Approche théorique des essais aggravés. Theoretical approach of design maturity testing

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approche théorique des essais aggravés. Theoretical approach of design maturity testing"

Transcription

1 Theoreical approach of desig mauriy esig Fabrice Guéri Pascal Laieri - Berard Dumo Isiu des Scieces e Techiques de l Igéieur d Agers Agers Résumé Nous proposos das ce aricle de préseer des aspecs héoriques des essais HALT. Plus pariculièreme, ous moreros l aalyse saisique réalisable avec les résulas des essais permea de défiir les différees zoes caracérisiques d u produi : focioeme opimal, focioeme dégradé e défaillace. Absrac We propose i his paper o prese he heoreical aspecs of HALT ess. I paricular, we will show he saisical aalysis of es resuls which permi o defie he differe characerisic areas of produc : opimal operaig, degraded operaig, failure. Noaios : λ() aux de défaillace LIS Limie Iférieure de la Spécificaio LIO Limie Iférieure Opéraioelle LID Limie Iférieure de Desrucio LSS Limie Supérieure de la Spécificaio Limie Supérieure Opéraioelle LSD Limie Supérieure de Desrucio µ LIO(s) Moyee de la LIO pour le sress s σ LIO(s) Ecar-ype de la LIO pour le sress s µ LID(s) Moyee de la LID pour le sress s σ LID(s) Ecar-ype de la LID pour le sress s µ (s) Moyee de la pour le sress s σ (s) Ecar-ype de la pour le sress s µ LSD(s) Moyee de la LSD pour le sress s σ LSD(s) Ecar-ype de la LSD pour le sress s LIO(s) i Valeur du sress s de la LIO pour le produi i (s) i Valeur du sress s de la pour le produi i LID(s) i Valeur du sress s de la LID pour le produi i LSD(s) i Valeur du sress s de la LSD pour le produi i (-α) iveau de cofiace φ(u) la focio de répariio de la loi ormale cerée réduie. INTRODUCTION Les ejeux acuels de compéiivié idusrielle e ermes d iovaio, de délai de développeme, de fiabilié, impose de mere e œuvre des sraégies de qualificaio de produi de plus e plus efficaces. Sas reveir sur les différes ouils uilisables das ce coexe, ous allos ous iéresser plus pariculièreme aux essais aggravés (ref e 2) do le plus cou es l essai HALT (Highly Acceleraed Life Tesig). Ces essais so uilisés e phase de cocepio afi d abouir à u produi maure e mea e évidece u cerai ombre de faiblesses pour lesquelles o appore des correcios afi de les élimier pour augmeer la fiabilié (voir Figure ). λ() Produi ava fiabilisaio Produi après fiabilisaio Fiabilisaio Figure : Mauraio des produis par les essais aggravés Pour mere e évidece les pois faibles, o soume le produi à des solliciaios écheloées (climaiques, vibraoires, élecriques, ) e augmea les iveaux jusqu à appariio d ue défaillace (voir Figure 2). A chaque défaillace o effecue les aalyses echologiques de défaillace pour morer si celle-ci es la coséquece d ue faiblesse laee (acio correcive) ou si la limie de résisace de echologie es aeie. Aselab 2 3 -

2 Sress * * * * * Limie de desrucio Limie de focioeme Limie de spécificaio Figure 2 : Profil du es Au cours de l essai o peu égaleme s iéresser à la limie de focioeme au delà laquelle le produi focioera e mode dégradé. Aisi, lors de l essai HALT ous pouvos mere e évidece 4 zoes caracérisiques (Figure 3) du produi (ref 2 e 4) : Zoe correspoda à la spécificaio Zoe de focioeme opimal Zoe de focioeme dégradé Zoe de desrucio (défaillace) Vibraio Coformié (Spécificaio) Tempéraure Robusesse (Marge) Chocs hermiques Focio dégradée (domaie réversible) Défaillace (domaie irréversible) Sress combiés (Tempéraure+Vibraio) Figure 3 : Défiiio des zoes caracérisiques du produi Aisi, l essai de croissace de fiabilié e phase de cocepio HALT ous perme d obeir : - les limies ihérees aux echologies uilisées - u produi maure dès le débu du cycle de producio - l amélioraio de la fiabilié opéraioelle Nous proposos das ce aricle de défiir plus préciséme les différees zoes caracérisiques du produi e défiissa les limies par leur disribuio saisique. Aselab 2 3-2

3 2. ANALYSE STATISTIQUE DES ESSAIS HALT 2.. Iroducio Si o cosidère u seul axe de la figure e radar (Figure 3), les différees zoes caracérisiques du produi peuve se décrire par le schéma suiva (das le cas où le sress se caracérise par des limies iférieures e supérieures comme par exemple la empéraure) : Limie iférieure de desrucio (LID) Limie iférieure opéraioelle (LIO) Marge opéraioelle Marge de desrucio Limie iférieure de la spécificaio (LIS) Limie supérieure de la spécificaio (LSS) Marge opéraioelle Limie supérieure opéraioelle () Marge de desrucio Limie supérieure de desrucio (LSD) Sress Figure 4 : Défiiio des zoes caracérisiques du produi Chaque limie irisèque au produi sera eachée d ue ceraie variabilié que l o peu caracériser par ue loi ormale. Aisi, au cours d ue campage d essai HALT, l objecif es de défiir le plus préciséme ces différees lois ormales Défiiio des limies saisiques de zoe Das ce aricle, ous allos ous iéresser aux essais réalisés selo 2 sress idépedas : la empéraure e la vibraio Limies opéraioelles das le cas de la empéraure Pour déermier les limies opéraioelles supérieure e iférieure d u produi sous l effe de la empéraure o procède par des essais e coraie écheloée (Figure 5) où progressiveme o augmee le iveau de empéraure (échelo de à C e durée de palier de à mi) jusqu à cosaer le dysfocioeme du produi (performace dégradée mais réversible si l o dimiue la empéraure). Aisi, o obie la limie supérieure de focioeme (. O opère de la même maière pour déermier la limie iférieure LIO( avec le même produi puisque le phéomèe associé aux limies opéraioelles es réversible. Cee opéraio es répéée pour l esemble de l échaillo afi de défiir les lois ormales associées aux limies (ref 3 e 4). 2 ( i Tempéraure ( C) LIO( i Figure 5 : Cycle de empéraure pour esimer LIO e Aselab 2 3-3

4 Cee opéraio es répéée pour l esemble de l échaillo afi de défiir les lois ormales associées aux limies. Nous déduisos les paramères des lois ormales (moyee e écar-ype) : i µ LIO LIO( [.] i i 2 σ LIO [2.] LIO i LIO i µ ( [3.] i i 2 σ ( [4.] Limie opéraioelle das le cas de la vibraio Pour déermier la limie opéraioelle supérieure sous l effe de la vibraio (ref 3 e 4) o procède de la même faço que pour la empéraure par des essais e coraie écheloée (Figure 6) où progressiveme o augmee le iveau de vibraio (échelo de à Grms e durée de palier de à mi) jusqu à cosaer le dysfocioeme du produi permea d obeir la limie supérieure de focioeme ( Grms). 5 (Grms) i Vibraio (Grms) Figure 6 : Cycle de vibraio pour esimer Les paramères de la loi ormale (Grms) so défiis par : i µ ( Grms ) ( Grms) [5.] i i 2 σ ( Grms) ( Grms ) ( Grms) [6.] Limies de desrucio das le cas de la empéraure Pour esimer les limies de desrucio supérieure e iférieure d u produi (ref 3 e 4) sous l effe de la empéraure o réalise u essai ideique au cas de l évaluaio des limies opéraioelles (Figure 7) mais o augmee le iveau de empéraure jusqu à desrucio du produi (éa irréversible). Aisi, o obie la limie supérieure de desrucio LSD(. O opère de la même maière pour déermier la limie iférieure LID( Aselab 2 3-4

5 2 LSD( i Tempéraure ( C) 4-4 Tempéraure ( C) LID( i Figure 7 : Cycles de empéraure pour esimer LID e LSD Les paramères des lois ormales LID( e LSD( so obeus par : i µ LID LID( [7.] i i 2 σ LID [8.] LID LID i µ LSD LSD( [9.] i i 2 σ LSD( [.] LSD LSD Limie de desrucio das le cas de la vibraio L esimaio de la limie supérieure de desrucio LSD(Grms) se fai selo l essai défii par la Figure 8. 5 LSD(Grms) i Vibraio (Grms) Figure 8 : Cycle de vibraio pour esimer LSD Les paramères de la loi ormale LSD(Grms) so défiis par : i µ ( Grms ) LSD LSD( Grms) [.] i i 2 σ ( Grms) LSD( Grms ) ( Grms) [2.] LSD LSD Aselab 2 3-5

6 Défiiio des marges Coaissa les disribuios des différees limies, il es possible de défiir les marges que ous avos ere les spécificaios e les limies opéraioelles (Figure 9). Pourceage %ppm de la producio défaillae das les spécificaios Limie supérieure de la spécificaio (LSS(s)) Marge Limie supérieure opéraioelle ((s)) opéraioelle x.σ (s) σ (s) µ (s) Sress Figure 9 : Défiiio de la marge opéraioelle Aisi, pour le cas d u sress, la marge opéraioelle ere la spécificaio supérieure e la limie supérieure opéraioelle (défiie par ue loi ormale) s écri : Marge opéraioelle = µ (s) - LSS(s) [3.] Nous pouvos égaleme déduire ue aure caracérisique associée à la marge qui es la proporio %ppm de produis défecueux das la zoe de spécificaio : LSS( s) ( s) % ppm= prob( ( s) LSS( s) ) = φ [4.] σ ( s) avec φ(u) la focio de répariio de la loi ormale cerée réduie (Noa : O dédui de la même maière les aures marges opéraioelles) Lors d u essai HALT, ous recherchos les modificaios écessaires pour obeir ue marge suffisae. C es aisi que l o peu se fixer u objecif de proporio de défau %ppm (ref 4).e de déduire la marge écessaire exprimée e ombre x d écar ype σ (s). Aisi, la relaio [8] devie : µ ( s) x. σ ( s) ( s) % ppm= φ = φ( x) [5.] σ ( s) De cee derière équaio, ous pouvos déduire le pourceage %ppm e focio de la marge exprimée par x : x %ppm 58655,26,5 6687, ,6 2,5 629, ,97 3,5 232,67 4 3,69 4,5 3,4 5,29 Tableau : % ppm e focio de la marge x Aselab 2 3-6

7 Défiiio des iveaux de sress pour les essais de dévermiage de ype HASS Les résulas des essais HALT peuve égaleme servir à défiir les essais de dévermiage HASS réalisés lors de la producio (ref 2 e 3).. Pour cela, o cosidère les lois ormales des limies opéraioelles (Figure ) défiies lors de l essai HALT. Le cycle de empéraure de l essai HASS es défii par 2 valeurs exrêmes esimées pour u iveau de cofiace doé (-α). σ LIO ( LIO( LI HASS ( LIS( LSS( α/2 α/2 LS HASS ( ( σ ( Tempéraure T µ LIO ( µ ( Figure : Défiiio du cycle de empéraure pour l essai HASS Les 2 empéraures iférieure e supérieure du cycle HASS so défiies par : LI HASS ( = µ LIO ( + u -a/2 µ LIO ( [6.] Les valeurs u -α/2 so irées du ableau 2 : LS HASS ( = µ ( - u -a/2 µ ( [7.] -α/2 -α u -α/2 u -α,95,95,64,64,96,96,75,75,97,97,88,88,98,98 2,5 2,5,99,99 2,33 2,33,999,999 3,9 3,9,9999,9999 3,72 3,72 Tableau 2 : valeurs de u -α/2 e u -α e focio de -α/2 e -α Le cycle de vibraio se dédui de la même maière, e cosidéra la loi ormale de la limie supérieure opéraioelle (Grms) (Figure ). LSS(Grms) α LS HASS (Grms) (Grms) σ (Grms) Vibraio Grms µ (Grms) Figure : Défiiio du cycle de vibraio pour l essai HASS Le iveau de vibraio du cycle HASS es défii par : LS HASS (Grms) = µ (Grms) - u -a µ (Grms) [8.] (Les valeurs u -α so irées du ableau 2) Aselab 2 3-7

8 2.3. Exemple Preos le cas où des doées so simulées selo les paramères suivas : = 2 produis (aille de l échaillo) LSS( = 55 C LIS( = -25 C LSS(Grms) 5 Grms µ ( = 8 C σ ( = 5 C µ LIO ( = -45 C σ LIO ( = 5 C µ (Grms) = 35 Grms σ (Grms) = 5 Grms µ LSD ( 2 C σ LSD ( = 6 C µ LID ( = -8 C σ LID ( = 6 C µ LSD (Grms) = 5 Grms σ LSD (Grms) = 6 Grms Le pla d essai sera codui de la maière suivae (Figure 2) :. das u premier emps ous simulos les doées correspoda aux différees limies opéraioelles (LIO(, ( e (Grms)) des 2 produis, 2. esuie l échaillo de 2 produis es répari e 3 sous-échaillos de 7 produis afi de simuler les différees limies de desrucio (LID(, LSD( e LSD(Grms)) LSD(Grms) i 5 4 Tempéraure ( C) ( i (Grms) i Vibraio (Grms) LIO( i Figure 2 : Coduie de l essai HALT Nous obeos pour l échaillo comple les résulas suivas : Produi i ( i LIO( i (Grms) i Tableau 3 : Doées simulées de ( i, LIO( i e (Grms) i pour l esemble de l échaillo De ces doées, ous pouvos déduire les paramères des lois ormales (moyee µ e écar-ype σ) caracérisa les différees limies opéraioelles (, LIO( e (Grms) : µ ( = 78,57 C σ ( = 5,3 C µ LIO ( = -43,8 C σ LIO ( = 4,97 C µ (Grms) = 33,8 Grms σ (Grms) = 5,22 Grms Esuie, ous simulos les doées de limies de desrucio : produi i LSD( i Tableau 4 : Doées simulées de LSD( i pour le sous-échaillo (produis à 7) produi i LID( I Tableau 5 : Doées simulées de LID( i pour le sous-échaillo 2(produis 8 à 4) Aselab 2 3-8

9 produi I LSD(Grms) I Tableau 6 : Doées simulées de LSD(Grms) i pour le sous-échaillo 3(produis 5 à 2) De ces doées, ous pouvos déduire les paramères des lois ormales (moyee µ e écar-ype σ) caracérisa les différees limies de desrucio LSD(, LID( e LSD(Grms) : µ LSD ( 22,4 C σ LSD ( = 7,56 C µ LID ( = -82,4 C σ LID ( = 5,67 C µ LSD (Grms) = 52,4 Grms σ LSD (Grms) = 6,36 Grms La simulaio more la démarche à coduire lors d ue campage d essais HALT. Plus pariculièreme, ous cosaos la boe précisio des esimaios des paramères des lois ormales associées aux différees limies opéraioelles e de desrucio. De ces résulas, ous pouvos réaliser des aalyses plus évoluées e e pariculier des esimaios de proporios de produis défecueux das la zoe de spécificaio : LSS( ppm prob( T LSS T ) 55 78,57 % ( ) ( ) = = φ = φ, 4 ppm 5,3 [9.] σ LIS( ppm prob( LIO T LIS T ) LIO 25 43,8 % ( ) ( ) + = = φ = φ = 77, 6 ppm 4,97 [2.] σ LIO LSS( Grms ) ( Grms) ppm prob( Grms LSS Grms ) 5 33,8 % ( ) ( ) = = φ = φ 58, 2 ppm ( Grms ) 5,22 [2.] σ Nous pouvos égaleme préciser les 2 empéraures iférieure e supérieure aisi que le iveau de vibraio du cycle HASS défiis pour le iveau de cofiace 98% : LI HASS ( = µ LIO ( + u 99% µ LIO (= -43,8+2,33x4,97= -32,2 C [22.] LS HASS ( = µ ( u 99% µ (= 78,57-2,33x5,3=66,8 C [23.] LS HASS (Grms) = µ (Grms) u 98% µ (Grms) = 33,8-2,5x5,22= 23, Grms [24.] 3. CONCLUSION Nous avos idiqué comme meer ue aalyse saisique des résulas d essai HALT. Celle-ci perme de défiir les différees zoes caracérisiques du produi e d esimer les paramères des lois ormales associées aux limies. A l aide de ces disribuios, il es possible d évaluer les différees marges e de déduire les cycles pour les essais HASS. 4. BIBLIOGRAPHIE. W. Nelso, «Acceleraed Tesig : Saisical Models, Tes Plas ad Daa Aalyses», Edieur Wiley Iersiece Publicaio, Le rôle des essais das la maîrise de la fiabilié», Edieur ASTE, Nov «Highly Acceleraed Life Tesig», Tes Procedure Aalysis-Geeral Moor, GMW Mc Lea, Maagig HALT issues, 998 NEPCOM proceedigs Aselab 2 3-9

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Direcio des Admissios e cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Rappels sur les signaux

Rappels sur les signaux CHAPIRE Rappels sur les sigaux. - Iroducio U sigal élecrique es oujours associé à deux ypes de gradeurs : le sigal qui coie l'iformaio ormaleme uile : le brui qui gééraleme es cosidéré comme u parasie

Plus en détail

Analyse de la méthode de calcul des charges de gros entretien et d'amortissement technique du matériel de la construction

Analyse de la méthode de calcul des charges de gros entretien et d'amortissement technique du matériel de la construction DEEGAION DU MAERIE Aalyse de la méhode de calcul des charges de gros ereie e d'amorisseme echique du maériel de la cosrucio Fédéraio Naioale des ravaux Publics - Méhode de déermiaio des charges d emploi

Plus en détail

Introduction à la logistique

Introduction à la logistique Iroducio à la logisique Gesio de la demade e prévisio Pla de la séace La demade das le sysème logisique Défiiios Problémaique de gesio de la demade Aciviés de la gesio de la demade Méhodes de prévisio

Plus en détail

Août 2015 (1 heure et 45 minutes)

Août 2015 (1 heure et 45 minutes) Aoû 05 ( heure e 45 miues). a) Cier oues les opéraios élémeaires (permea de réduire ue marice à sa forme écheloée lige réduie) e doer, pour chacue, so effe sur le déermia d ue marice carrée? Ne pas démorer.

Plus en détail

Petit essai sur les tirages dans une urne

Petit essai sur les tirages dans une urne 74 Das os classes o 443 Pei essai sur les irages das ue ure Yves-Noël Haubry (*) E Premières e Termiales STI e S, je doe oujours des exercices de probabiliés cocera les irages de boules das des ures coea

Plus en détail

ANALYSE CANONIQUE GÉNÉRALISÉE RÉGULARISÉE

ANALYSE CANONIQUE GÉNÉRALISÉE RÉGULARISÉE Mauscri aueur, publié das "4èmes ourées de Saisique (00)" Résumé ANALYSE CANONIQUE GÉNÉRALISÉE RÉGULARISÉE ET APPROCHE PLS Arhur Teehaus () & Michel Teehaus () () SUPELEC, Campus de Gif-sur-Yvee, 3 rue

Plus en détail

Août 2016 (1 heure et 45 minutes) b) Quel lien y a-t-il entre le rang d'une matrice et son nombre de lignes et de colonnes? Ne pas (2.5 pts.

Août 2016 (1 heure et 45 minutes) b) Quel lien y a-t-il entre le rang d'une matrice et son nombre de lignes et de colonnes? Ne pas (2.5 pts. 1 a) Défiir: marice écheloée lige réduie rag d'ue marice Aoû 016 (1 heure e 45 miues) (1 p) b) Quel lie a--il ere le rag d'ue marice e so ombre de liges e de coloes? Ne pas démorer (05 p) c) Discuer, selo

Plus en détail

Evaluation des obligations

Evaluation des obligations Evaluaio des obligaios Relaio aux requis-valeur das le cas de l iérê composé Noio d obligaio L ereprise qui souhaie s edeer à log erme peu se ourer vers deux caégories de pourvoyeurs de fods : - les baques

Plus en détail

Introduction aux chaînes de Markov

Introduction aux chaînes de Markov Iroducio aux chaîes de Markov Les mahémaicies du chapire (das l ordre de leur appariio : les russes Adreï MARKOV (856-9 e Adreï KOLMOGOROV (93-987, le briaique Sydey CHAMA (888-97 e les allemads Oskar

Plus en détail

Partie CCP - Devoir numéro 2

Partie CCP - Devoir numéro 2 Uiversié Claude Berard - Lyo Semesre de priemps 04-05 Mah IV - Cursus préparaoire A Durée : heure e 0 miues Parie CCP - Devoir uméro Le cadida aachera la plus grade imporace à la claré, à la précisio e

Plus en détail

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1 Soi (a N la suie réelle défiie ar : Iroducio a = + O éudie la série de erme gééral a O more qu elle es covergee e o doe différees reréseaios de sa somme, oée γ, e aelée Cosae d Euler Pour cela o commece

Plus en détail

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant:

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant: dré Ross lgèbre liéaire e géomérie vecoriel Mise e siuaio 1 lice e Beoî vo au magasi Ils achèe 2 ypes d aricles: Le premier aricle coûe x dollars e le secod aricle coûe y dollars. lice achèe 2 fois le

Plus en détail

Travaux Dirigés n o 3 Topo

Travaux Dirigés n o 3 Topo Maser Biologie Iégraive 207-20 Biosaisiques avacées Resposable du cours : Yves Desdevises Travaux Dirigés o 3 Topo Aalyse de variace Comparaiso de moyees pour plusieurs groupes (> 2). Il s'agi de comparer

Plus en détail

SECTION II : LES MESURES D EXPOSITION DES OBLIGATIONS AU RISQUE DE TAUX D INTERET

SECTION II : LES MESURES D EXPOSITION DES OBLIGATIONS AU RISQUE DE TAUX D INTERET SECTION II : LES MESURES D EXPOSITION DES OBLIGATIONS AU RISQUE DE TAUX D INTERET L ereprise qui se fiace sur le marché obligaaire es das ue posiio symérique par rappor à celle de l ivesisseur. Le coû

Plus en détail

Corrigé de Banque PT 2015 Épreuve C

Corrigé de Banque PT 2015 Épreuve C Lycée Laeiia Boapare Spé PT Corrigé de Baque PT 5 Épreuve C Parie I Les focios f e g so maifeseme paires, il suffi doc de les éudier sur R + pour coaîre leurs propriéés sur R a) O a, pour ou réel x, f

Plus en détail

n n k k 2 2 n n n n d avec Q une primitive de P. π π 1 1 N N c e n n vérifiant ikt

n n k k 2 2 n n n n d avec Q une primitive de P. π π 1 1 N N c e n n vérifiant ikt Polyômes rigoomériques Exercice Exrimer θ si θ sur la base ( e (avec : ikθ Z θ e E déduire la valeur de k k I si = θd θ e k ( si ( e doc k ( k iθ θ= k (! d uis I = (! I= si θ θ= N k = k Exercice Soi a,

Plus en détail

Un corrigé du concours Centrale-supélec Math-II a k ) = , la série de Riemann 1. n + n r

Un corrigé du concours Centrale-supélec Math-II a k ) = , la série de Riemann 1. n + n r Cerale-supélec - 5 U corrigé du cocours Cerale-supélec Mah-II- 5 Filière MP I- Représeaio iégrale de sommes de séries Proposé par Mr : HAMANI Ahmed I-A. I-A-, a = d = + l = + o Doc a e par suie la série

Plus en détail

Analyse canonique généralisée régularisée et approche PLS

Analyse canonique généralisée régularisée et approche PLS Aalyse caoique gééralisée régularisée e approche PLS Arhur Teehaus, Michel Teehaus To cie his versio: Arhur Teehaus, Michel Teehaus. Aalyse caoique gééralisée régularisée e approche PLS. 4èmes ourées de

Plus en détail

Les signaux déterministes à temps continu

Les signaux déterministes à temps continu Cours raieme de Sigal AII Chapire : La rasformée de Laplace Les sigaux déermiises à emps coiu I. Iroducio Le lie ere la représeaio emporelle d'u sigal e sa représeaio fréqueielle es la décomposiio e Série

Plus en détail

Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL

Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL Cours Thème I ECHANTILLONNAGE ET CONESION D SIGNAL II- ÉCHANTILLONNAGE 1- L'échailloeur bloqueur a- Schéma I- GÉNÉALITÉS Les raiemes moderes des sigaux so le plus souve umériques. Il fau doc rasformer

Plus en détail

Estimation de paramètres

Estimation de paramètres CHAPITRE 8 Estimatio de paramètres 1. Distributio des moyees des échatillos Das ce chapitre, ous étudieros commet est distribué la moyee de tous les échatillos de taille possibles d ue certaie populatio.

Plus en détail

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus Chapire : Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius Chapire - Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius.. Modèle mahémaique d u sysème Le comporeme d u sysème liéaire e ivaria es régi par

Plus en détail

Option économique. 0 t x 1 e t e x 2 e t +1 e x +1 1 e x +1 1

Option économique. 0 t x 1 e t e x 2 e t +1 e x +1 1 e x +1 1 Exercice : a) Soi x ];+ [ Pour ou [;x], o a : Corrigé : EDHEC Opio écoomique x e e x e + e x + e x + e + O a bie e x + e + b) E muliplia l iégalié de la quesio précédee par [;x], o a e x + e + Pour ou

Plus en détail

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7!

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7! Iégraio d ue suie e d ue série de focios : ITT e covergece domiée ) Théorème d iégraio erme à erme d ue série de focios a) Théorème : Soi P f ue série de focios coiues (par morceau) covergea simpleme sur

Plus en détail

Université Paris IX Dauphine UFR Economie Appliquée Maîtrise Economie Appliquée SERIES TEMPORELLES CONTRÔLE NOVEMBRE 2001

Université Paris IX Dauphine UFR Economie Appliquée Maîtrise Economie Appliquée SERIES TEMPORELLES CONTRÔLE NOVEMBRE 2001 Uiversié Paris IX Dauphie UFR Ecoomie Appliquée Maîrise Ecoomie Appliquée SERIES TEMPORELLES CONTRÔLE NOVEMBRE 00 Tou Docume Auorisé Calcularice Auorisée Durée : heures 0 Obecif : Ce eame a pour obecif

Plus en détail

Semi-conducteur hors équilibre thermodynamique

Semi-conducteur hors équilibre thermodynamique Semi-coduceur hors équilibre hermodyamique U crisal semi-coduceur es cosidéré e hors équilibre hermodyamique lorsqu il es soumis à ue eciaio eérieure elle que : - L alicaio d u cham élecrique E, élecromagéique

Plus en détail

ECONOMETRIE DES SERIES TEMPORELLES

ECONOMETRIE DES SERIES TEMPORELLES ECONOMETRIE DES SERIES TEMPORELLES Hélèe Hamisulae I/ ETUDE UNIVARIEE : MODELISATION D UNE SERIE TEMPORELLE I./ Focios d auocorrélaio : simple e parielle I./ Séries saioaires : processus TS e DS I.3/ Tess

Plus en détail

LES CARTES DE CONTROLE (module D 4.14 en BTS IAA)

LES CARTES DE CONTROLE (module D 4.14 en BTS IAA) LS CARTS D CONTROL (modul D BTS IAA) Rmarqus géérals : Nous allos présr ici la car d corôl mis plac par Shwhar pour l corôl d la moy Il s à or qu sul la pari uilisa u écar-yp d la producio cou doi êr obligaoirm

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Exercice 1 Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 6 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide.

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide. hapire : hue ericale d u solide hapire : hue ericale d u solide. bjecifs : Qu es-ce qu u champ de pesaeur? hue ericale sas froeme hue ericale das u I. Qu es-ce qu u champ de pesaeur? Tou corps de masse

Plus en détail

Exercice 1. E3A MP épreuve De manière classique J 2 = nj.

Exercice 1. E3A MP épreuve De manière classique J 2 = nj. EA MP épreuve 05 Eercice.. De maière classique J = J. A = I + J e I e J commue. Doc A = I + ( + J = ( + A ( + I. Aisi le polyôme P = X ( + X + + es u aulaeur de A... A(A ( + I = ( + I. Doc A es iversible

Plus en détail

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure TP SdF N 25 Modélisaion e opimisaion de la mainenance prévenive e correcive d un maériel soumis à usure Ce TP complèe le TP N 22 sur la modélisaion e l opimisaion de la mainenance d un maériel réparable

Plus en détail

Modèles matricielles J SA A. Carmen Bessa-Gomes Ecologie de populations et communautés - INAPG. !w* s sa s a. s j

Modèles matricielles J SA A. Carmen Bessa-Gomes Ecologie de populations et communautés - INAPG. !w* s sa s a. s j Modèles maricielles Carme Bessa-Gomes Ecologie de populaios e commuaués - INAPG bessa@iapgfr w* J SA A s j s sa s a Les modèles mariciels déermiises Des modèles e emps discre srucurés permee de modéliser

Plus en détail

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué.

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué. Polyésie jui 016 EXERCICE 1 7 pois Commu à ous les cadidas Parie A Voici deux courbes C 1 e C qui doe pour deux persoes P 1 e P de corpuleces différees la coceraio C d alcool das le sag (aux d alcoolémie)

Plus en détail

LES SYSTEMES AUTOMATISES Limites du modèle : Systèmes linéaires continus et invariants

LES SYSTEMES AUTOMATISES Limites du modèle : Systèmes linéaires continus et invariants Cours ( ème LES SYSTEMES AUTOMATISES Limies du modèle : s liéaires coius e ivarias Pla (Cliquer sur le ire pour accéder au paragraphe) ********************** s dyamiques, Représeaios.... s dyamiques.....

Plus en détail

Atténuation des surtensions dans les postes de transformation haute tension par l emploi des parafoudres ZnO

Atténuation des surtensions dans les postes de transformation haute tension par l emploi des parafoudres ZnO 4h Ieraioal Coferece o Compuer Iegraed Maufacurig CIP 2007 03-04 November 2007 Aéuaio des suresios das les poses de rasformaio haue esio par l emploi des parafoudres ZO Samir BEDOI Abdelhafid BAYADI Laboraoire

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Intégrale dépendant d un paramètre

Intégrale dépendant d un paramètre Iégrale dépeda d u paramère Eercice. Calcul de limie cos l( + Chercher lim = si sh Eercice. Calcul de limie, Esi P 9 3 Calculer les limies : lim Eercice 3. Calcul de limie Chercher lim + =3 + Eercice 4.

Plus en détail

Intégrales. 4 Sc Enoncés. f une fonction définie sur IR et F une primitive de f ; on donne dans la figure cidessous

Intégrales. 4 Sc Enoncés. f une fonction définie sur IR et F une primitive de f ; on donne dans la figure cidessous LSMarsa Eercice : Calculer les iégrales suivaes : 6 + ) d ( ² + + 2)² 5 2) d 2 ) ( 2 5) d + + 2 4) 2 ( ² ) d 5) d (2 + 5)² 4 6) 4 + d 2 7) ( ² + 5)( + 5 2)² d π 2 π 4 d + d 8) si cos ² d 9) a ² ) ² Eercice

Plus en détail

STATISTIQUES - ESTIMATION

STATISTIQUES - ESTIMATION STATISTIQUES - ESTIMATION I Echatilloage et estimatio : itroductio O se situe ici das 2 domaies des statistiques qui sot ceux de l «échatilloage» et de l «estimatio». Ces 2 domaies ot des cotextes d applicatio

Plus en détail

D. B. BA, A. S. DABYE, A. DIAKHABY *, G. S. LO *

D. B. BA, A. S. DABYE, A. DIAKHABY *, G. S. LO * Demba B. Ba, Ali S. Daye, Aboubakar Diakhaby, Gae S. Lo, pp.5-24 ISSN 825-35 ETUDE DE L ESTIMATEUR DE LA DISTANCE MINIMALE POUR DES MODELES DE RUPTURE DES PROCESSUS DE POISSON : CAS AVEC SIMULATIONS D.

Plus en détail

COURS N 6 : Estimations

COURS N 6 : Estimations COURS N 6 : Estimatios O peut rappeler que les biostatistiques ot pour objectif de predre e compte la variabilité iteridividuelle, de résumer et décrire des doées et de comparer des échatillos. Nous avos

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES DU TRAITEMENT DES SIGNAUX CERTAINS. Produit de convolution Série de Fourier Transformée de Fourier Transformée de Laplace

OUTILS MATHEMATIQUES DU TRAITEMENT DES SIGNAUX CERTAINS. Produit de convolution Série de Fourier Transformée de Fourier Transformée de Laplace OUILS MAHEMAIQUES DU RAIEMEN DES SIGNAUX CERAINS Produi de covoluio Série de Fourier rasformée de Fourier rasformée de Lalace raieme aalogique du sigal CNAM 6-7 LD-P /6 raieme aalogique du sigal CNAM 6-7

Plus en détail

Synthèse 3 : Les matrices

Synthèse 3 : Les matrices Syhèse 3 : Les mrices Sdrie CHRLES : schrles@biomserv.uiv-lyo1.fr 1 Défiiios...2 2 Opérios sur les mrices...3 2.1 ddiio de deux mrices...3 2.2 Muliplicio d ue mrice pr u sclire...3 2.3 Muliplicio de mrices...4

Plus en détail

ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME. S. Ayadi

ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME. S. Ayadi Joural of Fudameal ad Applied Scieces ISSN -9867 Available olie a hp://www.jfas.ifo ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME S. Ayadi

Plus en détail

Facteur d accélération associé à une loi normale ou lognormale

Facteur d accélération associé à une loi normale ou lognormale TP N 39 Faceur d accéléraion associé à une loi normale ou lognormale Uilisés pour diminuer la durée e le coû des essais, les faceurs d accéléraion (Arrhenius, Peck, Basquin, Norris-Landzberg ) son ous

Plus en détail

Cinématique du solide (mouvements simples)

Cinématique du solide (mouvements simples) CINÉTIQUE DU SLIDE eia Rachid 5 0/0/04 I. Ciémaique du solide (mouvemes simples) Iroducio La ciémaique es la héorie parielle de la mécaique qui a pour obje la descripio des mouvemes des ssèmes phsiques

Plus en détail

3-Processus de Poisson et. Processus de renouvellement

3-Processus de Poisson et. Processus de renouvellement 6 3-Processus de Poisso e Processus de reouvelleme 7 Prérequis e Objecifs Ce que vous devez au miimum maîriser pour aborder ce chapire : Probabiliés : Coceps d espace probabilisable e d espace probabilisé,

Plus en détail

Fatigue statique de monofilaments et de fils SiC Hi-Nicalon à 500 C et 800 C

Fatigue statique de monofilaments et de fils SiC Hi-Nicalon à 500 C et 800 C MTERIUX 6 3-7 Novebre 6 Dijo, Frace Faigue saique de ooilaes e de ils SiC Hi-Nicalo à 5 C e 8 C Wilried Gauhier a, Jacques Lao a a Laboraoire des Coposies Therosrucuraux UMR 58 CNRS-Seca-CE-UB 3 allée

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Processus de Markov. Hypothèse

Processus de Markov. Hypothèse { X } rocessus de Markov, es ue amille de variables aléaoires rea leurs éas das u même esemble discre ii ou o E {E, E 2, E,.} e vériia les roriéés suivaes : Sas mémoire X τ E j / X u E k avec u e X E i

Plus en détail

SEMAINE 12 SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS

SEMAINE 12 SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS EXERCICE : SEMAINE SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS. Soi la focio ϕ : x x( x. Morer que la suie de focios (ϕ, où ϕ = ϕ ϕ ϕ représee l iérée -ième de ϕ, coverge uiforméme sur ou compac de ], [ vers la focio

Plus en détail

Estimation par intervalle de confiance

Estimation par intervalle de confiance 62 CHAPITRE 12 Estimatio par itervalle de cofiace 1. Estimatio de la moyee par itervalle de cofiace 1.1. Calcul de la marge d erreur. O veut maiteat faire ue estimatio par itervalle de cofiace de la moyee

Plus en détail

Correction de l exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation»

Correction de l exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation» Correcion de l exercice du cours Managemen Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligaion» Quesion : calculer numériquemen la duraion e la convexié de l obligaion de coure maurié e de l obligaion de longue

Plus en détail

SCIENCES SOCIALES RECHERCHES EN ECONOMIE ET SOCIOLOGIE RURALES

SCIENCES SOCIALES RECHERCHES EN ECONOMIE ET SOCIOLOGIE RURALES ÉUDE SCIENCES SOCIALES N 1/2015 - SEPEMBRE 2015 RECHERCHES EN ECONOMIE E SOCIOLOGIE RURALES L impac de la recherche agroomique sur la producivié agricole fraçaise. Ue approche par le aux de reabilié iere

Plus en détail

Recherche élégante en maths. Karim Turki

Recherche élégante en maths. Karim Turki Karim Turki Recherche élégae e mahs Ava-propos Ce ouvrage propose aux élèves de classes ermiales (spécialié mah) qui veule aller rès loi e appredre la recherche assez o e aux éudias maheux aisi que les

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie. Mardi 19 Mars 2013 Durée : 3 heures DTL N 4

Lycée Fénelon Sainte-Marie. Mardi 19 Mars 2013 Durée : 3 heures DTL N 4 Lycée Féelo Saie-Marie Termiale ES Aée 0-0 Mahémaiques Mardi 9 Mars 0 Durée : heures DTL N La calcularice es auorisée. Le suje compore u oal de exercices. Le barème es fouri à ire idicaif. EXERCICE (6

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius F. Plache 1 ad P.-E. Thérod Résumé. Les processus sochasiques coius so des ouils largeme employés e fiace e e assurace, oamme pour modéliser aux d iérês e cours

Plus en détail

TS Chimie Un carburant : le Diester Exercice résolu

TS Chimie Un carburant : le Diester Exercice résolu P a g e 1 TS hiie Exercice résolu Eocé Texe : «Dieser es la coracio des os diesel e eser. Il es produi à parir de l huile de colza, résula de la riuraio des graies de ce végéal. L huile [ ] subi ue rasesérificaio

Plus en détail

Exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation»

Exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation» Exercice du cours Managemen Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligaion» L une des préoccupaions des gesionnaires des risques dans les banques es de prendre en compe les caracérisiques des porefeuilles

Plus en détail

Fonctions numériques - Rappels

Fonctions numériques - Rappels PCS Focios umériqus - appls Défiiios : U focio à valurs rélls s u applicaio d ou u pari d das. Das l pla mui d u rpèr, la courb rprésaiv ou rprésaio graphiqu d u focio à valurs rélls s l smbl ds pois d

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius - Frédéric PLANCHET (Uiversié Lyo, Laboraoire SAF, JWA - Acuaires) - Pierre THEROND (Uiversié Lyo, Laboraoire SAF, JWA - Acuaires) 005.6 (WP 04) Laboraoire SAF

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

Convergence en loi. Théorème de la limite centrale.

Convergence en loi. Théorème de la limite centrale. Uiversité Pierre et Marie Curie 2013-2014 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 10 (semaie du 2 au 6 décembre 2013 Covergece e loi. Théorème de la limite cetrale. Covergece e loi 1. Soiet (X N ue

Plus en détail

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin MVA101 - Aalyse et calcul matriciel 2012 2013 T. Horsi (thierry.horsi@cam.fr) Attetio: Ce documet est ue base de travail qui peut coteir des coquilles. Les zoes e bleus sot, de loi, hors programme, et

Plus en détail

Codeurs incrémentaux et absolus

Codeurs incrémentaux et absolus Scieces de l Igéieur Page 39 Codeurs icrémeaux e absolus Cosiuio Ils so composés d opo-coupleurs e de disques sérigraphiés. Différes ypes Icrémeal Absolu Règle INDUCTOSYN Pricipe Il s agi d u rasisor qui

Plus en détail

Lorsque la variable est quantitative, nous comparons les moyennes ; lorsqu comparons les proportions.

Lorsque la variable est quantitative, nous comparons les moyennes ; lorsqu comparons les proportions. Taara Obeif Expliier les formules e les idées véhiulées l idiaeur «valeur es». La «valeur es» (VT) es u idiaeur qui revie das plusieurs omposas de TANAGRA. Elle ser esseielleme à araériser u roupe d idividus,

Plus en détail

Chapitre XI : Séries et transformées de Fourier

Chapitre XI : Séries et transformées de Fourier Chapire XI : Séries e rasformées de Fourier de : Après ue éude aeive de ce chapire, vous serez capable doer l iérê de la décomposiio e séries de Fourier d ue focio calculer la décomposiio e série de Fourier

Plus en détail

II - Estimation d'un paramètre par intervalle de confiance

II - Estimation d'un paramètre par intervalle de confiance II - Estimatio d'u paramètre par itervalle de cofiace 1 ) - Gééralités sur la costructio O veut estimer u paramètre (moyee, proportio ) d'u caractère das ue populatio P. Ue estimatio poctuelle à partir

Plus en détail

14. Suites, séries et limites 14.1 Définir une suite Définition explicite

14. Suites, séries et limites 14.1 Définir une suite Définition explicite 4. Suites, séries et limites 4. Suites, séries et limites 4. Défiir ue suite Défiitio eplicite Défiitio récursive 4. Calculer u terme d ue suite préalablemet défiie u terme plusieurs termes 4.3 Défiir

Plus en détail

Fiche d exercices 12 : Lois normales

Fiche d exercices 12 : Lois normales Fiche d exercices 1 : Lois normales Exercice 1 Loi normale cenrée e réduie N (0,1) Une variable aléaoire Z sui la loi N (0,1). On donne P ( Z 1,8 ) 0, 964 e P ( Z,3) 0, 989. Calculer les probabiliés suivanes

Plus en détail

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64 Sylvai ETIENNE 3/4 IMAGE D UN INTERVALLE PAR UNE FONCTION CONTINUE, IMAGE D UN SEGMENT. CONTINUITE DE LA FONCTION RECIPROQUE D UNE FONCTION CONTINUE STRICTEMENT MONOTONE SUR UN INTERVALLE. Niveau : Complémetaire.

Plus en détail

Estimation et prévision de valeurs ajoutées trimestrielles inobservables en présence de saisonnalité R. F. Ngampana I. Sory C.

Estimation et prévision de valeurs ajoutées trimestrielles inobservables en présence de saisonnalité R. F. Ngampana I. Sory C. 13 Esimaio e prévisio de valeurs ajouées rimesrielles iobservables e présece de saisoalié R. F. Ngampaa I. ory C. Vodouou* Cee éude propose comme exesio de la méhodologie d AFRITAT pour les compes aioaux

Plus en détail

1 Électricité de France 1, avenue du Général de Gaulle, Clamart Cedex, France {marc.kham,

1 Électricité de France 1, avenue du Général de Gaulle, Clamart Cedex, France {marc.kham, Formulaio coiue e viesse du coac froeme. Applicaio à la simulaio du emps de chue d ue grappe de commade das u cœur de réaceur ucléaire. M. Kham 1, M. Torkhai 1, P. Massi, H. Be Dhia 3 1 Élecricié de Frace

Plus en détail

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Chapire I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Le calcul de l ivesisseur fiacier es fodé sur l exame de 2 ypes de rémuéraio. D ue par, ue rémuéraio sas risque qui es celle du emps basé sur

Plus en détail

Conversions analogique-numérique et numérique-analogique

Conversions analogique-numérique et numérique-analogique Coversios aalogique-umérique e umérique-aalogique «L iverse d u éocé scieifique vrai es u éocé scieifique faux. E philosophie, l opposé d ue grade vérié c es ue aure grade vérié.» iels Bohr ésumé La commade

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Intervalle de confiance - Données censurées

Intervalle de confiance - Données censurées Itervalle de cofiace - Doées cesurées Durées de vie expoetielles: Echatillo complet Supposos que ous avos eregistré u échatillo complet de durées de vie T,T 2,,T qui sot i.i.d. suivat ue expoetielle dot

Plus en détail

CONVERGENCE ET APPROXIMATION

CONVERGENCE ET APPROXIMATION 11-2- 2010 J.F.C. Cov. p. 1 CONVERGENCE ET APPROXIMATION I CONVERGENCE EN PROBABILITÉ 1. Défiitio 2. Ue coditio suffisate de covergece e probabilité 3. La loi faible des grads ombres 4. Ue coséquece de

Plus en détail

SUITES ET SERIES DE FONCTIONS

SUITES ET SERIES DE FONCTIONS 24 - Gérard Lavau - hp://lavau.pagesperso-orage.fr/ide.hm Vous avez oue liberé pour élécharger, imprimer, phoocopier ce cours e le diffuser grauieme. Toue diffusio à ire oéreu ou uilisaio commerciale es

Plus en détail

Tests. Chapitre 2. 1 Principe d un test Définitions Méthode générale... 3

Tests. Chapitre 2. 1 Principe d un test Définitions Méthode générale... 3 Tests Chapitre Table des matières 1 Pricipe d u test 1 11 Défiitios 1 Méthode géérale 3 Test de coformité à u paramètre 3 1 Test de coformité à ue moyee 3 Test de coformité à ue proportio 4 3 Test d homogééité

Plus en détail

ECRICOME 2016 S. Éléments de correction. Premier exercice x = 1 x + x2 + o(x 2 ). n + 1 = 1 1. = 1 2n 2 + o ( n + o ( 1.

ECRICOME 2016 S. Éléments de correction. Premier exercice x = 1 x + x2 + o(x 2 ). n + 1 = 1 1. = 1 2n 2 + o ( n + o ( 1. ECRICOME 6 S Élémes de correcio ECS Lycée La Bruyère, Versailles Aée 5/6 a O a, pour x, b Il vie : Premier exercice l + x x x + ox e w + w + + l + o + x x + x + ox + + o l + + o c Par comparaiso à la série

Plus en détail

Techniques d enquête

Techniques d enquête Sodage aléatoire simple Techiques d equête Exercice 1 Sur les 500 élèves de M1 de l Uiversité d Auverge, o veut coaître la proportio P qui souhaitet faire u Master à Clermot-Ferrad. Parmi les 150 élèves

Plus en détail

Concours Communs Polytechniques - Session 2010 Corrigé de l épreuve de mathématiques 1 Filière MP

Concours Communs Polytechniques - Session 2010 Corrigé de l épreuve de mathématiques 1 Filière MP Cocours Commus Polyechiques - Sessio Corrigé de l épreuve de mahémaiques Filière MP Focios de plusieurs variables, compacié, phéomèe de Gibbs Corrigé par M.TARQI EXERCICE. O a : e f(x, ) f(, ) lim x x

Plus en détail

CHAPITRE 1 SYSTÈMES LINÉAIRES - SYSTÈMES ASSERVIS

CHAPITRE 1 SYSTÈMES LINÉAIRES - SYSTÈMES ASSERVIS Uiversié d'evry Sysèmes liéaires - Auomaique CHAPITRE SYSTÈMES LINÉAIRES - SYSTÈMES ASSERVIS Les sysèmes - Défiiios e exemples U sysème peu êre défii comme u esemble d'élémes exerça colleciveme ue focio

Plus en détail

0. Préambule SIGNAUX & SYSTEMES.. Détection - Estimation.. Codage - Décodage.. Synthèse de signal

0. Préambule SIGNAUX & SYSTEMES.. Détection - Estimation.. Codage - Décodage.. Synthèse de signal Sigaux & sysèmes. Représeaios Temporelles des Sigaux & des Sysèmes à TC & à TD. Préambule SIGNAUX & SYSTEMES SIGNAUX TRAITEMENT DU SIGNAL. Codiioeme. Caracérisaio. Déecio - Esimaio. Opimisaio. Modèlisaio

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

CH5 Algèbre : Suites numériques

CH5 Algèbre : Suites numériques ème Scieces CH5 Algèbre : Suites umériques Décembre 9 A LAATAOUI I Présetatio des suites umériques : Défiitio d ue suite : Ue suite (u ) est ue foctio défiie sur l'esemble N qui à tout etier aturel associe

Plus en détail

Statistiques inférentielles. Introduction. Exemples. Définition (Échantillon aléatoire) Définition (Statistique inférentielle) Exemple 1.

Statistiques inférentielles. Introduction. Exemples. Définition (Échantillon aléatoire) Définition (Statistique inférentielle) Exemple 1. Statistiques iféretielles Pierre-Heri WUILLEMIN Licece d Iformatique Uiversité Paris 6 Itroductio Soit ue populatio de taille N sur laquelle o observe ue propriété, dot o veut calculer moyee µ et de variace

Plus en détail

Numéro 2013/01 Janvier 2013 Chine : de nouveaux outils pour suivre la conjoncture et déterminer les véritables moteurs de la croissance

Numéro 2013/01 Janvier 2013 Chine : de nouveaux outils pour suivre la conjoncture et déterminer les véritables moteurs de la croissance Numéro 03/0 Javier 03 Chie : de ouveaux ouils pour suivre la coocure e déermier les vériables moeurs de la croissace Doria ROUCHER ichaël SICSIC CHINE : DE NOUVEAUX OUTILS POUR SUIVRE LA CONJONCTURE ET

Plus en détail

Test de STUDENT et tests non paramétriques

Test de STUDENT et tests non paramétriques Test de STUENT et tests o paramétriques Certaies techiques statistiques jouisset d ue grade otoriété, elles sot souvet utilisées, sas teir compte des coditios précises qui justifiet cette utilisatio et

Plus en détail

Caroline FOURNIER-EMONET 1 Cahier de recherche n

Caroline FOURNIER-EMONET 1 Cahier de recherche n L IDENTIFICATION DE FACTEURS COMMUNS DE LA LIQUIDITE SUR LE MARCHE PARISIEN DES ACTIONS Carolie FOURNIER-EMONET Cahier de recherche 004-0 Résumé : Ce aricle propose ue ouvelle visio de la liquidié des

Plus en détail

sont égales, alors le produit des «extrêmes» a d est égal au produit des «moyens» c d ; et réciproquement ; la preuve est ici 1.

sont égales, alors le produit des «extrêmes» a d est égal au produit des «moyens» c d ; et réciproquement ; la preuve est ici 1. Cours 5 Idépedace 1 Das le cours précédet, ous avos vu que la variable Y était idépedate de la variable X si ses distributios coditioelles e fréquece sot égales ; das ce cas e effet, la mesure de X sur

Plus en détail

Examen du 12 juin durée : 3h

Examen du 12 juin durée : 3h Master de Mathématiques Aalyse Foctioelle Exame du 1 jui 13 1 - durée : 3h Le seul documet autorisé est u résumé mauscrit du cours de trois pages maximum. Les téléphoes portables et les calculatrices e

Plus en détail

Comportement asymptotique des suites

Comportement asymptotique des suites Comportemet asymptotique des suites Table des matières 1 Itroductio 2 2 Limite d ue suite 2 2.1 Limite fiie d ue suite........................................... 2 2.2 Limite ifiie d ue suite..........................................

Plus en détail

1 ANALYSE. Exercice 1.1. Soit f une fonction de ]0, + [ dans R de classe C 2 vérifiant pour tout

1 ANALYSE. Exercice 1.1. Soit f une fonction de ]0, + [ dans R de classe C 2 vérifiant pour tout ANALYSE Eercice.. Soi f ue focio de ], + [ das R de classe C vérifia pour ou ], + [ : f( + = f( e f ( >.. O suppose qu il eise c > el que f(c =. Morer qu il eise u ]c, c + [ e v ]c +, c + [ els que f (u

Plus en détail

Annexe I. Théorie des tests : Rappel très simplifié sur un exemple.

Annexe I. Théorie des tests : Rappel très simplifié sur un exemple. Théorie des tests : Rappel très simplifié sur u exemple. Aexe I Test de l efficacité d u remède sur des malades atteit d u rhume. p 0 : probabilité de guérir das les huit jours avec u placebo p 1 : probabilité

Plus en détail

Détermination automatique de la taille du pas de temps pour les schémas implicites en dynamique

Détermination automatique de la taille du pas de temps pour les schémas implicites en dynamique Page de ire. Déermiaio auomaique de la aille du pas de emps pour les schémas implicies e dyamique o liéaire. Auomaic ime-seppig algorihms for implici schemes i o-liear dyamic. Ludovic Noels LTAS - Milieu

Plus en détail