T r a v a i l d e s j e u n e s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "T r a v a i l d e s j e u n e s"

Transcription

1 Situation : juillet 2008 T r a v a i l d e s j e u n e s AIDE- MEMOIRE L'ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs qui est entrée en vigueur le 1 er janvier 2008 a abaissé l âge de protection légal des travailleurs à 18 ans. I. Généralités Dans le droit du travail, sont réputés jeunes les travailleurs des deux sexes âgés de moins de 18 ans. Les modalités de travail imposées aux jeunes doivent tenir compte de leur âge et de leur inexpérience ainsi que de leurs obligations scolaires. C est la raison pour laquelle le travail de nuit et du dimanche leur est en principe interdit. Des exceptions sont prévues, mais uniquement pour les jeunes qui ont plus de 16 ans, et sur autorisation spéciale. II. Exigences posées à l employeur La loi sur le travail (LTr) et l'ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs (OLT 5) soumettent les employeurs à un certain nombre d obligations d information et d assistance. Lorsqu il engage un jeune, l employeur doit exiger une attestation d âge. (art. 29 al. 4 LTr) L employeur doit veiller à ce que les jeunes travaillant dans son entreprise soient suffisamment et convenablement informés et encadrés par un adulte expérimenté, notamment en ce qui concerne la sécurité et la protection de la santé au travail. Il doit donner des consignes et des recommandations en ce sens aux jeunes travailleurs et les leur expliquer dès leur entrée dans l entreprise. (art. 19 al. 1 OLT 5) II doit aussi informer les parents du jeune travailleur ou les personnes chargées de son éducation des conditions de travail, des risques et des mesures prises pour protéger la santé et assurer la sécurité du jeune. (art. 19 al. 2 OLT 5) Il doit aviser les parents du jeune travailleur ou les personnes chargées de son éducation lorsque le jeune tombe malade ou subit un accident. (art. 32 al. 1 LTr) III. Assurances Lorsqu un jeune travaille plus de 8 heures par semaine, il doit obligatoirement être assuré contre les accidents professionnels et non professionnels ainsi que contre les maladies professionnelles. S il travaille moins de 8 heures par semaine, il ne bénéficie d aucune protection d'assurance pour les accidents non professionnels. Dans l idéal, les jeunes travailleurs devraient être couverts par l assurance RC de l entreprise. Si l entreprise n a pas d assurance responsabilité civile, elle devra indemniser ellemême les éventuels dommages provoqués par un jeune dans le cadre de son travail. IV. Bases légales Les bases légales applicables sont réunies à la fin du présent aide-mémoire.

2 Travail des jeunes Interdiction générale de travailler jusqu à l âge de 15 ans Exceptions Age Principe Travaux autorisés Cadre général jusqu à 13 ans dès 13 ans dès 14 ans Interdiction générale de travailler pour les jeunes gens âgés de moins de 15 ans (art. 30 al. 1 LTr) Travaux autorisés jusqu à 15 ans (Art. 30 al. 2 let. b LTr et art. 7 al. 1 OLT 5) Activités culturelles, artistiques et sportives et à des fins publicitaires Dans le cadre d enregistrements radiophoniques ou télévisés, de tournages de films ou de prises de photographies, de manifestations culturelles telles que concerts, représentations de théâtre ou de cirque (répétitions comprises) ou encore de manifestations sportives L activité ne doit avoir aucune répercussion négative sur la santé, la sécurité et le développement physique et psychique des jeunes, leur assiduité scolaire et leurs prestations scolaires. Travaux supplémentaires dès l âge de 13 ans (Art. 30 al. 2 let. a LTr) Travaux de messagerie, par exemple distribution de journaux Travaux légers (art. 8 OLT 5) Les jeunes de plus de 13 ans peuvent notamment être employés dans le cadre de programmes organisés à des fins d'orientation professionnelle par des entreprises, des organisations du monde du travail assumant des responsabilités en matière de formation et d examens, et des organes chargés de l orientation professionnelle. Emploi des jeunes de moins de 15 ans libérés de la scolarité obligatoire (art. 30 al. 3 LTr et art. 9 OLT 5) Lorsque le droit cantonal permet la libération des jeunes de moins de 15 ans de la scolarité obligatoire ou leur exclusion provisoire de la scolarisation, ils peuvent être autorisés à travailler dès qu ils ont atteint Obligation d annoncer (art. 7 al. 2 OLT 5) L emploi doit être annoncé aux autorités cantonales compétentes 14 jours avant la prestation de travail. En l absence d un avis contraire de la part de l autorité dans les 10 jours, la prestation est admise. Durée maximale du travail (art. 10 OLT 5) 3 heures par jour / 9 heures par semaine Durée maximale du travail pour les jeunes de plus de 13 ans soumis à la scolarité obligatoire (art. 11 OLT 5) Durant les périodes scolaires : 3 heures par jour / 9 heures par semaine Pendant la moitié des vacances ou pendant un stage d orientation professionnelle (max. 2 semaines) : 8 heures par jour / 40 heures par semaine entre 6h et 18h (un pause de ½ h au moins doit être accordée pour toute plage de travail de plus de cinq heures) Autorisation obligatoire (art. 9 OLT 5) Une autorisation de l autorité cantonale est obligatoire pour employer régulièrement un jeune de plus de 14 ans libéré de la scolarité obligatoire. l âge de 14 ans. Mais uniquement dans le cadre de la formation professionnelle initiale ou d un programme d encouragement. page 2 de 7

3 Age Principe Travaux interdits Travail des jeunes Conditions générales dès l âge de 15 ans / 1 de 15 à 16 ans Les travaux dangereux sont interdits jusqu à l âge de 16 ans Les travaux suivants sont réputés dangereux : (Art. 29 al. 3 LTr, art. 4 OLT 5 et Ordonnance du DFE sur les travaux dangereux pour les jeunes) les travaux qui dépassent objectivement les capacités physiques ou psychiques des jeunes ; les travaux qui exposent les jeunes à des sévices physiques, psychologiques, moraux ou sexuels, notamment la prostitution ou la participation à la production de matériel ou de scènes pornographiques ; les travaux reposant sur un système de temps de travail qui, par expérience, est très contraignant, notamment le travail à la tâche ; les travaux qui exposent les jeunes à des influences physiques dangereuses pour la santé (les rayonnements ionisants, les travaux en surpression, les travaux en cas de chaleur, de froid ou d humidité extrêmes, les travaux exposant à des secousses ou à des vibrations extrêmes ou à un bruit considérable) ; les travaux qui s effectuent avec des machines, des équipements et des outils présentant des risques d accidents dont on peut supposer que les jeunes, du fait de leur conscience insuffisante des risques ou de leur manque d expérience ou de formation, ne peuvent ni les identifier ni les prévenir ; les travaux comportant des risques importants d incendie, d explosion, d accident, de maladie ou d empoisonnement ; les travaux qui s effectuent sous terre, sous l eau, à des hauteurs dangereuses, dans des espaces confinés ou comportant un risque d éboulement. Autres travaux interdits Service des clients dans les entreprises de divertissement, les hôtels, les restaurants et les cafés (art. 29 al. 3 LTr et art. 5 OLT 5) Travaux dans les entreprises cinématographiques, les cirques et les entreprises de spectacles (art. 29 al. 3 LTr et art. 6 OLT 5) Travaux autorisés Tout ce qui n est pas interdit est autorisé (art. 29 al. 3 LTr en relation avec art. 4, 5 et 6 OLT 5) L employeur doit cependant avoir les égards voulus pour la santé des jeunes gens et veiller à la sauvegarde de la moralité. Il doit veiller notamment à ce qu ils ne soient pas surmenés ni exposés à de mauvaises influences dans l entreprise. (art. 29 al. 2 LTr) Cadre général Valable pour tous les jeunes (jusqu à l âge de 18 ans) (Art. 31 LTr en relation avec art. 15, 16, 17 OLT 5) Durée maximale du travail : 9 heures par jour Repos quotidien : au moins douze heures consécutives Veille des jours de cours de l école professionnelle ou de cours interentreprises : travail jusqu à 20h au maximum Interdiction du travail de nuit et du dimanche ; Dérogations possibles, notamment au profit de la formation professionnelle ainsi que dans le cadre de manifestations culturelles, artistiques et sportives. Interdiction du travail supplémentaire pendant la formation initiale, sauf si leur concours est indispensable pour remédier à des perturbations de l exploitation dues à la force majeure. Règles spéciales pour les jeunes de moins de 16 ans Travail autorisé jusqu à 20h au maximum (art. 31 al. 2 LTr) Travail supplémentaire exclu (art. 31 al.3 LTr) page 3 de 7

4 Travail des jeunes Conditions générales dès l âge de 15 ans / 2 Age Principe Travaux autorisés Cadre général de 16 à 18 ans Sont réputés jeunes gens les travailleurs des deux sexes âgés de moins de 18 ans Travaux autorisés Tout ce qui n est pas interdit est autorisé (art. 29 al. 3 LTr en relation avec art. 4, 5 et 6 OLT 5) L employeur doit cependant avoir les égards voulus pour la santé des jeunes gens et veiller à la sauvegarde de la moralité. Il doit veiller notamment à ce qu ils ne soient pas surmenés ni exposés à de mauvaises influences dans l entreprise. (art. 29 al. 2 LTr) Le travail de nuit et du dimanche peut être autorisé pour autant : (Art. 17 al. 5, 19 al. 4 et 13 al. 4 LTr en relation avec art. 12 et 13 OLT 5) a) que l occupation de nuit / du dimanche soit indispensable pour : 1. atteindre les buts de la formation professionnelle initiale ; ou 2. remédier à des perturbations de l exploitation dues à la force majeure ; b) que le travail soit mené sous la responsabilité d une personne adulte qualifiée ; et c) que l occupation de nuit / du dimanche ne porte pas préjudice à l assiduité du jeune à l école professionnelle. Valable pour tous les jeunes (jusqu à l âge de 18 ans) (Art. 31 LTr en relation avec art. 15, 16, 17 OLT 5) Durée maximale du travail : 9 heures par jour Repos quotidien : au moins douze heures consécutives Veille des jours de cours de l école professionnelle ou de cours interentreprises : travail jusqu à 20h au maximum Interdiction du travail de nuit et du dimanche : dérogations possibles, notamment au profit de la formation professionnelle ainsi que dans le cadre de manifestations culturelles, artistiques et sportives. Interdiction du travail supplémentaire pendant la formation initiale, sauf si leur concours est indispensable pour remédier à des perturbations dues à la force majeure. Règles spéciales pour les jeunes dès l âge de 16 ans (art. 31 al. 3 LTr en relation avec art. 17 OLT 5) Travail jusqu à 22h au maximum Travail supplémentaire autorisé uniquement les jours ouvrables, dans l intervalle du travail de jour (c est-à-dire une période ininterrompue de douze heures) et de nuit jusqu à 22h, mais pas pendant la formation professionnelle initiale. Autorisation exceptionnelle pour le travail de nuit et du dimanche (Art. 17 al. 5, 19 al. 4 et 13 al. 4 LTr en relation avec art. 12 et 13 OLT 5) Travail de nuit : entre 22h et 6h pendant neuf heures au maximum dans un intervalle de dix heures Le travail de nuit / du dimanche régulier ou périodique est soumis à l autorisation du SECO Le travail de nuit / du dimanche temporaire ne dépassant pas dix nuits / six dimanches par année civile est soumis à l'autorisation de l'autorité cantonale. page 4 de 7

5 Bases légales Loi sur le travail, LTr (SR ) Art Sont réputés jeunes gens les travailleurs des deux sexes âgés de moins de 18 ans. 2 L employeur doit avoir les égards voulus pour la santé des jeunes gens et veiller à la sauvegarde de la moralité. Il doit veiller notamment à ce qu ils ne soient pas surmenés ni exposés à de mauvaises influences dans l entreprise. 3 Afin de protéger la vie ou la santé des jeunes gens ou de sauvegarder leur moralité, leur emploi à certains travaux peut, par ordonnance, être interdit ou subordonné à des conditions spéciales. 4 L employeur qui engage des jeunes gens doit se faire présenter une attestation d âge. L ordonnance peut en outre prescrire la production d un certificat médical. Art Il est interdit d employer des jeunes gens âgés de moins de 15 ans révolus. Les al. 2 et 3 sont réservés. 2 L ordonnance détermine dans quelles catégories d entreprise ou d emplois et à quelles conditions: a. les jeunes gens de plus de treize ans peuvent être chargés de faire des courses et d effectuer des travaux légers; b. les jeunes gens de moins de quinze ans peuvent être affectés à un travail dans le cadre de manifestations culturelles, artistiques ou sportives ainsi que dans la publicité. 3 Les cantons où la scolarité obligatoire s achève avant l âge de 15 ans révolus peuvent être habilités, par ordonnance et à des conditions spéciales, à autoriser des dérogations pour les jeunes gens âgés de plus de 14 ans et libérés de l école. Art Pour les jeunes gens, la durée quotidienne du travail ne dépassera pas celle des autres travailleurs de la même entreprise ou, à défaut d autres travailleurs, la durée admise par l usage local, et elle n excédera pas neuf heures. Cette durée comprend le travail supplémentaire et le temps consacré pendant les heures de travail aux cours obligatoires. 2 Le travail de jour des jeunes gens, pauses incluses, doit être compris dans un espace de douze heures. Les jeunes travailleurs de moins de seize ans révolus ne peuvent être occupés que jusqu à 20 heures et ceux de plus de seize ans, jusqu à 22 heures. Sont réservées les dispositions dérogatoires sur l emploi de jeunes gens prévues à l art. 30, al l est interdit d affecter à un travail supplémentaire les jeunes gens de moins de seize ans révolus. 4 L employeur n est autorisé à occuper des jeunes travailleurs ni la nuit, ni le dimanche. Des dérogations peuvent être prévues par voie d ordonnance, notamment au profit de la formation professionnelle ainsi que pour les cas prévus à l art. 30, al. 2. Art Lorsque le jeune travailleur tombe malade, subit un accident ou est menacé dans sa santé physique ou morale, l employeur doit en aviser le détenteur de la puissance paternelle ou le tuteur. En attendant leurs instructions, il doit prendre les mesures qui s imposent. 2 Lorsque le jeune travailleur vit dans le ménage de l employeur, celui-ci doit lui donner une nourriture suffisante et adaptée à son âge, et le loger conformément aux exigences de l hygiène et de la moralité. Ordonnance 5 relative à la loi sur le travail (RS ) Art. 4 Travaux dangereux (art. 29, al. 3, LTr) 1 Il est interdit d employer des jeunes à des travaux dangereux. 2 Par travaux dangereux, on entend tous les travaux qui, de par leur nature ou les conditions dans lesquelles ils s exercent, sont susceptibles de nuire à la santé, à la formation, à la sécurité des jeunes ou à leur développement physique et psychique. 3 Le Département fédéral de l économie (DFE) fixe les travaux qui, par expérience et en l état actuel de la technique, doivent être considérés comme dangereux. Il tient compte pour cela du fait que les jeunes, en raison de leur manque d expérience ou de formation, n ont pas une conscience des risques aussi développée que les adultes, pas plus qu ils ne disposent des mêmes capacités de s en prémunir. 4 (...) 5 (...) Art. 5 Service aux clients dans les entreprises de divertissement, les hôtels, les restaurants et les cafés (art. 29, al. 3, LTr) 1 Il est interdit d employer des jeunes au service de clients dans les entreprises de divertissement telles que les cabarets, boîtes de nuit, dancings, discothèques et bars. 2 Il est interdit d employer des jeunes de moins de 16 ans au service de clients dans les hôtels, restaurants et cafés. Un tel emploi est néanmoins admis dans le cadre de la formation professionnelle initiale ou de programmes organisés à des fins d orientation professionnelle par des entreprises, des organisations du monde du travail assumant des responsabilités en matière de formation et d examens, des organes chargés de l orientation professionnelle ou des organismes responsables d activités de jeunesse extrascolaires, conformément à la loi fédérale du 6 octobre 1989 concernant l encouragement des activités de jeunesse extrascolaires. Art. 6 Travail dans les entreprises cinématographiques, les cirques et les entreprises de spectacles (art. 29, al. 3, LTr) Il est interdit d employer des jeunes de moins de 16 ans dans les entreprises cinématographiques, les cirques et les entreprises de spectacles. L art. 7 demeure réservé. page 5 de 7

6 Art. 7 Activités culturelles, artistiques, sportives et publicitaires (art. 30, al. 2, let. b, LTr) Art. 11 Durée journalière et durée hebdomadaire maximales du travail et durée des pauses pour les jeunes de plus de 13 ans soumis à la scolarité obligatoire (art. 30, al. 2, let. a, LTr) 1 Il est permis d employer des jeunes à des activités culturelles, artistiques ou sportives ainsi qu à des fins publicitaires, lors d enregistrements radiophoniques ou télévisés, de tournages de films ou de prises de photographies, de manifestations culturelles telles que concerts, représentations de théâtre ou de cirque (répétitions comprises) ou encore de manifestations sportives, pour autant que l activité n ait aucune répercussion négative sur la santé, la sécurité et le développement physique et psychique des jeunes, leur assiduité scolaire et leurs prestations scolaires. 2 L emploi de jeunes de moins de 15 ans à des activités s inscrivant dans le cadre de l al. 1 doit être annoncé aux autorités cantonales compétentes 14 jours avant la prestation de travail. En l absence d un avis contraire de la part de l autorité dans les 10 jours, ladite prestation est admise. Art. 8 Travaux légers (art. 30, al. 2, let. a, LTr) Lorsqu aucune des dispositions contenues dans les art. 4 à 7 ne s applique, les jeunes de plus de 13 ans peuvent être employés à des travaux qui, de par leur nature et les conditions dans lesquelles ils s exercent, ne sont susceptibles de compromettre ni la santé, ni la sécurité, ni le développement physique ou psychique des jeunes, pas plus qu ils ne risquent de porter préjudice à leur assiduité scolaire et à leurs prestations scolaires. Les jeunes de plus de 13 ans peuvent notamment être employés dans le cadre de programmes organisés à des fins d orientation professionnelle par des entreprises, des organisations du monde du travail assumant des responsabilités en matière de formation et d examens, des organes chargés de l orientation professionnelle ou des organismes responsables d activités de jeunesse extrascolaires, conformément à la loi fédérale du 6 octobre 1989 concernant l encouragement des activités de jeunesse extrascolaires. Art. 9 1 Lorsque le droit cantonal permet la libération de jeunes de moins de 15 ans de la scolarité obligatoire ou leur exclusion provisoire de la scolarisation, l autorité cantonale peut autoriser individuellement l emploi régulier des jeunes concernés dans le cadre de la formation professionnelle initiale ou d un programme d encouragement des activités de jeunesse extrascolaires dès qu ils ont atteint 14 ans. 2 L autorité cantonale ne peut octroyer d autorisation que si un certificat médical établit que la santé du jeune lui permet d exercer une activité régulière avant l âge de 15 ans et que l activité prévue ne risque de compromettre ni sa santé, ni sa sécurité, ni son développement physique ou psychique. La durée maximale du travail pour les jeunes de plus de 13 ans soumis à la scolarité obligatoire est la suivante: a. durant les périodes scolaires: trois heures par jour et neuf heures par semaine; b. pendant la moitié des vacances ou pendant un stage d orientation professionnelle: huit heures par jour et 40 heures par semaine, entre 6 heures et 18 heures, avec une pause d une demi-heure au moins pour toute plage de travail de plus de cinq heures; la durée d un stage d orientation professionnelle est limitée à deux semaines. Art. 12 Autorisation exceptionnelle pour le travail de nuit (art. 17, al. 5, et 31, al. 4, LTr) 1 L occupation de jeunes de plus de 16 ans entre 22 heures et 6 heures pendant neuf heures au maximum dans un intervalle de dix heures peut être autorisée pour autant: a. que cette occupation la nuit soit indispensable pour: 1. atteindre les buts de la formation professionnelle initiale; ou 2. remédier à des perturbations de l exploitation dues à la force majeure; b. que le travail soit mené sous la responsabilité d une personne adulte qualifiée; et c. que cette occupation la nuit ne porte pas préjudice à l assiduité du jeune à l école professionnelle. 2 (...) 3 (...) 4 Le travail de nuit régulier ou périodique est soumis à l autorisation du SECO, le travail de nuit temporaire ne dépassant pas dix nuits par année civile à celle de l autorité cantonale. Art. 13 Autorisation exceptionnelle pour le travail du dimanche (art. 19, al. 4, et 31, al. 4, LTr) 1 L occupation de jeunes de plus de 16 ans le dimanche peut être autorisée pour autant: a. que cette occupation le dimanche soit indispensable pour: 1. atteindre les buts de la formation professionnelle initiale; ou 2. remédier à des perturbations de l exploitation dues à la force majeure; b. que le travail soit mené sous la responsabilité d une personne adulte qualifiée; et c. que cette occupation le dimanche ne porte pas préjudice à l assiduité du jeune à l école professionnelle. 2 (...) 3 (...) 4 Le travail dominical régulier ou périodique est soumis à l autorisation du SECO, le travail dominical temporaire ne dépassant pas six dimanches par année civile, à celle de l autorité cantonale. Durée du travail et du repos Art. 15 Dérogation à l interdiction du travail du soir et du dimanche (art. 30, al. 2, let. b, et 31, al. 4, LTr) Art. 10 Durée journalière et durée hebdomadaire maximales du travail des jeunes de moins de 13 ans (art. 30, al. 2, let. b, LTr) Les jeunes de moins de 13 ans peuvent travailler trois heures par jour et neuf heures par semaine au maximum. 1 Les jeunes peuvent être occupés à titre exceptionnel jusqu à 23 heures et le dimanche lors de manifestations culturelles, artistiques ou sportives qui n ont lieu que le soir ou le dimanche. 2 (...) Art. 16 Repos quotidien (art. 31, al. 2, LTr) 1 Les jeunes doivent disposer d un repos quotidien d au moins douze heures consécutives. 2 Ils ne peuvent être occupés que jusqu à 20 heures les veilles de cours donnés par l école professionnelle ou de cours interentreprises. page 6 de 7

7 Art. 17 Travail supplémentaire (art. 31, al. 3, LTr) 1 Les jeunes de plus de 16 ans ne peuvent effectuer de travail supplémentaire que les jours ouvrables dans l intervalle du travail de jour et du travail du soir jusqu à 22 heures. 2 Les jeunes ne peuvent effectuer de travail supplémentaire pendant toute la durée de la formation initiale sauf dans les cas où leur collaboration est nécessaire pour remédier à des perturbations de l exploitation dues à la force majeure. Art L employeur doit veiller à ce que les jeunes occupés dans son entreprise soient suffisamment et convenablement informés et instruits par un adulte expérimenté, notamment sur la sécurité et la protection de la santé au travail. Il doit donner aux jeunes travailleurs les consignes et recommandations voulues et les leur expliquer dès leur entrée dans l entreprise. 2 Il doit informer les parents, ou la personne investie du droit d éducation, des conditions de travail, des risques et des mesures prises pour protéger la santé et assurer la sécurité du jeune. Ordonnance du DFE sur les travaux dangereux pour les jeunes (RS ) Art. 1 Travaux dangereux 3. substances pouvant entraîner une sensibilisation par contact avec la peau (désignées par «S» dans la liste «Valeurs limites d exposition aux postes de travail»; R43), 4. substances pouvant provoquer le cancer (désignées par «K» dans la liste «Valeurs limites d exposition aux postes de travail»; R40, R45), 5. substances pouvant provoquer des altérations génétiques héréditaires (R46), 6. substances risquant d avoir des effets graves pour la santé en cas d exposition prolongée (R48), 7. substances pouvant altérer la fertilité (R60), 8. substances pouvant entraîner pendant la grossesse des effets néfastes pour l enfant (R61); g. les travaux qui s effectuent avec des machines, des équipements et des outils présentant des risques d accidents dont on peut supposer que les jeunes, du fait de leur conscience insuffisante des risques ou de leur manque d expérience ou de formation, ne peuvent ni les identifier ni les prévenir; h. les travaux comportant des risques importants d incendie, d explosion, d accident, de maladie ou d empoisonnement; i. les travaux qui s effectuent sous terre, sous l eau, à des hauteurs dangereuses, dans des espaces confinés ou comportant un risque d éboulement; j. les travaux avec des animaux dangereux; k. l abattage industriel d animaux; l. le triage de matériaux usagés tels que le papier et le carton, ainsi que de linge sale et non désinfecté, de crins, de soies de porc et de peaux. Les travaux suivants sont considérés comme dangereux pour les jeunes: a. les travaux qui dépassent objectivement les capacités physiques ou psychiques des jeunes; b. les travaux qui exposent les jeunes à des sévices physiques, psychologiques, moraux ou sexuels, notamment la prostitution ou la participation à la production de matériel ou de scènes pornographiques; c. les travaux reposant sur un système de temps de travail qui, par expérience, est très contraignant, notamment le travail à la tâche; d. les travaux qui exposent les jeunes à des influences physiques dangereuses pour la santé, notamment: 1. les rayonnements ionisants, 2. les travaux en surpression, 3. les travaux en cas de chaleur, de froid ou d humidité extrêmes, 4. les travaux exposant à des secousses ou à des vibrations extrêmes ou à un bruit considérable; e. les travaux exposant les jeunes à des agents biologiques dangereux pour la santé, notamment les micro-organismes des groupes 3 et 4 au sens de l ordonnance du 25 août 1999 sur la protection des travailleurs contre les risques liés aux micro-organismes; f. les travaux exposant les jeunes à des agents chimiques dangereux pour la santé signalés par une phrase R conformément à l ordonnance du 18 mai 2005 sur les produits chimiques: 1. substances avec effets irréversibles (R39), 2. substances pouvant entraîner une sensibilisation par inhalation (désignées par «S» dans la liste «Valeurs limites d exposition aux postes de travail»; R42), page 7 de 7

822.115 Ordonnance 5 relative à la loi sur le travail

822.115 Ordonnance 5 relative à la loi sur le travail Ordonnance 5 relative à la loi sur le travail (Ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs, OLT 5) du 28 septembre 2007 (Etat le 1 er janvier 2008) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 40 de la

Plus en détail

Notice concernant les jeunes dans l'hôtellerie-restauration /

Notice concernant les jeunes dans l'hôtellerie-restauration / Notice concernant les jeunes dans l'hôtellerie-restauration I. Introduction Au 1 er janvier 2008, l'article 29, alinéa 1 révisé de la loi sur le travail (LTr) et la nouvelle ordonnance sur la protection

Plus en détail

Protection des jeunes travailleurs Informations pour les jeunes de moins de 18 ans

Protection des jeunes travailleurs Informations pour les jeunes de moins de 18 ans Protection des jeunes travailleurs Informations pour les jeunes de moins de 18 ans SECO Conditions de travail Notre organisation Editeur: SECO Direction du travail Conditions de travail www.seco.admin.ch

Plus en détail

Commentaire. de l ordonnance 5. relative à. la loi sur le travail. Protection des jeunes. travailleurs. SECO Conditions de travail Publication

Commentaire. de l ordonnance 5. relative à. la loi sur le travail. Protection des jeunes. travailleurs. SECO Conditions de travail Publication Commentaire de l ordonnance 5 relative à la loi sur le travail Protection des jeunes travailleurs SECO Conditions de travail Publication Commentaire de l ordonnance 5 relative à la loi sur le travail Protection

Plus en détail

Commentaire de l ordonnance 5 relative à la loi sur le travail

Commentaire de l ordonnance 5 relative à la loi sur le travail Commentaire de l ordonnance 5 relative à la loi sur le travail Protection des jeunes travailleurs SECO Conditions de travail Publication Note concernant l utilisation du commentaire Les pages sont numérotées

Plus en détail

Aide-mémoire 18. Bases légales concernant les personnes en formation professionnelle initiale

Aide-mémoire 18. Bases légales concernant les personnes en formation professionnelle initiale Aide-mémoire 18 Bases légales concernant les personnes en formation professionnelle initiale La nouvelle Ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs (OLT 5) est en vigueur depuis le 1er janvier

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

Objet, domaines spécifiques et durée. du 19 août 2014 (Etat le 1 er septembre 2015)

Objet, domaines spécifiques et durée. du 19 août 2014 (Etat le 1 er septembre 2015) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Technologue en production chimique et pharmaceutique avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 19 août 2014 (Etat le 1 er septembre 2015)

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE des jeunes travailleur-euse-s et apprenti-e-s Ce qu il faut savoir... Conseil interprofessionnel pour la formation Département de l instruction publique Office pour l orientation,

Plus en détail

Le contrat d apprentissage Tour d horizon

Le contrat d apprentissage Tour d horizon Le contrat d apprentissage Tour d horizon AIDE- MEMOIRE Situation : août 2008 www.sse-sbv-ssic.ch Le contrat d apprentissage est un contrat de travail d une durée limitée dont la particularité est qu il

Plus en détail

Conditions et durée du travail supplémentaire

Conditions et durée du travail supplémentaire Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à l économie SECO Conditions de travail Protection des travailleurs LA LOI SUR LE TRAVAIL : LES PRINCIPALES

Plus en détail

Carrefour santé sécurité. La durée du travail et du repos dans la LTr 10 septembre 2015

Carrefour santé sécurité. La durée du travail et du repos dans la LTr 10 septembre 2015 Carrefour santé sécurité La durée du travail et du repos dans la LTr 10 septembre 2015 Jean PARRAT Hygiéniste du travail SSHT Ingénieur de sécurité Service de l économie et de l emploi, Delémont Laboratoire

Plus en détail

REPERTOIRE DES AVENANTS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS

REPERTOIRE DES AVENANTS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS REPERTOIRE DES AVENANTS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS TABLE DES MATIERES DU REPERTOIRE Etat au 07 octobre 2015 Nos 1 Article concerné / thème abordé Date d entrée en vigueur Date d'intégration

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de logisticienne/logisticien avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP)* du 9 novembre 2015 95511 Logisticienne AFP/Logisticien

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal

Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal Plan de la présentation Introduction - Définition Cadre légal Facteurs de risques psychosociaux et atteinte à la santé Prévention et gestion

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE SUR LE SERVICE DE PIQUET

AIDE-MÉMOIRE SUR LE SERVICE DE PIQUET Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à l économie SECO Conditions de travail Protection des travailleurs AIDE-MÉMOIRE SUR LE SERVICE DE PIQUET LTr:

Plus en détail

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Protection de la maternité Introduction Une attention particulière doit être apportée à la protection des femmes enceintes et allaitantes

Plus en détail

occupent en Suisse des travailleurs à domicile.

occupent en Suisse des travailleurs à domicile. Loi fédérale sur le travail à domicile (Loi sur le travail à domicile, LTrD) 1 822.31 du 20 mars 1981 (Etat le 1 er janvier 2009) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 34 ter et

Plus en détail

Attention danger! - L évaluation de la place de travail

Attention danger! - L évaluation de la place de travail Attention danger! - L évaluation de la place de travail Votre entreprise est active en Suisse : elle a l'obligation de se soucier de la pénibilité et/ou de la dangerosité des places de travail qu'elle

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 août 2009 86912 Assistante dentaire CFC/Assistant dentaire CFC Dentalassistentin EFZ/Dentalassistent

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d installatrice-électricienne/installateur-électricien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 27 avril 2015 47418 Installatrice-électricienne

Plus en détail

Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce

Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le dans l industrie, l artisanat et le commerce du 9 novembre 1978 L Assemblée constituante de la République et Canton du Jura, vu la loi

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 8 juillet 2009 (Etat le 1 er septembre 2012) 86910 Assistante médicale CFC/Assistant médical

Plus en détail

LC 21 152.41. vu l article 91 alinéa 6 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010 (ci-après : Statut),

LC 21 152.41. vu l article 91 alinéa 6 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010 (ci-après : Statut), Règlement sur l aménagement du temps de travail pour le personnel du Grand Théâtre de Genève membre du personnel de la Ville de Genève LC. Adopté par le Conseil administratif le août 0 Entrée en vigueur

Plus en détail

Tableau synoptique Texte C 183 Droit suisse Réalisé Besoin d'adaptation femme enfant

Tableau synoptique Texte C 183 Droit suisse Réalisé Besoin d'adaptation femme enfant Tableau synoptique Art. 1 Aux fins de la présente convention, le terme femme s'applique à toute personne du sexe féminin, sans discrimination quelle qu'elle soit, et le terme enfant à tout enfant, sans

Plus en détail

822.111. Ordonnance 1 relative à la loi sur le travail (OLT 1) du 10 mai 2000 (Etat le 1 er juin 2014)

822.111. Ordonnance 1 relative à la loi sur le travail (OLT 1) du 10 mai 2000 (Etat le 1 er juin 2014) Ordonnance 1 relative à la loi sur le travail (OLT 1) 822.111 du 10 mai 2000 (Etat le 1 er juin 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 40 de la loi du 13 mars 1964 sur le travail (loi, LTr) 1, vu l

Plus en détail

822.11 Loi fédérale sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce

822.11 Loi fédérale sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce Loi fédérale sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce (Loi sur le travail, LTr 1 ) du 13 mars 1964 (Etat le 1 er décembre 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation CCNT & Droit du travail Réglementations et possibilités d optimisation Sommaire Exploiter le potentiel d économies qu offre la CCNT! 3 Contrat de travail avec temps d essai 5 Durée du travail 6 Durée du

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Le contrat de travail a pour but de satisfaire la loi en matière d activités, de rémunération

Le contrat de travail a pour but de satisfaire la loi en matière d activités, de rémunération Fiche 1 Le contrat de travail et sa rémunération I. Les contraintes juridiques II. La fixation du salaire Définition Le contrat de travail est une «convention par laquelle une personne s engage à exécuter,

Plus en détail

Directive LPers n 02.03 LPers art. 2 RLPers art. 3-155

Directive LPers n 02.03 LPers art. 2 RLPers art. 3-155 Directive LPers n 02.03 LPers art. 2 RLPers art. 3-155 Stages 1. Champ d application La présente directive s applique à l ensemble des services et offices de l Administration cantonale vaudoise, y compris

Plus en détail

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés.

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. TRAVAIL DE NUIT 07/05/2015 Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. Le travail de nuit est autorisé

Plus en détail

Le recrutement d un jeune mineur pour un job d été

Le recrutement d un jeune mineur pour un job d été Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 26.13 26/07/2013 Le recrutement d un jeune mineur pour un job d été Les règles à respecter A l approche de l été, il est fréquent que les

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Le (Texte original de l AVDEMS) responsable DS Personnes âgées octobre 2010 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne 14 Tél +41 (0) 31 385 33 33

Plus en détail

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne direction de l enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale service du travail (ST) Inspection du travail Lausanne place de la Riponne 10 case postale 5032 1002 Lausanne Lausanne, le 1 er novembre

Plus en détail

Ordonnance de l'offt sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance de l'offt sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance de l'offt sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration de système avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 août 2012 79008 Spécialiste en restauration de

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Nom et prénom de l élève : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 ; Vu le code de l éducation, et notamment

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de laborantine/laborantin avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 25 juillet 2007 (Etat le 19 août 2013) 65324 Biologie 65325 Chimie

Plus en détail

concernant «TITR ELEVE» «NOM ELEVE» «PRENOM ELEVE» élève de la classe de «CLASSE»

concernant «TITR ELEVE» «NOM ELEVE» «PRENOM ELEVE» élève de la classe de «CLASSE» MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE BESANCON LYCEE PROFESSIONNEL "Luxembourg" 16, Place du 11 ème Chasseurs B.P. 365 70014 VESOUL CEDEX 03 84 97 31 00 --------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Ordonnance du DEFR concernant les dérogations à l interdiction du travail de nuit et du dimanche pendant la formation professionnelle initiale

Ordonnance du DEFR concernant les dérogations à l interdiction du travail de nuit et du dimanche pendant la formation professionnelle initiale Ordonnance du DEFR concernant les dérogations à l interdiction du travail de nuit et du dimanche pendant la formation professionnelle initiale 822.115.4 du 21 avril 2011 (Etat le 1 er mai 2015) Le Département

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale de gestionnaire en intendance avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 décembre 2004 (Etat le 15 juillet 2011) 79613 Gestionnaire en

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 mai 2013 47417 Electricienne de réseau CFC/Electricien de réseau CFC Netzelektrikerin EFZ/Netzelektriker

Plus en détail

GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE MEDICAL

GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE MEDICAL Département fédéral de l'économie DFE Secrétariat d'etat à l'économie SECO Conditions de travail Protection des travailleurs ABAS GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL D ASSISTANTE MEDICALE

CONTRAT DE TRAVAIL D ASSISTANTE MEDICALE 1 CONTRAT DE TRAVAIL D ASSISTANTE MEDICALE Docteur et Nom de l'assistante Conviennent ce qui suit : Pour ne pas alourdir le texte, la forme féminine est privilégiée. Elle s applique aux deux sexes. I.

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de planificatrice-électricienne/planificateur-électricien avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 27 avril 2015 64505 Planificatrice-électricienne

Plus en détail

Règlement sur les apprentis, stagiaires et emplois semiprotégés de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale Valais-Wallis

Règlement sur les apprentis, stagiaires et emplois semiprotégés de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale Valais-Wallis Règlement sur les apprentis, stagiaires et emplois semiprotégés de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale Valais-Wallis du 9 juin 2015 La Direction générale de la HES-SO Valais-Wallis Vu les

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 décembre 2006 (Etat le 12 juin 2008) Constructrice métallique CFC/Constructeur métallique CFC Metallbauerin

Plus en détail

LES CONGES DES AGENTS TERRITORIAUX I/ CONGES DES FONCTIONNAIRES TITULAIRES AFFILIES A LA CNRACL

LES CONGES DES AGENTS TERRITORIAUX I/ CONGES DES FONCTIONNAIRES TITULAIRES AFFILIES A LA CNRACL Note d'informations du 15 décembre 2009 LES CONGES DES AGENTS TERRITORIAUX Congés annuels Art. 57 loi n 84-53 Décret n 85-1250 I/ CONGES DES FONCTIONNAIRES TITULAIRES AFFILIES A LA CNRACL Nature du congé

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

ARRÊTÉ MINISTÉRIEL 68/11 du 17 mai 1968 relatif au rémunération des heures supplémentaires. (Ministère du Travail et de la Prévoyance sociale)

ARRÊTÉ MINISTÉRIEL 68/11 du 17 mai 1968 relatif au rémunération des heures supplémentaires. (Ministère du Travail et de la Prévoyance sociale) ARRÊTÉ MINISTÉRIEL 68/11 du 17 mai 1968 relatif au des heures supplémentaires. (Ministère du Travail et de la Prévoyance sociale) CHAPITRE I CHAMP D APPLICATION Art. 1er. Le présent arrêté s applique,

Plus en détail

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Protection de la maternité Introduction Durant la grossesse, les modifications physiologiques font que la femme est plus sensible

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 1 er décembre 2008 90901 Danseuse interprète CFC/Danseur interprète CFC Bühnentänzerin EFZ/Bühnentänzer

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Journal Officiel du Grand-Duché de RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE PROTECTION DES JEUNES TRAVAILLEURS

Journal Officiel du Grand-Duché de RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE PROTECTION DES JEUNES TRAVAILLEURS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1917 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 76 27 octobre 1981 SOMMAIRE PROTECTION DES JEUNES TRAVAILLEURS Loi

Plus en détail

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation (Ordonnance sur les ouvrages d accumulation, OSOA) 721.102 du 7 décembre 1998 (Etat le 30 décembre 2003) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 3 bis

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Convention sur la saisie du temps de travail (CSTT)

Convention sur la saisie du temps de travail (CSTT) Convention sur la saisie du temps de travail (CSTT) Valable à compter du 1 er janvier 2016 Convention sur la saisie du temps de travail A. Dispositions générales 4 B. Renonciation à la saisie du temps

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de gardienne d animaux/gardien d animaux 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 8 juillet 2009 18110 Gardienne d animaux CFC/Gardien d animaux

Plus en détail

INSTRUCTIONS GENERALES SUR L APPLICATION

INSTRUCTIONS GENERALES SUR L APPLICATION INSTRUCTIONS GENERALES SUR L APPLICATION DES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES DANS LA MAÇONNERIE ET LE GENIE CIVIL, VALABLES DANS LE CANTON DE VAUD EN 2014 (ETAT DECEMBRE 2013) 2/7 Sommaire : 1. Généralités

Plus en détail

Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire

Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire Ordonnance concernant l exercice de la médecine dentaire du 7 septembre 1993 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 45, lettre c, et 47 à 58 de la loi sanitaire du 14 décembre

Plus en détail

Emploi des mineurs et jobs d été

Emploi des mineurs et jobs d été Les évolutions relatives au travail des enfants se sont développées avec les dispositions législatives rendant la scolarité obligatoire. Ainsi les premières lois restreignant l admission des enfants sur

Plus en détail

2.06 Etat au 1 er janvier 2011

2.06 Etat au 1 er janvier 2011 2.06 Etat au 1 er janvier 2011 Travail domestique Qu est-ce qui est considéré comme travail domestique? 1 On entend par travail domestique, par exemple, l activité des personnes suivantes : nettoyeuse/nettoyeur;

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Guide pour la réalisation d offres J+S Lutte suisse avec des enfants et des jeunes

Guide pour la réalisation d offres J+S Lutte suisse avec des enfants et des jeunes Guide pour la réalisation d offres J+S Lutte suisse avec des enfants et des jeunes A partir du 1er octobre 2012, la nouvelle loi fédérale sur l encouragement du sport et de l activité physique du 17 juin

Plus en détail

RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006. d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants

RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006. d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006 d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants LE CONSEIL D ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu l ordonnance fédérale du 19 octobre 1977 réglant

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité (Loi sur l assurance-chômage, LACI) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Règlement sur le temps de travail de la HES-SO Valais-Wallis du 8 mai 2015

Règlement sur le temps de travail de la HES-SO Valais-Wallis du 8 mai 2015 Règlement sur le temps de travail de la HES-SO Valais-Wallis du 8 mai 0 La Direction générale de la HES-SO Valais-Wallis Vu la loi sur la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale Valais-Wallis (HES-SO

Plus en détail

Mesures de santé sécurité au travail (MSST)

Mesures de santé sécurité au travail (MSST) Mesures de santé sécurité au travail (MSST) H Bienvenue Direction de sécurité Hospices-CHUV Organisation P. Rubin Directeur général adj. D. Willimann S. Toffel Secrétariat P. Kündig Directeur de la sécurité

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 25 octobre 2006 43905 Mécanicienne/Mécanicien en machines agricoles CFC Landmaschinenmechanikerin

Plus en détail

Règlement du travail en équipes et des services de piquet

Règlement du travail en équipes et des services de piquet Règlement du travail en équipes et des services de piquet pour les collaborateurs d Axpo Etat : 1 er janvier 2015 Version 4.0 Table des matières Page 1 Champ d application 1 2 Notions et définitions 1

Plus en détail

Maternité et contrat de travail

Maternité et contrat de travail Actualités juridiques D o s s i e r r é a l i s é p a r l e s j u r i s t e s d u C I D F F P h o c é e n Maternité et contrat de travail A c t u a l i s a t i o n M a r s 2 0 1 1 Avertissement Les dispositions

Plus en détail

REGLEMENT D EXECUTION RELATIF A L OCTROI DE SUBSIDES DE DEPLACEMENT ET DE REPAS (Du 22 août 2001)

REGLEMENT D EXECUTION RELATIF A L OCTROI DE SUBSIDES DE DEPLACEMENT ET DE REPAS (Du 22 août 2001) 40.1 REGLEMENT D EXECUTION RELATIF A L OCTROI DE SUBSIDES DE DEPLACEMENT ET DE REPAS (Du août 001) I. DISPOSITIONS GENERALES Base légale Article premier.- Le présent règlement précise les modalités d exécution

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

943.1. Loi fédérale sur le commerce itinérant. du 23 mars 2001 (Etat le 1 er janvier 2007)

943.1. Loi fédérale sur le commerce itinérant. du 23 mars 2001 (Etat le 1 er janvier 2007) Loi fédérale sur le commerce itinérant 943.1 du 23 mars 2001 (Etat le 1 er janvier 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95 et 97 de la Constitution 1, vu le ch. II, al. 2,

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale du 8 décembre 2004 71100 Assistante du commerce de détail/ Assistant du commerce de détail Detailhandelsassistentin/Detailhandelsassistent Assistente

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 20 décembre 2006 47414 Electricienne de montage CFC/Electricien de montage CFC Montage-Elektrikerin EFZ/Montage-Elektriker

Plus en détail

DOCUMENT à CONSERVER

DOCUMENT à CONSERVER DOCUMENT à CONSERVER Genech Formation situé au 28 rue Victor Hugo, 59810 LESQUIN, accueille en formation des apprenants (jeunes et adultes) ayant conclu un contrat de type particulier ou une convention

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Accueil familial de jour

Accueil familial de jour Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Service de protection de la jeunesse Directives pour l accueil de jour des enfants Accueil familial de jour Cadre de référence et référentiels

Plus en détail

Chapitre I Dispositions générales

Chapitre I Dispositions générales Direction des finances Finanzdirektion Service du personnel et d'organisation Amt für Personal und Organisation CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Directives du 15 juin 2009 relatives à la gestion et

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage Département fédéral de l'économie DFE EDITION 2009 716.201 f Complément d'information à l Info-Service Etre au chômage Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d esthéticienne/esthéticien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 12 décembre 2006 82112 Esthéticienne CFC/Esthéticien CFC Kosmetikerin

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de dessinatrice-constructrice sur métal/dessinateur-constructeur sur métal 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 décembre 2006 64404 Dessinatrice-constructrice

Plus en détail

La protection des femmes allaitantes à la place de travail

La protection des femmes allaitantes à la place de travail La protection des femmes allaitantes à la place de travail Geneviève Reynaud, Juriste, Titulaire du brevet d'avocat OCIRT 07.10.2013/GR/dj/ - Page 1 Qui est l'ocirt? : Organe d'exécution en matière de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015

FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 Pôle Ressources Humaines Le 07/07/2014 FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 La présente note a pour objectif de rappeler de manière aussi synthétique que possible le dispositif

Plus en détail

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques (Loi sur le commerce de l alcool, LCal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 105 et 118, al. 2, let. a,

Plus en détail

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5)

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 1 : les principes (page 2) Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 3 : Rémunération (page 6) Fiche n 4 : Sanctions (page 7) 1. QUI EST CONCERNE? a) Les salariés Tous les salariés

Plus en détail

Ordonnance sur le travail dans les entreprises de transports publics

Ordonnance sur le travail dans les entreprises de transports publics Ordonnance sur le travail dans les entreprises de transports publics (Ordonnance relative à la loi sur la durée du travail, OLDT) 1 du 26 janvier 1972 (Etat le 1 er décembre 2014) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Décret n o 2012-706 du 7 mai 2012 relatif aux

Plus en détail

741.621 Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR)

741.621 Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) du 29 novembre 2002 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 30, al. 4, 103 et 106, de la loi fédérale

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail