publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques"

Transcription

1 Dares Indicateurs JUIN 2014 N 041 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 1 Er 2014 Au 1 er 2014, l indicateur de tension sur le marché du travail, qui e les offres d collectées par Pôle aux entrées à Pôle, est reparti à la baisse (-6 %) après avoir augmenté au cours du 4 e Sur un an, ce ratio baisse également de 6 %. Le niveau de l indicateur de tension sur le marché du travail est désormais 32 % en deçà de sa ne de longue période et inférieur de 9 % à celui atteint lors du creux conjoncturel du 1 er Les flux d offres d collectées par Pôle ont diminué ce (-5 %), alors que le nombre entrées augmentait (+1 %). Sur un an, les effectifs de demandeurs d inscrits en catégories A, B et C continuent à s accroître (+5 %) alors que l écoulement annuel deman d s est stabilisé depuis début La part offres d durable (sur contrat de plus de 6 mois) augmente légèrement au 1 er 2014, à 49 %, et se situe désormais 6 points au-sus de sa ne de longue période. Dans le domaine professionnel du bâtiment et travaux publics, l indicateur de tension sur le marché du travail est en baisse au 1 er 2014 (-2 %) du fait d une baisse flux d offres d collectées par Pôle (-3 %) qui s est accompagnée d une stagnation entrées à Pôle (+0 %). Le niveau tensions dans ce domaine professionnel est relativement stable depuis le 1 er 2013, après avoir diminué de 32 % entre le 1 er 2011 et le 1 er Les tensions dans le BTP demeurent ainsi à un niveau très inférieur à leur ne de longue période (-49 %) et se situent ce 17 % en-sous du niveau atteint lors du creux du 1 er Au sein de ce domaine, les tensions diminuent au 1 er 2014 dans plus de la moitié familles professionnelles. Cette baisse est la plus importante pour les «ouvriers qualifiés travaux publics, du béton et de l extraction» (-10 % par au précédent) où elle résulte principalement d une forte diminution du nombre d offres collectées (-10 %). Dans le même temps, les tensions pour les «conducteurs d engins du bâtiment et travaux publics» et les «ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, travaux publics, du béton et de l extraction» ont aussi diminué (respectivement -5 % et -4 % dans ces deux familles) du fait d une baisse offres collectées (respectivement -3 % et -2 %), conjuguée pour les «ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, travaux publics, du béton et de l extraction» à une augmentation entrées à Pôle (+2 %).

2 À l inverse, les tensions augmentent pour les «techniciens et agents de maîtrise du BTP» et plus légèrement pour les «cadres du bâtiment et travaux publics» (respectivement +5 % et +1 %). Pour ces deux familles, cette hausse résulte essentiellement d une augmentation du nombre d offres d collectées (respectivement +4 % et +1 %). Enfin, le taux de tension «ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment» reste stable du fait de la baisse entrées à Pôle (-1 %) et du nombre d offres collectées (-2 %). En évolution sur un an, les tensions sur le marché du travail s inscrivent en recul dans le domaine professionnel du bâtiment et travaux publics (-3 %) et dans cinq huit familles professionnelles qui le composent. La baisse est particulièrement prononcée pour les «ouvriers qualifiés travaux publics, du béton et de l extraction» (-20 %) et les «cadres du bâtiment et travaux publics» (-10 %). Elle est moins marquée pour les «techniciens et agents de maîtrise du BTP» et les «ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, travaux publics, du béton et de l extraction» (-7 % pour chacune de ces deux familles). C est pour les «ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment» (-4 %) que cette baisse est la plus faible. A contrario, les tensions sont en hausse pour les «ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment», les «conducteurs d engins du bâtiment et travaux publics» (+5 % pour chacune de ces deux familles) et les «ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment» (+1 %). La part offres d durable (sur contrat de plus de 6 mois) stagne ce à 36 %, légèrement au-sus du minimum observé sur la période Le taux d écoulement annuel deman d reste également stable à 56 %. Dans les domaines industriels, après une hausse au précédent, l indicateur de tension baisse légèrement au 1 er 2014 (-2 %). Cette baisse résulte de très faibles fluctuations, tant du Graphique 1 Offres d collectées par Pôle sur les entrées à Pôle Séries s, ratio CVS 1,0 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 Indicateur tensions sur le marché du travail Graphique 2 Offres d collectées par Pôle sur les entrées à Pôle par grands domaines professionnels Séries s, ratio CVS 1,0 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 Domaine du BTP Domaine de l'industrie Domaine du tertiaire Moyenne de longue période de l'indicateur (du 1 er 1998 au 1 er 2014) Graphique 3 Offres d collectées par Pôle et entrées à Pôle Séries s CVS, indice base 100 au 1 er Offres collectées par Pôle Entrées à Pôle Source : Dares- Pôle, données marché du travail ; traitement Dares. 2 DARES INDICATEURS Juin N 041

3 nombre d offres collectées que entrées à Pôle dans ce grand domaine. Le niveau tensions au 1 er 2014 se situe très largement au-sus du minimum du début d année 2009 (+42 %), mais reste significativement en sous de sa ne de longue période (-15 %). Les tensions ont diminué ce dans deux six domaines professionnels de l industrie, à savoir la «maintenance» (-5 %) et les «industries de process» (-2 %). Dans le même temps, les tensions ont significativement augmenté dans l «électricité, électronique» (+9 %), les «matériaux souples, bois, industries graphiques» et les «ingénieurs et cadres de l industrie» (+5 % dans ces deux domaines). La hausse tensions a été plus modérée pour la «mécanique, travail métaux» (+1 %). Sur un an, l indicateur de tension est en diminution dans quatre six domaines industriels : cette baisse est particulièrement importante pour les «industries de process» (-15 %) et les «ingénieurs et cadres de l industrie (-8 %). Elle est plus faible dans la «maintenance» (-4 %) et l «électricité, électronique» (-3 %). Seuls la «mécanique, travail métaux» et les «matériaux souples, bois, industries graphiques» ont vu leurs tensions augmenter sur un an (+6 % dans ces deux domaines). Graphique 4 t offres sur contrats à durée indéterminée ou sur contrat de plus de 6 mois dans l ensemble offres d collectées par Pôle par grands domaines professionnels Séries s, ratio CVS, en % Domaine du BTP Domaine de l'industrie Domaine du tertiaire Ensemble Graphique 5 d écoulement annuel entrées à Pôle par grands domaines professionnels Séries s, ratio CVS, en % Domaine du BTP Domaine du tertiaire Domaine de l'industrie Ensemble Les tensions progressent ce dans un peu plus de la moitié familles professionnelles de l industrie. En très forte hausse pour les «ouvriers industries graphiques» (+30 %) et les «ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique» (+24 %), elles augmentent également sensiblement pour les «techniciens et agents de maîtrise matériaux souples, du bois et industries graphiques» (+16 %), les «ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal» et les «ouvriers qualifiés de la mécanique» (+9 % dans chacune de ces familles). D autres familles connaissent au contraire une baisse importante tensions : c est le cas «ouvriers qualifiés de la maintenance» (-20 %), et dans une moindre mesure «ouvriers non qualifiés industries de process» (-11 %). La part offres d durable (sur contrat de plus de 6 mois) stagne à 45 % et le taux d écoulement annuel deman d, également stable, atteint 51 %. Dans les domaines du tertiaire, les tensions s inscrivent en baisse au 1 er 2014 (-6 %), après deux s consécutifs de hausse. Sur un an, elles sont en baisse là aussi de 6 %. Lors de la crise de , la chute de l indicateur de tensions avait été moins forte dans ces domaines que dans les autres mais le rebond y avait aussi été plus limité par la suite. Au total, l indicateur de tension de ce domaine reste inférieur à sa ne de longue période (-30 %) et se situe depuis le 4 e 2012 en sous du point bas du 1 er 2009 (-12 %). DARES INDICATEURS Juin N 041 3

4 La baisse du niveau tensions concerne ce huit dix domaines professionnels du tertiaire. La plus importante concerne la «communication, information, art et spectacle» (-15 %) due essentiellement à une diminution offres collectées dans ce domaine (-15 %). Les tensions sont en baisse de 12 % dans les «services aux particuliers et aux collectivités» et de 11 % dans la «santé, action sociale, culturelle et sportive». A contrario, elles connaissent une légère hausse dans «l informatique et télécommunications» (+3 %) et dans les «transports, logistique et tourisme» (+1 %). Sur un an, les tensions ont régressé dans sept dix domaines, et le plus fortement pour les «étu et recherche» (-26 %), la «communication, information, art et spectacle» (-23 %), les «transports, logistique et tourisme» (-17 %), et les «services aux particuliers et aux collectivités» (-13 %). La hausse concerne les domaines de la «banque et assurances» (+9 %), de la «gestion, administration entreprises» et de la «l informatique et télécommunications» (+5 % dans chacun de ces deux domaines). Ce, les tensions sur le marché du travail sont en baisse dans près deux-tiers familles professionnelles du tertiaire : la baisse est particulièrement forte pour les «professionnels de l action culturelle, sportive et surveillants» (-28 %), les «professionnels arts et spectacles» (-20 %), les «employés administratifs d entreprise» (-17 %), les «agents d entretien» (-16 %), les «assistantes maternelles» (-15 %), les «caissiers, employés de libre service» et les «agents de gardiennage et de sécurité» (-14 % dans ces deux familles professionnelles). Elle est également importante pour les «employés de la banque et assurances» (-11 %) et les «secrétaires» (-10 %). En revanche, les «cadres transports, de la logistique et navigants de l aviation» et les «cadres de la banque et assurances» ont connu une hausse importante tensions (respectivement +22 % et +20 %) en raison d une très forte augmentation du nombre d offres collectées par Pôle (respectivement +22 % et +19 %). Dans une moindre mesure les «techniciens services administratifs, comptables et financiers» (+14 %), les «employés de la comptabilité» (+11 %) et les «attachés commerciaux et représentants» (+10 %) ont également vu leur niveau de tension augmenter. La part offres d durable (sur contrat de plus de 6 mois) dans le tertiaire augmente légèrement pour se situer à 54 %, au même niveau que le taux d écoulement annuel deman d. Yannick Croguennec (Dares). Graphique 6 Nombre de demandeurs d de catégorie A inscrits à Pôle en fin de et indicateur de tension 3400 Nombre de demandeurs d' de catégorie A (en milliers) mars-14 sept-13 juin-13 mars-09 déc-13 mars-13 déc-12 sept-12 mars-98 déc-98 juin-98 sept-98 mars-99 juin-99 juin-12 sept-99 mars-12 déc-11 sept-11 déc-99 déc-10 déc-03 juin-11 déc-04 juin-10 mars-11 mars-05 déc-09 juin-03 mars-10 sept-04 sept-09 mars-04 juin-05 mars-03 sept-02 sept-05 juin-09 déc-02 Juin-02 déc-05 mars-02 mars-06 déc-01 sept-01 juin-06 mars-01 juin-01 sept-06 déc-06 déc-08 mars-07 juin-07 sept-07 sept-08 juin-08 déc-07 mars-08 mars-00 juin-00 sept-00 0,40 0,45 0,50 0,55 0,60 0,65 0,70 0,75 0,80 0,85 Indicateur de tension déc-00 Source : Dares- Pôle 4 DARES INDICATEURS Juin N 041

5 Définitions, nomenclatures, sources et indicateurs Familles et domaines professionnels (Fap-version 2009) La nomenclature familles professionnelles (Fap) permet d analyser simultanément les données de l et du chômage par métier. Cette nomenclature rapproche le répertoire opérationnel métiers et s (Rome), utilisé par Pôle pour classer les offres et les deman d, professions et catégories socioprofessionnelles (PCS), nomenclature utilisée par l Insee dans ses enquêtes. Depuis le 1 er 2010, la Dares a fait évoluer la nomenclature Fap pour intégrer le changement de Rome intervenu fin 2009 (version Rome- V3). La nomenclature familles professionnelles Fap-2009 est dorénavant utilisée dans cette publication. Les données antérieures ont été rétropolées en nouvelle nomenclature pour permettre l étude de statistiques sur longue période. La conversion s est appuyée sur une table de correspondance théorique très détaillée, qui a été appliquée aux fichiers d offres et de deman, permettant ainsi d établir clés de répartition co Rome-V2 vers le code Rome-V3 et anciennes familles professionnelles aux nouvelles. Néanmoins, certaines appellations nouvelles en Rome-V3 n existaient pas dans le Rome précédent et n ont donc pu trouver leur origine dans la nomenclature précédente. L évolution de certaines familles professionnelles peut ainsi être impactée par l inclusion de ces postes nouveaux : par exemple, une montée très importante mais non significative tensions est observée au 1 er 2010 dans la famille «F4Z ouvriers industries graphiques», liée simplement à l introduction d une nouvelle appellation «agent de mise sous pli» dans le Rome, dont les effectifs sont importants. ailleurs, les caractéristiques de certaines familles professionnelles ont parfois été modifiées lors du changement de nomenclature, tout en présentant un intitulé proche ou identique. Les publications sur les tensions sur le marché du travail en nouvelle nomenclature familles professionnelles (Fap 2009) à partir du 1 er 2010 ne sont donc pas directement comparables à celles utilisant l ancienne nomenclature (Fap 2003) jusqu au 4 e Avec les nomenclatures Fap 2009, les métiers sont regroupés en 87 familles professionnelles, elles mêmes rassemblées dans 22 domaines professionnels. Dans cette publication, 13 familles professionnelles ne sont pas prises en compte en raison de données peu significatives de Pôle : les agriculteurs-éleveurs, les artisans, les dirigeants d entreprises, les 5 familles professionnelles de la fonction publique, les patrons d hôtels-cafés-restaurants, les médecins, les enseignants et formateurs ainsi que les professionnels de la politique et le clergé. En 2013, ces 13 familles professionnelles représentent en ne par, 4 % entrées à Pôle et 4,1 % offres d s collectées. Les domaines professionnels pris en compte sont aussi regroupés en 4 gran catégories : l agriculture (A), le bâtiment (B), l industrie (C, D, E, F, G, H) et le tertiaire qui rassemble les autres domaines professionnels (J, L, M, N, Q, R, S, T, U, V), voir tableau pages 6 et 7. Les sources L enquête Emploi de l Insee L enquête Emploi a été réalisée chaque par l Insee auprès de personnes de 15 ans ou plus sur l ensemble de la France métropolitaine jusqu à l année L échantillon a été renforcé depuis et compte personnes répondantes mi Voir la présentation détaillée sur le site internet de l Insee : Les statistiques mensuelles deman et offres d collectées par Pôle À partir fichiers de gestion de Pôle, ces statistiques portent sur les deman et les offres d. Elles comptabilisent les stocks en fin de mois et les flux du mois : entrées et sorties listes pour les deman d, enregistrements et sorties pour les offres. Les demandeurs d inscrits à Pôle sont classés en catégories statistiques selon la pratique d une «activité réduite» au cours du mois écoulé, sa durée, ainsi que selon l obligation ou non de faire actes positifs de recherche d. La catégorie A correspond aux demandeurs d inscrits à Pôle, tenus de faire actes positifs de recherche d et sans. Les catégories B et C correspondent aux demandeurs d tenus de faire actes positifs de recherche d et ayant exercé au cours du mois une activité réduite de 78 heures ou moins (catégorie B) ou de plus de 78 heures (catégorie C). Les catégories A, B, C regroupent tous les demandeurs d tenus de faire actes positifs de recherche d qu ils aient ou non exercé une activité réduite au cours du mois écoulé. Les catégories D et E concernent demandeurs d inscrits à Pôle, non tenus de faire actes positifs de recherche d, soit parce qu ils sont en stage, formation, maladie (catégorie D), soit parce qu ils sont en (catégorie E). Pour plus de détails se reporter au site internet du ministère du Travail : (rubriques Statistiques/ Chômage). Se reporter également au site internet de Pôle : Les indicateurs L : nombre de personnes en au sens du Bureau international du travail, en ne sur les 3 dernières années civiles disponibles (source: enquête Emploi de l Insee). Le taux de demande d est un indicateur de chômage par famille professionnelle. C est le ratio demandeurs d inscrits à Pôle en catégorie A (ne sur la dernière année civile disponible) sur la somme de l (mesuré sur les 3 dernières années civiles disponibles) et demandeurs d inscrits à Pôle en catégorie A (ne sur la dernière année civile disponible). On utilise pour le niveau de l les 3 dernières années civiles disponibles afin d obtenir une précision suffisante statistiques par famille professionnelle. Le taux d écoulement annuel deman mesure l importance sorties listes de demandeurs d. Une valeur élevée de ce taux indique qu une forte proportion demandeurs d entrés dans l année ou présents un an avant est sortie listes dans les douze mois. Chaque, cet indicateur est calculé comme le entre les sorties listes au cours 12 derniers mois (mesuré par la variation sur 1 an du stock de demandeurs d inscrits à Pôle additionné du flux d entrées à Pôle au cours 12 derniers mois) sur le nombre de demandeurs d susceptibles de sortir listes au cours 12 derniers mois (mesuré par la somme du nombre de demandeurs d inscrits à Pôle 12 mois auparavant et du flux d entrées à Pôle au cours 12 derniers mois). Cet indicateur est calculé sur l ensemble demandeurs d de catégories A, B et C. La part contrats de CDI ou de CDD de plus de 6 mois parmi les offres d collectées durant le permet d apprécier la qualité offres confiées par les employeurs à Pôle par familles professionnelles. L évolution flux d offres collectées par Pôle au cours trois derniers mois (série corrigée variations saisonnières). L évolution entrées à Pôle aux cours trois derniers mois (série corrigée variations saisonnières). Les offres d collectées par Pôle sur entrées à Pôle («indicateur de tension»): ratio du flux d offres d collectées par Pôle durant les trois derniers mois sur les entrées enregistrées à Pôle durant la même période. Ces données sont corrigées variations saisonnières et comparées à celles du précédent. Elles sont également comparées à celles du même de l année précédente. La comparaison du niveau de ce ratio entre familles professionnelles n est pas toujours significative car, selon les métiers, les mo de recrutement et le recours à offres d déposées à Pôle diffèrent. C est donc l évolution chronologique de l indicateur de tension qui doit être interprétée plutôt que son niveau. La ne de longue période : ne sur la période couverte par les graphiques de ce Dares Indicateurs. Les principaux sigles utilisés : DEE = entrées à Pôle. OEE = offres d collectées par Pôle. Tension = OEE/DEE. CDI = contrat à durée indéterminée. CDD = contrat à durée déterminée. Séries CVS = série corrigée variations saisonnières. Offres d s durables = offres d s collectées par Pôle sur contrats de type CDI ou CDD de plus de 6 mois. Corrections variations saisonnières (CVS) Chaque, les séries brutes sont complétées par le point additionnel du en cours et les séries CVS sont recalculées. Ainsi, les évolutions commentées se ent aux séries en cours et non pas à celles de la précédente publication. Les différentes séries brutes (OEE, DEE, tension ) sont désaisonnalisées séparément et à tous les niveaux d agrégation pour la France métropolitaine (Fap, domaine, domaines regroupés et globalement) ainsi que pour chaque région par domaine et globalement. DARES INDICATEURS Juin N 041 5

6 Familles et domaines professionnels * Emploi (ne annuelle en milliers) de demande d en 2013 du stock demandeurs d de catégories A, B et C sur un an d écoulement deman sur 1 an (CVS,%) Contrats de plus de 6 mois parmi les offres du offres collectées par Pôle entrées à Pôle Ratio offres collectées sur les entrées à Pôle (séries CVS) Au 1 er 2014 au précédent à l année précédente A Agriculture, marine, pêche , A1Z Maraîchers, jardiniers, viticulteurs , A2Z Techniciens et cadres de l agriculture , A3Z Marins, pêcheurs, aquaculteurs , B Bâtiment, travaux publics , B0Z Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, travaux publics, du béton et de l extraction , B1Z Ouvriers qualifiés travaux publics, du béton et de l extraction , B2Z Ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment , B3Z Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment , B4Z Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment , B5Z Conducteurs d engins du bâtiment et travaux publics , B6Z Techniciens et agents de maîtrise du BTP , B7Z Cadres du bâtiment et travaux publics , C Électricité, électronique , C0Z Ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique , C1Z Ouvriers qualifiés de l électricité et de l électronique , C2Z Techniciens et agents de maîtrise de l électricité et de l électronique , D Mécanique, travail métaux , D0Z Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal , D1Z Ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement de métal , D2Z Ouvriers qualifiés travaillant par formage de métal , D3Z Ouvriers non qualifiés de la mécanique , D4Z Ouvriers qualifiés de la mécanique , D6Z Techniciens et agents de maîtrise industries mécaniques , E Industries de process , E0Z Ouvriers non qualifiés industries de process , E1Z Ouvriers qualifiés industries de process , E2Z Techniciens et agents de maîtrise industries de process , F Matériaux souples, bois, industries graphiques , F0Z Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir , F1Z Ouvriers qualifiés du textile et du cuir , F2Z Ouvriers non qualifiés du travail du bois et de l ameublement , F3Z Ouvriers qualifiés du travail du bois et de l ameublement , F4Z Ouvriers industries graphiques , F5Z Techniciens et agents de maîtrise matériaux souples, du bois et industries graphiques , G Maintenance , G0A Ouvriers qualifiés de la maintenance , G0B Ouvriers qualifiés de la réparation automobile , G1Z Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance , H Ingénieurs et cadres de l industrie , H0Z Ingénieurs et cadres techniques de l industrie , J Transports, logistique et tourisme , J0Z Ouvriers non qualifiés de la manutention , J1Z Ouvriers qualifiés de la manutention , J3Z Conducteurs de véhicules , J4Z Agents d exploitation transports , J5Z Agents administratifs et commerciaux transports et du tourisme , J6Z Cadres transports, de la logistique et navigants de l aviation , L Gestion, administration entreprises , L0Z Secrétaires , L1Z Employés de la comptabilité , L2Z Employés administratifs d entreprise , L3Z Secrétaires de direction , L4Z Techniciens services administratifs, comptables et financiers , L5Z Cadres services administratifs, comptables et financiers , M Informatique et télécommunications , M0Z Employés et opérateurs de l informatique , M1Z Techniciens de l informatique , M2Z Ingénieurs de l informatique , DARES INDICATEURS Juin N 041 Suite du tableau page suivante

7 Familles et domaines professionnels * Emploi (ne annuelle en milliers) de demande d en 2013 du stock demandeurs d de catégories A, B et C sur un an d écoulement deman sur 1 an (CVS,%) Contrats de plus de 6 mois parmi les offres du offres collectées par Pôle entrées à Pôle Ratio offres collectées sur les entrées à Pôle (séries CVS) Au 1 er 2014 au précédent à l année précédente N Étu et recherche , N0Z Personnels d étu et de recherche , Q Banque et assurances , Q0Z Employés de la banque et assurances , Q1Z Techniciens de la banque et assurances , Q2Z Cadres de la banque et assurances , R Commerce , R0Z Caissiers, employés de libre service , R1Z Vendeurs , R2Z Attachés commerciaux et représentants , R3Z Maîtrise magasins et intermédiaires du commerce , R4Z Cadres commerciaux et technico-commerciaux , S Hôtellerie, restauration, alimentation , S0Z Bouchers, charcutiers, boulangers , S1Z Cuisiniers , S2Z Employés et agents de maîtrise de l hôtellerie et de la restauration , T Services aux particuliers et aux collectivités , T0Z Coiffeurs, esthéticiens , Z Employés de maison , A Ai à domicile et ai ménagères , B Assistantes maternelles , Z Agents de gardiennage et de sécurité , Z Agents d entretien , T6Z Employés services divers , U Communication, information, art et spectacle , U0Z Professionnels de la communication et de l information , U1Z Professionnels arts et spectacles , V Santé, action sociale, culturelle et sportive , V0Z Ai-soignants , V1Z Infirmiers, sages-femmes , V3Z Professions para-médicales , V4Z Professionnels de l action sociale et de l orientation , V5Z Professionnels de l action culturelle, sportive et surveillants , TOTAL de ces familles professionnelles , AGR Agriculture, marine, pêche , BTP Bâtiment, travaux publics , IND Industrie , TER Tertiaire , *Les principaux indicateurs : ratio offres d collectées sur entrées (colonne 9), écoulement deman (colonne 5), part offres d s durables (colonne 6) concernent le de référence. traitement Dares et Insee, enquête Emploi (données définitives pour la période du 1 er 2011 au 3 e 2013 et provisoires pour le 4 e 2013). DARES ANALYSES et DARES INDICATEURS sont édités par le ministère du travail, de l et du dialogue social. Direction de l animation de la recherche, étu et statistiques (Dares), 39-43, quai André Citroën, is cedex (Rubrique Étu, Recherches, Statistiques de la Dares) Directrice de la publication : Françoise Bouygard. Rédactrice en chef : Marie Ruault. Secrétariat de rédaction : Marie Avenel, Evelyn Ferreira - Maquettistes : Guy Barbut, Thierry Duret, Bruno Pezzali, Corinne Sauvage. Conception graphique et impression : ministère du travail, de l et du dialogue social. Réponse à la demande : Abonnement aux avis de parution de la Dares ( Dépôt légal : à parution. Numéro de commission paritaire : 3124 AD. ISSN et ISSN DARES INDICATEURS Juin N 041 7

indicateurs Les tensions sur le marché du travail au 3 e trimestre 2015 décembre 2015 N 091

indicateurs Les tensions sur le marché du travail au 3 e trimestre 2015 décembre 2015 N 091 direction l animation la recherche, décembre 2015 N 091 étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 3 e 2015 Au 3 e 2015, l indicateur tension sur le marché du travail, qui e les offres

Plus en détail

indicateurs Les tensions sur le marché du travail au 2 e trimestre 2017 août 2017 N 056

indicateurs Les tensions sur le marché du travail au 2 e trimestre 2017 août 2017 N 056 direction l animation la recherche, août 2017 N 056 s étus et s statistiques Les tensions sur le marché du travail au 2 e trimestre 2017 Au 2 e trimestre 2017, l indicateur tension sur le marché du travail,

Plus en détail

indicateurs Les tensions sur le marché du travail au 4 e trimestre 2015 février 2016 N 012

indicateurs Les tensions sur le marché du travail au 4 e trimestre 2015 février 2016 N 012 direction l animation la recherche, février 2016 N 012 s étus et s statistiques Les tensions sur le marché du travail au 4 e 2015 Au 4 e 2015, l indicateur tension sur le marché du travail, qui e les offres

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques 1,0 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques 1,0 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 Dares Analyses JUILLET 2010 N 043 publication la direction l'animation la recherche, étu et statistiques LES TENSIONS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL au premier 2010 Au premier 2010, l indicateur tension sur

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 Dares Analyses SEPTEMBRE 2010 N 063 publication la direction l'animation la recherche, s étus et s statistiques LES TENSIONS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL au uxième 2010 Au uxième 2010, l indicateur tension

Plus en détail

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) EMPLOI ET DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) EMPLOI ET DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE Service Études Statistiques Évaluation (Sese) EMPLOI ET DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE Les seniors davantage en activité en Ile-de-France Quels que soient le sexe ou l âge les salariés de 50

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs MARS 2015 N 018 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 4 E 2014 Au 4 e 2014, l indicateur de tension

Plus en détail

PARTIE III : EMPLOIS, MÉTIERS ET MARCHÉ DU TRAVAIL

PARTIE III : EMPLOIS, MÉTIERS ET MARCHÉ DU TRAVAIL Chapitre 1 : Emploi (2011) GRAPHIQUE III.1 : ÉVOLUTION DE L EMPLOI TOTAL DE 1999 À 2011 (BASE 100 EN 1999) 120 110 100 90 80 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Zone Région

Plus en détail

Titre de la présentation

Titre de la présentation Titre de la présentation Eure-et-Loir Quels emplois pour demain PAGE 2 1. L Eure-et-Loir : les emplois d aujourd hui PAGE 3 L Eure-et-Loir : 150 897 emplois 32 363 20,7% 14 574 emplois Bassins tertiaires

Plus en détail

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 1 er trimestre 2013 Nouvelle baisse du taux d entrée en CDI

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 1 er trimestre 2013 Nouvelle baisse du taux d entrée en CDI Dares Indicateurs Septembre N 053 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les mouvements de main-d œuvre au 1 er trimestre Nouvelle baisse du taux d entrée

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs mai 2015 N 038 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Des entrées et des sorties de main-d œuvre plus fréquentes au 4 e trimestre 2014

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs Septembre 2014 N 072 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 2 E 2014 Au 2 e 2014, l indicateur de tension

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION EN EMPLOI

RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION EN EMPLOI Définition des indicateurs et modes de calcul (pages 93 à 116) Ce chapitre a pour objectif d apporter un éclairage au problème de renouvellement de la population en emploi. Il s appuie sur deux indicateurs

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs juillet 2015 N 054 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Le taux de rotation de la main-d œuvre poursuit sa hausse au 1 er trimestre

Plus en détail

Les «tensions» sur le marché du travail en PACA

Les «tensions» sur le marché du travail en PACA Réunion plénière du 18 juillet 2013 Les «tensions» sur le marché du travail en PACA Plan de la présentation 1. La mesure des tensions : point de méthode 2. Tendance de long terme et spécificité régionale

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs mars 2013 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 4 E 2012 Au 4 e 2012, l indicateur de tension

Plus en détail

Dares Indicateurs ACTIVITÉ ET CONDITIONS D EMPLOI. Résultats définitifs

Dares Indicateurs ACTIVITÉ ET CONDITIONS D EMPLOI. Résultats définitifs Dares Indicateurs juin 20 N 043 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques ACTIVITÉ ET CONDITIONS D EMPLOI DE LA MAIN-D œuvre AU 1 er trimestre 20 Résultats

Plus en détail

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 4 e trimestre 2013 Augmentation de la part des CDD dans les embauches

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 4 e trimestre 2013 Augmentation de la part des CDD dans les embauches Dares Indicateurs 2014 N 034 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les mouvements de main-d œuvre au 4 e trimestre 2013 Augmentation de la part des

Plus en détail

Une approche prospective des métiers à l horizon 2022

Une approche prospective des métiers à l horizon 2022 Réflexions prospectives Une approche prospective des métiers à l horizon 2022 Perspectives d évolution à moyen terme de l emploi par famille professionnelle en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Document

Plus en détail

Dares Indicateurs ACTIVITÉ ET CONDITIONS D EMPLOI. Résultats définitifs

Dares Indicateurs ACTIVITÉ ET CONDITIONS D EMPLOI. Résultats définitifs Dares Indicateurs JUIN N 038 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques ACTIVITÉ ET CONDITIONS D EMPLOI DE LA MAIN-D œuvre AU 1 er trimestre Résultats définitifs

Plus en détail

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI DE LONGUE DURÉE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI DE LONGUE DURÉE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015 Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI DE LONGUE DURÉE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015 Demande de longue durée : au plus haut depuis 15 ans Fin décembre 2015, l Île-de-

Plus en détail

Liste des postes de la nomenclature FAP_1993

Liste des postes de la nomenclature FAP_1993 Liste des postes de la nomenclature FAP_1993 FAP en 22 postes (domaine) A Agriculture, marine, pêche B Bâtiment, travaux publics FAP en 84 postes (familles) A0 AGRICULTEURS, ELEVEURS, SYLVICULTEURS, BUCHERONS

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail

Zone d emploi de Chartres

Zone d emploi de Chartres Zone d emploi de Chartres Questions de territoire autour de... L emploi, des métiers et des formations : 1. Comment se répartissent les emplois dans les secteurs d activité et comment évoluent-ils? 2.

Plus en détail

Les changements de métier entre 2003 et 2004

Les changements de métier entre 2003 et 2004 D ans les secteurs privé et semi-public, parmi les personnes en emploi en 2003 et en 2004, un salarié sur cinq a changé de métier, le plus souvent au sein de la même entreprise, sans changer de région

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 69 Octobre Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT Au second trimestre, l emploi

Plus en détail

Métiers en tension et difficultés de recrutement

Métiers en tension et difficultés de recrutement Métiers en tension et difficultés de recrutement février 15 2011 DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI D AUVERGNE 1 Précisions méthodologiques

Plus en détail

L INDICATEUR DE TENSION PAR FAMILLES PROFESSIONNELLES

L INDICATEUR DE TENSION PAR FAMILLES PROFESSIONNELLES Octobre 2013 L INDICATEUR DE TENSION PAR FAMILLES PROFESSIONNELLES Sont présentés ici, d une part, les éléments méthodologiques détaillant les traitements effectués par la Dares sur les données des fichiers

Plus en détail

résultats L obligation d emploi des travailleurs handicapés en 2014 Un taux d emploi direct en légère hausse novembre 2016 N 066

résultats L obligation d emploi des travailleurs handicapés en 2014 Un taux d emploi direct en légère hausse novembre 2016 N 066 direction de l animation de la recherche, novembre 2016 N 066 des études et des statistiques L obligation d emploi des travailleurs handicapés en Un taux d emploi direct en légère hausse En, 400 400 travailleurs

Plus en détail

L emploi en Auvergne : croisement des métiers et des secteurs

L emploi en Auvergne : croisement des métiers et des secteurs LES MÉMOS DU CARIF OREF L emploi en Auvergne : croisement des métiers et des secteurs Données de cadrage Le CPRDF est un outil de coordination et de programmation sur l ensemble du champ de la formation

Plus en détail

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 2 e trimestre 2013 Hausse des entrées et des sorties

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 2 e trimestre 2013 Hausse des entrées et des sorties Dares Indicateurs NOVEMBRE 2013 N 072 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les mouvements de main-d œuvre au 2 e trimestre 2013 Hausse des entrées

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au premier trimestre 2014

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au premier trimestre 2014 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 3 Juillet Emploi salarié et marché du travail dans les transports au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Avertissement : les résultats

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au troisième trimestre 2014

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au troisième trimestre 2014 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 64 Février 2 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au troisième trimestre 24 OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Au troisième trimestre

Plus en détail

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015 Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI SENIOR EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015 Forte hausse de la demande d emploi des plus de 50 ans de cat. A en Ile-de-France (base 100

Plus en détail

Niveau de diplôme et emploi

Niveau de diplôme et emploi G R E F Bretagne L Niveau de diplôme et emploi e niveau de formation des actifs entrant sur le marché du travail progresse. Parallèlement, la structure de l emploi et les compétences requises pour exercer

Plus en détail

Les métiers en Poitou Charentes

Les métiers en Poitou Charentes N 52 - Juin 201 3 Les métiers en Poitou Charentes L actualisation régulière de travaux de projection est une méthode efficace pour suivre l impact du contexte économique sur les besoins de l économie régionale.

Plus en détail

L emploi et le chômage des femmes

L emploi et le chômage des femmes L emploi et le chômage des femmes Pour comprendre le chômage, il est indispensable de connaître la population qui désire travailler et le nombre d emplois disponibles dans l économie. La population au

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE FRANCE 1. Immatriculations de voitures neuves en mai 2014 : -0,9% sur un mois, +5% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en

Plus en détail

indicateurs Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 4 e trimestre 2016 Baisse des contrats aidés, hausse de la formation

indicateurs Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 4 e trimestre 2016 Baisse des contrats aidés, hausse de la formation direction de l animation de la recherche, mars 17 N 3 des études et des statistiques Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au e trimestre 1 Baisse des contrats aidés, hausse de la formation

Plus en détail

Zone d emploi de Dreux

Zone d emploi de Dreux Zone d emploi de Dreux Questions de territoire autour de... L emploi, des métiers et des formations : 1. Comment se répartissent les emplois dans les secteurs d activité et comment évoluent-ils? 2. Quelles

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au troisième trimestre 2015

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au troisième trimestre 2015 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 722 Janvier 216 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au troisième trimestre 21 Au troisième trimestre 21, l emploi salarié hors intérim

Plus en détail

15% L essentiel à retenir ENQUÊTE BESOINS EN MAIN D ŒUVRE EN 2017 A MAYOTTE SOMMAIRE

15% L essentiel à retenir ENQUÊTE BESOINS EN MAIN D ŒUVRE EN 2017 A MAYOTTE SOMMAIRE Avril 2017 # 05 MAYOTTE ENQUÊTE BESOINS EN MAIN D ŒUVRE EN 2017 A MAYOTTE SOMMAIRE p.2 4 500 embauches sont prévues en 2017 soit +15% en un an p.4 Le secteur privé hors associations concentre 57% des recrutements

Plus en détail

La ressource humaine sur le territoire du Pévèle Mélantois Carembault

La ressource humaine sur le territoire du Pévèle Mélantois Carembault La ressource humaine sur le territoire du Pévèle Mélantois Carembault Novembre 2010 Novembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. LE PROFIL DE L ARRONDISSEMENT DE LILLE EN 2006 Les caractéristiques des actifs en

Plus en détail

Évolution des métiers dans les secteurs

Évolution des métiers dans les secteurs G R E F Bretagne Évolution des métiers dans les secteurs L évolution structurelle de l économie bretonne, dont sa tertiarisation, ont impacté la répartition des emplois et induit des modifications au niveau

Plus en détail

Zones d animation. Grand Rouen

Zones d animation. Grand Rouen Portrait de territoire Zones d animation Chiffres clés du territoire Poids 456 751 habitants 207 600 emplois totaux 139 568 emplois salariés marchands 13,7% 16% 17,3% Évolution +0,8% +1,8% -3,2% Normandie

Plus en détail

JUILLET commissariat général au développement durable

JUILLET commissariat général au développement durable D A Essentiel T A L A B Emploi salarié et marché du travail dans les transports au premier trimestre 216 JUILLET 216 commissariat général au développement durable Au premier trimestre 216, l emploi salarié

Plus en détail

Dares. Indicateurs. LES MOUVEMENTS DE MAIN-D'ŒUVRE AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2010 Une reprise de la rotation de la main-d œuvre

Dares. Indicateurs. LES MOUVEMENTS DE MAIN-D'ŒUVRE AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2010 Une reprise de la rotation de la main-d œuvre Dares Indicateurs DÉCEMBRE N 088 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES MOUVEMENTS DE MAIN-D'ŒUVRE AU DEUXIÈME TRIMESTRE Une reprise de la rotation

Plus en détail

Des risques professionnels contrastés selon les métiers : Enquête SUMER 2010*

Des risques professionnels contrastés selon les métiers : Enquête SUMER 2010* TF 224 SUMER Des risques professionnels contrastés selon les métiers : Enquête SUMER 2010* AUTEURS : S. Amira, D. Ast, Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques, ministère

Plus en détail

D A T A L A B. Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2016 OCTOBRE 2016

D A T A L A B. Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2016 OCTOBRE 2016 D A Essentiel T A L A B Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 216 OCTOBRE 216 Au deuxième trimestre 216, la progression de l emploi salarié hors intérim des établissements

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION OCTOBRE L articulation métiers-secteurs : une comparaison Ile-de-France - Province en 1999

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION OCTOBRE L articulation métiers-secteurs : une comparaison Ile-de-France - Province en 1999 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION OCTOBRE 2005 L articulation métiers-secteurs : une comparaison Ile-de-France - Province en 1999 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION

Plus en détail

embauches prévues en 2010

embauches prévues en 2010 Mai 2010 Etudes, evaluation et statistiques Enquête Besoin en Main d Oeuvre en 2010 Direction Régionale Réunion Mayotte 16 200 embauches prévues en 2010 dont 15 000 à La Réunion et 1 200 à Mayotte 22,4%

Plus en détail

indicateurs Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 3 e trimestre 2016

indicateurs Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 3 e trimestre 2016 direction de l animation de la recherche, décembre 1 N 7 des études et des statistiques Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 3 e trimestre 1 Baisse des contrats aidés pour la première

Plus en détail

BREF ILE-DE-FRANCE LES FLUX D INSCRIPTIONS DES DEMANDEURS D EMPLOI A L ANPE S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF ILE-DE-FRANCE LES FLUX D INSCRIPTIONS DES DEMANDEURS D EMPLOI A L ANPE S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS n 15 - Novembre 2008 S U P P L E M E N T BREF ILE-DE-FRANCE LES FLUX D INSCRIPTIONS DES DEMANDEURS D EMPLOI A L ANPE Le Fichier Historique Statistique DARES/ANPE est la seule source qui permet d analyser,

Plus en détail

Dares Analyses. L intérim en 2012 : fort repli du travail temporaire

Dares Analyses. L intérim en 2012 : fort repli du travail temporaire Dares Analyses juillet MOIS 2013 N 049 000 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L intérim en : fort repli du travail temporaire Avec 525 100 intérimaires

Plus en détail

EMPLOI ET NIVEAUX DE DIPLOME

EMPLOI ET NIVEAUX DE DIPLOME EMPLOI ET NIVEAUX DE DIPLOME Définitions des indicateurs et modes de calcul ( pages 61 à 79) Les «domaines professionnels» ont été définis à partir de la spécialité de formation. Ils permettent une agrégation

Plus en détail

Département du Cher. Questions de territoire autour de...

Département du Cher. Questions de territoire autour de... Département du Cher Questions de territoire autour de... 1. L emploi, des métiers et des formations : Comment se répartissent les emplois dans les secteurs d activité et comment évoluent-ils? 2. Quelles

Plus en détail

Zone d emploi d Issoudun

Zone d emploi d Issoudun Zone d emploi d Issoudun Questions de territoire autour de... L emploi, des métiers et des formations : 1. Comment se répartissent les emplois dans les secteurs d activité et comment évoluent-ils? 2. Quelles

Plus en détail

5 702 projets de recrutement en 2013

5 702 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Isère Nord Est 5 72 projets de recrutement en 213 18 % des établissements interrogés dans le bassin d Isère nord-est envisagent de procéder à

Plus en détail

Besoins en Moins d œuvre 2011

Besoins en Moins d œuvre 2011 Besoins en Moins d œuvre 2011 Région Aquitaine département de la Dordogne bassin EST Dordogne Nombre de projets : 2 799 Part de projets difficiles : 38.4 % Part de : 70.6 % Libellé du métier Serveurs de

Plus en détail

Hausse du nombre de demandeurs d emploi mais évolution favorable des offres d emploi

Hausse du nombre de demandeurs d emploi mais évolution favorable des offres d emploi DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI Service statistiques, études et veille économique Le marché du travail dans le secteur maritime en

Plus en détail

Projets de recrutement 2017 dans le département des Bouches-du-Rhône

Projets de recrutement 2017 dans le département des Bouches-du-Rhône Projets de recrutement 2017 dans le département des Bouches-du-Rhône Exploitation complémentaire des données de l enquête nationale des besoins en main d'œuvre (BMO) du Pôle Emploi et du Credoc 2017 Direction

Plus en détail

indicateurs Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 1 er trimestre 2017 Baisse des contrats aidés et de la formation

indicateurs Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 1 er trimestre 2017 Baisse des contrats aidés et de la formation direction de l animation de la recherche, juin 217 N 39 des études et des statistiques Les dispositifs spécifiques d emploi aidé et de formation au 1 er trimestre 217 Baisse des contrats aidés et de la

Plus en détail

L égalité professionnelle

L égalité professionnelle L égalité professionnelle L égalité professionnelle et salariale femmes-hommes - en en région Centre-Val de Loire Centre-Val de Loire Concentrées dans quelques domaines professionnels (services aux particuliers,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE

ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE N U M É R O 3 2 études ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE > RÉSULTATS DE LA QUATRIÈME INTERROGATION TROIS ANS APRÈS LA FORMATION F É V R I E R 2 0 1 7 L'OBSERVATOIRE

Plus en détail

Mobilités professionnelles et métiers Une approche par la demande de travail

Mobilités professionnelles et métiers Une approche par la demande de travail PREMIER MINISTRE Mobilités professionnelles et métiers Une approche par la demande de travail COE groupe de travail sur les trajectoires professionnelles 25 novembre 2088 Marc-Antoine Estrade Prospective

Plus en détail

La nomenclature des PCS : Professions et Catégories Socioprofessionnelles.

La nomenclature des PCS : Professions et Catégories Socioprofessionnelles. La nomenclature des PCS : Professions et Catégories Socioprofessionnelles. Une classification élaborée par l Insee = institut de la statistique et des études économiques C est un institut chargé de collecter

Plus en détail

projets de recrutement en 2013

projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Lyon 17 43 projets de recrutement en 213 18,6 % des 15 25 établissements enquêtés dans le bassin de Lyon envisagent de réaliser au moins une

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Mai 2012 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2012 Chiffres clés 2012 2 510 projets de recrutement sur le bassin d emploi

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques SÉGRÉGATION PROFESSIONNELLE ET ÉCARTS DE SALAIRES FEMMES-HOMMES En 2012, le salaire horaire net

Plus en détail

Projets de recrutement 2016 dans le département des Bouches-du-Rhône

Projets de recrutement 2016 dans le département des Bouches-du-Rhône Projets de recrutement 2016 dans le département des Bouches-du-Rhône Exploitation des données de l enquête nationale des besoins en main d'œuvre (BMO) du Pôle Emploi et du Credoc 2016 Direction des Etudes

Plus en détail

LES INTENTIONS D EMBAUCHE DES

LES INTENTIONS D EMBAUCHE DES STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 SOMMAIRE P. 1 LES INTENTIONS D EMBAUCHE DES ÉTABLISSEMENTS FRANCS-COMTOIS P. 2 LES MÉTIERS LES PLUS RECHERCHÉS EN 2015 EN FRANCHE- COMTÉ P. 3 LES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin d Oullins

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin d Oullins ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin d Oullins 3 384 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5 LES METIERS

Plus en détail

Méthodologie des Portraits statistiques des métiers

Méthodologie des Portraits statistiques des métiers Méthodologie des Portraits statistiques des métiers 1982-2009 Ont participé à l élaboration des Portraits statistiques 1982-2009 : Nadia Amrous, Sabine Bessière, Nicolas Le Ru, Laure Omalek, Chantal Santamaria,

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN 2015 Normandie

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN 2015 Normandie STATISTIQUES, ÉTUDES & ÉVALUATION Pôle emploi NORMANDIE Mars 2016 LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN 2015 Normandie Taux de chômage Taux de chômage : 10,4% à fin septembre 2015 C est 0,2 point de plus qu en France

Plus en détail

Zones d animation. Caen - Falaise

Zones d animation. Caen - Falaise Portrait de territoire Zones d animation Caen - Falaise Chiffres clés du territoire Poids 421 225 habitants 180 405 emplois totaux 116 998 emplois salariés marchands 12,7% 13,9% 14,5% Évolution +2,4% +1%

Plus en détail

Zone d emploi de DREUX

Zone d emploi de DREUX Zone d emploi de DREUX «Diagnostic local & problématique de territoire» GIP Alfa Centre 21/03/20161 Sommaire : I. Diagnostic local II. Une approche régionale de la prospective 2 Sommaire : I. Diagnostic

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE

ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE N U M É R O 2 8 études ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE > RÉSULTATS DE LA TROISIÈME INTERROGATION DEUX ANS APRÈS LA FORMATION M A R S 2 0 1 6 L'OBSERVATOIRE

Plus en détail

Zone d animation. Caen - Falaise

Zone d animation. Caen - Falaise Portrait de territoire Zone d animation Plan d intervention Les chiffres clés du territoire Les besoins du territoire Caractéristiques des emplois Dynamique des emplois Besoins des employeurs Les ressources

Plus en détail

Au 4e trimestre 2015, en Rhône-Alpes, le nombre de salariés

Au 4e trimestre 2015, en Rhône-Alpes, le nombre de salariés Rhône-Alpes Conjoncture 4 e trimestre 2015 Le nombre de salariés progresse au 4 e trimestre 2015 n 14 Au 4e trimestre 2015, en Rhône-Alpes, le nombre de salariés progresse de 0,9 % par rapport au même

Plus en détail

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Réunion.

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Réunion. 2017 Avant-propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2016, soit d

Plus en détail

Dares Analyses CONJONCTURE DE L EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 4 E TRIMESTRE Ralentissement de l activité et stabilisation de l emploi

Dares Analyses CONJONCTURE DE L EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 4 E TRIMESTRE Ralentissement de l activité et stabilisation de l emploi Dares Analyses avril 2015 N 029 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques CONJONCTURE DE L EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 4 E TRIMESTRE Ralentissement de l activité

Plus en détail

Dares Analyses. L intérim en 2011 : croissance soutenue. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. L intérim en 2011 : croissance soutenue. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Juin MOIS 2012 N N 042 000 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L intérim en : croissance soutenue Avec 576 100 intérimaires en équivalentemplois

Plus en détail

Zone d animation. Evreux- Verneuil

Zone d animation. Evreux- Verneuil Portrait de territoire Zone d animation Evreux- Verneuil Plan d intervention Les chiffres clés du territoire Les besoins du territoire Caractéristiques des emplois Dynamique des emplois Besoins des employeurs

Plus en détail

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Martinique.

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Martinique. 2017 Avant-propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2016, soit d

Plus en détail

Rapport National sur l Emploi 2017

Rapport National sur l Emploi 2017 Rapport National sur l Emploi 2017 Fiches par Secteurs Majdi Hassen, Conseiller Exécutif IACE Yasser Arouaoui, Ingénieur Expert en Statistiques - IACE Hajer Karaa, Chargée des Etudes - IACE Industrie 28307

Plus en détail

Présentation de l enquête

Présentation de l enquête Présentation de l enquête Réalisée par l ORM et financée par le Conseil régional PACA, l enquête consiste en une étude longitudinale du devenir des personnes ayant suivi une formation qualifiante du service

Plus en détail

Evolution de la demande d'emploi sur 10 ans en Bretagne : une forte augmentation du chômage longue durée

Evolution de la demande d'emploi sur 10 ans en Bretagne : une forte augmentation du chômage longue durée Études JUILLET 2016 Les demandeurs d emploi de longue durée et la récurrence au chômage en Bretagne Le nombre de demandeurs d emploi de longue durée a considérablement augmenté ces huit dernières années

Plus en détail

14,0 % L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN SEPTEMBRE 2017 STATISTIQUES ET INDICATEURS. Fin septembre 2017, le nombre

14,0 % L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN SEPTEMBRE 2017 STATISTIQUES ET INDICATEURS. Fin septembre 2017, le nombre STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS NOVEMBRE 2017 #17.049 STATISTIQUES ET INDICATEURS L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN SEPTEMBRE 2017 Fin septembre 2017, le nombre d intérimaires s établit à 784 800. L EMPLOI INTÉRIMAIRE

Plus en détail

Dares Analyses. CONJONCTURE DE L EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 1 er TRIMESTRE Rebond de l activité et stabilisation de l emploi

Dares Analyses. CONJONCTURE DE L EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 1 er TRIMESTRE Rebond de l activité et stabilisation de l emploi Dares Analyses juillet N 051 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques CONJONCTURE DE L EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 1 er TRIMESTRE Rebond de l activité et stabilisation

Plus en détail

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Mayotte.

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Mayotte. 2017 Avant-propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2016, soit d

Plus en détail

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Martinique.

Avant propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Martinique. Avant propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2013 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2012, soit d une

Plus en détail

chiffres > QUELLES RELATIONS EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR?

chiffres > QUELLES RELATIONS EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR? N U M É R O 1 1 en quelques chiffres MÉTIERS-FORMATIONS > QUELLES RELATIONS EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR? J A N V I E R 2 0 1 3 L'OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DE LA RÉGION

Plus en détail

les besoins en main d oeuvre 2016 en mayenne

les besoins en main d oeuvre 2016 en mayenne les besoins en main d oeuvre 2016 en mayenne 53 Service études et évaluation rapport national, synthèses régionales retrouvez toutes les informations sur l enquête besoins en main d oeuvre 2016 sur le

Plus en détail

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région Guyane.

Avant-propos. Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête Besoins en main-d'œuvre (BMO) pour la région Guyane. 2017 Avant-propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2017 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2016, soit d

Plus en détail

projets de recrutement en 2013

projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Villefranche sur Saône 1 81 projets de recrutement en 213 19,4 % des 5 253 établissements enquêtés dans le bassin de Villefranche sur Saône envisagent

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES, EVALUATIONS. Enquête annuelle. Région Provence-Alpes-Côte d Azur. Professionnels de l animation socio-culturelle 6 121

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES, EVALUATIONS. Enquête annuelle. Région Provence-Alpes-Côte d Azur. Professionnels de l animation socio-culturelle 6 121 AVRIL 2013 SERVICE STATISTIQUES, ETUDES, EVALUATIONS Enquête annuelle Besoins en Main-d Œuvre 2013 Région Provence-Alpes-Côte d Azur Agriculture Hôtellerie-restauration Services aux entreprises Services

Plus en détail

Territoire de Sézanne

Territoire de Sézanne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DES DEMANDEURS D EMPLOI AU 2ème TRIMESTRE 2015 EN PACA

LES REPRISES D EMPLOI DES DEMANDEURS D EMPLOI AU 2ème TRIMESTRE 2015 EN PACA Service Statistiques, Etudes et Evaluations LES REPRISES D EMPLOI DES DEMANDEURS D EMPLOI AU 2ème TRIMESTRE 2015 EN PACA OPC_ Un nouvel indicateur Pourquoi : Les informations présentes dans le système

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Coiffeurs, esthéticiens (T0Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Coiffeurs, esthéticiens (T0Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Coiffeurs, esthéticiens (T0Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 11 369 231 613 1 297 398 Part dans l emploi 0,9 0,9 Répartition par âge Moins de 30 ans

Plus en détail

Dares Analyses. Recrutements en contrat aidé. Dans le secteur non marchand, 64 % des embauches n auraient pas eu lieu sans aide de l État

Dares Analyses. Recrutements en contrat aidé. Dans le secteur non marchand, 64 % des embauches n auraient pas eu lieu sans aide de l État Dares Analyses Août 2015 N 058 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Recrutements en contrat aidé Dans le secteur, 64 % des embauches n auraient pas

Plus en détail