Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C."

Transcription

1 Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition SUN (Scaling up nutrition) s est déroulée le 11 juin 2013, suite à la conférence Sustaining Political Commitments to Scaling Up Nutrition (maintenir les engagements politiques pour le renforcement de la nutrition) du 10 juin. Son objectif était d identifier et d adopter les priorités clés du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Environ 66 représentants de la société civile nationale de pays SUN, d alliances de la société civile du mouvement SUN, de coordinateurs de pays SUN et d organisations internationales de la société civile y ont assisté, représentant environ 32 pays. Un contexte mondial favorable et une fenêtre d opportunité unique La réunion a eu lieu dans un contexte mondial favorable, dans une dynamique croissante, tirant parti des progrès remarquables réalisés au cours des cinq dernières années. Une multitude d événements de haut niveau ayant trait à la nutrition se sont produits en juin 2013, entre autres le sommet Nutrition pour la croissance, la conférence Sustaining Political Commitments to Scaling Up Nutrition (Maintenir les engagements politiques pour le renforcement de la nutrition), les rencontres du G8, des engagements gouvernementaux importants (40 pays souscrivent aujourd hui au mouvement SUN) et la nouvelle série

2 marquante de publications du Lancet sur la nutrition. Cette dernière renforce l importance, en matière de nutrition, de centrer les efforts sur les 1000 jours de la vie d un enfant, depuis sa conception jusqu à son deuxième anniversaire, et reconnaît le mouvement SUN comme principal vecteur de renforcement de la nutrition dans le monde. Ces événements ouvrent une fenêtre d opportunité unique dont le Réseau de la société civile du mouvement SUN doit tirer parti. Vu l importance accordée à la nutrition dans l ordre du jour mondial et les nouvelles et meilleures connaissances sur la malnutrition, ses déterminants et les interventions efficaces, comment la société civile peut-elle contribuer au renforcement des capacités pour l obtention de résultats et être l instrument moteur des avancées obtenues? Priorités du Réseau de la société civile Les participants aux discussions plénières et aux groupes de travail avaient pour objectif d adopter les priorités qui détermineront le programme et l action du Réseau de la société civile du mouvement SUN. La discussion plénière était animée et divers participants de la société civile de pays SUN ont communiqué leurs perspectives sur les priorités que le Réseau mondial de la société civile devrait adopter. Les participants se sont mis d accord sur les points suivants : 1. Soutenir le renforcement des capacités des alliances déjà formées. 2. Veiller au bon flux des informations dans et entre les pays, de même que dans et entre les différentes langues, pour le partage des connaissances, des expériences, des processus, des éléments probants et des opportunités de susciter un plus grand intérêt et d accroître le plaidoyer. 3. Soutenir l établissement d alliances de la société civile dans les pays où elles n existent pas. 4. Élaborer et fournir des lignes directrices pour soutenir la société civile dans l ensemble du mouvement (par ex. structure, gouvernance, adhésion aux alliances de la société civile, gestion des conflits d intérêts, initiatives multisectorielles, contrôle, étapes de l établissement d un réseau (basées sur les exemples de succès tels que le Pérou), etc.). 5. Créer une «boîte à outils du plaidoyer», contenant des messages clés pour nous permettre d être tous «sur la même longueur d onde». 6. Offrir un soutien aux partenariats multisectoriels (entre autres offrir des conseils sur les moyens de nouer le dialogue avec le secteur privé, les groupes d agriculteurs, etc. ; faciliter les liens lorsque c est possible ; s associer aux initiatives plus larges du mouvement SUN et communiquer sur le partenariat public-privé). 7. Jouer un rôle d évaluation si possible, afin d apprécier l impact et de déterminer ce qui pourrait être fait de plus. 8. Plaidoyer : influencer les politiques et priorités des donateurs, des changements de politiques spécifiques et l intégration de la nutrition dans les politiques mondiales. 9. Orienter les opportunités de financement vers les pays qui en ont besoin. 10. Organiser des sous-réseaux afin de faciliter l action (par ex. en Afrique francophone, en Afrique orientale, en Amérique latine, )

3 11. Aider les acteurs de l ensemble du Réseau à mobiliser les citoyens et à obtenir la participation d organisations populaires au mouvement SUN, tenter de créer une lame de fond du soutien populaire pour la nutrition et le mouvement SUN. Une table ronde portant sur des expériences de création d alliances de la société civile a présenté des études de cas du Pérou, du Malawi et de l Ouganda et a permis de tirer des enseignements des exemples de divers pays et de partager les bonnes pratiques et les difficultés rencontrées. Recommandations clés des membres de la table ronde Aboutir à une vision commune dans le milieu gouvernemental et le secteur des affaires ; Réunir un ensemble solide de faits probants spécifiques au contexte d un pays sur les initiatives qui obtiennent de bons résultats ; Coordonner les coalitions pour mieux se faire entendre ; Mobiliser les communautés sur le terrain ; Établir des processus pour gérer les conflits d intérêts et veiller à ce que les attentes soient claires dans les alliances de la société civile ; Exploiter le soutien au niveau du district et y établir des tribunes de la société civile ; Viser le plus haut niveau d engagement politique ; Le défi qui se présentera à tous, à l avenir, sera de maintenir l élan de ces coalitions et de gérer les changements de leadership et la perte de passion, d intérêt et d engagement qui pourrait en résulter. Groupes de discussion Des groupes de discussion se sont réunis dans l après-midi pour définir les divers aspects du fonctionnement du Réseau de la société civile et se pencher de manière plus approfondie sur les priorités qu il devrait adopter. Les discussions étaient centrées sur les domaines suivants : A. Quel soutien le secrétariat/comité directeur du Réseau de la société civile doit-il fournir aux pays ayant des alliances de la société civile? B. Quel soutien le secrétariat/comité directeur du Réseau de la société civile doit-il fournir aux pays qui n ont pas d alliances de la société civile? C. Quel soutien le secrétariat/comité directeur du Réseau de la société civile doit-il fournir à la société civile au niveau national? (discussions en français) D. Comment le Réseau de la société civile doit-il partager l information? E. La mission de plaidoyer du secrétariat/comité directeur. F. Adhésion et participation : quels rapports le Réseau national et le Réseau mondial de la société civile doivent-ils entretenir avec la communauté plus large de la nutrition et avec d autres groupes?

4 Les discussions de groupe ont identifié des activités clés pour le Réseau de la société civile du mouvement SUN et plus particulièrement les besoins suivants : Fournir des lignes directrices et de l aide sur des sujets spécifiques déterminés. Améliorer l échange d informations entre pays SUN afin de partager les meilleures pratiques et les leçons tirées. Offrir des conseils ou une feuille de route sur la manière de former une alliance de la société civile et d identifier des dirigeants. Avoir une cartographie et un réseau des ressources humaines au niveau mondial, établis par SUN, afin d obtenir la connectivité nécessaire à l alignement vertical des sociétés civiles. Fournir une méthode de plaidoyer utilisant les succès d autres pays pour aider les pays qui souhaitent rejoindre le mouvement SUN ou créer des alliances de la société civile au sein du mouvement SUN. Donner au réseau international de la société civile un rôle à jouer dans le plaidoyer sur la nutrition dans les forums et processus internationaux. Établir un sous-réseau ouest-africain pour faciliter l échange d informations au niveau régional et faire traduire les ressources afin de garantir l égalité d accès. Le Réseau doit donner aux alliances nationales les moyens de soutenir le partage d informations, élaborer des méthodes systématiques de partage d informations et aider à transmettre à la société civile et aux alliances de la société civile nationales ce qui se produit mondialement (y compris les informations provenant du secrétariat de SUN). Le Réseau de la société civile du mouvement SUN doit élaborer un ensemble de critères sur lesquels les forums internationaux devront se concentrer et auxquels ils devront adhérer, et recenser les priorités clés du plaidoyer du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Il a été noté que le processus post 2015 et que la période précédant Rio 2016 étaient des opportunités clés que nous devrions exploiter ensemble et sur lesquelles le Réseau de la société civile du mouvement SUN devrait avoir une influence. Ce dernier doit être clair quant à son indépendance. Collaborer étroitement avec d autres réseaux SUN afin que les initiatives du Réseau de la société civile du mouvement SUN soient reliées au mouvement plus large. Avoir un programme uni de nutrition afin de nouer le dialogue avec de multiples organismes. Il a été suggéré que nous participions tous au recensement et à l identification des parties prenantes clés avec lesquelles nous devrions communiquer. Déclaration du Réseau de la société civile du mouvement SUN Les participants ont ratifié la déclaration du Réseau de la société civile du mouvement SUN, définie par les discussions de cette journée, qui sera traduite et diffusée largement. Elle sera disponible sur le site web de SUN.

5 Remarques de clôture La réunion a été fructueuse ; les débats enrichissants ont identifié les domaines de difficultés à aborder et ont commencé à définir les priorités de notre travail en tant que réseau de la société civile. Nous, la société civile, devons veiller au maintien et à la croissance de l engagement aux niveaux local, national et international et veiller à ce que les gouvernements tiennent leurs promesses. Le Réseau de la société civile du mouvement SUN doit être actif, il doit innover, tester, faire preuve d inclusivité et être multisectoriel. Il doit également être un facteur clé du renforcement de l action sur la nutrition dans le monde entier. Cette journée a été très stimulante et nous a permis de considérer la réalité de cette cause. Elle nous a rappelé combien la mobilisation et l autonomisation des communautés sur le terrain devaient être au cœur de notre travail.

NOTE D ORIENTATION sur

NOTE D ORIENTATION sur NOTE D ORIENTATION sur L ETABLISSEMENT D UNE ALLIANCE DE LA SOCIETE CIVILE DANS UN PAYS SUN - UNE SOCIETE CIVILE COORDONNEE POUR LE RENFORCEMENT DE LA NUTRITION Cette note d orientation a pour objectif

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4)

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

28 e CONFÉRENCE SANITAIRE PANAMÉRICAINE 64 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

28 e CONFÉRENCE SANITAIRE PANAMÉRICAINE 64 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 28 e CONFÉRENCE SANITAIRE PANAMÉRICAINE 64 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 17 au 21 septembre 2012 Point

Plus en détail

E/CN.6/2012/CRP.7. Résumé de l animateur. 29 mars 2012 Français Original : anglais

E/CN.6/2012/CRP.7. Résumé de l animateur. 29 mars 2012 Français Original : anglais 29 mars 2012 Français Original : anglais Commission de la condition de la femme Cinquante-sixième session 27 février-9 mars 2012 Point 3 a) ii) de l ordre du jour Suivi de la Quatrième Conférence mondiale

Plus en détail

ENGAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LE CADRE DE LA COP21 ET DE L AGENDA DES SOLUTIONS

ENGAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LE CADRE DE LA COP21 ET DE L AGENDA DES SOLUTIONS ENGAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LE CADRE DE LA COP21 ET DE L AGENDA DES SOLUTIONS Septembre 2015 INTRODUCTION La contribution du secteur privé est décisive pour le succès des négociations de Paris sur

Plus en détail

Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement

Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement DOCUMENT DE TRAVAIL Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement Le présent document propose la mise en

Plus en détail

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015]

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Septembre 2012 Table des Matières SYNOPSIS... 1 A : VISION ET OBJECTIFS DU MOUVEMENT SUN... 2 B : APPROCHES STRATÉGIQUES ET OBJECTIFS...

Plus en détail

Réseau de la société civile S'ENGAGER MOTIVER INVESTIR. Note de travail. Favoriser la bonne gouvernance dans les Alliances de la société civile

Réseau de la société civile S'ENGAGER MOTIVER INVESTIR. Note de travail. Favoriser la bonne gouvernance dans les Alliances de la société civile Réseau de la société civile S'ENGAGER MOTIVER INVESTIR Note de travail Favoriser la bonne gouvernance dans les Alliances de la société civile Couverture intérieure : Stuart Ramson pour UNICEF Uganda Couverture

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Déclaration du Capital naturel

Déclaration du Capital naturel Déclaration du Capital naturel Une déclaration du secteur financier démontrant notre engagement au sommet de Rio +20 pour tendre vers l intégration des considérations liées au capital naturel dans les

Plus en détail

Débat structuré sur le financement des résultats du Plan stratégique de l UNICEF, 2014-2017

Débat structuré sur le financement des résultats du Plan stratégique de l UNICEF, 2014-2017 27 juillet 2015 Original : anglais À titre d information Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Deuxième session ordinaire de 2015 8-10 septembre 2015 Point 5 de l ordre du jour

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

DROITS DE FEMMES, RÔLE DES FEMMES :

DROITS DE FEMMES, RÔLE DES FEMMES : FORUM AFRIQUE-CANADA SYMPOSIUM 2005 RAPPORT DROITS DE FEMMES, RÔLE DES FEMMES : COMMENT ÉCOUTER, COMMENT AGIR? Chaffey s Locks (Ontario) Les 2 au 5 octobre 2005 Conseil canadien pour la coopération internationale

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013 Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC Fonds monétaire international 18 avril 2013 Le suivi de Tokyo - Stratégie La stratégie proposée par la RDC à Tokyo pour renforcer la

Plus en détail

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Introduction Le présent document d analyse met en exergue quelques éléments clés du suivi et de l

Plus en détail

Présentation du séminaire Régional de Bamako

Présentation du séminaire Régional de Bamako Présentation du séminaire Régional de Bamako Dialogue Structuré: le processus..1 Séminaire de Bamako: but, participation et organisation.....2 Contenu et organisation des groupes de...3 Comment se préparer

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Réunion préparatoire du groupe d experts de la troisième Conférence des ministres africains chargés de l enregistrement des faits d état civil

Réunion préparatoire du groupe d experts de la troisième Conférence des ministres africains chargés de l enregistrement des faits d état civil Commission de l Union africaine Réunion préparatoire du groupe d experts de la troisième Conférence des ministres africains chargés de l enregistrement des faits d état civil République de Côte d Ivoire

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail

Coopération au développement pour les populations et la planète : Que faut-il faire?

Coopération au développement pour les populations et la planète : Que faut-il faire? Nations unies Département des Affaires économiques et sociales Préparation du Forum 2016 pour la coopération en matière de développement Coopération au développement pour les populations et la planète

Plus en détail

Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement

Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement Rapport mondial 2010 sur l e-parlement Chapitre 10 Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement La première édition du Rapport mondial sur l e-parlement a montré qu en 2008 seulement quelques assemblées

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement.

Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d archivage.

Plus en détail

Alliance globale du karité Bureau du Secrétariat de l AGK Accra, Ghana Réunion du Comité exécutif (biannuelle) Procès-verbal 8 juin 2015 09h00

Alliance globale du karité Bureau du Secrétariat de l AGK Accra, Ghana Réunion du Comité exécutif (biannuelle) Procès-verbal 8 juin 2015 09h00 Alliance globale du karité Bureau du Secrétariat de l AGK Accra, Ghana Réunion du Comité exécutif (biannuelle) Procès-verbal 8 juin 2015 09h00 Membres du CE présents : Moumouni Konaté, Président Senyo

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIONS TRANSFORMATRICES (TAP)

PROGRAMME D ACTIONS TRANSFORMATRICES (TAP) PROGRAMME D ACTIONS TRANSFORMATRICES (TAP) Exploitons le potentiel de l action climat locale et infranationale Version du 7 juillet 2015 Contenu 1. Déclaration d Action... 2 2. Le Programme d Actions Transformatrices

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 1. Finance et investissement Mettre en place des mesures fiscales et réglementaires qui tiennent compte du genre pour canaliser

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

Le nouveau paysage du financement du développement : le point de vue des pays en développement Résumé Exécutif

Le nouveau paysage du financement du développement : le point de vue des pays en développement Résumé Exécutif Le nouveau paysage du financement du développement : le point de vue des pays en développement Résumé Exécutif Des changements majeurs dans le paysage international de financement du développement ont

Plus en détail

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017 UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) Lettre de mission Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015

Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015 Document de travail 20.02.2014 Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015 20.02.2014 Les questions liées à la santé sont des éléments clés dans le cadre des objectifs actuels du Millénaire

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

RENFORCER LE LEADERSHIP, LA GOUVERNANCE ET LA RESPONSABILISATION

RENFORCER LE LEADERSHIP, LA GOUVERNANCE ET LA RESPONSABILISATION ONZIÈME RÉUNION DES MINISTRES DE LA SANTÉ DES PAYS OCÉANIENS PIC11/4 Île de Yanuca (Fidji) 16 mars 2015 15-17 avril 2015 ORIGINAL : ANGLAIS RENFORCER LE LEADERSHIP, LA GOUVERNANCE ET LA RESPONSABILISATION

Plus en détail

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale.

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale. Communiqué Santé au Sahel : l AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel Paris, le 26 juin 2015 - L Agence Française

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc Cadre proposé du CPS Introduction Le Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) définit les priorités de développement

Plus en détail

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat

Actualisation du mandat du Comité Directeur du patrimoine culturel (CDPAT) Observations du Secrétariat Délégués des Ministres / Groupes de rapporteurs GR-C Groupe de rapporteurs sur l'education, la Culture, le Sport, la Jeunesse et l Environnement GR-C(2007) 2007 1 Actualisation du mandat du Comité Directeur

Plus en détail

ÉVALUATION EXTERNE À MI-PARCOURS

ÉVALUATION EXTERNE À MI-PARCOURS ÉVALUATION EXTERNE À MI-PARCOURS Évaluation externe à mi-parcours Campagne CULTIVONS d Oxfam Résumé CAMPAGNE CULTIVONS D OXFAM Résumé Glenn O Neil & Patricia Goldschmid, Owl RE Octobre 2013 Le présent

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE 12 ème cycle de Conférences téléphoniques des pays SUN 27 au 31 janvier 2014

NOTE DE SYNTHÈSE 12 ème cycle de Conférences téléphoniques des pays SUN 27 au 31 janvier 2014 NOTE DE SYNTHÈSE 12 ème cycle de Conférences téléphoniques des pays SUN 27 au 31 janvier 2014 La douzième réunion des pays du Mouvement SUN a eu lieu du 27 au 31 janvier 2014. Pour des raisons logistiques

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RESEAU DE LA SOCIETE CIVILE DU MOUVEMENT SUN (RSC SUN)

PLAN DE TRAVAIL DU RESEAU DE LA SOCIETE CIVILE DU MOUVEMENT SUN (RSC SUN) PLAN DE TRAVAIL DU RESEAU DE LA SOCIETE CIVILE DU MOUVEMENT SUN (RSC SUN) Les organisations de la société civile ont, collectivement, une voix très puissante et peuvent apporter un soutien depuis la base,

Plus en détail

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/15 PARIS, le 10 août 2015 Original anglais Point 15 de l'ordre du jour provisoire GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Renforcement des systèmes de santé

Renforcement des systèmes de santé SOIXANTE-QUATRIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A64/13 Point 13.4 de l ordre du jour provisoire 7 avril 2011 Renforcement des systèmes de santé Tendances et défis actuels Rapport du Secrétariat POUR

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (34)/14.14 Date de publication: 27 juin 2014 TRENTE-QUATRIEME REUNION Date: 1 er -3 juillet 2014 Lieu: Salle du Conseil exécutif, OMS,

Plus en détail

Note conceptuelle. L UNESCO après 2015 : ADAPTATION AUX OBJECTIFS VISÉS

Note conceptuelle. L UNESCO après 2015 : ADAPTATION AUX OBJECTIFS VISÉS Note conceptuelle L UNESCO après 2015 : ADAPTATION AUX OBJECTIFS VISÉS A. Contexte 1. Les Nations Unies évaluent actuellement leur état de préparation dans l aide apportée à leurs États membres pour que

Plus en détail

CCM/MSP/2010/WP.3. Convention sur les armes à sous-munitions 13 octobre 2010. Projet Plan d action de Vientiane. I. Introduction

CCM/MSP/2010/WP.3. Convention sur les armes à sous-munitions 13 octobre 2010. Projet Plan d action de Vientiane. I. Introduction Convention sur les armes à sous-munitions 13 octobre 2010 Français Original: anglais CCM/MSP/2010/WP.3 Première Assemblée des États parties Vientiane (République démocratique populaire lao) 9-12 novembre

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

GLOBAL A GRICULTURE and FOOD S ECURITY PROGRAM. NOTE D INFORMATION sur le GAFSP

GLOBAL A GRICULTURE and FOOD S ECURITY PROGRAM. NOTE D INFORMATION sur le GAFSP GLOBAL A GRICULTURE and FOOD S ECURITY PROGRAM NOTE D INFORMATION sur le GAFSP Présentée par Ndiogou Fall Comité de pilotage GAFSP Aout 2010 1 La crise alimentaire de 2008 a relancé le débat sur la situation

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

La politique alimentaire populaire

La politique alimentaire populaire La politique alimentaire populaire Diana Bronson Sécurité alimentaire Canada Grand Rassemblement Québec en forme Le 19 mars 2013 Sécurité alimentaire Canada Sécurité Alimentaire Canada est une alliance

Plus en détail

Étude de cas : création d une section nationale de GOPAC

Étude de cas : création d une section nationale de GOPAC Étude de cas : création d une section nationale de GOPAC www.gopacnetwork.org Note du Secrétariat mondial de GOPAC Le document suivant se veut un point de départ dans l engagement d autres parlementaires

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/55/INF/9 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 25 AOÛT 2015 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-cinquième série de réunions Genève, 5 14 octobre 2015 RAPPORT SUR LE CONSORTIUM POUR DES LIVRES ACCESSIBLES

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

La culture : quatrième pilier du développement durable

La culture : quatrième pilier du développement durable La culture : quatrième pilier du développement durable S'appuyant sur le travail mené de longue date par la Commission de culture de CGLU, sur la Déclaration universelle de l'unesco sur la diversité culturelle

Plus en détail

Principes internationaux de bonne pratique pour l exercice de la division du travail et de la complémentarité sous la conduite des pays

Principes internationaux de bonne pratique pour l exercice de la division du travail et de la complémentarité sous la conduite des pays Principes internationaux de bonne pratique pour l exercice de la division du travail et de la complémentarité sous la conduite des pays Groupe de travail sur l efficacité de l aide mars 2009 Principes

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus Séminaire inaugural AUF Bureau Maghreb, Rabat, 25 26 juin 2012 Philippe Ruffio, Agence

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 CD52/DIV/9 (Fr.)

Plus en détail

OFPN. La structure de l'ofpn : les commissions. Sommaire : Contact : SITE INTERNET : www.ofpn.fr. COURRIEL : contact@ofpn.fr. Numéro 1 - Mai 201 4

OFPN. La structure de l'ofpn : les commissions. Sommaire : Contact : SITE INTERNET : www.ofpn.fr. COURRIEL : contact@ofpn.fr. Numéro 1 - Mai 201 4 OFPN Organisation Newsletter Française des Psychologues spécialisés en Neuropsychologie Numéro 1 - Mai 201 4 La structure de l'ofpn : les commissions Les statuts de l Organisation Française des Psychologues

Plus en détail

EASO Programme de travail 2014

EASO Programme de travail 2014 European Asylum Support Office EASO Programme de travail 2014 SUPPORT IS OUR MISSION European Asylum Support Office EASO Programme de travail 2014 SUPPORT IS OUR MISSION Europe Direct est un service destiné

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action

Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action Bureau régional pour l Afrique Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action - 2 - Historique 1.1 En Afrique, sous l effet conjugué de la pauvreté et des faibles investissements dans la santé,

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 :

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 : 1 SECTION 1 : 2 3 Le but de cette version 2.0 du Manuel technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire est d apporter aux analystes de la sécurité alimentaire des normes techniques

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES DE L AMPI 2014-2015 Yamoussoukro, Côte d Ivoire 24 juillet 2015. The African Mobile Phone Financials Services Policy Inititive

BILAN DES ACTIVITES DE L AMPI 2014-2015 Yamoussoukro, Côte d Ivoire 24 juillet 2015. The African Mobile Phone Financials Services Policy Inititive BILAN DES ACTIVITES DE L AMPI 2014-2015 Yamoussoukro, Côte d Ivoire 24 juillet 2015 Sommaire 1. ACTIVITES REALISEES SUR LA PERIODE DE FEVRIER 2014 A JUILLET 2015 2. CHANTIERS EN COURS 3. DEFIS 4. PERSPECTIVES

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT COMMUNICATION ET RELATIONS EXTÉRIEURES STRATÉGIE À MOYEN TERME PRST Unité des relations extérieures et de la communication (ERCU) Tunis,

Plus en détail

solutions Investir dans des Plan stratégique 2015-2020

solutions Investir dans des Plan stratégique 2015-2020 International Development Research Centre Centre de recherches pour le développement international Investir dans des solutions Plan stratégique 2015-2020 LE MOT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL Je suis très fier

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012. 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012

UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012. 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012 UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012 Mise à jour sur les indicateurs, le suivi et l évaluation du Cadre unifié

Plus en détail

Responsabilité partagée Facteur déterminant pour obtenir de meilleurs résultats

Responsabilité partagée Facteur déterminant pour obtenir de meilleurs résultats Troisième table ronde internationale sur la gestion axée sur les résultats en matière de développement Hanoï, Viet Nam du 5 au 8 février 2007 Responsabilité partagée Facteur déterminant pour obtenir de

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications FORUM MONDIAL SUR LES RELATIONS PUBLIQUES NOVEMBRE 2012 Le mandat des

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LA PROMOTION DE LA CONVENTION-CADRE DE FARO SUR LA VALEUR DU PATRIMOINE CULTUREL POUR LA SOCIETE 2013-2015

PLAN D ACTION POUR LA PROMOTION DE LA CONVENTION-CADRE DE FARO SUR LA VALEUR DU PATRIMOINE CULTUREL POUR LA SOCIETE 2013-2015 AT(2014)510 Strasbourg, 25 novembre 2014 PLAN D ACTION POUR LA PROMOTION DE LA CONVENTION-CADRE DE FARO SUR LA VALEUR DU PATRIMOINE CULTUREL POUR LA SOCIETE 2013-2015 Etat d avancement et perspectives

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

SAFIRLAB 2015. Programme. Tunisie 2015

SAFIRLAB 2015. Programme. Tunisie 2015 SAFIRLAB 2015 Programme Tunisie 2015 PROGRAMME SAFIRLAB SafirLab accompagne les initiatives des jeunesses du Maroc, de Tunisie, de Libye, d Egypte, du Yémen et de Jordanie. Actions en faveur de la défense

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour)

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) DÉCLARATION DE POSITION La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) 11ème réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, Hyderabad, Inde, 8-19 octobre

Plus en détail

Burkina Faso 2011 2015

Burkina Faso 2011 2015 soutenu par la Résumé du rapport d évaluation sur l impact Stratégie pays Burkina Faso 2011 2015 Novembre 2014 INTRODUCTION La stratégie de LIGHT FOR THE WORLD au Burkina Faso est de tout mettre en œuvre

Plus en détail

La Nutrition En Hausse Présentation Références Le Projet RENEW

La Nutrition En Hausse Présentation Références Le Projet RENEW La Nutrition En Hausse Présentation Références Le Projet RENEW Majid Ezzati et al., «Selected Major Risk Factors and Global and Regional Burden of Disease,» Lancet 360, no. 9343 (2002) : 1347-60. La Nutrition

Plus en détail

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA)

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA) PRESENTATION TTISSA Gabrielle BONNET, Ramya VIVEKANANDAN Expertes associées, Section pour la formation des enseignants, Division de l enseignement supérieur, UNESCO L Initiative de l UNESCO pour la formation

Plus en détail