Prise en charge du patient en ORL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge du patient en ORL"

Transcription

1 Prise en charge du patient en ORL Département de chirurgie cervico faciale 28/09/2010 Isabel Roland

2 Rappel anatomie 2

3 3 Le larynx Anatomie du larynx Le larynx est un organe situé au niveau du cou. Il est l intermédiaire entre le pharynx et la trachée. Physiologie Il assure trois fonctions : Une fonction respiratoire. Une fonction de déglutition, en fermant l accès aux voies respiratoires subglottique. Une fonction de phonation.

4 4 Le larynx Anatomie Il est composé d un squelette ostéocartilagineux: L os hyoïde Le cartilage épiglottique. Le cartilage thyroïde (pomme d Adam) Le cartilage cricoïde situé à la partie inférieure du larynx. Les deux aryténoïdesmobiles et servants de point d insertion aux cordes vocales,

5 5 La trachéotomie La trachéotomie est une ouverture de la trachée à la peau Elle est transitoire

6 La trachéotomie 6

7 7 La trachéostomie La trachéostomie est la suture de la trachée à la peau Elle est définitive

8 8 la trachéostomie 8

9 Trachéotomie VS 9 trachéostomie

10 La prothèse phonatoire 10

11 11 La prothèse phonatoire Fistule créée pendant l intervention (laryngectomie totale) entre la trachée et l œsophage. Permet une reprise de phonation rapide Education avec l orthophoniste Attention: soins journaliers qui sont le nettoyage de la prothèse avec une brossette. Le patient doit être autonome

12 12 Les complications La désunion L hématome Le pharyngostome La détresse respiratoire L hémorragie : pronostic vital mis en jeu

13 13 Rupture carotidienne gestes d urgenced Point de compression vasculaire Alerter l él équipe soignante Éviter l inondation l des voies respiratoires - pose d une d canule à ballonnet - aspirations trachéales ales Mise en place d une d voie veineuse Rassurer le patient

14 Le pharyngostome 14

15 15 Les différentes canules canule acrylique Trachoé Canule de shyley Canule Fome cuf

16 16 Canule acrylique Trachoé 16

17 Canule de Shiley cuf Canule Fome 17 17

18 18 matériel Besoin en matériel aspirateur trachéal (eau stérile, glyco) Jeu de 2 canules (savon liquide, eau stérile, goupillon) Filtre trachéal Nébuliseur (eau stérile) si besoin Bains de bouche (sérum phy, béta ou bicar et glyco) Mouchoirs jetables

19 19 Soins et contrôle trachéotomie/trachéostomie Aérosols pour fluidifier les sécrétions et prévenir toute apparition de bouchons muqueux Vérification de l amplitude respiratoire vérification de la perméabilité de la canule en contrôlant avec la main la présence d air Prise en charge par la kinésithérapeute pour améliorer la respiration Filtre trachéal pour filtrer l air et le réchauffer

20 20 Soins infirmiers trachéotomie Les soins infirmiers qui en découlent sont : Pour la trachéotomie, le change de la canule tous les jours à partir du J3 post-opératoire Les soins infirmiers sont journaliers. Ils consistent au nettoyage de l orifice et du change de la canule. Le patient possède 2 jeux de canules afin qu il en ait toujours une de disponible, prête à l emploi. Il est important de fixer la canule avec un nœud double au niveau des cordons qui la maintiennent. Cette fixation est sure et efficace. Pour le change de la trachéotomie, il est important de remettre la canule pour éviter que l orifice se referme (dyspnée). Attention, on dispose quand même d un laps de temps pour remettre la canule.

21 21 Soins infirmiers trachéostomie Pour la trachéostomie, le change de la canule tous les jours à partir du J1 post-opératoire La canule est maintenue en place avec un nœud «rosette» pour la retirer rapidement si celle-ci est obturée par un bouchon muqueux. Le change de la canule de trachéostomie ne comporte aucun risque. L orifice ne se referme pas si vous laissez le patient sans canule.

22 22 les objectifs de prise en charge du patient ORL TECHNIQUES EDUCATIFS RELATIONNELS

23 23 objectif TECHNIQUES : le patient doit arriver à se prendre en charge pour certains soins Aspirations ou mouchage par l orifice Nettoyage du corps interne de la canule Savoir s alimenter par la SNO Brancher l humidificateur

24 24 objectif EDUCATIFS : processus d adaptation du patient à la maladie et aux traitements Le patient est «éduqué» afin qu il comprenne l utilité des gestes techniques. Le patient devient acteur de ses soins et participe au traitement de sa maladie La réadaptation doit être active

25 25 Objectif éducatif Le patient laryngectomisé bénéficie d une consultation IDE avant l intervention. Cette éducation se poursuit pendant l hospitalisation et à la sortie de L hôpital. Cette éducation est basée sur des documents formalisés et validés par les chirurgiens

26 26 objectif RELATIONNEL : réadaptation à sa nouvelle situation physique, psychologique et socio-familiale Modifications des fonctions de base la phonation la respiration la déglutition

27 27 Objectif relationnel L objectif relationnel joue un rôle extrêmement important en chirurgie cervico-faciale. Effectivement, suite aux interventions, on coupe le relationnel principal, c est à dire que l on supprime la parole de façon temporaire ou définitive Les objectifs relationnels sont : Communiquer de façon satisfaisante Accepter sa différence au regard des autres Entreprendre l éducation de la famille

28 28 Objectif relationnel Favoriser la relation non verbale Donner au patient de quoi écrire acceptation de soi-même entreprendre l éducation de la famille

29 29 conclusion Atteindre des objectifs techniques, éducatifs et relationnels requiert de la part de l infirmière plusieurs expertises : une expertise clinique, c est à dire avoir des connaissances théoriques et techniques dans la pathologie et le traitement une expertise éducative ( s adapter à la logique d apprentissage de l autre, de ses capacités, ses attentes, de ses besoins) une expertise relationnelle, c est à dire avoir été formée à la relation d aide, la démarche de soins, l enseignement patient/famille. Avoir une qualité d écoute.

30 Merci de votre attention 30

J - SOINS ET SURVEILLANCES AUX BENEFICIAIRES DE SOINS TRACHEOTOMISES OU TRACHEOSTOMISES

J - SOINS ET SURVEILLANCES AUX BENEFICIAIRES DE SOINS TRACHEOTOMISES OU TRACHEOSTOMISES trachéostomisés - 1- J - SOINS ET SURVEILLANCES AUX BENEFICIAIRES DE SOINS TRACHEOTOMISES OU TRACHEOSTOMISES DEFINITION 1 a) Trachéotomie C'est l'ouverture chirurgicale temporaire ou définitive de la face

Plus en détail

Animateur(s) Fonction IDE. Objectif général A l issue de la séance, la personne est capable de réagir en cas de situation d urgence.

Animateur(s) Fonction IDE. Objectif général A l issue de la séance, la personne est capable de réagir en cas de situation d urgence. FICHE PEDAGOGIQUE GESTE D URGENCE Titre de la séance PAS DE PROBLEMES, JE SAIS GERER LES INCIDENTS Public concerné Patients laryngectomisés et leur aidant Prérequis Avoir participé à l atelier «soins trachéo»

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE

PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE 1. Objet TRACHEOSTOMIE Soins, et technique de changement de canule chez un patient porteur d une trachéostomie. 2. Domaine

Plus en détail

Trachéotomie et chirurgie laryngée

Trachéotomie et chirurgie laryngée Trachéotomie et chirurgie laryngée Chirurgie Soins de suites L urgence R. BREHERET OBJECTIFS Comprendre pour démystifier Comprendre les prescriptions post-opératoires Repérer la situation d urgence, savoir

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU LARYNX DU TRACHEOTOMISE

PRISE EN CHARGE DU LARYNX DU TRACHEOTOMISE PRISE EN CHARGE DU LARYNX DU TRACHEOTOMISE Lise CREVIER BUCHMAN ORL Phoniatre Hôpital Européen G. Pompidou, AP-HP PARIS SOFMER, Paris 2004 Pourquoi une canule? Ventilation assistée Temporaire Pathologie

Plus en détail

Aspiration trachéale et soins de trachéotomie

Aspiration trachéale et soins de trachéotomie Source: Internet Aspiration trachéale et soins de trachéotomie D après exposé de M. Coppin, Ph. Halloin, F. Porzycki Infirmiers en chef AM. Chevalier, V. Schamroth Infirmières en Hygiène Hospitalière 2013

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE

PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE TRACHEOTOMIE 1. Objet Soins, surveillance et technique de changement de canule chez un patient porteur d une trachéotomie.

Plus en détail

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU LARYNX

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU LARYNX ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU LARYNX PLAN Introduction 1- Généralités 1-1- Définition 1-2- Intérêt 1-3- Objectifs 2- Anatomie 2-1- Anatomie descriptive 2-1-1- Situation 2-1-2- Forme 2-1-3- Configuration externe

Plus en détail

La trachéotomie : un mythe et pourtant. Catherine Bobin 30/04/2014

La trachéotomie : un mythe et pourtant. Catherine Bobin 30/04/2014 La trachéotomie : un mythe et pourtant Catherine Bobin 30/04/2014 I. Un point d anat II. Indications trachéo en bref III. Types de canule +++ IV. Soins de canule +++ : aspiration endotrachéale, humidification,

Plus en détail

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME INFOS PATIENTS Pathologies cervico-faciales PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME Comment utiliser, changer et nettoyer votre appareillage Introduction Au cours de votre hospitalisation, vers le cinquième

Plus en détail

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs BERNIER Françoise Soins intensifs Hôpital ERASME Médecins Infirmier(ère)s Kinésithérapeute Diététicienne Psychologue Préparation préopératoire:

Plus en détail

CANCERS PHARYNGO-LARYNGES Diagnostic et prise en charge. Dr BRECHETEAU Clémence IFSI 31/10/2014

CANCERS PHARYNGO-LARYNGES Diagnostic et prise en charge. Dr BRECHETEAU Clémence IFSI 31/10/2014 CANCERS PHARYNGO-LARYNGES Diagnostic et prise en charge Dr BRECHETEAU Clémence IFSI 31/10/2014 2 Rappels anatomiques Rappels anatomiques La cavité buccale et l oropharynx 3 Rappels anatomiques L hypopharynx

Plus en détail

INDICATIONS. Transitoire. Définitive

INDICATIONS. Transitoire. Définitive La trachéotomie INDICATIONS Transitoire Ventilation artificielle prolongée Difficultés de sevrage (après échec du sevrage sur sonde d'intubation) Obstacle laryngé Intubation impossible Troubles de déglutition

Plus en détail

Particularité Indication Précaution Utilisée pour maintenir le trachéostome ou trachéotome ouvert

Particularité Indication Précaution Utilisée pour maintenir le trachéostome ou trachéotome ouvert s simples s et accessoires utilisés aux HUG Ces canules existent en différents diamètres et longueurs annexe à la technique soins aux patients trachéotomisés Utilisée pour maintenir le trachéostome ou

Plus en détail

L hygiène et la simplicité des soins postopératoires

L hygiène et la simplicité des soins postopératoires L hygiène et la simplicité des soins postopératoires LES SOLUTIONS ACTUELLES EN MATIERE DE PROTECTION Pour protéger le personnel soignant des expectorations des patients laryngectomisés ou trachéotomisés

Plus en détail

PREVENTION DES FAUSSES ROUTES. IFSI de Troyes promotion aide-soignante

PREVENTION DES FAUSSES ROUTES. IFSI de Troyes promotion aide-soignante PREVENTION DES FAUSSES ROUTES PREVENTION DES FAUSSES Objectifs du cours : ROUTES Définir une fausse route Citer les manifestations des troubles de la déglutition Citer les moyens de prévention des fausses

Plus en détail

La réhabilitation vocale et pulmonaire par le système ECH Heimomed

La réhabilitation vocale et pulmonaire par le système ECH Heimomed 1 La réhabilitation vocale et pulmonaire par le système ECH Heimomed Lors d une laryngectomie totale ou pharyngo-laryngectomie totale, les voies aériennes supérieures sont interrompues du fait de l ablation

Plus en détail

Bilan et rééducation des troubles de la déglutition

Bilan et rééducation des troubles de la déglutition Bilan et rééducation des troubles de la déglutition Le point de vue de l orthophoniste Sophie Charvériat, orthophoniste Marlène Cocquelet- Bunting, orthophoniste Anne-Claire Tissier, orthophoniste Direction

Plus en détail

Dr S.Benyahia Dr A.Abbes Chu Mustapha Service ORL et CCF Pr Djennaoui

Dr S.Benyahia Dr A.Abbes Chu Mustapha Service ORL et CCF Pr Djennaoui Dr S.Benyahia Dr A.Abbes Chu Mustapha Service ORL et CCF Pr Djennaoui * *La réhabilitation vocales des personnes laryngectomisées totales a beaucoup évoluer depuis 30ans grâce au développement de l implant

Plus en détail

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE Informations générales Pour vous, pour la vie Définition de l intubation orale et du respirateur Introduction d un tube dans la bouche qui passe par la gorge (trachée)

Plus en détail

LES MOYENS D OXYGENOTHERAPIE

LES MOYENS D OXYGENOTHERAPIE LES MOYENS D OXYGENOTHERAPIE I- LES LUNETTES D OXYGENE - elles sont bien tolérées pour une oxygénothérapie de longue durée - utilisation à faible débit uniquement - le patient peut manger, parler - indolores

Plus en détail

FORMATION CONTINUE A destination des aidants non professionnels soignants

FORMATION CONTINUE A destination des aidants non professionnels soignants INSTITUT de FORMATION en SOINS INFIRMIERS 2, AVENUE DES LOMBARDS. BP 718-10003 TROYES cedex Tel : 03.25.49.49.99 Fax : 03.25.49.47.09 FORMATION CONTINUE A destination des aidants non professionnels soignants

Plus en détail

OTO-RHINO- LARYNGOLOGIE anatomie physiologie

OTO-RHINO- LARYNGOLOGIE anatomie physiologie OTO-RHINO- LARYNGOLOGIE anatomie physiologie IFSI croix rouge 10 mars 2009 Dr Coulet Olivier Service ORL et chirurgie cervico-faciale Hôpital Laveran Anatomie et physiologie de l oreille Coupe frontale

Plus en détail

ANATOMIE-PHYSIOLOGIE EN ORL : LES OREILLES, LE NEZ ET LA BOUCHE

ANATOMIE-PHYSIOLOGIE EN ORL : LES OREILLES, LE NEZ ET LA BOUCHE 10.03.09 Dr Coulet OPH- ORL - Stomatologie ANATOMIE-PHYSIOLOGIE EN ORL : LES OREILLES, LE NEZ ET LA BOUCHE I)L anatomie et la physiologie de l oreille A)L oreille externe 1)Le pavillon 2)Le conduit auditif

Plus en détail

CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX. Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP

CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX. Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP Généralités Ess t pathologie cancéreuse - carcinomes épidermoïdes Préservation de la fonction - sphincter=

Plus en détail

DOCUMENT D E TR AVAIL

DOCUMENT D E TR AVAIL Chapitre 5 Cancers du larynx Cancer laryngé supra-glottique Classification TNM T1 : Tumeur limitée à un site anatomique, mobilité normale T2 : Tumeur étendue à plus d un site supra glottique à la glotte,

Plus en détail

1 Les soins après une laryngectomie Canule de laryngectomie

1 Les soins après une laryngectomie Canule de laryngectomie Les soins après une laryngectomie Canule de laryngectomie Vous êtes de retour à la maison après avoir subi une laryngectomie. Vous devez maintenant prendre bien soin de l ouverture de votre trachée. Voici

Plus en détail

INTUBATION. Art. 5 - Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier accomplit les actes ou

INTUBATION. Art. 5 - Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier accomplit les actes ou INTUBATION 1. DEFINITION L intubation endo-trachéale consiste à introduire une prothèse (tube) souple par les voies naturelles (bouche ou nez) à travers l orifice glottique jusque dans la trachée. 2. BUT

Plus en détail

I Rôle infirmier en pré opératoire. ! II Rôle infirmier en post opératoire

I Rôle infirmier en pré opératoire. ! II Rôle infirmier en post opératoire LE DANS LA PREPARATION D UN SUJET ALLANT SUBIR UNE ANESTHESIE GENERALE AINSI QUE DANS LA SURVEILLANCE DU REVEIL PLAN! I Rôle infirmier en pré opératoire! II Rôle infirmier en post opératoire S. MATHURIN

Plus en détail

Cancers cervico-faciaux et prise en charge logopédique, quelles techniques pour la réhabilitation?

Cancers cervico-faciaux et prise en charge logopédique, quelles techniques pour la réhabilitation? Cancers cervico-faciaux et prise en charge logopédique, quelles techniques pour la réhabilitation? Delphine EEKHOUT Logopède en chef Carole DUQUESNE Logopède CHU Vésale Introduction Domaine de notre intervention

Plus en détail

INFOS PATIENTS PATHOLOGIES CERVICO-FACIALES

INFOS PATIENTS PATHOLOGIES CERVICO-FACIALES INFOS PATIENTS PATHOLOGIES CERVICO-FACIALES CE QU IL FAUT SAVOIR DE LA LARYNGECTOMIE TOTALE VOUS DEVEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE LARYNGECTOMIE TOTALE, C EST-À-DIRE SUBIR L ABLATION TOTALE DU LARYNX. DE QUOI S AGIT-IL?

Plus en détail

UE 3.1 raisonnement et démarche clinique infirmière. P. NERO Cadre de Santé Formateur

UE 3.1 raisonnement et démarche clinique infirmière. P. NERO Cadre de Santé Formateur UE 3.1 raisonnement et démarche clinique infirmière P. NERO Cadre de Santé Formateur 1 Compétences 1, 2 UE 3.1 UE 3.2 et UE 5.2 Loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) Recommandations de la

Plus en détail

PLACE DE LA CHIRURGIE ORL

PLACE DE LA CHIRURGIE ORL «CONNAISSANCE DE LA MALADIE CANCÉREUSE» LE 24/01/2013 PLACE DE LA CHIRURGIE ORL Dr MAUVAIS Olivier Service ORL et Chirurgie Cervico-Faciale Pr TAVERNIER CHU Besançon LA CHIRURGIE LE PREMIER MOYEN DE TRAITEMENT

Plus en détail

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953.

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953. Cancer du larynx Intérêt de la TDM A propos de 70 cas S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd Casablanca. Maroc INTRODUCTION - Cancer du larynx:

Plus en détail

1 Les soins après une trachéostomie Canule pleine blanche

1 Les soins après une trachéostomie Canule pleine blanche Les soins après une trachéostomie Canule pleine blanche Vous êtes de retour à la maison après avoir subi une trachéostomie. Vous devez maintenant prendre bien soin de l ouverture de votre trachée. Voici

Plus en détail

Troubles de la déglutition et de l alimentation Chapitre : spécificitédes soins chez les personnes handicapées

Troubles de la déglutition et de l alimentation Chapitre : spécificitédes soins chez les personnes handicapées Troubles de la déglutition et de l alimentation Chapitre : spécificitédes soins chez les personnes handicapées Dr N. BRADAÏ Service de Médecine Physique et de Réadaptation du Pr A. YELNIK GH Lariboisière-F.

Plus en détail

L INTUBATION CHEZ L ENFANT

L INTUBATION CHEZ L ENFANT L INTUBATION CHEZ L ENFANT PLAN 2 PARTICULARITÉS ANATOMIQUES ENJEUX DE L'INTUBATION PÉDIATRIQUE SONDES STANDARDS AVEC ET SANS BALLONNET SONDES SPÉCIFIQUES (POUR INSTILLATION DE SURFACTANT, AVEC CANAL D'ASPIRATION,

Plus en détail

Notion de musculature extrinsèque et intrinsèque du larynx

Notion de musculature extrinsèque et intrinsèque du larynx ANATOMIE ANATOMIE ANATOMIE Notion de musculature extrinsèque et intrinsèque du larynx Muscles extrinsèques : Amarrent le larynx aux structures osseuse voisines Muscles intrinsèques +++ : Rôle majeur dans

Plus en détail

COMPLICATIONS DES LARYNGECTOMIES TOTALES ( CAS CLINIQUES) vécu du service ORL et CCF Mustapha Pacha

COMPLICATIONS DES LARYNGECTOMIES TOTALES ( CAS CLINIQUES) vécu du service ORL et CCF Mustapha Pacha COMPLICATIONS DES COMPLICATIONS DES LARYNGECTOMIES TOTALES LARYNGECTOMIES vécu du service ORL et CCF Mustapha Pacha TOTALES ( CAS CLINIQUES) Dr H- AINOUCHE, Dr L- OUAHIOUNE, Dr D- AICHE, Dr A M- ABBAS,

Plus en détail

Prothèse trachéo-oesophagienne Guide d utilisation

Prothèse trachéo-oesophagienne Guide d utilisation Prothèse trachéo-oesophagienne Guide d utilisation Hôpital Notre-Dame 1560 rue Sherbrooke Est Montréal, Québec H2L 4K8 Service d orthophonie et d audiologie Pavillon Mailloux, 3 ème étage Juillet 2010

Plus en détail

LE LARYNX. Pr BABA-AHMED

LE LARYNX. Pr BABA-AHMED LE LARYNX I- Introduction : Le larynx : c est la partie supérieure hautement différencié du tube aérifère. C est l organe essentiel de la phonation. A- La situation : Le larynx est situé dans la partie

Plus en détail

INTÉRÊTS ET RÉPERCUSSIONS DE LA PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE DE LA TRACHÉOTOMIE

INTÉRÊTS ET RÉPERCUSSIONS DE LA PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE DE LA TRACHÉOTOMIE INTÉRÊTS ET RÉPERCUSSIONS DE LA PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE DE LA TRACHÉOTOMIE Actualités en dysphagie et nutrition Service ORL CHU Brugmann 18 octobre 2013 Anne-Claire Latiers Kinésithérapeute

Plus en détail

THYROÏDECTOMIE Soins Infirmiers. Module "Spécialités" IFSI CHU Nice

THYROÏDECTOMIE Soins Infirmiers. Module Spécialités IFSI CHU Nice THYROÏDECTOMIE Soins Infirmiers ANATOMIE RAPPEL Les pathologies L hyperthyroïdie ttt Chirurgical Le nodule chaud Le basedow L hypothyroïdie ttt médical Le nodule froid thyroïdien Examens cliniques et

Plus en détail

SERVICE AUX LARYNGECTOMISÉS ET PROGRAMME D AIDE À LA COMMUNICATION (SAL-PAC) PROGRAMMES POUR LARYNGECTOMISÉS, TRACHÉOTOMISÉS ET GLOSSECTOMISÉS

SERVICE AUX LARYNGECTOMISÉS ET PROGRAMME D AIDE À LA COMMUNICATION (SAL-PAC) PROGRAMMES POUR LARYNGECTOMISÉS, TRACHÉOTOMISÉS ET GLOSSECTOMISÉS (SAL-PAC) PROGRAMMES POUR LARYNGECTOMISÉS, TRACHÉOTOMISÉS ET GLOSSECTOMISÉS Formulaires SAL-PAC Ce document a été révisé par Les Services d orthophonie du CHUM et du CHU DE QUÉBEC Révision 2014 TABLE DES

Plus en détail

Les Voies Aériennes (Aérifères) Supérieures

Les Voies Aériennes (Aérifères) Supérieures Les Voies Aériennes (Aérifères) Supérieures Les voies aérifères, sont les cavités et les conduits, que parcoure l air inspiré, depuis les narines et la bouche, jusqu aux alvéoles pulmonaires, siège des

Plus en détail

LIVRET à L'INTENTION des parents d un ENFANT PORTEUR d'une CANULE de TRACHÉOTOMIE

LIVRET à L'INTENTION des parents d un ENFANT PORTEUR d'une CANULE de TRACHÉOTOMIE LIVRET à L'INTENTION des parents d un ENFANT PORTEUR d'une CANULE de TRACHÉOTOMIE Rédaction : Relecture : Nathalie JACQUEMIN puéricultrice Florence FAUVET orthophoniste Christian DEBRY ORL Philippe DESPREZ

Plus en détail

Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel

Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel 1- Observation et recueil de données cliniques Observation de l état de santé d une personne Examen clinique de la personne

Plus en détail

PATHOLOGIES EN ORL. Rappels anatomiques. On compte 32 dents chez l adulte :

PATHOLOGIES EN ORL. Rappels anatomiques. On compte 32 dents chez l adulte : PATHOLOGIES EN ORL. Rappels anatomiques. On compte 32 dents chez l adulte : La langue est composée de 17 muscles et est mobile en avant. La pharynx est composé de 3 parties : le rhinopharynx, l oropharynx

Plus en détail

Solution globale pour la réhabilitation

Solution globale pour la réhabilitation c a t a l o g u e Solution globale pour la réhabilitation pulmonaire et phonatoire après laryngectomie totale Cyranose Global System Solution globale pour la réhabilitation pulmonaire et phonatoire après

Plus en détail

Service d ORL Service de Stomatologie

Service d ORL Service de Stomatologie Livret de présentation Service d ORL Service de Stomatologie POLE DES SPECIALITES CHIRURGICALES Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 www.hpsj.fr Téléphones

Plus en détail

Cahier de la Maison à l usage des Intervenants au Domicile

Cahier de la Maison à l usage des Intervenants au Domicile Cahier de la Maison à l usage des Intervenants au Domicile Famille :. Réalisation et conception Commission Nationale Politique de la Famille /APF Ce cahier de liaison vous est proposé pour faciliter l

Plus en détail

Appareil respiratoire

Appareil respiratoire Appareil respiratoire Anatomie - physiologie O.BECOUZE. IFSI CHGR. 1 plan Généralités Sur le plan anatomique : Sa composition Son irrigation Sa fonction Sur le plan chimique Sur le plan mécanique O.BECOUZE.

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE REPRISE D ACTIVITES

FICHE PEDAGOGIQUE REPRISE D ACTIVITES FICHE PEDAGOGIQUE REPRISE D ACTIVITES Titre de la séance : POUR MA REPRISE D ACTIVITE : PAS DE SOUCIS, J AI TOUT PREVU! Public concerné / patient laryngectomisé ainsi que l aidant principal s il le souhaite

Plus en détail

SOINS DE BOUCHE ET DENTAIRES

SOINS DE BOUCHE ET DENTAIRES CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE SOINS DE BOUCHE ET DENTAIRES FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Le soin de bouche est un soin permettant d'assurer une hygiène buccale adéquate

Plus en détail

Introduction. L appareil phonatoire. Matériels et méthodes Applications et discussion des résultats Conclusions et Perspectives

Introduction. L appareil phonatoire. Matériels et méthodes Applications et discussion des résultats Conclusions et Perspectives Introduction L appareil phonatoire Les paramètres spectro-temporels du signal vocal Matériels et méthodes Applications et discussion des résultats Conclusions et Perspectives 2 INTRODUCTION 3 La dysphonie

Plus en détail

TRACHÉOTOMIE PERCUTANEE ET CRICOTHYROTOMIE. ( Réanimation et Urgences)

TRACHÉOTOMIE PERCUTANEE ET CRICOTHYROTOMIE. ( Réanimation et Urgences) TRACHÉOTOMIE PERCUTANEE ET CRICOTHYROTOMIE ( Réanimation et Urgences) N Les indications de la trachéotomie percutanée Trachéotomie percutanée (Création artificielle d une ouverture ventilatoire par dilatation

Plus en détail

La Trachéotomie - Chirurgie respiratoire. Philippe HEILÈS. Clinique équine des Bréviaires (78)

La Trachéotomie - Chirurgie respiratoire. Philippe HEILÈS. Clinique équine des Bréviaires (78) Chirurgie respiratoire La Trachéotomie - Philippe HEILÈS Clinique équine des Bréviaires (78) SELARL des Drs Ph. BENOIT, Ph. HEILÈS & M. BURIN des ROZIERS Toulouse T1 pro 2005 Indications et diagnostic

Plus en détail

N 04 Février Bulletin mensuel de formation et d information de l EH de Skikda

N 04 Février Bulletin mensuel de formation et d information de l EH de Skikda N 04 Février 2017 Bulletin mensuel de formation et d information de l EH de Skikda page 04 page 02-03 page 04 Pour plus d information visitez notre site www.eh-skikda.com ou contactez nous sur. Tél : 038

Plus en détail

AÉROSOL AVEC ADJONCTION DE MÉDICAMENTS (PRÉPARATION, ADMINISTRATION, SURVEILLANCE)

AÉROSOL AVEC ADJONCTION DE MÉDICAMENTS (PRÉPARATION, ADMINISTRATION, SURVEILLANCE) CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE AÉROSOL AVEC ADJONCTION DE MÉDICAMENTS (PRÉPARATION, ADMINISTRATION, SURVEILLANCE) FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indication

Plus en détail

Traumatismes externes du larynx

Traumatismes externes du larynx Traumatismes externes du larynx Journées en Traumatologie 15 Décembre 2005 Alexandre FAURE Département Anesthésie Réanimation Hôpital Edouard Herriot Lyon Epidémiologie Rares < 1% traumatismes aigus Incidence

Plus en détail

PRÉLÈVEMENT DISTAL PROTÉGÉ (PDP) Fiche technique

PRÉLÈVEMENT DISTAL PROTÉGÉ (PDP) Fiche technique PRÉLÈVEMENT DISTAL PROTÉGÉ (PDP) Fiche technique DÉFINITION Prélèvement des sécrétions bronchiques distales chez un patient intubé ou trachéotomisé en évitant la contamination par les germes présents dans

Plus en détail

ANATOMIE RADIOLOGIQUE DE LA RÉGION PHARYNGO-LARYNGÉE

ANATOMIE RADIOLOGIQUE DE LA RÉGION PHARYNGO-LARYNGÉE ANATOMIE RADIOLOGIQUE DE LA RÉGION PHARYNGO-LARYNGÉE ITEMS ECN 77. Angine et pharyngite de l'enfant et de l'adulte. 90. Infections naso-sinusiennes de l'enfant et de l'adulte. 145. Tumeurs de la cavité

Plus en détail

Indications de la prise en charge et Organisation du programme de réhabilitation

Indications de la prise en charge et Organisation du programme de réhabilitation BILAN D UN TROUBLE DE LA DEGLUTITION Indications de la prise en charge et Organisation du programme de réhabilitation Cause? Diagnostic étiologique Histoire de la maladie Symptômes associés ATCD & FDR

Plus en détail

NOTION DE SECOURISME ET DE DETRESSE VITALE

NOTION DE SECOURISME ET DE DETRESSE VITALE FORMATION ÉDUCATEUR 2016-2017 ENCADRER EN SÉCURITÉ LES BASES DU 1 ER SECOURS ADAPTÉES À LA PRATIQUE DU RUGBY À XIII NOTION DE SECOURISME ET DE DETRESSE VITALE LES PRINCIPES DE BASE DE L ACTION DU SECOURISTE:

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

Coupe des organes vestibulaires avec ses aspects ultramicroscopiques

Coupe des organes vestibulaires avec ses aspects ultramicroscopiques ASTICO : Association des Internes et Chefs de clinique d'orl de Tours - Items de l'évaluation TERMINAL Anatomie : exposer un schéma d'anatomie portant sur le sujet suivant. 1. Coupe coronale et axiale

Plus en détail

une ventilation de secours

une ventilation de secours janvier 2013 savoir & comprendre repères AFM / L. Audinet LE BALLON INSUFFLATEUR MANUEL : une ventilation de secours Le ballon insufflateur manuel permet de ventiler manuellement et ponctuellement une

Plus en détail

ASPIRATION ENDOTRACHEALE

ASPIRATION ENDOTRACHEALE ASPIRATION ENDOTRACHEALE Anatomie physiologie appareil respiratoire Physiopathologie troubles de la déglutition Appareil respiratoire (D'aprés Henry Gray (1821 1865) ASPIRATION ENDO-TRACHÉALE DÉFINITION

Plus en détail

La prise en charge du patient trachéotomisé/laryngectomisé

La prise en charge du patient trachéotomisé/laryngectomisé Conseil & Formation Management-Communication-Santé La prise en charge du patient trachéotomisé/laryngectomisé Form à IV Compétences Conseil & Formation Management-Communication-Santé 20 rue Jean Méliès

Plus en détail

THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte

THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte BUT DE LA DEMARCHE : préciser la démarche diagnostique d une paralysie laryngée chez l adulte et la prise en charge Ne retenez parmi les objectifs et les

Plus en détail

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires Formation Diplôme d Etat d Infirmier(e) Unité d Enseignement 2.10 S1 Infectiologie et Hygiène Faculté de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Dr Isabelle

Plus en détail

INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE

INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE VOUS VENEZ DE SUBIR UNE LARYNGECTOMIE TOTALE Un implant phonatoire a été mis en place, vous permettant ainsi de pouvoir reparler rapidement, en attendant d acquérir

Plus en détail

Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie NOR: SANP A. Version consolidée au 2 décembre 2016

Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie NOR: SANP A. Version consolidée au 2 décembre 2016 Le 2 décembre 2016 Arrêté du 25 mars 2007 relatif à la formation en ostéopathie NOR: SANP0721336A Version consolidée au 2 décembre 2016 Le ministre de la santé et des solidarités, Vu la loi n 2002-303

Plus en détail

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches La trachéotomie Guide à l usager et ses proches TABLE DES MATIÈRES 1. Définition de la trachéotomie 3 2. La trachéotomie 3 3. La trachéotomie temporaire 4 4. La trachéotomie permanente 4 4.1. Avantages

Plus en détail

CONTRÔLE DES VOIES AERIENNES - INTUBATIONS DIFFICILES. Marc Janssens ULg

CONTRÔLE DES VOIES AERIENNES - INTUBATIONS DIFFICILES. Marc Janssens ULg CONTRÔLE DES VOIES AERIENNES - INTUBATIONS DIFFICILES Marc Janssens ULg Problème d'airway = 30 % des morts pendant l'anesthésie Intubation difficile : INCIDENCES Intubation nécessitant plusieurs essais

Plus en détail

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Introduction Les sauveteurs professionnels en formation, les services de sauvetages

Plus en détail

Mesure du débit inspiratoire de pointe avant décanulation

Mesure du débit inspiratoire de pointe avant décanulation Mesure du débit inspiratoire de pointe avant décanulation Joanne Guerlain, José A Sánchez Guerrero, Jean Lacau St Guily, Sophie Périé. Hôpital Tenon, Service d ORL, Service de Rééducation APHP - UPMC Dans

Plus en détail

CHIRURGIE DE LA TRACHEE

CHIRURGIE DE LA TRACHEE CHIRURGIE DE LA TRACHEE Jean-François REGNARD Hôpital Cochin Jean-francois.regnard@cch.aphp.fr CHIRURGIE DE LA TRACHEE Tumeurs trachéales Sténoses trachéales post-intubation post-trachéotomie congénitale

Plus en détail

INTUBATION ENDO- TRACHEALE. Séverine GONNET

INTUBATION ENDO- TRACHEALE. Séverine GONNET INTUBATION ENDO- TRACHEALE Séverine GONNET PRINCIPE ET BUT Introduire une sonde, soit par la bouche soit par le nez, à travers l'orifice glottique jusque dans la trachée, afin de maintenir la liberté des

Plus en détail

Prise en charge paramédicale en unité EVC - EPR

Prise en charge paramédicale en unité EVC - EPR Prise en charge paramédicale en unité EVC - EPR Mme Violette FAYARD IDE Mr William GOMIS AS Clinique Korian-Canal de l ourcq Service du Docteur Albinet-Fournot NURSING 2 TRAVAIL EN BINOME 3 TOILETTE Sur

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Chapitre 6 Cancers de l hypopharynx Cancer du sinus piriforme et carrefour des trois replis Classification TNM T1 : Tumeur limitée au sinus piriforme et 2 cm dans sa plus grande dimension T2 : Tumeur >

Plus en détail

Dr VINCLAIR, Pôle anesthésie-réanimation

Dr VINCLAIR, Pôle anesthésie-réanimation Intubation difficile non prévue en situation prehospitaliere Dr VINCLAIR, Pôle anesthésie-réanimation Quelle gestion des voies aériennes pour ce patient en préhospitalier? - IOT standard (ISR) - IOT en

Plus en détail

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS PHARYNGO-LARYNGES D.S.BENYAHIA

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS PHARYNGO-LARYNGES D.S.BENYAHIA TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS PHARYNGO-LARYNGES D.S.BENYAHIA I. Introduction La première laryngectomie a été réalisée en 1873 par Billroth. Le but de la plupart des recherches chirurgicales a été

Plus en détail

Catalogue de formation 2013

Catalogue de formation 2013 1 Catalogue de formation 2013 l assistance respiratoire la nutrition entérale la Chambre implantée la perfusion à domicile www.agevie.com Centre de formation n 47996369600014 tél. : 0 800 305 309 fax :

Plus en détail

L. DONETTI SRPR FORCILLES. La trachéotomie dans tous ses états-1ere journée des SRPR

L. DONETTI SRPR FORCILLES. La trachéotomie dans tous ses états-1ere journée des SRPR L. DONETTI SRPR FORCILLES La trachéotomie dans tous ses états-1ere journée des SRPR But : proposer des recommandations pour aider le praticien à chercher les soins les plus appropriés dans des circonstances

Plus en détail

POSE ET SURVEILLANCE DES

POSE ET SURVEILLANCE DES POSE ET SURVEILLANCE DES SONDES GASTRIQUES ET L ASPIRATION DIGESTIVE Groupe 8 GAU Cathie AMAR Laurie MARCY Jérémie SCHLOESSER Sarah WILLIAM Wivina PAIN Jémaël SONDE GASTRIQUE Définition (1): La sonde gastrique

Plus en détail

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L Unité Neuro Vasculaire : une équipe pluridisciplinaire 18/10/2016 2 Le service accueille les patients atteints d Accidents vasculaires cérébraux d origine ischémique

Plus en détail

Je vais être opéré d une hernie discale cervicale

Je vais être opéré d une hernie discale cervicale Je vais être opéré d une hernie discale cervicale Maison médicale des SITTELLES Adresse du site : www.docvadis.fr/maisonmedicalesittelles Vous allez être opéré d une hernie discale cervicale. Il s agit

Plus en détail

Eléments anatomiques du cou

Eléments anatomiques du cou Eléments anatomiques du cou Structures osseuses Structures cartilagineuses Structures musculaires Structures vasculaires Structures nerveuses Anatomie cervicale - Structures osseuses d arrière en avant

Plus en détail