«Pra&ques en Educa&on thérapeu&que du pa&ent»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Pra&ques en Educa&on thérapeu&que du pa&ent»"

Transcription

1 «Pra&ques en Educa&on thérapeu&que du pa&ent» Forma&on- accompagnement AGO- FR3R Res&tu&on des travaux

2 Le projet Les acteurs Marie- Chris&ne LLORCA, pédagogue, expert ARS- MP, enseignante DU ETP, DIFEP Genève, dirige AGO forma&on.fr Les réseaux : RIR Lorraine, RECUP AIR, RESPICARD, AIR +R, PARTN AIR, SPIRO, ADRRES, AIRMES Objec-fs Repérer ses pra&ques éduca&ves de réseau Professionnaliser les pra&ques d ETP dans les réseaux Harmoniser les conduites éduca&ves et produire des ou&ls partagés

3 Le disposi&f

4 3 ème Rencontres F3R Arles 5 ème Rencontres F3R Lyon juin /09/2010 Maison du Poumon Paris 1-2 octobre janvier 2011 maison du Poumon Paris Juin 2011 Siège récupair Paris Sept 2012 Lyon Lancement du projet Compétences Décrets Diagnos-c éduca-f Méthodes ac-ves Ou-ls Res-tu-on De septembre 2010 à septembre 2012, 6 séances CPLF Lyon Janvier 2012 Un principe d apports méthodologiques/échanges/travaux intersessions

5 Produc&on 1 Parcours et compétences

6 Créer un parcours éduca&f Les textes de loi / décret aout 2010 et demande d autorisa&on de programme éduca&f auprès des ARS Dessiner le parcours du pa-ent

7 Le parcours éduca&f

8 Construire une matrice des compétences Compétences adaptatives de sécurité Compétences adaptatives d auto-soin Compétences adaptatives psychosociales

9 Produc&on d une matrice de compétences par une équipe de soignants autour de Gaëlle Bouric Présenta&on CPLF Lyon Janvier 2012 Dans le futur : évolu&on des travaux vers la no&on de compétences adapta&ves et de besoins du pa&ent

10 Les compétences D Ivernois et Gagnayre ont établi 8 compétences transversales à acquérir par le pa&ent lors d un programme d éduca&on thérapeu&que 1. Faire connaitre ses besoins, informer son entourage 2. Comprendre, s expliquer 3. Repérer, analyser, mesurer 4. Faire face, décider 5. Résoudre un problème 6. Pra&quer, faire 7. Adapter - réajuster 8. U&liser les ressources du système de soins et faire valoir ses droits

11 Compétence 1: Faire connaitre ses besoins, informer son entourage Exemples: Décrire ses capacités Enoncer ses projets Parler de sa maladie à son entourage Verbaliser ses émo&ons Verbaliser ses agentes Compétence 5 : résoudre un problème Exemples: Modifier l environnement domes&que Trouver des stratégies pour faire face à un aléa de matériel... La liste complète de la proposi0on de matrice des compétences pour les personnes porteuses d une IRC est disponible sur demande.

12 Dans le futur : inverser le mouvement Ne pas par&r des compétences visées Mais repérer des besoins «embléma&ques» des pa&ents par des entre&ens pour construire des programmes + adaptés aux besoins repérés (travaux de Pascale Surpas)

13 Produc&on 2 le diagnos&c éduca&f

14 Le diagnos&c éduca&f Produc-on de supports de diagnos-c éduca-f par les équipes Repérer les besoins du pa&ent Synthé&ser l informa&on La partager Co- construire une stratégie éduca&ve S accorder pa&ent/soignant

15 Trame de Diagnos&c éduca&f Maladie : ce qu il en connaît, comment il se l explique Histoire de la maladie pour lui, les explica&ons qu il donne dans l histoire Traitement : compréhension, concep&on, croyances, ce qu il en connaît Ges-on de la maladie, du traitement, des états de crise Ges-on des actes de la vie quo-dienne Vécu de la maladie et des ses conséquences, émo&ons exprimées Comportements rela-onnels à l égard des soignants, des proches des &ers Besoins et souhaits exprimés par le pa&ent, projets

16

17 Produc&on 3 et 4 méthodes et ou&ls

18 Méthodes ac&ves L éducation thérapeutique n est pas de l information L information a peu d effet d apprentissage : c est celui qui parle qui apprend! Pour apprendre, il faut résoudre, comprendre, modéliser et envisager comment faire, transférer dans SA pratique Modéliser comprendre Transférer Faire-résoudre Adapter CH de RODEZ- MC LLORCA

19 Découverte et créa&on d ou&ls Pour apprendre Pour accompagner le changement

20 Pour apprendre

21 À résoudre des situa&ons Animer des échanges de pra&ques : «trucs et astuces au quo&dien» À megre en place des appren&ssages techniques Proposer la mise en place de «tâches» au domicile an&cipées et analysées : par ex : installer une ges&on de l effort À comprendre la maladie, les aggrava&ons et et les possibilités d ac&on Transmegre des connaissances et inviter à les u&liser pour résoudre une situa&on : chevalet et cas clinique

22 Découverte de la mallege «Passerelle éduca&ve» Chevalet

23 Cas

24 «La tête à toto»!"#$%&'$()*# <*=+2,# >'*--'+# # 3).0A*+,0-,-# 3).0A*+,0-,-# B/)=.*+,0C# 3).0A,-#!"#$# %&'()*+,-#!"#$#./01*2,-#,"#.$!&/)*#?01&,-# F*,/# 3*%*2,-#4#!56#1#-'0%,#7#8'0&# 1&02*()-# 9"#$#:*;&,-# $;9<45#18=5#5=:2805# G&=*--,-#=+*A=/,-# # $;9<45#18=5#9>5=:2805# 5F'+'#*+-=(0&)-# B/*H,-# # 5#>'/E#*+-=(0&)# I6# I9# IJ# # 10*2*()-# (012345#6#7829:5#

25 !"#$%&'" (%" )**"+,"-$".#/''#0" (%" )**"+,"-$"1/20-$#!".#33$'"-$"4$,,$" (%"!"5"'#%.$"-$",/6" (%" 72/0# <+=*&'+#>"".&#!"#$# %&'()*+,-#!"#$#./01*2,-# 3*%*2,-#4#!56#1#-'0%,#7#8'0&#!"5%/99=,$'"-$"'2%5$" (9/1$:"5#962:" >29'23/?%$"#%" # 1&02*()-# 9"#$#:*;&,-# 10*2*()-# 8292-$"1$,4$:"52,#44$",;.<$" 7#/,$2%A:"5#%,+$44$:" B2,/5#4'"1$,4'"#%" 5B#%A"&9$%,'"

26 Des ou&ls pour accompagner le changement

27 Pour exprimer ses représenta&ons et difficultés Des supports d expression : Brain storming et photolangages

28 Pour trouver des raisons de changer L entre&en mo&va&onnel : «La balance décisionnelle» et «l échelle du changement» Pour repérer son changement et se fixer des micro- objec&fs, puis partagés Des supports visuels accompagnés et remplis par le pa&ent «les marches de Jérémy»

29

30

31 En résumé

32 Du «déjà acquis» au «à faire Déjà acquis : Accompagner au changement en megant en place des méthodes ac&ves pour faire apprendre, faire transférer dans la vie quo&dienne du pa&ent et l aider à changer pas à pas À faire : renforcer la prise en compte des besoins, Pour évaluer, u&liser l évalua&on forma&ve : en con&nu, pour soutenir l appren&ssage et réviser, en cours de route, ses modes pédagogiques

33 Merci Maintenant à vous

Ac#vité éduca#ve hors programme : un nouveau format? Xavier de la Tribonnière, Brigi?e Ait El Mahjoub, Fadoua Benslimane UTEP, CHU de Montpellier

Ac#vité éduca#ve hors programme : un nouveau format? Xavier de la Tribonnière, Brigi?e Ait El Mahjoub, Fadoua Benslimane UTEP, CHU de Montpellier Ac#vité éduca#ve hors programme : un nouveau format? Xavier de la Tribonnière, Brigi?e Ait El Mahjoub, Fadoua Benslimane UTEP, CHU de Montpellier 1 Plan Défini#on des ac#vités éduca#ves hors programme

Plus en détail

Atelier 1. Sylvie Moussay et Luc Ria

Atelier 1. Sylvie Moussay et Luc Ria Atelier 1 Conduire des entre,ens d autoconfronta,on pour analyser le travail enseignant à par,r de traces de leurs ac,vités (vidéo, photos) Sylvie Moussay et Luc Ria Chaire Unesco Colloque 26-27 mars 2015

Plus en détail

Apprendre en géographie

Apprendre en géographie Apprendre en géographie Classe de 5 ème thème 1 La ques:on démographique et l inégal développement Deux proposi:ons différentes pour me@re en œuvre le programme (prise en charge des possibilités de volume

Plus en détail

Les défis de la profession infirmière pour le «empowered pa5ent»

Les défis de la profession infirmière pour le «empowered pa5ent» 9 ième Conférence Na1onale Santé 5 Avril 2017 Esch Belval Maison du Savoir Les défis de la profession infirmière pour le «empowered pa5ent» Catarina FERNANDES, Marie Paule SIDON 1 9ieme Conférence Na1onal

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Le rôle de l infirmière dans le cadre de la RRAC Caroline DANNER - Natacha FREMONT - Estelle RAYMOND Plan q Qu est ce que l éducabon thérapeubque? q L évolubon des prises

Plus en détail

CONCEVOIR SON PROJET D EPS

CONCEVOIR SON PROJET D EPS CONCEVOIR SON PROJET D EPS La matrice disciplinaire pour l enseignement obligatoire Une finalité Trois objec&fs Deux ensembles de 2 types de compétences à acquérir Les compétences propres à l EPS Les compétences

Plus en détail

Éducation Thérapeutique en Cancérologie

Éducation Thérapeutique en Cancérologie Éducation Thérapeutique en Cancérologie I. ETP /Généralités 1 ) Définition 2 ) Législation 3 ) Différentes étapes en Education Thérapeutique 4 ) Modèle D Ivernois/Gagnayre 5 ) Spécificités de l ETP en

Plus en détail

ETP en cancérologie : Aider les pa4ents fumeurs à concré4ser leur inten4on d arrêter le tabac

ETP en cancérologie : Aider les pa4ents fumeurs à concré4ser leur inten4on d arrêter le tabac ETP en cancérologie : Aider les pa4ents fumeurs à concré4ser leur inten4on d arrêter le tabac ME. Huteau 1, M. Gourlan 1, A. Colombe 1, F. Amalvy 1, A. Lasserre Moutet 2, A. Stoebner- Delbarre 1 1 Ins4tut

Plus en détail

Les techniques d évalua1on

Les techniques d évalua1on Les techniques d évalua1on L évalua'on L évalua'on des connaissances du pa'ent est indispensable; Elle peut être réalisée en début de parcours: Diagnos'c éduca'f ou en cours de parcours: Évalua'on de suivi

Plus en détail

Traces écrites langage oral

Traces écrites langage oral Traces écrites langage oral Les traces écrites servent de mémoire des appren1ssages et d ou1ls pour les produc1ons à venir. Elles sont construites avec les élèves après observa1ons ou essais. Par contre,

Plus en détail

Le temps et l espace au Cycle 2 C. SAINTE- MARIE S.TASTET

Le temps et l espace au Cycle 2 C. SAINTE- MARIE S.TASTET Le temps et l espace au Cycle 2 C. SAINTE- MARIE S.TASTET Présenta6on de la forma6on Propos liminaires n Complexité de la percep6on du temps et de l espace chez l enfant de C2 n Mais acquisi6on d un certain

Plus en détail

Le cancer : RCP, PPS, DA, RMM, PPAC aspects légaux

Le cancer : RCP, PPS, DA, RMM, PPAC aspects légaux Le cancer : RCP, PPS, DA, RMM, PPAC aspects légaux C. Audigier Vale.e 22 septembre 2016 Pas de liens d intérêt en rapport avec la présenta@on Plan cancer / historique Premier plan cancer 2003 / 2007 (6

Plus en détail

Forma&on Algorithmique et Programma&on. Catherine Procureur Collège Jacques Ta& Mertzwiller Gilles Rey Collège François Truffaut Strasbourg

Forma&on Algorithmique et Programma&on. Catherine Procureur Collège Jacques Ta& Mertzwiller Gilles Rey Collège François Truffaut Strasbourg Forma&on Algorithmique et Programma&on Catherine Procureur Collège Jacques Ta& Mertzwiller Gilles Rey Collège François Truffaut Strasbourg Présenta&on de la journée 9h 9h30: Prise en main de Géotortue

Plus en détail

Le livret scolaire. St Maurice l Exil 7 mars 2012

Le livret scolaire. St Maurice l Exil 7 mars 2012 Le livret scolaire St Maurice l Exil 7 mars 2012 Quelques ques:ons sur le livret scolaire Le livret scolaire est- il obligatoire? A qui s adresse le livret scolaire? Quels sont les éléments cons:tu:fs

Plus en détail

La parole aux soignés

La parole aux soignés AFDET Février 2015 La parole aux soignés Evalua&on qualita&ve d un programme d Educa&on Thérapeu&que VIH sur 2 sites de prise en charge partenaires ESTHER, à Porto Novo, Bénin Anne FLEURY- MATHIEU Chris5ane

Plus en détail

Pa#ents et Familles comme acteurs de soins. Dr Thomas CHARPEAUD & Cécile TIROT CHU Clermont- Ferrand Université d Auvergne

Pa#ents et Familles comme acteurs de soins. Dr Thomas CHARPEAUD & Cécile TIROT CHU Clermont- Ferrand Université d Auvergne Pa#ents et Familles comme acteurs de soins Dr Thomas CHARPEAUD & Cécile TIROT CHU Clermont- Ferrand Université d Auvergne Philippe Pinel libérant les aliénés de leurs chaînes à Bicêtre. Peinture de Charles-Louis

Plus en détail

Référen'el compétences. Modules de spécialisa'on 2015/2016

Référen'el compétences. Modules de spécialisa'on 2015/2016 Référen'el compétences Modules de spécialisa'on 2015/2016 Référentiel des compétences ENSCBP: BA-CP techniques Obtenir ou modifier des propriétés fonc.onnelles d un produit en réponse à un cahier des charges

Plus en détail

Atelier Entrepreneuriat Innova0on

Atelier Entrepreneuriat Innova0on Atelier Entrepreneuriat Innova0on Introduc0on aux échanges Colloque CTI 7/2/2017 atelier entrepreneuriat / Innova0on Dominique Frugier 1 1) Une évolu0on rapide et récente de l écosystème éduca0f en entrepreneuriat

Plus en détail

2 ème partie : La formation spécifique au CFA. Vincent Josse responsable pédagogique des apprentis

2 ème partie : La formation spécifique au CFA. Vincent Josse responsable pédagogique des apprentis 2 ème partie : La formation spécifique au CFA Vincent Josse responsable pédagogique des apprentis 1 Le livret d appren.ssage (pour les appren.s) Descrip.on de la forma.on spécifique Le plan de forma.on

Plus en détail

Pôle Compétences clés APP de Lille.

Pôle Compétences clés APP de Lille. Pôle Compétences clés APP de Lille. Les chiffres clés 2014 de l APP de Lille Plus de 1500 personnes accueillies Près de 59 600 heures de forma?on Une douzaine de collaborateurs (1 Responsable de pôle,

Plus en détail

Eau Bien Commun Domaine d exper:se des jeunes

Eau Bien Commun Domaine d exper:se des jeunes Eau Bien Commun Domaine d exper:se des jeunes Atelier Réalisa,on d un WEB DOCUMENTAIRE Partenariat stratégique dans le domaine de la jeunesse (CERA- France, CeVI- Italie et Ormax- Moldova) autour de l

Plus en détail

Actualiser l observaon du télétravail

Actualiser l observaon du télétravail Actualiser l observaon du télétravail Emmanuel Dupland Cerema Ouest 07/12/16 CNIS Plan de la présentation A - L approche du télétravail dans la stasque publique 1) Situaon actuelle 2) Limites B - Pistes

Plus en détail

LES PRINCIPALES NOUVEAUTÉS

LES PRINCIPALES NOUVEAUTÉS LES PRINCIPALES NOUVEAUTÉS 1. L évalua*on du Socle Commun entre dans les calcul des points pour l obten?on du brevet. 2. La Physique-Chimie, la SVT et la Technologie sont évaluées lors d une épreuve terminale

Plus en détail

La mise en évidence et la valorisa1on d'ac1vités éduca1ves isolées interrogent le format éduca1f et les pra1ques soignantes

La mise en évidence et la valorisa1on d'ac1vités éduca1ves isolées interrogent le format éduca1f et les pra1ques soignantes La mise en évidence et la valorisa1on d'ac1vités éduca1ves isolées interrogent le format éduca1f et les pra1ques soignantes Xavier de la Tribonnière, Brigi2e Ait El Mahjoub UTEP, CHRU de Montpellier Plan

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen Définition de l OMS (1998) L ETP est un processus continu,

Plus en détail

CAP PEUCR Propreté de l Environnement Urbain Collecte et Recyclage. Valérie DEDIEU, IEN- ET SBSSA Teddy SALIN, Chargé de mission

CAP PEUCR Propreté de l Environnement Urbain Collecte et Recyclage. Valérie DEDIEU, IEN- ET SBSSA Teddy SALIN, Chargé de mission CAP PEUCR Propreté de l Environnement Urbain Collecte et Recyclage Valérie DEDIEU, IEN- ET SBSSA Teddy SALIN, Chargé de mission Programme de la formation Lundi 01 février : 8h 9h : Présenta7on 9h 12h :

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT TYPE DE PROGRAMME En présentiel NUM PROGRAMME Réf. Prog. 20701600007 PUBLIC VISE Public obligé au DPC : Paramédicaux, Médicaux, Ambulanciers, pharmaciens,

Plus en détail

Rapport d Activités. Une équipe Service Civique

Rapport d Activités. Une équipe Service Civique Une équipe Service Civique Rapport d Activités 2015 Proposer un cadre d engagement citoyen, accompagner des jeunes dans leur projet d avenir, développer des ac!vités au service de notre public, font par!e

Plus en détail

PERSUA2, un modèle pour unifier le processus de personnalisa9on des ac9vités d appren9ssage. Marie Lefevre, Stéphanie Jean- Daubias, Nathalie Guin

PERSUA2, un modèle pour unifier le processus de personnalisa9on des ac9vités d appren9ssage. Marie Lefevre, Stéphanie Jean- Daubias, Nathalie Guin PERSUA2, un modèle pour unifier le processus de personnalisa9on des ac9vités d appren9ssage Marie Lefevre, Stéphanie Jean- Daubias, Nathalie Guin EIAH 2011, Mons 27 mai 2011 Contexte Personnalisa9on de

Plus en détail

École de Collex- Bossy

École de Collex- Bossy École de Collex- Bossy Plan de la réunion 1. Informa:ons pra:ques 2. Organisa:on du duo 3. Lien famille- école 4. Fonc:onnement de la classe 5. Semaine type 6. Ac:vités en images 7. Rencontres enseignants-

Plus en détail

De l éduca+on inclusive comme imaginaire inimaginable: lorsque l importunité fait besoin

De l éduca+on inclusive comme imaginaire inimaginable: lorsque l importunité fait besoin De l éduca+on inclusive comme imaginaire inimaginable: lorsque l importunité fait besoin Colloque ANECAMSP Paris, 25 novembre 2016 Serge Ebersold Professeur au CNAM, +tulaire de la chaire accessibilité

Plus en détail

Référen(el compétences : Modules de spécialisa(on

Référen(el compétences : Modules de spécialisa(on Référen(el compétences : Modules de spécialisa(on Modules de spécialisa(on communs Agroalimentaire Génie Biologique Chimie Génie Physique Chimie bio Ingénierie Obtenir ou modifier des propriétés fonc;onnelles

Plus en détail

Le GEVA- Sco : de l expérimenta9on à la généralisa9on

Le GEVA- Sco : de l expérimenta9on à la généralisa9on Le GEVA- Sco : de l expérimenta9on à la généralisa9on Sandrine Lair - Chef du bureau de la personnalisa9on des parcours scolaires et de la scolarisa9on des élèves handicapés DGESCO Jean- Michel Lamiaux

Plus en détail

Programme d Education Thérapeutique Hépatites chroniques. Bichat, 4 juin 2014

Programme d Education Thérapeutique Hépatites chroniques. Bichat, 4 juin 2014 Programme d Education Thérapeutique Hépatites chroniques Bichat, 4 juin 2014 Hépa%tes chroniques virales Centre de référence Hépa%tes Virales: Service d hépatologie Hôpital Beaujon Patrick Marcellin Tarik

Plus en détail

Qu est ce qu un bon manager? Quelle évalua5on? Quels critères?

Qu est ce qu un bon manager? Quelle évalua5on? Quels critères? Qu est ce qu un bon manager? Quelle évalua5on? Quels critères? Nicolas GOUBKINE Membre labellisé RéseauEval Etudier valoriser organiser l évalua3on dans et des pra3ques professionnelles dans le champ des

Plus en détail

Créativité et ergonomie : De l analyse de l activité à l assistance à la conception de nouveaux produits

Créativité et ergonomie : De l analyse de l activité à l assistance à la conception de nouveaux produits Créativité et ergonomie : De l analyse de l activité à l assistance à la conception de nouveaux produits Nathalie Bonnardel Université de Provence & Institut Universitaire de France Journée du GERRA, Lyon,

Plus en détail

Stage Ini*ateur Club L enseignement de la plongée

Stage Ini*ateur Club L enseignement de la plongée Stage Ini*ateur Club L enseignement de la plongée SOMMAIRE Introduc*on : de plongeur à ini*ateur Les par*es prenantes les tenants et les abou*ssants de la démarche pédagogique A chaque fonc*on son vocabulaire

Plus en détail

Former les enseignants

Former les enseignants SESSION: Promouvoir les compétences psychosociales chez les enfants et les jeunes Former les enseignants aux compétences psychosociales Michel CLAEYS BOUUAERT Psychothérapeute, formateur Président de l

Plus en détail

Rôle du kinésithérapeute dans le parcours de vie du pa5ent a6eint de mucoviscidose

Rôle du kinésithérapeute dans le parcours de vie du pa5ent a6eint de mucoviscidose CONGRÈS DE PNEUMOLOGIE DE LANGUE FRANÇAISE Déclaration de liens d intérêts J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois dernières années, une affiliation ou des intérêts financiers ou intérêts de tout

Plus en détail

Bilan PPP à l'iut de Saint-Etienne : «perspectives et questionnements dans le contexte du nouveau PPN»

Bilan PPP à l'iut de Saint-Etienne : «perspectives et questionnements dans le contexte du nouveau PPN» 4 ème COLLOQUE PEDAGOGIE ET PROFESSIONNALISATION 20,21 et 22 Mars 2013 Atelier 1 : L'évalua:on du Projet Personnel et Professionnel. Bilan PPP à l'iut de Saint-Etienne : «perspectives et questionnements

Plus en détail

CURSUS DES FORMATIONS D ENTRAÎNEURS

CURSUS DES FORMATIONS D ENTRAÎNEURS CURSUS DES FORMATIONS D ENTRAÎNEURS 2016-2017 Direc&on Technique Na&onale Fédéra&on Ivoirienne de Football Forma:ons réalisées à l étranger sur un site forma:on CAF Sélec:ons Na:onales Licence «PRO» Licence

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DES FAMILLES: PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE A DOMICILE

LA SOUFFRANCE DES FAMILLES: PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE A DOMICILE LA SOUFFRANCE DES FAMILLES: PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE A DOMICILE Philippe Graux, directeur Plateforme Santé Trèfles Delphine Parré-Weyenbergh, infirmière coordinatrice réseau soins palliatifs

Plus en détail

Expérimentation d une tarification sociale de l eau à Grenoble-Alpes Métropole

Expérimentation d une tarification sociale de l eau à Grenoble-Alpes Métropole Le projet de l accès social à l eau sur la Métropole Grenobloise : démarche, enjeux, ques>ons Expérimentation d une tarification sociale de l eau à Grenoble-Alpes Métropole? Historique - La durabilité

Plus en détail

Réforme des Etudes médicales au Maroc

Réforme des Etudes médicales au Maroc Réforme des Etudes médicales au Maroc Reforme des Etudes Médicales Le contexte Démarrage du Chan8er en 2005 Travaux de réflexion Réforme globale Reforme des Etudes Médicales Elabora8on des recommanda8ons

Plus en détail

Ges$on et mise en œuvre de 10 programmes et appels à projets:

Ges$on et mise en œuvre de 10 programmes et appels à projets: Bureau Interna$onal Jeunesse Service de la Fédéra$on Wallonie- Bruxelles, né de la volonté des Ministres de la Jeunesse et des Rela$ons interna$onales de créer un guichet mobilité unique pour les jeunes

Plus en détail

Projet technologique accompagné et ETLV

Projet technologique accompagné et ETLV Projet technologique accompagné et ETLV Plan de la présenta:on Ø Textes de référence Ø Les différents temps du projet : organisa:on et mise en œuvre de chacune des 3 par:es de l épreuve. Ø Posi0onnement

Plus en détail

Lecture du thème 1 (cycle 4): La planète terre, l environnement et l ac:on humaine Forma:on disciplinaire mai 2016 J1. Sous- :tre

Lecture du thème 1 (cycle 4): La planète terre, l environnement et l ac:on humaine Forma:on disciplinaire mai 2016 J1. Sous- :tre Lecture du thème 1 (cycle 4): La planète terre, l environnement et l ac:on humaine Forma:on disciplinaire mai 2016 J1 Sous- :tre Les adendus de fin de cycle 4 (AFC) Explorer et expliquer certains phénomènes

Plus en détail

Activités athlétiques au cycle 1. Circonscription de Belley 23/02/2011

Activités athlétiques au cycle 1. Circonscription de Belley 23/02/2011 Activités athlétiques au cycle 1 Circonscription de Belley 23/02/2011 Programme de la matinée 1/ Rappel sur les programmes en EPS 2/ L unité d apprentissage 3/ Mise en œuvre d activités : vidéo 4/ Retour

Plus en détail

Place au jeu libre et actif de l enfant pour son plein développement! Christyne Gauvin Regroupement des CPE de la Montérégie

Place au jeu libre et actif de l enfant pour son plein développement! Christyne Gauvin Regroupement des CPE de la Montérégie Place au jeu libre et actif de l enfant pour son plein développement! Christyne Gauvin Regroupement des CPE de la Montérégie Objectif de cet atelier Reconnaitre la nécessité et les bienfaits du jeu libre

Plus en détail

Descrip(on et évalua(on. Le 13/03/2013 EL FATMAOUI Myriam - Interne de médecine générale

Descrip(on et évalua(on. Le 13/03/2013 EL FATMAOUI Myriam - Interne de médecine générale L expérience d An.biolor dans la promo.on de la bandele5e urinaire(bu) et du test de diagnos.c rapide de l angine(tdr) auprès de médecins généralistes en Lorraine Descrip(on et évalua(on Le 13/03/2013

Plus en détail

COMPÉTENCE. Concertation cycle 3 30 mars 2016 Circonscription de Béthune 4 BBecquart

COMPÉTENCE. Concertation cycle 3 30 mars 2016 Circonscription de Béthune 4 BBecquart COMPÉTENCE Concertation cycle 3 30 mars 2016 Circonscription de Béthune 4 BBecquart En guise d introduction Evalua.on PISA ~ 2000 Estimez l aire de l Antarctique en utilisant l échelle de la carte. Au

Plus en détail

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient 2014 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient Formation de 42 heures en éducation thérapeutique du patient pour les praticiens de l ETP En externe En interne PARTENAIRES DE LA FORMATION Partenaires

Plus en détail

Mener un diagnostic éducatif Préparer et animer une séance éducative de groupe

Mener un diagnostic éducatif Préparer et animer une séance éducative de groupe Mener un diagnostic éducatif Préparer et animer une séance éducative de groupe DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 21-22 février 2012 A. Communier F. Martin-Dupont D. Couralet

Plus en détail

Démarches conjointes et proposi5ons de valeur Itaque iorga Group et Maturescence

Démarches conjointes et proposi5ons de valeur Itaque iorga Group et Maturescence Démarches conjointes et proposi5ons de valeur Itaque iorga Group et Maturescence Accompagnement à la sécurisa3on et transmission des compétences pour les entreprises (transfert et tutorat) Les projets

Plus en détail

Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD)

Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD) FMC VAL DE CREUSE 18 NOVEMBRE 2009 Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD) SENSIBILISATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SENSIBILISATION À LÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE OBJECTIFS: Intégrer

Plus en détail

MOODLE/Classe inversée

MOODLE/Classe inversée MOODLE/Classe inversée Qu est ce que Moodle? = Par=e pédagogique de Entea : - Espace fermé et sur lequel les élèves sont authen=fiés - Espace de dépôt de ressources (url, fichiers, pages ) - Espace d ac=vités

Plus en détail

L éducation thérapeutique en Addictologie. Dr Jean-Philippe LANG, Psychiatre/Addictologue au SELHV Alsace Professeur Conventionné CHU Strasbourg

L éducation thérapeutique en Addictologie. Dr Jean-Philippe LANG, Psychiatre/Addictologue au SELHV Alsace Professeur Conventionné CHU Strasbourg L éducation thérapeutique en Addictologie Dr Jean-Philippe LANG, Psychiatre/Addictologue au SELHV Alsace Professeur Conventionné CHU Strasbourg SFA Paris Mars 2017 Con6lits d intérêt Pas de contrats actuels

Plus en détail

Didac&que des sciences. Damien Grenier

Didac&que des sciences. Damien Grenier Didac&que des sciences Damien Grenier 1 Objec&fs Vous apprendre à transme:re des connaissances scien&fiques. Se rendre compte qu expliquer n est pas suffisant : encore faut- il que l apprenant comprenne Se

Plus en détail

Le disposi)f Ecole navale

Le disposi)f Ecole navale Le disposi)f Ecole navale Contexte de la forma)on : L Ecole navale, 1 école d ingénieurs d officiers de marins Forma)on humaine et militaire 3 volets de forma)on 3 grands domaines de forma)on Ø Former

Plus en détail

FORMATION DEUX JOURS spécifique aux ambulanciers du S.M.U.R. A CENTAURE BRETAGNE

FORMATION DEUX JOURS spécifique aux ambulanciers du S.M.U.R. A CENTAURE BRETAGNE FORMATION DEUX JOURS spécifique aux ambulanciers du S.M.U.R. A CENTAURE BRETAGNE Correspondante : Christel NEVENS Responsable des Relations Entreprises CENTAURE BRETAGNE Le Bois Doré - 35650 LE RHEU (

Plus en détail

Master of Advanced Studies (MAS) Psychologie de la santé

Master of Advanced Studies (MAS) Psychologie de la santé Master of Advanced Studies (MAS) Psychologie de la santé Maîtrise de forma;on con;nue universitaire Psychologie de la Santé Séance d inaugura;on 21.04 2016 1 PROGRAMME DU JOUR 2 1 Plan présenta5on Introduc5on:

Plus en détail

Le retour d expérience de la mise en place d une nouvelle organisation dans un bloc opératoire. La valorisation des compétences IBODE

Le retour d expérience de la mise en place d une nouvelle organisation dans un bloc opératoire. La valorisation des compétences IBODE Le retour d expérience de la mise en place d une nouvelle organisation dans un bloc opératoire La valorisation des compétences IBODE Prudent Corne+e Cadre de Santé IBODE CH - Dunkerque JNEP LILLE 11.12.13

Plus en détail

Éduca&on à la sexualité en milieu scolaire

Éduca&on à la sexualité en milieu scolaire Éduca&on à la sexualité en milieu scolaire Véronique Gasté Cheffe du bureau de la santé, de l ac8on sociale et de la sécurité DGESCO / bureau de la santé, de l ac8on sociale et de la sécurité 10 juin 2015

Plus en détail

Anima&on «Naviguer sur une frégate»

Anima&on «Naviguer sur une frégate» Du Cycle 2 au Lycée Anima&on réalisée par un membre de l équipage, médiateur sur le site de L Hermione. Présenta2on de la visite Dans un premier temps, après une présenta&on des ou&ls de naviga&on des

Plus en détail

Dr Patrick Leger Journées nationales F3R Lyon septembre 2012

Dr Patrick Leger Journées nationales F3R Lyon septembre 2012 Dr Patrick Leger Journées nationales F3R Lyon 21-22 septembre 2012 Historique du réseau SPIRO Plan gouvernemental 2005-2010 Groupe de travail 2005-2006 Création de l association SPIRO Aout 2006 Accord

Plus en détail

Institut Fédératif des IUT MP ARIUT MP

Institut Fédératif des IUT MP ARIUT MP Institut Fédératif des IUT MP MP 6 axes d acons prioritaires >> Les acons de l Instut Fédéraf et de l s organisent autour de 6 axes : 1. Accueil : contribuer à l accueil de tous les publics dans les IUT

Plus en détail

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques 6 nouvelles manières d enseigner les GMP Le Contexte Former et évaluer les personnels de ZAC est complexe. Les sujets à traiter sont souvent

Plus en détail

Retour sur les fondamentaux de la réforme Focus sur le CPF L ingénierie financière et pédagogique de l offre de services

Retour sur les fondamentaux de la réforme Focus sur le CPF L ingénierie financière et pédagogique de l offre de services Culture Communication Médias Loisirs Retour sur les fondamentaux de la réforme Focus sur le CPF L ingénierie financière et pédagogique de l offre de services Réunion d informa?on entreprises Grande Halle

Plus en détail

Catalogue. Formation

Catalogue. Formation Catalogue de Formation Pôle régional de compétences en éducation et Promotion de la Santé En Limousin Notre mission Soutenir les acteurs de terrain dans la mise en oeuvre de projets et de programmes en

Plus en détail

PROCESSUS D APPRENTISSAGE? COURS UE 15 F2F Intelligibilité des situations d enseignement et d apprentissage dans le cadre de la formation des adultes

PROCESSUS D APPRENTISSAGE? COURS UE 15 F2F Intelligibilité des situations d enseignement et d apprentissage dans le cadre de la formation des adultes PROCESSUS D APPRENTISSAGE? + JEU DE LA LETTRE EN POLONAIS! Cours n 2 COURS UE 15 F2F Intelligibilité des situations d enseignement et d apprentissage dans le cadre de la formation des adultes Expérimentation

Plus en détail

Le Diagnos+c Financier

Le Diagnos+c Financier Le Diagnos+c Financier MAE Full Time 2013-2014 1 Nota+on * Examen de 2 heures avec mise en situa+on professionnelle. 2 INTRODUCTION DU COURS 3 Ce qu est l analyse financière 1) Un outil plus qu une théorie.

Plus en détail

Les modalités de l examen professionnel. Diane Lavers, Directrice Service de l examen professionnel et de l admission

Les modalités de l examen professionnel. Diane Lavers, Directrice Service de l examen professionnel et de l admission Les modalités de l examen professionnel Diane Lavers, Directrice Service de l examen professionnel et de l admission Les modalités de l examen: Quoi? Jugement et pra,que professionnelle Déontologie Milieux

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP Forum Auvergne Alliance Maladies Rares Vendredi 14 novembre 2014 L ETP dans

Plus en détail

THERAPIE COMMUNAUTAIRE INTEGRATIVE : TRANSPOSITION SUR UN GROUPE DE PAROLE EN ALCOOLOGIE SFA

THERAPIE COMMUNAUTAIRE INTEGRATIVE : TRANSPOSITION SUR UN GROUPE DE PAROLE EN ALCOOLOGIE SFA THERAPIE COMMUNAUTAIRE INTEGRATIVE : TRANSPOSITION SUR UN GROUPE DE PAROLE EN ALCOOLOGIE SFA 25 mars 2016 Micheline CLAUDON L art de transformer les blessures. En perles HISTORIQUE 1/2 Thérapie Communautaire

Plus en détail

Des problèmes pour chercher au CP

Des problèmes pour chercher au CP Des problèmes pour chercher au CP Définition du sujet : les problèmes sont des mises en situation où l élève ne trouve pas la solution immédiatement. Chercher est le fait de se mettre en recherche. Il

Plus en détail

Les fondements de l ETP Maxime Morsa. 18 es JNI, Saint-Malo, du 21 au 23 juin

Les fondements de l ETP Maxime Morsa. 18 es JNI, Saint-Malo, du 21 au 23 juin Les fondements de l ETP Maxime Morsa 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 04/03/2002) : Intervenant : Morsa Maxime Titre : Les

Plus en détail

Neuropsychologie Responsable de spécialité: Professeur Isabelle Jambaqué- Aubourg

Neuropsychologie Responsable de spécialité: Professeur Isabelle Jambaqué- Aubourg Neuropsychologie Responsable de spécialité: Professeur Isabelle Jambaqué- Aubourg Evalua>on AERES : Triple A+ «Pépite» Nouvel Obs: forma>on d excellence à fort poten>el Objec&fs de la forma&on: - former

Plus en détail

«Ateliers pédagogiques musique dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, enjeux et premiers retour d expériences»

«Ateliers pédagogiques musique dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, enjeux et premiers retour d expériences» «Ateliers pédagogiques musique dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, enjeux et premiers retour d expériences» Vincent Lalanne, consultant Journée du CRY du 12 décembre 2014 Qu en est- il de la

Plus en détail

Choix de parcours pour la 3 e secondaire

Choix de parcours pour la 3 e secondaire Choix de parcours pour la 3 e secondaire Intention de la présentation Vous faire connaître les parcours de formation qui se présentent à votre enfant afin de l aider à faire son choix pour la 3 e secondaire

Plus en détail

Les enjeux sociétaux, pédagogiques, ins5tu5onnels et poli5ques de la nécessaire «refonda5on» du service public d éduca5on

Les enjeux sociétaux, pédagogiques, ins5tu5onnels et poli5ques de la nécessaire «refonda5on» du service public d éduca5on Les enjeux sociétaux, pédagogiques, ins5tu5onnels et poli5ques de la nécessaire «refonda5on» du service public d éduca5on Philippe Meirieu SNUipp Octobre 2015 1 INTRODUCTION : une «refonda5on» nécessaire

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

Deux enjeux pour l oral à l école : apprendre à parler et parler pour apprendre

Deux enjeux pour l oral à l école : apprendre à parler et parler pour apprendre Deux enjeux pour l oral à l école : apprendre à parler et parler pour apprendre Quelle est la place de cet enseignement à l école? Comment l enseigner? Avec quelles méthodes et quels ou>ls? Ac>vité 1 :

Plus en détail

Temps et lieu de pra#que commun

Temps et lieu de pra#que commun Plan de Féminisa-on SOMMAIRE 1 Le contexte de la pra-que de la course d orienta-on 2 Les objec-fs du plan de féminisa-on 3 Les axes du plan de féminisa-on A Le diagnos-c 1. Les Pra-quantes 2. Les Dirigeantes

Plus en détail

LA SIMULATION EN OBSTÉTRIQUE A LILLE

LA SIMULATION EN OBSTÉTRIQUE A LILLE LA SIMULATION EN OBSTÉTRIQUE A LILLE Un exemple de mul+disciplinarité entre Étudiants sages-femmes Et Internes en obstétrique Marie-Caroline CYBALSKI, sage-femme enseignante École de sages-femmes du CHRU

Plus en détail

La communica*on au coeur d'une pra*que clinique éthique

La communica*on au coeur d'une pra*que clinique éthique La communica*on au coeur d'une pra*que clinique éthique Marie-Thérèse Lussier MD, BSc, MSc, FCMFC Claude Richard PhD, MA EREMIP Toulouse, 13 septembre 2016 Nous n avons aucun conflit d intérêts à déclarer

Plus en détail

DES Biologie médicale. Présenta5on de la maque8e Mars 2016

DES Biologie médicale. Présenta5on de la maque8e Mars 2016 DES Biologie médicale Présenta5on de la maque8e Mars 2016 Contexte- Calendrier Réforme du troisième cycle des études médicales Rapport F. Couraud et F- R. Pruvot (2013) Réforme de l ensemble des D.E.S.

Plus en détail

Atelier 1 : Repérage et prise en compte des besoins en situations d apprentissage et de coenseignement

Atelier 1 : Repérage et prise en compte des besoins en situations d apprentissage et de coenseignement Atelier 1 : Repérage et prise en compte des besoins en situations d apprentissage et de coenseignement Céline Bauquis Équipe «Pratiques professionnelles et apprentissages en contextes d enseignement spécialisé»

Plus en détail

ONCOPED PL Réseau régional d oncologie pédiatrique. Congrès Na+onal des Réseaux CNRC 2016

ONCOPED PL Réseau régional d oncologie pédiatrique. Congrès Na+onal des Réseaux CNRC 2016 ONCOPED PL Réseau régional d oncologie pédiatrique Congrès Na+onal des Réseaux CNRC 2016 Le réseau OncoPed PL Le réseau régional ONCOPED PL existe depuis 2010 Une contractualisa+on en CPOM depuis février

Plus en détail

COURS MULTIPLES ELEMENTAIRES

COURS MULTIPLES ELEMENTAIRES COURS MULTIPLES ELEMENTAIRES Mercredi 9 janvier 2013 École Jean Jaurès, OUTREAU Agnès MOLIN, EMF 1) Difficultés et bénéfices du cours multiple Les difficultés du point de vue de l enseignant : - Une grosse

Plus en détail

Designer un projet innovant. Guide opéra3onnel. Isabelle Macquart. Pour élaborer une stratégie en phase avec les a9entes terrain.

Designer un projet innovant. Guide opéra3onnel. Isabelle Macquart. Pour élaborer une stratégie en phase avec les a9entes terrain. Isabelle Macquart Designer un projet innovant Guide opéra3onnel Pour élaborer une stratégie en phase avec les a9entes terrain HODEA édi3ons Designer un projet innovant par Isabelle Macquart Copyright Hodea

Plus en détail

27 ème conven8on na8onale de l AdCF

27 ème conven8on na8onale de l AdCF 27 ème conven8on na8onale de l AdCF Les enseignements d une comparaison européenne : Espagne, Pays- Bas et Pologne Interven8on des élèves administrateurs de l INET Introduc8on Enjeux Ges=on des fonds structurels

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Entretien annuel professionnel Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Programme GPEC Contexte d élaboration des outils Une démarche sur mesure

Plus en détail

SALON INFIRMIER Réunion du comité scien7fique 19 Septembre 2016

SALON INFIRMIER Réunion du comité scien7fique 19 Septembre 2016 SALON INFIRMIER Réunion du comité scien7fique 19 Septembre 2016 Comité scien7fique Départs Ange-Dominique Secondi Jean-Luc Lepan Bernard Idoux Arrivées Blandine Delfosse, Ffidec Catherine Cadu (Charles

Plus en détail

Alcool et grossesse ; les ac-ons évaluées en Languedoc- Roussillon

Alcool et grossesse ; les ac-ons évaluées en Languedoc- Roussillon Alcool et grossesse ; les ac-ons évaluées en Languedoc- Roussillon C. Chanal, sage- femme, référente «périnatalité et addic7ons» corinne.chanal@nglr.fr L. Raffier, responsable suivi et évalua7on laurent.raffier@nglr.fr

Plus en détail

LE PROGRAMME DE L ÉQUIPE ACRO CAN S ADRESSE AUX ATHLÈTES SUIVANTS

LE PROGRAMME DE L ÉQUIPE ACRO CAN S ADRESSE AUX ATHLÈTES SUIVANTS LE PROGRAMME DE L ÉQUIPE ACRO CAN S ADRESSE AUX ATHLÈTES SUIVANTS ÉTAPE DU DLTA : S ENTRAÎNER À S ENTRAÎNER ÂGE : Garçons de 12 à 16 ans et filles de 11 à 15 ans PROGRAMME DES ENTRAÎNEURS : Super- entraîneur

Plus en détail

Place de la réhabilita.on dans l asthme

Place de la réhabilita.on dans l asthme Place de la réhabilita.on dans l asthme P.SURPAS, Charnay (69) Conflit d'intérêt Intérêt financier : néant Liens durables : NOVARTIS, BIF Interven.ons ponctuelles : BIF, vitalaire Intérêt direct : néant

Plus en détail

La cer'fica'on hor'cole Plante Bleue. Une ambi'on pour la filière hor'cole

La cer'fica'on hor'cole Plante Bleue. Une ambi'on pour la filière hor'cole La cer'fica'on hor'cole Plante Bleue Une ambi'on pour la filière hor'cole Un projet de filière Plante Bleue : exigences et plan de contrôles Une démarche de progrès Communica=on Une ambi=on d avenir Un

Plus en détail

«Les outils pédagogiques dans l ETP-1»

«Les outils pédagogiques dans l ETP-1» AGO INGÉNERIE FORMATION-MC LLORCA «Les outils pédagogiques dans l ETP-1» Marie-Christine LLORCA AGO Ingénierie-Formation - 18 rue du Languedoc 31000 Toulouse www.ago-formation.fr contact@ago-formation.fr

Plus en détail

Besoins Educatifs en Cancérologie

Besoins Educatifs en Cancérologie Besoins Educatifs en Cancérologie DU SCSC 19 mai 2017 PLAN Travail en groupe 10 + restitution 10 ETP Définition Contexte Déroulement d un programme Partage d expérience / outil éducatif / IPA en Cancérologie

Plus en détail

Référen(el compétences : Agroalimentaire Génie Industriel

Référen(el compétences : Agroalimentaire Génie Industriel Référen(el compétences : Agroalimentaire Génie Industriel «Ingénieur ENSCBP» Les ingénieur(e)s ENSCBP sont capables de metre en œuvre les méthodes de calcul/modélisa(on, d analyse / caractérisa(on, de

Plus en détail