composées d'un cytosol entouré d'une membrane cytoplasmique, et d'une paroi. La capsule, les endospores, les flagelles, les pili (au singulier : pilus), le nucléoide, les ribosomes, les inclusions et vésicules sont des éléments bactériens qui ne sont pas présents chez toutes les bactéries. La membrane cytoplasmique est une limite mécanique, une barrière perméable sélective qui permet à la bactérie de survivre. Elle assure également les fonctions de processus métaboliques, de transport d'éléments et de chimiotactisme. La paroi assure la forme de la bactérie (cocci, bacille), elle est plus rigide et protège la bactérie. La capsule est une forme de résistance à la phagocytose et assure la faculté d adhérence des bactéries. Les endospores permettent la résistance aux milieux extrêmes. Les pili ou fimbriae permettent l' attachement aux surfaces et les processus de conjugaison bactérienne. Ce sont des appendices externes. Le flagelle assure la mobilité. Le nucléoide est le matériel génétique. Les vacuoles gazeuses, ribosomes, inclusions, sont trouvés dans le cytosol. I. La membrane cytoplasmique La membrane cytoplasmique est une limité mécanique, une barrière perméable et sélective (si tout pouvait renter, on aurait un phénomène d'osmose et de lyse), qui permet à la bactérie de survivre. Elle assure également des processus métaboliques, le transport d'éléments et le chimiotactisme. Elle sépare la bactérie de son environnement. Elle est présente chez toutes les bactéries. La membrane plasmique est une mosaïque fluide composée d'une bicouche phospholipidique semi-perméable. C'est une structure identique chez les eucaryotes mais la particularité est qu'on ne retrouve ni stérols ni lecithine chez les bactéries. 2/10

3 II. La paroi bactérienne AIH - Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne La paroi est rigide, elle enveloppe la membrane et assure la protection et l'intégrité de la bactérie en évitant les phénomènes de lyse. Elle est responsable des formes rondes (cocci), allongées (bacilles), ou mixte (coccobacille). Elle est absente des mycoplasmes. La paroi bactérienne est différente en fonction des bactéries. En particulier, la paroi sert à définir les bactéries Gram positif et Gram négative. Le composant commun aux parois est le peptidoglycane. Composition de la paroi des bactéries à Gram positif (coloration en bleu/violet au MO) : Peptidoglycane : très épais (20 à 80 nm) Acides teichoïques (charge +) Acides lipoteichoïques (charge -) Polysaccharides neutres Protéines et enzymes Composition de la paroi des bactéries à Gram négatif (coloration en rose au MO) : Peptidoglycane (3 nm, moins importante que chez les bactéries à gram+) Particularité : une membrane externe ou feuillet externe de 7 8 nm contenant le lipopolysaccharide (LPS) aussi appelé endotoxine, qui est un facteur de virulence et qui induit de très nombreuses maladies. L'espace située entre la membrane externe et la couche de peptidoglycane est appelé périplasme. La coloration de Gram permet d'observer ces bactéries au microscope optique. Elle consiste à ajouter de façon séquentielle des colorants dans un ordre bien précis en respectant des temps bien définis. Cette coloration est composée de plusieurs étapes : Coloration au cristal violet (aniline) colore toutes les bactéries en violet, quelle soit Gram+ ou Gram- Insolubilisation au lugol (iode) Décoloration à l'alcool/acétone décoloration des bactéries Gram- uniquement, car la couche plus importante de peptidoglycannes dans la paroi des bactéries Gram+ les rend plus résistances à cette décoloration par l'alcool. Recoloration à la fushine/safranine coloration des bactéries Gram- en rose, et les bactéries Gram+ restent colorées en violet Lecture au microscope optique (x1000) Donc : Bactéries Gram+ : bleu/violet Bactéries Gram- : rose Une autre propriété très importante de la paroi bactérienne est sa perméabilité aux antibiotique. Ainsi, les antibiotiques s'attaquant à la synthèse du peptidoglycane empêche la formation de la paroi des bactéries, ce qui entraînera la lyse de la bactérie (antibiotiques bactéricides), car la paroi assure l'intégrité de la bactérie. Par exemple, la pénicilline est un antibiotique de la famille des β-lactamines qui ont cette propriété. Chez les mycobactéries, dans la paroi, le peptidoglycane est accompagné de cires (acides mycoliques et arabinogalactanes). Ces cires sont résistantes à l'environnement acide et alcoolique et sont peu perméables, les colorants de Gram ne passent pas, on utilise donc une autre coloration : la coloration de Ziehl-Nielsen. 3/10

4 III. La capsule bactérienne AIH - Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne La capsule est en fait un réseau de polysaccharides structuré et dense appelé glycocalyx. Elle n'existe pas chez toutes les bactéries, et elle est inconstante dans une même souche de bactérie. Cette structure n'est donc pas importante pour la survie de la bactérie, en revanche elle joue un rôle dans la virulence. Si la capsule est présente dans une colonie bactérienne, la culture bactérienne prend un aspect muqueux, lisse et brillant sur le gel. Au contraire, lorsqu'il n'y a pas de capsule, la colonie a un aspect ruguex. Pour mettre en évidence la capsule, on peut réaliser une coloration particulière à l'encre de Chine : la bactérie se colore en blanc, et la capsule en noir. Au microscope électronique, les bactéries apparaissent noires entourées d'un halo blanc. On peut utiliser l'encre de Chine en urgence sur un échantillon de LCR en cas de suspicion d'une méningite. On peut aussi utiliser des anticorps anti-capsules. En effet les capsules sont des antigènes qui peuvent être utilisées pour le phénotypage des bactéries ou l'élaboration de vaccins. La capsule assure une protection de la bactérie contre les conditions de l'environnement, et notammenet à la dessiccation (milieu sec). Si les conditions de l'environnement sont favorables, la capsule peut disparaître, elle est réversible. De plus, elle joue un rôle dans la virulence, en favorisant l'apparition de certaines maladies, dans l'adhésion aux muqueuses, grâce à sa riche en polysaccharides, et dans la résistance aux défenses de l'hôte (notamment à la phagocytose), par exemple, c'est le cas de Streptococcus pneumoniae (pneumocoque). IV. Les endospores Les endospores sont des structures reproductives très résistantes à l'environnement : chaleur, UV, désinfectant, froid, dessiccation, vide... Ils ermettent donc la survie en milieu extrême. Les endospores sont une structure qui déforme la bactérie. Ils sont visibles en microscopie optique avec le bleu de méthylène. A la coloration de Gram, ils correspondent à des zones incolores à l'intérieur des bactéries ou un peu bombées. Les spores peuvent être non déformante (donc non observable au MO). Toutes les bactéries ne font pas de spores. On parle de bactéries sporulées lorsqu'elles en font. Il y a un problème majeur lorsqu'il s'agit de la stérilisation des prélèvements, qui se s'effectue principalement grâce à des températures élevées (autoclave.). C'est le cas pour certaines espèces qui sont dangereusement pathogènes comme Baccilus anthracis qui provoque la maladie de charbon, entraînant des amputations. 4/10

5 V. Les appendices bactériens externes AIH - Anatomie, physiologie, taxonomie et génétique bactérienne Les appendices bactériens externes sont fixés aux membranes et à la paroi bactériennes, ils ne sont jamais essentiels et sont donc inconstants, comme les endospores et la capsule. a) Les flagelles Les flagelles assurent la mobilité de la bactérie, sont visibles en microscopie optique après coloration. Ils sont longs et forment de fins filaments de 20 nm de diamètre pour 15 à 20 µm de long. Ils sont composés essentiellement d'une protéine qui est la flagelline. C'est aussi un facteur antigénique, on peut donc utilisés des anticorps anti-flagelline dans les vaccins. b) Les pilis Il y a deux grands types de pilis : Les pili sexuels sont présents sur certaines bactéries et permettent de faire passer une information, de la bactérie «mâle» vers la bactérie «femelle». Les pili classiques (fimbriae) : nombreux sur les bactéries à Gram négative Mobilité saccadée (P. aeruginosa, N. gonorhoeae, E. coli) : les infections urinaires causées par E. coli sont due à leurs pili qui leur permettent de remonter les voies urinaires. Mobilité par glissement (myxococcales) Adhésion sur un support solide (colonisation) VI. Le génome bactérien Le génome bactérien est le support de l'information génétique. On distingue deux structures : le chromosome bactérien (constant) et les plasmides (inconstants) a) Le chromosome bactérien Le chromosome bactérien est en général unique et circulaire. Il est visible en microscopie électronique. L'ADN bicaténaire forme un nucléoïde, il s'agit du chromosome super-enroulé, associé à des protéines, de l'arn et des enzymes, donc le chromosome avec les outils de transcription et réplication. Il est constant. b) Les plasmides Les plasmides sont le plus souvent circulaires (parfois linéaires), avec une taille réduite. C'est l'adn extrachromosomique. Sa réplication est autonome. Il n'est pas indispensable à la survie de la bactérienne. Il peut être en nombre élevé de copies ou en copies limitées (le nombre de copies est contrôlé par la bactérie). Une bactérie ne peut pas comporter deux plasmides similaires (incompatibilité). C'est un élément inconstant. 5/10

6 Leurs fonctions sont particulièrement intéressantes en clinique. Ils sont porteurs de gènes de virulence qui codent pour la résistance aux antibiotiques, pour des toxines, des pili sexuels Une bactérie qui a un plasmide a des capacités de résistance à son environnement. C'est donc généralement d'un mauvais pronostic. Ils sont très utiles en microbiologie pour l'étude génétique car on peut les utiliser pour faire du clonage, des transferts de gènes On utilise généralement le plasmide d'e.coli dans lequel on insère des gènes, puis on le transfecte dans la bactérie. C. Physiologie : division cellulaire Les bactéries se divisent en 3 phases : phase C : réplication chromosomique avec synthèse d'adn, la molécule mère donne 2 molécules filles. phase G : phase de latence ou ségrégation/séparation des chromosomes phase D : division, la bactérie mère donne 2 bactéries filles La croissance des bactéries est exponentielle. Pour croître la bactérie a besoin de nutriments. Le temps de dédoublement peut varier d'une bactérie à l'autre. Exemple : la population d'e.coli dédouble en 20min, tandis que les mycobactéries dédoublent en plusieurs heures. Plusieurs conditions de croissance sont nécessaires à la multiplication des bactéries : nutriments (oses, acides aminés...), conditions environnementales (température, ph, pression osmotique, pression partielle en oxygène). Ces conditions dépendent des bactéries et cela permet de définir des milieux et conditions de culture indispensables à connaître en laboratoire en fonction des bactéries étudiées. I. Les nutriments Ils sont directement assimilables et nécessaires à l'entretien et la croissance. Les besoins élémentaires sont : C, H, O, N, S, P, Fe, Ca, Mg, K Les bactéries hétérotrophes nécessitent du carbone organique. Les bactéries autotrophes et lithotrophes utilisent directement les composés minéraux (CO 2...) Les besoins spécifiques de certaines bactéries (facteurs de croissance) : Les bactéries auxotrophes ont besoins d'apport extérieur de vitamines, acides aminés, fer Les bactéries prototrophes n'ont pas de besoins spécifiques Les besoins énergétiques (utilisation du glucose le plus souvent) : Les bactéries chémotrophes utilisent l'oxydoréduction, métabolisme aérobie Les bactéries phototrophes utilisent la photosynthèse, métabolisme anaérobie II. Les condition environnementales a) La température Les bactéries thermophiles vivent à des températures > 40 C Les bactéries mésophiles vivent à des températures comprises entre 20 et 40 C (pathogènes pour l'homme, ce sont les bactéries que l'on retrouve en médecine) Les bactéries psychrophiles vivent à des températures < 20 C 6/10

7 Les bactéries cryophiles vivent à des températures aux alentours de 4 C (ex : Listeria monocytogenes se développe même dans les aliments placés au frigo, les individus sensibles à cette bactérie sont les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées) Quand on veut détruire des bactéries on utilise la température d'inactivation des bactéries : c'est la stérilisation. Il existe plusieurs méthodes de stérilisation : Ébullition (inefficace sur les bactéries avec endospores) Autoclavage (121 C à forte pression, pendant plus de 20 minutes) Pasteurisation (71,7 C pendant 15 secondes) UHT : (lait soumis à +135 C pendant 2 à 5 secondes) Flamme (bec bunsen) b) Le ph Le ph optimum est en général neutre ou légèrement alcalin les plus souvent (ph de 7,5) Les bactéries acidophiles vivent dans des milieux acides (yaourts ) Les bactéries alcalinophiles vivent dans des milieux alcalins (vibrion cholérique ) c) La pression osmotique La pression osmotique correspond à la tolérance aux sels : Les bactéries halophiles vivent en milieux hypertoniques, riches en NaCl Les bactéries hyperhalophiles vivent en milieux très riches en NaCl (ex : staphylococus aureus) d) La pression partielle en oxygène Les bactéries qui supportent l'oxygène peuvent posséder une enzyme appelée la super oxyde dismutase SOD (détruit l'effet néfaste de l'oxygène). Si elles n ont pas cette enzyme, les bactéries sont dites anaérobie stricte. Elles peuvent être détruites par exemple lors du prélèvement, il faut donc y être vigilant. Comportement des bactéries face à l'oxygène : L'oxygène peut être nécessaire à la bactérie : aérobie stricte. L'oxygène peut ne pas être nécessaire : anaérobie facultative. L'oxygène peut ne pas avoir de toxicité pour les bactéries : aérobies aéro-anaérobies facultatives anaérobies possédant une superoxyde dismutase (SOD) (aérotolérantes) L'oxygène peut avoir une toxicité pour les bactéries : anaérobies strictes (sans SOD) microaérophiles Le comportement des bactéries face à l'oxygène dépend de leur métabolisme. Une bactérie aérobie fait de la respiration. Une bactérie anaérobie fait de la fermentation. Si je place mes bactéries dans un milieu nutritif et dans un environnement adéquat, j'observerai au bout d'un temps variable (dépendant du temps de dédoublement de la bactérie) des colonies. Une colonie contient au minimum 10 6 bactéries. Une colonie jaune se forme lorsque c'est un S.aureus. 7/10

8 III. Milieux de culture Un milieu de culture peut être un milieu liquide ou un milieu solide. Ce sont : Des milieux d'enrichissement Des milieux d'isolement : le but des milieux d'isolement c'est d'isoler les colonies. Ils peuvent être non sélectifs (ex : gélose de sang) ou sélectifs (ex : milieu Chapman, riche en NaCl, qui est sélectif des S.aureus car ils sont hyperhalophiles). On peut également avoir des conditions respiratoires particulières pour identifier des bactéries aérobies/anaérobies. Des milieux d identification : Drigalski (sels biliaires + cristal violet + lactose + indicateur de ph) : identification de Salmonella Milieu de Chapman (hypersalé) Exemle du milieu Drigalski : Une personne qui a des diarrhées, dans son prélèvement on identifie des E.Coli, ce qui est normal car ce sont des bactéries commensales, mais également des colonies vertes de Salmonella pathologiques. D. Taxonomie bactérienne : délimitation de groupes de micro-organismes Actuellement, le génome bactérien sert de base à la taxonomie bactérienne. La taxonomie est la «délimitation de groupes de micro-organismes». Elle permet de donner des noms aux bactéries, de les regrouper. La plupart des noms sont en latin. Exemple : genre (Streptococcus) + espèce (pneumonia) = streptococcus pneumonia Il y a deux types de taxonomie : La taxonomie phénotypique Caractères culturaux (streptocoques en chaîne, staphylocoques en grappe ) Caractères microscopiques (Gram+/- ) Métabolisme : recherche d'enzymes, assimilation ou fermentation de sucres, recherche de métabolites intermédiaires La taxonomie génotypique : elle s'appuie sur l'adn de la bactérie. Par convention, deux individus, pour appartenir à deux espèces différentes doivent avoir un génome différent à au moins 70% Elle peut se faire par séquençage des gènes, comme le gène 16s qui permet de séparer les bactéries en groupes de micro-organismes par PCR, suivi d'un séquençage automatisé. E. Génétique bactérienne Le génome bactérien est définie par sa séquence d'adn et son pourcentage en GC (GC%). Il possède une origine unique de réplication (ori) et est capable d'auto-réplication. Le génome bactérien a ses propres éléments de traduction au niveau du nucléoïde. Dans ce génome les gènes sont organisés sous forme d îlot ou regroupement de gènes de fonctions apparentées. Les gènes sont orientés dans le sens de la réplication pour les gènes les plus transcrits. Les variations génétiques qui interviennent dans le génome bactérien peuvent être de deux types : par mutation ou par transfert latéral de matériel génétique. 8/10

9 I. Les mutations Les mutations sont spontanées ou provoquées par un agent mutagène. Il y a des agent physiques (rayon X, UV ) et chimiques (agents intercalant) appelés agents mutagènes qui provoquent des mutations héréditaires (stables), brusques (discontinues), ou rares (sauf cas de résistance aux antibiotiques qui sont fréquentes) et indépendantes des caractères de la bactérie. La probabilité pour une bactérie de subir deux mutations simultanément est le produit des probabilités individuelles de ces mutations. A l'échelle moléculaire les modifications peuvent être : La perte L'addition Le remplacement S'il s'agit d'une base on parle de mutation ponctuelle, s'il s'agit d'une séquence de bases, on parle de remaniement génomique. Les mutations ponctuelles peuvent être des accidents de copie survenus au cours de la réplication de l'adn, du remaniement ou de la réparation de L'ADN. Les différents types de mutation sont : Substitution Délétion Insertion Inversion II. Les transferts latéraux de matériel génétique C'est le transfert d'une information génétique dans une bactérie, sous la forme d'un fragment d'adn d'une autre origine que celle-ci, on parle de transfert horizontal. On distingue 4 mécanismes : la transformation, la conjugaison, la transduction et la transposition. a) La transformation Il s'agit d'un transfert en solution. L'ADN est libérée dans le milieu par la lyse d'une bactérie donatrice, puis il se fixe à la bactérie réceptrice (il faut néanmoins que la bactérie soit en état de compétence). La bactérie réceptrice va alors intégrer l'adn (exogénote) à son génome par recombinaison homologue. C'est Griffith qui a montré ça pour la première fois en Il injecte des pneumocoques (Streptococcus pneumoniae) capsulés à une souris, ce qui entraîne la mort de celle-ci. Il montre que s'il détruit les pneumocoques avant de l'injecter il ne se passe rien. Avec deux pneumocoques non capsulés, donc non pathogènes, il ne se passe rien non plus. Dans la dernière expérience, il mélange en solution un pneumocoque non capsulé et vivant et un pneumocoque capsulé mais tué préalablement. Il l'injecte à la souris, puis elle meurt. Il isole ensuite des organes de pneumocoques capsulés. L'ADN de la souche capsulé morte a été acquis par la souche non capsulée encore vivante, devenant ainsi capsulée et donc pathogène. 9/10

10 b) La conjugaison Il faut un contact entre deux bactéries de sexe différent. La «femelle» est la bactérie réceptrice et le «mâle» et la cellule donatrice qui possède un pilus sexuel. Il s'établit un pont entre les deux bactéries, ce qui permet le transfert unidirectionnel du plasmide de la cellule donatrice vers la bactérie réceptrice. L'ADN sera ensuite intégré dans le génome de la bactérie. C'est un transfert sexué, qui se fait sous la dépendance de facteurs sexuels, le facteur F, qui permet le codage du pilus. L'ADN du plasmide qui gagne la bactérie réceptrice peut contenir un gène qui code pour le pilus sexuel. Elle change alors de sexe, devient «mâle», et capable de transférer son ADN à d'autres bactéries. Elle peut aussi transmettre des gènes de virulence. Ces transferts se font la plupart du temps au sein d'une même espèce mais aussi entre des bactéries d'espèces différentes voire de genres différents. C'est un mécanisme très important et notamment dans l'acquisition de résistance aux antibiotiques. Sur le plasmide transféré, on peut avoir la résistance à plusieurs antibiotiques différents. A l'hôpital, on peut entrer, être mis sous antibiotiques et tout à coup avoir des infections à des bactéries résistantes (les souches résistantes peuvent passer d'un patient à l'autre et les bactéries du patient peuvent devenir résistantes). c) La transduction C'est un transfert d'adn par l'intermédiaire d'un bactériophage (virus infectant des bactéries). Les bactériophages entrent dans une bactérie via un récepteur, récupèrent certains gènes, sortent de la bactérie, puis vont aller incorporer l'adn volé dans une autre bactérie. On retrouve donc de nouveau le système bactéries donatrice/réceptrice. Le phage s'accroche à la surface de la bactérie, injecte de l'adn grâce à un tube. Le phage s'intègre au génome de la bactérie. Les bactéries d'une même espèce peuvent donc avoir des pathogénicités particulières, acquises par l'infection du phage. Ce sont très souvent des toxines. Il peut aussi y avoir des transferts de gènes situés à proximité du gène. Ce phénomène est d'une importance capitale dans l'acquisition des toxines (botuliques, diphtériques, gigatoxines, E.Coli se transmettent principalement par transduction). d) La transposition C'est l'intégration directe d'une séquence d'adn au sein d'un génome (chromosomique ou plasmidique) en l'absence d'homologie de séquence nucléotidique, c'est donc une recombinaison illégitime, et non pas une recombinaison homologue. Les gènes sont transposables et s'organisent en structures appelées transposons. e) Conclusion Le chromosome bactérien augmente de taille en acquérant des gènes par le transfert horizontal en subissant des phénomènes de transformation, transduction, conjugaison et transposition, et il diminue de taille en subissant des mutations, délétions, et réarrangements génomiques. On parle de plasticité du génome bactérien. 10/10

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE Laboratoire de biologie/module de génétique. Dr Boudiaf Benaferi R. GENETIQUE BACTERIENNE 1-MORPHOLOGIE BACTERIENNE ET VIRALE : Morphologie bactérienne : La bactérie est un organisme unicellulaire constitué

Plus en détail

Introduction. Le mot «bactérie» apparaît pour la première fois avec le microbiologiste allemand Christian Gottfried Ehrenberg en 1828.

Introduction. Le mot «bactérie» apparaît pour la première fois avec le microbiologiste allemand Christian Gottfried Ehrenberg en 1828. Introduction Le mot «bactérie» apparaît pour la première fois avec le microbiologiste allemand Christian Gottfried Ehrenberg en 1828. Les bactéries sont des organismes unicellulaires microscopiques, présents

Plus en détail

Bactériologie générale

Bactériologie générale Bactériologie générale I- Qu est ce qu une bactérie? C est un micro-organisme (0,5 à 5 microm) unicellelulaire C est un procaryote puisqu elle n a pas de noyau, le matériel génétique est libre dans le

Plus en détail

LA CELLULE BACTÉRIENNE

LA CELLULE BACTÉRIENNE Matière: Microbiologie Générale Enseignement commun aux 2ème années de Biologie et d Agronomie Chapitre 2 : LA CELLULE BACTÉRIENNE -LES COMPOSANTS FACULTATIFS Docteur MOUSSI Abdelhamid Année universitaire

Plus en détail

LA CELLULE BACTÉRIENNE

LA CELLULE BACTÉRIENNE Matière: Microbiologie Générale Enseignement commun aux 2ème années de Biologie et d Agronomie Chapitre 2 : LA CELLULE BACTÉRIENNE -LES COMPOSANTS OBLIGATOIRES Docteur MOUSSI Abdelhamid Année universitaire

Plus en détail

Chapitre 4 : La cellule bactérienne, paroi et structures

Chapitre 4 : La cellule bactérienne, paroi et structures Chapitre 4 : La cellule bactérienne, paroi et structures I. La paroi cellulaire Les bactéries sont majoritairement divisées en deux groupes selon leur type de paroi, les Gram+ et les Gram-. Le type de

Plus en détail

Architecture bactérienne

Architecture bactérienne UE : De l'agent infectieux à l'hôte Bactériologie Date : 11/02/2011 Plage horaire : 14-16h Promo : PCEM2 Enseignant : F.Mégraud Ronéistes : POUSSOT Benjamin STEMPFER Gautier Architecture bactérienne I.

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE 3eme année médecine 2015-2016 GENETIQUE BACTERIENNE Dr LOUAIL/OUKID 1 OBJECTIFS DU COURS Connaitre l'object d étude de la génétique bactérienne. Définir la mutation et cité ces propriété,et ces conséquences

Plus en détail

TD4 Microbiologie. 1. Transfer d'adn d'une cellule donneuse à une cellule receveuse par un bactériophage: c. transduction

TD4 Microbiologie. 1. Transfer d'adn d'une cellule donneuse à une cellule receveuse par un bactériophage: c. transduction # Andrew Tolonen (atolonen@genoscope.cns.fr) # mars 2014 TD4 Microbiologie Exercice 1: Associez les termes proposés aux définitions des questions. a. conjugaison b. transcription c. transduction d. transformation

Plus en détail

HISTORIQUE Van Leeuwenhook

HISTORIQUE Van Leeuwenhook Pr D.YALA IPA HISTORIQUE Van Leeuwenhook 1632-1723 Définition : bactérie Cellule vivante, petite taille 3 à 5µ/1µ Cellule procaryote Caractérisée par l absence de mitochondrie, réticulum endoplasmique,

Plus en détail

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens L3 Agents infectieux Pr. Marie-Hélène NICOLAS-CHANOINE Bactérie = cellule procaryote Paramètre Protiste supérieurs

Plus en détail

La paroi des procaryotes

La paroi des procaryotes Les procaryotes Les procaryotes appartiennent à deux domaines, les bactéries et les Archéobactéries, qui présentent de nombreuses caractéristiques structurales, physiologiques et biochimiques distinctes.

Plus en détail

Chapitre VI : Génétique Bactérienne

Chapitre VI : Génétique Bactérienne Chapitre VI : Génétique Bactérienne La biologie moléculaire est née dans les laboratoires de microbiologistes étudiant des virus et des bactéries telles que E.coli. Ce sont des expériences avec des virus

Plus en détail

LA GENITIQUE BACTERIENNE

LA GENITIQUE BACTERIENNE LA GENITIQUE BACTERIENNE I- INTRODUCTION Les caractères d un individu ou d une cellule sont transmis de génération en génération, on dit qu ils sont héréditaires. Ces caractères sont stables mais de temps

Plus en détail

Les antibiotiques (1)

Les antibiotiques (1) Les antibiotiques (1) A. Fleming (1928) Penicillium culture (labo) = moisissure ou champignon filamenteux penicilline conidie = spore conidiophore en pinceau phialide mycélium septé observation (microscope

Plus en détail

LES BACTERIES MEDICALES

LES BACTERIES MEDICALES MALADIES INFECTIEUSES LES BACTERIES MEDICALES I - INTRODUCTION Bien que l'on ait fait beaucoup de progrès en médecine, un grand nombre de problèmes subsistent. Trop de sujets meurent encore de maladies

Plus en détail

LA CELLULE BACTÉRIENNE

LA CELLULE BACTÉRIENNE Matière: Microbiologie Générale Enseignement commun aux 2ème années de Biologie et d Agronomie Chapitre 2 : LA CELLULE BACTÉRIENNE -LES COMPOSANTS FACULTATIFS 4. Plasmide 5. Endospore Docteur MOUSSI Abdelhamid

Plus en détail

Biologie SEQUENCE 1 : Les niveaux d organisation du vivant

Biologie SEQUENCE 1 : Les niveaux d organisation du vivant Biologie SEQUENCE 1 : Les niveaux d organisation du vivant Tiphaine AUDIC Introduction «Le XX ème siècle était celui de la chimie, le XXI ème siècle est celui de la biologie». «La chimie doit être remplacée

Plus en détail

L2 Microbiologie TD3

L2 Microbiologie TD3 # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # 13 février 2013 Exercice 1 L2 Microbiologie TD3 On centrifuge 25-ml d une culture de Bacillus megaterium prélevée en fin de phase exponentielle de croissance. Le

Plus en détail

TD n 1 : Microscopie optique et électronique. Généralités sur les cellules

TD n 1 : Microscopie optique et électronique. Généralités sur les cellules TD n 1 : Microscopie optique et électronique Généralités sur les cellules I. Microscopie optique et électronique OBJECTIFS : 1 ) Définir la microscopie et le microscope 2 ) Décrire les différents types

Plus en détail

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Microbiologie BIOL 3253 La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Reproduction sexuée et asexuée Contrairement aux organismes eucaryotes, les procaryotes n effectuent pas de reproduction

Plus en détail

Structure Bactérienne Croissance Relation hôte bactérie

Structure Bactérienne Croissance Relation hôte bactérie Structure Bactérienne Croissance Relation hôte bactérie Structure bactérienne Une bactérie est un microorganisme procaryote unicellulaire constitué d'une paroi rigide et d'un chromosome circulaire Capsule

Plus en détail

L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE

L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 13 décembre 2012 Modifié le 24 novembre 2014 Catégorie : Aide soignant et auxiliaire puéricultrice AS et AP /

Plus en détail

1 er EMD DE MICROBIOLOGIE Le 09/01/ Parmi les constituants suivants, lequel est facultatif chez une bactérie (cochez les réponses justes) :

1 er EMD DE MICROBIOLOGIE Le 09/01/ Parmi les constituants suivants, lequel est facultatif chez une bactérie (cochez les réponses justes) : Université d Alger Année universitaire : 2016/2017 Faculté de Médecine 3 ème Année de Médecine 1 er EMD DE MICROBIOLOGIE Le 09/01/2017 Durée : 45 minutes 1. Parmi les constituants suivants, lequel est

Plus en détail

Collège Calvin. Cours de Biologie 2 DF

Collège Calvin. Cours de Biologie 2 DF 2BI-dr Cours de Biologie 2 DF La biologie Le terme biologie est composé de deux mots d origine grecque: bios (la vie) et logos (l étude). Ce mot a été défini à la fin du XVIIIème siècle par le naturaliste

Plus en détail

TD BACTERIOLOGIE. Les exercices à la fin du TD sont pour vous entraîner après les séances de cours.

TD BACTERIOLOGIE. Les exercices à la fin du TD sont pour vous entraîner après les séances de cours. TD BACTERIOLOGIE Les questions en noir sont à préparer en amont des séances de cours. Les questions en bleu seront traitées lors des séances de cours. Les exercices à la fin du TD sont pour vous entraîner

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE : mise en évidence transformation

GENETIQUE BACTERIENNE : mise en évidence transformation 1 GENETIQUE BACTERIENNE Bactéries très étudiées : - 1928 : mise en évidence transformation - Utilisation des bactéries comme outils multiplication très rapide grand nb d individus dans volume réduit (A.

Plus en détail

Séance 2 Cellule eucaryote et cellule procaryote

Séance 2 Cellule eucaryote et cellule procaryote Séance 2 Cellule eucaryote et cellule procaryote Activité 1 Caractéristiques des cellules eucaryotes et procaryotes Observer et caractériser les cellules eucaryotes et procaryotes. Cellule eucaryote Cellule

Plus en détail

2. La classification des organismes vivants et des virus

2. La classification des organismes vivants et des virus 2. La classification des organismes vivants et des virus 2a. La classification des organismes vivants Dans la taxonomie moderne, il y a «3 domaines» du vivant: Eubactéries, Archées, Eucaryotes. Dans une

Plus en détail

Les microbes. Microbiologie médicale. Professeur Guillaume Arlet. GH HUEP, AP-HP Faculté de Médecine, UPMC. Cours IFSI 2016

Les microbes. Microbiologie médicale. Professeur Guillaume Arlet. GH HUEP, AP-HP Faculté de Médecine, UPMC. Cours IFSI 2016 Les microbes Microbiologie médicale Professeur Guillaume Arlet GH HUEP, AP-HP Faculté de Médecine, UPMC 2016 Définition Micro-organismes Etres vivants microcopiques Uniquement visible qu au microscope

Plus en détail

CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE. I) Les besoins nutritifs

CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE. I) Les besoins nutritifs CHAPITRE 3 : NUTRITION ET CROISSANCE MICROBIENNE I) Les besoins nutritifs La nutrition est un paramètre permettant l étude de bactéries. Leurs sources sont variables dans la nature, on peut observer des

Plus en détail

Microbiologie. Définition d un Microorganisme. Microorganismes en Laboratoire. L Étude des Microorganismes

Microbiologie. Définition d un Microorganisme. Microorganismes en Laboratoire. L Étude des Microorganismes Microbiologie L Étude des Microorganismes Définition d un Microorganisme Dérivé du grec: Mikros, «petit» et Organismos, «organisme» Organisme microscopique qui comprend soit une seule cellule (unicellulaires)

Plus en détail

LA CROISSANCE DES MICROORGANISMES

LA CROISSANCE DES MICROORGANISMES LA CROISSANCE DES MICROORGANISMES Deux modèles de croissance : - Discontinue ou batch : système fermé sans apport de milieu frais. - Continue : système ouvert avec apport de milieu frais. I/Mesure de la

Plus en détail

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES Procaryotes et Eucaryotes Virus Bactéries Champignons Bactéries Non pathogènes Pathogènes Pathogènes par opportunisme Infection Infection

Plus en détail

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A Q.C.M. n 1 QCM-001000001 Une cellule : 1. Est la plus petite structure biologique constituée de protéines, de lipides et d acides nucléiques. 2. Est l unité fondamentale de la vie. 3. Est toujours constituée

Plus en détail

Module de Cytologie et Physiologie cellulaire enseigné par 4 enseignantes. Madame Benzine Madame Dekar Madame Elahcene Madame Foukrache

Module de Cytologie et Physiologie cellulaire enseigné par 4 enseignantes. Madame Benzine Madame Dekar Madame Elahcene Madame Foukrache Module de Cytologie et Physiologie cellulaire enseigné par 4 enseignantes Madame Benzine Madame Dekar Madame Elahcene Madame Foukrache Programme de la Cytologie et Physiologie cellulaire Sommaire chapitre

Plus en détail

Identification bactérienne: Paramètres de croissance. Milieu de croissance complexe. Milieu de croissance défini

Identification bactérienne: Paramètres de croissance. Milieu de croissance complexe. Milieu de croissance défini Identification bactérienne: Paramètres de croissance Milieu de croissance complexe Fait à partir de d ingrédients riches et complexes Ex. Extraits de protéines de soya Extraits de protéines de lait Produits

Plus en détail

On distingue les eubactéries et les archéobactéries. Structure Eubactéries Archéobactéries Paroi cellulaire Présence d'acides Pas d'acide muranique

On distingue les eubactéries et les archéobactéries. Structure Eubactéries Archéobactéries Paroi cellulaire Présence d'acides Pas d'acide muranique La cellule bactérienne II_ Qu' 'estt-ce qu' 'une bacttériie C'est un être unicellulaire et autonome. On les trouve un peu partout sur Terre, on dit qu'elles sont ubiquitaires. Les bactéries sont des procaryotes,

Plus en détail

Contrôle de Microbiologie Fascicule + QCM Joint!!!

Contrôle de Microbiologie Fascicule + QCM Joint!!! Nom, Prénom : Classe : NOTE SUR 20 Contrôle de Microbiologie Fascicule + QCM Joint!!! Année 2015/2016 7 Octobre 2015 Correcteur de l épreuve : K. Gabin-Gauthier Durée de l épreuve : 1h30 Documents non

Plus en détail

Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique

Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique Les allèles des gènes présents dans les populations humaines sont apparus suite à des mutations d allèles préexistant. Ces mutations, transmises, sont

Plus en détail

Introduction à la génétique des micro-organismes

Introduction à la génétique des micro-organismes 4 Introduction à la génétique des micro-organismes PLAN 4.1 Génétique bactérienne 4.2 Génétique des bactériophages 4.3 Test de complémentation ou test d allélisme fonctionnel 4.4 Test d allélisme structural

Plus en détail

Diagnostic Microbiologique

Diagnostic Microbiologique Diagnostic Microbiologique 1- Historique Existence des micro-organismes et rôle dans les maladies : Lucrèce (98-95 av. JC) Première observation de micro-organismes : Antonie Van Leeuwenhoek (1673) 2- Place

Plus en détail

LA GENETIQUE BACTERIENNE

LA GENETIQUE BACTERIENNE LA GENETIQUE BACTERIENNE La génétique microbienne a pour objet l étude du génome des micro-organismes à savoir les gènes, leurs variations génotypiques et de leurs expressions phénotypiques. La nature

Plus en détail

Morphologie et structure des bactéries

Morphologie et structure des bactéries Chapitre 2 Morphologie et structure des bactéries I. La cellule bactérienne 1 II. La paroi 1) Mise en évidence Microscope optique (par la coloration de gram) Microscope électronique Gram + (paroi épaisse)

Plus en détail

Revue de la Microbiologie L2

Revue de la Microbiologie L2 # Andrew Tolonen # 22 avril 2013 Revue de la Microbiologie L2 TD01: Histoire de la microbiologie et classification des microbes 1 Un grand oeuvre de Louis Pasteur est le traitement du lait par la pasteurisation.

Plus en détail

STRUCTURE BACTERIENNE

STRUCTURE BACTERIENNE STRUCTURE BACTERIENNE I. Introduction Chez les bactéries, on distingue des structures obligatoires, présentes chez toutes les bactéries et des structures dont la présence est facultative et caractérisent

Plus en détail

Préparation spécifique aux études de Médecine - Testez votre niveau 10 juillet 平成 24

Préparation spécifique aux études de Médecine - Testez votre niveau 10 juillet 平成 24 Préparation spécifique aux études de Médecine - Testez votre niveau en Médecine Biologie 10 juillet 平成 24 Consignes : Cette évaluation comporte uniquement des questions de type QCM (Questions à Choix Multiples).

Plus en détail

Classification des êtres vivants : notion de systématique bactérienne

Classification des êtres vivants : notion de systématique bactérienne Classification des êtres vivants : notion de systématique bactérienne I_ Pourquoi classer les êtres vivants? Le monde vivant est très diversifié, qu'il soit visible ou microscopique. C'est pourquoi une

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Les êtres vivants sont constitués de cellules. Problématique: Quels sont les constituants de la matière du vivant?

Plus en détail

Biologie cellulaire et moléculaire.

Biologie cellulaire et moléculaire. Chapitre 1 Biologie cellulaire et moléculaire. 1.1 Les cellules procaryotes et les cellules eucaryotes. 1 Un être vivant peut être un organisme : A) péricellulaire. B) pluricellulaire. C) eucaryote. D)

Plus en détail

Transfert de gènes chez les procaryotes

Transfert de gènes chez les procaryotes 9 janvier 2010 RT : Marie Beaufrère Pr. Claire Poyard RL : Pierre-Henri Jacquin Transfert de gènes chez les procaryotes I/ Transduction II/ Transformation III/ Conjugaison IV/ Plasmides V/ Systèmes de

Plus en détail

Epidémiologie du pneumocoque en France

Epidémiologie du pneumocoque en France Epidémiologie du pneumocoque en France Jacques Croizé MCU-PH Unités de microbiovigilance et de bactériologie Département des Agents Infectieux DU Thérapeutiques anti-infectieuses 1 er mars 2007 Définition

Plus en détail

Les virus et les bactéries

Les virus et les bactéries Les virus et les bactéries Les bactéries sont des procaryotes. Une cellule procaryote est plus petite et plus simple qu une cellule eucaryote. Les virus sont encore plus petits et plus rudimentaires. Les

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE

GENETIQUE BACTERIENNE GENETIQUE BACTERIENNE I. Définitions I.1. Gène Un gène est un segment d'adn dans lequel la séquence de bases nucléotidiques détermine: - par transcription, la séquence de bases dans une molécule d'arnm,

Plus en détail

Chapitre 1 : Les différents niveaux d organisation du vivant

Chapitre 1 : Les différents niveaux d organisation du vivant Chapitre 1 : Les différents niveaux d organisation du vivant I) Les caractéristiques du vivant 1) La matière du vivant Les êtres vivants sont constitués de matière, c est-à-dire d éléments chimiques disponibles

Plus en détail

LA CAPSULE

LA CAPSULE 1 LA CAPSULE ------------------------- Substances organiques à l extérieur de la paroi - bien limitée : capsule - diffuse : couche visqueuse ou slime Enveloppe facultative rôle dans pouvoir pathogène I.

Plus en détail

3. Procaryotes: les Bactéries et les Archées

3. Procaryotes: les Bactéries et les Archées 3. Procaryotes: les Bactéries et les Archées Les Bactéries et les Archées sont des procaryotes, ce qui signifie qu'ils n'ont pas de noyau d'une cellule ou d'autres organites membranaires dans leurs cellules.

Plus en détail

TD chapitre 1: cellule et unité du vivant

TD chapitre 1: cellule et unité du vivant TD chapitre 1: cellule et unité du vivant Exercice 1: Cocher la ou les réponses exactes. (source: différents annales de concours) 1. On observe une circulation de substances par l'intermédiaire de vésicules

Plus en détail

COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE

COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE 1 - INTRODUCTION 2 - MEMBRANE PLASMIQUE 3 - CYTOSOL 4 - RETICULUM ENDOPLASMIQUE 5 - APPAREIL DE GOLGI 6 - LYSOSOMES 7 - PEROXYSOMES 8 - MITOCHONDRIES 9 - NOYAU GENERALITES

Plus en détail

Chapitre II : La nature du vivant

Chapitre II : La nature du vivant Chapitre II : La nature du vivant Sur la planète Terre il existe une grande diversité d êtres vivants. La Terre s est formée il y a 4,5 milliards d années bien avant que les premiers êtres vivants apparaissent.

Plus en détail

Introduction à la biologie cellulaire

Introduction à la biologie cellulaire Introduction à la biologie cellulaire Les scientifiques étudient les êtres vivants depuis plus de 400 ans. Au début, leurs observations étaient faites à l œil nu. Plus tard, l invention du microscope leur

Plus en détail

les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes

les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes Principaux microorganismes impliqués dans les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes Micro-organisme pathogène Tout micro-organisme capable de provoquer une infection : Se multiplier chez

Plus en détail

PHYSIOLOGIE BACTERIENNE

PHYSIOLOGIE BACTERIENNE PHYSIOLOGIE BACTERIENNE La physiologie bactérienne consiste à étudier: La Nutrition. La croissance. Le Métabolisme des bactéries. En fonction des variations du milieu dans lequel elles vivent. II- NUTRITION

Plus en détail

«Gene recombination in Escherichia coli» J. Lederberg, E.L. Tatum, Nature, Vol 158, 19 octobre 1946

«Gene recombination in Escherichia coli» J. Lederberg, E.L. Tatum, Nature, Vol 158, 19 octobre 1946 22. La conjugaison Les bactéries se multiplient par fission binaire, de manière asexuée. Une cellule mère va donner deux cellules filles génétiquement identiques, ainsi le brassage génétique est pratiquement

Plus en détail

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Travailler avec des micro-organismes Les procaryotes comprennent

Plus en détail

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 2 : La transduction I. Les vecteurs de la transduction : les bactériophages La transduction est un phénomène

Plus en détail

Revue de la Microbiologie L2

Revue de la Microbiologie L2 # Andrew Tolonen # 22 avril 2013 Revue de la Microbiologie L2 TD01: Histoire de la microbiologie et classification des microbes 1 Un grand oeuvre de Louis Pasteur est le traitement du lait par la pasteurisation.

Plus en détail

Les bactéries et leurs moyens de communication

Les bactéries et leurs moyens de communication Les bactéries et leurs moyens de communication ULB Faculté de Médecine Département de Sciences Biomédicales Henrot Charlotte, Widomski Cyperian,Metz Candice, Nzemo Andy, Poncelet Antoine,Tchakounang Vanessa,

Plus en détail

La cellule Chapitre 3 Anatomie

La cellule Chapitre 3 Anatomie La cellule Chapitre 3 Anatomie La cytologie est une discipline étudiant les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes permettant leur survie ou leur mort.

Plus en détail

5: La coloration de Gram

5: La coloration de Gram 5: La coloration de Gram Les bactéries peuvent être groupées en 2 catégories selon la méthode de coloration de Gram. Cette technique a été mise au point en 1884 par Hans Christian Gram, un bactériologiste

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES MUTATIONS : ORIGINE DE LA VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE

CHAPITRE 2 : LES MUTATIONS : ORIGINE DE LA VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE CHAPITRE 2 : LES MUTATIONS : ORIGINE DE LA VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE LES DIFFÉRENTS TYPES DE MUTATION Lors de la réplication de l ADN en phase S, les ADN polymérases ajoutent 6,4 milliards de nucléotides (ensemble

Plus en détail

Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants

Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants Introduction : Chap2 : Parenté et diversité des organismes vivants La biodiversité actuelle est le fruit de l évolution : toutes les espèces actuelles et fossiles ont pour origine les 1ères formes de vie

Plus en détail

L2 Microbiologie TD3

L2 Microbiologie TD3 # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # 13 février 2013 Exercice 1 L2 Microbiologie TD3 On centrifuge 25-ml d une culture de Bacillus megaterium prélevée en fin de phase exponentielle de croissance. Le

Plus en détail

Fiche de révisions Terminale S Notions clés de génétique Sciences de la Vie et de la Terre

Fiche de révisions Terminale S Notions clés de génétique Sciences de la Vie et de la Terre Fiche de révisions Terminale S Notions clés de génétique Sciences de la Vie et de la Terre Schéma clé Relation ADN, gène, chromosome Chaque individu d une espèce donnée peut être définie par ses caractères

Plus en détail

Chapitre 3 : L expression de l information génétique. Activité 1 : Les deux étapes de l expression de l information génétique

Chapitre 3 : L expression de l information génétique. Activité 1 : Les deux étapes de l expression de l information génétique Connaissances L'ADN contient des unités d'information appelées gènes. Le génome est l ensemble du matériel génétique d un organisme. Chez les eucaryotes, la transcription a lieu dans le noyau, la traduction

Plus en détail

TP d étude de la complémentation et de la recombinaison de la région rii chez le bactériophage T4

TP d étude de la complémentation et de la recombinaison de la région rii chez le bactériophage T4 TP d étude de la complémentation et de la recombinaison de la région rii chez le bactériophage T4 I. Introduction A. Phage T4 1. Structure Ce TP a pour but d étudier la complémentation et la recombinaison

Plus en détail

Qu'est-ce qui est vivant?

Qu'est-ce qui est vivant? La cellule Qu'est-ce qui est vivant? 2 Les cinq caractéristiques Les êtres vivants réagissent à leur environnement Les êtres vivants ont besoin d'énergie Les êtres vivants croissent Les êtres vivants se

Plus en détail

GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE GENETIQUE COURS. DR MAMMERIA AICHA BEYA 2EME ANNEE BIOLOGIE Univ. Badji Mokhtar Annaba

GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE GENETIQUE COURS. DR MAMMERIA AICHA BEYA 2EME ANNEE BIOLOGIE Univ. Badji Mokhtar Annaba GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE GENETIQUE COURS DR MAMMERIA AICHA BEYA 2EME ANNEE BIOLOGIE Univ. Badji Mokhtar Annaba GENETIQUE BACTERIENNE ET VIRALE 1. Introduction : Cellule procaryote (Bactérie) Les

Plus en détail

Physiologie bactérienne

Physiologie bactérienne Cours PCEM2 Physiologie bactérienne Anne-Laure Michon- Laboratoire Bactériologie Hôpital Arnaud de Villeneuve - Montpellier Objectifs les principaux éléments de la physiologie bactérienne : les conditions

Plus en détail

possède plusieurs types d organisation

possède plusieurs types d organisation La cellule, unité du vivant, possède plusieurs types d organisation Objectif Connaître les particularités des métaboliques. 1. Les cellules ont une organisation interne divers types cellulaires. Savoir

Plus en détail

Les Entérobactéries. Généralité : le nom d Entérobactérie fait référence aux Entérocytes

Les Entérobactéries. Généralité : le nom d Entérobactérie fait référence aux Entérocytes Les Entérobactéries Généralité : le nom d Entérobactérie fait référence aux Entérocytes (cellules intestinale) car les bactéries appartenant à cette famille sont en général des hôtes normaux ou pathologiques

Plus en détail

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming

Les antibiotiques. Découverte de la pénicilline en 1928 par A. Fleming Les antibiotiques Définition complète (du grec anti, contre et bios, la vie) Tout composé chimique, élaboré par un morganisme ou produit par synthèse, dont l'activité thérapeutique se manifeste à très

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE DE PHARMACIE 25 QCMs 45 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos des endotoxines bactériennes

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

Qu'est-ce qui est vivant?

Qu'est-ce qui est vivant? La cellule Qu'est-ce qui est vivant? 2 Les cinq caractéristiques Les êtres vivants réagissent à leur environnement Les êtres vivants ont besoin d'énergie Les êtres vivants croissent Les êtres vivants se

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Problématique: Les êtres vivants sont I. Les éléments chimiques des êtres vivants Le non vivant Le vivant Un méduse

Plus en détail

Thème 1. La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée

Thème 1. La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Thème 1 La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du 1 )- Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? 2 )- La nature du vivant 3 )- La biodiversité, résultat et étape de l évolution

Plus en détail

TD de Nutrition et Métabolisme Bactériens Introduction Générale sur la nutrition

TD de Nutrition et Métabolisme Bactériens Introduction Générale sur la nutrition TD de Nutrition et Métabolisme Bactériens Introduction Générale sur la nutrition Le travail de nutrition: correspond non seulement à la prise de matière nécessaire au renouvellement des structures mais

Plus en détail

Résumé du cours de seconde : «L'unité structurale et chimique du vivant» matière milieu de vie I- L'unité chimique du vivant molécules d'atome

Résumé du cours de seconde : «L'unité structurale et chimique du vivant» matière milieu de vie I- L'unité chimique du vivant molécules d'atome Résumé du cours de seconde : «L'unité structurale et chimique du vivant» (Cours de M.Clerc, schéma tirés d'internet) Une des propriétés des êtres-vivants est de fabriquer leur matière à partir des éléments

Plus en détail

Cours de Cytologie. Médecine dentaire. Dr A. DEKAR - MADOUI

Cours de Cytologie. Médecine dentaire. Dr A. DEKAR - MADOUI Cours de Cytologie Médecine dentaire Dr A. DEKAR - MADOUI Promo: 2014-2015 Chapitre I : Organisation générale de la cellule Plan Introduction Aperçu général sur l ultrastructure de la cellule Eucaryote

Plus en détail

Programme de microbiologie générale et appliquée

Programme de microbiologie générale et appliquée Programme de microbiologie générale et appliquée Connaissances Indicateurs d'évaluation 1. STRUCTURE ET MULTIPLICATION DES MICRO-ORGANISMES 1.1 Diversité du monde microbien : Algues, protozoaires, champignons

Plus en détail

La division cellulaire Chapitre 5 Anatomie

La division cellulaire Chapitre 5 Anatomie La division cellulaire Chapitre 5 Anatomie La division cellulaire est le mode de multiplication de toute cellule. Elle lui permet de se diviser en plusieurs cellules-filles (deux le plus souvent). C'est

Plus en détail

L2 Microbiologie TD7: Les besoins nutritifs des microbes

L2 Microbiologie TD7: Les besoins nutritifs des microbes # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # avril 2013 L2 Microbiologie TD7: Les besoins nutritifs des microbes Exercice 1 Haemophilus influenzae (Chimio-organotrophe auxotrophe) est une bactérie aérobie/anaérobie

Plus en détail

Introduction. Méthodes

Introduction. Méthodes Introduction La bactériologie fait partie de la microbiologie, c est une science qui étudie les microorganismes (bactéries). Invisible à l œil nu elles sont de l ordre du micromètre, il est donc nécessaire

Plus en détail

L ERGOSTÉROL : UNE MOLÉCULE CLÉ DANS LA RÉSISTANCE DES LEVURES À LA DÉSHYDRATATION SÉVÈRE

L ERGOSTÉROL : UNE MOLÉCULE CLÉ DANS LA RÉSISTANCE DES LEVURES À LA DÉSHYDRATATION SÉVÈRE L ERGOSTÉROL : UNE MOLÉCULE CLÉ DANS LA RÉSISTANCE DES LEVURES À LA DÉSHYDRATATION SÉVÈRE Sébastien DUPONT Ingénieur de Recherche UMR Procédés Alimentaires et Microbiologiques Equipe Procédés Microbiologiques

Plus en détail

Module 3 Les cellules

Module 3 Les cellules Module 3 Les cellules Suite Reproduction cellulaire Reproduction chez les procaryotes -Scissiparité Division cellulaire chez les eucaryotes -Interphase -Mitose -Cytocinèse Comparaison entre cellules animales

Plus en détail

Microbiologie : Vue d ensemble des microorganismes

Microbiologie : Vue d ensemble des microorganismes Microbiologie : Vue d ensemble des microorganismes La microbiologie est la science qui étudie les micro-organismes. Ces derniers sont des êtres vivant de petite taille qui ne peuvent être vues à l œil

Plus en détail

Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique

Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique Attention, ce cours suppose la connaissance de notions de base en génétique, notamment les notions de transcription, traduction ainsi

Plus en détail

Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN

Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN L ADN est la molécule qui contient l information génétique. Un gène est un fragment d ADN qui code pour un caractère. Il peut exister sous différentes

Plus en détail