DOSSIER. Chauffe-eau. solaire : Prenez un bon bain... de soleil! Visite : La Ferme. dans le Vent. Eco-habitat en ville.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER. Chauffe-eau. solaire : Prenez un bon bain... de soleil! Visite : La Ferme. dans le Vent. Eco-habitat en ville."

Transcription

1 Magazine pratique de l habitat sain et des énergies renouvelables appliquées DOSSIER Chauffe-eau Visite : La Ferme des Chèvres des Chèvres dans dans le Vent Eco-habitat en ville solaire : Prenez un bon bain... de soleil! Pisé en Australie Economie d énergie Primerose une cuisinière solaire familiale Bimestriel n 3 juin - juillet F 5

2 Sommaire Magazine bimestriel - numéro 3 Juin - juillet 2001 Tirage : exemplaires Editeur Association Bio Ch min 58, rue des Acres VIRE Tél : Fax : Mél : Commission paritaire 0303 G Responsable de la publication et de la rédaction Yvan Saint-Jours Rédaction Thierry Baffou, Roger Bernard, Cécile Blin, Catherine Dubourg, Michel Frémont, Nicolas Knapp, Barbara Peschke, Yvan Saint- Jours, Bruno Thouvenin Correction Véronique Rocher Saint-Jours CA MERITE DEBAT...7 La bio-diversité architecturale. VISITE GUIDEE...8 Calvados : une ferme dans le vent et un centre d inititation aux énergies renouvelables. EXPERIENCE...10 En pleine ville, une belle preuve d éco-habitat. DOSSIER...13 Chauffe eau solaire individuel : Prenez un bon bain... de soleil. Les matériels, les techniques, le point sur les primes. ECONOMIE D ENERGIE...23 Généralités bonnes à savoir. RENCONTRE A L HORIZON...25 En Australie, technique de pisé «moderne». CUISSON SOLAIRE...28 Dernier épisode : construire une cuisinière familiale. Imprimerie Vire Graphic BP Vire Cedex Imprimé sur papier 100 % recyclé blanchi sans chlore Régie de publicité et distribution dans les magasins spécialisés ALTerreNat Presse Sandrine Novarino et Jean-Yves Udar Domaine de Pelleprat Catéra-Bouzet Tél : Fax : Photos de couverture : Thierry Baffou, Roger Bernard, Cécile Blin, Yvan Saint-Jours Les photos et dessins non signés sont de Yvan Saint-Jours AUTRES RUBRIQUES Editorial p. 4 Actualité et revue de presse p. 5 et 6 Formations... et annonces p. 32 Calendrier p. 33 Abonnement p. 34 La Maison écologique autorise toute reproduction de texte ou d illustration sous réserve de mentionner son auteur. Merci. n 3 juin-juillet

3 Editorial Un, deux, trois... Soleil! Un point avec vous, nombreux lecteurs et lectrices de La Maison écologique, pour vous remercier de l accueil et de l enthousiasme que vous avez réservés à ce nouveau magazine. Cela fait des années que j attendais une revue comme celle-ci. Croyez-moi, entendre ce genre de commentaire fait chaud au coeur. D autant que c est bien avec le coeur (et un peu avec un ordinateur) que nous nous sommes lancés dans cette aventure. Car c est une véritable aventure que de démarrer un magazine en tant qu éditeur indépendant. Notre démarche est claire et vous l avez bien comprise : participer à l information pour tout ce qui touche à un habitat sain et respectueux de l environnement et de ses habitants. Nous essayons de donner la parole à tous ceux qui se sentent concernés par cette thématique, en tachant de passer outre les immanquables querelles de clochers. Nous avons commencé le magazine avec Bio Ch min, association dont l objectif est de promouvoir un mode de vie écologique et solidaire; nous allons le continuer dans une nouvelle association créée pour l occasion : La Maison écologique (original non?) qui ne gérera que le magazine. Cet été, deux personnes vont être salariées de cette nouvelle structure et nous allons changer de local pour être un peu plus à l aise. Bien sûr nous vous tiendrons au courant du changement d adresse. Deux excuses à vous formuler. La première concerne les personnes qui ont reçu le numéro 2 avec du retard. Ce retard est indépendant de notre volonté : La Poste nous a certifié qu il ne se reproduirait pas. La deuxième excuse est à l intention des personnes qui ont eu des difficultés à nous joindre : nous avons été un peu débordé par le succès rencontré dès le premier numéro... Trois, c est le numéro de ce magazine qui sort à la Tri...nité et qui fête le Soleil! Cela n aura échappé à personne, ce printemps le soleil tarde à montrer le bout de son rayon. Peut-être le changement climatique s installe-t-il? On ne le saura vraiment que dans 10, ou 100 ans... En attendant, même si notre étoile joue les stars et se fait désirer, nous lui consacrons ce troisième numéro. En effet, nombreux sont ceux qui goûtent au plaisir de manger les légumes de leur jardin. En règle générale ces légumes là ont une autre saveur, pleine d amour, d eau (de pluie récupérée!) et de soleil. Moins nombreux sont ceux pour qui le soleil procure un plaisir unique lorsqu il cuit de bons petits plats dans une cuisinière solaire (allez vite en page 28), lorsqu il fait tourner le compteur EDF à l envers grâce à l installation d un toit solaire relié au réseau (courez en page 6), ou bien encore lorsqu il permet de faire la vaisselle ou de prendre une bonne douche chaude avec l aide d un chauffe-eau solaire individuel (volez en page 12)... Après lecture de ce numéro, nous espérons vivement que le nombre des «happy few» augmentera et que les idées solaires rayonneront autour de vous. Bonne lecture, Yvan Saint-Jours 4 n 3 juin-juillet 2001

4 Actualité EN BREF Petite phrase "Le vent, le solaire. la biomasse devraient permettre de couvrir 10 % des besoins mondiaux en 2010 voire 50% en 2050". Hugues de Rouret, Président de... Shell France. Source : Le Monde, 27 avril 1999 (C est un peu dépassé, mais ça fait du bien de le relire) convecteurs et panneaux rayonnants électriques vendus en l an Soit une augmentation de 6 % par rapport à l année précédente. Triste record... Lisez donc l article de Michel Frémont page 23. ECONOMIE D ENERGIE Le régime kilowatt Greenpeace démarre, à partir de ce printemps, le régime kilowatt, afin de prouver que la population est prête à agir pour que les décideurs se lancent enfin dans une politique d économie d énergie. Printemps et été 2001 : l éclairage, l électroménager et les veilles d appareils. Les participants doivent économiser collectivement 2,5 millions de kwh. Un compteur en ligne sur internet donne les résultats semaine par semaine. Automne 2001 : le chauffage électrique... Source : Greenpeace-France 22, rue des Rasselins Paris Mangez bio! L'agriculture biologique serait non seulement plus propre et moins gourmande d'énergie que l'agriculture industrielle mais tout aussi productive! Telle est la conclusion de John Reganold et de ses collègues. Ces chercheurs, agronomes et économistes de la Washington State University, ont cultivé un champ à la manière des industriels, et un autre à la façon des agriculteurs biologiques. Ils ont étudié leurs champs pendant six ans, comptant les pommes qui y poussaient et tout ce qui servait à les faire pousser : pesticides, travail humain, compost, essence des outils agricoles, etc. Conclusion? Le champ biologique a d'abord été moins productif mais, au bout de six ans il produisait la même quantité de fruits que son pendant industriel. Des goûteurs indépendants ont jugé que les pommes biologiques étaient les plus sucrées. Bien que cette étude ne puisse être généralisée à l'ensemble des cultures, elle casse un mythe courant : que l'agriculture biologique est nécessairement moins productive. Un résultat important alors que les pratiques agricoles industrielles engloutissent de plus en plus d'eau et menacent la salubrité des sols. Mais, avant de convaincre les agriculteurs, il faudra encore tester le blé, les oranges, les tomates et tout le reste! Anick Perreault-Labelle HABITAT SOLAIRE Concours 2001 L Observatoire des Energies Renouvelables (Observ ER) lance cette année la huitième édition de son concours d architecture bioclimatique et solaire. Son but est de primer les bâtiments récents (maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments industriels) particulièrement bien construits ou réhabilités du point de vue : - des principes bioclimatiques et solaires, - de la maîtrise des dépenses énergétiques, - de la Haute Qualité Environnementale, - de l utilisation du bois. Le concours est ouvert à toutes les architectures édifiées en France métropolitaine et dans les départements d Outre-Mer, livrées entre septembre 1993 et octobre Les lauréats se verront remettre des prix dont le montant global s élève à Francs ( euros) et les résultats paraîtront dans un numéro Spécial architecture de la revue Systèmes Solaires. Pour recevoir un dossier de participation, vous pouvez : - le télécharger sur le site - ou le demander auprès de: Jérôme Chabaudie Observ ER 146, rue de l Université Paris Tél : Source : Observ ER NUCLEAIRE Mouvement vers Bure Un centre d enfouissement de déchets hautement radioactifs en couche géologique profonde (- 500 m) est en cours de construction à Bure dans la Meuse. Le dimanche 22 juillet aura lieu un rassemblement national «Stop au nucléaire». Des départs se feront à pied ou à vélo de différents coins de France. Si vous souhaitez participer au trajet ou accueillir le Mouvement dans une ville étape, contactez la coordination des collectifs au Source : Sortir du nucléaire INTERNET Le site de l habitat écologique mis en place par Pégase Périgord ne va pas tarder à ouvrir. Aujourd hui plus de 250 professionnels et 50 associations ou institutions sont déjà inscrits (l inscription est gratuite). Au total, ce sont près de références qui sont déjà recensées. DOSSIER PEINTURE Rectificatif Rectificatif de l entreprise Auro, à propos des traces de delta-3-carrène (composant de l essence de thérébentine) dans sa peinture, traces, observées par la revue Okö-Test en Dans le dernier test de Okö-Test paru au début de l année 2001 (nous ne l avions pas encore pour des raisons de délai de bouclage du magazine), il n y a plus de traces de delta-3-carrène. Cette problématique concernant le delta-3-carrène ressurgit de temps en temps. En effet, cette substance se trouve dans de nombreux produits naturels comme dans le bois brut non traité. Par ailleurs les valeurs dans le bois sont nettement plus élevées que les résidus qui peuvent être retrouvées dans la peinture murale. L entreprise Auro oriente sa gamme vers des produits diluables à l eau sans aucun solvant (elle a déjà plusieurs produits de ce type sur le marché), insistant ainsi sur l importance de la suppression des solvants, même naturels, en vue d une absence totale d émission de COV (composés organiques volatils). n 3 juin-juillet

5 6 Actualité SOLAIRE Séquence planète : petit tour d Europe du photovoltaïque Une petite promenade chez nos voisins offre une étonnante diversité de situations pour le photovoltaïque connecté au réseau, par la quantité autant que par les approches et les méthodes utilisées. Cette diversité repose sur des histoires, des cultures et des traditions locales qui sont autant de paramètres déterminants : normal pour une technologie qui a vocation à venir s insérer au plus près de la vie quotidienne, à la maison, au bureau, dans la rue, le long des autoroutes ou des voies de chemin de fer. L'Allemagne en avance Le " bulldozer " allemand attire bien sûr toutes les attentions avec sa loi fédérale du kwh PV à 99 Pfennig (3,30 FF), à quoi s ajoutent diverses mesures complémentaires conduisant à un " temps de retour " inférieur à 10 ans, et à une simplification extrême des procédures. Cette décision spectaculaire, valable à concurrence de 350 MWc installés (plus de 2 fois la production annuelle mondiale d aujourd hui), repose autant sur des éléments de stratégie énergétique (sortie du nucléaire) qu industrielle (s opposer à la concurrence japonaise et américaine). Elle fait suite à une décennie de montée en puissance du photovoltaïque à travers des programmes plus modestes qui ont permis de démontrer le potentiel de développement. L Allemagne s est fait notamment une spécialité des grandes réalisations type façades, bâtiments industriels et bâtiments officiels, mais aujourd hui, c est le marché des maisons particulières existantes qui va probablement décoller. Devant l explosion de la demande, les opérateurs craignent deux écueils : une pénurie de panneaux qui conduirait à une augmentation paradoxale des prix et un " retour de bâton " à cause de la multiplication dans le paysage des installations à la va-vite, sans respect pour le penchant bien connu des Allemands pour l ordre et la propreté. On aimerait bien avoir les mêmes angoisses n 3 juin-juillet 2001 Les énergies renouvelables "obligatoires" aux Pays-Bas Les Néerlandais, rois du commerce et du pragmatisme, ont quant à eux adopté une toute autre voie, fondée sur l obligation pour chaque compagnie électrique (trois principales et une dizaine de petites) d avoir un pourcentage minimum de renouvelables dans leur mix électrique et la mise en place corrélative d un marché des " certificats verts " apportant la nécessaire flexibilité. Concurrence aidant, le toit solaire devient du coup un argument commercial pour conquérir les 10 à 20 % de consommateurs " écolos motivés " et un moyen d engranger les certificats verts, qui prendront de la valeur à mesure que l obligation augmentera. Chaque compagnie a sa propre stratégie, de la location des toits pour poser des panneaux à la construction de quartiers entiers avec des photopiles intégrées à l architecture. C est dans cette spécialité d architecture urbaine intégrée que les Pays-Bas se sont taillés la meilleure réputation. Par ailleurs, les normes techniques et juridiques ont été adaptées, de sorte que jusqu à 1,4 kwc de puissance (10 à 12 m2), il n y a absolument aucune démarche à faire pour connecter son toit solaire, pas même prévenir la compagnie électrique! C est le règne du " plug-and-play ", d autant mieux adapté au contexte local que les Néerlandais sont très souvent locataires et déménagent beaucoup : il suffit d emmener son toit solaire avec soi. Tellement simple que l on voit apparaître des opérations associant Greenpeace et des banques pour subventionner et promouvoir ce type d équipements qui se répandent comme des petits pains. Le plan Energie 2000 fait de la Suisse le pays le plus photovoltaïque du monde Le cas de la Suisse est lui aussi intéressant : après l obligation faite aux compagnies d investir dans les renouvelables lors de la " votation " du moratoire de dix ans sur le nucléaire en 1991, c est le plan " Energy 2000 " qui a pris le relais en 1996, favorisant l apparition des " tarifs verts " et des " bourses solaires ". Ceci a permis le financement de projets de toutes tailles, depuis les toits solaires individuels jusqu aux installations de plusieurs centaines de kwc, mais toujours sous maîtrise des clients-financeurs eux-mêmes et non des compagnies qui se contentent de collecter les fonds. Avec plus de kwc installés pour une population de 6 millions d habitants, la Suisse est le pays le plus " photovoltaïque " du monde. Les Suisses font aussi figure de pionniers : ils ont inauguré la connexion au réseau avec les premiers " toits solaires ", puis réalisé le premier mur anti-bruit, ainsi que le premier tramway solaire. Que vont-ils encore inventer? Les pays latins toujours à la traîne Après ce festival, l Europe du Sud fait pâle figure : l Espagne dispose certes d un bon tarif de 60 pesetas (2,40 FF) le kwh depuis le décret royal de 1998, mais les compagnies électriques ont pour l instant réussi à bloquer toute réalisation concrète par une bagarre de normes qui rappelle étrangement la situation française d avant décembre 99. C est encore pire en Italie où, malgré un programme national de toits solaires, c est le statut des éventuels producteurs, assimilés aux grandes compagnies et soumis aux mêmes obligations, qui bloque toute avancée. Quant à la France, il lui manque encore une certaine volonté politique pour passer à la vitesse supérieure et rejoindre le peloton de tête. Pour ce qui est des modalités, pas de problèmes : il n y a qu à prendre le meilleur de chacun de nos voisins en l adaptant à nos traditions. Gageons qu en procédant de la sorte on voit bientôt le paysage français se consteller de milliers et de milliers de panneaux bleus... Marc Jedliczka de Hespul (association membre du Comité de Liaison des Energies Renouvelables de la Région Rhône-Alpes). 114, Bd du 11 novembre Villeurbanne Tél Allemagne : toits solaires Voici les derniers chiffres du programme " toits solaires photovoltaiques" lancé le 01/01/1999. On est loin du compte, mais au 31décembre dernier, quelque d entre eux étaient opérationnels.

6 Ca mérite débat La bio-diversité architecturale Au cours d un récent colloque autour des mérites du bois dans la construction, plusieurs participants dans la salle ont fait part de leurs difficultés à obtenir pour une maison " toute en bois " un Permis de Construire. Trop original! Architecture de chalet! Pas traditionnel! Les motifs invoqués pour refuser ces Permis ont toujours trait à l aspect des constructions. Certains règlements, de façon illégale d ailleurs, excluent même la possibilité de construire en bois sur tel lotissement ou tel secteur d une commune. L architecture bio-climatique façade ouverte / façade fermée, panneaux solaires, toiture végétale, - et l utilisation de matériaux nouveaux (il vaudrait mieux dire l utilisation nouvelle de matériaux anciens) dans la construction paille, bois cordé, bois massif, terre, chanvre,. produisent une architecture innovante tant dans la volumétrie que dans l aspect des façades. Ces projets affirment leur originalité au milieu de l uniformité des pavillons " traditionnels ". Elle leur est parfois fatale quand il s agit d obtenir un Permis de Construire d autorités souvent frileuses devant tout risque de déranger les habitudes et les conventions établies. Et ce encore plus s il s agit d auto-construction. Pour éviter ce rejet en amont, il est prudent de déminer quelque peu le terrain avant le dépôt du Permis. Bien présenter son projet, argumenter sur ses aspects positifs pour l environnement, son intégration dans le paysage et, si possible, les retombées économiques locales qu on peut en attendre est indispensable. Mieux vaut aussi rencontrer les personnages-clés du parcours administratif du dossier. Le Maire ou son adjoint, tout d abord, qui donnera son avis et signera le Permis. Le soutien de celui qui a en charge la gestion du territoire communale est également précieux. Il légitime un projet qui, en bien ou en mal, peu ou prou, transformera le paysage rural ou urbain où il est implanté. Les règlements d urbanisme contiennent aussi des clauses sujettes à des interprétations beaucoup plus aléatoires. " La création architecturale, la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d intérêt public. " dit la loi sur l Architecture de Voilà qui est bel et bon. Mais qui évalue la conformité d un projet à ces principes louables? Cette même loi dit aussi " L architecture est une expression de la culture. " Mais de quelle culture s agit-il? L avis autorisé d un architecte " officiel "sur le projet facilitera évidemment l obtention du Permis. L Architecte des Bâtiments de France (ABF)*, ou l Architecte Conseil du Département* peuvent être consultés pour un tel avis. L architecte-conseiller du CAUE* (Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement) du Département peut être aussi sollicité par le demandeur du Permis. Il saura en principe comprendre et défendre le caractère innovant d un projet. Entre des règlements tatillons ou trop flous et la domination culturelle et économique d une architecture pavillonnaire répétitive, la marge est étroite pour construire différemment. Il faut se battre pour le droit à l innovation et à la création architecturale, pas seulement celles des grands projets publics mais aussi celles de la maison de Monsieur Tout-Le-Monde. C est un droit, c est aussi un devoir. L architecture écologique est faite de diversité, la diversité architecturale est écologique Nicolas KNAPP *Contact auprès de la DDE (Direction Départementale de l'equipement) ou du CAUE du Département concerné. Il peut être nécessaire aussi de rencontrer la personne chargée de l instruction du Permis. Au sein de l administration communale ou de services de l Equipement, elle doit s assurer de la conformité du projet à toutes les règles d urbanisme qui s y appliquent. Celles-ci peuvent être précises et sans ambiguïté dans leur application : occupation du sol, contraintes d implantation, hauteur des bâtiments, forme des toitures, aspect ou nature des matériaux autorisés, etc. Ces exigences sont parfois abusivement contraignantes et conduisent souvent à banaliser la production architecturale, mais il faut y passer, sauf à contester juridiquement les règlements qui les définissent ce qui n est ni aisé ni rapide. n 3 juin-juillet

7 Visite guidée La Ferme des Chèvres dans le Vent : Initiation aux énergies renouvelables. A la simple évocation du mot «Normandie», le gastronome amateur de fromage pensera aussitôt au Camembert, au Livarot ou encore au Pont lʼevêque, délicieux fromages de vache. Le militant écologiste, lui, pensera plutôt à La Hague et à son tristement célèbre site de retraitement des déchets radioactifs. Et bien depuis peu, il est possible de découvrir une autre face de la Normandie, celle du fromage de chèvre et des énergies renouvelables... En route pour La Ferme des Chèvres dans le Vent! En quête d une éolienne C est la plus puissante éolienne du département (Calvados). Cela ferait certainement sourire nos voisins d Europe du Nord mais montre bien quel retard la France a accumulé en matière d énergie éolienne et autres renouvelables. Pascal et Valérie Touret vivent sur une des collines du petit village de Montchauvet depuis une quinzaine d années. Ils élèvent des chèvres et font de la transformation en fromage bio, qu ils vendent sur un marché local. Nous sommes à la limite du bocage virois, de la suisse normande et du pré-bocage, au coeur des collines de Normandie, sur un de leurs sommets : 278 mètres (les Alpes n ont qu à bien se tenir!). Ici le vent souffle presque sans interruption à longueur d année, ce qui, souvent, a fait dire aux amis de passage, sous forme de boutade : Vous devriez installer une éolienne, au moins ce satané vent vous rendrait service.... C est maintenant chose faite, non sans mal par ailleurs comme le témoigne Pascal : Cela a été un véritable parcours du combattant et bien que l éolienne soit en place depuis le mois de novembre 2000, nous ne sommes pas pour autant sortis d affaire en ce qui concerne la réinjection du courant sur le réseau EDF. Commencée dans le courant de l année 1998, Montage de l éolienne 8 n 3 juin-juillet 2001

8 la recherche d une éolienne pour électrifier leur ferme et leur habitation s est transformée en véritable quête. L Ademe leur envoit des dépliants datant de plusieurs années où toutes les adresses sont caduques. Ils contactent alors l entreprise Vergnet, spécialisée dans les éoliennes «tempêtes» (utilisées dans les DOM-TOM où il existe des risques de cyclones). Mais le prix ne correspond pas à leur budget. «Il nous fallait une éolienne de 10 kilowatts pour être sûr d être autonome. Avec la salle de traite et la chambre froide nous payions une facture d environ Francs par an. Et puis l idée de revendre le surplus du courant à EDF ne nous déplaisait pas», raconte Valérie. «Finalement, c est par l intermédiaire de l association bretonne Avel Pen Ar Bed, que nous avons pu obtenir les coordonnées d une nouvelle entreprise qui venait de s installer dans la Manche (département voisin, ndlr). Ils vendaient des éoliennes Bergey importées des Etats-Unis. En incluant le coût du transport, cette éolienne coûtait deux fois moins cher que ce que nous avions trouvé en France». Mais le montage de l éolienne est aussi laborieux que sa recherche. Arrivée sur les lieux début juin 2000, elle n est installée que le mois de novembre suivant. L entreprise, en cours de cessation d activité, a dû faire venir un technicien américain pour le montage! Aujourd hui, le raccordement au réseau n est toujours pas terminé. «Nous sommes allés de surprise en surprise», avoue Pascal, «car le courant qui arrive chez nous n est pas régulier» (normalement 230 volts avec une variation possible de plus ou moins 7%). «Nous avons des baisses de tension jusqu à 180 volts, soit près de 20 %. Résultat : l onduleur disjoncte lorsque l éolienne produit plus de 6 kw, autant dire assez souvent. EDF a tardé avant de venir faire des relevés. Et aujourd hui, ils nous envoient un dossier type de changement de réseau qui correspond aux dossiers envoyés aux fermes éoliennes de plusieurs centaines de kilowatts de puissance! Cependant nous avons bon espoir que tout rentre dans l ordre prochainement. Nous souhaitons maintenant que notre expérience puisse servir à d autres». Un Centre d Initiation aux Energies Renouvelables Durant la recherche de l éolienne, Pascal et Valérie ont fait la connaissance de membres d une association écologiste locale (bien connue de nos lecteurstrices puisqu il s agit de Bio Ch min qui édite ce magazine). La perspective d ouvrir leur ferme pour faire la promotion des énergies renouvelables leur est alors apparue comme tout à fait réalisable. Avec l aide de Bio Ch min et d autres personnes motivées, ils ont donc créé une association : le Centre d Initiation aux Energies Renouvelables (CIER). Le CIER s est installé dans une ancienne étable rénovée de la ferme. Cette association a pour objectif d informer le public sur tout ce qui concerne les énergies renouvelables. Elle s est orientée vers un public très large mais avec une volonté particulière de toucher les scolaires de la région. Apprendre en s amusant, c est le principe du CIER, s inspirant des animations déjà mises en place dans certains endroits, comme le Center for Alternative Technologies au Pays de Galles. Ici, on peut facilement comprendre comment le soleil produit de l électricité par l intermédiaire des panneaux photovoltaïques, ou quelle puissance il peut fournir lorsqu il enflamme un bâton grâce à la maquette d un four solaire (façon Odeillo dans les Pyrénées). «Certaines expériences sont assez impressionantes et les enfants, mais aussi les adultes, n ont plus de doute sur l efficacité des énergies renouvelables après leur passage ici», explique Sonia, l animatrice de l association. «Mais nous ne voudrions pas en rester là. Pour aller plus loin et répondre aux questionnements des personnes qui veulent franchir le pas et s équiper afin d utiliser des énergies renouvelables, nous aimerions ouvrir un Point Info Energie». Cet aspect expérience est complété par un autre volet, plus didactique, que l on trouve dans la salle d activité sous forme de panneaux explicatifs. Là, toutes les formes d énergies renouvelables sont présentées de façon très simple. On peut également visionner la vidéo du montage de l éolienne ou d autres cassettes ainsi que des diaporamas sur les énergies. A la fin de la visite, laissez- vous tenter par un petit fromage de chèvre «éolien»... Visite libre : 15 F par personne. Visite guidée, sur réservation, pour un groupe de 10 personnes minimum : 25 F par personne. Visite scolaire ou groupe comprenant différents modules d animations au choix. Situation : à 5 km de l axe Caen-Vire. Contact : La Ferme des Chèvres dans le Vent Montchauvet. Téléphone : Yvan Saint-Jours n 3 juin-juillet

9 Expérience Pavillon solaire Construire une habitation qui réponde à des principes écologiques en pleine ville et sur un terrain «mouchoir de poche» nʼétait pas une mince affaire. Pourtant un couple de la région parisienne a relevé le défi. Lorsque, en 1998, nous avons décidé de faire construire à Savigny-sur-Orge (Essonne), cela faisait trois ans que je collectais des documents sur l architecture bioclimatique et l utilisation des énergies renouvelables pour l habitat, au gré de mes promenades dans les salons spécialisés, de contacts professionnels et de lectures de magazines sur l environnement. J ai alors ressorti mon dossier pour exposer à mon mari l idée d une maison «différente», et nous avons repris contact avec l ADERIF (Association pour le Développement des Energies Renouvelables en Ile-de-France), qui nous donna les coordonnées d André Deslandes, ancien artisan du solaire, extrêmement motivé. Notre rencontre nous a définitivement convaincu de la faisabilité de notre projet, qui était basé sur deux objectifs : construire un bâtiment économe en énergie à l usage (pour que notre budget «charges EDG-GDF» ne soit pas un gouffre financier), quitte à investir au départ pour exploiter au mieux l énergie solaire, dont on connait la puissance potentielle ; et utiliser le plus possible de matériaux recyclables, naturels, non nocifs sur le plan de la santé car je souffrais d allergies fréquentes. Nous habitions depuis 1995 sur le terrain (dans une toute petite maison qu il fallait démolir), et avions pu constater que les données concernant l ensoleillement étaient propices à l élaboration d un tel projet, à condition toutefois de l adapter aux contraintes du P.O.S. local - ce qui n est pas simple dans une région très urbanisée et quand le terrain fait seulement 334 m2.

10 lumière et chaleur dans le salon et la salle à manger, pièces de vie ouvertes sur la cuisine au fond et sur la mezzanine à l étage. La fenêtre de toit, choisie la plus grande possible dans la gamme, constitue une autre source lumineuse intéressante en étant située sur le toit en pente de 45 orientée sud/sud-est. La salle à manger et sa grande ouverture au sud. Plan de la maison vue de dessus. Au départ, nous nous sommes basés sur les principes de l habitat bioclimatique : - bonne isolation - architecture compacte - distribution des pièces intérieures en fonction de l orientation - ouvertures au sud - bonne inertie du bâtiment. Nous avons alors listé nos priorités en terme de disposition des pièces, puis nous nous sommes renseignés sur les matériaux et notamment sur le monomur de terre cuite qui, en exploitant les qualités naturelles de ce matériau, joue le rôle d isolant, de régulateur thermique et de barrière hygrométrique, entre autres. Nous avions aussi envie d un système solaire actif, soit pour couvrir une partie des besoins en chauffage (par PSD : Plancher Solaire Direct), soit pour l eau chaude sanitaire seule au départ. C est l architecte Michel Reznikoff qui nous a permis de mettre sur plan toutes ces idées. Capteurs solaires sur une pente de 45 Terrasse NORD Fenêtre de toit SUD Le résultat : La forme de la maison a de quoi surprendre : la surface projetée n est pas rectangulaire comme pour toutes les maisons du voisinage mais présente deux pans coupés, l un incliné vers l est pour profiter du soleil matinal (qui donne dans la cuisine au rez-dechaussée et dans la salle de bains principale à l étage), l autre vers le sud pour les apports solaires passifs (situé sur la façade côté rue, il étonne de nombreux promeneurs et ne laisse en tout cas personne indifférent). C est sur celui-ci qu est disposée la baie vitrée coulissante, ainsi qu une deuxième ouverture, fixe cette fois, en forme de trapèze. Toutes les deux apportent Deux chambres sont orientées est/nord-est, et la troisième ouest/sudouest. Toutes les pièces sont éclairées par la lumière naturelle. Signalons la place particulière de l escalier d accès à l étage, situé en plein centre de la maison, entre le salon et la salle à manger, et donc éclairé toute la journée par la lumière du jour, ce qui est rarement le cas dans les maisons traditionnelles : chez nous, excepté le sous-sol complètement enterré, aucune zone ne nécessite un éclairage artificiel dans la journée ce qui fait que nous n allumons les lumières qu à la nuit tombante. C est une autre source importante d économie d énergie. Pour les murs porteurs, notre choix s est finalement arrêté sur les briques «Biomur 37» de STURM (pour des murs de 37,5 cm d épaisseur), qui présentaient le meilleur coefficient d isolation thermique du marché (K = 0,35 W/m2. K), ainsi que sur une technique de mise en œuvre innovante : la maçonnerie roulée (mur à joints minces). Son principe repose sur un mortier spécialement étudié et fabriqué pour joints minces (dont le prix est inclus dans celui de la brique) appliqué grâce à un rouleau assurant rapidité et confort de pose, et dans les briques qui sont rectifiées pour permettre qualité et précision de la réalisation. Nous avons eu des difficultés pour trouver dans notre secteur une entreprise de construction acceptant de travailler ce matériau : soit elles ne souhaitaient pas déroger à leurs habitudes (construction traditionnelle), soit elles nous fournissaient des devis exorbitants, dépassant allègrement le million de francs, pour compenser le prix de cette brique haute technologie et l apprentissage d une nouvelle méthode. Finalement, un entrepreneur de Limours, situé à 40 km de Savigny, spécialisé dans les nouveaux matériaux (siporex et bio-briques) nous fit une proposition «raisonnable» ( F pour 105 m2 habitables et 65 m2 de sous-sol), que nous avons acceptée par défaut de concurrence, après tout de même d âpres négociations. Hélas, ce constructeur «véreux» mit la clé sous la porte 10 mois après le début du chantier, laissant la maison inachevée et inhabitable. Mais ceci est une autre histoire et un très mauvais souvenir D autres matériaux utilisés dans la construction ont été choisis pour leurs qualités écologiques. Les fenêtres avec double vitrage basse émissivité (4/14/4 avec une lame de gaz argon). L isolant sous toiture est de la laine de chanvre 20 cm en deux couches croisées. Point de placoplâtre pour les fauxplafonds, mais des plaques de Fermacell composées de plâtre et de fibres de cellulose issues du recyclage du papier, et beaucoup de lambris en pin. n 3 juin-juillet

11 Solaire actif Enfin, nous souhaitions y associer un système solaire actif mais son coût n était pas compris dans le prix constructeur. Nous avions finalement pu dégager un budget maximum de F, ce qui ne permettait pas de financer le plancher solaire direct mais seulement un chauffe-eau solaire, d autant que l Ademe lançait au même moment son programme d aide Hélios Nous avons cependant opté pour un chauffage par le sol en basse température sur tout le rez-de-chaussée, de manière à pouvoir le transformer en PSD dans quelques années (en rajoutant des capteurs solaires et un module de régulation). Bien décidés à faire installer un chauffe-eau solaire, nous sommes partis en quête d un installateur agréé, condition sine qua non pour bénéficier de la prime de l Ademe. Or il n en existait pas dans toute l Ile-de-France. Heureusement André Deslandes nous communiqua les coordonnées d Alain Dory, plombier-chauffagiste à Paris converti aux vertus du solaire, qui était en passe de signer la charte «Qualisol» et d obtenir l agrément de l Ademe. Avec lui, nous avons choisi un système Giorsol de la marque Jacques Giordano, constitué d un ballon de 200 litres avec deux échangeurs et de 4 m2 de capteurs sur toiture. L estimation de Giordano Industrie nous prédit la couverture de 70% de nos besoins annuels en eau chaude pour une consommation de 100 litres par jour (actuellement nous ne sommes que deux, le bébé arrive en septembre!!), ce qui est très bien pour une région dite défavorisée en soleil. Nous avons été les premiers à faire une demande de prime Hélios 2006 pour un chauffe-eau solaire individuel auprès de l Ademe d Ile-de-France. Le coût prévu était de F et nous avons touché la prime de F (prix de revient final : F). La pose a eu lieu fin juin 2000, date prévue initialement pour la livraison de la maison, mais compte tenu des problèmes évoqués plus haut, la mise en route n a été effective qu en février Au début le système a mal fonctionné mais nous avons eu du mal à nous en apercevoir car il a fait un temps exécrable, comme chacun sait. Monsieur Dory est revenu gentiment pour affiner les réglages.il y avait également un banal problème de bulle d air dans le circuit caloporteur qui s est réglé par une simple purge. Nous avons tous «essuyé les plâtres» d un type d installation encore trop rare dans notre région, mais aujourd hui, alors que la chaudière est coupée, c est une vraie satisfaction de produire de l eau brûlante grâce au soleil. Nous sommes en train de vaincre le scepticisme de certains proches, et nous vous encourageons à vous lancer dans «l aventure solaire» Cécile Blin (article et photos) Pan coupé orientation sud-ouest Les gros soucis financiers résultant de la faillite du constructeur ne nous ont pas permis de tenir à 100% l objectif matériaux sains : nous avons posé des lambris PVC dans la salle de bain et une chambre de l étage, directement sur les plaques de Fermacell. Quant aux peintures, nous n avons pour l instant réalisé qu une couche d apprêt mural pour fixer le plâtre mais n avons pu acheter des peintures naturelles (surcoût encore trop important). 12 n 3 juin-juillet 2001

12 Dossier Chauffe-eau solaire Prenez un bon bain... de soleil! Pour comprendre le principe de fonctionnement du chauffe-eau solaire, il suffit de mettre un tuyau de couleur foncée sur le sol, de le remplir d eau et d attendre une heure... par une journée ensoleillée. On obtient alors de l eau chaude! Les rayons du soleil ont été absorbés par la couleur sombre du tuyau et transmis sous forme de calories à l eau. En posant un vitrage sur le tuyau, on augmente la chaleur de l eau : c est le principe de l effet de serre. Cette petite expérience marchera autant au Nord qu au Sud de la Loire. Le soleil y est le même, mais pas sur la même durée. Pour connaître son capital soleil, on peut regarder la carte d ensoleillement... ou par sa fenêtre! Il existe différents modèles de capteurs qui fonctionnent tous sur le principe qui vient d être évoqué. Mais après avoir chauffé l eau ou le liquide caloporteur, il faut transporter cette énergie et la stocker. On peut faire circuler le liquide de façon naturelle, en utilisant le principe physique de thermosyphon, ou avec une pompe en circulation forcée. L eau chaude sera ensuite stockée dans un ballon, pouvant ainsi être utilisée ultérieurement de jour comme de nuit. Sauf dans de rares cas, il est nécessaire d avoir une énergie d appoint pour les journées sans soleil. Bien sûr le dimensionnement de l installation, tout comme son emplacement et son entretien, sont les conditions sine qua non pour que l utilisateur soit pleinement satisfait. Pour les candidats aux CESI, c est le moment de se jeter à l eau (chaude solaire), car avec Hélios 2006, les primes de l ADEME et de certaines régions ne sont pas négligeables. Fonctionnement p. 14 Absorbeur p.14 Effet de serre p.14 Carte d ensoleillement p.16 Différents modèles p.14 Liquide caloporteur p.14 Thermosyphon p.15 Circulation forcée p.15 Appoint p.17 Dimensionnement p.16 Emplacement p.16 Hélios 2006 p.19 Bonne lecture et bon bain de soleil... n 3 juin-juillet

13 Pour la petite histoire, les premiers chauffeeau solaires sont mis en place en France dès DOSSIER Cependant, il faut attendre le milieu des Chauffe-eau années soixante-dix pour assister à une rapide solaire progression des installations. En 1981, chauffe-eau individuels ont été posés, portant à Prenez un bon leur nombre total. Puis le marché français bain... de soleil! du solaire thermique s'effondre; en 1993, les ventes ne représentent plus environ que chauffe-eau solaires. Mais les CESI se sont modernisés, devenant très fiables. Leurs avantages en terme d économie d énergie et de protection de l environnement sont incontestables. En 1999, l ADEME se donne un nouvel objectif avec le programme Helios 2006 : CESI installés d ici Coupe d un chauffe-eau solaire Principe du chauffe-eau solaire La chaleur est récupérée grâce à un liquide caloporteur (eau + antigel ou air) qui s'échauffe en circulant dans une plaque métallique (l absorbeur). Placé sous un vitrage, la température peut s élever jusqu à 50 à 60 C : la vitre laisse pénétrer la lumière solaire et minimise les pertes par rayonnement infrarouge de l absorbeur en utilisant l'effet de serre, elle permet en outre de limiter les échanges de chaleur avec l'atmosphère. Le capteur solaire sera d'autant plus performant que le revêtement de l'absorbeur aura un coefficient d'absorption élevé et un coefficient d'émission faible. Les matériaux qui présentent ces caractéristiques sont dits "sélectifs". Les performances du capteur sont encore améliorées en isolant la face arrière du module évitant ainsi les déperditions de chaleur. Vitrage Lexique Absorbeur Souvent en cuivre ou en aluminium pour mieux conduire la chaleur, il est recouvert d une couche noire de chrome ou de titane dont le rôle est d absorber le maximum de rayonnement solaire. Isolant Généralement en laine minérale (laine de verre ou de roche), il est indispensable pour limiter les pertes thermiques. Liquide caloporteur Souvent composé d eau et d un liquide anti-gel, ce fluide transporte la chaleur du panneau au ballon de stockage. Echangeur Il assure le tranfert de chaleur du circuit primaire (où circule le fluide anti-gel qui traverse les capteurs) au circuit secondaire où se trouve l eau à réchauffer. Circulateur Il est déclenché par le coffret de régulation et force la circulation du fluide dans le circuit primaire. Régulation Elle déclenche le circulateur dès que la température de l eau dans le ballon de stockage est inférieure à celle du fluide circulant dans les capteurs. Vase d expansion Son rôle est d absorber l augmentation de volume du fluide du circuit primaire lorsqu il s échauffe et se dilate. stockage. L'eau sanitaire est ensuite chauffée par l'intermédiaire d'un échangeur de chaleur à l'intérieur du ballon. Il existe un système sans échangeur, par circulation directe. C est l eau consommée qui circule dans l absorbeur et qui est transportée dans le ballon puis apportée aux robinets. C est le système le plus simple et le moins coûteux mais avec lequel on se heurte à divers problèmes : le froid (il faut vidanger en hiver), l entartrage (les sels dissous contenus dans l eau peuvent se déposer sur la tuyauterie), la corrosion et l oxydation (les vidanges entraînent la présence d air et d humidité résiduelle dans les conduits). 14 Les différents modèles de chauffe-eau solaires Il y a plusieurs types de chauffe-eau solaires, mais certains ne sont pas adaptés au climat de la France à cause du risque de gel. Chez nous, il vaut mieux un système conçu pour utiliser un fluide antigel afin de transporter la chaleur des capteurs jusqu'au ballon de n 3 juin-juillet 2001 Isolant Absorbeur 1. Le chauffe-eau solaire "monobloc" Les capteurs et le ballon ne forment qu un seul composant. Son fonctionnement est autonome et son installation très simple. En effet, il suffit de brancher l'alimentation de l'eau froide et connecter le départ de l'eau chaude à un robinet. C'est le chauffe-eau solaire le moins cher. Il est utilisé en grand nombre à travers le monde. Les inconvénients sont dûs au ballon qui reste dehors avec les capteurs : les pertes thermiques peuvent être importantes et l intégration architecturale est plus difficile : c est pour cela qu on le trouve plus souvent en terrasse ou au pied d un mur. En France métropolitaine, il est particulièrement adapté à un usage en été.

14 2. Le chauffe-eau solaire à "thermosiphon" à éléments séparés. Le système de thermosiphon permet à la circulation de la chaleur de passer des capteurs au ballon naturellement, sans pompe ou autre dispositif, grâce aux différences de température (comme dans les monoblocs ). Pour ce faire, le ballon doit impérativement être placé plus haut que les capteurs et les circuits hydrauliques doivent être installés dans les règles de l'art afin de faciliter la thermo-circulation. Le fonctionnement de ce type de chauffe-eau solaire est très simple et les risques de pannes sont faibles (il n y a ni régulation ni circulateur). Les coûts sont restreints et les performances, surtout dans les régions ensoleillées (comme le Sud de la France), sont excellentes. Avantage à ne pas négliger : pas besoin d électricité pour faire fonctionner un thermosyphon, ce qui signifie autonomie, économie (pas de consommation d électricité) et sécurité (pas de surchauffe en cas de panne). 3. Le chauffe-eau solaire à éléments séparés avec circulation forcée (pompe) et régulation. Ce type de chauffe-eau solaire "à circulation forcée" est adapté à toutes les différentes configurations. Ainsi le ballon peut être installé dans une cave ou éloigné des capteurs. Il est plus cher que les systèmes précédents à cause des équipements supplémentaires qu il exige. En effet, il faut une pompe (circulateur) pour transférer la chaleur des capteurs au ballon, ainsi qu'un système de régulation électronique pour mettre en marche et arrêter la pompe aux moments opportuns. La plupart des fabricants proposent un "groupe de transfert" qui regroupe tous ces équipements annexes. Certains appareils fonctionnent avec le système drain back, c est-à-dire que les capteurs se vidangent automatiquement la nuit, par grand froid... Ainsi il n y a plus besoin de liquide caloporteur, ni de vase d expansion. Vue d un échangeur en serpentin à l intérieure d un ballon. Photo Viessmann Chauffe-eau solaire en thermosyphon Dessins Ademe Chauffe-eau solaire à circulation forcée n 3 juin-juillet

15 DOSSIER Chauffe-eau solaire Prenez un bon bain... de soleil! Orientation suivant l usage Où mettre le chauffe-eau solaire? Avant d entreprendre une étude sur l éventualité d acheter un CESI, vous devez vous demander si vous possédez un emplacement convenable pour installer les capteurs solaires. Cet emplacement de 2 à 6 m2 (suivant les besoins) doit être orienté vers le Sud (+/- 15 ) et être libre d'ombres portées par des arbres ou des bâtiments quand le soleil est au plus bas sur l'horizon (en hiver). Les capteurs peuvent être fixés sur un toit, une terrasse, par terre à côté de la maison (attention : même si leur vitrage est en verre trempé, ils n apprécient ni le ballon de foot, ni la boule de pétanque!) ou sur une façade -et inclinés à environ 45 (+/- 15 ) afin de recevoir le rayonnement solaire au mieux. 45 à 50 Pour un usage permanent 60 Pour un rendement maximal en hiver 20 à 30 Pour un usage estival exclusivement de maison neuve, la demande de permis de construire doit inclure le chauffe-eau solaire prévu. Dans ce cas, il est souhaitable de prévoir l'intégration des capteurs dans le toit, ou comme élément architectural, un auvent par exemple. Dimensionner l installation suivant ses besoins Le dimensionnement d'un chauffe-eau solaire pour les besoins d'une famille n'est pas une science exacte. Les familles hollandaises, par exemple, ont une préférence pour les chauffe-eau avec 2 m2 de capteurs et les familles allemandes avec 6 m2. Evidemment, le nombre de personnes et le climat local sont importants, mais la taille d'un chauffe-eau solaire dépend également du raisonnement tenu sur la finalité escomptée. En Hollande, un chauffe-eau solaire sert surtout pour "préchauffer" l'eau chaude domestique, il est rare d'utiliser l'eau "solaire" sans appoint. Donc, l'installation solaire est dimensionnée pour assurer un rendement optimum et ne pas produire plus qu'il ne faut, même en été. En Allemagne, le choix est différent. Une autonomie solaire est recherchée pour les mois d'été et ainsi permettre l'arrêt de la chaudière. Dans ce cas de figure, quand il fait beau en été, le chauffe-eau solaire va produire un surplus d'eau chaude, qui sera forcément perdu en partie. Certains pensent que de tels systèmes sont surdimensionnés, car une partie de l'eau chaude produite en été ne sera pas consommée (c est une forme de gaspillage). Mais ils permettent par aileurs de produire 100% des besoins (sans appoint) pendant la moitié de l'année. Ainsi, l utilisation de l'eau chaude "solaire" est réelle. Enfin, ils ne doivent pas détériorer l'aspect ou le fonctionnement de la maison. A ce propos, pas de problème d'autorisation pour l'installation d'un chauffe-eau solaire, sauf dans certains sites classés. Une simple déclaration de travaux est nécessaire pour une maison existante. Pour un projet Zone I1 Zone I2 Zone I3 Zone I4 Carte des zones climatiques Nombre d occupants 1 ou 2 3 ou 4 5 ou 6 7 et plus Volume du ballon solaire (litres) CESI sans appoint 100 à à à à 500 Volume du ballon bi-énergie (litres) CESI avec appoint 100 à à à à 650 Zones climatiques Surfaces des capteurs en m 2 Ademe Zone I1 Zone I2 Zone I3 Zone I4 2 à 3 3 à 5,5 4 à 7 5 à 7 2 à 3 2,5 à 4,5 3,5 à 6,5 4,5 à 7 2 à 2,5 2 à 4 3 à 5,5 3,5 à 7 2 à 2,5 2 à 3,5 2,5 à 4,5 3,5 à 6 D après Ademe / CSTB 16 n 3 juin-juillet

16 Comment choisir un installateur? Théoriquement, tout artisan plombier est capable d'installer un chauffe-eau solaire. Mais seulement une cinquantaine en France ont eu l'occasion de le faire dans les deux dernières années. Ainsi, l'ademe a formulé une charte de qualité "Qualisol" pour les installateurs, afin de faire la distinction entre les plombiers expérimentés et les autres. Bien sûr, il est important d'avoir une qualification spécifique pour les installateurs de chauffe-eau solaires. Le nombre d'installateurs qualifiés va augmenter avec la croissance du marché. L'équipement et l'installateur sont souvent liés. Certains fabricants (ou distributeurs) préconisent un installateur agréé pour leur équipement et certains installateurs ont des facilités d'approvisionnement avec un fabricant particulier. En tout état de cause, il vaut mieux visiter une installation donnée comme référence par un installateur et discuter avec le propriétaire (même au téléphone) avant de passer commande. Les associations locales de consommateurs et les associations pour la promotion de l'énergie solaire peuvent être d'une grande aide pour le choix des installateurs, en fonction du climat de la région dans laquelle on vit. Gérer le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire et son appoint Un chauffe-eau solaire est comme une chaudière ou n'importe quel équipement ménager. On l'achète, on le fait installer, on l'utilise et si quelque chose ne marche pas, on téléphone à l installateur qui se déplace pour le réparer. Mais avant tout il faut comprendre le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire pour en profiter pleinement. Il faut savoir, par exemple, qu'il y aura un maximum d'eau chaude "solaire" à la fin de la journée et que si le ballon est isolé correctement, l'eau va rester chaude pour les douches du matin. Par la suite, l'eau dans le ballon ne sera que tiède et le soleil la réchauffera... et ainsi de suite. Mais s'il ne fait pas beau? Le chauffage d'appoint sera nécessaire. Il faut le brancher au bon moment. En général à la fin de la journée, quand le soleil ne peut plus agir. Le lien entre le chauffe-eau solaire et l'appoint (gaz, fioul, bois, électricité) peut être manuel ou automatique. Mais dans tous les cas, il faut une certaine compréhension de la part de l'usager pour en tirer les meilleurs résultats. Témoignage Bruno Thouvenin, plombier de la SCOP Aria à Castanet Tolosan, est spécialisé depuis 20 ans dans les CESI. Il témoigne ici de son expérience concernant leur entretien : Voici un exemple de chauffe-eau solaire monobloc (photo page suivante), simple et efficace. Au bout de 20 ans d utilisation, il fonctionne toujours. Pour cela il faut penser à assurer un certain entretien car même si son fonctionnement est très simple, il ne faut pas oublier qu il est sujet à une certaine usure. Voilà les quelques points qu il est sage de contrôler. On peut le faire soi-même ou demander à son installateur, s il existe encore, ou à un plombier, s il accepte de toucher à un de ces maudits chauffe-eau solaires! Il est préférable d opérer un jour couvert pour ne pas se brûler, ou alors de disposer une bâche sur les capteurs. Attention aux guêpes qui aiment beaucoup faire leurs nids autour du capteur, bien au chaud. S assurer aussi que l on dispose de tuiles de rechange en cas de casse. Le contrôle de l anode du ballon solaire : c est une tige métallique en zinc et alliage qui permet la protection de la cuve en laissant migrer des particules de métal qui rebouchent d éventuels trous dans les parois. Pour la inspecter, il faut ouvrir tous les sept ou huit ans le ballon par le trou d homme et contrôler si l anode n est pas trop attaquée (trous de + 5 mm de profondeur). Au passage, vider le dépôt de calcaire qui s accumule (parfois un seau entier) au fond du ballon. Au remontage, vérifier que l on rebranche bien la prise de terre sur l anode. Ballon biénergie : avec deux échangeurs, un pour le solaire et l autre pour l énergie d appoint. Dessin Viessmann Contrôle du niveau et remplacement du liquide caloporteur. Le premier contrôle est la pression de l installation au manomètre à coté du ballon : celle-ci doit être généralement supérieure à 1.2 bar mais jamais en dessous de 1 bar, sinon il faut rajouter du liquide caloporteur (surtout pas de l eau). Pour cela il faut utiliser une pompe d épreuve. Pour les chauffe eau monoblocs, le liquide n étant pas sous pression il faut contrôler en dévissant la soupape de sécurité : le liquide doit affleurer le filetage. Le liquide caloporteur contient de l antigel qui perd de sa qualité avec le temps; de plus la combinaison des métaux mis en œuvre dans l installation (cuivre, acier, inox, alu) et la température favorisent la corrosion qui se fera au dépend du métal le plus pauvre (acier).il faut envisager le renouvellement du liquide, celui-ci varie suivant les fabricants : Giordano n 3 juin-juillet

17 DOSSIER Chauffe-eau solaire Prenez un bon bain... de soleil! tous les 5 à 7 ans, Clipsol tous les 20 ans... A remplacer par le même liquide, neuf. Pour une installation ancienne on peut faire son mélange soi même : avec de l eau de pluie filtrée et neutre, de l antigel sanitaire (25 %) et un inhibiteur de corrosion pour circuit de chauffage acier-cuivre. Il faut penser à mesurer la quantité de liquide en vidangeant l installation. 18 Entretien d un monobloc de vingt ans d âge. Photo Scop Aria Les vitrages, à priori, ne se salissent pas, la pluie les nettoie régulièrement. Mais par contre j ai noté souvent une perte d étanchéité entre le verre et les profilés : l eau et la poussière passent dans le bac et salissent l absorbeur, provoquant une perte de rendement. Il faut alors procéder au démontage et nettoyage de la face intérieure de la vitre (fragile) et au remplacement des joints en bandes autocollantes. On peut aussi utiliser du joint en cartouche silicone transparent, mais on colle la vitre définitivement et ce joint ne résiste pas toujours bien aux UV et à la chaleur élevée. Certains anciens capteurs étaient montés " étanches " à l air et garnis d absorbeurs d humidité sous forme de sachets de cristaux, désormais saturés. Il est préférable de faire 4 petits trous de 8 mm, en haut et en bas du bac, pour assurer une petite ventilation. Cela suffit à dissiper la buée qui peut apparaître sous la vitre le matin et ne modifie pas le rendement du capteur. Le contrôle des fixations des capteurs est aussi indispensable. Les secousses du vent peuvent à la longue cisailler les pattes métalliques et on risque de voir son capteur jouer les tapis volants, aspiré par un fort vent du nord. Les manchons isolants de la tuyauterie aussi vieillissent, les UV et la haute température les font durcir et partir en poussière. Il existe des manchons de mousse polyuréthanne haute température et pour les parties extérieures on peut les recouvrir d un ruban autocollant alu (matériel de ventilation). La régulation, si il y en a une, fonctionne comme tous les appareils électroniques, marche ou marche pas. Mais il est très utile de vérifier que par un temps ensoleillé, par exemple en fin de matinée le ballon étant froid, que le circulateur se met bien en route (ronflement léger ou vibration au toucher). Et surtout qu une fois le soleil couché celui-ci doit s arrêter. Le principal danger est la surtension due à la foudre. Ce doit être couvert par l assurance de la maison. Les sondes qui mesurent la température des capteurs et du ballon sont les éléments les plus sensibles de l installation. Elles craignent surtout la foudre et si elles lâchent plus rien ne fonctionne. Elles peuvent être testées avec un ohmmètre qui mesure une variation de valeur suivant que les sondes sont trempées dans l eau froide ou dans l eau chaude. S il n y a pas de réaction, c est qu elles sont mortes. Les sondes, capteurs et ballons ont la même valeur mais chaque marque de régulation utilise une sonde différente : il est donc intéressant de posséder une sonde de rechange pour être sûr de pouvoir la changer avant qu il n y ait plus de stock chez le fabricant. Quand on n en trouve plus il faut changer la régulation entière n 3 juin-juillet 2001 (1000 F minimum). Le contrôle de ces points est d autant plus important que sur un chauffe-eau il n existe pas toujours de moyens de vérifier facilement si l installation fonctionne bien en solaire. Le relais de l énergie d appoint est souvent automatique et même les voyants allumés, le circuit solaire peut ne pas fonctionner correctement. L utilisateur ne s inquiétera que lorsque il n aura plus d eau chaude, ce sera alors un problème d appoint, ou bien quand il constatera une panne et il sera trop tard. J ai ainsi été appelé pour la casse d un drôle de boulon en laiton ( la soupape de sécurité) sur un chauffe-eau monobloc. Après l avoir remplacé, je me rend compte que les capteurs fuyent. Les clients commencent alors à grimacer. Je change les capteurs, je remets en pression doucement et après un craquement sourd toute l eau du ballon se déverse sur le toit! J ai donc remplacé intégralement le chauffe-eau alors que j avais été appelé pour une petite intervention. En fait le chauffe-eau ne devait plus marcher depuis plusieurs années en solaire mais seulement avec l appoint électrique sans que les clients n aient rien remarqué. Il est fort probable que le circuit ait été complété sans antigel ou que l antigel ait vieilli, gelé, puis fui. Le liquide parti, l air favorise la corrosion, le ballon se perce lentement, sans que personne ne s en aperçoive. Pour conclure, nos amis les chauffe-eau solaires sont comme les animaux de compagnie, ils demandent de l attention et du respect, sinon il vous font payer cher l énergie propre et gratuite qu ils sont censés vous dispenser. Garanties et maintenance Un chauffe-eau solaire est vendu avec une garantie constructeur, généralement de 10 ans pour les capteurs et de 2 ans pour les autres composants. L'installateur assure la mise en marche. Ensuite, certains contrôles doivent être effectués au moins une fois par an. L'usager peut effectuer ces contrôles suivant les indications d'un carnet de maintenance préparé par l'installateur (ou l'ademe). Il peut également souscrire un contrat de maintenance, éventuellement groupé avec un contrat déjà souscrit pour la maintenance de la chaudière. Le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire est très

18 Capteur intégré en toiture Photo Scweitzer simple en comparaison de celui d une chaudière à gaz, par exemple. Néanmoins, on peut insister sur l'importance de la présence d'un voyant sur le groupe de régulation pour signaler l'état de fonctionnement du système solaire. Certains modèles proposent un compteur solaire qui permet de contrôler le nombre de kilowatts produit par le CESI. Combien faut-il de temps pour amortir l'investissement? Le retour sur investissement est la question subsidiaire. Malheureusement il est difficile d y apporter une réponse précise. La productivité (et donc l'amortissement) d'un chauffe-eau solaire est fortement influencée par la consommation d'eau chaude. En étant absent, on peut économiser de l'électricité ou du gaz, mais l'eau chaude solaire "non consommée" sera perdue à jamais. Ainsi, l'amortissement du chauffe-eau solaire sera directement lié à la consommation d'eau chaude journalière et pendant l'année. Rajoutons que l'énergie solaire remplace une énergie conventionnelle : quel sera le prix de l'énergie substituée dans 5 ou 10 ans? Elle évite l'émission de poussières et de gaz polluants (l'utilisation d'un chauffeeau solaire pendant une année peut éviter l'émission de la quantité de dioxyde de carbone produite par une voiture roulant km). Enfin c est une source d'énergie locale, son utilisation est une force de développement pour la région. Ceci dit, une fois le chauffe-eau solaire installé, vous et vos proches (et les générations futures) serez sûrement gagnants! Les coûts et les aides pour l'installation d'un chauffe-eau solaire Prix moyens Le prix des chauffe-eau solaires vendus en France varient de à F TTC (1.830 à euros). Le programme HELIOS 2006 Partant du constat que les technologies solaires sont mal connues et trop coûteuses du fait d'un marché trop étroit, l'ademe entend développer l'information des usagers, renforcer le réseau de compétences (associations, installateurs et bureaux d'études) et apporter une contribution financière en vue de favoriser une diffusion plus large des produits sur le territoire métropolitain. Les aides Ademe ont été calées sur trois tranches successives de superficie d'entrée des capteurs, le montant moyen étant centré sur un modèle de base (4 m2/200 l): F. (686 euro) pour une superficie de 2 à 3 m2-6000f. ( 915 euro) pour une superficie de 3 à 5 m F. (1143 euro) pour une superficie de 5 m2 à 7 m2 La Qualité d'abord : L'Ademe a choisi de mettre l'accent sur la qualité des installations de manière à garantir les intérêts du consommateur. Pour bénéficier de la prime Ademe, un particulier souhaitant installer un chauffe-eau solaire devra : 1. choisir celui-ci parmi les modèles sélectionnés par l'ademe, selon des critères destinés à assurer la qualité du matériel proposé et de bonnes garanties de service. 2. faire installer le chauffe-eau solaire par un installateur qualifié, signataire d'une charte Qualisol. Actuellement, il est conseillé aux personnes intéressées de s'adresser à la Délégation Régionale de l'ademe de leur domicile. Aides particulières : Il est possible de bénéficier d'une réduction d impôt pour les "Dépenses afférentes à l'habitation principale, dans le cadre d'installation d'éléments de confort". La réduction est égale à 20% des dépenses retenues dans la limite de euro ( F.) pour un couple marié soumis à une imposition commune. Il existe également certaines aides dispensées par les organismes mutualistes ou aux caisses de retraite. Par exemple, les allocataires de l'ircantec peuvent bénéficier d'une aide pour l'achat d'un chauffeeau solaire. Achats groupés Les associations MER (Multi Énergies Renouvelables 17, 79 et 86) ont réalisé une consultation pour l achat des chauffe-eau solaires, directement chez certains fabricants français, allemands et autrichiens. Cette initiative dans un milieu écologiste a réuni 23 candidats à l'achat. Le matériel Sonnenklar a été retenu, et le prix public de F.TTC pour un chauffe-eau solaire avec 4 m2 de capteurs a été ramené à F.TTC. Les installations ont été réalisées début La moitié des adhérents au programme ont fait installer le matériel par un plombier. Le prix moyen pour la pose a été de 3.000F avec l'aide de l'usager. Location vente L'entreprise "Energie Solaire de France" propose un service complet : financement, installation et entretien de votre chauffe-eau solaire. Après paiement d'un dépôt de garantie, vous versez un montant mensuel en fonction du modèle choisi. A la fin du contrat de 10 ans, vous devenez propriétaire du matériel. Par exemple, pour un modèle 200 litre/4m2 : d environ F. Le dépôt de garantie = F mensualités de 139 F Coût total = F.TTC (prime de l'ademe déduite). Il existe également des aides pour les installations collectives ainsi que pour les planchers solaires directs. n 3 juin-juillet

19 Chauffe-eau solaires éligibles à Hélios 2006 BUDERUS Chauffe-eau solaire LOGASOL - fabrication allemande - possibilité de système «drain back» (purge automatique) avec station DBS - intégration en toiture - gamme de 12 modèles CLIPSOL Chauffe-eau solaire CLIPSOL ECS - fabrication française (Aix-les-Bains) - intégration en toiture (double avis technique, à la fois capteur solaire et couverture) - gamme de 24 modèles - gamme de ballons d'eau chaude sanitaire de 200 à 500 litres DE DIETRICH Chauffe-eau solaire DIETRISOL - fabrication allemande - certification : CSTBât - garantie capteur : non communiquée - garantie ballon : non communiquée Logasol S2 300 SM-2 Surface 4,4 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 2 échangeurs Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. - certification : CSTBât - garantie capteur : 10 ans - garantie ballon : non communiquée Clipsol ECS Surface 4 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. - certification : CSTBât - garantie capteur : non communiquée - garantie ballon : non communiquée Dietrisol 1 Surface 4,7 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 2 échangeurs Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. ESE Chauffe-eau solaire DYNASOL - fabrication belge et française - la vidange automatique des capteurs permet un fonctionnement sans vase d'expansion ni purgeur. - affichage digital du nombre de kilowatts solaires produits - appoint électrique intégré GIORDANO Industries Chauffe-eau solaire GIORSOL - fabrication française (Aubagne) - le revêtement sélectif des absorbeurs du C8 est réalisé à partir d'un procédé très peu polluant qui ne contient pas de chrome noir. - gamme complète de capteurs éligible Ademe. - Monobloc KSH avec résistance électrique : F. HT SOLAHART Chauffe-eau solaire SOLAHART - fabrication australienne - système «drain back» (purge automatique) - intégration dans une installation existante, prémontage en usine, production d'eau chaude jusqu'à 1200 litres - Monobloc 300 litres - certification : CSTBât - garantie capteur : 10 ans - garantie ballon : non communiquée Dynasol E2 Surface 4,8 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 2 éch. + résistance Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. - certification : CSTBât - garantie capteur : 2 ans - garantie ballon : 5 ans Giorsol 302 Surface 4 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 1 éch. + résistance Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. - certification : non communiquée - garantie capteur : 5 ans - garantie ballon : 5 ans Power Pak Surface 3,7 m 2 Capacité 315 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% non communiqués 20 SOLAIRE CONNEXION Chauffe-eau solaire SONNENKLAR - fabrication autrichienne - mitigeur thermostatique pour l'eau chaude sanitaire (sécurité contre les brûlures) - le Kit SONNENKLAR NOVA est la version "high-tech" du chauffe-eau solaire: chauffe-eau instantané qui produit l eau chaude au moment du puisage avec système «low flow». - régulateur à affichage numérique avec trois sondes de température - certification : CSTBât - garantie capteur : 10 ans - garantie ballon : non communiquée Sonnenklar 300 Surface 4,6 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 2 échangeurs Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. n 2 avril-mai 2001 VIESSMANN Chauffe-eau solaire VITOSOL - fabrication allemande - le montage est aisé grâce au système de raccords emboîtables, il permet de juxtaposer jusqu'à 6 capteurs. - certification : «ange bleu» All. - garantie capteur : 5 ans - garantie ballon : 5 ans Vitosol 100 Surface 3,4 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 2 échangeurs Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. ZENIT Chauffe-eau solaire ZENIT - fabrication hollandaise et belge - capteurs intégrés en toiture et de dimensions variées pour une meilleure esthétique - prêt à poser comme une fenêtre de toit - système autovidangeable - gamme complète. - certification : non communiquée - garantie capteur : non communiquée - garantie ballon : non communiquée Zenit Surface 4,12 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F.

20 Cartes de visite des chauffe-eau solaires Voici en un clin d oeil les «cartes de visite» des chauffe-eau solaires que l on peut trouver en France. Sur la page de gauche se trouvent ceux qui peuvent bénéficier des primes de l Ademe et sur cette page, les autres. Certains fabricants proposent plusieurs dizaines de chauffe-eau solaires. Dans l objectif «d harmoniser» la comparaison, nous avons tenté de faire figurer un type «moyen» d installation complète : - 4 m2 de capteurs - un ballon d une capacité de 300 litres Les prix sont donnés avec les deux TVA possibles, car l installation complète d un chauffe-eau solaire bénéficie d un taux de TVA réduit à 5,5 % pour les travaux réalisés sur des locaux d habitation achevés depuis plus de deux ans et facturés par un professionnel. Certification : - CSTBât : Centre Scientifique et Technique du Bâtiment qui a pour but d attester la conformité des conditions de fabrication et le maintien des performances dans le temps. - TUV : certification allemande - «ange bleu» : label écologique allemand - Din : - SPF: Suisse Les prix ne comprennent pas le montage et, en règle générale, ils sont «au départ d usine». Le transport reste donc à la charge de l acheteur. Chauffe-eau solaires non éligibles à Hélios 2006 ROTEX Chauffe-eau solaire SOLARIS - fabrication allemande - système de vidange automatique - montage très simple en raison du nombre réduit de ses composants - certification : non communiquée - garantie capteur : non communiquée - garantie ballon : non communiquée Rotex Solaris Surface 4,7 m 2 Capacité 500 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. SUNMASTER Chauffe-eau solaire SUNMASTER - fabrication non communiquée - l'agrément de l'ademe est en cours d'approbation - système de vidange automatique - montage très simple en raison du nombre réduit de ses composants - Monoblocs sans échangeurs (2,72 m2 pour 200 litres) à partir de F.HT. Avec l'agrément TÜV et SPF. - certification : - garantie capteur : non communiquée - garantie ballon : non communiquée Kit CES Surface 4,6 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 2 échangeurs Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. THERMINOX Chauffe-eau solaire THERMINOX - fabrication italienne THERMOMAX Chauffe-eau solaire THERMOMAX - fabrication nord irlandaise - batterie de 30 tubes sous-vide - les tubes Thermomax se montent petit à petit sur le toit ce qui facilite le montage - un capteur sous-vide prend moins de place qu un capteur plan, à puissance égale WAGNER & Co Chauffe-eau solaire WAGNER - fabrication allemande - certification : TÜV et SPF. - garantie capteur : 5 ans - garantie ballon : 5 ans Therminox 4/300 Surface 4 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. - certification : TÜV + USA... - garantie capteur : non communiquée - garantie ballon : non communiquée Thermomax Surface 3 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. - certification : Din - garantie capteur : 10 ans - garantie ballon : 5 ans Kit BW 470 Surface 4,7 m 2 Capacité 300 Litres Ballon 1 échangeur Prix public H.T TVA 5,5% TVA 19,6% F F F. n 3 juin-juillet

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?..................................

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous?

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous? SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne un choix chaleureux le chauffe-eau solaire Un chauffe-eau solaire chez vous? HUIT BONNES RAISONS HUIT BONNES RAISONS D INSTALLER UN D INSTALLER UN CHAUFFE-EAU

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire individuel

Le chauffe-eau solaire individuel Guide Technique Le chauffe-eau solaire individuel ÉNERGIES RENOUVELABLES LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE : AUSSI PERFORMANT QU ÉCONOMIQUE Une énergie à votre service Un principe simple comme bonjour Chauffe-eau

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4

Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4 Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4 Réalisation n 4 par Yves Guern 18 m 2 de capteurs plans Ballon tampon de 1 500 l pour chauffage par radiateurs Eau chaude sanitaire séparée de 600 l Capteurs

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

quelles améliorations possibles?

quelles améliorations possibles? Fiche 1 - Définitions et principes Le chauffage électrique en quelques chiffres. 1,5 fois plus cher : le coût d exploitation du chauffage électrique est 1,5 fois plus élevé que celui du chauffage gaz naturel

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr

PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr Tous les travaux dans la rénovation de cette maison, à l exception de la pose de la PAC (manipulation de fluides frigorigènes), ont été

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Des performances exceptionnelles.

Des performances exceptionnelles. Accumulateurs d énergie ROTEX Des performances exceptionnelles. L accumulateur de chaleur haute performance de ROTEX offre une hygiène maximale et un confort optimal de l eau chaude sanitaire. «Lorsqu

Plus en détail

Autoconsommation en photovoltaïque Principe et intérêt

Autoconsommation en photovoltaïque Principe et intérêt Autoconsommation en photovoltaïque Principe et intérêt Par AD44, LR83, Looping, Ramses, Valtrede. Le principe de l'injection d'électricité dans le réseau est bien connu des personnes qui sont équipées

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

À DRAINAGE GRAVITAIRE

À DRAINAGE GRAVITAIRE LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL À DRAINAGE GRAVITAIRE ET CIRCUIT HERMÉTIQUE LE DOMOSOL : AIDE AU CHAUFFAGE SE SOLAR HEAT Naturelle, renouvelable, inépuisable ~ L'énergie solaire n'est pas sujette aux

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Stockage ou pas stockage?

Stockage ou pas stockage? Stockage ou pas stockage? Table des matières 1- Stockage chimique?...1 2- Stockage thermique?...3 3- Stockage thermique et chimique!...4 4- Conclusion...5 La question du surplus dans les installations

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?...3 Comment ça

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

erdf, Toute la lumière sur nos services

erdf, Toute la lumière sur nos services erdf, Toute la lumière sur nos services Région Ouest Et l électricité vient à vous Qui sommes - nous? Depuis le 1er juillet 2007, le marché de la production et de la fourniture d électricité est ouvert

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Les caractéristiques. Le vocabulaire. Les caractéristiques thermiques. La qualité de la paroi vitrée: 1/6

Les caractéristiques. Le vocabulaire. Les caractéristiques thermiques. La qualité de la paroi vitrée: 1/6 Isolation thermiques des parois vitrées Fiche réalisée par l AGEDEN Mise à jour NL : 18/09/2015 De par leur fonction d'ouverture et de transparence, les baies vitrées sont les parois les plus vulnérables

Plus en détail

Centre de Développement des Energies Renouvelables Caractéristiques techniques des Chauffe-eau eau solaires M. Mohamed El Haouari Directeur du Développement et de la Planification Rappels de thermique

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

ECO HOM LIEGE INTRODUCTION. Lieu : Liège Typologie : Maison de maître divisée

ECO HOM LIEGE INTRODUCTION. Lieu : Liège Typologie : Maison de maître divisée ECO HOM LIEGE Lieu : Liège Typologie : Maison de maître divisée DATE DE CONSTRUCTION : 1905 DATE DE RENOVATION : 2005 -... Surface chauffee : 297 m² BESOIN DE CHAUFFAGE : 40-60 kwh/m².an (voir consommations)

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation.

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. Ils doivent être régulés par un dispositif électronique intégré performant, ils

Plus en détail

PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE

PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE COMMUNE D'ORSIERES Rue de la Commune 3-1937 Orsières PRESCRIPTIONS POUR LE RACCORDEMENT DES INSTALLATIONS POUR LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ARTICLE 1 INTRODUCTION 1. Le chauffage électrique des locaux est accordé

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

erdf, Toute la lumière sur nos services

erdf, Toute la lumière sur nos services erdf, Toute la lumière sur nos services ÉDITION 2012 Région Ouest Et l électricité vient à vous Qui sommes - nous? Depuis le 1er juillet 2007, le marché de la production et de la fourniture d électricité

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Fédération de l Industrie du Verre asbl Boulevard de la Plaine, 5-1050 Bruxelles Tél. : +32/(0)2/542-61-22 Fax : +32/(0)2/542-61-21 www.vgi-fiv.

Fédération de l Industrie du Verre asbl Boulevard de la Plaine, 5-1050 Bruxelles Tél. : +32/(0)2/542-61-22 Fax : +32/(0)2/542-61-21 www.vgi-fiv. La Fédération de l Industrie du Verre Constituée en 1947, la Fédération de l Industrie du Verre (FIV) regroupe la presque totalité des entreprises belges qui ont, à l échelle industrielle, une activité

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Principaux symboles d appareils thermiques utilisés pour différents schémas Page 1/11 I) Les radiateurs

Plus en détail

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque.

Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Bonjour! Je m appelle Photon, messager du soleil! Je viens te faire découvrir l énergie Photovoltaïque. Question n 1 L'homme a besoin d'énergie pour se déplacer, se chauffer, faire fonctionner ses machines,

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une ancienne grange du XVIII ème siècle Localisation : 49260

Plus en détail

Bâtiments économes en énergie

Bâtiments économes en énergie Bâtiments économes en énergie > Construction neuve et rénovation ECONOMIES D ÉNERGIE CONFORT ET QUALITÉ DE VIE DURABILITÉ DU BÂTI PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Les bâtiments économes en énergie ou «basse

Plus en détail

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires

Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité. Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Éclairage : votre projet solaire en toute simplicité Brochure informative à l intention des porteurs de petits projets solaires Concrétiser Cette brochure est destinée aux porteurs de projets de petites

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Je fais le choix d un. chauffe-eau solaire. nos partenaires :

Je fais le choix d un. chauffe-eau solaire. nos partenaires : Je fais le choix d un chauffe-eau solaire nos partenaires : ENVIRONNEMENT ET ÉCO-ATTITUDE Pourquoi un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire individuel permet de faire des économies d énergie. Un

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail