Introduction à la physique des plasmas cours 6: Diffusion d un plasma

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à la physique des plasmas cours 6: Diffusion d un plasma"

Transcription

1 Introduction à la physique des plasmas cours 6: Diffusion d un plasma S. Mazevet Laboratoire de Structure Electronique Département de Physiqu e Théorique et Appliquée Commissariat à l Energie Atomique Bruyères-Le-Châtel, textscfrance p-1/23

2 Table of contents 1 Plasmas faiblement ionisés 2 Diffusion ambipolaire 3 Diffusion en présence de B p-2/23

3 Introduction Un plasma homogène et infini comme nous l avons considéré jusqu à présent est une vision idéalisée Dans le laboratoire ou la réalité un plasma posséde un gradient de densité Un plasma tend toujours à diffuser vers les régions de faible densité Un des objectifs principaux pour la fusion thermonucléaire magnétique est d empécher la diffusion en utilisant des champs magnétiques Nous allons considérer dans un premier temps le cas d un plasma faiblement ionisé et sans champ magnétique Nous cherchons à décrire une distribution non-uniforme d ions et d électrons dans un fond de particules neutres. Alors que le plasma diffuse à cause du gradient de pression et des champs électriques, les particules individuelles décrivent une marche aléatoire et subissent des collisions fréquentes avec les neutres p-3/23

4 Rappels sur les collisions On rappelle que dans un plasma, le libre parcours moyen est donné par λ m = 1 (1) n n σ où n n est la densité d atomes neutres par m 3 et σ la section efficace λ m représente la distance parcourue par une particule chargée avant qu elle ait une forte probabilité de subir une autre collision Le temps moyen entre deux collisions pour des particules à la vitesse v est donné par τ = λ m /v (2) La fréquence de collision moyenne est donc τ 1 = v/λ m = n n σv (3) La fréquence de collision s obtient en considérant une distribution de Maxwell-Boltzman pour les vitesses ν = n n σv (4) p-4/23

5 Paramètre de Diffusion L équation fluide pour chaque espèce est mn dv [ ] v dt = mn t + (v. )v = ±ene p mnνv (5) On considère le cas où dv/dt = 0 (quasi-statique) On suppose de plus que v est suffisement petit (ou ν suffisement élevée) pour qu un élément du fluide ne se déplace pas dans une région où E et p sont différents durant le temps de collision L équation fluide devient alors v = 1 [±ene p] (6) mnν En considérant un plasma isothermal p = k B T n et v = ± e mν E k BT n mν n = = µe D n n (7) (8) p-5/23

6 Paramètre de Diffusion II Nous avons définit deux paramètres, la mobilité µ et le coefficient de diffusion D µ = q mν D = k BT mν Ces coefficients sont différents pour chacunes des espèces Ils sont connectés par la relation d Einstein µ = q D k B T Le flux Γ j pour l espèce j s écrit alors (9) (10) Γ j = nv j = µ j ne D j n (11) La loi de diffusion de Fick est un cas spécial correspondant au cas où E = 0 et les particules sont neutres µ = 0 Γ j = D n (12) p-6/23

7 Paramètre de diffusion II La loi de Fick traduit le fait que la diffusion est un processus de marche aléatoire pour lequel le flux net de la région dense à la région moins dense à pour cause la densité de particules plus élevée dans la région dense Le flux est proportionnel au gradient de densité Pour un plasma, la loi de Fick n est pas nécessairement suivie à cause de la possibilité de mouvements organisés dus aux ondes plasmas p-7/23

8 Diffusion ambipolaire Nous allons maintenant étudier comment la densité d un plasma créé dans un container diminue par diffusion jusqu aux murs qui l entoure Lorsque les électrons et les ions atteignent les murs ils se recombinent. La densité près du mur est alors considérée comme nulle L équation fluide et l équation de continuité gouvernent le comportement du plasma En considèrant l équation de continuité, on obtient n +.(nu) = 0 (13) t Si la fréquence de collision est large, on peut également négliger la dérivée temporelle dans l équation fluide et utiliser les paramètres de diffusion définis plus haut n t + Γ j = 0 (14) p-8/23

9 Diffusion ambipolaire II Si Γ i est Γ e ne sont pas égaux, un deséquilibre de charges apparait rapidement Pour un plasma de taille trés supérieure à la longueur de Debye, il doit être quasi-neutre Les coefficients de diffusion des électrons et des ions doivent donc s ajuster pour que les deux espèces quittent le plasma à la même vitesse. Les électrons étant plus légers, leur vitesse thermique est plus élevée Les électrons ont donc tendance à quitter le plasma en premier Ceci génére une charge positive au centre du plasma et un champ électrique associé Ceci retarde d une part les électrons et accelére d autre part les ions vers l extérieur du plasma p-9/23

10 Diffusion ambipolaire IV Le champs electrique E s obtient en posant Γ e = Γ i = Γ Γ = µ i ne D i n = µ e ne D e n (15) E = D i D e n (16) µ i + µ e n Le flux de particules est alors Γ = µ i D i D e µ i + µ e n D i n (17) = µ id i µ i D e µ i D i µ e D i µ i + µ e n (18) = µ id e + µ e D i µ i + µ e n (19) On retrouve la loi de Fick avec un nouveau coefficient de diffusion, appellé coefficient de diffusion ambipolaire D a = µ id e + µ e D i µ i + µ e (20) p-10/23

11 Diffusion ambipolaire IV Si le coefficient ambipolaire est constant, l equation de diffusion devient alors n t = D a 2 n (21) On peut estimer l ordre de grandeur de D a en considérant que µ e >> µ i Avec ν v th et v m 1/2 donc µ m 1/2 En utilisant la relation d Einstein D a D i + µ i µ e D e (22) = D i + qd i k B T i k B T e qd e D e (23) = D i + T e T i D i (24) Pour un plasma à l équilibre T e = T i D a = 2D i (25) p-11/23

12 Diffusion ambipolaire IV L effet du champ électrique ambipolaire est donc d accélérer la diffusion des ions par un facteur 2 La diffusion est controllée par l espèce la plus lente L équation de diffusion se résoud en utilisant une séparation de variable n(r, t) = T (t)s(r) (26) A partir de l équation de diffusion on obtient n t = D a 2 n (27) D dt = DT 2 S (28) dt 1 dt = D a T dt S 2 S (29) Comme la partie de gauche ne dépent que du temps et la partie de droite que de l espace, chacune des parties doit être égale à une constante que l on défini par 1/τ p-12/23

13 Diffusion ambipolaire: Plasma à 1-D La fonction T satisfait la relation qui admet comme solution dt dt = T τ (30) T = T 0 e t/τ (31) Pour un problème à une dimension, la partie spatialle S satisfait l équation d 2 S dx 2 = 1 Dτ S (32) qui admet comme solution x x S = Acos + Bsin (33) (Dτ) 1/2 (Dτ) 1/2 La densité tend vers zéro près des murs et possède un ou plusieurs maximums entre. p-13/23

14 Diffusion ambipolaire VI La solution la plus simple comporte un seul maximum Par symmètrie et S = 0 pour x = ±L entraine L = π (Dτ) 1/2 2 τ = ( 2L π ) 1 D (34) (35) En combinant les résultats précédents on obtient pour la densité n = n 0 e t/τ cos πx 2L (36) Cette solution est le mode de diffusion principal: La densité de distribution correspond à un cosinus dont le pic de densité décroit de manière exponentielle dans le temps Il existe bien sûr des modes de diffusion d ordre plus élevés p-14/23

15 Diffusion ambipolaire VI Une distribution de densité arbitraire peut être exprimée par une série de Fourier ( (l + 1/2)πx n = n 0 a l cos + ) b m sin mπx (37) L L l m Les indices sont choisis de facons à ce que les conditions aux limites à x = ±L sont satisfaites automatiquement Pour prendre en compte la dépendance temporelle, on peut alors poser ( n = n 0 a l e t/τ l (l + 1/2)πx cos + b m sine L L l m (38) En utilisant l équation de diffusion, chaque cosinus amène à une relation du type 1 [( = D l + 1 τ l 2 t/taum mπx ) )] 2 π (39) L p-15/23

16 Diffusion ambipolaire VI La constante d amortissement pour le mode l est donc donné par [ ] 2 L 1 τ l = (l )π (40) D Les structures fines de la densité correspondent aux modes l élevés La constante de temps τ l est plus faible pour les modes élevés Pour une densité initiallement non-uniforme, les modes élevés disparaissent en premier Les modes les plus faibles sont ensuite atteints Une fois le mode le plus bas atteint, la densité dimiminue tout en gardant sa forme en cosinus Pour la diffusion dans un cylindre, la partie spatiale devient d 2 S dr ds r dr + 1 Dτ S = 0 (41) Les solutions sont des fonctions de Bessel J 0 (r/[dτ] 1/2 ) p-16/23

17 Diffusion en présence de B La vitesse de diffusion d un plasma peut être ralentie en incluant un champs magnétique C est le principe exploité pour la fusion par confinement magnétique On se place encore dans l approximation d un plasma faiblement ionisé Comme B ne modifie pas le mouvement des particules chargées dans le sens du champ on a alors pour chaque espèce Γ z = ±ne z D n (42) z Sans collisions, les particules ne diffusent pas perpendiculairement au champ, elles continuent leur mouvement cyclotron perpendiculaire aux lignes de champs Pour un cylindre parfaitement symmétrique, les gradients sont tous dans la direction radiale et il n y a pas de diffusion vers les murs Les collisions permettent aux particules chargées de diffuser de manière perpendiculaire au champ B p-17/23

18 Diffusion en présence de B II Cela se produit comme pour une marche aléatoire où une collision avec un neutre entraine la diffusion vers des densités plus faibles Le rayon de Larmor r L est maintenant la longueur caractéristique de cette marche au hasard ( à la place de la fréquence de collision pour le cas où ) La diffusion perpendiculaire à B peut donc être ralentie en réduisant le rayon de Larmor r L c est à dire en augmentant B L équation fluide pour la composante perpendiculaire à B pour chacune des espèces est mn dv = ±en(e + v B) k B T n mnνv (43) dt En considérant que ν est suffisament large pour que dv /dt = 0, les composantes x et y sont mnνv x = ±ene x k B T n x ± env yb (44) mnνv y = ±ene y k B T n y env xb (45) p-18/23

19 Diffusion en présence de B III En utilisant les définitions pour µ et D on obtient v x = ±µe x D n n x ± ω c ν v y (46) v y = ±µe y D n n y ω c ν v x (47) avec ω c = qb/m la fréquence cyclotron En substituant on obtient v y (1 + ω 2 c τ 2 ) = ±µe y D n avec τ = ν 1. Pour v y on a alors v x (1 + ω 2 c τ 2 ) = ±µe x D n n x + ω2 c τ 2 E x B ± ω2 c τ 2 k BT 1 n eb n x (48) n x + ω2 c τ 2 E y B ω2 c τ 2 k BT 1 n eb n y (49) p-19/23

20 Diffusion en présence de B IV La composante perpendiculaire peut donc se mettre sous la forme où nous avons posé v = ±µ E D n n + v E + v D 1 + (ν 2 /ω 2 c ) (50) v Ex = E y B v Dx = k BT 1 n eb n y µ = v Ey = E x B v Dy = ± k BT 1 n eb n x (51) (52) µ D 1 + ωc 2 τ 2 D = 1 + ωc 2 τ 2 (53) La composante perpendiculaire de la vitesse de chacune des espéces est composée de deux parties La dérive perpendiculaire au gradient de densité et potentiel v E et v D. Cette dérive est ralentie par les collisions avec les neutres La dérive parallèle aux gradients de potentiel et densité due à la mobilité et la diffusion. La forme est la même que lorsque mais les coefficients µ et D sont réduits par le facteur 1 + ω 2 c τ 2 p-20/23

21 Diffusion en présence de B IV Le produit ω c τ 2 est important pour le confinement magnétique Pour ω 2 c τ 2 << 1, le champ magnétique n a pas d effet sur la diffusion Pour ω 2 c τ 2 >> 1, le champ magnétique retarde fortement la diffusion perpendiculaire à B D = D ω 2 τ 2 D 1 + ωc 2 τ 2 (54) k BT 1 mν ω 2 τ 2 (55) = k BT ν mω 2 c = k BT ν mω 2 c (56) En comparant avec l expression obtenue sans champ magnétique D = k B T/mν, on remarque que le rôle des collisions est inversé Pour une diffusion parallèle à B, D est proportionnel à ν 1 car les collisions retardent les déplacements p-21/23

22 Diffusion en présence de B V Pour une diffusion perpendiculaire à B, D est proportionnel à ν car les collisions sont nécéssaires pour changer de ligne de champs Le rôle de m est également inversé. Pour une diffusion parallèle au champs, les électrons diffusent plus vite à cause de leur vitesse thermal plus élevé. Pour la diffusion perpendiculaire au champs, les électrons diffusent plus lentement car leur rayon de Larmor est plus faible que les ions En négligeant les facteurs de l ordre de l unité on peut écrire D = k BT mν v2 thτ λ 2 (57) où nous avons utilisé vτ = λ m /. La diffusion est une marche au hasard avec un pas λ m En utilisant ω c τ λ m /r L, on trouve pour la diffusion perpendiculaire à B D = k BT ν mω 2 c v 2 th rl 2 vth 2 ν r2 L τ (58) p-22/23

23 Diffusion ambipolaire en présence de B Les coefficients de diffusion et de mobilité sont anisotropiques dans le cas où L analogie avec la diffusion en l absence de B et Γ e << Γ i, suggère qu un champs électrique se développe pour ralentir les ions et accélérer les électrons pour la diffusion perpendiculaire au champ La charge négative due à Γ e << Γ i, peut par contre être dissipée le long du champs Bien que la diffusion doit être ambipolaire dans son ensemble elle ne doit pas nécessairement l être pour chacune des composantes. Les ions tendent à diffuser principalement perpendiculaire au champs alors que les électrons le long du champs La géométrie de l expérience détermine si la diffusion ambipolaire perpendiculaire au champs se produit où si elle est court-circuité par la diffusion le long du champs. Il n y a pas de réponse simple pour la diffusion en présence d un champs magnétique, il faut résoudre les équations de continuité pour les électrons et les ions de manière simultanée p-23/23

Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire.

Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire. Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire. L équation du mouvement d un électron libre dans l ionosphère soumise aux champs électrique E et magnétique

Plus en détail

CHAPITRE IV ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ENERGIE

CHAPITRE IV ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ENERGIE CHAPITRE IV ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ENERGIE PLAN I. Introduction II. III. IV. Equation fondamentale de l énergie électromagnétique et bilan énergétique Application à une onde plane sinusoïdale dans

Plus en détail

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI)

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) Dans un métal, les électrons de conduction sont libres de se déplacer. Comme pour les molécules d un gaz, ils sont animés d un mouvement erratique et changent

Plus en détail

PC - Diffusion de particules

PC - Diffusion de particules PC - Diffusion de particules 1 Champ d étude Premier exemple : Tache d encre Décrire qualitativement le phénomène observé sur la vidéo Deuxième exemple : Réalisation d une jonction PN par diffusion d impuretés

Plus en détail

Cours d électromagnétisme

Cours d électromagnétisme Cours d électromagnétisme EM17-Mouvement des charges dans un conducteur Table des matières 1 Introduction 2 2 Vecteur densité de courant électrique 2 3 Loi d Ohm locale 3 4 ésistance électrique 4 5 L effet

Plus en détail

p = A cos(kx ωt). (1.2)

p = A cos(kx ωt). (1.2) 1 1. Séries de Fourier 1. Introduction En physique, on rencontre souvent des problèmes faisant intervenir des vibrations ou des oscillations. La vibration d un diapason est un exemple de mouvement harmonique

Plus en détail

Nom : Prénom : Num. étudiant :

Nom : Prénom : Num. étudiant : Université Montpellier 2 Master EEA, 1 ère année Examen de Physique des Composants (GMEE108) durée 2 heures 28/03/2012 Aucun documents autorisés. Aucun téléphone sur les tables. Calculatrices autorisées.

Plus en détail

1.2 Notions de conductivité et de conservation

1.2 Notions de conductivité et de conservation Modélisation d un phénomène de diffusion J. Erhel Janvier 2014 1 Phénomène de diffusion voir http://www.breves-de-maths.fr/la-conduction-un-moteur-universel/ 1.1 Exemples de diffusion Le phénomène de diffusion

Plus en détail

Notes de cours : Physique de l état condensé. Jean-Baptiste Théou

Notes de cours : Physique de l état condensé. Jean-Baptiste Théou Notes de cours : Physique de l état condensé Jean-Baptiste Théou 30 novembre 2009 Table des matières 1 Rappel des notions de base en électromagnétisme 3 1.1 Les équations de Maxwell dans le vide en régime

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULC) Imagerie par résonance magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULC) Imagerie par résonance magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES CONCOURS D ADMISSION 2011 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULC) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est pas autorisée pour cette épreuve.

Plus en détail

Physique statistique

Physique statistique 1 Cours Sciences Physiques MP Physique statistique La Thermodynamique statistique a pour ambition de considérer les entités microscopiques qui constituent la matière comme les atomes, les molécules, les

Plus en détail

3) Précession de Larmor

3) Précession de Larmor M/CFP/Parcours de Physique Théorique Invariances en physique et théorie des groupes Précession de Thomas En 196, Uhlenbeck et Goudsmit ont introduit la notion de spin de l électron et montré que si l électron

Plus en détail

Électrostatique. E = q E = conséquences V = Force F = q E

Électrostatique. E = q E = conséquences V = Force F = q E Partie V : électromagnétisme Chapitre 1 Électrostatique I Liens entre charges électriques et champ électrique Charges Champ E - ponctuelle q - ρ, σ, λ dq = ρ dv, dq = σ ds, dq = λ dl Symétries, invariances

Plus en détail

PHYSIQUE I. Tube de champ

PHYSIQUE I. Tube de champ PHYSIQUE I La Terre est entourée de zones, appelées «ceintures de Van Allen», où des particules chargées, de haute énergie, sont piégées par le champ magnétique terrestre Dans ces zones, les trajectoires

Plus en détail

I. Relations d incertitude.

I. Relations d incertitude. INÉGALITÉS DE HEINSENBERG SPATIALES I. Relations d incertitude. 1. Incertitude statistique Quand on observe la figure d interférence produite photon par photon, on constate que les maxima d intensité correspondent

Plus en détail

Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques

Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques Le chapitre précédent a introduit une première méthode de caractérisation des systèmes analogiques linéaires avec l analyse fréquentielle. Nous présentons

Plus en détail

Introduction à la physique des plasmas cours 6: effets non-linéaires

Introduction à la physique des plasmas cours 6: effets non-linéaires à la physique des plasmas cours 6: effets non-linéaires S. Mazevet Laboratoire de Structure Electronique Département de Physique Théorique et Appliquée Commissariat à l Energie Atomique Bruyères-Le-Châtel,

Plus en détail

Le régime variable est caractérisé par des propriétés spécifiques liées à la dépendance des champs en fonction du temps. Ces particularités sont :

Le régime variable est caractérisé par des propriétés spécifiques liées à la dépendance des champs en fonction du temps. Ces particularités sont : Chapitre 4 Le régime variable 4.1 Introduction Le régime variable est caractérisé par des propriétés spécifiques liées à la dépendance des champs en fonction du temps. Ces particularités sont : Le phénomène

Plus en détail

G.P. DNS07 Novembre 2012

G.P. DNS07 Novembre 2012 DNS Sujet Isolation thermique d'un tube vaporisateur...1 I.Transfert thermique dans un milieu homogène...1 II.Transferts thermiques pour un tube...2 A.Conduction ou diffusion...2 B.Conducto-convection...3

Plus en détail

Chap.1 Diffusion de particules

Chap.1 Diffusion de particules Chap.1 Diffusion de particules 1. Description de la diffusion particulaire 1.1. La diffusion : un phénomène de transport à l échelle microscopique 1.2. Flux de particules Vecteur densité de courant 1.3.

Plus en détail

LES OSCILLATEURS R L C. I(t) Les analogies électriques et mécaniques sont indiquées dans le tableau suivant : 1/LC K/m

LES OSCILLATEURS R L C. I(t) Les analogies électriques et mécaniques sont indiquées dans le tableau suivant : 1/LC K/m LES OSCILLATEURS Rappels théoriques Quelques domaines concernés... Electromagnétisme, électronique Acoustique Microscope à force atomique, vibrations intramoléculaires Sismographie Marées : résonances

Plus en détail

Le dipôle électrostatique

Le dipôle électrostatique Cours d électromagnétisme 1 Définition, potentiel et champ créés 1.1 Définition du dipôle électrostatique On appelle dipôle électrostatique le système constitué de deux charges ponctuelles opposées et

Plus en détail

Effet du champ gravitationnel terrestre sur le mouvement d un gyroscope en orbite

Effet du champ gravitationnel terrestre sur le mouvement d un gyroscope en orbite X Physique MP 2012 Énoncé 1/6 ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES CONCOURS D ADMISSION 2012 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULC) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est

Plus en détail

Exercices Physiques pour la Prépa

Exercices Physiques pour la Prépa Physique 1 Exercices Physiques pour la Prépa Sujet proposé par IM Seiha Exo 1 : Ionisation de l atome d hydrogène 1. Calculer l ordre de grandeur du champ électrique qu il faut appliquer à un atome d hydrogène

Plus en détail

Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique

Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique 1. Notions de gradient, et de circulation d un champ vectoriel 1.1. Gradient d un champ scalaire 1.2. Circulation

Plus en détail

Jeudi 25 février - Concours blanc - type CCP. Étude d un plasma en vue de réaliser la fusion nucléaire

Jeudi 25 février - Concours blanc - type CCP. Étude d un plasma en vue de réaliser la fusion nucléaire PC Dupuy de Lôme 2015-2016 Physique Jeudi 25 février - Concours blanc - type CCP Problème A Composition de Physique - 4 heures Étude d un plasma en vue de réaliser la fusion nucléaire Le plasma étudié

Plus en détail

4.7 et4.8 Potentiel, différence de potentiel et énergie potentielle associés aux conducteurs à l équilibre

4.7 et4.8 Potentiel, différence de potentiel et énergie potentielle associés aux conducteurs à l équilibre 4.7 et4.8 Potentiel, différence de potentiel et énergie potentielle associés aux conducteurs à l équilibre appel: Quelles sont les propriétés d un conducteur à l équilibre électrostatique? ) 0 à l intérieur

Plus en détail

8. PHÉNOMÈNES D INDUCTION ÉLECTROMAGNÉTIQUE Circuit déformable dans un champ d induction magnétique uniforme et constant

8. PHÉNOMÈNES D INDUCTION ÉLECTROMAGNÉTIQUE Circuit déformable dans un champ d induction magnétique uniforme et constant 8. PHÉNOMÈNES D INDUTION ÉLETROMAGNÉTIQUE 8.1 Observations expérimentales 8.1.1 ircuit déformable dans un champ d induction magnétique uniforme et constant On considère l expérience décrite au paragraphe

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 6 Conducteurs hors équilibre

Electricité et magnétisme - TD n 6 Conducteurs hors équilibre Electricité et magnétisme - TD n 6 Conducteurs hors équilibre 1. Densité de courant - vitesse des porteurs Le cuivre, qui est un bon conducteur du courant électrique, possède 1 électron libre par atome;

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques Page 1 sur 7 Table des matières Joindre l'auteur Les ondes électromagnétiques Plan 1. Rappel sur les équations de Maxwell 2. Equations de propagation en Electromagnétisme 3. L'onde électromagnétique dans

Plus en détail

LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES

LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES I. ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE A. ilan local d énergie e - vol div R t j.e, où : e vol est l énergie électromagnétique volumique associée au champ, j. E représente la puissance

Plus en détail

Dans la physique non-relativiste, l impulsion d un objet matériel ponctuel est définie comme:

Dans la physique non-relativiste, l impulsion d un objet matériel ponctuel est définie comme: COURS 7,8. DYNAMIQUE RELATIVISTE. 14. Impulsion, masse, énergie. Dans la physique non-relativiste, l impulsion d un objet matériel ponctuel est définie comme: p n.r. = m 0 v = m 0 d x dt où m 0 est la

Plus en détail

Système rénal cours- TD 2.2

Système rénal cours- TD 2.2 Système rénal cours- TD 2.2 2V321 Physique des grandes fonctions des organismes vivants Diffusion : la première loi de Fick Rappel : concentration inhomogène, flux Dans le cours- TD 2.1 nous avons vu que

Plus en détail

Séminaire Philosophie et physique : Relativité restreinte (J.M. Lévy-Leblond)

Séminaire Philosophie et physique : Relativité restreinte (J.M. Lévy-Leblond) Séminaire Philosophie et physique : Relativité restreinte (J.M. Lévy-Leblond) Harold Erbin 1 février 010 Table des matières 1 Introduction 1 Changements de référentiel et transformations 3 Vitesse(s) 3

Plus en détail

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Convection Objectifs Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Faire comprendre les mécanismes de transferts par convection Metter en évidence et présenter des outils de calcul des transferts par convection

Plus en détail

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu 1. Principe de la conversion électromécanique de puissance 1.1. Porteurs de charge d un circuit mobile dans un champ magnétique : bilan de puissance

Plus en détail

Figure 7.1: Configuration géométrique d une molécule d eau H 2O

Figure 7.1: Configuration géométrique d une molécule d eau H 2O 7 Dipôle électrostatique Introduction. La molécule d eau La figure 7. représente la configuration géométrique d une molécule d eau H O. Les propriétés des atomes d hydrogène et d oxygène font que le nuage

Plus en détail

6.1 Circulation du champ magnétique, théorème

6.1 Circulation du champ magnétique, théorème Chapitre 6 Le théorème d Ampère 6.1 Circulation du champ magnétique, théorème d Ampère 6.1.1 Circulation sur un circuit fermé du champ B créé par un fil rectiligne infini parcouru par un courant i Considérons

Plus en détail

Cours n 14 : Champ électrique

Cours n 14 : Champ électrique Cours n 14 : Champ électrique 1) Charge électrique 1.1) Définition et porteurs de charge La matière est formée de corpuscules dont certains ont la propriété de s attirer ou de se repousser mutuellement.

Plus en détail

Notes de cours : Électronique. Jean-Baptiste Théou

Notes de cours : Électronique. Jean-Baptiste Théou Notes de cours : Électronique Jean-Baptiste Théou 12 septembre 2009 Chapitre 1 Présentation Il y a deux parties en électronique : L électronique analogique, qui traite les signaux continues (Voix, tension,

Plus en détail

Exercice (sur 3 points) : transmission d une marche de potentiel

Exercice (sur 3 points) : transmission d une marche de potentiel ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2010 CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Mercredi 6 juillet 2011, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Paris 7 PH 402 2002 03 Physique Statistique EXERCICES Feuille 3 : Distribution microcanonique 1 Défauts de Frenkel Les N atomes qui constituent un cristal parfait sont régulièrement disposés sur les N

Plus en détail

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Réponse optique de nano-objets métalliques

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Réponse optique de nano-objets métalliques ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2010 FILIÈRE PC DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est

Plus en détail

Rayonnement X dans les accélérateurs de particules

Rayonnement X dans les accélérateurs de particules Rayonnement X dans les accélérateurs de particules A rendre pour le mardi 11 Décembre Dans ce problème, on se propose d étudier certains aspects des accélérateurs de particules circulaires. Au delà de

Plus en détail

Chap.2 Diffusion thermique

Chap.2 Diffusion thermique Chap.2 Diffusion thermique 1. Description de la diffusion thermique 1.1. Les trois types de transferts thermiques 1.2. Flux thermique (ou Puissance thermique) Vecteur densité de courant 1.3. Analogies

Plus en détail

ONDES MECANIQUES. Si l'on soumet la corde ou le ressort à une perturbation sinusoïdale, l'amplitude de la perturbation ξ(x,t) est donnée par

ONDES MECANIQUES. Si l'on soumet la corde ou le ressort à une perturbation sinusoïdale, l'amplitude de la perturbation ξ(x,t) est donnée par 3 M6 ONDES MECANIQUES I.- INTRODUCTION On appelle onde une perturbation qui se propage dans l'espace et dans le temps. Dans cette expérience, nous allons nous intéresser aux ondes mécaniques, c'est-à-dire

Plus en détail

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

Chapitre II Oscillations libres amorties des systèmes à un seul degré

Chapitre II Oscillations libres amorties des systèmes à un seul degré Chapitre II Oscillations libres amorties des systèmes à un seul degré de liberté 1. Introduction : Oscillations libres amortis des mouvements oscillatoires dont l amplitude diminue au cours du temps jusqu

Plus en détail

oscillateurs et ondes progressive

oscillateurs et ondes progressive oscillateurs et ondes progressive Ce cours reprend le cours de madame Grenier de 2007, il constitue une aide et en aucun cas une référence pour le concours! C est un résumé du cours de madame Grenier,

Plus en détail

6. Le courant électrique et la résistance

6. Le courant électrique et la résistance Chapitre 6 OSPH Le courant et la résistance 31 6. Le courant électrique et la résistance 6.1. Le courant électrique Le courant électrique est le débit d écoulement des charges à travers une surface. I

Plus en détail

2 - Groupe et paquet d ondes

2 - Groupe et paquet d ondes - Groupe et paquet d ondes Objectifs : Une onde monochromatique n a pas de sens physique puisqu elle est définie t et x. Une onde réelle est nécessairement limitée dans le temps et dans l espace. Pour

Plus en détail

Constante Diélectrique

Constante Diélectrique Constante Diélectrique Résumé En général, un champ électrique est créé par un différence de tension électrique entre deux points. Si le champ électrique traverse un matériau dit diélectrique, le champ

Plus en détail

PC - Lycée Dumont D Urville TD équations de Maxwell I. Champ électrique longitudinal

PC - Lycée Dumont D Urville TD équations de Maxwell I. Champ électrique longitudinal PC - Lycée Dumont D Urville TD équations de Maxwell I. Champ électrique longitudinal On considère la situation dans laquelle, le champ électrique s écrit: E(M,t) = E cos(ωt kx) e x. 1. Pourquoi dit-on

Plus en détail

Tome 2 Les probabilités continues

Tome 2 Les probabilités continues Tome 2 Les probabilités continues Chapitre 10 Introduction aux probabilités continues Rappel Définition Une variable aléatoire est une fonction d un espace de probabilité Ω vers R, X : Ω R Si X peut prendre

Plus en détail

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2 V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt Mesures Physiques TD ELECTROTECHNIQUE n 1 Avec l aide du cours, faire une fiche faisant

Plus en détail

Examen de Mécanique Analytique. Professeur: P. De Los Rios. Epreuve du 20 février Durée: 4 heures - Sans document

Examen de Mécanique Analytique. Professeur: P. De Los Rios. Epreuve du 20 février Durée: 4 heures - Sans document Examen de Mécanique Analytique Professeur: P. De Los Rios Epreuve du 2 février 27 - Durée: 4 heures - Sans document Exercice 1 Plan incliné (6 points On considère une masse m glissant sans frottement sur

Plus en détail

Concours National Commun d admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ou assimilées Session 2007

Concours National Commun d admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ou assimilées Session 2007 ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale, de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Présidence du Concours National Commun École Supérieure d Électricité

Plus en détail

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire II. Conversion de puissance mécanique en puissance électrique 1. Retour sur les rails de Laplace ( générateur ) Les rails de Laplace vus dan des chapitres

Plus en détail

Phénomènes de diffusion

Phénomènes de diffusion Phénomènes de diffusion Exercice 1 Temps de réponse d un thermomètre au mercure On souhaite mesurer la température d un liquide avec un thermomètre à mercure. La partie utile du thermomètre est un cylindre

Plus en détail

Chapitre 5: Interaction des neutrons avec la matière

Chapitre 5: Interaction des neutrons avec la matière Chapitre 5: Interaction des neutrons avec la matière 1 Contenu Introduction Mécanismes d interaction Sections efficaces d interaction Modération et parcours des neutrons Pour plus de détails voir cours

Plus en détail

Étude physique de quelques phénomènes biologiques

Étude physique de quelques phénomènes biologiques Banque Agro - Véto A - 0312 PHYSIQUE Durée : 3 heures 30 minutes L usage d une calculatrice est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur

Plus en détail

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique.

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique. Université Joseph Fourier Grenoble 1 L3 physique, 2011-2012 Techniques Expérimentales de la Physique Physique Subatomique guillaume.pignol@lpsc.in2p3.fr 1 Chapitre 1 Généralités 1.1 Le monde subatomique

Plus en détail

La diffusion, le mouvement brownien et la nature discrète de la matière

La diffusion, le mouvement brownien et la nature discrète de la matière La diffusion, le mouvement brownien et la nature discrète de la matière Helge Rütz Plan 1 Diffusion 2 Le mouvement brownien 3 image de la matière continue 4 image de la matière discrète 5 6 Vérification

Plus en détail

Tutoriel 2. Courant de déplacement Éléments de correction

Tutoriel 2. Courant de déplacement Éléments de correction Année universitaire 2016/2017. U.E. 2P021 Tutoriel 2. Courant de déplacement Éléments de correction Johannes Braathen (LPTHE), Cédric Enesa (LKB), Andrea Mogini (LPNHE) 1 Source radioactive On considère

Plus en détail

TD O2 : Ondes sonores dans les fluides

TD O2 : Ondes sonores dans les fluides O2 : Ondes sonores dans les fluides Révisions de cours : Vous devez vous assurer que tous les points de cours suivants sont su. Classer les ondes sonores par domaines fréquentiels Donner et justifier les

Plus en détail

Exercices de Révision d électrostatique et magnétostatique

Exercices de Révision d électrostatique et magnétostatique Exercices de Révision d électrostatique et magnétostatique PC Philippe Ribière Année Scolaire 2012-2013 Ph. Ribière PC 2012/2013 2 Chapitre 1 Electrostatique. 1.1 Deux charges identiques. On considère

Plus en détail

Ch.3 Potentiel Électrique

Ch.3 Potentiel Électrique Ch.3 Potentiel Électrique CUT-IST 07.04.2010 K.Demmouche (cours 3 E&M) Une particule chargée placée dans un champ électrique est soumise à la force selon la loi de Coulomb. Dans le cas d un champ uniforme

Plus en détail

Champ magnétique (calcul et propriétés)

Champ magnétique (calcul et propriétés) (calcul et propriétés) Les formules à connaître par cœur sont entourées. ut : Calcul du champ magnétique en régime permanent et dans l'approximation des Régimes QuasiStationnaires ARQS (régimes lentement

Plus en détail

Transport de matière : Diffusion de particules

Transport de matière : Diffusion de particules Transport de matière : Diffusion de particules 1. Description de la diffusion particulaire 1.1. La diffusion : un phénomène de transport à l échelle microscopique 1.2. Débit de particules Vecteur densité

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES 1

Table des matières TABLE DES MATIÈRES 1 TABLE DES MATIÈRES 1 Table des matières 1 Rappels et fondamentaux 2 1.1 Théorème de Gauss........................................ 2 1.2 Structure du champ électrostatique...............................

Plus en détail

Chapitre 2 PROPRIETES ET CARACTERISATION DES PARTICULES DE L ATOME

Chapitre 2 PROPRIETES ET CARACTERISATION DES PARTICULES DE L ATOME Chapitre 2 PROPRIETES ET CARACTERISATION DES PARTICULES DE L ATOME J. J. Thomson (physicien anglais), R. Millikan,, physicien américain E.Rutherford J.Chadwick Millikan, Robert Andrews Sir Joseph Thomson

Plus en détail

Transport de matière : Diffusion de particules

Transport de matière : Diffusion de particules Transport de matière : Diffusion de particules 0. Préliminaire mathématique : opérateur laplacien 1. Description de la diffusion particulaire 1.1. La diffusion : un phénomène de transport à l échelle microscopique

Plus en détail

G.P. DNS08 Novembre 2010

G.P. DNS08 Novembre 2010 DNS Sujet Formation d'une couche de glace sur un lac...1 I.Contact parfait air-glace...2 A.La diffusion thermique...2 B.Le bilan enthalpique...3 C.Solution...3 II.Convection à l'interface air-glace...3

Plus en détail

Ondes électromagnétiques dans le vide ou dans un plasma

Ondes électromagnétiques dans le vide ou dans un plasma TD 11 Ondes électromagnétiques dans le vide ou dans un plasma Ondes électromagnétiques dans le vide 1. Exemple d onde électromagnétique On s intéresse à la propagation de l onde électromagnétique définie

Plus en détail

A- MOUVEMENT CIRCULAIRE

A- MOUVEMENT CIRCULAIRE CHAPITRE 3 MOUVEMENTS PARTICULIERS A- Mouvement circulaire B- Mouvement oscillatoire Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 5-6 SVI-STU A- MOUVEMENT

Plus en détail

16. Théorie phénoménologique de la diffusion

16. Théorie phénoménologique de la diffusion Phénomène de Transfert 16.Théorie phénoménologique de la diffusion 1 16. Théorie phénoménologique de la diffusion Dans le chapitre 10 la loi fondamentale de la diffusion (loi de Fic) a été introduite comme

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Afin de décrire le mouvement d un solide, il faut : Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 16 : Cinématique - Mouvement d un point au cours du temps. Comment décrire le

Plus en détail

Réponse dans le domaine temporel

Réponse dans le domaine temporel Chapitre 3 Réponse dans le domaine temporel On étudie ici le comportement des systèmes de premier et second ordre et leur réponse en fonction du temps. Les caractéristiques de ces systèmes sont étudiés

Plus en détail

Rappelons la définition. Un signal s(t) est dit périodique s il reprend la même

Rappelons la définition. Un signal s(t) est dit périodique s il reprend la même . Signaux périodiques et signaux sinusoïdaux.. Caractéristiques des signaux périodiques Rappelons la définition. Un signal s(t) est dit périodique s il reprend la même valeur à des intervalles de temps

Plus en détail

Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local. Jean-Belkheir Belhaouari

Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local. Jean-Belkheir Belhaouari Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local Jean-Belkheir Belhaouari Centre de Physique des Plasmas et de leurs Applications de Toulouse Modélisation de l extinction

Plus en détail

DU SOLEIL A LA TERRE AÉRONOMIE ET MÉTÉOROLOGIE DE L'ESPACE. Jean LILENSTEN et Pierre-Louis BLELLY

DU SOLEIL A LA TERRE AÉRONOMIE ET MÉTÉOROLOGIE DE L'ESPACE. Jean LILENSTEN et Pierre-Louis BLELLY DU SOLEIL A LA TERRE AÉRONOMIE ET MÉTÉOROLOGIE DE L'ESPACE Jean LILENSTEN et Pierre-Louis BLELLY Presses Universitaires de Grenoble 1999 TABLE DES MA TIÈRES Préambule 5 Introduction 7 Chapitre I - Soleil,

Plus en détail

Convection de Rayleigh-Bénard

Convection de Rayleigh-Bénard Article Pédagogique Multimedia O. Thual, APM-INPT thu-rayben (2006) Convection de Rayleigh-Bénard Cet article pédagogique a pour but de présenter la notion d instabilité sur l exemple de la convection

Plus en détail

G.P. DNS Octobre 2009

G.P. DNS Octobre 2009 DNS Sujet Plasma: effet FARADAY...1 I.Première partie: exercices indépendants...1 A.Pulsation plasma...1 B.Pulsation cyclotron...2 C.Polarisation...3 II.Deuxième partie: le problème...3 A.Recherche de

Plus en détail

Université Paris-Dauphine Ceremade. Introduction aux méthodes particulaires. François BOLLEY

Université Paris-Dauphine Ceremade. Introduction aux méthodes particulaires. François BOLLEY Université Paris-Dauphine Ceremade o Introduction aux méthodes particulaires o François BOLLEY I - Les équations d Euler incompressibles : modèle macroscopique, particules déterministes II - L équation

Plus en détail

Master MASS 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 4

Master MASS 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 4 Master MASS Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 4 Corrigé Dans ces exercices, W désignera toujours un processus de Wiener brownien standard. Soient s et t deux réels positifs. Montrer que

Plus en détail

Cours 9. Le quadri-vecteur énergie-impulsion

Cours 9. Le quadri-vecteur énergie-impulsion Cours 9: Le quadri-vecteur énergie-impulsion 1 Cours 9. Le quadri-vecteur énergie-impulsion Résumé du dernier cours sur l espace-temps. Les quadri-vecteurs. Le quadri-vecteur vitesse. Le quadri-vecteur

Plus en détail

BTS Groupement A Mathématiques

BTS Groupement A Mathématiques BTS Groupement A Mathématiques Éléments de correction Session 20 Exercice 1 : Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL Partie A : QCM Les bonnes réponses sont : 1. ft) = 10 U t) U t 1)) 1 2.

Plus en détail

Feuille TD n 1 : Calcul approché

Feuille TD n 1 : Calcul approché Feuille TD n : Calcul approché Exercice. Convertir (.) 2 en hexadécimal, octal et décimal. Exercice 2. Proposer une méthode pour éviter la perte de précision dans les calculs suivants :. e x sin(x) cos(x)

Plus en détail

Viscosité de l air. Table des matières. Matthieu Schaller et Xavier Buffat. 13 décembre Introduction 2

Viscosité de l air. Table des matières. Matthieu Schaller et Xavier Buffat. 13 décembre Introduction 2 Viscosité de l air Matthieu Schaller et Xavier Buffat matthieu.schaller@epfl.ch xavier.buffat@epfl.ch 13 décembre 2007 Table des matières 1 Introduction 2 2 Théorie 2 2.1 Valeur empirique.........................

Plus en détail

Physique de la Matière Condensée Partiel du 13 Janvier 2011 Durée : 3 heures.

Physique de la Matière Condensée Partiel du 13 Janvier 2011 Durée : 3 heures. Master-1 et Magistère-2 de Physique Fondamentale Centre Scientifique d Orsay - Université de Paris-Sud Année 2010-2011 Physique de la Matière Condensée Partiel du 13 Janvier 2011 Durée : 3 heures. Remarques

Plus en détail

Thermodynamique appliquée au corps humain

Thermodynamique appliquée au corps humain Exercice de thermodynamique Thermodynamique appliquée au corps humain Partie A Equation de diffusion thermique On considère un corps homogène (FIGURE 1, où les parties noires représentent un isolant thermique)

Plus en détail

MAGNESTOTATIQUE Le courant électrique. 2. Champ magnétique. 3. Exemples de calculs du champ magnétique. 4. Forces magnétiques

MAGNESTOTATIQUE Le courant électrique. 2. Champ magnétique. 3. Exemples de calculs du champ magnétique. 4. Forces magnétiques MAGNESTOTATQUE - 2 1. Le courant électrique 2. Champ magnétique 2.1. charge unique en mouvement 2.2. Circuit filiforme : Postulat de iot et Savard 2.3. distribution volumique de courants 3. Exemples de

Plus en détail

Ondes dans les plasmas (PC*)

Ondes dans les plasmas (PC*) Ondes dans les plasmas (PC*) Ondes dans les plasmas I Propagation d une onde électromagnétique dans un plasma : 1 Définition d un plasma : Un plasma est un milieu composé d atomes ou de molécules ionisés

Plus en détail

Exercice 1 Calculs d intensité (3 points)

Exercice 1 Calculs d intensité (3 points) Page 1/ 5 Devoir électrocinétique n o 1 M1 EFTIS/IUFM Nice Le contrôle est constitué de cinq exercices indépendants, le barême étant approximatif et donné à titre indicatif seulement. Toute erreur éventuelle

Plus en détail

Diffraction (1) Exemple 1 : Ombre du demi-plan. zone éclairée. lumière. zone d ombre. H ombre. 1/2 plan métallique. 1/2 plan métallique

Diffraction (1) Exemple 1 : Ombre du demi-plan. zone éclairée. lumière. zone d ombre. H ombre. 1/2 plan métallique. 1/2 plan métallique Diffraction (1 Mise en évidence : Il y a diffraction lorsque l interaction d une onde EM avec un objet ne peut être analysée avec les moyens de l optique géométrique. Exemple 1 : Ombre du demi-plan zone

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

Baccalauréat S Liban 27 mai 2014

Baccalauréat S Liban 27 mai 2014 EXERCICE 1 Baccalauréat S Liban 27 mai 2014 Les trois parties A, B et C peuvent être traitées de façon indépendante. Les probabilités seront arrondies au dix millième. Un élève doit se rendre à son lycée

Plus en détail

La cosmologie est un jeu d enfant

La cosmologie est un jeu d enfant La cosmologie est un jeu d enfant 1 - Espace et temps 2 - La courbure de l espace 3 - L expansion de l univers 4 - Cônes de lumière 5 - La théorie du big bang 6 - CMB (Fond de rayonnement cosmologique)

Plus en détail

CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME

CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME 1 INTRODUCTION Le début de ce siècle a vu la naissance d'une nouvelle mécanique adaptée à ces objets minuscules. Cette nouvelle mécanique à reçut le nom de mécanique

Plus en détail

Corrigé des TD de Physique Quantique

Corrigé des TD de Physique Quantique Université Joseph Fourier L2 UE Phy 242 Corrigé des TD de Physique Quantique C. Hoffmann, G. Méjean 28 1 Rayonnement du corps noir Soit u(ω, T ) la densité spectrale et volumique d énergie du rayonnement

Plus en détail