Le bâtiment Le génie civil Les tunnels La préfabrication Les travaux d assainissement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le bâtiment Le génie civil Les tunnels La préfabrication Les travaux d assainissement"

Transcription

1 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Utilisation du béton SCC Rédaction : Dévaud Stéphane / route du centre 10 / 1723 Marly Date : novembre 2007 Construction en béton autoplaçant (SCC) Introduction : Le béton autocompactant ou autoplaçant, ou encore SCC (qui vient de l anglais «self compacting concrete») est défini dans l annexe de la norme SN EN comme suit : «le béton frais est appelé autoplaçant lorsqu il se compacte suffisamment grâce à son poids propre tout en ne présentant pas de ségrégation». Le béton SCC et le béton vibré se différencient par les propriétés sur béton frais et le mode de mise en place. Le béton autoplaçant se met en place sous le seul effet de la gravité et ceci sans aucun apport d énergie extérieure de compactage tels que vibration ou damage. Les caractéristiques principales sont les suivantes : Fluidité et viscosité importante (sa viscosité peut être comparé à celle du miel) Se met en place lui-même Aptitudes à remplir les moindres recoins de coffrage même en présence d une grande densité d armature Mise en place sans pervibration Pas de présence de ségrégation Améliore les conditions de travail Ce type de béton peut être utilisé dans de nombreux domaines de la construction : Le bâtiment Le génie civil Les tunnels La préfabrication Les travaux d assainissement En comparaison à un béton vibré, le béton SCC présente les avantages suivants : Réduction des nuisances sonores Rendements améliorés et durée des travaux raccourcis Plus grande liberté des formes des éléments béton Facilité de bétonnage avec une grande densité d armature ou dans des coins exigus Diminution de la pénibilité du travail Le béton autoplaçant peut être fabriqué de 2 manières. La 1 ère consiste à doser précisément un mélange de ciment, d additions et d adjuvants (fluidifiants et stabilisateurs) selon des tabelles personnelles. La 2 ème consiste à utiliser des ciments composés qui sont déjà dosé en ciment, additions et adjuvants. Les exigences particulières du béton SCC impose un dosage élevé en pâte de ciment. Ceci nous apporte la consistance très fluide recherchée. L utilisation de classes granulométriques très fines augmentes la demande en eau de ce type de béton. La mise en place du béton SCC se fait sans pervibration. La vibration entraînerait la ségrégation du béton. Le béton peut être mis en place au moyen d une grue et/ou à la pompe.

2 Page 2 / 5 Le transport de ce type de béton se fait comme n importe quel autre béton (un transport par camion malaxeur est plus adapté en raison de son importante fluidité). Le bétonnage au moyen de la grue ainsi que le bétonnage avec pompe peuvent être utilisé avec du SCC. Les sollicitations sur des coffrages ne dépassant pas une hauteur d étage (inf. ou égale à 3.50m.) ne sont pas plus élevés que celles du béton vibré. Le même type de coffrage bois ou métallique peuvent être utilisés dans les 2 types de béton. Pour des hauteurs plus élevées il est recommandé d utiliser des coffrages rigides (banches coffrages, coffrages cadres, etc). Pour ces hauteurs plus élevée il vivement recommandé de renseigner au prêt de spécialistes pour un choix adapté du coffrage. Aucune précaution spéciale n est demandée pour l étanchéité pour des coffrages d une hauteur inférieure à 3.50m. Pour des hauteurs plus élevées, le recours à des spécialistes est, comme pour les coffrages, recommandé afin d assurer une étanchéité élevée des coffrages. Bétonnage murs SCC au 1 er sous-sol (au malaxeur pompe) (Coté Fort St-Jacques) Sur le chantier de transformation du garage Amag de Fribourg, la dalle toiture devait être bétonnée en 1 ère étape, c est à dire avant le terrassement et avant les travaux du sous-sol. Le terrassement venait ensuite fait «à l intérieur» du bâtiment. Ceci avait pour but de garantir au garage sa place d exposition extérieure. Une fois le terrassement terminé, la construction reprenait son cours habituel : construction des murs du sous-sol bétonnage de la dalle sur sous-sol etc. C est au moment du bétonnage des murs du 1 er soussol que l utilisation du SCC venait des plus utiles. ELEVATION Dalle bétonnée en 1 ère étape MUR BETON SCC Dalle bétonnée précédemment Pour la mise en place du béton, il était obligatoire de bétonner au malaxeur-pompe. Aucun accès pour le bétonnage à la grue n était possible. Pour se faire des éléments de coffrage spéciaux ont été construits afin de pouvoir introduire le béton dans les coffrages. Des petits éléments de coffrage «PERI» ont été modifiés pour y ajouter des pipettes de fixation pour les pompes.

3 Page 3 / 5 Bétonnage murs SCC au 1 er sous-sol (à la grue) (Coté route de Villars) Sur ce même chantier le béton SCC a également été utilisé pour du bétonnage à la grue. Le principe fondamental est le même que cité précédemment. De ce coté du bâtiment, le bétonnage par malaxeurpompe devenait très compliqué et gênant de par la grande quantité de véhicule circulant sur la route de Villars, artère principale entre Villars-sur-Glâne et Fribourg. ZONE DE CHANTIER Pour pouvoir à bétonner à la grue, l entreprise a demandé que des évidements soient prévus dans la dalle toiture. Ces évidements permettaient ainsi de passer le coffrage (face intérieur) dans le bâtiment et de pouvoir bétonner à la grue par ces ouvertures. Le travail de coffrage a demandé un gros travail de manutention à la main et/ou au moyen de d élévateur pour transporter les coffrages à l intérieur du bâtiment x x x 0.65 Lors du bétonnage des murs au niveau des portes, la pente de 2% de la dalle toiture n allait pas pouvoir être assurée. Le béton SCC se mettant en place de manière uniforme et horizontale (principe des vases communicants). L ingénieur est le maître d ouvrage ont été averti de cette problématique et ils l ont accepté car ceci ne posait aucun problème. Si du béton traditionnel avait été utilisé pour ce bétonnage le bétonnage «complet» au coin supérieur de la porte n aurait pas pu être assuré. Il était donc préférable d avoir une niveau final du béton SCC un peu plus haut à certains endroits plutôt que d avoir un manque à certains points.

4 Page 4 / 5 Niveau du SCC après le bétonnage Risque de manque de béton au coin supérieur Bétonnage mur avec grande ouverture Pour un bétonnage d un mur d une longueur de 14.73m avec une ouverture de 11.72m. Le système choisi a été le suivant : Bétonner le parapet au moyen de béton SCC (4m3) Mise en place de «cheminées» PVC DN 150 mm à travers la fenêtre Béton SCC au moyen de la grue Le reste du mur est bétonné de manière «traditionnel». Bétonnage «traditionnel» «Cheminées» PVC DN 150mm Bétonnage avec du SCC (4m3) On se rend tout suite compte qu un bétonnage «traditionnel» aurait été très compliqué et que la qualité du béton fini sous la fenêtre aurait été compliqué à assurer. Il aurait fallu mettre beaucoup plus de «cheminées» PVC pour bétonner sous fenêtre et pour pouvoir vibrer de manière correct le parapet. La densité d armature et le manque de place sous parapet pour vibrer aurait certainement couru à la présence de nid(s) de gravier.

5 Page 5 / 5 Exécution d un pilier de renfort dans un box existant L entreprise a dû bétonner un pilier de renfort dans un box existant. Ce pilier de renfort doit supporter une dalle de compensation bétonnée ultérieurement sur la dalle existante. VUE EN PLAN Mur existant Pilier de renfort bétonné au SCC Nouvelle semelle de fondation 200 Zoom de la vue en plan 200 Pour bétonner ce pilier de renfort 2-3 forages DN200 mm ont exécutés dans la dalle existante. Si ce pilier avait été exécuté de manière traditionnelle, il aurait fallu prévoir un corbeau pour bétonnage et un rhabillage après la déconstruction du corbeau. De ce fait le bétonnage au SCC a été choisi de manière judicieuse. Dalle de compensation bétonnée ultérieurement Pilier de renfort bétonné au SCC 2-3 forages DN 200mm pour bétonnage au SCC Remerciements : M. Fabrice Grisel / Entreprise ANTIGLIO SA Sources : Documentation HOLCIM sur les bétons SCC

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Parois clouées Chantier : La Baillaz à St-Légier Rédaction : dos Santos David / Etudiant ETC 3 / 1700 Fribourg Date : 28 décembre 2012

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prémurs pour murs de soutènement Rédaction : Rossier Marc / Jordan Baptiste élèves 3 ème année ETC Fribourg Date : 05 janvier 2016 1. Etude

Plus en détail

Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures

Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures ir. Bram Dooms Concrete Day 2015 15/10/2015 - Page 1 Note d information Technique Historique NIT 122 (décembre 1978) NIT 204 (juin

Plus en détail

Béton autocompactant : La rapidité au service des entrepreneurs?

Béton autocompactant : La rapidité au service des entrepreneurs? 1 Béton autocompactant : La rapidité au service des entrepreneurs? Dr. ir. arch. Petra Van Itterbeeck & ir. Julie Piérard [ Plan ] de l exposé... 1. BAP et cadre normatif 2. Caractéristiques à l état frais

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Quelques définitions Un béton Granulats + colle = béton si > 4 mm mortier si < 4 mm Pâte de ciment = eau + ciment Mortier = eau + ciment + sable

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES JRP PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES Concernant l utilisation du procédé FIBRATOP P 12 mm dans les TRAVAUX de dallages. En vue : - D AUGMENTER LA RESISTANCE

Plus en détail

Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons"

Fiche n VII-3 Mise en œuvre des bétons Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la mise en œuvre des bétons. Elle définit les vérifications à effectuer sur les moyens utilisés (pompe,

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Bétonnage sous l eau Rédaction : Christian Bossart / Weidstrasse 2 / 3186 Düdingen Piquerez Jérémy / Au village 33 / 2889 Ocourt Date

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Domaine de l environnement

TECHNI.CH. Rapport technique / Domaine de l environnement Page 1 / 5 Rapport technique / Domaine de l environnement Contenu béton en continu Rédaction : Mathieu Doutaz / Etudiants ETC 3 ème année Date : 10 novembre 2007 / v 1.1 Béton en continu ou béton extrudé

Plus en détail

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC)

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Wintertagung VSB 08. November 2016 Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Hans Eggli, Leiter Labor 1. Agrégats Ø < 4 mm = agrégat fin Ø > 4 mm = agrégat grossier Paramètres

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION...

TABLE DES MATIÈRES TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION...16 PRÉSENTATION Le Service technique de l Association

Plus en détail

ARJM Architecture photo F. Dujardin

ARJM Architecture photo F. Dujardin ARJM Architecture photo F. Dujardin LE PROJET PRÉSENTATION Contexte pôle Marexhe LA GARE DE HERSTAL, UN BÂTIMENT-PLACE Le projet consiste en un masterplan, la construction d une gare et d une chaîne d

Plus en détail

Consommation Qualité Facilité Ductilité

Consommation Qualité Facilité Ductilité S0 Consommation Qualité Facilité Ductilité S0 CHRYSO Fibre CHRYSO Fibre S0, Macro-fibre structurale CHRYSO Fibre S0 a été développée pour répondre à des besoins de plus en plus présents en termes de sécurité

Plus en détail

CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE

CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE 1 CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE Révision 0 du 16 septembre 2015 2 1- Contexte du projet METAFENSCH est un nouveau centre de recherche qui va s implanter dans un ancien bâtiment

Plus en détail

Mesures A x B x C en mm. Caractéristiques

Mesures A x B x C en mm. Caractéristiques s A x B x C CHANFREIN 003711 CHANFREIN 15 2.50 15 x 10 x 25 100 6.20 003715 CHANFREIN 22 2.50 22 x 15 x 32 100 13.90 003720 CHANFREIN 28 2.50 28 x 20 x 38 100 23.20 003721 CHANFREIN 36 2.50 36 x 26 x 47

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

A travers ce sujet, j approcherai les thèmes de la mise en place, des champs d application et de quelques caractéristiques techniques.

A travers ce sujet, j approcherai les thèmes de la mise en place, des champs d application et de quelques caractéristiques techniques. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du Bâtiment Contenu : Béton auto plaçant distribué par silo à mortier Rédaction Date : Christophe Repond/ Le Sansuvy 29 / 1772 Grolley : Janvier 2011 Légende : Introduction

Plus en détail

2.6 Mise en œuvre du béton sur chantier

2.6 Mise en œuvre du béton sur chantier 2.6 Mise en œuvre du béton sur chantier 2.6.1 - Les différentes phases de la mise en œuvre 2.6.2 - L approvisionnement du béton De la sortie de la bétonnière ou du malaxeur à l ouvrage fini, le béton passe

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A

TABLE DES MATIÈRES LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A23.1-09... 11 LES EXIGENCES CONCERNANT LES BÂTIMENTS VISÉS PAR LA GARANTIE OBLIGATOIRE... 15

Plus en détail

AVANT - PROPOS SOMMAIRE. p 2 p 5 p 6. Les remblayages de tranchées Les applications spéciales Les MACES

AVANT - PROPOS SOMMAIRE. p 2 p 5 p 6. Les remblayages de tranchées Les applications spéciales Les MACES 1 AVANT - PROPOS Les matériaux autocompactants sont des matériaux hydrauliques spécialement élaborés pour ne pas nécessiter de compactage lors de leur mise en œuvre dans les tranchées: ils se mettent en

Plus en détail

Guide Pratique du Béton. Chef de chantier. La MISE en

Guide Pratique du Béton. Chef de chantier. La MISE en Guide Pratique du Béton Chef de chantier La MISE en ŒUVRE du BÉTON Fédération Nationale des Travaux Publics - Guide pratique - Novembre 2005 1 Valider les coffrages > Vérifier qu il s agit bien des coffrages

Plus en détail

IMPACT DES BETONS AUTOPLACANTS SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES SALARIES DE PLUS DE 50 ANS

IMPACT DES BETONS AUTOPLACANTS SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES SALARIES DE PLUS DE 50 ANS IMPACT DES BETONS AUTOPLACANTS SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES SALARIES DE PLUS DE 50 ANS Docteur J.P. BAUD OPPBTP CR Centre-Est Docteur J.P. BARBIER SST BTP 71 A.LATOUR J. MALAURIE CAMPENON BERNARD

Plus en détail

1992 Première génération de coffrages filtrants Avancée technologique fondamentale brevetée : Naissance de l armature coffrante

1992 Première génération de coffrages filtrants Avancée technologique fondamentale brevetée : Naissance de l armature coffrante 1992 Première génération de coffrages filtrants 1999 Avancée technologique fondamentale brevetée : Naissance de l armature coffrante 2004 Obtention du label IVOR pour le procédé 2006 Création de la société

Plus en détail

Prescrire un béton autoplaçant

Prescrire un béton autoplaçant Apparu à la fin des années 80 au Japon, le béton autoplaçant (BAP) pénètre lentement le marché belge. L absence de règles de spécification et d essais normalisés adaptés a longtemps freiné une utilisation

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : Dalle type Cobiax

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : Dalle type Cobiax Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Dalle type Cobiax Rédaction : Bongard Loïc / Ch. du Pra d Avau 11 / 1724 Le Mouret Gasser Laurent / Ch. de Chantegrive 15 / 3960 Sierre Date

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Pieux vibrofoncés en béton moulé sur place Rédaction :Forrer Daniel/ Büchslenstrasse 12 / 3285 Galmiz Date : 19 novembre 2007 1. Introduction

Plus en détail

AVIS SISMIQUE POUR UNE NOUVELLE CONSTRUCTION

AVIS SISMIQUE POUR UNE NOUVELLE CONSTRUCTION [Form-AviSismo_Neuf-1.10.13] SECURITE PARASISMIQUE DES OUVRAGES AVIS SISMIQUE POUR UNE NOUVELLE CONSTRUCTION N de dossier SCC 1 : 200. - Type et nom de l ouvrage : Classe d Ouvrage selon SIA 261 : CO I

Plus en détail

FORMATION CONTINUE -

FORMATION CONTINUE - FORMATION CONTINUE - PROFESSIONNEL DE CHANTIER Janvier 2017 LE BETON PREVENTION DES DESORDRES DU GROS ŒUVRE Mettre en œuvre un béton de qualité Prévenir les désordres du gros œuvre Toute personne appelée

Plus en détail

C O L L E C T I O N B É T O N P R Ê T À L E M P L O I

C O L L E C T I O N B É T O N P R Ê T À L E M P L O I C O L L E C T I O N B É T O N P R Ê T À L E M P L O I Les BPE techniques à Les BPE à fibres LES BPE À FIBRES Celtys vous propose des bétons à fibres structurelles et anti-fissuration. Les fibres structurelles

Plus en détail

Les éléments Murapierre peuvent être utilisés pour monter des murs de soutènement (profil1) et/ou des murs de séparation (profil 2 et 3) hauteur

Les éléments Murapierre peuvent être utilisés pour monter des murs de soutènement (profil1) et/ou des murs de séparation (profil 2 et 3) hauteur MURETS: Les éléments Murapierre peuvent être utilisés pour réaliser des murets (profil 1) ou des murs de séparation (profil 2) de hauteurs () inférieures à 1 mètre. Dans ce cas, remplir les alvéoles avec

Plus en détail

Armatec Armatures anti-poinçonnement. Avis Technique CSTB

Armatec Armatures anti-poinçonnement. Avis Technique CSTB Armatec Armatures anti-poinçonnement Avis Technique CSTB Armatec Armatures anti-poinçonnement Dalles planes Les dalles planes présentent l avantage d un espace libre autour des colonnes, sans retombées

Plus en détail

LA SOLUTION ALTERNATIVE AUX MURS DE BÉTON COULÉ EN PLACE LA PLUS RENTABLE MUR DE SOUTÈNEMENT INFRAMUR

LA SOLUTION ALTERNATIVE AUX MURS DE BÉTON COULÉ EN PLACE LA PLUS RENTABLE MUR DE SOUTÈNEMENT INFRAMUR LA SOLUTION ALTERNATIVE AUX MURS DE BÉTON COULÉ EN PLACE LA PLUS RENTABLE MUR DE SOUTÈNEMENT INFRAMUR INFRAMUR Le nouveau système de soutènement a été conçu et contrôlé par Creabeton Matériaux SA (brevet

Plus en détail

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS 5.1 Introduction Le cinquième chapitre décrit la préparation des échantillons de béton, ainsi que les différents essais expérimentaux (la résistance à la compression,

Plus en détail

Contenu : natte de bentonite

Contenu : natte de bentonite Rapport technique / domaine bâtiment Page 1 / 5 Contenu : natte de bentonite Rédaction : Nicolas Chablais / étudiant ECT 3 / 1875Morgins Date : Décembre 2009 Etanchement / Cuvelage d un ouvrage avec une

Plus en détail

CHAPITRE 2 INTERVENTION SUR LES RÉSEAUX ENTERRÉS

CHAPITRE 2 INTERVENTION SUR LES RÉSEAUX ENTERRÉS CHAPITRE 2 INTERVENTION SUR LES RÉSEAUX ENTERRÉS 15 INTRODUCTION Les interventions pour réparation ou création de réseaux sous chaussées ou trottoirs, sont courantes sur les voiries en zone urbaine. Dans

Plus en détail

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton On a discuté Production du béton en pratique Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

CCTP - Fondations. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1

CCTP - Fondations. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 1. - Généralités du lot Gros Œuvre Les travaux seront exécutés conformément aux clauses et conditions générales des documents ci-après en vigueur

Plus en détail

Une marque dédiée aux produits de haute technologie CEMEX

Une marque dédiée aux produits de haute technologie CEMEX CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 Fax : 01 46 87 50 82 www.cemex.fr Dossier de presse CEMEX gamme Advanci Une marque dédiée aux produits de haute technologie CEMEX

Plus en détail

1

1 1 2 3 4 5 6 Comercial Pujol Barcons S.L. DÉPARTEMENT COMMERCIAL comercial@pujolbarcons.com Tlfnos: 902 99 91 47 / (+34) 856 10 93 10 www.pujolbarcons.com Depuis plus de 20 ans, le Système PB est reconnu

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

/panmaiossbois

/panmaiossbois www.panneauxmaisonossaturebois.ch /panneauxmaisonossaturebois @panmaiossbois /panmaiossbois Kit Ossature Bois pour Maison ou Montage Extension de Maison Vous voulez construire votre maison ou faire une

Plus en détail

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier Kurt Strahm Ivo Haefeli Technologie béton Vigier Technologie béton Vigier Sommaire Béton autocompactant

Plus en détail

Planchers à prédalles

Planchers à prédalles Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre des planchers à prédalles suspendues avec boîtes d attentes PLANCHERS OSSATURES GENERALITES Les préconisations de mise en œuvre des boîtes d attentes décrites

Plus en détail

LES BETONS AUTOPLAÇANTS

LES BETONS AUTOPLAÇANTS LES BETONS AUTOPLAÇANTS 1. Introduction. Les maîtres d'ouvrage, architectes, ingénieurs, entrepreneurs du BTP, fabricants de béton et préfabricants ont toujours recherché un béton permettant : une mise

Plus en détail

Mise en œuvre du béton architectonique

Mise en œuvre du béton architectonique Chapitre Mise en œuvre du béton architectonique.1 Le béton architectonique porteur coulé en place. Le béton architectonique porteur préfabriqué.3 Le béton architectonique non porteur préfabriqué.4 Quelle

Plus en détail

La vibration des bétons

La vibration des bétons COLLECTION T ECHNIQUE B 71 C IMBÉTON La vibration des bétons CIM POURQUOI VIBRER LE BÉTON? OBJECTIF DE LA VIBRATION Le béton frais est un mélange de ciment, d'eau, de sable, de gravillons, d adjuvants

Plus en détail

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE Mortier de calage et scellement prise rapide Mortier de calage et scellement prise rapide est conçu pour la fixation, le scellement et le calage sans retrait de nombreux éléments. Durcissement rapide.

Plus en détail

ACTUALITÉS DU BÉTON : EN 206-1, BAP ET EUROCODE2

ACTUALITÉS DU BÉTON : EN 206-1, BAP ET EUROCODE2 N 75 TECHNIQUE ET RECHERCHE n 4 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 4 mai 2007 ISSN 1771-1185 L essentiel ACTUALITÉS DU BÉTON : EN 206-1, BAP ET EUROCODE2 L ensemble des normes consacrées au

Plus en détail

Valable dès le 1er janvier 2017 TVA non comprise

Valable dès le 1er janvier 2017 TVA non comprise Valable dès le 1er janvier 2017 TVA non comprise VALBETON Administration Route de la Zone Industrielle 19 1963 Vétroz Tél. 027 329 20 60 Fax 027 329 20 61 www.valbeton.ch email: info@valbeton.ch Responsable

Plus en détail

au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE

au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE Le béton, b une matière au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE emmanuel.garcia@lafarge.com Un partenariat technique étroit

Plus en détail

Ouvrages etanches en beton

Ouvrages etanches en beton Ouvrages etanches en beton Règles technologiques CSTC Benoit Parmentier Avec N. Cauberg, J. Wijnants et C. Aerts Choix d un système d étanchéité Eviter ou limiter les infiltrations Eau dans le sol? Perméabilité

Plus en détail

DIPLOME Filière Génie Civil. Mémoire Technique. Lopez Humberto

DIPLOME Filière Génie Civil. Mémoire Technique. Lopez Humberto DIPLOME 2008 Filière Génie Civil Mémoire Technique Lopez Humberto Page : 1 / 6 INTRODUCTION Pour cette année 2008, tous les étudiants sont confrontés à effectuer un travail de diplôme dans les diverses

Plus en détail

Tunnel du Puymorens Programme de mise en sécurité THE SAFE WAY IS THE ONLY WAY

Tunnel du Puymorens Programme de mise en sécurité THE SAFE WAY IS THE ONLY WAY Programme de mise en sécurité THE SAFE WAY IS THE ONLY WAY Présentation du site Concession ASF Construction: 1988 1994 Longueur : 4820m Altitude : 1500m 5 Abris incendie borgnes tous les 800m degré coupe-feu

Plus en détail

Préconisations avant déchargement et manutention...2. Définition : génératrice supérieure d une cuve...6

Préconisations avant déchargement et manutention...2. Définition : génératrice supérieure d une cuve...6 Sommaire Préconisations avant déchargement et manutention...2 Terrassement...3 Informations générales sur le lieu de pose et la pose...3 Ventilation...3 Pose enterrée avec une hauteur de remblai de maxi

Plus en détail

Les bétons prêts à l emploi BPE

Les bétons prêts à l emploi BPE Chapitre4 Les bétons prêts à l emploi BPE 4.1 Des exigences sévères 4.2 La norme XP P 18-305 4.3 Des avantages pratiques et économiques 4.4 La commande 25 Chapitre 4 Les bétons prêts à l emploi (BPE) 4.1

Plus en détail

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie).

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie). NORME NF EN 206-1 On distingue deux types de BPE : -les bétons à propriétés spécifiés (BPS) : désignés par la commande. -les bétons à composition prescrite (BCP) : défini par le client. Fabrication : Le

Plus en détail

DIPLOME 2008 Extension du siège de l UEFA à Nyon Mémoire technique

DIPLOME 2008 Extension du siège de l UEFA à Nyon Mémoire technique DIPLOME 2008 Extension du siège de l UEFA à Nyon 23.11.2008 Professeurs : Michel Noverraz Andréa Hüssy Tél. : +41 (0)79 711 44 79 Email : p.giglio@bluewin.ch Page : 1 / 7 Version : V 1.0 Date : 27/11/2008

Plus en détail

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Empilement plus efficace avec une distribution des tailles: Mélange binaire

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Empilement plus efficace avec une distribution des tailles: Mélange binaire Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Formulation d un béton Empilement plus efficace avec une distribution des tailles: Les petits grains peuvent remplir l espace entre les gros

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton Composition et fabrication d'un béton Introduction L étude porte sur la réalisation d une opération immobilière de 308 logements, et 320 places de parking réparties en huit bâtiments. Les huit bâtiments

Plus en détail

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology)

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Production Annuelle millions de tonnes Béton Acier Bois Plastiques Papier France : 17 2 22 7 6 USA : 8 94 25 76 69 Monde : > 1 7 1 tonne par

Plus en détail

Points de vigilance. 9 décembre 2015

Points de vigilance. 9 décembre 2015 RT 2012 - infiltrometrie Points de vigilance 9 décembre 2015 POINT SUR LA REGLEMENTATIO. LA PERMEABILITE A L AIR :POINT DE VIGILANCE EN CHANTIER RT 2005 BBC 2005 RT 2012 Performances: Cep

Plus en détail

POUTRE PSS LEADER. GÉnÉrIQUe. Données de base descriptif. manutention. domaines d emploi

POUTRE PSS LEADER. GÉnÉrIQUe. Données de base descriptif. manutention. domaines d emploi POUTRE PSS LEADER GÉnÉrIQUe Données de base descriptif Poutre en béton précontraint par armatures adhérentes Section 20 x 20 cm Poids 100 kg/ml Produit de stock Disponible de 1,50 m à 6,20 m de 10 en 10

Plus en détail

Valable dès le 1er janvier 2016 TVA non comprise

Valable dès le 1er janvier 2016 TVA non comprise Valable dès le 1er janvier 2016 TVA non comprise VALBETON Administration Zone industrielle 7 1963 Vétroz Tél. 027 329 20 60 Fax 027 329 20 61 www.valbeton.ch email: info@valbeton.ch Responsable technique

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DATE DU DÉBUT DE L ÉVALUATION : RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Entrepreneur en structures de béton (3.1) Nom du candidat : # NDI : DES MODIFICATIONS AU CONTENU PEUVENT ÊTRE APPORTÉES EN TOUT TEMPS. DÉFINITIONS

Plus en détail

Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification de forme uniquement

Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification de forme uniquement LABORATOIRE COMPOSITION DES BÉTONS POUR LA FABRICATION DES PAVÉS Données de base Auteurs : Claude REBITZER - Jacques BRESSON Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification

Plus en détail

BLOCS COFFRANTS ISOLANTS

BLOCS COFFRANTS ISOLANTS NOUVEAUTÉ BLOCS COFFRANTS ISOLANTS La solution SIMPLE, RAPIDE et ECONOMIQUE pour construire RT2012 et au-delà! développé et distribué par LE SYSTEME ISOLASUP Evolution Le choix d un bati durable et tres

Plus en détail

Élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction CH Fribourg

Élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction CH Fribourg Page 1 / 6 Rapport technique / travaux spéciaux Contenu : Le BFUP Rédaction : Dubuis Gaëtan Élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction CH- 1700 Fribourg Date : Novembre 2007 Le BFUP (Béton

Plus en détail

Centre Pompidou de Metz fin des travaux Mai Maquette Hotel des Postes de St. Egrève (38)

Centre Pompidou de Metz fin des travaux Mai Maquette Hotel des Postes de St. Egrève (38) Analyse et conception Matériaux Energie Evolution CGI Réalisation Synthèse 3-1 Prototype, maquette Distinguer l usage d une maquette et d un prototype dans le développement d un objet technique. 1) Maquette

Plus en détail

ELEMENT SA SUISSE LA FAÇADE EN BÉTON PRÉFABRIQUÉ

ELEMENT SA SUISSE LA FAÇADE EN BÉTON PRÉFABRIQUÉ Introduction La construction de façades préfabriquées en béton a connu une évolution au cours des dernières années. Grâce à la fabrication industrielle, de multiples possibilités se sont ouvertes : Le

Plus en détail

UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION

UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION LES RETOURS D EXPÉRIENCE UNITÉ D ADDICTOLOGIE EN SURÉLÉVATION SITUATION GÉOGRAPHIQUE : BRIANÇON (05) MAÎTRE D OUVRAGE : FONDATION EDITH SELTZER PROGRAMME : SURÉLÉVATION D UN CENTRE MÉDICAL TYPOLOGIE :

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Direction des structures RÉPARATION DU TUNNEL NOTRE-DAME- DE-GRÂCE AU MOYEN DE BÉTON AUTOPLAÇANT Bernard Pilon, ing., M. Sc Ministère des Transports du Québec Direction des structures Service de l entretien

Plus en détail

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système INTRODUCTION Les Hourdis CONCERTO METAL (CMH) en polystyrène expansé d une densité de 20 à 25 kg/m³, renforcé par des inserts en acier galvanisé de 1,25 mm offre les avantages suivants : Isolation thermique

Plus en détail

COF - FIBRE La gamme de coffrage en panneaux bois-ciment

COF - FIBRE La gamme de coffrage en panneaux bois-ciment COF - FIBRE La gamme de coffrage en panneaux bois-ciment Fabrication Française Fabrication Grand Nord www.accessbat.com COF FIBRE La gamme de coffrage perdu en panneau bois-ciment avec profils d ancrage

Plus en détail

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts Valérie Pollet, ir Steven Vercauteren, ing 14 novembre 2016 Nouvelle NIT sols en béton Domaine d application Exigences applicables aux sols Conception

Plus en détail

Une Fabrication de Qualité

Une Fabrication de Qualité LE SYSTEME DE COFFRAGE VERTICAL Une Fabrication de Qualité Metalusa fait appel à la technologie la plus avancée pour produire le système de coffrage vertical Forteko. A partir de matières premières soigneusement

Plus en détail

Chapitre V. Les bétons fibrés

Chapitre V. Les bétons fibrés Chapitre V. Les bétons fibrés 1. Définition Un béton fibré est un béton dans lequel sont incorporées des fibres. À la différence des armatures traditionnelles, les fibres sont réparties dans la masse du

Plus en détail

Themadag «Diepfunderingstechnieken & Materiaaltechnologie»

Themadag «Diepfunderingstechnieken & Materiaaltechnologie» Journée thématique «Fondations profondes» - 08/02/2007 1 Journée thématique «Techniques de fondations profondes & Technologie de Matériau» Themadag «Diepfunderingstechnieken & Materiaaltechnologie» Développements

Plus en détail

LA NORME NF EN 206/CN

LA NORME NF EN 206/CN EVOLUTIONS NORMATIVES ET RÈGLEMENTAIRES LA NORME NF EN 206/CN La norme NF EN 206/CN a été publiée en décembre 2014, datée du 19/12/2014. Elle remplace la NF EN 206-1/CN publiée le 14/11/2012 qui, ellemême,

Plus en détail

Travaux Annexes de Voirie 2015

Travaux Annexes de Voirie 2015 ² Travaux Annexes de Voirie 2015 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES Mairie de Sauvigny le Bois 31 rue de la liberté 89200 SAUVIGNY LE BOIS 03 86 34 32 35 03 86 34 53 20

Plus en détail

PROJET de CONSTRUCTION d un ATELIER - GARAGE MUNICIPAL «Le Moulin de l Eau» à SAUVETERRE DE GUYENNE Page 1

PROJET de CONSTRUCTION d un ATELIER - GARAGE MUNICIPAL «Le Moulin de l Eau» à SAUVETERRE DE GUYENNE Page 1 «Le Moulin de l Eau» à 33540 SAUVETERRE DE GUYENNE Page 1 GENERALITES : Toutes les sections sont données à titre indicatif et seront à définir par une étude béton à fournir par l entreprise 1.01 DESCRIPTION

Plus en détail

Low Viscosity Concrete et les adjuvants MasterEase. L'innovation au coeur des bétons de basse viscosité

Low Viscosity Concrete et les adjuvants MasterEase. L'innovation au coeur des bétons de basse viscosité et les adjuvants MasterEase L'innovation au coeur de basse viscosité Un nouveau concept d adjuvantation dédié à la viscosité La viscosité et la rhéologie L industrie du béton est tous les jours confrontée

Plus en détail

Système de Construction Support de Prévention

Système de Construction Support de Prévention La Prévention Système de Construction Support de Prévention Guide de Mise en œuvre Sécurisée des prémurs KP1 Version n 1 Prémur KP1 sécurisé CORRESPONDANCES A. Boucles de levage bleues Des composants sécurisés

Plus en détail

Scellement des poteaux

Scellement des poteaux Scellement des poteaux 1) La profondeur de scellement des poteaux ne dépends pas de la largeur ou de la hauteur du portail, l important c est le socle des fondations. Les poteaux PVC de section 120 x 120

Plus en détail

BIPLAN, UNE RÉPONSE CONSTRUCTIVE

BIPLAN, UNE RÉPONSE CONSTRUCTIVE INFORMATION PRESSE OCTOBRE 2012 SALON ARTIBAT - HALL 4 STAND B09 DU 24 AU 26 OCTOBRE 2012 - PARC DES EXPOSITIONS RENNES/AÉROPORT BIPLAN, UNE RÉPONSE CONSTRUCTIVE AUX NOUVELLES RÉGLEMENTATIONS VM MATÉRIAUX

Plus en détail

Dossier technique A. DESCRIPTION. 1. Description du produit. 2. Matériaux

Dossier technique A. DESCRIPTION. 1. Description du produit. 2. Matériaux Dossier technique A. DESCRIPTION 1. Description du produit Le Posyte est un matériau de très haute performance thermique destiné à la construction passive et positive à usage d habitation et commercial.

Plus en détail

VIADECOR. Un sable naturel pour colorer vos allées. Une gamme de 5 couleurs au choix.

VIADECOR. Un sable naturel pour colorer vos allées. Une gamme de 5 couleurs au choix. VIADECOR Un sable naturel pour colorer vos allées. Une gamme de 5 couleurs au choix. Société O.M.G. 31440 Saint-Béat Tel : (0033) 561946650 Fax : (0033) 561793348 www.omg-sa.com LE PRODUIT Sable : 0/5

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN du BATIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN du BATIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN du BATIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE EPREUVE E3 REALISATION D UN OUVRAGE UNITE U.32 MISE EN OEUVRE DOSSIER ACTIVITES Session 1406-TBO P32 Durée :

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Systèmes de soutènement en terrain armé Rédaction : Mato José / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date

Plus en détail

BETON AUTOPLACANT GENERALITES TECHNIQUE BETON Septembre 2000 BAPGE1 Les bétons autoplaçants se développent de plus en plus, grâce à la combinaison de plusieurs facteurs : L architecture des bâtiments se

Plus en détail

Les équipements d Ouvrages d Art Étanchéité et dispositifs de retenue

Les équipements d Ouvrages d Art Étanchéité et dispositifs de retenue Les équipements d Ouvrages d Art Étanchéité et dispositifs de retenue LES ANCRAGES P Jean-Louis Boucher CEREMA/DTerSO/DOA 10 décembre 2015 - Saint-Médard-en-Jalles 2 10 décembre 2015 Les équipements de

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.1 Les principes de comportement 10.1.1 Les causes de la fissuration 10.1.1.1 l identification des causes 10.1.1.2 la fissuration

Plus en détail

Projet BASIC essais de flambage sur murs. Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO

Projet BASIC essais de flambage sur murs. Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO Projet BASIC essais de flambage sur murs Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO UFPB Assemblée d automne Novembre 2014 Projet BASIC Bétons Alternatifs et Systèmes Intégrés pour la Construction Objectives

Plus en détail

RÈGLES MAGNÉTIQUES «RMP» POUR ATTENTES START ET PRÉDALLES SUSPENDUES

RÈGLES MAGNÉTIQUES «RMP» POUR ATTENTES START ET PRÉDALLES SUSPENDUES 2014 RÈGLES MAGNÉTIQUES «RMP» POUR ATTENTES START ET PRÉDALLES SUSPENDUES SOMMAIRE DESCRIPTION ET AVANTAGES DU PROCÉDÉ...1 DISPOSITION CONSTRUCTIVE TRADITIONNELLE...2 DISPOSITION CONSTRUCTIVE AVEC L EMPLOI

Plus en détail

Transport. Introduction Performances: spécifiées dans CCTP choisies pour garantir durée de vie et résistance aux agressions

Transport. Introduction Performances: spécifiées dans CCTP choisies pour garantir durée de vie et résistance aux agressions Introduction Performances: spécifiées dans CCTP choisies pour garantir durée de vie et résistance aux agressions Production du béton: NF EN 206-1 Etapes suivantes: Transport Livraison Mise en oeuvre Prise

Plus en détail

Chapitre V LA PREFABRICATION LOURDE

Chapitre V LA PREFABRICATION LOURDE LA PREFABRICATION LOURDE LA PREFABRICATION LOURDE I-INTRODUCTION: La préfabrication lourde est une préfabrication des éléments de grandes dimensions qui a pris naissance à l'occasion de l'industrialisation

Plus en détail

3.3 Les bétons autoplaçants

3.3 Les bétons autoplaçants Chapitre 3 Les bétons aux nouvelles performances 3.3 Les bétons autoplaçants Les maîtres d'ouvrage, architectes, ingénieurs, entrepreneurs du BTP, fabricants de béton et préfabricants ont toujours recherché

Plus en détail

1.03 PRODUITS INSTALLÉS MAIS NON COMPRIS DANS LES COÛTS

1.03 PRODUITS INSTALLÉS MAIS NON COMPRIS DANS LES COÛTS SECTION 03 11 19 MODULES DE COFFRAGE ISOLÉ POUR BÉTON (CIB) PARTIE 1 GÉNÉRAL 1.01 SOMMAIRE A. Fournir et installer des modules stay-in-place de coffrage isolé pour béton de Reward Wall Systems Inc. pour

Plus en détail

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015 MISE EN SITUATION Le MTQ révise annuellement le Cahier des charges et devis généraux (CCDG) ainsi que les tomes I à VII des normes. Ce document présente les principaux changements de ces documents touchant

Plus en détail

CCTP - Planchers. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1

CCTP - Planchers. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 A. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 B. 1. - GÉNÉRALITÉS DU LOT GROS ŒUVRE Les travaux seront exécutés conformément aux clauses et conditions générales des documents ci-après

Plus en détail

bris de quai Plus de surface, moins de gros œuvre Abris de quai DOCKHOUSE et structures ALOST

bris de quai Plus de surface, moins de gros œuvre Abris de quai DOCKHOUSE et structures ALOST Plus de surface, moins de gros œuvre Abris de quai DOCKHOUSE et structures ALOST bris de quai Gain de place dans votre entrepôt. Evite les travaux de gros œuvre. Dimensions standard et sur mesure. Nombreuses

Plus en détail