Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique"

Transcription

1 Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique D.Ourrad, D Benmoussa,B.Griene Anesthésie réanimation CPMC

2 Introduction Onco-gériatrie: discipline née Etats-Unis Floride) > 15 ans Europe (France, Italie) en plein essor Conséquence de 2 phénomènes : Vieillissement de la population (éspérance de vie) Incidence croissante du cancer avec l âge Prospective OMS en % charge chirurgie digestive Douleur et cancer Douleur liée au TRT: DPO, post chimio, post radiothérapie Actuellement : 30% AG Sujet > 75ans Co-morbidité : 80% Algérie: évaluation DPO sujet âgé reste optimal

3 Définition Définition chronologique USA, celle différenciant les Young old (65-75 ans), Middel old (75-85 ans) Old old ( > 85 ans ) Définitions variables selon les besoins OMS : âge civil > 65 ans = 3ème âge 4ème âge = handicap Economie sociale : âge de la retraite : 55 à 60 ans Conseil général (EHPAD) : > 75 ans Service de gériatrie : âge moyen 85 ans Sociologie : > 10 ans

4 Définition, IASP 1979 Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire réel ou potentiel ou décrite en terme d un tel dommage Cette définition tient compte des différentes composantes de la douleur: Composante sensori-discriminative Composante affectivo - émotionelle Composante cognitive Tient compte des douleurs sans lésions Douleurs psychogènes taxées d inauthentiques

5 Prise en charge de la douleur Comprendre Instaurer un climat de confiance Croire la plainte douloureuse Évaluer Douleur ( EVA, EVS, EN) Type de douleur (Nociceptive, Neuropathique, Psychogène ) Apparition des effets secondaires ( digestifs, respiratoires, sédation) Traiter en Fonction Paliers OMS Intensité de la douleur Mécanismes physiopathologiques de la douleur Terrain du patient

6 Particularité DPO sujet agé Un symptôme fréquent La douleur est un problème largement sous-estimé chez les personnes âgées, alors que les maladies susceptibles d être douloureuses sont plus nombreuses et fréquentes dans le grand âge. Une évaluation difficile notamment de par la prévalence élevée des troubles sensoriels et des démences dans la population très âgée. Si les outils d autoévaluation de la douleur ne sont pas compris par le malade, il faut avoir recours aux échelles d hétéro-évaluation fondées sur l observation des modifications du comportement habituel.

7 Particularités sujet âgé TRT Un traitement adapté : Les principes du traitement de la douleur sont les mêmes c hez le sujet âgé et l adulte jeune. Mais il est indispensable de tenir compte des modifications du métabolisme des médicaments a n t a l giques avec l âge, des effets secondaires potentiels et des contre-indications, plus fréquents dans le grand âge

8 Niveau du site opératoire substances algogènes Sensibiliser les nocicepteurs hyperalgésique périphérique ou primaire DPO

9 Libération de glutamate activation du récepteur NMDA, modification l expression des canaux ioniques comme les canaux sodium sensibilisation centrale composante centrale = hyperalgésie secondaire : sévérité de la douleur postopératoire origine de douleurs chroniques post chirurgicales Neuropathiques

10 Matériels et méthodes Etude rétrospective : période d une année (Janv 14 - fevr15) Evaluation des pratiques professionnelles (EPP) de la prise en charge de la douleur postopératoire CPMC Unité réanimation onco-chirurgicale et des services d hospitalisation DPO a fait l objet de protocoles écrits, mais qu en est il de leur mise en œuvre et de leur suivi chez la personne âgée? Critères d inclusion : des Dossiers de malade 65 ans Chirurgie oncologique (digestive: colorectal, hépatique, pancréas. Gynécolog. Partie molles ) Résultats: 505 sujets âgés : 337 femmes 168 hommes

11 Tranche d âge femmes hommes >85

12 Type de chirurgie >85

13 Evaluation pré-operatoire EN - EVA Consultation anesthésique Evaluation douleur: ATCD,TRT antalgique.réajustement TRT Evaluation Onco - gériatrique multidimensionnelle Evaluation anesthésique: Etat Fonctionnel: Indice de Karnofsky, Activité de vie quotidienne Classification ASA,Statut Nutritionnel: IMC, albuminemie, taux protides Au bloc opératoire: Préventive analgésia Dés fermeture plaie: 1 g perfalgan + profenid 100 mg + Dexamatazone 8 mg ALR péri thoracique ou lombaire: 3mg mophine / 12 H + dexametazone SSPI: Evaluation EVA si > 4 titration morphine 3 mg/5 mn USI +- Service chirurgie 1 g perfalgan /6H + profenid 100 mg/12 H

14 Résultats Pré-opératoire Evaluation douleur et cancer 100 % MAT anesthésie réanimation : 80 % EN % malades étaient s/ TRT +/- réajustement 60 % sans TRT : 40 % douloureux 20 % non douloureux

15 Résultats - discussion Bloc opératoire: protocole analgésie préventive 75 % Analgésie multimodale sans ALR 25 % ALR 25 % Morphine S/C

16 Discussion Post opératoire / Insuffisance PEC Protocole ALR respecté 100 % EVA < 4 (s/ responsabilité du résident de garde ) Protocole multimodale respecté 40 % (malade transférés en USI= PERSONNEL QUALIFIE) (60 % non évalué dénonce insuffisance de sensibilisation de PEC DPO transférés services chirurgie) Protocole la demande EVA > 4 titration morphine

17 DPO sujet âgé est là!!!! il faut Savoir: la chercher - la reconnaitre Différente DPO jeune Agitation; pleurs, sme confusionnel, tableau aigu chirurgical ou médical: IDM DOLOPLUS : échelle évaluation

18 Echelle Doloplus

19

20 La prise en charge de la douleur est une obligation éthique et majeure pour tout médecin Mise en application rigoureuse Protocoles écrits CDPO Formation- Information acteurs de soins Infirmière maillon fort indispensable

21 Soulagement Effets Indésirables MERCI

11 ème Congrès national de lutte contre la douleur

11 ème Congrès national de lutte contre la douleur 11 ème Congrès national de lutte contre la douleur Alger 21-22 Dr Hennaoui H-Dr Hammouda H- Dr Khokhi K-Dr Rachi H Pr Chouicha B Centre Antidouleur CHUOran La prise en charge des douleurs chroniques postopératoires

Plus en détail

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r

Douleur et fin de vie. 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e A l g e r Douleur et fin de vie F. Yahiatene; D. Benmoussa; B. Griène Centre De Traitement De La Douleur CPMC - Alger 10 è m e C o n g r è s D e L u t t e C o n t r e L a D o u l e u r 8 & 9 O c t o b r e 2 0 1

Plus en détail

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes APRHOC 1er Octobre 2007 Dr François CHRISTIANN Centre Hospitalier - Châteauroux francois.christiann@ch-chateauroux.fr Evaluation de la douleur EVALUATION

Plus en détail

TRACABILITE DE LA DOULEUR EXPERIENCE DU SAMU 83

TRACABILITE DE LA DOULEUR EXPERIENCE DU SAMU 83 TRACABILITE DE LA DOULEUR EXPERIENCE DU SAMU 83 Maleville M, Vergne M, Greva P, Lambert R, Dubois O, Arzalier JJ SAMU 83 Toulon Journées médicales et infirmières du Collège PACA de médecine d Urgence Marseille,

Plus en détail

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Douleur : définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou

Plus en détail

PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE

PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE N 131. Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DE L UTILISATION DE LA KÉTAMINE EN MIDI-PYRÉNÉES

ÉTAT DES LIEUX DE L UTILISATION DE LA KÉTAMINE EN MIDI-PYRÉNÉES ÉTAT DES LIEUX DE L UTILISATION DE LA KÉTAMINE EN MIDI-PYRÉNÉES PLAN DE L EXPOSÉ Présentation et intérêts du travail de recherche Rappels du cadre théorique Réalisation de l enquête Résultats obtenus et

Plus en détail

QUE CHOISIR POUR TRAITER LA DOULEUR POST- OPERATOIRE? Dr. M. RADJI Département d anesthésie-réanimationd CHU AMIENS

QUE CHOISIR POUR TRAITER LA DOULEUR POST- OPERATOIRE? Dr. M. RADJI Département d anesthésie-réanimationd CHU AMIENS QUE CHOISIR POUR TRAITER LA DOULEUR POST- OPERATOIRE? Dr. M. RADJI Département d anesthésie-réanimationd CHU AMIENS La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle, désagréable, liée à une lésion

Plus en détail

Douleurs chroniques après césarienne: Mécanismes et prise en charge

Douleurs chroniques après césarienne: Mécanismes et prise en charge Douleurs chroniques après césarienne: Mécanismes et prise en charge N. BENMOUHOUB Service d Anesthésie Réanimation. Hôpital de Kouba 10 ème Congres SAETD, 8 &9 octobre 2015 Introduction - Césarienne :

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE Gabrielle DAUCE, Morgan FRIBAULT Infirmières coordinatrices 2017 INTRODUCTION La douleur de la personne âgée est sous estimée alors que la fréquence

Plus en détail

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Définition de la DOULEUR La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CETD POLE NEUROSCIENCES. NOMEL Marie-Thérèse IDE CHUM DE FDF

EVALUATION DE LA DOULEUR CETD POLE NEUROSCIENCES. NOMEL Marie-Thérèse IDE CHUM DE FDF EVALUATION DE LA DOULEUR CETD POLE NEUROSCIENCES CHUM DE FDF NOMEL Marie-Thérèse IDE INTRODUCTION Quelque soit les facteurs déclencheurs et le mécanisme initial. La douleur constitue: une expérience subjective

Plus en détail

LES ÉCHELLES DÉMARCHE DE ENSEMBLE CONTRE D ÉVALUATION DE L ASSOCIATION LA DOULEUR JC.Combaz

LES ÉCHELLES DÉMARCHE DE ENSEMBLE CONTRE D ÉVALUATION DE L ASSOCIATION LA DOULEUR JC.Combaz LES ÉCHELLES D ÉVALUATION DE LA DOULEUR 21.10.2013 JC.Combaz DÉMARCHE DE L ASSOCIATION ENSEMBLE CONTRE LA DOULEUR 1 Définition de la douleur Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée

Plus en détail

Les douleurs sont toujours les mêmes mais chacun souffre à sa façon! Gérard Dubos Gériatre

Les douleurs sont toujours les mêmes mais chacun souffre à sa façon! Gérard Dubos Gériatre Les douleurs sont toujours les mêmes mais chacun souffre à sa façon! Gérard Dubos Gériatre Sois sage, ô ma Douleur, et tiens- toi plus tranquille. Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici Définir,

Plus en détail

Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé

Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé Repérer et évaluer la douleur du sujet âgé ANFIIDE Journée Internationale de l infirmière 29 MAI 2010 1 «Avant de vouloir traiter la douleur chez la personne âgée, encore faut-il la reconnaître!...» PASSADORI

Plus en détail

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA PREALABLE «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire

Plus en détail

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS LES PERSONNES QUI NE PEUVENT EXPRIMER LEUR DOULEUR? Personnes IMC, handicapés physiques ou mentales. Pathologies

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR ET SA PRISE EN CHARGE EN MESOTHÉRAPIE. Dr Jean-Pierre MARTIN Montélimar

EVALUATION DE LA DOULEUR ET SA PRISE EN CHARGE EN MESOTHÉRAPIE. Dr Jean-Pierre MARTIN Montélimar EVALUATION DE LA DOULEUR ET SA PRISE EN CHARGE EN MESOTHÉRAPIE Dr Jean-Pierre MARTIN Montélimar DEFINITION DE L IASP La douleur est une expérience sensorielle et émentionnelle désagréable, liée à une lésion

Plus en détail

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008 DOULEUR: du symptôme au syndrome Dr Franck TADDEI 17/03/2008 Plan Général A- Concept de douleur 1- Définition 2- Décodage 3- Douleur aiguë vs douleur chronique 4- Syndrome douloureux chronique 5- Mécanismes

Plus en détail

7 ème Congrès de lutte contre la douleur Oran le Mars 2011

7 ème Congrès de lutte contre la douleur Oran le Mars 2011 7 ème Congrès de lutte contre la douleur Oran le 17-18 Mars 2011 Prise en charge de la douleur postopératoire: État des lieux dans les hôpitaux d Oran F.Mazour,A.seddiki,D.El kebir Service d Anesthesie

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

aigüe peut être évaluée

aigüe peut être évaluée Je sais comment ma douleur aigüe peut être évaluée Vous avez par exemple été opéré, ou avez mal suite à une chute. Afin de pouvoir soulager cette douleur aigüe de manière adaptée, votre médecin doit l

Plus en détail

Douleur aiguë et chronique du sujet âgé

Douleur aiguë et chronique du sujet âgé UE 5, item 131 Auteurs : Cathy Thery, Laetitia Amalou, Philippe Chassagne Douleur aiguë et chronique du sujet âgé Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une

Plus en détail

La prise en charge de la douleur et du patient dialysé douloureux

La prise en charge de la douleur et du patient dialysé douloureux Formation La prise en charge de la douleur et du patient dialysé douloureux Durée : 17,5 Heures Contexte : En 2010 un audit interne révélait que seulement 8% des dossiers patients mentionnaient la traçabilité

Plus en détail

Prise en charge de la douleur et approche palliative

Prise en charge de la douleur et approche palliative Prise en charge de la douleur et approche palliative Mme C. VACELET, IDE EMSP de Pontarlier Dr D. BRISSAC-CESTOR, médecin EMSP Pontarlier Formation Oncolie 09 mars 2017 1 Plan I) Prise en charge de la

Plus en détail

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans 1 EVALUATION et TRAITEMENT de la douleur La DOULEUR définition selon l IASP. (Institut international pour l étude de la Douleur)

Plus en détail

Indicateurs pour la prise en charge de la douleur. F.Bardiau, RN, MS, PhD ULg, CHU-Charleroi

Indicateurs pour la prise en charge de la douleur. F.Bardiau, RN, MS, PhD ULg, CHU-Charleroi Indicateurs pour la prise en charge de la douleur F.Bardiau, RN, MS, PhD ULg, CHU-Charleroi Qualité «Délivrer à chaque patient l assortiment d actes diagnostiques et thérapeutiques qui assurera le meilleur

Plus en détail

Les échelles de la douleur. Dr Isabelle Etchebarne, CFXM, SAR 3 Cours DESAR, 09/02/2015

Les échelles de la douleur. Dr Isabelle Etchebarne, CFXM, SAR 3 Cours DESAR, 09/02/2015 Les échelles de la douleur Dr Isabelle Etchebarne, CFXM, SAR 3 Cours DESAR, 09/02/2015 Plan Introduction Echelles d auto évaluation Echelles d hétéro évaluation Douleur aigüe Douleur chronique Réanimation

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable en lien avec un dommage tissulaire réel ou potentiel ou décrit en termes d un tel

Plus en détail

Douleurs induites par les soins

Douleurs induites par les soins Douleurs induites par les soins Mademoiselle Lydie BRIANDET (infirmière) Madame Laurence GAULTIER (aide-soignante) Docteur Hervé MIGNOT Formation EHPAD CODESPA 36 Douleur : définition (IASP) «Expérience

Plus en détail

ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR

ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR INTRODUCTION Soulager la douleur passe par des volontés et actes individuels, collectifs et politiques : Admettre la douleur de l autre, la comprendre, la traiter

Plus en détail

Physiopathologie de la douleur

Physiopathologie de la douleur Physiopathologie de la douleur Dr Z. ARKOUN Service de réanimation médicale du Pr. M BENALI ABDELLAH CHU de Bab-El-Oued PLAN I/- Introduction II/- Rappel anatomique III/- Physiopathologie 1/- De la périphérie

Plus en détail

La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013?

La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013? La douleur de l enfant Quelle prise en charge en pédiatrie dans les services d urgences d Aquitaine en 2013? Dr Sylvie BERCIAUD Chef de clinique-assistant urgences pédiatriques Bordeaux Centre d étude

Plus en détail

Evaluation et prise en charge médicamenteuse de la douleur post traumatique chez l enfant

Evaluation et prise en charge médicamenteuse de la douleur post traumatique chez l enfant 10 eme congrès de la Sociéte Algérienne d Etude et de Traitement de la Douleur (SAETD) Alger 8-9 octobre 2015 Evaluation et prise en charge médicamenteuse de la douleur post traumatique chez l enfant S.Abassini-

Plus en détail

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du 07/11/2011 1 I - LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR C

Plus en détail

DOULEUR ET SANTE MENTALE. Moyens d évaluation de la douleur

DOULEUR ET SANTE MENTALE. Moyens d évaluation de la douleur DOULEUR ET SANTE MENTALE Moyens d évaluation de la douleur en santé mentale 11ème rencontre REMALDO Jeudi 15 Octobre 2015 Docteur Périne BROUSSAUD-BLAMOUTIER CETD Clinique La Sagesse Rennes CH Guillaume

Plus en détail

Les nouveaux défis de la fonction IADE

Les nouveaux défis de la fonction IADE Les nouveaux défis de la fonction IADE Congrès ICAR Lyon Novembre 2014 Introduction La douleur a longtemps été considérée, uniquement, comme un symptôme. Un signe clinique qui n intéressait les médecins

Plus en détail

Kétamine: : place dans

Kétamine: : place dans Session ide Douleur Kétamine: place dans l analgésie Arnaud Chiche et Sylvie Lys Service de Réanimation Polyvalente Centre Hospitalier de Tourcoing Diapositive 1 Kétamine: : place dans l analgésie Arnaud

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski Définition Association Internationale d Etude de la Douleur (IASP 1979) La douleur est une expérience

Plus en détail

Echelles d évaluation. Traitement de la douleur

Echelles d évaluation. Traitement de la douleur Traitement de la douleur Pourquoi évaluer? Identifier des malades algiques Prendre une décision thérapeutique adaptée Améliorer la relation médecin-malade Permettre aux équipes soignantes d utiliser des

Plus en détail

Gestion du patient douloureux chronique en anesthésie

Gestion du patient douloureux chronique en anesthésie Gestion du patient douloureux chronique en anesthésie Docteur ADAM Frédéric Service d anesthésie Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph 185 rue Raymond Losserand- 75014 Paris Déclaration de lien d intérêt

Plus en détail

Intérêt de l analgésie péridurale continue dans la prise en charge de la douleur postopératoire en chirurgie gynécologique lourde

Intérêt de l analgésie péridurale continue dans la prise en charge de la douleur postopératoire en chirurgie gynécologique lourde Intérêt de l analgésie péridurale continue dans la prise en charge de la douleur postopératoire en chirurgie gynécologique lourde FC Rahmoune, H. Hadidji (*),S. Mezhoud, et M.Ouchtati Service d anesthésie

Plus en détail

MEMOIRE Diplôme Inter universitaire (D.I.U) MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD

MEMOIRE Diplôme Inter universitaire (D.I.U) MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD luniversite PARIS DESCARTES Evaluation de la douleur chez la personne âgée en EHPAD MEMOIRE Diplôme Inter universitaire (D.I.U) MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE

Plus en détail

Cliquez sur l'icône pour ajouter une image LA PCA. CLUD Draguignan. Didier MARCHAND IADE. Delphine CASALINI IDE

Cliquez sur l'icône pour ajouter une image LA PCA. CLUD Draguignan. Didier MARCHAND IADE. Delphine CASALINI IDE Cliquez sur l'icône pour ajouter une image LA PCA CLUD Draguignan Didier MARCHAND IADE Delphine CASALINI IDE Cliquez sur l'icône pour ajouter une image définition L analgésie contrôlée par le patient est

Plus en détail

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne Docteur Matthieu BOISSON: Médecin Anesthésiste Réanimateur Praticien Hospitalier Universitaire CHU Poitiers Dominique

Plus en détail

Analgésie chez le patient dépendant aux opiacés. Vincent Bounes, CAMU, Pessac, 3 février 2016

Analgésie chez le patient dépendant aux opiacés. Vincent Bounes, CAMU, Pessac, 3 février 2016 Analgésie chez le patient dépendant aux opiacés Vincent Bounes, CAMU, Pessac, 3 février 2016 Cas clinique réel : Patient 38 ans, pas d ATCD. Suspicion fracture poignet droit (hyperalgique). Prise en charge

Plus en détail

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur

L EVALUATION DE LA DOULEUR. Evaluation de la douleur L EVALUATION DE LA DOULEUR 1 Interrogatoire du patient et de son entourage (mode d apparition topographie, intensité, signes d accompagnements, conséquences fonctionnelles, ATCD, ) Avez-vous mal maintenant?

Plus en détail

Société Algérienne d évaluation et de traitement de la douleur. 9 ème congrès de lutte contre la douleur

Société Algérienne d évaluation et de traitement de la douleur. 9 ème congrès de lutte contre la douleur Société Algérienne d évaluation et de traitement de la douleur 9 ème congrès de lutte contre la douleur CHU Oran Quelle prise en charge de la douleur cancéreuse au niveau du CHU. Oran? S. Benbernou K.

Plus en détail

États. Généraux de la Douleur en Picardie. Amiens, le jeudi 24 juin 2004

États. Généraux de la Douleur en Picardie. Amiens, le jeudi 24 juin 2004 États Généraux de la Douleur en Picardie Amiens, le jeudi 24 juin 2004 1 États Généraux de la Douleur en Picardie Programme du jeudi 24 juin 2004 15-16h : Présentation du problème sanitaire de la douleur

Plus en détail

LADOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE. Outils d évaluation & aide à la décision

LADOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE. Outils d évaluation & aide à la décision LADOULEUR CHEZ LA PERSONNE Outils d évaluation & aide à la décision ÂGEE Pourquoi un tel outil? Parce que, selon la loi «( ) Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur.

Plus en détail

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Certificat interuniversitaire de soins palliatifs Université Catholique de Louvain Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Dr. Vincent Vandenhaute Cliniques de l Europe, Bruxelles

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR

BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR Dr Hennaoui H-Dr Hamouda H- Dr Khokhi K- Dr Rachi -Pr Chouicha B Service anesthésie réanimation B CHU Oran. 10 ème CONGRES SAETD 8-9 Oct.2015 ALGER INTRODUCTION Nous

Plus en détail

Chronicisation de la douleur postopératoire. N. Fellah, D. Benmoussa, B. Griène Centre de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

Chronicisation de la douleur postopératoire. N. Fellah, D. Benmoussa, B. Griène Centre de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger Chronicisation de la douleur postopératoire N. Fellah, D. Benmoussa, B. Griène Centre de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger La douleur chronique après un acte chirurgical n'est

Plus en détail

LE RÔLE DE L INFIRMIÈRE ET APPROCHES NON-PHARMACOLOGIQUES EN CLINIQUE EXTERNE DE DOULEUR CHRONIQUE GÉRIATRIQUE

LE RÔLE DE L INFIRMIÈRE ET APPROCHES NON-PHARMACOLOGIQUES EN CLINIQUE EXTERNE DE DOULEUR CHRONIQUE GÉRIATRIQUE LE RÔLE DE L INFIRMIÈRE ET APPROCHES NON-PHARMACOLOGIQUES EN CLINIQUE EXTERNE DE DOULEUR CHRONIQUE GÉRIATRIQUE Yasmina Sleb inf. Clinicienne ASI Installation Institut universitaire de gériatrie de Montréal

Plus en détail

Démarche qualité «douleur» Expérience du C.H. de Châteauroux

Démarche qualité «douleur» Expérience du C.H. de Châteauroux Démarche qualité «douleur» Expérience du C.H. de Châteauroux Dr Florentin CLÈRE - Praticien hospitalier Consultation pluridisciplinaire de la douleur Unité Risques et Qualité Atelier n 2 29 novembre 2010

Plus en détail

DIAPORAMA FORMATEUR 1

DIAPORAMA FORMATEUR 1 DIAPORAMA FORMATEUR 1 DOULEUR chez la personne âgée La douleur 2 Pourquoi un tel outil? (1) Parce que, selon la loi : «( ) Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur.

Plus en détail

LADOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE. Outils d évaluation & aide à la décision. en collaboration avec. A l initiative de la Direction Générale de la Santé

LADOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE. Outils d évaluation & aide à la décision. en collaboration avec. A l initiative de la Direction Générale de la Santé LADOULEUR CHEZ LA PERSONNE Outils d évaluation & aide à la décision ÂGEE en collaboration avec A l initiative de la Direction Générale de la Santé DOULEUR CHEZ LA PERSONNE ÂGEE Pourquoi un outil d aide

Plus en détail

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleurs postopératoires chez le sujet âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleur chez le PA: Principes généraux Obstacles diagnostiques, Obstacles d'ordre neuropsy, Obstacles thérapeutiques, Obstacles

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CHEZ L'ENFANT. Dr. Thomas MARQUILLIER D4 Année 2015/2016 AHU Odontologie pédiatrique 1

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CHEZ L'ENFANT. Dr. Thomas MARQUILLIER D4 Année 2015/2016 AHU Odontologie pédiatrique 1 EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CHEZ L'ENFANT Dr. Thomas MARQUILLIER D4 Année 2015/2016 AHU Odontologie pédiatrique 1 Introduction PLAN DU COURS 1. Comment définir la douleur? 2. Mécanismes

Plus en détail

Evaluation du traitement des douleurs du patient cancéreux. Expérience de consultation de médecine interne

Evaluation du traitement des douleurs du patient cancéreux. Expérience de consultation de médecine interne Université de Tlemcen - Faculté de Médecine B. Benzerdjeb Evaluation du traitement des douleurs du patient cancéreux Expérience de consultation de médecine interne 8 ème Congrès National & 3 ème Congrès

Plus en détail

IMPLANTATION D UNE ÉCHELLE POUR ÉVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ UN ENFANT SÉDATÉ ET VENTILÉ

IMPLANTATION D UNE ÉCHELLE POUR ÉVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ UN ENFANT SÉDATÉ ET VENTILÉ IMPLANTATION D UNE ÉCHELLE POUR ÉVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ UN ENFANT SÉDATÉ ET VENTILÉ Stephanie Irani Mona Accaoui Douleur est mémorisée par l enfant quel que soit son âge, niée ou non prise en charge

Plus en détail

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Journée de sensibilisation à l autisme Le 2 avril 2010 CH THUIR C Palix, G Szembel, H Guérin, JM Cabaup,

Plus en détail

EXTRAIT MEMOIRE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR APRES EPISIOTOMIE :

EXTRAIT MEMOIRE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR APRES EPISIOTOMIE : ECOLE DE CADRES SAGES-FEMMES DIJON EXTRAIT MEMOIRE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR APRES EPISIOTOMIE : D une évaluation de pratiques professionnelles et des besoins des patientes A un programme d amélioration

Plus en détail

Relais de la sédations l antalgie

Relais de la sédations l antalgie Session ide Douleur Anesthésie loco-régionale en post opératoire Hélène ANDERSON Patrick LOEB Polyclinique de La Louvière, Lille Diapositive 1 Relais de la sédations dation à l antalgie Arnaud Chiche et

Plus en détail

9 ème congrès de la Société Algérienne d Evaluation et de Traitement de la Douleur-SAETD Constantine octobre 2013

9 ème congrès de la Société Algérienne d Evaluation et de Traitement de la Douleur-SAETD Constantine octobre 2013 9 ème congrès de la Société Algérienne d Evaluation et de Traitement de la Douleur-SAETD Constantine 24-25 octobre 2013 Intérêt de la mise en place d un protocole de prise en charge de la douleur aigue

Plus en détail

DAR CHU Antoine Béclère. Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier

DAR CHU Antoine Béclère. Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier 1 Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier Introduction Hystérectomie et douleur Anesthésie locorégionale (ALR) ou pas ALR? Réhabilitation post-opératoire Chirurgie carcinologique

Plus en détail

LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF. A propos d un étude rétrospective sur 25 observations.

LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF. A propos d un étude rétrospective sur 25 observations. LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF A propos d un étude rétrospective sur 25 observations. L anesthésie de longue durée. - Pas définition consensuelle. - Définition proposée par Stoppa

Plus en détail

Molécules antalgiques en SSPI

Molécules antalgiques en SSPI Lieux de diffusion : SSPI, USC, blocs opératoires Rédacteurs : C Jolly (Médecin Anesthésiste) F Hibbert (Médecin Anesthésiste) M O Rorke (IADE) Chemin informatique Version n 1 Page 1/6 Personnes concernées

Plus en détail

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE 1 système pas trop compliqué UN PEU D ANATOMIE LE TRAITEMENT DE L INFORMATION DOULOUREUSE Comme toute information DEFINITION DE LA DOULEUR Expérience

Plus en détail

LA DOULEUR. Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière)

LA DOULEUR. Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière) LA DOULEUR Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière) Centre d'evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) CHU Martinique OBJECTIFS : Connaître : l'organisation

Plus en détail

La douleur du sujet âgé

La douleur du sujet âgé La douleur du sujet âgé Repérer Evaluer Dr Gabriel ABITBOL EMASP Groupe Hospitalier Broca - La Rochefoucauld-La Collegiale (AP-HP) Prévalence importante: 50% à domicile 49% à 83% en institution Avec l

Plus en détail

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Une nouvelle classification d'antalgiques pour une meilleure efficacité. Les paliers de l'oms (1986) Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Morphine Oxycodone Hydromorphone Fentanyl 3 Paracétamol AINS 1 Co

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé.

Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé. Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs chez le sujet âgé. Dr Damien ANDRIEU Service de chirurgie digestive CHU Purpan Réunion Régionale d Oncogériatrie 16 mai 2013 Définition «chirurgicale»

Plus en détail

LES ECHELLES D EVALUATION DE LA DOULEUR. Le 11/05/2005

LES ECHELLES D EVALUATION DE LA DOULEUR. Le 11/05/2005 LES ECHELLES D EVALUATION D DE LA DOULEUR Le 11/05/2005 La douleur La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion existante ou potentielle, ou décrite en termes

Plus en détail

Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique. Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse

Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique. Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse Le vieillissement La fragilité Questionnaire G8 L évaluation gériatrique

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 3 Date de diffusion Intranet : 10-02-12 Objet

Plus en détail

ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier

ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier PCA morphine le gold standard Depuis l enquète sur l évaluation des pratiques

Plus en détail

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE PLAN Rappels Différences en SP Morphiniques Douleur neuropathique

Plus en détail

La «pompe à morphine» PCA et PCEA

La «pompe à morphine» PCA et PCEA La «pompe à morphine» PCA et PCEA OLIVIER ébastien IADE Centre Hospitalier de Carcassonne Octobre 2015 Définition La PCA (Patient Controlled Analgésia ou analgésie autocontrôlée par le patient): C est

Plus en détail

ECHECS EN CHIRURGIE AMBULATOIRE

ECHECS EN CHIRURGIE AMBULATOIRE ECHECS EN CHIRURGIE AMBULATOIRE EXPERIENCE AU C.H. DE CHATELLERAULT IADE : GUYOT CAROLE RIVAULT ANNE TECHER ELINA DEFINITION DE L AMBULATOIRE: «Concept organisationnel qui permet au patient opéré, le retour

Plus en détail

Accès douloureux paroxystiques

Accès douloureux paroxystiques Accès douloureux paroxystiques Grainat N. et Coll. Faculté de médecine CHU DE Batna Centre anti douleur 9 ème Congrès de la SAETD - 2013 La douleur «expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée

Plus en détail

Session 7 : Communications orales Modérateurs : Muriel Rainfray Loïc Mourey

Session 7 : Communications orales Modérateurs : Muriel Rainfray Loïc Mourey Session 7 : Communications orales Modérateurs : Muriel Rainfray Loïc Mourey PREVALENCE DU CANCER CHEZ LES PATIENTS AGES DE 75 ANS ET PLUS RESIDANT EN EHPAD : ETUDE REALISEE AUPRES DES 50 EHPAD CONVENTIONNES

Plus en détail

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE Rencontres d OncoGériatrie Bourgogne Franche-Comté 24 avril 2015 Dr Nathalie LOUVIER Anesthésiste Centre Georges François Leclerc Dijon INTRODUCTION

Plus en détail

A - Rôle de L IDE fondé par : 1 - LÉGISLATION PROFESSIONNELLE RÔLE DE L INFIRMIÈRE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

A - Rôle de L IDE fondé par : 1 - LÉGISLATION PROFESSIONNELLE RÔLE DE L INFIRMIÈRE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L INFIRMIÈRE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX M.th Gatt ( CHU Bobigny ) Ph.Tetard ( CH Saint Camille- Institut Mutualiste Montsouris ) 1 - LÉGISLATION PROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière

Plus en détail

LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera

LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera I) La structure : L Institut Arnault Tzanck est une clinique médico-chirurgicale privée à but non lucratif, gérée par

Plus en détail

Consortium Régional de Gestion de la Douleur Chronique du Saguenay Lac- St-Jean (Site Jonquière) Colloque des sciences infirmières, UQAC

Consortium Régional de Gestion de la Douleur Chronique du Saguenay Lac- St-Jean (Site Jonquière) Colloque des sciences infirmières, UQAC Consortium Régional de Gestion de la Douleur Chronique du Saguenay Lac- St-Jean (Site Jonquière) Colloque des sciences infirmières, UQAC 1 er mai 2014 Conférenciers Présenté par : Madame Diane Duchesne,

Plus en détail

ALR et Cancer : Quelles nouveautés en 2014

ALR et Cancer : Quelles nouveautés en 2014 ALR et Cancer : Quelles nouveautés en 2014 Hugues de Courson Antoine Giraudon DESAR, CHU de Bordeaux Articles de l année en anesthésie réanimation 1 Bénéfices de l ALR Ce que l on sait déjà : (court et

Plus en détail

«Evaluation de la douleur en fonction des âges et du handicap»

«Evaluation de la douleur en fonction des âges et du handicap» 2ème Journée e Régionale R Douleur des CLUD de Midi Pyrénées «Evaluation de la douleur en fonction des âges et du handicap» CLUD Rodez et Saint Affrique Aveyron INTRODUCTION Plan 2006-2010: priorité numéro

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET AGE DOULEUR ET DEPRESSION CHEZ LA P.A.

LA DEPRESSION DU SUJET AGE DOULEUR ET DEPRESSION CHEZ LA P.A. COLLOQUE EPSM-MAIA 26 MAI 2016 LA DEPRESSION DU SUJET AGE DOULEUR ET DEPRESSION CHEZ LA P.A. LA P.A. EST-ELLE PLUS EXPOSEE A LA DOULEUR? Prévalence : estimée de 40 à 80%..., 70%... Pourquoi? Les polypathologies

Plus en détail

La douleur postopératoire en chirurgie ambulatoire. René STILL Infirmier D.E. libéral D.U Algologie Infirmier anesthésiste D.E.

La douleur postopératoire en chirurgie ambulatoire. René STILL Infirmier D.E. libéral D.U Algologie Infirmier anesthésiste D.E. La douleur postopératoire en chirurgie ambulatoire René STILL Infirmier D.E. libéral D.U Algologie Infirmier anesthésiste D.E. Cadre de santé Quels enjeux et quels défis? Répondre a la politique de santé

Plus en détail

Douleur et souffrance en situation palliative

Douleur et souffrance en situation palliative Douleur et souffrance en situation palliative LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation APPROCHE CLINIQUE ANALGESIE Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux 1 ère partie : LA DOULEUR

Plus en détail

LES CIRCUITS DE LA DOULEUR

LES CIRCUITS DE LA DOULEUR LES CIRCUITS DE LA DOULEUR PREMIERE CONSULTATION Anamnèse clinique - apparition du problème - durée / intensité / localisation / irradiation - description clinique - antécédents médicaux / chirurgicaux

Plus en détail

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins 1 RISQUES INFECTIEUX Infections liées aux soins 2 Quels sont les objectifs? Evaluer les risques infectieux Mettre en place les mesures préventives adaptées Le risque infectieux est lié à 3 éléments indissociables

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger ANNABA 2009 Problème de santé publique 1er motif de consultation Impact socio

Plus en détail