CLIMHYBU. Appel d'offre Fondation Bâtiment Énergie. CLIMatisation HYbride des immeubles de BUreaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CLIMHYBU. Appel d'offre Fondation Bâtiment Énergie. CLIMatisation HYbride des immeubles de BUreaux"

Transcription

1 Appel d'offre Fondation Bâtiment Énergie CLIMHYBU CLIMatisation HYbride des immeubles de BUreaux Une boite à outils d aide à la décision pour la conception et la réhabilitation basse consommation des immeubles de bureaux

2 Le contexte Les bâtiments de bureaux constituent l essentiel du parc tertiaire français. Ce parc connaît une croissance forte En 5 ans le parc existant peut être renouvelé et durant ces 5 ans le parc des bureaux climatisés aura cru d une surface égale L objectif est de passer de 25 : 54 millions de m2 consommant en moyenne annuelle 28 kwhef/m2.an à 22 : 8 millions de m2 consommant moins de 8 kwhef/m2 2

3 Le contexte Les concepteurs ou rénovateurs de bureaux sont aujourd hui soumis à des injonctions contradictoires : Garantir un confort 4 saisons, ce qui peut entrainer un recours massif à la climatisation Aller vers des bâtiments à très basse consommation voire à énergie positive ce qui impose, entre autre, de limiter les consommations de climatisation. 3

4 Objectifs visés Pour les bâtiment neufs Solutions permettant un gain de 3 % par rapport aux bâtiments neufs actuels avec un impact financier nul, Solutions permettant un gain jusqu à 5 % au prix d un surcout éventuel Pour les bâtiments réhabilités Arriver au niveau des bâtiments neufs actuels En permettant des évolutions ultérieures Tout en assurant des conditions d ambiance confortables et saines 4

5 Un concept : la climatisation hybride Utiliser en complémentarité, voire en substitution, les sources gratuites et les source traditionnelles Chauffage par générateur dédié Refroidissement par machine frigorifique Ventilation mécanique Éclairage électrique Apports solaires et conception bioclimatique Air extérieur et sources gratuites Ventilation naturelle Éclairage naturel 5

6 Le concept Climhybu en 4 étapes État initial : bâtiment récent en rég. Parisienne Présentation sur les consommations de et de Puissance et froid durée en h

7 Etape : diminuer les besoins de Réduire les déperditions (isolation, ventilation) Augmenter les apports solaires Puissance et froid 5 Puissance et froid durée en h - durée en h -5 température extérieure 2 en C Mais : augmentation des besoins de froid 7

8 Étape 2 : diminuer les besoins de froid Réduire les apports de chaleurs en été (solaires, internes) Utiliser l inertie (parois lourdes) Puissance et froid Puissance 5 et froid durée en h durée en h température extérieure température en C extérieure en C Constat : en période de, la température extérieure est très souvent plus basse que la température intérieure 8

9 Étape 3 : utiliser l air frais extérieur Refroidissement «gratuit» passif (baies) ou actif (ventilation mécanique) Puissance et froid Puissance 5 et froid durée en h - durée en h

10 Etape 4 : améliorer l efficacité des systèmes Chauffage,, ventilation, éclairage Puissance et froid Puissance et froid durée en h durée en h

11 INITIAL > ETAPE 4 pour NICE Puissance et 2 froid Puissance et froid durée en h durée en h

12 La structuration du consortium Convaincre et permettre l application Convaincre et guider les maitres d ouvrage : Certivea Fournir des solutions crédibles et des outils aux concepteurs : BBS SLAMA Produire des outils adaptés aux différents acteurs Maitrise d ouvrage : Certivea Maitrise d œuvre : Architecte : Studio 4 BET : Tribu énergie Economiste : UNTEC Développer et valider le concept CLIMYBU Bâti, approche globale : CSTB systèmes énergétiques : Armines Solaire photovoltaïque : CEA 2

13 MERCI De votre attention 3

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

PROJET E3D ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE

PROJET E3D ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE PROJET E3D ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE Date : 17/11/2016 Atelier Lavillenie Architectes Intervenant : Cédric Martin Architecte DPLG Au programme L architecture bioclimatique en réponse aux enjeux du développement

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 INFO TECHNIQUE Réglementation Thermique 2012 Les 10 points clés A B C D E F G Arrêté du 26 octobre 2010 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 1. Quel est l objectif de la réglementation? La réglementation

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

Ventilation de Confort

Ventilation de Confort JUMELAGE Eco-Construction Ventilation de Confort CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 Contexte Label BTuBC 2 Contexte Composantes du Label BTuBC 3 Contexte Critères

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

Architecte : Jacques Ripault RT La réponse béton

Architecte : Jacques Ripault RT La réponse béton Architecte : Jacques Ripault RT 2000 La réponse béton La nouvelle réglementation thermique RT 2000 Architecte : Michel Kagan introduction La nouvelle réglementation thermique "RT 2000" s inscrit dans le

Plus en détail

POLITIQUE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BATIMENTS DE L ETAT

POLITIQUE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BATIMENTS DE L ETAT MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS POLITIQUE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BATIMENTS DE L ETAT CONFERENCE DE PRESSE 14 mai 2007 ADMINISTRATION DES BATIMENTS PUBLICS DIVISION DES TRAVAUX NEUFS

Plus en détail

Concevoir une Maison Passive

Concevoir une Maison Passive Concevoir une Maison Passive OU «Comment réaliser un Habitat Ecologique sans système conventionnel de chauffage?» Adeline Guerriat Quincay Le 28 novembre 2008 1. Le standard passif 2. Aspect technique

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

POLITIQUE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BÂTIMENTS DE L ETAT

POLITIQUE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BÂTIMENTS DE L ETAT MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS POLITIQUE ENERGETIQUE POUR LA CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BÂTIMENTS DE L ETAT CONFERENCE DE PRESSE 14 mai 2007 ADMINISTRATION DES BATIMENTS PUBLICS DIVISION DES TRAVAUX NEUFS

Plus en détail

Diagnostic énergétique d établissements de santé

Diagnostic énergétique d établissements de santé Diagnostic énergétique d établissements de santé Florence LAVRARD Juin 2012 1 Sommaire Etat des lieux Les enjeux Le diagnostic énergétique? Obligations des établissements? Démarche Etat des lieux Etablissement

Plus en détail

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Rencontre du BTP sur la RT 2012 DREAL Occitanie DDT de l Ariège Rappels réglementaires Aurélie DEUDON Jean-Luc BERTOLA FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Contexte et objectifs De la RT 2005 à la RT 2012 :

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 OBJECTIF : EXPERIMENTER LES LABELS BATIMENT BASSE CONSOMMATION

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

Bâtiments à Énergie Solaire pour le Tertiaire

Bâtiments à Énergie Solaire pour le Tertiaire Bâtiments à Énergie Solaire pour le Tertiaire Projet aidé par la Fondation Bâtiment Énergie J.J. BEZIAN ARMINES / G. FLEURY TBC / F. PELEGRIN - Architecte E. PELEGRIN GENEL - Architecte Sociologue 9 mars

Plus en détail

RT Formation présentielle. De l'application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive. Réf. va19

RT Formation présentielle. De l'application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive. Réf. va19 RT 2012 De l'application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive Formation présentielle Formation Cette formation est disponible en intra-établissement seulement Réf. va19 Avec le Grenelle

Plus en détail

LE MONET. Saint Denis

LE MONET. Saint Denis LE MONET Saint Denis GUIDE PRATIQUE CE GUIDE EST À VOTRE DISPOSITION POUR PRENDRE EN MAIN LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES DU BATIMENT. CET IMMEUBLE DE BUREAUX EST CERTIFIÉ NF BATIMENT TERTIAIRE DÉMARCHE HQE. IL

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 6.3 Systèmes : processus de conception Refroidissement Piotr Wierusz-Kowalski AUTOMNE 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be

Plus en détail

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation SON EAU CHAUFFER ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation 1/ Répartition des consommations

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Conception et dimensionnement de systèmes de PAC Points d'attention et outils, sur base d

Plus en détail

LE SPECIALISTE DU PUITS CANADIEN ET DE LA VENTILATION DANS L HABITAT ET LE TERTIAIRE

LE SPECIALISTE DU PUITS CANADIEN ET DE LA VENTILATION DANS L HABITAT ET LE TERTIAIRE LE SPECIALISTE DU PUITS CANADIEN ET DE LA VENTILATION DANS L HABITAT ET LE TERTIAIRE Qu est-ce qu un Puits Canadien? Le «puits canadien» est sorti peu à peu de l'oubli suite à la canicule de 2003 et grâce

Plus en détail

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Jean-Christophe VISIER, directeur Energie Santé Environnement, CSTB 26 juin 2009Date Energie Santé Environnement PAGE 1

Plus en détail

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité R filter Pour une étanchéité à l air maîtrisée OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité 02 03 DES OBJECTIFS RT 2012 AMBITIEUX DES EXIGENCES DE PERFORMANCES GLOBALES DE 3 TYPES >

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

15 logements sociaux «de type passifs» à. la Sarthe. 'nium, Bureau d Etudes Environnementales

15 logements sociaux «de type passifs» à. la Sarthe. 'nium, Bureau d Etudes Environnementales GERA architectes www.gera-architectes.com GERA'nium 'nium, Bureau d Etudes Environnementales www.geranium-environnement.com 15 logements sociaux «de type passifs» à Montfort le Gesnois, dans la Sarthe

Plus en détail

Aération naturelle. CATEGORIE constructions neuves. ETUDES DE CAS Plateforme technique de l Arbois

Aération naturelle. CATEGORIE constructions neuves. ETUDES DE CAS Plateforme technique de l Arbois Aération naturelle Aération naturelle CATEGORIE constructions neuves La ventilation naturelle est la solution la plus simple pour renouveler l air dans un bâtiment sans avoir recours à une assistance mécanique.

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

LA TOUR ELITHIS «BÂTIMENT A ENERGIE POSITIVE»

LA TOUR ELITHIS «BÂTIMENT A ENERGIE POSITIVE» Séminaire 29 avril 2008 Enjeux Energétiques et Energie Positive dans les Bâtiments Tertiaires LA TOUR ELITHIS «BÂTIMENT A ENERGIE POSITIVE» Thierry BIEVRE La TOUR ELITHIS «BÂTIMENT A ENERGIE POSITIVE»

Plus en détail

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN RT2012 Jérôme Alba Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN 100 Evolution des consommations d'énergie chauffage et ECS en résidentiel 90 80 EnR Gaz Nat. 70 Electricité 60 50 40 30 20 10 0 1950

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 Réhabilitation de la CAC Choix de la Géothermie Présentation du projet et du bâtiment réhabilitation en site occupé du bâtiment de 2 000

Plus en détail

Retour d'expérience ENERPOS

Retour d'expérience ENERPOS Séminaire EnviroBat Réunion «Le tertiaire sans clim» 29 Avril 2011, CAUE, Saint-Denis Retour d'expérience ENERPOS Saint-Pierre François GARDE, Thierry Faessel-Bohe 1 Le bâtiment à La Réunion 2 85 % de

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

Outils de Simulation thermoaéraulique du Bâtiment Journée IBSA, La Rochelle, 31 mars La plateforme INES et les enjeux de la modélisation

Outils de Simulation thermoaéraulique du Bâtiment Journée IBSA, La Rochelle, 31 mars La plateforme INES et les enjeux de la modélisation Outils de Simulation thermoaéraulique du Bâtiment Journée IBSA, La Rochelle, 31 mars 2005 La plateforme INES et les enjeux de la modélisation par F. Penot, responsable du GAT Bâtiments du sous l aimable

Plus en détail

Maison à énergie positive et. chauffage électrique. Jacques Ortolas

Maison à énergie positive et. chauffage électrique. Jacques Ortolas Maison à énergie positive et chauffage électrique Jacques Ortolas 2013 Aujourd hui une maison à énergie positive peut utiliser l'électricité pour couvrir ses besoins de confort. En application de la loi

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE Jean Carassus s Directeur du département Economie et Sciences Humaines du CSTB Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech Sommaire 1/ Le bâtiment

Plus en détail

Mon école passive et moi Guide d utilisation

Mon école passive et moi Guide d utilisation Mon école passive et moi Guide d utilisation Rue Simons Chaussée d Anvers, 1000 Bruxelles ² Nous sommes heureux de vous accueillir dans votre nouvelle école passive! La construction de ce bâtiment passif

Plus en détail

Innovation. Une solution innovante

Innovation. Une solution innovante Innovation Ambiance intérieure des bâtiments tertiaires ou industriels Une solution innovante «3 en 1» 100% renouvelable production de chaud, de froid et renouvellement de l air 1 SUSTAIN AIR a mis au

Plus en détail

Chaleur et froid renouvelables Exemple Centre Migros Oberland Thun

Chaleur et froid renouvelables Exemple Centre Migros Oberland Thun Chaleur et froid renouvelables Exemple Centre Migros Oberland Thun Hier steht ein Bild randabfallend. Wenn kein Bild vorhanden ist, bitte Folie 2 benutzen. Marcus Dredge, Responsable Efficacité énergétique

Plus en détail

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE -

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - Confort et régulation thermique Résidence Maréchal Juin Plan de la présentation 1. Projet Ecotec 21 2. Objectifs de l étude expérimental (site Maréchal Juin) 3.

Plus en détail

REGLEMENTATION REGULATION J-M R. D-BTP

REGLEMENTATION REGULATION J-M R. D-BTP REGLEMENTATION REGULATION J-M R. D-BTP 2006 1 Régulation des bâtiments existants Régulation des bâtiments neufs d habitation Régulation des bâtiments neufs autres que d habitation Programmation des installations

Plus en détail

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie SUCCESS STORY Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie Contexte Soucieuse de proposer à ses citoyens un service administratif efficace, moderne et regroupé,

Plus en détail

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Les solutions thermodynamiques dans l individuel et le collectif, Cédric BEAUMONT Directeur technique 2 Le poids de l eau (les enjeux de l ECS)

Plus en détail

La Maison Z.E.N. Premier bâtiment français à énergie positive. Principes constructifs. Résultats de 5 ans de monitoring

La Maison Z.E.N. Premier bâtiment français à énergie positive. Principes constructifs. Résultats de 5 ans de monitoring La Maison Z.E.N Premier bâtiment français à énergie positive Principes constructifs Résultats de 5 ans de monitoring Conférence du Bureau de coordination Energies Renouvelables Paris La Défense 14 Avril

Plus en détail

Réhabilitation, Rénovation, ITE Ecole de musique de Gérardmer

Réhabilitation, Rénovation, ITE Ecole de musique de Gérardmer 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Ecole de musique de Gérardmer F. Lausecker 1 Réhabilitation, Rénovation, ITE Ecole de musique de Gérardmer François Lausecker Agence Lausecker architectes

Plus en détail

UNE REHABILIATION PASSIVE : LA VENTILATION. Une réhabilitation passive : la ventilation

UNE REHABILIATION PASSIVE : LA VENTILATION. Une réhabilitation passive : la ventilation UNE REHABILIATION PASSIVE : LA VENTILATION Une réhabilitation passive : la ventilation 17 Septembre 2014 1 VENTILATION DF Conception d un système performant Le fonctionnement physique des différents systèmes

Plus en détail

LE REFROIDISSEMENT DE CONFORT

LE REFROIDISSEMENT DE CONFORT ---------------------------------------------------------------------- L excès de chaleur qui doit être évacué du bâtiment afin de maintenir la température intérieure à un niveau inférieur à la température

Plus en détail

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie 1/ Répartition des consommations d énergie dans un habitat moyennement isolé (années

Plus en détail

Les métiers du Bâtiment en pleine évolution

Les métiers du Bâtiment en pleine évolution Les métiers du Bâtiment en pleine évolution «Le Grenelle, un défi pour le monde du Bâtiment» 22 mai 2008 Bertrand Hannedouche Fédération Française du Bâtiment Le Grenelle de l Environnement Les indicateurs

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020.

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. Les mercredi de l info, CD2E, le 18 Mai 2011 LE CONTEXTE. Synthèse de l évolution réglementaire

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle Bruxelles Environnement Amélioration de la ventilation hygiénique François LECLERCQ MATRIciel Objectifs de la présentation La rénovation par phase influence-t-elle

Plus en détail

Mesures incontournables pour un bâtiment à haute performance énergétique. Optimiser la ventilation et la récupération de chaleur

Mesures incontournables pour un bâtiment à haute performance énergétique. Optimiser la ventilation et la récupération de chaleur Mesures incontournables pour un bâtiment à haute performance énergétique. Présentation générale du bureaux d études Acteur des solutions basse-énergie et passif Bureau d études techniques spéciales Conseiller

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale Introduction Lors de l élaboration du programme de construction du futur collège de Carbon Blanc fin 2003, la Direction des Collèges a enrichi celui-ci des orientations et des objectifs de développement

Plus en détail

Confort d été : Solutions innovantes et retours d expérience"

Confort d été : Solutions innovantes et retours d expérience Confort d été : Solutions innovantes et retours d expérience" CR_Conf_20juin2007_réseau_REG_28juin2007.ppt p. 1 Le réseau REG Grand Lyon Réseau des résidences Economes en énergie du Grand Lyon Conférence/Atelier

Plus en détail

// Installation VRF hybride Radio 7

// Installation VRF hybride Radio 7 DES SYSTÈMES DE CLIMATISATION À GRANDE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE // Installation VRF hybride Radio 7 Efficacité énergétique supérieure à la moyenne, confort particulièrement élevé pour l utilisateur grâce

Plus en détail

Elaboration et mise en œuvre de la démarche TEPOS

Elaboration et mise en œuvre de la démarche TEPOS Elaboration et mise en œuvre de la démarche TEPOS Comment s investir dans un projet solaire photovoltaïque? Belleville, 17 janvier 2017 AGENDA Qu est ce qu un territoire TEPos? Présentation du potentiel

Plus en détail

Pompes à chaleur haute température Production eau chaude sanitaire

Pompes à chaleur haute température Production eau chaude sanitaire CLIMATISATION ET CHAUFFAGE Pompes à chaleur haute température Production eau chaude sanitaire CERTIFIÉ PAR CERTITA POMPES À CHALEUR Chauffage (30/35 C) www.marque-nf.com CLIMATISATION ET CHAUFFAGE Une

Plus en détail

LES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le label passif. Plate-forme Maison Passive asbl

LES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le label passif. Plate-forme Maison Passive asbl Plate-forme Maison Passive asbl LES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le label passif Mercredi de l'info cd2e Loos en Gohelle Adeline Guerriat Le 25 mars 2009 1. La Plate-forme Maison Passive 2. Le standard

Plus en détail

Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand

Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand LE PROJET Conception : 2011 juin 2013 Chantier : fév 2014 nov 2015 (20 mois) Centre

Plus en détail

alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2.

alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2. alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2. Le système 2SOL : un principe simple avec de grands effets 2SOL

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive. Objectifs à atteindre et points clefs pour y parvenir

Le bâtiment à énergie positive. Objectifs à atteindre et points clefs pour y parvenir Le bâtiment à énergie positive en filière volailles de chair Objectifs à atteindre et points clefs pour y parvenir Gérard AMAND 1, Dylan CHEVALIER 2, Christian NICOLAS 3, Paul PONCHANT 1 1 ITAVI Ploufragan

Plus en détail

AVANT PROPOS... 1 Un travail collectif... 1 Une étape indispensable... 2

AVANT PROPOS... 1 Un travail collectif... 1 Une étape indispensable... 2 TABLE DES MATIERES AVANT PROPOS... 1 Un travail collectif... 1 Une étape indispensable... 2 INTRODUCTION... 5 Des objets mal connus... 5 Quoi de plus répandu, de plus commun qu'un émetteur de chaleur?...

Plus en détail

A +++ GAMME ATLANTIC GÉOLIA POMPE À CHALEUR GÉOTHERMIQUE. Projet neuf ou rénovation Tous types de captage PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES.

A +++ GAMME ATLANTIC GÉOLIA POMPE À CHALEUR GÉOTHERMIQUE. Projet neuf ou rénovation Tous types de captage PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES. GAMME POMPE À CHALEUR GÉOTHERMIQUE Projet neuf ou rénovation Tous types de captage PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES Jusqu à FABRICATION FRANÇAISE Faites connaissance avec la gamme Atlantic Géolia Qu est-ce qu

Plus en détail

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients : 1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins

Plus en détail

AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN

AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN Clermont-Ferrand - 12 mai 2009 AMELIORATION THERMIQUE ET BATI ANCIEN Tony Marchal, Ing. Arch.DPLG Illustrations: T.Marchal - Jean-Pierre Oliva - MEEDDAT - CETE - ADEME sur environ 30 millions de logements,

Plus en détail

Un contexte général favorable au changement

Un contexte général favorable au changement Un contexte général favorable au changement De par sa situation au cœur de la mégalopole européenne, l Alsace est une région dynamique sur le plan économique. L activité de service y est très représentée,

Plus en détail

Le solaire thermovoltaïque au service de l efficacité énergétique des bâtiments et du séchage de matières

Le solaire thermovoltaïque au service de l efficacité énergétique des bâtiments et du séchage de matières Le solaire thermovoltaïque au service de l efficacité énergétique des bâtiments et du séchage de matières BASE en 2 mots Une équipe de 17 personnes fortement engagées dans la transition énergétique Spécialiste

Plus en détail

Bâtiments & énergies

Bâtiments & énergies Bâtiments & énergies Plan RT 2005 & labels énergétiques Master AUDT UE 32 Thermique 1 A quoi sert l'énergie dans un bâtiment? : Confort Se chauffer (en décroissance) S éclairer Se rafraîchir Santé Avoir

Plus en détail

Confort et usages. Jean-Alain Bouchet, Cerema Christophe Beslay, université de Toulouse. 22 janv. 2016

Confort et usages. Jean-Alain Bouchet, Cerema Christophe Beslay, université de Toulouse. 22 janv. 2016 s Jean-Alain Bouchet, Cerema Christophe Beslay, université de Toulouse s 1.Températures intérieures en été 2.Confort thermique adaptatif 3.Confort thermique de mi-saison 4.Comportements 1. Un sujet de

Plus en détail

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n octobre 2012 (nouvelle collection)

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n octobre 2012 (nouvelle collection) J économise mon énergie CHAUFFAGE HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - octobre 2012 (nouvelle collection) Je m informe Le chauffage central Qu il soit individuel ou collectif, le chauffage central est une

Plus en détail

POUR ACCOMPAGNER LA RENOVATION DES COPROPRIETES UNE CERTIFICATION CONNUE DU GRAND PUBLIC

POUR ACCOMPAGNER LA RENOVATION DES COPROPRIETES UNE CERTIFICATION CONNUE DU GRAND PUBLIC POUR ACCOMPAGNER LA RENOVATION DES COPROPRIETES UNE CERTIFICATION CONNUE DU GRAND PUBLIC ENJEUX POUR LES COPROPRIÉTÉS Près de 10 millions de logements en copropriété en France (soit 2 fois plus qu en logement

Plus en détail

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars L association Promotelec 1 1 Objet & enjeux de l association La spécificité de l association Le seul espace réunissant, à la fois, les acteurs de la filière électricité, du bâtiment et les associations

Plus en détail

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération Réglementation thermique 2012 Acoustique Ventilation Aération Colloque national «Comment conjuguer Thermique-Acoustique-Ventilation : Les nouveautés réglementaires et techniques» BORDEAUX 6 décembre 2011

Plus en détail

Concevoir une ventilation dans ces bâtiments, gérer les flux et surventiler, Aix-les-Bains, 6 octobre 2014

Concevoir une ventilation dans ces bâtiments, gérer les flux et surventiler, Aix-les-Bains, 6 octobre 2014 Concevoir une ventilation dans ces bâtiments, gérer les flux et surventiler, Aix-les-Bains, 6 octobre 2014 Sommaire 1. Pourquoi avoir recours à la surventilation 2. Les étapes de conception 3. Le choix

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département de la Drôme Commune de MONTMEYRAN Plan Local d Urbanisme Annexe : conseils pour tendre vers une maison écologique (source : pôle énergie) Arrêté le : 31 janvier 2013 Modifications : Enquête

Plus en détail

Performance énergétique et thermique des bâtiments

Performance énergétique et thermique des bâtiments Performance énergétique et thermique des bâtiments recueil sur CD-ROM Référence : 3135311CD ISBN : 978-2-12-135311- Année d édition : 2010 Analyse Un diagnostic de Performance Energétique (DPE) est désormais

Plus en détail

Les outils de la rénovation du bâti ancien

Les outils de la rénovation du bâti ancien Les outils de la rénovation du bâti ancien Simulation thermique dynamique (STD) Objectifs, freins, limites et retours d expériences Par: Julien CARTON (ICSEED) Vendredi 4 novembre 2016 1 Introduction ICSEED

Plus en détail

PREBAT 31 mars Chambéry

PREBAT 31 mars Chambéry Journée PREBAT vers des bâtiments à énergie positive Mesurer la performance des bâtiments Jean-Alain Bouchet CETE Méditerranée CHAMBERY 31 mars 2010 Mesurer la performance des bâtiments Plan de l exposé

Plus en détail

Efficacité énergétique intrinsèque des bâtiments

Efficacité énergétique intrinsèque des bâtiments Efficacité énergétique intrinsèque des bâtiments Le 29/04/2015 Ibán NAVEROS Doctorant Ateliers Expérimentaux IMUAlpha 2/17 Sommaire Ville durable Efficacité énergétique Performances énergétiques des bâtiments

Plus en détail

Accompagnement Basse Energie

Accompagnement Basse Energie Siège Social NOBATEK 67, rue de Mirambeau 64600 ANGLET T 05 59 03 61 29 F 05 59 63 55 41 Site Ecocampus ENSAM Esplanade des Arts et Métiers 33405 TALENCE T 05 56 84 63 70 F 05 56 84 63 71 www.nobatek.com

Plus en détail

Enseignement transversal. TP8B 1 ère STI2D. Sensibilisation à la notion de Développement Durable. Données Techniques

Enseignement transversal. TP8B 1 ère STI2D. Sensibilisation à la notion de Développement Durable. Données Techniques Présentation du TP Problématique visée Agir sur les produits actifs. Objectifs de formation Société et développement durable O1 - Identifier les éléments permettant la limitation de l impact environnemental

Plus en détail

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons Marie-Alix VIALLE Partenaires financiers L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Énergies Renouvelables Association

Plus en détail

LES MESSAGES RENVOYÉS LORS DU CALCUL RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE DE LA RT 2005

LES MESSAGES RENVOYÉS LORS DU CALCUL RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE DE LA RT 2005 LES MESSAGES RENVOYÉS LORS DU CALCUL RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE DE LA RT 2005 Document contrôlé le 6 février 2017 B.B.S. Slama service technique : 04.73.34.73.20 sav@bbs-logiciels.com www.bbs-logiciels.com

Plus en détail

Garantie de performance énergétique. Séminaire du 22 mai 2012 BOUYGUES BATIMENT IDF

Garantie de performance énergétique. Séminaire du 22 mai 2012 BOUYGUES BATIMENT IDF Comment définir les responsabilités des parties prenantes? Séminaire du 22 mai 2012 BOUYGUES BATIMENT IDF Facteurs qui influent sur la performance énergétique : - Le bâti - Les équipements Introduction

Plus en détail

Géothermie résidentielle

Géothermie résidentielle Géothermie résidentielle Appuis financiers disponibles d'hydro-québec Présentation au Regroupement Technologique en Habitation du Québec (RTHQ), le 2 décembre 2008 Objet de la présentation Programmes "Clients

Plus en détail

Système de condensation frigorifique à haute efficacité

Système de condensation frigorifique à haute efficacité Certificats d économies d énergie Opération n BAT-EQ-130 Système de condensation frigorifique à haute efficacité 1. Secteur d application Bâtiments tertiaires. 2. Dénomination Mise en place d un système

Plus en détail

alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2.

alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2. alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2. Le système 2SOL : un principe simple avec de grands effets 2SOL

Plus en détail

Economies d énergie et substitution d énergies dans les Bâtiments

Economies d énergie et substitution d énergies dans les Bâtiments Economies d énergie et substitution d énergies dans les Bâtiments Jean Orselli Conseil Général des Ponts et Chaussées jean.orselli@equipement.gouv.fr www.equipement.gouv.fr/article.php3?id_article=569

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUE. L énergie finale est l énergie dont l utilisateur va se servir pour répondre à ses besoins.

BESOINS ENERGETIQUE. L énergie finale est l énergie dont l utilisateur va se servir pour répondre à ses besoins. I Besoins en énergie finale Etat des lieux L énergie finale est l énergie dont l utilisateur va se servir pour répondre à ses besoins. I.1 Quelle est l énergie finale la plus consommée? Les besoins en

Plus en détail

Le CPE des Lycées d'alsace

Le CPE des Lycées d'alsace Le CPE des Lycées d'alsace Arnaud Dupuy Chef de Projet www.cofely-gdfsuez.fr COFELY, une entreprise du Groupe GDF SUEZ Groupe GDF SUEZ 197 000 personnes 74 Mds CA Branche GDF SUEZ Énergie Services 80 000

Plus en détail