Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modalités de coopérations sur le bassin de Valence"

Transcription

1 Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier de Saint-Marcellin - Dr Jean-Pierre PICHETA, Président de la CME, Hôpitaux Drôme Nord

2 MODALITÉS DE COOPÉRATIONS Contexte et historique de la coopération Démarche initiée et ses caractéristiques principales (méthodologie employée) Eléments favorisant la coopération versus éléments de frein de la coopération Rôle du secteur médico-social dans la coopération

3 POUR LE BASSIN DE VALENCE : LA CHT RHÔNE-VERCORS PROJET MEDICAL DE LA COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE CH de Valence : 807 lits et places dont 579 MCO Hôpitaux Drôme Nord : lits et places dont 345 MCO CH de Crest : 419 lits et places dont 46 MC CH de Die : 293 lits et places dont 45MCO CH de St-Marcellin : 258 lits et places dont 30 M CH de Tournon : 204 lits dont 30 M

4 SON CONTEXTE Le recours assuré par les HCL, le CHUG et le CHU de St Etienne Des activités de territoire : Cardiologie interventionnelle Médecine nucléaire Hématologie Cytogénétique Anatomopathologie UNV Réanimation Des activités de bassin : Usic, surveillance continue, HaD Dialyse, radiothérapie séjours MCO effectués au profit des patients du territoire Sud en 2014 par les différents opérateurs publics et privés : en hausse de 2 % depuis 2013 et en hausse de 10,6 % depuis 2010 Dont séjours hors séances séjours hors séances pour les patients du bassin de Valence

5 UN HISTORIQUE DE COOPÉRATION BASÉ SUR : De multiples actions et conventions de coopération entre établissements : Médicales et soignantes FMIH : urgences, chirurgie (activités de chirurgie ambulatoire sur le site de Crest par les équipes chirurgicales de Valence et de Crest), réanimation-surveillance continue GCS urgences entre les Hôpitaux Drôme Nord et le CH de St-Marcellin Conventions inter-établissement (naissance des équipes mobiles d hygiène, stérilisation de bassin, addictologie) Mise à disposition de personnel Médical (environ l équivalent de 10 ETP pour le CH de Valence) : consultation avancée, réalisation d actes externes ou chirurgicaux, participation à la permanence de soins Prestation de biologie dans le cadre de marchés (CHV-HDN, HDN, CH TOURNON) Télémédecine entre les centres hospitaliers de Valence, Crest, Die Logistiques et techniques GCS de restauration (CHV-HDN) Conventions : blanchisserie, stérilisation, biomédical

6 SON HISTORIQUE Rédaction et approbation d un projet médical de territoire pour la CHT Rhône-Vercors en novembre 2012 Signature de la convention de constitution de la CHT en janvier 2014 Peu d avancées : Sauf la poursuite du développement : de la chirurgie ambulatoire sur le site de Crest de consultations avancées de spécialités Mais pas de déclinaison opérationnelle des objectifs stratégiques identifiés. Raisons : Fin de l intérim (11 mois) Vacance du poste Chef d Etablissement HDN Peu de porteurs médicaux

7 DÉMARCHE INITIÉE ET SES CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES (méthodologie employée) Un projet médical commun CHV-HDN préalable au dialogue stratégique territorial

8 UNE DEMANDE DE L ARS Le projet commun CHV-HDN est un choix stratégique pour l ARS. Il conditionne le niveau d investissement dans la modernisation des 2 établissements Par lettre de cadrage du 27 septembre 2013 qui sollicitait les deux établissements pour structurer les activités suivantes : Réanimation surveillance continue Organisation de la filière cancérologique et chirurgie Prise en charge neuro-vasculaire Gestion des dossiers d autorisation en cancérologie Et par courrier du 12 décembre 2014 qui précise le souhait de l ARS que des équipes médicales communes puissent être mises en place rapidement pour les filières de soins prioritaires : de prise en charge chirurgicale de prise en charge en réanimation et surveillance continue de prise en charge obstétricale et périnatale de prise en charge neuro vasculaire en imagerie de soins en cardiologie de soins en cancérologie (particulièrement chirurgie carcinologique)

9 DÉFINIR ET DÉCLINER Un projet médical commun pour les filières prioritaires : Une coordination médicale identifiée Un plan d action Une évaluation médico-économique Un arbitrage de l ARS éventuel Un projet de gestion Les modalités de gouvernance du projet

10 LA METHODOLOGIE Un comité de pilotage composé des : Présidents et vice-présidents de CME : JP. Picheta, P. Fernandez, F. Cellard et H. Hida Directeurs : JP. Coulier, JP. Bernard Directeurs adjoints : G. Pradalié, E. Soriano 10 groupes de travail par filière Le copil participe aux groupes de travail mais laisse l expression libre des médecins de la filière Le consultant retenu par les deux établissements

11 SELON LE CALENDRIER SUIVANT Décembre 2014 Janvier 2015 Février Mars 2015 Avril juillet 2015 Courrier ARS MAPA -Choix du consultant accompagnement Lettre de mission des groupes 10 groupes de travail Point d étape ARS Elaborations des scénarios projets par filière restitution ARS Retour ARS Évaluation médicoéconomique

12 BILAN Tous les médecins de chaque filière conviés ont participé Même si la désignation d équipe de territoire et de coordonnateurs médicaux reste complexe, 4 équipes communes sont identifiables : en urologie, en gastro-entérologie, en ophtalmologie avec un coordonnateur en imagerie avec 1 coordination conjointe 1/HDN et 1/CHV Des axes de travail opérationnels identifiés dans chacune des filières sauf pour la filière neurovasculaire où un arbitrage de l ARS a été sollicité A ce stade, le pilotage du projet est organisé, le plan d action est une première version qui doit être enrichie. Il objective : Un besoin en personnel médical supplémentaire Des économies de moyens (PDES) des évolutions d'activité attendues pour chacun des sites Les principes de compensation financière entre les établissements restent à définir.

13 ELÉMENTS FAVORISANT LA COOPÉRATION VERSUS ÉLÉMENTS DE FREIN DE LA COOPÉRATION

14 LES FREINS QUI SUBSISTENT : Difficulté pour les praticiens à se positionner sur le poste de coordonnateur : quelle responsabilité? Quel projet porter? Jusqu où faut-il imposer? Difficultés de recrutement que rencontrent les équipes médicales des HDN : Les autorisations en cancérologie ont un impact sur le recrutement médical Leur capacité à assurer la continuité et la permanence des soins (USIC, avis spécialisés) Les équipes de Valence ne sont pas suffisamment étoffées pour consolider ces équipes et participer à permanence et la continuité des soins sur le site des HDN Mais aussi pour certains praticiens : Ne pas pouvoir exercer sur plus de 2 sites, compenser la pénibilité des trajets, peu de mesure réellement incitative financièrement ou encore la difficulté déontologique de déléguer la continuité des soins à d autres opérateurs Pourquoi imposer une coordination médicale commune hors administration commune? La garantie de pérennité du dispositif L impact financier La «Saturation» du bloc opératoire du CHV L inquiétude des personnels (/situation individuelle)

15 LES LEVIERS L atteinte d une taille d équipe médicale optimum pour : Minimiser le poids de la PDSES Permettre la concertation et l élaboration de nouveaux projets Avoir un système d information partagé Donc rendre le recrutement plus attractif Le Développement possible de surspécialités (existence et pérennité) L augmentation du périmètre de recrutement et de suivi des patients pour atteindre la masse critique qui justifie l existence de la spécialité à définir au sein du GHT Une gouvernance commune Du partage (groupe de travail, cellule de coordination, séminaire) Du temps

16 Et le secteur Médico-Social (incluant les établissements de proximité) Pour les EPS de proximité : Pérenniser les services de courts séjours gériatriques par un ajout de compétences spécialisés complémentaires (consultations avancés) Mutualiser les fonctions supports (achats,grh,informatique,gestion des risques etc ) Revoir au sein du bassin la répartition des services de soins de longue durée Mettre en place un système d information adapté et partagé Pour les EHPAD : Répondre aux difficultés de recrutement sur un territoire rural de personnel médical et de personnel infirmier Améliorer l accompagnement des personnes accueillies par une meilleure connaissance des établissements et de leur fonctionnement Intégrer un volet médico social au dossier patient Développer vers les EHPAD l intervention des équipes mobiles et de l HAD et ou faciliter leurs interventions Mais surtout faire en sorte que nous nous connaissions..

17 AU FINAL IL FAUT AVOIR LA VOLONTE DE PROGRESSER Avoir un projet médical qui ne reste pas à l état documentaire : des actions concrètes Une cellule de coordination par filière qui se réunit régulièrement Des postes partagés en soutien à l activité

18 «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s adaptent le mieux aux changements.» C. Darwin

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

Projets de groupements hospitaliers de territoire Les GHT. CME 8 septembre 2015

Projets de groupements hospitaliers de territoire Les GHT. CME 8 septembre 2015 Projets de groupements hospitaliers de territoire Les GHT CME 8 septembre 2015 Pourquoi les GHT? Un GHT s inscrit dans la Stratégie Nationale de Santé projet médical partagé (PMP) par les établissements,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Historique et particularités du projet Thierry VELEINE ingénieur général - coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - historique

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Serge BERNARD Directeur Général /C.E.O. Centre Hospitalier de la Région d Annecy La Communauté Hospitalière

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL. Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME

CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL. Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME LES MISSIONS DES CHU FONCTIONS DE SOINS (1) Proximité,Territoire,Région Corps médical avec l ensemble des

Plus en détail

Un cadre juridique nouveau (HPST).

Un cadre juridique nouveau (HPST). Télémédecine Journée régionale des systèmes d information de santé 12 janvier 2012 Dominique PIERRE, chargé de mission SI et référent Télémédecine ARS du Centre 12 Janvier 2012 2 Un cadre juridique nouveau

Plus en détail

Etat des lieux des outils de coopération

Etat des lieux des outils de coopération Etat des lieux des outils de coopération 29 mars 2011 Atika UHEL, Directrice de Cabinet XX/XX/XX La rénovation des modes de coopération par la loi HPST Objectif : Actualiser les structures juridiques afin

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements Joseph HAJJAR Valence Décret du 6 mai 1988 Circulaire du 13 octobre 1988 Mise en place du CLIN dans les PH et PSPH Définition de l'infection

Plus en détail

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR Présentation BINIC 2 octobre 2013 1 Le contexte briochin de l offre privée Centre hospitalier privé de Saint Brieuc 410 salariés et 105 Médecins Projet médical Polyclinique

Plus en détail

Hospitalisation traditionnelle versus chirurgie ambulatoire : quels enjeux, quels impacts et pour qui?

Hospitalisation traditionnelle versus chirurgie ambulatoire : quels enjeux, quels impacts et pour qui? Hospitalisation traditionnelle versus chirurgie ambulatoire : quels enjeux, quels impacts et pour qui? Catherine Noguès, Sandrine Baffert Journée «Conception innovante des politiques publiques» 28 mars

Plus en détail

Centre Hospitalier de Bastia

Centre Hospitalier de Bastia Le bilan des années 2010 2011 2012 2013 et 2014 est important tant dans le domaine de la gestion et du pilotage que de la stratégie, du management, de l équilibre des organisations et de la coopération

Plus en détail

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO Conseil et accompagnement des établissements de santé Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO 02/04/2013 ANNEXE 3 : Présentation

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE POLYCLINIQUE MAJORELLE 1240, AVENUE RAYMOND PINCHARD 54100 NANCY CEDEX AVRIL 2007 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE Mylène COULAUD cadre supérieur de santé Olivier RASTOUIL directeur des ressources humaines

Plus en détail

Accréditation et Complémentarité : passé, présent et futur de l offre biologique

Accréditation et Complémentarité : passé, présent et futur de l offre biologique 10 ème journée thématique «Ressources Biologiques en Infectiologie» Accréditation et Complémentarité : passé, présent et futur de l offre biologique Dr Sylvia BENZAKEN VP CME CHU Nice, Présidente CIPE

Plus en détail

PAERPA 9-10-19. Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014

PAERPA 9-10-19. Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014 PAERPA 9-10-19 Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014 1 Synthèse du 1 er atelier / objectifs de la 2 nde séance Fin 1ères séances des ateliers Paerpa / début des 2èmes

Plus en détail

La direction des soins dans la gouvernance par pôles

La direction des soins dans la gouvernance par pôles La direction des soins dans la gouvernance par pôles I PRÉSENTATION du C.H.U. de NANTES (France) II ÉLÉMENTS DE MISE EN OEUVRE ET ROLE DES ACTEURS III BÉNÉFICES & PRÉOCCUPATIONS IV PERSPECTIVES - FACTEURS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

EQUIPES MOBILES D HYGIENE

EQUIPES MOBILES D HYGIENE EQUIPES MOBILES D HYGIENE Maillage régional de l expertise en hygiène pour les EHPAD en Rhône Alpes Point sur la mise en œuvre des EMH 16 12 2014 Lyon Dr Philippe BURLAT 1 HISTORIQUE EMH A partir de 2007:

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

EOHH inter établissements en Bretagne

EOHH inter établissements en Bretagne EOHH inter établissements en Bretagne Une politique régionale et territoriale 1 Programme régional de LIN 2001 Coopération hygiène inter établissements A l initiative d un groupe ARH/ DRASS/réseau régional

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS :

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : Le présent document remplace intégralement le volet préexistant. XI. PRISE EN CHARGE DES CANCERS 1. Rappel des objectifs

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar FHF Rhône Alpes quels systèmes d information pour le parcours de santé? Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar 09/11/2015 CH MONTELIMAR

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire 2014 État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire Avec le soutien de l ARS Pays de la Loire et le financement du FIR REMERCIEMENTS L URPS Médecins

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Télégéria «une boite à outil»

Télégéria «une boite à outil» Télégéria «une boite à outil» Télégéria : 2004 à 2011 Un savoir faire sur 1200 sessions De nouvelles pratiques, nouveaux métiers De nouvelles organisations Objectif: réussir le déploiement territorial

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Actions relatives aux ressources humaines

Actions relatives aux ressources humaines Actions relatives aux ressources humaines Bilan et perspectives 4 juin 2014 -1- La Gestion Prévisionnelle des Emplois / Métiers et des Compétences GPEC / GPMC 1 ère étape du projet régional de GPEC / GPMC

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

DISCOURS VŒUX. 17 janvier 2014

DISCOURS VŒUX. 17 janvier 2014 DISCOURS VŒUX 17 janvier 2014 Madame la Ministre de la Réforme de l Etat, de la Décentralisation et de la Fonction Publique Monsieur le Sous Préfet, Madame le Maire de Morlaix et Présidente du Conseil

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Annexe 1 (Convention RTU 40)

Annexe 1 (Convention RTU 40) Annexe 1 (Convention RTU 40) 1. Engagement des établissements sur les prises en charge de proximité (Ne sont recensés que les établissements possédants un SU)... 2 Centre Hospitalier de Mont de Marsan...

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

«Le DPC au CHU de Saint-Etienne : l opportunité d un décloisonnement!»

«Le DPC au CHU de Saint-Etienne : l opportunité d un décloisonnement!» «Le DPC au CHU de Saint-Etienne : l opportunité d un décloisonnement!» Philippe GIOUSE Directeur des Ressources Humaines et des Relations Sociales Marie-Christine GAREL Cadre Supérieur de Santé Responsable

Plus en détail

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Contexte en Poitou-Charentes Volonté de coopérer ARH puis ARS Poitou-Charentes Collège

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche 11 e comité régional achats HCL Lyon Sud - 29 Avril 2015 1 Le Territoire de la CHT Haute

Plus en détail

Appel à candidatures. Coaching UACA. Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire

Appel à candidatures. Coaching UACA. Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire Appel à candidatures Coaching UACA Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire 1 Introduction 1.1 La chirurgie ambulatoire 1.1.1 La chirurgie ambulatoire : qu

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

Journée DES Santé Publique 15.12.2014

Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Sommaire 1. Pathologies concernées par le plan des MND 2. Plan Alzheimer 2008-2012 1. Présentation 2. Évaluation 3. Retour d expérience 3. Plan Maladies Neuro-Dégénératives

Plus en détail

«Sous-section 1 : Dispositions générales

«Sous-section 1 : Dispositions générales Version octobre 2008 DHOS/O1/DOCUMENT DE TRAVAIL MINISTERE DE LA SANTE, DE la JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE REPUBLIQUE FRANÇAISE PROJET DE DECRET relatif aux conditions d implantation applicables

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Fondation Saint-François Haguenau. Établissement MCO Structure HAD Centres de soins infirmiers (Réseau Handident)

Fondation Saint-François Haguenau. Établissement MCO Structure HAD Centres de soins infirmiers (Réseau Handident) Fondation Saint-François Haguenau Établissement MCO Structure HAD Centres de soins infirmiers (Réseau Handident) Pourquoi une démarche ISO Qu est-ce que ISO? Comment appliquer cette norme dans un établissement

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

Retour d expérience : Pérenniser la création des DMP en établissement

Retour d expérience : Pérenniser la création des DMP en établissement Retour d expérience : Pérenniser la création des DMP en établissement Ladislas Karsenty, Directeur des Systèmes d Information du CHU d Amiens Stéphane Routier, Directeur de Projet du GCS e-santé Picardie

Plus en détail

Point de situation ARS. Comité régional PHARE du 27 juin 2014

Point de situation ARS. Comité régional PHARE du 27 juin 2014 Achats domaine immobilier Point de situation ARS Comité régional PHARE du 27 juin 2014 Immobilier : des enjeux partagés ES-ARS Un domaine d achat à très fort impact en termes d efficience - Coût de construction

Plus en détail

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 CERTIFICATION V2014 Centre Hospitalier Givors Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 1 Plan de la présentation - Présentation du CH - Mode de pilotage de la démarche - Comment aborder le compte-qualité?

Plus en détail

Saint-Pierre et Miquelon, un morceau de France. Saint-Pierre et Miquelon, un territoire isolé au sein d un environnement canadien

Saint-Pierre et Miquelon, un morceau de France. Saint-Pierre et Miquelon, un territoire isolé au sein d un environnement canadien A la faveur du déploiement de la télémédecine sur l archipel de Saint-Pierre et Miquelon, le Centre Hospitalier François Dunan (CHFD), garant de la mise en œuvre des soins spécialisés, ouvre de nouvelles

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants Montmorillon, sous-préfecture du département de la Vienne compte un peu moins de 7 000 habitants et s intègre au sein d un territoire typiquement rural qu est le Pays Montmorillonnais, territoire considéré

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V 36. boulevard Saint-Marcel 75005 PARIS JANVIER 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région

Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région benoit.vallet@chru lille.fr 20 septembre 2013 Le CHRU mobilise 14.000 professionnels, en exercice ou en formation 3.053 Lits et places

Plus en détail

SAP et Actualités du 3SM

SAP et Actualités du 3SM SAP et Actualités du 3SM Réunion annuelle du GIRACAL SEDAN 2 Avril 2011 Médecin Colonel Francis Lévy SAP En 2010 les SP ont réalisé 2 876 456 interventions de SAP soit + 5% / 2009 186 590 étaient médicalisés

Plus en détail

ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * *

ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * * ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * * TABLEAU 1 SI 6 SI 4 SI 5 SI 3 SI 2 SI 1 TOTAL Dépenses enregistrées au C.A.A services médico-techniques services hôteliers logististique et gestion générale hors

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : exemple du CH Annecy Genevois 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Présentation du CH Annecy

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail