Bientraitance, Comprendre et pratiquer Les nouveaux outils

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bientraitance, Comprendre et pratiquer Les nouveaux outils"

Transcription

1 Centre de formation continue spécialisé dans la santé mentale, le sanitaire, le social et le médico-social Bientraitance, Comprendre et pratiquer Les nouveaux outils Programme de DPC Déroulé pédagogique pour 2 jours + 1 à distance Contexte Au-delà de leurs connaissances spécifiques et de leurs savoirs, les professionnels hospitaliers sont aujourd hui plus que jamais interrogés sur les aspects éthiques et déontologiques de leur métier. Depuis 2002 plusieurs lois sont venues encadrer les pratiques médicales, sanitaires et médico-sociales. Dans la même période d importants travaux universitaires et institutionnels ont été engagés. Le 29 octobre 2012 la HAS a publié une dizaine d outils qui viennent finaliser et formaliser la notion de Bientraitance, et compléter les recommandations de l ANESM. Objectifs Porter à la connaissance des participants la notion de bientraitance et de maltraitance, leur traduction juridique, ses enjeux éthiques et les nouveaux outils de la HAS. Aperçu historique de la notion. Bientraitance : définitions. Connaître le cadre législatif. Introduction aux recommandations de l ANESM. Apport d outils d analyse (HAS). La bientraitance sur le terrain : étude de cas. Méthodologie pédagogique Apports théoriques Cas concrets Réflexions et échanges entre les participants Nombre d étapes : 3 Étape 1 Étape 2 Analyse de la pratique (1 jour) Plusieurs ateliers de réflexion sur les pratiques professionnelles passées seront proposées à différents moments du stage afin de réfléchir sur leur aspect éthique. Les échanges des participants entre eux et avec le formateur permettra de libérer la parole, verbaliser les expériences vécues. Apports cognitifs (1 jour) De nombreux aspects théoriques sur la notion de bientraitance et son histoire, tels qu ils sont rapportés notamment par les travaux menés par l ANESM, ainsi que les outils proposés par le CEPPRAL et la HAS seront présentés par le formateur.

2 Étape 3 Evaluation des actions à mettre en place (1 jour à distance) Un temps constructif de réflexion sera dédié en fin de stage afin de permettre aux participants de mobiliser leurs acquis concrètement dans des actions qu ils pourraient mettre en place dans leur service. Contenu thématique de la formation Aperçu historique de la notion La notion de bienfaisance, citée dans le rapport Belmont de La notion de bienveillance, plus récente dans sa déclinaison professionnelle. la notion de mère «suffisamment bonne» développée par le pédopsychiatre Donald Winnicott. l héritage de Carl Rogers et ses enseignements en matière de communication. La notion de sollicitude, développée principalement par le philosophe Paul Ricœur. La notion de care. Les trois vecteurs privilégiés de la reconnaissance, selon Axel Honneth : l attention affective, l accès égal aux droits et l estime sociale. Le concept de bien-traitance, qui voit le jour dans les années quatre-vingt-dix au sein du comité de pilotage ministériel de «L opération pouponnières». Bientraitance : définitions De la prévention de la maltraitance à la promotion de la bientraitance. Aspects fondamentaux. Bientraitance et dignité. Connaître le cadre législatif Déclaration Universelle des droits de l homme (10 décembre 1948) à l ONU. Déclaration des droits des personnes handicapées (9 décembre 1975) à l ONU. Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante (mars 1988 puis 1999) Charte des droits fondamentaux de l Union européenne, Loi n du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale. Loi n du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Introduction aux recommandations de l ANESM La recommandation sur «La bientraitance : définition et repères pour la mise en œuvre» a un caractère de recommandation-cadre. Elle précise les grandes orientations recommandées aux structures visées à l article et à l article du Code de l Action Sociale et des Familles. Repère1-L usager co-auteur de son parcours. Repère2-la qualité du lien entre professionnels et usagers. Repère 3 - L enrichissement des structures et des accompagnements par toutes les contributions internes et externes pertinentes. Repère 4 - Le soutien aux professionnels dans leur démarche de bientraitance. Apport d outils d analyse Les 7 outils de la HAS, contrôle et auto-évaluation. Les notions d éthique, de morale et de déontologie. Performance thérapeutique et sens de la vie. Soin et traitement (care, souci). Les populations vulnérables. Aspects du vieillissement. Psychologie de l adolescence.

3 Bientraitance et psychopathologie. La bientraitance sur le terrain : étude de cas Examen de quelques vignettes cliniques. Organisation et déroulement Première journée : 9h00 - Accueil des participants, présentation de chacun au groupe et de ses attentes envers la formation. Présentation générale. Présentation du programme. Questionnaire d évaluation professionnelle + analyse des résultats. Qu est-ce qu une personne vulnérable? Vieillissement, définition, épidémiologie (ppt). Atelier de réflexion (en 3 groupes) : Dépendance et autonomie, faire face à l insulte, la position d aidant professionnel Définitions, Quels sont les problèmes rencontrés? Quelles solutions? Atelier : essai de définition de la maltraitance et de la bientraitance. Exemples concrets. Histoire et rôle des institutions médico-sociales : Que reste t-il? Quel sens à l action médico-sociale? 12h00 - Pause déjeuner 13h30 - Reprise Historique de la notion de bientraitance - définitions. Petit test (20 vignettes de situations - ppt). Extraits de Films : «24h dans la vie d un EHPAD» ; «La Fureur de Vivre». Discussions. Morale, droit, déontologie et éthique (distinctions). Le cadre législatif (ppt). Introduction aux recommandations de l ANESM (ppt). Atelier : la loi et les recommandations face à la réalité du terrain. Travail en petits groupes (2 à 4 participants) autour de situations délicates. Apport d outils conceptuels d analyse. Recherche de solutions individuelles, collectives et institutionnelles. 17h00 - Fin de la journée. Deuxième journée : 9h00 - Accueil des participants. Qu est-ce que la maltraitance «ordinaire» ou «invisible»? Film «La dignité du Patient» (12min.) + discussion. Atelier : 5 situations. Atelier : Brainstorming et répertoire. Quelles solutions? Étude d une question difficile : la violence Définition, données et problématiques.

4 La bonne et la mauvaise violence. Violence et passage à l acte. Violence et adolescence. Violence et sexualité. Violence et communication. 12h00 - Pause déjeuner 13h30 - Reprise Fin de vie La loi Léonetti La personne de confiance Les directives anticipées Le respect de l intimité Le consentement éclairé Les indicateurs qualité HAS / ANESM Événements indésirables Identito-vigilance OGDPC De la V2010 à la V2014, quels changements? Bientraitance et psychopathologie Approche nosologique de la souffrance psychique. Conséquences pratiques dans l accueil social. 17h00 - Fin de la journée. Troisième journée à distance : 9h00 - Accueil des participants. Les outils de l HAS. La grille CEPPRAL (auto-contrôle). La cartographie des risques. La notice d emploi du fichier Excel. Quelles actions mettre en place? Élaboration d une Charte Bientraitance (en sous-groupes). 12h00 - Pause déjeuner 13h30 - Reprise Questionnaire d évaluation professionnelle. Analyse comparative des questionnaires distribués lors de la première et de la troisième journées. Clôture et évaluation. 17h00 - Fin de la journée. Supports pédagogiques Chaque participant se verra remettre l intégralité des cours papier du formateur présentant l ensemble des aspects théoriques abordés ainsi qu une bibliographie associée. Un espace dédié sur notre site, protégé par mot de passe, sera ouvert aux participants, espace contenant un ensemble de documents complémentaires (textes, articles, vidéos...).

5 Évaluation Durée Un numéro de téléphone sera remis à chaque participant, il leur permettra en cas de besoin, de joindre personnellement le formateur et se faire conseiller. Numéro valable dans les 12 mois suivant la formation. L évaluation destinée à apprécier l atteinte des objectifs pédagogiques et de la formation se présentera sous la forme d un questionnaire à remplir par les participants et à remettre au formateur. Une attestation de présence sera remise aux participants en fin de stage. 2 jours + 1 à distance. Conditions matérielles Un tableau (paperboard) ; Un vidéoprojecteur ; Références du formateur Jean-Marie Vidament : Responsable pédagogique du centre Éthical formation spécialisé dans l éthique médicale et hospitalière ( Bientraitance, comités d éthiques...). Spécialisé dans l Ethique des Soins Psychiatriques. Maîtrise de philosophie, Rennes I. Master d Ethique Médicale Hospitalière. Membre entrant du groupe de recherche Ethique, professionnalisme et santé, UBO. Table des matières Axe 1 : Comprendre la dépendance et ses manifestations 3 Comprendre le phénomène de vieillissement Comprendre la dépendance et ses manifestations Atelier : Impact de la dépendance sur l autonomie des personnes Axe 2 : Maltraitance et promotion de la Bientraitance 5 Un peu d histoire 5 Définir la Bientraitance 8 1 Les notions qui entourent le concept de bientraitance 2 Éléments de définition de la bientraitance 3 Les fondamentaux de la bientraitance procédant de cette définition 3.1 Une culture du respect de la personne et de son histoire 3.2 Une manière d être des professionnels au-delà d une série d actes 3.3 Une valorisation de l expression des usagers 3.4 Un aller-retour permanent entre penser et agir 3.5 Une démarche continue d adaptation à une situation donnée 3.6 Bientraitance & dignité Le cadre législatif 14 Déclaration universelle des droits de l homme Déclaration des droits des personnes handicapées Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante Atelier : La bientraitance en situations de vie 16 La maltraitance & la maltraitance «ordinaire» 18 Chapitre 1 Les types de maltraitance 19

6 1. La maltraitance liée aux comportements des professionnels 2. La maltraitance liée à des facteurs institutionnels Chapitre 2 Des droits «traceurs» de la maltraitance ordinaire L information des patients 2. La douleur, entre maltraitance physique et psychologique 3. Le respect de la dignité 4. La maltraitance liée à certains contextes de soins Chapitre 3 Les professionnels et la maltraitance ordinaire La reconnaissance du phénomène par les professionnels 2. Les causes de la maltraitance «ordinaire» selon les professionnels 3. La mobilisation des professionnels en faveur de la bientraitance L agressivité & la violence, définitions et mécanismes psychologiques 47 Axe 3 : Introduction aux Recommandations de l ANESM 48 Axe 4 : Les outils de prévention de la maltraitance La grille d auto-contrôle de mes pratiques professionnelles 2 - La cartographie des risques de maltraitance 3 - La notice pour l utilisation du fichier Excel Textes réglementaires et de référence, bibliographie & ressources Internet 70

Bientraitance, Comprendre et pratiquer Les nouveaux outils

Bientraitance, Comprendre et pratiquer Les nouveaux outils Centre de formation continue spécialisé dans la santé mentale, le sanitaire, le social et le médico-social Bientraitance, Comprendre et pratiquer Les nouveaux outils Déroulé pédagogique pour 6 jours, adaptable

Plus en détail

Centre de formation continue spécialisé dans la santé mentale, le sanitaire, le social et le médico-social. Module 1 : Formation au Tutorat Infirmier

Centre de formation continue spécialisé dans la santé mentale, le sanitaire, le social et le médico-social. Module 1 : Formation au Tutorat Infirmier Centre de formation continue spécialisé dans la santé mentale, le sanitaire, le social et le médico-social Formation Tutorat Infirmiers et Aides-Soignants INTERVENANTE Marie-Line Depail 2 modules indépendants

Plus en détail

LA BIENTRAITANCE. Patricia MINARY DOHEN Chargée de mission Jérôme MONET Juriste Chargé de mission. Groupe de travail Jeudi 11 mars 2010

LA BIENTRAITANCE. Patricia MINARY DOHEN Chargée de mission Jérôme MONET Juriste Chargé de mission. Groupe de travail Jeudi 11 mars 2010 LA BIENTRAITANCE Patricia MINARY DOHEN Chargée de mission Jérôme MONET Juriste Chargé de mission Groupe de travail Jeudi 11 mars 2010 Intérêt du sujet Sommaire Les fondements de la notion de bientraitance

Plus en détail

Sylvie BOURGEOIS Pascale MEUGNOT. Journée gérontologique de Vitteaux Jeudi 24 novembre 2016

Sylvie BOURGEOIS Pascale MEUGNOT. Journée gérontologique de Vitteaux Jeudi 24 novembre 2016 Sylvie BOURGEOIS Pascale MEUGNOT Journée gérontologique de Vitteaux Jeudi 24 novembre 2016 1- Historique 2- Définition du concept 3- Cadre réglementaire 4- Les derniers travaux de l ANESM 5 - Partage de

Plus en détail

Catalogue des formations continues 2016

Catalogue des formations continues 2016 Vous envisagez une formation spécifique au sein de votre structure Centre Polyvalent de Formation Professionnelle «La Rouatière» Site de Perpignan 1, Rue Charles Percier 66000 Perpignan Tél : 04.68.51.15.29

Plus en détail

Les conseils de bonnes pratiques dispensées aux stagiaires sont extraits des recommandations de l HAS.

Les conseils de bonnes pratiques dispensées aux stagiaires sont extraits des recommandations de l HAS. Objectif Comprendre ce que l on entend par «Culture gérontologique»? Savoir la définir Maîtriser le cadre de l'intervention médico-sociale en gérontologie: légitimité éthique et déontologie Identifier

Plus en détail

«À l origine du concept de BIENTRAITANCE» la lutte contre la maltraitance?»: sémantique, histoire, évolution

«À l origine du concept de BIENTRAITANCE» la lutte contre la maltraitance?»: sémantique, histoire, évolution «À l origine du concept de BIENTRAITANCE» la lutte contre la maltraitance?»: sémantique, histoire, évolution Dr Patrick Karcher Colmar, 27 novembre 2015 Le besoin d un mot nouveau? Bientraitance (n.f.)

Plus en détail

FORMATION BIENTRAITANCE 2 jours

FORMATION BIENTRAITANCE 2 jours FORMATION BIENTRAITANCE 2 jours Jean-Claude DAUBIGNEY CONTEXTE DE l OFFRE DE FORMATION «L amélioration des pratiques de bientraitance dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux constitue

Plus en détail

Les recommandations de l Anesm, des repères pour l évaluation

Les recommandations de l Anesm, des repères pour l évaluation Les recommandations de l Anesm, des repères pour l évaluation Vendredi 18 décembre 2009 Àla Maison de la Chimie Paris 7 ème Journée régionale Ile de France LES ORMES (Etablissement de moyen et long séjour)

Plus en détail

Prise en charge des résidents présentant des troubles psychiques en EHPAD

Prise en charge des résidents présentant des troubles psychiques en EHPAD Prise en charge des résidents présentant des troubles psychiques en EHPAD Public : l équipe pluriprofessionnelle Durée : 5 jours par groupe (2 j + 2 j + 1 j à 6 mois) Calendrier : à définir Nombre de participants

Plus en détail

BIENTRAITANCE DE LA PERSONNE AGÉE, DÉPENDANTE ET/OU HANDICAPÉE

BIENTRAITANCE DE LA PERSONNE AGÉE, DÉPENDANTE ET/OU HANDICAPÉE N PF SAP8 BIENTRAITANCE DE LA PERSONNE AGÉE, DÉPENDANTE ET/OU HANDICAPÉE NOM et adresse de l'organisme (lieu de la formation si différent) VIA FORMATION 26 rue du Lieutenant Roze 37520 LA RICHE directioncentre@viaformation.fr

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT TYPE DE PROGRAMME En présentiel NUM PROGRAMME Réf. Prog. 20701600007 PUBLIC VISE Public obligé au DPC : Paramédicaux, Médicaux, Ambulanciers, pharmaciens,

Plus en détail

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée en service de médecine

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée en service de médecine Ce programme vise à : Mettre en place des actions facilitant le bien-être des personnes âgées et également des soignants Appréhender de manière globale ses connaissances de la personne âgée hospitalisée

Plus en détail

Droits des malades : bientraitance & éthique du soin

Droits des malades : bientraitance & éthique du soin Formation Droits des malades : bientraitance & éthique du soin Programme DPC n 47341500062 Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy les Moulineaux constat Droits des malades :

Plus en détail

La prévention de la maltraitance

La prévention de la maltraitance La prévention de la maltraitance Grille d autocontrôle de mes pratiques professionnelles (outil à destination des soignants) Guide d utilisation Octobre 2012 Le groupe thématique EPP Bientraitance du CEPPRAL

Plus en détail

Evaluation externe de. l USLD de la Fondation Roguet SYNTHESE

Evaluation externe de. l USLD de la Fondation Roguet SYNTHESE Evaluation externe de l USLD de la Fondation Roguet 2012 SYNTHESE I. Introduction L évaluation externe a été introduite par la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale.

Plus en détail

1 CONTEXTE ET ENJEUX. Commission Européenne, 2009.

1 CONTEXTE ET ENJEUX. Commission Européenne, 2009. 1 CONTEXTE ET ENJEUX En 1946, le préambule de la Constitution de l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a défini la santé comme «un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste

Plus en détail

MODULE DE FORMATION. CRIAVS-BN Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

MODULE DE FORMATION. CRIAVS-BN Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles CRIAVS-BN Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles CRIAVS BASSE-NORMANDIE Établissement Public de Santé Mentale 15 ter rue Saint-Ouen 14000 CAEN MODULE DE FORMATION

Plus en détail

Le dispositif de formation

Le dispositif de formation Le dispositif de formation Connaissance du contexte d intervention L élaboration et le pilotage du projet d établissement Les politiques publiques en faveur des personnes âgées L accueil de la personne

Plus en détail

en établissement sanitaire, médico-social Diaporama formateurs

en établissement sanitaire, médico-social Diaporama formateurs en établissement sanitaire, médico-social Diaporama formateurs 1 Pourquoi un tel outil? Les EHPAD sont à la fois des lieux de vie et des lieux de soins Ils accueillent des personnes âgées le plus souvent

Plus en détail

ETHIQUE DE LA CONTENTION

ETHIQUE DE LA CONTENTION ETHIQUE DE LA CONTENTION BENEFICES/RISQUES Madame Julie Giner, responsable CLIC Madame Marie-Emmanuelle Bellec, pilote MAIA Rappel sur la contention Différents types de contention architecturale, chimique,

Plus en détail

FORMATION. Organisation : CRIAVS Midi-Pyrénées

FORMATION. Organisation : CRIAVS Midi-Pyrénées Outil d évaluation et d accompagnement clinique pour la prise en charge d auteurs de violences sexuelles «QICPAAS» Questionnaire d Investigation Clinique Pour Auteurs d Agressions Sexuelles Organisation

Plus en détail

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 3 jours

FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 3 jours PROGRAMME 2017 FORMATION INITIATION EN SOINS PALLIATIFS 3 jours Une recherche de qualité jusqu'à la fin de la vie. 1 DE LA FORMATION Acquérir des connaissances en termes de savoir, savoir-faire et savoir

Plus en détail

LA BIENTRAITANCE. C.DEON et L. BRYGO 2016

LA BIENTRAITANCE. C.DEON et L. BRYGO 2016 LA BIENTRAITANCE C.DEON et L. BRYGO 2016 Rappels Une discipline scientifique : est crée par la communauté scientifique concernée, à partir de ses origines, de son histoire, des savoirs empiriques, de ses

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

DEPARTEMENT FORMATION CONTINUE

DEPARTEMENT FORMATION CONTINUE DEPARTEMENT FORMATION CONTINUE CATALOGUE 2016-2017 Renseignements 04 79 96 51 12 PREAMBULE L IFSI de Savoie propose depuis septembre 2015 un catalogue de formation continue et de préparation au concours

Plus en détail

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus Famille de métier : Soins Statut (métier/emploi type) : Si emploi type, fiche métier source : PSYCHOMOTRICIEN 1 Objectifs/Résultats attendus Viser à l harmonie des fonctions psychiques et motrices Etablir

Plus en détail

De l Ecole à l entreprise, quels outils mettre en place pour faciliter l insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap mental?

De l Ecole à l entreprise, quels outils mettre en place pour faciliter l insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap mental? JULIA MIDELET ANNEE 2010-2011 MASTER 2 RECHERCHE «EDUCATION ET FORMATION : ACTEURS, PROCESSUS ET SAVOIRS» De l Ecole à l entreprise, quels outils mettre en place pour faciliter l insertion professionnelle

Plus en détail

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation Domaine de Formation DF1 : 400 h ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE 1- CONNAISSANCE DU JEUNE ENFANT ET DE SON ENVIRONNEMENT - Développement de la personne tout au long de la vie

Plus en détail

Points essentiels du DPC Sédation en soins Palliatifs

Points essentiels du DPC Sédation en soins Palliatifs Programme de DPC Sédation Introduction Dans le cadre du plan national 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie, l axe II, concernant le renforcement de l enseignement

Plus en détail

Contrôle des structures sociales et médico-sociales : Guide méthodologique. Le tutoriel

Contrôle des structures sociales et médico-sociales : Guide méthodologique. Le tutoriel 1 Introduction Contrôle des structures sociales et médico-sociales : Guide méthodologique Le tutoriel En 2007, l IGAS (Inspection Générale des Affaires sociales), a élaboré un guide de contrôle des établissements

Plus en détail

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution et soins des enfants et des adolescents Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements. La spécificité de la

Plus en détail

L accompagnement du vieillissement des personnes en situation de handicap

L accompagnement du vieillissement des personnes en situation de handicap L accompagnement du vieillissement des personnes en situation de handicap Table ronde : orientation des politiques publiques et recommandations de bonnes pratiques GEPSO, 22 mars 2013. 53 boulevard Ornano

Plus en détail

Violences et Agressivité

Violences et Agressivité Formation extra-muros Violences et Agressivité Programme DPC Conçue et animée par: Fanny Guidot Psychologue-Clinicienne Hôtel Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail

Le projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques

Le projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques Le projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques 1 Introduction : de la démarche à l élaboration. Dans le contexte d une direction commune : le projet de soins en deux parties Une orientation

Plus en détail

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée : Accompagnement de la fin de vie

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée : Accompagnement de la fin de vie Ce programme vise à : Développer les concepts relatifs à la fin de vie Faciliter la relation avec la famille, dans le cadre d une approche qui est en dehors du champ médical CATÉGORIE PROFESSIONNELLE Personnel

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

ANNEXE II RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

ANNEXE II RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ANNEXE II RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Le référentiel de formation décrit, de façon organisée, les savoir-faire et les connaissances associées qui doivent être acquis au cours de la formation conduisant au

Plus en détail

Objectifs de la séquence Contenus de la séquence Méthode d accompagnement pédagogique Matériels, ressources, outils - Présentation des

Objectifs de la séquence Contenus de la séquence Méthode d accompagnement pédagogique Matériels, ressources, outils - Présentation des Nom de l organisme : AXE PRO FORMATION Intitulé de la formation : La fin de vie, le deuil Réf : PAAD Nbre d heures : 20 Nom du (des) intervenant(s) : BARBERO Elodie Horaires proposés : 8h30/12h30 13h30/17h30

Plus en détail

CONCEVOIR LE PROJET. Dunod La photocopie non autorisée est un délit

CONCEVOIR LE PROJET. Dunod La photocopie non autorisée est un délit CONCEVOIR LE PROJET L expression est composée de trois mots qu il convient de définir un par un avant de tenter une compréhension globale. C est un «projet», c est-à-dire (cf. plus haut) une représentation

Plus en détail

Démarche éthique en EHPAD? Docteur Denis SORIANO, le 25 mars 2013

Démarche éthique en EHPAD? Docteur Denis SORIANO, le 25 mars 2013 Démarche éthique en EHPAD? Docteur Denis SORIANO, le 25 mars 2013 Docteur Denis SORIANO 1 1 er PRINTEMPS DES EHPAD 22 avril 2010 : bientraitance / démarche éthique? Docteur Denis SORIANO 2 Éthique : L

Plus en détail

Charte de la fédération

Charte de la fédération Charte de la fédération SANTE MENTALE FRANCE Préambule La santé, selon la définition de l OMS, est un droit fondamental de l homme et un investissement social. C est un état de bien- être et d équilibre

Plus en détail

LUTTER CONTRE LA MALTRAITANCE: UN DEVOIR ASSOCIATIF ET UN LEVIER DE MANAGEMENT

LUTTER CONTRE LA MALTRAITANCE: UN DEVOIR ASSOCIATIF ET UN LEVIER DE MANAGEMENT LUTTER CONTRE LA MALTRAITANCE: UN DEVOIR ASSOCIATIF ET UN LEVIER DE MANAGEMENT Présentation réalisée par : Julie Liouville Chef de projet Qualité & RSE ADAPEI 33 Rémy Populus Directeur de site ESAT Saint-Denis-de-Pile

Plus en détail

Les évaluations externes de l ADAPEI de l Aveyron et de Tarn-et-Garonne :

Les évaluations externes de l ADAPEI de l Aveyron et de Tarn-et-Garonne : LETTRE QUALITE ADAPEI 12-82 La Lettre Qualité N 1 15 janvier 2015 Numéro spécial : - Évaluations externes. Les évaluations externes de l ADAPEI de l Aveyron et de Tarn-et-Garonne : Les évaluations externes

Plus en détail

les personnes handicapées mentales 8 9 Les techniques de manutention du corps humain EN COLLABORATION AVEC APF FORMATION

les personnes handicapées mentales 8 9 Les techniques de manutention du corps humain EN COLLABORATION AVEC APF FORMATION CATALOGUE2009:Mise en page 1 12/09/08 9:24 Page 7 Accueillir et accompagner les personnes handicapées mentales Approche du handicap mental Approche du handicap mental en ESAT L autisme - EN COLLABORATION

Plus en détail

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A FICHE METIER PSYCHOLOGUE FONCTION MISSION Le(La) psychologue contribue à la définition et à la mise en œuvre des projets éducatifs et d orientation en articulation avec les autres professionnels de l équipe.

Plus en détail

LIVRET du PARTICIPANT. Action de formation nationale DÉMARCHE PALLIATIVE ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Services Non Spécialisés

LIVRET du PARTICIPANT. Action de formation nationale DÉMARCHE PALLIATIVE ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Services Non Spécialisés LIVRET du PARTICIPANT Action de formation nationale 2014 DÉMARCHE PALLIATIVE ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Services Non Spécialisés Responsable de la formation : Axelle BARDIN Référent

Plus en détail

Bientraitance en psychiatrie, Comprendre et pratiquer Une approche éthique des soins en santé mentale

Bientraitance en psychiatrie, Comprendre et pratiquer Une approche éthique des soins en santé mentale Centre de formation continue spécialisé dans la santé mentale, le sanitaire, le social et le médico-social Bientraitance en psychiatrie, Comprendre et pratiquer Une approche éthique des soins en santé

Plus en détail

La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française»

La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française» La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française» Louvain-la-Neuve 12 Décembre 2013 Le CREAI de Picardie Missions - organisation AMIENS CONSEIL TECHNIQUE FORMATIONS

Plus en détail

Auxiliaire de Gérontologie

Auxiliaire de Gérontologie Auxiliaire de Gérontologie Certification enregistrée au RNCP arrêté du 08/07/2009. Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) au niveau V par arrêté du 11/03/2004 publié

Plus en détail

L accompagnement des parents déficients intellectuels et / ou atteints de troubles psychiques

L accompagnement des parents déficients intellectuels et / ou atteints de troubles psychiques PROPOSITION DE FORMATION L accompagnement des parents déficients intellectuels et / ou atteints de troubles psychiques MAISON DU DEPARTEMENT PUBLIC CONCERNÉ : quipe pluridisciplinaire d un ESAT, d un SAVS

Plus en détail

DEAES : Spécialité «Accompagnement de la vie à domicile»

DEAES : Spécialité «Accompagnement de la vie à domicile» DEAES : Spécialité «Accompagnement de la vie à domicile» Formation théorique : 525 h dont 378h communes à toutes les spécialités et 147h de spécialité DF1 : Se positionner comme professionnel dans le champ

Plus en détail

Éthique en gériatrie

Éthique en gériatrie Formation extra-muros Programme DPC N 47341500037 Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaures - 92130 Issy les Moulineaux constat Formation Paris 2016 Nous sommes régulièrement confrontés, dans

Plus en détail

AGREMENT DE FORMATION N : W SIREN N :

AGREMENT DE FORMATION N : W SIREN N : Programme des Formations 2014 AGREMENT DE FORMATION N : W595002704 SIREN N : 399 369 875 000 22 Sommaire des formations (1/4) Prendre en charge à domicile une personne âgée atteinte de la Maladie d Alzheimer:

Plus en détail

Eléments de définition

Eléments de définition Eléments de définition 10 Un terme générique : projet personnalisé témoigne de la prise en compte des attentes de la personne englobe la question de l individualisation permet d inclure différents volets

Plus en détail

L évaluation : une démarche d amélioration

L évaluation : une démarche d amélioration Sylvain Boude Responsable du Pôle Service à Domicile T: 06 22 84 23 71 Sylvain.boude@4-as.fr www.4as-medicosocial.fr L évaluation : une démarche d amélioration Cadre réglementaire de l évaluation Loi n

Plus en détail

Une expérience de construction didactique autour des écrits professionnels des éducateurs spécialisés

Une expérience de construction didactique autour des écrits professionnels des éducateurs spécialisés 1 Une expérience de construction didactique autour des écrits professionnels des éducateurs spécialisés Bénédicte Wantier benedicte.wantier@heh.be Le 30 octobre 2015 2 Une expérience de construction didactique

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D'ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D'INTERVENTION SOCIALE

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D'ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D'INTERVENTION SOCIALE Institut du Travail Social Tours RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D'ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D'INTERVENTION SOCIALE Annexe 1 de l arrêté du 5 juin 2007, Journal Officiel n 142 du 21 juin 2007.

Plus en détail

Formation inter-établissements «Accompagnement à l utilisation d ARSENE et à la conduite de l évaluation interne»

Formation inter-établissements «Accompagnement à l utilisation d ARSENE et à la conduite de l évaluation interne» Espace Rodesse 103ter rue Belleville - CS 81487 33063 Bordeaux Cedex Formation inter-établissements «Accompagnement à l utilisation d ARSENE et à la conduite de l évaluation interne» Le CREAI Aquitaine

Plus en détail

Le conseil local de santé mentale. Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment?

Le conseil local de santé mentale. Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment? Le conseil local de santé mentale Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment? Définition Conseil local de santé mentale (CLSM) : plateforme de concertation et de coordination qui rassemble,

Plus en détail

Démarche de la création du référentiel de formation. basé sur le référentiel de compétence validé par le Groupe Interministériel et Associatif

Démarche de la création du référentiel de formation. basé sur le référentiel de compétence validé par le Groupe Interministériel et Associatif Démarche de la création du référentiel de formation basé sur le référentiel de compétence validé par le Groupe Interministériel et Associatif Enseignements fondamentaux DF 1 Individu, handicap et environnements

Plus en détail

Intitulé. Public. Pré-Requis. Objectifs

Intitulé. Public. Pré-Requis. Objectifs Intitulé CONNAISSANCE DES PUBLICS DEPENDANTS Public Tout salarié souhaitant se spécialiser dans la connaissance des publics dépendants. Pré-Requis Avoir un niveau V ou infra V. Exercer une activité professionnelle

Plus en détail

Comment prendre en compte l expression et les attentes des usagers dans la certification des établissements de santé? Les réponses de la V2010.

Comment prendre en compte l expression et les attentes des usagers dans la certification des établissements de santé? Les réponses de la V2010. Comment prendre en compte l expression et les attentes des usagers dans la certification des établissements de santé? Les réponses de la V2010. Ensemble, améliorons la qualité en santé Véronique GHADI

Plus en détail

Fédération Mosaïque. Numéro de déclaration d activité : Numéro Siret : Numéro ODPC : 1760

Fédération Mosaïque. Numéro de déclaration d activité : Numéro Siret : Numéro ODPC : 1760 Fédération Mosaïque Centre Hospitalier Georges Mazurelle Etablissement Public de Santé Mentale de Vendée 85026 LA ROCHE-SUR-YON CEDEX Tél : 02.51.09.72.72 Numéro de déclaration d activité : 52 85 01097

Plus en détail

Programme cours Assistant de Service Social 29/04/2014

Programme cours Assistant de Service Social 29/04/2014 N MODULE MODULE SEMESTRE ECTS LIBELLÉ M1 S'intégrer dans un parcours de formation 2 Découverte de la vie institutionnelle et du règlement intérieur 2 Présentation des 6 semestres de formation en alternance

Plus en détail

La bientraitance: de la théorie à la pratique

La bientraitance: de la théorie à la pratique La bientraitance: de la théorie à la pratique Le groupe Tricentenaire Depuis 1978, au service de la qualité de vie des personnes en situation de handicap et de leur entourage Les services d hébergement

Plus en détail

ARS Languedoc-Roussillon Journée annuelle régionale qualité Jeudi 4 décembre Aline METAIS Responsable projet Evaluation interne

ARS Languedoc-Roussillon Journée annuelle régionale qualité Jeudi 4 décembre Aline METAIS Responsable projet Evaluation interne Évaluation interne et recommandations de bonnes pratiques professionnelles: inscrire la démarche dans un processus d amélioration continue de la qualité Aline METAIS Responsable projet Evaluation interne

Plus en détail

à domicile La démarche

à domicile La démarche à domicile La démarche 1 Pourquoi un tel outil? La qualité du ʺprendre soinʺ (care) et la qualité des soins sont indissociables Les personnels sont soumis à de grandes difficultés dans leur exercice quotidien

Plus en détail

Projet d'établissement

Projet d'établissement Projet d'établissement DIU Médecin Coordonnateur d EHPAD 13 décembre 2010 Docteur Linda BENATTAR Directrice Médicale Groupe ORPEA / CLINEA Méthode pour l élaboration d un projet d établissement Dr Linda

Plus en détail

CONTENU DEAES. DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h-

CONTENU DEAES. DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h- CONTENU DEAES DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h- Contenu du socle commun (126h) : Les bases des politiques publiques et des lois régissant le secteur social

Plus en détail

Accompagner des personnes en fin de vie en FAM et MAS : Démarche palliative En direction des professionnels de santé paramédicaux : aides soignants

Accompagner des personnes en fin de vie en FAM et MAS : Démarche palliative En direction des professionnels de santé paramédicaux : aides soignants Accompagner des personnes en fin de vie en FAM et MAS : Démarche palliative En direction des professionnels de santé paramédicaux : aides soignants IRTS POITOU-CHARENTES juillet 2014 Pôle des formations

Plus en détail

MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE

MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Psychologie : psychopathologie

Plus en détail

ABREGE DU RAPPORT D EVALUATION EXTERNE

ABREGE DU RAPPORT D EVALUATION EXTERNE ABREGE DU RAPPORT D EVALUATION EXTERNE Service d Accompagnement à la Vie Sociale () de l ADIMC 74 Réalisé entre octobre 2013 et mars 2014 Par la Scop ACCOLADES Cet abrégé a pour objectif de traduire la

Plus en détail

Programme de la formation Sensibilisation générale au handicap

Programme de la formation Sensibilisation générale au handicap Sensibilisation générale au Tout collaborateur, amené à gérer un dossier ou une situation sur le thème du et/ou à être en contact d un collègue en situation de 1. Développer les connaissances des participants

Plus en détail

Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM)

Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM) Annexe 6 L AGENCE NATIONALE DE L ÉVALUATION ET DE LA QUALITÉ DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX (ANESM) Créée par la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, l Agence

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention Le moniteur-éducateur participe

Plus en détail

DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire»

DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire» DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire» Formation théorique : 525 h dont 378h communes à toutes les spécialités et 147h de spécialité DF1 : Se positionner comme

Plus en détail

PROPOSITION D INTERVENTION

PROPOSITION D INTERVENTION Erica ESTEVAN Formatrice Consultante Action sociale et médico-sociale PROPOSITION D INTERVENTION Construire une démarche de prévention et de traitement des phénomènes de maltraitance dans le secteur de

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION. Partie C Evaluation en milieu professionnel

GRILLE D EVALUATION. Partie C Evaluation en milieu professionnel CENTRE REGIONAL DE FORMATION D AIDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES CREAI Champagne-Ardenne Cité Administrative Tirlet 51036 CHALONS EN CHAMPAGNE CEDEX Tél. 03 26 68 35 71 - Fax 03 26 68 53 85 - E-Mail : creai-ca@orange.fr

Plus en détail

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Annexe 1 de l arrêté du 5 juin 2007, Journal Officiel n 142 du 21 juin 2007. Contexte de l intervention

Plus en détail

RISQUE PSYCHO-SOCIAL DANS LES ETABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX

RISQUE PSYCHO-SOCIAL DANS LES ETABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX RISQUE PSYCHO-SOCIAL DANS LES ETABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX Témoignage d une Association gestionnaire sur les actions de prévention entreprises au sein de ses dispositifs Institutionnels 1 Tous les Etablissements

Plus en détail

BIEN VIVRE À DOMICILE : VISÉES PARTAGÉES, SOLIDARITÉ DES ACTEURS

BIEN VIVRE À DOMICILE : VISÉES PARTAGÉES, SOLIDARITÉ DES ACTEURS BIEN VIVRE À DOMICILE : VISÉES PARTAGÉES, SOLIDARITÉ DES ACTEURS JOURNEE TECHNIQUE MARDI 23 SEPTEMBRE 2014 de 9h à 16h30 Centre de Gestion du Nord Z.I du Hellu 1 rue Paul Langevin 59260 LEZENNES (Plan

Plus en détail

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L ASSOCIATION LEDA Les Espaces D Avenirs

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L ASSOCIATION LEDA Les Espaces D Avenirs CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L ASSOCIATION LEDA Les Espaces D Avenirs PREAMBULE La Charte de la Bientraitance de l Association LEDA «Les Espaces D Avenirs», fruit d un travail de réflexion de plusieurs

Plus en détail

La place des bénévoles à l AP-HP

La place des bénévoles à l AP-HP La place des bénévoles à l AP-HP Marie CITRINI Anne-Claude LE VOYER Journée de l engagement Direction des Patients, des Usagers et des Associations 17 novembre 2016 Est bénévole, toute personne qui s engage

Plus en détail

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION

Plus en détail

Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie

Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Formation extra-muros Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Programme DPC n 47341500018 Hôtel Ibis Marseille Latimone 107, bd Sakakini - 13005 Marseille Formation Douleurs, souffrances et démences

Plus en détail

1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie

1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie 1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie ARTICLE 1: principe de non-discrimination Dans le respect des conditions particulières de prise en charge et d accompagnement, prévues par la

Plus en détail

Diplôme universitaire de musicothérapie

Diplôme universitaire de musicothérapie Diplôme universitaire de musicothérapie Le Diplôme est habilité par la Faculté de médecine et techniques médicales organisé par le Pôle Formation Continue Santé de l Université de Nantes en partenariat

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

DOMAINE DE FORMATION - 1 -

DOMAINE DE FORMATION - 1 - DOMAINE DE FORMATION - 1 - Connaissance de la personne (105 heures) DC1 : 1.1 : Situer la personne aux différents stades de son développement. - Savoir prendre en compte les différentes étapes de développement

Plus en détail

Consultations simulées d éthique clinique Formation labellisée par l ARS

Consultations simulées d éthique clinique Formation labellisée par l ARS Consultations simulées d éthique clinique Formation labellisée par l ARS O B J E C T I F S L objectif principal est de développer une méthodologie permettant l aide à la décision médicale et soignante

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2008 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Catalogue Formations - Méthodologie de projet - Outils pédagogiques - Formations

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Contexte de l intervention

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Contexte de l intervention RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1.1. Contexte de l intervention Les techniciens de l intervention sociale et familiale effectuent une intervention sociale préventive,

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales

PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION AU DIPLOME D ETAT D ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL Conforme au référentiel du Ministère des Affaires Sociales Spécialité accompagnement de la vie à domicile Domaines

Plus en détail

Réussir le Parcours d Intégration des nouveaux salariés

Réussir le Parcours d Intégration des nouveaux salariés Réussir le Parcours d Intégration des nouveaux salariés Cette formation de 4 jours a été pensée comme un parcours durant lequel le stagiaire a le temps de cheminer et s approprier les connaissances et

Plus en détail

La démarche Label Humanitude en Ehpad

La démarche Label Humanitude en Ehpad ASSOCIATION HUMANITUDE EVALUATIONS ET MILIEUX DE VIE La démarche Label Humanitude en Ehpad 1 Pourquoi le Label Humanitude? Pourquoi un Label Humanitude pour les établissements d accueil pour personnes

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION SENSIBILISATION AUX SOINS PALLIATIFS

PROGRAMME FORMATION SENSIBILISATION AUX SOINS PALLIATIFS A.V.D.S.P. Association Valenciennoise pour le Développement des Soins Palliatifs 2/13 rue Percepain 59300 VALENCIENNES Tél/Fax : 03 27 25 17 28 Site internet : www.avdsp.org Courriel : a.v.d.s.p@orange.fr

Plus en détail

Passer de l'évaluation interne. externe

Passer de l'évaluation interne. externe Passer de l'évaluation interne externe à l'évaluation Thématique et registre spécifique. Prévention des risques individuels et collectifs : Vers une approche complexe Pascal DREANO, CREAI Bretagne Cadre

Plus en détail