CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 24 mai Procès-Verbal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 24 mai 2011. Procès-Verbal"

Transcription

1 CONSEIL MUNICIPAL Séance du 24 mai 2011 Procès-Verbal

2 ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MAI 2011 Adoption du Procès-Verbal de la séance du Conseil Municipal du 27 avril DECISIONS 6 N Poursuite de la démarche d Intelligence territoriale mise en œuvre à Suresnes : passation d un marché public relatif à une mission d étude de perception des Suresnois. 7 N Passation d un marché public relatif à l entretien de deux courts de tennis situés dans l enceinte du stade Jean Moulin. 8 N Remboursement d un dommage un arbre situé avenue des Landes. 8 N Passation d un contrat relatif à l entretien du réseau de télédistribution du centre-ville de Suresnes. 8 N Passation d un marché public relatif à la vérification, l entretien et la maintenance du système de gestion technique centralisée de l école Mouloudji. 9 N Passation d un marché public relatif à la conception, la réalisation, la fabrication, le montage et le démontage de la scénographie de l exposition intitulée «Suresnes et le Mont-Valérien», présentée à la galerie du Musée d Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes. 9 N Passation d un marché public relatif à la fourniture et la livraison de matériels d éclairage scénique et de sonorisation pour les services de la Ville lot n 1 «matériel d éclairage scénique» et lot n 2 «matériel de sonorisation». 10 DELIBERATIONS 11 AFFAIRES GENERALES 12 N 1 Adhésion de la Ville à l Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES), pour l année N 2 Convention de partenariat entre la ville de Suresnes et l Alliance Française du Cap-Haïtien pour la participation de la ville de Suresnes à la rénovation du bâtiment de l Alliance Française. 13 N 3 Coopération décentralisée avec Haïti : accord de partenariat pour la mise en œuvre de la coopération technique dans le cadre du projet d amélioration de la gestion des déchets solides, de sauvegarde du patrimoine et de renforcement de la municipalité du Cap-Haïtien. 15 N 4 Célébration du 50 ème anniversaire du Jumelage entre Suresnes et Holon : autorisation de prendre en charge les frais de déplacement de 8 élèves du conservatoire à l occasion de la célébration du Jubilé à Holon. 17 VIE DE LA CITE 19 N 5 Festival des Vendanges 2011 : demande de subventions auprès de divers organismes publics et privés. 20 N 6 Demande de subventions auprès de la Direction des Affaires Culturelles, du Conseil Régional d Ile-de-France et du Conseil Général des Hauts-de-Seine pour la restauration et la numérisation de documents d archives. 21 N 7 «Les Petits Loups» : renouvellement de la convention de partenariat avec l Association du Centre Médico Psycho Pédagogique de Suresnes pour la mise en œuvre d actions de détection et de prise en charge précoce des processus d exclusion. 22 EDUCATION 24 N 8 Convention à passer avec le Rectorat de Versailles pour la restauration du personnel enseignant des écoles maternelles et élémentaires de la Ville. 25 COMMERCE 26 N 9 Rétrocession d un fonds de commerce, sis 24, avenue Edouard Vaillant. 27 N 10 Rétrocession du bail commercial, pour un local sis 37, avenue Edouard Vaillant. 27 N 11 Extension du périmètre de sauvegarde du commerce et de l artisanat de proximité. 28 REGLEMENTATION 31 2

3 N 12 Désaffectation et déclassement du domaine public communal d une parcelle de terrain cadastrée section AG127, sis 4, rue Raymond Cosson Cession de ladite parcelle - Autorisation d entreprendre les démarches administratives. 32 N 13 Installation d un chalet en bois sur la parcelle de la résidence des Landes, propriété de Suresnes Habitat, en bordure de la Vigne. 33 N 14 Marché public relatif à la fourniture et la livraison de matériels électriques pour les services de la Ville : autorisation de signer l acte d engagement avec le candidat retenu. 34 N 15 Protocole transactionnel à passer avec l Eurl Lilloo, sise 9, place du Puits d Amour. 35 N 16 Approbation de la convention constitutive du groupement de commandes entre la Communauté d'agglomération et les villes de Nanterre, Rueil-Malmaison et Suresnes pour la passation de marchés concernant diverses prestations en matière de voirie : travaux de voirie, assainissement, fourniture de matériaux de voirie et nettoiement. 36 FINANCES 38 N 17 Modification de l article unique de la délibération du 27 avril 2011 portant sur les votes des taux des trois taxes locales pour 2011, à la suite d un calcul à la sixième décimale. 39 N 18 Subvention complémentaire à verser à l Union Locale CGT. 39 N 19 Subvention complémentaire à verser à l association Parélie pour la réalisation d une fresque dans le tunnel reliant la rue Roger Salengro et la passerelle de la station de tramway Belvédère. 40 QUESTIONS ORALES 42 3

4 Séance du Conseil Municipal du 24 mai 2011 Etaient présents : M. LE MAIRE (à partir de la n 4), Mme C. GUILLOU, M. J. MENARD, M. T. BURTIN, Mme B. ROBERTI, Mme I. DEBATS (à partir de la n 18), Mme F. CLAUSE (à partir des questions orales), Mme I. FLORENNES, M. J.-L. TESTUD, M. A. LAIDI (à partir des questions orales), M. J.-P. RESPAUT, M. L. DEGNY (à partir de la n 3), Mme B. de LAVALETTE, Mme C. BAUDAT (à partir de la n 12), Mme I. MEGRET Adjoints Mme G. WESTERBERG-DUPUY, M. L.-M. BONNE, Mme N. HAMZA, M. D. MONTET, Mme C. LAUTER, Mle A. GILLMANN, M. X. IACOVELLI, Mle C. TRIVIDIC, M. N. D ASTA, Mme V. MEILHAC, Mme G. CAILLOUX, M. R. BALENSI, Mme P. BALLUT Conseillers Municipaux. Absents représentés : Mme F. CLAUSE (jusqu aux questions orales), Mme C. BAUDAT (jusqu à la n 12) Adjoints - Mme A. BEJEAN-LEBUISSON, Mme E. PARASTATIDIS, M. S. PERRIN-BIDAN, M. G. BOUDY, M. D. HOANG Conseillers Municipaux. Absents : M. LE MAIRE (empêché jusqu à la n 4), Mme I. DEBATS (jusqu à la n 18), M. L. DEGNY (jusqu à la n 3), M. J.-L. LECLERCQ, M. A. LAIDI (jusqu aux questions orales) Adjoints - Mme J. TILQUIN, Mme D. VANNER, M. G. AUDEBERT, M. C. DUEZ, M. M. BOURNISSA - Conseillers municipaux. 4

5 M. Le Maire étant empêché, Mme Guillou, Première Adjointe, ouvre la séance à 19h10. Mme GUILLOU : «Avant de commencer l ordre du jour de cette séance, je vous invite à prendre connaissance de l analyse des besoins sociaux posée sur votre table. Nous répondrons à vos questions à un prochain Conseil Municipal.» Mme GUILLOU donne lecture des pouvoirs qui lui ont été remis : Mme F. CLAUSE donne pouvoir à M. J. MENARD Mme C. BAUDAT donne pouvoir à Mme N. HAMZA Mme A. BEJEAN-LEBUISSON donne pouvoir à Mme G. WESTERBERG-DUPUY M. S. PERRIN-BIDAN donne pouvoir à M. T. BURTIN Mme E. PARASTATIDIS donne pouvoir à M. L.-M. BONNE M. D. HOANG donne pouvoir à M. D. MONTET Elle soumet le Procès-Verbal à l approbation du Conseil Municipal. OBSERVATIONS AU CONSEIL MUNICIPAL M. IACOVELLI : «Ma remarque ne porte pas sur ce Procès-Verbal mais sur l impression que nous avons que l Opposition vous permet à chaque fois d atteindre le quorum pour la tenue du Conseil Municipal puisque vous n êtes ce soir que 13 élus alors que votre Majorité se compose de 30 élus.» Mme GUILLOU : «Vous oubliez les pouvoirs.» Mme CAILLOUX : «Oui mais les décisions devraient être prises, en principe, par les 30 élus pendant la séance du Conseil Municipal.» Mme GUILLOU : «On ne va pas rentrer dans ce débat. Nous sommes complètement dans la légalité puisque les pouvoirs sont prévus par le Code Général des Collectivités Territoriales.» Mme CAILLOUX : «C est vous qui décidez de ce que l on doit dire?» Mme GUILLOU : «Non.» Mme CAILLOUX. : «Nous avons le droit de faire des remarques et je vous dis que la présence des élus de l Opposition vous permet d être dans la légalité.» Le Procès-Verbal est mis au vote. Adoptée à l UNANIMITE. (2 ABSTENTIONS : Mme V. MEILHAC et M. P. BALLUT) Puis, Mme GUILLOU donne connaissance des décisions prises en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales. 5

6 DECISIONS Ci-joint, pour votre information, les décisions que j ai prises en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales et conformément à la délibération du Conseil Municipal du 20 mars 2008, modifiée par délibération du Conseil Municipal du 23 septembre 2008, qui m accordait la délégation de traiter lesdites affaires. 6

7 N Poursuite de la démarche d Intelligence territoriale mise en œuvre à Suresnes : passation d un marché public relatif à une mission d étude de perception des Suresnois. (Moyens Généraux) Dans le cadre de son projet ambitieux de développement durable de son territoire, la ville de Suresnes a mis en œuvre, dès 2008, une démarche d intelligence territoriale s appuyant en particulier sur un système de veille thématique dont notamment des études de perception et de satisfaction, pour encore mieux satisfaire les attentes et les besoins des Suresnois. Pour mémoire, une première étude de perception avait été confiée à la société Ifop en 2008 (décision n du 22 octobre 2008). Afin de poursuivre cette démarche, a Ville souhaite réaliser une nouvelle étude de perception des Suresnois, nécessitant de s adjoindre, par marché public, les compétences d un expert. Ce marché, traité à prix forfaitaire, est conclu à compter de sa date de notification pour une durée de 3 mois fermes. Après avis d appel public à la concurrence paru au Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics le 25 février 2011, la société BVA, domiciliée 75, rue Saint-Jean - BP Balma cedex, propose de réaliser cette prestation pour un montant forfaitaire de H.T.. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, d accepter ledit marché et de le signer. OBSERVATIONS AU CONSEIL MUNICIPAL Mme BALLUT : «Des Suresnois nous ont fait la remarque que les questions posées ne correspondaient pas au sujet de l'enquête. Je m'explique : vers le milieu de l'enquête, il leur était demandé notamment s ils étaient adhérents d un parti politique, ce qu ils avaient voté aux dernières élections municipales et s ils avaient voté pour la liste conduite par M. Dupuy. Est-ce à dire que celui qui a voté pour notre liste n est pas crédible? Qu'est-ce que cela veut dire?» Mme GUILLOU : «Le détail des résultats de cette enquête sera communiqué aux responsables des groupes politiques du Conseil Municipal après-demain.» Mme BALLUT : «Ma question porte sur le cahier des charges et non sur le résultat de l enquête.» Mme GUILLOU : «Toute la méthodologie de ce sondage sera également expliquée lors de la présentation des résultats par l institut BVA. Comme pour tous les sondages et enquêtes de perception, sont posées classiquement des questions portant notamment sur la catégorie socioprofessionnelle et les appartenances politiques en vue d établir uniquement des éléments statistiques pertinents. Je vous rappelle que, de toute façon, toutes les données sont bien évidemment anonymes» Mme CAILLOUX : «Puisque vous dites que les résultats seront restitués aux groupes après-demain, étant donné que j ai été prévenue au dernier moment par téléphone, par M. Lagel, sachez qu il n y aura personne de notre groupe puisque nous n avons pas eu le temps de prendre nos dispositions. On souhaite donc avoir ces résultats par un autre moyen.» Mme GUILLOU : «J'enregistre votre demande.» 7

8 N Passation d un marché public relatif à l entretien de deux courts de tennis situés dans l enceinte du stade Jean Moulin. (Moyens Généraux) L entretien de deux courts de tennis situés dans l enceinte du stade Jean Moulin à Suresnes nécessite le recours à un prestataire extérieur, par marché public. Ce marché, traité à prix forfaitaire, est conclu à compter de sa date de notification avec prise d effet à compter du 12 octobre 2011, pour une durée de cinq ans fermes. Bénéficiant d une attestation d exclusivité d importation, de commercialisation et d installation du revêtement Classic Clay en France, recouvrant lesdits courts de tennis, la société Tennis Chem Industries, domiciliée 2, chemin du Solarium - BP Gradignan cedex, propose de réaliser cette prestation, pour un montant global forfaitaire de 8.060,80 H.T., sur toute sa durée. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, d accepter ledit marché et de le signer. N Remboursement d un dommage un arbre situé avenue des Landes. (Voirie) A la suite d un accident de la circulation survenu le 13 décembre 2010, un arbre situé avenue des Landes a été endommagé par un véhicule appartenant à Monsieur Hichame Ichaoui demeurant 18, avenue de l Abbé Saint-Pierre Suresnes. La compagnie d assurances de ce dernier, la Macif Ile-de-France, domiciliée 224, avenue de la Rochelle Niort cedex 9, a proposé de rembourser la somme de 2.333,12 représentant le montant du dommage causé à la Ville. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, de faire recouvrer cette somme par Monsieur le Trésorier Principal. N Passation d un contrat relatif à l entretien du réseau de télédistribution du centre-ville de Suresnes. (Infrastructures et Réseaux) Depuis 2001, la Ville a pris en charge le réseau qui assure la réception et la diffusion des programmes de télévision des chaînes nationales dans le centre-ville de Suresnes, dont l entretien nécessite le recours à une société spécialisée. La société SETEL, sise 104ter, rue Nationale La Queue-Lez-Yvelines, propose d assurer cette prestation, par contrat, conclu à compter de sa date de notification pour une durée d un 8

9 an, renouvelable pour une même période par expresse reconduction, sans pouvoir excéder une durée maximale de trois ans, pour un montant annuel de 3.086,20 H.T.. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, d accepter et de signer ce contrat. N Passation d un marché public relatif à la vérification, l entretien et la maintenance du système de gestion technique centralisée de l école Mouloudji. (Moyens Généraux) La vérification, l entretien et la maintenance du système de Gestion Technique Centralisée (GTC) de l école Mouloudji nécessitent le recours à un prestataire extérieur, par marché public. Ce marché, traité à prix forfaitaire, est conclu à compter de sa date de notification pour une durée de trois ans fermes. Après mise en concurrence adaptée conformément à l article 28 du Code des Marchés Publics, la société SN Apilog Automation, domiciliée 226, avenue du Maréchal Foch Les Mureaux, propose de réaliser cette prestation pour un montant annuel forfaitaire de H.T.. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, d accepter ledit marché et de le signer. N Passation d un marché public relatif à la conception, la réalisation, la fabrication, le montage et le démontage de la scénographie de l exposition intitulée «Suresnes et le Mont-Valérien», présentée à la galerie du Musée d Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes. 9 (Moyens Généraux) La conception, la réalisation, la fabrication, le montage et le démontage de la scénographie de l exposition intitulée «Suresnes et le Mont-Valérien», présentée à la galerie du Musée d Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes du 27 mai 2011 jusqu à fin février 2012, nécessitent le recours à un prestataire extérieur, par marché public. Ce marché, traité à prix forfaitaire, est conclu à compter de sa date de notification pour la durée nécessaire à son exécution sans pouvoir dépasser un an. Après avis d appel public à la concurrence paru au Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics le 18 février 2011, le groupement solidaire d'entreprises composé de la société Quatra.org domiciliée 69, avenue Edouard Vaillant Le Pré-Saint-Gervais, mandataire du groupement, de l entreprise individuelle Studio J. Saladin domiciliée 24, rue du 14 Juillet Le Pré-Saint-Gervais et de la société En apparence domiciliée 38, allée du Plateau Villemomble, propose de réaliser cette prestation pour un montant forfaitaire de H.T., sur toute sa durée. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, d accepter ledit marché et de le signer.

10 N Passation d un marché public relatif à la fourniture et la livraison de matériels d éclairage scénique et de sonorisation pour les services de la Ville lot n 1 «matériel d éclairage scénique» et lot n 2 «matériel de sonorisation». (Moyens Généraux) La fourniture et la livraison de matériels d éclairage scénique et de sonorisation pour les services la ville de Suresnes nécessitent le recours à un prestataire extérieur, par marché public. Ce marché, à bons de commandes, conclu à compter de sa date de notification pour une durée de trois ans fermes, est composé des deux lots suivants : - lot n 1 «matériel d éclairage scénique», avec un montant de commandes minimal de H.T. et maximal de H.T., sur toute sa durée, - lot n 2 «matériel de sonorisation», avec un montant de commandes minimal de H.T. et maximal de H.T., sur toute sa durée. Après avis d appel public à la concurrence paru au Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics le 15 novembre 2010, les sociétés suivantes ont été retenues : - société Cynergie, domiciliée 27, rue Sadi Carnot - B.P Ailly-sur-Noye, pour le lot n 1, - société Pariscène Sarl, domiciliée 45/52, rue Olivier Métra Paris, pour le lot n 2. J ai décidé, en vertu de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, d accepter ledit marché et de signer les actes d engagements pour les lots n 1 et 2. 10

11 DELIBERATIONS 11

12 AFFAIRES GENERALES 12

13 N 1 Adhésion de la Ville à l Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES), pour l année (Secrétariat Général) Depuis 2006, la Ville est adhérente à l Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES) dont les principaux objectifs sont de favoriser le partage des expériences en matière de développement des activités sportives sur le plan communal, départemental, régional et national, et d'assurer la représentation collective de ses membres auprès de l'etat, du mouvement sportif, des organismes d'aménagement des normes des équipements sportifs, d'homologations des enceintes sportives et de sécurité des manifestations sportives. Partenaire du Ministère des Sports, cette association dispose d'un réseau de villes et collabore étroitement avec l'association des Maires de France, et de nombreuses fédérations et associations sportives. Le montant annuel de la cotisation s élève à 420 (quatre cent vingt euros). Je demande au Conseil Municipal de bien vouloir : approuver l adhésion de la Ville à l Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES) moyennant le versement de la cotisation y afférente. La délibération est mise aux voix. Adoptée à l UNANIMITE. N 2 Convention de partenariat entre la ville de Suresnes et l Alliance Française du Cap-Haïtien pour la participation de la ville de Suresnes à la rénovation du bâtiment de l Alliance Française. 13 (Actions internationales) Dans le cadre de la coopération initiée depuis 1998 en faveur de la ville du Cap-Haïtien en Haïti, la ville de Suresnes appuie des projets relatifs à la sauvegarde du patrimoine bâti dans le centre ancien du Cap-Haïtien. A ce titre, elle a permis le financement, par l Agence Française de Développement, d un inventaire du patrimoine, mené par l Institut d Urbanisme et d Aménagement de l Université Paris-Sorbonne. L un des bâtiments remarquables qui a été inventorié abrite l Alliance Française. Ainsi, et compte tenu des actions d ores et déjà entreprises par la ville de Suresnes, l Alliance Française du Cap-Haïtien sollicite l octroi d une subvention dans le cadre de son projet de réhabilitation de ce bâtiment. L Alliance Française s inscrit aujourd hui dans une logique de redynamisation, à l image de son réseau dans le monde, de ce qu elle représente au sein de la ville du Cap-Haïtien et au-delà. L Alliance Française du Cap-Haïtien, la plus importante d Haïti par sa fréquentation, accueille actuellement 295 étudiants parmi lesquels une trentaine d enfants. Dans ce but, un espace de médiathèque spécialement dédié à la jeunesse devrait bientôt accueillir un public scolaire et permettre de promouvoir la lecture tout en rendant accessible à un large éventail de jeune Capois son offre de cours. Elle est aussi à l initiative de nombreux projets dirigés vers les populations des quartiers très

14 défavorisés. La ville de Suresnes l a dotée, en 2010, de mobiliers scolaires et de livres, issus de dons des services municipaux. L habitation qui l abrite, au cœur du centre historique, se voudrait être le reflet de cette ambition. Admirée par un grand nombre de Capois, cette bâtisse, de plus de m 2, est en très mauvais état. De nombreux travaux doivent être réalisés : la charpente est fragilisée par les termites ; la toiture demande un soin particulier ; le système d évacuation des eaux usées doit être rénové et la vétusté de l installation électrique l expose à tout moment à des courts-circuits, posant des problèmes de sécurité pour l accueil du public. Compte tenu de l intérêt de ce projet de réhabilitation au regard des actions d ores et déjà engagées par la ville de Suresnes au Cap-Haïtien, consciente de la place du réseau des Alliances Françaises pour l image de la France en Haïti et pour le rayonnement de la francophonie dans le monde, la ville de Suresnes est intervenue auprès de l Ambassade de France en Haïti pour participer au financement de la restauration du bâtiment. Je souhaiterais, à présent, que la commune accompagne l Alliance Française dans son projet de mise en conformité de l électricité. Afin de promouvoir des objectifs partagés par la ville de Suresnes et l Alliance Française, les parties se sont rapprochées et sont convenues de définir et de délimiter les modalités d un partenariat destiné à faciliter la réhabilitation de ce bâtiment en allouant des moyens financiers à l Alliance. Ainsi, la ville de Suresnes souhaite accorder une subvention d un montant global et maximal de 5000 (cinq mille euros) destinée à prendre en charge les missions d expertise de mise en conformité électrique du bâtiment. Elle s engage également à mobiliser ses partenaires afin d obtenir des dons de matériels, contribuer à la mobilisation de bénévoles suresnois pour l exécution de ces travaux, et prendre en charge les frais d acheminement des matériels éventuellement collectés par ses soins. L Alliance Française du Cap s engage pour sa part notamment à : - mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la réalisation des objectifs définis par la présente convention ; - utiliser les aides allouées conformément à son objet ; - disposer d un personnel compétent pour assurer ses activités ; - nouer des partenariats avec les acteurs suresnois, afin d étendre les échanges entre les deux villes à d autres acteurs, dans les territoires concernés. Je demande au Conseil Municipal de bien vouloir : approuver le versement d une subvention de (cinq mille euros) à l Alliance Française du Cap-Haïtien pour la conduite des missions d expertise liées à la réhabilitation électrique du bâtiment de l Alliance, approuver la convention de partenariat y afférente à passer avec l Alliance Française, m autoriser à la signer. La délibération est mise aux voix. Adoptée à l UNANIMITE. 14

15 N 3 Coopération décentralisée avec Haïti : accord de partenariat pour la mise en œuvre de la coopération technique dans le cadre du projet d amélioration de la gestion des déchets solides, de sauvegarde du patrimoine et de renforcement de la municipalité du Cap-Haïtien. 15 (Actions internationales) Dans le cadre de la coopération engagée depuis 1998 entre les villes du Cap-Haïtien et de Suresnes, un programme d appui institutionnel auprès de la mairie du Cap-Haïtien a été mis en œuvre depuis juillet Le principe de ce partenariat est de permettre le renforcement de ses capacités de manière durable en l aidant à structurer ses missions tout en respectant le contexte local et national. Il s agit d une démarche pragmatique apportant des outils et des méthodologies, tout en soutenant l appropriation de ces mécanismes afin de favoriser la responsabilisation des acteurs locaux. L ensemble de nos actions auprès de la mairie du Cap-Haïtien s inscrit dans l appui à la réalisation d un Plan de Développement Communal. L élaboration de ce document fondateur doit permettre aux élus de présenter les axes prioritaires retenus afin que tous les partenaires (coopérations internationales, ONG...) déterminent leurs actions en cohérence avec la stratégie de développement, décidée par l autorité locale. Une première étape a consisté à accompagner la mairie du Cap-Haïtien dans : - la conduite d un diagnostic institutionnel, réalisé entre juillet et décembre 2008, sur les capacités en moyens humains, techniques et financiers, - l élaboration d un plan de renforcement institutionnel déclinant les différentes actions à entreprendre afin de permettre à la mairie du Cap-Haïtien de répondre pleinement à ses prérogatives. La deuxième étape consiste à accompagner la mairie du Cap-Haïtien pour l élaboration du plan de développement communal, le développement des modes de gestion innovants et des espaces de concertation entre la population et les services de l Etat pour lui permettre : - de se réapproprier les compétences qui lui incombent, - de fixer les priorités de développement pour le devenir de sa ville, - d être le maître d ouvrage de l ensemble des actions mises en œuvre sur son territoire. Au-delà de la production du document en lui-même, l accent est mis sur la méthodologie pour y parvenir au travers une concertation avec les parties prenantes et une réelle appropriation des outils par les techniciens de la mairie du Cap-Haïtien. Les différents projets structurants en cours ou à venir permettent de doter cette dernière de données (cartes, plans, inventaires) et d études (collecte et traitement des déchets, diagnostic institutionnel...) qui concourent en terme de contenu concret à l expression du plan de développement communal. Le premier projet, prioritaire pour la mairie du Cap-Haïtien, consiste à l accompagner dans la maîtrise d ouvrage du projet pour l amélioration de la gestion des déchets. En effet, au terme d un travail engagé depuis 2005 entre Suresnes et le Cap-Haïtien sur ce thème, l Agence Française de Développement a accepté de financer un programme pluriannuel visant à - améliorer la gestion des déchets solides urbains, - valoriser le patrimoine, - renforcer les institutions. Dans ce cadre, la ville de Suresnes appuiera la mairie du Cap-Haïtien pour le renforcement de ses capacités en tant que gestionnaire local principal. En matière de collecte des déchets, le projet visera à soutenir l organisation de l ensemble de la filière traitement des déchets qui comprend les phases de pré-collecte, collecte et

16 enfouissement des déchets dans un centre d enfouissement technique. Les infrastructures et les moyens techniques de la filière seront financés par l Agence Française de Développement Ce projet répond aux multiples enjeux auxquels la mairie du Cap-Haïtien doit faire face : la lutte contre l insalubrité et les maladies, le développement touristique, l amélioration du drainage des eaux pluviales, la protection environnementale des berges de la rivière. En matière de patrimoine, il est à remarquer des similitudes architecturales sur le centre ancien du Cap-Haïtien avec le Carré Français de la Nouvelle-Orléans (Louisiane). Conscient de la richesse culturelle de ce patrimoine, l Etat haïtien a procédé à son classement au Patrimoine National. Cependant, ce patrimoine est en forte dégradation. La ville construite pour habitants en compte environ aujourd hui en raison de l exode rural et d une croissance démographique importante. Une des premières actions engagées, dans le cadre du partenariat entre la ville de Suresnes et la mairie du Cap-Haïtien, a porté sur le patrimoine avec la réhabilitation des lanterneaux de la cathédrale, menée en partenariat avec le Ministère français des Affaires Etrangères et Européennes, la Fédération Française du Bâtiment, le Syndicat de la Couverture et de la Plomberie et un lycée professionnel de la région Ile-de-France. Cette intervention a permis de réaliser les travaux et de former également des ouvriers haïtiens. Il s agit aujourd hui de sauvegarder le centre ancien en vue d une inscription au Patrimoine Mondial de l UNESCO. A ce titre, l Agence Française de Développement a financé l envoi de deux missions en 2010 et 2011 qui ont fait collaborer l Institut d Aménagement et d Urbanisme de l Université Paris-Sorbonne, la mairie du Cap-Haïtien, l Institut de Sauvegarde du Patrimoine National haïtien et l université de Quisqueya à Port-au-Prince. Ils ont pu réaliser un diagnostic et l inventaire du patrimoine bâti du centre ancien. En matière de renforcement institutionnel, la complémentarité de ces projets doit permettre à la mairie du Cap-Haïtien d amorcer le processus de repositionnement en tant qu acteur principal de coordination et de planification de son territoire. Grâce à l élaboration en 2008 du Diagnostic Institutionnel, 3 axes prioritaires ont été dégagés pour le renforcement des ses capacités. La ville de Suresnes apportera donc une expertise technique pour : - le renforcement de l administration (Organisation Générale, Ressources Humaines ), - le renforcement des services techniques (services de voirie, de génie municipal et d environnement), - le renforcement de la fiscalité et des capacités financières de la mairie. Une convention doit donc être signée entre les villes de Suresnes et du Cap-Haïtien, maître d ouvrage du programme, pour mettre en œuvre l ensemble de cette coopération technique, qui nécessitera des déplacements d agents suresnois et haïtiens dans nos collectivités respectives. Les frais de missions des agents suresnois et capois (à l exception des dépenses d accueil des délégations capoises à Suresnes) seront pris en charge par la ville de Suresnes et remboursés, par l Agence Française de Développement dans la limite du plafond alloué de (cinquante-cinq mille quatre-vingts euros) pour la période , conformément au manuel d opération, ayant fait l objet d un avis de nonobjection de la part de l AFD, qui fixe l ensemble du dispositif du programme. En outre, la ville de Suresnes s engage à soutenir financièrement les actions définies par la présente convention. Elle financera, sur son propre budget, les frais d hébergement et de restauration des agents Capois amenés à se déplacer à Suresnes, dans la limite d un budget global de (cinq mille euros). Je demande au Conseil Municipal de bien vouloir : accepter la prise en charge par la Ville des dépenses nécessaires à cette coopération décentralisée et plus particulièrement les frais de missions des agents suresnois et capois (à l exception des dépenses d accueil des 16

17 délégations capoises à Suresnes) dont le montant total est égal au montant des dépenses remboursées par l AFD à la Ville, soit (cinquantecinq mille quatre-vingts euros) au maximum, accepter le financement par la Ville, dans le cadre de ce projet, des frais d hébergement et de restauration des Capois en mission à Suresnes, dans la limite maximale de (cinq mille euros), lesdits frais ne faisant pas l objet d un remboursement de l AFD, approuver la Convention avec le partenaire du projet, la Mairie du Cap- Haïtien, m autoriser à la signer. La délibération est mise aux voix. Adoptée à l UNANIMITE. N 4 Célébration du 50 ème anniversaire du Jumelage entre Suresnes et Holon : autorisation de prendre en charge les frais de déplacement de 8 élèves du conservatoire à l occasion de la célébration du Jubilé à Holon. (Jumelage) La ville de Suresnes a célébré du 17 au 22 mai le 50 ème anniversaire du pacte de Jumelage qu elle a conclu en 1961 avec la ville israélienne, Holon, avec au programme : - à la médiathèque, une exposition de photos par Suresnes Animation «Regards de jeunesse» : 50 photos pour symboliser 50 ans de jumelage, et des projections de films documentaires exceptionnels des collections du Musée départemental Albert Kahn ; - à l école d arts plastiques, la réalisation d une fresque artistique géante présentera un projet commun entre les jeunes de Suresnes et de Holon sur le thème du développement durable et de l environnement ; - à la terrasse du Fécheray, l organisation d une séance de cinéma en plein air avec la projection du film «La visite de la Fanfare» (en version originale soustitrée) comédie de Eran Kolirin, et d une grande fête avec la représentation d un spectacle des enfants de la communauté juive de Suresnes, un concert des enfants de Holon et du conservatoire de Suresnes et un concert de Michaël Greilsammer, ambassadeur de la musique israélienne dans le monde. La ville de Holon célèbrera le Jubilé en octobre prochain. Une délégation officielle d élus suresnois sera accueillie à Holon du 22 au 26 octobre prochain. Le conservatoire de la ville de Suresnes participera également aux festivités en proposant un concert avec 8 de ses élèves. Je propose au Conseil Municipal de bien vouloir : approuver la prise en charge par la Ville, des frais de déplacement des huit élèves du conservatoire de Suresnes, pour un montant maximal de (dix mille euros), les frais d hébergement et de restauration à Holon étant pris en charge par notre ville jumelle. 17

18 OBSERVATIONS AU CONSEIL MUNICIPAL Mme CAILLOUX : «J'ai participé à la cérémonie organisée dans le cadre du renouvellement du Pacte de Jumelage conclu avec la ville de Holon ainsi qu hier soir, au repas réunissant la délégation de notre ville jumelle et un certain nombre de responsables et d'élus de la Ville. Les contacts que j ai pu nouer à ces deux occasions ont été très intéressants, comme les échanges que j ai pu avoir lors de la projection, à l initiative des communautés religieuses, du film documentaire «D'une seule voix». C est la preuve, à mes yeux, des possibilités que nous avons, lorsque nous échangeons et partageons, de faire évoluer la situation, notamment dans cette région du monde. Je profite donc de cette délibération que nous allons bien entendu voter, pour renouveler notre demande que des échanges soient établis avec une ville ou un territoire palestinien, même si cela n intervient pas dans le cadre très officiel d un jumelage, afin de pouvoir mettre en présence les uns et les autres et contribuer à la paix au Proche-Orient. M. LE MAIRE : «Je vous ai déjà dit que j'étais a priori favorable à une telle démarche de coopération, sous une forme ou une autre, avec un territoire palestinien. Des visites ont déjà été organisées en ce sens. Faut-il la formaliser à travers un jumelage à proprement parler? Vous-même émettiez quelque doute sur cette forme-là. Je propose donc que l'on engage une vraie réflexion sur la formule la plus adaptée. Personnellement, je n'y vois que des avantages. Nous sommes tous favorables à permettre un dialogue plus constructif sur ce territoire. On sait que la période actuelle est particulièrement difficile et, même si je ne suis pas certain que la petite pierre apportée par la ville de Suresnes soit décisive, si l'on peut montrer que nous avons cette volonté chevillée au corps, alors oui, bien sûr, je suis entièrement d accord.» Mme CAILLOUX : «Toutes les petites pierres sont décisives.» Mme WESTERBERG-DUPUY : «J'ai appris hier, au théâtre Jean Vilar, qu une troupe serait invitée en Cisjordanie en M. Respaut peut, peut-être, nous en dire davantage.» M. RESPAUT : «Nous étions ensemble hier au théâtre et, effectivement, nous avons appris cette information de Sébastien Lefrançois, le chorégraphe que vous connaissez tous, un des piliers de la programmation de «Cités Danse Connexions» et du Festival «Suresnes Cités Danse». Le spectacle qu'il est en train de créer au théâtre Jean Vilar sera reproduit l'an prochain en Cisjordanie. Je précise d'ailleurs que l'agent artistique avec lequel il est en contact réside à Gaza. Il y a donc de fortes chances pour que le spectacle soit également dupliqué dans ce deuxième territoire palestinien, et à Holon bien sûr.» M. LE MAIRE : «Lors de cette visite, nous avons pu assister à un petit extrait de cette chorégraphie, un solo, qui était vraiment magnifique, plein de poésie, de force, de vigueur, d'énergie et d'harmonie. C'était vraiment un moment magique.» Mme CAILLOUX : «Nous ne trancherons pas la question ce soir mais je souhaite, effectivement, que l'on puisse ouvrir des discussions sur ce sujet, au-delà de cette visite de la troupe de danse, qui est, bien entendu, une très bonne chose. Des échanges avec un territoire palestinien seraient l occasion de rencontres entre les uns et les autres. Ce serait une toute petite pierre de notre part à la paix dans cette région, même si nous savons tous, bien sûr, que ce n'est pas Suresnes, seule, qui peut régler un problème d'ordre quasi mondial.» M. LE MAIRE : «Je préfère que cette petite pierre serve à construire un pont plutôt qu'un mur.» Mme CAILLOUX : «Comme on dit : les petits ruisseaux font les grandes rivières.» La délibération est mise aux voix. Adoptée à l UNANIMITE. 18

19 VIE DE LA CITE 19

20 N 5 Festival des Vendanges 2011 : demande de subventions auprès de divers organismes publics et privés. (Arts de la rue et Festivités) La 28 e édition du Festival des Vendanges, rendez-vous annuel des arts de la rue, aura lieu les samedi 1 er et dimanche 2 octobre 2011, dans la Cité-Jardins. Cette manifestation rassemble chaque année une vingtaine de compagnies professionnelles de musique, cirque, danse et théâtre de rue. A ce titre, cette manifestation peut bénéficier de subventions publiques et privées afin d aider la Ville à maintenir et développer la qualité de son offre artistique et culturelle. Je demande au Conseil Municipal de bien vouloir : m autoriser à solliciter auprès de divers organismes publics et privés des subventions d un montant aussi élevé que possible en vue de soutenir la 28 ème édition du Festival des Vendanges, approuver les conventions à intervenir entre la Ville et lesdits organismes, m autoriser à les signer. OBSERVATIONS AU CONSEIL MUNICIPAL Mme BALLUT : «Nous sommes favorables à cette délibération. Nous nous faisons simplement le relais des Suresnois qui souhaiteraient davantage participer, notamment à la conception des chars, comme on a pu le faire dans d autres éditions. Comment pourrait-on refaire quelque chose de similaire?» M. LE MAIRE : «Par le passé, on a pu, en effet, réaliser des chars semblables aux chars de carnaval, qui étaient magnifiques, grâce au soutien de l'opéra de Paris et de la société Hermès, qui avaient leurs entrepôts à Suresnes. Aujourd'hui, c'est plus compliqué car nous ne bénéficions plus de ce soutien et réaliser des chars de cette qualité coûterait une fortune. C'est tout à fait inaccessible. En revanche, le Festival des Vendanges, dans sa configuration actuelle, s'inscrit dans une succession d événements autour des arts de la rue qui sont organisés dans les Hauts-de-Seine : le festival des arts de la rue organisé par le Conseil Général pendant l'été dans les parcs départementaux, le festival «Parade(s)» à Nanterre et la Fête des Vendanges à Bagneux notamment. Certaines des troupes participent aux divers événements. Nous sommes entrain de créer une sorte de collectif dans le département des Hauts-de-Seine pour mieux faire vivre et faire connaître cet art vivant et très divers. M. Testud va apporter plus d'éléments de réponse à votre question.» M. TESTUD : «Comme vous l a précisé M. Le Maire, nous avions un partenariat avec la société Hermès, qui nous mettait à disposition les artistes auxquels elle faisait appel pour réaliser ses magnifiques vitrines. Nous avons pu profiter également, pendant trois éditions du Festival des Vendanges, d'une flotte de tracteurs que nous mettait à disposition une ville située de l autre côté de la région parisienne. Pour les acheminer jusqu à Suresnes, des motards devaient les encadrer car il était interdit de les utiliser sur la route. Puis, cette ville a souhaité se débarrasser de ces véhicules. Sans ce prêt de véhicules, nous aurions été dans l obligation de trouver à Suresnes des locaux très grands pour pouvoir entreposer ces chars dont la construction nécessitait 3 ou 4 mois. 20

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL PREAMBULE Depuis le 1er juillet 2004, le marché du gaz naturel est ouvert à la concurrence. Cette ouverture, d abord

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-483 DELIBERATION N CP 14-483 Du 18 juin 2014 PARTICIPATION DE LA REGION ILE DE FRANCE AU SIPPEREC (SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE LA PERIPHERIE DE PARIS POUR L ELECTRICITE

Plus en détail

N 1236 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 1236 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 13 novembre 2008 N 1236 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 5 novembre 2008.

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. CAHIER DES CHARGES (adopté par délibération du conseil municipal du 6 février 2015) CESSION D UN BIEN COMMUNAL :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. CAHIER DES CHARGES (adopté par délibération du conseil municipal du 6 février 2015) CESSION D UN BIEN COMMUNAL : Département des Alpes-Maritimes Arrondissement de GRASSE Service Urbanisme Tél : 04.93.64.74.60 groupeurbanisme@vallauris.fr RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MAIRIE de VALLAURIS GOLFE-JUAN MAIRIE DE VALLAURIS - GOLFE-JUAN

Plus en détail

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE D une propriété appartenant à la ville de Vauréal située : 28 RUE DES LONGUES TERRES 95 490 VAUREAL AVIS D APPEL A CANDIDATURE I. OBJET La commune de Vauréal (95

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/09/2012

Séance du Conseil Municipal du 27/09/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 219 REF : 2012038 Séance du Conseil Municipal du 27/09/2012 RAPPORTEUR : Jean-François MONINO OBJET : Délégation

Plus en détail

Convention constitutive du groupement de commandes pour les assurances IARD

Convention constitutive du groupement de commandes pour les assurances IARD Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Convention constitutive du groupement de commandes pour les assurances IARD (Incendie, Accidents et Risques Divers)

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS

U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy Article 1 er Dénomination Durée Siège Objet Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488072 I. Il est constitué, une Association régie par la

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

DU GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT DE GAZ NATUREL, DE FOURNITURES ET DE SERVICES EN MATIÈRE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

DU GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT DE GAZ NATUREL, DE FOURNITURES ET DE SERVICES EN MATIÈRE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Acte constitutif DU DE COMMANDES POUR L ACHAT DE GAZ NATUREL, DE FOURNITURES ET DE SERVICES EN MATIÈRE D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE APPROUVÉ LE 18 DÉCEMBRE 2012 PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION DU SIGEIF 6 4

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE liant l UNCCAS et les UNIONS Départementales et Régionales de l UNCCAS «le réseau national des solidarités communales» Entre L Union

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN SEANCE DU 11 JUIN 2015 L'an deux mille quinze et le onze du mois de

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

Appel à projets culturels Règlement de consultation

Appel à projets culturels Règlement de consultation Appel à projets culturels Règlement de consultation Préambule : La notion de bassin de vie complémentaire urbain/rural est le fondement de la création et du positionnement stratégique du Syndicat mixte

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE LE 6 JUILLET 2015 TITRE I BUT DE L ASSOCIATION ARTICLE 1: 1-1 Il est créé à HENDAYE une association d éducation populaire régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour:

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour: Règlement (CEE) n 3598/84 du Conseil sur l'aide financière destinée à l'amélioration des structures agricoles et de pêche au Portugal (18 décembre 1984) Légende: Le 18 décembre 1984, dans la perspective

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

CENTRE UNIVERSITAIRE DE TARN-ET-GARONNE

CENTRE UNIVERSITAIRE DE TARN-ET-GARONNE CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 3 ème RÉUNION DE 2011 Séance du 21 avril 2011 CG 11/3 è me /BP-III- 16 CENTRE UNIVERSITAIRE DE TARN-ET-GARONNE A

Plus en détail

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION OBJET : Participation à la protection sociale des agents municipaux Rapporteur : Philippe Laurent Suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique, le décret

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE Demande de subvention 2013 au titre de la répartition du produit des amendes de police Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal la

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment?

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment? REGLEMENT INTERIEUR de la Fédération Nationale des Organismes de Formation Professionnelle à l Éco construction ECOCONSTRUIRE Mise à jour le 02/07/2014 A GOUVERNANCE 1 Président et vice présidents a. Le

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 L an deux mille neuf, le vingt deux décembre, le Conseil Communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Monsieur Patrick PETITJEAN,

Plus en détail

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il?

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? SPANC & SIGREDA Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? Au préalable Le SIGREDA Le SIGREDA Syndicat Intercommunal de la Gresse, du Drac et de leurs Affluents

Plus en détail

Dossier de candidature. pour le programme CAP LEAN

Dossier de candidature. pour le programme CAP LEAN Dossier de candidature pour le programme CAP LEAN Objectif CAP LEAN est un programme à vos mesures pour : réduire les délais de production, les délais administratifs, de prise de commande, des livraisons

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 08/11/2010

CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 08/11/2010 CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 08/11/2010 L an deux mil dix le 08 novembre à 20 heures, le Conseil Municipal s est réuni en session ordinaire au lieu habituel de ses séances sous la

Plus en détail

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT REGLEMENT APPEL A PROJETS DEPARTEMENT MARTINIQUE 2015 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis plus de dix ans,

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

REUNION DU 15 AVRIL 2009

REUNION DU 15 AVRIL 2009 REUNION DU 15 AVRIL 2009 L an deux mille neuf le quinze avril à 20 h 30, le Conseil Municipal dûment convoqué s est réuni en séance ordinaire à la mairie, sous la présidence de Monsieur Lionel CHOLLON,

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel

DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel DOCUMENT D INFORMATION : Tout savoir sur le Groupement de Commandes Gaz Naturel 1. La fin des tarifs réglementés de vente (TRV) a) Qui est concerné? Tous les acheteurs publics sont concernés par la suppression

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

REGLEMENT SOUTIEN AUX RENOVATIONS DE FAÇADE

REGLEMENT SOUTIEN AUX RENOVATIONS DE FAÇADE REGLEMENT PREAMBULE La rénovation de l habitat et l attractivité d une commune sont interdépendants. La commune de Mathay exprime donc par cette démarche de soutien aux rénovations de façades, sa volonté

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @..

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE AU DEVELOPPEMENT DU E-TOURISME I - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE PORTEUR DE PROJET Raison sociale : Nom de la personne ou de la collectivité..... Forme juridique N

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAITRE D OUVRAGE : Commune d Irigny 7 avenue de Bezange BP n 2-69540 IRIGNY Tél. : 04.72.30.50.50 Fax : 04.72.30.50.59 Email : mairie.d-irigny@wanadoo.fr Site internet : www.irigny.fr

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LANCEMENT DE DEUX CONSULTATIONS EN APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 CAF TOURAINE ACTION SOCIALE Service Développement territorial TSA 47444-37929 TOURS Cedex 9 APPEL A PROJET QUINZAINE DE LA PARENTALITE 2016 du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 «Grandir avec son enfant» http://caftouraine.eklablog.com

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts Association Régie de Quartier de Blois Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Statuts Statuts arrêtés par le Conseil d Administration du 8 Juillet 2004 Adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

Enquête publique. relative au déclassement du domaine public :

Enquête publique. relative au déclassement du domaine public : Aix-les-Bains, le 3 novembre 2015 : 04 79 35 79 00 ou 04 79 35 07 95 : 04 79 35 79 01 ou 04 79 35 79 02 e-mail : g.mocellin@aixlesbains.fr Affaire suivie par G. Mocellin, : 04 79 35 78 63 Enquête publique

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

DELIBERATION relative aux bureaux d information touristique

DELIBERATION relative aux bureaux d information touristique République Française ASSEMBLEE SECRETARIAT GENERAL N 32 2005/APS Du 1 er décembre 2005 AMPLIATIONS HC 1 Com Del 1 Gouvernement 1 Congrès 1 APS 40 SGPS 2 Trésorier 1 Directions 11 JONC 1 DELIBERATION relative

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION 4/02/2014 Le

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Cession d un bâtiment communal

CAHIER DES CHARGES Cession d un bâtiment communal CAHIER DES CHARGES Cession d un bâtiment communal Wissembourg, 31, Rue des Quatre Vents Service Juridique - Mairie de Wissembourg Octobre 2014 Cahier des charges Wissembourg, 31 Rue des Quatre Vents 1

Plus en détail

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE 89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE Séance du 27 juin 2013 Personnel - Délégation de service public pour l'exploitation du restaurant administratif de la Chauvinière - Désignation de l'exploitant Direction Ressources

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail