Soudan du Sud. «Le conflit va durer»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soudan du Sud. «Le conflit va durer»"

Transcription

1 Soudan du Sud «Le conflit va durer» C'est une de ces guerres oubliées. Et pourtant, depuis plusieurs mois, le Soudan du Sud est à feu et à sang. Il y a plus de 900'000 personnes déplacées et 250'000 réfugiés surtout en Ouganda et en Ethiopie. Bruno Jochum, directeur général de MSF Suisse dénonce l inaction des Nations unies qui freine l aide humanitaire sur place. SEPT N 8 / par Matteo Maillard Depuis décembre, le Soudan du Sud est à feu et à sang. Une guerre civile a éclaté, s articulant en deux camps: celui de Riek Machar, ancien vice-président limogé à l été 2013 et le président actuel Salva Kiir. Le contentieux a très vite dégénéré en conflit armé. Si celui-ci a d abord revêtu un aspect politique, il acquiert désormais une dimension inter-ethnique dans certaines régions du Soudan du Sud. O compte environ personnes déplacées et personnes réfugiées surtout en Ouganda et en Ethiopie. Médecins Sans Frontières (MSF) dénonce un conflit passé sous silence et l inaction des Nations unies qui freine l aide humanitaire sur place. Entretien avec Bruno Jochum, directeur général de MSF Suisse. Bruno Jochum est directeur général de Médecins Sans Frontières Suisse. MSF Quelle est la situation actuelle au Soudan du Sud depuis le début de la crise? Il y a eu des épisodes de violences graves, notamment dans la ville de Bor où des massacres de civils ont eu lieu. Les habitants l ont désertée. Ils ont dû traverser le Nil pour se réfugier dans une ville proche. Depuis décembre, MSF a pris en charge blessés de guerre et hospitalisations. Mais aujourd hui, la majorité des personnes déplacées ne sont pas assistées. Certaines ont heureusement pu se réfugier à temps dans les bases de l ONU, notamment dans celle de Juba, la capitale, où personnes sont actuellement accueillies. C était une bonne nouvelle de voir que l ONU a ouvert ses portes, ce qui n a pas toujours été le cas dans d autres conflits.

2 Combien de médecins et de personnel avez-vous déployés dans la région? Actuellement, le Soudan du Sud est un de nos programmes d aide les plus importants avec le Congo et la Centre Afrique. Sur place, nous avons déployé près de 350 médecins internationaux et environ 3500 personnels soudanais qui s occupent des soins sanitaires et de la distribution d eau et de vivres. Quel est le challenge le plus important auquel vous devez faire face? Avec l arrivée de la saison des pluies, c est une course contre la montre qui s engage, car la quasi totalité du pays devient inaccessible. Les plaines, les routes sont submergées par la pluie, les inondations sont fréquentes dans tout le bassin du Nil. Notre rôle est donc, dès maintenant, d aider les populations à rejoindre les zones à l abri des inondations pour que l on puisse leur porter secours et les soigner. C est notre souci principal. Que faut-il prévoir pour les mois à venir? Début avril, nous entrons dans la saison des pluies. Les belligérants qui ont essayé de gagner du terrain jusque là, doivent arrêter les combats jusqu à la saison sèche qui débutera en octobre. Cela nous laisse du répit pour travailler. Mais si les combats s arrêtent, c est parce que le pays est inondé et qu il devient très difficile de se déplacer sur le terrain et donc d acheminer matériel et secours. Nous allons donc devoir recourir à des largages aériens. Cela limite nos capacités et est très coûteux. Cette année, la saison des pluies est précoce, et la logistique d aide n est pas encore prête. Nous accélérons les constructions. Structures hospitalières, quartiers d habitation pour le personnel afin d offrir plus de confort et de sécurité. Ce n est pas une simple éruption sporadique de violence Pensez-vous que les violences vont se poursuivre? On est face à un conflit qui va durer. Ce qui est sûr, c est que ce n est pas une simple éruption sporadique de violence. Il va être important, les mois à venir, d ouvrir l accès à toutes les zones gouvernementales comme celles tenues par l opposition afin d avoir des conditions suffisantes de sécurité pour mener à bien nos programmes d aide. Avec le million de déplacés, la crise risque de produire ses effets maximaux au cours de l été. Il y a un risque de malnutrition grave en suspens. C est maintenant qu il nous faut agir si l on veut stopper l hémorragie avant que le pays soit exsangue dans quelques mois. Tout va dépendre du degré de mobilisation et surtout de la rapidité de sa mise en œuvre. Autre souci d importance: l immobilisme de l ONU dans cette crise que vous dénoncez et qui freine l intervention humanitaire d ONG sur le terrain. Le problème, c est que depuis décembre les différents acteurs humanitaires étaient dans une phase de state-building, servant à consolider ce jeune Etat né en Donc une partie de l aide humanitaire était en train d être démantelée par l ONU avant que le conflit n éclate. Alors qu au mois de décembre, il aurait fallu renforcer l assistance d urgence, de nombreuses ONG ont du retirer ou annuler leurs projets. Sur le terrain, il ne reste que MSF et le Comité international de la Croix Rouge (CICR). Car nous avons des moyens logistiques autonomes et contrairement à 90% des ONG qui travaillent sous l égide de l ONU et dépendent de fonds publics, nous sommes financés à 85% par des donations privées. Cela nous permet de lancer des opérations d assistance dans des délais très courts.

3 Quels sont, selon vous, les principaux défauts de ce système d aide? Aujourd hui, le système d aide est ultra dépendant des Nations unies. Ce sont les missions intégrées de l ONU qui mêlent mandat politique, militaire, humanitaire qui posent problème. C est un système lourd et très bureaucratique qui ralentit les interventions. Entre le moment où l on évalue les besoins et celui où les propositions sont acceptées et les ONG autorisées à intervenir sur le terrain, le délai court de trois à six mois. Cela crée un dangereux retard lorsque les populations sont soumises à des exactions et des vagues de violences comme au Soudan du Sud actuellement. Depuis combien de temps avez-vous remarqué l accentuation de cette tendance bureaucratique? C est une tendance qui s est accentuée cette dernière décennie. Récemment, notre expérience en Centrafrique ou celle en Syrie nous ont montré que le système humanitaire onusien n est pas fait pour répondre à des situations d urgence. Il porte sans doute ses fruits sur des enjeux de moyen ou long terme mais n arrive pas à mobiliser les forces nécessaires dans un laps de temps court. Sans compter que dans la plupart des cas, il n y a pas assez d acteurs humanitaires actifs sur le terrain. Beaucoup d énergie et de moyens sont mis dans la coordination mais pas assez dans la délivrance effective de l aide au bon moment. Nous estimons qu il faut séparer les branches politique et militaire de l ONU de la branche humanitaire Quelle est la raison de ce surplus de bureaucratie dans le traitement humanitaire des conflits? Au départ, cela part d une bonne volonté, celle de mieux gérer les fonds publics afin d assurer une bonne répartition des ressources et éviter un gaspillage. Mais parfois, cette volonté de trop bien faire, cumulée à une organisation complexifiée, fait plus de mal que de bien, en allant à l encontre de l objectif poursuivi. C est le cas au Soudan du Sud. Prendre quatre à six mois pour débloquer des fonds lors de situations d urgence, remet en cause l efficacité de l aide même. Quelle serait la solution pour fluidifier le processus d aide? Nous estimons qu il faut séparer les branches politique et militaire de l ONU de la branche humanitaire. Cette distinction doit être claire. Il est impératif de ne pas réunir ces trois mandats sous une même administration. Car nous le voyons sur le terrain, à chaque fois que l ONU rencontre un problème dans son mandat politique ou militaire, cela a un impact direct et immédiat sur toute la délivrance de l aide humanitaire. Mais les négociations politiques sont le rôle premier de l ONU. Comment cela empiète-t-il sur vos actions de terrain? Intervenir sous mandat politique, c est entrer dans le jeu diplomatique du pays en question. Les missions de l ONU sont souvent des missions de stabilisation ou d appui aux institutions. Lorsque l ONU est perçue comme un acteur politique, cela entretient une confusion avec la mission humanitaire qu elle mène en parallèle. Quand, en tant qu humanitaire, sur le terrain, il faut négocier avec des groupes armés, des commandants ou des représentants de gouvernement, il est essentiel que ceux-ci fassent bien la distinction entre aide humanitaire et mandat politique.

4 Avez-vous observé des violences interethniques au Soudan du Sud depuis le début du conflit? Oui, il y en a, même si le conflit reste pour l instant d ordre politique. Dans certains endroits comme Malakal ou Leer, nous avons été témoins de violences très fortes. Nos structures médicales ont subi des attaques de raid. A Malakal, au mois de février, des patients ont été exécutés au sein même de l hôpital. A la suite de ces exactions, la ville a été désertée. Dans les années 1980, 1990, le conflit touchait surtout les zones rurales car les villes étaient aux mains de Khartoum, et occupées par des garnisons du Soudan. Aujourd hui, ce sont les villes qui sont principalement la cible d attaques d une grande violence. Les belligérants se servent-ils des contentieux interethniques pour alimenter leur conflit? Il y a effectivement une instrumentalisation politique des conflits tribaux ancestraux afin de rallier des tribus à un camp ou à l autre. Mais malgré ces exemples, il ne faut pas trop ethniciser le conflit. Il est surtout politique. Même si, à terme, cette dérive ethnique nous inquiète. Les violences dont MSF a été le témoin, de quel camp provenaient-elles? Les violences ont été commises par tous les belligérants. On est ici dans des techniques de raids traditionnelles. Des milices qui pratiquent la politique de la terre brûlée, détruisant les infrastructures et les maisons. On ne souhaite pas attribuer les responsabilités car ce n est pas notre rôle. Mais nous avons engagé une vive discussion avec le gouvernement et les rebelles, suite aux saccages de plusieurs de nos hôpitaux et dispensaires. Nous négocions avec les différentes parties pour, qu au moins, notre travail et nos infrastructures, comme les patients qu elles abritent, soient respectés. C est triste à dire, mais ce qui mobilise le mieux, ce sont les images de catastrophes Des médecins de MSF ont-ils été touchés par les violences? Pour l instant, nous avons eu beaucoup de chance. Nous n avons pas eu de victime. Même si, à la suite des raids à Leer, notre personnel a dû se réfugier en urgence dans le bush avec les patients afin d éviter la confrontation. Nous avons eu très peur à ce moment-là. Quel message souhaitez-vous transmettre au public et aux organisations internationales? Il faut sonner l alerte immédiatement pour que les Etats réagissent vite. C est triste à dire, mais ce qui mobilise le mieux, ce sont les images de catastrophes. De nombreux donateurs ne libèrent les fonds nécessaires pour l aide humanitaire que lorsque cellesci leur parviennent. Les médias ont donc un rôle important à jouer pour rendre l opinion publique sensible à la situation. Trouvez-vous que les médias n ont pas assez parlé de la situation au Soudan su Sud? Le Soudan n a presque pas fait la Une, malgré les centaines de milliers de déplacés. C est notamment dû à une forme de lassitude. Récemment, il y a eu des crises à répétition, de la Syrie à la Centrafrique. Il y a une concurrence des victimes. A MSF, on observe de plus grands élans de solidarité pour les victimes lors de catastrophes

5 naturelles. Du typhon aux Philippines au tremblement de terre à Haïti. Dans le cas de victimes de conflits, les populations sont perçues comme portant une part de responsabilité dans leur sort. Les réactions sont parfois très dures. On le voit avec les réfugiés syriens en Europe. La réaction générale reste conservatrice alors que les pays environnant accueillent des centaines de milliers de réfugiés syriens, à l exemple du Liban qui a désormais dépassé le million de réfugiés.

En Afrique, le retour de la famine

En Afrique, le retour de la famine En Afrique, le retour de la famine Par Laurent Larcher, le 7/3/2017 à 06h00 L état de famine est déclaré au Soudan du Sud depuis trois semaines. Trois autres pays sont aussi fortement menacés : le Nigeria,

Plus en détail

44 Actions du Programme Alimentaire Mondial au Guatemala Photo: Maxime Bessiers

44 Actions du Programme Alimentaire Mondial au Guatemala Photo: Maxime Bessiers 44 Actions du Programme Alimentaire Mondial au Guatemala Photo: Maxime Bessiers 6. Contributions à l aide humanitaire Ouragan Sandy à Haïti Photo: FAO Haïti Country Team L aide humanitaire a pour objectif

Plus en détail

L aide humanitaire de la Confédération. Sauver des vies, soulager des souffrances

L aide humanitaire de la Confédération. Sauver des vies, soulager des souffrances L aide humanitaire de la Confédération Sauver des vies, soulager des souffrances Mandat «L aide humanitaire a pour but de contribuer, par des mesures de prévention ou de secours, à la sauvegarde de la

Plus en détail

ACTION HUMANITAIRE La réponse luxembourgeoise à la crise au Soudan du Sud

ACTION HUMANITAIRE La réponse luxembourgeoise à la crise au Soudan du Sud ACTION HUMANITAIRE La réponse luxembourgeoise à la crise au Soudan du Sud À peine deux ans après son indépendance, le Soudan du Sud est, depuis décembre 2013, ravagé par un conflit dont la nature reste

Plus en détail

LE MALI EN GUERRE : ENTRE ACTION HUMANITAIRE ET DEVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

LE MALI EN GUERRE : ENTRE ACTION HUMANITAIRE ET DEVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTE POLITIQUE ÉTRANGÈRE ET DIPLOMATIE DE LA SANTÉ MONDIALE LE MALI EN GUERRE : ENTRE ACTION HUMANITAIRE ET DEVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTE Hubert Balique 18 juin 2013 1 Le Mali : 1 240 000 km² (2

Plus en détail

Planète Paix n 500 Actualité : Asie

Planète Paix n 500 Actualité : Asie Planète Paix n 500 Actualité : Asie Actualité Asie : la solidarité oui, la charité non Le CRID* regroupe la plupart des organisations humanitaires et de développement en France. Comment ont-elles réagi

Plus en détail

SECOURS LIBAN CELLULE HUMANITAIRE

SECOURS LIBAN CELLULE HUMANITAIRE SECOURS LIBAN CELLULE HUMANITAIRE GLOSSAIRE I LE RASSEMBLEMENT POUR LE LIBAN (RPL) - QUI SOMMES NOUS - NOS ACTIONS - L URGENCE HUMANITAIRE/ RPL humanitaire II / LA SITUATION HUMANITAIRE CATASTROPHIQUE

Plus en détail

Une puissance internationale

Une puissance internationale Séance 1 1 Une puissance internationale Grâce à ses territoire d outre-mer et à ses zones marines, la France se situe au troisième rang mondial des puissances maritimes. Elle dispose d une présence stratégique

Plus en détail

ANS LES ENFANTS ET. BUREAU DU REPRéSENTANT SPéCIAL DU SECRéTAIRE GéNéRAL POUR. LES CONFLITS ARMéS

ANS LES ENFANTS ET. BUREAU DU REPRéSENTANT SPéCIAL DU SECRéTAIRE GéNéRAL POUR. LES CONFLITS ARMéS ANS LES ENFANTS ET BUREAU DU REPRéSENTANT SPéCIAL DU SECRéTAIRE GéNéRAL POUR LES CONFLITS ARMéS UN MANDAT POUR LA PROTECTION DES ENFANTS EN TEMPS DE CONFLIT ARMÉ Le Représentant spécial du Secrétaire général

Plus en détail

Travailleur humanitaire, le choix d une vie pas ordinaire

Travailleur humanitaire, le choix d une vie pas ordinaire Travailleur humanitaire, le choix d une vie pas ordinaire Par Anaïs Brosseau, le 19/8/2014 à 10h49 Les Nations unies célèbrent aujourd hui la Journée mondiale de l aide humanitaire en hommage aux agents

Plus en détail

En hommage au docteur Rémi Russbach Cathédrale Saint-Pierre. 2 novembre 2016

En hommage au docteur Rémi Russbach Cathédrale Saint-Pierre. 2 novembre 2016 2 novembre 2016 En hommage au docteur Rémi Russbach Cathédrale Saint-Pierre 2 novembre 2016 Cher Bruno, chère Martine, chère Antoinette, cher Gilbert Chers parents et amis du docteur Rémi Russbach, Mesdames

Plus en détail

SOUDAN réfugiés à la frontière tchadienne

SOUDAN réfugiés à la frontière tchadienne Amnesty International DOCUMENT PUBLIC SOUDAN 130 000 réfugiés à la frontière tchadienne Cas d appel Index AI : AFR 54/066/2004 ÉFAI AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : AFR 54/066/2004 ÉFAI DOCUMENT PUBLIC

Plus en détail

LES SOURCES ET LA CODIFICATION DU DROIT DE L ACTION HUMANITAIRE

LES SOURCES ET LA CODIFICATION DU DROIT DE L ACTION HUMANITAIRE Table des matières Pages Avant-propos... 9 Abdelwahab Biad et Paul Tavernier Propos introductifs Les dilemmes de l action humanitaire : entre droit et pratique... 13 Abdelwahab Biad I. La «juste cause»

Plus en détail

AIDE HUMANITAIRE Sauver des vies et soulager la souffrance humaine

AIDE HUMANITAIRE Sauver des vies et soulager la souffrance humaine Italian Cooperation/Annalisa Vandelli AIDE HUMANITAIRE Sauver des vies et soulager la souffrance humaine UNE EXPRESSION DE SOLIDARITÉ Grâce à l aide humanitaire qu ils apportent, l UE et ses États membres

Plus en détail

L ONU EN ACTION LES PROGRAMMES DE RETOUR VOLONTAIRE DES DÉPLACÉS AU SRI LANKA

L ONU EN ACTION LES PROGRAMMES DE RETOUR VOLONTAIRE DES DÉPLACÉS AU SRI LANKA Date de programmation: janvier 2009 Programme n 1166 Durée: 4 38 Langues: anglais, français, espagnol et russe L ONU EN ACTION LES PROGRAMMES DE RETOUR VOLONTAIRE DES DÉPLACÉS AU SRI LANKA VIDEO PLAN LARGE:

Plus en détail

Chapitre 7 Le rôle des médias en contexte de crise humanitaire et sanitaire

Chapitre 7 Le rôle des médias en contexte de crise humanitaire et sanitaire Chapitre 7 Le rôle des médias en contexte de crise humanitaire et sanitaire 1. Constat général Chaque année, 250 millions d individus sont victimes de désastres humanitaires, qu il s agisse d épidémies,

Plus en détail

LE DISPOSITIF «SOLIDARITÉ EAU ET ASSAINISSEMENT»

LE DISPOSITIF «SOLIDARITÉ EAU ET ASSAINISSEMENT» LE DISPOSITIF «SOLIDARITÉ EAU ET ASSAINISSEMENT» EN CHIFFRES : 7 M consacrés à l accès à l eau et à l assainissement depuis 2005 29 pays d intervention 43 projets d accès à l eau et à l assainissement

Plus en détail

Journée mondiale de l'aide humanitaire: les Volontaires de l'onu font progresser l'action humanitaire de par le monde

Journée mondiale de l'aide humanitaire: les Volontaires de l'onu font progresser l'action humanitaire de par le monde Actualités 19 août 2014 Bonn, Allemagne Journée mondiale de l'aide humanitaire: les Volontaires de l'onu font progresser l'action humanitaire de par le monde La date de la Journée mondiale de l aide humanitaire

Plus en détail

Discours de Madame TRIERWEILER à l ONU contre les violences sexuelles dans les conflits (24/09/13)

Discours de Madame TRIERWEILER à l ONU contre les violences sexuelles dans les conflits (24/09/13) Discours de Madame TRIERWEILER à l ONU contre les violences sexuelles dans les conflits (24/09/13) Mesdames, Messieurs, Il nous faut tout d abord remercier la Grande-Bretagne et tout particulièrement son

Plus en détail

La protection des équipes humanitaires

La protection des équipes humanitaires La protection des équipes humanitaires Rony Brauman Article publié dans le Bulletin MSF N 47 Juin 1990 Document en provenance du site internet de Médecins Sans Frontières http://www.msf.frh Tous droits

Plus en détail

REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR

REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR «Ce qui compte, ce n est pas simplement le bien que fait le CICR, c est bien plus encore le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Pedram Yazdi/CICR Le Comité international

Plus en détail

Plus d un demi-milliard de personnes handicapées vit dans des pays régulièrement frappés par les conflits ou les catastrophes naturelles.

Plus d un demi-milliard de personnes handicapées vit dans des pays régulièrement frappés par les conflits ou les catastrophes naturelles. Brochure d information Le handicap dans les situations de conflit et d urgence L intervention humanitaire ignore et exclut souvent les personnes handicapées A chaque enfant tué dans un conflit, trois autres

Plus en détail

ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE

ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE OIC/EX-COM/2016/FC. COMMUNIQUE FINAL DE LA REUNION EXTRAORDINAIRE DU COMITE EXECUTIF AU NIVEAU MINISTERIEL SUR LA SITUATION EN SYRIE A LA LUMIERE DES DEVELOPPEMENTS

Plus en détail

Lettre datée du 5 décembre 2014, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 5 décembre 2014, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2014/870 Conseil de sécurité Distr. générale 5 décembre 2014 Original : français Lettre datée du 5 décembre 2014, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Plus en détail

XXX e CONFÉRENCE INTERNATIONALE

XXX e CONFÉRENCE INTERNATIONALE RÉVISÉE 30IC/07/7.2 REV1 Original : anglais XXX e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Genève, Suisse 26-30 novembre 2007 LE CARACTÈRE SPÉCIFIQUE DE L ACTION ET DES PARTENARIATS

Plus en détail

Aider un enfant à grandir, Dossier. C est faire grandir tout son pays! de Presse. Donnons à chaque enfant la chance de vivre pleinement sa vie!

Aider un enfant à grandir, Dossier. C est faire grandir tout son pays! de Presse. Donnons à chaque enfant la chance de vivre pleinement sa vie! Aider un enfant à grandir, Dossier C est faire grandir tout son pays! de Presse Donnons à chaque enfant la chance de vivre pleinement sa vie! Sommaire 3 4 5 6 7 9 10 11 12 Vision du Monde à l international

Plus en détail

Personnes relevant de la compétence du HCR

Personnes relevant de la compétence du HCR RAPPORT GLOBAL 2012 MAURITANIE Présence du HCR en 2012 Nombre de bureaux 3 Effectifs totaux 51 Internationaux 12 Nationaux 33 JEA 1 VNU 5 Faits marquants Aperçu Le projet de loi sur l asile approuvé par

Plus en détail

Tensions et conflits

Tensions et conflits Tensions et conflits Intro Depuis la fin de la Guerre froide, les zones de tensions se sont multipliées dans le monde et certaines ont été le lieu de conflits armés. Même si la plupart de ces conflits

Plus en détail

INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS

INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS redcross.ca2 INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR PROVENANT D HAÏTI : VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA

Plus en détail

L ONU EN ACTION UNE STAR DE LA RADIO AU SUD SOUDAN

L ONU EN ACTION UNE STAR DE LA RADIO AU SUD SOUDAN L ONU EN ACTION Date de programmation: juin 2008 Programme n 1133 Durée: 4 57 Langues: anglais, français, espagnol et russe UNE STAR DE LA RADIO AU SUD SOUDAN VIDEO AUDIO MALL AU MICRO DANS UN STUDIO RADIO

Plus en détail

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012 SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ WHA65.20 Point 13.15 de l ordre du jour 26 mai 2012 Action et rôle de l OMS en tant que chef de file du groupe de responsabilité sectorielle Santé face

Plus en détail

PRINCIPAUX DEFIS DE LA REGION DES GRANDS LACS : LECTURE DU CNONGD - RDC

PRINCIPAUX DEFIS DE LA REGION DES GRANDS LACS : LECTURE DU CNONGD - RDC PRINCIPAUX DEFIS DE LA REGION DES GRANDS LACS : LECTURE DU CNONGD - RDC Bruxelles, 06 Mai 2014 Par Félicien MBIKAYI CIMANGA Secrétaire Général du CNONGD - RDC I. INTRODUCTION La région des grands lacs

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21ème Siècle

UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21ème Siècle UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21ème Siècle Programme : Episode 64 ( 21st Century #123) Duration : 5 35 Producer : Nathan Beriro LES FEMMES ET L ACCORD DE PAIX EN COLOMBIE Les femmes ont joué un rôle essentiel

Plus en détail

Handicap International Info Fédérale Fiche-pays Éthiopie

Handicap International Info Fédérale Fiche-pays Éthiopie Éthiopie 2016 Handicap International Info Fédérale Fiche-pays Éthiopie 2016 11 MANDAT Handicap International en Éthiopie vise à promouvoir l accès inclusif à l aide humanitaire et au développement pour

Plus en détail

2. Mythe : Réalité :

2. Mythe : Réalité : Mythes et réalité L expulsion des agences humanitaires internationales du Darfour et le mandat d arrêt de la Cour pénale internationale à l encontre du Président Omar el-béchir 9 mars 2009 Le 4 mars 2009,

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La recherche de la paix, la sécurité collective et la coopération internationale

Education-Civique. Chapitre n. La recherche de la paix, la sécurité collective et la coopération internationale Education-Civique Chapitre n. La recherche de la paix, la sécurité collective et la coopération internationale I) L Organisation des Nations Unies Problématique : Comment l ONU agit-elle pour maintenir

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/508/Add.2)] 58/169. Droits de l homme et exodes massifs

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/508/Add.2)] 58/169. Droits de l homme et exodes massifs Nations Unies A/RES/58/169 Assemblée générale Distr. générale 9 mars 2004 Cinquante-huitième session Point 117, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012

Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012 Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012 OBJECTIFS COMPRENDRE LA COORDINATION CIVILO -MILITAIRE HUMANITAIRE DIRECTIVES SPÉCIFIQUES POUR LA COORDINATION CIVILO-MILITAIRE

Plus en détail

APPEL DU CONSEIL NATIONAL DU MOUVEMENT DE LA PAIX AUX COMITÉS DE PAIX

APPEL DU CONSEIL NATIONAL DU MOUVEMENT DE LA PAIX AUX COMITÉS DE PAIX APPEL DU CONSEIL NATIONAL DU MOUVEMENT DE LA PAIX AUX COMITÉS DE PAIX Halte aux massacres en Syrie, au Yémen, en Irak et en Lybie Construisons une mobilisation citoyenne qui exige de nos gouvernants des

Plus en détail

AMÉLIORER LA QUALITÉ ET L EFFICACITÉ DE L ACTION HUMANITAIRE

AMÉLIORER LA QUALITÉ ET L EFFICACITÉ DE L ACTION HUMANITAIRE AMÉLIORER LA QUALITÉ ET L EFFICACITÉ DE L ACTION HUMANITAIRE LES ANALYSES CLAIRES ET LES RECOMMANDATIONS ISSUES DE NOS RECHERCHES, DE NOS ÉVALUATIONS ET DE NOS ÉTUDES DES POLITIQUES DU SECTEUR PERMETTENT

Plus en détail

Analyse genre du contexte Humanitaire But et Objectifs

Analyse genre du contexte Humanitaire But et Objectifs Analyse genre du contexte Humanitaire But et Objectifs Contribuer a une meilleure compréhension des enjeux de genre dans l humanitaire en. Encourager et promouvoir une réflexion régulière et plus approfondie

Plus en détail

Sri Lanka Réfugiés rapatriés Inde Pays divers Total Rapport global 2009 du HCR 239

Sri Lanka Réfugiés rapatriés Inde Pays divers Total Rapport global 2009 du HCR 239 À Sri Lanka le HCR dirige les secteurs de la protection et des abris et est responsable pour les articles non alimentaires ainsi que de la coordination et la gestion des camps. À ce titre il a coordonné

Plus en détail

LA DEFENSE ET LA PAIX

LA DEFENSE ET LA PAIX LA DEFENSE ET LA PAIX Après la Seconde guerre mondiale, une cinquantaine de pays décident la création de l ONU en 1945 : celle-ci entend maintenir la sécurité collective dans le monde entier. Parmi ces

Plus en détail

INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL Session de Bruges L assistance humanitaire. Résolution

INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL Session de Bruges L assistance humanitaire. Résolution INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL 02.09.2003 Session de Bruges 2003 16 ème Commission L assistance humanitaire Rapporteur : M. Budislav VUKAS Résolution L Institut de Droit international, Rappelant ses résolutions

Plus en détail

DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES RELATIVE A L OCCUPATION DE LA VILLE DE GOMA PAR LE M23

DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES RELATIVE A L OCCUPATION DE LA VILLE DE GOMA PAR LE M23 DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES RELATIVE A L OCCUPATION DE LA VILLE DE GOMA PAR LE M23 Nous, Femmes de la République Démocratique du Congo ; Préoccupées par la situation sécuritaire et humanitaire qui

Plus en détail

Allocution de Monsieur Didier Burkhalter, Chef du Département fédéral des affaires étrangères

Allocution de Monsieur Didier Burkhalter, Chef du Département fédéral des affaires étrangères Département fédéral des affaires étrangères Allocution de Monsieur Didier Burkhalter, Chef du Département fédéral des affaires étrangères Intervention à l occasion de l ouverture de la 34 e session du

Plus en détail

Gestion Catastrophes Centrafrique by DANIEL.SAYI. Main selected stakeholders. 1. Gouvernement. 2. Agences et ONGs humanitaires 3.

Gestion Catastrophes Centrafrique by DANIEL.SAYI. Main selected stakeholders. 1. Gouvernement. 2. Agences et ONGs humanitaires 3. Gestion Catastrophes Centrafrique Gouvernement Populations des zones à risque NU Agences et ONGs humanitaires CICR Main selected stakeholders 1. Gouvernement 2. Agences et ONGs humanitaires 3. CICR Gouvernement

Plus en détail

Les Français face à l enjeu de la lutte contre la faim dans le monde

Les Français face à l enjeu de la lutte contre la faim dans le monde Politique Octobre 2005 Les Français face à l enjeu de la lutte contre la faim dans le monde Ce sondage est réalisé pour Publié dans le 14 octobre 2005 Diffusé sur le 14 octobre 2005 LEVEE D EMBARGO LE

Plus en détail

La situation des enfants au Liban au regard de leurs droits

La situation des enfants au Liban au regard de leurs droits La situation des enfants au Liban au regard de leurs droits Diaporama réalisé par Solidarité Laïque Dans le cadre du dossier pédagogique accompagnant la Rentrée Solidaire «Un cahier, un crayon avec les

Plus en détail

FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure

FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure FICHE 6.3.1 LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure 1. Naissance de l organisation humanitaire de la Croix-Rouge En 1859, Henry Dunant (1828-1910), citoyen

Plus en détail

UNICEF. Guide d info.

UNICEF. Guide d info. UNICEF Guide d info. L Unicef dans le monde et à l école L Unicef a été créé par l Onu, le 11 décembre1946 pour aider les enfants de la guerre. Pour ses 50 ans l Unicef a une marraine : «Emmanuelle Béart».

Plus en détail

123 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève,

123 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 123 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 4-6.10.2010 Assemblée A/123/2-P.2 Point 2 30 septembre 2010 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE

Plus en détail

Urgence humanitaire en France et en Europe : le point de vue de Médecins du Monde

Urgence humanitaire en France et en Europe : le point de vue de Médecins du Monde Urgence humanitaire en France et en Europe : le point de vue de Médecins du Monde Marie Chevelle Déléguée régionale MdM Hauts de France Urgentiste 17 es JNI, Lille, du 7 au 9 juin 2016 1 Déclaration d

Plus en détail

République démocratique du Congo : retour sur les quinze dernières années au Kivu

République démocratique du Congo : retour sur les quinze dernières années au Kivu République démocratique du Congo : retour sur les quinze dernières années au Kivu Depuis quinze ans, les populations de l est de la RDC (ex Zaïre) traversent des périodes plus ou moins intenses d un conflit

Plus en détail

Commission de l ASSECAA pour la Paix et la Résolution des Conflits. les 11 et 13 décembre 2007

Commission de l ASSECAA pour la Paix et la Résolution des Conflits. les 11 et 13 décembre 2007 Document de travail fait par Brigadier en retraire KrawEhikiri Commission de l ASSECAA pour la Paix et la Résolution des Conflits les 11 et 13 décembre 2007 Introduction Arrière-plan et Raisons indirectes

Plus en détail

Rapport - Février Camps de réfugiés de Dadaab Retour à la case départ

Rapport - Février Camps de réfugiés de Dadaab Retour à la case départ Rapport - Février 2012 Camps de réfugiés de Dadaab Retour à la case départ Introduction Dans le plus grand camp de réfugiés du monde, Dadaab, des centaines de milliers de personnes sont confrontées à une

Plus en détail

Centre pour les Droits et le Développement des Autochtones Pygmées. Association Sans But Lucratif ONG de Droits Humains et Environnementaux

Centre pour les Droits et le Développement des Autochtones Pygmées. Association Sans But Lucratif ONG de Droits Humains et Environnementaux Centre pour les Droits et le Développement des Autochtones Pygmées Association Sans But Lucratif ONG de Droits Humains et Environnementaux LES PEUPLES AUTOCHTONES PYGMEES FACE A LA GUERRE A L EST DE LA

Plus en détail

Source de l image: / BB E.jpg

Source de l image: / BB E.jpg Source de l image: http://www.atramenta.net/images/oeuvres/ 47373/1000020100000322000001BB7738267E.jpg Personne ne conteste le fait que les gouvernements ont non seulement le droit mais aussi l obligation

Plus en détail

OFFRE ÉDUCATIVE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES ANNÉE SCOLAIRE 2016/2017 V2-10/2016

OFFRE ÉDUCATIVE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES ANNÉE SCOLAIRE 2016/2017 V2-10/2016 OFFRE ÉDUCATIVE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES ANNÉE SCOLAIRE 2016/2017 V2-10/2016 OFFRE ÉDUCATIVE DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE À DESTINATION DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES ADULTES

Plus en détail

LES ONG. Ces organisations en revanche, n ont pas les droits internationaux

LES ONG. Ces organisations en revanche, n ont pas les droits internationaux LES ONG 1) Les ONG, qu est ce que c est? Une ONG ou Organisation non gouvernementale est une association, un groupe, une organisation qui n a pas de but lucratif. Elle permette de résoudre des services

Plus en détail

4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire. «L espace humanitaire en danger»

4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire. «L espace humanitaire en danger» 4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire «L espace humanitaire en danger» Les 28, 29 et 30 septembre 2006 Groupe URD, Plaisians, en Drôme provençale Les 4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire,

Plus en détail

L urgence n attend pas

L urgence n attend pas N spécial - sep. 2008-2 - P083U - ISSN 1146-2930 L e j o u r n a l d e s d o n a t e u r s d e m é d e c i n s s a n s f r o n t i è r e s De l Éthiopie à la Somalie L urgence n attend pas www.msf.fr 37

Plus en détail

Haïti, 5 mois après Quels enseignements?

Haïti, 5 mois après Quels enseignements? Haïti, 5 mois après Quels enseignements? Méthodologie d enquête et structure d échantillon L enquête a étéréalisée online du 9 au 14 juin 2010 auprès d un échantillon issu de notre communautéemailetvous,

Plus en détail

L impact psychosocial de la séparation familiale dans la ville de Tombouctou

L impact psychosocial de la séparation familiale dans la ville de Tombouctou Organisation Internationale pour les Migrations Etude Protection de l Enfance L impact psychosocial de la séparation familiale dans la ville de Tombouctou Table des matières Introduction Contexte, objectifs

Plus en détail

Présentation de Handicap International août 2014

Présentation de Handicap International août 2014 Situations de pauvreté et d exclusion, de conflits et de catastrophes Aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables Agir et témoigner, pour répondre aux besoins essentiels Améliorer

Plus en détail

Enfants syriens : une jeunesse en exil

Enfants syriens : une jeunesse en exil DOSSIER DE PRESSE Enfants syriens : une jeunesse en exil Leur quotidien dans les camps de réfugiés en BD L ONG CARE et l artiste syrien Hamid Sulaiman dévoilent six planches de BD sur les enfants réfugiés

Plus en détail

Médecins libres de Syrie : victimes et héros au cœur du conflit

Médecins libres de Syrie : victimes et héros au cœur du conflit Médecins libres de Syrie : victimes et héros au cœur du conflit Eric Chevallier Ambassadeur de France pour la Syrie Merci Pierre. Bonjour à toutes et à tous. Je voudrais d abord commencer par une petite

Plus en détail

Éclairons la vie des réfugiés

Éclairons la vie des réfugiés PE389312 Éclairons la vie des réfugiés Pour chaque ampoule à DEL vendue, la Fondation IKEA versera 1 $ au HCNUR pour éclairer les camps de réfugiés. Ainsi, la sécurité y sera améliorée, et les conditions

Plus en détail

Journée RNAPU - CRPU

Journée RNAPU - CRPU Conférence Evénements macro Un défi pour les Care Teams Pierre- André Kuchen En mémoire de celles et ceux.. Qui sont tombés ici et au loin sous les balles Présentation Pierre-André Kuchen (1968) Marié

Plus en détail

Déclaration conjointe sur la crise persistante dans les zones affectées par la LRA Document final de la société civile 30 septembre 1er octobre 2013

Déclaration conjointe sur la crise persistante dans les zones affectées par la LRA Document final de la société civile 30 septembre 1er octobre 2013 Déclaration conjointe sur la crise persistante dans les zones affectées par la LRA Document final de la société civile 30 septembre 1er octobre 2013 Nous, les représentants des organisations de la société

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1701 (2006) Résolution 1701 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5511 e séance, le 11 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1701 (2006) Résolution 1701 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5511 e séance, le 11 août 2006 Nations Unies S/RES/1701 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 11 août 2006 Résolution 1701 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5511 e séance, le 11 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

SOUDAN : PÉTROLE ET DARFOUR

SOUDAN : PÉTROLE ET DARFOUR SOUDAN : PÉTROLE ET DARFOUR Recherches et écriture: LEPAC/ Mathias Strobel Réalisation : Alain Jomier Graphisme : Anne Criou Diffusion sur Arte le 07.11.2007 Au ban de la communauté internationale, à cause

Plus en détail

Deux ans après le tremblement de terre

Deux ans après le tremblement de terre Deux ans après le tremblement de terre L engagement de la CRS en Haïti CRS, Hervé Le Cunff 1 Les suites du tremblement de terre Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre d une magnitude de 7 sur l échelle

Plus en détail

I. Contexte général de l Agenda transformatif

I. Contexte général de l Agenda transformatif Réunion consultative informelle sur la mise en œuvre par le HCR de l Agenda transformatif du CPI 7 février 2013 Distr.: Restreinte 1 er février 2013 Français Original : Anglais et Français DOCUMENT D INFORMATION

Plus en détail

Lundi 8 novembre heures (heure de Washington) Rapport de situation du COU n 12 Flambée de choléra en Haïti

Lundi 8 novembre heures (heure de Washington) Rapport de situation du COU n 12 Flambée de choléra en Haïti Lundi 8 novembre 2010 18 heures (heure de Washington) Rapport de situation du COU n 12 Flambée de choléra en Haïti Récapitulatif Tomas est passé sur le Nord-Ouest d Haïti en ouragan de catégorie 1, avec

Plus en détail

AUDITION PARLEMENTAIRE AUX NATIONS UNIES

AUDITION PARLEMENTAIRE AUX NATIONS UNIES AUDITION PARLEMENTAIRE AUX NATIONS UNIES - 2004 DU DESARMEMENT A UNE PAIX DURABLE : DEFINITION DU ROLE PA RLEMENTAIRE NEW YORK, 19-20 OCTOBRE 2004 Renforcer l action parlementaire dans les conflits : Définir

Plus en détail

LES TÊTE-À-TÊTE DE L OCCAH

LES TÊTE-À-TÊTE DE L OCCAH LE DÉFI HUMANITAIRE DE 2014 ENTREVUES EFFECTUÉES DANS LE CADRE DE LA CONFÉRENCE HUMANITAIRE CANADIENNE 2014 Département de management et technologie École des sciences de la gestion Les tête-à-tête de

Plus en détail

Des professeurs dans les camps de déplacés internes

Des professeurs dans les camps de déplacés internes PARTICIPEZ A L ACTION D ENFANTS DU MEKONG Des professeurs dans les camps de déplacés internes 5, rue de la Comète 92600 Asnières-sur-Seine Tél. : 01 47 91 00 84 Fax : 01 47 33 40 44 www.enfantsdumekong.com

Plus en détail

Situation des femmes deplacées a l Est de la République Démocratique du Congo

Situation des femmes deplacées a l Est de la République Démocratique du Congo III Conférence sur le droit d asile pour raisons d identité de genre Situation des femmes deplacées a l Est de la République Démocratique du Congo Jolly Kamuntu, présidente de Karibu Jeunesse Nouvelle

Plus en détail

SYRIE TROIS ANS DE CRISE

SYRIE TROIS ANS DE CRISE SYRIE TROIS ANS DE CRISE La situation humanitaire en Syrie continue de se détériorer : depuis le début du conflit qui a éclaté en mars 2011, les bilans font état de plus de 100 000 morts. En outre, plus

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 20 novembre [sans renvoi à une grande commission (A/62/L.12 et Add.1)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale le 20 novembre [sans renvoi à une grande commission (A/62/L.12 et Add.1)] Nations Unies A/RES/62/9 Assemblée générale Distr. générale 18 décembre 2007 Soixante-deuxième session Point 71, d, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale le 20 novembre 2007 [sans

Plus en détail

Protection de l enfance en RCA. Sous Cluster Protection de l Enfance République Centrafricaine

Protection de l enfance en RCA. Sous Cluster Protection de l Enfance République Centrafricaine Protection de l enfance en RCA 1. Nature de la crise Les sujets couverts par cette présentation 2. Impact de la crise sur les enfants problématiques clés 3. Les gaps de protection et causes profondes de

Plus en détail

Lutte contre les violences sexuelles à l Est de la RD CONGO

Lutte contre les violences sexuelles à l Est de la RD CONGO Lutte contre les violences sexuelles à l Est de la RD CONGO Prise en charge médicale et psychosociale des survivantes des violences sexuelles et autres femmes ayant besoin de soins gynécologiques spécialisés.

Plus en détail

Djibouti Érythrée Éthiopie. Kenya Ouganda Somalie. Soudan Soudan du Sud. Jeunes réfugiés somaliens au camp d Ali-Addeh (Djibouti).

Djibouti Érythrée Éthiopie. Kenya Ouganda Somalie. Soudan Soudan du Sud. Jeunes réfugiés somaliens au camp d Ali-Addeh (Djibouti). Jeunes réfugiés somaliens au camp d Ali-Addeh (Djibouti). Djibouti Érythrée Éthiopie Kenya Ouganda Somalie Soudan Soudan du Sud Tchad H C R / A. M C C A U L E Y 44 Appel global 2013 du HCR - actualisation

Plus en détail

Impunité inébranlable : responsabilité gouvernementale dans les crimes internationaux commis au Darfour

Impunité inébranlable : responsabilité gouvernementale dans les crimes internationaux commis au Darfour Impunité inébranlable : responsabilité gouvernementale dans les crimes internationaux commis au Darfour RESUME Depuis juillet 2003, les forces gouvernementales soudanaises et celles de la milice Janjaweed

Plus en détail

VILLES EN CRISE: CONSULTATIONS - Port au Prince, Haiti

VILLES EN CRISE: CONSULTATIONS - Port au Prince, Haiti VILLES EN CRISE: CONSULTATIONS - Port au Prince, Haiti MARS 2016 Aperçu des consultations urbaines En 2050, plus de 70% de la population mondiale vivra en milieu urbain. Cette accélération du phénomène

Plus en détail

Mise en œuvre : De janvier 2013 jusqu à date. Prévision de reconduction de nos activités sur l ensemble de 2015 & 2016.

Mise en œuvre : De janvier 2013 jusqu à date. Prévision de reconduction de nos activités sur l ensemble de 2015 & 2016. Fiche de présentation des activités de l Aide internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise à Diffa - NIGER Assistance aux réfugiés nigérians et déplacés nigériens Mise en œuvre : De janvier 2013 jusqu

Plus en détail

Télécoms Sans Frontières. Rapport de mission Ouragan Matthew - Haïti Octobre 2016

Télécoms Sans Frontières. Rapport de mission Ouragan Matthew - Haïti Octobre 2016 Télécoms Sans Frontières Rapport de mission Ouragan Matthew - Haïti Octobre 2016 1 CONTEXTE Le 3 octobre 2016, l ouragan Matthew a touché terre au sud-ouest d Haïti en catégorie 4 (vents allant jusqu à

Plus en détail

ACTION HUMANITAIRE La réponse luxembourgeoise à la crise au Mali

ACTION HUMANITAIRE La réponse luxembourgeoise à la crise au Mali ACTION HUMANITAIRE La réponse luxembourgeoise à la crise au Mali En 2012, suite à une insurrection de plusieurs groupes armés, un conflit armé a éclaté dans le Nord du Mali qui a engendré une crise profonde

Plus en détail

Point 2 4 octobre 2011 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE A L'ORDRE DU JOUR DE L'ASSEMBLEE

Point 2 4 octobre 2011 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE A L'ORDRE DU JOUR DE L'ASSEMBLEE Assemblée A/125/2-P.1 Point 2 4 octobre 2011 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE A L'ORDRE DU JOUR DE L'ASSEMBLEE Demande d'inscription d'un point d'urgence à l'ordre du jour

Plus en détail

Isidore Murhi Mihigo et Banywere Nzigire Renatte. Profil de pauvreté féminine à Bukavu : cas des femmes transporteuses de sable

Isidore Murhi Mihigo et Banywere Nzigire Renatte. Profil de pauvreté féminine à Bukavu : cas des femmes transporteuses de sable Isidore Murhi Mihigo et Banywere Nzigire Renatte Profil de pauvreté féminine à Bukavu : cas des femmes transporteuses de sable 2 1 Isidore Murhi Mihigo : Assistant-chercheur à la faculté des sciences économiques

Plus en détail

STRATÉGIE GÉNÉRALE 2012 STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGSZESUMMENAARBECHT

STRATÉGIE GÉNÉRALE 2012 STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGSZESUMMENAARBECHT STRATÉGIE GÉNÉRALE 2012 STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGSZESUMMENAARBECHT 2 Stratégie générale VISION F ace aux défis globaux et interdépendants que sont

Plus en détail

Les événements de la Guerre Froide

Les événements de la Guerre Froide Les événements de la Guerre Froide La guerre de Corée Après la DGM, les Etats Unis et l Union soviétique se sont partagé la Corée qui était sous la domination japonaise. Le pays était divisé à la 38e

Plus en détail

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge En bref Jakob Dall/Croix-Rouge danoise Jenny Matthews/Croix-Rouge britannique Travailler ensemble pour aider les autres Le Mouvement international

Plus en détail

Thème : Les éruptions volcaniques de la chaîne du Virunga : Cas du Nyiragongo

Thème : Les éruptions volcaniques de la chaîne du Virunga : Cas du Nyiragongo UNIVERSITE CATHOLIQUE D AFRIQUE CENTRALE INSTITUT CATHOLIQUE DE YAOUNDE FACULTE DE SCIENCES SOCIALES ET DE GESTION Association pour la promotion des droits de l homme en Afrique centrale EXPOSE DE PROTECTION

Plus en détail

Situation des réfugiés soudanais à Sam Ouandja

Situation des réfugiés soudanais à Sam Ouandja Humanitarian and Development Partnership Team République Centrafricaine www.hdptcar.net Kit d information Août 2007 Situation des réfugiés soudanais à Sam Ouandja Humanitarian and Development Partnership

Plus en détail

convenablement médiatisées et gérées dans un sens qui favorisera l efficacité de tout le processus d assistance humanitaire.

convenablement médiatisées et gérées dans un sens qui favorisera l efficacité de tout le processus d assistance humanitaire. ECHO La première mission d ECHO est le financement de la distribution concertée de l aide humanitaire et de la protection de la Communauté par l'intermédiaire d organisations humanitaires partenaires,

Plus en détail