Cas clinique ORL n 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas clinique ORL n 2"

Transcription

1 Cas clinique ORL n 2

2 Mme B. âgée de 37 ans consulte pour de violentes douleurs de la région sous orbitaire droite majorées lorsqu elle penche la tête en avant. Ces douleurs durent depuis 12 heures environ et n ont pas été calmées par la prise de paracétamol. Il existe une obstruction nasale modérée mais la malade dit être enrhumée depuis 15 jours. On note une fièvre à 38 C. Elle se plaint d un mouchage purulent prédominant à droite. Il s agit du premier épisode douloureux de ce type.

3 1. Quel diagnostic évoquez-vous? justifiez. Sinusite maxillaire aigue Droite Car : localisation douleur sous orbitaire droite Majorée par l antéflexion du tronc Non calmée par les antalgiques simples Compliquant une rhinopharyngite aigue Fièvre Rhinorhée purulente droite

4 2/ Quels éléments doivent être recherchés en faveur de votre diagnostic? Douleur pulsatile Augmentation de la douleur en fin de journée Rhinoscopie antérieure après rétraction aux vasoconstricteurs Recherche de pus au méat moyen

5 3/ Quel(s) examen(s) complémentaire(s) demandez vous? Aucun, ici la sinusite est unilatérale mais elle fait suite à une rhinopharyngite La radiographie n est pas indiquée si la présomption clinique est forte. Elle est utile en cas de doute diagnostique ou en cas d échec d une première antibiothérapie. Le scanner des sinus n est pas indiqué sauf en cas de suspicion de sinusite sphénoïdale ou de sinusite compliquée, notamment frontale

6 4/ Quels sont les 4 germes habituellement en cause dans cette pathologie? Haemophilus influenzae Streptocoque Pneumoniae En premier et ensuite. Moraxella catarrhalis Staphylocoque

7 5/ Citez les éléments de votre traitement. Traitement ambulatoire Vasoconstricteur local Mouchage Lavages de nez au sérum physiologique Monoantibiotique per os, Amoxicilline (CALMOXYL) 2 à 3 g/j NOUVELLE RECO +++ ou Cefpodoxime ou Cefuroxime axétil, Céfotiam, ou en cas d allergie aux céphalosporines : la Pyostacine ou la Télitromycine pendant 7 à 10 jours Antalgiques par voie orale (paracétamol) Antiinflammatoire après avoir débuté les antibiotiques Mucofluidifiants Surveillance clinique (douleur, fièvre, rhinorrhée)

8 6/ Si l évolution se faisait vers une augmentation de la fièvre et de la douleur ainsi qu une diminution du mouchage purulent quelle complication devriez vous évoquer? Quel est le principe de son traitement? Sinusite maxillaire droite bloquée, hyperalgique Traitement chirurgical avec drainage du sinus Prélèvement bactériologique Lavages par drain sinusien

9 En fait, cet épisode évolue rapidement vers la guérison sous traitement. Mme B. vous consulte à nouveau 3 semaines puis 2 mois plus tard avec la même symptomatologie sous orbitaire droite.

10 7. Quelle physiopathologie doit vous faire évoquer la répétition de cette pathologie? Origine dentaire

11 8. Comment le confirmer par l examen clinique +/- des examens complémentaires? Examen des dents : inspection et percussion Panoramique dentaire Ou Dentascan scanner des sinus accepté A la recherche d un foyer infectieux (granulome apical) ou d un corps étranger dentaire dans le sinus

12 Madame B. a été prise en charge pour la pathologie évoquée en question 6 avec succès et comme vous êtes un bon médecin, elle revient vous voir en urgence avec son fils de 5 ans quelques mois plus tard. Depuis deux jours, il présente une obstruction nasale bilatérale, un écoulement nasal abondant séro-muqueux. Il était fébrile à 38,5 C au début. Mais depuis la veille il est fébrile à La région palpébrale gauche surtout la paupière supérieure est rouge et gonflée. Le globe est légèrement dévié à gauche mais reste mobile, la conjonctive est non oedèmatiée, la fonction est difficile à étudier mais les pupilles sont symétriques. La fièvre ne cède pas malgré le traitement donné deux jours plus tôt. L enfant refuse de s alimenter et ne joue plus.

13 9/ Quel diagnostic évoquez vous? Ethmoidite aigue bactérienne gauche

14 10. Quels sont les risques d une telle pathologie par rapport à l orbite? Quels sont les signes cliniques qui seraient présents et inquiétant dans un tel cas? Extension de l infection l orbite avec dans l ordre : Abcès sous périosté, abcès intra orbitaire (paralysie occulomotricité), extension au globe oculaire ou au nerf optique (risque de cécité) avec mydriase

15 11. Quel examen complémentaire impose le diagnostic évoqué à la question 8? Scanner (TDM) nasosinusien en coupes fines axiales et frontales, sans et avec injection A la recherche d un abcès sous périosté ou intra orbitaire gauche

16 12. Quels sont les principes thérapeutiques d une telle pathologie? Hospitalisation Traitement médical en première intention si mobilité oculaire conservée C3G + Metronidazole +/- fosfomycine IV Après prélèvement bactério Adaptation secondaire à l antibiogramme Réevaluation à 24H En cas de non amélioration évacuation chirugicale de l abcès par voie endoscopique ou para canthale

17 Cloison nasale Orbite G Sinus sphénoide Masse latérale G de l éthmoide Cornets moyens et inf. G Sinus maxillaire G

Dr Righini Christian Adrien

Dr Righini Christian Adrien Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant CAT devant une obstruction nasale Dr Righini Christian Adrien Clinique ORL Pôle TCCR CHU de Grenoble CRighini@chu-grenoble.fr Question 1 Quel sinus

Plus en détail

Item 90 : Infections nasosinusiennes. l'adulte

Item 90 : Infections nasosinusiennes. l'adulte Item 90 : Infections nasosinusiennes de l'enfant et de l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une rhinosinusite aiguë... 1 1. 1 Chez l'adulte...1

Plus en détail

RHINO-SINUSITES AIGUES

RHINO-SINUSITES AIGUES RHINO-SINUSITES AIGUES RAPPEL ANATOMIQUE RAPPEL ENDOSCOPIQUE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE IMMUNITE LOCALE IgA Cils IMMUNITE LOCALE 1 ostium par sinus 1 ostium : libre dans un méat libre SEMEIOLOGIE DES RHINO-SINUSITES

Plus en détail

Sinusites : un dossier clinique

Sinusites : un dossier clinique Sinusites : un dossier clinique Pr Christian Chidiac Université Claude Bernard Lyon 1 UFR Lyon Sud Charles Mérieux Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Hôpital de la Croix Rousse christian.chidiac@univ-lyon1.fr

Plus en détail

SINUSITES AIGUËS. Formes. Physiopath. Ethmoïdite aiguë. Sinusite maxillaire et frontale. Formes cliniques. Sinusite sphénoïdale

SINUSITES AIGUËS. Formes. Physiopath. Ethmoïdite aiguë. Sinusite maxillaire et frontale. Formes cliniques. Sinusite sphénoïdale SINUSITES AIGUËS Physiopath Ethmoïde : naissance / autres à partir de 3 ans Virales ++++ Germes ORL : Pneumocoque, haemophilus influenzae, moxarella catarrhalis Germes dentaire : Anaérobies Formes Sinusite

Plus en détail

Item ECN.PILLY destiné à la consultation, uniquement à usage personnel et pédagogique. Toute reproduction à usage collective est interdite.

Item ECN.PILLY destiné à la consultation, uniquement à usage personnel et pédagogique. Toute reproduction à usage collective est interdite. Item ECN.PILLY destiné à la consultation, uniquement à usage personnel et pédagogique. Toute reproduction à usage collective est interdite. L ouvrage original couleur E.PILLY.ECN 2016 est disponible en

Plus en détail

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 INTRODUCTION Sinusites aigues se définissent comme une atteinte infectieuse de la muqueuse d une ou plusieurs cavités sinusiennes

Plus en détail

Item 90. Infections naso sinusiennes de l enfant et de l adulte. Objectifs pédagogiques

Item 90. Infections naso sinusiennes de l enfant et de l adulte. Objectifs pédagogiques Item 90. Infections naso sinusiennes de l enfant et de l adulte I. Pathologie rhinosinusienne aigue II. Sinusites aiguës : Objectifs pédagogiques -- Les objectifs nationaux du Bulletin Officiel Diagnostiquer

Plus en détail

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort)

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Motif de consultation Mr F, 38 ans, consulte aux urgences dans la nuit aux environ de 4h pour douleur dentaire avec œdème de la face.

Plus en détail

Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant

Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant 44 ITEM 145 (ITEM 90) Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant Objectifs : Connaître les différentes formes de sinusite et les explorations éventuellement nécessaires pour en étayer le diagnostic.

Plus en détail

RHINOSINUSITES AIGUES DE L'ADULTE

RHINOSINUSITES AIGUES DE L'ADULTE RHINOSINUSITES AIGUES DE L'ADULTE Groupe de veille documentaire FORGENI 23/09/2010 Recommandation SF ORL 2010 Document sous licence Creative Commons BY - SA DEFINITION Infection d origine virale ou bactérienne

Plus en détail

SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE

SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE I Définition Elle se définit comme une infection aiguë de la muqueuse du sinus maxillaire. C est une affection fréquente vue dans le cadre de l urgence. C est une complication

Plus en détail

Infections naso-sinusiennes de l enfant et de l adulte (90) Patrick Dessi Février 2006

Infections naso-sinusiennes de l enfant et de l adulte (90) Patrick Dessi Février 2006 Infections naso-sinusiennes de l enfant et de l adulte (90) Patrick Dessi Février 2006 1. Définition Ensembles des infections ou inflammations atteignant tout ou partie de la muqueuse nasale et sinusienne

Plus en détail

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis Introduction(1) L augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est inquiétante, et s explique entre

Plus en détail

Rhino-Sinusites (90) Docteur Olivier CUISNIER Octobre 2002

Rhino-Sinusites (90) Docteur Olivier CUISNIER Octobre 2002 Rhino-Sinusites (90) Docteur Olivier CUISNIER Octobre 2002 Pré-requis Physiologie des sinus Anatomie radiologique des sinus Résumé Les infections rhino-sinusiennes aiguës constituent une pathologie très

Plus en détail

Item 90 : Infections nasosinusiennes de l enfant et de l'adulte

Item 90 : Infections nasosinusiennes de l enfant et de l'adulte Item 90 : Infections nasosinusiennes de l enfant et de l'adulte Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières 1 Pathologie Rhinosinusienne Aiguë...1 1. 1 Rhinites aiguës...

Plus en détail

Actualisation des recommandations du

Actualisation des recommandations du Actualisation des recommandations du Actualités Thérapeutiques D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales 1 dimanche 2 décembre Actualisation AFFSAPS 2011 2 dimanche 2 décembre Contexte : évolution

Plus en détail

LES SINUSITES. A. Système de défense sinusien contre les infections : 1. Mécanismes de défense de surface : 2. Mécanismes de défense tissulaire :

LES SINUSITES. A. Système de défense sinusien contre les infections : 1. Mécanismes de défense de surface : 2. Mécanismes de défense tissulaire : LES SINUSITES LES OBJECTIFS EDUCATIONNELS 1) Connaitre les mécanismes physiopathologiques des sinusites aigues et chroniques 2) Citer les principaux germes responsables des sinusites aigues 3) Poser le

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes

CAS CLINIQUE 1. Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes CAS CLINIQUE 1 Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes Un homme de 42 ans se présente en consultakon pour l apparikon d une douleur faciale droite. Elle siège

Plus en détail

Docteur, j ai le nez bouché... Docteur, j ai une sinusite... 18 décembre 2014 : Dr Denis GOUROD ORL / CCF - CMC de la Baie de Morlaix

Docteur, j ai le nez bouché... Docteur, j ai une sinusite... 18 décembre 2014 : Dr Denis GOUROD ORL / CCF - CMC de la Baie de Morlaix Docteur, j ai le nez bouché... Docteur, j ai une sinusite... 18 décembre 2014 : Dr Denis GOUROD ORL / CCF - CMC de la Baie de Morlaix Quelques définitions Dysfonctionnements naso-sinusiens chroniques (DNSC)

Plus en détail

Rhinologie. Dr. MELINTE Sce.. ORL Pr. SIMON NANCY

Rhinologie. Dr. MELINTE Sce.. ORL Pr. SIMON NANCY Rhinologie Dr. MELINTE Sce.. ORL Pr. SIMON NANCY APPAREIL NASAL : pyramide nasale + fosses nasales! Pyramide nasale: Squelette osteocartilagineux os propres du nez, cartilages triangulaires et alaires)!

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 90 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 90 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES DE L ENFANT ET DE L ADULTE.

Module 7 - Edition Item 90 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 90 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. Module 7 - Edition 2004 - Item 90 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 90 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une rhino-sinusite aiguë. II. Argumenter

Plus en détail

ED Infections Respiratoires Hautes

ED Infections Respiratoires Hautes ED Infections Respiratoires Hautes CAS 1 Un jeune homme de 19 ans vous est amené en consultation par sa mère au mois de mai pour douleurs pharyngées évoluant depuis 24h avec une fièvre à 39,5 C Pas d ATCD

Plus en détail

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info)

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info) Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie Pharmacie 2 année Dr Sophie Figon, Département de Médecine générale de Lyon Abréviations Info = pour info : ne sera pas demandé à

Plus en détail

OTITE MOYENNE AIGUE. Les OMA touchent essentiellement l enfant avec un maximum de fréquence entre 6 et 24 mois.

OTITE MOYENNE AIGUE. Les OMA touchent essentiellement l enfant avec un maximum de fréquence entre 6 et 24 mois. OTITE MOYENNE AIGUE Objectifs : -Expliquer les principales causes d otalgie chez l adulte et l enfant. -Savoir diagnostiquer une otite moyenne aiguë, une otite externe, une otite séromuqueuse et leurs

Plus en détail

Infections naso-sinusiennes de l enfant et de l adulte

Infections naso-sinusiennes de l enfant et de l adulte Infections naso-sinusiennes de l enfant et de l adulte INFORMATIONS Pré-requis : Durée de l'item : Auteur(s) : Professeur E. SERRANO, Service ORL et Chirurgie Cervico-Faciale - CHU de Rangueil (mail :

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES DE L ADULTE ET L ENFANT RECOMMANDATIONS Novembre 2011 1 ANTIBIOTHERAPIE

Plus en détail

Recommandations accessibles sur: infectiologie.com rubrique «consensus et recommandations»

Recommandations accessibles sur: infectiologie.com rubrique «consensus et recommandations» Recommandations sur l Antibiothérapie par Voie Générale en Pratique Courante dans les Infections Respiratoires Hautes de l Adulte et de l Enfant SPILF SFP GPIP Novembre 2011 Recommandations accessibles

Plus en détail

INFECTIONS ORL. FMC Arras 25 janvier 2014 Dr Sophie Nguyen. Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur, CH Tourcoing

INFECTIONS ORL. FMC Arras 25 janvier 2014 Dr Sophie Nguyen. Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur, CH Tourcoing INFECTIONS ORL FMC Arras 25 janvier 2014 Dr Sophie Nguyen Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur, CH Tourcoing Conflits d intérêts Laboratoires Novartis : support congrès Laboratoires

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES DE L ADULTE ET L ENFANT

ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES DE L ADULTE ET L ENFANT ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES DE L ADULTE ET L ENFANT RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, octobre

Plus en détail

LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES

LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES Docteur Romain Guldmann, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, Hôpital de Hautepierre OBJECTIFS Savoir poser le diagnostic de rhino-sinusite chronique et connaître

Plus en détail

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS BUT DE LA DEMARCHE : ce référentiel concerne l évaluation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des phlegmons périamygdaliens Définition. Cette collection

Plus en détail

L OTITE MOYENNE AIGUE

L OTITE MOYENNE AIGUE L OTITE MOYENNE AIGUE I- INTRODUCTION : L otite moyenne aigue (OMA) est l inflammation aigue de la muqueuse des cavités de l oreille moyenne. Il s agit d une affection fréquente, touche 10% des enfants

Plus en détail

Expertise ORL préimplantaire Quand la demander? En quoi consiste-t-elle?

Expertise ORL préimplantaire Quand la demander? En quoi consiste-t-elle? Expertise ORL préimplantaire Quand la demander? En quoi consiste-t-elle? H. MAAREK Résumé Certaines pathologies rhinosinusiennes représentent des contre-indications à la réhabilitation dento-prothétique

Plus en détail

8.6 Polyposes naso-sinusiennes

8.6 Polyposes naso-sinusiennes 8.6 Polyposes naso-sinusiennes Références bibliographiques : -Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.6.1 DEFINITION La polypose nasosinusienne (PNS) est une sinusite chronique

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

Pathologie hivernale chez l enfant. Journée de formation continue Mohammedia 16/o2/12 Pr Benjelloun Dakhama BS Rabat

Pathologie hivernale chez l enfant. Journée de formation continue Mohammedia 16/o2/12 Pr Benjelloun Dakhama BS Rabat Pathologie hivernale chez l enfant Journée de formation continue Mohammedia 16/o2/12 Pr Benjelloun Dakhama BS Rabat Affections respiratoires Mécanisme de défense des voies aériennes Appareil mucociliaire

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Enseignement DES Paris 10 Avril 2014 Dr Anne Geoffray a.geoffray@lenval.com IMAGERIE PÉDIATRIQUE ORL

Enseignement DES Paris 10 Avril 2014 Dr Anne Geoffray a.geoffray@lenval.com IMAGERIE PÉDIATRIQUE ORL Enseignement DES Paris 10 Avril 2014 Dr Anne Geoffray a.geoffray@lenval.com IMAGERIE PÉDIATRIQUE ORL Items traités 1. Connaître l anatomie radiologique du cavum, du pharynx, du larynx et des sinus en fonction

Plus en détail

Rhinite & rhinopharyngite

Rhinite & rhinopharyngite N 145 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES ADULTE (ENFANT) 1. Connaître les différentes formes de sinusite et les explorations éventuellement nécessaires pour en étayer le diagnostic. 2. Connaître les arguments

Plus en détail

N 145. Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant

N 145. Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant N 145. Infections naso-sinusiennes de l'adulte et de l'enfant - Connaître les différentes formes de sinusite et les explorations éventuellement nécessaires pour en étayer le diagnostic. - Connaître les

Plus en détail

Module 7 - Edition 2004 - Item 98 version 01 du 02 01 2004 page 1 Copyright CMIT ITEM N 98 : OTALGIES ET OTITES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE.

Module 7 - Edition 2004 - Item 98 version 01 du 02 01 2004 page 1 Copyright CMIT ITEM N 98 : OTALGIES ET OTITES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE. Module 7 - Edition 2004 - Item 98 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 98 : OTALGIES ET OTITES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE. OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les principales causes d otalgie chez l adulte

Plus en détail

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE F BEN AMARA*, NTOUMI*, ASALEM*, NBOUGHANMI*, HRAJHI*, R HAMZA*, N MNIF* M MARRAKCHI**, H HAJRI**, M FERJAOUI** *: Service d Imagerie Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

NEZ ET FACE : SOINS INFIRMIERS

NEZ ET FACE : SOINS INFIRMIERS Transverse : ORL NEZ ET FACE : SOINS INFIRMIERS I/- Les traitements locaux sinusiens. Le nettoyage des fosses nasales : Il est nécessaire avant toute administration locale de médicaments (aérosol, gouttes,

Plus en détail

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique?

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? (aux ßlactamines) Gaëlle LE MANAC H Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants Généralités Pneumopathies Infections ORL Infections cutanées

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

RECOMMANDATION POUR LA PRATIQUE CLINIQUE RHINOSINUSITES INFECTIEUSES AIGUËS. Recommandation

RECOMMANDATION POUR LA PRATIQUE CLINIQUE RHINOSINUSITES INFECTIEUSES AIGUËS. Recommandation RECOMMANDATION POUR LA PRATIQUE CLINIQUE RHINOSINUSITES INFECTIEUSES AIGUËS Recommandation PARTICIPANTS Comité d Organisation Dr Olivier CHASSANY (Méthodologie, Paris) Pr Françoise DENOYELLE (ORL-CCF,

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

UE6 N 147. Otites infectieuses de l adulte et de l enfant. 1 Définitions. 2 Otite moyenne aigue (OMA) Objectifs. Points importants

UE6 N 147. Otites infectieuses de l adulte et de l enfant. 1 Définitions. 2 Otite moyenne aigue (OMA) Objectifs. Points importants UE6 N 147 Otites infectieuses de l adulte et de l enfant Pour la partie pédiatrie, consulter le référentiel du Collège de Pédiatrie Objectifs Connaître les agents infectieux responsables de l otite moyenne

Plus en détail

La sphère ORL: Rappels anatomiques

La sphère ORL: Rappels anatomiques Les infections ORL La sphère ORL: Rappels anatomiques Cas clinique C est le petit Louis, 6 ans, qui a de la fièvre depuis 2 jours et qui se plaint d avoir mal à la gorge Voyons cette gorge Et cette gorge

Plus en détail

Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas

Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas R Benboubker, N Moussali, H Belgadir, N El Benna, A Gharbi, A Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août CHU Ibn Rochd

Plus en détail

ITEM 98 : OTALGIES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE ETIOLOGIES

ITEM 98 : OTALGIES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE ETIOLOGIES ITEM 98 : OTALGIES CHEZ L ENFANT ET L ADULTE ETIOLOGIES Otalgie primitive Pavillon : - Othématome : Tuméfaction violacée sous-cutanée post-trauma TTT : ATBprophylaxie par Augmentin + Incision drainage

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

"Le nez bouché" Quelle imagerie et pourquoi? Dr Pierre Lindas Sce ORL et CCF Hôpital Ste Blandine

Le nez bouché Quelle imagerie et pourquoi? Dr Pierre Lindas Sce ORL et CCF Hôpital Ste Blandine "Le nez bouché" Quelle imagerie et pourquoi? Dr Pierre Lindas Sce ORL et CCF Hôpital Ste Blandine Radio anatomie Normale Les sinus frontaux : à partir de 4 ans Taille adulte vers 16-20 ans Agénésie ou

Plus en détail

PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET INFECTIONS ORL

PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET INFECTIONS ORL PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET INFECTIONS ORL Béatrix Barry Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard, 75877 Paris Cedex 18 Pseudomonas aeruginosa est un germe fréquemment rencontré dans la pathologie ORL

Plus en détail

Les antibiotiques dans les infections ORL

Les antibiotiques dans les infections ORL Journée régionale sur Le bon usage des antibiotiques 19 novembre 2014 - Rennes Les antibiotiques dans les infections ORL point de vue du médecin généraliste Dr Thierry LABARTHE URPS Médecins Libéraux de

Plus en détail

Infections ORL. 2 ème cycle MT-11 Infections ORL ECN Année Universitaire Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. A.

Infections ORL. 2 ème cycle MT-11 Infections ORL ECN Année Universitaire Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. A. ECN n 77, 90, 98 Infections ORL Albert Sotto octobre 2009 «douleurs de gorge» Difficultés à la déglutition = odynophagie Fièvre > 38 C Amygdales inflammatoire ADP loco-régionales inflammatoires Angine

Plus en détail

ORL LES FOSSES NASALES

ORL LES FOSSES NASALES ORL LES FOSSES NASALES Frédéric MARTIN I - ANATOMIE Deux parties: 1) LA PYRAMIDE NASALE a) La partie osseuse Les os propres du nez b) La partie cartilagineuse Deux parties:. Les cartilages latéraux. La

Plus en détail

OTO - MASTOIDITE DU NOURRISSON ET DE L ENFANT SERVICE ORL-CCF CHU MUSTAPHA BACHA D BELLAL,M ARAB, S AHNIA, D DJENNAOUI

OTO - MASTOIDITE DU NOURRISSON ET DE L ENFANT SERVICE ORL-CCF CHU MUSTAPHA BACHA D BELLAL,M ARAB, S AHNIA, D DJENNAOUI OTO - MASTOIDITE DU NOURRISSON ET DE L ENFANT SERVICE ORL-CCF CHU MUSTAPHA BACHA D BELLAL,M ARAB, S AHNIA, D DJENNAOUI INTRODUCTION La mastoïdite aiguë est la complication la plus fréquente des l otites

Plus en détail

Module de Pathologie bucco dentaire 3 ème année

Module de Pathologie bucco dentaire 3 ème année Module de Pathologie bucco dentaire 3 ème année I. Rappels anatomiques II. Relations pathologiques entre dent et sinus maxillaire 1. Sinusite maxillaire d origine dentaire : 1.1. Définition 1.2. Etiologie

Plus en détail

Les urgences en ORL. Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012

Les urgences en ORL. Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012 Les urgences en ORL Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012 Plan 1. Les urgences respiratoires et les urgences digestives hautes 2. Les urgences hémorragiques 3. Les urgences infectieuses 4. Les urgences otologiques

Plus en détail

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique Méningites Définition Inflammation des méninges, les 3 membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière 1- définition 2- démarche diagnostique : PL 3- méningites bactériennes 4- méningites virales

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal.

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. Introduction Les tumeurs malignes du massif facial:

Plus en détail

IRH J.Birgé JRI 10 nov INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES LES «NOUVELLES» RECOMMANDATIONS DE NOV. 2011

IRH J.Birgé JRI 10 nov INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES LES «NOUVELLES» RECOMMANDATIONS DE NOV. 2011 1 INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES LES «NOUVELLES» RECOMMANDATIONS DE NOV. 2011 Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions de bonnes pratiques et de parcours

Plus en détail

ABCES ET EMPYEMES INTRACRANIENS

ABCES ET EMPYEMES INTRACRANIENS ABCES ET EMPYEMES INTRACRANIENS Définition Abcès du cerveau : collection suppurée développée au sein du parenchyme cérébral Empyème intracrânien : collection suppurée développée dans l espace sous-dural

Plus en détail

FMC Dinan Antibiothérapie 2014: 22 mai 2014

FMC Dinan Antibiothérapie 2014: 22 mai 2014 FMC Dinan Antibiothérapie 2014: 22 mai 2014 o Rappel règles de Bon Usage ATB o Focus sur certaines situations: n Pré test n Infections respiratoires hautes n Pneumopathies communautaires n Un mot sur Infections

Plus en détail

diagnostic d'une sinusite maxillaire aigue

diagnostic d'une sinusite maxillaire aigue diagnostic d'une sinusite maxillaire aigue Author : dr-jahidi I INTRODUCTION Les sinus sont des cavités aériennes creusées dans certains os du massif crânio-facial, dont l utilité reste mal comprise et

Plus en détail

JFR 2006 PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM. Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie

JFR 2006 PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM. Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie INTRODUCTION Tumeur naso sinusienne rare : 0,5 à 4% de l ensemble des tumeurs naso sinusiennes

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE 1 RECOMMANDATIONS AFSSAPS - juillet 2001 RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE CURATIVE SYSTÉMIQUE RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE

Plus en détail

Allergie à la pénicilline et Infec2on ORL Christèle Gras- Le Guen François Dubos

Allergie à la pénicilline et Infec2on ORL Christèle Gras- Le Guen François Dubos 18e Journée de pathologie infectieuse pédiatrique ambulatoire Allergie à la pénicilline et Infec2on ORL Christèle Gras- Le Guen François Dubos 1 Nathan 18 mois est amené en consultation pour fièvre à 39,

Plus en détail

CONE BEAM ET ENDODONTIE

CONE BEAM ET ENDODONTIE CONE BEAM ET ENDODONTIE L endodontie est le traitement et la prévention des parodontites apicales dans le but de la conservation de la dent. Ces dernières années, le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed

Plus en détail

SINUSITES MAXILLAIRES D ORIGINE DENTAIRE

SINUSITES MAXILLAIRES D ORIGINE DENTAIRE SINUSITES MAXILLAIRES D ORIGINE DENTAIRE Maxillary sinusitis of dental origin Auteurs : Amina Liemlahi : interne au service d odontologie chirurgicale du CCTD de Rabat Saliha Chbicheb : professeur assistante

Plus en détail

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil Définition : Fièvre =Température rectale > 38 c (déréglage du point d équilibre thermique au niveau Hypothalamus)

Plus en détail

Infections ORL. Infections ORL 2012/2013. A.Sotto

Infections ORL. Infections ORL 2012/2013. A.Sotto ECN n 77, 90, 98 Infections ORL Albert Sotto octobre 2013 «douleurs de gorge» Difficultés à la déglutition = odynophagie Fièvre > 38 C Amygdales inflammatoire ADP loco-régionales inflammatoires Angine

Plus en détail

NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX

NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX Anatomie de la pyramide nasale Types morphologique du nez I/- INTRODUCTION : Les fosses nasales ou nez représentent le segment initial des voies respiratoires. Il

Plus en détail

Pneumopathie Aiguë Communautaire

Pneumopathie Aiguë Communautaire Pneumopathie Aiguë Communautaire Table des matières Présentation du cas 3 Le patient 4 Exercice 5 Exercice : Quels sont les éléments en faveur : 6 Exercice 7 Suite du cas 8 Exercice 9 Diagnostic microbiologique

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 77 page 1 Copyright CMIT ITEM N 77 : ANGINES ET RHINOPHARYNGITES DE L ENFANT ET DE L ADULTE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2008 - Item 77 page 1 Copyright CMIT ITEM N 77 : ANGINES ET RHINOPHARYNGITES DE L ENFANT ET DE L ADULTE OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2008 - Item 77 page 1 ITEM N 77 : ANGINES ET RHINOPHARYNGITES DE L ENFANT ET DE L ADULTE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une angine et une rhinopharyngite II. Argumenter l attitude

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Epreuve d ORL SESSION DE JANVIER 2013 Nombre de feuilles 11 DCEM 3 Nombre de questions 50 Durée de l épreuve1 heure

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Epreuve d ORL SESSION DE JANVIER 2013 Nombre de feuilles 11 DCEM 3 Nombre de questions 50 Durée de l épreuve1 heure FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Epreuve d ORL SESSION DE JANVIER 2013 Nombre de feuilles 11 DCEM 3 Nombre de questions 50 Durée de l épreuve1 heure 1 RECOMMANDATIONS : Vous avez entre les mains l épreuve

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

ORL. Item 90: Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant

ORL. Item 90: Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant ORL Item 90: Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant Plan A. CHEZ L ADULTE Sinusite infectieuse aiguë Sinusite infectieuse chronique B. CHEZ L ENFANT Ethmoïdite infectieuse aiguë Rhino-sinusite

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES ET BASSES

ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES ET BASSES ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES ET BASSES Actualisation des Recommandations de l AFSSAPS 2005 Christian Perronne Infectiologie Université

Plus en détail

30/10/2015. Voie ascendante, rétrograde. Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire. Voie hématogène

30/10/2015. Voie ascendante, rétrograde. Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire. Voie hématogène Infections urinaires communautaires Physio-pathologie Voie ascendante, rétrograde Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire Voie hématogène 1 Rappel anatomique Rétrograde Rappel anatomique

Plus en détail

Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques

Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques Quoi de Neuf au HNFC 7 Juin 2016 Vincent GENDRIN, service des Maladies Infectieuses Antibio-résistance: un péril grave Texte

Plus en détail

Pathologie infectieuse en Pneumologie. Bronchite Pneumopathie Abcès

Pathologie infectieuse en Pneumologie. Bronchite Pneumopathie Abcès Pathologie infectieuse en Pneumologie Bronchite Pneumopathie Abcès Prélèvements à visée infectieuse Les VA sous glottiques sont»normalement»stériles 1.ECBC:conscient,coopèrent;efforts de toux(induit?).evaluation

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

C.CHAMMAKHI-JEMLI 1, I.RADHOUANI 1, O.GHAMRA 2, W.ZOUAOUI 1, H.MZABI 1, C.MBAREK2, A.LEKHDIM 2,MH.DAGHFOUS 1 1: Service de Radiologie 2: Service ORL

C.CHAMMAKHI-JEMLI 1, I.RADHOUANI 1, O.GHAMRA 2, W.ZOUAOUI 1, H.MZABI 1, C.MBAREK2, A.LEKHDIM 2,MH.DAGHFOUS 1 1: Service de Radiologie 2: Service ORL C.CHAMMAKHI-JEMLI 1, I.RADHOUANI 1, O.GHAMRA 2, W.ZOUAOUI 1, H.MZABI 1, C.MBAREK2, A.LEKHDIM 2,MH.DAGHFOUS 1 1: Service de Radiologie 2: Service ORL CHU HBIB THAMEUR TUNISIE INTRODUCTION MATERIELS ET METHODES

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

AFOP 2000 Paris, le 25 mars 2000

AFOP 2000 Paris, le 25 mars 2000 AFOP 2000 Paris, le 25 mars 2000 M. François L a réunion de printemps de l Association française d ORL pédiatrique (AFOP), organisée par S. Bobin en partenariat avec les Laboratoires Cassenne, s est déroulée

Plus en détail

Le scanner des sinus chez le patient asthmatique

Le scanner des sinus chez le patient asthmatique Le scanner des sinus chez le patient asthmatique Dr JF Papon Service ORL CHU Mondor et CHI Créteil Unité de biomécanique, INSERM U955, Créteil jean-francois.papon@hmn.aphp.fr Les rhinosinusites au cours

Plus en détail

LE DEPISTAGE DES PATHOLOGIES NASO-SINUSIENNES CHEZ LES SALARIES EXPOSES AUX POUSSIERES DE BOIS : L EXPERIENCE LILLOISE

LE DEPISTAGE DES PATHOLOGIES NASO-SINUSIENNES CHEZ LES SALARIES EXPOSES AUX POUSSIERES DE BOIS : L EXPERIENCE LILLOISE LE DEPISTAGE DES PATHOLOGIES NASO-SINUSIENNES CHEZ LES SALARIES EXPOSES AUX POUSSIERES DE BOIS : L EXPERIENCE LILLOISE A. Leroyer 1, F. Dubrulle 2, A. Beuneu 3, G. Larroque 2, B. Fontaine 3, L. Lemaître

Plus en détail

Bronchiolites du Nouveau-Né

Bronchiolites du Nouveau-Né Bronchiolites du Nouveau-Né 4A Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2015 3.0 Table des matières Objectifs 3 I - Bronchiolite : définition

Plus en détail

Table des matières. Antibiothérapie empirique des infections ORL 2

Table des matières. Antibiothérapie empirique des infections ORL 2 GGA : Antibiothérapie empirique des infections ORL ab11 Infections ORL 06-12-17.doc Table des matières Antibiothérapie empirique des infections ORL 2 Mastoïdite... 2 Otite externe maligne... 2 Thrombophlébite

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Christine Pietrement 28 mai 2009 Particularités des infections urinaires de l enfant Grande fréquence : < 3mois + fièvre : IU 13% filles, IU 19% garçon

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

Recommandations de Bonne Pratique en antibiothérapie Nov 2002

Recommandations de Bonne Pratique en antibiothérapie Nov 2002 Recommandations de Bonne Pratique en antibiothérapie Nov 2002 Standards de pratique, déterminant ce qu il est approprié de faire, lors de la mise en œuvre de stratégies préventives, diagnostiques et/ou

Plus en détail

Clément Porte IMG 1 er semestre

Clément Porte IMG 1 er semestre Clément Porte IMG 1 er semestre Mme G, 57 ans, arrive aux urgences à 16h Adressée par son MT pour suspicion d AVC devant des signes apparus à 14h : Paralysie faciale droite de la partie inférieure du

Plus en détail

Antibiotiques. Bien peser l indication Préférer un antibiotique de. 1 intention. Recommandations de (1) Bonne Pratique. ère

Antibiotiques. Bien peser l indication Préférer un antibiotique de. 1 intention. Recommandations de (1) Bonne Pratique. ère Recommandations de (1) Bonne Pratique Bien peser l indication Préférer un antibiotique de 1 intention Une surconsommation inexplicable Pour 1000 habitants par jour 35 30 25 20 15 10 Others J01B+J01G+J01X

Plus en détail