Quand toute l'artère est dilatée on parle de méga-dolicho-artère (largeur et longueur)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quand toute l'artère est dilatée on parle de méga-dolicho-artère (largeur et longueur)"

Transcription

1 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie 20/04/2014 CEARD Paul D1 CR : AUDOAURD Justine SC Prfesseur M,Bartli 12 pages Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie Plan A. Les anévrysmes en général I. Définitin II. Étilgies III. La physipathlgie IV. Les différents types d anévrysmes B. Les anévrysmes pplités I. Généralités II. Diagnstic III. Traitements C. Anévrysmes de l'arte abdminale I. Généralités II. Circnstances de décuverte III. Diagnstic IV. Indicatins de dépistage V. Évlutin Cmplicatins VI.Traitements et indicatins A. Les anévrysmes en général I. Définitin La 1ere définitin est celle que le prf truve la plus exacte: Un anévrysme est une dilatatin permanente, lcalisée et segmentaire avec une perte du parallélisme des brds de l artère. Une autre définitin stipule qu'il y a un anévrysme lrsque le diamètre de l'artère est 1,5 fis plus imprtant que le diamètre de la partie sus-jacente de l'artère. Quand tute l'artère est dilatée n parle de méga-dlich-artère (largeur et lngueur) 1/12

2 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie II. Étilgies Cncernant les étilgies, les anévrysmes surviennent dans plus de 95% des cas dans des cntextes d'athérmes (n parle d'anévrysme dégénératif), mais il existe également d'autre causes à l'rigine d'anévrysmes : les infectins, la syphilis (essentiellement dans les années 30) les maladies inflammatires (Hrtn, Takayasu) les pst-dissectin les maladies cngénitales cmme celle de Marfan u celle d'ehlers-danls (vasculaire) Les maladie héréditaire Les lésins athérmateuses peuvent être à l'rigine de sténse du fait de l'augmentatin de l'épaisseur de la plaque d'athérme intraluminale cnduisant à une diminutin du diamètre libre pur l'éculement du sang mais elles peuvent également être à l'rigine de phénmène ppsé, les anévrysmes, par remdelage de la pari du vaisseaux qui perd sn élasticité et se distend. Mais des recherches snt en curs pur mieux cmprendre purqui les mêmes causes peuvent entraîner des effets cntraires seln les cas. III. La physipathlgie Elle débute par l'inflammatin chrnique de la pari artique (plynucléaires, macrphages, neutrphiles qui infiltrent cette pari), ce qui cnduit à une surprductin lcale d'enzymes prtélytiques et abutit à la destructin et au remdelage de la média. En effet, les phénmènes inflammatires cnduisent à une destructin de l'élastine par sécrétin, par ces médiateurs de l inflammatin, d'enzymes qui la dégrade. Cette élastine ne puvant être resynthétisée par l'rganisme, va être remplacée par une quantité énrme de cllagène lrs des phénmènes de remdelage. L'arte perd alrs ses capacités d'élasticité, et se défrme petit à petit frmant un anévrysme. Lrsque que les capacités de prductin de cllagène snt dépassées par rapprt à la destructin inflammatire du tissu, il y a un déséquilibre qui peut abutir à la rupture du vaisseau. L'Altératin de la média crrespnd à une raréfactin des fibres élastiques et un remdelage cllagénique de la pari. Cela entraîne une crissance du diamètre de l arte et en parallèle une augmentatin de la tensin pariétal. Plus l'anévrysme grssie, plus la tensin pariétal augmente. 2 cnséquences snt pssibles : sit la rupture, sit l'emblie par détachement du thrmbus pariétal qui s'est frmé suite à la dégradatin cntinue de la pari. La valeur de la tensin au niveau de la pari est dictée par la Li de Laplace: T = PxR 2/12

3 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie IV. Les différents types d anévrysmes Les anévrysmes peuvent avir deux types de mrphlgies différentes: -anévrysme fusifrme, les deux brds de l'artère ne snt plus parallèles -anévrysme saccifrme, dévelppé au dépend d'un des deux ctés du vaisseaux A diamètre équivalent, les anévrysmes saccifrmes nt beaucup plus de chance de se rmpre que les anévrysmes fusifrmes. Les faux anévrysmes snt essentiellement retruvés lrs des traumatismes artérielles (lrs de pnctins par exemple), ils snt caractérisés par l'absence de cntinuité de la pari artérielle. Définitin truvé sur le net: Il s'agit d'une tuméfactin résultant de l'rganisatin d'un hématme prvqué par une brèche artérielle. Alrs que l'anévrysme est une dilatatin segmentaire d'une artère, le faux anévrysme ne pssède pas de pari prpre. C'est une rupture artérielle cntenue par l'rganisatin des tissus visins. 3/12

4 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie B. Les anévrysmes pplités I. Généralités Ils cncernent essentiellement les hmmes de 55 ans et plus avec des facteurs de risques cardivasculaire (tabagisme, ). Cette pathlgie est beaucup mins fréquente chez les femmes; n nte un sex rati de 5 hmmes pur 1 femme (malgré le fait que les femmes fument de plus en plus) On parle d'anévrysme pplité lrsque que le diamètre de celle-ci dépasse 20mm,( n peut également gardé l'une des deux définitins initiales).c'est à partir de ce diamètre que l'n discute d'une indicatin chirurgicale L'Histire naturelle: (=Cmment cela évlue si n ne fait rien) Le principal danger de l'anévrysme pplité n'est pas la rupture mais essentiellement la libératin de micr caillt à partir du thrmbus pariétal qui vnt bucher les vaisseaux en aval (emblies). Le caillt va avir tendance à se fragmenter et ainsi libéré des micrparticules qui vnt être à l'rigine de micr emblies distales. Lrsque le lit capillaire en aval est cmplètement bstrué, l'anévrysme finit pas thrmbser. Au but d'un certain temps, si la persnne n'est pas prise en charge, la revascularisatin s'avère impssible et la seule slutin est l'amputatin. Au niveau pplitée, la rupture est exceptinnelle, car l'amputatin arrive bien avant que l anévrysme ne devienne suffisamment imprtant pur céder. Dans le cas u l'anévrysme pplité viendrait à se rmpre, les dégâts seraient beaucup mins imprtant qu'au niveau artique. L'emblie de chlestérl est un exemple de micr emblie des artère de très petits calibres des rteils. La duleur est très imprtante, elle est liée à l'ischémie de ces tissus et à la caractéristique inflammatire des caillts de chlestérl (=blue tes syndrm). Mais c'est une chance! Si n vit ce type de manifestatins, n va penser à l'anévrysme pplité et n va puvir sauver la jambe de ntre patient! II. Diagnstic On va puvir dépister l'anévrysme pplité lrsque celui-ci est encre asymptmatique et ntamment chez le patient ayant un anévrysme de l'arte car l'assciatin est classique. On peut également le palper lrsque l'n cherche le puls pplité (si celui est vraiment trp facile à percevir, n dit se pser des questins). Dans l'autre mitié des cas certains symptômes vnt être évcateurs: La claudicatin à l effrt du fait de la duleur entraînée par les artères buchées par les micr caillts (suvent distale) Le «Blue te syndrm» L'Ischémie aiguë, le dernier vaisseau se buche L'Ischémie critique, le patient cmmence à avir une nécrse car les vaisseaux résiduels ne peuvent assurer la ttalité de la vascularisatin du pied Les Cmpressins, cmme la rupture snt beaucup plus rares, généralement l'ischémie arrive bien avant Duleurs Les cmpressins veineuses avec phlébites nt été décrites 4/12

5 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie A l'examen clinique ce qui est imprtant, c'est la recherche des puls périphériques (le puls pplité augmenté, le puls tibial pstérieur et le puls pédieux diminués u ablis à cause des multiples emblies). Le premier examen cmplémentaire à réaliser suite à une suspicin clinique u dans le cadre du dépistage est l'éch dppler qui est peu invasif, avec un faible cût et qui apprte des infrmatins essentielles. Il permet de mesurer l'anévrysme, de repérer la présence de thrmbus, de cnnaître l'état du lit d'aval. On va également puvir regarder l'arte car dans un cas sur tris l'anévrysme pplité est asscié à un anévrysme artique et regarder l'artère pplité cntrlatérale pur rechercher également un anévrysme qui sera présent une fis sur 2. Une fis cet examen de dépistage réaliser, n peut faire un angiscanner u un angiirm pur avir plus d'infrmatins et une cartgraphie artérielle de meilleur qualité. (Aucun cnsensus n'a été fait pur savir lequel des 2 était le plus intéressant, le prf a tut de même une préférence pur angiscanner) L'artérigraphie reste une méthde d'imagerie, mais les indicatins snt beaucup mins nmbreuses car les qualités d'images snt nettement inférieure III. Traitements On va rechercher les indicatins pératires : Les cmplicatins aiguës (ischémies aiguës, emblies, ischémies critiques) Les anévrysmes asymptmatiques dépistés lrsque le diamètre est supérieur à 20mm u que le diamètre est inférieur à 20 mm mais asscié à une disparitin des puls distaux. En ce qui cncerne le traitement à prprement parlé, n prpse généralement la chirurgie cnventinnel. Le traitement endvasculaire est lui encre en curs d'évaluatin. Il existe également le traitement médical de la maladie qui crrespnd essentiellement au cntrôle des facteurs de risques (arrêt du tabac, cntrôle du diabète, du chlestérl ) Aujurd'hui, il n'existe aucun médicament permettant de freiner l'évlutin des anévrysmes. La chirurgie vasculaire: n part d'une zne saine jusqu'à une autre zne saine et n enlève la lésin. On a l'exclusin (ligature + pntage), la mise à plat (n uvre cmplètement l'anévrysme) et la résectin (n enlève ttalement l'anévrysme et n rétablit la cntinuité sanguine). Exclusin Mise à plat Résectin 5/12

6 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie La résectin est le traitement de référence, d'une part, elle élimine le risque de rupture et d'autre part le risque d'emblie puisque l'n a supprimé la zne ù il y avait le caillt Pur les patients en très mauvais état général, n peut prpser la mise en place d'une endprthèse, c'est un stent avec une cuverture étanche. Ses deux extrémités snt placées en zne saine en haut et en bas et cela permet d'exclure l'anévrysme. Cependant avec ce matériel nus smmes tributaires de ses capacités mécaniques mais également du risque de frmatin d'anévrysme sit juste au dessus u juste en dessus de l'extrémité de la prthèse qui cnduirait au remplissage de l'anévrysme initial. La durée d'efficacité des endprthèses est mins bnne que celui de la chirurgie cnventinnelle. Cnclusin : Anévrysme Pplité Pints Clefs (TRES IMPORTANT!) Ils tuchent les Hmmes Bilatéraux dans 50% des cas Rechercher un AAA asscié 30% des cas Le risque c est l ischémie de membre et l amputatin 6/12

7 C. Anévrysme de l'arte abdminale (AAA) I. Généralités SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie Ce snt les plus fréquents et les plus intéressants. Il s'agit tujurs d'une dilatatin anévrysmale. Attentin quand n parle de "destructin" de tissu, il s'agit en réalité d'une énrme prductin de matière cllagénique pur remplacer l'élastine détruite suite aux phénmènes inflammatires. Le risque principal de l'anévrysme de l'arte abdminale est la rupture! II. Circnstances de décuverte C'est principalement chez l'hmme de 65 ans, très suvent fumeur. A cet âge là, la prévalence est d'envirn 5%. La prévalence crrespnd à la présence d'anévrysme, c est-à-dire lrsqu'une partie de l'artère a un diamètre 1,5 fis supérieur à la partie sus-jacente. Elle ne crrespnd pas uniquement aux anévrysmes à risque et dnc qui divent être pérés. Les circnstances de diagnstique snt extrêmement caricaturales: -sit ils snt asymptmatiques et peuvent être dépistés lrs d'un brillant examen clinique lrsque l'n sent une masse pulsatile au niveau de l'abdmen u lrs d'un simple dépistage u encre une décuverte frtuite lrs d'une imagerie réalisée dans le cadre d'une autre pathlgie -Sit, ils snt symptmatiques et la principale plainte sera la duleur qui est surde et permanente. C'est une urgence car un anévrysme dulureux et jusqu'à preuve du cntraire un anévrysme rmpu et dnc ptentiellement mrtel. Ils existent d'autres cmplicatins : les emblies distales les cmpressins les fistules art-digestive/art-veineuse Ces cmplicatins snt beaucup plus rares. III. Diagnstic A l'examen clinique, n retruve une masse abdminale dure qui est: Epigastrique u mbilicale Médiane u latéralisée à gauche Pulsatile : synchrne au puls Expansive : écarte les digts en systle Attentin, cependant, car lrsque l'n palpe un anévrysme abdminale, les anses digestives snt autur, et n aura dnc une majratin de l'estimatin de la taille de ntre masse abdminale. De plus la palpatin de l'anévrysme chez le patient bèse est presque impssible. On peut également entendre un suffle lrs de l'auscultatin cardiaque car dans ces anévrysmes l'éculement est turbulent. 7/12

8 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie Evidemment il ne faut pas ublier de palper les creux pplités car l'assciatin est très fréquente (5 à 10% des cas) Le signe de De Bakey est imprtant à cnnaître car il permet d'affirmer la lcalisatin sus rénale d'un anévrysme: Si l'n peut placer le tranchant de la main entre la partie supérieure de la masse battante et le brd cstal inférieur gauche, le signe de De Bakey est dit psitif ce qui permet de cnfirmer sa lcalisatin sus rénale. S'il est négatif, l'anévrysme est plus haut, ce qui change les chses en terme de prise en charge. C'est imprtant car la prise en charge d'un anévrysme sus rénal sera plus facile à pérer car n uvrira l'arte en dessus des artères rénales et ainsi le rein sera encre perfuser. Un rein nn perfusé augmente de façn significative la mrtalité lrs de l'pératin. Pur cnfirmer le diagnstic et savir si le patient nécessite une prise en charge rapide, n prescrit un Echdppler de l'arte. Cet examen mrphlgique peut être prescrit dans le cadre d'un dépistage chez un patient à risque (patient de plus de 65 ans, bèse que l'n ne peut examiner ), chez le patient ayant déjà un anévrysme pplité, u tut simplement pur avir plus d'infrmatin suite à un examen clinique inquiétant. Il va également permettre de réaliser un suivi annuel de l'anévrysme lrsque celui-ci n'a pas encre nécessité une prise en charge pératire. Il permet un début d'explratin à la recherche : Du diamètre maximal antér-pstérieur De la distance entre les artères rénales et le pôle supérieur de l'anévrysme, c'est le cllet supérieur (très imprtant) D'un thrmbus intra-sacculaire D'une extensin aux artères iliaques D'un anévrisme pplité asscié Une fis le diagnstic réalisé à l'éch-dppler, n va prpser de faire un Angiscanner art-illiaque qui est un examen beaucup plus précis (mais irradiant et nécessitant une bnne clairance rénale). C'est l'examen de référence. Il permet une mesure plus précise de l'anévrysme rientant u nn vers une prise en charge chirurgicale. Il dnne une mesure très précise du cllet supérieur et permet de faire l'état du thrmbus et d'une éventuelle extensin aux iliaques. Dans cette indicatin d'anévrysme de l'arte abdminale, l'angi-irm est plutôt un examen de deuxième intentin. L'art-artérigraphie est quant à elle nn indiquée pur le diagnstic, c'est un mauvais examen dans l'étude des anévrysmes car il y a un risque imprtant de sus-estimer sa taille. En effet, il ne permet que la visualisatin du chenal circulant Il peut cependant être intéressant dans l'étude des petites artères calcifiées dans le cadre d'un bilan prépératire. 8/12

9 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie Les autres examens paracliniques intéressant à prescrire snt ceux du bilan cardi-vasculaire habituel pur cnnaître l'état général du patient: Recherche d une crnarpathie (Rx thrax, ECG, Ech, crnargraphie) Recherche d une insuffisance cardiaque (OMI,TJ,RHJ, Cardimégalie..) Dépistage chez les persnnes à risque athérmateux avec une ech-dppler des Trncs Supra Artique, une éch des creux pplité et un Bilan prépératire : Bilan de la fnctin respiratire : EFR, gazmétrie, radi du thrax Bilan de la fnctin rénale IV. Indicatins de dépistage Le dépistage peut être prpsé chez les patients à risque, c est-à-dire, les hmmes de plus de 65 ans, ntamment tabagiques, le patient avec la présence d une athérsclérse dans un autre territire (claudicatin d'rigine artérielle, celui qui a un anévrysme pplité ) u les patients ayant des antécédents familiaux d anévrismes (n prpse un dépistage des 50 ans). Il faut manier le dépistage avec prudence, car les cnséquences peuvent être très inquiétantes pur le patient. V. Évlutin Cmplicatins Les indicatins sur les anévrysmes hrmis lrsqu'ils snt dulureux, ne peuvent être prtées que sur leur diamètre. La principale cmplicatin est la rupture qui est l'évlutin spntanée d'un anévrysme nn pris en charges. Le risque de rupture est prprtinnel à la taille. Le diamètre est le seul paramètre pur cnnaître le risque de la lésin. L évlutin est expnentielle et essentiellement lié à la li de Laplace, c est-à-dire que plus l'anévrysme grssit plus la tensin pariétal est imprtante Le dévelppement anévrysmale à lieu entre 2 et 3 cm L'expansin a lieu entre 3 et 5,5cm et au dessus de 5,5 l'expansin devient de plus en plus rapide et le risque de rupture augmente frtement. 9/12

10 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie La cmplicatin principale est la RUPTURE. Il s agit de l effractin du mur artique qui permet au sang de passer en dehrs de la pari artique. (Sur le scanner n recherche du sang en dehrs de l'anévrysmes). La Mrtalité lrs de la rupture est de 80% et de 50% pur ceux qui arrivent à l'hôpital. Il existe deux catégries de rupture: La rupture antérieure dans le péritine libre (dans le ventre) La rupture pstérieur dans l espace rétr péritnéal. L'anévrysme se rmpt entre l'arte et le rachis et l'épanchement sanguin est "mieux cntenu" et les patients peuvent arriver à l'hôpital. C'est une pathlgie de très haute gravité A l'examen clinique, la rupture se présente sus la frme d'une triade: Duleur abdminale intense Hyptensin (puvant être transitire) &/u tableau de chc Masse abdminale pulsatile Un examen rapide et précis chez un patient de plus de 50 ans présentant une hyptensin et une duleur abdminal brutal sera crucial. La première chse à laquelle n dit penser est l'anévrysme. Le diagnstique se fait essentiellement par endscanner qui est rapide, et va également nus dnner des indicatins sur la prise en charge à suivre. Sus réserve que l'état hémdynnamique du patient le permette. C'est une urgence chirurgicale, avec manœuvres de réanimatin. Deux techniques snt pssibles: La chirurgie cnventinnelle La chirurgie endvasculaire Les autres cmplicatins : (vue rapidement) Emblies artérielles : Ischémie aiguë des membres inférieurs Blue te syndrme Cmpressin des rganes de visinage : (très rare) Dudénum : vmissements VCI : OMI, thrmbse Uretère : clique néphrétique Racines nerveuses : sciatalgies Crps vertébraux : lyse 10/12

11 SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie VI. Traitements et indicatins Le traitement se discute pur un anévrysme de plus de 5/5,5cm (en France 5cm) car c'est à partir de ce stade que le risque pératire devient plus intéressant que le risque lié à l'évlutin naturelle de la pathlgie. Une autre indicatin est la crissance rapide de l'anévrysme, c est-à-dire plus de 5mm en 6 mis u 1cm en 1 an. Et enfin tus les anévrysmes symptmatiques (dulureux) snt une indicatin pur la prise en charge pératire. Règle des tris 5 :(+++) A 5 cm de diamètre, n a un risque de 5% de rupture à 1 an et un risque de 5% de mrtalité pur la chirurgie. Si le diamètre est inférieur à 50 mm, il n'y a pas de traitement médical spécifique. Ce qui fnctinne, c'est le cntrôle des facteurs de risques Cardi-vasculaires et la surveillance: Techniques chirurgicales: Echgraphie tus les ans si Ø<40mm (éch graphie à 6 mis pssible pur vérifier qu'il n'y est pas une crissance rapide) Echgraphie tus les 6 mis si 40<Ø<50mm Chirurgie cnventinnelle : uverture du patient clampage de l'arte en haut uverture de l'anévrysme = mise à plat de l anévrisme Greffe avec une prthèse vasculaire cusu à ses deux extrémités à l'arte Traitement endvasculaire (même principe que pur l'anévrysme pplité) : utilisatin d'une endprthèse passage par l'artère fémrale psitinner à l'intérieur de l'arte Pur faire de l'endvasculaire, il faut que la zne d'ancrage entre les artères rénales et l anévrysme sit de qualité suffisante car c'est cela qui fait l'étanchéité de la méthde. Pur le traitement par endprthèse il y a dnc des cntres-indicatins en fnctin de l'anatmie du patient. Que ce sit la chirurgie cnventinnelle u la chirurgie endvasculaire, les deux techniques snt équivalentes. Généralement, n va prpser la technique légère (endvasculaire) pur les patients en mauvais état général et pur les patients en bn état général, les deux snt prpsées. Le traitement endvasculaire est à préférer chez des sujets à haut risque chirurgical avec des cnditins anatmiques favrables. Une autre méthde avec des résultats très prmetteurs est en curs d'évaluatin, ce snt les Endprthèses Fenêtrées. 11/12

12 Mrtalités du Traitement: (imprtant) Pur les AAA sus rénal le risque pératire pur: La chirurgie uverte est inférieur à5% SC Anévrysmes dégénératifs : Arte et périphérie La chirurgie endvasculaire est inférieur à 2% Purqui ne faisns nus pas que de la chirurgie endvasculaire alrs? Car celle-ci nécessite une surveillance à vie par scanner annuel et il est fréquent que cette pératin ait besin d'être reprise quelques années plus tard (elle est mins stable). A dix ans la mrtalité entre les deux grupes (endvasculaires et cnventinnelles) est équivalente. Cmplicatins pst-pératires: (vue rapidement) Précces : Tardives : Décès Syndrme crnaire aigu Insuffisance rénale aiguë Insuffisance respiratire Ischémie mésentérique Infectin de prthèse Faux anévrisme u sténse anastmtique Thrmbse de prthèse Cnclusin : AAA Pints Clefs: (Très imprtant) Hmme de plus de 65 ans La Rupture est le risque évlutif Diagnstique frtuit u dépistage Traitement règle des tris 5 Deux méthdes de traitement La chir. cnventinnelle durable mais invasive L endvasculaire peu invasif mais suivi à vie par imagerie 12/12

Définition : Fracture = solution de continuité d un os = rupture des 2 corticales

Définition : Fracture = solution de continuité d un os = rupture des 2 corticales Définitin : Fracture = slutin de cntinuité d un s = rupture des 2 crticales Etilgie : Traumatismes directs : - Fractures transversales, cmminutives - Cntusins, lésins des parties mlles +++ Traumatismes

Plus en détail

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique DPC Cnduite de l examen échgraphique de dépistage du cœur nrmal et pathlgique Catégrie prfessinnelle Médecin Sage femme Gynéclgie médicale Echgraphiste titulaire d un DU d échgraphie bstétricale Gynéclgie

Plus en détail

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve.

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Instructins aux prfesseurs Dmaine : Ensemble des thèmes traités dans la brchure Travail à réaliser : Les élèves répndent aux questins de l épreuve. Matériel : Feuille de travail Slutin Travail individuel

Plus en détail

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique DPC Cnduite de l examen échgraphique de dépistage du cœur nrmal et pathlgique Catégrie prfessinnelle Médecin Sage femme Gynéclgie médicale Echgraphiste titulaire d un DU d échgraphie bstétricale Gynéclgie

Plus en détail

Chap.2 Symétries et invariances Théorème de Gauss

Chap.2 Symétries et invariances Théorème de Gauss Chap.2 Symétries et invariances Thérème de Gauss 1. Cnséquences des symétries et invariances sur le champ électrstatique 1.1. Invariance par translatin 1.2. Invariance par rtatin 1.3. Symétrie plane 1.4.

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SANTE-PHARMA NOTE TECHNIQUE - N 37 -

TIERS PAYANT ETENDU SANTE-PHARMA NOTE TECHNIQUE - N 37 - SANTE-PHARMA NTE TECHNIQUE - N 37 - Destinataires : Les crrespndants Dcumentatin déclarés. Paris, le 19 mai 2008 Madame, Mnsieur, Nus vus adressns, ci-jinte, la nte technique N 37. Elle a pur bjectif de

Plus en détail

Le 28 Sept 2011 LE MATERIEL EN TRAUMATOLOGIE Mme Kern (FKD)

Le 28 Sept 2011 LE MATERIEL EN TRAUMATOLOGIE Mme Kern (FKD) Objectifs des sins - cnnaître les indicatins du matériel utilisé - Administrer des sins apprpriés aux patients bénéficiant des divers myens de cntentin - Mettre en place des surveillances Immbilisatin

Plus en détail

Évaluation des méthodes de dépistage

Évaluation des méthodes de dépistage Évaluatin des méthdes de dépistage 1. INTRODUCTION 2 2. MESURE DE LA PERFORMANCE D'UN TEST DIAGNOSTIQUE 2 2.1. Identificatin des malades 2 2.2. Identificatin des nn-malades 3 2.3. Exemple 3 2.3.1. Chix

Plus en détail

ÉTAT ACTUEL DE L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

ÉTAT ACTUEL DE L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉTAT ACTUEL DE L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYNTHÈSE Katelijne van Wensen MSc (CREM), Wijnand Brer MSc (CREM), Jhanna Klein MSc (adelphi), Jutta Knpf PhD (adelphi) Cette étude

Plus en détail

La physique en rapport avec l escalade

La physique en rapport avec l escalade La physique en rapprt avec l escalade Amrtissement d'une chute (vl) Frce de chc Facteur de chute Résistance du matériel Frce chc : Définitin La frce de chc est l'impact que va encaisser un grimpeur à la

Plus en détail

La puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! CAHIER D ANIMATION. Mon corps en changement RENCONTRE 1

La puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! CAHIER D ANIMATION. Mon corps en changement RENCONTRE 1 La puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! RENCONTRE 1 Mn crps en changement CAHIER D ANIMATION NOTE À L INTERVENANT Ce dcument a été dévelppé pur sutenir les intervenants sclaires dans l animatin de la rencntre

Plus en détail

Mes idées initiales Guide d animation à l intention des conseillers pédagogiques et des formateurs

Mes idées initiales Guide d animation à l intention des conseillers pédagogiques et des formateurs Mes idées initiales Guide d animatin à l intentin des cnseillers pédaggiques et des frmateurs Avant même de cmmencer à discuter et à travailler sur l enseignement de la science et de la technlgie au primaire,

Plus en détail

Chap.1 Lois générales de l électrocinétique

Chap.1 Lois générales de l électrocinétique Chap.1 Lis générales de l électrcinétique 1. Le curant électrique 1.1. Ntin de charge électrique 1.2. Nature du curant électrique 1.3. Intensité du curant électrique 2. La tensin électrique : une différence

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

Item 187 Anomalies de la vision d apparition brutale

Item 187 Anomalies de la vision d apparition brutale Item 187 Anmalies de la visin d apparitin brutale I. Dnnées de l interrgatire et de l examen II. Anmalie de visin unilatérale III. Anmalie de visin bilatérale Objectifs pédaggiques Natinaux Diagnstiquer

Plus en détail

METTRE EN PLACE DES CAFES

METTRE EN PLACE DES CAFES Janvier 2015 MISSION DEPARTEMENTALE POUR L ECOLE MATERNELLE METTRE EN PLACE DES CAFES LECTURE A L ECOLE MATERNELLE Département du PAS-DE-CALAIS Catherine LOHEZ, Cécile Lalux 2 Qu est-ce qu un «café lecture»?

Plus en détail

Chap.1 Vocabulaire de la Thermodynamique

Chap.1 Vocabulaire de la Thermodynamique Chap.1 Vcabulaire de la Thermdynamique 1. Descriptin d un système en thermdynamique 1.1. Système et milieu extérieur 1.2. Les tris états de la matière 1.3. Les différentes échelles de descriptin d un système

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA PREMIÈRE CONSULTATION DÉDIÉE ENTIÈREMENT AU SOMMEIL EN CORRÈZE ET RÉGION LIMOUSIN DOSSIER DE PRESSE

PRÉSENTATION DE LA PREMIÈRE CONSULTATION DÉDIÉE ENTIÈREMENT AU SOMMEIL EN CORRÈZE ET RÉGION LIMOUSIN DOSSIER DE PRESSE JOURNÉE NATIONALE DU SOMMEIL VENDREDI 27 MARS 2015 CONFÉRENCE PUBLIQUE AU CENTRE MÉDICO- CHIRURGICAL LES CÈDRES, BRIVE LA GAILLARDE HALL D ACCUEIL - 11H- 13H00 PRÉSENTATION DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Plus en détail

Signification des nombres 2. Le symbolisme du nombre 3 2. Triplet symbolique 3. Le nombre trois qui conduit à l existence Texte 3

Signification des nombres 2. Le symbolisme du nombre 3 2. Triplet symbolique 3. Le nombre trois qui conduit à l existence Texte 3 1 Significatin des nmbres 2 Le symblisme du nmbre 3 2 Triplet symblique 3 Le nmbre tris qui cnduit à l existence Texte 3 Le nmbre tris qui cnduit à l existence Image 4 Quelques «clips» sur le tris et sur

Plus en détail

TAI044 Utiliser un script de questionnement et de résolution de problème TABLE DES MATIERES

TAI044 Utiliser un script de questionnement et de résolution de problème TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI044 Utiliser un script de questinnement et de réslutin de prblème TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 LA PROBLEMATIQUE DE L'UTILISATEUR... 3 2.1 COMMENT REAGIT-IL

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON

LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON Facturatin, Suivie de stck des prduits et des emballages, Gestin cmplète de cmptes client furnisseurs, gestin de la caisse. Cntact : Guy Armand BOPDA - guy.bpda@gbsys.net

Plus en détail

Le pardon avec le fils prodigue

Le pardon avec le fils prodigue Le pardn avec le fils prdigue Une rencntre de deux heures sur la décuverte du pardn avec la parable du Fils prdigue (Lc 15, 11-32), suivie d'une deuxième rencntre durant laquelle les enfants reçivent le

Plus en détail

Mise en forme avec les tableaux

Mise en forme avec les tableaux Mise en frme avec les tableaux Les tableaux se cmpsent de lignes et de clnnes, cmme les feuilles de calcul d Excel. Ils permettent de cntrôler la mise en page de tus les bjets d une page Web. Avec des

Plus en détail

prostatectomie radicale

prostatectomie radicale FORMULAIRE D'INFORMATION ET DE CONSENTEMENT prstatectmie radicale La BAU autrise les urlgues à utiliser le frmulaire ci-dessus à des fins de cnsentement éclairé dans le cadre de leur pratique. Tutefis,

Plus en détail

Bonjour à tous, Le couple

Bonjour à tous, Le couple Bnjur à tus, Suite à plusieurs discussins, dans divers sujets, cncernant les servs et leurs caractéristiques, je m'aperçis que certains aspects de ceux-ci snt mal cmpris, ntamment en ce qui cncerne le

Plus en détail

Fiche 3. Lecture(s) Collège Sismondi

Fiche 3. Lecture(s) Collège Sismondi Fiche 3 Lecture(s) Cllège Sismndi 2009 2010 Fiche n 3 : Lecture(s) 1. Réflexins initiales Purqui lire? Tut travail intellectuel nécessite de lire de très nmbreuses pages de textes dnt les finalités varient.

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles Régionale sur l ANtibioprophylaxie en CHirurgie EPP RANCH Synthèse régionale

Evaluation des Pratiques Professionnelles Régionale sur l ANtibioprophylaxie en CHirurgie EPP RANCH Synthèse régionale Evaluatin des Pratiques Prfessinnelles Réginale sur l ANtibiprphylaxie en CHirurgie EPP RANCH Synthèse réginale MAI 2016 EPP Réginale sur l ANtibiprphylaxie en CHirurgie Présentatin des résultats réginaux

Plus en détail

Notice. Mesureur de vitesse. Présentation. 1. Introduction. 2. Contenu de l'emballage. Réf

Notice. Mesureur de vitesse. Présentation. 1. Introduction. 2. Contenu de l'emballage. Réf Ntice Mesureur de vitesse Réf. 06020 Présentatin 1. Intrductin Cet appareil permet de mesurer la vitesse instantanée d un mbile. Il est équipé d une cellule phtsensible qui va détecter le passage du mbile.

Plus en détail

Echo-doppler vasculaire

Echo-doppler vasculaire SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Ech-dppler vasculaire 17/03/2014 LUCAS Claire L3 Système cardivasculaire Pr SARLON-BARTOLI (fait par la cca L. SABY) Relecteur 9 20 pages Ech-dppler vasculaire Plan A. Bases physiques

Plus en détail

Chap.1 La charge électrique, source du champ électrostatique

Chap.1 La charge électrique, source du champ électrostatique Chap.1 La charge électrique, surce du champ électrstatique 1. Interactin entre deux charges électriques pnctuelles 1.1. Li de Culmb (rappels) 1.2. Cadre de l étude : dmaine de validité de la li de Culmb

Plus en détail

Chapitre 2 La réflexion de la lumière Manuel, p. 41 à 76

Chapitre 2 La réflexion de la lumière Manuel, p. 41 à 76 . a) La péride (T) d une nde crrespnd au temps nécessaire à l nde pur effectuer un cycle cmplet. D après le graphique, T 4 3,2 s,00 s. b) f T,00 s 0,200 s- 0,200 Hz c) Il n est pas pssible de déterminer

Plus en détail

Rapport d évaluation de l action de formation des 25 et 26 janvier 2010

Rapport d évaluation de l action de formation des 25 et 26 janvier 2010 Rapprt d évaluatin de l actin de frmatin des 25 et 26 janvier 2010 Sur le thème : Valriser la prfessinnalisatin pur bien cmmuniquer sur l aide à dmicile Nbre de participants : 10 Ville : Lille Suivie par

Plus en détail

Contrôle C2 : TRCC-THEOREME DE PYTHAGORE (55 )

Contrôle C2 : TRCC-THEOREME DE PYTHAGORE (55 ) NOM et Prénm Classe de Quatrième Cntrat 2 Année 2012 2013 Cntrôle C2 : TRCC-THEOREME DE PYTHAGORE (55 ) Cmpte rendu : Si les 3 premiers exercices snt assez bien réussis grâce à une bnne préparatin (évaluatins

Plus en détail

FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) d Atelier en Installations Automatisées

FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) d Atelier en Installations Automatisées COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : 1988 06 69 0001 (Cette fiche annule et remplace, à cmpter du 7 nvembre 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITE

Plus en détail

Objectifs techniques par catégories

Objectifs techniques par catégories Objectifs techniques par catégries Ce dcument a pur but d expser les différents bjectifs des entraîneurs pur chacune des catégries. L bjectif pur tut le mnde au sein du club est de truver sn plaisir dans

Plus en détail

PRIER ENSEMBLE. ANIMATION COURTE (30 min) DEROULEMENT. 1. Qu est-ce que la prière? (10 min)

PRIER ENSEMBLE. ANIMATION COURTE (30 min) DEROULEMENT. 1. Qu est-ce que la prière? (10 min) Frmatin Cnseil Presbytéral Parcurs 2 avancer ensemble PRIER ENSEMBLE Le CP vit sus le regard de Dieu, qui l aide dans sn discernement et ses décisins Cmment vivre la prière en cnseil cmme une dynamique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DERMATOLOGIQUE

PRISE EN CHARGE DERMATOLOGIQUE SOMMAIRE PRISE EN CHARGE DERMATOLOGIQUE DE LA TRANSITION Fabien GUIBAL HOPITAL SAINT LOUIS PARIS Fabien.guibal@sls.aphp.fr EPILATION (transitin H/F) TRAITEMENT DE L ALOPÉCIE (chute de cheveux) (transitin

Plus en détail

1. Mobilisation et immobilisation pédiatrique (0 à 4 ans) Siège de bébé

1. Mobilisation et immobilisation pédiatrique (0 à 4 ans) Siège de bébé TECH. 5 TECH. 5 Prtectin spinale pédiatrique 1. Mbilisatin et immbilisatin pédiatrique (0 à 4 ans) Siège de bébé Si le siège de bébé présente une atteinte à la rigidité de sa structure, le bébé devra être

Plus en détail

Item 304 Diplopie. Objectifs pédagogiques. I. Rappel anatomique, physiologique et sémiologique. A. Anatomie et physiologie

Item 304 Diplopie. Objectifs pédagogiques. I. Rappel anatomique, physiologique et sémiologique. A. Anatomie et physiologie Item 304 Diplpie I. Rappel anatmique, physilgique et sémilgique II. Orientatin du diagnstic Objectifs pédaggiques Natinaux Argumenter les principales hypthèses diagnstiques et justifier les examens cmplémentaires

Plus en détail

UNE BONNE METHODE DE PRISE DE NOTES

UNE BONNE METHODE DE PRISE DE NOTES UNE BONNE METHODE DE PRISE DE NOTES POURQUOI PRENDRE DES NOTES? Parce que : L écute, l attentin et la cmpréhensin snt meilleures quand n est actif (prendre des ntes = trier + refrmuler) ; Ta mémire est

Plus en détail

Programme de DPC : prise en charge et traitement des effets indésirables lies a l utilisation du citrate lors d une aphérèse

Programme de DPC : prise en charge et traitement des effets indésirables lies a l utilisation du citrate lors d une aphérèse Prgramme de DPC : prise en charge et traitement des effets indésirables lies a l utilisatin du citrate lrs d une aphérèse Cmité DPC du cngrès SFH Paris 2014 Et Grupe de Pairs La prise en charge d un effet

Plus en détail

Fiche école maternelle

Fiche école maternelle Fiche écle maternelle Transfrmer un jeu de hasard en jeu cpératif Auteur : Evelyne VINCENT (AD 91) Présentatin De nmbreux uvrages de qualité prpsent des jeux pur s apprprier u renfrcer des savirs et cmpétences

Plus en détail

Les principaux types de réfutation

Les principaux types de réfutation Les principaux types de réfutatin C'est en écutant attentivement l argumentatin de sn adversaire que l n peut identifier les différentes catégries d arguments mises en avant et adapter sa stratégie de

Plus en détail

1. Avantages et points de vigilance pour le salarié

1. Avantages et points de vigilance pour le salarié Buger mins pur buger mieux! Face aux cngestins rutières et aux séquelles envirnnementales, les Pays Bas intensifient le télétravail de manière drastique, le grupe Cisc généralise la téléprésence et aux

Plus en détail

Date : 08 février Date : 14 février Version 1. Généralités

Date : 08 février Date : 14 février Version 1. Généralités Directin des services vétérinaires Prcédure nrmalisée de fnctinnement Objet : Prcédure générale pur les prélèvements sanguins Numér : P-16 Prtée : Ceci est une directive de la Directin des services vétérinaires

Plus en détail

Utilisation et configuration de Windows Update

Utilisation et configuration de Windows Update 16/12/2012 http://general-changelg-team.fr/fr/tutriels/67-multilangue/tutriels/windws/196-utilisatin-etcnfiguratin-de-windws-update Utilisatin et cnfiguratin de Windws Update Pur des raisns de sécurité

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pur sutenir la gestin et la revue diligente des prjets en ressurces infrmatinnelles Dcument d rientatin aux rganismes publics Annexe C Descriptin de la revue par les pairs Directin générale

Plus en détail

Dérivation. On fait se rapprocher le point B de plus en plus prés du point A. B o

Dérivation. On fait se rapprocher le point B de plus en plus prés du point A. B o Dérivatin I. Tangente à une curbe représentative de fnctin 1. Ntin graphique intuitive de tangente. Rappels : Les pints et de la curbe représentative de la fnctin f snt de crdnnées respectives (a ; f(a)

Plus en détail

La Bagagerie Bilan de l année 2013

La Bagagerie Bilan de l année 2013 C.A.I.O. Centre d Accueil d Infrmatin et d Orientatin La Bagagerie Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Nviciat C.S 71343 33080 Brdeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94 Depuis septembre 2011, le

Plus en détail

LA CHIRURGIE AORTIQUE

LA CHIRURGIE AORTIQUE ROYAUME DU MAROC UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BENABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDIMOHAMMED BENABDELLAH FES LA CHIRURGIE AORTIQUE EXPERIENCE DU SERVICE DE CHIRURGIE VASCULAIRE

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 93 page 1 Copyright CMIT ITEM N 93 : INFECTIONS URINAIRES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. LEUCOCYTURIE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 93 page 1 Copyright CMIT ITEM N 93 : INFECTIONS URINAIRES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. LEUCOCYTURIE OBJECTIFS TERMINAUX Mdule 7 - Editin 2006 - Item 93 page 1 ITEM N 93 : INFECTIONS URINAIRES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. LEUCOCYTURIE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnstiquer une infectin urinaire chez le nurrissn, l enfant et

Plus en détail

Spondylarthropathies

Spondylarthropathies Spndylarthrpathies Ensemble d affectins rhumatismales caractérisées par : Facteurs génétiques : terrain HLA B27 Cible pathlgique : enthèse Fréquence de l atteinte sacr-iliaque et rachis Cncept de spndylarthrpathies

Plus en détail

Partager des éléments OneDrive Entreprise HEC Montréal avec des collaborateurs externes

Partager des éléments OneDrive Entreprise HEC Montréal avec des collaborateurs externes Partager des éléments OneDrive Entreprise HEC Mntréal avec des cllabrateurs externes Table des matières Présentatin... 2 Partager un dssier... 2 Activer le partage du dssier... 2 Accès à un dssier partagé

Plus en détail

ARTS INTERNES CHINOIS

ARTS INTERNES CHINOIS ARTS INTERNES CHINOIS Ces quelques pages nus permettrnt peut-être une meilleure apprche et cmpréhensin des exercices énergétiques Chinis, Japnais et autres. Mn intentin n'est pas de révlutinner ni de tut

Plus en détail

Déroulé Journal Delafont

Déroulé Journal Delafont Dérulé Jurnal Delafnt Géraldine Héquette et Niclas Vauzelle CR - 29 juin 2009 1. Séance : Décuvertes des médias (8 septembre) Similitudes et différences + fiche? Vcabulaire. 2 jurnaux papiers différents,

Plus en détail

Chap 2 : Résolution de problèmes

Chap 2 : Résolution de problèmes Chap 2 : Réslutin de prblèmes Surce : Hatier maths LES DIVERS TYPES DE PROBLEMES 1. Qu est-ce qu un prblème? - Définitin du prblème sclaire (Jean Brun) : «Un prblème est généralement défini cmme une situatin

Plus en détail

Politique financière sur les foyers de soins de longue durée

Politique financière sur les foyers de soins de longue durée Ministère de la Santé et des Sins de lngue durée Plitique financière sur les fyers de sins de lngue durée Plitique : Rembursement de créances irrécuvrables aux FSLD Date de publicatin riginale Juillet

Plus en détail

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES APRÈS UNE CHIRURGIE VITRÉO-RÉTINIENNE. À lire ou à vous faire lire.

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES APRÈS UNE CHIRURGIE VITRÉO-RÉTINIENNE. À lire ou à vous faire lire. CENTRE D EXPLORATION ET DE TRAITEMENT DE LA RÉTINE ET DE LA MACULA Dr DOMINGUEZ - Dr FOURMAUX - Dr ROSIER - Dr VELASQUE 68, rue du Palais Gallien 33000 Brdeaux Tel. 05 56 00 68 68 cntact@retinegallien.cm

Plus en détail

Entre les soussignés :

Entre les soussignés : CONVENTION DE PARTENARIAT POUR L UTILISATION ET L ALIMENTATION DU FICHIER DE L OFFRE IMMOBILIERE ECONOMIQUE SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE SOR ET AGOUT Entre les sussignés : La Cmmunauté de Cmmunes du

Plus en détail

THEORIE NIVEAU 2 ACCIDENT DE DECOMPRESSION

THEORIE NIVEAU 2 ACCIDENT DE DECOMPRESSION THEORIE NIVEAU 2 ACCIDENT DE DECOMPRESSION Pur cmprendre les accidents de décmpressin, il faut bien avir cmpris les lis de Henry et Maritte ainsi que les mécanismes de la circulatin et de la respiratin.

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Alimentation des alarmes sonore et visuelle. Surveillance de la charge des réservoirs

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Alimentation des alarmes sonore et visuelle. Surveillance de la charge des réservoirs ADDITIF Juin 2014 REGLE APSAD R13 Extinctin autmatique à gaz (Editin Juin 2010) Alimentatin des alarmes snre et visuelle Surveillance des réservirs Surveillance de la ligne de déclenchement des déclencheurs

Plus en détail

SP Fractions rationnelles

SP Fractions rationnelles I Cmpétences à atteindre SITUATION-PROBLEME 3 : FRACTIONS RATIONNELLES C1 Calculer, déterminer, estimer, apprimer C Appliquer, analyser, résudre des prblèmes C6 Organiser les savir, synthétiser, généraliser

Plus en détail

TITRE : Politique relative à l utilisation des dispositifs de communication cellulaires et aux postes radio portatifs à deux voies

TITRE : Politique relative à l utilisation des dispositifs de communication cellulaires et aux postes radio portatifs à deux voies POLITIQUE Cde : DRIT-001 Instance respnsable : Directin des ressurces infrmatinnelles et technlgiques, Service de génie bimédical Appruvée par : Cmité de directin Révisée le : 2 juin 2014 Appruvée (u adptée)

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Cmptabilité Manuel d utilisatin Infcentre BFC Tme 2 Dmaine Dépenses Versin 1.18 Avril 2016 Mises à jur du dcument Ce qui est nuveau Thème Chapitre Page Ce qui a évlué Thème Chapitre Page

Plus en détail

Passage de contexte au logiciel Trajectoire

Passage de contexte au logiciel Trajectoire Passage de cntexte au lgiciel Trajectire Guide technique de mise en euvre Date de rédactin : 19/01/2009 Dernière mise à jur : 12/02/2009 Versin : 2.0 Objectif : - Permettre à un lgiciel tiers de transmettre

Plus en détail

L Organigramme. L illustration de la pensée. La puissance et la souplesse réunies dans l Organigramme de CD7

L Organigramme. L illustration de la pensée. La puissance et la souplesse réunies dans l Organigramme de CD7 L Organigramme L illustratin de la pensée La puissance et la suplesse réunies dans l Organigramme de CD7 La clnne vertébrale Ntre Organigramme illustre la pensée. Il mntre le résultat sur une carte. Il

Plus en détail

Repères pour l élaboration d un projet d apprentissage en Jeu Sportif Collectif référé au Rugby

Repères pour l élaboration d un projet d apprentissage en Jeu Sportif Collectif référé au Rugby Circnscriptin Cherburg-Hague, février 2004 Repères pur l élabratin d un prjet d apprentissage en Jeu Sprtif Cllectif référé au Rugby 1- Définitin : - deux équipes qui s affrntent dans un espace limité

Plus en détail

Recommandations en Pratique Clinique de Endométriose et Infertilité

Recommandations en Pratique Clinique de Endométriose et Infertilité Recmmandatins en Pratique Clinique de 2007 Endmétrise et Infertilité Endmétrise : facteur d infertilité? Endmétrise stade 1 et 2 Marcux, Parazzini (grade A) Taux de fertilité sans traitement en cas Marcux

Plus en détail

PIROUETT! Juin 2015 GENERALITES

PIROUETT! Juin 2015 GENERALITES GENERALITES 1.5.4. Pénalisatin : (juge difficulté (D) : 0,50 pint si la musique avec vix et parles est utilisée mais que l entraîneur ne mentinne pas sur la fiche fficielle D quel exercice utilise la musique

Plus en détail

Chap.5 Oscillateur harmonique, étude en régime libre

Chap.5 Oscillateur harmonique, étude en régime libre Chap.5 Oscillateur harmnique, étude en régime libre 1. L scillateur harmnique, un mdèle très utilisé en physique 1.1. Préalable mathématique : dévelppement limité et frmule de Taylr-Yung 1.. Petites scillatins

Plus en détail

GOL500 Industries de services

GOL500 Industries de services GOL500 Industries de services Cnceptin des hraires de travail (I) Versin 2015 Objectifs pédaggiques À la fin de cette séance de curs, tu devras être capable: De cnvertir les vacances, les maladies et le

Plus en détail

QUELQUES PISTES POUR REDUIRE LA DEPENSE PUBLIQUE

QUELQUES PISTES POUR REDUIRE LA DEPENSE PUBLIQUE Nuvelles Visins Purunesciétédelacnnaissance UneétudedelaFONDATIONCONCORDE(*) QUELQUESPISTES POURREDUIRELA DEPENSEPUBLIQUE Purungrandauditdel Etat Septembre 2007 (*)Aveclecncursd'universitaires,d'élusetd'hmmesetde

Plus en détail

CONDUCTEURS ET ISOLANTS

CONDUCTEURS ET ISOLANTS Dcument du prfesseur 1/5 Niveau 5 ème Physique - Chimie CONDUCTEURS ET ISOLANTS Prgramme Le curant électrique CONTENUS-NOTIONS COMPETENCES EXEMPLES D ACTIVITES Cnducteurs et islants. Citer des cnducteurs

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Virus de la grippe. Les virus de la grippe :

Virus de la grippe. Les virus de la grippe : Virus de la grippe La grippe est une pathlgie respiratire aigüe causée par le virus Influenza, généralement saisnnière, sévissant dans ns régins entre décembre et mars de chaque année. C est une infectin

Plus en détail

Cours n 5 : Diagramme de séquences

Cours n 5 : Diagramme de séquences UML : Langage de mdélisatin bjet unifié Curs n 5 : Diagramme de séquences 1) Rôle du diagramme de séquences : Le diagramme de séquence fait parties des diagrammes cmprtementaux (dynamique) et plus précisément

Plus en détail

- Loi n 2007-148 du 02 février 2007 de modernisatio n de la fonction publique ;

- Loi n 2007-148 du 02 février 2007 de modernisatio n de la fonction publique ; Le 19 septembre 2012 Le Directeur académique des Services de l Éducatin Natinale de l Eure à Mesdames et Messieurs les enseignants du 1 er degré S/C de Mesdames et Messieurs les Inspecteurs de l'éducatin

Plus en détail

Grammaire au cycle 2 : l adjectif qualificatif au CE1

Grammaire au cycle 2 : l adjectif qualificatif au CE1 Grammaire au cycle 2 : l adjectif qualificatif au CE1 D une démarche «plus traditinnelle» vers une démarche «plus innvante» : n privilégiera la 3 e apprche qui met l élève en situatin de prductin dans

Plus en détail

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. NOTICE ANSM - Mis à jur le : 18/10/2010 Dénminatin du médicament THERALENE 0,05 POUR CENT, sirp Alimémazine Encadré Veuillez lire attentivement cette ntice avant de prendre ce médicament. Elle cntient

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles Régionale sur l ANtibioprophylaxie en CHirurgie EPP RANCH Synthèse régionale

Evaluation des Pratiques Professionnelles Régionale sur l ANtibioprophylaxie en CHirurgie EPP RANCH Synthèse régionale Evaluatin des Pratiques Prfessinnelles Réginale sur l ANtibiprphylaxie en CHirurgie EPP RANCH Synthèse réginale MAI 2016 EPP Réginale sur l ANtibiprphylaxie en CHirurgie Présentatin des résultats réginaux

Plus en détail

MYTHES ET RÉALITÉS SUR LE TABAC ET LA GROSSESSE SUR LES FORUMS INTERNET FÉMININS. Colloque "Femmes, sexualités & addictions" - 17 octobre 2013

MYTHES ET RÉALITÉS SUR LE TABAC ET LA GROSSESSE SUR LES FORUMS INTERNET FÉMININS. Colloque Femmes, sexualités & addictions - 17 octobre 2013 MYTHES ET RÉALITÉS SUR LE TABAC ET LA GROSSESSE SUR LES FORUMS INTERNET FÉMININS Cllque "Femmes, sexualités & addictins" - 17 ctbre 2013 La prblématique 1/2 2 La France est l un des pays eurpéens cmptant

Plus en détail

Tactique générale au tennis

Tactique générale au tennis Tactique générale au tennis Avir une tactique On peut juer un match de tennis sans tactique, simplement en essayant de réaliser les cups les uns après les autres le mieux pssible techniquement. Cela peut

Plus en détail

Association Synapse Président Charles travaglini 17, place du Bicentenaire Saint-Etienne

Association Synapse Président Charles travaglini 17, place du Bicentenaire Saint-Etienne Assciatin Synapse Président Charles travaglini 17, place du Bicentenaire 42100 Saint-Etienne - 06 83 70 41 30 Email : synapse.assciatin@range.fr RUBRIQUE SANTE : «LES MALADIES RENALES» Ce snt des maladies

Plus en détail

Tabac et Transplantation En direct de Séville: une problématique au cœur des Universités d été des médecins transplanteurssept.

Tabac et Transplantation En direct de Séville: une problématique au cœur des Universités d été des médecins transplanteurssept. Tabac et Transplantatin En direct de Séville: une prblématique au cœur des Universités d été des médecins transplanteurssept. 2013. Le MAITRE B*, BOTTET F*, CLEREN P* Service de tabaclgie CHU de Caen Cmbien

Plus en détail

Contenu : Systèmes d étanchéité pour cuvelage Rédaction : Ody Christian / route de la scie 14 / 1669 Albeuve / Date : Janvier 2013

Contenu : Systèmes d étanchéité pour cuvelage Rédaction : Ody Christian / route de la scie 14 / 1669 Albeuve / Date : Janvier 2013 Page 1 / 5 Rapprt technique / Bâtiment Cntenu : Systèmes d étanchéité pur cuvelage Rédactin : Ody Christian / rute de la scie 14 / 1669 Albeuve / Date : Janvier 2013 Table des matières Intrductin Présentatin

Plus en détail

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES Page 1 sur 9 Objet de l instructin : Cette instructin décrit cmment prendre en cmpte et traiter les plaintes et appels des prestataires certifiés u candidats à la certificatin en lcalisatin de réseaux.

Plus en détail

Mesures du Bloc Québécois destinées aux aînés 1

Mesures du Bloc Québécois destinées aux aînés 1 Mesures du Blc Québécis destinées aux aînés 1 Le Supplément de revenu garanti Au Québec, c est près de 600 000 aînés qui tuchent des prestatins du Supplément de revenu garanti (SRG). Le Blc Québécis a

Plus en détail

Population NOM : Cahier de l élève. Situation d apprentissage et d évaluation. 3 e cycle du primaire

Population NOM : Cahier de l élève. Situation d apprentissage et d évaluation. 3 e cycle du primaire Balad en univers scial Sciétés canadienne de 1820 et québécise de 1905 Ppulatin Cahier de l élève Situatin d apprentissage et d évaluatin 3 e cycle du primaire Surce : Service natinal du RÉCIT de l univers

Plus en détail

Sécurisation des chantiers de construction

Sécurisation des chantiers de construction Sécurisatin des chantiers de cnstructin Université McGill Gestin et dévelppement des installatins Services universitaires 1010, rue Sherbrke Ouest, 10 e étage Mntréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jur : Avril

Plus en détail

CDSP de Branche Services-Courrier-Colis du 10 septembre 2015 Note de sens sur le projet PREDICT

CDSP de Branche Services-Courrier-Colis du 10 septembre 2015 Note de sens sur le projet PREDICT A l attentin de Mesdames et Messieurs les représentants des Organisatins Syndicales de la CDSP de la Branche Services-Currier-Clis CDSP de Branche Services-Currier-Clis du 10 septembre 2015 Nte de sens

Plus en détail

LA COLLECTE DE VÉGÉTAUX SAUVAGES

LA COLLECTE DE VÉGÉTAUX SAUVAGES TS25(EC)V03fr_Cllecte de végétaux sauvages 07/01/2015 LA COLLECTE DE VÉGÉTAUX SAUVAGES Guide pratique n 25 : Cntrôle de la cllecte de végétaux sauvages Seln Eccert Organic Standard (EOS) 1 I. La cllecte

Plus en détail

Notice complémentaire

Notice complémentaire NOTICE TECHNIQUE n CIM-MF-640-6-2016 du 20 septembre 2016 Campagne tarifaire et budgétaire 2016 Ntice cmplémentaire Radiatin d indicatins thérapeutiques d AVASTIN bevacizumab de la liste en sus Dans le

Plus en détail

ATTRACTIVITE DES METIERS DU NUMERIQUE ET DE L INGENIERIE POUR LES PUBLICS FEMININS EN FRANCE

ATTRACTIVITE DES METIERS DU NUMERIQUE ET DE L INGENIERIE POUR LES PUBLICS FEMININS EN FRANCE ATTRACTIVITE DES METIERS DU NUMERIQUE ET DE L INGENIERIE POUR LES PUBLICS FEMININS EN FRANCE Synthèse de l étude 18 février 2016 Une étude déclenchée face au cnstat d'une féminisatin durablement trp faible

Plus en détail

REGLEMENT CONCOURS «Après l ei.cesi, j ai fait»

REGLEMENT CONCOURS «Après l ei.cesi, j ai fait» REGLEMENT CONCOURS «Après l ei.cesi, j ai fait» Le CESI, Assciatin Li 1901, ayant sn siège scial 30, rue Cambrnne, 75015-PARIS, représentée par sn Directeur général, Vincent Chas, rganise un cncurs de

Plus en détail

GUIDE DU DOCTORANT DANS LE CADRE DU DEPOT ELECTRONIQUE DES THESES

GUIDE DU DOCTORANT DANS LE CADRE DU DEPOT ELECTRONIQUE DES THESES GUIDE DU DOCTORANT DANS LE CADRE DU DEPOT ELECTRONIQUE DES THESES Aspects juridiques 1 2 Le présent guide s adresse aux dctrants inscrits en thèse à l Université Paris 1 Panthén Srbnne. Après la sutenance,

Plus en détail

EZETROL 10 mg, comprimé. EZETIMIBE MSD 10 mg, comprimé Rapport public d évaluation (septembre 2004)

EZETROL 10 mg, comprimé. EZETIMIBE MSD 10 mg, comprimé Rapport public d évaluation (septembre 2004) EZETROL 10 mg, cmprimé EZETIMIBE MSD 10 mg, cmprimé Rapprt public d évaluatin (septembre 2004) INTRODUCTION Le 11/06/2003, une Autrisatin de Mise sur le Marché a été accrdée au labratire MSD-SP LTD pur

Plus en détail

Subvention pour l achat de prestations dans le cadre d une démarche de prévention des Troubles Musculo Squelettiques

Subvention pour l achat de prestations dans le cadre d une démarche de prévention des Troubles Musculo Squelettiques CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Prs Diagnstic» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitatins financières) Subventin pur l achat de prestatins

Plus en détail

MOI. ÊTRE UNE PERSONNE

MOI. ÊTRE UNE PERSONNE UNITÉ 1 : La TENTE. MOI. ÊTRE UNE PERSONNE Il s agit du premier pas de l itinéraire que ns jeunes réalisernt. Apprendre à se mesurer, à se définir en tant que persnne, à partir de l bservatin, de l émerveillement

Plus en détail

Le codage, présent et avenir

Le codage, présent et avenir Le cdage, présent et avenir Prpsitin d un plan d actins pur l améliratin de la qualité du cdage CME de l AP-HP, 15 mai 2012 Dr Namik Taright (DPM/DIM) Dr. Dminique Manac'h (DEFIP) Dr Luis Lebrun (DPT)

Plus en détail

Examen pratique avancé (EPA) Coin des examinateurs Résumé et plus

Examen pratique avancé (EPA) Coin des examinateurs Résumé et plus , Examen pratique avancé (EPA) Cin des examinateurs Résumé 2010 et plus CONTENU: Le dcument suivant résume les cmmentaires pertinents à l examen pratique avancé (EPA) des dernières années c est-à-dire

Plus en détail