Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite"

Transcription

1 Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système européen Galiléo, qui de plus est d actualité? Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Sur la page principale, sélectionner Comment? et Espace pour voir cette animation : Ce projet civil va venir concurrencer le système militaire américain GPS (Global Positioning System) Le dispositif est basée sur une constellation de 27 satellites (plus 3 en réserve) évoluant sur 3 orbites circulaires situées à 23222km. Le 21 octobre 2011 les 2 premiers satellites ont été envoyés depuis Kourou, 14 suivrons d ici Principe du positionnement à l aide de balises fixes : «Bientôt tous les téléphones portables et la plupart des appareils photo numériques seront équipés de puce GPS». Ce développement est lié à la simplicité du fonctionnement : Pas besoin d émettre de signaux, consommateurs d énergie, ni de disposer d une horloge atomique de grande précision.

2 Une autre animation sur le site indique le principe du positionnement. Sur la page principale, sélectionner Comment? pour la voir. (Remarque à propos de l animation : en 0,087s les signaux envoyés du satellite ont parcouru 26100km et non 24000km!) Le principe peut être vu par l intermédiaire d un exercice, il permet un retour sur le thème «ondes». Prenons le problème à une dimension. Pour se situer sur un axe, deux balises A et B émettrices suffisent. Elles doivent émettre chacune l heure d émission, comme une horloge parlante. Supposons que les signaux se propagent à 10km/min et que A et B soient distants de 300km, distance que doit connaître M. Si la balise A émet à 10h00 et si la balise B émet à 10h05 comme indiqué sur le schéma : M va d abord recevoir le signal de A (10h00). Supposons qu il reçoive le signal de B (10h05) 15min après réception du signal en provenance de A :

3 Pour se situer M n a pas besoin d une horloge à l heure : le décalage de réception de 15min suffit. Il sait que le signal a mis 15-5=10min de plus pour venir de B que de A, donc que BM-AM=100km. Puisque AB=300km, il en déduit que AM=100km et BM=200km. Le signal de A à donc été reçu à 10h10 et celui de B à 10h25. Il peut ainsi synchroniser son horloge sur celles de A et B. Un système de positionnement est donc capable de donner l heure de façon très précise (Un GPS de voiture change d heure au même instant que l on entend le 3 ème top à l autoradio, il ne prend pas d avance ou de retard comme une montre classique!) Pour se situer dans l espace à 3 dimensions, il suffit de rajouter 2 balises. A noter que les horloges des balises doivent être parfaitement synchrones, c est-à-dire être à la même heure, c est là qu intervient la relativité. On pourra se référer à l article de Jean-Michel Courty et Edouard Kierlik «Connaître sa position, un problème de relativité» du dossier spécial paru dans Pour la Science N 326. Nécessité d un temps très précis : Le système Galiléo permettra de se positionner au mètre près, voire à 10cm près. Cela nécessite une connaissance du temps à 3 milliardièmes de seconde près pour une localisation à 1 m près : Les horloges atomiques sont capables de donner une telle précision : celles embarquées dans Galiléo ne dérivent pas de plus de 10ns par jour. Pour compenser les dérives, elles sont régulièrement remises à l heure depuis des stations au sol. Pas de positionnement correct sans relativité : Comme on l a vu, les horloges embarquées dans chacun des satellites doivent être synchronisées entre elles et avec les stations au sol, ce qui est en fait impossible car les satellites sont en mouvement autour de la Terre et le temps que les horloges nous envoient est différent de celui qui s écoule sur Terre. Cet effet relativiste est-il important? Contribution de l effet de vitesse, manifestation de la dilatation du temps (relativité restreinte) : L observateur terrestre voit le satellite se déplacer à la vitesse v. Pour lui l horloge atomique en orbite bat moins vite, sa période T augmente par rapport à la période propre T 0 de la même horloge au sol : On peut évaluer la dérive sur un jour :

4 Le satellite évolue à 23222km de la surface de la Terre, le cours sur le mouvement des satellites permet d établir sa vitesse dans le référentiel géocentrique : D où : Attention, la plupart des calculatrices n affichent que 10 chiffres et donneront t=t 0. v étant très inférieure à c, il faut alors utiliser l approximation : Ce qui donne : Avec t 0 =1jour=86400s L horloge embarquée semble prendre un retard de t=6,5µs par jour par rapport à la même horloge sur Terre. Ce qui induit une erreur de positionnement de : Imagine-t-on se repérer à 2 km près? Remarque : La calculatrice de Windows donne plus de 30 chiffres significatifs et permet d obtenir le résultat sans approximation! En plus de cet effet, il faut ajouter un effet gravitationnel que l on ne peut pas passer sous silence vue son importance. Contribution de l effet gravitationnel : La relativité restreinte est issue de l identité des lois de la physique dans tous référentiels galiléens. L équivalence entre les effets de la gravitation et ceux d un mouvement accéléré, ce qu on appelle le principe d équivalence, a été le point de départ pour l établissement de la relativité générale. L horloge atomique se trouvant dans un satellite ne subit pas la même gravité que sur Terre, ce qui va induire une différence entre sa période T h et la période T 0 de la même horloge située sur Terre. Une façon simple basée sur le principe d équivalence, sans utiliser le formalisme de la relativité générale (mais aussi sans utiliser sa rigueur!), d établir la relation entre T h et T 0 est la suivante : Les phénomènes qui se passent dans un ascenseur en chute libre dans un champ de gravitation sont équivalents à ceux qui se passent dans un autre immobile sans gravité.

5 Le premier est tel que : Pour un observateur lié à l horloge H, sa période propre est T. La période de l horloge H h situé à la distance r=r+h du centre de la Terre est T h telle que : De même pour l horloge H 0 située à la surface de la Terre D où la relation entre T h et T 0 : Ici encore, on peut faire l application avec la calculatrice de Windows, sinon avec l approximation : On en déduit : ( ) ( ) T h <T 0, plus le champ de gravitation est important, plus l horloge bat lentement : le temps s écoule plus lentement au niveau de la mer qu en altitude. ( ) L application numérique pour trouver le décalage en une journée donne : ( ( Sur une journée la dérive due à la différence de gravité est t=-47,2µs ))

6 Remarque sur cette démonstration : Elle fait appel au principe d'équivalence : C'est là un moyen de trouver le bon résultat indépendamment de l'interprétation à lui donner ; interprétation correcte qui, elle, n'est donnée que par la relativité générale. Il n est pas question de donner cette démonstration aux élèves, mais elle permet à l enseignant de pouvoir leur faire sentir d où vient la relation. Par contre, il peut être intéressant de leur faire faire l application numérique finale. Il faut au moins leur donner la valeur. Si on combine les deux effets, on obtient une dérive de -47,2+6,5=-40,7µs, soit une erreur de positionnement de : Les horloges atomiques embarquées sont conçues pour retarder de 40,7µs par jour lorsqu elles sont au niveau de la mer pour compenser les effets relativistes une fois en orbite. Conclusion : Pour un positionnement à l aide d un Galiléo ou d un GPS à quelques mètres près, on voit bien qu il est indispensable de tenir compte de la relativité! D autres effets interviennent, - la modification de la vitesse de propagation des ondes lors de la traversée de l ionosphère. - l influence du mouvement de la Terre sur les mouvements relatifs - l ellipticité des trajectoires La position du satellite étant connue du Galiléo (ou du GPS), celui-ci peut prendre ces effets en compte. Une petite anecdote : En 1978 lors de la mise en place du système GPS, certains responsables du programme doutaient de la nécessité de tenir compte des effets de la relativité générale. Il avait été prévu la possibilité de débrancher le système de compensation de l horloge à bord des premiers satellites, possibilité qui a été supprimée dans les horloges suivantes aux vues des premiers signaux envoyés confirmant ainsi la relativité générale! D autres sources :

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

Le GPS et la relativité. Jean-Paul Haton ALS, 10 janvier 2013

Le GPS et la relativité. Jean-Paul Haton ALS, 10 janvier 2013 Le GPS et la relativité Jean-Paul Haton ALS, 10 janvier 2013 GPS Global Positioning System - Projet du Pentagone dès 1970, opérationnel depuis 1995-27 satellites - Orbite quasi circulaire à 20000 km à

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

LA GEOLOCALISATION. Mise en situation

LA GEOLOCALISATION. Mise en situation LA GEOLOCALISATION Mise en situation Connaître sa position a toujours été une préoccupation de l homme qui a développé les moyens nécessaires pour s orienter et se déplacer. LA GEOLOCALISATION Sommaire

Plus en détail

L éther et la théorie de la relativité restreinte :

L éther et la théorie de la relativité restreinte : Henri-François Defontaines Le 16 octobre 2009 L éther et la théorie de la relativité restreinte : Univers absolu ou relatif? Imaginaire ou réalité? «Ether : PHYS. Anc. Fluide hypothétique, impondérable,

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

Aspects géométriques du GPS Alain Stucki, Lycée cantonal de Porrentruy

Aspects géométriques du GPS Alain Stucki, Lycée cantonal de Porrentruy Aspects géométriques du GPS Alain Stucki, Lycée cantonal de Porrentruy I. Introduction Le système GPS (Global Positioning System) a été développé dans les années 80 par le département américain de la défense.

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Le GPS : une précision toute relativiste

Le GPS : une précision toute relativiste Le GPS : une précision toute relativiste Table des matières 1 Structure du poster 1 2 Anecdotes 2 3 Signaux transmis par les satellites 3 4 Effets relativistes 4 5 Traversée de l atmosphère 6 6 Galileo

Plus en détail

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5

Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Optimisation de trajectoire pour une mission Ariane 5 Ludovic Goudenège (sur la base d un projet de Pierre Martinon) ENSTA - Module IN103 Septembre 2012 Plan 1 Quelques données et chiffres 2 Dynamique

Plus en détail

III. L Intelligence Artificielle dans les transports

III. L Intelligence Artificielle dans les transports III. L Intelligence Artificielle dans les transports De nos jours, l Intelligence Artificielle occupe une place de plus en plus importante dans le domaine des transports ; d ailleurs, d aucuns pensent

Plus en détail

Qu est-ce que c est? La notion de localisation

Qu est-ce que c est? La notion de localisation Qu est-ce que c est? La notion de localisation est floue Adaptation à la langue locale (peut se révéler non triviale!) Internet est indépendant (potentiellement) de la localisation Le réseau téléphonique

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Chapitre 7 - Relativité du mouvement

Chapitre 7 - Relativité du mouvement Un bus roule lentement dans une ville. Alain (A) est assis dans le bus, Brigitte (B) marche dans l'allée vers l'arrière du bus pour faire des signes à Claude (C) qui est au bord de la route. Brigitte marche

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points)

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) Pour cet exercice, l'utilisation de la calculatrice est autorisée Trois siècles avant notre ère, le célèbre savant grec Aristote affirmait qu "une masse d or, de

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-201ES

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-201ES MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-201ES Les récepteurs GPS HAICOM sont distribués par Rappel sur le GPS Le GPS (Global Positioning System) est aujourd hui le seul système capable de donner une

Plus en détail

Le second nuage : questions autour de la lumière

Le second nuage : questions autour de la lumière Le second nuage : questions autour de la lumière Quelle vitesse? infinie ou pas? cf débats autour de la réfraction (Newton : la lumière va + vite dans l eau) mesures astronomiques (Rœmer, Bradley) : grande

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF 1 SOMMAIRE DU MANUEL UTILISATEUR I. LE POSITIONNEMENT PAR GPS..3 II. INTRODUCTION - GPS HAICOM HI-303MMF... 4 III. COMPOSITION DU PACK GPS...5 IV. INSTALLATION

Plus en détail

Dilatation des durées

Dilatation des durées page i/vi Dilatation des durées Ce complément présente quelques expériences illustrant et utilisant la dilatation des durées. Il s achève sur une méthode pour synchroniser deux horloges. Les textes qui

Plus en détail

Le système GPS Global positioning system

Le système GPS Global positioning system Le système GPS Global positioning system Généralités Le sigle GPS est l'abréviation du terme anglais Global Positioning System Il s'agit du nom du principal système de positionnement par satellite mondial

Plus en détail

3 ème COURS Mécanique Chapitre 1 LA GRAVITATION CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Mécanique Chapitre 1 LA GRAVITATION CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Mécanique Chapitre 1 LA GRAVITATION CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 115 1 Un système solaire est un ensemble d'astres constitué

Plus en détail

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre Un. 7 Gravitation universelle - eercices (Lorsque L homme eplique Le ciel et La terre) Savoir son cours QCM : Le poids d un homme sur la lune n est pas le même que sur la Terre car sur la Lune, il n y

Plus en détail

I. QU'EST-CE QUE L'INVARIANCE DE LA VITESSE DE LA LUMIERE DANS LE VIDE?

I. QU'EST-CE QUE L'INVARIANCE DE LA VITESSE DE LA LUMIERE DANS LE VIDE? Thème 2 : COMPRENDRE Lois et modèles p : 1 Ch.8. Temps et relativité restreinte Chapitre 8 : TEMPS ET RELATIVITE RESTREINTE Qu'est-ce que la relativité restreinte? En 1905, Albert EINSTEIN élabore la théorie

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

La précision dans les mesures RTK

La précision dans les mesures RTK La précision dans les mesures RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Club d utilisateurs du PICC & dix ans de Walcors Wépion, le 6 décembre 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée

Plus en détail

Chapitre 3: Dynamique

Chapitre 3: Dynamique Introduction Le mot dynamique désigne ou qualifie ce qui est relatif au mouvement. Il est l opposé du mot statique. Le mouvement d un point matériel est liée à son interaction avec le monde extérieur ce

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours COURS DISPONIBLE SUR INTERNET Serveur step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours PLAN 1 ) ) Energie et températures dans la Terre 2 ) Eléments de dynamique 3 ) ) Champ de pesanteur 4 ) ) Mesure de la déformationd

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement

Plus en détail

RELATIVITE RESTREINTE

RELATIVITE RESTREINTE RELATIVITE RESTREINTE Introduction A la fin du 19eme siècle, la physique a atteint un niveau de développement remarquable. Un vaste ensemble de phénomènes naturels sont expliqués. La mécanique de Newton

Plus en détail

La (les) mesure(s) GPS

La (les) mesure(s) GPS La (les) mesure(s) GPS I. Le principe de la mesure II. Equation de mesure GPS III. Combinaisons de mesures (ionosphère, horloges) IV. Doubles différences et corrélation des mesures V. Doubles différences

Plus en détail

Jour sidéral, jour solaire Équation de temps

Jour sidéral, jour solaire Équation de temps 1 Jour sidéral, jour solaire 1.1 Durée du jour sidéral : Jour sidéral, jour solaire Équation de temps Observations: Lancer le logiciel et enlever l atmosphère. On voit alors les étoiles en plein jour.

Plus en détail

LES COMPTEURS DE VITESSE. Pourquoi les compteurs sont-ils gradués en kilomètres par heure (1)?

LES COMPTEURS DE VITESSE. Pourquoi les compteurs sont-ils gradués en kilomètres par heure (1)? LES COMPTEURS DE VITESSE Les compteurs de vitesse (ou tachymètres) font partie des équipements obligatoires à bord des véhicules terrestres à moteur. Voici les questions que tout le monde se pose à leur

Plus en détail

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE DURÉE DU JUR E FCTI DE LA DATE ET DE LA LATITUDE ous allons nous intéresser à la durée du jour, prise ici dans le sens de période d éclairement par le Soleil dans une journée de 4 h, en un lieu donné de

Plus en détail

À PROPOS DE VOTRE COMPTE BELL EXPRESSVU À PROPOS DE LA RÉCEPTION DES SIGNAUX DE TÉLÉVISION PAR SATELLITE

À PROPOS DE VOTRE COMPTE BELL EXPRESSVU À PROPOS DE LA RÉCEPTION DES SIGNAUX DE TÉLÉVISION PAR SATELLITE 1 Introduction INTRODUCTION AUX SERVICES DE BELL EXPRESSVU Félicitations! Vous venez de vous acheter un nouveau récepteur et désirez vous familiariser avec son fonctionnement? Prenez quelques minutes pour

Plus en détail

Le géo- posi+onnement et quelques applica+ons. Eric Calais eric.calais@ens.fr

Le géo- posi+onnement et quelques applica+ons. Eric Calais eric.calais@ens.fr Le géo- posi+onnement et quelques applica+ons Eric Calais eric.calais@ens.fr Motivation: du mètre au mm A qui appartient ce terrain maintenant? Quelle était la distribution du glissement? Méthodes modernes

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES

BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES Le guidage par GPS est un outil qui trouve maintenant sa place dans les structures de type polyculture-élevage. Avec des prix de plus en plus abordables,

Plus en détail

Eléments affectant la précision du GPS RTK

Eléments affectant la précision du GPS RTK Eléments affectant la précision du GPS RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Formation continuée ARGELg Liège, le 18 avril 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée : Horizontal

Plus en détail

Données GPS. Les sport. nautique cést nous!

Données GPS. Les sport. nautique cést nous! Les sport nautique cést nous! Données GPS Que signifie GPS? Pourquoi le GPS a été développé? Rétrospective historique Structure du système satellite Mode de fonctionnement du système GPS Exactitude du

Plus en détail

THEME : SPORT TP 8 : mise en orbite d un satellite

THEME : SPORT TP 8 : mise en orbite d un satellite TP 8 : mise en orbite d un satellite I. Introduction : Le but de cette activité est, dans un premier temps, de réussir à simuler la mise en orbite d un satellite. Pour cela : - ouvrez «communlogiciels»

Plus en détail

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS Thierry.Chapuis@cnes.fr 08/04/2014 1 EVOLUTION DU SYSTÈME GNSS 1995-2005 2005-2014 2014 GPS GNSS-1 GNSS-2 GLONASS Pas de garantie de service Dégradation

Plus en détail

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE

N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE N 6 - LE CENTRE SPATIAL GUYANAIS, PORT SPATIAL DE L'EUROPE COMPLEMENTS D INFORMATION Les différentes orbites terrestres La variété des missions spatiales dédiées aux satellites exige l utilisation de nombreuses

Plus en détail

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m.

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m. La Mesure du Temps Unité de temps du Système International. C est la seconde, de symbole s. Sa définition actuelle a été établie en 1967 par la 13 ème Conférence des Poids et Mesures : la seconde est la

Plus en détail

A- Théorie GPS. 1. Les observables GPS

A- Théorie GPS. 1. Les observables GPS Annexe A- Théorie GPS 1. Les observables GPS Le contenu de cette partie fait essentiellement référence au livre «GPS localisation et navigation» de Botton et al. (1998). Le système de positionnement précis

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Temps Distance Vitesse

Temps Distance Vitesse Temps Distance Vitesse Jean-Noël Gers Février 2005 CUEEP Département Mathématiques p1/27 Ce dossier contient un certain nombre de problèmes classiques sur la rencontre de mobiles évoluant à vitesse constante.

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

La tension et l intensité du courant électrique

La tension et l intensité du courant électrique ÉLECTRICITE 1 La tension et l intensité du courant électrique OUVERTURE Le lecteur mp3 Les élèves peuvent remarquer que ce type d indications est présent sur tous les appareils électriques. Il peut être

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

COMPTE RENDU D ENQUÊTE. Rentrée atmosphérique du 7 janvier 2013

COMPTE RENDU D ENQUÊTE. Rentrée atmosphérique du 7 janvier 2013 DIRECTION ADJOINTE DU CENTRE SPATIAL DE TOULOUSE GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATION SUR LES PHENOMENES AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES Toulouse, le 1 er Février 2013 DCT/DA//Geipan COMPTE RENDU D ENQUÊTE Rentrée

Plus en détail

Gravitation universelle

Gravitation universelle Chapitre 7 Gravitation universelle Révision et Résumé Où commencer? En plus de l apprentissage du cours, que vous devez recopier, réciter, rerecopier, jusqu à en savoir la moindre virgule, refaites les

Plus en détail

Les Google Nexus 7 et 10 sont de véritables couteaux suisses. Calculette, gestionnaire. S organiser au quotidien

Les Google Nexus 7 et 10 sont de véritables couteaux suisses. Calculette, gestionnaire. S organiser au quotidien S organiser au quotidien Les Google Nexus 7 et 10 sont de véritables couteaux suisses. Calculette, gestionnaire de tâches, chronomètre, horloge mondiale, prévisions météo, cartographie, stockage elles

Plus en détail

Principe général de la localisation Un peu de Physique. III. GPS et Galileo

Principe général de la localisation Un peu de Physique. III. GPS et Galileo I. Principe général de la localisation II. Un peu de Physique II.1. Mouvements des satellites II.3. Synchronisation des horloges II.4. Propagation des ondes III. GPS et Galileo M D? H Émission à te Réception

Plus en détail

Un peu de mécanique. Chaos iii. La pomme et la lune http://www.chaos-math.org

Un peu de mécanique. Chaos iii. La pomme et la lune http://www.chaos-math.org Un peu de mécanique Chaos iii. La pomme et la lune http://www.chaos-math.org Chaos est un film mathématique constitué de neuf chapitres de treize minutes chacun. Il s agit d un film tout public autour

Plus en détail

Cours et exercices satellites et communications spatiales

Cours et exercices satellites et communications spatiales Les télécommunications par satellites offrent des possibilités complémentaires aux communications par lignes et ondes terrestres. Quelques notions de physique aident à comprendre le fonctionnement de ces

Plus en détail

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne Chapitre 1 Cinématique et Dynamique 1.1 Grandeurs cinématiques En classe de 2 e nous avons introduit les grandeurs cinématiques utilisées pour décrire le mouvement d un point matériel : l abscisse curviligne,

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

Quelques mesures dans l'univers

Quelques mesures dans l'univers Quelques mesures dans l'univers On propose ici une activité logicielle pour : observer la structure lacunaire de l'univers et manipuler les puissances de 10 observer la forme de notre galaxie, et la place

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire Chapitre VII Forces électromagnétiques VII.a. Force de Lorentz La force à laquelle est soumis, à un instant t, un point matériel de charge q, situé en M et se déplaçant à une vitesse v(t) par rapport à

Plus en détail

MOUVEMENTS ET FORCES

MOUVEMENTS ET FORCES 2 nd Cours sur les forces 1 MOUVEMENTS ET FORCES I - DESCRIPTION D'UN MOUVEMENT Pour étudier un mouvement, il faut commencer par préciser le système considéré, c'est-à-dire l'objet ou le point étudié.

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

PROPOSITION DE CORRIGÉ

PROPOSITION DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT Série : Scientifique Épreuve : Physique - Chimie Session 2015 Durée de l épreuve : 3h30min Coefficient : 6 PROPOSITION DE CORRIGÉ Partie 1 : ascension en ballon sonde de Félix Baumgartner

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Classe de TS Partie D-chap 16 Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions

Plus en détail

TS Physique D Aristote à aujourd hui Exercice résolu

TS Physique D Aristote à aujourd hui Exercice résolu P a g e 1 TS Physique Eercice résolu Enoncé -34 avant JC : Aristote déclare qu une masse d or, de plomb ou de tout autre corps pesant tombe d autant plus vite qu elle est plus grosse et, en particulier,

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

TP 11A : Oscillateurs mécaniques et mesure du temps

TP 11A : Oscillateurs mécaniques et mesure du temps TP 11A : Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Objectifs : - Mesurer la période d oscillation d un pendule en étudiant ses oscillations. - Mettre en évidence les différents paramètres influençant

Plus en détail

ISA. Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie. Support de cours - GPS (L. Saligny) ECOLE THEMATIQUE

ISA. Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie. Support de cours - GPS (L. Saligny) ECOLE THEMATIQUE ECOLE THEMATIQUE Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie ISA Réseau Information Spatiale et Archéologie du 12 au 17 septembre 2005 à Messigny et Vantoux (Côte d'or) http://www.univ-tours.fr/isa

Plus en détail

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre?

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre? Les pourcentages Cette séance est dédiée à l étude des pourcentages. Bien comprendre cette séance s avère être un passage obligé si vous souhaitez aborder de manière sereine les séances concernant les

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

Chapitre 4 : Etude Energétique

Chapitre 4 : Etude Energétique Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 4 : Energétique SMPC1 Chapitre 4 : Etude Energétique I Travail et Puissance d une force I.1)- Puissance d une force Soit un point matériel M de vitesse!!/!,

Plus en détail

TS1, TS2 et TS3 BAC BLANC de PHYSIQUE CHIMIE

TS1, TS2 et TS3 BAC BLANC de PHYSIQUE CHIMIE TS1, TS2 et TS3 BAC BLANC de PHYSIQUE CHIMIE Date : 17/12/13 Durée : 3h30 Calculatrice : autorisée Exercice à ne pas traiter pour les spé : 1 Consignes : L exercice de spécialité fait l objet d un texte

Plus en détail

Cours de physique. Classes 1B et 1C. Athénée de Luxembourg

Cours de physique. Classes 1B et 1C. Athénée de Luxembourg Cours de physique Classes 1B et 1C Athénée de Luxembourg Table des matières 1 Cinématique et Dynamique 5 1.1 Grandeurs cinématiques.............................. 5 1.1.1 Base cartésienne..............................

Plus en détail

Analyse abstraite de missions sous PILOT

Analyse abstraite de missions sous PILOT Analyse abstraite de missions sous PILOT Damien Massé EA 3883, Université de Bretagne Occidentale, Brest damien.masse@univ-brest.fr Résumé Nous étudions la possibilité de réaliser un analyseur par interprétation

Plus en détail

Réunion des comités roulements et GPS

Réunion des comités roulements et GPS 24 Réunion des comités roulements et GPS Dès publication de la nouvelle version de la norme ISO 492, les tolérances dimensionnelles des roulements et les systèmes ISO de limites et d ajustements pourront

Plus en détail

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction TP : étecteurs d'ondes et de particules - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur des sources d'ondes et de particules et sur un dispositif de détection. Pratiquer une démarche

Plus en détail

Corrigés de la séance 5 Chap 5 et 7: Gravitation et frottements

Corrigés de la séance 5 Chap 5 et 7: Gravitation et frottements Corrigés de la séance 5 Chap 5 et 7: Gravitation et frottements Questions pour réfléchir Q4. p.262. Jupiter a une masse 318 fois plus grande que celle de la Terre. Pourtant, l accélération de la pesanteur

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

Cours préparatoires de physique

Cours préparatoires de physique Cours préparatoires de physique Août 2012 L. Dreesen LA DYNAMIQUE, LES LOIS DE NEWTON Août 2012 L. Dreesen 1 Table des matières Introduction Force La première loi de Newton La troisième loi de Newton La

Plus en détail

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE RÉSOLUTION Table des matières 1 Méthodes expérimentales 2 1.1 Position du problème..................................... 2 1.2 Dégénérescence de l ordre...................................

Plus en détail

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire :

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire : TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter Objectif : calculer la masse de Jupiter en observant le mouvement de ses satellites et en utilisant la 3ème loi de Kepler 1. Les lois

Plus en détail

Scott Kelby. Photoshop. Elements 5. pour les photographes. Groupe Eyrolles, 2007, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12078-3

Scott Kelby. Photoshop. Elements 5. pour les photographes. Groupe Eyrolles, 2007, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12078-3 Scott Kelby Photoshop Elements 5 Groupe Eyrolles, 2007, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12078-3 Chapitre 1 Gérer des photos avec l Organiseur Un bon début Gérer des photos avec l Organiseur

Plus en détail

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL Février 2008 p. 1/5 Les connexions haut débit par satellite utilisent une technologie de haut niveau. Si le coût de l équipement et de l abonnement mensuel sont souvent les principaux

Plus en détail

Sur les vols en formation.

Sur les vols en formation. Sur les vols en formation. Grasse, 8 Février 2006 Plan de l exposé 1. Missions en cours et prévues 2. Le problème du mouvement relatif 2.1 Positionnement du problème 2.2 Les équations de Hill 2.2 Les changements

Plus en détail

Cou.Cou. 5.02. 100mV,100mA/100mV. Courant d entrée max. : ±100mA. Protection des shunts : par diode et fusible réarmable.

Cou.Cou. 5.02. 100mV,100mA/100mV. Courant d entrée max. : ±100mA. Protection des shunts : par diode et fusible réarmable. Cou.Cou. 5.02 Interface mesure ADCA Coupeur pour Coupon témoin Caractéristiques techniques CouCou 5.02 : - 4,5 x 83,5 x 56,5 mm hors câble - Poids 290 grammes - Température de stockage : -20 C +70 C -

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe Calcul de la distance de la Lune par parallaxe La Lune au 5 ème jour Sommaire Feuille de route p.3 I) Introduction 1) La Lune dans l Histoire p.4 2) Parallaxe de la Lune p.4 II) Expérience 1) Mise en situation

Plus en détail

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr SCHEMA DE CONNEXION Les schémas ci-dessous montrent l intégralité des installations possibles entre des instruments et un ordinateur où le Multiplexeur NMEA joue un rôle prépondérant. Dans chaque cas l

Plus en détail