Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance"

Transcription

1 Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT / / MV13 Département Finance

2 FICHE TECHNIQUE 5ème vague du Baromètre PREVOYANCE : 2ème Vague DEPENDANCE Étude réalisée pour La Banque Postale Prévoyance et La Tribune Dates de réalisation : du 14 au 20 Octobre 2008 Méthodologie : enquête téléphonique Échantillon de 1009 personnes, âgées de 35 à 75 ans, représentatif de la population française (méthode des quotas: âge, sexe, PCS du chef de famille, région, taille d agglomération) Légende : Profession : PCS ++ = artisans, commerçants, chefs d entreprise, professions libérales, cadres, + retraités de ces professions PCS + = artisans, commerçants, chefs d entreprise, professions libérales, cadres, professions intermédiaires + retraités de ces professions PCS - = agriculteurs, employés, ouvriers + retraités de ces professions Évolution significative (à 95%) par rapport à la vague précédente (octobre 2007) 2

3 CONTEXTE Chiffres clés sur la Dépendance Définition : Sont dites «dépendantes» : les personnes adultes qui dépendent d une autre pour les actes de la vie quotidienne, que ce soit pour les actes élémentaires de la vie courante (s habiller, faire sa toilette, manger, se déplacer) ou les tâches domestiques. Quelques chiffres clés : Allongement de la durée de vie - population âgée de plus de 75 ans : x 3 d ici à population âgée de plus de 85 ans : x4 d ici à 2050 Nombre de personnes «dépendantes» ou en perte d autonomie Enquête HID de la DRESS : 1,4 million selon la grille Colvez / 1,2 million selon l outil AGGIR Aide publique Allocation Personnalisée Autonomie : au 31 décembre 2007, personnes bénéficiaient de l APA (ne comptabilise pas le nombre total de personnes dépendantes, mais uniquement le nombre de bénéficiaires) Aidants familiaux 3,7 millions d aidants familiaux (non professionnels) ; beaucoup sont des femmes (2/3) (source DREES 11/2001 et enquête INSEE HID) 3

4 SOMMAIRE 1. Préoccupations des Français 2. Perception de la dépendance 3. Vivre une situation de dépendance 4. Préparation et intentions 5. Intervention de l État 6. Les aides : avantages fiscaux et APA 4

5 1. PREOCCUPATIONS DES FRANÇAIS

6 «Toile de fond» : le chômage est redevenu la première préoccupation des Français, devant le pouvoir d achat Parmi les sujets suivants, quels sont ceux qui vous préoccupent personnellement le plus? En premier? Et ensuite? L'évolution des principales préoccupations depuis mars Total des réponses citées - Le chômage et l'emploi La santé et la qualité des soins Le financement des retraites 25 L'évolution du pouvoir d'achat Source : TNS Sofres - Étude réalisée les 23 et 24 octobre pour La Croix auprès d un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population âgée de 18 ans et plus 6

7 Parmi les enjeux financiers que peuvent avoir les particuliers, la «solidarité» familiale reste au cœur des préoccupations Comme l an dernier, au-delà de préoccupations individuelles (épargner, retraite, santé), forte solidarité : transmission de patrimoine et protection financière des proches «très importantes» pour plus d 1 Français sur 2 Anticiper le risque de dépendance de ses proches tend à devancer l anticipation pour soi (3/4 vs. 2/3) Voici différentes préoccupations financières. Dites-moi pour chacune, si elle est pour vous, aujourd hui, très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante. (Base : Ensemble) Très importante Assez importante Total Important Protéger financièrement vos proches 57% 31% 88% Rappel % Transmettre votre patrimoine 56% 28% 84% 86% Niveau de remboursement de vos dépenses de santé Aider financièrement votre famille 46% 44% 39% 40% 85% ans : 80% 84% 85% 83% Préparer votre retraite financièrement 44% 37% 81% 79% Épargner, mettre de l argent de côté Préparer le risque de dépendance de l un de vos proches Vous préparer personnellement au risque de dépendance (+4) 35% 36% 30% ans : 42% +55 ans : 43% 35% 45% 38% 80% ans : 70% 74% 65% ans : 49% 80% 70% 67% 7

8 2. PERCEPTION DE LA DEPENDANCE

9 9

10 Face aux sujets et défis du moment, ils sont moins nombreux qu il y a un an à y penser souvent 37% à y penser souvent vs. 45% en 2007 Sujet «tabou» pour seulement 3% des Français («refus d y penser») Voici différentes attitudes face au risque de dépendance des personnes âgées. Vous-même, de laquelle vous sentez-vous le plus proche? (Base : Ensemble) Retraités : 44% 37% (-8) ans : 28% J'y pense souvent J'y pense parfois, sans plus Je n'y pense pas vraiment 50% Je refuse d'y penser (+7) Total «y pense» 87% 88% en % 3% 10

11 Le sujet reste pour autant assez souvent évoqué dans le cercle familial Près de 7 Français sur 10 abordent le sujet avec leurs proches, le plus souvent «parfois» Parmi ceux qui le vivent au quotidien, 4 sur 10 en parlent souvent avec un membre de l entourage Est-ce que la dépendance est un sujet dont vous parlez souvent, parfois ou jamais avec vos proches (conjoint, enfants, parents ou autres membres de votre famille) (Base : Ensemble) Jamais 32% ans : 40% Souvent 21% Retraités : 27% A actuellement une personne de son entourage dépendante : 38% Parfois 47% 69% en parlent 71% en

12 3. VIVRE UNE SITUATION DE DEPENDANCE

13 Réalité de la dépendance : 6 Français sur 10 sont ou ont déjà été confrontés à cette situation 1 personne sur 4 a actuellement à une personne dépendante dans son foyer ou son entourage familial Y a-t-il actuellement une personne âgée dépendante dans votre foyer ou votre entourage familial? Avez-vous eu dans le passé une personne âgée dépendante dans votre foyer ou votre entourage familial? (Base :Ensemble) A ou a eu une personne dépendante, dont «actuellement» A ou a eu une pers. dépendante Actuellement 25% 60% Dont : Oui votre père/mère 12% 31% Oui un grandpère/grand-mère 5% 22% Oui quelqu'un d'autre 9% 20% Oui votre conjoint 1% 2% 13

14 Une situation avant tout difficile affectivement, plus que ses implications pratiques Les dimensions psychologiques devancent sensiblement la «logistique» L aspect financier reste secondaire Qu est ce qui a été le plus difficile lorsque vous avez dû faire face à cette situation? Est-ce (Base : a vécu ou vit une situation de dépendance n=600 2 réponses possibles) En 1er En second Aspects psychologiques, affectifs 36% 56% Aspects d'organisation pratique 19% 40% Le fait de trouver les bonnes personnes 15% 39% Aspects financiers 13% 29% Aspects administratifs 13% 28% NSKendal3(t) (r) (a)5 4% 9% cm0s 14

15 4. PREPARATION ET INTENTIONS

16 16

17 Sources d informations : les mutuelles prennent l avantage Mutuelles ou complémentaires santé en nette hausse, consultées par 2/3, devançant ainsi l entourage (stable) Assureurs et médias également en hausse cette année : sources d information pour plus d 1/3 alors que les banques restent peu sollicitées (1/5, stable) Comment ou auprès de qui vous êtes-vous renseigné? (Base : se sont renseignés n=308) Mutuelles / Complémentaires santé Votre entourage Mairie / CCAS Médecin traitant Caisses de retraite Associations de Services à la Personne Hommes : 77% 43% 42% 42% 40% 54% 65% (+13) Medias (presse, Radio, télévision) 37% (+7) Assureur Conseil général 35% 33% (+8) Internet 28% ans : 44% Banque 21% Nombre moyen d informations : 4.6 Agence nationale des Services à la Personne 19% PCS- : 30% 17

18 Dans les faits, les Français ne sont toujours qu 1/4 à se préparer Seniors et personnes confrontées à cette situation plus précautionneux : 1/3 a pris des dispositions En premier lieu, pour le couple (1 sur 2) ; 1/3 pour soi-même Avez-vous pris des dispositions pour faire face au risque de dépendance? (Base : Ensemble) ans : 33% A actuellement une personne dépendant dans on entourage : 32% Pour qui avez-vous pris des dispositions? (Base : Ont pris des dispositions - n=249) Oui Non 25% 75% Votre couple Vous-même exclusivement 33% 55% Rappel 60% Ont vécu une situation de dépendance Votre père ou mère 20% Un autre membre de votre famille 16% Votre conjoint (e) exclusivement 13% Une autre personne de votre entourage 4% Couple ou interviewé 85% 18

19 En premier lieu des dispositions financières 75% ont souscrit au moins un produit financier dans la perspective de faire face à la dépendance Les produits non dédiés à la dépendance arrivent toujours en tête (près d 1 sur 2 vs. 41% pour les contrats spécifiques) L adaptation de l habitat (aménagement, déménagement, achat d un lieu plus adéquat) représente toujours le deuxième «poste» avec l investissement dans l aménagement (21%), et achat immobilier (15%) Quelles dispositions avez-vous prises afin de faire face au risque de dépendance? Vous avez (Base : ont pris des dispositions - n=249) (Base : ensemble) 75% Souscrit un autre produit financier (Hors assurance dépendance) Souscrit un contrat d'assurance spécifique à la dépendance ans : 56% 41% 47% 12% 11% 19% Investi dans des aménagements spécifiques du logement Acheté un bien immobilier mieux adapté à votre âge 15% 21% 5% 30% 7% 4% On a de l'argent de coté Investir dans l'immobilier Mis en place un viager hypothécaire Demandé une aide à domicile / auxiliaire de vie Maison de retraite / maison spécialisée Lègue de mes biens / heritage Je vendrai ma maison / mes biens immobiliers Autres 3% 2% 1% 1% 1% 1% 0% 2% 1% 1% NSP 8% Nombre moyen de réponses : 1.5 2% 19

20 Léger avantage au contrat de prévoyance 1 Français sur 4 déclare avoir souscrit un contrat spécifiquement «dépendance» Avez-vous souscrit à un / des contrats d assurance spécifique à dépendance? Il en existe 2 types : - les contrats de prévoyance avec une cotisation mensuelle variable selon le montant de la rente qui sera versée ou bien - les contrats d assurance-vie option dépendance, c est-à-dire des contrats d assurance-vie spécifiques dont l épargne constituée peut se transformer en rente mensuelle si l assuré devient dépendant? (Base : Ensemble) Oui Non NSP Contrat de prévoyance 19% 80% 1% 26% ont souscrit au moins 1 contrat (avec cotisation mensuelle variable selon le montant de la rente versée) Contrat d'assurance-vie option dépendance* 13% 84% (dont l épargne peut se transformer en rente mensuelle si l assurée devient dépendant) 3% * Nouvelle formulation vs

21 Les intentions de souscrire à des contrats d assurance dépendance marquent le pas (de 6% à 3% «certainement») Dans un contexte difficile, les Français ont probablement d autres priorités Avez-vous l intention de souscrire à un contrat d assurance dépendance prochainement? (Base : n a pas souscrit de contrat n=752) Total Positif 17% 18% en 2007 Oui certainement Oui probablement Non probablement pas 13% 3% 40% (-3) Non certainement pas 42% 1% Total Négatif 82% Hommes : 88% 21

22 «Intentionnistes» et placements privilégiés : nette préférence pour l Assurance-vie (près des ¾) Les contrat de prévoyance seraient choisi par 1 sur 4 En première approche, quel type de contrat préféreriez-vous? (Base : n a pas souscrit et a l intention de souscrire un contrat d assurance dépendance prochainement n=124) Contrat d'assurancevie option dépendance 72% Contrat de prévoyance 24% NSP 5% 22

23

24 24

25 Si cela doit conduire à augmenter les impôts, la préférence pour le libre choix se renforce... Plus de la moitié (56%, +6 pts) se positionne en faveur de la liberté individuelle; davantage auprès des seniors (2/3) Pour financer les dépenses liées à la dépendance des personnes âgées dans les années à venir, laquelle des solutions suivantes a votre préférence? (Base :Ensemble) Laisser chacun libre de prendre ses dispositions 56% (+6) ans : 65% PCS- : 61% Augmenter impôts, taxes ou cotisations sociales afin d'assurer une prise en charge par la solidarité nationale 38% (-6) ans : 48% PCS+ : 43% NSP 6% 25

26 Pour l État, développer le maintien à domicile doit rester la priorité (à 82%) Pour 6 sur 10, il doit également développer la capacité des maisons de retraite 1 sur 5 considère comme prioritaire l augmentation de l allocation Quelles sont, selon vous, les actions prioritaires que l Etat doit mettre en œuvre en faveur la dépendance? (Base :Ensemble) Développer l'hospitalisation à domicile 82% Augmenter le nombre de places disponibles dans les maisons de retraite 60% Augmenter le montant de l'allocation de l'etat 23% ans : 15% Développer des produits financiers dépendance bénéficiant d'avantages fiscaux 13% NSP 1% Nombre moyen de réponses :

27 6. LES AIDES Avantages fiscaux et APA

28 Pour favoriser la souscription aux contrats «dépendance» la défiscalisation est perçue comme relativement incitative Aides, réduction ou crédit d impôt inciteraient un peu plus d 1 Français sur 2 (55%) à souscrire un contrat spécifique Une mesure qui toucherait davantage les plus aisés Pour favoriser la souscription à un contrat spécifique à la dépendance, l'etat pourrait mettre en place des aides fiscales, réduction ou crédit d'impôt. Cette aide vous inciterait-elle à souscrire à un contrat dépendance? (Base :Ensemble) Non certainement pas Non probablement pas Oui probablement Oui certainement 44% 2% 19% 25% 33% 22% 55% PCS++ : 61% Retraités aisés: 30% 28

29 Pour les frais liés à la dépendance connaissance stable des avantages fiscaux Ces avantages fiscaux sont logiquement plus connus des retraités Un bénéfice logiquement limité : 6% des ans en ont bénéficié, essentiellement pour une personne de leur entourage Il existe des avantages fiscaux pour certains frais liés à la dépendance, par exemple la réduction ou le crédit d impôt pour le recours à une aide à domicile ou l aménagement du domicile ou encore l hébergement en maison de retraite ou médicalisée. Le saviez-vous? (Base : ensemble) Oui Non 63% 37% Retraités : 72% Bénéficiez-vous ou avez-vous bénéficié de ces avantages fiscaux pour (Base : a entendu parlé des avantages fiscaux N=636) Pour une personne de votre entourage 7% 9% Pour vousmême 3% soit 6% des Français 29

30 30

31 Des Français toujours divisés sur la prise en compte du patrimoine dans le calcul de l APA Etes-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable à la prise en compte du patrimoine, en plus des revenus, dans le calcul du montant de l APA? (Base :Ensemble) NSP 3% (-3) Plutôt défavorable 46% Plutôt favorable 51% Hommes : 57% 48% en

32 La récupération d une partie de l APA lors de la succession est clairement rejetée 2/3 des Français y sont défavorables, notamment les plus jeunes Par ailleurs, l'etat envisage, au-delà d'un certain niveau de patrimoine, de récupérer au moment de la succession, une partie de l'apa versée à la personne dépendante. Y êtes-vous très, assez, peu ou pas du tout favorable? (Base :Ensemble) Pas du tout favorable Peu favorable Assez favorable Très favorable 64% 3% 45% 19% 26% 8% 34% ans : 70% ans : 45% PCS++ : 41% 32

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Sommaire 1 Contexte / préoccupations des Français 2 Des Français concernés par la dépendance des personnes âgées

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 8 janvier 2013 TNS 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 12

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 12 LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 12 Sommaire 1. Les Français et l'épargne 2. Les Français et leurs investissements LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 12 TNS

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance GROUPAMA BANQUE 6 juin 2006 GROUPAMA Sylvie GUEDON Contacts TNS Sofres Département Finance Marie-Laurence GUENA / Frédéric CHASSAGNE Département Finance FICHE TECHNIQUE Dates de réalisation : 11 au 12

Plus en détail

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague Mars 005 Services Financiers de La Poste / Les Echos Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - Vague 15

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - Vague 15 LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 15 10 janvier 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 15 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune. Baromètre Prévoyance Santé - vague 4

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune. Baromètre Prévoyance Santé - vague 4 La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 4 Sommaire 1. Fiche Technique p. 3 2. Comportements et satisfaction vis-à-vis du système de santé p. 5 3. Attentes

Plus en détail

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? A PLUS FINANCE A Plus Finance A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? 26 septembre 2006 Philippe TABOUIS :

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS Amundi Epargne Salariale et Retraite Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013 Extraits de rapport Contenu 1 La méthodologie 04 2 En toile de fond : les jeunes et l épargne 06 3 Perception

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 Sommaire 1. Les Français et l épargne 2. Les Français et la préparation de la retraite 3. Les Français et leurs investissements, placements financiers

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 5

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 5 La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 5 Sommaire 1 Fiche technique 3 2 Comportements et satisfaction vis-à-vis du 5 système de santé 3 Attentes et évolution

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite 11, boulevard Haussman. 75009 Paris 01 58 38 65 87 / 37 www.cercledesepargnants.com contact@cercledesepargnants.com Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali ( Les FRANCAIS l EPARGNE & la RETRAITE ENQUETE Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Etudes et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Attitudes et comportements face au risque dépendance

Attitudes et comportements face au risque dépendance Assurances de personnes Enquête de clientèle Juin 2006 Attitudes et comportements face au risque dépendance Etude réalisée par CSA Cette étude est destinée aux seules sociétés adhérentes à la FFSA Elle

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : Échantillon :

Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : Échantillon : A Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : FFSA Échantillon : 98 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Dates du

Plus en détail

Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable?

Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable? Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable? Rente de Survie Loi du 11 février 2005 Réforme du droit des successions Hébergement Epargne Handicap PERSONNES VULNERABLES Mesures de Protection

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Pour la Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Baromètre - Vague 5 - Janvier 2008 Sommaire Note méthodologique Les résultats de l étude Les Français, les

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS Partenaire media 2 I. PRESENTATION DE L ETUDE Objectifs et méthodologie Objectifs Dans le cadre du partenariat noué entre la MNRA et la FENARA,

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Étude exploratoire sur la souscription de contrats d'assurance-vie au profit d'associations ou fondations

Étude exploratoire sur la souscription de contrats d'assurance-vie au profit d'associations ou fondations Etude réalisée avec le soutien du Étude exploratoire sur la souscription de contrats d'assurance-vie au profit d'associations ou fondations - Mars 2009 Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Résultats

Plus en détail

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE À L'OCCASION DES RENCONTRES NOTARIALES DE MAILLOT Cette enquête est réalisée pour le Conseil Supérieur du Notariat Publiée dans le le samedi 29

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie!

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie! - 10 % si vous adhérez en couple Mutex Indépendance Services Gardez le contrôle de votre vie! Les 10 raisons de souscrire Mutex Indépendance Services Une rente mensuelle de 300 f à 2000 f en fonction de

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

AFER Dépendance. Assurez-vous dès aujourd hui des lendemains plus sereins

AFER Dépendance. Assurez-vous dès aujourd hui des lendemains plus sereins AFER Dépendance Assurez-vous dès aujourd hui des lendemains plus sereins AFER Dépendance Vous avez déjà réfléchi à votre avenir avec nous Il est temps aujourd hui de voir plus loin et étudier une excellente

Plus en détail

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel Demande d intervention sociale Confidentiel Cadre réservé au service 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) actif chômeur (1) retraité autre, précisez : nom de naissance : prénom :

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises

Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises 20 septembre 2011 10 ANS Méthodologie! 10 ème édition du baromètre annuel Tendances Epargne et Retraite Entreprises (TE&RE), réalisé conjointement

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

Observatoire 2014 de l image des banques

Observatoire 2014 de l image des banques Observatoire 2014 de l image des banques Contacts BVA Marie-Laurence GUENA Marion LAMBOLEY Contacts FBF Colette COVA Céline MESLIER Méthodologie Méthodologie Cette étude a été menée dans le cadre de l

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A DOMICILE OU EN ETABLISSEMENT D UNE PERSONNE DE 60 ANS OU PLUS 1

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A DOMICILE OU EN ETABLISSEMENT D UNE PERSONNE DE 60 ANS OU PLUS 1 DOSSIER DE DEMANDE D AIDE A DOMICILE OU EN ETABLISSEMENT D UNE PERSONNE DE 60 ANS OU PLUS 1 QUEL EST VOTRE NOM 2 :.. Votre nom de jeune fille. VOTRE PRENOM :. VOTRE DATE DE NAISSANCE : VOTRE ADRESSE :

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com EcoScope Vague 8 Juin 2015 Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com 1 La méthodologie

Plus en détail

prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN

prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN prévoyance Assurance Autonomie CHOISIR AUJOURD HUI COMMENT VIVRE DEMAIN LA PERTE D AUTONOMIE, EN PARLER, C EST DÉJÀ L ANTICIPER Sources : (1) Revue Risques n 78 - juin 2009. Avec l allongement de l espérance

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Les jeunes et l accès au logement

Les jeunes et l accès au logement Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Yves-Marie CANN Directeur d études / yves-marie.cann@csa.eu / 01 44 94 34 14

Plus en détail

ACTION SANITAIRE et SOCIALE. Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat

ACTION SANITAIRE et SOCIALE. Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat 1 Vous-même (le demandeur) ACTION SANITAIRE et SOCIALE Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat Document à remettre à votre CMCAS Madame Monsieur

Plus en détail

Baromètre de confiance dans les médias 2014

Baromètre de confiance dans les médias 2014 Baromètre de confiance dans les médias 2014 Janvier 2014 Fiche technique SOURCE DATES DE RÉALISATION ÉCHANTILLON MÉTHODOLOGIE Sondage effectué pour La Croix Du 3 au 6 janvier 2014 Échantillon national

Plus en détail

donateurs actualité et enquêtes de L engagement bénévole des seniors Innovation Bénévolat Engagement seniors Fundraising tendance Image société pour

donateurs actualité et enquêtes de L engagement bénévole des seniors Innovation Bénévolat Engagement seniors Fundraising tendance Image société pour donateurs enquêtes de société pour des expertises Innovation Bénévolat Engagement seniors études et opi Comportement associations Fundraising méthodologie L engagement bénévole des seniors -de 50 à 65

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES 2014-2015

BOURSES SCOLAIRES 2014-2015 BOURSES SCOLAIRES 2014-2015 Dossiers à compléter et à déposer au service social du Consulat Général de France avant le 28 fevrier 2014 Pour tout renseignement complémentaire, contactez Mme DENIS Assistante

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Safir Plus Revenus PRÉSERVEZ VOTRE AUTONOMIE

PRÉVOYANCE. Safir Plus Revenus PRÉSERVEZ VOTRE AUTONOMIE PRÉVOYANCE Safir Plus Revenus PRÉSERVEZ VOTRE AUTONOMIE ANTICIPER LA PERTE D AUTONOMIE Avec l allongement de l espérance de vie, le nombre de personnes en perte d autonomie devrait augmenter de 40 % d

Plus en détail

Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat

Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat - Vague 4 - Sondage CSA pour COFIDIS Août 2015 Titre du projet Sommaire Fiche technique du sondage 3 1 2 3 L état du pouvoir d achat des Français: toujours

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE

LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE Ci-dessous les documents nécessaires pour une demande d aide sociale à l hébergement Au verso les documents nécessaires pour une demande

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Les Français et l or

Les Français et l or Les Français et l or Vague 4 Sondage Ifop pour AuCoffre.com Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d'entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com 2 décembre

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? en 2013. risque de l allongement de la durée de la vie. 1,65 cotisant pour 1 retraité. 1,40 cotisant pour 1 retraité

LE SAVIEZ-VOUS? en 2013. risque de l allongement de la durée de la vie. 1,65 cotisant pour 1 retraité. 1,40 cotisant pour 1 retraité PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE EN TOUTE LIBERTÉ Le Livret RM : la solution retraite qui POURQUOI PRÉPARER SA RETRAITE? Choisir le Livret RM de La France Mutuali dans les conditions avantageuses de l ass Le régime

Plus en détail

Protéger mon proche handicapé. Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée?

Protéger mon proche handicapé. Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée? Protéger mon proche handicapé Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée? Les questions que vous vous posez et auxquelles nous pouvons répondre Qui va hériter de mon patrimoine? Quelles

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé L offre FOBA Des outils d aide à la vente Budget Retraite Augmenter la vente des différentes solutions retraite ANI Générer des rendez-vous qualifiés et réduire le délai de décision pour la souscription

Plus en détail

L observatoire de. Étude d opinion auprès des 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans. Juillet 2013

L observatoire de. Étude d opinion auprès des 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans. Juillet 2013 L observatoire de la révolution de l âge Étude d opinion auprès des 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans Juillet 2013 La vieillesse : un nouveau monde? Ampleur des enjeux financiers

Plus en détail

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Ménages et consommation 1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? question 1: comment le revenu des ménages est-il réparti? question 2: quelle est l influence

Plus en détail

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. La retraite : certains

Plus en détail

Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE EN TOUTE LIBERTÉ Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte Le Livret RM : la solution retraite qui s POURQUOI PRÉPARER SA RETRAITE? Choisir

Plus en détail

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE DE FRANCE A Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE 1- Objet de la demande : O Allocation de solidarité O Allocation à durée déterminée O Allocation adulte ou enfant handicapé

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables ENQUETE. La profession d expert-comptable dans l univers du patrimoine 2004

Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables ENQUETE. La profession d expert-comptable dans l univers du patrimoine 2004 Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables ENQUETE La profession d expert-comptable dans l univers du patrimoine 2004 Profil de l'enquête La profession d expert-comptable dans l univers du patrimoine

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail